MINISTÈRE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES ENSEIGNEMENT DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MINISTÈRE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES ENSEIGNEMENT DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES"

Transcription

1 MINISTÈRE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES ENSEIGNEMENT DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique Service général de l Enseignement organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ORDINAIRE DE PLEIN EXERCICE Premier degré différencié PISTES DIDACTIQUES LANGUES MODERNES 446/2012/240

2 AVERTISSEMENT Les présentes pistes didactiques entrent en application à partir de l année scolaire Elles figurent sur RESTODE, serveur pédagogique de l enseignement organisé par la Fédération Wallonie Bruxelles. Adresse : Elles peuvent en outre être imprimées au format PDF.

3 P a g e 2 NOTE LIMINAIRE Le décret du 07 décembre 2007 organise la différenciation structurelle au sein du premier degré afin d amener l ensemble des élèves à la maîtrise des socles de compétences. L objectif principal du premier degré différencié est de permettre à tous les élèves, qui ne sont pas porteurs du certificat d études de base, d acquérir celui-ci à la fin de la première année différenciée ou à l issue de l une des années ultérieures en participant avec succès à l épreuve externe commune prévue en fin d école primaire. La maîtrise des compétences requises à la fin de la deuxième étape du continuum pédagogique (6 e année primaire) est donc visée, tout en abordant, le cas échéant, les compétences à maîtriser à la fin de la troisième étape du continuum pédagogique (1 er degré de l enseignement secondaire). Une fois titulaire du CEB, l élève poursuivra son parcours en vue d atteindre les compétences requises à la fin du premier degré commun. Pour les élèves qui, après avoir fréquenté le premier degré durant trois ans, n auraient pas atteint le degré de maîtrise attendu, le décret du 07 décembre 2007 prévoit la possibilité d organiser une année spécifique de différenciation et d orientation au sein du deuxième degré. Cette année devra aider l élève à acquérir la maîtrise des compétences requises à la fin de la troisième étape du continuum pédagogique (1 er degré de l enseignement secondaire). Le décret susvisé s inscrit résolument dans la perspective d une école qui veut «tirer vers le haut» l ensemble des élèves et notamment ceux qui, au sein du premier degré», éprouvent des difficultés pour construire et développer les compétences requises. 1 La première de couverture du présent document comporte, outre l'appellation de la discipline, la mention «pistes didactiques». Que faut-il entendre par pistes didactiques? Ces pistes ont pour origine l'analyse fine des textes suivants : le programme des études du fondamental; les programmes relatifs à la 1ère et 2 e année commune; les socles de compétences. Ces réalités ont engendré des réflexions qui débouchent elles-mêmes sur un cursus de remédiation, les pistes didactiques, priorités que l'enseignant veillera à fournir à sa classe. Ces pistes sont généralement accompagnées d'exemples d'activités, de processus d'apprentissage et de propositions sur l'évaluation. 1 Le texte ci-dessus est basé sur «L exposé des motifs du décret du 07 décembre 2007»

4 P a g e 3 Ainsi, ces pistes didactiques deviennent un curriculum d'apprentissage. Il ne s'agit pas d'appliquer le programme de l'enseignement fondamental ni celui relatif au premier degré de l'enseignement secondaire, mais de trouver un moyen terme permettant à l'élève du premier degré différencié de renouer avec le succès scolaire via l'obtention du certificat d'études de base. Les savoirs, savoir-faire et compétences à acquérir sont bien ceux relatifs aux compétences à maîtriser à 12 ans. A cet effet, les professeurs ne manqueront pas de prendre pour modèles les niveaux de performance montrés par les épreuves externes des années précédentes et dispensées en fin de 6éme année du fondamental. De plus, lorsque ces savoirs, savoir-faire et compétences seront largement installés, l'équipe pédagogique s'attachera à rencontrer le deuxième objectif du premier degré différencié, la maîtrise des compétences exigibles au terme du premier degré commun (14 ans). Les élèves amenés à fréquenter les classes du premier degré différencié viennent d'horizons divers et variés. Certains seront passés par l'enseignement spécialisé, d'autres seront des primo arrivants de la première génération et apporteront avec eux des cultures et des patrimoines peu connus, d'autres encore auront suivi le cursus scolaire de l'enseignement fondamental, sans avoir obtenu le CEB. Constater cela, c'est dire l'hétérogénéité exceptionnelle des classes, les besoins de chaque élève, dont la première des nécessités est de retrouver la confiance en soi et en l'autre, pour redécouvrir le goût de l'école synonyme d'émancipation pour tous. Il conviendra de rencontrer au mieux la diversité de chacun en installant des rythmes d apprentissage susceptibles de favoriser la confiance en soi et contribuer aux progrès des élèves. Ce document a pour but d aider le professeur à installer des apprentissages de compétences de communication. Nous attirons votre attention sur le fait que ces pistes didactiques ont été pensées et élaborées en veillant à respecter le décret du 1 er degré différencié. Ces pistes donnent une ligne de conduite mais n excluent pas la possibilité d être enrichies, améliorées. Pour tout renseignement complémentaire, pour toute question ou suggestion, les formatrices et formateurs du Centre d autoformation et de formation continuée (Le Caf) et les conseillers et conseillères pédagogiques de l Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche scientifique sont à votre disposition (AGERS). Le Caf : La Neuville 1 - B-4500 TIHANGE-HUY - Tél : AGERS : Numéro vert : 0800/20000

