Hyperplaquettose. 1. Hémogramme frottis de sang natif coloré au MGG

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hyperplaquettose. 1. Hémogramme frottis de sang natif coloré au MGG"

Transcription

1 Hyperplaquettose I. Définition = thrombocytose ou thrombocytémie Plaquettes > 400 G/L sur plusieurs prélèvements. - Le plus souvent secondaire : réactionnelle, transitoire, modérée - Plus rarement primitive : chronique, pouvant être sévère Ë thrombocytémie essentielle II. Circonstances de découverte - Le plus souvent fortuite : NFS systématique - Lors de complications : thromboses, thrombopathies - Signes cliniques : SMG, acrosyndrome (caractéristique de la TE) III. Diagnostic biologique 1. Hémogramme frottis de sang natif coloré au MGG - Plaquettes > G/L, vérifié sur un 2 ème prélèvement (exploration si > ) - GB et GR variables selon l étiologie - Attention au diagnostic différentiel : o Si grande microcytose : GR comptés dans les plaquettes o Si schizocytes, débris cellulaires Ë Toute anomalie quantitative doit être vérifiée sur frottis sanguin pour observer la morphologie de la lignée en cause et celle des autres lignées. 2. Myélogramme BOM - Si suspicion d une origine primitive - Après élimination des causes secondaires IV. Diagnostic étiologique 1. Thrombocytoses secondaires : contexte clinique Hyperplaquettoses passagères : o Stress Hyyppeerrppl laaqquueet ttoosseess 1

2 o Post-chirurgie, polytraumatismes o Post-partum o Splénectomie, asplénie fonctionnelle (drépanocytose) = augmentation rapide et immédiate des plaquettes jusqu à 1000 G/L en 7 à 15 jours, retour à la normale en plusieurs mois. o Régénération médullaire (hémorragie, hémolyse) o Infections : plaquettes <600 G/L en général. Bilan infectieux = ECBU, hémocultures - Hyperplaquettose secondaire à un médicament - Hyperplaquettose associée à un syndrome inflammatoire : o Maladies inflammatoires = vascularites, maladie de Crohn, polyarthrite rhumatoïde o Maladie de Hodgkin o Certains cancers (bronchopulmonaires) - Hyperplaquettose associée à une carence martiale - Hyperplaquettose associée à un syndrome myéloprolifératif - Leucémie aiguë avec augmentation des plaquettes au début - Syndrome myélodysplasique avec augmentation des plaquettes au début : syndrome 5q- 2. Thrombocytose primitive = thrombocytémie essentielle a. Diagnostic d exclusion : - Exclusion des causes passagères de thrombocytose - Exclusion d un syndrome inflammatoire, d une carence martiale : bilan Fer, ferritine, VS, CRP - Exclusion un syndrome 5q- : anémie, macrocytose, anomalies morphologiques des hématies au frottis, troubles de maturation pouvant toucher les 3 lignées (+ myélogramme) - Exclusion d une LA : NFS + frottis (absence de blastes) + myélogramme - Exclusion d un autre syndrome myéloprolifératif débutant : myélogramme, culture de progéniteurs (sang et moelle) o LMC bcr/abl o Vaquez masse globulaire totale o SMM BOM +++, myélofibrose, frottis = érythromyélémie, anomalies morphologiques des GR, SMG Hyyppeerrppl laaqquueet ttoosseess 2

3 Hémopathie clonale affectant un progéniteur de la mégacaryocytopoïèse syndrome myéloprolifératif chronique. Plaquettes > 1000 G/L b. Circonstances de découverte : - Age = 60 ans - Femme > Homme - Le plus souvent : découverte systématique - Complications : o AIT (par obstruction passagère de la microcirculation) o Ischémie des extrémités o Thromboses artérielles : IdM, AVC +++ o Thromboses veineuses (plus rare) o Pathologie vasculaire dégénérative (manifestations arthritiques) o Manifestations hémorragiques : par la thrombopathie associée cutanéomuqueuses modérées, voire digestives, occultes Ë Anémie microcytaire hypochrome - Splénomégalie - NFS c. Examens complémentaires GR normaux GB 10 à 20 G/L Hyperleucocytose modérée sans myélémie. Plaquettes souvent > 1000 G/L (et IDP = 17) - Frottis Pas de myélémie Macrothrombocytes - Myélogramme mégacaryocytes (> 80 par lame, souvent > 500) polymorphes, à tous les stades de maturation. - BOM ++++ Hyyppeerrppl laaqquueet ttoosseess 3

4 Hyperplasie médullaire globale Hyperplasie et anomalies morphologiques des mégacaryocytes = multilobulés, à chromatine mouchetée +/- réticulofibrose - Culture de progéniteurs Pousse spontanée des progéniteurs mégacaryocytaires dans 95% des cas - Caryotype Normal (parfois Phi +) - Recherche d une thrombopathie associée (si manifestations hémorragiques) TS (normal dans > 80% des cas) Agrégations plaquettaires : souvent Ø avec tous les inducteurs, pas de corrélation avec les signes hémorragiques - Biochimie LDH, acide urique, vitamine B12 d. Evolution - Favorable sous traitement (médiane de survie ans) - Risque de complications sans traitement e. Traitement - Anti-agrégants plaquettaires Selon : le nombre de plaquettes, l âge l état vasculaire du patient l association à d autres facteurs de risque - Traitement myélosuppresseur Hydroxyurée Hydrea Pipobroman Vercyte + Zyloric voire interféron Hyyppeerrppl laaqquueet ttoosseess 4

