Environ 2 milliards 450 millions de FCFA en appui à la sécurité alimentaire au Niger

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Environ 2 milliards 450 millions de FCFA en appui à la sécurité alimentaire au Niger"

Transcription

1 NUMERO 8997 JEUDI 17 Septembre FCFA Sciences et technologie Les insecticides seraient cancérigènes pour les enfants P.19 Au Conseil des ministres Le projet de budget général de l'etat au titre de l'année budgétaire 2016, arrêté en recettes et en dépenses à la somme de milliards de FCFA Le Conseil des ministres s'est réuni, les mardi 15 et mercredi 16 septembre 2015, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris plusieurs décisions P.3-4 Signature de l échange de note de l aide alimentaire KR 2015 entre le Niger et le Japon Seini Moussa ONEP Les membres du gouvernement lors du conseil, hier Prise d otage du Président Michel Kafando et du Premier ministre Isaac Zida par le RSP, au Burkina Faso Situation confuse à Ouagadougou Inauguration du service de documentation judiciaire et criminel à la Police Scientifique Pour la sécurité des personnes et de leurs biens sur toute l étendue du territoire national Tahoua/Situation agricole dans la région La production sera à 88% moyenne à bonne si la pluie se prolonge jusqu au 30 septembre P.5 P. 11 P-7 Kader Amadou ONEP Environ 2 milliards 450 millions de FCFA en appui à la sécurité alimentaire au Niger P. 2 Cinéma Bientôt la sortie du film ''Cerveau Noir'', du réalisateur Djingarey Maïga P. 11

2 2 NATION Signature de l échange de note de l aide alimentaire KR 2015 entre le Niger et le Japon Environ 2 milliards 450 millions de FCFA en appui à la sécurité alimentaire au Niger La ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l Intégration Africaine et des Nigériens à l Extérieur, Mme Kané Aïchatou Boulama, et l ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon au Niger SEM. Kawamura Hirochi ont procédé hier matin, à la signature de l échange de note de l aide alimentaire KR du Gouvernement du Japon au titre de l année fiscale Cette signature qui porte sur un montant de 490 millions de yens, soit environ 2 milliards 450 millions de FCFA, est la deuxième du genre après celle de juillet dernier. Elle fait partie des appuis annoncés par le Premier Ministre Shinzo ABE lors de la visite de travail du Président Issoufou Mahamadou au Japon. L a cérémonie de signature s est déroulée en présence du représentant du ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé ; de celui de l Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) et des cadres du Ministère en charge des Affaires Etrangères. S exprimant à cette occasion, la ministre en charge des Affaires Etrangères s est réjouie de cette dynamique nouvelle de la coopération entre les deux (2) pays impulsée par la visite historique du Président de la République Issoufou Mahamadou au Japon. Ce don vient, selon Mme Kané Aïchatou Boulama, à point nommé, car il entre dans le cadre de l Initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens). Cet échange de note, L a ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'intégration Africaine et des Nigériens de l'extérieur, Mme Kané Aichatou Boulama a reçu hier, les copies figurées des lettres de créance de deux nouveaux diplomates accrédités dans notre pays. C est ainsi que le nouvel ambassadeur de la République Française près le Niger, M. Marcel Escure, a présenté, le premier, les copies figurées de ses lettres de créance à la cheffe de la diplomatie nigérienne. Ce fut ensuite au tour de l'ambassadeur de la Grande Bretagne près le Niger, avec résidence à Bamako Mme Joanne Adamson de présenter les copies figurées de ses lettres de créance à la ministre des a-t-elle précisé, marque concrètement l effectivité de ce don alimentaire annoncé par le Japon il y a de cela trois mois. Mme Kané a, à cet effet, adressé une motion de remerciement à l endroit du gouvernement japonais pour son souci de faire un suivi rapproché des instructions données par nos deux chefs d Etat à savoir le Premier Ministre du Japon et le Président du Niger pour que les apports de cette coopération puissent être mis en œuvre le plus rapidement possible. Elle a aussi félicité la coopération japonaise qui en plus du domaine de la sécurité alimentaire et de l agriculture en général, intervient dans deux autres secteurs importants et vitaux de notre La ministre des Affaires étrangères et l ambassadeur du Japon procédant à la signature... économie à savoir la maîtrise de l eau et l éducation. Pour sa part, l ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon au Niger s est félicité de la concrétisation des appuis de son Aboubacar Abzo ONEP... et à l échange des documents pays en faveur du Niger, trois (3) mois après la visite du Président Issoufou Mahamadou. A travers cet appui, le Japon entend, selon SE. Kawamura Hirochi, contribuer à la réduction de la pauvreté afin de promouvoir la paix et la stabilité au Niger et dans la zone sahélienne. C est l objectif fondamental du soutien du Japon dans le cadre de sa politique générale de coopération. L ambassadeur du Japon a par la suite souligné l importance de ce don, qui dit-il, va permettre de combler l écart existant entre l offre et la demande en vivres et de contribuer à garantir la sécurité alimentaire en vendant le riz ainsi offert à un prix raisonnable sur le marché local. Les recettes de cette vente permettront de constituer un fonds de contrepartie qui servira à financer des projets de développement socio-économiques après consultation entre les deux (2) gouvernements. Peu après la signature de cet échange de note par la ministre en charge des Affaires étrangères et l ambassadeur, les deux délégations se sont retrouvées dans la salle de réunion du ministère pour passer en revue cette coopération. Au cours de ces échanges, les participants ont mis l accent sur les priorités que le Niger souhaite mettre en avant dans le cadre de cette coopération. Aïchatou Hamma Wakasso Diplomatie Deux nouveaux ambassadeurs présentent les copies figurées de leurs lettres de créance à la ministre en charge des Affaires Etrangères L ambassadeur de France... Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'intégration Africaine et des Nigériens de l'extérieur. La ministre Kané Aichatou Boulama, qui était entourée Seini Moussa ONEP... et celle de Grande Bretagne présentant leurs copies figurées à la ministre Kané Aïchatou Boulama de ses proches collaborateurs dont le Secrétaire général du ministère, a eu des entretiens avec chacun des diplomates accrédités dans notre pays. Elle a notamment évoqué l'excellence des relations qui unissent le Niger et leurs pays tout en réaffirmant la disponibilité de son département ministériel à travailler avec les deux chancelleries pour davantage renforcer ces relations de coopération. Zabeirou Moussa Aboubacar Abzo ONEP Seini Moussa ONEP

