«Départs en retraite et opportunités d emploi dans l économie sociale et solidaire en Île-de-France»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Départs en retraite et opportunités d emploi dans l économie sociale et solidaire en Île-de-France»"

Transcription

1 «Départs en retraite et opportunités d emploi dans l économie sociale et solidaire en Île-de-France» Etude statistique Septembre 2016 L Observatoire régional de l économie sociale et solidaire est piloté par la Chambre régionale d économie sociale et solidaire en Île-de-France (CRESS IdF) en partenariat avec l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire en Île-de-France. Il a un rôle de veille sur les différents enjeux stratégiques de l économie sociale et solidaire francilienne et sur les potentiels de développement en lien avec les secteurs d activités et les filières. Dans cet objectif, l Observatoire régional démontre que l économie sociale et solidaire est durable, responsable et inclusive au regard du développement économique en général. L Observatoire régional de l économie sociale et solidaire en Île-de-France fait partie du dispositif de mesure et d observation de l économie sociale et solidaire en France et dans les régions, réseau de compétences et d expertise mis en place par les CRESS et le Conseil national des CRESS. Lieu de convergences et de mutualisation des travaux sur l ESS, les Observatoires régionaux s appuient sur une méthodologie homogène, scientifique et cohérente entre les territoires, afin d assurer leur fonction d étude, de veille, d aide à la décision et de prospective. Page 1 sur 32

2 Table des matières Le renouvellement des salarié.e.s : une opportunité de développement pour l économie sociale et solidaire en Îlede-France?... 3 L économie sociale et solidaire francilienne, une économie des territoires... 4 Synthèse de l étude statistique Les salarié.e.s de l économie francilienne par le prisme des tranches d âges L économie sociale et solidaire plus impactée par les départs en retraite Focus sur les salarié.e.s de 50 ans et plus : des départs prévus d ici La Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne plus jeunes ; Paris plus fortement confronté aux départs en retraite Des taux de départs en retraite forts dans toutes les régions françaises Des spécificités statutaires Une économie sociale et solidaire plus vieillissante, excepté dans les coopératives Une gouvernance associative vieillissante Approche sectorielle salarié.e.s de 50 ans et plus dans l action sociale Comparaison sectorielle Focus action sociale Focus Insertion par l activité économique (IAE) Les caractéristiques d emploi des salarié.e.s de 50 ans et plus Les femmes et les départs en retraite La répartition des salarié.e.s par catégorie socioprofessionnelle La répartition des salarié.e.s par métiers Répartition des salarié.e.s par nature de contrats La modalité du temps partiel plus répandue dans l économie sociale et solidaire Des salarié.e.s plus souvent à temps complets lorsqu ils sont en CDI Méthodologie d observation Page 2 sur 32

3 Le renouvellement des salarié.e.s : une opportunité de développement pour l économie sociale et solidaire en Île-de-France? L étude thématique menée par l Observatoire régional en 2016 a été enclenché suite à l observation depuis quelques années d un phénomène fort de départs en retraite des salarié.e.s au sein des entreprises de l économie sociale et solidaire. Ce constat a été analysé au niveau national en 2011 à travers l étude «Départs à la retraite des effectifs salarié.e.s de l ESS et stratégies des entreprises pour y faire face». Cinq ans après, qu en est-il du renouvellement des salarié.e.s pour l économie sociale et solidaire? Quel état des lieux pour l Île-de-France? Quelles opportunités de développement pour les entreprises franciliennes de l économie sociale et solidaire? L étude menée par l Observatoire régional tend à répondre à ces questionnements en identifiant les enjeux de prise en compte de ce phénomène important dans les entreprises de l économie sociale et solidaire, et les conséquences engendrées, en termes de pratiques et d opportunités d emploi. L étude doit également permettre d identifier les freins et leviers en termes de développement d emploi dans les entreprises de l ESS afin d en améliorer leur accompagnement. L étude s attachera enfin à mettre en avant l aspect inclusif des entreprises de l économie sociale et solidaire, ainsi qu à identifier les parcours de formation en lien avec les opportunités d emploi. Les opportunités d emploi doivent être mises en regard avec une volonté croissante des jeunes de travailler dans une entreprise porteuse de valeurs et de sens. L entrepreneuriat séduit de plus en plus, et la facilitation de l articulation entre vie professionnelle et vie personnelle est un critère primordial qui impacte les formes d emplois et de salariat d une manière générale. L analyse statistique présentée dans ce document est la première étape de l étude francilienne. Elle sera complétée par un questionnaire à destination des entreprises franciliennes ainsi que des entretiens qualitatifs (2 ème semestre 2016). Les métiers de demain en Île-de-France 1, étude réalisée par Défi Métiers (Juillet 2016) L'Ile-de-France se démarque par une forte proportion de cadres. Dans la région, entre et emplois pourraient être créés à l'horizon 2030, dont une partie liée au projet du Grand Paris. Vieillissement de la population, évolution des modes de vie, développement des nouvelles technologies, ou encore prise en compte accrue des contraintes environnementales et écologiques : de multiples facteurs sont susceptibles de créer de nouveaux besoins en compétences pour les années à venir, notamment dans les secteurs des services aux entreprises et des services à la personne. L'Ile-de-France est une terre de contraste. Si elle concentre près d'un quart de l'emploi national, elle se distingue par une sur-représentation du statut de cadre et, à l'inverse, par une sous-représentation des statuts d'employé ou d'ouvrier. Par ailleurs, le bassin parisien attire en nombre les jeunes entre 20 et 30 ans, qui s'installent dans la région pour poursuivre leurs études ou trouver un premier emploi. Dans le même temps, les départs vers la province pour les plus de 30 ans sont importants. 1 Etude réalisée par Défi Métiers Juillet 2016 Page 3 sur 32

4 L économie sociale et solidaire francilienne, une économie des territoires L économie sociale et solidaire regroupe les personnes morales de droit privé constituées sous forme d associations, de coopératives, de mutuelles et de fondations, ainsi que les sociétés commerciales répondant à des critères particuliers : recherche d une utilité sociale, but autre que le partage des bénéfices, majorité des bénéfices au profit du développement de l activité, réserves impartageables salarié.e.s travaillent dans un établissement de l économie sociale et solidaire francilienne, représentant équivalents temps plein (ETP). Ces salarié.e.s sont répartis dans établissements, soit une moyenne entre 11 et 12 salarié.e.s par établissement. Cette moyenne est à nuancer notamment en fonction des secteurs d activités. Les indicateurs de taille d établissements permettent également de pondérer cette moyenne : 78 % des établissements ont moins de 10 salarié.e.s et regroupent seulement 14 % des salarié.e.s ; les établissements de 50 salarié.e.s et plus représentent quant à eux 5 % du total des établissements franciliens de l ESS et concentrent 55 % des salarié.e.s. La majorité des employeurs de l ESS francilienne sont des associations (78 % de l emploi) ; viennent ensuite les coopératives avec 8,5 % de l emploi, les fondations avec 7,3 % de l emploi et les mutuelles avec 6,2 %. Près d un tiers de l emploi de l ESS francilienne se situent dans l action sociale. Cette catégorie est composée des champs suivants : l accueil de jeunes enfants (4 % de l emploi de l action sociale), l aide à domicile (8 %), l aide par le travail (16 %), l hébergement médico-social et social (42 %) et les autres actions dans le domaine du social 3. Viennent ensuite les secteurs de l enseignement (16 % de l emploi de l ESS francilienne), les activités financières et d assurances (11 %), et la santé (10 %). Les secteurs du sport et de la culture concentrent peu d emplois, mais sont proportionnellement plus important en volume d établissements : 15 % des établissements de l ESS relèvent du champ culturel, et 13 % du secteur sport et loisirs. Source : Insee, CLAP Définition d après la Loi n du 31 juillet 2014 relative à l économie sociale et solidaire 3 Accueil ou accompagnement sans hébergement d enfants et d adultes handicapés, de personnes âgées, autre accueil ou accompagnement sans hébergement d enfants et adolescents Page 4 sur 32

5 Synthèse de l étude statistique Les salarié.e.s de l économie sociale et solidaire sont plus âgé.e.s que dans l économie privée hors ESS ; 31 % des salarié.e.s de l ESS ont 50 ans et plus, alors que cette proportion est seulement de 24 % dans l économie privée hors ESS. Ce sont ainsi départs à la retraite à anticiper d ici 10 à 15 ans 4. Inversement, les jeunes de moins de 30 ans sont moins présent.e.s dans l économie sociale et solidaire (19 % contre 24 % dans le reste de l économie privée). Ces tendances sont encore plus marquées dans certains secteurs d activités, notamment dans l enseignement et la santé avec plus de 37 % de salarié.e.s de 50 ans et plus. Ces éléments permettent de dégager deux enjeux importants à prendre en considération dans l économie sociale et solidaire : le renouvellement des cadres et responsables en fin de carrière, ainsi que la transmission des activités, compétences, savoir-faire et valeurs de l entreprise ; une meilleure intégration des jeunes diplômé.e.s dans les entreprises de l économie sociale et solidaire. Les hommes sont plus concernés par les départs en retraite ; 32 % des salariés ont 50 ans et plus. Cette proportion s élève à 30 % pour les salariées. Ainsi, salariées ont 50 ans et plus ; les hommes sont dans cette catégorie d âge. L économie sociale et solidaire est marquée par une part plus importante d employé.e.s et de professions intermédiaires (66 % contre 47 % dans l économie privée hors ESS). Cette distinction s explique notamment par les secteurs d activités dominants dans les types d économies. Toutefois, salarié.e.s de 50 ans et plus sont cadres, ce qui représente 29 % de cette catégorie. Les salarié.e.s de 50 ans et plus, proportionnellement plus nombreux dans l économie sociale et solidaire sont également plus souvent à temps partiel ; cet indicateur questionne notamment sur les conditions d emplois de cette catégorie de salarié.e.s ainsi que la qualité de vie au travail en fin de carrière. L accompagnement de ces fins de carrière est-il mieux pris en compte dans l économie sociale et solidaire? Cette question pourra notamment être abordée dans la phase 2 de l étude à travers l enquête et les entretiens. L action sociale, qui concentre 33 % des salarié.e.s de l économie sociale et solidaire, représente un volume important de départ à la retraite ; salarié.e.s travaillant dans l action sociale ont 50 ans et plus, dont 41 % d entre eux travaillent dans l hébergement médico-social et social. Les métiers les plus concernés par les départs en retraite se concentrent dans les principaux secteurs de l économie sociale et solidaire : action sociale (éducateur.trice spécialisé.e), santé (médecin, infimier.ère), enseignement (chef.fe d établissements, formateur.trice) et activités financières (cadre des services financiers). Ces métiers concernent également des fonctions supports peu qualifiées (nettoyeur.se, chauffeur.se). 4 Âge moyen de départ à la retraite : 63 ans Page 5 sur 32