5 Ë Traitement d attaque puis d entretien souvent à vie. f. Surveillance - Effets secondaires du traitement : acide urique, créatinine - Efficacité du traitement : taux de plaquettes (NFS) V. Traitement des hyperplaquettoses - Symptomatique Plaquettes (G/L) < 60 ans > 60 ans (ou facteurs de risque cardiovasculaire) < > AAP (anti-agrégant plaquettaire) > 1000 AAP AAP - But : prévention du risque thrombotique - Traitement étiologique indispensable Hyyppeerrppl laaqquueet ttoosseess 5

TESTS BIOMOLECULAIRES : ROUTINE INDISPENSABLE DANS LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS

TESTS BIOMOLECULAIRES : ROUTINE INDISPENSABLE DANS LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS TESTS BIOMOLECULAIRES : ROUTINE INDISPENSABLE DANS LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS Gérard DINE et Yves REHN Hématologie biologique et clinique Centre Hospitalier de Troyes 1 G. DINE Avril 2010 Syndromes

Plus en détail

Les Polyglobulies La maladie de Vaquez (165) Professeur Jean-Jacques SOTTO Mars 2005

Les Polyglobulies La maladie de Vaquez (165) Professeur Jean-Jacques SOTTO Mars 2005 Les Polyglobulies La maladie de Vaquez (165) Professeur Jean-Jacques SOTTO Mars 2005 Pré-requis : Hématopoïèse normale et sa régulation : Enseignement bioclinique DCEM1 L érythropoïétine Sécrétion inappropriée.

Plus en détail

Introduction à l'hémogramme

Introduction à l'hémogramme Introduction à l'hémogramme Ce cours consiste en grande partie en des chiffres et des définitions. J'ai tout mis sous forme de tableau, puisqu'en gros il n'a fait que lire les diapos en disant ce qu'il

Plus en détail

SYNDROME MYELOPROLIFERATIFS 2010

SYNDROME MYELOPROLIFERATIFS 2010 SYNDROME MYELOPROLIFERATIFS 2010 Syndromes myeloproliferatifs Introduction Les SMP Sont des hémopathies myéloïdes chroniques caractérisées par une prolifération portant sur l une ou plusieurs lignées myéloïdes

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE GENERALITES Définition Syndrome lymphoprolifératif Prolifération monoclonale maligne de lymphocytes B matures Infiltration médullaire, gg et sanguine Evolution lente Etiologie

Plus en détail

Les syndromes myéloproliferatifs. Pr Z. OUCHENANE

Les syndromes myéloproliferatifs. Pr Z. OUCHENANE Les syndromes myéloproliferatifs Pr Z. OUCHENANE INTRODUCTION C est un groupe de maladies caractérisé par la prolifération clonale et maligne d un ou de plusieurs lignées myéloïdes. Il s agit d une pathologie

Plus en détail

Leucémie myéloïde chronique

Leucémie myéloïde chronique Leucémie myéloïde chronique Syndrome myéloprolifératif chronique, caractérisé par : - une prolifération prédominante de la lignée granuleuse, - la présence d une anomalie chromosomique quasi-spécifique,

Plus en détail

Item 165 : Maladie de Vaquez

Item 165 : Maladie de Vaquez Item 165 : Maladie de Vaquez Date de création du document 2009-2010 ENC : OBJECTIFS Diagnostiquer une maladie de Vaquez INTRODUCTION La maladie de Vaquez est un syndrome myéloprolifératif souvent compatible

Plus en détail

Les syndromes myéloproliferatifs Pr Z. OUCHENANE

Les syndromes myéloproliferatifs Pr Z. OUCHENANE INTRODUCTION Les syndromes myéloproliferatifs Pr Z. OUCHENANE C est un groupe de maladies caractérisé par la prolifération clonale et maligne d un ou de plusieurs lignées myéloïdes. Il s agit d une pathologie

Plus en détail

Mrabet R, Zouani S, Zatla L, Saidi D, Touhami F ;Cherif Hosni A,Touhami H Service Hematologie CHU Oran

Mrabet R, Zouani S, Zatla L, Saidi D, Touhami F ;Cherif Hosni A,Touhami H Service Hematologie CHU Oran Mrabet R, Zouani S, Zatla L, Saidi D, Touhami F ;Cherif Hosni A,Touhami H Service Hematologie CHU Oran Introduction La thrombocytémie essentielle est une hémopathie caractérisée par: une thrombocytose

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 février 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite, pour une durée limitée, conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du

Plus en détail

Item 297 : Orientation diagnostique devant une anémie (Evaluations)

Item 297 : Orientation diagnostique devant une anémie (Evaluations) Item 297 : Orientation diagnostique devant une anémie (Evaluations) Date de création du document 01/02/2010 QUESTION 1/10 : QCM Une «fausse anémie» par hémodilution est habituelle au cours de : A - la

Plus en détail

La splénomégalie myéloïde chronique (ou myélofibrose avec métaplasie myéloïde)

La splénomégalie myéloïde chronique (ou myélofibrose avec métaplasie myéloïde) La splénomégalie myéloïde chronique (ou myélofibrose avec métaplasie myéloïde) Sommaire : - pathogénie, incidence, et aspects cliniques - biologie - évolution et complications - diagnostic différentiel

Plus en détail

LES PRINCIPAUX TROUBLES HEMATOLOGIQUE

LES PRINCIPAUX TROUBLES HEMATOLOGIQUE LES PRINCIPAUX TROUBLES HEMATOLOGIQUE I/ Les globules blancs ou lymphocytes Neutropénie Hyperleucocytose Agranulocytose leucopénie taux bas de granulocytes neutrophiles (ou PNN 1 ) ds le sang augmentat

Plus en détail

SYNTHÈSE DES ATELIERS

SYNTHÈSE DES ATELIERS Rédigé par le Docteur Tristan CUDENNEC (Boulogne Billancourt) SYNTHÈSE DES ATELIERS Myélodysplasies (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs

Plus en détail

- L hémogramme - Les anémies - Syndrome d Hémolyse - Sémiologie des Globules blancs

