Accompagnement à la mise en œuvre de services de télésanté et de téléservices médico-sociaux sur le territoire de Figeac

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accompagnement à la mise en œuvre de services de télésanté et de téléservices médico-sociaux sur le territoire de Figeac"

Transcription

1 Accompagnement à la mise en œuvre de services de télésanté et de téléservices médico-sociaux sur le territoire de Figeac Rapport de fin de phase 1 (DIAGNOSTIC) : Etude de l existant et identification de la problématique Territoire de Figeac CATEL - TAM Télésanté Fin de phase 1 (Diagnostic) Document version 7 du 05/07/2010 Phase 1 : Répertorier les outils existants sur le territoire et leur utilisation ; Analyser les spécificités géographiques et les particularités physiques du territoire en terme de déplacements et d accessibilité au réseau ; Identifier les besoins, attentes et réticences des professionnels ; des établissements sanitaires et des associations présentes sur le territoire pouvant participer au projet. 1 / 45

2 SOMMAIRE Introduction...3 I. ETUDE DE BESOINS DES PROFESSIONNELS DE SANTE ET PLAN D ACTIONS POUR LA MISE EN ŒUVRE DE SERVICES DE TELESANTE SUR SON TERRITOIRE...4 I.1. Présentation du projet territorial du plan de santé globale du pays de figeac et du projet européen RESATER...4 I.1.1. Le projet territorial de santé globale...4 I.1.2. Le projet européen RESATER...5 I.2. Présentation de l accompagnement à la mise en œuvre de services de télémédecine sur le territoire de Figeac...6 I.2.1. Les objectifs de cet accompagnement...6 I.2.2. Le contenu et le planning...7 I.2.3. Les maîtres d œuvre : le réseau de compétences en télésanté CATEL...7 I.2.4. Les maîtres d œuvre : TAM Télésanté II. ETUDE DE L EXISTANT, DU CONTEXTE ET DE L ENVIRONNEMENT II.1. Territoire concerne et contexte (démographique, sanitaire, ) II.1.1. Le Territoire de Figeac II.1.2. Les instituts de formation aux professions de santé II.1.3. Le Schéma Régional d Organisation Sanitaire II.2. Etat des lieux des infrastructures II.2.1. Les réseaux haut-débit II.2.2. Les équipements de visioconférence II.2.3. La téléphonie mobile II.2.4. La messagerie sécurisée II.3. Ce qui se contruit déjà en matière de télésanté en région MIDI-PYRENEES II.3.1. Réseaux de télésanté en II.3.2. Le réseau de télémédecine régional de Midi-Pyrénées II.3.3. Le système de téléconsultation implanté à la Maison de retraite Les Ségalines (La Tronquière) II.3.4. L extranet du laboratoire d analyses médicales de Figeac II.3.5. Le dossier unique d inscriptions (DUI) toulousain III. IDENTIFICATION DE LA PROBLEMATIQUE III.1. Les champs de la télésanté III.2. Les aspects législatifs III.3. Les aspects juridiques III.3.1. Les actes de la télémédecine reconnus III.3.2. Les problématiques juridiques à respecter III.4. Les aspects économiques et financiers III.5. Les aspects organisationnels III.6. Les aspects déontologiques III.7. Les aspects politiques : les 15 recommandations du rapport de la Mission Télésanté du Député Pierre LASBORDES IV. IDENTIFICATION ET RECHERCHE D UTILISATEURS POTENTIELS DE SERVICES DE TELESANTE ET DE TELESERVICES MEDICO-SOCIAUX, DE LEURS HABITUDES IV.1. Tableau des fiches entretien : Identificiation des acteurs, analyse des besoins et des attentes IV.2. Synthèse des premiers besoins exprimés V. CONCLUSION PRELIMINAIRE DE FIN DE PHASE 1 ET DE DEBUT DE PHASE VI. ANNEXES : QUESTIONNAIRES RETOURNES PAR LES PROFESSIONNELS DE SANTE / 45

3 INTRODUCTION La télésanté, en tant qu application émergente des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) appliquées à la santé, possède un champ d application vaste. Ses enjeux sont multidisciplinaires. La télésanté induit de nombreux changements et offre de nombreux atouts : pour les professionnels de santé, pour les patients, mais aussi pour le système de santé. L existence de la télésanté est déjà réelle et son développement inéluctable. Les industries spécialisées sont prêtes à accélérer les développements nécessaires à un véritable déploiement. Le Projet territorial de santé globale du Pays de Figeac, lancé en 2009, répond au besoin d une dynamique globale d amélioration de l attractivité du territoire. Le plan d actions du Projet territorial de santé est issu d une large concertation, menée de 2007 à 2008, entre les professionnels de santé, les élus et des représentants de la société civile. De cette concertation, les acteurs de la santé ont exprimé des besoins de plus en plus conséquents en matière d accès et de permanence des soins. Le territoire manque de professionnels de la santé spécialistes et généralistes ainsi que d infrastructures accessibles de manière cohérente et adaptée au bassin de vie. Ces constats sont bien connus des acteurs du territoire sur lequel porte cet accompagnement qui, comme cela est exprimé dans le cahier des charges proposé par le Maître d ouvrage, l Association pour le développement du Pays de Figeac, souhaitent «dans le cadre des projets engagés et pour répondre aux problèmes de santé liés à la ruralité», favoriser «l implantation et l utilisation de la télémédecine» sur le territoire de Figeac Cette première phase de l accompagnement collectif à la mise en œuvre de services de télémédecine sur le territoire de Figeac a permis une analyse des pratiques et des besoins en télémédecine sur le territoire. Dans une première partie le projet de mise en œuvre de services de télémédecine est rappelé. Dans une deuxième partie, une étude de l existant est décrite. Dans une dernière partie, une première analyse des besoins et attentes des acteurs identifiés est présentée. 3 / 45

