PLAN D ACTION FAVORISANT L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2013-2014-2015 PLAN D ACTION FAVORISANT L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES"

Transcription

1 -- PLAN D ACTION FAVORISANT L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES 1

2 COMITÉ DE TRAVAIL À LA RÉDACTION DU PLAN D ACTION Carolyne Dunn, chef de division Christian Fillion, chef de division à l intervention David Blouin, conseiller à l'intervention collective régionale Saguenay Lac-Saint-Jean/Nord-du-Québec David Vachon, chef de division, immobilisation Francine Gagnon, coordonnatrice Sabrina Ruiz Bourassa, agente de projets Service des sports et du plein air Service de la sécurité incendie Direction de l'intervention collective régionale de l'est, Office des personnes handicapées du Québec Service des immeubles Groupement des organismes des personnes handicapées du Saguenay, également membre du comité de travail Service des arts, culture, communautaire et bibliothèque (division communautaire et évènements) 2

3 COMITÉ DES REPRÉSENTANTS MUNICIPAUX DU PLAN D ACTION FAVORISANT L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Cynthia Allen, chef de division Carolyne Dunn, chef de division Christian Fillion, chef de division à l intervention Daniel Larouche, directeur Denis Simard, chef de division, division voirie et signalisation David Vachon, chef de division, immobilisation Francine Gagnon, coordonnatrice Gaston Martin, chef de division à l entretien Isabelle Roberge, conseillère en communication Jean-Luc Roberge, directeur de l'exploitation Luc Michel Belley, chef de division Marc Pettersen, conseiller municipal Nicole Nadeau, conseillère en développement organisationnel et formation Raynald Gobeil, ingénieur de projets Sabrina Ruiz Bourassa, agente de projets Service des arts, culture, communautaire et bibliothèque (division communautaire et évènements) Service des sports et du plein air Service de la sécurité incendie Arrondissement de Jonquière Service des travaux publics Service des immeubles Groupement des organismes des personnes handicapées du Saguenay, également membre du comité de travail. Hydro-Jonquière Service des communications Société de transport du Saguenay Service des arts, culture, communautaire et bibliothèque (division arts, culture et bibliothèques) Conseiller municipal Service des ressources humaines Service du génie Service des arts, culture, communautaire et bibliothèque (division communautaire et évènements) 3

4 REPRÉSENTANTS DU COMITÉ CONSULTATIF DU PLAN D ACTION FAVORISANT L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Francine Gagnon, coordonnatrice Groupement des organismes des personnes handicapées du Saguenay, également membre du comité de travail Gaétane Simard, membre Conseil des aînés de Saguenay Gina Villeneuve, directrice Interassociations des personnes handicapées du Saguenay Jean-Guy Gagnon, président Loisirs Plus Jonathan Jean-Vézina, coordonnateur Association renaissance des personnes traumatisées crâniennes du Saguenay Lac-Saint-Jean Marc Boulianne, spécialiste en orientation et mobilité Centre de réadaptation «Le Parcours» Manon Blackburn, directrice régionale Martine Lafond, citoyenne Steeve Kenny, coordonnateur Association régionale de loisirs pour personnes handicapées Usagère arrondissement de Chicoutimi Association pour la promotion des droits des personnes handicapées de Jonquière 4

5 MOT DU MAIRE DE SAGUENAY Au nom de tous les membres du conseil de ville, je suis heureux de vous présenter l édition triennale du Plan d action - pour l intégration des personnes handicapées. La nouvelle version de ce document a comme principal objectif d améliorer nos structures municipales relativement aux réalités quotidiennes auxquelles font face les personnes vivant avec un handicap, et ce, dans le but de les rendre plus autonomes et de leur faciliter la vie. Conscientes des besoins et des réalités des personnes ayant des handicaps, les autorités de Saguenay ont développé des outils et des projets au cours des dernières années et désirent poursuivre sur cette lancée. Nous tenterons plus particulièrement d en arriver à ce que l accessibilité universelle, c est-à-dire sans limite et pour tous, existe dans nos services et installations. D autre part, il est important de préciser que l élaboration du plan d action a été rendue possible grâce à la collaboration des organismes travaillant avec et pour les personnes handicapées. De ce fait même, je tiens à les remercier pour leur partenariat afin que Saguenay devienne toujours de plus en plus accessible. Je termine en exprimant ma fierté à l égard du travail déjà accompli et encore davantage des projets à venir; poursuivre le développement pour favoriser l épanouissement de la personne handicapée, c est se donner des outils en tant que société équitable. Bonne lecture! Jean Tremblay Maire de Saguenay 5

6 MISE EN CONTEXTE À la suite de la mise en œuvre de la Loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale sanctionnée par le gouvernement du Québec, le 17 décembre 2004, la Ville de Saguenay entreprend des actions prises depuis plusieurs années dans le but d améliorer l accessibilité universelle de ses services et les infrastructures publiques. Depuis janvier 2011, la responsabilité de la mise en œuvre du Plan d action favorisant l intégration des personnes handicapées (PAIPH) de la Ville de Saguenay est sous la responsabilité du Service des arts, culture, communautaire et bibliothèque. En continuité avec tout le travail entrepris depuis 2007, ce service a identifié un objectif clair pour les années --, soit : de répondre aux besoins et aux priorités exprimés par le milieu pour éliminer des obstacles à l accessibilité. Ainsi, le PAIPH comporte des actions destinées à honorer l engagement de la Ville de Saguenay à favoriser l accessibilité universelle de ses services et de ses infrastructures. L élaboration du PAIPH a d ailleurs pu profiter de diverses suggestions, de conseils d expertises et d initiatives d idées venant autant des différents services collaborateurs à cette démarche que des différents organismes qui travaillent auprès des personnes handicapées. Le contenu du plan sur six (6) domaines d intervention où les besoins en accessibilité universelle sont particulièrement sentis par les personnes handicapées est : Section 1 : Aménagement urbain Section 2 : Transport Section 3 : Emploi et formation Section 4 : Loisirs Section 5 : Prévention et intervention Section 6 : Vie communautaire et organismes Enfin, nous souhaitons, par ce PAIPH, impliquer différents milieux à rendre l environnement des personnes handicapées toujours plus accessible. 6

