Modernisation des relevés dans le domaine de la formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modernisation des relevés dans le domaine de la formation"

Transcription

1 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division principale Société et territoire Section de la formation scolaire et professionnelle 31 octobre 2008 Modernisation des relevés dans le domaine de la formation Excel-Tool SdL Cahier des charges Version 1.0

2 Table des matières 1 Introduction 4 2 Contexte La modernisation des relevés Une application WEB Responsabilités dans le relevé des données Méthodes de transfert des données Situation actuelle Description du mandat But Plateforme Macros excel Langue Les données Structure du fichier de livraison CSV Entête du fichier Données de l'institution, de la classe et de l'élève Exemple de fichier de livraison Les nomenclatures Les nomenclatures cantonales Les nomenclatures suisses ou OFS Documentation intégrée La saisie des données La plausibilisation des données La sauvegarde des données L'exportation du fichier CSV Administration de l'outil de saisie Protection du contenu Mise à jour de l'outil de saisie L'interface de l'application CD Bund Proposition d'interface (ébauche) Dossier de soumission Contenu Conditions Délais Adressage /29

3 4.5 Personne de contact Annexes (extraits du manuel technique provisoire) Variables et valeurs Nomenclatures /29

4 1 Introduction Afin de livrer des informations statistiques de qualité, l'office fédéral de la statistique (OFS) doit en permanence s'adapter au monde qui l'entoure et se doter d'outils modernes et efficaces. Le relevé des données dans les institutions de formation pour la statistique des élèves et des étudiants se fait encore actuellement en partie au moyen de formulaires papiers. C'est dans le but d'optimiser cette collecte de données que l'ofs a décidé d offrir aux livreurs de données un nouvel outil de collecte et de contrôle électronique des données. Cet outil consistera en un outil excel permettant: la saisie des données des élèves dans les écoles un contrôle sommaire de leur qualité l'exportation de ces données dans un format CSV défini Afin de générer des versions de cet outil de saisie qui contiennent les configurations propres au canton et à l année de relevé, un utilitaire servant à sa génération devra être également réalisé. 2 Contexte 2.1 La modernisation des relevés Le mandat qui fait l'objet du présent appel d'offres s'inscrit dans le cadre du projet "modernisation des enquêtes dans le domaine de la formation" 1 (MEB) actuellement en cours au sein de l'office fédéral de la statistique (OFS). Ce projet a pour buts: La révision du catalogue des variables qui sont relevées auprès des offices cantonaux et des institutions de formation La modernisation du relevé et du transfert de ses données au moyen de l'informatique La mise en place d'un "système statistique intégré" pour le domaine de la formation prenant en charge l'ensemble des processus de production statistique, du relevé des données à la publication des résultats. Plusieurs statistiques sont touchées par ce projet de modernisation. Ce mandat concerne plus précisément la "statistique des élèves et des étudiants" (SdL) réalisée depuis 1977 en un relevé annuel exhaustif des élèves de tous les degrés d'enseignement du préscolaire au tertiaire (hautes écoles exceptées). 1 Modernisation des enquêtes dans le domaine de la formation. Conception générale. OFS, 2006: Modernisation des enquêtes dans le domaine de la formation, Conception détaillée 1, OFS, 2007: 4/29

5 2.2 Une application WEB Après consultation des différents partenaires impliqués dans la collecte et le traitement des données statistiques des élèves et des étudiants, il a été décidé de mettre en place une application WEB prenant en charge les différentes étapes du processus de relevé des données. Ce nouvel outil permettra: la réception centralisée des fichiers de données via un canal de transfert informatique sécurisé la vérification des données au moyen de contrôles automatisés et l établissement d un rapport de plausibilité, ce dernier étant automatiquement transmis au livreur de données à la suite de chaque nouvelle livraison la gestion et la correction en-ligne (de manière interactive au travers d un navigateur internet) des données par le livreur de données lui-même ou par le responsable du relevé à l'ofs le suivi de la collecte des données la gestion du processus de livraison des données en donnant le droit d accéder/corriger les données tout d abord au livreur de données, puis au canton qui est responsable de la qualité et de la complétude des données, puis enfin à l OFS qui, le cas échéant, finalisera la livraison après un dernier contrôle de son contenu la gestion des utilisateurs et des autorisations qui leur sont attribuées. Chaque livreur de données n a accès qu à ses propres informations et données. Le développement de cette application WEB est actuellement en cours par l'office fédéral de l'informatique et de la communication (OFIT). 2.3 Responsabilités dans le relevé des données Les écoles sont tenues de saisir correctement l ensemble des données primaires demandées et de transmettre ces dernières dans les délais, selon la forme prescrite par le canton ou par l OFS. Cette obligation s applique également aux écoles privées. Les cantons veillent à ce que les écoles situées sur leurs territoires effectuent le relevé de manière correcte, en appliquant les standards techniques prescrits et en livrant dans les délais toutes les données requises. Les cantons rappellent chaque année les écoles à leur obligation de procéder au relevé, réceptionnent les données, demandent des compléments d information, envoient les rappels et procèdent à un premier contrôle des données, avant d autoriser leur transmission à l OFS. L OFS définit, en collaboration avec les cantons, le catalogue des variables et met à jour les nomenclatures et veille au bon déroulement du relevé (cohérence des données, respect des délais). Il vérifie la qualité des données et s emploie à leur harmonisation au niveau suisse. 2.4 Méthodes de transfert des données Les données sont à envoyer à l OFS sous forme électronique. Elles doivent satisfaire aux schémas et aux règles de codage définis. Le transfert des données peut se faire selon deux méthodes: 5/29

6 Méthode «Canton»: Les écoles envoient leurs données à l instance cantonale responsable selon les prescriptions de celui-ci. Une fois les données parvenues au canton, celui-ci les gère de manière centralisée dans une ou plusieurs banque(s) de données et se charge de les transférer à l OFS au moyen de l application web. Les données sont automatiquement chargées et plausibilisées au moment du chargement. Le fournisseur de données reçoit une quittance confirmant la réception des données et un rapport de plausibilisation lui indiquant les éventuelles erreurs. Après correction des données concernées, les données peuvent être validées par le canton (et dès lors être retravaillées par l OFS). Graphique 1 : Transfert des données selon la méthode «canton» Méthode «Ecole» : L expéditeur des données est ici l école. Cette dernière transfère les données via l application web. Là encore, les données sont d abord automatiquement plausibilisées, puis le fournisseur les corrige sur la base du rapport d erreurs et importe les données consolidées dans la banque de données. Celles-ci sont validées une première fois (prévalidation), puis mise à disposition du responsable des données (canton) à des fins de traitement. Même avec cette méthode, le canton reste le principal responsable des données, chargé à ce titre d effectuer les tâches décrites plus haut (contrôle d entrée des données, demandes de compléments d information, rappels et contrôle final des données). Le canton soumet à ces opérations les données prévalidées qui lui ont été envoyées par les écoles, puis les valide (= mise à disposition de l OFS) une fois les contrôles effectués. 6/29