6 1. Les salarié.e.s de l économie francilienne par le prisme des tranches d âges 1.1. L économie sociale et solidaire plus impactée par les départs en retraite L Île-de-France concentre 1,4 million de salarié.e.s de 50 ans et plus, soit 26 % de l ensemble des effectifs salariés. Figure : Répartition des salarié.e.s francilien.ne.s Total ESS 19% 31% Public 17% 27% 30% Privé Hors ESS 23% 27% TOTAL 21% 27% Moins de 30 ans De 30 à 39 ans De 40 à 49 ans 50 ans et plus L économie sociale et solidaire dans sa globalité est le champ de l économie qui concentre proportionnellement le plus de salarié.e.s de 50 ans et plus, avec salarié.e.s concerné.e.s, soit 31 % des effectifs de l économie sociale et solidaire francilienne. L emploi public présente un comportement proche de celui de l économie sociale et solidaire avec 30 % de ces effectifs ayant 50 ans et plus, représentant salarié.e.s. L économie privée (hors ESS) présente une répartition différente avec 24 % des salarié.e.s ayant 50 ans et plus, soit salarié.e.s et une proportion de salarié.e.s de moins de 30 ans correspondant à 23 % de ses effectifs. En comparaison, 19 % des salarié.e.s de l économie sociale et solidaire ont moins de 30 ans ; cette proportion s élève à 17 % pour le secteur public. L économie sociale et solidaire se voit ainsi confrontée plus fortement au regard du nombre de ses effectifs au cycle de départs à la retraite avec salarié.e.s qui partiront à la retraite d ici La catégorie de salarié.e.s de 50 ans et plus représente dans l économie sociale et solidaire équivalents temps plein, soit 31 % des ETP de l économie sociale et solidaire francilienne. Page 6 sur 32

7 1.2. Focus sur les salarié.e.s de 50 ans et plus : des départs prévus d ici 2022 Figure : Répartition des salarié.e.s de 50 ans et plus Source : Observatoire régional de l ESS en IdF, d après Insee DADS 2012 ESS 13% 11% 7% Privé hors ESS 11% 8% 4% Public 13% 11% 5% Total 12% 9% 4% De 50 à 54 ans De 55 à 59 ans 60 ans et plus L analyse des données concernant les salarié.e.s de 50 ans et plus permet de préciser la répartition de cette catégorie de salarié.e.s. Ainsi, les salarié.e.s concernés par un départ à la retraite dans les 5 prochaines années (60 ans et plus) représentent 7 % dans l économie sociale et solidaire, soit salarié.e.s de 60 ans et plus. Si l on considère la tranche d âge des 55 ans et plus, elle concerne salarié.e.s dans l économie sociale et solidaire, soit 18 % des effectifs La Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne plus jeunes ; Paris plus fortement confronté aux départs en retraite Figure : Répartition des salarié.e.s de l économie sociale et solidaire par département Source : Observatoire régional de l ESS en IdF, d après Insee DADS 2012 Paris 17% 32% Seine-et-Marne 19% 27% 29% Yvelines 18% 27% 31% Essonne 19% 27% 30% Hauts-de-Seine 19% 31% Seine-Saint-Denis 21% 28% Val-de-Marne 21% 28% Val d'oise 19% 31% Île-de-France 19% 31% Moins de 30 ans De 30 à 39 ans De 40 à 49 ans 50 ans et plus La tendance forte francilienne se décline également au niveau départemental. Paris se démarque avec 32 % de salarié.e.s de 50 ans et plus dans l économie sociale et solidaire, taux départemental Page 7 sur 32

8 proportionnellement le plus important correspondant à salarié.e.s ; inversement, Paris présente la proportion de jeunes la moins importante, avec 17 % de salarié.e.s de moins de 30 ans. Les départements de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne sont les départements les plus jeunes de l Île-de-France et ainsi les moins impactés par les départs en retraite : seulement 28 % de leurs salarié.e.s ont 50 ans et plus et leur proportion de jeunes de moins de 30 ans est la plus importante avec 21 % des salarié.e.s. Cette tendance se vérifie tout autant dans l économie sociale et solidaire que dans le reste de l économie (cf figure ci-dessous). Figure : Part des salarié.e.s de 50 ans et plus par départements Source : Observatoire régional de l ESS en IdF, d après Insee DADS % 29% 31% 30% 31% 23% 23% 22% 28% 28% 31% 31% 23% Paris Seine-et-Marne Yvelines Essonne Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Val d'oise Île-de-France ESS Privé hors ESS Figure Repère : Les effectifs salariés de l économie sociale et solidaire dans les départements franciliens Source : Observatoire régional de l ESS en IdF, d après Insee DADS 2012 Moins de 30 ans De 30 à 39 ans De 40 à 49 ans 50 ans et plus Total Paris Seine-et-Marne Yvelines Essonne Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Val d'oise Île-de-France Page 8 sur 32

9 1.4. Des taux de départs en retraite forts dans toutes les régions françaises Figure : Les départs en retraite de l économie sociale et solidaire dans les grandes régions françaises Ile-de-France Bourgogne - Franche-Comté Nouvelle Aquitaine Occitanie Bretagne Pays-de-la-Loire Hauts-de-France Provences-Alpes-Côtes-d'Azur Rhônes-Alpes - Auvergne Normandie Centre Val de Loire Grand Est Corse Guadeloupe Martinique Guyane Réunion France 19% 19% 17% 17% 16% 18% 20% 18% 18% 18% 18% 20% 18% 17% 16% 18% 23% 23% 23% 23% 22% 22% 22% 29% 29% 28% 28% 28% 29% 29% 28% 28% 28% 28% 28% 27% 29% 31% 30% 28% 27% 31% 31% 30% 32% 30% 29% 28% 32% 30% 30% 31% 30% 31% 30% 33% 21% 19% 30% Moins de 30 ans De 30 à 39 ans De 40 à 49 ans 50 ans et plus Au niveau national, 30 % des salarié.e.s de l économie sociale et solidaire ont 50 ans et plus, représentant salarié.e.s. La tendance d une forte proportion de salarié.e.s dans cette catégorie se vérifie dans toutes les régions métropolitaines. Cette part varie de 32 % en Occitanie et PACA à 28 % dans les Hauts-de-France. Page 9 sur 32

10 2. Des spécificités statutaires 2.1. Une économie sociale et solidaire plus vieillissante, excepté dans les coopératives Figure : Un enjeu de renouvellement plus important dans les fondations ; des jeunes plus présents dans les coopératives Associations 19% 31% Coopératives 20% 29% Mutuelles 16% 31% Fondations 19% 32% Total ESS 19% 31% Moins de 30 ans De 30 à 39 ans De 40 à 49 ans 50 ans et plus L approche statutaire permet de préciser la répartition salariale de l économie sociale et solidaire. Les fondations présentent ainsi la proportion de salarié.e.s de 50 ans et plus la plus importante avec 32 %, correspondant à salarié.e.s. Viennent ensuite les mutuelles et les associations avec 31 % de salarié.e.s, soit respectivement salarié.e.s et salarié.e.s. Inversement, les mutuelles concentrent proportionnellement moins de salarié.e.s de moins de 30 ans avec seulement 16 % de leurs effectifs. La répartition salariale par âge des coopératives se rapproche plus de la répartition de l économie privée (hors ESS) avec 25 % de salarié.e.s de 50 ans et plus (soit salarié.e.s), et 20 % de salarié.e.s de moins de 30 ans. Dans les associations, les cinq secteurs les plus impactés par les départs en retraite concentrent salarié.e.s. - L aide à domicile : salarié.e.s, soit 39 % des effectifs du secteur ; - La formation d adulte : salarié.e.s, soit 38 % des effectifs du secteur ; - La santé : salarié.e.s, soit 36 % des effectifs du secteur ; - L hébergement et la restauration : salarié.e.s, soit 35 % des effectifs du secteur ; - L accueil d enfants handicapés : salarié.e.s, soit 34 % des effectifs du secteur. Repères La catégorie des 50 ans et plus représente ETP, pour salarié.e.s. Repères (Insee, CLAP 2013) 79 % des associations ont moins de 10 salarié.e.s, regroupant 15 % des effectifs Page 10 sur 32

11 Dans les coopératives, 61 % de l emploi est concentré dans les activités financières et d assurance ; cette proportion s élève à 58 % pour la catégorie des 50 ans et plus. Pour ce secteur d activité, salarié.e.s ont 50 ans et plus, correspondant à 24 % de l ensemble de ce secteur et 15 % de l ensemble des salarié.e.s des coopératives. Repères La catégorie des 50 ans et plus représente ETP, pour salarié.e.s. Repères (Insee, CLAP 2013) 76 % des coopératives ont moins de 10 salarié.e.s, regroupant 20 % des effectifs. Dans les mutuelles, 76 % des salarié.e.s travaillent dans les activités financières et d assurance et 6 % dans l action sociale. Dans les activités financières et d assurance, 29 % des salarié.e.s ont 50 ans et plus, soit salarié.e.s. Dans l action sociale, 36 % des salarié.e.s ont 50 ans et plus, correspondant à un volume de 530 salarié.e.s. Ces deux secteurs concentrent ainsi salarié.e.s, soit 24 % des effectifs mutualistes. Repères La catégorie des 50 ans et plus représente ETP, pour salarié.e.s. Repères (Insee, CLAP 2013) 64 % des mutuelles ont moins de 10 salarié.e.s, regroupant 7 % des effectifs ; 77 % des effectifs travaillent dans des mutuelles ayant 50 salarié.e.s et plus. Dans les fondations, l emploi se concentre dans 4 secteurs d activités, correspondant à 92 % de l emploi. - L action sociale : salarié.e.s ont 50 ans et plus, soit 32 % des effectifs du secteur ; - La santé : salarié.e.s ont 50 ans et plus, soit 38 % des effectifs du secteur ; - Le soutien aux entreprises : salarié.e.s ont 50 ans et plus, soit 26 % des effectifs du secteur ; - L enseignement : salarié.e.s ont 50 ans et plus, soit 32 % des effectifs du secteur. Ces quatre secteurs regroupent salarié.e.s, soit 30 % de l ensemble des salarié.e.s des fondations. Repères La catégorie des 50 ans et plus représente ETP, pour salarié.e.s. Repères (Insee, CLAP 2013) 43 % des fondations ont moins de 10 salarié.e.s, regroupant 2 % des effectifs ; 33 % des fondations ont entre 50 et 249 salarié.e.s, regroupant 36 % des emplois. Page 11 sur 32