5 P a g e 4 Introduction La maîtrise d une langue vivante postule le développement de capacités visant à l acquisition de quatre compétences majeures ÉCOUTER, PARLER, LIRE, ÉCRIRE dans le cadre des champs thématiques répertoriés par le Conseil de l Europe. Elles interviennent en interaction dans des situations de communication de la vie courante. Chacun admet actuellement qu une langue vivante est un outil de communication et doit être enseignée comme tel. La priorité sera accordée à la composante orale : ÉCOUTER, PARLER. Celle-ci constituera l essentiel des activités en classe. La compétence LIRE sera également développée. On se contentera d amener l élève à dégager le message de textes écrits. ÉCRIRE, par contre, ne constitue pas un objectif ; l élève n écrira qu en soutien des autres compétences. Les outils grammaticaux et lexicaux répondront essentiellement aux besoins de l expression orale. (Essentiellement, parce qu il faut bien que l élève comprenne aussi le vocabulaire pour les compréhensions.) L enseignant aura d abord à cœur de lever les blocages psychologiques éventuels qui empêchent trop souvent de franchir le seuil de la communication. Il veillera donc, avant tout, à mettre l élève en CONFIANCE et à faire en sorte qu il éprouve un RÉEL PLAISIR à parler une autre langue.

6 P a g e 5 Les spécificités du cours de langues au premier degré différencié Le cours de langues modernes, qui fait partie de la grille horaire du 1 er degré différencié à raison de 2 ou 4 périodes/semaine, n intervient pas dans l obtention du CEB. L objectif général poursuivi par le cours de langues au 1 er degré différencié consiste à assurer à l élève qui obtiendra le CEB la formation suffisante en langue pour retourner dans le parcours commun. Le cours de langue au premier degré différencié ne fera donc pas l objet d une évaluation certificative. On parle du présent, du «moi» dans l environnement immédiat, des objets et intérêts proches. Les situations et les activités représentent plus souvent un entraînement à des situations de vie. L approche sera souvent ludique. Le lexique et la grammaire seront abordés pour permettre de communiquer dans ces situations. Les compétences exercées en priorité sont ÉCOUTER et PARLER. En communication orale, compréhension et expression sont fortement interdépendantes : les deux processus sont mis en jeu simultanément. Lors de la lecture, on entraînera les élèves à dégager le sens de textes écrits. En ce qui concerne l aptitude ÉCRIRE, l élève s exprimera dans le cadre d activités à caractère ludique, dans le prolongement et en soutien de l oral (pour se souvenir, référentiel, grammaire ), dans le cadre d activités d expression écrite personnelles On veillera à ce que les élèves expérimentent une certaine autonomie : ateliers, projets, utilisation des TIC, travail en accès libre, autoévaluation, apprentissage coopératif, utilisation du dictionnaire Le professeur choisit une pédagogie dans laquelle l élève, placé dans une situation d ACTEUR, dans un cadre de vie le plus proche possible de la réalité, est reconnu pour ce qu il fait et non pour ce qu il n est pas capable de faire. La communication en classe : les consignes qui permettent la gestion du groupe doivent se faire le plus possible dans la langue cible. En ce qui concerne le déroulement des activités, il est souhaitable qu il se déroule progressivement dans la langue cible sauf en ce qui concerne l installation des savoirs grammaticaux qui doivent nécessairement avoir lieu en français.