7 Graphique 2 : Transfert des données selon la méthode «école» Les deux méthodes ne s excluent pas mutuellement. On peut ainsi décider d appliquer la méthode «Ecole» de manière ciblée, par exemple aux écoles du degré tertiaire. 2.5 Situation actuelle Différentes lacunes sont encore à combler pour assurer le relevé des données des élèves et des étudiants. Tout d'abord du côté des écoles qui ne sont pas connectées à un système cantonal centralisé pour la gestion de leurs élèves. Ces écoles doivent s'équiper d'un outil informatique permettant la saisie et la gestion des données de leurs élèves pour les besoins statistiques. Les données ainsi récoltées seront par la suite transmises soit au canton (Méthode "canton"), soit directement à l'ofs lorsque c'est la méthode "écoles" qui a été choisie. Lors de la rencontre du 23 avril 2008, les coordinateurs cantonaux pour la statistique de la formation ont émis le vœu que l OFS puisse leur fournir un outil commun permettant aux écoles pour lesquelles aucun autre système de saisie n'existe actuellement de relever les données de manière électronique. D'autre part, en attendant la mise en production de l'application WEB, il a été décidé que c'est aux cantons qu'il incombe durant la période transitoire de réunir les données des écoles privées pour lesquelles la méthode "écoles" avait été choisie. Il est donc nécessaire de mettre à disposition des cantons un outil leur permettant de réunir les données qui leur seront transmises par ces écoles privées et de faire un premier contrôle des informations transmises. Pour combler ces différentes lacunes, l'ofs a décidé la réalisation d'un outil de saisie et de contrôle des données statistiques qui sera proposé aux cantons. Ceux-ci auront le choix de l'adopter ou non et, le cas échéant, de le proposer à leurs écoles en fonction des besoins. 7/29

8 3 Description du mandat 3.1 But Le but de ce mandat est la réalisation d un outil permettant aux écoles de saisir les données des élèves, de les contrôler sommairement et d en faire un fichier qui pourra être transmis au canton ou, lorsque l application WEB sera en fonction, directement à l OFS. L utilisation de cet outil doit être simple et intuitive, à la portée d une personne n étant pas obligatoirement issue d un milieu informatique. Afin d offrir chaque année pour chaque canton un outil personnalisé, un utilitaire de génération des outils de saisie doit également être réalisé. 3.2 Plateforme Nous devons prévoir un outil qui fonctionne sur la majeure partie des infrastructures bureautiques des écoles et des cantons. Pour cela, il a été décidé de le réaliser sur la base du programme Excel de Microsoft du fait de la grande disponibilité de celui-ci. L outil devra fonctionner avec les configurations suivantes : - Excel pour Windows, de la version «97» à la version actuelle «2007», en langue française/allemande/italienne ou anglaise - Windows, de la version «95» à la version actuelle «Vista», en langue française/allemande/italienne ou anglaise - Excel pour Apple Macintosh, de la version 98 à la version actuelle 2008, en langue française/allemande/italienne ou anglaise - Mac OS, de la version 8 à la version actuelle X, en langue française/allemande/italienne ou anglaise L'outil doit être prévu pour fonctionner sur une définition d'écran de 1024x768 pixels. 3.3 Macros excel L'utilisation de macros dans excel dépend de la configuration de la sécurité et n'est parfois pas autorisée par le service informatique d'une institution de formation ou d'un canton. Afin d'éviter des problèmes inutiles à nos nombreux fournisseurs de données, nous avons choisi que la réalisation de notre outil de saisie se ferait sans avoir recours aux macros. 3.4 Langue L'outil est destiné à être utilisé par des utilisateurs de langue française ou allemande. L'utilisateur a la possibilité de choisir dans quelle langue il veut travailler. L'interface de l'outil, le contenu des listes déroulantes ainsi que les nomenclatures seront affichés dans la langue sélectionnée. 8/29

9 3.5 Les données La description précise et complète des données, extraite du manuel technique (non finalisé), se trouve dans l'annexe 5.1 de ce document. Les données des élèves et des étudiants sont structurées selon 3 niveaux hiérarchiques : les données concernant l'institution de formation, la classe et enfin la personne. On retrouve ces 3 niveaux hiérarchiques dans le fichier de livraison. 3.6 Structure du fichier de livraison CSV Entête du fichier La première ligne du fichier CSV contient les attributs valables pour l'ensemble des données saisies, notamment l'année de référence et le canton. A. En-tête A.1 Année de référence numérique 4 AAAA A.2 Canton numérique 2 nomenclature des cantons (1-26) A.3 Livraison de données numérique 15 code de la livraison A.4 Date de livraison date 10 AAAA-MM-JJ Données de l'institution, de la classe et de l'élève Afin que la sauvegarde des données soit aisée depuis l'outil excel, les données concernant l'institution de formation, la classe et l'élève ont été réunies dans un seul enregistrement (ligne d'informations). B. Institution B.1 Catégorie de l Identificateur de l'institution alphanumérique 20 B.2 Identificateur de l'institution numérique 15 C. Classe "CH.BUR" si No REE, sinon "CT.[abrév. du canton]" Numéro REE ou code cantonal C.1 Identificateur de la classe numérique 15 Numéro cantonal C.2 Type d'enseignement de la classe numérique 15 Nomenclature cantonale & OFS D. Elève ech-0044 et ech-0011 D Catégorie d'identificateur alphanumérique 20 "CH.AHV" si No AVS, sinon "CT.[abrév. du canton]" D Identificateur de l'élève numérique 13 identificateur, dès 2011 : No AVS D.1.2 Sexe numérique 1 nomenclature du sexe D.1.3 Date de naissance date 10 AAAA-MM-JJ 9/29

10 D.2 Nationalité numérique 4 Nomenclature des états (ech-0008) D.3 Première langue alphanumérique 3 Nomenclature des langues D.4 Domicile numérique 4 Nomenclature des communes (ech-0007) D.5.1 Type d'enseignement numérique 15 Nomenclature cantonale & OFS D.5.2 Année de programme cantonal numérique 2 Nomenclature cantonale ou OFS D.5.3 Mode d'enseignement numérique 2 Nomenclature OFS D.5.4 Statut du programme numérigue 2 Nomenclature OFS d'enseignement D.5.5 Enseignement visant la numérique 1 Nomenclature OFS MP 1 D Type d'enseignement de l'année précédente numérique 15 Nomenclature cantonale & OFS D Année de programme cantonal de l'année précédente D.6 Commentaire alphanumérique 256 E.1 E.5 Champs supplémentaires pour les alphanumérique 1024 cantons Exemple de fichier de livraison numérique 2 Nomenclature cantonale ou OFS Cet exemple montre la construction du fichier de livraison: 2007;22;TestLivraison; CH.BUR; ;130000;1500;CH.AHV; ;1; ;8220;282;5429;1500;1;10;10;0;1300;9;;;;;; CH.BUR; ;130000;1500;CH.AHV; ;2; ;8100;120;5429;1500;1;10;10;0;1420;9;;;;;; CH.BUR; ;130000;1500;CH.AHV; ;2; ;8100;120;5429;1500;1;10;10;0;1500;1;;;;;; CH.BUR; ;130000;1500;CH.AHV; ;2; ;8100;285;5429;1500;1;10;10;0;1025;10;;;;;; CH.BUR; ;130000;1500;CH.AHV; ;2; ;8100;120;5429;1500;1;10;10;0;1500;1;;;;;; CH.BUR; ;130000;1500;CH.AHV; ;1; ;8100;120;5429;1500;1;10;10;0;1300;9;;;;;; CH.BUR; ;130000;1500;CH.AHV; ;2; ;8239;285;5429;1500;1;10;10;0;1500;1;;;;;; CH.BUR; ;130000;1500;CH.AHV; ;1; ;8100;120;5429;1500;1;10;10;0;1025;10;;;;;; 10/29

