L ndétectable. Sommaire. Edito Trouver la motivation pour avaler sa pilule. L ndétectable N 3 - septembre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ndétectable. Sommaire. Edito Trouver la motivation pour avaler sa pilule. L ndétectable N 3 - septembre 2013 1"

Transcription

1 L ndétectable Trimestriel du CHU Saint-Pierre - Pédiatrie Sommaire Edito : Trouver la motivation pour avaler sa pilule 1 À coeur ouvert : Cher Journal 2 Entre nous : Just toooooooooooo late 3 Dossier : Zoom sur les médicaments 4-6 Futur : Et le vaccin contre le sida, c est pour quand? 7 Jeu : Mots croisés 8 Edito Trouver la motivation pour avaler sa pilule Prendre des médicaments quand on en a besoin est important pour la santé, ça on le sait! Surtout quand on est infecté par le VIH. Mais ce n est pas pour cela que c est facile pour tout le monde. Heureusement, on peut mettre des choses en place pour les aider. Il peut s agir de trouver des astuces pour s en rappeler. Parfois ils ont mauvais goût, ou donnent mal au ventre, et on peut réfléchir à comment faire pour éviter cela. Parfois on a envie de sortir, de dormir chez des copains, d aller en voyage scolaire, et on n a pas envie que les autres sachent qu on doit prendre des médicaments, on ne veut pas qu ils posent des questions. On peut alors trouver des trucs pour faire tout cela, tout en continuant à prendre tous les jours son traitement. Et puis il faut aussi que chacun comprenne pourquoi c est important de les prendre, et trouver la motivation pour y arriver. Certains outils permettent d y réfléchir ensemble, en partant de ce que la personne ressent. Enfin, il y a la recherche qui progresse, les scientifiques et les médecins réfléchissent à des stratégies pour simplifier les traitements. Mais pour savoir si cela fonctionne, il faut faire des études. C est un des moyens de s assurer que ce que le médecin prescrit à son patient est le mieux pour sa santé. Il est donc primordial de participer à ces recherches aujourd hui, pour être mieux soigné demain. Evelyne Van Der Kelen, infirmière Pédiatrique L ndétectable N 3 - septembre

2 A cœur ouvert Cher Journal, Je voulais te dire que je ne sais pas pourquoi je prends des médicaments. Personne ne sait me dire pourquoi... C est peut-être parce que j ai 15 ans?! Pourquoi dois-je aller tous les mercredis dans un groupe à Bruxelles? Pourquoi dois-je aller tous les mois à Bruxelles pour faire des prises de sang? Pourquoi ne suis-je pas comme tous les autres gens? Comme mes amies? Pourquoi suis-je dans une école spécialisée? Est-ce à cause de la maladie que j ai? Est-ce que je pourrais aller un jour dans une école normale? Journal, dis-moi, est ce que je suis normale? Est-ce qu un jour je pourrais arrêter mes médicaments? Journal j ai tant envie que ma mère soit à mes côtés pour me soutenir! Pourquoi, Journal, est-elle partie sans moi? Pourquoi je ne suis pas partie avec elle? Clara (Quand elle avait 15 ans) «J ai compris que je devais prendre mes médicaments pour garder la santé!» Me voilà déjà plus grande! J ai compris que je devrais prendre des médicaments toute ma vie pour ce que j avais. Plusieurs fois j ai essayé de les arrêter Juste pour voir si un jour je pourrais les arrêter pour toujours. Dernièrement, j ai vu les résultats de la prise de sang et j ai compris que je ne pouvais vraiment pas arrêter de les prendre! J ai compris que je devais les prendre pour garder la santé. Mais c est si dur de les prendre tous les jours... Clara (18 ans) 2 N 3 - septembre 2013 L ndétectable