7 TABLE DES MATIÈRES SECTION 1 AMÉNAGEMENT URBAIN Stationnements p Trottoirs p. 10 Signalisation p. 11 Passages piétonniers p. 11 Immeubles p. 11 SECTION 2 TRANSPORT Transport en commun p SECTION 3 EMPLOI/FORMATION Emploi p. 16 Formation p. 17 Tous les services de la Ville et les organismes qui travaillent pour les personnes handicapées p. 17 Service de la sécurité incendie p. 17 Service des arts, culture, communautaire et bibliothèques/service des sports et plein air p. 18 Service des sports et du plein air/service des arts, culture, communautaire et bibliothèques/service du génie p Service de l aménagement du territoire et de l urbanisme/service des immeubles/service des travaux publics p. 19 SECTION 4 LOISIRS Lieux et équipements p. 21 Évènements sportifs p. 22 Pistes cyclables p. 22 Parcs et espaces verts p. 22 Sentiers pédestres p Plans d eau p. 24 Cours p. 25 Arts, culture, communautaire et bibliothèques p. 26 Communautaire p. 26 Bibliothèques p Évènements culturels p. 29 SECTION 5 PRÉVENTION/INTERVENTION p SECTION 6 VIE COMMUNAUTAIRE ET ORGANISMES Loisirs p Formations et ressources humaines p Bâtiments et équipements p. 38 Aménagement urbain : Signalisation routière - Trottoirs p

8 SECTION 1 AMÉNAGEMENT URBAIN 8

9 1 section AMÉNAGEMENT URBAIN Améliorer l accessibilité des lieux; Réduire l isolement social; Aménager des environnements accessibles; Accroître la participation citoyenne des personnes handicapées dans leur communauté; Offrir aux personnes handicapées la possibilité de se déplacer sans contraintes supplémentaires d accessibilité, de temps et de coût, peu importe le lieu et les moyens utilisés. ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE STATIONNEMENTS 1 Certains édifices municipaux ont des lacunes face à leurs stationnements. 1.1 Mettre à jour l inventaire des stationnements et réaliser les actions. -Service des travaux publics Avoir déposé un inventaire à jour et avoir réalisé au moins 5 lieux de stationnements par année. 2 La signification de certains pictogrammes est méconnue dans les stationnements ou ces derniers sont mal interprétés. 2.1 Créer un outil d information au public sur la signification des pictogrammes réservés aux stationnements. -Service des travaux publics -Service des communications Avoir diffusé l outil d information de 2 façons : -Site Web; -Grand public. 3 Certains commerces dont les stationnements réservés ne sont pas encore conformes ou inexistants. 3.1 S assurer que le promoteur commercial respecte les normes minimales d aménagement pour les stationnements. 3.2 Élaborer une tournée d information sur l importance de l accessibilité universelle. -Service des travaux publics -Service des permis et programmes -Service des communications Avoir répertorié le nombre de projets de construction et avoir sensibilisé l ensemble des promoteurs 1 fois par année. Avoir réalisé au moins 2 présentations aux endroits ciblés par le Comité consultatif. 9

10 ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE 4 Certains stationnements pour personnes handicapées ne sont plus utilisés par cette clientèle lorsque les organismes sont déménagés. TROTTOIRS 4.1 Réévaluer, à l aide de fiches d analyse et des organismes qui œuvrent auprès des personnes handicapées, l emplacement des anciens stationnements et les raisons de leur maintien. 4.2 Analyser le nouvel emplacement de l organisme où sont situés les nouveaux stationnements adaptés. -Service du génie -Service des travaux publics Avoir dressé la liste des organismes œuvrant auprès des personnes handicapées qui ont été déménagés au cours des 3 dernières années sur le territoire de Saguenay. Avoir mis à jour l inventaire des stationnements déménagés et adaptés par le Service des travaux publics. 5 Certains endroits municipaux sont difficiles d accès et non sécuritaires en période hivernale. 5.1 Élaborer des fiches-conseils portant sur la qualité du déneigement des trottoirs ciblés aux lieux municipaux qui offrent des services aux personnes handicapées. -Service des travaux publics -Service des communications Avoir publié des fiches-conseils auprès du personnel des Travaux publics. 6 Des personnes handicapées ont de la difficulté à circuler à certains endroits. 6.1 Collaborer avec les services et organismes concernés à la mise en œuvre d un plan de réhabilitation des trottoirs dans les secteurs les plus urgents de Saguenay. -Service des travaux publics -Service de l urbanisme Avoir réalisé un plan de réhabilitation et le présenter dans chaque arrondissement. 10

11 ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE SIGNALISATION 7 Des services hospitaliers et des personnes handicapées acheminent des plaintes et/ou des demandes à des endroits spécifiques de signalisation pour faciliter et sécuriser les déplacements des personnes handicapées. 7.1 Effectuer l analyse et le suivi de toutes les demandes des personnes handicapées et des institutions de santé pour sécuriser leurs déplacements. -Comité PAIPH -Service de l urbanisme -Service des travaux publics Avoir répondu aux citoyens et institutions dans le processus établi. 8 Des personnes handicapées ont de la difficulté à utiliser certaines intersections. 8.1 En collaboration avec le Comité consultatif, évaluer et faire l inventaire des intersections les plus utilisées par les personnes handicapées et les plus difficiles d accès pour ces personnes. -Service des travaux publics -Service de l urbanisme Avoir établi un rapport de faisabilité. PASSAGES PIÉTONNIERS 9 Absence de passage piétonnier ciblé par le Comité consultatif. 9.1 Assister le Comité consultatif dans l identification des endroits prioritaires des travaux à effectuer dans les trois arrondissements. -Service de l urbanisme -Service des travaux publics Avoir réalisé au moins 2 projets par année. 10 IMMEUBLES Des lieux municipaux offrent des services qui ne sont pas adaptés aux personnes handicapées Dresser l inventaire des lieux à adapter, effectuer une mise en priorité et réaliser des actions. -Service des immeubles -Service de l urbanisme -Service des travaux publics Avoir réalisé au moins 2 projets par année. 11

12 Section 2 TRANSPORT 12

13 2 Section TRANSPORT Améliorer l accessibilité des infrastructures de transport; Réduire l isolement social; Aménager des environnements accessibles; Offrir aux personnes handicapées la possibilité de se déplacer sans contraintes supplémentaires d accessibilité, de temps et de coût, peu importe le lieu et les moyens utilisés; Accroître la participation citoyenne des personnes handicapées dans leur communauté. ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE TRANSPORT EN COMMUN 1 Difficulté à comprendre et à utiliser le transport en commun. 1.1 Mettre en place divers projets permettant aux personnes handicapées d utiliser et de comprendre le transport en commun : -Informer les voyageurs des trajets et du déroulement d utilisation; -Entretenir de bonnes relations entre transporteurs et utilisateurs; -Comprendre les infrastructures entourant le transport en commun. -STS Avoir réalisé un projet par année. 2 Absence d équité sur la tarification réservée aux personnes handicapées et à faible revenu comparativement à d autres clientèles. 2.1 Évaluer la faisabilité d adapter une tarification pour personnes handicapées. -STS Avoir appliqué une tarification réduite pour les personnes handicapées et celles à faible revenu. 13