7 P a g e 6 Les champs thématiques Des activités de communication aborderont les domaines suivants : Caractéristiques personnelles, de la famille et des amis des informations et des demandes concernant : - le nom, l âge, l adresse et le numéro de téléphone, - la composition de la famille, - les vêtements, - les animaux domestiques. Habitat, foyer et environnement des informations et des demandes en rapport avec : - l habitation, - les pièces de l habitation. Vie quotidienne des informations et des demandes relatives à la maison, à l école. Relations avec les autres - des salutations, - des remerciements. Education des informations et des demandes sur : - les consignes de la classe. Nourriture et boissons des informations et des demandes sur : - les goûts en la matière, - les repas. Cette liste ne se veut pas exhaustive. Les domaines abordés dépendront de plusieurs facteurs parmi lesquels les centres d intérêt des élèves, la culture de l école Les notions grammaticales et fonctions découleront logiquement des situations de communication proposées aux élèves. La grammaire sera au service de la communication.

8 P a g e 7 (En route) vers les compétences LES COMPÉTENCES TRANSVERSALES L enseignant veillera à mettre en place les outils nécessaires pour aider l élève à appréhender les activités de réception et de production de manière constructive et motivante notamment en utilisant les stratégies adéquates, en renforçant positivement le sentiment de compétence des élèves, en les rendant conscients de leur manière de fonctionner. ÉCOUTER Comprendre à l audition est l une des compétences fondamentales. Elle détermine bien souvent l aptitude à s exprimer oralement : avant de pouvoir s exprimer dans une autre langue, l élève doit pouvoir écouter et comprendre ce qu on lui dit. Les objectifs de la compréhension à l audition Compétences attendues Condition de réalisation Niveau à atteindre L élève sera capable de comprendre des mots familiers, des expressions courantes. En face à face, dans de bonnes conditions de réception, avec un interlocuteur qui parle lentement et clairement. - Reconnaître la langue cible. - Identifier les structures syntaxiques, les sons, les fonctions langagières, les intonations (ordre, question). - Repérer les mots clefs et en comprendre le sens.

9 P a g e 8 PARLER «Connaître» une langue étrangère, c est avant tout pouvoir la parler. Cela passe par l envie, le plaisir et le besoin d utiliser cette langue Les objectifs de l expression orale : Compétences attendues Condition de réalisation Niveau à atteindre L élève sera capable de s exprimer oralement pour produire des messages simples. Les messages seront simples, proches des modèles rencontrés lors des apprentissages. L élève doit pouvoir utiliser des expressions et des phrases simples.

10 P a g e 9 LIRE Comprendre, c est construire du sens. Les objectifs de la compréhension à la lecture Compétences attendues Condition de réalisation Niveau à atteindre L élève sera capable de comprendre des messages courts, simples, en relation avec ses intérêts, son quotidien. Les messages sont logiques et explicites. Si ces messages comportent des mots inconnus, ils ne peuvent empêcher l élève d atteindre le(s)objectif(s)de la lecture. Agir en réagir en fonction de la tâche proposée. Selon la nature du message, la compréhension sera soit de nature globale, soit de nature détaillée ou sélective. Les textes seront de nature et type identifiables. Ils seront, dans la mesure du possible, accompagnés d éléments visuels. Le contenu familier ne sera pas trop dense. ÉCRIRE L expression écrite ne fait pas partie des compétences prioritaires mais peut faire l objet d un apprentissage progressif afin de valoriser les acquis des élèves. Les messages peuvent être de nature fonctionnelle (par exemple, écrire à quelqu un pour se présenter) ou de nature créative comme écrire un petit poème. Les objectifs de l expression écrite Compétences attendues Condition de réalisation Niveau à atteindre L élève sera capable - de rédiger des messages simples, courts, logiques et cohérents en rapport avec ses intérêts, ses besoins et l expérience du quotidien. - de respecter les usages élémentaires en matière d écrit. À l aide de modèles, d élément de guidances et d outils de référence. Utiliser le vocabulaire, les fonctions langagières et les notions grammaticales adéquates et nécessaires. L écriture devra être lisible.

