Rapport annuel sur le dispositif de sécurité des personnes et des biens 2013 Juin 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel sur le dispositif de sécurité des personnes et des biens 2013 Juin 2014"

Transcription

1 Rapprt annuel sur le dispsitif de sécurité des persnnes et des biens 213 Juin 214 1/28

2 SOMMAIRE 1. Infrmatins générales Les effectifs dédiés au dispsitif de sécurité des persnnes et des biens Les sites cuverts par le dispsitif de sécurité des persnnes et des biens Le dcument unique d évaluatin des risques prfessinnels L évaluatin des risques prfessinnels Le dispsitif de sécurité des persnnes et des biens Les événements liés aux agents Les agressins Répartitin par types d agressins Analyse des causes des agressins Analyse des suites dnnées aux agressins Cnséquences des agressins Répartitin hebdmadaire des agressins Répartitin agressins par tranche hraire Répartitin des lieux de survenance des agressins Fcus sur les agressins cmprtementales et physiques Ce type d agressin représente 14.7 % de l ensemble des agressins cnstatées sur les sites Pôle empli Identificatin de la nature de la visite de l auteur des faits Pids des agressins par rapprt au pids de la fréquentatin des agences par les demandeurs d empli Surces : Reprtings réginaux sur les agressins et DEFM : myenne de 213 en catégrie A et B Actins de préventin et de traitement des agressins menées en Les accidents et les maladies prfessinnels Les frmatins Les frmatins natinales cnçues en interne Mdule CFMPRS «Rôle et missin des acteurs de la sécurité» Mdule CFMPRS "Maîtrise préventin des risques sécurité" Les frmatins effectuées en régin Frmatin Sauveteur Securiste du Travail Frmatin Equipier de 1 ère interventin Frmatin Guide-file Serre-file Frmatin HB (cnfrmément à la NF C18-51) Sensibilisatin défibrillateurs Frmatin à la gestin des situatins difficiles à l accueil Les événements liés aux biens Les départs de feu Les dégâts des eaux Les autres sinistres Les manifestatins u regrupements Les fermetures de sites Le budget allué à la sécurité Les myens techniques et matériels Pstes de travail adaptés pur les travailleurs handicapés Cntrôle d accès / vidésurveillance Les défibrillateurs Le marché natinal asscié à la réalisatin des cntrôles péridiques bligatires Marché natinal asscié à la vérificatin péridique des extincteurs et la furniture des plans d interventin / d évacuatin Le marché natinal asscié à la télésurveillance des sites L animatin pératinnelle du dispsitif Les visites semestrielles de sites On cnstate de frtes disparités entre régins : une réflexin natinale sera menée en pur identifier les actins à mener en régin pur amélirer le taux de réalisatin des visites semestrielles /28

3 2.6.2 Les exercices d évacuatin Les principaux axes d améliratin pur S agissant du dcument unique et de l évaluatin des risques prfessinnels S agissant de la préventin des agressins S agissant des myens techniques et matériels S agissant de l animatin pératinnelle du dispsitif Sauveteurs securistes du travail (SST) Plan de frmatins LISA /28

4 1. Infrmatins générales 1.1 Les effectifs dédiés au dispsitif de sécurité des persnnes et des biens La précnisatin natinale en termes d effectifs dédiés à la sécurité des persnnes et des biens est définie par l instructin PE_QMR_21_27. Elle prévit : 1 respnsable sécurité des persnnes et des biens par régin et 1 ETP chargé de sécurité pur 4 sites. En 213, les effectifs dédiés à la sécurité des persnnes et des biens se décmpsent de la façn suivante : 1 respnsable sécurité des persnnes et des biens par régin u établissement ; 46 ETP chargés de sécurité. Au niveau lcal, le dispsitif est cmplété par des crrespndants lcaux de sécurité (CLS) CLS snt recensés France entière (hrs IDF et Crse qui avaient retenu une rganisatin différente). 1.2 Les sites cuverts par le dispsitif de sécurité des persnnes et des biens Au titre du dispsitif de la sécurité des persnnes et des biens, nus cnsidérns un site cmme étant un bâtiment en appliquant les critères suivants : Cas 1 : 1 DT + 1 agence dans un même bâtiment, la cmmunicatin entre les 2 entités est réalisée par une simple prte u par un escalier cmmun sans islatin particulière. Dans ce cas, est cnsidéré cmme 1 site avec 1 registre de sécurité, 1 registre HSCT et 1 Dcument Unique. Cas 2 : 2 entités dans un même bâtiment, 1 au RDC et 1 au 1er étage. Il n y a aucune cmmunicatin entre les deux entités. Dans ce cas, nus cmptns 2 sites avec 2 registres de sécurité, 2 registres HSCT et 2 Dcuments Uniques distincts (1 pur chaque entité). Cas 3 : Une entité est répartie sur au mins 2 étages nn reliés dans le même bâtiment. Exceptinnellement, nus cmptabilisns 1 site avec 1 registre de sécurité, 1 registre HSCT et 1 Dcument Unique. Au 31 décembre 213, sites sumis à l bligatin de dispser d un dcument unique snt recensés au travers du dispsitif sécurité. La surface des sites uverts et ccupés est de m². La surface des sites vides est de m². 1.3 Le dcument unique d évaluatin des risques prfessinnels L article R du cde du travail prévit que «l emplyeur transcrit et met à jur dans un dcument unique les résultats de l évaluatin des risques pur la santé et la sécurité des travailleurs à laquelle il prcède en applicatin de l article L Cette évaluatin cmprte un inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de l entreprise u de l établissement ( )». 4/28