14 ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE 3 Délai d attente trop long et les horaires manquent de précision. 3.1 Dresser l inventaire des lacunes concernant les horaires imprécis et les longs délais d attente. -STS Avoir résolu au moins une lacune par année. 4 Engorgement de l utilisation du transport adapté. 4.1 Développer un incitatif pour augmenter l utilisation du transport en commun. -STS Avoir appliqué un incitatif dans un arrondissement par année. 14

15 Section 3 EMPLOI ET FORMATION 15

16 3 Section EMPLOI ET FORMATION Accroître la participation des personnes handicapées sur le marché du travail, sans discrimination; Réduire l isolement social; Sensibiliser et former le personnel en contact direct avec le public; Accroître la participation citoyenne des personnes handicapées dans leur communauté. ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE 1 EMPLOI Certaines méconnaissances de la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi dans des organismes publics. 1.1 Créer des séances d information et de sensibilisation s adressant aux employés municipaux. 1.2 Faire diverses tournées d information et de sensibilisation s adressant aux différentes directions des Services, des gestionnaires, des syndicats et du personnel. -Service des ressources humaines Avoir fait vérifier et approuver le contenu des séances par le Comité consultatif. Avoir réalisé une tournée d information auprès des services concernés. 2 Nous n avons pas de portrait des corps d emplois accessibles ou adaptables au sein de la municipalité. 2.1 Réaliser une analyse des corps d emplois accessibles ou adaptables en partenariat avec les dirigeants de la Ville. -Service des ressources humaines Avoir déposé un rapport d analyse et de diffusion dans l ensemble des services. 16

17 ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE 3 FORMATION Il n y a pas d intégration de personnes handicapées à un stage dans la municipalité. 3.1 Collaborer avec des organismes spécialisés pour organiser des stages de formation en milieu de travail pour les personnes handicapées. -Service des ressources humaines Avoir créé un partenariat pour réaliser au moins un stage par année. TOUS les SERVICES de la VILLE et les ORGANISMES qui travaillent pour les personnes handicapées 4 Les employés à l accueil des différents services et organismes ne sont pas outillés pour offrir le meilleur accueil possible aux personnes handicapées et à mobilité réduite. 4.1 Mettre en place une formation s adressant aux employés et aux organismes qui travaillent pour et avec les personnes handicapées portant sur les différents types de limitations. -Service des ressources humaines Avoir tenu au moins 2 rencontres de formation par année : -1 service; -1 organisme. Service de la sécurité incendie 5 Manque d information sur les divers handicaps, les approches à adopter et l intervention en situation d urgence. 5.1 Offrir un atelier de mise à jour aux nouveaux employés. -Service des ressources humaines -Service de sécurité incendie N /A Avoir tenu au moins 2 ateliers : -1 mise à jour par année; -1 nouvelle par année. 17

18 ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE Service des arts, culture, communautaire et bibliothèques/service des sports et plein air 6 Plusieurs accompagnateurs lors des camps de jour d été désirent une formation sur l intervention de groupe avec handicaps divers. 6.1 Offrir une formation sur les divers handicaps lors des activités de groupe (ex. : camp de jour l été). -Service des arts, culture, communautaire et bibliothèques -Service des ressources humaines Avoir offert une formation par année. 7 Les employés des bibliothèques et ceux qui travaillent dans d autres lieux publics ont connu quelques mésaventures avec des usagers ayant un problème en santé mentale. 7.1 Offrir aux employés des bibliothèques et d autres lieux publics un atelier et/ou une mise à jour sur l intervention en santé mentale et clientèle difficile. -Service des arts, culture, communautaire et bibliothèques -Service des ressources humaines Avoir tenu une formation par année. Service des sports et du plein air/service des arts, culture, communautaire et bibliothèques/service du génie 8 Manque de formation sur le fonctionnement des nouveaux équipements adaptés lors de leur acquisition. 8.1 Offrir une formation sur les nouveaux équipements et leur utilisation. -Service des sports et du plein air -Service des ressources humaines Avoir tenu une formation lors de l acquisition de nouveaux équipements. 18

19 ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE 9 Méconnaissance des divers handicaps en situation de baignade. 9.1 Offrir aux sauveteurs des piscines, une formation de sensibilisation concernant la clientèle en déficience intellectuelle et polyhandicapée. -Service des sports et du plein air -Service des ressources humaines Avoir tenu la rencontre de formation lors de nouvelles embauches. 10 Méconnaissance des divers handicaps et de leur adaptation dans les parcs récréatifs Offrir un atelier sur les diverses interventions et intégrations des personnes handicapées aux intervenants municipaux qui oeuvrent à l élaboration des parcs. -Service des sports et du plein air -Service des ressources humaines -Service du génie -Service des arts, culture, communautaire et bibliothèques Avoir tenu une rencontre. Service de l aménagement du territoire et de l urbanisme/service des immeubles/service des travaux publics 11 Les employés responsables des travaux pour les bâtiments et équipements ont avantage à connaître les éléments de base de l accessibilité universelle Planifier une formation sur les bases de l accessibilité universelle, pertinentes pour les travaux à effectuer par les employés municipaux. -Service aux immeubles -Service des ressources humaines -Service du génie -Service des travaux publics -Service de l urbanisme Avoir tenu une rencontre par année. 19

20 Section 4 LOISIRS 20

21 4 Section LOISIRS Accroître la participation des personnes handicapées à des activités de loisirs, de sports, de tourisme et de culture; Réduire l isolement social; Accroître la participation citoyenne des personnes handicapées dans leur communauté; Aménager des environnements accessibles; Offrir aux personnes handicapées la possibilité de se déplacer sans contraintes supplémentaires d accessibilité, de temps et de coût, peu importe le lieu et les moyens utilisés. ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE LIEUX ET ÉQUIPEMENTS 1 Manque d information concernant les activités accessibles et praticables en sports et plein air s adressant aux personnes handicapées. 1.1 Inventorier tous les locaux et espaces extérieurs offrant des lieux adaptés, accessibles et praticables. 1.2 Informer les employés de la Ville et les citoyens des lieux et équipements adaptés en sports et plein air. -Service des sports et du plein air -Service des communications -Service des immeubles Avoir mis à jour l inventaire des locaux et espaces extérieurs dans les trois arrondissements, et ce, chaque année. Avoir diffusé l information aux employés de la Ville et aux citoyens. 2 Difficulté d accès à certains équipements de loisirs. 2.1 Inventorier, prioriser et effectuer l aménagement des infrastructures de loisirs qui devraient être accessibles aux personnes handicapées (modules de jeux, sentiers urbains, tables de piquenique, piscines, arénas, blocs sanitaires, matériel spécialisé, etc.) en vue d une plus grande accessibilité -Service des sports et du plein air -Service des communications -Service des immeubles -Service du génie Avoir répertorié des bâtisses accessibles, effectué la mise à jour annuelle et réalisé au moins 2 aménagements par année. 21

