L attractivité territoriale et culturelle de la ville de Tizi-Ouzou dans une problématique de métropole

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L attractivité territoriale et culturelle de la ville de Tizi-Ouzou dans une problématique de métropole"

Transcription

1 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZIOUZOU Faculté des sciences économiques, commerciales et de gestion Département des sciences économiques Laboratoire Réformes Economiques et Dynamiques Locales Mémoire de Master en sciences économiques Spécialité «Management Territorial et Ingénierie de Projets» Option : Management des services publics territoriaux Préparé par : Melle Rezika ADJIOUA L attractivité territoriale et culturelle de la ville de TiziOuzou dans une problématique de métropole Sous la direction de : Pr. Malika AHMED ZAID Membres du jury : M.OUSSALEM Mohand Ouamar, Président Mme AHMED ZAID Malika, Rapporteur Melle AMIRI Dalila, Examinatrice Année universitaire : 202/203

2 L attractivité territoriale et culturelle de la ville de TiziOuzou dans une problématique de métropole

3 «Vous me faites le chantre de la culture berbère et c'est vrai. Cette culture est la mienne, elle est aussi la vôtre. Elle est une des "composantes" de la culture algérienne, elle contribue à l'enrichir, à la diversifier, et à ce titre je tiens (comme vous devriez le faire avec moi) non seulement à la maintenir mais à la développer.» Mouloud MAMMERI, A propos des «donneurs de leçons», Quotidien El Moudjahid, paru le 20 mars 980. MAMMERI, M, (2008), Ecrits et paroles, tome 2, CNRPAH, pp. 2325

4 Résumé La culture à TiziOuzou revêt un sens patrimonial et historique particulier, riche de la richesse historique de la ville. Elle prend aussi un caractère spécifique de par le savoir faire, les valeurs, les traditions et la langue de cette région kabyle. En outre, le territoire mobilise de façon croissante la variable culture en vue de promouvoir son développement économique et social, cela grâce aux externalités positives qu engendrent les infrastructures culturelles et les activités qui s y déroulent et qui sont généralement du ressort des pouvoirs publics. C est en ce sens que la culture constitue un ferment de l attractivité territoriale. Notre objectif, à travers ce travail est de revisiter cette dernière au regard de la dynamique culturelle engendrée par ses principaux acteurs et par l accompagnement de l action publique. Mots clés : Culture, attractivité, ville, patrimoine, politique culturelle. Summary: The culture in TiziOuzou has a particular historical and patrimonial sense, wealthy by the historical richness of the city. It takes also a specific feature by dint of the knowledge, worth, traditions and the language of this Kabyle region. Furthermore, the territory mobilizes in an increasing way the variable culture with a view to promote its social and economic growth due to the positive externalities that breed the cultural substructures and the activities which take place in and mostly concern public authorities. It s in this sense that the culture constitutes the seed of the territorial attraction. Our goal through this work is to revisit the latter in terms of cultural momentum generated by its main actors and the support of public policy. Key words: Culture, attraction, city, patrimony, cultural policy.

5 Dédicaces A la mémoire de mes grands parents que DIEU ait leur âme dans son vaste paradis. A mes très chers parents pour leur grande compréhension que DIEU les garde et protège. A mon cher frère Omar pour son aide et soutien, je lui souhaite la santé, la paix et le bonheur, que Dieu le garde. A toutes les personnes qui m ont été fidèles, qui ont cru en moi et celles qui m ont soutenu ne seraitce que par des mots d encouragement. Aimablement Rezika ADJIOUA

6 Remerciements Avant tout, je remercie Dieu Le Tout Puissant qui m a donné la santé, le courage et la patience afin d aboutir à la réalisation de ce modeste travail. Il est important aussi de remercier les diverses personnes qui ont concouru à la réalisation de ce modeste travail et sans qui, il n aurait pas abouti à sa fin et à qui je voudrai témoigner toute ma reconnaissance. De prime abord, je voudrais exprimer toute ma gratitude à ma directrice de recherche, Pr AHMED ZAID M, pour ses judicieux conseils et orientations, qui ont contribués à alimenter ma réflexion lors de l élaboration de ce modeste travail de recherche, mais aussi pour ces deux années de master où j ai pu cumuler beaucoup de connaissances et développer ma réflexion. Mes remerciements vont aussi à tous les enseignants de la promotion ainsi qu aux membres du jury qui liront et évalueront mon travail. Je voudrai aussi remercier le Directeur M.OULD ALI de m avoir permis d accéder à toutes les informations nécessaires à mon travail au sein de la Maison de la Culture Mouloud Mammeri, du Théâtre Régional de TiziOuzou et de la Direction de la Culture de la wilaya de TiziOuzou. Je remercie également tout le personnel de la MCMM, en particulier M KEMMAR, chef de service de l administration et des finances, M. MAHIOUT, conseiller culturel et M. KASDI, chef de la section du personnel, mais aussi le personnel de la bibliothèque, du cyber café et les agents de sécurité. L occasion m est donnée aussi pour remercier M. OUFELLA, conservateur à la bibliothèque de la MCMM, qui m a toujours aidé de par ses connaissances diverses, pas uniquement durant ce travail de recherche mais à chaque fois que j en avais besoin durant ces deux années de master. Je désire aussi remercier le personnel de la Direction de la Culture de la wilaya de TiziOuzou surtout M. KHELLIL ainsi que le personnel du TRTO. Un grand merci aussi pour la Directrice de la cinémathèque Le Mondial M.ATTAF ainsi que la Directrice du musée de la ville M.TELBI. Je souhaite évidemment aussi remercier tous les autres responsables locaux (le Président de l APC, de l APW, de la Chambre de Commerce et d Industrie, le responsable assistant du Directeur de la CAM, le Directeur du tourisme et de l artisanat) ainsi que M. RATNI artisan en vannerie pour le temps qu ils m ont consacré et pour avoir répondu favorable à ma demande d'entretien. Je n oublie pas de remercier, tous ceux qui se sont «prêter au jeu» afin de répondre à mon questionnaire. Enfin, je souhaite exprimer ma reconnaissance et ma gratitude envers ma famille et toutes les personnes qui m ont soutenue, elles se reconnaitront. Je vous suis très reconnaissante d'avoir pris mon travail au sérieux, merci à tous.