11 P a g e 10 Les tâches d aboutissement Ces tâches sont proposées dans des situations de communication de la vie quotidienne, relatives aux champs thématiques. Elles amènent l élève à utiliser tout une série de choses apprises : intonation, structuration, stratégies, etc. Elles visent non seulement à susciter les quatre macro-compétences de l élève mais aussi à révéler le besoin d utiliser les stratégies de communication. Pour pouvoir réaliser la tâche d aboutissement, il est nécessaire de prévoir des activités préparatoires comme par exemple : -textes de compréhension à la lecture ; -textes de compréhension à l audition ; -utilisation de dessins, de mimes ; -jeux de rôle préparés. Toutes les réactions et questions des élèves qui peuvent enrichir les fiches de la tâche d aboutissement. C est lors de ces activités que les outils lexicaux et grammaticaux uniquement nécessaires pour cette tâche seront fournis. La cohérence des activités d apprentissage et des tâches d aboutissement peuvent apparaître dans des planifications structurées comme suit (tableau synoptique) : I. II. INPUT III IV. OUTPUT L élève utilise la langue V. Le professeur présente l OBJECTIF L élève découvre la langue L élève s approprie la langue Le professeur EVALUE et fait le bilan avec les élèves Que les élèves doivent apprendre à (mieux) réaliser Il expliquera déjà comment il évaluera si les élèves ont atteint l objectif. Il aura donc déjà prévu la tâche d évaluation, d aboutissement (V.) - en réactivant ce qui a déjà été appris - à travers de nouveaux documents : - des textes à lire, - des documents à écouter - et des exercices pour entraîner aux stratégies, découvrir le contenu des documents, en vérifier la compréhension par divers exercices, (notamment de grammaire, de vocabulaire, etc.) pour amener les élèves à mieux maîtriser les éléments de langue contenus dans les documents et qui seront utiles pour réaliser la tâche d évaluation, d aboutissement. à travers - de petits exercices d expression d abord - des tâches en situation telles que définies plus haut ensuite Tâche d aboutissement, qui a été prévue au départ de la séquence, - soit en compréhension - soit en expression. Lors de la correction, réflexion avec les élèves : que savent-ils mieux faire maintenant?

12 P a g e 11 La différenciation L idée de différenciation est définie dans l article 15 du Décret-Missions «Chaque établissement d enseignement permet à chaque élève de progresser à son rythme, en pratiquant l évaluation formative et la pédagogie différenciée». La différenciation suppose de croire en les capacités de chacun, en ses aptitudes à apprendre et à progresser. «Rien ne garantit jamais au pédagogue qu il a épuisé toutes les ressources méthodologiques, rien ne l assure qu il ne reste pas un moyen encore inexploré qui pourrait réussir là où, jusqu ici tout a échoué» (Mérieu, 1996a). L enseignement d aujourd hui doit prendre en compte la différence des élèves. Il s agit de trouver les méthodes adéquates pour gérer au mieux cette diversité. Quelques idées pour différencier en classe : le travail en groupe (hétérogène de préférence) ; l apprentissage coopératif ; le travail en atelier, en autonomie ; les exercices ou activités supplémentaires en fonction des besoins de chacun ; les intelligences multiples.

13 P a g e 12 Trucs et astuces pour enseigner au premier degré différencié Privilégier des activités en petits groupes. Faire beaucoup de manipulations (bricolages ). Il faut savoir qu on peut acheter du matériel bon marché ou utiliser du matériel de récupération. Garder à l esprit qu une musique de fond peut créer un environnement émotionnel positif et chaleureux et donc favoriser les apprentissages. Utiliser des techniques adaptées pour aider à maintenir de la discipline en classe. Pratiquer avec les élèves des techniques de relaxation. Pour cela, il ne faut pas hésiter à s inscrire aux journées pédagogiques organisées relatives au développement personnel (PNL, brain gym, analyse transactionnelle ). Varier les activités pour tenir compte des rythmes d apprentissage des élèves (intelligences multiples ). Faire appel à ses collègues ou à une aide extérieure pour faire part de difficultés rencontrées n est pas un constat d échec. Le travail d équipe est une source d enrichissement. Si les élèves sont trop énervés, leur demander d écrire ou de dessiner leur(s) émotion(s) sur papier et de la mettre dans une boîte qui «détruit» ces émotions (testé à l AR de Pepinster). Installer des rituels (poser les mêmes questions en début de leçons ).