3 I. AU TITRE DU MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES. Le Conseil des ministres a examiné et adopté les projets de textes ci-après : 1. Projet de loi portant deuxième rectification de la loi n du 04 décembre 2014, portant loi de finances pour l'année budgétaire La loi n du 04 décembre 2014, portant loi de finances pour l'année budgétaire 2015 a arrêté le budget général de l'etat en recettes et en dépenses à un montant de 1.707,14 milliards. Cette loi a fait l'objet d'une 1 ère rectification qui a porté les prévisions budgétaires à un montant de 1.732,47 milliards. Tout comme la loi de finances initiale et la 1 ère loi de finances rectificative, la 2 eme loi rectificative a poursuivi le financement des actions de mise en œuvre du Programme de Renaissance du Niger et de la déclaration de Politique Générale du Gouvernement, conformément aux objectifs du plan de Développement Economique et Social (PDES) , mis en œuvre par le Gouvernement avec le soutien des Partenaires Techniques et Financiers (PTF). La 2 ème loi de finances rectificative vise la prise en compte des chocs exogènes liés notamment au contexte sécuritaire marqué par la guerre contre le terrorisme, notamment Boko haram, une campagne agricole 2014 déficitaire, la préparation de l'organisation des élections générales et les moins-values des recettes liées au contrôle des opérateurs de la téléphonie. Aux termes de cette 2 ème rectification, le budget général de l'etat 2015, est équilibré en recettes et en dépenses à un montant de 1.785,87 milliards contre 1.732,47 milliards, soit une augmentation de 53,40 milliards Projet de loi portant loi de finances pour l année budgétaire Le projet de budget général de l'etat au titre de l'année budgétaire 2016, élaboré conformément à la loi n du 26 mars 2012 portant loi organique relative aux lois de finances a été arrêté en recettes et en dépenses à la somme de milliards de FCFA. A. Les grandes masses des recettes par nature sont : 1. les recettes internes : les prévisions des recettes internes constituées des recettes fiscales, des recettes non fiscales et des recettes exceptionnelles, sont évaluées à un montant de 1.091,35 milliards de FCFA en 2016 contre NATION 3 Au Conseil des ministres Le projet de budget général de l'etat au titre de l'année budgétaire 2016, arrêté en recettes et en dépenses à la somme de milliards de FCFA «Le Conseil des ministres s'est réuni, les mardi 15 et mercredi 16 septembre 2015, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes : Les membres du gouvernement lors du conseil 1.031,57 milliards de FCFA en Globalement, les recettes internes représentent 59,52% des prévisions totales des recettes du budget. 2. les recettes extérieures : Les recettes extérieures s'élèvent à un montant de 742,29 milliards de FCFA, représentant 40,48% des prévisions budgétaires totales. B. Les dépenses du budget général sont constituées par : a) la dette publique : Les prévisions de crédits au titre de la dette publique passent de 108,27 milliards de FCFA en 2015 à 136,02 milliards de FCFA en b) les dépenses de personnel: Ces dépenses sont évaluées à 245,80 milliards en 2016 contre des prévisions de 229,05 milliards de FCFA en c) les dépenses de fonctionnement : Ces dépenses sont prévues pour un montant de 133,21 milliards de FCFA en 2016 contre 142,67 milliards de FCFA en Les membres du gouvernement lors du conseil Kader Amadou ONEP d) les subventions et transferts courants : Les dépenses de subventions et transferts passent de 208,47 milliards de FCFA en 2015 à 241,58 milliards de FCFA en e) les dépenses d'investissements : Les dépenses d'investissements exécutées par l'etat, passent de 1.044,02 milliards de FCFA en 2015 à 1.077,02 milliards de FCFA en 2016, soit une augmentation de 33,30 milliards de FCFA correspondant à 3,16%. Ces dépenses sont constituées par des investissements effectués sur fonds propres de l'etat et sur les ressources extérieures ainsi que des dépenses fiscales prises en charge par l'etat. Les comptes spéciaux du Trésor ont été ouverts en recettes et en dépenses à un montant de 18,06 milliards de FCFA. Enfin, une dotation globale du budget général au budget de l'assemblée Nationale et ses organes, est annexée au présent projet de loi. Les deux (2) projets de lois seront transmis à l'assemblée Nationale pour adoption. II. MESURES NOMINA- TIVES. Le Conseil des ministres a examiné et adopté les mesures individuelles suivantes : AU TITRE DU CABINET DU PREMIER MINISTRE Monsieur ALI ALKAS- SOUM, ingénieur des télécommunications, est nommé directeur général de l'autorité de Régulation des Télécommunications et de la Poste (ARTP). Monsieur IRO SANI, architecte, est nommé Président du Conseil National de Régulation des Télécommunications et de la Poste (CNRTP). AU TITRE DU MINISTERE DE L'INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTU- MIERES ET RELIGIEUSES. Monsieur SOURADJA MAMANE, instituteur, Mle 91173/N, est nommé préfet de N'Gourti. Monsieur SAIBOU TAMOUDARI, instituteur, est nommé préfet de Dosso. Monsieur JOULDE SAJO, chargé d'enseignement, Mle 44920/Y, est nommé préfet de Say. AU TITRE DU MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L'INNOVATION. Professeur RAMATOU DJERMAKOYE SEINI, est nommée directrice générale du CNRS au Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'innovation. Docteur HABOU OUMAROU, est nommé doyen de la faculté des Sciences et de la santé de l'université de Zinder. AU TITRE DU MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, DE L'ALPHA- BETISATION, DE LA PRO- MOTION DES LANGUES NATIONALES ET DE L'EDUCATION CIVIQUE. Monsieur SALIFOU ELHADJI ABOUBACAR, professeur d'enseignement secondaire, Mle 43666/S, est nommé directeur de l'éducation civique et de la formation à la citoyenneté en remplacement de Mme Mamadou Rahamou Ibrah appelée à d'autres fonctions. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE. Docteur ELH. KANE YAHAYA, est nommé directeur général adjoint de (Suite en page 4) Kader Amadou ONEP

4 4 (Suite de la page 3) l'hôpital National de Zinder. AU TITRE DU MINISTERE DE L'EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE. Monsieur ABDOUL RAZAK MAMAN DAN RANI, professeur Mle 66826/C, est nommé directeur des archives de l'information, de la documentation et des relations publiques au Ministère du Travail, de l'emploi et de la Sécurité Sociale. AU TITRE DU MINISTERE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DES LOISIRS. Monsieur LAOUALI ABDOU, inspecteur de l'éducation populaire de la jeunesse et des sports, Mle 44241/Y, est nommé directeur de cabinet du Ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, en remplacement de Monsieur Abdoussalami Aboubacar. Docteur ELBACK ADAM, philosophe, anthropologue, est nommé président du conseil d'administration du Bureau Nigérien du Droit d'auteur (BNDA) au Ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS. Monsieur ABDOU SANI, directeur administratif, Mle U ne relation basée sur la sincérité et le respect mutuel, car depuis l évincement de la Chine-Taiwan, la grande nation Chinoise n a