7 ABREVIATIONS ET SIGLES UTILISES ACL Agglomération Chef Lieu de commune APC Assemblée Populaire Communale APW Assemblée Populaire de Wilaya AS Agglomération Secondaire CAM Chambre de Commerce et des Métiers Cit Citations CL Collectivités locales MCMM Maison de la culture Mouloud MAMMERI OBS Observations OCDE Organisation de Coopération et de Développement Economiques PNUE Programme des Nations Unies pour l Environnement TO TiziOuzou TRTO Théâtre Régional de TiziOuzou UMMTO Université Mouloud MAMMERI de TiziOuzou UNESCO Organisation des Nations Unies pour l Education, la Science et la Culture

8 SOMMAIRE Sommaire INTRODUCTION GENERALE... Problématique de la recherche... 2 Hypothèses... 3 Méthodologie d approche... 4 Etapes d analyse... 5 PARTIE I : CADRE THEORIQUE ET CONCEPTUEL RELATIF A LA CULTURE ET A L ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE... 6 Introduction à la première partie... 6 CHAPITRE : LES DIFFERENTES CONCEPTIONS DE LA CULTURE... 0 Introduction au premier chapitre Evolution du concept culture Définitions du concept culture La vision des économistes Culture, mondialisation et développement durable La diversité du champ culturel Les services culturels Le patrimoine culturel Les industries culturelles Classification des activités culturelles La classification d Antoine et Salomon La classification de BUSSON et EVARD Le cadre de référence des statistiques culturelles de l UNESCO Caractéristiques des biens et services culturels Conclusion du premier chapitre CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE CULTURELLE EN ALGERIE... 4 Introduction au deuxième chapitre... 4

9 SOMMAIRE. Aperçu sur la politique culturelle en Algérie La déconcentration des services culturels La décentralisation des services culturels Définitions et objectifs de la politique culturelle Définitions de la politique culturelle Les objectifs de la politique culturelle Le financement du secteur culturel par l Etat Le budget de la culture Evolution du budget de la culture Conclusion du deuxième chapitre CHAPITRE 3 : L ATTRACTIVITE TERRITORIALE... 5 Introduction au troisième chapitre Définition et enjeux de l attractivité territoriale Définitions de l attractivité territoriale Les enjeux de l attractivité Les facteurs d attractivité du territoire Les facteurs d attractivité selon Benoit Meyron Les pôles d attractivité selon Morvan La politique d attractivité La politiques d attractivité : un engagement de tous les acteurs locaux La politique d attractivité : un des axes du développement local Le marketing territorial : un outil d attractivité territoriale Définitions et intérêts du marketing territorial La démarche de marketing territorial Conclusion du troisième chapitre Conclusion de la première partie... 63

10 SOMMAIRE PARTIE II : CARACTERISATION DE L ACTION CULTURELLE ET SON IMPACT SUR LA VILLE DE TO Introduction à la deuxième partie CHAPITRE : ETAT DES LIEUX DES INFRASTRUCTURES CULTURELLES DE LA VILLE DE TO Introduction au premier chapitre La Maison de la Culture Mouloud MAMMERI Aperçu historique Statut et missions Les infrastructures de la MCMM Le Théâtre Régional KATEB Yacine Aperçu historique Morphologie du théâtre Statut et missions Programme du Théâtre Régional KATEB Yacine La cinémathèque Le Mondial Aperçu historique La réouverture de la salle le mondial Statut et missions Le fonctionnement de la cinémathèque Le Mondial Le musée de la ville Historique Les espaces du musée Les visites du musée de la ville de TO L animation de la placette du musée Conclusion du premier chapitre... 9 CHAPITRE 2 : L ACTION CULTURELLE DANS LA VILLE DE TO Introduction au deuxième chapitre... 93

