5 ème JOURNEE DE RECHERCHE en KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE SAMEDI 23 JUIN 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "5 ème JOURNEE DE RECHERCHE en KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE SAMEDI 23 JUIN 2012"

Transcription

1 Comité contre Les maladies Respiratoires Marius LEBRET Rouen 5 ème JOURNEE DE RECHERCHE en KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE SAMEDI 23 JUIN 2012

2 EFFETS DE LA STATION ASSISE AU BORD DE LIT DU PATIENT INTUBE/ VENTILE SUR LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MÉCANIQUE Une étude préliminaire

3 La réanimation CONSÉQUENCES Alitement prolongé Inflammation Corticothérapie VM Complications musculaires neurologiques respiratoires articulaires psychologiques 25% des patients ventilés plus de 7j acquièrent des neuromyopathies de réanimation (De Jonghe, JAMA 2002)

4 Comment optimiser la réhabilitation respiratoire des patients intubés et ventilés?

5 DANS LA LITTÉRATURE Pohlman (Crit Care Med 2010) Needham (JAMA 2008) Bailey (Crit Care Med 2007) Early activity is feasible and safe in respiratory failure patients

6 OBJECTIFS DE L ÉTUDE PRÉLIMINAIRE Asseoir en bord de lit un groupe de patients intubés et ventilés quotidiennement Recueil des paramètres vitaux? Impact de la NIF (negativ inspiratory force) et du DEP (débit expiratoire de pointe) Innocuité de la position assise en bord de lit

7 MATERIEL ET METHODE Critères Critères d inclusion de noninclusion Majeur, des IRC2 sexes Obésité Intubé morbide depuis (IMC 48 heures > 40kg/m²) Ventilé Postopératoire en mode VsAiPep : digestif, thoracique, polytraumatisé Score de Ramsay égal ou Etat de choc supérieur et Troubles à 3 cognitifs Pathologie FiO2 60% neurologique et SpO2 90% centrale

8 Randomisation entre 01/01/2011 et 01/08/2011 Groupe contrôle Kinésithérapie respiratoire mob passives et actives des 4 membres Groupe test Kinésithérapie respiratoire mob passives et actives des 4 membres deux mises au bord de lit

9 246 patients admis du 01/01/11 au 01/08/11 intubé depuis 48h 232 patients non-inclus 14 patients randomisés 2 refus de consentement Groupe contrôle N=6 Groupe traitement N=6

10 Groupe Groupe contrôle test 23 hommes et 43 femmes Âge Âge moyen :: 50,5 46 ans ans [25-69 [18-67 ans] IMC moyen : 30,9 kg/m² IMC moyen 24,7 kg/m² 2 intoxications 1 intoxication médicamenteuses médicamenteuse volontaires volontaire Motif Motifs d entrée d entrées en en réanimation: réanimation 1 pneumopathie SDRA hypoxémiante 1 3 SDRA, ACR 1 OAP, 2 IRA Nombre moyen de jours sous ventilation mécanique avant inclusion :: 84 jours

11 Données/paramètres comparés Nombre de jours sous ventilation mécanique Age Paramètres vitaux IMC PAD, PAS, PAM FC Vte SpO 2 FR DEP NIF

12 Saturation pulsée en oxygène Significatif P = 0,028

13 Fréquence respiratoire Significatif P = 0,041

14 Nombre de jour sous ventilation mécanique Significatif P = 0,039

15 Valeurs individuelles (médianes) de la NIF

16 Valeurs individuelles (médianes) du DEP

17 Résultats Pas de modification délétère des paramètres vitaux Pas de différences significatives entre les médianes de la NIF et du DEP Tendance encourageante

18 LIMITES Faible taille de l échantillon Critère d inclusion stricts Durée d inclusion basse Echec à la randomisation

19 Néanmoins Poursuite de nos travaux sur la réhabilitation précoce des patients intubés et ventilés Une nouvel étude Critères d inclusions plus larges Effectif plus important Évaluer d autres stimulations

