COMPETENCE VOIRIE. C est au 1 er janvier 2006 que la CCPRO s est dotée de la Compétence Voirie.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPETENCE VOIRIE. C est au 1 er janvier 2006 que la CCPRO s est dotée de la Compétence Voirie."

Transcription

1 COMPETENCE VOIRIE En juin 2005 le Bureau des maires a décidé de procéder au transfert de la compétence voirie. Un travail d audit et d analyse auprès de chaque commune a été entrepris. Des réunions auprès de chaque conseil municipal ont eu lieu. La a défini l organisation du service ainsi que les modalités administratives et financières. Les différentes commissions des communes et de la ont validé le principe de fonctionnement. C est au 1 er janvier 2006 que la s est dotée de la Compétence Voirie aura été la Septième année d exercice de la compétence voirie Identification des voiries Pour l ensemble des communes de la le patrimoine représente un linéaire de 500 km répartit comme suit. VOIRIES DEPARTEMENTALES Elles représentent environ 90 km sur la. Compte tenu de la volonté du Conseil Général de Vaucluse de déclassés il est important d en avoir la connaissance. Ces voies sont structurantes pour la. ATTENTION! Une partie de ces voies sont périurbaines d autres sont entièrement urbaines (Ex RD950 à Jonquières RD17 à Sorgues etc.) C est à dire que si la collectivité veut aménager la traversée de la zone urbaine le coût sera beaucoup plus élevé qu une simple remise en état de la couche de roulement VOIRIES DE ZONES D ACTIVITES Pas de problème sur les voiries de zones d activité. Les périmètres sont connus. Si la création se fait dans le cadre d un budget annexe de zone, l entretient s inscrit dans le cadre du budget principal voirie. La Zone du Fournalet a Sorgues nécessitant une réfection complète

2 VOIES STRUCTURANTES Il s agit dans la majorité des cas de voirie départementale déclassée qui continuent de supporter un fort trafic routier de véhicules légers mais surtout de poids lourds de desserte locale ou de transit compte tenu du fait que les déviations pour délester ces axes n ont pas été réalisés par le Conseil Général ou que le balisage ou le cheminement de ces axes n a pas été revu par le CG. Boulevard périurbain - Voiries d entrée ou de liaison de ville à ville Traitement : Corps de chaussée structurée dimensionné en fonction du cas de charge. Les aménagements latéraux seront fonction de la localisation de la voie : Boulevard périurbain (chaussée bandes multi fonctionnelles accotements - arbres d alignement traitement du pluvial par fossés) Boulevard urbain (chaussée trottoirs bandes ou pistes cyclables-traversée urbaine VOIRIES COMMERCIALES OU TOURISTIQUES Il s agit dans ce cas de voiries supportant essentiellement un trafic VL de desserte locale ou de VL dans le cadre d une activité touristique ou culturelle. Zone 50 km/h ou 30 km/h. Dans ce cas il s agit de voie de type centre-ville exemple le village de Châteauneuf du Pape et des voiries de type Avenue du 11 novembre à Sorgues pouvant bénéficier d un traitement urbanistique particulier. VOIRIES HYPER CENTRE Il s agit dans ce cas de voiries supportant essentiellement un trafic VL de desserte locale ruelles sans connotation touristique bénéficiant d un traitement moins sophistiqué. VOIRIES DE ZONES URBANISEES Il s agit de voies de dessertes locales de zone d habitat intégrant outre la chaussée, du stationnement, des aménagements de surface voir des aménagements paysagers légers Quartier dans les villes et lotissement A l exception de Sorgues et Chateauneuf du Pape toutes les communes ont intégré les lotissements. VOIRIES STRUCTUREES DE CAMPAGNE Voirie légère de type chemin vicinal avec corps de chaussée et revêtement de surface de type bicouche ou béton bitumineux mince. Avec fossés et petits ouvrages hydrauliques. LE FINANCEMENT La majorité des communes demande que la règle du jeu concernant le financement des travaux soit la même quelle que soit la nature de la voie, à l'exception des zones d'activité. Pour les dépenses d investissements préfinancement (CLETC) Pour le fonctionnement (petit entretien) Évaluation de la charge transférée (CLETC)

3 L ORGANISATION TERRITORIALE L ancrage des agents intervenants sur la voirie est resté local Une organisation sectorisée de la voirie a permis à une majorité d agents d une collectivité de rester dans leur secteur d origine L affectation sectorielle a disparu avec les nouvelles embauches Les agents affectés à 100% à la voirie sont transférés Les agents polyvalents feront l objet d une convention entre la commune et la communauté La résidence administrative de la collectivité est Bédarrides NOUVEAUX STATUTS Sont d intérêt communautaire : CONCLUSION La création, l aménagement et l entretien De l ensemble des chemins ruraux De l ensemble des chemins communaux De l ensemble des places et parkings ouverts à la circulation publique De tous les ouvrages intégrés au domaine routier communal Des arbres d alignements De l assainissement pluvial des voies De l éclairage public De la signalisation routière Des débroussaillages du domaine public routier De la propreté urbaine Du mobilier urbain Des tentatives pour Une définition précise des limites de la compétence : difficile en raison d absence de pouvoir de police à la L'établissement de conventions «partenaires» : difficile en raison en 2011 de risque de modification de la carte intercommunale D une charte ou autre règlement de voirie : impossible compte tenu des gestions différenciées pour les six communes

4 Le Patrimoine BEDARRIDES CADEROUSSE CHATEAUNEUF DU PAPE COURTHEZON JONQUIERES SORGUES TOTAL Lg / a sa commune Lg / a sa commune Lg / a sa commune Lg / a sa commune Lg / a sa commune Lg / a sa commune Voies Structurantes % % % % % % Voiries Commerciales et Touristiques Voies Zones Urbanisées % % % % % % % % % % % % Voirie Hyper Centre % 0 0% 0 0% 0 0% 994 2% % Voiries Structurées de Campagne % % % % % % Route Départementale % % % % % % Voiries de Zones d'activités % 0 0% 0 0% % 0 0% % TOTAL Typologie des Voies Arbres D alignement Chaussée Fossés Voiries structurantes ex RD déclassés hors agglo Piste Cyclable Trottoirs Boulevard Urbain ex Entrée de ville Pluvial BOULANGERIE Voiries Commerciales et Touristiques