5 Ce dcument unique d évaluatin des risques, cmmunément appelé «dcument unique» u «DU», dit être mis à jur a minima une fis par an (1 de l article R ). Il détermine les actins de préventin mises en place pur garantir la prtectin de la santé et la sécurité des travailleurs. Le dcument unique est ntamment tenu à la dispsitin des agents, des membres du CHSCT, des délégués du persnnel, du médecin du travail. Le dcument unique est utilisé pur l établissement du rapprt et du prgramme de préventin des risques prfessinnels présentés annuellement au CHSCT par l emplyeur (article L du cde du travail). Sur les sites recensés sumis à l bligatin de dispser d un dcument unique, en snt purvus au 31/12/213, sit 98% des sites (95% en 212). Pur infrmatin, en 213, dcuments uniques nt été créés, dcuments uniques nt été clôturés. La pursuite du dépliement du schéma immbilier génère l uverture et la fermeture de lcaux en nmbre imprtant. Les fermetures entrainent la clôture systématique des DU ce qui explique l écart les DU uverts u fermés. Prprtin de sites dtés d un Dcument unique au 31/12/213 93% 98% DSI DG 77% PES NB : la régin PACA a estimé que certains sites en phase de relgement ne devaient faire l bjet que d un dcument unique. Cette interprétatin fait mécaniquement chuter le taux de sites dtés d un dcument unique. 5/28

6 1.4 L évaluatin des risques prfessinnels L année 213 a été marquée par la définitin d une méthde d évaluatin des risques prfessinnels unique pur Pôle empli. Cette méthde d évaluatin s appuie sur une liste unique de 14 risques définis au niveau natinal et dnt l évaluatin est réalisée dans le cadre des dcuments uniques d évaluatin des risques prfessinnels. Les 14 risques identifiés snt les suivants : Risques psych-sciaux, Risque d agressin, Risque rutier, Risque lié à l activité physique, Risque de chute, Risque lié à la manutentin mécanique, Risque lié aux prduits, émissins et aux déchets, Risques liés aux agents bilgiques, Risques liés aux équipements de travail, Risques liés à l envirnnement de travail, Risques d incendie / explsin, Risques liés à l électricité, Risques d attentat, Risques majeurs naturels et technlgiques. L évaluatin des risque prfessinnels réalisée dans le dcument unique cnsiste à identifier et évaluer les risques dans chacun des sites en vue de mettre en place des myens de maîtrise adaptés. Cette évaluatin s effectue en deux étapes : 1. Evaluatin de la criticité brute du risque 2. Evaluatin de la criticité résiduelle dite nette du risque L évaluatin de la criticité brute est effectuée en cmbinant les deux critères suivants : la fréquence d expsitin au risque : c est le reflet de la prbabilité de survenance d un événement assciée au risque. la gravité des dmmages ptentiels : c est le reflet de l imprtance des cnséquences de l événement si celui-ci se prduit. Dans un secnd temps, l évaluatin des myens de maîtrise applicables et effectivement mis en œuvre (liste natinale et myens de maitrises réginaux et lcaux), cmbinée elle-même à l évaluatin du risque brut cnduit à l évaluatin du risque résiduel. L ensemble des établissements de Pôle empli a cnduit l exercice d évaluatin des risques prfessinnels afin d identifier les actins priritaires à mettre en œuvre pur chaque risque en fnctin de sn niveau de criticité. En l absence d util unique d évaluatin de risques sur l ensemble des régins et établissements, la méthde peut différer d un site à l autre. La mise en place de l util LISA au curs du 1 er semestre de l année 214 permettra d harmniser les pratiques et de cnverger vers l évaluatin d un risque brut et résiduel sur la base d une matrice unique et d une liste natinale de myens de maîtrise. En 214, cette méthde d évaluatin sera implémentée dans le cadre du dépliement de l util LISA qui a pur bjectif de permettre la saisie des événements et des dcuments uniques de l ensemble de sites de Pôle empli. 6/28

7 2. Le dispsitif de sécurité des persnnes et des biens 2.1 Les événements liés aux agents Les agressins Répartitin par types d agressins Incivilités Agressins verbales Agressins cmprtementales Agressins physiques nn qualifiées Répartitin des agressins Agressins physiques Agressins 3% cmprtementales 12% nn qualifiées 5% Incivilités 1% Agressins verbales 7% L intitulé «nn qualifiées», s explique par la nn ventilatin de la répartitin des agressins par une régin (46 sur 467), celle-ci ne dispsant pas en 213 d util apprprié pur cette remntée d infrmatins. Les différentes typlgies d agressins identifiées snt : L incivilité L incivilité désigne un cmprtement qui ne respecte pas une partie u l'ensemble des règles de vie en cmmunauté telles que le respect d'autrui, la plitesse u la curtisie. Elle ne cnstitue pas tujurs une agressin, qui implique une actin, mais entraîne une rupture avec les mécanismes et cdes basiques de cmmunicatin et un risque explicite u implicite pur la sécurité, le bien être et la santé mrale et physique des persnnes. L agressin verbale. Injures (art. R et du cde pénal). Insultes (art. R , et du cde pénal). Menaces (art et du cde pénal ; art. R ; art. R , R , et du même cde). 7/28