14 P a g e 13 Liste de ressources pour les langues germaniques au premier degré différencié DESCAMPE S., ROBIN F. et TREMBLAY Ph., sous la direction du Professeur Bernard Rey, Pratique de pédagogie différenciée au à l école primaire, Service général du pilotage du système éducatif 80p (D/2007/9208/52) A télécharger sur le site : Il est possible de se procurer cet ouvrage en téléphonant au Service général du Pilotage du système éducatif au numéro 02/ CAMPO A., DIEU V., VANHOOF J., VERDIN M., Outils diagnostiques et stratégies de remédiation au service de la maîtrise des langues étrangères au 1er degré du secondaire. Dossier pédagogique. Décembre 2009, 240p et CD audio (D/2009/9208/34) A télécharger sur le site : Il est possible de se procurer cet ouvrage en téléphonant au Service général du Pilotage du système éducatif au numéro 02/ Françoise CREPIN, Cathérine MATTAR & Christiane BLONDIN, Apprentissage coopératif, Un outil au service des cours de langues en 5 ème et 6 ème années primaires, Collection Recherche en Pédagogie, AGERS, Service général des Affaires pédagogiques et du Pilotage du réseau d enseignement organisé par la Communauté française, Il est possible de se procurer cet ouvrage en envoyant un mail à Madame Valérie Gilot : Décret Missions : Décret définissant les missions prioritaires de l'enseignement fondamental et de l'enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre, 24/07/1997 Référentiels de compétences - les socles de compétences

15 P a g e 14 Matériel didactique (leçons ) (hotpot. Oefeningen) (centrum voor taal en onderwijs) (site d éditeur de jeux en néerlandais) (pour les petits) Anglais:

16 P a g e Pour des jeux: Pour des flashcards

17 P a g e Pour raconter Pour utiliser avec un tableau interactif :

18 P a g e 17 En néerlandais : Pour le magazine ID : www/averbode.id.be/ ou Pour consulter ou emprunter des manuels : Centre de Ressources du CAF - Fédération Wallonie-Bruxelles La Neuville, Tihange Prise de rendez-vous : 085/271360

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1376 DU 22/02/2006

CIRCULAIRE N 1376 DU 22/02/2006 CIRCULAIRE N 1376 DU 22/02/2006 Objet : BOURSE POUR IMMERSION «LANGUE ET METHODOLOGIE» - Stage à Gand Réseaux : Tous Niveaux et services : Primaire Secondaire Promotion sociale Période : Année scolaire

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Anglais intensif Préparation au TOEIC

Anglais intensif Préparation au TOEIC ASSOCIATION DE DEVELOPPEMENT DE PROJETS ECOLOGIQUES - ADPE Centre de Formation Professionnelle Association loi 1901 contact@association-adpe.com Programme Pédagogique Anglais intensif Préparation au TOEIC

Plus en détail

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème contenus DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème Prendre en compte niveau des élèves motivation des élèves besoins

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants)

Plus en détail

La différenciation pédagogique comment faire?

La différenciation pédagogique comment faire? La différenciation pédagogique comment faire? 1 AT E L I E R E N C AD R É C Y C L E S 2 & 3 2 0 11-2012 C I R C O N S C R I P T I O N G R E N O B L E 4 E V E LY N E T O U C H A R D C P C Objectifs de l

Plus en détail

Catalogue 2010. Formations à l anglais. Learn English today! Des programmes à la carte pour enfin parler anglais

Catalogue 2010. Formations à l anglais. Learn English today! Des programmes à la carte pour enfin parler anglais Catalogue 2010 Formations à l anglais Learn English today! Des programmes à la carte pour enfin parler anglais Communiquez en anglais avec aisance et en toutes circonstances 6 raisons de choisir une formation

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD

LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD Intitulé LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD Public Salariés des entreprises adhérentes à AGEFOS-PME Pré-requis Niveau A2 (élémentaire) 1 Objectifs 1. Développer les compétences de compréhension et expression

Plus en détail

Bienvenue à la formation

Bienvenue à la formation Bienvenue à la formation Environnement Alimentation Heure Ecriture Lecture Vie quotidienne Emotions Argent Informatique Poids et mesures Communication Orientation spatiale et temporelle Programme des cours

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève.