12 2.2. Une gouvernance associative vieillissante 5 Si la gouvernance bénévole n est pas observée dans les données relatives au DADS, il est important de souligner l évolution de la gouvernance associative et notamment son profil en lien avec l âge. Des éléments tirés de l enquête réalisée par Viviane Tchernonog en 2011 permettent de donner des données de cadrage pour les associations employeuses. 57 % des président.e.s d associations ont plus de 56 ans, dont 29 % ont plus de 65 ans. Plus l association a une taille importante, plus le président est âgé ; la part de président.e.s de plus de 56 ans est croissante, allant de 53 % pour les associations de moins de 2 salarié.e.s à 77 % pour les associations de 50 salarié.e.s et plus. Le rôle de l expérience (et sans doute la qualification) semble être prégnant à la tête des grandes associations employeuses. On peut aussi faire l hypothèse que la probabilité qu il y ait une direction salariée augmente avec la taille de l association et modifie la nature des fonctions du président. Plus l association compte de salarié.e.s, plus ces fonctions peuvent apparaître gestionnaires et plus elles semblent s éloigner de la réalisation du projet associatif, tâche qui motiverait davantage les jeunes. Un enjeu fort de renouvellement de la présidence se dessine ainsi dans les grandes associations. Seulement 47 % des trésorier.ère.s ont plus de 56 ans ; cette proportion s élève à 48 % pour les secrétaires. Cela représente respectivement 10 points et 9 points de moins que les président.e.s. Les enjeux de renouvellement sont ainsi moins forts sur les autres fonctions de la gouvernance. Entre 2005 et 2011, les jeunes ne voient pas augmenter leur poids parmi les président.e.s ; au contraire, on observe même une augmentation de la proportion de président.e.s âgé.e.s entre les deux enquêtes réalisées. 5 Tchernonog, V. (2013). Le paysage associatif français. Juris Edition. Page 12 sur 32

13 3. Approche sectorielle salarié.e.s de 50 ans et plus dans l action sociale Figure : Répartition des salarié.e.s de 50 ans et plus / Champ : économie sociale et solidaire francilienne 11% 1% 2% 1% 1% 10% Industries alimentaires, autres industries et construction Commerce Hébergement et restauration 2% 5% 5% Activités financières et d'assurance Soutien aux entreprises Enseignement 19% Santé humaine Action sociale 32% Arts et spectacles 13% Sport et loisirs Non classés Activités diverses Note de lecture : Dans l économie sociale et solidaire francilienne, 32 % des salarié.e.s de 50 ans et plus travaillent dans l action sociale. La répartition sectorielle des salarié.e.s de 50 ans et plus de l économie sociale et solidaire diffère peu de la répartition sectorielle de l ensemble des salarié.e.s. Ainsi, près d un tiers des salarié.e.s de 50 ans et plus travaillent dans un établissement relevant de l action sociale. Deux particularités peuvent être relevées : la proportion de salarié.e.s de 50 ans et plus est légèrement supérieure à la proportion de l ensemble dans les secteurs de l enseignement (19 % pour les 50 ans et plus contre 16 % pour l ensemble) et de la santé (13 % pour les 50 ans et plus contre 10 % pour l ensemble des salarié.e.s) ; ces deux secteurs semblent ainsi plus impactés par le renouvellement des salarié.e.s. Page 13 sur 32

14 Focus sur les salarié.e.s de 55 ans et plus : des départs prévus d ici 2022 Source : Observatoire régional de l ESS en IdF, d après Insee DADS ,9 % des salarié.e.s de l économie sociale et solidaire francilienne ont 55 ans et plus (contre 12,5 % dans le reste de l économie privée). Les cinq premiers secteurs impactés 6 en volume par les départs en retraite concentrent 9,3 % du total de l emploi de l économie sociale et solidaire francilienne (cette part est de 9,5 % dans le reste de l économie privée). Les secteurs présentant les parts de salarié.e.s de 55 ans et plus les plus importantes sont les suivants : - L accueil d enfants et d adolescents : 25,2 % des effectifs ; - La santé : 22,9 % des effectifs (contre 16, % dans le reste de l économie privée) ; - L enseignement primaire, secondaire et supérieur : 22,3 % des effectifs (contre 21,8 % dans le reste de l économie privée) ; - La formation d adultes : 22,1 % des effectifs (contre 17,4 % dans le reste de l économie privée) ; - L aide à domicile : 21,6 % des effectifs (contre 13 % dans le reste de l économie privée) Comparaison sectorielle Figure : Proportion des salarié.e.s de 50 ans et plus dans les secteurs d activités ESS Privé hors ESS Industries alimentaires, autres industries, construction 28% 27% Commerce 18% 20% Hébergement et restauration 36% 18% Activités financières et d'assurance 27% 28% Soutien aux entreprises 27% Enseignement 37% 29% Dont formation d'adulte 36% 29% Dont enseignement primaire, secondaire et supérieur 37% 34% Santé humaine 37% 29% Action sociale 30% 22% Dont hébergement médico-social et social 30% Dont aide à domicile 39% Arts et spectacles 28% 22% Dont arts du spectacle vivant, soutien au spectacle vivant 28% 20% Sports et loisirs 13% Total 31% Note de lecture : Dans l aide à domicile relevant de l économie sociale et solidaire, 39 % des salarié.e.s ont 50 ans et plus. 6 L enseignement primaire, secondaire et supérieur (9 278 salarié.e.s), la santé (8 955 salarié.e.s), l hébergement médicosocial et social (7 900 salarié.e.s), les activités financières et d assurances (6 224 salarié.e.s), et le soutien aux entreprises (2 772 salarié.e.s). Page 14 sur 32

15 La part des salarié.e.s de 50 ans et plus dans les secteurs d activités est majoritairement supérieure dans l économie sociale et solidaire que dans l économie privée (hors ESS). Elle est inférieure pour les secteurs du commerce et celui des activités financières et d assurance. Des écarts importants sont constatés pour certains secteurs d activités, allant jusqu à 18 points pour l hébergement et la restauration. Viennent ensuite les secteurs de l aide à domicile (+ 14 points), la santé (9 points) et l enseignement (8 points) Focus action sociale L action sociale dans l économie sociale et solidaire L action sociale regroupe un ensemble d activités diverses permettant de préciser ce vaste secteur qui regroupe près de salarié.e.s dans l économie sociale et solidaire, dont 30 % ont 50 ans et plus. D une manière générale, les activités relevant de l action sociale sont majoritairement prises en charge par l économie sociale et solidaire. Ainsi 60 % des salarié.e.s dans l action sociale travaillent dans une entreprise de l économie sociale et solidaire ; cette proportion est sensiblement la même si l on considère la répartition des salarié.e.s de 50 ans et plus dans ce secteur d activité. L hébergement médico-social et social est le domaine qui concentre le plus grand nombre de salarié.e.s toute catégorie d âge confondue, avec salarié.e.s ; ces activités sont d ailleurs majoritairement prises en charge par l économie sociale et solidaire, car 62 % des salarié.e.s travaillent dans une entreprise de l économie sociale et solidaire. Figure : 41 % des salarié.e.s de 50 ans et plus de l action sociale dans l hébergement médico-social et social / Champ : économie sociale et solidaire 7 981; 21% 826; 2% 2 668; 7% 1 244; 4% ; 41% Hébergement médico-social et social Aide à domicile Accueil d'adultes handicapés ou pers. Âgées Aide par le travail Accueil de jeunes enfants Accueil d'enfants handicapés Accueil d'enfants et d'adolescents Autres actions sociales 4 889; 13% 382; 1% 4 069; 11% Note de lecture : Parmi les salarié.e.s de 50 ans et plus travaillant dans l action sociale, d entre eux travaillent dans le champ de l hébergement médico-social et social, soit 41 %. L action sociale dans l économie sociale et solidaire concentre équivalents temps plein ; la catégorie des 50 ans et plus représente équivalents temps plein, soit 33 % des ETP de ce secteur d activité. Page 15 sur 32

16 Figure : Répartition des équivalents temps plein des salarié.e.s de 50 ans et plus dans l action sociale 6 717; 21% Hébergement médico-social et social Aide à domicile 705; 2% 2 038; 6% ; 43% Accueil d'adultes handicapés ou pers. Âgées Aide par le travail Accueil de jeunes enfants 1 029; 3% Accueil d'enfants handicapés Accueil d'enfants et d'adolescents 4 300; 14% 320; 1% 3 032; 10% Autres actions sociales Comparaison de l action sociale entre les différentes économies Figure : Part de salarié.e.s de 50 ans et plus dans l hébergement médico-social et social 30% 33% 30% ESS Privé hors ESS Public Total Dans l économie sociale et solidaire, 30 % des salarié.e.s de l hébergement médico-social et social ont 50 ans et plus, représentant salarié.e.s. Cette proportion de salarié.e.s de 50 ans et plus, est moins importante pour le reste de l économie privée avec 26 %, soit salarié.e.s. Le secteur public est quant à lui plus impacté avec 33 % des salarié.e.s ayant 50 ans et plus, représentant salarié.e.s. Dans le champ de l action sociale, c est l aide à domicile qui est proportionnellement la plus impacté par les départs en retraite, avec 39 % des salarié.e.s concernés dans l économie sociale et solidaire, soit salarié.e.s. Dans le reste de l économie privée, cette proportion s élève à 25 % (2 866 salarié.e.s) et à 42 % pour le secteur public (moins de 200 salarié.e.s). L aide à domicile a subi de profondes mutations ces dernières années. Ces activités ne sont plus majoritairement prises en charge par l économie sociale et solidaire, avec seulement 47 % des salarié.e.s travaillant dans l économie sociale et solidaire ; 51 % travaillent dans une entreprise de l économie privée hors ESS et 2 % dans le secteur public. Page 16 sur 32

17 3.4. Focus Insertion par l activité économique (IAE) Figure : Bilan francilien des structures d insertion par l activité économique (SIAE) Nombre de SIAE Nombre de salarié.e.s en insertion ETP en insertion ETP permanents Association intermédiaire (AI) Entreprise d insertion (EI) Entreprise de travail temporaire d insertion (ETTI) Atelier et chantier d insertion (ACI) TOTAL SIAE Source : Direccte Île-de-France Bilan annuel des SIAE 2014 Plus de 400 structures ont un conventionnement d insertion par l activité économique délivré par l Etat, permettant à de bénéficier d un parcours d insertion social et professionnel. L encadrement de ces activités est assuré par équivalents temps plein (ETP) en Les données présentées dans cette étude statistique, issues de la source DADS prennent en considération une partie du champ des SIAE : les structures sous statut associatif uniquement (une partie des EI et ETTI a recours à des statuts commerciaux (SA/SARL)) et les salarié.e.s permanents ; les salarié.e.s en insertion ne sont donc pas comptabilisés. Les bilans d activités des SIAE permettent toutefois de pallier ce manque en spécifiant les profils des bénéficiaires. Figure : Répartition des bénéficiaires de SIAE franciliennes 29% 16% 16% 17% 11% 14% 20% 19% Jeunes Seniors Jeunes Seniors Jeunes Seniors Jeunes Seniors Jeunes Seniors AI EI ETTI ACI Ensemble SIAE Champ : Jeunes = moins de 26 ans / Seniors = 50 ans et plus Source : DIRECCTE IDF Bilans des SIAE 2014 D une manière générale dans les structures d insertion par l activité économique (SIAE), 20 % des salarié.e.s en insertion ont moins de 26 ans et 19 % ont 50 ans et plus. La répartition des bénéficiaires par âge diffère en fonction des typologies d agréments. Ce sont les associations intermédiaires (AI) qui présentent la plus forte proportion de salarié.e.s en insertion de 50 ans et plus. Inversement, ce sont les entreprises de travail temporaire d insertion (ETTI) et les ateliers et chantiers d insertion (ACI) qui concentrent proportionnellement le plus de jeunes avec respectivement 29 % et 25 % de salarié.e.s ayant moins de 26 ans. Les entreprises d insertion (EI) ont des taux plus faibles de salarié.e.s jeunes et seniors en comparaison avec la moyenne régionale des SIAE avec 16 % de jeunes et 17 % de seniors. Page 17 sur 32