11 3.7 Les nomenclatures Une grande partie des données est relevée aux moyens de codes provenant de nomenclatures suisses (www.ech.ch), cantonales ou de l'ofs (www.classweb.bfs.admin.ch). Les nomenclatures sont composées d'un code et d'un libellé correspondant. La nomenclature des types d'enseignement de l'élève est fournie avec des informations supplémentaires concernant les années de programme plausibles qu'on peut y associer, ceci afin de permettre le contrôle de la cohérence entre ces variables (Test de plausibilité numéro 6) Les nomenclatures cantonales Les 4 nomenclatures ci-dessous sont des nomenclatures cantonales: Les institutions de formation Le type d'enseignement de la classe Le type d enseignement de l élève L'année de programme cantonale Il existe donc 26 versions des ces nomenclatures, parfois bilingues, spécifiques à chaque canton Les nomenclatures suisses ou OFS Ces nomenclatures bilingues sont uniques pour tout le territoire suisse Documentation intégrée L'outil contiendra une explication de la procédure à suivre pour l'utiliser correctement. Les différentes étapes à effectuer pour la saisie des données, leurs contrôles et la production du fichier CSV y seront résumées de manière simple. D'autre part, il est souvent nécessaire, au moment de saisir les données dans le formulaire, de consulter le contenu des différentes nomenclatures à disposition. L'outil de saisie devra contenir l'ensemble des nomenclatures avec les codes et les libellés sur une (ou plusieurs) page séparée permettant une recherche facile de l'information. Pour les nomenclatures cantonales, seule la déclinaison correspondant au canton sélectionné par l'utilisateur doit être visible. 11/29

12 3.8 La saisie des données Afin de minimiser les erreurs de frappe, nous souhaitons accorder à l'utilisateur la possibilité de sélectionner les codes à introduire dans des listes déroulantes. Pour les utilisateurs les plus chevronnés, il doit être possible d'introduire les codes au clavier directement dans l'outil de saisie. Enfin, pour les utilisateurs qui disposent déjà d'informations sur les élèves de l'école sous la forme électronique, il doit être possible de copier/coller de manière simple ces données dans l'outil de saisie. Les cantons qui auront dans un premier temps la charge de réunir les données de leurs écoles privées doivent pouvoir concaténer les données des différentes écoles par copier/coller. 3.9 La plausibilisation des données Les règles de plausibilité suivantes, tirées du manuel technique (ce qui explique la numérotation discontinue), sont à implémenter dans l'outil de saisie excel. Comme il n'est pas pratique d'avoir des règles de plausibilité qui bloquent la saisie, plus particulièrement lors de l'insertion de données par copier/coller, les valeurs ne respectant pas les règles de plausibilité seront simplement mises en évidence, par exemple avec des couleurs différentes. 1 : Formats, nomenclatures et complétude de la livraison 1.1 Tous les champs obligatoires sont remplis. 1.2 Toutes les valeurs livrées correspondent aux formats requis. 1.3 Toutes les valeurs liées à des nomenclatures sont comprises dans les nomenclatures concernées. Il y a cependant 3 nomenclatures qui font exception à cette règle: Le type d'enseignement de la classe Le type d'enseignement Les institutions de formation Pour ces exceptions, des valeurs n'appartenant pas aux nomenclatures seront acceptées après avoir averti l'utilisateur qu'il a introduit une valeur non reconnue. 1.4 Identificateur de personne : A partir du relevé 2011/12, il s agit du nouveau numéro AVS. Le format et la parité sont corrects 2. 2 : Intervalle de valeurs 2.2 L année de programme est plausible par rapport au type d enseignement suivi. 2 La méthode de contrôle de la parité du nouveau numéro AVS est détaillée dans l'ordonnance suivante: 12/29

13 3 : Correspondance intra- et inter-enregistrements 3.1 Chaque institution de formation faisant partie de la livraison comporte au moins une classe. 3.2 Chaque classe faisant partie de la livraison comporte au moins un élève. On contrôlera également que le type d'enseignement de la classe est identique pour chaque enregistrement d'élève qui en fait partie La sauvegarde des données L'utilisateur doit pouvoir interrompre et sauvegarder son travail à tout moment. Il doit également pouvoir reprendre son travail quand il le désire L'exportation du fichier CSV Les données récoltées au moyen de l'outil excel doivent être transmises au canton/à l'ofs dans un format bien défini. Lorsque la saisie est terminée et que l'utilisateur juge que le contenu est correct, il a la possibilité de créer le fichier csv final et de le placer à l'endroit de son choix de l'arborescence de son ordinateur Administration de l'outil de saisie Protection du contenu Le contenu de l'excel tool est protégé contre toute modification inopinée de son contenu. L'utilisateur final ne peut introduire des données qu'aux endroits prévus à cet effet. Les cantons sont libres d'utiliser les 5 champs alphanumériques (E.1 E.5) selon leurs besoins. Ces variables ne seront donc pas protégées contre la modification. 5 pages seront également à la disposition des cantons afin de recevoir les nomenclatures et informations concernant ces variables. Le reste de l'outil, y compris les pages contenant les nomenclatures et les pages de documentation intégrée, sera protégé contre les modifications. L'administrateur du relevé statistique de l OFS disposera des mots de passe permettant de modifier l'outil de saisie. 13/29

14 Mise à jour de l'outil de saisie L'outil de saisie devra être mis à jour lors de chaque relevé de manière à y intégrer les nomenclatures actuelles. Il est également possible qu'une mise à jour intervienne en cours de relevé pour corriger un problème. Dans ce cas, l'utilisateur devra pouvoir sauvegarder son travail, puis le recharger dans la nouvelle version de l'outil de saisie. Il sera probablement nécessaire de générer une version personnalisée de l'outil de saisie pour chaque canton. Etant donné qu'une quinzaine de cantons sont susceptibles de l'adopter, la mise à jour des nomenclatures inclues dans ces différentes versions de l'outil serait un travail conséquent s'il devait être réalisé de manière manuelle. Afin d'optimiser ce processus de mise à jour, nous souhaitons obtenir un utilitaire capable de réaliser cette personnalisation de l'outil de saisie pour chaque canton en y injectant les nomenclatures correspondantes. Cet utilitaire fera également les adaptations nécessaires dans l'outil de saisie de manière à ce que les aspects suivants fonctionnent avec les nouvelles nomenclatures: - La saisie des valeurs par liste déroulante - La validation des valeurs introduites (validation excel) - La plausibilisation des données (mise à jour des formules en fonction des nouvelles nomenclatures) 3.13 L'interface de l'application CD Bund L'outil de saisie doit respecter l'identité visuelle de la confédération. Les règles à suivre se trouvent dans le guide à l'adresse ci-dessous. (En principe, cela va se limiter à l'insertion d'un bandeau en haut des pages de l'outil et à un choix de couleurs/polices de caractères standards) 14/29