11 SOMMAIRE. Présentation générale de la ville de TO Aperçu historique de la ville de TO Les vocations principales de la ville de TO Données générales sur la ville de TO La ville et son territoire Définition de la ville Caractéristiques de la ville L image de la ville La ville en tant que personnalité Les événements culturels et festifs dans la ville Les événements urbains : force de développement des villes Le festival : un événement culturel spectaculaire Conclusion du deuxième chapitre... 2 CHAPITRE 3 : IMPACT DE L ACTION CULTURELLE SUR LE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL DE LA METROPOLE... 4 Introduction au troisième chapitre L enquête de terrain au niveau de la MCMM Présentation de l étude de terrain La conception du questionnaire Le déroulement de l enquête Les résultats de l enquête de terrain Les résultats relatifs à l identification des répondants Les résultats relatifs à la fréquentation et pratiques culturelles des répondants Les résultats relatifs à l appréciation des répondants Les externalités positives de la culture sur la ville de TO La culture : levier de développement économique La culture : levier de développement social... 67

12 SOMMAIRE 3.3. La culture : levier développement territorial et urbain Conclusion du troisième chapitre Conclusion de la deuxième partie CONCLUSION GENERALE REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES LISTE DES TABLEAUX, FIGURES ET GRAPHIQUES... 9 ANNEXES TABLE DES MATIERES

13 INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Pour un territoire comme pour une ville, l accessibilité représente une place importante dans sa stratégie de développement2, elle permet de participer à favoriser une meilleure capacité à attirer voire même à maintenir la population sur place. La culture étant présente parfois sans qu on en prenne conscience du fait qu elle soit très diverse. A cet effet, il y a des gens qui la mettent fondamentalement au cœur de leur vie, au quotidien et il y a ceux qui n en font qu une consommation spécifique3. Quoi qu il en soit, la culture est partout, c est pour cela qu un préalable culturel est légitime à toute forme d évolution et qu il est important de reconnaître le phénomène culturel comme composante indéniable du processus organisationnel de la ville, et à l admettre comme un fait urbain remarquable de par sa capacité à générer non seulement de forts liens identitaires mais également dans son aptitude à diffuser des externalités économiques et sociales essentielles au développement et à l attractivité de la ville. En effet, la culture est de plus en plus mise à contribution non seulement pour promouvoir des territoires et traiter les problèmes sociaux et urbains mais aussi pour engendrer un développement économique car il faut attirer les cadres, les investisseurs et les jeunes diplômés. Ainsi, le bien fondé et l idée de croissance économique comme seul indicateur de progrès pour la société, commencent à être remis en cause car l émergence et le renforcement de valeurs fortes, que l on retrouve à la fois dans la notion de développement durable que dans celle de développement culturel, ainsi que les valeurs de solidarité, de citoyenneté et de respect de la diversité qui, même si elles ne sont pas nouvelles, deviennent plus prégnantes. Elles soustendent de nombreux projets menés localement. Le développement urbain qui est donc d abord social et culturel repose sur diverses formes d animation, de formation et d information, cela afin de susciter la participation, l innovation et l imagination de tout acteur de la ville. 2 AHMED ZAID M., Cours de Stratégie du développement territorial, Master 2 : Management territorial ingénierie de projets. UMMTO, année universitaire Entretien avec Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie, le 02 octobre 203.

14 INTRODUCTION GENERALE En outre, l attractivité de la ville peut être mise en avant par des activités et événements culturelles qui l animent et qui ont lieu autour de son image qui évoque les qualités et stimule les émotions dans l esprit des acteurs. Dans notre travail de recherche, nous porterons intérêt à la ville de TO qui depuis quelque années, connait dans le secteur culturel un progrès et un développement en continu et vit au rythme d un dynamisme soutenu permettant aux acteurs de l action culturelle et artistique de la ville mais surtout au public de vivre l art et la culture dans toutes leurs dimensions. En effet, la ville de TO dispose d équipements culturels qui peuvent la rendre attractive aux hommes et aux entreprises et ainsi aux activités. Cela à travers toutes les actions culturelles menées. La MCMM de TO est l une de ses infrastructures sur laquelle nous nous baserons plus dans notre étude, du fait qu elle englobe non seulement les préoccupations linguistiques et littéraires, les sciences humaines et sociales, mais aussi les arts plastiques. Nous nous intéresserons aussi aux autres équipements culturels car ils permettent d assurer tous ensemble un rayonnement culturel global. Problématique de la recherche Convaincu que la culture est partout et qu elle constitue un phénomène qui a su se développer tout au long de ces dernières années, cela grâce au budget que l Etat accorde et qui tend à augmenter, ce qui se répercute aussi par rapport au public qui s élargit grâce aux différentes activités culturelles destinées à toutes les catégories de personnes et à tous les âges, qu elles soient d apprentissage, de formations ou encore de loisirs ou de divertissement. Par conséquent, cet élargissement induira aussi des dépenses dans d autres domaines d activités engendrant ainsi un cercle vertueux. A partir de là, la question qui se pose pour nous est de savoir : Quelle relation entretient la culture dans le dynamisme et l attractivité de la ville de TiziOuzou et quel impact produitelle sur son développement territorial? Cette question principale est accompagnée de questions subsidiaires, elles s énoncent ainsi : Comment les acteurs participentils à l amélioration de l attractivité territoriale et culturelle? Quels sont les apports et les limites de l action culturelle dans la ville de TO? 2