4 I. ETUDE DE BESOINS DES PROFESSIONNELS DE SANTE ET PLAN D ACTIONS POUR LA MISE EN ŒUVRE DE SERVICES DE TELESANTE SUR SON TERRITOIRE I.1. PRESENTATION DU PROJET TERRITORIAL DU PLAN DE SANTE GLOBALE DU PAYS DE FIGEAC ET DU PROJET EUROPEEN RESATER I.1.1. Le projet territorial de santé globale Le Projet territorial de santé globale du Pays de Figeac, lancé en 2009, répond au besoin d une dynamique globale d amélioration de l attractivité du territoire. Le plan d actions du Projet territorial de santé est issu d une large concertation, menée de 2007 à 2008, entre les professionnels de santé, les élus et des représentants de la société civile. La réflexion s est structurée autour de trois problématiques : le contexte local particulier de vieillissement de la population, la préoccupation concernant l évolution de la démographie médicale, notamment en médecine générale, et la question du taux de fuite des patients du bassin vers d autres établissements de santé que ceux du Figeacois. Sur ce dernier sujet, de nombreuses hypothèses ont été élaborées pour expliquer ce phénomène. Elles convergent toutes vers le constat d un déficit de connaissance, de communication, voire parfois de confiance entre praticiens et entre praticiens et patients. Le but de ce Projet territorial est donc de renforcer la visibilité et la dynamique de l offre de santé sur le territoire dans les années à venir pour assurer son adéquation au contexte local, en s appuyant sur la mobilisation des acteurs. Le nombre important de personnes ayant participé aux réunions (jusqu à 45 personnes dans un des groupes de travail) témoigne de l intérêt des thèmes abordés pour ces acteurs et de l importance qu ils ont accordée aux réflexions et projets en cours. Ainsi, le rapport final du Projet territorial de Santé globale dégage deux axes de santé à améliorer sur le territoire de Figeac : les relations entre médecine de ville et hôpital, l environnement médico social des personnes âgées. Six actions ont été avancées par l ensemble des acteurs associés au Projet territorial de santé globale : 1. Valoriser les capacités d accueil du territoire ; 2. Accueillir les personnes âgées souffrant de troubles du comportement et les personnes âgées vieillissantes ; 3. Développer les pratiques coopératives entre les professionnels de santé du territoire, libéraux et hospitaliers ; 4. Développer les pratiques coopératives en médecine libérale ; 5. Communiquer auprès de la population, des élus et des professionnels de santé du territoire ; 6. Former les professionnels du territoire. 4 / 45

5 Pour mener à bien ce Projet territorial, un animateur Santé assure depuis fin 2009 le suivi de la mise en oeuvre des actions (y compris par la mise en place d'outils méthodologiques de conduite et de réalisation du projet) et l'interface entre les acteurs de terrain et les institutions. (Source : Rapport de Santé globale du territoire : figeac.fr/files/peq/les_projets_de_pays/attractivite_du_territoire/projet-territorial- RF pdf) I.1.2. Le projet européen RESATER Le Pays de Figeac est un des six partenaires du projet «RESATER-SUDOE» REseau de SAnté et TElémédecine en zones Rurales, inscrit au programme opérationnel de coopération territoriale INTERREG IVB SUDOE priorité III - (axée sur l accessibilité des territoires de l espace SUDOE) dont les activités se déroulent de juin 2009 à décembre Le Pays de Figeac est responsable du groupe de tâches n 2 : «Analyser les systèmes d'organisation opérationnels sur les territoires : Identifier les spécificités et les compétences» ; et a pour mission d organiser cette partie du projet correspondant à l analyse des situations. Le pays de Figeac est donc maître d ouvrage, pour l ensemble des partenaires, de cette mission d étude : Analyse comparée des environnements juridiques et sanitaires (médicaux) de la zone SUDOE et des situations locales des partenaires du projet REseau de SAnté et TElémédecine en zones Rurales. Cette coopération transnationale est désormais rendue possible grâce aux actions structurantes conduites ces dernières années par les 6 territoires locaux : «Les 6 partenaires du projet ont initié une réflexion ou développé des réseaux d acteurs sur des bassins de vie de 20 à habitants, avec des publics-cibles larges (dépendance, Dossier Médical Personnalisé (DMP), Hospitalisation à Domicile (HAD), maisons médicales dans le Couserans, réhabilitation neuropsychologique à Zamora (INTRAS)). Cette diversité permet de construire une approche structurante souple et applicable à des situations variées qui reflètent les différences d approches et les inégalités de situations entre les territoires ruraux du SUDOE.» On mesure dès lors l intérêt pour le Pays de Figeac de conduire cette mission qui s inscrit dans le cadre des activités locales du GT 2 (groupe de tâches N 2) du projet SUDOE RESATER afin de mieux identifier les besoins en télémédecine des professionnels de son territoire et de proposer des plans d actions. 5 / 45