15 Proposition d'interface (ébauche) Nous livrons ici une proposition d'interface dans le but de montrer de manière visuelle le type de résultat que nous souhaitons obtenir. Toutes les fonctions demandées n'ont pas été implémentées ici. Cette proposition d'interface n'est qu'un exemple et nous serions heureux d'en découvrir d'autres susceptibles d apporter un gain de confort ou d'autres fonctionnalités à l'utilisateur. Une première page (onglet) permet d'introduire les variables valables pour l'ensemble du fichier de données. On y trouve également de manière résumée la procédure à suivre pour travailler avec l'outil de saisie. 15/29

16 Une seconde page permet la saisie des institutions de formation, des classes et des élèves. La page suivante permet de contrôler la qualité des données. Les erreurs sont mises en évidence par des couleurs. Nous avons introduit ici une colonne facultative "Nom et/ou prénom de l'élève" dans le but de faciliter le contrôle des données introduites. Cette information est destinée à l'école ellemême ne sera en aucun cas transmise avec les données du fichier. 16/29

17 Les nomenclatures utilisables pour la saisie des données sont détaillées dans des pages d'information. Ce sont ces mêmes listes de codes qui sont utilisées pour la validation des valeurs introduites. La nomenclature des types d'enseignements contient également des informations pour la plausibilisation des âges des élèves et les années de programme cantonales plausibles en regard des différentes formations 17/29

18 4 Dossier de soumission 4.1 Contenu L'offre peut être rédigée en allemand ou en français et comprend les éléments suivants: Une offre technique détaillée comprenant une planification Une prise de position sur la possibilité de réaliser l outil de saisie sans utiliser les macros dans excel Une offre financière forfaitaire détaillée comprenant les tarifs horaires pratiqués Un dossier de références et CV 4.2 Conditions Ce mandat est soumis aux conditions générales de la confédération relatives à l'achat de biens qui peuvent être consultées à l'adresse suivante: Les produits développés dans le cadre de ce mandat seront la propriété de l'office fédéral de la statistique 4.3 Délais Délai de soumission: Délai d'adjudication: Délai de réalisation: Adressage Les offres sont à adresser à: Office fédéral de la statistique (OFS) à l'att. de Monsieur Alain Chassot Section de la formation scolaire et professionnelle (SCHUL) Espace de l'europe Neuchâtel ainsi qu en format électronique pdf, par à: ou par CD- ROM joint à l'envoi de l'offre sur papier. 4.5 Personne de contact Alain Chassot, Section de la formation scolaire et professionnelle (SCHUL), Espace de l'europe 10, 2010 Neuchâtel, , 18/29

19 5 Annexes (extraits du manuel technique provisoire) 5.1 Variables et valeurs Dans le présent chapitre, nous décrivons dans les détails les variables requises et les valeurs autorisées. Les petites nomenclatures sont présentées dans leur intégralité, les grandes nomenclatures (communes, Etats et régions par ex.) figurent en annexe. L OFS les met à disposition à l adresse A. En-tête: Indiqué une seule fois au début du ficher livré, sert à identifier ce dernier. A.1 Version: numérique (4), année de référence 20XX A.2 Canton: numérique (2) Tableau 1: Nomenclature des cantons Code Abréviation Code Abréviation Code Abréviation 01 ZH 10 FR 19 AG 02 BE 11 SO 20 TG 03 LU 12 BS 21 TI 04 UR 13 BL 22 VD 05 SZ 14 SH 23 VS 06 OW 15 AR 24 NE 07 NW 16 AI 25 GE 08 GL 17 SG 26 JU 09 ZG 18 GR 27 FL A.3 Livraison de données: alphanumérique (20) Selon les informations fournies par l utilisateur (nom de l utilisateur ou désignation du fichier de données). A.4 Date de livraison Exemple: (date (8) en format CSV) pour le 10 décembre B. Variables de l école (institution) B.1 Type de l'identificateur de l institution: numérique (2) Les cantons sont libres d attribuer les valeurs de leur choix, parmi les types d identificateurs suivants. Le type d identificateur doit être précisé. Tableau 2 : Nomenclature des types d identificateurs de l'institution code Type d identificateur de l'institution CH.BUR N BUR / REE CT.[abrév. canton] Identificateur cantonal de l'institution B.2 Identificateur de l institution : numérique (15) Une école est un établissement permanent qui offre à des élèves/étudiants une ou plusieurs formation(s) formelle(s) dispensée(s) par un corps enseignant. 19/29

20 La définition permet une distinction entre l école en tant qu unité administrative (direction ; premier niveau) et l école comme site de formation (deuxième niveau). Chaque site de formation est attribué à une unité administrative. Cette définition permet de coupler, au moyen de la variable «école», les données de la statistique des élèves et des étudiants avec celles de la statistique du personnel des écoles. Dans la mesure du possible, les informations sur les élèves sont saisies au niveau de l établissement. Les numéros d identification utilisés jusqu ici peuvent être conservés (éventuellement complétés, pour prendre en compte le deuxième niveau) dans la mesure où l unité «école» qu ils recouvrent correspond à la définition ci-dessus. Chaque numéro d identification doit être unique au niveau cantonal. Le numéro d identification de l école sert entre autres à la connexion avec le registre des entreprises et des établissements (REE). Il est ainsi possible d utiliser les méta-informations qu il contient (statut, langue d enseignement, etc.) pour la statistique des élèves et des étudiants, sans avoir à les inclure dans le fichier de données de cette dernière. Nomenclature cantonale -> liste en annexe C. Variables de la classe C.1 Identificateur de la classe: numérique (15) Une classe est un groupe d élèves suivant le même enseignement dans une majorité de branches (aspect organisationnel). Une classe peut comprendre des élèves de différentes années de programme. C est ainsi que, par exemple, des classes du degré primaire regroupent des élèves de 1 re et de 2 e années. On s en tiendra à la définition organisationnelle de la classe pour déterminer la taille des classes aux degrés pré-primaire, primaire et secondaire I. Aux degrés secondaire II et tertiaire, la composition des classes est plus fluctuante, ce qui rend plus difficile leur délimitation. Dans ce cas, il sera possible de saisir et de livrer les données par année de programme, c est-à-dire par groupe d élèves bénéficiant du même programme d enseignement pendant l année en cours (p. ex. dans le cas d une école professionnelle: élèves d une même année de programme et formés à une même profession), que ceux-ci suivent ou non la plupart du temps en commun l enseignement donné. Le numéro d identification peut être choisi librement, à condition qu il soit unique dans un même canton pour chaque année de relevé (p. ex. code InstID + numérotation dans l ordre croissant). L attribution chaque année du même numéro à la même unité organisationnelle est possible, mais pas obligatoire. C.2 Type d enseignement de la classe: numérique (15) Le type d enseignement de la classe vise à différencier les élèves selon la filière de formation suivie. Cette variable est relevée au niveau de la classe et au niveau de l élève. Au niveau de la classe, le type d enseignement se rapporte à la filière suivie par l ensemble des élèves d une classe (ou d une année de programme : école enfantine, école primaire, école secondaire, école préparant à la maturité, formation professionnelle initiale, etc.). Au niveau de l élève (cf. D.3.1), le type d enseignement précise la nature de la formation suivie (p. ex. gymnase RRM Economie et droit; charpentier, etc.). Cette variable sert surtout à différencier les élèves de classes regroupant plusieurs niveaux d enseignement (degrés primaire et secondaire I p. ex.). Nomenclature cantonale -> liste en annexe 20/29