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève. Usage de tablettes numériques à l'école Proposition de progression Niveau : GRANDE SECTION - MATERNELLE Année scolaire : 2014-2015 Projet général / Objectifs : ALBUMS ECHOS NUMERIQUES Afin de favoriser

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Culture scientifique et technologique

Culture scientifique et technologique Socle commun de connaissances et de compétences Collège Culture scientifique et technologique - Banque de situations d apprentissage et d évaluation - Ce document peut être utilisé librement dans le cadre

Plus en détail

Catalogue de Formation

Catalogue de Formation SARL INSTITUT FRANÇAIS DE LANGUES ET DE SERVICES ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT PRIVE CREE EN 1992 Catalogue de Formation vous propose des formations adaptées à vos besoins et à vos attentes Particuliers,

Plus en détail

E-Forum sur l Approche par les Compétences

E-Forum sur l Approche par les Compétences E-Forum sur l Approche par les Compétences Exposé liminaire Deux conceptions de l approche par compétences BIEF / 05.09.19 1 Quand on parle d approche par les compétences dans les curriculums, on pense

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Catégorie pédagogique Profil d enseignement Bachelier Normale secondaire Langues germaniques Année académique 2015-2016 Haute École Charlemagne : nos Valeurs Par l engagement et la qualité du travail de

Plus en détail

Flash Com5 : Duo, doublette ou duette, l important d être à deux pour enseigner deux langues. La duette en école française au Guatemala

Flash Com5 : Duo, doublette ou duette, l important d être à deux pour enseigner deux langues. La duette en école française au Guatemala La duette en école française au Guatemala 1. Le contexte local 2. Les horaires et les enseignants 3. Un dispositif : la duette 4. Objectifs et contenus 5. Bénéfices pour l élève 1 - Le contexte local -

Plus en détail

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Url : http://www.banqoutils.education.gouv.fr/index.php Niveau : GS au Lycée Conditions d'utilisation : Pas d'inscription nécessaire. Format des ressources

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001

Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001 Lois 25501 p.1 Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001 modifications : D. 20-12-01 (M.B. 31-01-02) D. 17-07-02 (M.B. 24-08-02) D. 27-02-03

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

EXPRESSION ECRITE - ADMINISTRATIF/COMMERCIAL

EXPRESSION ECRITE - ADMINISTRATIF/COMMERCIAL CATALOGUE FORMATION EXPRESSION ECRITE - ADMINISTRATIF/COMMERCIAL NOS FORMATIONS 1. COMMUNICATION ECRITE-PRISE DE NOTE COMPTE RENDU DE REUNION 2. SECRETARIAT ADMINISTRATIF 3. SECRETARIAT COMMERCIAL 4. CREER

Plus en détail

DE LA FORMATION ELESI

DE LA FORMATION ELESI GUIDE DE NAVIGATION POUR L APPRENANT DE LA FORMATION ELESI e-learning pour une Société Inclusive : formation pour enseignants, accompagnants, familles, aidants de jeunes et adultes ayant une déficience

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES

REGLEMENT DES ETUDES P a g e 1 REGLEMENT DES ETUDES INSTITUT DON BOSCO HUY Enseignement ordinaire de plein exercice rue des Cotillages 2-4500 HUY - Tél.: 085/27.07.50 - Fax: 085/23.55.29 E-Mail: direction@donboscohuy.be Site

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen?

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? L'environnement social et psychologique THIERRY QUERE Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? Un enfant à l'école européenne est souvent un enfant qui vit à l'étranger, dans un autre pays

Plus en détail

4 e partie DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

4 e partie DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 4 e partie DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE LE PROGRAMME DE FORMATION DE L ÉCOLE QUÉBÉCOISE Compétences transversales d ordre méthodologique Compétence 6 Exploiter : les technologies de l information et de la communication.