cessé d apporter ses soutiens au Niger dans plusieurs secteurs de développement socio-économique. En aidant le Niger à intégrer le cercle fermé des pays producteurs de pétrole, la Chine a donné au peuple nigérien une opportunité d envisager l avenir avec beaucoup d espoirs. De l Agadem où on exploite le pétrole, à Zinder où on le traite, la Chine n a ménagé aucun effort pour que le pétrole puisse jaillir au Niger. C est là un réel motif de fierté pour tout le peuple qui peut enfin, jouir des retombées des richesses de son sous-sol /B, est nommé Secrétaire général adjoint au Ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions. III. COMMUNICATIONS. Le Conseil des ministres a entendu plusieurs communications : Trois (3) communications du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé: la première communication est relative à l'approvisionnement et la distribution des produits pétroliers pendant l'arrêt de la raffinerie /SORAZ. la deuxième communication Déjà depuis, l ère Kountché, la Chine a montré qu elle est l une des meilleures amies du Niger avec la construction du complexe sportif englobant le Stade Général Seyni Kountché, le stade annexe et le Village chinois. Dans le domaine des infrastructures, on peut citer aujourd hui, des grandes réalisations tels que le deuxième pont de Niamey, le premier échangeur et le deuxième qui est actuellement en chantier. Un autre complexe, pas des moindres sur la route de Gamkallé, c est l hôtel cinq étoiles, haut de gamme qui se dresse à la corniche. Dans le domaine sanitaire, la collaboration est au beau fixe. Plusieurs médecins et techniciens NATION porte sur un marché relatif à la construction du dépôt pétrolier de Tahoua d'une capacité de m3. la troisième communication concerne un marché relatif à la maîtrise d'œuvre des travaux de construction du dépôt pétrolier de Tahoua d'une capacité de m3. Une (1) communication du Ministre de l'hydraulique et de l'assainissement relative à la réalisation des travaux de renforcement de l exhaure du seuil de Goudel, le refoulement sur le réservoir n 5 et la distribution vers la zone d'influence du réservoir n 5. Une (1) communication du chinois travaillent activement nuit et jour pour apporter leur contribution aux efforts d amélioration de la santé des Nigériens. C est dans ce sens que s inscrit la construction en cours d un Hôpital de référence d une capacité de 500 lits et d un coup global de 25 millions de Dollars, soit plus de 12 milliards de Francs CFA. Notons que cet hôpital est le plus grand que la Chine construit en Afrique sous forme d aide gouvernementale. Actuellement, la Chine intervient aussi dans le cadre de l interconnexion en électricité entre Soraz et Zinder et entre Maradi et Malbaza. La centrale électrique de Gorou Banda dont l avancement des travaux exécutés est à hauteur de 83% vise à prévenir les problèmes de fourniture en énergie électrique auxquels sont confrontées les populations de la ville de Niamey et ses environs. Ministre de la Santé Publique relative à l'attribution d'un marché pour la fourniture et l'installation d'un Scanner au profit de l'hôpital National de Niamey. Deux (2) communications du Ministre de l'equipement relatives à l'attribution des deux marchés ci-après : premier marché : travaux de réhabilitation de la route Tahoua-Arlit, Section Tamaya-Agadez, Lot 1 Tamaya PK 205 RTA-embranchement Ingall PK 290 RTA ; deuxième marché : travaux de réhabilitation de la route Tahoua-Arlit, Section L énergie mise à part, la Chine intervient aussi dans le secteur hydraulique en utilisant tout son savoir faire pour que l alimentation en eau de la ville de Zinder soit une réalité. Dans le domaine de la communication, plusieurs ateliers de formation des cadres de l information et de la communication ont été initiés à Niamey et à Beijing en vue du renforcement des capacités des journalistes nigériens. Le domaine de la télécommunication n est pas non plus en reste. En effet, là aussi, la Chine a apposé sa signature pour la présence de l internet au Niger. Dans le secteur agricole, la Chine a toujours œuvré pour que l autosuffisance alimentaire soit une réalité au Niger. En témoignent leurs interventions remarquables en matériels aratoires et en intrants agricoles et autres. Il faut dire que le génie créateur Tamaya-Agadez, Lot 2 Tamaya PK 205 RTA-embranchement Ingall PK 290 RTA-Agadez PK 396 RTA. Les deux (2) dernières communications du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, ainsi que celles du Ministre de l'hydraulique et de l'assainissement, du Ministre de la Santé Publique et du Ministre de l'equipement sont faites à titre d'information, conformément aux dispositions de l'arrêté n 0037/CAB/PM/ARMP du 21 janvier 2014 fixant les seuils dans le cadre de la passation et l'exécution des marchés publics et des délégations de service public qui stipule, en son article 13, que: «Tout marché public dont le montant est égal ou supérieur à cinq cent millions ( ) de FCFA doit faire l'objet d'une communication en Conseil des Ministres de la part de la personne responsable du marché, après attribution». Une (1) communication du Ministre de l'urbanisme et du Logement relative à une mission d'information sur la pratique de construction de logements sociaux au Mali. L'ordre du jour étant épuisé, Son Excellence, Monsieur le Président de la République a levé la séance.». Chine Niger Une coopération active au bénéfice des deux peuples A l instar de nombreux autres pays africains qui ont compris le sens des relations gagnant- gagnant avec la Chine, le Niger entretient depuis maintenant dix-huit (18) ans de bonnes et excellentes relations avec le géant asiatique. Les membres du gouvernement en réunion du conseil Kader Amadou ONEP chinois dans le domaine agricole en fait un modèle pour tous les pays africains. Au demeurant, pour montrer la vivacité de leurs relations de coopération, la Chine et le Niger ont signé, le 26 août 2015, deux accords de coopération économique et technique portant sur une aide non remboursable de 13,5 milliards de FCFA et un prêt sans intérêt de 9 milliards de F CFA. Cette importante somme servira à la mise en œuvre de plusieurs projets de développement et aussi à la construction d un 3 ème pont sur le fleuve Niger. En choisissant la stratégie du gagnant-gagnant avec la Chine, le Niger a tout à gagner car le géant asiatique est certainement un bon allié. Gageons que cette relation sino-nigérienne ira en se renforçant davantage, dans l intérêt de nos deux peuples. Source CNPC