15 INTRODUCTION GENERALE L action culturelle locale induitelle une dynamique économique particulière dans la ville de TO? Hypothèses De cette contextualisation et de l élaboration de la problématique sont nées trois hypothèses qu il conviendra de confirmer ou d infirmer tout au long de l étude par la construction du raisonnement que constitue le corps de l étude. H : La contribution de la culture au développement dépasse les relations traditionnellement identifiées au sein du secteur culturel et s étend à l ensemble de l économie comme de la société, en induisant une dynamique d attractivité sur la ville de TO et de son arrière pays, de ce fait, elle est engagée dans une dynamique publique. H2 : Les infrastructures et équipements culturels en général et de la MCMM en particulier, constituent les outils ou instruments principaux de l action culturelle, car ils produisent des mécanismes pertinents de la diffusion culturelle par leurs offres d activités et de services culturels. H3 : L action culturelle dans la ville de TiziOuzou impacte l activité économique et productive. Objectifs et intérêts du thème Le choix de la ville de TO est déterminé par un dynamisme qui lui est propre, qui s affirme de plus en plus au fil des années étant une métropole déployant des activités administratives, industrielles, commerciales, de services et bien sûr culturelles eut égard aux différentes expressions collectives émanant de ces acteurs depuis plus de trois décennies4. L objectif visé à travers notre travail de recherche est de : Préciser le rôle que joue la culture dans la ville de TO et ses retombées dans les divers domaines en particulier économique ; Revisiter l attractivité territoriale au regard de la dynamique culturelle engendrée par ses principaux acteurs et par l accompagnement de l action publique. 4 AHMED ZAID M., (2002), Le développement endogène de la langue berbère en Algérie : un exemple de dynamisation et d extension de l usage social d une langue, II Congrès international sur l aménagement linguistique, 46 novembre, Proceedings of the Second European Conference on Language planning, Publications de l Institut Catalan de Sociolinguistique, Série Documents, Barcelone. 3

16 INTRODUCTION GENERALE Analyser le phénomène culturel à TO et rechercher ce qui affirme l existence d un développement culturel réel ; Prendre la mesure des diverses potentialités dont elle recèle à savoir son patrimoine qui englobe ses traditions, ses valeurs, sa langue, son artisanat, et ses lieux de connaissances et de loisirs. Parlant de motivation, le choix du thème a été justement fait en prenant conscience de l importance de la culture dans notre vie quotidienne mais surtout parce qu en consultant divers mémoires et travaux de recherche, nous avons constaté qu il été très rare de trouver des travaux traitant ce thèmelà. A cet effet, nous avons trouvé de nombreux travaux relatifs à l attractivité des investissements, le rapport à la culture reste cependant insuffisamment investi. C est à partir de là, que nous avons voulu travaillé sur cette dernière tout en restant dans le domaine économique et ainsi apporter quelque chose de nouveau, d autant que l UMMTO est le lieu de culture par excellence. Ajoutons à cela, les diverses relations qu elle entretient avec la MCMM. Méthodologie d approche Pour atteindre les objectifs tracés et en vue d apporter des réponses satisfaisantes aux questions soulevées dans la problématique, nous avons structuré notre recherche selon une démarche à la fois théorique et empirique. D abord et pour discuter les différentes notions liées à notre travail, nous nous sommes référés aux travaux de Xavier Greffe, Jean François Auby, Benoit Mayronin, Françoise Benhamou en plus des différents articles paru dans le site de l UNESCO et d autres encore mentionnés dans la bibliographie à la fin du présent travail. Des rapports et mémoires de fin d études ont été également utilisés ; de même des textes législatifs ainsi que des sites internet. Cependant, il faut souligner que la littérature ayant trait à notre problématique fait défaut en Algérie, aussi nous sommesnous penché sur les études comparées. Ce qui constitue en effet, une des contraintes rencontrées lors de la recherche bibliographique. En outre, l entretien a été un des outils principaux utilisés, plusieurs hommes de culture ont été interrogés ainsi qu un artisan en vannerie. C est ici que nous évoquons la deuxième contrainte qui est celle du temps, qui ne nous a malheureusement pas permis de faire les entretiens avec tous les hommes de culture prévus préalablement, d autant que nous avons dû nous adapter en fonction de la disponibilité de chacun. 4