20 BIBLIOGRAPHIE Epstein SK, Ciobotaru RL, Wong JB. Effect of failed extubations on the outcome of mechanical ventilation, Chest, Sassoon C.S, Caiozzon V.J, Manka A. Altered diaphragm contractile properties with controlled mechanical ventilation, Journal Appl Physiol, 92, John P. Kress, MD. Clinical trials of early mobilization of critically ill patients, Critical Care Medicine, 37, 10, Polly P. Bailey, RN, ACNP, Russell R. Miller III, MD, MPH, Terry P. Clemmer, MD. Culture of early mobility in mechanically ventilated patient, Critical Care Medicine, 37, 10, Eddy Fan, MD. What is stopping us from early mobility in the intensive care unit?, Critical Care Medicine, 38, 11, Peter E. Morris, MD, FACP, Margaret S. Herridge, MSc, MD, MPH. Early Intensive Care Unit Mobility: Future Directions, Critical Care Clinics, 23, , Elsevier Saunders, Gosselink R., Bott J., Johnson M. et al. Physiotheray for adult patients with critical illness: recommendations of the European Respiratory Society and European Society of Intensive Care Medicine Task force on physiotherapy for critically Ill patients, Intensive Care Medicine, 34, 2008.

21 Groupe test 3 hommes et 3 femmes Âge moyen : 50,5 ans [18-67 ans] IMC moyen : 30,9 kg/m² 1 intoxication médicamenteuse volontaire Motif d entrée en réanimation 1 pneumopathie hypoxémiante 1 SDRA, 1 AOP, 2 IRA Nombre moyen de jours sous ventilation mécanique avant inclusion : 8 jours

Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats

Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale / Hôpital de Hautepierre EA 3072 / Université de Strasbourg o Lilly Conflits d intérêts sur

Plus en détail

Emilie Bialais, Kinésithérapeute, PhD Student Médecine Physique, Soins Intensifs, Cliniques universitaires Saint-Luc,

Emilie Bialais, Kinésithérapeute, PhD Student Médecine Physique, Soins Intensifs, Cliniques universitaires Saint-Luc, Emilie Bialais, Emilie.Bialais@uclouvain.be Kinésithérapeute, PhD Student Médecine Physique, Soins Intensifs, Cliniques universitaires Saint-Luc, Bruxelles Pathologie aiguë Pathologie respiratoire Alitement

Plus en détail

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Sevrage ventilatoire Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Je n ai aucun conflit d intérêt 2001 2007 Définition Procédure de libération du patient du ventilateur et du tube endotrachéal sans reventilation

Plus en détail

La mobilisation précoce du patient Intérêts et risques

La mobilisation précoce du patient Intérêts et risques DOI 10.1007/s13546-010-0138-6 THÈME COMMUN IDE / SKR / SRLF INFIRMIER La mobilisation précoce du patient Intérêts et risques Early patient mobilisation Advantages and risks C. Guérin SRLF et Springer-Verlag

Plus en détail

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE XXI Conférence de Consensus SRLF 2001 Revue de la littérature. COSTA MAGDA DESC REA Toulouse 2007 DEFINITION (1) Sevrage Respiratoire = Procédure

Plus en détail

Réhabilitation précoce en réanimation. C est possible*

Réhabilitation précoce en réanimation. C est possible* Réanimation (2015) 24:S371-S378 DOI 10.1007/s13546-014-1005-7 SESSION THÉMATIQUE MÉDECIN Réhabilitation précoce en réanimation. C est possible* Early rehabilitation in ICU is possible C. Guérin J.-F. Burle

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017 Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations Critères prédictifs Session thématique Infirmiers et Kinésithérapeutes Réanimation 2017 Matthieu REFFIENNA Kinésithérapeute

Plus en détail

Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016

Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016 Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016 Aucun conflit d intérêt en rapport avec le sujet traité Contexte et enjeux Complications

Plus en détail

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives B. Séguy - D.E.S.C Réanimation Médicale- Juin 2008 Introduction : Historiquement épidémies de

Plus en détail

Introduction. (Epstein SK, CiubotaruRL, Am J RespirCritCare Med, 1998)

Introduction. (Epstein SK, CiubotaruRL, Am J RespirCritCare Med, 1998) EVAKIN L évaluation kinésithérapique de la sphère oro-pharyngée avant extubation permet-elle de prédire la réintubation pour encombrement et/ou inhalation? MH Houzé Équipe de kinésithérapie de réanimation