5 E n réaction, des appels à la mobilisation populaire en vue d obtenir la libération des hauts responsables du pays ont été aussitôt lancés par les leaders des mouvements des jeunes. En effet, selon la même source, dans un communiqué qu il a rendu public, le président du Conseil national de transition (CNT), M. Cherif Sy, a dénoncé une «prise d otage» et a déclaré que «la nation est en danger». Cherif Sy a fustigé «une énième irruption du RSP» qu il qualifie «d atteinte grave à la République et à ses institutions». C est ainsi qu il a vivement appelé «tous les patriotes à se mobiliser». Pour sa part, le Balai citoyen, fer de lance du mouvement qui a conduit à la chute de Blaise Compaoré, a appelé sur les réseaux sociaux à la «mobilisation générale à la place de la Révolution pour sauver Kosyam, pris en otage par le RSP et dire non au coup d Etat en cours». D autre part, pour marquer sa désapprobation, l 'Union d'action Syndicale a décrété un mot d'ordre de grève générale sur toute l'étendue du territoire jusqu'à nouvel ordre. En réponse à tous ces appels à la mobilisation, les populations sont descendues dans la rue pour réclamer la libération du président Michel Kafando, du Premier ministre Yacouba Isaac Zida et des ministres. «Les manifestants se sont amassés aux environs de 19h30 Gmt dans les SOCIÉTÉ 5 Prise d otage du Président Michel Kafando et du Premier ministre Isaac Zida par le RSP, au Burkina Faso Situation confuse à Ouagadougou Selon les informations par le site d information burkinabé, Burkina 24, la situation restait encore confuse et très tendue, hier soir, à Ouagadougou (Burkina Faso) où des militaires du Régiment de la sécurité présidentielle (RSP) ont investi, hier en fin d après-midi, le Palais Kosyam. Ces derniers qui ont fait irruption en plein Conseil des ministres, ont pris en otage le Président de transition, Michel Kafando, et son Premier ministre Isaac Zida, ainsi que plusieurs membres du gouvernement. L e chef de l'onu a rappelé que la définition des 17 objectifs et des 169 cibles ne s'était pas faite en une nuit. "Plusieurs séries de consultions intensives ont comblé les différences et permis d'arriver à un terrain d'entente", a-t-il ajouté, remerciant le Président de l'assemblée générale, Sam Kutesa, et les médiateurs nommés par lui (le Représentants permanents de l'irlande et du Kenya) pour leur soutien avisé. Ban Ki-moon s'est également félicité d'autres succès de l'assemblée générale lors de sa 69ème session. L'automne dernier, l'assemblée a adopté la première résolution "ouvrant la voie à une action courageuse et efficace pour combattre Ebola". "En moins d'un an, notre première opération sur le terrain dans le domaine de la santé, la Mission des Nations Unies pour l'action d'urgence contre Ebola, a rempli son mandat unique et la communauté internationale a travaillé au sein d'une coalition sans précédent pour soutenir la Guinée, quartiers de Ouaga 2000 et de Patte-d oie dans les encablures de la présidence en direction de laquelle ils marchaient quand les éléments du Régiment de sécurité présidentielle ont décidé de tirer des coups de feu en l air pour les disperser», précise le site. Mais loin de démordre, les manifestants continuaient encore à se mobiliser pour, disent-ils, aller «libérer leur président de la République, son premier ministre» et tout le reste des otages du palais de Kosyam. Comme le rappelle la radio RFI, «les relations sont difficiles entre le Premier ministre Isaac Zida, pourtant issu de l'armée, et les hommes le Libéria et la Sierra Leone pour limiter l'impact de cette maladie mortelle", a-t-il souligné. Il a toutefois rappelé que, si le nombre de cas d'ebola a très nettement diminué, l'épidémie n'a pas complètement disparu et il faut continuer à être vigilant. Parmi les autres évènements marquants de la Une vue des manifestants dans les rues de Ouaga, hier du Régiment de la sécurité la tête du pays». présidentielle. Plusieurs S exprimant sur les ondes de crises - en décembre, en février et en juin - ont opposé Zida à ses anciens camarades». La même source souligne que cette intervention des RFI, le porte-parole du mouvement Balai citoyen, Guy- Hervé Kam, n a pas mâché ses mots : «le RSP est une plaie dans la démocratie. Nous en demandons la dissolution», militaires intervient alors a-t-il déclaré. que, ce lundi, la commission de réconciliation et de réformes mise en place durant la transition a rendu son rapport, qui préconise notamment la dissolution du RSP. Cette intervention des militaires du RSP, ajoute RFI, Selon lui, c est sans doute la teneur du rapport de la Commission qui a mis le feu aux poudres. «Ce que la commission demande c'est que le RSP, en tant que régiment militaire, ne s'occupe plus de la sécurité du président au «intervient également à Burkina Faso. Dans toutes quelques semaines seulement de l élection présidentielle et des législatives, les bonnes Républiques, c est comme ça. ( ). Les militaires ont pris goût à ça», prévues le 11 octobre a déploré M. Guy-Hervé prochain dans le cadre du Kam, tout en estimant que processus de transition, «le RSP doit redevenir un entamé après la chute de régiment républicain». Blaise Compaoré, le 31 octobre 2014, après 27 années à Assane Soumana Clôture de la 69 ème session de l'assemblée générale de l ONU Le développement durable au centre des préoccupations L'Assemblée générale des Nations Unies a clos, lundi dernier, sa 69 ème session, qui a été marquée par les travaux menés avec succès pour définir des objectifs de développement durable pour les quinze années à venir. "Le succès marquant de cette 69ème session est bien sûr le Programme 2030 pour le développement durable", a déclaré le secrétaire général de l'onu, Ban Ki-moon, dans un discours lors de la réunion de clôture. "Le nouveau Programme est le produit d'un véritable sens de la solidarité". Le Président Kafando et le PM Zida lors de la cérémonie d investiture DR Lors de la cérémonie de clôture 69 ème session, M. Ban a noté le débat de haut niveau, le printemps dernier, sur la promotion de la tolérance et de la réconciliation et la lutte contre l'extrémisme violent. Le président de l'assemblée générale, Sam Kutesa, a estimé pour sa part qu'il fallait continuer de réfléchir à la réforme de l'onu pour la rendre DR plus apte à répondre aux défis locaux, nationaux, régionaux et internationaux, alors qu'elle célèbre cette année le 70 ème anniversaire de sa fondation. Lors d'une conférence de presse organisée avant la session de clôture, M. Kutesa s'est également félicité de la définition du Programme 2030 pour le développement durable mais a estimé que les efforts "pour mettre notre monde sur une trajectoire durable resteront vains si nous ne faisons rien contre l'un des principaux défis de notre époque, le changement climatique". "Il est crucial d'arriver à un accord courageux et ambitieux à Paris qui permette la réalisation d'un développement durable, tout en protégeant la planète", a-t-il ajouté. (Source : Xinhua) DR