- L hémogramme - Les anémies - Syndrome d Hémolyse - Sémiologie des Globules blancs Cours d Hématologie 2014-2015, 3 ème Année Prof. A.Quessar - L hémogramme - Les anémies - Syndrome d Hémolyse - Sémiologie des Globules blancs CS pluripotente.................. Ly B et T Ly NK PN basophile

Plus en détail

POINTS CLES EN HEMATOLOGIE MALIGNE. Camille Golfier interne Dr M.N. CERTAIN Dr G.RAICHON-PATRU CH Macon Unité 12 GMM 16 avril 2015

POINTS CLES EN HEMATOLOGIE MALIGNE. Camille Golfier interne Dr M.N. CERTAIN Dr G.RAICHON-PATRU CH Macon Unité 12 GMM 16 avril 2015 POINTS CLES EN HEMATOLOGIE MALIGNE Camille Golfier interne Dr M.N. CERTAIN Dr G.RAICHON-PATRU CH Macon Unité 12 GMM 16 avril 2015 LES URGENCES!!! Thrombopénie < 15 000 et/ou Sd hémorragique (bulles en

Plus en détail

La splénomégalie myéloïde (ou myélofibrose avec métaplasie myéloïde)

La splénomégalie myéloïde (ou myélofibrose avec métaplasie myéloïde) La splénomégalie myéloïde (ou myélofibrose avec métaplasie myéloïde) Syndrome myéloprolifératif, correspondant à une maladie clonale des progéniteurs hématopoïétiques précoces. La lignée mégacaryocytaire

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Hématologie clinique

Plus en détail

Table des matières CHAPITRE 1. HÉMATOPOÏÈSE CELLULES CIRCULANTES 5

Table des matières CHAPITRE 1. HÉMATOPOÏÈSE CELLULES CIRCULANTES 5 Table des matières AVANT-PROPOS 3 CHAPITRE 1. HÉMATOPOÏÈSE CELLULES CIRCULANTES 5 I. HÉMATOPOÏÈSE...5 A. Définitions...5 B. Localisation...6 C. Organisation...6 D. Érythropoïèse...6 E. Maturation granulocytaire

Plus en détail

Examens utiles et inutiles chez le patient anémié Recommandations

Examens utiles et inutiles chez le patient anémié Recommandations Examens utiles et inutiles chez le patient anémié Recommandations 22ans ATCD :RAS Visite d embauche GR 6,2M Hb 10,8g/dl VGM 68fl CCMH 32% Diagnostic? Bêta Thalassémie mineure Examens utiles? -Fer sérique

Plus en détail

THROMBOCYTEMIE ESSENTIELLE Aspects cliniques et biologiques

THROMBOCYTEMIE ESSENTIELLE Aspects cliniques et biologiques THROMBOCYTEMIE ESSENTIELLE Aspects cliniques et biologiques J.J. Kiladjian Hôpital Avicenne Université Paris XIII LES SSYNDROMES SMYELOPROLIFERATIFS O Proliférations clonales Cellules myéloïdes Dérivées

Plus en détail

Maladie de Vaquez. Objectif. Diagnostiquer une maladie de Vaquez. DÉFINITION ÉPIDÉMIOLOGIE PHYSIOPATHOLOGIE

Maladie de Vaquez. Objectif. Diagnostiquer une maladie de Vaquez. DÉFINITION ÉPIDÉMIOLOGIE PHYSIOPATHOLOGIE I-10-Q165 I-00-Q000 D r Valérie Ugo Laboratoire d hématologie, centre hospitalier universitaire de Brest, 29200 Brest valerie.ugo@chu-brest.fr DÉFINITION Objectif Diagnostiquer une maladie de Vaquez. La

Plus en détail

Anémie : tableau clinique

Anémie : tableau clinique Anémie Anémie : tableau clinique Symptômes et signes : Dyspnée Palpitations Malaises, asthénie, lenteur d idéation Hypotension orthostatique, tachycardie Pâleur complications : Insuffisance cardiaque,

Plus en détail

Classification OMS 2016 des syndromes myéloprolifératifs. GFHC Aix-en Provence 18 mai 2017

Classification OMS 2016 des syndromes myéloprolifératifs. GFHC Aix-en Provence 18 mai 2017 Classification OMS 2016 des syndromes myéloprolifératifs GFHC Aix-en Provence 18 mai 2017 2016 WHO myeloid neoplasm and acute leukemia classification Myeloproliferative neoplasms (MPN) Chronic myeloid

Plus en détail

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules LMNH = proliférations malignes du tissu lymphoïde, pouvant disséminer dans le sang. Observation à tout âge avec un pic vers 55-60 ans, plus souvent

Plus en détail

Item 222 : Anémie par carence martiale

Item 222 : Anémie par carence martiale Item 222 : Anémie par carence martiale Date de création du document 01/02/2010 OBJECTIFS ENC : Diagnostiquer une anémie par carence martiale. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Hématologie clinique

Plus en détail

PARAMETRES HEMATOLOGIQUES. Vanessa DESPLAT Collège Sciences de la Santé Faculté de Pharmacie Année

PARAMETRES HEMATOLOGIQUES. Vanessa DESPLAT Collège Sciences de la Santé Faculté de Pharmacie Année PARAMETRES HEMATOLOGIQUES Vanessa DESPLAT Collège Sciences de la Santé Faculté de Pharmacie Année 2015-2016 L HEMATOPOIESE 1 LES CELLULES SANGUINES Les globules rouges ou érythocytes ou hématies Les globules

Plus en détail

Protocoles des techniques courantes utilisées en hématologie

Protocoles des techniques courantes utilisées en hématologie Papy Muhoya-Djungayane Protocoles des techniques courantes utilisées en hématologie Techniques hématologiques Préambule Cet ouvrage qui rassemble la plupart des techniques hématologiques utilisées dans

Plus en détail

Maladie de Minkowski-Chauffard = Microsphérocytose héréditaire

Maladie de Minkowski-Chauffard = Microsphérocytose héréditaire Maladie de Minkowski-Chauffard = Microsphérocytose héréditaire C est une anémie hémolytique constitutionnelle due à une anomalie au niveau du cytosquelette sous-membranaire et surtout des protéines d ancrage

Plus en détail

Dossier 1. Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal.