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

RÉHABILITATION. accompagnement individualisé

RÉHABILITATION. accompagnement individualisé RÉHABILITATION accompagnement individualisé Choisir un programme de RÉHABILITATION adapté à chaque situation de vos patients chroniques ENTRAINEMENT GÉNÉRALISÉ SUPPORTS ADDITIONNELS PROGRAMME SPÉCIFIQUE

Plus en détail

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND Dr M. SEBBANE LA VNI C EST QUOI? Assistance ventilatoire sous forme de pression positive

Plus en détail

Prévention de l ulcère de stress aux soins intensifes (Stress Ulcer Prevention ou SUP) Dr ABBAS MROUE Gastro-entérologue

Prévention de l ulcère de stress aux soins intensifes (Stress Ulcer Prevention ou SUP) Dr ABBAS MROUE Gastro-entérologue Prévention de l ulcère de stress aux soins intensifes (Stress Ulcer Prevention ou SUP) Dr ABBAS MROUE Gastro-entérologue Ulcère de stress? Ulcère de stress contexte -En 1842 un certain chirurgien? Anglais?

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise

NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise Département de Réanimation Médicale et de Médecine Hyperbare, CHU d Angers Lise.PiquilloudImboden@chu angers.fr Conflits d intérêts Matériel

Plus en détail

Mise en place de l ECMO en réanimation pédiatrique.

Mise en place de l ECMO en réanimation pédiatrique. MEMOIRE DE DES Mise en place de l ECMO en réanimation pédiatrique. Expérience d une unité de réanimation polyvalente. A propos de 3 cas. LANG Mathieu CHU de Clermont-Ferrand 9 Octobre 2009 Cas 1 : SDRA

Plus en détail

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION ALOPH VALERIE (Bordeaux ) DESC REANIMATION TOULOUSE INTRODUCTION SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ( SDRA) d éd étiologies

Plus en détail

Recommandations de l ASPEN pour la nutrition en réanimation. Gwénaëlle Lhéritier DESC Réanimation médicale Périgueux, le 3 décembre 2009

Recommandations de l ASPEN pour la nutrition en réanimation. Gwénaëlle Lhéritier DESC Réanimation médicale Périgueux, le 3 décembre 2009 Recommandations de l ASPEN pour la nutrition en réanimation Gwénaëlle Lhéritier DESC Réanimation médicale Périgueux, le 3 décembre 2009 Guidelines for the Provision and Assessment of Nutrition Support

Plus en détail

Le sevrage de la trachéotomie

Le sevrage de la trachéotomie Le sevrage de la trachéotomie Journée de formation «infirmière» et «kinésithérapeute» SKR. Maison de la réanimation Paris 01 / 06 / 2012 Dr G.Beduneau Réanimation Médicale CHU ROUEN gaetan.beduneau@chu-rouen.fr

Plus en détail

Alimentation en ICU. Mise á jour Dr.Bernhard STEIN Anesthésie-Réanimation CHEM

Alimentation en ICU. Mise á jour Dr.Bernhard STEIN Anesthésie-Réanimation CHEM Mise á jour 2005 Dr.Bernhard STEIN Anesthésie-Réanimation CHEM - Importance - Impact d une alimentation sur la morbidité et mortalité en ICU Malnutrition présent en 40 % des patients en ICU Système immunitaire

Plus en détail

Mobilisation précoce : est-ce possible?

Mobilisation précoce : est-ce possible? Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s de réanimation 2013 Sfar. Tous droits réservés. Mobilisation précoce : est-ce possible? Lemaire Muriel Service de Soins Intensifs, Université Libre de Bruxelles, Hôpital

Plus en détail

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES P. Beuret Réanimation polyvalente Lyon 02/06 LESIONS RESPONSABLES D IRA Fractures costales Volet costal Pneumo/hémothorax Contusion pulmonaire Douleur Mouvement paradoxal

Plus en détail

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Marie Pierre Bonnet Service d Anesthésie Réanimation, Hôpital Cochin, Maternité

Plus en détail

Kinésithérapie Respiratoire dans les Maladies Neuromusculaire

Kinésithérapie Respiratoire dans les Maladies Neuromusculaire Kinésithérapie Respiratoire dans les Maladies Neuromusculaire la survie Qualité de vie Clinique Para- Clinique En fonction de l atteinte (diversité de pathologies) En fonction de l âge En fonction de l

Plus en détail

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Ventilation idéale : Contexte Maintien d une pression trans-pulmonaire suffisante pour l oxygénation Minimiser le collapsus alvéolaire Lutter

Plus en détail

Introduction. Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI?