18 Les cinq premiers secteurs (en heures travaillées par les bénéficiaires) sont les suivants : Bâtiment Travaux publics (24 %), nettoyage (17 %), espaces verts et agriculture (12 %), services aux personnes (11 %) et collecte/tri/recyclage (8 %). En proposant un accompagnement social et professionnel des personnes, les structures d insertion par l activité économique contribuent à l inclusion des bénéficiaires dans le marché du travail. 81 % des salarié.e.s en insertion ont bénéficié un accompagnement social ; ce taux varie de 75 % pour les associations intermédiaires à 93 % dans les ateliers et chantiers d insertion. 91 % des salarié.e.s en insertion ont bénéficié d un accompagnement professionnel ; ce taux varie de 87 % à 97 % dans les ateliers et chantiers d insertion. Page 18 sur 32

19 4. Les caractéristiques d emploi des salarié.e.s de 50 ans et plus 4.1. Les femmes et les départs en retraite L'économie sociale et solidaire emploie une majorité de femmes (65 %) ; cette proportion s élève à 42 % dans l économie privée hors ESS et 59 % dans le secteur public. En effet, cette économie investit massivement les secteurs d'activités où s'exercent les métiers traditionnellement réservés aux femmes (infirmière, aide-soignante, aide à domicile...). Elles sont ainsi concentrées autour d'un noyau dur de secteurs d'activités : la santé humaine (76 %), l action sociale (73 %) et l enseignement (66 %). Au sein de l action sociale, certaines activités sont exclusivement prises en charge par les femmes, comme l accueil de jeunes enfants (94 %) et l aide à domicile (93 %). Inversement les secteurs les moins féminisés sont l industrie et la construction (15 %) et les sports et loisirs (36 %). L'économie sociale et solidaire ne fait pas exception : tout comme dans le reste de l'économie, les femmes ont moins accès que les hommes aux postes de direction. Ce phénomène apparaît également dans les instances dirigeantes (bénévoles élu.e.s). L'égalité professionnelle apparaît ainsi comme un enjeu important pour l'économie sociale et solidaire, dans un contexte législatif particulier : la loi-cadre relative à l'économie sociale et solidaire intègre des éléments de parité dans les instances décisionnelles. De plus, la loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes prévoit des moyens pour parvenir à l'égalité professionnelle (suppression des écarts de rémunération et différences de déroulement de carrière, encouragement à l'entrepreneuriat féminin, rapport de situation comparée plus complet...). Les responsables de l'économie sociale et solidaire se retrouvent donc face à la nécessité, pour ne pas dire l'obligation d'agir en faveur de l'égalité femmes-hommes. Figure : Une majorité de femmes dans l économie sociale et solidaire Moins de 30 ans De 30 à 39 ans De 40 à 49 ans 50 ans et plus Total ESS Hors ESS Total Moins de 30 ans De 30 à 39 ans De 40 à 49 ans 50 ans et plus Total ESS 67% 65% 65% 64% 65% Hors ESS 48% 45% 45% 46% 46% Total 49% 46% 46% 47% 47% La proportion de femmes dans les populations observées baisse avec l âge dans l économie sociale et solidaire. Ainsi, parmi les moins de 30 ans, on compte 67 % de femmes ; cette proportion est de 64 % pour les salarié.e.s de 50 ans et plus. Page 19 sur 32

20 Figure : Répartition des salarié.e.s par tranche d âge dans l économie sociale et solidaire et dans le reste de l économie privée (hors ESS) 50 ans et plus De 40 à 49 ans De 30 à 39 ans Moins de 30 ans 32% 27% 21% 18% 30% 23% 19% Femmes - hors ESS Femmes ESS Hommes - hors ESS Hommes ESS Note de lecture : 19 % des femmes dans l économie sociale et solidaire ont moins de 30 ans. La tendance plus forte des départs en retraite est observée pour les femmes et les hommes dans l économie sociale et solidaire. Les hommes sont d autant plus concernés avec 32 % d entre eux ayant 50 ans et plus, contre 30 % de femmes. Inversement dans le reste de l économie (ensemble privé + public), ce sont les femmes qui sont plus nombreuses dans cette catégorie d âge, avec 26 % d entre elles ayant 50 ans et plus, contre 25 % pour les hommes. Parmi les femmes, la catégorie des moins de 30 ans est plus importante que pour les hommes, que ce soit dans l économie sociale et solidaire ou en dehors. Figure : Top 20 des salariées et salariés de 50 ans et plus dans l économie sociale et solidaire Répartition des femmes de 50 ans et plus dans l'ess Top 20 des métiers = salariées, soit 21 % des salariées Salariées de 50 ans et + % des femmes dans le métier Répartition des hommes de 50 ans et plus dans l'ess Top 20 des métiers = salariés, soit 20 % des salariés Salariés de 50 ans et + % des hommes dans le métier Secrétaires % Médecins salariés % Aides à domicile, aides ménagerères, travailleuses familiales Personnel enseignant du secondaire et du supérieur % Personnel enseignant du secondaire et du supérieur % % Cadres des services administratifs et financiers % Aides-soignantes % Formateurs % Cadres des services administratifs et financiers % Moniteurs et éducateurs sportifs, sportifs professionnels % Médecins salariés % Ouvriers non qualifiés de type industriel % Infirmières % Ingénieurs et cadres techniques d'entreprises % Agents de service hospitaliers % Autres employés administratifs % Autres employées administratives % Ouvriers qualifiés du bâtiment et des travaux publics % Formatrices % Cadres de l'intervention socio-éducative % Enseignantes du primaire % Chauffeurs % Employées des services comptables ou financiers % Divers personnels des services directs aux particuliers % Page 20 sur 32

21 Secrétaires de direction, assistantes de direction (non cadres) % Techniciens (sauf techniciens tertiaires) % Animatrices socioculturels et de loisirs % Nettoyeurs % Cadres de l'intervention socio-éducative % Animateurs socioculturels et de loisirs % Techniciennes médicales % Educateurs spécialisés % Aides médico-psychologiques % Agents de service hospitaliers 770 Divers personnels des services directs aux particuliers % Cadres spécialistes de la formation % Educatrices spécialisées % Chefs d'entreprises % Puéricultrices % Aides-soignants % Total Top Total Top Note de lecture : Les cases oranges représentent les professions correspondant à la catégorie des cadres et des professions intellectuelles supérieures. Les cases vertes représentent les professions où les femmes ou les hommes sont présent.e.s à plus de 80 % dans la profession. Les femmes sont concentrées autour d un noyau dur de métiers et semblent avoir peu accès aux autres (ségrégation horizontale). Page 21 sur 32

22 Analyse du Top 10 des salariées et salariés dans l économie sociale et solidaire Les 10 premiers métiers exercés par les salariées de 50 ans et plus concentrent femmes, correspondant à 48 % de l ensemble de cette catégorie d âge et 14 % de l ensemble des femmes salariées dans l économie sociale et solidaire. Trois métiers de ce Top 10 sont relatifs à la catégorie des cadres et professions intellectuelles supérieures, représentant 30 % des salariées du Top 10, soit salariées cadres de 50 ans et plus dans l économie sociale et solidaire. Les hommes de 50 ans et plus concentrent salariés dans les 10 premiers métiers, soit 44 % de l ensemble de cette catégorie d âge et 14 % de l ensemble des hommes salariés dans l économie sociale et solidaire. Parmi les salariés du top 10, 53 % sont cadres ou de professions intellectuelles supérieures représentant salariés hommes de 50 ans et plus concentrés dans 4 métiers. Analyse du Top 20 des salariées et salariés dans l économie sociale et solidaire Les 20 premiers métiers exercées par les salariées de 50 ans et plus représentent salariées dans l économie sociale et solidaire, soit 68 % des salariées de cette catégorie d âge et 21 % de l ensemble des salariées de l économie sociale et solidaire. Parmi ces 20 métiers, 9 d entre eux sont des «métiers féminins» à plus de 80 %. Les hommes de 50 ans et plus concentrent salariés dans les 20 premiers métiers exercés, soit 64 % de cette catégorie d âge, et 20 % de l ensemble des hommes salariés dans l économie sociale et solidaire. Parmi les salariés du Top 20, d entre eux sont cadres ou de professions intellectuelles supérieures, soit 42 % du Top 20 des salariés de 50 ans et plus, correspondant à 6 métiers La répartition des salarié.e.s par catégorie socioprofessionnelle Figure : Répartition des salarié.e.s de l économie francilienne Source : Observatoire régional de l ESS en IdF, d après Insee DADS 2012 ESS 33% 33% 10% Cadres, professions intellectuelles supérieures et chef.fe.s d'entreprises Privé hors ESS 31% 17% 30% 21% Professions intermédiaires Public 35% 13% Employé.e.s Ouvrier.ère.s et Non codés Total 29% 21% 32% 18% L économie sociale et solidaire présente une répartition atypique de ces salarié.e.s par catégorie socioprofessionnelle. Ainsi, 66 % des salarié.e.s sont employé.e.s ou font partie des professions intermédiaires ; cette proportion s élève à 47 % dans l économie privée (hors ESS). Inversement la catégorie des ouvrier.ères est proportionnellement moins importante dans l économie sociale et solidaire avec 10 % de ses salarié.e.s contre plus du double dans l économie privée hors ESS. Cette répartition salariale s explique par les secteurs d activités investis. Page 22 sur 32

23 Les cadres et professions intellectuelles supérieures concentrent 24 % des salarié.e.s de l économie sociale et solidaire. Figure : Répartition des salarié.e.s de 50 ans et plus par catégorie socioprofessionnelle Source : Observatoire régional de l ESS en IdF, d après Insee DADS 2012 ESS 29% 31% 31% 9% Cadres, professions intellectuelles supérieures et chef.fe.s d'entreprises Privé hors ESS 34% 18% Professions intermédiaires Public 28% 27% 30% 15% Employé.e.s Total 32% 22% 27% 20% Ouvrier.ère.s et Non codés D une manière générale, les cadres et professions intellectuelles supérieures sont proportionnellement plus nombreux parmi les salarié.e.s de 50 ans et plus ; cette tendance se vérifie pour l ensemble des composantes de l économie francilienne et s explique par les évolutions de carrière liées à l expérience et à l âge. Pour l économie sociale et solidaire, les cadres de 50 ans et plus représentent près salarié.e.s, soit 29 %. Les autres catégories socioprofessionnelles sont ainsi moins représentées avec 62 % d employé.e.s et de professions intermédiaires. La répartition sectorielle permet de nuancer les données précédentes. Ainsi, la proportion de cadres parmi les salarié.e.s de 50 ans et plus varie de 11 % dans l action sociale à 44 % dans les activités financières et d assurances. Des particularités sectorielles font ressortir de manière importante la part des cadres ; c est le cas notamment pour l enseignement et la culture, particularités liées à la prédominance de certains métiers. Dans l enseignement, la proportion de cadres est importante (45 % des salarié.e.s de 50 ans et plus sont cadres, soit salarié.e.s) car les enseignant.e.s font partie de cette catégorie. Parmi les salarié.e.s de 50 ans et plus, on dénombre plus de personnels enseignant du secondaire et supérieur et enseignant.e.s du primaire. Dans la culture, 52 % des salarié.e.s de 50 ans et plus sont cadres, soit salarié.e.s ; cette particularité s explique par le fait que les artistes et les professeurs d arts sont comptabilisés dans cette catégorie (on dénombre 870 artistes et professeurs d art dans l économie sociale et solidaire francilienne). Page 23 sur 32