Dossier 1. Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal. Dossier 1 Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal. Hémogramme : Hémoglobine : 12,4 g/dl VGM : 93 μm 3 CCMH : 33 % Réticulocytes

Plus en détail

ANOMALIES DE L HÉMOGRAMME

ANOMALIES DE L HÉMOGRAMME ANOMALIES DE L HÉMOGRAMME SOMMAIRE Hémogramme : indications et interprétation 14 Anémie 21 Anémie inflammatoire 26 Anémie par carence martiale 28 Anémies macrocytaires carentielles (Carence en B 9, carence

Plus en détail

Cas du mois. Pancytopénie aux urgences. Démarche diagnostique. Diagnostic différentiel

Cas du mois. Pancytopénie aux urgences. Démarche diagnostique. Diagnostic différentiel Cas du mois Pancytopénie aux urgences Une dame de 59 ans se présente aux urgences pour asthénie et dyspnée, il n y a pas de saignements. Elle n a pas d antécédents médicaux particuliers. Voici sa formule

Plus en détail

Hémogramme : indications et interprétation

Hémogramme : indications et interprétation N 208. Hémogramme chez l adulte et l enfant : indications et interprétation Hémogramme : indications et interprétation Argumenter les principales indications de l hémogramme, discuter l interprétation

Plus en détail

ROBIN 10 ans mars 2008 DES pédiatrie Clermot Ferrand 1

ROBIN 10 ans mars 2008 DES pédiatrie Clermot Ferrand 1 ROBIN 10 ans 14-15 mars 2008 DES pédiatrie Clermot Ferrand 1 ANTECEDENTS Né à terme 2003: Adénoidectomie avec paracentèse (bilan préoperatoire normal) sans complication Absence d antécédents familiaux

Plus en détail

SEMIOLOGIE SYNDROME ANEMIQUE. Pr B.GROSBOIS Service de Médecine Interne Hôpital Sud CHU Rennes

SEMIOLOGIE SYNDROME ANEMIQUE. Pr B.GROSBOIS Service de Médecine Interne Hôpital Sud CHU Rennes SEMIOLOGIE SYNDROME ANEMIQUE Pr B.GROSBOIS Service de Médecine Interne Hôpital Sud CHU Rennes SYNDROME ANÉMIQUE Ø Définition Ø Physio-pathologie Ø Sémiologie clinique Ø Sémiologie biologique Ø Classification

Plus en détail

INTERPRETATION & VALIDATION DE L HEMOGRAMME

INTERPRETATION & VALIDATION DE L HEMOGRAMME SÉMINAIRE STBC BÉJA 18/12/2015 INTERPRETATION & VALIDATION DE L HEMOGRAMME Pr Mohamed ZILI Chef de Service des Laboratoires Hôpital Habib Thameur Tunis HÉMOGRAMME L hémogramme (NFS) est un examen appréciant

Plus en détail

Hémogramme : indications et interprétation

Hémogramme : indications et interprétation N 208. Hémogramme chez l adulte et l enfant : indications et interprétation Hémogramme : indications et interprétation Argumenter les principales indications de l hémogramme, discuter l interprétation

Plus en détail

Hémogramme : indications et interprétation Item Module 3 ème partie

Hémogramme : indications et interprétation Item Module 3 ème partie Hémogramme : indications et interprétation Item 316 - Module 3 ème partie Objectifs : Argumenter les principales indications de l'hémogramme, discuter l'interprétation des résultats et justifier la démarche

Plus en détail

version 2013 SMD SMP SMP/SMD Le bureau du GFHC

version 2013 SMD SMP SMP/SMD Le bureau du GFHC Mise à jour thésaurus ADICAP Hémato version 2013 SMD SMP SMP/SMD Le bureau du GFHC 1 ADICAP SYNDROMES MYELODYSPLASIQUES Ancienne version CYTOPENIES REFRACTAIRES [H200] AR Anémie réfractaire sans excès

Plus en détail

Anémies: def Hb < -2DS/age 2-6 mois Hb < 9.5 g/dl; 6 mois-4 ans Hb < 10 g/dl Au-delà puberté cf adulte

Anémies: def Hb < -2DS/age 2-6 mois Hb < 9.5 g/dl; 6 mois-4 ans Hb < 10 g/dl Au-delà puberté cf adulte Anémies: def Hb < -2DS/age 2-6 mois Hb < 9.5 g/dl; 6 mois-4 ans Hb < 10 g/dl Au-delà puberté cf adulte CHIC 2017 C. Pondarré 2/2 VGM bas= anémies microcytaires Def < 70fl + age en années jusqu'à 10 ans

Plus en détail

Plaquettes: pas de frein à notre curiosité!