22 ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE PISCINES 3 Les vestiaires ne sont pas adaptés. 4 ÉVÈNEMENTS SPORTIFS Faible offre d activités pour les personnes handicapées lors des évènements grands publics. 3.1 Effectuer la réfection des vestiaires. 4.1 Inclure des volets pour personnes handicapées dans des évènements sportifs de masse. -Service des sports et du plein air -Service des immeubles -Service des sports et du plein air -Service des communications Avoir réalisé la réfection d au moins un vestiaire par année. Avoir inclu au moins 2 volets pour personnes handicapées aux évènements sportifs. PISTES CYCLABLES 5 Problématique du partage des pistes cyclables entre les différents utilisateurs. 5.1 Sensibiliser les utilisateurs à la cohabitation sur les pistes cyclables. -Service des communications -Service des sports et du plein air -Arrondissement de Jonquière Avoir sensibilisé les utilisateurs des pistes cyclables et les utilisateurs d aide à la mobilité motorisée (AMM). 22

23 ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE PARCS ET ESPACES VERTS L accès à certains parcs est inexistant ou déficient. Absence de module de jeux adaptés à certains parcs municipaux. Peu d équipements dans les parcs pour les gens de tous âges vivant avec un handicap. 6.1 Effectuer un inventaire des parcs et réaménager certains accès afin de faciliter l accessibilité aux équipements des parcs. 7.1 Effectuer l inventaire des parcs non adaptés et prioriser certains parcs pour leurs réaménagements. 8.1 Élaborer un plan d aménagement d équipements de parc qui répond aux besoins et intérêts de toutes les tranches d âge. -Service des sports et du plein air -Service du génie -Service des arts, culture, communautaire et bibliothèques -Service des sports et du plein air -Service du génie -Service des arts, culture, communautaire et bibliothèques -Service des sports et du plein air -Service du génie -Service des arts, culture, communautaire et bibliothèques Avoir réaménagé un parc par année. Avoir mis l inventaire à jour annuellement. Avoir présenté un plan d aménagement des parcs avec échéancier pour l acquisition d équipements. 23

24 ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE 9 PARCS ET ESPACES VERTS Les sentiers de certains parcs sont difficiles d accès. 9.1 Effectuer l essai d équipements «L hippocampe» (fauteuil roulant tout terrain et multifonction) et en faire l acquisition si cela s avère pertinent. -Service des sports et du plein air Avoir fait l essai des équipements auprès de groupes cibles et avoir pris une décision quant à l acquisition ou non de l équipement. 10 SENTIERS PÉDESTRES Les panneaux d information et d interprétation sont non accessibles Effectuer l inventaire des panneaux dans les parcs, l achat des panneaux adaptés, les chemins d accès et leurs installations. -Service des sports et du plein air -Service des communications Avoir mis l inventaire à jour annuellement et exécuté les travaux ciblés Absence de circuits animés adaptés aux personnes handicapées. Aucune mise à jour sur les symboles destinés aux sentiers et aux personnes handicapées Élaborer un programme d animations adaptées à différents handicaps Évaluer les symboles, leur mise en place dans les parcs et effectuer la mise à jour ainsi qu une vérification annuelle de leur état. -Service des sports et du plein air -Service des communications -Service des sports et du plein air -Service des communications Avoir adapté un circuit. Avoir exécuté les travaux dans un parc par année et le mettre à jour annuellement. 24

25 ÉCHÉANCE PARTENAIRES INDICATIFS DE RÉUSSITE PLANS D EAU 13 Absence de quai adapté et absence d embarcations adaptées Recherche et acquisition de quai et d embarcation nautique pour les plans d eau ciblés. -Service des sports et du plein air Avoir mis en service un nouvel équipement sur un plan d eau COURS Manque d équipements adaptés pour la participation autant aux bains libres qu aux cours. Manque de cours reliés à certains sports adaptés pour les personnes handicapées. Difficulté pour les accompagnements lors des activités sportives adaptées Faire l acquisition de matériel adapté pour la participation au cours ou aux bains libres Évaluer les besoins de la clientèle visée, l adaptabilité des infrastructures et les arrimages possibles Développer des cours de natations adaptés et une formation adéquate Analyser les diverses lacunes et les solutions Élaborer et implanter un programme de bonifications s adressant aux accompagnateurs lors des pratiques sportives Publiciser ce programme auprès de la population et des employés de la Ville. -Service des sports et du plein air -Service des sports et du plein air -Service des sports et du plein air Avoir acheté au moins un équipement par année. Avoir mis en service le nouvel équipement. Avoir offert un cours spécifique aux personnes ayant des limitations fonctionnelles. Avoir rédigé le rapport de l étude et implanté le programme dans les services de loisirs de la Ville. 25

Table des matières. Cadre légal.. 3. Kirkland s engage 4. Portrait de l organisation. 6. Rédaction du Plan d action. 7. Plan d action 2015-2016.

Table des matières. Cadre légal.. 3. Kirkland s engage 4. Portrait de l organisation. 6. Rédaction du Plan d action. 7. Plan d action 2015-2016. Table des matières Cadre légal.. 3 Kirkland s engage 4 Portrait de l organisation. 6 Rédaction du Plan d action. 7 Plan d action 2015-2016. 8 Orientation 1 8 Orientation 2 10 Orientation 3 12 Orientation

Plus en détail

BILAN DES RÉALISATIONS

BILAN DES RÉALISATIONS Service des sports, de la culture et de la vie communautaire Coordination BILAN DES RÉALISATIONS 0 ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE Le Service des sports, de la culture et de la vie communautaire (SSCVC) a obtenu

Plus en détail

Rapport 2009-2010 Obstacles à l intégration des personnes présentant un handicap ou une incapacité

Rapport 2009-2010 Obstacles à l intégration des personnes présentant un handicap ou une incapacité Rapport 2009-2010 Obstacles à l intégration des personnes présentant un handicap ou une incapacité Portrait de l organisation Fondée en 1935, la municipalité de Val-d Or s est développée en simultanée

Plus en détail

Rapport annuel 2012 pour l intégration des personnes handicapées. Rapport annuel 2012 à l égard de l intégration des personnes handicapées

Rapport annuel 2012 pour l intégration des personnes handicapées. Rapport annuel 2012 à l égard de l intégration des personnes handicapées Rapport annuel 2012 à l égard de l intégration des personnes handicapées 1 INTRODUCTION Rapport 2012 à l égard de l intégration des personnes handicapées de la ville de Saint-Augustin-de-Desmaures En vertu

Plus en détail

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES.