3 Entre nous Just toooooooooooo late Chaque décision que l on prend a des conséquences. Certaines décisions sont plus faciles à prendre que d autres, mais ce n est pas pour autant que les conséquences en sont moins lourdes. J ai refusé de croire que la maladie existait réellement et que si j arrêtais de prendre les médicaments je pouvais en mourir. Il y a 5 ans, j ai pris une décision qui me semblait simple et facile. Je n avais pas vraiment réfléchi aux conséquences, à quoi bon puisque j étais persuadée d avoir raison. Il est très facile d arrêter les médicaments. Au début, je n avais aucun symptôme, je me sentais en pleine forme. Lorsque les symptômes sont arrivés, je me trouvais des excuses. Je me persuadais qu ils n étaient pas liés au VIH. Mais lorsque j ai attrapé des choses vraiment bizarres et que je n ai plus trouvé d excuses et aucune explication à ce qu il se passait, je me suis rendue compte de mes erreurs. Evidemment, il était déjà trop tard. Trop tard pour se dire que les médecins avaient raison, trop tard pour se dire que maintenant je les prendrai correctement. Non il est juste trop tard! Just toooooooooo late! «Il est trop tard pour se dire que maintenant je les prendrai correctement» Assise dans mon lit d hôpital à attendre que l on trouve ce qui me rend si malade, je stresse. Peut-être que ce sont les médicaments que mon corps ne supporte pas, puisque cela faisait 5 ans que je ne les prends plus? Ou peut-être est-ce une maladie opportuniste qui profite de ma faiblesse immunitaire pour s emparer de mon corps? Je me morfonds dans le regret. Je regrette d avoir été aussi stupide, égoïste. Et surtout d avoir laissé tomber plutôt que de me battre pour mes enfants, ma famille et tous ceux qui m entourent. Arrêter votre traitement peut vous coûter la vie et alors vous sombrerez à votre tour, comme moi, dans le regret et vraiment cela n en vaut pas la peine! J aime terminer mes récits par une définition à la Gia (Gia, c est moi!!!) Voici donc celle que je vous ai concoctée : HIV = Homme Inconsciemment Vénere (en verlan vénere veut dire énervé) donc HIV = Homme inconsciemment énervé Le VIH est une maladie qui vous rend dépendant d un traitement pour vivre et face à laquelle on ne peut se sentir qu impuissant. Inconsciemment face à la maladie on est toujours «énervé» Gia L ndétectable N 3 - septembre

4 Dossier Zoom sur les médicaments Parce qu ils font partie du quotidien, qu ils ne sont pas toujours faciles à avaler et qu ils rappellent constamment le VIH, les médicaments font partie des sujets sensibles. Et si, malgré tout, on essayait d en savoir plus? Les réponses du Dr Hainaut. Est-ce que les médicaments nous fragilisent? Les médicaments ont des effets secondaires et des effets associés qui peuvent être plutôt désagréables mais pas dangereux. Il s agit notamment de fatigue, de perturbations du sommeil, de maux de ventre ou de vertiges. Plus précisément, il y a deux sortes d effets secondaires : ceux qui arrivent rapidement après le début du traitement (maux de ventre, troubles du sommeil ) et qu on peut gérer assez facilement. Soit ils disparaissent d eux-mêmes quand le corps s habitue aux médicaments, soit on change le médicament en cause. ceux qui arrivent plus tard, après une longue utilisation du médicament. Ceux-là sont parfois plus difficiles à détecter parce qu on ne les sent pas toujours mais ils sont importants à surveiller. C est pourquoi les prises de sang sont très importantes, même quand on prend très bien les médicaments. Elles permettent de s assurer que le corps supporte toujours bien les médicaments. La bonne nouvelle, c est que de manière générale, les médicaments récemment mis au point sont mieux supportés que les plus anciens. Que se passe-t-il si on oublie de prendre ses médicaments? Si on oublie de prendre son traitement, le virus risque de pouvoir à nouveau se multiplier et de devenir résistant au traitement que l on prend. Le traitement pourrait donc devenir inefficace. L idéal c est de ne jamais oublier de prendre son médicament. On sait, en effet, que quand on le prend à la perfection il ne peut pas y avoir de soucis. Bien sûr une heure à deux heures de retard ce n est pas grave. La règle quand on a oublié son médicament : le reprendre le plus vite possible et décaler la prise suivante pour petit à petit revenir à l horaire habituel. Attention, il ne faut surtout pas doubler sa dose et se rattraper en en prenant deux fois plus! Pourquoi y a-t-il un horaire pour la prise des médicaments? On doit respecter un horaire précis car le médicament a une durée de vie bien précise, et le médicament doit donc être efficace tout au long de cette durée de vie. Est-ce qu il est possible de faire une overdose de médicaments? Oui, si on en prend trop, on prend des risques. Mais c est valable pour presque tout les médicaments. 4 N 3 - septembre 2013 L ndétectable