Manuel d'utilisation de l outil de relevé Excel pour SSP

Manuel d'utilisation de l outil de relevé Excel pour SSP Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division de la formation Section «institutions de formation» Statistique du personnel des écoles (SSP) 13 janvier 2010 Manuel

Plus en détail

Manuel d'utilisation du formulaire de saisie Excel-Tool SBA

Manuel d'utilisation du formulaire de saisie Excel-Tool SBA Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division de la formation Division de la formation, section «Personnes en formation» Relevé des diplômes (SBA) 17 juin 2011 Manuel

Plus en détail

PERSONNEL DES ÉCOLES

PERSONNEL DES ÉCOLES Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Population et formation 15 Education et science juin 2015 PERSONNEL DES ÉCOLES MANUEL POUR LE RELEVÉ 2015/16 Version:

Plus en détail

2ème information concernant la communication électronique du registre de l'état civil informatisé (Infostar) au registre des services des habitants

2ème information concernant la communication électronique du registre de l'état civil informatisé (Infostar) au registre des services des habitants Département fédéral de justice et police DFJP P.P. CH-3003 Berne, OFJ Aux Contrôles des habitants des communes de Suisse Referenz/Aktenzeichen: COO.2180.109.7.138826 / 2014/00003 Ihr Zeichen: Unser Zeichen:

Plus en détail

Education et science 1385-1500. Personnes en formation. Neuchâtel 2015

Education et science 1385-1500. Personnes en formation. Neuchâtel 2015 15 Education et science 1385-1500 Personnes en formation Edition 2015 Neuchâtel 2015 Introduction Cette publication donne une vue d ensemble des personnes en formation en Suisse. Les résultats statistiques

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Technique, architecture et sciences de la vie (MP TASV) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

Manuel d utilisateur pour la livraison des données du recensement scolaire

Manuel d utilisateur pour la livraison des données du recensement scolaire Service de la statistique SSTAT Amt für Statistik StatA Bd de Pérolles 25, 1701 Fribourg T +41 26 305 28 23, F +41 26 305 28 28 www.fr.ch/sstat T direct: +41 26 305 28 37 Courriel: resco@fr.ch Recensement

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Economie et services, type Services (MP ES-TS) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Economie et services, type Economie (MP ES-TE) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Santé et social (MPS 2 ) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle initiale (apprentissage),

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE commerciale (MPC) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

Lors du calcul du renchérissement pour les travaux de construction, il convient de distinguer deux cas:

Lors du calcul du renchérissement pour les travaux de construction, il convient de distinguer deux cas: Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l agriculture OFAG Secteur Amélioratios foncières CH-3003 Bern, BLW, sti Aux services cantonaux chargés des

Plus en détail

Statistique de l aide sociale

Statistique de l aide sociale Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Santé et affaires sociales 13 Protection Sociale avril 2011 Statistique de l aide sociale La population comme grandeur

Plus en détail

Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch

Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Impressum Editeur INFODROG Centrale nationale de coordination des addictions Rédaction Franziska

Plus en détail

La Conférence suisse des directrices et des directeurs cantonaux de la santé (CDS) décide:

La Conférence suisse des directrices et des directeurs cantonaux de la santé (CDS) décide: Convention sur les contributions des cantons aux hôpitaux relative au financement de la formation médicale postgrade et sur la compensation intercantonale des charges (Convention sur le financement de

Plus en détail

Contrôle des habitants

Contrôle des habitants support@urbanus.ch Documentation Urbanus Contrôle des habitants Procédure attribution NAVS13 fil rouge - transmission de données ofs.doc Data Consulting SA Tél.: +41 21 721 04 04 Ch. des Plaines 4 Fax:

Plus en détail

Rosenthaler + Partner AG Management und Informatik Feldrebe nweg 16 CH-4132 Muttenz 2

Rosenthaler + Partner AG Management und Informatik Feldrebe nweg 16 CH-4132 Muttenz 2 Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral des routes OFROU Lukas Schildknecht Version 1.10 du 09.06.2010 Code docu: LBK EB MISTRA

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE commerciale (MPC) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

Sondage des salaires 2009-2010 Résultats

Sondage des salaires 2009-2010 Résultats Responsable Domaine Employé Rue Bibracte 8b Tél. P. 026 675 11 79 arbeitnehmer@pro-geo.ch Isabelle Rey 1580 Avenches www.pro-geo.ch Table des matières 1 Commentaire sur le sondage des salaires 2009-2010...4

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE technique (MPT) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014 UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ ZENTRUM FÜR TESTENTWICKLUNG UND DIAGNOSTIK AM DEPARTEMENT FÜR PSYCHOLOGIE CENTRE POUR LE DEVELOPPEMENT DE TESTS ET LE DIAGNOSTIC AU DEPARTEMENT

Plus en détail

Plan de formation - Partie B

Plan de formation - Partie B Plan de formation - Partie B Objectifs de formation et orientations 1. Concept de formation 1.1. La formation à la pratique professionnelle dans les entreprises formatrices, les écoles de métiers et les

Plus en détail

Petite enfance et éducation préscolaire

Petite enfance et éducation préscolaire Section D A la périphérie... Petite enfance et éducation préscolaire (CITE 0) Mots clés Education préscolaire, petite enfance, institutions de la petite enfance (IPE), enseignement préprimaire, école enfantine

Plus en détail

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)»

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» INITIATIVE POPULAIRE FÉDÉRALE «IMPOSER LES SUCCESSIONS DE PLUSIEURS MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» DENIS BOIVIN Partner Avocat Expert fiscal diplômé Responsable

Plus en détail

Directives relatives au travail de maturité

Directives relatives au travail de maturité Directives relatives au travail de maturité Afin de permettre une meilleure lecture, seule la forme masculine est utilisée ci-après. 1. Dispositions légales Les textes suivants constituent la base légale

Plus en détail

Enseignement et formation. Dès la rentrée scolaire 2011, introduction de la maturité spécialisée et réforme des écoles de commerce

Enseignement et formation. Dès la rentrée scolaire 2011, introduction de la maturité spécialisée et réforme des écoles de commerce CHANCELLERIE D'ÉTAT BUREAU DE LA COMMUNICATION Enseignement et formation Dès la rentrée scolaire 2011, introduction de la maturité spécialisée et réforme des écoles de commerce Dans le cadre de son programme