17 INTRODUCTION GENERALE L observation a aussi été un moyen utilisé, nous avons suivi et analysé les usagers fréquentant les divers établissements culturels en particulier la MCMM, en essayant de comprendre leurs comportements et leurs pratiques. Pour ce faire, nous avons essayé à chaque fois que nous partions à la MCMM de noter tout ce que l on voyait et qui pourrait être intéressant et enrichir notre travail. Ces observations ont permis de dégager des habitudes dans l'utilisation de l'espace, habitudes qui peuvent s'avérer révélatrices des pratiques en cours et aident à en comprendre les dynamiques et à en saisir les ambiances. C était aussi le cas lors de la dernière foire commerciale et économique que nous avons considéré comme un événement culturel intéressant à mentionner dans notre travail. Enfin, le questionnaire était un outil qui nous a beaucoup aidé à avoir plusieurs réponses sur la fréquentation et les pratiques culturelles au sein de la MCMM. Il est important de rappeler aussi, que parler de culture de la ville de TO dans notre travail de recherche revenait dans certains cas à évoquer la wilaya de TO en général. Etapes d analyse Dans la première partie intitulée «Cadre théorique et conceptuel relatif à la culture et à l attractivité du territoire», nous l avons traité dans trois chapitres, le premier est intitulé «Les différentes conceptions de la culture» où nous avons vu comment la culture a évolué de par ses différentes définitions et en essayant de la reconnaitre par rapport aux concepts qui régissent le territoire, l économie, la mondialisation et le développement durable, c'estàdire la culture appréhendée dans sa dimension territoriale à travers sa définition récente englobant le patrimoine matériel et immatériel, les industries culturelles, etc. Autrement dit, nous avons essayé de faire le croisement entre culture et territoire, plus particulièrement sur le territoire de TO. Dans le second chapitre intitulé «La politique culturelle», nous avons présenté la politique culturelle en Algérie et ses différents objectifs, le budget de l Etat et son évolution. Cela en donnant toujours un aperçu sur ce qui en est de TO. Dans le troisième et dernier chapitre intitulé «L attractivité territoriale», il était très important de voir en quoi consiste l attractivité territoriale, ses enjeux, les facteurs et pôles d attractivité, l engagement de tous les acteurs locaux dans la politique d attractivité et le marketing territorial qui est un outil d attractivité territoriale. Ceci, toujours en faisant le lien avec la culture. 5

18 INTRODUCTION GENERALE Dans la deuxième partie intitulée «Caractérisation de l action culturelle et son impact sur la ville de TO», nous avons essayé en premier lieu dans le premier chapitre intitulé «Etat des lieux des infrastructures culturelles de la ville de TO», de présenter les différentes infrastructures culturelles de la ville de TO, leur historique, statut et missions, ainsi que leur morphologie. Cela été important vu que ce sont les lieux de déroulement des différentes activités et surtout de rencontres des différents publics. Dans le deuxième chapitre intitulé «L action culturelle dans la ville de TO»,», nous avons fait une présentation de la ville de TO, par son histoire et ses caractéristiques avec quelques données chiffrées, puis, nous avons donné quelques caractéristiques de la ville, son image et les événements qui s y déroulent dont les festivals. Et pour conclure notre travail, dans un troisième chapitre intitulé «Impact de l action culturelle sur le développement territorial de la métropole», nous avons exposé da façon détaillée notre questionnaire d enquête ainsi que les différents résultats obtenus. Et enfin, nous avons montré les différentes externalités positives de la culture, à savoir économiques, sociales et territoriale. Tout ceci, en essayant toujours de faire des vas et viens entre la théorie et la réalité de la ville de TO et en essayant quand il était nécessaire d illustrer par des figures et graphiques. 6

19 PARTIE I : CADRE THEORIQUE ET CONCEPTUEL RELATIF A LA CULTURE ET A L ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE

20 PARTIE I CADRE THEORIQUE ET CONCEPTUEL RELATIF A LA CULTURE ET A L ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE PARTIE I : CADRE THEORIQUE ET CONCEPTUEL RELATIF A LA CULTURE ET A L ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE Introduction à la première partie La culture et le territoire sont deux concepts abstraits, complexes et fondamentalement liés. Aujourd hui, le territoire doit faire l objet d une stratégie globale 5, les évènements culturels ainsi que les diverses actions où la culture prend une place grandissante apparaissent alors comme des objectifs intermédiaires qui participent à l atteinte de l attractivité territoriale durable du territoire. En effet, de par sa composante territoriale forte, et étant multidimensionnelle, la culture apparaît comme un outil efficace au service du développement du territoire en ce qu elle favorise à la fois la créativité et le dynamisme de la communauté locale, tout en l ancrant dans une certaine inertie nécessaire en se raccrochant aux valeurs fondamentales qui ont permis la construction et l appropriation territoriale 6. C est dans ce contexte que la culture peut jouer un rôle primordial dans l attractivité d un territoire. Evidemment, ceci implique aussi une bonne politique culturelle afin d adopter des mesures pour protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles notamment en matière de production, de diffusion, de distribution et d accès à des activités et à biens et services culturels. 5 AHMED ZAID M. (203), Cours de stratégie de développement territorial, op. cit. ARNAUD C. (20), Gouvernance, Développement Territorial et Culture. Les évènements culturels, catalyseurs d un management dans la proximité. Le cas du territoire de la Communauté du Pays d Aix Charlène Arnaud (Quatrième Dialogue Euro Méditerranéen de Management Public ENA, Rabat Maroc), p