5 Est-ce qu un jour on pourra arrêter de prendre son traitement? J espère de tout cœur que oui. Mais ça n arrivera pas demain Ce n est pas pour maintenant, ni pour dans un an ni pour dans deux ans. Il faut d abord que les chercheurs trouvent une piste de traitement définitif. À partir du moment où ils auront trouvé quelque chose de cet ordre, il faudra attendre encore au minimum cinq ans pour que ce soit disponible pour tout le monde. En attendant Prenez bien le traitement que votre médecin vous a prescrit! Pourquoi certaines personnes ont des problèmes de reins à cause des médicaments? Certains médicaments peuvent provoquer des soucis aux reins, ils peuvent par exemple favoriser la création de pierres dans les reins. Mais ce n est pas le cas de tous les médicaments, heureusement. Quel que soit votre traitement, il est conseillé de boire beaucoup d eau. Cette question est d ailleurs l occasion de rappeler que le mode de vie joue beaucoup sur la santé et ce pour tout le monde : il vaut mieux limiter sa consommation d alcool, ne pas fumer et surtout, ne pas prendre de drogue. Comment agissent les médicaments? Les médicaments ne permettent pas de tuer le virus. En revanche, ils peuvent le bloquer, l empêcher de fonctionner. Grâce aux traitements, le virus n est plus capable d attaquer les T4, ni de devenir résistant aux médicaments. En effet, c est uniquement quand il se multiplie que le virus peut s habituer aux médicaments. L ndétectable N 3 - septembre

6 Entre nous Trouver sa place Pendant quelques temps, je ne suis plus venu discuter avec les autres jeunes le mercredi après-midi J ai lâché! Aujourd hui, je suis de retour et j ai décidé de vous expliquer pourquoi j avais lâché. Tout d abord, je ne trouvais pas que j étais comme les autres participants. Et je ne trouvais donc plus ma place au sein du groupe. Je ne comprenais pas non plus à qui j étais utile lors de ces rendez-vous. Finalement, quelle était mon utilité au sein de ce groupe? Et puis, pour tout vous dire Ce n est pas dans ma nature de parler de moi et de mon état physique et moral aux autres. Je suis plutôt discret et calme. En particulier sur ce sujet. Mais il y avait autre chose : à cette époque-là, je ne me sentais pas malade car je prenais des médicaments contre le VIH. Dans ma tête, c était comme quand on prend de l aspirine : on a mal à la tête, on prend un cachet et le mal de tête s envole. Il disparaît pour de bon. Mais pour le sida, c est différent! Les médicaments que je prends permettent d affaiblir l activité du virus mais pas de le supprimer. Ce n est que quand j ai compris ça, que j ai compris que j étais malade et que j avais ma place dans ce groupe. Mister x Grâce à mes médicaments, je vais bien! Parfois même quand je suis mal, j assume.et je vais mieux. Car je sais qu en prenant bien mes médicaments, je vais bien. Cela me permet de tout faire et de vivre de façon normale Reira 6 N 3 - septembre 2013