Plaquettes: pas de frein à notre curiosité! Plaquettes: pas de frein à notre curiosité! Pr François Mullier UOAD, 9 ième congrès d actualités Samedi 22 mars 2014 1 Objectifs demandés par le comité d organisation Etiologies des hypo- et hyper-plaquettoses

Plus en détail

Leucémie myélomonocytaire chronique

Leucémie myélomonocytaire chronique Leucémie myélomonocytaire chronique = Syndrome MMC = leucémie MM subaiguë (forme particulière : + évolutive et + blastique) Existence de maladies myélodysplasiques/ myéloprolifératives : - Hypercellularité

Plus en détail

PATHOLOGIES DU GLOBULE ROUGE LES ANEMIES

PATHOLOGIES DU GLOBULE ROUGE LES ANEMIES ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE PATHOLOGIES DU GLOBULE ROUGE LES ANEMIES I - RAPPEL SUR LES HEMATIES 1) RAPPEL PHYSIOLOGIQUE Petites cellules sans noyau, biconcaves, très flexibles, ce qui leur permet de passer

Plus en détail

LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS

LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS Pr Marc VASSE Juin 2007 LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS I - DEFINITION II LA LEUCEMIE MYELOÏDE CHRONIQUE (LMC) A Circonstances de decouverte B Diagnostic biologique C

Plus en détail

28 Syndromes myélodysplasiques

28 Syndromes myélodysplasiques 28 Syndromes myélodysplasiques Les syndromes myélodysplasiques (SMD) sont des affections clonales des cellules souches pluripotentes ou myéloïdes, caractérisées par une hématopoïèse inefficace, responsable

Plus en détail

LES LEUCEMIES AIGUËS

LES LEUCEMIES AIGUËS ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LES LEUCEMIES AIGUËS Prolifération avec envahissement de la moelle osseuse par des cellules médullaires immatures. Maladie de la cellule souche. Trouble de la différenciation des

Plus en détail

UE N 9 Cancéro-onco hématologie Objectif ECN: N 314. Syndromes myéloprolifératifs (2) Diagnostiquer une Leucémie myéloïde chronique. D.

UE N 9 Cancéro-onco hématologie Objectif ECN: N 314. Syndromes myéloprolifératifs (2) Diagnostiquer une Leucémie myéloïde chronique. D. UE N 9 Cancéro-onco hématologie Objectif ECN: N 314 Syndromes myéloprolifératifs (2) Diagnostiquer une Leucémie myéloïde chronique. D. Bordessoule Hémopathies Myéloïdes Cellules souches polyclonales Précurseur

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013 Leucémie lymphoïde chronique Introduction Définition: Prolifération lymphoïde monoclonale, responsable d'une infiltration médullaire, sanguine, parfois ganglionnaire, constituée de lymphocytes matures

Plus en détail

Et le Groupe de travail de la FFESSM: Eric BERGMANN, Marc DRAPEAU, Martial De HARO, Yves GRUEL

Et le Groupe de travail de la FFESSM: Eric BERGMANN, Marc DRAPEAU, Martial De HARO, Yves GRUEL TROUBLES de la CRASE SANGUINE et PLONGEE: Actualisation Jean-François SCHVED Centre Régional de Traitement des Hémophiles (CRTH) Languedoc Roussillon CHU Montpellier Et le Groupe de travail de la FFESSM:

Plus en détail

Frottis de moelle. Dysmégacaryopoïèse

Frottis de moelle. Dysmégacaryopoïèse Frottis de moelle Dysmégacaryopoïèse Frottis de moelle Dysérythropoïèse Frottis de moelle Dysgranulopoïèse Les myélodysplasies Pr Xavier Troussard Myélodysplasies définition atteinte clonale des précurseurs

Plus en détail

Vous voyez en consultation Melle S. âgée de 26 ans.

Vous voyez en consultation Melle S. âgée de 26 ans. Cas clinique 1 Vous voyez en consultation Melle S. âgée de 26 ans. Cette patiente d'origine de Taza consulte pour une asthénie d'apparition progressive depuis 6 mois associée à une dyspnée d effort. L

Plus en détail

Hémogramme normal et pathologique, médullogramme et biopsie médullaire.

Hémogramme normal et pathologique, médullogramme et biopsie médullaire. 26/09/2013 HERPIN Camille L3 Tissu Sanguin V. Gelsi 14 pages TISSU SANGUIN Hémogramme normal et pathologique, médullogramme et biopsie médullaire. Hémogramme normal et pathologique, médullogramme et biopsie

Plus en détail

MALADIE DE WALDENSTRÖM

MALADIE DE WALDENSTRÖM MALADIE DE WALDENSTRÖM DEFINITION I - DIAGNOSTIC CLINIQUE A - Signes Hematologiques B - Syndrome d' Hyperviscosite Sanguine C - Autres II - DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE III- DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL IV - EVOLUTION

Plus en détail

SYNDROMES FRONTIERES SMD/SMP. Dr Gérard Buchonnet, Vincent Camus Laboratoire d Hématologie C.H.U. Rouen

SYNDROMES FRONTIERES SMD/SMP. Dr Gérard Buchonnet, Vincent Camus Laboratoire d Hématologie C.H.U. Rouen SYNDROMES FRONTIERES SMD/SMP Dr Gérard Buchonnet, Vincent Camus Laboratoire d Hématologie C.H.U. Rouen CLASSIFICATION OMS DES SMD ET LES SYNDROMES FRONTIERES? CORRESPONDANCE ENTRE LES DEUX CLASSIFICATIONS

Plus en détail

DPC 2016 de l Association de Biologie Praticienne. Réponses au questionnaire initial.