Introduction. Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Maryse COUAILLET Dan BENHAMOU Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital Antoine Béclère Université Paris-Sud France Introduction Surveillance

Plus en détail

INTRODUCTION En réanimation, de nombreux facteurs favorisent le développement de polyneuromyopathies ou ANMAR ( alitement prolongé, SIRS, sepsis, MOF,

INTRODUCTION En réanimation, de nombreux facteurs favorisent le développement de polyneuromyopathies ou ANMAR ( alitement prolongé, SIRS, sepsis, MOF, PLACE DE LA KINESITHERAPIE DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT PNMP M. LEMAIRE Service des Soins Intensifs, Hôpital Universitaire Erasme, Bruxelles, Belgique SIZ-NURSING 2007 INTRODUCTION En réanimation,

Plus en détail

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc.

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. NAVA pourquoi pas Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. 7e Symposium en thérapie respiratoire HSCM 1 décembre 2012 Le mode NAVA o Neurally Adjusted Ventilatory Assist Neuro-Asservissement

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS

VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS G. HILBERT Département de Réanimation médicale, CHU Bordeaux EA 518-Physiologie, Université Bordeaux 2 Le but des techniques de ventilation non-invasive

Plus en détail

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Session ide Ludovic LESAGE (Service de Réanimation CH Armentières) Quelle prise en charge infirmier en phase de sevrage ventilatoire? Diapositive 1 LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Centre hospitalier

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE : TEST

VENTILATION NON INVASIVE : TEST VENTILATION NON INVASIVE : TEST DE 3 MASQUES FACIAUX SUR LE RINÇAGE DU CO 2 PAR LA FUITE INTENTIONNELLE. Clément Médrinal Guillaume Prieur CONFLIT D INTÉRÊT Aucun conflit d intérêt en lien avec ce travail.

Plus en détail

SOINS PARAMEDICAUX: LES 10 GESTES QUI SAUVENT LE PATIENT VENTILE. LILA BOUADMA HOPITAL Bichat-Claude Bernard- Paris

SOINS PARAMEDICAUX: LES 10 GESTES QUI SAUVENT LE PATIENT VENTILE. LILA BOUADMA HOPITAL Bichat-Claude Bernard- Paris SOINS PARAMEDICAUX: LES 10 GESTES QUI SAUVENT LE PATIENT VENTILE LILA BOUADMA HOPITAL Bichat-Claude Bernard- Paris lila.bouadma@bch.aphp.fr SOINS PARAMEDICAUX: LES 10 INTERVENTIONS QUI SAUVENT LE PATIENT

Plus en détail

Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo.

Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo. LI VE Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo. JP FRAT Réanimation médicale CHU Poitiers janvier 2015 Connaître les indications de la ventilation noninvasive dans l

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation NAVA: Nouveautés et place en Réanimation Frederic Vargas Service de Réanimation Bordeaux CRCT- Inserm U1045 Université de Bordeaux 2 Déclaration de liens La société Maquet soutient notre recherche sur

Plus en détail

Maladies ratives à l heure de la ventilation mécanique : quelle attitude? M. Konta DESC réanimation r juin 2008

Maladies ratives à l heure de la ventilation mécanique : quelle attitude? M. Konta DESC réanimation r juin 2008 Maladies neurodégénératives ratives à l heure de la ventilation mécanique : quelle attitude? M. Konta DESC réanimation r médicale m 11-12 12 juin 2008 Les pathologies concernées es Sclérose latérale amyotrophique

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

Drainage des épanchements pleuraux transsudatiques. Cédric Palobart DESC réanimation médicale 16 mars 2007 Toulouse