8 L agressin cmprtementale. Harcèlement (art , et du cde pénal). Chantage (art et du cde pénal). Bruit et tapages injurieux (art. R du cde pénal). Destructin et dégradatin (actes de -) (art , R du cde pénal). Obstructin (art du cde pénal). L agressin physique Vilences légères (art. R , R et R du cde pénal) Cups et blessures vlntaires (ntin d intentin) (art. R , R et R du cde pénal ; art à du cde pénal) agressins nt été recensées en 213 (7 425 en 212 sit une hausse d envirn 13%). En 213, sur les agressins recensées, la répartitin par nature est la suivante : incivilités, sit 9,6% du cumul des agressins (cette typlgie d agressins est recensée uniquement par 1 régins), crrespndant à une baisse de 24% par rapprt à 212, agressins verbales, sit 7% du cumul des agressins, crrespndant à une hausse de 55% par rapprt à 212, agressins cmprtementales, sit 12 % du cumul des agressins (cette typlgie d agressins est uniquement recensée par 15 régins), crrespndant à une hausse de 138% par rapprt à 212, agressins physiques, sit 2,8 % du cumul des agressins, crrespndant une hausse de 1% par rapprt à 212. Nus cnstatns que 46 agressins snt «nn qualifiées», sit 5,4% du cumul des agressins, ce qui représente une baisse significative de 75% par rapprt à 212 et explique en partie l augmentatin des agressins par nature. Cette «nn qualificatin» décule du fait que les régins n utilisent pas les mêmes utils de reprting (LGR / Excel/ fichiers divers). Ces éléments snt à nuancer cmpte tenu de la méthde de mesure emplyée par les régins. En effet, tutes les régins ne fnt pas la distinctin entre incivilités et agressins verbales. Cela s applique également aux agressins cmprtementales qui ne snt pas systématiquement distinguées des agressins verbales. De même, la hausse du nmbre d agressins peut également s expliquer par un meilleur recensement de celles-ci cmparativement à l année précédente. Il résulte de ce qui précède que les causes liées à l augmentatin des agressins snt difficiles à isler. Au curs du 1 er semestre 214, l util LISA sera déplyé sur l ensemble des régins et établissements et permettra d btenir le détail des agressins par cause, type, nature et lieu et de manière plus hmgène Analyse des causes des agressins Les 4 principales familles de causes identifiées snt : cncernant «fnctinnement et ffre de services» (47,7% des répnses des régins), cncernant «causes humaines et cmprtementales» (5,3% des répnses), - 61 cncernant «éléments extérieurs u physiques» (,9% des répnses), - 71 cncernant «infrastructures» (,9 % des répnses). Par cause liée à «fnctinnement et ffres de service», n entend : - Prcessus accueil / rdv - Nn-respect des règles prescrites de l'établissement - Prcessus indemnisatin - Prcessus placement - Prcessus cnvcatin currier 8/28

9 - Prcessus cnvcatin téléphnique - Traitement téléphnique - Traitement du currier... Par cause «humaine et cmprtementale», n entend : - Cmprtement tiers agressif - Cmprtement tiers ébriété / stupéfiants / médicaments - Cmprtement agent Pôle empli - Mauvaise cnduite de l'entretien u de l'accmpagnement du tiers - Absence de prise en cmpte des cntraintes du tiers par l'agent Pôle empli - Absence de prise en cmpte des cntraintes de Pôle empli par le tiers... L analyse des répnses réginales mntre une hétérgénéité dans la cmpréhensin des items cnstitutifs des familles prpsées Analyse des suites dnnées aux agressins Classé sans suite Débriefing avec l'agent Debriefing avec le cllectif Envi d'un currier de niveau 1 Envi d'un currier de niveau 2 Envi d'un currier de niveau 3 Main curante Gendarmerie / Plice Dépôt de plainte Demande de sutien psychlgique Demande de prtectin fnctinnelle Fermeture partielle du site Fermeture ttale du site Autres Suites dnnées aux agressins En 213, «suites dnnées aux agressins» snt recensées au sein des 4 principales thématiques suivantes (sur les 13 identifiées) : 3% des agressins dnnent lieu à un débriefing avec l agent, 28% des agressins dnnent lieu à l envi de currier de niveau 1, 7,6% des agressins dnnent lieu à un débriefing avec le cllectif, 5 % des agressins dnnent lieu à un dépôt de plainte. Ces 4 actins représentent 7,6% des suites dnnées lesquelles peuvent être répertriées dans différents items pur une même agressin. Par ailleurs, 1 % des agressins ne fnt pas l bjet de suites de la part du management lcal (ELD) u territrial (DT) Cnséquences des agressins En 213, les principales cnséquences snt les suivantes : jurs d arrêt maladie liés aux agressins (72 en 212), - 4 cnsultatins médicales (43 en 212), 9/28

10 - 12 accmpagnements psychlgiques (358 en 212). On nte une augmentatin du nmbre de jurs d arrêt maladie et une baisse de plus de 6% des sllicitatins d accmpagnements psychlgiques. L analyse cncernant la répartitin statistique des jurs d arrêts maladie sera faite de manière plus précise dans le bilan scial Répartitin hebdmadaire des agressins En 213, sur les agressins cmprtant la mentin du jur de survenance (5 495 en 212), le mardi apparaît cmme la jurnée ptentiellement la plus sensible de la semaine. Par ailleurs, à nter que 1 agressins nt eu lieu les samedis u dimanches. En 212, le mardi apparaissait déjà cmme le jur le plus «à risques» de la semaine. répartitin hebdmadaire du nmbre d'agressins Vendredi 17% Lundi 21% Jeudi 2% Mardi 25% Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Mercredi 17% 1/28