5 Typologie des Voies Chaussée Voiries Hyper Centre Centres Anciens Pluvial Voiries Zones Urbanisées Lotissements - Quartiers Voiries Structurées de Campagnes REPARTITION GENERAL DES VOIRIES DANS LA SORGUES 24% BEDARRIDES 14% JONQUIERES 13% CADEROUSSE 17% COURTHEZON 21% CHATEAUNEUF DU PAPE 11% BEDARRIDES CADEROUSSE CHATEAUNEUF DU PAPE COURTHEZON JONQUIERES SORGUES

6 LA REGIE VOIRIE 1. ANALYSE DE L ACTIVITE ACTIVITE PAR COMMUNES ET PAR CORPS DE METIER Nombre de bons de travail Bédarrides Caderousse Châteauneuf Courthézononquiére Eclairage Public Faucardage Tractopelle Signalisation Voirie TOTAL habitants Courthézon Jonquiéres Sorgues Eclairage Public Faucardage Tractopelle ,086 Signalisation Voirie TOTAL Zones activités S/Total Eclairage Public Faucardage Tractopelle Signalisation Voirie TOTAL ANALYSE DES INTERVENTIONS TOUS CORPS DE METIERS Nombre Habitants Nombre Interventions Ratio Nbr Interventions par Habitants Bédarrides ,14 Caderousse ,15 Châteauneuf ,14 Courthézon ,10 Jonquiéres ,10 Sorgues ,09 Moyenne 6419,33 671,00 0,12

7 Ratio Interventions / habitants 12% 20% Bédarrides 14% Caderousse 13% 22% Châteauneuf Courthézon 19% Jonquiéres Sorgues ECLAIRAGE PUBLIC Nombre Lampes 2006 Nombre Lampes 2012 Nombre Interventions Bédarrides Caderousse Châteauneuf Courthézon Jonquiéres Sorgues Moyenne

8 Ratio interventions / lampes 15% 18% Bédarrides Caderousse 16% 19% Châteauneuf Courthézon Jonquiéres 12% 20% Sorgues Evolution du nombre de lampes Sorgues Jonquiéres Courthézon Châteauneuf Nombre Lampes 2012 Nombre Lampes 2006 Caderousse Bédarrides

9 3. REPARTITION DU NOMBRE D INTERVENTIONS PAR CORPS DE METIER ET PAR COMMUNE 3.1 ECLAIRAGE PUBLIC Répartition des interventions d'éclairage public Bédarrides % Caderousse 70 8% Sorgues % Châteauneuf 73 8% Courthézon 96 11% Jonquiéres 99 11% Répartition des interventions d'éclairage public en fonction du nombre de foyers lumineux Nombre de lampes Interventions Sorgues Jonquiéres Courthézon Châteauneuf Caderousse Bédarrides

10 3.2 FAUCARDAGE Répartition des interventions de faucardage par communes Sorgues % Bédarrides % Jonquiéres % Caderousse % Châteauneuf 86 9% Courthézon % 3.3 SIGNALISATION Répartition des interventions de signalisation par communes Bédarrides 70 11% Caderousse 62 10% Sorgues % Châteauneuf 64 10% Courthézon 65 11% Jonquiéres 76 12%

11 3.4 TRACTOPELLE Répartition des interventions de tractopelle par communes Bédarrides 5 9% Sorgues 17 32% Caderousse 7 13% Châteauneuf 3 6% Jonquiéres 3 6% Courthézon 18 34% 3.5 VOIRIE Répartition des interventions de voirie par communes Bédarrides % Sorgues % Caderousse 29 2% Châteauneuf 77 6% Jonquiéres 51 4% Courthézon 71 6%

12 4. REPARTION DU TEMPS PASSE PAR INTERVENTION ET PAR COMMUNE 4.1 ECLAIRAGE PUBLIC Répartition des temps passés par commune Eclairage Public Bédarrides 428 h soit 11% Caderousse 231 h soit 6% Châteauneuf 263 h soit 7% Sorgues 2280 h soit 59% Courthézon 358 h soit 9% Jonquiéres 315 h soit 8% 4.2 FAUCARDAGE Répartition des temps passés par commune Faucardage Sorgues 550 h soit 20% Bédarrides 351 h soit 13% Caderousse 447 h soit 17% Jonquiéres 475 h soit 18% Châteauneuf 139 h soit 5% Courthézon 733 h soit 27%

13 4.3 SIGNALISATION Répartition des temps passés par commune Signalisation Bédarrides 229 h soit 10% Sorgues 713 h soit 32% Caderousse 326 h soit 15% Châteauneuf 253 h soit 12% Jonquiéres 429 h soit 19% Courthézon 275 h soit 12% 4.4 VOIRIE Répartition des temps passés par commune Voirie Bédarrides 3648 h soit 26% Sorgues 8193 h soit 59% Caderousse 452 h soit 3% Châteauneuf 606 h soit 4% Courthézon 556 h soit 4% Jonquiéres 493 h soit 4%

14 5. REPARTITION DES INTERVENTIONS PAR COMMUNE 5.1 BEDARRIDES Répartition des interventions Ville de BEDARRIDES Eclairage Public % Voirie % Faucardage % Signalisation 70 9% Tractopelle 5 1% 5.2 CADEROUSSE Répartion des interventions Ville de CADEROUSSE Nettoiement 68 16% Eclairage Public 70 16% Voirie 29 7% Signalisation 62 14% Tractopelle 7 2% Faucardage %

15 5.3 CHATEAUNEUF DU PAPE Répartition des interventions Ville de CHATEAUNEUF du PAPE Voirie 77 26% Eclairage Public 73 24% Signalisation 64 21% Faucardage 86 28% Tractopelle 3 1% 5.4 COURTHEZON Répartition des interventions Ville de COURTHEZON Nettoiement 78 15% Eclairage Public 96 18% Voirie 71 14% Signalisation 65 12% Faucardage % Tractopelle 18 4%

16 5.5 JONQUIERES Répartition des interventions Ville de JONQUIERES Nettoiement 63 14% Eclairage Public 99 21% Voirie 51 11% Signalisation 76 16% Tractopelle 3 1% Faucardage % 5.6 SORGUES Répartition des interventions Ville de SORGUES Eclairage Public % Voirie % Faucardage % Signalisation % Tractopelle 17 1%