6 I.2. PRESENTATION DE L ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE DE SERVICES DE TELEMEDECINE SUR LE TERRITOIRE DE FIGEAC I.2.1. Les objectifs de cet accompagnement L objectif stratégique de cette mission est d «IDENTIFIER LES BESOINS EN TELEMEDECINE DES PROFESSIONNELS DE SANTE DU TERRITOIRE DE FIGEAC ET DE PROPOSER DES PLANS D ACTIONS» dans le cadre des activités locales du GT 2 du projet SUDOE RESATER. Les objectifs opérationnels de cette mission sont de : A. Diagnostiquer l existant (outils et leur utilisation, spécificités géographiques et particularités physiques du territoire) et identifier les besoins, attentes et réticences des acteurs pluridisciplinaires concernés (professionnels et établissements de santé, associations, ) ; B. Préconiser des services et outils de télésanté à utiliser ; C. Elaborer un plan d actions à mettre en œuvre sur le Pays de Figeac. Actions envisagées : Animer les réseaux médicaux, médico-sociaux et sanitaires du territoire, sous forme de groupes de travail ; Produire un diagnostic partagé des besoins organisationnels et des outils TIC existants et souhaités utiles au travail en réseau dans le champ médical, médico-social et sanitaire ; Proposer des solutions de télésanté adaptées aux structures, pouvant être déployées à différentes échelles de temps, sous forme d un programme d actions opérationnelles et chiffrées ; Accompagner les structures pour la mise en œuvre opérationnelle de ces solutions de télésanté (montage de partenariats et constitution de dossiers de demande de subventions) Mutualisation des moyens : Le principe de mutualisation de moyens régit le projet d extension puisque le Pays de Figeac peut profiter de la dynamique instaurée par le projet territorial de santé globale validé en comité de pilotage le 26 septembre 2008 et de celle initiée en matière de télésanté par le projet RESATER-SUDOE en termes de : Mobilisation d acteurs ; Recours à une prestation externe ; Gestion de projet par l Association pour le développement du Pays de Figeac. 6 / 45

7 I.2.2. Le contenu et le planning Cet accompagnement a été confié à l association CATEL Réseau, qui travaille en complémentarité avec TAM Télésanté. Elle comprendra, conformément au cahier des charges, quatre phases distinctes qui s intègreront obligatoirement dans le cadre des exigences de l Association pour le développement du Pays de Figeac, selon le calendrier suivant : COMMANDE DE L ACCOMPAGNEMENT PAR LA MAITRISE D OUVRAGE PHASE 1 : DIAGNOSTIC PHASE 2 : PRECONISATIONS PHASE 3 : PLAN D ACTIONS DIAGNOSTIC DE L EXISTANT ; ETUDE DES BESOINS, ATTENTES ET RETICENCES DES ACTEURS (AVEC RENCONTRES PHYSIQUES OU TELEPHONIQUES) ; 1 ER COMITE DE PILOTAGE (FIXE LE 05 JUILLET 2010) PRECONISATIONS DE SERVICES ET OUTILS DE TELESANTE A UTILISER ; REALISATIONS DES ENQUETES NECESSAIRES DEUX REUNIONS DE TRAVAIL AVEC QUELQUES ACTEURS DU TERRITOIRE, RENCONTRE DES ACTEURS TECHNIQUES ET FINANCIERS ETABLIR DES RECOMMANDATIONS ; STRUCTURER CES RECOMMANDATIONS ET ETABLIR UNE SYNTHESE ; COMITE DE PILOTAGE FINAL Avant le 6 avril 2010 Du 9 avril 2010 au 5 juillet 2010 Du 6 juillet 2010 au 23 juillet 2010 Du 24 juillet 2010 au 30 septembre 2010 TRANSVERSAL GESTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE Du 9 avril 2010 au 30 septembre 2010 I.2.3. Les maîtres d œuvre : le réseau de compétences en télésanté CATEL I Présentation et missions Le CATEL est un réseau national de compétences en Télésanté, qui regroupe près de 615 membres (au sein de plus de 200 organismes) et plus de acteurs. Il a été créé en 1997 dans le cadre du développement exponentiel des TIC associées à la santé et se compose d acteurs pluridisciplinaires (professionnels de santé, entreprises, scientifiques, institutionnels et collectivités territoriales, associations/usagers). 7 / 45