6 6 ANNONCES AVIS DE RECRUTEMENT INTERNE ET EXTERNE La Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) a été créée le 22 mai 1964 par les quatre Pays riverains du lac Tchad: le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad. La République centrafricaine a rejoint l'organisation en 1996, la Libye a été admise en Le Soudan, l'egypte, la République du Congo et la République démocratique du Congo ont le statut d'observateur. Le siège de la Commission est à N'Djamena, au Tchad. La commission a été créée lors de la reconnaissance de la nécessité des principes de l'utilisation des ressources du bassin à des fins économiques, y compris l'exploitation de l'eau. Le mandat de la Commission est de gérer durablement et équitablement les ressources du bassin conventionnel à partager d'autres ressources en eau du bassin, afin de préserver les écosystèmes du bassin du lac Tchad conventionnel, de promouvoir l'intégration régionale, paix et la sécurité à travers le bassin. Dans un effort pour répondre aux défis d'aujourd'hui, la Commission du bassin du lac Tchad est en pleine réforme et la révision de son personne, a besoin de mener ses activités d'une manière efficiente et efficace comme a été voulu par le Conseil des ministres de la session extraordinaire tenue à N'Dj amena en Les descriptions des postes décrites cidessous sont nécessaires au recrutement des personnels compétents, au niveau des Etats membres de la CBLT. Postes vacants dans la Direction Technique: 1. Directeur, Technique ; 2. Chef Division- Observatoire du Bassin ; 3. Chef Division - Coopération et des Projets ; 4. Expert Télédétection Système d'information et Géographie; 5. Expert en Gestion de l'eau et Politiques des Coordinations; 6. Expert en Qualité et Quantité d'eau ; 7. Expert Socio Economiste et Suivi des Données des Tendances ; 8. Expert Agro Pastoraliste ; 9. Expert Suivi et Evaluation ; 10. Expert en Développement et Identification des projets; 11. Expert en Gestion des Projets ; 12. Expert en Environnement et Changement Climatique; 13. Modélisateur ; 14. Expert en Statistique. Postes vacants dans le Département de l administration et des finances: 1. Directeur, Administration et Finances ; 2. Chef Division des Finances et Comptabilité ; 3. Chef Division Ressources Humaines et de l'administration; 4. Spécialiste en Passation des Marchés ; 5. Expert en Développement et Planification des Ressources Humaines ; 6. Expert en Communications ; 7. Expert Comptable Financier ; 8. Agent Comptable ; 9. Chargé du Budget ; 10. Chargé de l'information et de la Technologie ; 11. Chargé des Ressources Humaines (Administration) ; 12. Chargé des Ressources Humaines (Annaliste) ; 13. (3) Traducteurs anglais / français. Ages Limite: Directeur, âges maximum 55 ans. Chef Division âges maximum 53 ans. Expert - âges maximum 51 ans Cadre - âges maximum 45 ans. Les détails relatifs à la description des tâches et au profil du candidat peuvent être consultés, soit dans le site web: ou auprès des points focaux dans les Etats membres: 1. RCA- Azouassa Sylvain, Directeur des Ressources, Tel: Cameroun - M. Jean Jacques YEPMOU. Ministère de l'economique, de la Planification et de l'aménagement du Territoire. -Tel: Tchad - M. Mahamat Tidjani Djimet, Ministère de Hydraulique Pastorale et Villageoise. Tel: Niger - M. Abdourahamane Daouda, Ministère de l'hydraulique et de l'assainissement. Tel: Nigeria - M. Wakil Adamu, Ministère fédéral des Ressources en Eau. Abuja, Tel: Libye - Ambassade de la Libye au Tchad, Rue de Mazieras, BP 1096, N'Djamena, TCHAD ; Tel. (+235) : , ou Les dossiers de candidature comporteront les éléments suivants : -Demande d'emploi -Une lettre de motivation -Un curriculum vitae dûment signé détaillant votre emploi actuel et vos postes antérieurs avec énumération des tâches principales -Une attestation de travail délivrée par son dernier employeur précisant remploi et les fonctions exercées -Copies certifiés des diplômes requis -Deux (2) photos d'identité -Un certificat de nationalité -Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois -Les contacts de trois personnes de référence. Les dossiers des candidats doivent être soumis à l'adresse suivante: Secrétariat Exécutif de la CBLT, BP N'Djamena ou par courriel à La date de clôture des dépôts de candidature est fixé au 12 octobre 2015 à 16 heures. Passé ce délai aucune candidature ne serait acceptée Engr. Sanusi Imran ABDULLAHI, fnse (Secrétaire Exécutif) Ministère de l Enseignement Primaire, de l Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l Education Civique Projet NIG/ (biens) Programme d Appui à la Qualité de l Education Formelle dans les régions de Diffa, Dosso et Zinder DOSSIER D APPEL D OFFRES Titre : Acquisition et Installation de deux (2) groupes électrogènes pour les CAT de Diffa et de Zinder Livraison et installation DDP à Diffa et à Zinder Délai d exécution de 60 jours dans le cadre du projet NIG/702 financé sur des ressources des Gouvernements de la Confédération Helvétique et du Niger Dans le cadre des activités du Projet NIG/702, le Programme de Coopération Niger-Luxembourg lance l appel d offres ouvert précité pour l acquisition et l installation de deux (2) groupes électrogènes dont les spécifications techniques et quantités sont décrites ci-après. Le dossier complet d appel d offres comporte: I. Le présent Avis d Appel d Offres ; II. Les critères de conformité administrative et technique ; III. Le calendrier des paiements ; IV. Les spécifications techniques et quantités des biens à fournir ; V. Les documents modèles incluant le modèle de bordereau détaillé des quantités et prix unitaires à utiliser et le modèle de contrat d achat et ses annexes. Les offres sont à remettre sous enveloppe scellée portant uniquement comme mentions «A ne pas ouvrir avant le lundi 5 octobre 2015», le nom de votre société et la référence «Appel d offres NIG/ ». Elle doit contenir les éléments suivants : la lettre de soumission signée, conforme au modèle inclus dans le dossier d Appel d Offres ; les copies des documents les plus récents prouvant les statuts légaux et le lieu d enregistrement du siège du soumissionnaire (RCCM, NIF, ARF, CNSS) ; une attestation de non exclusion à la commande publique en cours de validité délivrée par l Agence de Régulation des Marchés Publics. la déclaration sur l honneur signée, conforme au modèle inclus dans le dossier d Appel d Offres ; Modèle de contrat paraphé à chaque page ; le bordereau détaillé des quantités et prix unitaires, paraphé et signé, conforme au modèle inclus dans le dossier d Appel d Offres; le calendrier des paiements signé ; la description détaillée des biens proposés, présentée selon le modèle inclus dans le dossier d Appel d Offres; une attestation de représentation de la marque de groupe électrogène proposé dans l offre au moins 3 références de contrats d acquisition de biens similaires exécutés entre début 2012 et la date limite de dépôt des offres d un montant minimum de 20 millions de francs CFA chacun. Joindre obligatoirement un certificat de réception définitive ou de bonne fin du contrat ; Note de présentation du SAV (avec disponibilité des pièces de rechange) et un contrat d entretien et de maintenance de deux ans ; Engagement du soumissionnaire à respecter les obligations au titre de la garantie conformément à l article 40 du CPS. Pour des raisons environnementales, Lux-Development incite ses partenaires et contractants à privilégier