17 6. ANALYSE DES DELAIS D INTERVENTION PAR CORPS DE METIERS 6.1 ECLAIRAGE PUBLIC Analyse délais d'intervention Eclairage Public 100% % 80% % % Nombre de BT > à 30 jou 50% 40% Nombre de BT 16 à 30 jo Nombre de BT de 4 à 15 Nombre de bt de 1 à 3 j Nombre de BT le jour m 9 30% % 10% % 6.2 FAUCARDAGE Analyse délais d'intervention Faucardage 100% % 80% % % 3 Nombre de BT > à 30 jours 50% Nombre de BT 16 à 30 jours Nombre de BT de 4 à 15 jours 40% 30% Nombre de bt de 1 à 3 jours Nombre de BT le jour même 20% 3 10% 6.3 TRACTOPELLE % 0

18 Analyse délais d'intervention Tractopelle 100% 90% 80% % % 0 Nombre de BT > à 30 jours Nombre de BT 16 à 30 jours 50% Nombre de BT de 4 à 15 jours Nombre de bt de 1 à 3 jours 40% Nombre de BT le jour même 30% 20% % 1 1 0% SIGNALISATION Analyse délais d'intervention Signalisation 100% % 80% 70% % Nombre de BT > à 30 jours Nombre de BT 16 à 30 jours 50% Nombre de BT de 4 à 15 jours 40% Nombre de bt de 1 à 3 jours Nombre de BT le jour même 30% % 10% 7 0% 6.5 VOIRIE

19 Analyse délais d'intervention Voirie 100% % 80% % % 50% 40% Nombre de BT > à 30 jours Nombre de BT 16 à 30 jours Nombre de BT de 4 à 15 jours Nombre de bt de 1 à 3 jours Nombre de BT le jour même 30% 20% 10% % 6.6 ENSEMBLE DU SERVICE 100% 90% Analyse délais d'intervention tous corps de métiers confondus % 70% 60% Nombre de BT exptionnels (> 60 jours) 50% 40% Nombre de BT longue durée (> à 10 jours) Nombre de BT courants (de 3 à 10 jours) Nombre de BT de courte durée (<à 3jours) Analyse des durées d'intervention 30% 20% 10% 0% Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

20 7. ANALYSE DES TEMPS PASSES EN HEURES PAR CORPS DE METIERS SUR 4 ANS 7.1 BEDARRIDES 4000 Evolution des temps passés en heures par corps de métiers CADEROUSSE Eclairage Public Faucardage Signalisation Tractopelle Voirie 3000 Evolution des temps passés en heures par corps de métiers Eclairage Public Faucardage Tractopelle Signalisation Voirie Nettoiement

21 7.3 CHATEAUNEUF DU PAPE 900 Evolution des temps passés en heures par corps de métiers Eclairage Public Faucardage Tractopelle Signalisation Voirie 7.4 COURTHEZON 4000 Evolution des temps passés en heures par corps de métiers Eclairage Public Faucardage Tractopelle Signalisation Voirie Nettoiement

22 7.5 JONQUIERES Evolution des temps passés en heures par corps de métiers Eclairage Public Faucardage Tractopelle Signalisation Voirie Nettoiement 7.6 SORGUES Evolution des temps passés en heures par corps de métiers Eclairage Public Faucardage Tractopelle Signalisation Voirie

23 BILAN DE L ACTIVITE VOIRIE INVESTISSEMENT ET AU TRAVERS DE LA GESTION DE MAINTENANCE ASSISTEE PAR ORDINATEUR - GMAO MONTANTS ISSUS DE LA GESTION ANALYTIQUE BILAN VOIRIE 2012 BEDARRIDES BT en INTERNE BT en EXTERNE NB BT MO COUT MO COUT STOCK COUT ACHAT NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP , , ,07 0,00 INTER SIGNALETIQUE , , ,65 0, , ,13 INTER HYDRAULIQUE INTER VOIRIE , ,50 362,68 0, , ,95 INTER FAUCARDAGE , ,50 0,00 taux horaire de 76 TTC (20 agent + 56 machine) INTER D'URGENCE INTER MANIFESTATION 6 51, ,00 0,00 0,00 INTER HYDRAUCURAGE , ,88 COUT INTER RADAR GESTION DE TRAFIC ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT , ,78 LUTTE CONTRE LES INONDATIONS , ,50 0,00 0, , ,85 ACHATS FOURNITURES 2 136,11 136,11 FRAIS ELECTRICITE , ,14 ADMINISTRATION GENERAL TOTAL , , ,40 0, , , ,04 COMPARATIF , , ,03 0, , ,42 COMPARATIF , , ,38 0, , ,73 COMPARATIF , , , , , ,40 COMPARATIF , , , , , ,27 COMPARATIF , , ,69 0, , ,07 CADEROUSSE BT en INTERNE BT en EXTERNE NB BT MO COUT MO COUT STOCK COUT ACHAT NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP , , ,78 0,00 INTER SIGNALETIQUE 10 54, ,50 299,89 0,00 INTER HYDRAULIQUE INTER VOIRIE , , ,21 0, , ,84 INTER FAUCARDAGE , ,00 0,00 taux horaire de 76 TTC (20 agent + 56 machine) INTER D'URGENCE INTER MANIFESTATION 2 28,00 868,00 0,00 0,00 INTER HYDRAUCURAGE , ,84 COUT INTER RADAR GESTION DE TRAFIC ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT , ,33 LUTTE CONTRE LES INONDATIONS , ,71 ACHATS FOURNITURES , ,15 FRAIS ELECTRICITE , ,05 ADMINISTRATION GENERAL TOTAL , , ,88 0, , , ,68 COMPARATIF , , ,15 0, , ,98 COMPARATIF , , ,29 0, , ,90 COMPARATIF , , ,19 0, , ,42 COMPARATIF , , ,60 0, , ,52 COMPARATIF , , ,71 0, , ,81