8 Fig.1. Schéma décrivant le réseau des acteurs de la télésanté du CATEL depuis sa création en 1997 En outre, le CATEL possède de nombreux relais régionaux et est en relation avec les différentes institutions nationales (Ministères, associations, fédérations), mais aussi internationaux (francophones notamment). Il est ainsi depuis Octobre 2006 membre national de l International Society for Telemedecine and ehealth (ISfTeH) et y représente la France. A dessein, le CATEL répond à cet objectif selon 3 axes : 1. Organisation de lieux d échanges d expériences : la Journée TELESANTE annuelle depuis 2000 ; les Groupes de Réflexion et de Formation depuis 2003 ; Participation à des manifestations de télésanté en tant qu organisateur/partenaire/contributeur ; 2. Veille technologique et transfert de connaissances : un site Internet (plus de articles), une Lettre de Veille Télésanté mensuelle, un Flash Infos (depuis 2004), des Dossiers Thématiques, les Cahiers de la Télésanté (depuis 2007), ; 3. Accompagnement collectif de projets innovants (depuis 2003) : actions collectives auprès de porteurs de projets (expertise, conseil, assistance à maîtrise d ouvrage) ; aide au développement et à la mise en œuvre de services de télésanté. I Intervenants Son objectif : contribuer au développement et à la promotion de la Télésanté dans sa définition la plus large («Activités, services et systèmes liés à la santé, pratiqués à distance au moyen des TIC, pour les besoins planétaires de promotion de la santé, des soins et du contrôle des épidémies, de la gestion et de la recherche appliquées à la santé : télé-éducation, télémédecine, télématique (activités, services et systèmes) pour la recherche médicale, la gestion et la formation, télématique pour la gestion des services de santé» - OMS, 1997). Au sein du CATEL, la réalisation de cet accompagnement sera conduite par : Pierre TRAINEAU, Directeur Général : o Ingénieur 10 années en informatique industrielle et intelligence artificielle ; o Référent prospective et stratégie collective ; o Intervient dans le domaine de la télésanté depuis 1997 ; o Emergence et pilotage de projets de télésanté, définition des orientations stratégiques ; o Coordination, animation des actions collectives pour le développement de la télésanté. 8 / 45

9 Jean Baptiste LAVAULT, Directeur de projets télésanté : o Ingénieur en Technologies de l Information pour la Santé (informatique et instrumentation pour la santé) ; o Référent formalisme, gestion et structuration des données ; o Accompagnement technique, méthodologique et organisationnel de projet R&D et télésanté depuis 3 ans ; o Veille technologique et stratégique télésanté ; o Gestion et administration du portail ; o Intervention, formation et prospection (relances, actions de communication, clients nouveaux, ) ; o Détection et mise en œuvre de nouveaux services (formation, publication, etc ). Nathalie de SERVIGNY : o Assistante de Direction depuis 15 ans, travaillant dans le domaine de la télésanté depuis 8 ans ; o Responsable administrative, juridique, financière et ressources humaines ; o Comptabilité générale, analytique et gestion commerciale des clients ; o Chargée des relations internationales ; o Suivi des accompagnements de projets. Ils sont assistés de : Fabienne MARECHAL : o Ingénieur TIC & Santé ; o Accompagnement technique, méthodologique et organisationnel de projet R & D et télésanté depuis plus de 2 ans ; o Veille technologique et stratégique télésanté sur ; o Intervention, formation et prospective ; o Référent en matière de projets européens. Guillaume JAN : o Directeur de projets téléservices ; o Ingénieur en informatique et réseau ; o Accompagnement technique, méthodologique et organisationnel de projet R & D dans le domaine des téléservices depuis 8 ans ; o Veille technologique TIC, publication et animation du portail ; o Intervention, formation et coordination recherche-industrie ; o Référent systèmes d information / réseau. Cécile ROSTIN / Stéphanie BALIAN : o Chargée des relations avec les membres (écoute/analyse des besoins, promotions des services : rencontres, portail et accompagnement, adhésions) depuis 4 ans ; o Organisation et promotion de la Journée Interrégionale de Télésanté, des Groupes de Réflexion et de Formation, des Conseils d Administration et Assemblées Générales ; o Proposition d évolutions ou de mises en place de nouveaux services ; o Référente communication, marketing ; o Prospection, administration, publication (cahiers, articles). En outre, les compétences de l ensemble du réseau pluridisciplinaires d experts du CATEL (Association CATEL Réseau), soit plus de 985 membres actifs et près de contacts pourront être sollicitées pour répondre aux besoins de l accompagnement. 9 / 45