7 Futur Et le vaccin contre le sida, c est pour quand? Régulièrement, les médias se font échos de la possible arrivée d un vaccin contre le sida. Mais ce dernier n arrive toujours pas Qu en est-il vraiment? Si l on questionne un spécialiste sur la question, la réponse est loin de nos attentes : «La réalité c est qu on n en sait rien du tout. Il y a eu récemment des résultats encourageants dont on a d ailleurs parlé à la télévision mais la mise à disposition d un vaccin efficace pour tout le monde est encore loin. Il faudra encore certainement plusieurs années», explique le Dr Hainaut. Des morceaux de virus Ce qui nous laisse le temps de comprendre de quoi il s agit. Car oui, qu est-ce qu un vaccin au fond? Pourquoi se fait-il autant attendre? «Les vaccins sont des morceaux de virus construits en laboratoire pour ressembler au virus et apprendre au corps à se défendre contre celui-ci. Ce qui est compliqué avec le virus du sida c est qu il change à chaque fois qu il se multiplie. Chaque malade a donc un virus un peu différent de celui d une autre personne.» Difficile de copier parfaitement un virus qui change tout le temps. Par ailleurs, les chercheurs ne savent pas encore quel est le type de défense le plus indiqué pour maîtriser durablement le virus. «Les vaccins potentiels sont donc construits un peu à l aveugle, en espérant finir par trouver la bonne façon de le faire. Et tous ces essais de vaccins doivent d abord être testés pour voir s ils sont efficaces. Or, chaque étude prend des années.» Eviter la contamination et traiter? Si le vaccin a pour but premier d empêcher le virus de passer d une personne à l autre, il pourrait peut être aussi aider à soigner le sida. «En effet, on espère que si on arrive à mettre au point un vaccin, celui-ci nous apprendra comment combattre le virus chez les malades sans qu ils ne doivent prendre d autres médicaments». La recherche avance mais la prudence reste de mise «Il y a des avancées scientifiques mais on est encore loin du compte. Ce qu il faut garder à l esprit c est que personne ne guérit spontanément du sida. Malgré ce qu on peut entendre, dans certains journaux Une seule consigne à ce jour : prendre correctement son traitement et se protéger lors des relations sexuelles», conclut le Dr Hainaut. L ndétectable N 3 - septembre

8 Jeu Horizontal 1. Mesure de prévoyance, de prudence 4. Ensemble de personne ayant un lien de parenté 5. Actions thérapeutiques 9. Département, branche d activité d un hôpital 12. Le journal trimestriel de la pédiatrie Vertical 2. Décomposition d un tout en des éléments et leur mise en relation 3. Substance administrée dans un but thérapeutique 6. Syndrome d immunodéficience acquise 7. Réunion de personnes en un même lieu 8. Qui ne doit pas être connu par autrui 10. Virus de l immunodéficience humaine 11. Capacité physique ou morale dans l épreuve 13. Fait de soutenir, de secourir quelqu un Réponses 1. Précaution 2. Analyse 3. Médicament 4. Famille 5. Soins 6. Sida 7. Groupe 8. Secret 9. Service 10. VIH 11. Résistance 12. Indétectable 13. Assistance Editeur responsable Jack Levy Rue Haute, Bruxelles Coordination du groupe «Mots Maux» Ayala, Gisèle Frisch (psychologue) Photos et illustrations DR, 123rf Trimestriel L Indétectable est une publication du CHU St Pierre (Service de pédiatrie) Rue Haute, Bruxelles 8 N 3 - septembre 2013 Conception et réalisation Ayala, Gisèle Frisch Elise Dubuisson Coordination de la rédaction Elise Dubuisson Secrétariat de rédaction Margot Dubuisson Marie Céline Dilbeck (Assistante sociale) Rédaction Bouba, Clara, Gia, Mister x, Natacha, Reira, Prescillia, Stéphanie, Sophie. Maquette et mise en page Dominique Mazy Tous droits de traduction, d adaptation et de reproduction réservés pour tous pays. L Indétectable est réalisé grâce au soutien financier de l ASBL Smiles

L ndétectable. L ndétectable N 1 - MARS 2013 1

L ndétectable. L ndétectable N 1 - MARS 2013 1 L ndétectable Huit ans déjà Un groupe de jeunes démêle des pensées pour produire du texte. Ils se nomment «Mots-Maux». Au départ, ils sont sept enfants, de 7 et 8 ans, atteints du virus du SIDA, suivis

Plus en détail

C est votre santé Impliquez-vous

C est votre santé Impliquez-vous C est votre santé Impliquez-vous Le financement de ce projet a été fourni par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario www.oha.com 1. Impliquez-vous dans vos soins de santé. Dites-nous

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

Fiches de travail à photocopier

Fiches de travail à photocopier Education International Internationale de l Education Internacional de la Educación Internationale de l Education - Education Development Center - Organisation mondiale de la Santé Apprendre pour la vie:

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD

DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD Gérer la MPOC DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD Je sais que j aurai toujours la MPOC. Que puis-je faire pour la gérer? La MPOC est une maladie chronique, c est-à-dire qu elle ne se guérit pas. Il existe

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place.