DPC 2016 de l Association de Biologie Praticienne. Réponses au questionnaire initial. DPC 2016 de l Association de Biologie Praticienne Confrontations en hématologie cellulaire / interprétation de l hémogramme pathologique Réponses au questionnaire initial. Q1. Quelle est la leucémie la

Plus en détail

Sémiologie et exploration d'une polyglobulie, d'une hyperleucocytose et d'une hyperplaquettose. UE10 6 Février 2012

Sémiologie et exploration d'une polyglobulie, d'une hyperleucocytose et d'une hyperplaquettose. UE10 6 Février 2012 Sémiologie et exploration d'une polyglobulie, d'une hyperleucocytose et d'une hyperplaquettose UE10 6 Février 2012 Rappels Hématopoïèse CSH Syndromes myéloprolifératifs Definitions et classifications

Plus en détail

Hématologie physiologique de la grossesse

Hématologie physiologique de la grossesse EC Santé de la femme Hématologie physiologique de la grossesse A. Renneville Mars 2017 Paramètres modifiés par la grossesse Modifications hormonales majeures à l origine de ces changements: - protègent

Plus en détail

DIAGNOSTIC D UN SYNDROME MYH9 FICHE DE RENSEIGNEMENTS PATIENTS

DIAGNOSTIC D UN SYNDROME MYH9 FICHE DE RENSEIGNEMENTS PATIENTS DIAGNOSTIC D UN SYNDROME MYH9 FICHE DE RENSEIGNEMENTS PATIENTS DATE DE CONSULTATION OU D HOSPITALISATION : RENSEIGNEMENTS PATIENT Nom et prénom du patient : Date de naissance : Sexe : F M Origine géographique

Plus en détail

Collège de réanimation médicale M. Oueslati, A. Trifi, Rea med la Rabta

Collège de réanimation médicale M. Oueslati, A. Trifi, Rea med la Rabta CAS CLINIQUE Collège de réanimation médicale M. Oueslati, A. Trifi, Rea med la Rabta Observation: Jeune fille de 16 ans. Athlète pratiquant un sport de combat. Notion de séjour au cote d ivoire. Admise

Plus en détail

Pré-requis et objectifs

Pré-requis et objectifs DFGSM - UE Tissu sanguin. Exercices d'interprétation de la numération formule leucocytaire (versant lignée leucocytaire et mégacaryocytaire) Enseignement dirigé Pré-requis et objectifs Pré-requis = Données

Plus en détail

B12 - CAT pour l évaluation étiologique d une maladie thrombo-embolique veineuse

B12 - CAT pour l évaluation étiologique d une maladie thrombo-embolique veineuse B12 1 B12 CAT pour l évaluation étiologique d une maladie thromboembolique veineuse La maladie thromboembolique veineuse est une maladie multifactorielle. Parmi les facteurs étiologiques, il est commode

Plus en détail

EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007*

EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007* EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007* EXPLORATION D UNE ANEMIE Pr. A. Najman Chef de service Hématologie (Hôpital Saint Antoine) Séance du 3 mai 2001 Si en hématologie, les affections

Plus en détail

SEMEIOLOGIE BIOLOGIQUE EN URGENCE

SEMEIOLOGIE BIOLOGIQUE EN URGENCE SEMEIOLOGIE BIOLOGIQUE EN URGENCE Pr. Gilles POTEL Médecine Polyvalente-Urgence COURS DUMU 2006-2007 POURQUOI PRESCRIRE DES EXAMENS COMPLEMENTAIRES? Pour confirmer ou éliminer un diagnostic suspecté Pour

Plus en détail

Moelle : diagnostic des hémopathies malignes. Dr Jean-François Lambert Service et laboratoire central d hématologie

Moelle : diagnostic des hémopathies malignes. Dr Jean-François Lambert Service et laboratoire central d hématologie Moelle : diagnostic des hémopathies malignes Dr Jean-François Lambert Service et laboratoire central d hématologie Différentiation hématopoïétique cellule souche Progeniteur Myéloide Commun Progeniteur

Plus en détail

Thrombocytémie Essentielle et grossesse - Prévention du risque thrombotique

Thrombocytémie Essentielle et grossesse - Prévention du risque thrombotique Thrombocytémie Essentielle et grossesse - Prévention du risque thrombotique N. Trillot Pôle d Hématologie-Transfusion CHRU 21 Novembre 2007 TE SMP chronique Hémopathie clonale de la cellule souche hématopoïétique

Plus en détail

Cas clinique N 1

Cas clinique N 1 Cas clinique N 1 Mlle Gwenaëlle N. âgée de 30 ans, sans ATCD particulier, donneuse de sang vient à votre consultation avec sa NFP de l EFS, l invitant à consulter son MG. Cas clinique N 1 Cas clinique

Plus en détail

Sommaire CHAPITRE 1 RÉACTION INFLAMMATOIRE : ASPECTS 17 CLINIQUES ET BIOLOGIQUES. CONDUITE À TENIR

Sommaire CHAPITRE 1 RÉACTION INFLAMMATOIRE : ASPECTS 17 CLINIQUES ET BIOLOGIQUES. CONDUITE À TENIR Sommaire CHAPITRE 1 RÉACTION INFLAMMATOIRE : ASPECTS 17 CLINIQUES ET BIOLOGIQUES. CONDUITE À TENIR Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire Question 112 I. DÉFINITION INTRODUCTION 17 II. PRINCIPAUX

Plus en détail

Les valeurs à connaître sont mises en gras et sont récapitulées dans le tableau sur la dernière page.

Les valeurs à connaître sont mises en gras et sont récapitulées dans le tableau sur la dernière page. 1/10/2015 ACHILLE Flora L3 (CR : Paul SEISSON) Tissu sanguin Dr Véronique Gelsi-Boyer 18 pages Hémogramme normal et pathologique, médullogramme et biopsie médullaire Plan A. Hémogramme normal I. Introduction

Plus en détail

Hémogramme chez le sujet âgé

Hémogramme chez le sujet âgé Hémogramme chez le sujet âgé Prescription fréquente : Altération de l état général Syndrome d insuffisance médullaire Syndrome tumoral Surveillance d une pathologie, d un traitement Risque accru

Plus en détail

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP Informations générales sur le patient Consentement : OUI NON Identifiant patient INSC visible :................. NOM D USAGE :.............................. NOM DE NAISSANCE :.................................