10 I.2.4. Les maîtres d œuvre : TAM Télésanté I Présentation et missions Entreprise spécialisée dans la recherche et développement de solutions innovantes pour la santé et la télémédecine. TAM télésanté intervient depuis 15 ans sur des sujets de télésanté en développant des dispositifs médicaux et a obtenu la certification ISO pour la fabrication de ces produits. Au cours des différents projets aussi bien nationaux qu européens que TAM télésanté a à son actif, elle a su forger à la fois des compétences et un réseau. Tam télésanté a participé à de nombreuses publications scientifiques sur le sujet de la télésurveillance de l insuffisance cardiaque à domicile (EPICT) et sur la télésurveillance de l hypertension artérielle chez la femme enceinte (Evalink). I Intervenants Au sein de TAM Télésanté, la réalisation de cet accompagnement sera conduite par : Docteur Jean-luc WEBER, Directeur de TAM-Télésanté o Gérant de TAM Services sarl o Président de Soft Telemonitoring o Ingénieur : Ecole Nationale Supérieure d ingénieur en Aéronautique ( ) o Docteur en médecine : Faculté de médecine de Toulouse ( ) o Docteur es sciences : Micro-électronique CNRS (1984) o Assistant de Physiologie Humaine (1983) EXPERTISE : Le Docteur jean-luc Weber a une double formation de médecin praticien et d ingénieur (Sup-aéro). Après un thèse sur des microcapteurs pour l analyse de la marche, il a passé 14 ans dans une société d ingénierie où il a animé le département biomédical (Bertin ingénierie). Expert à la commission européenne dans le domaine de la Télésanté, il participe aux programmes d orientation du 7eme PCRD de la commission européenne sur les textiles intelligents et capteurs biomédicaux flexibles. En 1995, il crée sa propre société : TAM-Télésanté dont l objectif est de déployer des services opérationnels de téléassistance médicale aux patients vivant à domicile en centre de long séjour ou en situation à risque. Actuellement, Jean-luc Weber président de TAM-Group est par ailleurs expert à la CEE dans le secteur de l innovation biomédicale, Secrétaire général de la Société Européenne de Télémedecine ; Secrétaire général du CATEL et membre de l American Telemedecine Association. Il a à son actif le transfert de différentes technologies biomédicales vers l industrie (implants cochléaires, moniteur de perfusion, telemonitoring, surveillance de pathologie chroniques). TAM-Group a participé aux projets Nationaux (ANR) : EPICT (Etude de la Prise en charge de L Insuffisance Cardiaque par Telemedecine), EVALINK (Télésurveillance médicale de la jeune femme enceinte à domicile), Européen(FP6) FEST (Framework for a European Strategy in Telemedecine) et industrialise en 2009 des Vêtements de Télésurveillance médicale nomades (Chausson BBA/Néonat.). Le docteur Jean-luc weber pratique régulièrement la médecine générale et est animé par une volonté de proposer des technologies améliorant l efficacité de la prise en charge médicale de terrain. Renaud Monbeig, Ingénieur généraliste o Ecole d Ingénieur en Génie des Systèmes Industrielles La Rochelle EXPERTISE : Renaud Monbeig a assuré pendant 11 ans le suivi et la gestion des projets dans une société spécialisée dans le courrier industriel ou il occupait le poste de responsable du développement. Il a rejoint depuis plus de deux ans l équipe de Tam Télésanté et est responsable de la partie télé-capteur dont il gère l équipe. Il a en particulier en charge le développement du Pressolink, utilisé dans le cadre d études cliniques à l Hôpital Européen Georges Pompidou, et au quotidien au service Hypertension Arterielle de ce même hôpital. 10 / 45

11 II. ETUDE DE L EXISTANT, DU CONTEXTE ET DE L ENVIRONNEMENT II.1. TERRITOIRE CONCERNE ET CONTEXTE (DEMOGRAPHIQUE, SANITAIRE, ) Cette partie a pour objectif de dresser autant que possible, un portrait synthétique du territoire du Pays de Figeac, de la population couverte, de l organisation sanitaire et de la formation. L analyse des caractéristiques d un territoire constitue en effet un prémisse indispensable à la mise en œuvre de services de télésanté. II.1.1. Le Territoire de Figeac L accompagnement collectif mené se situe (en lien avec le niveau départemental, régional, mais aussi national et européen avec le projet RESATER) à l échelle du territoire de Figeac. Les 69 communes du Pays de Figeac regroupent habitants pour 881 km² soit une densité de 42 habitants au km². Ce territoire de habitants, s appuie sur une entité urbaine forte, Figeac, à laquelle sont rattachés des pôles ruraux, Lacapelle Marival, Cajarc, Bagnac sur Célé, Latronquière, Capdenac Gare. Situé aux extrémités nord-est de la région Midi-Pyrénées et sud du Massif Central, à équidistance des agglomérations de Rodez et Cahors, ce territoire se caractérise par une forte identité rurale et une tradition industrielle. Fig.3. Carte du Pays de Figeac (Source : 11 / 45

12 Le Pays de Figeac est composé de 3 communautés de Communes et de 69 Communes, réparties dans les départements du Lot et de l Aveyron. Figeac Communauté : Bagnac sur Célé, Béduer, Cadrieu, Cajarc, Cambes, Camboulit, Camburat, Capdenac Gare, Capdenac le Haut, Carayac, Cuzac, Faycelles, Felzins, Figeac, Fons, Fourmagnac, Frontenac, Gréalou, Larroque Toirac, Lentillac Saint Blaise, Linac, Lissac et Mouret, Lunan, Marcilhac sur Célé, Montredon, Planioles, Prendeignes, Puyjourdes, Saint Chels, Saint Félix, Saint Jean de Laur, Saint Jean Mirabel, Saint Perdoux, Saint Pierre Toirac, Saint Sulpice, Viazac. (Source : La Communauté de Communes Causse Ségala Limargue : Albiac, Anglars, Aynac, Cardaillac, Espeyroux, Issendolus, Labathude, Le bourg, le Bouyssou, Lacapelle Marival, Leyme, Molières, Rudelle, Rueyres, Saint Bressou, Sainte Colombe, Saint Maurice en Quercy, Thémines, Théminettes. La Communauté de Communes du Haut Ségala : Bessonies, Ladirat, Latronquière, Lauresses, Montet et Bouxal, Sabadel Latronquière, Saint Cirgues, Saint Hilaire, Saint Médard Nicourby, Sénaillac Latronquière, Terrou. Et les communes isolées : Gorses, Labastide du Haut Mont, Montbrun. 12 / 45