24 4.3. La répartition des salarié.e.s par métiers Figure : Top 20 des métiers concentrant le plus de salarié.e.s de l économie sociale et solidaire Top 20 économie sociale et solidiare Part de salarié.e.s Salarié.e.s = salarié.e.s dans le total Personnel enseignant du secondaire et du supérieur % Autres employé.e.s administratif.ve.s % Secrétaires % Cadres des services administratifs et financiers % Aides-soignant.e.s % Aides à domicile, aides ménager.ère.s, travailleur.se.s familiales % Ouvrier.ère.s non qualifié.e.s de type industriel % Moniteur.trice.s et éducateur.trice.s sportifs, sportifs professionnel.le.s % Infirmier.ère.s % Agents de service hospitaliers % Educateur.trice.s spécialisé.e.s % Médecins salariés % Animateur.trice.s socioculturels et de loisirs % Formateur.trice.s % Divers personnels des services directs aux particuliers % Aides médico-psychologiques % Technicien.ne.s médicaux.cales % Employé.e.s des services comptables ou financiers % Cadres de l'intervention socio-éducative % Ingénieur.e.s et cadres techniques d'entreprises % Total % Page 24 sur 32

25 Figure : Top 20 des métiers concentrant le plus de salarié.e.s de 50 ans et plus dans l économie sociale et solidaire Top 20 économie sociale et solidaire = salarié.e.s de 50 ans et plus Nombre de salarié.e.s Part des 50 ans et plus dans les métiers Chef.fe.s d'entreprises % Médecins salariés % Chef.fe.s d'établissement de l'enseignement secondaire et inspecteurs % Cadres infirmier.ère.s et assimilés % Conseiller.ère.s principaux d'éducation % Cadres spécialistes de la formation % Agents de maîtrise % Agents de service des établissements d'enseignement % Cadres des opérations bancaires et des marchés financiers % Chauffeur.se.s % Cadres de l'intervention socio-éducative % Technicien.ne.s des opérations bancaires % Cadres des services administratifs et financiers % Formateur.trice.s % Ouvrier.ère.s qualifié.e.s divers de type industriel % Nettoyeur.se.s % Ouvrier.ère.s qualifié.e.s du bâtiment et des travaux publics % Personnel enseignant du secondaire et du supérieur % Cuisinier.ère.s et commis de cuisine % Educateur.trice.s techniques spécialisé.e.s, moniteur.trice.s d'atelier % Total % Les 20 premiers métiers où les salarié.e.s de 50 ans et plus sont le plus nombreux concentrent plus de salarié.e.s, soit 33 % de la tranche d âge, et 10 % de l ensemble des salarié.e.s de l économie sociale et solidaire. Certains de ces métiers concentrent des taux de salarié.e.s de 50 ans et plus allant jusqu à 60 % pour les médecins, 58 % pour les chef.fe.s d établissements de l enseignement secondaire et inspecteurs, et 52 % pour les cadres infirmier.ères. Parmi ces 20 métiers, 7 relèvent de la catégorie des cadres et professions intellectuelles supérieures, représentant les volumes les plus importants : cela concerne salarié.e.s, soit 58 % du volume du Top 20, et 19 % de l ensemble des salarié.e.s de 50 ans et plus. Page 25 sur 32

26 Figure : Top 20 des métiers dans l économie sociale et solidaire : répartition des salarié.e.s de 50 ans et plus Top 20 Métiers 50 ans et plus = ans et plus Part de salarié.e.s dans le total de la tranche d âge Personnel enseignant du secondaire et du supérieur % Médecins salariés % Cadres des services administratifs et financiers % Secrétaires % Aides à domicile, aides ménager.ère.s, travailleur.se.s familiales % Aides-soignant.e.s % Autres employé.e.s administratif.ive.s % Formateur.trice.s % Agents de service hospitaliers % Infirmier.ère.s % Moniteur.trice.s et éducateur.trice.s sportifs, sportif.ve.s professionnel.le.s % Ouvrier.ère.s non qualifié.e.s de type industriel % Cadres de l'intervention socio-éducative % Animateur.trice.s socioculturels et de loisirs % Divers personnels des services directs aux particuliers % Educateur.trice.s spécialisé.e.s % Nettoyeur.se.s % Employé.e.s des services comptables ou financiers % Enseignant.e.s du primaire % Technicien.ne.s médicaux.cale.s % Total % Les 20 premiers métiers concentrant le plus de salarié.e.s de 50 ans et plus en volume, correspondent à salarié.e.s, soit 62 % des salarié.e.s de cette catégorie et 19 % de l ensemble des salarié.e.s de l économie sociale et solidaire. Parmi ces 20 métiers, 3 relèvent de la catégorie des cadres et professions intellectuelles supérieures (qui sont les 3 premiers du top 20 en volume), et 8 de la catégorie des professions intermédiaires (bleu clair). Les cadres représentent salarié.e.s, soit 27 % du Top 20 et 17 % de l ensemble des salarié.e.s de 50 ans et plus. Les professions intermédiaires représentent quant à elles salarié.e.s, soit 29 % des salarié.e.s du Top 20 et 18 % de l ensemble des salarié.e.s de 50 ans et plus. Focus Besoin de main d œuvre Uniformation Uniformation est le partenaire emploi formation des entreprises et des salarié.e.s de l économie sociale, de l habitat social et de la protection sociale. EN 2015, ce sont plus de entreprises adhérentes représentant un million de salarié.e.s pour un montant de 351 millions d euros de fonds dédiés à la formation professionnelle toute au long de la vie. La délégation francilienne regroupe adhérents représentant salarié.e.s. Page 26 sur 32

Etude statistique. Egalité professionnelle Femmes-Hommes dans l économie sociale et solidaire

Etude statistique. Egalité professionnelle Femmes-Hommes dans l économie sociale et solidaire Etude statistique Egalité professionnelle -Hommes dans l économie sociale et solidaire Présentation de l Observatoire Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Les chiffres clés de l ESS en région Centre

Les chiffres clés de l ESS en région Centre Juin 2012 N 5 Les chiffres clés de l en région Centre L Economie Sociale et Solidaire () désigne des entreprises qui développent au quotidien leurs activités sous une dimension économique mais aussi sociale.

Plus en détail

ATLAS de l Économie Sociale et Solidaire en région Centre-Val de Loire. Édition 2016

ATLAS de l Économie Sociale et Solidaire en région Centre-Val de Loire. Édition 2016 ATLAS de l Économie Sociale et Solidaire en région Centre-Val de Loire Édition 2016 2 Le sommaire Introduction...4 Partie 1 Portrait de l ESS en région Centre-Val de Loire 1.1 Répartition de l ESS dans

Plus en détail

P.1. des salariés du secteur privé 4,2 MILLIARDS DE SALAIRES BRUTS DISTRIBUÉS EMPLOIS DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN PACA

P.1. des salariés du secteur privé 4,2 MILLIARDS DE SALAIRES BRUTS DISTRIBUÉS EMPLOIS DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN PACA 2016 P.1 L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN PACA ÉDITO 16 687 ÉTABLISSEMENTS 1 Cette 9ème publication du Panorama de l économie sociale et solidaire () en région Provence-Alpes-Côte d Azur (PACA) s adresse

Plus en détail

P.1. Emplois de l économie sociale et solidaire en PACA HAUTES-ALPES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ALPES-MARITIMES VAR

P.1. Emplois de l économie sociale et solidaire en PACA HAUTES-ALPES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ALPES-MARITIMES VAR 2015 P.1 L économie sociale et solidaire en PACA 16 632 employeurs 1 8,5 milliards de valeur ajoutée 2 des entreprises sociales et solidaires 160 690 salariés soit 13,3 % des salariés du secteur privé

Plus en détail

Région Nord-Pas de Calais : L Economie Sociale et Solidaire Edition 2010

Région Nord-Pas de Calais : L Economie Sociale et Solidaire Edition 2010 Région Nord-Pas de Calais : L Economie Sociale et Solidaire Edition 2010 Les chiffres clés 10,8% des emplois, soit 143 080 postes de travail, de la région Nord-Pas de Calais appartiennent au champ de l

Plus en détail

Panorama. de l Observatoire de l ESS en région Centre-Val de Loire N 14 MARS En région Centre-Val de Loire, l ESS c est :

Panorama. de l Observatoire de l ESS en région Centre-Val de Loire N 14 MARS En région Centre-Val de Loire, l ESS c est : Panorama de l Observatoire en région Centre-Val de Loire N 14 MARS 2017 Les chiffres-clés de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire Téléchargez ce document sur votre mobile. Ce nouveau Panorama

Plus en détail

Périmètre statistique

Périmètre statistique Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale d économie sociale et solidaire d Île-de-France (CR IDF), l Observatoire poursuit les

Plus en détail

Le vieillissement et les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région

Le vieillissement et les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Novembre 2016 N 13 de l'économie Sociale et Solidaire en région Centre-Val de Loire Le vieillissement et les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Objectif de ce panorama Nous

Plus en détail

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Ile-de-France. Edition 2016

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Ile-de-France. Edition 2016 L emploi dans les Industries Chimiques Région : Ile-de-France Edition 2016 1 Sommaire Précisions méthodologiques sur le périmètre de l étude et le secret statistique 4 Synthèse de l étude 6 Les caractéristiques

Plus en détail

Les métiers de demain en Ile-de- France

Les métiers de demain en Ile-de- France Ensemble, comprendre et agir pour l'emploi-formation Les métiers de demain en Ile-de- France Mis à jour le 07 Juillet 2016 Stéphane Asseline / Conseil régional d'ile-de-france L'Ile-de-France se démarque

Plus en détail

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015 Le 10 juin 2015 Fiche presse Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément Qu est-ce que l économie sociale et solidaire? Source : www.economie.gouv.fr/cedef/economie-sociale-et-solidaire

Plus en détail

Le vieillissement et les départs à la retraite

Le vieillissement et les départs à la retraite Novembre 2016 N 13 Des projets de recrutements L Économie Sociale et Solidaire (ESS) L ESS désigne un mode d entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l activité humaine