11 Répartitin des agressins par tranche hraire H - 1 H 1 H - 12 H 12 H - 14 H 14 H - 16 H 16 H - 18 H tranches hraires En 213, sur les 4 35 agressins précisant la tranche hraire de survenance (3 488 en 212), la répartitin distingue les tranches hraires suivantes cmme ptentiellement plus sensibles : - de 8h à 1h : 875 agressins - de 1h à 12h :1 5 agressins - de 14h à 16h :1 13 agressins Cette tendance était bservée de façn identique en Répartitin des lieux de survenance des agressins En 213, sur les 7 42 agressins identifiant le lieu de survenance (6 838 en 212), les 4 lieux les plus fréquents snt : - l accueil crdinatin avec 44% des agressins, - le bureau entretien avec 25% des agressins (18% en 212), - la ZLA avec 13,5% des agressins, - l accueil téléphnique avec 8% des agressins. Ces 4 lieux représentent 9,5% des agressins. 11/28

12 Fcus sur les agressins cmprtementales et physiques PES Rhônes Alpes Réunin Pitu Charentes Picardie Pays de la Lire PACA Nrd Pas De Calais M idi-pyrénées M artinique Lrraine Limusin Languedc Russilln Ile de France Haute-Nrmandie Guyane Guadelupe Franche Cmté Crse Champagne Ardennes Centre Bretagne Burggne Basse-Nrmandie Auvergne Aquitaine Alsace En 213, agressins cmprtementales et physiques nt été recensées, sit : agressins cmprtementales, agressins physiques. 5 régins représentent 62% du ttal des agressins cmprtementales et physiques recensé. Parmi celles-ci n nte que le type d agressin n est pas lié directement à la taille de la régin u sn effectif. Ce type d agressin représente 14,7 % de l ensemble des agressins cnstatées sur les sites Pôle empli Identificatin de la nature de la visite de l auteur des faits En 213, sur les 6 89 agressins mentinnant la nature de visite de l auteur des faits (6 838 en 212), les 4 bjets les plus fréquents snt : l étude des drits avec 21,3%, les indus avec 15,6%, l actualisatin avec 15,2%, la gestin de la liste avec 7,2%. 12/28

13 Ces 4 mtifs représentent 59,3 % du ttal des natures de visites ayant dnné lieu à agressin. Le purcentage restant est réparti entre les thématiques ci-après : frmatin, EID, prise et suivi de l ffre, gestin de prtefeuille et activité réduite ; 18,3 % snt «nn précisés». Autres 19% Etude des drits 22% Etude des drits Indus Gestin de la liste 7% Actualisatin Activité réduite 2% Prise et suivi de l'ffre Accmpagnement et suivi DE 5% EID 5% Actualisatin 15% Indus 16% EID Frmatins Accmpagnement et suivi DE Prise et suivi de l'ffre 3% Activité réduite Gestin de la liste Autres Frmatins 6% 13/28

14 Pids des agressins au regard de la fréquentatin des agences par les demandeurs d empli.21% Hrs DOM.13%.21%.25%.34%.26%.13%.23%.15%.25%.18%.24%.16%.2% Ttal DOM.1%.11%.8%.13 %.8%.1%.8%.23%.25%.15%.26%.25%.14%.11% Surces : Reprtings réginaux sur les agressins et DEFM myenne de 213, catégries A et B L analyse du pids relatif des régins au regard de la ppulatin DEFM (demandeurs d empli en fin de mis) mntre que, en myenne, le risque de survenance d une agressin par rapprt au flux de DE est de l rdre de,21%, avec des valeurs allant de,8% à,34%. On nte que le nmbre d agressins n est pas directement lié au nmbre de demandeurs d empli reçus ; ainsi, parmi les 3 régins qui se situent au-delà de 4 centièmes de pints au-dessus de la valeur myenne natinale, n cmpte les régins Ile de France, Languedc Russilln et Basse Nrmandie. Il est à nter que certaines régins via les services sécurité et / u les élus des CHSCT nt particulièrement sensibilisé les agents à la remntée d infrmatins cncernant les évènements liés aux agressins, ce qui peut cnstituer un facteur explicatif des écarts entre les régins. 14/28