21 CHAPITRE : LES DIFFERENTES CONCEPTIONS DE LA CULTURE

22 PARTIE I CADRE THEORIQUE ET CONCEPTUEL RELATIF A LA CULTURE ET A L ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE CHAPITRE : LES DIFFERENTES CONCEPTIONS DE LA CULTURE Introduction au premier chapitre Quand on évoque la culture, il est important de savoir de ce que l on parle. Les définitions de la culture sont nombreuses. Selon Marcel Gauchet : «La culture est ce qui permet de savoir qui on est et de quoi on relève»7. Il est important de signaler que beaucoup de géographes et d urbanistes s y intéressent de plus en plus sans oublier les économistes et les sociologues. Les nombreuses évolutions sémantiques et l ouverture pluridisciplinaire du mot culture en font aujourd hui un concept riche et complexe qu il convient de cerner. En effet, la polysémie du mot «culture» fait que les définitions qui existent abondent, comme en témoignent les définitions fournies par les dictionnaires généralistes qui mentionnent les «connaissances et facultés de l'esprit acquises par l'homme», à l idée d «être cultivé» ou de l existence d une «haute culture» vers celle, anthropologique, des croyances et des traditions8. Notons qu au cours de l histoire et avec la mondialisation, le mot est passé d une définition individuelle avec une dimension intellectuelle, à une définition collective de la notion de civilisation à celle, récente, de manière de vivre. Ce qui a permis la diversité du champ et des activités culturelles.. Evolution du concept culture Le concept culture a évolué au fil des années, elle est devenue un intérêt mondialement connu, d où l existence de nombreuses définitions, chacune en fonction du champ où elle s incère, c est le cas de l économie d où «l économie de culture». 7 8 OCDE. (2008), Analyse sur la transmission des savoirs culturels aux jeunes et aux enfants, p.2. MAMMERI M., (2008), Ecrits et paroles, Entretiens avec Pierre Bourdieu, CNRPAH, Alger, p

23 PARTIE I CADRE THEORIQUE ET CONCEPTUEL RELATIF A LA CULTURE ET A L ATTRACTIVITE DU TERRITOIRE.. Définitions du concept culture... Définition selon le dictionnaire Larousse «La culture est l ensemble des connaissances acquises, instruction, savoir, un ensemble des structures sociales, religieuses des manifestations intellectuelles, artistiques qui caractérisent une société» Définition selon Edward Burnett Taylor Dans son ouvrage Primitive Culture paru en 87, Edward Burnett Taylor donne une définition de la culture qui a été, nous l avons remarqué, citée plusieurs fois dans de nombreux travaux, il la définit comme «un tout complexe qui inclut les connaissances, les croyances, l'art, la morale, les lois, les coutumes et toutes autres dispositions et habitudes acquises par l'homme en tant que membre d'une société» Définition de l UNESCO L UNESCO définit la culture comme suit : «La culture, dans son sens le plus large, est considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société, un groupe social ou un individu. Subordonnée à la nature, elle englobe, outre l'environnement, les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l'être humain, les systèmes de valeurs, les traditions, les croyances». Dans le projet culturel de Février 203, le groupe de travail s est référé à cette définition et l a complété pour définir la culture algérienne ainsi : «La culture algérienne, dans son sens le plus large, est considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs qui caractérisent la société toute entière. Ouverte sur les autres cultures et sur l universalité, elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l'être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. L arabité, l'amazighité, l islam, ainsi que l appartenance maghrébine, africaine, et méditerranéenne constituent ses principales composantes.»2. 9 Petit LAROUSSE illustré, (983). DUBOIS C, rédacteur en chef, Librairie Larousse. Extraits du chapitre IV, «Culture, civilisation et idéologie» in ROCHER G. (992), «La notion de culture», Éditions Hurtubise HMH ltée, troisième édition. Montréal, pp Cadre de l UNESCO pour les statistiques culturelles. 2009, p.9. 2 Groupe de Travail sur la Politique Culturelle en Algérie. (203), La politique culturelle de l Algérie : projet, p.4. 0

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE Plan de la présentation Élaboration du projet de politique Objet de la Politique Fondements de la Politique Définition de patrimoine Axes d intervention 1 Élaboration

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI LE PATRIMOINE CONTENU ET ENJEUX Quelques éléments de réflexion... Sur la notion de patrimoine elle même Qu est ce que le patrimoine? Patrimoine

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

LICENCE INGENIERIE DES SERVICES Parcours VALORISATION TOURISTIQUE ET ÉCONOMIQUE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU PATRIMOINE (Saumur)