Plus en détail

L'IMPOSITION DES PERSONNES MORALES

L'IMPOSITION DES PERSONNES MORALES D Impôts divers Imposition personnes morales APERCU DE L'IMPOSITION DES PERSONNES MORALES GÉNÉRALITES Les personnes morales sont des sociétés, corporations ou établissements auxquels le droit civil ou

Plus en détail

6.08 Allocations familiales Allocations familiales

6.08 Allocations familiales Allocations familiales 6.08 Allocations familiales Allocations familiales Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Les allocations familiales visent à compenser une partie des frais que doivent assumer les parents pour l entretien

Plus en détail

L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S)

L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S) L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S) Directives du 30 septembre 2010 concernant la reconnaissance des autorisations délivrées par

Plus en détail

Itunes U Course Manager

Itunes U Course Manager Présentation du service Itunes U est un service gratuit fourni par Apple qui permet de créer des cours et de les déployer sur du matériel de la marque. On peut considérer cela comme une brique d'ent. Ce

Plus en détail

C 1 10.78. Dispositions générales Principe et but, filières de formation et titres délivrés

C 1 10.78. Dispositions générales Principe et but, filières de formation et titres délivrés rsge C 0.78: Règlement des formations professionnelles commerciales à l'école d... file://\\ecu\app\sil\program\books\rsg\htm\rsg_c_0p78.htm Page sur 7 0.0.008 Règlement des formations professionnelles

Plus en détail

Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage

Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage (OFAC) 837.141 du 31 janvier 1996 (Etat le 12 mars 2002) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 109 de la loi du 25 juin 1982 sur l assurance-chômage

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE DOSSIER D INFORMATION ADMISSIONS POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2016 2017 RENSEIGNEMENTS UTILES Filières : Ouverture des cours : Lundi 15 août 2016 A. Etudes

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

Concept d évaluation de l ANQ. Enquête nationale sur la satisfaction des patients en réadaptation à partir des données 2013

Concept d évaluation de l ANQ. Enquête nationale sur la satisfaction des patients en réadaptation à partir des données 2013 Concept d évaluation de l ANQ Enquête nationale sur la satisfaction des patients en réadaptation à partir des données 2013 Version 1.1, février 2015 Sommaire 1 Introduction... 2 1.1 Contexte... 2 2 Déroulement

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

APERÇU DE L' IMPÔT SUR LA FORTUNE DES PERSONNES PHYSIQUES GÉNÉRALITÉS ASSUJETTISSEMENT

APERÇU DE L' IMPÔT SUR LA FORTUNE DES PERSONNES PHYSIQUES GÉNÉRALITÉS ASSUJETTISSEMENT D Impôts divers Impôt sur la fortune APERÇU DE L' IMPÔT SUR LA FORTUNE DES PERSONNES PHYSIQUES GÉNÉRALITÉS Outre l'impôt sur le revenu perçu en tant qu'impôt principal, tous les cantons et leurs communes

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE santé-social (MPS 2 ) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes

Plus en détail

Gestion Electronique et Sécurisation du Fret International Multimodal

Gestion Electronique et Sécurisation du Fret International Multimodal Gestion Electronique et Sécurisation du Fret International Multimodal transports et de prise de rendez vous Date du fichier 10/03/2008 Nom du fichier Environnement de gestion ordre de transport.doc Version

Plus en détail

Officier Étude: Ernst Basler & Partner

Officier Étude: Ernst Basler & Partner Disponibilité assurée dans la durée et archivage de géodonnées Etude conceptuelle visant à une mise en œuvre coordonnée au sein de la Confédération, des cantons et des communes Colloque Swisstopo, Wabern,

Plus en détail

Projet LHR (Loi sur l Harmonisation des Registres)

Projet LHR (Loi sur l Harmonisation des Registres) Projet LHR (Loi sur l Harmonisation des Registres) Présentation pour les journées AVSM des 16 et 18 septembre 2008 Eddy SCHAFROTH - Coordinateur du projet LHR pour l état de Vaud - 021 316 22 29 - eddy.schafroth@vd.ch

Plus en détail

Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des autorités dans les cantons: aperçu

Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des autorités dans les cantons: aperçu Nouveau droit de protection des mineurs et des adultes. Questions concrètes de mise en oeuvre Journées d étude des 11/12 septembre 2012 à Fribourg Exposé 3 Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des

Plus en détail

Présentation des options en 11MA

Présentation des options en 11MA Présentation des options en 11MA Ordre du jour 01 Accueil 02 Présentation de la direction 03 Présentation des options en 11 ème maturité 04 Présentation de l OCOSP 05 Questions Présentation des options

Plus en détail

Financement de la formation prof: : canton de Berne. Pilotage et financement de la formation professionnelle dans le canton de Berne

Financement de la formation prof: : canton de Berne. Pilotage et financement de la formation professionnelle dans le canton de Berne Pilotage et financement de la formation professionnelle dans le canton de Berne Formation professionnelle à plein temps CH GE NE JU TI VS BL VD FR BS BE GR AR LU SG ZG AG OW SZ TG ZH BE 9,2 % Nombres de

Plus en détail

MEDIAplus_page de garde_v67_mise en page 1 09/12/2010 09:23 Page 2. MEDIAplus elearning. version 6.7

MEDIAplus_page de garde_v67_mise en page 1 09/12/2010 09:23 Page 2. MEDIAplus elearning. version 6.7 MEDIAplus_page de garde_v67_mise en page 1 09/12/2010 09:23 Page 2 MEDIAplus elearning version 6.7 L'interface d administration MEDIAplus Sommaire 1. L'interface d administration MEDIAplus... 5 2. Principes

Plus en détail

Guide utilisateur du workflow pour les engagements fixes sur DIP et Fonds

Guide utilisateur du workflow pour les engagements fixes sur DIP et Fonds Guide utilisateur du workflow pour les engagements fixes sur DIP et Fonds Version 2.6 DIRH 22.07.2015 TT 23/07/15 1/47 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 4 1.1. CHAMPS COUVERT PAR L OUTIL DE WORKFLOW... 4 1.1.1

Plus en détail

Manuel d utilisation email NETexcom

Manuel d utilisation email NETexcom Manuel d utilisation email NETexcom Table des matières Vos emails avec NETexcom... 3 Présentation... 3 GroupWare... 3 WebMail emails sur internet... 4 Se connecter au Webmail... 4 Menu principal... 5 La

Plus en détail

Guide de fonctionnement. e-services

Guide de fonctionnement. e-services Guide de fonctionnement e-services A votre disposition 026 919 87 40 ciga.avs@ciga.ch www.federation-patronale.ch Mode d emploi e-service Page 1 sur 40 Sommaire 1. INTRODUCTION... 3 2. PASSEPORT... 4 2.1.