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. Premiers émois, rupture, coup de foudre, arrivée de bébé, retrouvailles passionnées Tout au long de sa vie, une femme, un homme connaît

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Bilan Moral : Cé léstiné, dé lé gué é BAR

Bilan Moral : Cé léstiné, dé lé gué é BAR Bilan Moral : Cé léstiné, dé lé gué é BAR Rentrée en septembre : En quelque mots, on a commencé sur les chapeaux de roues, avec les interviews bar et le début de la bleusaille. On a très vite été débordés

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Contraception. Ma pilule en 1O. questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN

Contraception. Ma pilule en 1O. questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Contraception Ma pilule en 1O questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Question 1 J ai oublié de prendre ma pilule*. Que dois-je faire? Si l oubli est de moins de 12 heures (sauf Qlaira et Microval ) Si

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE Définition de la toxicomanie : Habitude de consommer un ou plusieurs produits psychoactifs, susceptibles d'entraîner une dépendance psychique et parfois physique.

Plus en détail

Elsa Pelestor répond à nos questions

Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor est professeur(e) des écoles à l école Jean Moulin de Cavaillon. Elle est l auteur(e) de l article Premiers pas, premières questions paru dans le n 466

Plus en détail

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique. Tout se passe comme si la peau se renouvelait trop vite. Il évolue par alternance de poussées et de rémissions. S il est rare que la maladie disparaisse

Plus en détail

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool.

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool. Dossier : fatigue Introduction S endormir au volant peut être fatal. Pourtant, de nombreux conducteurs continuent à conduire alors qu ils se sentent fatigués. Ils pensent pouvoir chasser le sommeil qui

Plus en détail

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Comment faire appel à un psychologue? Demande du patient Orientation par un professionnel A quel moment de la prise en charge peut-on le solliciter? A tout moment de la maladie

Plus en détail

Transmettez vos résultats. (infection transmissible sexuellement)

Transmettez vos résultats. (infection transmissible sexuellement) Transmettez vos résultats Et non votre ITS (infection transmissible sexuellement) Une infection transmissible sexuellement (ITS) est une infection qui se transmet d une personne à l autre lors de rapports

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail

La grippe en 2011 : questions et réponses

La grippe en 2011 : questions et réponses La grippe en 2011 : questions et réponses 1. Pourquoi vacciner contre la grippe? La vaccination est la seule manière de se protéger contre la grippe, et surtout contre ses complications. La grippe est

Plus en détail

Vivre avec mon traitement contre la tension

Vivre avec mon traitement contre la tension LES FONDAMENTAUX POUR SOIGNER MA TENSION Vivre avec mon traitement contre la tension L'apprentissage PHARAON UN PROGRAMME POUR l HYPERTENDU Programme éducatif Hygiéno-diététique et d Auto prise en charge

Plus en détail

Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : quelles sources?

Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : quelles sources? Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : quelles sources? Moelle osseuse hématopoïétique «Le greffon de moelle osseuse hématopoïétique provenant d un frère ou d une sœur entièrement compatible

Plus en détail

La grippe, l asthme et la vaccination

La grippe, l asthme et la vaccination La grippe, l asthme et la vaccination vaccin anti-grippe pris en charge à 100 % pour tous les asthmatiques Qu est-ce que la grippe? La grippe est une maladie infectieuse très contagieuse, d apparition

Plus en détail

SECTION 3 Les outils pour la personne

SECTION 3 Les outils pour la personne SECTION 3 Les outils pour la personne DISCUTER AVEC MON OU MA MÉDECIN/PSYCHIATRE : DÉVELOPPER DES STRATÉGIES POUR REGAGNER DU POUVOIR 1 Le moment de la consultation avec le ou la psychiatre/médecin dans

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Comment bien gérer votre temps

Comment bien gérer votre temps Comment bien gérer votre temps Bonjour, je m appelle Marie-Ève. Au secondaire, vous aviez l habitude d être en classe 30 heures par semaine, alors qu à l université, vous pouvez avoir de 15 à 25 heures

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

Atteindre zéro: pas de nouvelles hépatite C Infections.