l impression recto verso en noir et blanc, en polices réduites sur papier recyclé. Les offres (1 original et 3 copies) doivent parvenir, le lundi 5 octobre 2015 à 10 h 00 (heure locale), au plus tard, à l adresse suivante : Projet NIG/702 Programme de Coopération NIGER / LUXEMBOURG Boulevard Mali Béro, rue Issa Béri IB 67 BP: Niamey Le dossier d appel d offres peut être retiré gratuitement à l adresse suivante : Projet NIG/702 /Programme de Coopération NIGER / LUXEMBOURG /Boulevard Mali Béro, rue Issa Béri IB 67 BP: Niamey-Niger / / Les demandes d informations complémentaires devraient parvenir à l adresse ci-dessus 8 jours avant la date limite de réception des offres. Les réponses éventuelles aux questions des soumissionnaires se feront au plus tard 5 jours avant la date limite de réception des offres. Le délai d exécution est de 60 jours calendaires, démarrant à la date mentionnée dans l ordre de commencer les prestations notifié par l Autorité Contractante au Titulaire. Les conditions de livraison sont DDP Diffa et DDP Zinder. Le contrat est un contrat à prix unitaires. La langue du contrat est le français, la monnaie du contrat est le franc CFA. Le délai de validité de votre offre doit être de 60 jours minimum. OUVERTURE : L ouverture des offres aura lieu en séance publique aux dates et heure indiquées ci -avant. Le nom des soumissionnaires et les prix proposés seront annoncés, et la présence des principaux documents et pièces requises sera constatée lors de la séance d ouverture. ÉVALUATION : À la suite de l ouverture publique, les offres seront d abord examinées, en séance close non ouverte au public, par le Comité d'évaluation pour vérifier qu elles sont administrativement conformes et contiennent tous les documents requis. Les offres incomplètes ou non conformes pourront être rejetées par le Comité d évaluation. Ensuite le Comité d évaluation vérifiera la conformité technique des offres. Ce Comité sera doté de toute l expertise nécessaire pour se prononcer valablement sur les aspects techniques des offres. Les offres qui seront jugées techniquement non substantiellement conformes selon les critères de conformité technique seront rejetées. Les offres rejetées ne seront pas prises en considération pour l adjudication du marché. ATTRIBUTION DU CONTRAT : Le marché sera attribué au soumissionnaire ayant remis l'offre administrativement conforme et techniquement substantiellement conforme la moins chère. La négociation étant autorisée dans le cadre du présent appel d offres, le soumissionnaire ayant soumis l offre substantiellement conforme la moins chère pourra, si jugé nécessaire, être appelé en négociations. Celles-ci ne pourront alors porter que sur des ajustements au contenu technique et financier de l offre, sans que les conditions initiales de l appel d offres ne puissent être substantiellement modifiées. Advenant une conclusion positive de ces premières négociations, l attribution du contrat sera faite à ce soumissionnaire dont l'offre est l offre techniquement substantiellement conforme la moins chère. En cas de conclusion négative des négociations, ne débouchant sur aucune entente sur les aspects techniques et financiers, le soumissionnaire dont l offre, techniquement substantiellement conforme, est l offre suivante la moins chère sera appelé à son tour en négociations. Le processus sera répété jusqu à ce qu une entente intervienne avec un des soumissionnaires ayant soumis une offre techniquement substantiellement conforme. En cas d échec de toutes les négociations, l appel d offres pourra être annulé et relancé sous une autre forme. Pour tout ce qui n est pas expressément prévu dans le présent dossier d appel d offres, la procédure et le contrat sont régis par la Réglementation Générale et le Cahier Général des Charges relatifs aux Marchés de Biens financés sur les contributions du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg et pour lesquels Lux- Development agit en tant que pouvoir adjudicateur. Ces documents ne sont pas joints, mais peuvent être obtenus sur simple demande ou être consultés sur le site internet de Lux-Development: > Marchés > Procédure.

7 R éunis le 5 septembre dernier, les états majors des services agricoles de la région sont formels: «si la pluie s arrête le 15 septembre, la région enregistrerait 58% de production moyenne à bonne, 30% de production médiocre et 12% de production nulle. Par contre, si la pluie se prolonge jusqu au 30 septembre, ÉCHOS DES RÉGIONS 7 Tahoua/Situation agricole dans la région La production sera à 88% moyenne à bonne si la pluie se prolonge jusqu au 30 septembre Démarrée au cours de la deuxième décade du mois de mai, la campagne agricole d hivernage 2015, poursuit son évolution à travers la région de Tahoua. Le mois d août a connu une situation pluviométrique plutôt favorable au développement des cultures par rapport aux mois antérieurs. Mais, si la pluie s arrête au 15 Septembre, la région de Tahoua enregistrerait 58% de production moyenne à bonne, 30% de production médiocre et 12% de production nulle, estime les statistiques agricoles régionales publiées le 05 septembre dernier. Le forum de la société civile engagée dans le mouvement Scaling Up Nutrition (SUN) s est tenu, jeudi dernier à l hôtel Univers de Niamey. C est le coordinateur du collectif Tous Unis pour la Nutrition (TUN), Dr. Lmine Kollé, qui a présidé la cérémonie d ouverture de ces assises. Cette rencontre devait permettre aux participants, de faire des propositions pour un plus grand engagement de la société civile dans le renforcement du plaidoyer en faveur de la nutrition au Niger. Le forum a réuni l ensemble des acteurs du secteur de la nutrition, dont le secrétaire général du ministère de la Santé Publique, le président du réseau des parlementaires pour la sécurité alimentaire et la nutrition et les représentants des institutions nationales et internationales. n prononçant ment engagées dans le son allocution, renforcement de la nutrition au Niger. Il a égale- Ele coordinateur du collectif TUN, Dr. ment affirmé que ce Lmine Kollé a expliqué que cette assemblée sera une occasion de partager les expériences sur la nutrition, mais également une occasion pour les acteurs de la société civile, de discuter sur les trois (3) thématiques que sont le rôle de la société civile dans la lutte contre la malnutrition; la multisectorialité de la nutrition et la mobilisation des ressources et approche programme. Dr. Lmine Kollé, a aussi relevé que le collectif TUN, n a cessé de s agrandir, atteignant aujourd hui une quarantaine de structures membres, qui sont globalement et individuelle- collectif accompagne le gouvernement à travers des plaidoyers de mobilisation de ressources financiers pour la réalisation des engagements, tout en faisant de cette thématique, une priorité aussi bien au qu international. niveau national, sousrégional «Toutes ces ONG œuvrent aux côtés de l Etat et des partenaires techniques et financiers pour la mise en œuvre des