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES. PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN octobre 2015 PRIORITÉS D ACTION Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES PLAn d Action Pour L AméLiorAtion de LA Sécurité En milieu urbain

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015 Le mandat de l élaboration et de la mise en œuvre du plan d action 2012-2013 a été confié au Secrétariat général du ministère du Tourisme. Les

Plus en détail

Action ou mesure non-réalisée. Action ou mesure partiellement réalisée

Action ou mesure non-réalisée. Action ou mesure partiellement réalisée LES ACTIONS 2 0 1 1-2 0 1 2 BILAN Décembre 2011 BILAN LÉGENDES En vert : En bleu : En rouge : Action ou mesure réalisée Action ou mesure partiellement réalisée Action ou mesure non-réalisée page 2 Ville

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Bilan 2012-2013 et plan d action 2013-2014 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2013-2014 1

Bilan 2012-2013 et plan d action 2013-2014 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2013-2014 1 Bilan 2012-2013 et plan d action 2013-2014 à l égard des personnes handicapées de Loto-Québec Plan d action à l égard des personnes handicapées 2013-2014 1 Table des matières 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2009 ET PLAN D ACTION 2010 LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES

RAPPORT ANNUEL 2009 ET PLAN D ACTION 2010 LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES RAPPORT ANNUEL 2009 ET PLAN D ACTION 2010 LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MOT DU MAIRE....3

Plus en détail

Mesures proposées. Améliorer l accessibilité de la salle du conseil lors des travaux de réaménagement de l hôtel de ville

Mesures proposées. Améliorer l accessibilité de la salle du conseil lors des travaux de réaménagement de l hôtel de ville Loi assurant l exercice s droits s handicaps en vue leur intégration scolaire, professionnelle et sociale intifiés proposs Accessibilité s lieux et s édifices publics Accessibilité restreinte pour les

Plus en détail

POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS

POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS TABLE DES MATIÈRES Mot du maire...3 Mot de la responsable des questions Famille et aînés...3 Présentation du projet...4 Portrait de la population...5 Composition de

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES Période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2015 PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE

Plus en détail

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

ADMINISTRATION MUNICIPALE

ADMINISTRATION MUNICIPALE 1 PLAN D ACTION CHAMP D'INTERVENTION ADMINISTRATION MUNICIPALE Objectif 1.1 S assurer que les services municipaux se préoccupent des réalités et besoins des familles et des aînés dans leur gestion régulière

Plus en détail

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INTRODUCTION En vertu de l article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes, en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

Quoi de neuf en accessibilité?

Quoi de neuf en accessibilité? RQVVS 2013 Quoi de neuf en accessibilité? Parcours sans obstacles : concevoir et réaliser des aménagements extérieurs universellement accessibles et favorables à la participation sociale de tous. Les règles

Plus en détail

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif POUR QUE LES JEUNES adoptent les modes de transport actif 1 L activité physique Le saviez-vous? Un mode de vie physiquement actif, c est une manière d être, une façon de vivre où l activité physique, sous

Plus en détail

VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56

VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56 VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56 PLAN D ACTION 2012 VISANT À IDENTIFIER ET À RÉDUIRE

Plus en détail

Politique de soutien financier pour les organismes reconnus

Politique de soutien financier pour les organismes reconnus Politique de soutien financier pour les organismes reconnus 2015-2017 Division de la culture, du loisir et de la vie communautaire Table des matières 1. Contexte... 1 2. Le fondement... 3 2.1. Le Cadre

Plus en détail

Plan d action visant l accessibilité et l adaptation des services aux personnes handicapées 2014-2017

Plan d action visant l accessibilité et l adaptation des services aux personnes handicapées 2014-2017 Plan d action visant l accessibilité et l adaptation des services aux personnes handicapées 2014-2017 Agence de la santé et des services sociaux de Laval Adopté par le conseil d administration Le 15 septembre

Plus en détail

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment?

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment? Direction générale Direction du greffe Division des élections du soutien aux commissions 275, rue Notre-Dame Est, Bureau R-134 Montréal, Québec H2Y 1C6 Téléphone : (514) 872-3770 Télécopieur : (514) 872-5655

Plus en détail

Plan d action 2014-2016

Plan d action 2014-2016 Plan d action 2014-2016 à l égard des personnes handicapées Comité consultatif conjoint sur l accessibilité (CCCA) Comité consultatif conjoint sur l accessibilité (CCCA) une démarche qui vise l égalité

Plus en détail

PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES DE LA VILLE DE TERREBONNE

PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES DE LA VILLE DE TERREBONNE PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES DE LA VILLE DE TERREBONNE 2012 1. INTRODUCTION Depuis l adoption, le 17 décembre 2004 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Harrington 2011-2014

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Harrington 2011-2014 Objectifs Doter la municipalité de Harrington de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats du portrait

Plus en détail

Bilan 2014-2015 et plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées

Bilan 2014-2015 et plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées Bilan 2014-2015 et plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées Plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées de Loto-Québec 1 Page 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Introduction

Plus en détail

BILAN 2012 ET PLAN D ACTION ANNUEL 2013 DE LA VILLE DE LÉVIS À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

BILAN 2012 ET PLAN D ACTION ANNUEL 2013 DE LA VILLE DE LÉVIS À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES BILAN 2012 ET PLAN D ACTION ANNUEL 2013 DE LA VILLE DE LÉVIS À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES DANS LE CADRE DE LA LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION

Plus en détail

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

PLAN D ACTION MUNICIPAL

PLAN D ACTION MUNICIPAL POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION MUNICIPAL DE VILLE POHÉNÉGAMOOK 2011-2013 POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION 1- LA FAMILLE ET LE TRAVAIL Toute initiative visant à favoriser l accès aux services municipaux

Plus en détail

Plan d action. pour les aînés 2013-2015

Plan d action. pour les aînés 2013-2015 Plan d action pour les aînés 2013-2015 Une occasion pour toutes les générations 2 PLAN D ACTION POUR LES AÎNÉS 2013-2015 L objectif du projet Municipalité amie des aînés est de faire de nos villes des

Plus en détail

Fiches-conseils Habitation

Fiches-conseils Habitation L offre de logements accessibles satisfait à l axe d intervention Habitation du plan d action annuel pour l intégration des personnes handicapées et des personnes à mobilité réduite de la Ville de Gatineau.