Plus en détail

Révision des enquêtes sur les mouvements de capitaux (projet investmentbop) Assurances

Révision des enquêtes sur les mouvements de capitaux (projet investmentbop) Assurances Information préliminaire Statistique Zurich, le 19 septembre 2013 Révision des enquêtes sur les mouvements de capitaux (projet investmentbop) Assurances Table des matières Page 1. Aperçu 2 2. Objectifs

Plus en détail

Catalogue officiel des caractères

Catalogue officiel des caractères 00 Bases statistiques et généralités 731-1400 Harmonisation de registres officiels de personnes Catalogue officiel des caractères Neuchâtel, 2014 La série «Statistique de la Suisse» publiée par l Office

Plus en détail

Produits virtuels de loterie Bingo à tirage différé

Produits virtuels de loterie Bingo à tirage différé Produits virtuels de loterie Bingo à tirage différé Conditions de participation Valables à partir du 1 er juillet 2015 ug1 Swisslos Interkantonale Landeslotterie, Lange Gasse 20, Postfach, CH-4002 Basel

Plus en détail

Les primes d assurance-maladie 2014

Les primes d assurance-maladie 2014 Les primes d assurance-maladie 2014 Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Conférence de presse du 26 septembre 2013 Prime moyenne «Adulte»

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES AUX AIDES À LA FORMATION BOURSES ET PRÊTS D ÉTUDES

INFORMATIONS RELATIVES AUX AIDES À LA FORMATION BOURSES ET PRÊTS D ÉTUDES INFORMATIONS RELATIVES AUX AIDES À LA FORMATION BOURSES ET PRÊTS D ÉTUDES Rentrée 2014-2015 La loi sur les aides à la formation du 19 février 2013 a pour but d'encourager les études et formations de toutes

Plus en détail

Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi

Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi Assainir, c est faire preuve de bon sens. Exemple En cas d assainissement global d une maison individuelle suisse classique, le potentiel d économie

Plus en détail

CARTR Plus Guide de formation Transmission par lots. Juillet 2013

CARTR Plus Guide de formation Transmission par lots. Juillet 2013 CARTR Plus Guide de formation Transmission par lots Juillet 2013 Objectifs de la formation Ce module de formation sur la transmission par lots dans le registre CARTR Plus présente des instructions pour

Plus en détail

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP EDITION 2014 Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» Une brochure pour les chômeurs Prévoyance professionnelle des personnes au chômage selon la LACI et la LPP REMARQUES Le présent

Plus en détail

Quels sont les enjeux de l accueil extra-familial des enfants en termes d égalité entre femmes et hommes?

Quels sont les enjeux de l accueil extra-familial des enfants en termes d égalité entre femmes et hommes? Pavel Losevsky dreamstime.com Quels sont les enjeux de l accueil extra-familial des enfants en termes d égalité entre femmes et hommes? Version abrégée de l étude PNR 60 «Accueil extra-familial des enfants

Plus en détail

Certificat de bureautique appliquée

Certificat de bureautique appliquée Certificat de bureautique appliquée Constat De manière générale, les logiciels bureautiques offrent des fonctionnalités en constante augmentation. Les utilisateurs n'en utilisent qu'une très faible partie,

Plus en détail

Circulaire modifiant la circulaire du 15 septembre 1998 relative au séjour de l'étranger qui désire faire des études en Belgique

Circulaire modifiant la circulaire du 15 septembre 1998 relative au séjour de l'étranger qui désire faire des études en Belgique Date: 01/09/2005 M.B.: 06/10/2005 Circulaire modifiant la circulaire du 15 septembre 1998 relative au séjour de l'étranger qui désire faire des études en Belgique I. Introduction : En vertu de l'article

Plus en détail

Organisation de l exploitation de la plateforme. Prestations de l OFS dans le cadre de l utilisation de sedex

Organisation de l exploitation de la plateforme. Prestations de l OFS dans le cadre de l utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Etudes démographiques et enquêtes auprès des ménages OFS, août 2012, Version 1.4 Organisation de l exploitation de la

Plus en détail

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 Bisnode Faillites et créations arrêtées au mois de Mai 2013 Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 731b du CO: dissolutions d entreprises aux dépens de la collectivité. Entre janvier

Plus en détail

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Marché du travail / Assurance-chômage Mesures du marché du travail Markus Weber 07.06.2013

Plus en détail

Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion

Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion Inscription pour la rentrée de septembre 20.. Photo Je m inscris pour la formation ordinaire, à plein temps, en 3 ans Je suis intéressé-e par une

Plus en détail

Recensement des entreprises (RE)

Recensement des entreprises (RE) Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Recensement des entreprises (RE) Relevé 3 fois par décénie Codebook, description des micro-données 2 décembre 2010 Impressum

Plus en détail

Manuel utilisateur - Application KS (V5.1.1)

Manuel utilisateur - Application KS (V5.1.1) Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Santé et affaires sociales Statistique des établissements de santé (soins intra-muros) Statistique des hôpitaux Manuel

Plus en détail

VALIDATION DES ACQUIS : LIGNES DIRECTRICES POUR LES CANTONS

VALIDATION DES ACQUIS : LIGNES DIRECTRICES POUR LES CANTONS VALIDATION DES ACQUIS : LIGNES DIRECTRICES POUR LES CANTONS La confédération a donné mandat à la CSFP de mener une réflexion sur les aspects de la validation des acquis qui concernent les cantons: les

Plus en détail

Maturité bilingue. Gymnases de Bienne. Informations. Mai 2014

Maturité bilingue. Gymnases de Bienne. Informations. Mai 2014 Maturité bilingue Gymnases de Bienne Informations Gymnase français Gymnasium Biel-Seeland www.gfbienne.ch www.gymbiel -seela nd.ch 032 327 06 06 032 327 07 07 Mai 2014 Sommaire Préambule 2 Principes 3

Plus en détail

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé. Notre positionnement : une sécurité assurée et une offre sur-mesure

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé. Notre positionnement : une sécurité assurée et une offre sur-mesure La société Service professionnel, flexible et sécurisé NetExplorer accompagne de nombreux clients au travers d une solution SaaS clé en main développée en interne depuis 2007. NetExplorer est devenu le

Plus en détail

Manuel pour la participation au réseau e-lp

Manuel pour la participation au réseau e-lp Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral de la justice OFJ Domaine de direction Services centraux Unité Informatique juridique Orange Book Echange électronique de données dans le domaine

Plus en détail

Portail de Processus. Services Publics & e-government

Portail de Processus. Services Publics & e-government , Stöckackerstrasse 30, CH-4142 Münchenstein Ph:++41 (0) 61 413 15 00, Fax:++41 (0) 61 413 15 01 http://www.e-serve.ch, crm@e-serve.ch Portail de Processus pour les Services Publics & e-government Solution:

Plus en détail

Plate-forme collaborative pour les projets informatiques dans les administrations suisses

Plate-forme collaborative pour les projets informatiques dans les administrations suisses Plate-forme collaborative pour les projets informatiques dans les administrations suisses Guy de Pourtalès, Président du groupe de travail OSS de la CSI, IT Lausanne Agenda La CSI en bref Collaborer La

Plus en détail

MEDIAplus elearning. version 6.6

MEDIAplus elearning. version 6.6 MEDIAplus elearning version 6.6 L'interface d administration MEDIAplus Sommaire 1. L'interface d administration MEDIAplus... 5 2. Principes de l administration MEDIAplus... 8 2.1. Organisations et administrateurs...