politiques et stratégies afin d améliorer la situation nutritionnelle des populations nigériennes. Ces structures jouent également un rôle très important dans la mise à échelle de la la région bénéficiera de 88% de production moyenne à bonne, 12% de production médiocre et 0% de production nulle» écrivent-ils dans leur rapport. Sur le plan phytosanitaire, la situation est sous contrôle et les traitements se poursuivent, indique le rapport. S agissant de la situation alimentaire, les prix des produits alimentaires ont connu une baisse comparativement à la même période l an dernier. Au regard de ce qui précède, il a été identifié 520 villages à risque, soit 32% des villages agricoles de la nutrition à travers des actions diverses au profit des populations les plus vulnérables» a précisé le coordinateur du collectif TUN. Il a par ailleurs rappelé qu au Niger, deux (2) enfants sur cinq (5) souffrent de malnutrition chronique, avec des coséquences gravissimes comme le retard intellectuel et physique, la vulnérabilité aux maladies et le décès. «Nous profitons d ailleurs de cette tribune pour demander à toutes les ONG membres du collectif TUN un plus grand engagement aux côtés des autorités région totalisant habitants. Les stades phrénologiques des cultures sont très hétérogènes et vont du tallage à la grenaison chez les céréales (mil et sorgho). pour le bien-être des enfants du Niger» a-t-il conclu. Au terme de ces assises, les participants ont affirmé avoir constaté l insuffisance des efforts fournis au Niger sur les questions de la nutrition et le faible engagement de certaines structures de la société civile dans le cadre de l accompagnement de l Etat dans les actions en faveur de la nutrition. A ce titre, ils ont demandé à toutes les organisations de la société civile, un plus grand engagement en faveur de la nutrition et un accompagnement constant des autorités à Côté légumineuses (arachide et niébé), le stade le plus avancé est la formation de gousses. N empêche que dans certaines zones, les paysans ont goûté au délice du nouveau mil comme à konni, Malbaza, Bourdin Goaram dans le canton de Tamaské. Dans cette dernière localité, les paysans ont goûté au nouveau niébé, cuit et pilé. Dans les mosquées, à chaque prière, les fidèles implorent la grâce de Dieu afin qu il nous gratifie d un hivernage fécond. Ravic Mamadou Mamoudou ANP/ONEP TAHOUA Niamey/Forum des acteurs de la nutrition/collectif TUN Plaidoyer pour un plus grand engagement de la société civile Photo de famille à l'issue de la cérémonie d'ouverture DR tous les niveaux du combat contre la malnutrition au Niger. Les recommandations à l endroit du gouvernement sont notamment axées sur le respect de tous les engagements pris en faveur de la nutrition, davantage d investissements dans le financement des interventions de lutte contre la malnutrition au Niger et la poursuite des efforts en matière d intégration et d appropriation des activités de prise en charge et de prévention de la malnutrition. Samira Sabou DR

8 8 ANNONCES REPUBLIQUE DU NIGER COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE (CENI) Marchés Publics Plan Prevsionnel annuel de passation des marchés Publics CENI

9 ANNONCES 9 REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L AGRICULTURE PROJET DE DEVELOPPEMENT DES EXPORTATIONS ET DES MARCHES AGRO SYLVO PASTORAUX UNITE DE COORDINATION TECHNIQUE ET FIDUCIAIRE AVIS D APPEL D'OFFRES N 03/TRAVAUX/PRODEX 5532 NE Le Gouvernement de la République du Niger a reçu un crédit de l'association Internationale pour le Développement pour financer le Fonds Additionnel du Projet de Développement des Exportations et des Marchés Agro Sylvo Pastoraux (PRODEX), et a l'intention d'utiliser une partie de ce crédit pour effectuer des paiements éligibles au titre du Marché 03/TRAVAUX/PRODEX/5532 NE relatif aux travaux de construction de seuils de recharge de la nappe dans les vallées de : Galma et Magaria campement dans la Commune de Galma, département de Madaoua, Région de Tahoua. prescriptions spéciales sont les clauses du Dossier Type d'appel d'offres, Passation des Marchés de Travaux (Droit Civil) Août 2012, publié par la Banque Mondiale. 4. L Appel d'offres se déroulera conformément aux procédures d'appel d'offres National spécifiées dans la publication de la Banque «Directives : passation des marchés financés par les Prêts de la BIRD et les Crédits de l'ida édition de mai 2004 révisés en octobre 2006 et mai 2010 et est ouvert à tous les soumissionnaires des pays qui répondent aux critères tels que définis dans le Dossier d'appel d'offres. 5. Les soumissionnaires intéressés éligibles peuvent obtenir de plus amples renseignements auprès de M. Bola Moussa Coordonnateur du PRODEX et examiner le Dossier d'appel d'offres à l'adresse ci-dessous du lundi au jeudi de 8h30 mn à!7h30 et le vendredi de 8h30mn à 13h30mn. Projet de Développement des Exportations et des Marchés Agro-Sylvo-Pastoraux BP: 507 Niamey Tel: ou Les soumissionnaires peuvent soumissionner pour un ou l'ensemble des deux (2) lots et en être adjudicataires. 1. Le Ministre de l'agriculture invite, par le présent Appel d'offres, les soumissionnaires intéressés à présenter leurs offres sous plis fermés, pour la réalisation des travaux ci-dessus. 2. Le Dossier d'appel d'offres pourra être retiré par les candidats à l'adresse ci-dessous, sur présentation du reçu de paiement de cent mille ( ) francs CFA correspondant au prix de vente non remboursable du dossier. 3. Les clauses des Instructions au soumissionnaire et celles du Cahier des 6. Toutes les offres doivent être déposées au Ministère de l'agriculture au plus tard le 16 octobre 2015 à 10 h et être accompagnées d'une garantie de soumission d'un montant de : Lot 1 : FCFA ; Lot 2 : FCFA 7. Les plis seront ouverts en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent être présents à l'ouverture, le 16 octobre 2015 à 10h30 mn, dans la salle de réunion du Ministère de l'agriculture. Les offres remises en retard ne seront pas acceptées. Toutefois les offres seront acceptées séance tenante par la Commission d'ouverture des offres. REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L AGRICULTURE PROJET DE DEVELOPPEMENT DES EXPORTATIONS ET DES MARCHES AGRO SYLVO PASTORAUX UNITE DE COORDINATION TECHNIQUE ET FIDUCIAIRE AVIS DE RECRUTEMENT un Consultant pour l'elaboration de Plans types d'investissements et de Sous-projets Intégrés Communaux pour une Agriculture moins sensible aux Risques Climatiques Le présent Avis à Manifestation d'intérêt fait suite à l'avis général de passation des marchés du projet paru dans Development Business et le DG Market du 20 mai 2015 et dans le Sahel quotidien du 25 mai communes pilotes de la zone d'intervention du PASEC ; -De valoriser et capitaliser les leçons apprises du processus de planification pour une agriculture moins sensible aux risques climatiques ; 1.Le Gouvernement de la République du Niger a reçu de l'association Internationale de Développement (IDA), un Fonds Additionnel pour le Projet de Développement des Exportations et des Marchés Agro Sylvo Pastoraux (PRODEX), et a l'intention d'utiliser une partie du montant de ce crédit pour effectuer les paiements au titre du contrat relatif aux services de consultant chargé de l'élaboration de plans types d'investissements et dessous-projets intégrés communaux pour une agriculture moins sensible aux risques climatiques. 