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011 Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011 Mise en contexte La loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 LES ARTS ET LES LETTRES - Actions proposées 2015 2016 2017 1.1 DÉVELOPPER DES LIEUX ET DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS 1.1.1 Mettre en œuvre le plan directeur

Plus en détail

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION COORDINATION PATRICE GAUTHIER SYLVIE PELLETIER PIERRE THIBODEAU 2015-2019 PLAN DE DELPHINE CHARMOILLE HUGUES DEGLAIRE MANON GAUTHIER SYLVAIN LESSARD CHANTAL ROY LOCAL Municipalité de Saint-Ulric En collaboration

Plus en détail

PLAN D AcTION 2013-2015

PLAN D AcTION 2013-2015 PLAN D AcTION 2013-2015 Politique de l activité physique et du sport Photo: Multi Photos Introduction En février 2011, le Conseil municipal de la adoptait la Politique de l activité physique et du sport.

Plus en détail

Plan de mobilité durable du quartier Saint-Sauveur. Une démarche citoyenne

Plan de mobilité durable du quartier Saint-Sauveur. Une démarche citoyenne Plan de mobilité durable du quartier Saint-Sauveur Une démarche citoyenne Exemples de limites à la mobilité durable Constats en bref Caractéristiques de la population - Les 20-34 ans constituent la

Plus en détail

Budget 2014. au service du citoyen. Place du citoyen de Chicoutimi. Centre-ville de Jonquière. Centre multiservice de Shipshaw

Budget 2014. au service du citoyen. Place du citoyen de Chicoutimi. Centre-ville de Jonquière. Centre multiservice de Shipshaw Budget 2014 Place du citoyen de Chicoutimi Centre-ville de Jonquière Centre Nazaire-Girard de Laterrière Centre multiservice de Shipshaw au service du citoyen Table des matières Mot du maire... 3 Extrait

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2009-2012

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2009-2012 1 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 Plan d action à l égard des personnes handicapées 2009-2012 Mise à jour le 10 juillet 2015 M:\07 RESSOURCES IMMOBILIERES\07-4000 Administration\07-4050

Plus en détail

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC Novembre 2014 UN BREF RAPPEL : Pourquoi ce sondage a été réalisé? Parce que l opinion du citoyen est importante. La Municipalité

Plus en détail

LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY. Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon

LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY. Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon PLAN DE PRÉSENTATION Portrait Situation avant Problèmes rencontrés Solutions Questions

Plus en détail

Politique de soutien financier

Politique de soutien financier Service des Loisirs, de la culture et de la vie communautaire (SLCV) Politique de soutien financier Adoptée le 5 octobre 2015 Résolution 15-459 Table des matières 1. CADRE DE SOUTIEN... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action Septembre 2013 Famille Table des matières Mot du maire... 1 Mot de la conseillère responsable des questions familiales et des aînés... 1 Présentation

Plus en détail

RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE 2014-2015-2016 DE L ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST

RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE 2014-2015-2016 DE L ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE 2014-2015-2016 DE L ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST Je suis fier de vous présenter le rapport annuel sur la situation financière de l Arrondissement du Sud-Ouest.

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES MOT DU DIRECTEUR... 4 1. FONDEMENTS DU PLAN D AFFAIRES...5 2. PORTRAIT DE L UNITÉ ADMINISTRATIVE... 6

TABLE DES MATIÈRES MOT DU DIRECTEUR... 4 1. FONDEMENTS DU PLAN D AFFAIRES...5 2. PORTRAIT DE L UNITÉ ADMINISTRATIVE... 6 TABLE DES MATIÈRES MOT DU DIRECTEUR... 4 1. FONDEMENTS DU PLAN D AFFAIRES...5 2. PORTRAIT DE L UNITÉ ADMINISTRATIVE... 6 3. INFORMATIONS SUR LES RESSOURCES... 8 4. POSITIONNEMENT DES ENJEUX ET ORIENTATIONS...10

Plus en détail

RÉSUMÉ. Rapport d évaluation du Pacte rural 2007-2014 Plan de travail 2014-2015 Engagements généraux MRC de Charlevoix

RÉSUMÉ. Rapport d évaluation du Pacte rural 2007-2014 Plan de travail 2014-2015 Engagements généraux MRC de Charlevoix RÉSUMÉ Rapport d évaluation du Pacte rural 2007-2014 Plan de travail 2014-2015 Engagements généraux MRC de Charlevoix Septembre 2014 TABLE DE MATIÈRES RAPPORT D ÉVALUATION DU PACTE RURAL 2007-2014...

Plus en détail

MESURES DE REDRESSEMENT

MESURES DE REDRESSEMENT 1 LES MESURES pour l intégration des personnes handicapées au programme d accès à l égalité Le présent document propose des exemples de mesures qui peuvent faire partie du rapport d élaboration pour l

Plus en détail

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES EXPLOITATION PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES -2015-2016 Adopté le 13 décembre 2013 Résolution 13-CA (AMT)-314 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT...

Plus en détail

Taux global de nomination préférentielle

Taux global de nomination préférentielle 6.2 MESURES DE REDRESSEMENT 1 Taux global de nomination préférentielle Les mesures de redressement d un programme d accès à l égalité ont pour but d augmenter la représentation de chaque groupe visé afin

Plus en détail

La réalisation de ce scénario de revitalisation a été rendu possible grâce à :

La réalisation de ce scénario de revitalisation a été rendu possible grâce à : La réalisation de ce scénario de revitalisation a été rendu possible grâce à : Comité de travail Céline Parr, présidente, Nicolet Denis Jutras, conseiller municipal, Ville de Nicolet Ginette Germain, agente

Plus en détail

L accessibilité pour tous

L accessibilité pour tous L accessibilité pour tous Plan d action 2012-2015 pour l accessibilité universelle Juin 2012 L utilisation des termes génériques masculins est faite dans le but d alléger le texte et ne comporte aucune

Plus en détail

Plan d accessibilite pluriannuel. La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario)

Plan d accessibilite pluriannuel. La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario) Plan d accessibilite pluriannuel La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario) La Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de

Plus en détail

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE MÉMOIRE DU FORUM JEUNESSE DE L ÎLE DE MONTRÉAL POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE PRÉSENTÉ AU MAIRE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA DÉMARCHE DE CONSULTATION SAINTE-CATHERINE OUEST S

Plus en détail

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 Table des matières Lexique... 5 Mot du maire Gérard Tremblay...