Drainage des épanchements pleuraux transsudatiques. Cédric Palobart DESC réanimation médicale 16 mars 2007 Toulouse Drainage des épanchements pleuraux transsudatiques Cédric Palobart DESC réanimation médicale 16 mars 2007 Toulouse Rappels Physiologie Plèvre pariétale = clé de voûte Production de 0,15 ml/kg/h Réabsorption

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse Lyon

VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse Lyon VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) 3 ème conférence de consensus commune SFAR/SPLF/SRLF le 12 octobre 2006 Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse

Plus en détail

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux introduction La présence d une neuromyopathie est très fréquente chez les patients ayant été intubés. l EMG des membres retrouve des anomalies

Plus en détail

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon Frédéric ric Vargas Service de Réanimation R Bordeaux La VNI au cours de l OAPl cardiogénique débute avec.un aspirateur 1936 1936 The «pulmonary plus pressure

Plus en détail

Protocoles de sevrage

Protocoles de sevrage Protocoles de sevrage Rôle des paramédicaux dans la ven la on mécanique (VM) AER 2012 15 novembre 2012 Frédérique BAYLE Réanima on médicale Hôpital de la Croix Rousse - Lyon Rationnel Conséquences d une

Plus en détail

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA F. Vargas Service de Réanimation Médicale 59 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale AJRCCM 2000 Fin d inspiration Retard à l expiration Retard à

Plus en détail

Méthodes d oxygénothérapie actuelles

Méthodes d oxygénothérapie actuelles Oxygénothérapie à haut débit Dr Jean-Michel Arnal Réanimation polyvalente Hôpital Font Pré Toulon jean-michel@arnal.org JRUR 2010 Méthodes d oxygénothérapie actuelles Débit d oxygène < 6l/min 10 l/min

Plus en détail

Les bases de la ventilation mécanique

Les bases de la ventilation mécanique Les bases de la ventilation mécanique JM Constantin, M.D. Ph.D. GRED CNRS 6293 INSERM U1103 Département de Médecine Périopératoire Responsable des Réanimations CHU Clermont-Ferrand ventilation mécanique

Plus en détail

Rôle du kinésithérapeute dans le succès de l extubation Revue de Littérature. Anne FREYNET Masseur-Kinésithérapeute C.H.U.

Rôle du kinésithérapeute dans le succès de l extubation Revue de Littérature. Anne FREYNET Masseur-Kinésithérapeute C.H.U. Rôle du kinésithérapeute dans le succès de l extubation Revue de Littérature Anne FREYNET Masseur-Kinésithérapeute C.H.U. Bordeaux Déclaration de liens mon intervention ne présente aucun conflit d intérêt

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg Plan Historique Concept et Mécanique Physiopathologie Les différents modes

Plus en détail

Pronostic des patients cirrhotiques admis en réanimation

Pronostic des patients cirrhotiques admis en réanimation Pronostic des patients cirrhotiques admis en réanimation Delphine Weil-Verhoeven Service d Hépatologie et Soins intensifs digestifs CHRU J. Minjoz, BESANCON L admission en réanimation: un événement fréquent

Plus en détail

Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation)

Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation) Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation) Quels sont les enjeux? Evolution des modes ventilatoires en ventilation invasive études

Plus en détail

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie Place de l Asthme dans le paysage médical français L Asthme c est Environ

Plus en détail

Préoxygénation du patient obèse sévère. Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS

Préoxygénation du patient obèse sévère. Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS Préoxygénation du patient obèse sévère Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS Les réserves en O₂ chez le sujet normal Total CRF Sang Tissus Campbell,

Plus en détail

Nouvelles modalités de l oxygénothérapie: Intérêt du haut débit

Nouvelles modalités de l oxygénothérapie: Intérêt du haut débit Nouvelles modalités de l oxygénothérapie: Intérêt du haut débit Jean-Damien RICARD Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Hôpital Louis Mourier, Service de Réanimation Médicale, Colombes INSERM U722, Université

Plus en détail

OXYGÉNOTHÉRAPIE À HAUT DÉBIT : PRINCIPES ET INDICATIONS

OXYGÉNOTHÉRAPIE À HAUT DÉBIT : PRINCIPES ET INDICATIONS OXYGÉNOTHÉRAPIE À HAUT DÉBIT : PRINCIPES ET INDICATIONS Dr ROUSSEAU G. DESC MU 19/01/16 SYSTEME Branchement O2 Système humidificateur Système chauffant Canule nasale haut débit (60L/min) Réglage mélange