15 Actins de préventin et de traitement des agressins menées en 213 En 213, 25 des 29 établissements de Pôle empli nt déplyé une prcédure identifiant à minima les actins et myens de maîtrise suivants : - afficher les numérs d'urgence (15, 17, 18, 112), - réaliser des frmatins SST, afficher le nm des SST et les inscrire sur le registre de sécurité, - assurer le suivi des fiches "incidents", - maintenir un éclairage suffisant aux abrds des sites, - effectuer un rapprchement avec les autrités lcales (Gendarmerie, Plice, Pmpiers) en indiquant les numérs, et cnditins et temps d'interventin,...), - assurer et garantir l'anti intrusin dans le bâtiment par des prtes u issues de securs autres que celles utilisées par le public, - prtcle de prise en charge des agents suite à un incident avec crdnnées des interlcuteurs mbilisables, - sutien psychlgique et ligne d'écute assurés par des psychlgues 24h/24h au , - médecin du travail prévenu lrs d'un incident grave, - frmatin à la gestin de situatins difficiles à l'accueil, - déplacement du DR et/u DRH et/u RRS pur sutien et prise en cmpte des différents facteurs liés à des situatins graves u difficiles, - enquête du CHSCT sur les incidents graves, - appliquer la nte réginale sur la prcédure de traitement des incivilités et agressins, - mettre en place un dispsitif de vidéprtectin à l'accueil et s assurer de sn bn fnctinnement, - réunin d'analyse des incidents, - assurer le suivi des incidents, envi d'un currier de niveau 1 par la directin territriale, u réginale - assurer le suivi des incidents, envi d'un currier de niveau 2 u 3 par la directin réginale. Par ailleurs, 27 des 29 établissements de Pôle empli nt mis en œuvre des cnsignes pératinnelles de préventin des risques prfessinnels dnt ntamment : - l adaptatin de la signalétique afin de guider le public vers les bureaux de réceptin et éviter l'égarement dans le bâtiment, - la limitatin de l'accessibilité aux bjets susceptibles d'être utilisés cmme prjectile u arme, - l aménagement de dégagements rapides en cas d'agressin, - la fermeture des bureaux nn autrisés u nn utilisés, - les myens matériels permettant de garantir un minimum de cnfidentialité et de réduire les tensins à l'accueil, cmme par exemple une ligne de limite de cnfidentialité marquée au sl, - la mise en place des affichages de curtisie réciprques dans les znes d'accueil, - la frmatin à la gestin de situatins difficiles à l'accueil. Des slutins snt précnisées dans le cadre de Pôle empli 215 et principalement du «chantier accueil», et ce, ntamment dans les utils mis à la dispsitin des cnseillers et des managers lcaux (GOA / bandeau agents ). Par ailleurs, l évlutin du nmbre d agressins nus cnfrte dans l idée de l accélératin de la mise en œuvre des frmatins dédiées à la préventin des situatins difficiles à l accueil. Ces frmatins fnt partie du prgramme pluriannuel de frmatin (PPF) 213/215 pilté par la DRHRS, décliné dans les plans de frmatins annuels des régins. 15/28

16 2.1.2 Les accidents et les maladies prfessinnels Se reprter au bilan scial 213 pur l analyse des accidents du travail, des arrêts de travail cnsécutifs aux accidents du travail, accidents de trajets dmicile / travail et des maladies prfessinnelles. 2.2 Les frmatins Les frmatins natinales cnçues en interne Les frmatins natinales internes prpsées sur le dmaine sécurité snt au nmbre de deux qui divent être suivies successivement : - Rôle et missin des acteurs de la sécurité - Maîtrise préventin des risques sécurité Ces frmatins s adressent en pririté aux respnsables réginaux sécurité (RRS) et aux chargés de sécurité. Les respnsable cnditins de travail santé au travail et les gestinnaires de sites de la DSI peuvent également participer à ces frmatins. 65 stagiaires de 15 établissements (régins + DSI + siège) de Pôle empli nt suivi ce parcurs de frmatin en 213, partiellement u en ttalité Mdule CFMPRS «Rôle et missin des acteurs de la sécurité» 29 agents nt été frmés sur le mdule «Rôle et missin et acteurs de la sécurité» dnt l bjectif est de cmprendre la réglementatin sécurité santé : - situer le cntexte de la sécurité et sn apprche statistique, - identifier et cmprendre les bligatins en matière de sécurité, - identifier les acteurs externes et internes de préventin Mdule CFMPRS "Maîtrise préventin des risques sécurité" 36 agents nt été frmés sur le mdule «Préventin et maîtrise des risques (sécurité)» dnt l bjectif est de mettre en œuvre les textes réglementaires : - répertrier, évaluer et pririser les risques, - identifier les myens de préventin adaptés, - définir et mettre en œuvre sn plan d actin annuel, - s assurer de l efficacité des actins menées et du bn dépliement. 16/28

17 Frmatins natinales dispensées en 213 Nmbre de stagiaires par régin PES DSI 9 DG siège 6 CIDC St P & M Les frmatins effectuées en régin Frmatin Sauveteur Securiste du Travail Cette frmatin est uverte à tus les agents sur la base du vlntariat. Objet de la frmatin : un sauveteur-securiste du travail (SST) est une persnne capable de participer à l évaluatin des risques prfessinnels liés à sn envirnnement de travail. Il peut également dispenser les gestes de premiers securs en cas de nécessité dans sn établissement u dans la vie curante. La frmatin initiale est dispensée par un frmateur habilité et dure 12 heures. Un maintien et actualisatin des cmpétences (MAC) d une durée de 7 heures est nécessaire tus les 24 mis. Ce dernier est effectué par un frmateur habilité. L INRS précnise que 1 % des persnnels d un site physique sit frmé. Cela permet de répndre à la présence systématique et en nmbre suffisant des SST y cmpris en péride de cngés annuels capables de dispenser les premiers securs. On dénmbre 4191 agents frmés et à jur de leur maintien et actualisatin des cmpétences (MAC). 7 régins nt frmé 27 frmateurs SST en 213. Ces frmateurs internes peuvent démultiplier les frmatins des SST dans leurs régins respectives u sur l ensemble du territire natinal. 22 régins fnt appel à des prestataires externes pur la réalisatin de ces frmatins pur un ttal de agents. 17/28