13 Les activités industrielles s articulent autour de filières spécialisées et notamment autour de l industrie aéronautique et de la mécanique structurée en un système productif localisé sur l'axe Brive-Rodez. Dans une moindre mesure : La filière agro alimentaire ; La transformation du bois, filière qui rassemble des compétences diverses (menuiserie industrielle, ameublement, charpente, parquet panneau). Le projet de territoire s articule autour de 5 grands axes : Axe 1 «Agir sur l Emploi, l Economie et la Formation» Axe 2 «Préserver l Environnement et le Cadre de Vie» Axe 3 «Affirmer l identité touristique et culturelle» Axe 4 «Renforcer l attractivité du Territoire» Axe 5 «Amplifier la solidarité et organiser la cohésion du Territoire» (Source : II Population (Source : 13 / 45

14 II Santé (Source : Si l on s intéresse spécifiquement au territoire du Pays de Figeac, on recense 42 médecins généralistes libéraux ce qui représente une part d environ 22,7% du territoire de santé du Lot. Parmi eux 16 ont de plus de 55 ans, soit 38%, ce qui est légèrement supérieur à la moyenne du territoire de santé (34,6 %). D autre part, le Pays de Figeac compte 45 infirmiers et 21 kinésithérapeutes, soit respectivement 14,2% et 14% du territoire de santé. 14 / 45

15 (Source : Le territoire de santé du Lot compte 17 établissements de santé de taille plus ou moins importante, parmi lesquels 3 (en bleu) se situent sur le territoire du Pays de Figeac. Fig.4. Cartographie de l offre de soins sur le Territoire de santé de Figeac (Source : 15 / 45

16 Ci-dessous figurent les établissements de santé recensés sur le territoire de santé du Lot, bien que Cahors (environ 1h) ne soit pas la zone d attraction privilégiée pour les acteurs du territoire du Pays de Figeac pour des raisons de distance : Localisation (cf. carte ci-dessus) Nom établissement Ville Profil 1 HAD Notre Dame Bretenoux M 2 Maison de Repos Notre Dame Bretenoux Bretenoux S 3 Clinique du Quercy Bellevue Cahors MCS 4 Centre Hospitalier Jean Rougier Cahors MCOSL 5 Antenne d Autodialyse Cahors Cahors 6 Clinique Le Relais Caillac Caillac MS 7 Clinique de Font Redonde Figeac MCA 8 Centre Hospitalier Figeac Figeac MCOSL 9 Antenne d Autodialyse Figeac Figeac 10 Centre Hospitalier Jean Coulon Gourdon MCOSL 11 Hopital Local Louis conte Gramat Gramat M 12 Centre Hospitalier spécialisé de Leyme Leyme P 13 Etablissement de soins de suite Mercues S 14 Centre médical de la Roseraie MontFaucon S 15 Antenne d autodialyse Montfaucon MontFaucon 16 Antenne d autodialyse Prayssac Prayssac 17 Centre hospitalier Saint Céré Saint Céré MCOSL Profil : M : Médecine C : Chirurgie O : Obstétrique S : Soins de Suite et réadaptation L : soins Longue durée P : Psychiatrie 16 / 45

17 Le territoire de santé Aveyron Nord compte pour sa part 19 entités de taille plus ou moins importante, aucun ne se situant sur le territoire du Pays de Figeac, mais dont la zone d attraction en couvre une bonne partie du fait de la proximité géographique entre Figeac et Villefranche-de-Rouergue (environ 40 minutes) et Figeac-Rodez (environ 1h15) : Localisation (cf. carte cidessus) Nom établissement Ville Profil 1 Maison de repos Le Chateau Bouzamel S 2 Maison de repos de Ceignac Calmont S 3 Etablissement thermal privé Cransac Cransac S 4 CH Pierre Delpech Decazeville Decazeville MCOSL 5 Antenne d Autodialyse Decazeville Decazeville A 6 HL Intercommunal Espalion MSL PalionsStLaurentD Olt 7 Hôpital de jour Le Rial CHS Ste Marie Gabriac P 8 Antenne d Autodialyse Rodez Rodez A 9 Antenne d Autodialyse Rodez Rodez A 10 Antenne d Autodialyse assistée Rodez Rodez A 11 Clinique Louis St Michel Rodez Rodez CSA 12 CH de Rodez Hôpital Jacques Puel Rodez MCOSL 13 Centre Hospitalier Sainte-Marie Rodez P 14 UDSMA Hospitalisation à domicile Rodez M Rodez 15 Hôpital Local Saint-Geniez-d Olt Saint-Geniez-d Olt MSL 16 Centre de soins de suite et de Saint-Jean-Delnous S réadaptation 17 HL Res du Vallon Salles La Source Salles-le-Source S 18 CH Villefranche-de-Rouergue Villefranche-de- MCOSL Rouergue 19 Antenne d Autodialyse Villefranche Villefranche-de- Rouergue A 17 / 45