24 CHATEAUNEUF BT en INTERNE BT en EXTERNE NB BT MO COUT MO COUT STOCK COUT ACHAT NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP , , ,32 0,00 INTER SIGNALETIQUE 2 1,00 31,00 0,00 0, , ,63 INTER HYDRAULIQUE INTER VOIRIE , , ,92 0, , ,82 INTER FAUCARDAGE , ,00 0,00 taux horaire de 76 TTC (20 agent + 56 machine) INTER D'URGENCE 2 34, ,00 22,48 0,00 INTER MANIFESTATION 8 65, ,00 0,00 0,00 INTER HYDRAUCURAGE , ,84 COUT INTER RADAR GESTION DE TRAFIC ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT , ,98 LUTTE CONTRE LES INONDATIONS 1 3,00 93,00 0,00 0,00 ACHATS FOURNITURES 1 242,07 242,07 FRAIS ELECTRICITE , ,90 ADMINISTRATION GENERAL TOTAL , , ,72 0, , , ,00 COMPARATIF , , ,75 0, , ,22 COMPARATIF , , ,34 0, , ,67 COMPARATIF , , ,52 0, , ,47 COMPARATIF , , ,82 0, , ,71 COMPARATIF , , ,29 0, , ,16 COURTHEZON BT en INTERNE BT en EXTERNE NB BT MO COUT MO COUT STOCK COUT ACHAT NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP , , ,92 0,00 INTER SIGNALETIQUE 9 40, ,00 696,19 0,00 INTER HYDRAULIQUE 2 4,00 133,00 0,00 0,00 INTER VOIRIE , , ,00 0, , ,72 INTER FAUCARDAGE , ,00 0,00 taux horaire de 76 TTC (20 agent + 56 machine) INTER D'URGENCE INTER MANIFESTATION 10 44, ,00 0,00 0,00 INTER HYDRAUCURAGE , ,62 COUT INTER RADAR GESTION DE TRAFIC ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT 1 1,00 40,00 0,00 0, , ,44 LUTTE CONTRE LES INONDATIONS ACHATS FOURNITURES 1 484,38 648,51 FRAIS ELECTRICITE , ,98 ADMINISTRATION GENERAL TOTAL , , ,11 0, , , ,18 COMPARATIF , , ,92 0, , ,01 COMPARATIF , , ,43 0, , ,63 COMPARATIF , , ,13 0, , ,63 COMPARATIF , , ,00 0, , ,25 COMPARATIF , , ,39 0, , ,42

25 JONQUIERES BT en INTERNE BT en EXTERNE NB BT MO COUT MO COUT STOCK COUT ACHAT NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP , , ,51 0,00 INTER SIGNALETIQUE 10 32, ,00 318,18 0,00 INTER HYDRAULIQUE 2 0,00 0,00 0,00 0,00 INTER VOIRIE , , ,36 0, , ,84 INTER FAUCARDAGE , ,00 0,00 taux horaire de 76 TTC (20 agent + 56 machine) INTER D'URGENCE INTER MANIFESTATION 2 8,00 248,00 0,00 0,00 INTER HYDRAUCURAGE , ,92 COUT INTER RADAR GESTION DE TRAFIC ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT , ,24 LUTTE CONTRE LES INONDATIONS ACHATS FOURNITURES 1 763,05 0,00 FRAIS ELECTRICITE , ,92 ADMINISTRATION GENERAL TOTAL , , ,05 0, , , ,46 COMPARATIF , , ,33 0, , ,36 COMPARATIF , , ,14 0, , ,82 COMPARATIF , , ,70 0, , ,44 COMPARATIF , , ,25 490, , ,74 COMPARATIF , , ,53 0, , ,03 SORGUES BT en INTERNE BT en EXTERNE NB BT MO COUT MO COUT STOCK COUT ACHAT NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP , , ,94 0,00 INTER SIGNALETIQUE 66 97, , ,45 0, , ,28 INTER HYDRAULIQUE , , ,77 0,00 INTER VOIRIE , , ,60 0, , ,45 INTER FAUCARDAGE , ,50 0,00 taux horaire de 76 TTC (20 agent + 56 machine) INTER D'URGENCE 4 72, ,50 0,00 0,00 INTER MANIFESTATION 16 49, ,00 156,38 0,00 INTER HYDRAUCURAGE , ,50 COUT INTER RADAR GESTION DE TRAFIC ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT 2 1,00 40,00 0,00 0, , ,53 LUTTE CONTRE LES INONDATIONS 2 39, ,00 0,00 0, , ,49 ACHATS FOURNITURES , ,79 FRAIS ELECTRICITE , ,61 ADMINISTRATION GENERAL 1 595,84 0,00 TOTAL , , ,14 0, , , ,21 COMPARATIF , , ,05 0, , ,77 COMPARATIF , , ,83 0, , ,92 COMPARATIF , , ,24 0, , ,36 COMPARATIF , , ,18 0, , ,91 COMPARATIF , , ,67 510, , ,58

26 TOTAL VOIRIE BT en INTERNE BT en EXTERNE NB BT MO COUT MO COUT STOCK COUT ACHAT NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP INTER SIGNALETIQUE INTER HYDRAULIQUE INTER VOIRIE INTER FAUCARDAGE taux horaire de 76 TTC (20 agent + 56 machine) INTER D'URGENCE ,00 INTER MANIFESTATION ,00 INTER HYDRAUCURAGE INTER RADAR GESTION DE TRAFIC ,00 ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT , LUTTE CONTRE LES INONDATIONS , ACHATS FOURNITURES FRAIS ELECTRICITE ADMINISTRATION GENERAL COUT TOTAL , , ,30 0, , , ,57 COMPARATIF , , ,23 0, , ,76 COMPARATIF , , ,41 0, , ,67 COMPARATIF , , , , , ,72 COMPARATIF , , , , , ,40 COMPARATIF , , ,28 510, , ,07

27 BILAN VOIRIE INVESTISSEMENT 2012 CADEROUSSE BT en EXTERNE NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP , ,22 INTER SIGNALETIQUE 1 570,46 570,46 INTER HYDRAULIQUE INTER VOIRIE , ,06 INTER FAUCARDAGE INTER D'URGENCE INTER MANIFESTATION INTER HYDRAUCURAGE INTER RADAR GESTION DE TRAFIC INTER BATIMENTS ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT ,08 0,00 LUTTE CONTRE LES INONDATIONS ACHATS FOURNITURES , ,18 FRAIS ELECTRICITE TOTAL , ,92 COMPARATIF ,92 COMPARATIF ,56 COMPARATIF ,97 COMPARATIF ,76 COMPARATIF ,44 BEDARRIDES BT en EXTERNE NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP , ,85 INTER SIGNALETIQUE , ,26 INTER HYDRAULIQUE INTER VOIRIE , ,09 INTER FAUCARDAGE INTER D'URGENCE INTER MANIFESTATION INTER HYDRAUCURAGE INTER RADAR GESTION DE TRAFIC INTER BATIMENTS ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT LUTTE CONTRE LES INONDATIONS , ,15 ACHATS FOURNITURES , ,21 FRAIS ELECTRICITE TOTAL , ,56 COMPARATIF ,51 COMPARATIF ,73 COMPARATIF ,64 COMPARATIF ,24 COMPARATIF ,18