Plus en détail

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation 25 èmes Journées Nationales sur les Dispositifs Médicaux Atelier Urgence Détresse Respiratoire Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation Y.Walrave, J.Dellamonica, M.Carles

Plus en détail

JRUR 2015 Marseille symposium Covidien. la PAV en pratique

JRUR 2015 Marseille symposium Covidien. la PAV en pratique JRUR 2015 Marseille symposium Covidien la PAV en pratique Pr Alexandre DEMOULE service de Pneumologie et Réanimation médicale, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Paris, France conflits d intérêt Covidien

Plus en détail

VNI pour éviter la Ventilation Invasive (VI) chez l adulte. D Robert DIU VNI Lyon- Montpellier Mai 2017

VNI pour éviter la Ventilation Invasive (VI) chez l adulte. D Robert DIU VNI Lyon- Montpellier Mai 2017 VNI pour éviter la Ventilation Invasive (VI) chez l adulte D Robert DIU VNI Lyon- Montpellier Mai Le sujet La VNI depuis les années 90 a complété les «armes» du médecin face à l insuffisance respiratoire

Plus en détail

Le décubitus ventral a-t-il un effet sur la ventilation de patients atteints de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive?

Le décubitus ventral a-t-il un effet sur la ventilation de patients atteints de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive? Le décubitus ventral a-t-il un effet sur la ventilation de patients atteints de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive? Promoteur : Leclercq I. (maître-assistante, HEPH-Condorcet) Coordinateur : Michel

Plus en détail

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N DESC REANIMATION Décembre 2014 Etudiant: JAFFAL Karim Tuteur: Pr D. MATHIEU IMPACT EN PATHOLOGIE RESPIRATOIRE IMPACT EN PATHOLOGIE CARDIAQUE PRECHARGE DEPENDANCE

Plus en détail

Comment rééduquer le diaphragme? Marc Beaumont, kinésithérapeute

Comment rééduquer le diaphragme? Marc Beaumont, kinésithérapeute Comment rééduquer le diaphragme? Marc Beaumont, kinésithérapeute Mécanismes de la dysfonction musculaire respiratoire Similowski T et al. Exploration du diaphragme en réanimation. Réanimation 12 (2003)

Plus en détail

SDRA - Grippe A H1N1 Drs T LANZ - Patrice SERRE Centre Hospitalier Bourg en Bresse

SDRA - Grippe A H1N1 Drs T LANZ - Patrice SERRE Centre Hospitalier Bourg en Bresse SDRA - Grippe A H1N1 Drs T LANZ - Patrice SERRE Centre Hospitalier Bourg en Bresse Antécédents Femme 26 ans Antécédents IMC 33,2 Grossesse actuelle 33 SA, G1P0 Tabagisme 15cig/j Aucun traitement habituel

Plus en détail

Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA)

Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA) Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA) Module respiratoire DESC de réanimation médicale mars 2007 T.SAGHI (Bordeaux) introduction -Physiopathologie + morphologie + quantitatif

Plus en détail

Kinésithérapie et réanimation. Guillaume FOSSAT, Réanimation Médicale CHRO

Kinésithérapie et réanimation. Guillaume FOSSAT, Réanimation Médicale CHRO Kinésithérapie et réanimation 1 Cadre légal Organisation des réanimations: Art. D. 712-110 L établissement de santé doit être en mesure de faire intervenir en permanence un masseur-kinésithérapeute justifiant

Plus en détail

VNI en urgences pour quels malades?