Plus en détail

personnes ont bénéficié d un emploi aidé en 2015

personnes ont bénéficié d un emploi aidé en 2015 En Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, 48 400 personnes ont bénéficié d un emploi aidé en 2015 étude N 1 MAI 2016 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et

Plus en détail

En s étant dotée d un observatoire régional de

En s étant dotée d un observatoire régional de Panorama Régional ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE 2013 en région Auvergne Économie Sociale et Solidaire () rassemble L des organisations et entreprises engagées dans des réalités socio-économiques qui donnent

Plus en détail

OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES METIERS ET DES QUALIFICATIONS DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL. Enquêtes auprès des établissements et des groupes

OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES METIERS ET DES QUALIFICATIONS DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL. Enquêtes auprès des établissements et des groupes CPNO Tourisme social et familial OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES METIERS ET DES QUALIFICATIONS DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL Enquêtes auprès des établissements et des groupes Synthèse Janvier 2010 1. La méthode

Plus en détail

conjonctur ess MIXITÉ ET ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES DANS L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN BRETAGNE SOMMAIRE : n 10/décembre 2014

conjonctur ess MIXITÉ ET ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES DANS L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN BRETAGNE SOMMAIRE : n 10/décembre 2014 conjonctur ess n 10/décembre 2014 Une publication de l Observatoire régional de l Economie sociale et solidaire de Bretagne MIXITÉ ET ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES DANS L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN BRETAGNE

Plus en détail

Besoins en Main d Oe uvre en Île-de-France

Besoins en Main d Oe uvre en Île-de-France Avril PÔLE EMPLOI ÎLE-DE-FRANCE Besoins en Main d Oe uvre en Île-de-France Enquête Plus de 280 700 intentions de recrutement en Les éléments clés de l enquête Les chiffres clés en 69 296 employeurs franciliens

Plus en détail

Évolution des métiers dans les secteurs

Évolution des métiers dans les secteurs G R E F Bretagne Évolution des métiers dans les secteurs L évolution structurelle de l économie bretonne, dont sa tertiarisation, ont impacté la répartition des emplois et induit des modifications au niveau

Plus en détail

L'emploi public dans la zone d'emploi

L'emploi public dans la zone d'emploi IGN-Insee 2015 Les zones d'emploi bourguignonnes La zone d emploi compte 13 800 emplois publics. Elle concentre 10 % de l emploi public régional et se place ainsi en 3 e position des zones d emploi de

Plus en détail

Baromètre Qualité de vie au travail dans l économie sociale et solidaire CHORUM Déclinaison francilienne

Baromètre Qualité de vie au travail dans l économie sociale et solidaire CHORUM Déclinaison francilienne Baromètre Qualité de vie au travail dans l économie sociale et solidaire CHORUM Déclinaison francilienne 1. Evaluer la qualité de vie au travail : une nécessité CHORUM, seule mutuelle 100 % dédiée à l

Plus en détail

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Provence-Alpes-Côte d Azur. Edition 2016

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Provence-Alpes-Côte d Azur. Edition 2016 L emploi dans les Industries Chimiques Région : Provence-Alpes-Côte d Azur Edition 2016 1 Sommaire Précisions méthodologiques sur le périmètre de l étude et le secret statistique 4 Synthèse de l étude

Plus en détail

BAROMETRE DES OFFRES D EMPLOI EN PETITE COURONNE Analyse des offres d'emploi publiées au cours du 1 er semestre 2015 sur le site de RDVemploipublic.

BAROMETRE DES OFFRES D EMPLOI EN PETITE COURONNE Analyse des offres d'emploi publiées au cours du 1 er semestre 2015 sur le site de RDVemploipublic. BAROMETRE DES OFFRES D EMPLOI EN PETITE COURONNE Analyse des offres d'emploi publiées au cours du 1 er semestre 2015 sur le site de RDVemploipublic.fr Note méthodologique Depuis 2009, les CIG de la petite

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire dans la Communauté Urbaine de Dunkerque

L Economie Sociale et Solidaire dans la Communauté Urbaine de Dunkerque L Economie Sociale et Solidaire dans la Communauté Urbaine de Dunkerque Feuillet Mars 2013 Avec le concours financier de : La structure des établissements et des emplois de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

La fonction publique en Limousin un acteur essentiel de l économie régionale

La fonction publique en Limousin un acteur essentiel de l économie régionale La fonction en Limousin un acteur essentiel de l économie régionale La fonction en Limousin : Les chiffres clefs Près d un emploi sur quatre en Limousin est un emploi de la fonction En termes d effectifs,

Plus en détail

En 2002, les établissements de. Les rémunérations des salariés de l économie sociale et solidaire en Bretagne. Économie

En 2002, les établissements de. Les rémunérations des salariés de l économie sociale et solidaire en Bretagne. Économie Les rémunérations des salariés de l économie sociale et solidaire en Bretagne Les salariés de l économie sociale et solidaire perçoivent des rémunérations horaires à peine plus élevées que la moyenne des

Plus en détail

Zoom sur l'emploi salarié dans les associations

Zoom sur l'emploi salarié dans les associations Avec 7 400 établissements employeurs et 91 000 salariés fin 2000, le milieu associatif regroupe plus de 85% des salariés employés (en fin d année) de l économie sociale et solidaire. En comparaison, la

Plus en détail

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES, EVALUATIONS. Enquête annuelle. Région Provence-Alpes-Côte d Azur. Professionnels de l animation socio-culturelle 6 121

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES, EVALUATIONS. Enquête annuelle. Région Provence-Alpes-Côte d Azur. Professionnels de l animation socio-culturelle 6 121 AVRIL 2013 SERVICE STATISTIQUES, ETUDES, EVALUATIONS Enquête annuelle Besoins en Main-d Œuvre 2013 Région Provence-Alpes-Côte d Azur Agriculture Hôtellerie-restauration Services aux entreprises Services

Plus en détail

L emploi associatif dans le Gers et en Midi-Pyrénées

L emploi associatif dans le Gers et en Midi-Pyrénées L emploi associatif dans le Gers et en Midi-Pyrénées Conférence-débat «L'Emploi associatif : enjeux et avenir» Rencontre du 9 octobre 2014 Observatoire Régional de l ESS CRESS Midi-Pyrénées 1 Note méthodologique

Plus en détail

LE CONTRAT DE GENERATION DANS LES PME ET TPE FRANCILIENNES : UNE UTILISATION PLUS FREQUENTE DANS L INDUSTRIE ET LE BTP

LE CONTRAT DE GENERATION DANS LES PME ET TPE FRANCILIENNES : UNE UTILISATION PLUS FREQUENTE DANS L INDUSTRIE ET LE BTP BREF Thématique - N 56 Mars 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France LE CONTRAT DE GENERATION DANS LES PME ET TPE FRANCILIENNES

Plus en détail

Bilan Social Données du 01/01/2013 au 31/12/2013 BILAN SOCIAL

Bilan Social Données du 01/01/2013 au 31/12/2013 BILAN SOCIAL Bilan Social 2014 Données du 01/01/2013 au 31/12/2013 BILAN SOCIAL 2014 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

LE PAYSAGE ASSOCIATIF DE L ÎLE-DE-FRANCE QUELQUES REPÈRES

LE PAYSAGE ASSOCIATIF DE L ÎLE-DE-FRANCE QUELQUES REPÈRES LE PAYSAGE ASSOCIATIF DE L ÎLE-DE-FRANCE QUELQUES REPÈRES Viviane TCHERNONOG 1 La Direction régionale et départementale de la jeunesse et des sports de Paris - Île-de- a souhaité, en préalable à un travail

Plus en détail

LE PAYSAGE ASSOCIATIF DE L ÎLE-DE-FRANCE Quelques repères Viviane TCHERNONOG 1

LE PAYSAGE ASSOCIATIF DE L ÎLE-DE-FRANCE Quelques repères Viviane TCHERNONOG 1 juin 2009 LE PAYSAGE ASSOCIATIF DE L ÎLE-DE-FRANCE Quelques repères Viviane TCHERNONOG 1 La Direction régionale et départementale de la jeunesse et des sports de Paris - Île-de- a souhaité, en préalable

Plus en détail

La ressource humaine sur le territoire du Pévèle Mélantois Carembault

La ressource humaine sur le territoire du Pévèle Mélantois Carembault La ressource humaine sur le territoire du Pévèle Mélantois Carembault Novembre 2010 Novembre 2010 1 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. LE PROFIL DE L ARRONDISSEMENT DE LILLE EN 2006 Les caractéristiques des actifs en

Plus en détail

EMPLOI, MÉTIERS, FORMATIONS DES SECTEURS DE L ANIMATION ET DU SPORT EN PACA

EMPLOI, MÉTIERS, FORMATIONS DES SECTEURS DE L ANIMATION ET DU SPORT EN PACA EMPLOI, MÉTIERS, FORMATIONS DES SECTEURS DE L ANIMATION ET DU SPORT EN PACA Jeudi 2 juillet 2015 Matinales du CARIF Observatoire régional des métiers Provence Alpes Côte d Azur Plan de l intervention Introduction

Plus en détail

Les chiffres de la fonction publique en PACA

Les chiffres de la fonction publique en PACA 1 Les chiffres de la fonction publique en PACA 5 1) Un employeur régional majeur Moyenne France métropolitaine : 84 Moyenne France de province : 82 Au 31 décembre 2012, la fonction publique compte sur

Plus en détail

MÉMO N 05 L EMPLOI DANS LES BANQUES

MÉMO N 05 L EMPLOI DANS LES BANQUES MÉMO N 05 L EMPLOI DANS LES BANQUES ? Le secteur bancaire est-il un employeur important? Comment évoluent les recrutements? Quelle est la part des jeunes et des femmes? Quels sont les métiers porteurs?

Plus en détail

Santé humaine et de l Action sociale

Santé humaine et de l Action sociale Zoom sur le secteur de la Santé humaine et de l Action sociale Atelier CPRDFOP 20 septembre 2016 Que recouvre le secteur sanitaire et social en région Centre-Val de Loire? Couverture du secteur - Accueil

Plus en détail

EMPLOIS ET METIERS TERRITORIAUX EN FRANCHE COMTE au 31/12/09

EMPLOIS ET METIERS TERRITORIAUX EN FRANCHE COMTE au 31/12/09 EMPLOIS ET METIERS TERRITORIAUX EN FRANCHE COMTE au 31/12/09 SOMMAIRE A. Dispositif d enquête B. Volume de l emploi territorial C. Employeurs D. Statuts E. Champs d action et services d affectation F.