Plus en détail

Les formules sanguines et vous

Les formules sanguines et vous Les formules sanguines et vous Programme-clientèle d oncologie Madame, Monsieur, dès votre admission au 5 e CD, une analyse de votre sang sera effectuée et cette technique se répètera très fréquemment

Plus en détail

Les syndromes myéloprolifératifs Dr Fatiha Boulmerka Laboratoire CHdN ETTELBRUCK 26 mars 2015 1 Hématopoïèse L hématopoïèse représente l ensemble des processus physiologiques qui concourent à la fabrication,

Plus en détail

ANEMIE DU SUJET AGE. C.DAURIAC Chr Rennes

ANEMIE DU SUJET AGE. C.DAURIAC Chr Rennes ANEMIE DU SUJET AGE C.DAURIAC Chr Rennes DEFINITIONS DEFINITION d une ANEMIE: = définition de l OMS ( WHO) n < 13 g Hb / dl chez l homme n < 12 g Hb / dl chez la femme DEFINITION du SUJET AGE: = définition

Plus en détail

Item 161 : Syndromes myélodysplasiques

Item 161 : Syndromes myélodysplasiques Item 161 : Syndromes myélodysplasiques Date de création du document 2009-2010 Table des matières * Introduction... 1 1 Facteurs étiologiques...1 2 Les signes cliniques... 2 2. 1 Circonstances de découverte...

Plus en détail

REFERENTIEL SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS BCR/ABL NEGATIF

REFERENTIEL SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS BCR/ABL NEGATIF REFERENTIEL SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS BCR/ABL NEGATIF Dr Khaled BENABED Service des Maladies du Sang CHU Côte de Nacre CAEN MAI 2013 INTRODUCTION PRINCIPES GENERAUX Conformément aux recommandations

Plus en détail

4.Anomalies de forme des globules rouges

4.Anomalies de forme des globules rouges 4.Anomalies de forme des globules rouges Les rouleaux que l on peut observer sont des globules rouges qui s agglutinent en piles d assiettes - ce n est pas le myélome qui donne cela. Il s agit d une maladie

Plus en détail

Macrophages pseudo-gaucher et infection à Mycobacterium avium. Rémy Hurstel

Macrophages pseudo-gaucher et infection à Mycobacterium avium. Rémy Hurstel Macrophages pseudo-gaucher et infection à Mycobacterium avium Rémy Hurstel Historique du patient Patient de sexe masculin né en 1934 Diagnostic de leucémie prolymphocytaire T CD 4+ réalisé en avril 2013

Plus en détail

Item 222 : Anémie par carence martiale (Évaluations)

Item 222 : Anémie par carence martiale (Évaluations) Item 222 : Anémie par carence martiale (Évaluations) Date de création du document 01/02/2010 QCM QUESTION 1/10 : Quels paramètres suivants sont utiles pour distinguer une anémie par carence martiale d'une

Plus en détail

HEMATOLOGIE MME SILVE 1 29/08/07

HEMATOLOGIE MME SILVE 1 29/08/07 HEMATOLOGIE TP MME SILVE 1 Introduction Programme(polycopiés) 1:Hémogramme/Moelle osseuse 2:Hémostase Organisation(TD-TP-Contrôle s) TD: 3x2h TP: 7 S3 (3x3h/hémogramme + 2x2h/moelle osseuse) S4 (2x3h/hémostase)

Plus en détail

Pôle de gérontologie, Hôpital Xavier Arnozan

Pôle de gérontologie, Hôpital Xavier Arnozan Anémies du sujet âgé Dr Carine Foucaud Pôle de gérontologie, Hôpital Xavier Arnozan Plan Définition, prévalence et conséquences cliniques Etiologies Cas cliniques Définition (OMS) Prévalence (% %) 120

Plus en détail

Anémie aiguë. Y Pérel HOPE.Aquitaine

Anémie aiguë. Y Pérel HOPE.Aquitaine Anémie aiguë Y Pérel HOPE.Aquitaine Diagnostic positif Pas si facile Pas si difficile Tolérance Anémies les plus mal tolérées : hémolyse (G6PD, SHU, auto-immune ) hémorragie aiguë Liée à : la profondeur

Plus en détail

HEMOPATHIES MALIGNES. - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX

HEMOPATHIES MALIGNES. - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX HEMOPATHIES MALIGNES - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX Hôpital Avicenne - Université Paris 13 (items n 138 139) HEMOPATHIES MALIGNES

Plus en détail

Démarche diagnostique devant une Thrombocytopénie. Tahar CHAKROUN CRTS Sousse

Démarche diagnostique devant une Thrombocytopénie. Tahar CHAKROUN CRTS Sousse Démarche diagnostique devant une Thrombocytopénie Tahar CHAKROUN CRTS Sousse Introduction Diagramme Hématologique Moelle Circulation Organes et Tissues 100 milliard/j 15 à 20% 2/3 150 à 400 G/l 8 à 10

Plus en détail

ED Hématologie cellulaire Sémiologie et démarche diagnostique. Cas et résolution de problèmes

ED Hématologie cellulaire Sémiologie et démarche diagnostique. Cas et résolution de problèmes ED Hématologie cellulaire Sémiologie et démarche diagnostique Cas et résolution de problèmes Cas n 1 Femme de 48 ans, 5 enfants vivants, de 8 à 26 ans Interrogatoire: - méno-métrorragies depuis 6 mois

Plus en détail

EXAMEN D HEMATOLOGIE

EXAMEN D HEMATOLOGIE EXAMEN D HEMATOLOGIE PCEM2 UFR médecine : Première session du 27 mai 2010 Recommandations : 1-Vous disposez d une heure pour rédiger les réponses. 2-Lisez d abord les dossiers attentivement et notez en

Plus en détail

Maladie de Vaquez 165 Obj: diagnostiquer une maladie de Vaquez. Chloé James AHU Laboratoire d hématologie

Maladie de Vaquez 165 Obj: diagnostiquer une maladie de Vaquez. Chloé James AHU Laboratoire d hématologie Maladie de Vaquez 165 Obj: diagnostiquer une maladie de Vaquez Chloé James AHU Laboratoire d hématologie Maladie ld acquise, clonale, l CSH Famille SMP Amplification préférentielle lignée myéloide érythroide

Plus en détail

LES MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L INFLAMMATION

LES MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L INFLAMMATION Page 1 de 5 LES MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L INFLAMMATION VITESSE DE SÉDIMENTATION - VS (TARIF : 2.65 1) ) La VS des érythrocytes est la chute libre des éléments sanguins d une colonne de sang rendu incoagulable.