VNI en urgences pour quels malades? VNI en urgences pour quels malades? Dr Laura Laudrin, Urgences-SMUR, CH Chinon - PLAN Définition Avantages Indications Contre-indications Mise en place Effets indésirables et limites Conclusions 2 Définition

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE INDICATIONS DE LA VNI Envisageable chez un patient en IRA capable de comprendre et de collaborer : Fatigué mais non épuisé, Signes de détresse notamment FR > 25/minute, respiration

Plus en détail

ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT

ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT REVUE DE LA LITTERATURE 2010 DR V HOUDOUIN HÔPITAL ROBERT DEBRÉ Buts: -Prévalence de l hypova -Critères cliniques et fonctionnelles d hypova -Evolution à un an avec et

Plus en détail

Mobilisation précoce des patients en réanimation

Mobilisation précoce des patients en réanimation Formation continue Université Claude Bernard Lyon 1 Kinésithérapie respiratoire et cardio vasculaire Diplôme universitaire : 2015 Mobilisation précoce des patients en réanimation Réalisation d'une enquête

Plus en détail

Sevrage de la ventilation mécanique

Sevrage de la ventilation mécanique Sevrage de la ventilation mécanique Formation d expert EPD ES en soins intensifs 11 Avril 2014 Govind Sridharan Sébastien Doll Service des Soins Intensifs et Continus Hôpital fribourgeois Sevrage de la

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63)

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) INTRODUCTION Fin des années 80, débuts de la VNI version moderne. Technique répandue de plus en

Plus en détail

EXPLORATION EXPLORATION FONCTION- NELLE SOUS VENTILATION ARTIFICIELLE- RESPIRATOIRE

EXPLORATION EXPLORATION FONCTION- NELLE SOUS VENTILATION ARTIFICIELLE- RESPIRATOIRE EXPLORATION EXPLORATION FONCTION- NELLE SOUS VENTILATION ARTIFICIELLE- RESPIRATOIRE GUY ANNAT Lyon Seules seront examinées ici les données d exploration fonctionnelle obtenues à partir des signaux de pression

Plus en détail

Outils informatiques et sevrage de la ventilation

Outils informatiques et sevrage de la ventilation Outils informatiques et sevrage de la ventilation Dr Jean-Michel Arnal jean-michel@arnal.org Service de réanimation polyvalente Directeur de la recherche médicale Unité de ventilation à domicile Hamilton

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

SET D EXTUBATION PAR ÉTAPES COOK. Ajoutez l extubation par étapes à votre stratégie de prise en charge des voies aériennes.

SET D EXTUBATION PAR ÉTAPES COOK. Ajoutez l extubation par étapes à votre stratégie de prise en charge des voies aériennes. Ajoutez l extubation par étapes à votre stratégie de prise en charge des voies aériennes. «La stratégie d extubation prédéterminée doit envisager ( ) l utilisation à court terme d un dispositif pouvant

Plus en détail

Place de la kinésithérapie dans la gestion des complications respiratoires périopératoires

Place de la kinésithérapie dans la gestion des complications respiratoires périopératoires Place de la kinésithérapie dans la gestion des complications respiratoires périopératoires Mathieu Delorme Kinésithérapeute, CHU de Bordeaux, Groupe Hospitalier Sud, 33604 Pessac cedex Introduction Le

Plus en détail

Critères d admission SIPO et soins continus

Critères d admission SIPO et soins continus Critères d admission SIPO et soins continus G. Lebuffe Pôle d anesthésie-réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille, France Soins intensifs: Décret 2002 D 124-104 Unité prenant en charge les patients

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

Pronostic des patients d onco-hématologie en réanimation

Pronostic des patients d onco-hématologie en réanimation Pronostic des patients d onco-hématologie en réanimation Rébecca Hamidfar-Roy Réanimation Médicale CHU de Grenoble Actualités En Réanimation 14 Novembre 2013 Oncohématologie/Réanimation Facteurs liés à

Plus en détail

LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE:

LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE: LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE: Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation ALMS:

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière

VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière VENTILATION ARTIFICIELLE Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS COMPLICATIONS MONITORAGE VENTILATION

Plus en détail

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE J. Cros CHU Limoges 63 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale. Bordeaux le 24 Mars 2010. INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

Plus en détail

Comment faire boire un patient âgé en limitant le risque de fausse route?