28 CHATEAUNEUF BT en EXTERNE NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP INTER SIGNALETIQUE ,08 466,44 INTER HYDRAULIQUE INTER VOIRIE , ,07 INTER FAUCARDAGE INTER D'URGENCE INTER MANIFESTATION INTER HYDRAUCURAGE INTER RADAR GESTION DE TRAFIC INTER BATIMENTS ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT LUTTE CONTRE LES INONDATIONS , ,86 ACHATS FOURNITURES , ,64 FRAIS ELECTRICITE TOTAL , ,01 COMPARATIF ,35 COMPARATIF ,81 COMPARATIF ,63 COMPARATIF ,57 COMPARATIF ,00 JONQUIERES BT en EXTERNE NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP INTER SIGNALETIQUE , ,40 INTER HYDRAULIQUE INTER VOIRIE , ,22 INTER FAUCARDAGE INTER D'URGENCE INTER MANIFESTATION INTER HYDRAUCURAGE INTER RADAR GESTION DE TRAFIC INTER BATIMENTS ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT ,40 0,00 LUTTE CONTRE LES INONDATIONS , ,12 ACHATS FOURNITURES ,93 626,35 FRAIS ELECTRICITE TOTAL , ,09 COMPARATIF ,86 COMPARATIF ,06 COMPARATIF ,08 COMPARATIF ,79 COMPARATIF ,81

29 SORGUES BT en EXTERNE NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP , ,30 INTER SIGNALETIQUE , ,33 INTER HYDRAULIQUE , ,00 INTER VOIRIE , ,27 INTER FAUCARDAGE INTER D'URGENCE INTER MANIFESTATION INTER HYDRAUCURAGE INTER RADAR GESTION DE TRAFIC INTER BATIMENTS ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT LUTTE CONTRE LES INONDATIONS , ,55 ACHATS FOURNITURES , ,72 FRAIS ELECTRICITE TOTAL , ,17 COMPARATIF ,54 COMPARATIF ,13 COMPARATIF ,99 COMPARATIF ,15 COMPARATIF ,64 TOTAL VOIRIE BT en EXTERNE NB BT COUT ENGAGE COUT PAYE INTER EP , ,37 INTER SIGNALETIQUE , ,93 INTER HYDRAULIQUE , ,00 INTER VOIRIE , ,45 INTER FAUCARDAGE INTER D'URGENCE INTER MANIFESTATION INTER HYDRAUCURAGE INTER RADAR GESTION DE TRAFIC INTER BATIMENTS ELAGAGE ARBRE ALIGNEMENT ,48 0,00 LUTTE CONTRE LES INONDATIONS , ,35 ACHATS FOURNITURES , ,14 FRAIS ELECTRICITE TOTAL , ,24 COMPARATIF ,90 COMPARATIF ,70 COMPARATIF ,82 COMPARATIF ,65 COMPARATIF ,30

30 GESTION DU PARC AUTOMOBILE (72 véhicules tous services confondus)

31

32

33

34 PREDICT En 2012 la à souscris un abonnement auprès de PREDICT. Ce service nous a permis de mettre en place une organisation qui permet d éviter l improvisation et la panique, et qui réduit considérablement les risques. PENDANT Dès les premiers signes d événement à risque, nous sommes contactés par anticipation. Nous sommes informés directement par téléphone, et recevont des avertissements par internet. A tout moment, sur le site PREDICT et WIKIPREDICT, avec nos codes d accès, nous pouvons visualiser et suivre, l évolution de la situation, et des consignes à respecter sur notre Territoire. Une équipe d astreinte, mobilisée 24h sur 24h en PC de crise, répond en temps réel, nous aide à prendre les bonnes décisions et à mettre en œuvre les Plans Communaux de Sauvegarde (PCS) à bon escient. APRES Un débriefing, est organisé afin d évaluer les points qui peuvent nécessiter des améliorations. Et un rapport est émis Au moins une fois par an, une mise à jour du plan d actions est réalisée.

35 DENEIGEMENT Bien que le déneigement reste de la compétence de la police du Maire, il ne s agit pas d un défaut d entretien de la voirie, la assiste les communes dans l action d urgence que représente le déneigement. Ci-après, pour information, l action telle qu elle a eu lieu lors des fortes chutes de neige de Suite aux importantes chutes de neige de janvier 2010 En 2012, des moyens mécaniques et une procédure d action ont été mis en place.

A l extérieur du logement

A l extérieur du logement Travaux et entretien du logement Locataire bailleur, qui fait quoi Locataire / bailleur, qui fait quoi? octobre 00 Fiche n sept. 00 Fiche n A l extérieur du logement 6 3 4 7 5 Fiche n Travaux et entretien

Plus en détail

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité LOT 10 ELECTRICITE INTITULE U Qtité 10.1. DEPOSE 10.1.1. Consignation des installations électriques 10.1.2. Dépose de l'ensemble des installations électriques 10.2. PREPARATION DE CHANTIER 10.2.1. Installation

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

RÉPARATIONS LOCATIVES

RÉPARATIONS LOCATIVES LE GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES Décret Liste non limitative des réparations locatives Décret - du août pris en application de l article de la loi n -0 du décembre tendant à favoriser l investissement

Plus en détail

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr S GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMB QUI FAIT QUOI DANS LOGEMENT? Point par point www.ophmontreuillois.fr Les installations de chauffage en détail Les installations de plomberie en détail Convecteur électrique

Plus en détail

DETAIL ESTIMATIF CABINET ARCHITECTURE AMENAGEMENT BOUBAD SAID AGENCE DE TAROUDANNT. Prix unitaires en hors T.V.A.

DETAIL ESTIMATIF CABINET ARCHITECTURE AMENAGEMENT BOUBAD SAID AGENCE DE TAROUDANNT. Prix unitaires en hors T.V.A. AGENCE DE TAROUDANNT DETAIL ESTIMATIF N Désignations des prestations U Quant 100- GROS ŒUVRE 100.01 Démolution des ouvrages existants Forfait F 1 100.02 Cloisons en briques creuses de 6 trous le métre

Plus en détail

Appartements T2 T3 T4

Appartements T2 T3 T4 Appartements T2 T3 T4 GROS ŒUVRE Terrassements généraux Fondations adaptées en fonction de l étude de sol et calcul Bureau d Étude Technique (BET). Refend séparatif entre logements : B.A. de 18 cm en RDC

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! sommaire Entrée et cuisine... p.- Pièce à vivre... p.- Salle de bain, wc... p.- Immeuble collectif... p. Maison individuelle...