Plus en détail

Bases de la Bureautique septembre 2014

Bases de la Bureautique septembre 2014 Le matériel informatique : Unité centrale Un réseau en entreprise Un schéma type de l implantation de l'informatique dans une grande entreprise : le serveur centralise les mails, l'agenda, les données.

Plus en détail

CERTIBRU-PUBLI. Guide de connexion et d encodage à usage du gestionnaire

CERTIBRU-PUBLI. Guide de connexion et d encodage à usage du gestionnaire CERTIBRU-PUBLI Guide de connexion et d encodage à usage du gestionnaire dans le cadre de la certification PEB du bâtiment public en Région de Bruxelles-Capitale Version octobre 2013 Bruxelles Environnement

Plus en détail

Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité. DR-software GmbH

Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité. DR-software GmbH Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité DR-software GmbH Table des matières INSTALLATION ET ACTUALISATION 1 INSTALLATION DU PROGRAMME... 2 INSTALLATION

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

ech-0007 Norme concernant les données Communes

ech-0007 Norme concernant les données Communes Normes en cyberadministration page 1 sur 8 ech-0007 Norme concernant les données Communes Titre Code Type Stade Norme concernant les données Communes ech-0007 Norme Implémenté Version 6.0 Statut Proposition

Plus en détail

1.1 (08.07.2009) Cas d'usage entre le registre des habitants et la plateforme cantonale. Walter Grolimund, Ralph Köchli, Martin Stingelin

1.1 (08.07.2009) Cas d'usage entre le registre des habitants et la plateforme cantonale. Walter Grolimund, Ralph Köchli, Martin Stingelin Nom du projet Echange de données entre registre des habitants et plateforme cantonale via sedex N du projet Document Cas d usage entre registre des habitants et plateforme cantonale Version 1.1 (08.07.2009)

Plus en détail

Documentation de presse recensement 2000

Documentation de presse recensement 2000 Documentation de presse recensement 2000 Pour tous renseignements: Werner HAUG tél. 032 / 713 66 85 fax 032 / 713 63 86 e-mail werner.haug@bfs.admin.ch Accueil médias Jean-Daniel MEIER tél. 032 / 713 69

Plus en détail

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP EDITION 2015 Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» Une brochure pour les chômeurs Prévoyance professionnelle des personnes au chômage selon la LACI et la LPP REMARQUES Le présent

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR 26/08/2015 Version 3.00

MANUEL UTILISATEUR 26/08/2015 Version 3.00 MANUEL UTILISATEUR 26/08/2015 Version 3.00 Page 1/33 SOMMAIRE 1. VUE D ENSEMBLE DU SYSTÈME... 3 2. IDENTIFICATION ET CONNEXION... 4 3. FONCTIONS D APPLICATION PARTIE LOGEUR... 5 3.1. FONCTION ACCUEIL...5

Plus en détail

Prise en charge des dépendances : Quelles opportunités et quels dangers pour demain?

Prise en charge des dépendances : Quelles opportunités et quels dangers pour demain? Eigerplatz 5 Postfach CP 460 CH-3000 Bern 14 T +41 (0)31 376 04 01 F +41 (0)31 376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Prise en charge des dépendances : Quelles opportunités et quels dangers pour

Plus en détail

MESSAGE DU GOUVERNEMENT AU PARLEMENT RELATIF AU PROJET DE LOI CONCERNANT LE GUICHET VIRTUEL SECURISE

MESSAGE DU GOUVERNEMENT AU PARLEMENT RELATIF AU PROJET DE LOI CONCERNANT LE GUICHET VIRTUEL SECURISE MESSAGE DU GOUVERNEMENT AU PARLEMENT RELATIF AU PROJET DE LOI CONCERNANT LE GUICHET VIRTUEL SECURISE Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Députés, Le Gouvernement a l'honneur de vous transmettre

Plus en détail

Guide d utilisation de la plateforme internet sécurisée des traitements de substitution pour les centres de traitement (04.03.

Guide d utilisation de la plateforme internet sécurisée des traitements de substitution pour les centres de traitement (04.03. Service de la santé publique Bâtiment administratif de la Pontaise Av. des Casernes 2 1014 Lausanne Guide d utilisation de la plateforme internet sécurisée des traitements de substitution pour les centres

Plus en détail

Profil B ou profil E? Aide à la décision

Profil B ou profil E? Aide à la décision Employée/Employé de commerce CFC Profil B ou profil E? Aide à la décision Introduction Le présent document sert d aide pour les acteurs qui participent au choix de la voie de formation la plus appropriée

Plus en détail

Comparaison intercantonale des coûts et du recours au système de santé

Comparaison intercantonale des coûts et du recours au système de santé Comparaison intercantonale des coûts et du recours Alberto Holly Professeur honoraire Institut d économie et management de la santé (IEMS) Université de Lausanne 11 ème Journée de travail de la Politique

Plus en détail

Instruction pour utilisateur d une comptabilité salariale certifiée

Instruction pour utilisateur d une comptabilité salariale certifiée Instruction pour d une certifiée swissdec La marche à suivre, avec chacune des étapes à accomplir, est décrite dans cette instruction. Les deux colonnes de droite indiquent à chaque fois qui ou quoi est

Plus en détail

Description des prestations

Description des prestations Description des prestations Envoi, réception et archivage d e-factures Valable à partir du 01. 01.2015 Table des matières 1. Principes 3 1.1 Définitions 3 1.2 Canaux de communication 3 1.3 Moyens d identification

Plus en détail

molis channel full scope Description fonctionnelle La structure système Configuration système requise Architecture du système

molis channel full scope Description fonctionnelle La structure système Configuration système requise Architecture du système La structure système Configuration système requise Serveur de base de données (en partenariat avec InterSystems Caché ) Serveur Windows à partir de la version 2003 x 64 Serveur Windows à partir de la version

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS GUIDE DE L UTILISATEUR (INSCRIPTION ET GESTION DE COMPTE) JUIN 2014 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 Le saviez-vous?... 1 Les SELSC sont composés

Plus en détail

«Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.»

«Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Manuel BCE Select 1 2 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Table des matières Introduction... 4 1. Demande d accès...

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR. SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS Page 1 LIV_PRJ_RDL_DEV914_APP_ENLIGNE_GUIDE_UTILISATEUR_1,1_2013-03-14.docx/.

GUIDE DE L UTILISATEUR. SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS Page 1 LIV_PRJ_RDL_DEV914_APP_ENLIGNE_GUIDE_UTILISATEUR_1,1_2013-03-14.docx/. SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS GUIDE DE L UTILISATEUR SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS Page 1 Table des matières 1 Termes techniques, icônes et boutons... 4 1.1 Termes techniques... 4

Plus en détail

REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Secrétariat général. Annexe

REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Secrétariat général. Annexe REPUBLIQUE ET CANTON DE NEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Secrétariat général Annexe Introduction du Plan d'études romand (PER) à Genève et dans les cantons romands

Plus en détail