Plus en détail

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Réalisé En cours ou en continu À faire PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Étudier la possibilité de réaménager ou de déménager les bureaux municipaux Offrir des services municipaux de qualité Mettre

Plus en détail

Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE»

Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE» Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE» Janvier 2015 Table des matières Introduction 2 Objectifs et principes directeurs du Fonds 3 Qui est admissible au Fonds? 3 Quels types de projets sont financés?

Plus en détail

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan. Domaines loisir, sport et activité physique

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan. Domaines loisir, sport et activité physique Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan Domaines loisir, sport et activité physique Programme adopté par le conseil municipal le 8 avril 2014 Dernière révision le 28 juillet

Plus en détail

Municipalité de Sainte-Rose-du-Nord

Municipalité de Sainte-Rose-du-Nord 4 mars 2013 Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal tenue au lieu et à l heure ordinaires des assemblées, le lundi 4 mars 2013 à laquelle étaient présents: M. Guy Gauthier Mme Annie Girard,

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT 1. MISSION ET PHILOSOPHIE D INTERVENTION DU SLCVC En vue de l amélioration de la qualité de vie de tous les Bromontois

Plus en détail

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Version Finale 4 juin 2012 1 MISE EN CONTEXTE ALLIANCES Le Plan d action gouvernemental pour la solidarité et l inclusion sociale 2010-2015

Plus en détail

Adopter un processus de gestion du territoire équitable, clair et cohérent pour tous les intervenants

Adopter un processus de gestion du territoire équitable, clair et cohérent pour tous les intervenants 1. Protéger l ensemble des patrimoines du mont Royal que constituent les paysages, la trame urbaine, les aménagements paysagers, les quartiers et leur patrimoine, les ouvrages de génie, les ensembles institutionnels,

Plus en détail

ÉVALUATION DES PROGRAMMES DU SERVICE DES LOISIRS RÉSULTATS DU SONDAGE

ÉVALUATION DES PROGRAMMES DU SERVICE DES LOISIRS RÉSULTATS DU SONDAGE Afin d évaluer les services offerts en loisir par la Ville de Matagami ainsi que les besoins des résidents, un sondage a été mis en ligne avec le concours de la firme DAA Stratégies. Il a été rendu disponible

Plus en détail

Plan d action de la COPHAN. Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015

Plan d action de la COPHAN. Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015 Plan d action de la COPHAN Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015 2015-2016 Table des matières Introduction... 3 Les valeurs de la COPHAN... 4 Les actions de la COPHAN en 2015-2016...

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Introduction.. 1. 1.2 Profil des familles de Stanstead 2. 1.3 Nature de la politique 3. Volet 1 : Prendre racine à Stanstead

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Introduction.. 1. 1.2 Profil des familles de Stanstead 2. 1.3 Nature de la politique 3. Volet 1 : Prendre racine à Stanstead PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE SOUTIEN AUX FAMILLES DE LA VILLE DE STANSTEAD EN COLLABORATION AVEC LA CAISSE DESJARDINS DE STANSTEAD DANS LE CADRE DE SA POLITIQUE DE BIENVENUE Projet rédigé par : Le

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises 1.1) Offre de transport collectif et actif 1.1.1) Amélioration de l offre de transport collectif et actif 1.1.1.1) Faire les représentations nécessaires

Plus en détail

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROMOTEURS D ÉVÉNEMENTS ORGANISER UN ÉVÉNEMENT sur le territoire de la Ville de Terrebonne PAGE Préface La communauté terrebonnienne étant très dynamique, la sollicitation

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2015-2016

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2015-2016 Plan d action à l égard des personnes handicapées 2015-2016 L article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 413

RÈGLEMENT NUMÉRO 413 Page 1 MUNICIPALITÉ DE SHANNON MRC La Jacques-Cartier Province de Québec RÈGLEMENT NUMÉRO 413 RÈGLEMENT SUR LE STATIONNEMENT ET ABROGEANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 297 Règlement #413 adopté le 3 mai 2011 Règlement

Plus en détail

Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services

Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services # 15 juin 2015 VOLET MISE EN CONTEXTE L accessibilité à des parcs et espaces récréatifs sécuritaires et de qualité est

Plus en détail

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Contexte Le bilan des réalisations à l égard des personnes handicapées présente les engagements de la Société de l assurance automobile du

Plus en détail

Procédures de requête et de plainte

Procédures de requête et de plainte 7 Procédures de requête et de plainte Cet outil explique diverses démarches de requêtes ou de plaintes que des personnes peuvent avoir à effectuer dans certaines situations. Il vise à démystifier ces démarches

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLAGE DE LAWRENCEVILLE

PROVINCE DE QUÉBEC VILLAGE DE LAWRENCEVILLE PROVINCE DE QUÉBEC VILLAGE DE LAWRENCEVILLE Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal du Village de Lawrenceville, tenue le mardi 12 novembre 2013 à 19h30 à la salle du conseil, située

Plus en détail

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi?

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi? Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? C est un plan détaillé produit lorsqu un secteur fait face ou prévoit faire face à des changements importants. Le PPU fixe des objectifs pour l

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Plan d accessibilité 2004-2005 Table des matières Page Introduction 2 Message de la ministre de la Formation et des Collèges et Universités 3 Rapport

Plus en détail

Plan de développement durable-la Contrée en montagnes dans Bellechasse

Plan de développement durable-la Contrée en montagnes dans Bellechasse ENJEU: EAU ET ÉCOSYSTÈME AQUATIQUE ORIENTATION 1 : PRESERVER LA QUALITE DU RESEAU HYDROGRAPHIQUE : SOURCE DES RIVIERES DU SUD ET ETCHEMIN Diminuer les problèmes d inondation et d érosion occasionnés par

Plus en détail

Bienvenue au. 10e Congrès québécois de réadaptation

Bienvenue au. 10e Congrès québécois de réadaptation Bienvenue au 10e Congrès québécois de réadaptation Accessibilité du Centre sportif de Gatineau : partage d expertise d une équipe interdisciplinaire travaillant en CRDP au profit de la communauté Katie

Plus en détail

École Sainte-Bernadette Commission scolaire des Rives-du-Saguenay 824 Rue Chabanel, Chicoutimi (Québec) G7H 3T7