Plus en détail

LISTE DES MARCHES PUBLICS CONCLUS EN 2011 (article 133 du Code des marchés publics) TRAVAUX

LISTE DES MARCHES PUBLICS CONCLUS EN 2011 (article 133 du Code des marchés publics) TRAVAUX CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION DES ILES DE GUADELOUPE LISTE DES MARCHES PUBLICS CONCLUS EN 2011 (article 133 du Code des marchés publics) TRAVAUX MARCHES DE TRAVAUX DE 20 000 A 89 999 EUROS

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.)

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) PROGRAMME DE LA REUNION Objectifs de cette étude Moyens mis en œuvre Programme Coûts Et

Plus en détail

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair LES RÉPARATIONS locatives Le petit mémo pour y voir plus clair En matière de réparations locatives, les obligations du bailleur et celles du propriétaire sont définies par le Décret du 26 aôut 1987 et

Plus en détail

Dossier n 1409 MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS. Architecte ; M. SAMPER Gérard. BET Structure BET GRIF INGENIERIE

Dossier n 1409 MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS. Architecte ; M. SAMPER Gérard. BET Structure BET GRIF INGENIERIE Phase DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MURVIEL-LES-BEZIERS D.C.E. D.P.G.F. LOT N 7. ELECTRICITE LUSTRERIE CHAUFFAGE ELECTRIQUE N : Echelle : Date : 28.05.2015. MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF de mesure hors T.V.A. Hors Taxes 50 - DEMOLITIONS ET DEPOSES Y COMPRIS EVACUATION 50.01 Démolitions et déposes pour l'ensemble du local suivant plans de

Plus en détail

LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT. Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages

LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT. Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages L ÉCOLE : UN ÉQUIPEMENT PUBLIC DE PROXIMITÉ La ville de Paris, comme toutes

Plus en détail

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX SECTEUR AGRICOLE LE PRÊT AGRI-TRAVAUX Le prêt agri-travaux, c est quoi? Le prêt agri-travaux est un prêt délivré par Action logement, qui finance les travaux d'installation ou d'amélioration dans votre

Plus en détail

GSA/RP/04/13 "SERVICE DE GESTION DES INSTALLATIONS DU GSMC" Appel d Offres Restreint. Phase 1 : Candidatures. Annexe I-01 au Cahier des Charges

GSA/RP/04/13 SERVICE DE GESTION DES INSTALLATIONS DU GSMC Appel d Offres Restreint. Phase 1 : Candidatures. Annexe I-01 au Cahier des Charges GSA/RP/04/13 "SERVICE DE GESTION DES INSTALLATIONS DU GSMC" Appel d Offres Restreint Phase 1 : Candidatures Annexe I-01 au Cahier des Charges Caractéristiques Techniques Ref: GSA/RP/04/13-1 Rev 1 Date:

Plus en détail

Service des Systèmes d Informations

Service des Systèmes d Informations Service des Systèmes d Informations Les systèmes d informations représentent les moyens logiciels, matériels, et humains pour permettre aux utilisateurs d'utiliser les ressources informatiques dans le

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION

LE PLAN DE PREVENTION 1 Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Manag ers Association LE PLAN DE PREVENTION Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin particulier. Il

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT Qui fait quoi Guide et démarches La réparation vous concerne? LES DEMARCHES A SUIVRE Faites appel à l entreprise de votre choix et/ou effectuez vous-même

Plus en détail

GUIDE DES REPARATIONS LOCATIVES

GUIDE DES REPARATIONS LOCATIVES GUIDE DES REPARATIONS LOCATIVES Du locataire ou de l'office, qui fait quoi? Qui répare? Qui entretient?? Office 66 - Office Public de l'habitat des Pyrénées-Orientales 7 rue Valette - BP 60440 * 66004

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS 4 th EUROPEAN CONFERENCE ON HEALTHCARE ENGINEERING 51 è JOURNEES D ETUDES ET DE FORMATION IFH 30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS Peut-on externaliser la maintenance des bâtiments et infrastructures techniques

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF / AGENCE ANAPEC REGIONALE FES BOULEMANE. ( R.D.C & MEZZANINE AVEC 4ème ETAGE ) P.U / HT

BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF / AGENCE ANAPEC REGIONALE FES BOULEMANE. ( R.D.C & MEZZANINE AVEC 4ème ETAGE ) P.U / HT BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF / AGENCE ANAPEC REGIONALE FES BOULEMANE PRIX 100- GROS ŒUVRE ( R.D.C & MEZZANINE AVEC 4ème ETAGE ) 101 DEMOLITION, DEPOSE ET EVACUATION A DECHARGE PUBLIC ENS Forfait

Plus en détail

Service des Systèmes d Informations

Service des Systèmes d Informations Service des Systèmes d Informations Les systèmes d informations représentent les moyens logiciels, matériels, et humains pour permettre aux utilisateurs d'utiliser les ressources informatiques dans le

Plus en détail

Exemples d estimations

Exemples d estimations les Rencontres de l Urbanisme 2008 Conseil d architecture d urbanisme et de l environnement Exemples d estimations Hypothèses Tous les coûts de cette étude sont donnés en H.T. Le coût d exploitation est

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! sommaire Entrée et cuisine... p.4- Pièce à vivre... p.-7 Salle de bain, wc... p.8-9 Immeuble collectif... p.10 Maison

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

Aire d Accueil des Gens du Voyage

Aire d Accueil des Gens du Voyage Aire d Accueil des Gens du Voyage edition 2013 3 Cadre légal Sommaire 3 Cadre légal 4 Règlement intérieur 3 Préambule ART. 1 - Situation et implantation de l aire ART. 2 - Obligations réciproques ART.

Plus en détail

Qu est-ce qu un logement décent?