Plus en détail

Hématimétrie. Hématologie. Sang. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module d Hématologie

Hématimétrie. Hématologie. Sang. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module d Hématologie 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module d Hématologie Hématologie Sang Hématimétrie Branche médicale, étudie le sang et les maladies du sang : hémopathies Hémopathies bénignes : Anémies

Plus en détail

20r0. o LMC o MALADIE DE VAQUEZ o SPM MYELOIDE o THROMBOCYTEMIE ESSENTIELLE

20r0. o LMC o MALADIE DE VAQUEZ o SPM MYELOIDE o THROMBOCYTEMIE ESSENTIELLE 20r0 Synd romes myeloprol iferatifs Les SMP Sont des hémopathies myéloïdes chroniques caractérisées par une prolifération portant sur l'une ou plusieurs lignées myéloïdes sans blocage de maturation On

Plus en détail

U.E. TISSU SANGUIN. SUJET D EXAMEN PREMIERE SESSION DE PCEM2 (COMMUN AU L2 MAIEUTIQUE) Date de l épreuve : Lundi 14 janvier 2013

U.E. TISSU SANGUIN. SUJET D EXAMEN PREMIERE SESSION DE PCEM2 (COMMUN AU L2 MAIEUTIQUE) Date de l épreuve : Lundi 14 janvier 2013 U.E. TISSU SANGUIN SUJET D EXAMEN PREMIERE SESSION DE PCEM2 (COMMUN AU L2 MAIEUTIQUE) Date de l épreuve : Lundi 14 janvier 2013 Durée de l épreuve : 1 heure RECOMMANDATIONS : - Vérifiez que vous êtes bien

Plus en détail

Leucémies aiguës. Leucémies aiguës. Signes cliniques possibles 03/10/2013

Leucémies aiguës. Leucémies aiguës. Signes cliniques possibles 03/10/2013 Leucémies aiguës Leucémies aiguës = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Lymphoblastiques : enfants ++ Leucémies aiguës Myéloblastiques

Plus en détail

- Amaigrissement récent non chiffré et épigastralgies que la malade attribue aux hypoglycémiants oraux.

- Amaigrissement récent non chiffré et épigastralgies que la malade attribue aux hypoglycémiants oraux. N. BENFENATKI BN 60ans, diabétique de type 2 depuis 10 ans, traitée par 02 comprimés de Glucophage 850 et 01 comprimé de Daonil par jour est admise pour asthénie intense. H D M: - Amaigrissement récent

Plus en détail

Leucémies aiguës. = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes

Leucémies aiguës. = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Leucémies aiguës = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Lymphoblastiques : enfants ++ Leucémies aiguës Myéloblastiques

Plus en détail

Formule sanguine et frottis périphérique. Rappels

Formule sanguine et frottis périphérique. Rappels Formule sanguine et frottis périphérique Rappels 1. Formule sanguine (= hémogramme) Actuellement automatisée : Globules rouges: Numération érythrocytaire Détermination de l hématocrite Taux d hémoglobine

Plus en détail

SFH Commission Pédagogique page 1 sur 22

SFH Commission Pédagogique page 1 sur 22 SFH Commission Pédagogique page 1 sur 22 Hémogramme : indications et interprétations Module «orientation diagnostique devant» item 316 Argumenter les principales indications de l hémogramme, discuter l

Plus en détail

SYNDROMES MYELODYSPLASIQUES

SYNDROMES MYELODYSPLASIQUES SYNDROMES MYELODYSPLASIQUES REFERENTIEL (mise à jour ; V. 3) RHECOM AG Bagnoles de l orne, 09/06/2012 Dr S. CHEZE cheze-s@chu-caen.fr Service Hématologie Clinique - CHU Caen (( V1 06/2008 V2 06/2009 Réseau

Plus en détail

LEUCEMIES AÏGUES, ET MYÉLODYSPLASIES

LEUCEMIES AÏGUES, ET MYÉLODYSPLASIES Référentiel Régional de prise en charge Hématologie LEUCEMIES AÏGUES, NÉOPLASIES MYÉLOPROLIFÉRATIVES ET MYÉLODYSPLASIES Actualisation Mars 2009 RCP néoplasies myéloïdes malignes Réunions hebdomadaires

Plus en détail

U.E. TISSU SANGUIN SUJET D EXAMEN PREMIERE SESSION PCEM2 ET L2 MAIEUTIQUE. Date de l épreuve : Lundi 13 janvier 2014 Durée de l épreuve : 1 heure

U.E. TISSU SANGUIN SUJET D EXAMEN PREMIERE SESSION PCEM2 ET L2 MAIEUTIQUE. Date de l épreuve : Lundi 13 janvier 2014 Durée de l épreuve : 1 heure U.E. TISSU SANGUIN SUJET D EXAMEN PREMIERE SESSION PCEM2 ET L2 MAIEUTIQUE Date de l épreuve : Lundi 13 janvier 2014 Durée de l épreuve : 1 heure RECOMMANDATIONS : - Vérifiez que vous êtes bien en possession

Plus en détail