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

LA TABLETTE TACTILE, UN OUTIL AU SERVICE DES SCIENCES

LA TABLETTE TACTILE, UN OUTIL AU SERVICE DES SCIENCES PASI NANCY-METZ LA TABLETTE TACTILE, UN OUTIL AU SERVICE DES SCIENCES Académie de Nancy-Metz PASI- CARDIE http://www4.ac-nancy-metz.fr/pasi/ ACTION CANDIDATE AU PRIX ACADEMIQUE DE L INNOVATION 2014 FICHE

Plus en détail

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS Dans des organisations en constante évolution, un manager doit pouvoir devenir une base de sécurité pour l équipe qu il dirige. Il doit pouvoir être une source de

Plus en détail

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel Conform Le Manager Coach Le Coach Professionnel 1 : Le Leadership Identifier les clés essentielles du leadership Exercer son leadership au quotidien Stimuler et mettre en mouvement ses équipes grâce à

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Version du 13 Mars 2006 Page 1 Titre de Formateur-Responsable d'actions de formation (DUFRES) (Inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelle - niveau II) Référentiel de compétences

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE MARS 2010 BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE Septembre 2010 La France possède un réseau d établissements scolaires des plus importants pour ses ressortissants établis à l étranger. Avec plus de 460 établissements

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION

EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION Aix-en-Provence Mars 2010 Laurence Giovannoni, IA-IPR d anglais Académie d Aix-Marseille Baladodiffusion: définition Traduction du mot podcasting: ipod

Plus en détail

Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement

Note de Service spéciale Les modalités d'inspection des enseignants Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015 Tableau d'émargement Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement 1 8 2 9 3 10 4 11 5 12 6 13 7 14 Je demande

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

PROGRAMMES D INFORMATIQUE

PROGRAMMES D INFORMATIQUE RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DIRECTION GENERALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE ----------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS PROFESSEUR DES ÉCOLES PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS Éric SEGOUIN Denis BASCANS Une méthode et un outil d aide à la conception et à la programmation de séquences d enseignement pour l école primaire

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

Formation certifiante au métier de coach scolaire

Formation certifiante au métier de coach scolaire Formation certifiante au métier de coach scolaire 1 Préambule CoachingMaestro est un portail de formations dédié à toute personne intéressée dans l accompagnement des jeunes. Préambule Ses missions sont

Plus en détail

Quelle formation professionnelle pour développer des outils linguistiques d intégration?

Quelle formation professionnelle pour développer des outils linguistiques d intégration? Quelle formation professionnelle pour développer des outils linguistiques d intégration? Odile Malavaux et Marie-Christine Clerc-Gevrey IA-IPR langues vivantes Académie de Besançon Place de la compétence

Plus en détail

MOYENS ET METHODES PEDAGOGIQUES MIS EN OEUVRE POUR REALISER CE PROGRAMME

MOYENS ET METHODES PEDAGOGIQUES MIS EN OEUVRE POUR REALISER CE PROGRAMME ANGLAIS DE LA COMMUNICATION ET DES AFFAIRES- NIVEAU FAUX-DEBUTANT AVEC CERTIFICATION TOEIC 148 H sur 4 semaines, 35H/semaine ( face à face et d'exercices d'application par jour) Vous trouverez, ci-après,

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

INITIATION A L ANGLAIS INFORMATIQUE UF 1

INITIATION A L ANGLAIS INFORMATIQUE UF 1 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INITIATION

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

Table des matières. Intégration linguistique, scolaire et sociale. Présentation de la discipline... 1

Table des matières. Intégration linguistique, scolaire et sociale. Présentation de la discipline... 1 Table des matières Présentation de la discipline.............................. 1 Relations entre le programme d intégration linguistique, scolaire et sociale et les autres éléments du Programme de formation...