Atteindre zéro: pas de nouvelles hépatite C Infections. Atteindre zéro: pas de nouvelles hépatite C Infections. DANS CE NUMÉRO Connaissances 1. Ma Déclaration des droits personnelle 2. M adresser à mon équipe de soins de santé 3. Est-ce que mes affaires sont

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Illustration : Olivier Prime Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-073858-8 Avant- propos Dunod - Toute reproduction non

Plus en détail

Chère lectrice, cher lecteur,

Chère lectrice, cher lecteur, Chère lectrice, cher lecteur, Nous le savons tous: l alcool affecte gravement la sécurité routière. D où ce principe immuable: «Boire ou conduire, il faut choisir!» En revanche, on connaît moins les effets

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Compte rendu de course

Compte rendu de course Compte rendu de course Manche 1 : Le Mans, Circuit Bugatti (72) : Après trois semaines de préparation sur la moto de course nous arrivons avec l équipe vendredi matin très tôt au circuit du mans. La tension

Plus en détail

N 1 1 er trimestre 2011

N 1 1 er trimestre 2011 SUPPORT DU DÉBAT L article du débat «En 2013, ton emploi du temps risque de changer!» En 2013, ta semaine d école passera peut-être de quatre jours à quatre jours et demi, et tes vacances d été seront

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous,

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous, Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE Pour vous et chez vous, Un service d'aide et d'accompagnement lors de difficultés passagères de la vie quotidienne. Au sommaire de ce numéro 11 L'intervention à domicile et

Plus en détail

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009 Le handicap au quotidien. J émettrai d abord une question : qu est-ce que le handicap? Pour moi, c est seulement une façon différente de penser, d être, d exister et de fonctionner. Je revendique mon statut

Plus en détail

O I L V I E V R AIME SA FM

O I L V I E V R AIME SA FM OLIVER AIME SA FM «Les livres «Oliver l enfant qui entendait mal» et «Oliver aime sa FM» sont dédiés à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à notre famille, à nos amis et aux professionnels qui s

Plus en détail

Réalisation et idée originale : Un produit du programme Stop-tabac.ch :

Réalisation et idée originale : Un produit du programme Stop-tabac.ch : Réalisation et idée originale : Un produit du programme Stop-tabac.ch : Dirigé par : Evelyne Laszlo, Institut de Santé Globale et Université de Genève Réalisation, scénario et production : Hassan & Anne

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Tout savoir sur la vaccination de 0 à 6 ans. Mikalou se fait vacciner

Tout savoir sur la vaccination de 0 à 6 ans. Mikalou se fait vacciner Tout savoir sur la vaccination de 0 à 6 ans Mikalou se fait vacciner Récit Mikalou n a peur de rien Dans le jardin, Mikalou s assoit sur la balançoire. Il n est pas une poule mouillée, et pourtant, il

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Nom : Prénom : Date : Mode d emploi Des situations en contexte professionnel ont été élaborées sous forme de questions à choix multiples.

Plus en détail

Monsieur Mignard, pâle comme un linge, rentre dans la salle de soins.

Monsieur Mignard, pâle comme un linge, rentre dans la salle de soins. 231 Monsieur Mignard, pâle comme un linge, rentre dans la salle de soins. - Bonjour, monsieur, prenez place. Ça va? - Oh! Ça ira mieux tout à l heure. Ça va faire mal? - Mais non! Qu allez-vous chercher?