LICENCE INGENIERIE DES SERVICES Parcours VALORISATION TOURISTIQUE ET ÉCONOMIQUE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU PATRIMOINE (Saumur) Parcours VALORISATION TOURISTIQUE ET ÉCONOMIQUE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU PATRIMOINE (Saumur) PRÉSENTATION La licence Ingénierie des Services option valorisation touristique et économique de la culture,

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance CONEPT/RDC Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance Rapport de l Enquête réalisée à Kinshasa Résumé des résultats et recommandations Avec l Appui de Juillet

Plus en détail

PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO

PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO LE BESOIN D UN PLAN DE GESTION Le patrimoine culturel et naturel fait partie des biens inestimables et irremplaçables non seulement de chaque pays mais de toute

Plus en détail

Politique Culturelle Nationale

Politique Culturelle Nationale Politique Culturelle Nationale DEFINITION ET PRINCIPES CHAPITRE PREMIER Article premier : - La Culture est l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs caractérisant

Plus en détail

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER Responsables : Université de Nice Sophia Antipolis - Monsieur Ricardo Gonzalez, Professeur d'histoire et Archéologie antiques. Lycée Technique de l Hôtellerie

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Épreuves du concours interne

Épreuves du concours interne Épreuves du concours interne 1. Quelles sont les épreuves écrites d admissibilité du concours interne? 2. Quelles sont les épreuves d admission du concours interne? 3. Quelles sont les épreuves facultatives?

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE/OMC

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd'hui être considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels,

Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd'hui être considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd'hui être considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION COMPETENCES

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª

5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª 63((&+ 0PH9LYLDQH5(',1* Membre de la Commission européenne responsable de l Education et de la Culture 5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª Forum européen des villes

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours Niveau : Section : CONTEXTE DE L UNITÉ DE FORMATION 428 98 30 08 U36 D1 (DOMAINE 903) Enseignement supérieur pédagogique de type court Bachelier en éducation spécialisée en accompagnement psycho-éducatif

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION RALATIVE AU PROJET DE LOI SUR LE SYSTEME DES TRESORS HUMAINS VIVANTS

NOTE DE PRESENTATION RALATIVE AU PROJET DE LOI SUR LE SYSTEME DES TRESORS HUMAINS VIVANTS NOTE DE PRESENTATION RALATIVE AU PROJET DE LOI SUR LE SYSTEME DES TRESORS HUMAINS VIVANTS Le patrimoine culturel immatériel se réfère aux pratiques, représentations, expressions, connaissances et compétences

Plus en détail

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année)

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année) FICHE DE POSTE DE JEA FRANÇAIS AU PNUE POUR L EQUIPE POST-2015 TEAM/ BUREAU EXECUTIF Information Générale Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

26.04.06 CHARTE EUROPÉENNE DU LOGEMENT

26.04.06 CHARTE EUROPÉENNE DU LOGEMENT 26.04.06 CHARTE EUROPÉENNE DU LOGEMENT FR FR 1 Introduction L'actualité récente et douloureuse nous a rappelé que le logement est un domaine qui demeure au cœur des problèmes de société que rencontrent

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise

Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise A l Occasion du Forum des Dirigeants 36 e Conférence Générale de l UNESCO Comment l UNESCO contribue t elle à

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

- DOSSIER RESSOURCE -

- DOSSIER RESSOURCE - COREPS - Groupe de travail n 1 CRÉATION / PRODUCTION / DIFFUSION Réunion n 1-16 décembre 2011 - DRAC de Basse-Normandie - DOSSIER RESSOURCE - Documents en lien avec la réflexion sur la thématique Charte

Plus en détail

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement Préambule Le rectorat de l académie de Lille et la direction régionale des affaires culturelles du

Plus en détail

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE U n i v e r s i t é d e l a M é d i t e r r a n é e F a c u l t é d e s S c i e n c e s E c o n o m i q u e s e t d e G e s t i o n M a s t e r E c o n o m i e, P o l i t i q u e e t G e s t i o n P u

Plus en détail

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» :

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : Synthèse Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : 1. Les études d acceptabilité : exemple du tableau blanc interactif (TBI) par Philippe WOLF. 2. Etwinning, une

Plus en détail

Proposition préliminaire 1 Les modalités de travail de l Equipe multi-partenariale pour la grande orientation C8

Proposition préliminaire 1 Les modalités de travail de l Equipe multi-partenariale pour la grande orientation C8 Préparé par le Secrétariat de l UNESCO Réunion de consultation sur la Grande orientation C8, SMSI, 12 mai, Genève, Suisse Proposition préliminaire 1 Les modalités de travail de l Equipe multi-partenariale

Plus en détail

LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET

LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET IMMATÉRIEL DU QUÉBEC ET LE RÉPERTOIRE DU PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC. ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES POUR L INVENTAIRE DU PATRIMOINE IMMATÉRIEL.