18 Frmatin Equipier de 1 ère interventin Cette frmatin est uverte à tus les agents sur la base du vlntariat. Objet de la frmatin : à l issue de la frmatin, le salarié est capable de discerner les différentes catégries de feux, d en cmprendre le mécanisme d apparitin mais aussi et surtut d utiliser un extincteur adapté à la typlgie de feu cncernée agents snt frmés cmme équipier de 1 ère interventin (5 557 en 212), 19 régins fnt appel à des prestataires externes pur la réalisatin de ces frmatins pur un ttal de agents frmés Frmatin Guide-file Serre-file Cette frmatin est uverte à tus les agents sur la base du vlntariat. Objet de la frmatin : Cette frmatin permet au salarié de savir cmment rganiser et diriger l évacuatin du persnnel d une zne de l établissement menacé par un incendie jusqu au pint de rassemblement u jusqu à un espace sans danger dans les meilleurs délais. 7 7 agents snt frmés cmme guide-file / serre-file (4 119 en 212), 11 régins fnt appel à des prestataires externes pur la réalisatin de ces frmatins pur un ttal de agents frmés Frmatin HB (cnfrmément à la NF C18-51) Cette frmatin est uverte à tus les agents sur la base du vlntariat. Certaines régins nt fait le chix de frmer en pririté les CLI (Crrespndants lcaux infrmatique). Objet de la frmatin : cette frmatin est destinée à l ensemble du persnnel "nn électricien" chargé d intervenir en cas de nécessité sur une installatin électrique en explitatin, mise hrs tensin. A l issue de cette dernière, une habilitatin emplyeur peut être délivrée agents snt habilités cmme HB (1355 en 212), 19 régins fnt appel à des prestataires externes pur la réalisatin de ces frmatins Sensibilisatin défibrillateurs Cette sensibilisatin est destinée à l ensemble des agents de Pôle empli et permet de cmprendre et de mettre en œuvre une réanimatin cardi-pulmnaire assciée à l utilisatin d un défibrillateur dans le cas ù un arrêt cardi-respiratire serait détecté agents nt été sensibilisés à la défibrillatin (3 27 en 212), 11 régins fnt appel à des prestataires externes pur la réalisatin de ces frmatins, 13 régins réalisent ces sensibilisatins en interne Frmatin à la gestin des situatins difficiles à l accueil En 213, 2 régins nt déplyé des actins de frmatin à l accueil difficile et agents nt suivi cette frmatin. 14 régins fnt appel à des prestataires externes pur la réalisatin de ces frmatins pur un public de agents. 18/28

19 Les frmatins snt essentiellement réalisées dans un cadre de préventin secndaire et snt de type «prévenir et gérer les cnflits». Elles durent deux jurs et snt destinées à l ensemble des agents recevant du public. 2.3 Les événements liés aux biens Les départs de feu En 213, il y a eu 9 départs de feu (22 en 212) tuchant les sites de Pôle empli dnt les causes snt les suivantes : - 3 départs de feu snt liés à des tiers, - 1 départ de feu est lié à une cause électrique, - 3 départs de feu snt liés à des causes vlntaires, - 2 départs de feu snt liés à des causes nn déterminées. 3 départs de feu nt nécessité l interventin des securs Les dégâts des eaux En 213, il y a eu 65 dégâts des eaux (7 en 212) tuchant les sites de Pôle empli. Parmi ceux ci n distingue : - 26 dégâts des eaux ayant pur rigine les lcaux de Pôle empli, - 39 dégâts des eaux ayant pur rigine des tiers Les autres sinistres En 213, il y a eu 26 sinistres liés aux événements climatiques : - 21 pur cause d inndatin (dnt 6 en Lrraine), - 2 pur cause de muvements de terrain (Basse-Nrmandie), - 3 pur cause de cyclnes, tempêtes et uragans nt impacté La Réunin Les manifestatins u regrupements Les événements pris en cmpte crrespndent au regrupement ayant pur bjet d'entraver, partiellement u ttalement, le fnctinnement du site, en raisn d une revendicatin u d un mécntentement En 213, il y a eu 22 manifestatins et regrupements (68 en 212) devant les sites Pôle empli dnt 12 ccupatins de sites (29 en 212) avec une durée cumulée de 72 heures. Ces manifestatins snt rganisées généralement devant les agences par des cmités de chômeurs u des assciatins Les fermetures de sites En 213, n dénmbre 62 fermetures tempraires (77 en 212) de sites Pôle empli dnt les causes snt les suivantes : 8 fermetures de sites liées à des sinistres, 19/28