18 II.1.2. Les instituts de formation aux professions de santé 13 instituts de formation, dont 12 Instituts de Formation en Soins Infirmiers sont disponibles dans la région. Centre Hospitalier Universitaire CHU Toulouse Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) IFSI du Centre Hospitalier d'albi IFSI Bon Sauveur d'albi IFSI des Hôpitaux du Gers (Auch) IFSI du Centre Hospitalier de Cahors IFSI du Centre Hospitalier de Castres IFSI du Centre Hospitalier Intercommunal du Sud-Aveyron (Millau) IFSI du Centre Hospitalier de Montauban IFSI du Centre Hospitalier de Pamiers IFSI du Centre Hospitalier de Rodez IFSI du Centre Hospitalier de Tarbes IFSI CRF de Toulouse IFSI Rangueil-Marchant (CHR) de Toulouse II.1.3. Le Schéma Régional d Organisation Sanitaire Le Schéma Régional d Organisation Sanitaire (SROS) de 3eme génération (période ) de la région Midi-Pyrénées voit le «développement de l'accès à la télémédecine» comme un enjeu «déterminant dans le fonctionnement de cette [nouvelle] organisation territoriale.» Plus spécifiquement, la télémédecine est mise en avant pour assurer les besoins médicaux et médico-sociaux suivants : des réponses de proximité dans des zones éloignées ; la coordination de la production de soins et de services, via les réseaux de santé ; les échanges et partages informatiques de données médicales nominatives entre professionnels de santé, via une messagerie sécurisée. (Source : 18 / 45

19 II.2. ETAT DES LIEUX DES INFRASTRUCTURES II.2.1. Les réseaux haut-débit II Sur Figeac Le tableau ci-dessous indique la disponibilité des technologies xdsl sur la commune de Figeac. Attention, ces données fournies par France Télécom ne sont pas à interpréter en termes d'éligibilité des lignes téléphoniques à ces technologies. Au sein d'une même commune, on trouve en effet souvent des inégalités d'accès au haut débit. (Source : 19 / 45

20 II Sur le Pays de Figeac (Source : France Télécom) On constate ainsi de fortes disparités à l accès à l ADSL sur le territoire de Figeac avec une part importante de zones mal couvertes dès que l on s éloigne des centres urbains. 20 / 45

21 II Fibre optique (FTTH), WiMax, WiFi et Satellite Le lien ci-contre propose une comparaison des offres satellites monodirectionnelle et bidirectionnelle disponibles : II.2.2. Les équipements de visioconférence On appelle visioconférence la technologie multimédia qui permet à deux ou plusieurs interlocuteurs distants de communiquer en temps réel par l intermédiaire d un dispositif de sonorisation (écrans, téléviseurs) et de travailleur sur des documents communs. La mise en relation de deux groupes de personnes grâce à l image et au son peut se faire selon différents protocoles, en fonction du réseau utilisé (RNIS, Internet, ), étant donné que les systèmes actuels fonctionnent désormais la plupart sur Internet (Technologie IP et donc avec des frais de communication limités contrairement au RNIS, technologie de moins en moins utilisée). En outre, une séance de visioconférence se déroule rarement entre seulement deux intervenants. Plusieurs sites sont en général concernés, ce qui nécessite des dispositifs spécifiques. Ainsi, tous les sites doivent être connectés par l intermédiaire d un pont multipoints. Sur le territoire de Figeac, deux systèmes de visioconférence sont présents : Un système à l Hôpital ; Un système à la Maison de la formation. Un système webconférence à la Maison de retraite Les Ségalines (La Tronquière) a été installé en 2003, mais est aujourd hui hors service. En Région Midi-Pyrénées, le Réseau Télémédecine Régional donne accès à : Des systèmes de visioconférence et périphériques associés ; Un pont de visioconférence avec possibilité de connexion simultanée de plusieurs sites (jusqu à 32). Voir également en paragraphe III.3.3 sur des informations détaillées sur ce réseau. 21 / 45

Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011

Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011 NTIC, territoires et santé NTIC, territoires et santé Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011 La télésanté : un historique Possibilités offertes par les Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

Dossier de presse. Développement de la télémédecine

Dossier de presse. Développement de la télémédecine Dossier de presse Développement de la télémédecine Signature officielle de la convention de partenariat entre le Centre Hospitalier de Béziers et le Pays Haut Languedoc et Vignobles Sommaire Sommaire...

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne Dossier de presse Saint-Brieuc, le 21 juillet 2014 Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne La communauté de santé de Bretagne se mobilise pour la télémédecine, au service des

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé Des outils d échanges entre PS o Objectifs: o Permettre des échanges sécurisés entre les professionnels de santé

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre 5 mai 2015 1 les enjeux régionaux Enjeux régionaux

Plus en détail

La Télémédecine, un défi sociétal et économique

La Télémédecine, un défi sociétal et économique La Télémédecine, un défi sociétal et économique La télémédecine est un défi. Un défi face aux coûts croissants des consultations médicales, à la problématique des déserts médicaux, à la nécessité enfin

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Document soumis au conseil d administration du 19 décembre 2013 En tant qu agence sanitaire

Plus en détail

Un cadre juridique nouveau (HPST).