Comment faire boire un patient âgé en limitant le risque de fausse route? Comment faire boire un patient âgé en limitant le risque de fausse route? Comparaison eau plate vs. eau gazeuse et verre standard vs. verre tronqué C. CHAUSSE (médecin généraliste), D. CHAVANNE (gériatre),

Plus en détail

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Dr Patrick Biston, médecin chef de service des soins intensifs du CHU Charleroi A l équipe médico-infirmière des soins intensifs du CHU de Charleroi

Plus en détail

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11 Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU 2011-2012 Date d intervention : 21/11/11 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

Pneumonies virales. O. Leroy

Pneumonies virales. O. Leroy Pneumonies virales O. Leroy Pourquoi moi?? Je n y connais rien!!! Merci Benoit Mr X, 65 ans Pas d antécédents connus Admission aux urgences pour hyperthermie et toux A votre avis Quel agent causal? Pneumocoque

Plus en détail

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical

Plus en détail

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP)

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP) Réanimation 2001 ; 10 : 744-9 2001 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069301001955/FLA COMMUNICATIONS DES EXPERTS Indications, modalités, conduite, et arrêt de

Plus en détail

7 ème JRKR / 28 Juin 2014 Hôpital Cochin Paris

7 ème JRKR / 28 Juin 2014 Hôpital Cochin Paris Evalua&on des effets de l Augmenta&on du Flux Expiratoire (AFE) chez les pa&ents de réanima&on ven&lés et sédatés 7 ème JRKR / 28 Juin 2014 Hôpital Cochin Paris Anne FREYNET & Guillaume GOBAILLE Masseur-

Plus en détail

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA M. Gainnier P. Michelet Réanimation Médicale Réanimation des Urgences (Pôle RUSH) Hôpital Ste Marguerite Marseille Objectif de la VM

Plus en détail

Particularités respiratoires des sportifs

Particularités respiratoires des sportifs Particularités respiratoires des sportifs Patrick Mucci, Pr Ph D Université de Lille 2 EA 7369 Unité de Recherche Pluridisciplinaire Sport, Santé, Société 1 Débit ventilatoire et sportifs d endurance Réponse

Plus en détail

Module Ventilation - Partie 2

Module Ventilation - Partie 2 Dr Amathieu R. Module ventilation partie 2 Promotion DU 2010-2011 Date d intervention : 13/12/10 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation, ti

Plus en détail

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Pourquoi des modes automatisés? L'utilisation d'un protocole permet de réduire la durée du

Plus en détail

Thèse de médecine générale

Thèse de médecine générale Thèse de médecine générale Pour l obtention du Diplôme d Etudes Spécialisées de médecine générale. Sous la direction du Dr Eliane ABRAHAM Le 18 septembre 2015 Claire BERTRAND «Parcours de santé et coordination

Plus en détail

TEST DE FUITE AU BLOC (F)UTILE?

TEST DE FUITE AU BLOC (F)UTILE? Colloque secteur URO-DIG Mardi 5 décembre 2012 TEST DE FUITE AU BLOC (F)UTILE? Dr Caroline Couchepin DES 3eme annee Extubation et contexte Définitions But recherché, but atteint? - quelques évidences En

Plus en détail

La fatigue dans les affections respiratoires. La fatigue. dans les affections respiratoires. La fatigue dans les affections respiratoires

La fatigue dans les affections respiratoires. La fatigue. dans les affections respiratoires. La fatigue dans les affections respiratoires DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

post-opératoireopératoire

post-opératoireopératoire Utilisation de la VNI en post-opératoireopératoire Claude-charles Balick-Weber Réanimation médicale CHU BORDEAUX D après Daprès la SRLF Indication i de VNI en POST-OPÉRATOIRE OPÉRATOIRE : En post-opératoire

Plus en détail

Stratégie transfusionnelle dans le service de réanimation médicale du CHU de Besançon : Evaluation. Dr. Didier Perez, réanimation médicale

Stratégie transfusionnelle dans le service de réanimation médicale du CHU de Besançon : Evaluation. Dr. Didier Perez, réanimation médicale Stratégie transfusionnelle dans le service de réanimation médicale du CHU de Besançon : Evaluation Dr. Didier Perez, réanimation médicale Plusieurs raisons pour essayer de diminuer la transfusion - Ressources

Plus en détail

Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation

Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation Dr Jesus Gonzalez-Bermejo UARD (Unité d Appareillage Respiratoire de Domicile) Service de Pneumologie et de Réanimation Groupe Hospitalier

Plus en détail