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Travail de Maturité. Guide de travail 2014-2015. 16/07/2014 Guide du travail de maturité (réf 1/09) 1/13

Travail de Maturité. Guide de travail 2014-2015. 16/07/2014 Guide du travail de maturité (réf 1/09) 1/13 Travail de Maturité Guide de travail 2014-2015 16/07/2014 Guide du travail de maturité (réf 1/09) 1/13 Tables des matières 1. Qu est-ce que le travail de maturité? 2. Planification générale du travail

Plus en détail

Cours Informatique de base INF-B101-2. Alphabétisation

Cours Informatique de base INF-B101-2. Alphabétisation Cours Informatique de base INF-B101-2 Alphabétisation Présentation du cours Informatique de base «La curiosité mène à tout : parfois à écouter aux portes, parfois à découvrir l'amérique.» José Maria Eça

Plus en détail

Languedoc - Roussillon

Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 1 er degré MEEF Concours préparés : Concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) Lieu : Carcassonne - Mende - Montpellier

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2 Périgueux, le 23 septembre 2013 L Inspecteur de l Education nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs d école et Mesdames et Messieurs les enseignants de la circonscription de Périgueux II COMMUNICATION

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015 Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement ECCG Monthey Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen HFMS Monthey GUIDE METHODOLOGIQUE pour le travail

Plus en détail

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges Ordinaires & ASH PRESENTATION ESPRIT DES OUTILS PRESENTES L objectif de cette plaquette est de proposer des tours de mains aux

Plus en détail

FORMATIONS LINGUISTIQUES. La solution la plus efficace. pour maîtriser rapidement l anglais, l allemand ou l espagnol professionnel

FORMATIONS LINGUISTIQUES. La solution la plus efficace. pour maîtriser rapidement l anglais, l allemand ou l espagnol professionnel FORMATIONS LINGUISTIQUES Spécial Entreprises La solution la plus efficace pour maîtriser rapidement l anglais, l allemand ou l espagnol professionnel 4 bonnes raisons de choisir une formation Vocable Découvrez

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

Formation continue obligatoire

Formation continue obligatoire Formation continue obligatoire POLITIQUE (Organismes) Version décembre 2010 S E R V I C E D U D É V E L O P P E M E N T P R O F E S S I O N N E L Table des matières Section 1 : Information générale 3 1.

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 Nom: Prénom: Comme tu le sais sûrement, le CECRL (Cadre Européen de Référence pour les Langues) a été adopté dans les programmes de langues

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Depuis 1961, chaque matin, le Collège Saint-Joseph accueille des centaines d'étudiants et d'étudiantes. Nos défis pour le temps présent?

Depuis 1961, chaque matin, le Collège Saint-Joseph accueille des centaines d'étudiants et d'étudiantes. Nos défis pour le temps présent? Le Collège Saint-Joseph de Chênée propose un enseignement général de transition avec une grande variété d activités complémentaires et d options. Il a pour mission spécifique l enseignement, et sa vocation

Plus en détail

Premier degré FORMATION CONTINUE. édité le 26 juin 2015

Premier degré FORMATION CONTINUE. édité le 26 juin 2015 FORMATION CONTINUE Premier degré 20/stage/CAP-Pe édité le 26 juin 2015 L'offre évolue, rendez-vous sur le site internet www.afarecidf.com pour obtenir les informations les plus récentes. EDITO Toute l'équipe

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail)

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) 1. Définition L'accompagnement personnalisé, qui s'adresse à tous les élèves, est un espace de liberté pédagogique permettant

Plus en détail

Anglais Professionnel Niveau 1 - Présentiel

Anglais Professionnel Niveau 1 - Présentiel Anglais Professionnel Niveau 1 - Présentiel 42 heures de formation en présentiel (en groupe) : Elémentaire (TOEIC 255) Acquérir et réviser les structures grammaticales et lexicales de base ainsi que quelques

Plus en détail

Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats.

Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats. PROGRAMME 2015-2016 I - LE CONCOURS : Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats. L IFSI de Villefranche

Plus en détail

S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire

S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire Nathalie Gettliffe, Université de Strasbourg Hortense Rengade-Bouchard, Académie

Plus en détail

T2GC. Enseignement secondaire technique Régime de la formation de technicien. Date: 06.08.2014 ANGLA6. Anglais 6

T2GC. Enseignement secondaire technique Régime de la formation de technicien. Date: 06.08.2014 ANGLA6. Anglais 6 Date: 06.08.2014 Enseignement secondaire technique Régime de la formation de technicien T2GC ANGLA6 Anglais 6 Division génie civil Section génie civil Nombre de leçons: 2 Semestre: 6 Langue véhiculaire:

Plus en détail