Plus en détail

Quizz Inégalités. Plan du quizz. Introduction: question 1. Ecarts de rémunération: questions 2 à 5. Mixité: questions 11 à 13

Quizz Inégalités. Plan du quizz. Introduction: question 1. Ecarts de rémunération: questions 2 à 5. Mixité: questions 11 à 13 Quizz Inégalités Plan du quizz Introduction: question 1 Ecarts de rémunération: questions 2 à 5 Parcours et plafond de verre: questions 6 à 10 Mixité: questions 11 à 13 Conditions de travail: questions

Plus en détail

Besoins en Main D'œuvre. L Enquête BMO 2017

Besoins en Main D'œuvre. L Enquête BMO 2017 04 2017 #00 ECLAIRAGES ET SYNTHESES Île de France Besoins en Main D'œuvre L Enquête BMO 2017 Direction Statistiques, Etudes et Evaluation Sommaire Introduction Historique de l enquête BMO Principaux termes

Plus en détail

UN ETAT DES LIEUX DES ACTIVITES SPORTIVES EN GUADELOUPE

UN ETAT DES LIEUX DES ACTIVITES SPORTIVES EN GUADELOUPE UN ETAT DES LIEUX DES ACTIVITES SPORTIVES EN GUADELOUPE Février 2012 REGION GUADELOUPE 1. L emploi 1.1 Les activités Le secteur de l animation et du sport regroupent 6 activités principales : - Enseignement

Plus en détail

Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé

Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé Indicateur n 13 : Évolution des dépenses et des effectifs de personnel des établissements de santé Sous-indicateur n 13-1 : Évolution des dépenses de personnel 140 Évolution des dépenses de personnel des

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire. Les principaux enseignements du CEP Contrat d étude prospective

L Economie Sociale et Solidaire. Les principaux enseignements du CEP Contrat d étude prospective L Economie Sociale et Solidaire Les principaux enseignements du CEP Contrat d étude prospective Plan de l Intervention l du 19 avril 2012 Introduction : Quelques rappels sur l ESS La CRESS en NPC Regard

Plus en détail

Baromètre statistique 2015

Baromètre statistique 2015 SPP PREVENTION SECURITE le 27 février 2013 - Page 1 CPNE 16/06/2015 Baromètre statistique 2015 Rappel de la commande Objectif : Une actualisation des chiffres clés du panorama statistique réalisé par Opcalia

Plus en détail

Présentation des Orientations du PON FSE

Présentation des Orientations du PON FSE Présentation des Orientations 2016-2018 du PON FSE Les orientations 2016-2018 reposent sur plusieurs principes : la concentration des crédits une cohérence plus grande avec les autres dispositifs financés

Plus en détail

projets de recrutement en 2013

projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin de Lyon 17 43 projets de recrutement en 213 18,6 % des 15 25 établissements enquêtés dans le bassin de Lyon envisagent de réaliser au moins une

Plus en détail

Des salaires supérieurs à la province pour les cadres et les professions intermédiaires Les salaires à La Réunion

Des salaires supérieurs à la province pour les cadres et les professions intermédiaires Les salaires à La Réunion Des salaires supérieurs à la province pour les cadres et les professions intermédiaires Hervé Le Grand Chef du service Etudes et diffusion Dans le secteur privé 2 Champ de l analyse salariés du secteur

Plus en détail

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Centre Val de Loire. Edition 2016

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Centre Val de Loire. Edition 2016 L emploi dans les Industries Chimiques Région : Edition 2016 1 Sommaire Précisions méthodologiques sur le périmètre de l étude et le secret statistique 4 Synthèse de l étude 6 Les caractéristiques de l

Plus en détail

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Pays-de-la-Loire. Edition 2016

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Pays-de-la-Loire. Edition 2016 L emploi dans les Industries Chimiques Région : Pays-de-la-Loire Edition 2016 1 Sommaire Précisions méthodologiques sur le périmètre de l étude et le secret statistique 4 Synthèse de l étude 6 Les caractéristiques

Plus en détail

Emploi territorial en région Centre : 80 % agents territoriaux affectés à la mise en œuvre directe des politiques publiques

Emploi territorial en région Centre : 80 % agents territoriaux affectés à la mise en œuvre directe des politiques publiques CNFPT Synthèse régionale Décembre 2005 Emploi territorial en région Centre : 80 agents territoriaux affectés à la mise en œuvre directe des politiques publiques L emploi territorial en région Centre, ce

Plus en détail

Panorama régional de l Economie Sociale et Solidaire EN MIDI-PYRÉNÉES

Panorama régional de l Economie Sociale et Solidaire EN MIDI-PYRÉNÉES ÉDITION 2014 Panorama régional de l Economie Sociale et Solidaire EN MIDI-PYRÉNÉES L Economie Sociale et Solidaire en Midi-Pyrénées LOT 770 7 200 n 9 196 entreprises, soit 10,3 % des entreprises employeuses

Plus en détail

Eléments. territorial. Hautes Alpes. de diagnostic. Octobre en Provence-Alpes-Côte d Azur. Hautes Alpes - 05

Eléments. territorial. Hautes Alpes. de diagnostic. Octobre en Provence-Alpes-Côte d Azur. Hautes Alpes - 05 Eléments de diagnostic territorial en Provence-Alpes-Côte d Azur Hautes Alpes Octobre 2010 1 Objectif et clé de lecture L objectif de ces éléments de diagnostic territorial est d aider à la définition

Plus en détail

Chambre Régionale de l'économie Sociale et Solidaire. Panorama. de l économie sociale et solidaire DANS LE PAYS COEUR D HERAULT

Chambre Régionale de l'économie Sociale et Solidaire. Panorama. de l économie sociale et solidaire DANS LE PAYS COEUR D HERAULT Chambre Régionale de l'économie Sociale et Solidaire Panorama de l économie sociale et solidaire DANS LE PAYS COEUR D HERAULT EDITO 3 INTRODUCTION 4 LES CHIFFRES CLES 5 DONNEES TERRITORIALES DE CADRAGE

Plus en détail

Des problématiques de renouvellement de la fonction publique différentes selon les versants

Des problématiques de renouvellement de la fonction publique différentes selon les versants N 35 Juillet 2017 Des problématiques de renouvellement de la fonction publique différentes selon les versants L es effectifs de la fonction publique en Centre-Val de Loire augmentent de 1,2 % entre 2010

Plus en détail

5 702 projets de recrutement en 2013

5 702 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin d Isère Nord Est 5 72 projets de recrutement en 213 18 % des établissements interrogés dans le bassin d Isère nord-est envisagent de procéder à

Plus en détail

Aides à domicile. Tableaux de bord

Aides à domicile. Tableaux de bord Collection OREF Alsace «Sanitaire et social» Tableaux de bord Aides à domicile Portrait statistique emploi-formation des intervenants auprès de personnes âgées ou handicapées travaillant dans la Région

Plus en détail

Chiffres clés Filière sanitaire et sociale en Aquitaine

Chiffres clés Filière sanitaire et sociale en Aquitaine Collection «études» Mars 2015 Chiffres clés Filière sanitaire et sociale en Aquitaine La filière sanitaire et sociale présentée dans ce document est composée du secteur de l hébergement médico-social et

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION ÎLE-DE-FRANCE

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION ÎLE-DE-FRANCE LES CHIFFRES CLÉS RÉGION ÎLE-DE-FRANCE ÉDITION 2012 ACTUALISÉE Économie LA PROPRETÉ EN ÎLE-DE-FRANCE Données économiques générales de la région > Les données Pôle Emploi présentent des établissements,

Plus en détail

Repères & Analyses Enquête

Repères & Analyses Enquête Mai 2012 ETUDES ET STATISTIQUES Repères & Analyses Enquête Direction régionale Languedoc-Roussillon Besoins en Main d Oeuvre 2012 Chiffres clés 2012 2 510 projets de recrutement sur le bassin d emploi

Plus en détail

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Hauts-de-France. Edition 2016

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Hauts-de-France. Edition 2016 L emploi dans les Industries Chimiques Région : Hauts-de-France Edition 2016 1 Sommaire Précisions méthodologiques sur le périmètre de l étude et le secret statistique 4 Synthèse de l étude 6 Les caractéristiques

Plus en détail

égalité professionnelle

égalité professionnelle Synthèse N 57 SEPTEMBRE 2014 Étude emploi égalité professionnelle Femme-Homme dans la FPT Alors que l égalité professionnelle femme-homme est au cœur de l actualité politique, cette synthèse propose un

Plus en détail

L Enquête Emploi pour les

L Enquête Emploi pour les L Enquête Emploi pour les établissements relevant de la CCNT 66 Principaux enseignements 22 septembre 2009 Enquête Emploi et CCNT66-22/09/09-1 Des résultats en emplois et pas en personnes physiques. Questions

Plus en détail

La différence entre les femmes et les hommes dans l accès à l emploi. «Enquête sur les masters»

La différence entre les femmes et les hommes dans l accès à l emploi. «Enquête sur les masters» La différence entre les et les hommes dans l accès à l emploi «Enquête sur les masters» M A S T E R P a g e 2 Avant propos Pour cette étude, nous avons utilisé l enquête d insertion «Master» de la promotion

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES Juin 2007 N 19 Le personnel des établissements pour adultes et enfants en difficulté sociale dans le Nord- 6 800 personnes sont employées par les établissements accueillant des personnes en difficulté

Plus en détail

PANORAMA EMPLOI FORMATION 2014 PACA

PANORAMA EMPLOI FORMATION 2014 PACA PANORAMA EMPLOI FORMATION 2014 PACA Chaque année, l'observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial (Alisfa) propose une photographie des associations, des salariés et des formations

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2012 Languedoc-Roussillon

NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2012 Languedoc-Roussillon NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2012 Roussillon Chaque année, l'observatoire Emploi Formation de la branche des acteurs du lien social et familial propose une photographie des associations, des salariés

Plus en détail

Eléments. territorial. de diagnostic. Alpes de Hautes Provence. Octobre en Provence-Alpes-Côte d Azur. Alpes de Hautes Provence - 04

Eléments. territorial. de diagnostic. Alpes de Hautes Provence. Octobre en Provence-Alpes-Côte d Azur. Alpes de Hautes Provence - 04 Eléments de diagnostic territorial en Provence-Alpes-Côte d Azur Alpes de Hautes Provence Octobre 2010 1 Objectif et clé de lecture L objectif de ces éléments de diagnostic territorial est d aider à la

Plus en détail

Le travail à temps partiel (fiche 10 Les jeunes et les seniors à temps partiel dans les entreprises)

Le travail à temps partiel (fiche 10 Les jeunes et les seniors à temps partiel dans les entreprises) CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 13 février 2014 à 9 h30 «Emploi des seniors et trajectoires de fin de carrière» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Le travail

Plus en détail

Déploiement des contrats «emplois d avenir» : L AEIM relève le défi. Dossier de presse

Déploiement des contrats «emplois d avenir» : L AEIM relève le défi. Dossier de presse Déploiement des contrats «emplois d avenir» : L AEIM relève le défi Conseil Général de Meurthe et Moselle Direction de la Communication Tél. I 03.83.94.54.54 I AEIM-Adapei 54 Service Communication / Coralie

Plus en détail

Niveau de diplôme et emploi

Niveau de diplôme et emploi G R E F Bretagne L Niveau de diplôme et emploi e niveau de formation des actifs entrant sur le marché du travail progresse. Parallèlement, la structure de l emploi et les compétences requises pour exercer

Plus en détail

Septembre Les inégalités entre hommes et femmes en terme d emploi et de formation