20 5 fermetures de sites liées à des ccupatins de site, 13 fermetures de sites liées à l exercice d un drit de retrait u suite à agressins, 36 fermetures de sites pur d autres cas : dnt 19 fermetures pur La Réunin pur alerte ruge cyclne et le résiduel au titre du principe de précautin suite à des rumeurs d envahissement. La durée cumulée des fermetures de sites s élève à heures. 2.4 Le budget allué à la sécurité Le budget allué à la sécurité se décmpse en 3 thématiques : - la frmatin, - les équipements incendie (alarme et détectin incendie, myens d extinctin), - la sûreté (télésurveillance, gardiennage, équipements de 1er securs, cntrôles réglementaires bligatires ). Le budget 213 glbal s élève à sit une hausse de 2% par rapprt à 212. Il se décmpse de la façn suivante : - 9% cnsacrés à la frmatin - 11% pur les équipements incendie - 8% à la sûreté. Fcus sur le budget «sûreté» : En 213, les principaux pstes de dépenses pur le budget sûreté snt : - 58% du budget cnsacré au gardiennage (35% en 212), - 12% du budget cnsacré à la réalisatin des cntrôles péridiques réglementaires bligatires (1% en 212), - 11% du budget cnsacré à la télésurveillance et interventins sur alarme (17% en 212), - 1% du budget cnsacré à l achat de défibrillateurs (12% en 212). Le reste est cnsacré à d autres bjets (travaux réalisés suite à cntrôles bligatires, cnseil et assistance dans le cadre de diagnstics spécifique ). Il est à nter que ces résultats snt sus-estimés car certaines régins affectent les budgets relatifs à la sécurité des persnnes et des biens sur d autres budgets cmme les budgets immbiliers u RH seln les sujets. Ils ne snt dnc pas pris en cmpte dans ces résultats. Ainsi, par exemple, les budgets télésurveillance et gardiennage purrnt être imputés sur le budget immbilier dans certains cas. Une actin d hmgénéisatin des budgets sera engagée en 214 pur fiabiliser ces dnnées. 2.5 Les myens techniques et matériels Pstes de travail adaptés pur les travailleurs handicapés En 213, n recense pstes de travail adaptés aux travailleurs handicapés. 834 pstes de travail nt été adaptés sur l année 213, sit une augmentatin de 1% par rapprt à 212 (758 pstes adaptés). Parmi les 834 pstes de travail adaptés dans l année, 432 dssiers nt fait l bjet d une prise en charge par la Missin Natinale Diversité et Handicap (47 dssiers en 212). 2/28

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

TITRE PROFESSIONEL Agent de Prévention en Évènementiel (APE)

TITRE PROFESSIONEL Agent de Prévention en Évènementiel (APE) En partenariat avec l EMSP Centre canin ASPF TITRE PROFESSIONEL Agent de Préventin en Évènementiel (APE) PARTICIPANTS PRÉREQUIS PUBLICS CONCERNÉS 12 persnnes maximum Être âgé de 18 ans Tus publics Avir

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014 Cadre d interventin des aides versées aux emplyeurs d apprentis : Créatin d une aide au recrutement à cmpter du 1 er juillet 2014 Adpté par délibératin 15.03.21.19 du 20.03.2015 et abrgeant les délibératins

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

Annexe Conditions d hébergement

Annexe Conditions d hébergement Annexe Cnditins d hébergement 1 Avant-prps DENTALVIA-MEDILOR recurt, pur la furniture de sn service e.cdentist à ses Clients, à un hébergement agréé de dnnées de santé à caractère persnnel auprès de :

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues Obligatins des emplyeurs par seuils d effectifs de l entreprise Tutes entreprises cnfndues Affichages bligatires Déclaratin et cmmunicatin à caractère péridique : Déclaratins et cmmunicatins à caractère

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2 Prtcle d Accrd sur les bjectifs en matière d Egalité Prfessinnelle et de mixité entre les Hmmes et les Femmes et les mesures permettant de les atteindre. Le présent accrd d entreprise ayant pur bjet l

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Présenté dans le cadre du prgramme QUEOPS-I du département d administratin de la santé de l Université de Mntréal Dcument préparé

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

Institut de Formation Aide-Soignant

Institut de Formation Aide-Soignant Institut de Frmatin Aide-Signant Centre Hspitalier 96 Rue des capucins BP 148 41200 ROMORANTIN LANTHENAY Tél secrétariat : 02-54-88-34-41 emails : ecleas@ch-rmrantin.fr NOTICE EXPLICATIVE CONCOURS AIDE

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE?

FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE? FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE? Plusieurs d entre vus se snt plaints du fait que, malgré le fait qu ils sient nn vlntaires pur participer à la permanence

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008 Paris, Nvembre 2008 Lcallife Leader de l éditin d annuaires lcaux en ligne, Présent en France depuis ctbre 2008 Dssier de Presse Lcallife en bref La recherche d infrmatins lcales et le référencement naturel

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Cahier des charges pour le référencement dans le réseau MOUV EMPLOI

Cahier des charges pour le référencement dans le réseau MOUV EMPLOI Dévelppement d un réseau de partenaires lcaux spécialisés dans la mise à dispsitin de slutins de mbilité lcale (Lcatin de vitures, deux rues, transprt à la demande) Cahier des charges pur le référencement

Plus en détail

Délibération n 01/2014

Délibération n 01/2014 Délibératin n 01/2014 instituant un régime de licence pur la pêche prfessinnelle autur des Dispsitifs Cncentrateurs de Pissns ancrés dans les eaux du département de la Réunin. Vu le règlement (CE) n 2371/2002

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis Cnstat Désrmais, tutes les entreprises, même les plus petites, se divent d'être présentes sur Internet. La créatin de sites demeure cûteuse, particulièrement en termes de maintenance. Le marché manque

Plus en détail

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 7 : Le lgement des persnnes défavrisées ENJEUX - Fluidifier les parcurs résidentiels des persnnes défavrisées