Un cadre juridique nouveau (HPST). Télémédecine Journée régionale des systèmes d information de santé 12 janvier 2012 Dominique PIERRE, chargé de mission SI et référent Télémédecine ARS du Centre 12 Janvier 2012 2 Un cadre juridique nouveau

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer la coordination entre les professionnels et les structures de soins ambulatoires hospitaliers et médicosociaux

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Consultation pour la création d une E-vitrine / plateforme collaborative

Consultation pour la création d une E-vitrine / plateforme collaborative Consultation pour la création d une E-vitrine / plateforme collaborative CAHIER DES CHARGES OBJET DE LA CONSULTATION : Création d une E-vitrine / plateforme collaborative pour les TPE du Pays Couserans

Plus en détail

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS Ateliers de prospective PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS L ORGANISATION DES SOINS : LA TÉLÉMÉDECINE PERMET-ELLE DES ORGANISATIONS DE SOINS PLUS PERFORMANTES? Dr Pierre SIMON Président de l'association nationale

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe de travail n 3 «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe Visio-Accueil 07/02/2014 Ordre du jour Présentation de l étude pour le déploiement d un réseau

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Directeur par intérim du GCS e-santé Picardie stephane.routier@esante-picardie.com 13 ETP 1M Groupement Coopération Sanitaire

Plus en détail

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie La e-santé en Picardie Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie 04 octobre 2012 Definitions de la télésanté OMS : La télé santé c est le management et le support à la santé au niveau National

Plus en détail

Télémédecine Imagerie Organisation des soins

Télémédecine Imagerie Organisation des soins Télémédecine Imagerie Organisation des soins Alain PUIDUPIN -Coordonnateur Vincent HAZEBROUCQ - Expert Jean-Marc PHILIPPE Expert Jeannot SCHMIDT Rapporteur Frédéric BERTHIER Animateur Michel AUSSEDAT -

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain?

15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain? 15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain? Responsabilités et déontologie en télémédecine Dr Pierre Simon Président Société Française

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents.

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Journée de Prévention du risque infectieux en Rhône-Alpes en FAM MAS et IME LYON 17/10/2013 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

Communiqué de presse Vendredi 18 septembre

Communiqué de presse Vendredi 18 septembre L Aurar, acteur précurseur de la télémédecine à La Réunion Du 14 au 18 septembre, l Aurar a organisé une semaine consacrée à la télémédecine pour ses équipes médicales et paramédicales. Dans ce cadre,

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Télémédecine Contexte: National: loi, décret (définition de 5 actes,

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients 2 Un réseau social pour améliorer la prise en charge des patients. MeltingDoc valorise les compétences des médecins et

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Mission Audit Interne et Inspection CAHIER DES CHARGES FORMATION. Auditeurs internes : formation 2011

Mission Audit Interne et Inspection CAHIER DES CHARGES FORMATION. Auditeurs internes : formation 2011 Mission Audit Interne et Inspection Equipe AGC CAHIER DES CHARGES FORMATION Auditeurs internes : formation 2011 1. Présentation de l Inra L Inra (Institut national de la recherche agronomique), premier

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord Etude relative à l'archivage électronique et à la Gestion Electronique des Documents Cahier des Clauses Techniques Particulières 1 Table des

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012 Appel à projets régional Télémédecine Edition 2012 RÈGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : 14 septembre 2012 EXPOSÉ DES MOTIFS Dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de projets Etat Région

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES AU SERVICE DE L INFIRMIER ISOLE

NOUVELLES TECHNOLOGIES AU SERVICE DE L INFIRMIER ISOLE NOUVELLES TECHNOLOGIES AU SERVICE DE L INFIRMIER ISOLE Professeur M. RAUCOULES-AIME PU-PH, Chef de Pole Anesthésie et Réanimations CHU de NICE Médecin Hors Classe V. ALAUX-DHENIN Médecin de Groupement,

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

REDACTION DE CONTENU INTERNET

REDACTION DE CONTENU INTERNET Page 1 Dossier suivi par : Caroline MARIE 04.73.31.85.46 contact@gip-massif-central.org GIP Massif central Hôtel de Région 13/15 av. de Fontmaure 63402 Chamalières cedex CAHIER DES REDACTION DE CONTENU

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

M A N U E L Q U A L I T É

M A N U E L Q U A L I T É M A N U E L Q U A L I T É 1. CONTEXTE 1.1. Présentation de la Fondation Agropolis Fondation est une Fondation de coopération scientifique créée en février 2007. La Fondation dispose de dotations apportées

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

Soutien aux projets de Télémédecine et de Télésanté

Soutien aux projets de Télémédecine et de Télésanté Pôle Culture, Sport, Santé, Associations - Secteur Santé Soutien aux projets de Télémédecine et de Télésanté Réseaux de santé Groupements de Coopération Sanitaire Etablissements publics de santé Etablissements

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Contact : ch.michelet@partenairesfl.com

Contact : ch.michelet@partenairesfl.com PARTENAIRES Finances Locales, société totalement indépendante sur le plan financier et commercial, est un cabinet spécialisé dans le conseil aux collectivités locales et aux établissements publics locaux.

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité.

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. 1 vous êtes collectivité : Collectivité territoriale Administration

Plus en détail