École Sainte-Bernadette Commission scolaire des Rives-du-Saguenay 824 Rue Chabanel, Chicoutimi (Québec) G7H 3T7 École Sainte-Bernadette Commission scolaire des Rives-du-Saguenay 824 Rue Chabanel, Chicoutimi (Québec) G7H 3T7 ÉCOLE SAINTE-BERNADETTE 824 Rue Chabanel, Chicoutimi (Québec) G7H 3T7 ÉQUIPE Coordination

Plus en détail

À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015 Rédaction et coordination Claude Bélisle Directeur des ressources humaines Courriel : claude.belisle@urgences-sante.qc.ca Téléphone : 514 723-5615

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-AMBROISE

BULLETIN D INFORMATION DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-AMBROISE Édition spéciale Avril 2015 Expéditeur Municipalité de Saint-Ambroise 330, rue Gagnon St-Ambroise (QC) G7P 2P9 BULLETIN D INFORMATION DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-AMBROISE Commission des loisirs, de la

Plus en détail

Politique des aînés. de la ville d Asbestos

Politique des aînés. de la ville d Asbestos Politique des aînés de la ville d Asbestos 1 Mot du maire Chers citoyens d Asbestos, Le Conseil municipal et moi-même avons décidé de prioriser nos aînés et les services qui leur sont offerts. La Ville

Plus en détail

Orientations et objectifs particuliers... 7. En matière de sécurité des personnes et des biens... 7

Orientations et objectifs particuliers... 7. En matière de sécurité des personnes et des biens... 7 Table des matières Mot du maire........................................ 2 Mot de la conseillère municipale responsable de la famille........ 3 Introduction......................................... 4 Principes

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

AUTOCHTONES DU QUÉBEC FONDS D INITIATIVES AUTOCHTONES II

AUTOCHTONES DU QUÉBEC FONDS D INITIATIVES AUTOCHTONES II Québec AUTOCHTONES DU QUÉBEC FONDS D INITIATIVES AUTOCHTONES II AUTOCHTONES DU QUÉBEC FONDS D INITIATIVES AUTOCHTONES II Le présent document a été rédigé et publié à l hiver 2013. Il est accessible en

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014 Objectifs Doter la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

Monsieur André Laforest, conseiller et Madame Marjolaine Émond, conseillère étaient absents.

Monsieur André Laforest, conseiller et Madame Marjolaine Émond, conseillère étaient absents. Lundi 22 juin 2015 Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil municipal de la Ville de Saint-Pascal tenue le lundi 22 juin 2015, à 19 h 30, à la salle du conseil de l'hôtel de ville. ÉTAIENT

Plus en détail

Guide de gestion des actifs en immobilisations

Guide de gestion des actifs en immobilisations Guide de gestion des actifs en immobilisations Claude Bruxelle, ing., Ph.D. CLAUDE BRUXELLE CONSULTANT Plan de la présentation Introduction Mise en contexte Démarche de gestion des actifs en immobilisations

Plus en détail

Mot du maire. Chères citoyennes, chers citoyens,

Mot du maire. Chères citoyennes, chers citoyens, Mot du maire Chères citoyennes, chers citoyens, En mon nom personnel et au nom des conseillères et conseillers municipaux, je vous présente notre politique familiale. Nous en sommes très fiers, d autant

Plus en détail

société d habitation du québec

société d habitation du québec société d habitation du québec PROTOCOLE D INTERVENTION DES CONSEILLERS- INSPECTEURS POUR L APPLICATION DU CADRE DE GESTION DES INVESTISSEMENTS POUR LE MAINTIEN ET L AMÉLIORATION DU PARC de HLM Protocole

Plus en détail

École secondaire Alphonse -Desjardins. Laval Avril 2014

École secondaire Alphonse -Desjardins. Laval Avril 2014 École secondaire Alphonse -Desjardins Laval Avril 2014 1 Table des matières MISE EN CONTEXTE... 3 SOMMAIRE DU RAPPORT DE VISITE... 4 1. ÉTAT DES LIEUX... 5 1.1. EMPLACEMENT ET ENVIRONNEMENT DE L ÉCOLE...

Plus en détail

Le maintien d actifs une priorité gouvernementale. Les 1 er et 2 octobre 2014

Le maintien d actifs une priorité gouvernementale. Les 1 er et 2 octobre 2014 Présentation de la Direction de la gestion des investissements en infrastructures au Secrétariat du Conseil du trésor Colloque 2014 de l Association des gestionnaires de parcs immobiliers institutionnels

Plus en détail

Politique de gestion et d intégration de l art monumental dans les parcs, espaces verts et lieux publics. Procédures d application

Politique de gestion et d intégration de l art monumental dans les parcs, espaces verts et lieux publics. Procédures d application Politique de gestion et d intégration de l art monumental dans les parcs, espaces verts et lieux publics Procédures d application Septembre 2008 Rédaction : Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu Service des

Plus en détail

Mobilité lors d'événements spéciaux extérieurs

Mobilité lors d'événements spéciaux extérieurs - Respecte les normes du Code de construction du Québec - Chapitre 1, Bâtiment et du Code national du bâtiment - Canada 2005 (modifié). - Constitue le résultat du vécu des personnes ayant une déficience,

Plus en détail

1989 / 1990. Membres du conseil d administration. Bons coups / évènements marquants

1989 / 1990. Membres du conseil d administration. Bons coups / évènements marquants 1989 / 1990 Présidente Sylvie Gilbert Fowlis Vice-présidente Suzanne Beaudin Secrétaire & Trésorier Paul Messier Conseillère Thérèse Dubois Conseillère Jacqueline Rodrigue Conseiller Stanley Lake Personne-ressource

Plus en détail

Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE

Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE PRODUIT PAR : Association des Personnes Handicapées de la Rive-Sud Ouest (APHRSO) 100 rue Ste-Marie La Prairie (Québec) J5R 1E8 Téléphone :

Plus en détail

RÈGLEMENT RMU-04 (320-2007) RELATIF AU STATIONNEMENT

RÈGLEMENT RMU-04 (320-2007) RELATIF AU STATIONNEMENT PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE PONT-ROUGE RÈGLEMENT RMU-04 (320-2007) RELATIF AU STATIONNEMENT Attendu qu un avis de motion de ce règlement a été préalablement donné, soit à la séance du conseil tenue le

Plus en détail

Rapport synthèse Consultation publique

Rapport synthèse Consultation publique Rapport synthèse Consultation publique Canton de Hatley 3 octobre 2012 Un milieu qui nous ressemble et nous rassemble Rédigé par Lucie Hébert Consultante Pour le Canton de Hatley Introduction Le 3 octobre

Plus en détail