Plus en détail

La procédure concernant une demande d aide

La procédure concernant une demande d aide Version n : 1 Dernière actualisation : 11-12-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Quand est-ce que je peux demander de l aide au CPAS? 3) Comment obtenir une aide du CPAS? Étape n 1 : l introduction de

Plus en détail

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI? LA MÉTHAMPHÉTAMINE est un produit stupéfiant illicite, synthétisé à partir de substances chimiques, également connu sous le nom de «crystal» ou «crystalmet», «ice»,

Plus en détail

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage La cuisine et le ménage King Kong A la maison, il y a maman qui fait le ménage et papa qui fait la cuisine. Chez mes grands parents, J ai un jeu vidéo qui s appelle King Kong. C est un gorille qui se bagarre

Plus en détail

Pharmacothérapie du SNC (Parkinson troubles du sommeil anxiété) : cas cliniques

Pharmacothérapie du SNC (Parkinson troubles du sommeil anxiété) : cas cliniques Parkinson Troubles du sommeil anxiété CAS CLINIQUES - Page 1 de 5 Pharmacothérapie du SNC (Parkinson troubles du sommeil anxiété) : cas cliniques 1. Monsieur C.D. âgé de 70 ans consulte le médecin pour

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Des heures de remédiations sont organisées dans tous les établissements et présentes dans toutes les

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES Réseau de bénévoles auprès des personnes âgées à domicile ou en établissements, à Rumilly L être humain a des besoins physiques (manger, boire, respirer,

Plus en détail

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1 VIH et sida Mots clés VIH : virus de l immunodéficience humaine. Virus qui provoque une infection incurable transmis par les relations sexuelles, les seringues, le sang contaminé ou de la mère à l enfant,

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.»

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» «S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» www.sibomat.be Luc D. (46 ans) a vraiment une brique dans le ventre. Il a la construction dans le sang. Après avoir rénové sa première maison, il a voulu

Plus en détail

METHODE DE CALCUL DES SCORES

METHODE DE CALCUL DES SCORES QUESTIONNAIRE RESPIRATOIRE du S t GEORGE'S HOSPITAL METHODE DE CALCUL DES SCORES RESUME Trois scores sont calculés pour les composantes : Symptômes ; Activités ; Impacts. Un score Total est également calculé.

Plus en détail

Mini conférence conviviale : TRAVAIL et VIH

Mini conférence conviviale : TRAVAIL et VIH Mini conférence conviviale : TRAVAIL et VIH (prises de notes) La Plate-Forme Prévention Sida, le Centre de Référence Sida du CHU de Charleroi et le GRÉCOS, Groupe de réflexion et de communication sur la

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Vivre sans hypertension Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Avez-vous un risque de devenir hypertendu? LE SAVIEZ-VOUS? L Vivre sans hypertension hypertension

Plus en détail

Marie Darrieussecq. Zoo. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Marie Darrieussecq. Zoo. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Marie Darrieussecq Zoo Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pourquoi une truie? De toutes les questions possibles, sauf peut-être «comment ça va?», c est la question qu on m a le plus

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE AU PRÉSCOLAIRE : «Les petits découvreurs de la sexualité!»

PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE AU PRÉSCOLAIRE : «Les petits découvreurs de la sexualité!» PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE AU PRÉSCOLAIRE : «Les petits découvreurs de la sexualité!» L activité pédagogique Les petits découvreurs de la s exualité! comporte quatre capsules, chacune abordant

Plus en détail

Le VIH-sida, qu est-ce que c est?

Le VIH-sida, qu est-ce que c est? LES DROITS DE l ENFANT FICHE THÉMATIQUE Le VIH-sida, qu est-ce que c est? UNICEF/ NYHQ2010-2622 / Roger LeMoyne Chaque jour dans le monde, plus de 7 000 nouvelles personnes sont infectées par le VIH, 80

Plus en détail

Le projet du Conseil municipal des enfants

Le projet du Conseil municipal des enfants Le projet du Conseil municipal des enfants Élus au sein de leurs écoles depuis le jeudi 16 octobre 2014, les jeunes représentants du Conseil municipal des enfants (CME) se sont réunis tous les mercredis

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour

Le rapport de fin de séjour Le rapport de fin de séjour A- Vie pratique 1- Logement : pendant notre séjour en Inde nous avons été logés dans différents hôtels. Nous nous sommes beaucoup aidés de guides de voyage (guide du routard

Plus en détail

Les leçons et les devoirs : rôle des parents

Les leçons et les devoirs : rôle des parents Les leçons et les devoirs : rôle des parents Les leçons et les devoirs sont donnés au collège Par les professeurs mais ils sont à faire à la maison par Les enfants sous la responsabilité des parents. Les

Plus en détail