Plus en détail

Contrat de gestion du FOREM

Contrat de gestion du FOREM Cntrat de gestin du FOREM 2011-2016 TABLE DES MATIÈRES Identificatin des Parties... 5 Préambule... 5 TITRE I Dispsitins générales... 7 Article 1. Définitins... 7 Article 2. Objet du Cntrat... 10 Article

Plus en détail

Description d une offre de formation

Description d une offre de formation Descriptin d une ffre de frmatin Date de mise à jur : 03/03/15 CONDUCTEUR DE LIGNE DE PRODUCTION EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE (H/F) Identificatin interne (bligatire) cde HACORD :INALCL cde REM : 4512201 cncrdance

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Directin générale de l ffre de sins Sus-directin de la régulatin de l ffre de sins Bureau du premier recurs (R2) Jcelyn Vidn-Buthin Tél. 01 40 56 64 86 jcelyn.vidn-buthin@sante.guv.fr

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS.

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS. 13 juin 2012 Register f Interest Representatives: 78787381113-69 PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS

Plus en détail

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS Ce dcument est une aide à la cnstitutin du dssier de demande d aide financière et cmplète les circulaires qui définissent le champ d applicatin des prjets financés par la Carsat Sud-Est : - CNAV N 2010-45

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES Nvembre 2009 Table des matières Intrductin...1 1. Règles de cnfrmité...3

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

FORMATION INTERENTREPRISES SECURITE ENVIRONNEMENT 2015 Département de la Marne

FORMATION INTERENTREPRISES SECURITE ENVIRONNEMENT 2015 Département de la Marne FORMATION INTERENTREPRISES SECURITE ENVIRONNEMENT 2015 Département de la Marne En partenariat avec la CCI de Reims Epernay Versin A - janvier 2015 INTERACTIONS ET ENTREPRISE Cnseil I Audit I Frmatin 39

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS Buygues immbilier est un acteur majeur de l immbilier neuf. Nus smmes à vs côtés pur vus guider dans vtre chix d investissement tut en respectant vs prirités.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES «Téléphonie fixe» Déploiement d une solution de téléphonie fixe.

CAHIER DES CHARGES «Téléphonie fixe» Déploiement d une solution de téléphonie fixe. Centre Francilien de l Innvatin, le 17 septembre 2013 / Cahier des charges «Téléphnie fixe» / Appel à d ffres : Dépliement d une slutin de téléphnie fixe. CAHIER DES CHARGES «Téléphnie fixe» Dépliement

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAIRIE DE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Cde des Marchés Publics) MAINTENANCE ET ASSISTANCE INFORMATIQUE DES SYSTEMES

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS Déclaratin générale : REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS L unité de recherche dénmmée «Cmplexité, Innvatin et Activités Mtrices et Sprtives» (CIAMS) a pur vcatin de favriser le dévelppement

Plus en détail

Projets petite enfance enfance

Projets petite enfance enfance 17/5/10 Réunin petite enfance éléments préparatires page 1/5 Prjets petite enfance enfance Cmité de suivi schéma fil d échanges : Rappel des champs relatifs à la préparatin du Cntrat Enfance Jeunesse (CEJ)

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX PREAMBULE La présente charte a pur bjectif d'expser les principes essentiels devant dicter la cnduite prfessinnelle des furnisseurs

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

STAGE D EXPERTISE COMPTABLE CHARTE NATIONALE DU STAGE

STAGE D EXPERTISE COMPTABLE CHARTE NATIONALE DU STAGE STAGE D EXPERTISE COMPTABLE CHARTE NATIONALE DU STAGE Vtée par le Cnseil supérieur de l Ordre des Experts-cmptables, 15 décembre 2010 (V2) EXPOSE DES MOTIFS Le stage réglementaire de tris ans fait partie

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 DE DESCRIPTION DE L EXISTANT Avant-prps : Le terme «infrastructure» cuvre les vlets suivants : 1. Vlet applicatif, bases de dnnées, plates-frmes infrmatiques 2. Vlets

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

Vu le code Général des Collectivités Territoriales, et notamment les articles L.5214-27 et L.5721-1 et suivant,

Vu le code Général des Collectivités Territoriales, et notamment les articles L.5214-27 et L.5721-1 et suivant, REPUBLIQUE FRANÇAISE -------------------------- DEPARTEMENT LANDES EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D YCHOUX NOMBRE DE MEMBRES Afférents au Cnseil Municipal En exercice

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL Système d Infrmatin de l HADOPI Diffusin HADOPI EXTELIA FAI Classificatin : DOCUMENT CONFIDENTIEL 1 Objet du dcument L bjet de ce dcument est de spécifier aux FAIs les mdalités d échanges attendues avec

Plus en détail

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE N.B. : Le masculin est utilisé au sens générique; il désigne autant les femmes que les hmmes ARTICLE 1 OBJET 1. La Faculté de médecine de l

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

PAR CES MOTIFS. Renvoie les parties à se pourvoir au principal ainsi qu'elles aviseront, mais dès à présent,

PAR CES MOTIFS. Renvoie les parties à se pourvoir au principal ainsi qu'elles aviseront, mais dès à présent, Cnstructin prjet 09.03.2015 PAR CES MOTIFS Le Président du Tribunal de grande instance, Juge des référés, statuant publiquement, par rdnnance, Renvie les parties à se purvir au principal ainsi qu'elles

Plus en détail