Plus en détail

Notre approche de développement local

Notre approche de développement local Notre approche de développement local Renforcer le pouvoir d agir des personnes et des collectivités La grande marche de la démocratie La Déclaration universelle des droits de l homme adoptée en 1948 affirme

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE

Atelier INVENTAIRES - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Euromed Heritage IV Un programme financé par l Union Européenne EUROMED HERITAGE Cadre institutionnel et légal Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Coordination : Frank

Plus en détail

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» ****

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» **** Termes de référence «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» Contexte général **** La mobilisation nationale autour des réformes entamées depuis 2000 dans le secteur de l éducation,

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan?

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Thème : Vers un ouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Auteur : Mr Mhamed MOUAACHA, Chef de Division au Haut Commissariat au Plan (HCP)

Plus en détail

JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE. Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé

JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE. Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé 27 Avril 2015, Sofitel Hôtel Ivoire 1 Monsieur le Premier Ministre

Plus en détail

Management Interculturel

Management Interculturel Management Interculturel La mondialisation et l ouverture des marchés ont permis l interconnexion des mondes. Ces phénomènes ont en même temps accéléré la mutation des modes de pensée et de consommation.

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L'UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE

DECLARATION UNIVERSELLE DE L'UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO Paris, 2 novembre 2001 DECLARATION UNIVERSELLE DE L'UNESCO SUR LA DIVERSITE

Plus en détail

Sommet 2007 Montréal, métropole culturelle

Sommet 2007 Montréal, métropole culturelle Sommet 2007 Montréal, métropole culturelle Sciences et technologies, œuvres de culture Mémoire présenté par Septembre 2006 Sciences et technologies, œuvres de culture Sommet 2007 Montréal, métropole culturelle

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault Préfecture de la région LR Direction Régionale des Affaires Culturelles Chambre de Commerce et d Industrie de Montpellier Chambre départementale des notaires de l Hérault Convention commune pour le développement

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Les Fiches techniques

Les Fiches techniques Les Fiches techniques LES PORTES DU TEMPS en Languedoc Roussillon Sommaire Les Portes du Temps : Qu est ce que c est?... 2 Mode d emploi. 3 Comment y participer?..... 4 Fiche technique Gestionnaires d

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv

Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv Partenaire de votre projet local Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv Ufcv 10 Quai de la Charente 75019 PARIS Téléphone : 01 44 72 14 14 L UFCV s enracine dans

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

Discours de : Premier Ministre de la République Togolaise A LA. CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L HOMME ET DE

Discours de : Premier Ministre de la République Togolaise A LA. CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L HOMME ET DE République Togolaise Travail-Liberté-Patrie Discours de : Son Excellence Monsieur Kwesi Séléagodji AHOOMEY-ZUNU Premier Ministre de la République Togolaise A LA CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

INTRODUCTION AU KIT DE RESSOURCES: GUIDE PAR ÉTAPES. Révisé en 2009 CONVENTION DE ROTTERDAM. Partage des Responsabilités

INTRODUCTION AU KIT DE RESSOURCES: GUIDE PAR ÉTAPES. Révisé en 2009 CONVENTION DE ROTTERDAM. Partage des Responsabilités INTRODUCTION AU KIT DE RESSOURCES: GUIDE PAR ÉTAPES Révisé en 2009 CONVENTION DE ROTTERDAM Partage des Responsabilités INTRODUCTION AU KIT DE RESSOURCES: GUIDE PAR ÉTAPES INTRODUCTION Le kit de ressources

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne,

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne, Premier comité de pilotage du projet de Gestion durable des zones côtières de la COI (GDZC-COI) Allocution du Secrétaire général de la Commission de l océan Indien, Jean Claude de l Estrac 1 er avril 2015,

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années).

Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années). Graffitis Cacher l histoire? Créé par Mélissa Duquette, chargée de projet à l animation au Musée de société des Deux-Rives, en lien avec le Programme du ministère de l Éducation du Québec. PRÉSENTATION

Plus en détail

Retour sur le pari de Rio 1992 : État des lieux et perspectives pour Rio +20

Retour sur le pari de Rio 1992 : État des lieux et perspectives pour Rio +20 Retour sur le pari de Rio 1992 : État des lieux et perspectives pour Rio +20 Conférence introductive InEE CNRS Paris, 4 avril 2012 Laurence Tubiana Institut du Développement Durable et des Relations Internationales

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Comité consultatif sur l application des droits

Comité consultatif sur l application des droits F WIPO/ACE/10/13 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER SEPTEMBRE 2015 Comité consultatif sur l application des droits Dixième session Genève, 23 25 novembre 2015 OUTILS PÉDAGOGIQUES POUR LA PROMOTION DU RESPECT

Plus en détail

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document :

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document : Cahier de gestion TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES CODE : Nature du document : Règlement X Politique Directive administrative Procédure Date d adoption : Le 13 juin 2007 X C.A. C.E.

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?»

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Nombre de réponses Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Erwan Le Goff Doctorant en Géographie aménagement de l espace UMR 9 CNRS Espaces

Plus en détail