Qu est-ce qu un logement décent? direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d évaluation Qu est-ce qu un logement décent? Que vous soyez propriétaire ou locataire Quelques éléments de réponse... Octobre

Plus en détail

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

04.93.48.68.68. présentation générale. www.algora-environnement.fr

04.93.48.68.68. présentation générale. www.algora-environnement.fr présentation générale La société Algora Environnement propose pour les entreprises, industries, commerces, collectivités, professionnels de l immobilier et particuliers un ensemble de services liés à l

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola 20144 SAINTE LUCIE DE PORTO

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER HOTEL D ENTREPRISES 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) ET 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER PARC D ACTIVITES DES 6 MARIANNE ESCAUDAIN (59) Zone Franche Urbaine Permis de construire obtenu le 10 avril

Plus en détail

GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES

GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES L entretien et les menues réparations dans votre logement Informations données à titre indicatif. Pour plus de précisions, renseignez-vous auprès du personnel de proximité

Plus en détail

Début de la visite : 4h45 Fin de la visite : 7h30

Début de la visite : 4h45 Fin de la visite : 7h30 Le 5 juillet 2015, à 4h45 du matin, les membres du CHSCT du STPP, accompagnés d experts désignés par l administration, ont, à la demande des représentants CGT au CHSCT effectués la visite du garage de

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA GUYANE

DEPARTEMENT DE LA GUYANE DEPARTEMENT DE LA GUYANE MAIRIE DE REMIRE MONTJOLY MARCHE DE TRAVAUX DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF D.Q.E. Travaux de Réhabilitation du logement de fonction du stade Etienne DORLIPO LOGEMENT DE FONCTION

Plus en détail

Entretien du logement

Entretien du logement Entretien du logement Le locataire s engage à tenir les lieux loués en parfait de la location. CONSEILS D ENTRETIEN UTILISATION DES FENÊTRES ET BALCONS Il est interdit de planter des arbres (manguier,

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique

TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique Paris, le 4 mars 2014 TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique L administration fiscale a publié au BOFIP en date du 25 février 2014 ses commentaires sur la TVA à 5,5 % sur

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT O.P.A.H. multisites de la CCPRO, présentation de la démarche Dans le cadre de son Programme Local de l Habitat, la CCPRO a lancé,

Plus en détail

Avril 2013 Page 1 sur 11 Commune de Brou sur Chantereine

Avril 2013 Page 1 sur 11 Commune de Brou sur Chantereine Accusé de réception Ministère de l intérieur 68488330 Acte Certifié exécutoire Envoi Préfecture : 03/07/2013 Réception Préfet : 03/07/2013 Publication RAAD : 03/07/2013 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MARCHE

Plus en détail

Le service d appels d offres

Le service d appels d offres Le service d appels d offres Demande de devis Le site Mon-immeuble.com vous propose un service d appels d offres accessible par le menu «Appels d offres». Ce service est réservé aux membres du Club MI

Plus en détail

PROGRAMME D INVESTISSEMENT * * *

PROGRAMME D INVESTISSEMENT * * * PROGRAMME D INVESTISSEMENT * * * PALAIS ACROPOLIS 1 PRESENTATION DU PROGRAMME Généralités : Le programme d investissement concerne la réalisation de travaux permettant de garantir la pérennité des ouvrages,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESIGNATION Prix Option Montant total 1. COURANTS FORTS - COURANTS FAIBLES - VDI Plus value pour l'option réalisation d'un percement 2. CLIMATISATION - PLOMBERIE

Plus en détail

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN La distribution de gaz naturel et d électricité en France depuis le 1er janvier 2008 24 avril 2008 2 Un service commun

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines :

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines : Diagnostic Gaz Application du diagnostic selon les domaines : Tuyauteries fixes Organe de coupure supplémentaire GPL en récipient Robinet de commande d appareil Les lyres GPL Volume, Ouvrant Ventilation

Plus en détail

Construire & Vivre. Appels d offres à venir Planning prévisionnel. habitat 76, premier bailleur social de Seine Maritime

Construire & Vivre. Appels d offres à venir Planning prévisionnel. habitat 76, premier bailleur social de Seine Maritime Construire & Vivre Appels d offres à venir Planning prévisionnel habitat 76, premier bailleur social de Seine Maritime En savoir plus... www.habitat76.fr - Espace Partenaires 0 811 020 076 3 ème trimestre

Plus en détail

VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS

VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS INTRODUCTION Ce document est une check-list des choses à vérifier lorsque l on reçoit un appartement en VEFA (donc sur plan). AFFAIRES A APPORTER : 1stylo 1bloc dur

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Collecte et valorisation des déchets dans le pays de Gex Permis de construire Édition 2013 Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Prévoir la voirie, les équipements et les zones

Plus en détail

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire «La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON Descriptif commercial sommaire A) CARACTERISTIQUES GENERALES 1. Gros Œuvre Infrastructure : - Implantation. - Fouilles en rigoles pour fondations.

Plus en détail

Qui a la charge de l entretien

Qui a la charge de l entretien Toute transformation (clôtures, portails et abris de jardin soumis à accord de la commune, changement de sol, démolition de cloisons, modifications d appareil sanitaire, etc.) doit préalablement faire

Plus en détail

Aséo. 2, rue Jean Perrin 14460-Colombelles. www.aseo.fr. Tél : 02 31 35 74 20-Fax : 02 31 35 74 22

Aséo. 2, rue Jean Perrin 14460-Colombelles. www.aseo.fr. Tél : 02 31 35 74 20-Fax : 02 31 35 74 22 FACILITY MANAGEMENT Aséo 2, rue Jean Perrin 14460-Colombelles Tél : 02 31 35 74 20-Fax : 02 31 35 74 22 www.aseo.fr SOMMAIRE PRESENTATION DE LA SOCIETE ASEO... 3 PRESTATIONS FACILITY MANAGEMENT... 4 1.1

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

- Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1

- Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1 - Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1 - Faire appel au professeur dès que cela te semble nécessaire - Remplir le tableau

Plus en détail

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE LORRAINE BORDEREAU DESCRIPTIF QUANTITATIF formant D.P.G.F. LOT N 3 : ELECTRICITE - ECLAIRAGE MAITRE DE L'OUVRAGE CONTROLEUR TECHNIQUE ET COORDONNATEUR SPS

Plus en détail

CONSTAT D'ETAT DES LIEUX ENTRANT Dressé contradictoirement entre les soussignés

CONSTAT D'ETAT DES LIEUX ENTRANT Dressé contradictoirement entre les soussignés CONSTAT D'ETAT DES LIEUX ENTRANT Date : Dressé contradictoirement entre les soussignés Etabli par non renseigné EDL CB REUNION 1C Rocade de l'oasis Résidence Le Lotus Bleu, Appt 29 97400 SAINT DENIS Tel

Plus en détail

1..LOGICIEL ATAL... 3

1..LOGICIEL ATAL... 3 Gestion des Demandes & Interventions des Services Techniques GGEESSTTI IONN DDEESS DDEEMAA NNDDEESS && I NNTTEERRVVEENNTTI IONNSS 1..LOGICIEL ATAL... 3 2. MODULARITE ET INTEGRATION... 4 2.1. E-ATAL...