Septembre Les inégalités entre hommes et femmes en terme d emploi et de formation Septembre 2006 Les inégalités entre hommes et femmes en terme d emploi et de formation I- La population active française Les résultats qui suivent sont issus d une étude du CEREQ (Hommes et femmes salariés

Plus en détail

les besoins en main d oeuvre 2016 en sarthe

les besoins en main d oeuvre 2016 en sarthe les besoins en main d oeuvre 2016 en sarthe 72 Service études et évaluation rapport national, synthèses régionales retrouvez toutes les informations sur l enquête besoins en main d oeuvre 2016 sur le site

Plus en détail

1.4. L'activité et l'emploi. La santé observée dans les régions de France

1.4. L'activité et l'emploi. La santé observée dans les régions de France L'activité et l'emploi 1.4 Le contexte En 1993, la France compte 25 millions de personnes exerçant une activité professionnelle ou à la recherche d un emploi. Depuis 1975, leur nombre a augmenté de près

Plus en détail

Fiche Emplois et compétences Eléments dans le cadre de la GTEC Pays de Figeac

Fiche Emplois et compétences Eléments dans le cadre de la GTEC Pays de Figeac Fiche Emplois et compétences Eléments dans le cadre de la GTEC Pays de Figeac Contenu de l analyse : Cette fiche a pour objet de présenter les principales évolutions structurelles et statistiques de la

Plus en détail

LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 3 E TRIMESTRE 2014

LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 3 E TRIMESTRE 2014 Février 2015 - N 15.008 LES EMPLOYEURS DES SALARIÉS INTERMITTENTS DU SPECTACLE AU 3 E TRIMESTRE Au cours du 3 e trimestre, 53 000 employeurs relevant du champ d application des annexes 8 et 10 de l Assurance

Plus en détail

Caractéristiques et spécificités des personnels territoriaux au 31/12/2012 par type d employeurs et par région

Caractéristiques et spécificités des personnels territoriaux au 31/12/2012 par type d employeurs et par région Observatoire de la FPT Mai 2015 Caractéristiques et spécificités des personnels territoriaux au 31/12/2012 par type d employeurs et par région Au 31 décembre 2012, 1 842 300 agents travaillent au sein

Plus en détail

PANORAMA EMPLOI FORMATION 2014 Bretagne

PANORAMA EMPLOI FORMATION 2014 Bretagne PANORAMA EMPLOI FORMATION 2014 Bretagne Chaque année, l'observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial (Alisfa) propose une photographie des associations, des salariés et des formations

Plus en détail

Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier

Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier En 2012, le salaire net en équivalents temps plein (ETP) dans le secteur hospitalier s élève à 26 300 euros d après les déclarations

Plus en détail

SYNTHESE DE L'ENQUETE AUPRES DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU SPORT

SYNTHESE DE L'ENQUETE AUPRES DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU SPORT SYNTHESE DE L'ENQUETE AUPRES DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU SPORT L'enquête a été envoyée en mai 2006 aux 14 629 entreprises adhérentes à Uniformation et Agefos PME relevant du champ de la Convention

Plus en détail

EMPLOIS ET MÉTIERS TERRITORIAUX EN AQUITAINE AU 31/12/ mai 2012

EMPLOIS ET MÉTIERS TERRITORIAUX EN AQUITAINE AU 31/12/ mai 2012 EMPLOIS ET MÉTIERS TERRITORIAUX EN AQUITAINE AU 31/12/2010 29 mai 2012 Enquête régionale sur les emplois et les métiers territoriaux en Aquitaine au 31 décembre 2010 PAU 7 juin 2012 29 mai 2012 Délégation

Plus en détail

Emploi territorial en Corse : agents exercent leurs compétences dans 197 métiers

Emploi territorial en Corse : agents exercent leurs compétences dans 197 métiers CNFPT Synthèse régionale septembre 2005 Emploi territorial en Corse : 8 721 agents exercent leurs compétences dans 197 métiers L emploi territorial en Corse, ce sont 357 employeurs et près de 9 000 agents.

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire dans le Pays des Moulins de Flandre

L Economie Sociale et Solidaire dans le Pays des Moulins de Flandre L Economie Sociale et Solidaire dans le Pays des Moulins de Flandre Feuillet Mars 2013 Avec le concours financier de : La structure des établissements et des emplois de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Bretagne. Edition 2016

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Bretagne. Edition 2016 P L emploi dans les Industries Chimiques Région : Edition 2016 1 Sommaire Précisions méthodologiques sur le périmètre de l étude et le secret statistique 4 Synthèse de l étude 6 Les caractéristiques de

Plus en détail

SYNTHESE DE L'ENQUETE AUPRES DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU SPORT

SYNTHESE DE L'ENQUETE AUPRES DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU SPORT SYNTHESE DE L'ENQUETE AUPRES DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU SPORT L'enquête a été envoyée en mai 2006 aux 14 629 entreprises adhérentes à Uniformation et Agefos PME relevant du champ de la Convention

Plus en détail

Taux de retour à l enquête

Taux de retour à l enquête 6 14/15 LE DEVENIR DES DOCTEURS DE L UFC PROMOTION 11 enquête Au cours de l année 11, 154 doctorant-e-s de l UFC ont soutenu leur thèse et ont obtenu le titre de docteur. En décembre 14, ces docteurs ont

Plus en détail

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Occitanie. Edition 2016

L emploi dans les Industries Chimiques Région : Occitanie. Edition 2016 L emploi dans les Industries Chimiques Région : Occitanie Edition 2016 1 Sommaire Précisions méthodologiques sur le périmètre de l étude et le secret statistique 4 Synthèse de l étude 6 Les caractéristiques

Plus en détail

Service Études Statistiques Évaluation (Sese) LA DEMANDE D EMPLOI DE LONGUE DURÉE EN ÎLE-DE-FRANCE À FIN DECEMBRE 2015

Service Études Statistiques Évaluation (Sese) LA DEMANDE D EMPLOI DE LONGUE DURÉE EN ÎLE-DE-FRANCE À FIN DECEMBRE 2015 Service Études Statistiques Évaluation (Sese) LA DEMANDE D EMPLOI DE LONGUE DURÉE EN ÎLE-DE-FRANCE À FIN DECEMBRE 2015 Demande de longue durée : au plus haut depuis 15 ans Fin décembre 2015, l Île-de-

Plus en détail

Femmes & marché du travail en Guadeloupe : réalité et évolutions

Femmes & marché du travail en Guadeloupe : réalité et évolutions Femmes & marché du travail en Guadeloupe : réalité et évolutions Observatoire Décembre 2013 Préface Ce document est une veille d information sur la situation des femmes de Guadeloupe dans le monde du travail..

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2012 Alsace

NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2012 Alsace NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2012 Alsace Chaque année, l'observatoire Emploi Formation de la branche des acteurs du lien social et familial propose une photographie des associations, des salariés et

Plus en détail

ENQUÊTE «BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE»

ENQUÊTE «BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE» ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES PÔLE EMPLOI LANGUEDOC-ROUSSILLON AVRIL 2015 AVRIL 2015 N 18 ENQUÊTE «BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE» 11 640 PROJETS DE RECRUTEMENTS SUR LE BASSIN D EMPLOI DE NÎMES EN 2015 24 % des établissements

Plus en détail

Observatoire de la Fonction Publique Territoriale. L emploi technique dans les collectivités territoriales

Observatoire de la Fonction Publique Territoriale. L emploi technique dans les collectivités territoriales Observatoire de la Fonction Publique Territoriale L emploi technique dans les collectivités territoriales 03 novembre 2009 Sommaire A - La filière technique : 46 % des effectifs territoriaux totaux 796

Plus en détail

PANORAMA EMPLOI FORMATION 2014 AUVERGNE RHÔNE-ALPES

PANORAMA EMPLOI FORMATION 2014 AUVERGNE RHÔNE-ALPES PANORAMA EMPLOI FORMATION 2014 AUVERGNE RHÔNE-ALPES Chaque année, l'observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial (Alisfa) propose une photographie des associations, des salariés et

Plus en détail

12,6 % L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN JANVIER 2017 STATISTIQUES ET INDICATEURS

12,6 % L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN JANVIER 2017 STATISTIQUES ET INDICATEURS STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATIONS MARS 2017 #17.015 STATISTIQUES ET INDICATEURS L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN JANVIER 2017 Fin janvier 2017, le nombre d intérimaires s établit à 734 100. L EMPLOI INTÉRIMAIRE

Plus en détail

OBSERVATOIRE EEP. 16 juin Livrable de phase 3 ETUDE QUANTITATIVE ET QUALITATIVE SUR L USAGE DU TEMPS PARTIEL DANS L INTERBRANCHES

OBSERVATOIRE EEP. 16 juin Livrable de phase 3 ETUDE QUANTITATIVE ET QUALITATIVE SUR L USAGE DU TEMPS PARTIEL DANS L INTERBRANCHES OBSERVATOIRE EEP 16 juin 2016 Livrable de phase 3 ETUDE QUANTITATIVE ET QUALITATIVE SUR L USAGE DU TEMPS PARTIEL DANS L INTERBRANCHES UNE ÉVALUATION NATIONALE DU RECOURS AU TEMPS PARTIEL DANS L INTERBRANCHES

Plus en détail

Service Statistiques, Études et Évaluation. Repères & Analyses. région Centre. L emploi salarié en région Centre

Service Statistiques, Études et Évaluation. Repères & Analyses. région Centre. L emploi salarié en région Centre Janvier 2013 Service Statistiques, Études et Évaluation Repères & Analyses région Centre L emploi salarié 2011 en région Centre Repères & Analyses L emploi salarié en région Centre au 31 décembre 2011

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Les projets de recrutement dans l Indre-et-Loire

DOSSIER DE PRESSE Les projets de recrutement dans l Indre-et-Loire Enquête Besoins en Main d œuvre En région Centre-Val de Loire Édition 2017 DOSSIER DE PRESSE Les projets de recrutement dans l Indre-et-Loire L ENQUÊTE 2017 BESOINS EN MAIN D OEUVRE Pôle emploi Centre-Val

Plus en détail

> LES ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

> LES ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS > LES ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS En bref Le métier d éducateur spécialisé est le premier métier du travail social en région Provence Alpes Côte d Azur : 8 235 éducateurs spécialisés sont en emploi en région

Plus en détail

des cadres de l intervention socioéducative

des cadres de l intervention socioéducative Collection OREF Alsace «Sanitaire et social» Tableaux de bord Cadres de l intervention socio-éducative Portrait statistique emploi-formation des cadres de l intervention socioéducative travaillant dans

Plus en détail

LES POINTS RELAIS CONSEIL EN VAE TABLEAU DE BORD Région Centre - ANNEE 2009

LES POINTS RELAIS CONSEIL EN VAE TABLEAU DE BORD Région Centre - ANNEE 2009 LES POINTS RELAIS CONSEIL EN VAE TABLEAU DE BORD Région Centre - ANNEE 2009 L INFORMATION ET LE CONSEIL Le service d information-conseil en VAE est composé en région Centre : - de 23 Points relais conseil,

Plus en détail