Plus en détail

ANNEXE 1 - LISTE DES PRESTATIONS

ANNEXE 1 - LISTE DES PRESTATIONS ANNEE 1 - NETTOYAGE COURANT VIDAGE ET ESSUYAGE HUMIDE DES CORBEILLES ESSUYAGE DES BUREAU ET TABLES ESSUYAGE DES OBJETS MEUBLANTS ESSUYAGE DES OBJETS MEUBLANTS DANS PC SECURITE DANS SAS ACCES A COUR ESSUYAGE

Plus en détail

Compétence éclairage public

Compétence éclairage public Compétence éclairage public Réunion d information Compétence éclairage public Les communes concernées Transfert global de la compétence éclairage : Travaux Maintenance Mise à jour de la base de données

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

Prestations Menuiseries intérieures

Prestations Menuiseries intérieures Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Menuiseries intérieures Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

M. PATROUIX Robert M. TRYMBULAK Michael. M. RIGOLI Alain Les copropriétaires.

M. PATROUIX Robert M. TRYMBULAK Michael. M. RIGOLI Alain Les copropriétaires. Sigean le, mercredi 2 novembre 2012 Note Rédaction Jean Claude GOUZÈNE M. FIAMAZZO Bruno, Président du conseil syndical À Copie M. PATROUIX Robert M. TRYMBULAK Michael M. RIGOLI Alain Les copropriétaires.

Plus en détail

1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier

1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier EXEMPLE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Collection les Essentiels Fiche n 20 - Septembre 2012 1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE 1.1 Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier Total

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P AMIENS AMENAGEMENT ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER GENERALITE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P AMIENS AMENAGEMENT ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER GENERALITE ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER. MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître de l Ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT Objet du marché : ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN NOTICE DESCRIPTIVE I CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE 1.1 - INFRASTRUCTURE 1.1.1 - Fondations Les

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010)

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010) Département des finances, des institutions et de la sécurité Service cantonal des contributions Section des personnes physiques Departement für Finanzen, Institutionen und Sicherheit Kantonale Steuerverwaltung

Plus en détail

CONDITIONS CONTRACTUELLES D ADHESION AU SERVICE QUALIDEVIS.COM DE LA SOCIETE LINKEO

CONDITIONS CONTRACTUELLES D ADHESION AU SERVICE QUALIDEVIS.COM DE LA SOCIETE LINKEO CONDITIONS CONTRACTUELLES D ADHESION AU SERVICE QUALIDEVIS.COM DE LA SOCIETE LINKEO 1 ) PRESENTATION DE LA SOCIETE ET DU SERVICE SOUSCRIT Linkeo est une agence indépendante de communication globale, plus

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

LOGEMENT INDIVIDUEL 1ER SEUIL DE BONIFICATION (2 500 PAR LOGEMENT)

LOGEMENT INDIVIDUEL 1ER SEUIL DE BONIFICATION (2 500 PAR LOGEMENT) LOGEMENT INDIVIDUEL 1ER SEUIL DE BONIFICATION (2 500 PAR LOGEMENT) Portes avec ouverture vers l'extérieur Portes : pose de poignées droites recourbées vers l'intérieur (en forme de "bec de canard") Éviter

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE Communauté de Communes Entre Thue et Mue 8 avenue de la Stèle 14740 Bretteville l'orgueilleuse CONSTRCTION D'NE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE Commune de Saint-Manvieu-Norrey DCE Octobre

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières Curage hydrodynamique du réseau intérieur ORIGINAL SOMMAIRE 1. OBJET DU MARCHE 1 2. NATURE DES INSTALLATIONS 1 3. NATURE DES PRESTATIONS 2 3.1. Consistance des

Plus en détail

D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S

D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ DE L EURE GUIDE D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S S O M M A I R E 1. LES PRINCIPES GÉNÉRAUX 4 DE LA MAÎTRISE D

Plus en détail

Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment 35 18021 BOURGES CEDEX

Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment 35 18021 BOURGES CEDEX CCTP Maintenance et Exploitation EP Marché 2011 / 2013 «RÉSEAUX D ÉLECTRICITÉ ET D ÉCLAIRAGE PUBLIC : TRAVAUX ET PRESTATIONS DE SERVICES» CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) : MAINTENANCE

Plus en détail

DESCRIPTIF - TABLEAU Ia LOCAUX DE TRAVAIL ET CIRCULATIONS

DESCRIPTIF - TABLEAU Ia LOCAUX DE TRAVAIL ET CIRCULATIONS Institu : Parlement européen DESCRIPTIF - TABLEAU Ia LOCAUX DE TRAVAIL ET CIRCULATIONS DEFINITION ET FREQUENCE DE NETTOYAGE HORAIRE DES PRESTATIONS* : 07h30 à 9h30 (2 heures effectives) * les mardi, jeudi

Plus en détail

Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions

Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions Réunion préfectorale du 7 décembre 2011 DREAL Languedoc Roussillon Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages et ses évolutions Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT CONVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY ET LA SELA POUR LA GESTION DE LA COPROPRIETE DU BATIMENT SITUE TERRASSES DE LA CHESNAIE 44170 NOZAY 1 /7 ENTRE LES SOUSSIGNEES : La Communauté

Plus en détail

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc Le ROL est un document à usage des intervenants de terrain non techniciens du bâtiment.

Plus en détail

Référentiel Handicap. Référentiel Handicap. 2 e seuil de bonification. Logement collectif neuf. Logement individuel neuf

Référentiel Handicap. Référentiel Handicap. 2 e seuil de bonification. Logement collectif neuf. Logement individuel neuf 2 e seuil de bonification page 1/5 identification du/des logement(s) concerné(s) Nom du bailleur Nom de l opération Logement individuel neuf Adresse de l opération Référence du/des logement(s) concerné(s)

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster Villa de style classique à Bourglinster page 1 de 19 A. INFORMATIONS GENERALES 1. SITUATION L'immeuble construit en 2005 est érigé sur un terrain situé 11a, rue d'imbringen à L-6162 Bourglinster. La place

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE MARINADOUR 25 Allées Marines 64100 BAYONNE NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Bâtiment B2 Edition du 27/06/2013 Page 1 sur 9 A/ APPARTEMENTS Gros œuvre : 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations des

Plus en détail