2. LE MANDAT DU CONSULTANT Le mandat du consultant s'organise autour des points suivants : -D'élaborer des lignes directrices pour la formulation d'un Plan d'investissement Communal pour une agriculture moins sensible aux risques climatiques (PIC-ASEC) et de ses sous-projets pour une agriculture "intelligente" face au climat ; -De faciliter, en étroite relation avec les communes concernées, l'élaboration de PIC-ASEC et de sous-projets intégrés prioritaires dans 3. Le Coordonnateur du Projet de Développement des Exportations et des Marchés Agro Sylvo Pastoraux (PRODEX) invite par la présente sollicitation de manifestation d'intérêt les candidats admissibles notamment les cabinets intéressés à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. 4. Les consultants intéressés doivent fournir les informations indiquant qu'ils sont qualifiés pour exécuter les services (brochures, références concernant l'exécution de contrats analogues, expérience dans des conditions semblables, disponibilité des connaissances nécessaires parmi le personnel etc Projet de Développement des Exportations et des Marches Agro-Sylvo- pastoraux QUARTIER KOUARA KANO, RUE KK 89, BP : 507 Tel. :

10 10 S elon la provenance, les prix des produits locaux ont baissé de 1,5% contre une augmentation de 0,5% de ceux des produits importés. S'agissant des prix des produits du secteur primaire, ils ont diminué de 2,8% tandis que ceux des secteurs secondaire et tertiaire sont restés stables par rapport au mois passé. Pendant ce temps, les prix des biens non durables, sont en recul de 1,5%, tandis que ceux des biens semi durables ont augmenté légèrement de 0,1%, contre une stabilité des prix des biens durables. En glissement annuel L e bulletin de l INS note qu en moyenne annuelle, le taux d inflation s établit en août 2015 à 0,1%. Il se situe ainsi largement en dessous de la norme communautaire fixée à 3% maximum par la Commission de l Uemoa dans le cadre du suivi des critères de convergence. Aussi le niveau des prix des céréales non transformées est ressorti en baisse de 9,1% en août 2015 par rapport à la même période de l année dernière. L INS explique cette baisse générale du niveau des prix en août 2015 par rapport au mois de juillet de la même année par le repli des prix des produits composant la fonction Produits alimentaires et boissons non alcoolisées (-1,6%). Cette baisse des prix a concerné essentiellement les céréales non transformées (-14,0%), les pains (-8,4%), les farines, les semoules et gruaux (- 6,7%), les autres produits à base de tubercules et de plantain (-2,2%), la volaille (- 1,6%), les huiles (-1,5%), les légumes secs et les oléagineux (-1,2%), le sucre SOCIÉTÉ Evolution des prix à la consommation en août 2015 à Niamey L IPHC en baisse de 0,7% par rapport à son niveau du mois de juillet 2015 L Indice Harmonise des Prix à la consommation (IHPC), base 100 en 2008 est à 108,1 points en août Il est en baisse de 0,7% par rapport à son niveau du mois de juillet Cette baisse du niveau général des prix est le résultat du repli des prix des produits frais (-2,8%) et de ceux des produits hors produits frais hors énergie (-0,1%). Quant aux prix des produits de l'énergie, ils sont ressortis en hausse de 0,1%. (août 2015 par rapport à août 2014), l'inflation est ressortie à +0,7%. Sur les trois derniers mois (août 2015 par rapport à mai 2015), cette inflation est de +2,7%. L IHPC indique que les fonctions dont l'indice est orienté à la baisse, sont les produits alimentaires et boissons non alcoolisées (-1,6%). Cette baisse a été engendrée par celle des prix des céréales non transformées (-14,0%), des pains (-8,4%), des farines, semoules et gruaux (-6,7%), des autres produits à base de tubercules et de plantain (-1,1%) et les condiments (-1,0%). Cependant, cette baisse du niveau général des prix a été atténuée par l accroissement des prix des produits composant les fonctions Boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants (+0,9%), Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles (+0,1%) et Santé (+0,5%). Les fonctions qui ont contribué à atténuer la baisse du niveau général des prix sont notamment la cola blanche (+4,3%) pour la fonction Boissons non alcoolisées, tabac et stupéfiants ) en liaison avec la forte demande occasionnée notamment par les cérémonies de mariage. Il y a aussi le bois de chauffe (+10,0%) pour la fonction Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles ), relativement avec la saison des pluies et les médicaments traditionnels (+8,9%) pour la fonction Santé. Par contre, les prix des produits pétroliers sont restés inchangés en août Ainsi le litre d essence super 91 sans plomb est à 940 FCFA, le litre de gaz-oil est à 538 FCFA, le litre (-2,2%), de la volaille (-1,6%), des huiles (-1,5%), des légumes secs et oléagineux (-1,2%), du sucre (-1,1%) et des condiments (-1,0%). Un taux d inflation de 0,7% Le niveau général des prix à la consommation, mesuré par l Indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC, établi par l Institut national de la statistique-ins-) est en baisse de 0,7% en août 2015 par rapport à son niveau de juillet. En glissement annuel (août 2015 par rapport à août 2014), le taux d inflation est ressorti à +0,7% contre +1,3% en juillet d essence mélange est à 649 FCFA et celui du pétrole lampant à 496 FCFA à la pompe. Siradji Sanda (Sources : INS) D après, l IHPC les fonctions dont l'indice est orienté à la hausse, sont notamment les boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants (+0,9%). Cette hausse est causée exclusivement par celle des prix des tabacs et stupéfiants, notamment la cola blanche (+4,3%), Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles (+0,1%). Cette hausse a estimé l IHPC, est causée essentiellement par les prix des combustibles solides et autres, notamment le bois de chauffe vendu au tas (+10,0%) tout en remarquant aussi une hausse de (+0,5%) au sujet de la santé liée exclusivement engendrée par les prix des médicaments traditionnels (+8,9%). Quant aux fonctions dont l'indice est resté stable, l IHPC a cité les «Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer» et «Biens et services divers». Le niveau des prix est resté stable malgré les variations intervenues à l'intérieur de ces deux fonctions. Les prix des produits constituant les fonctions «Articles d'habillement et chaussures», «Transport», «Communication», «Loisirs et culture», «Enseignement» et «Restaurants et hôtels» n'ont connu aucun changement. Par ailleurs, l Indice Harmonise des Prix à la consommation a constaté que le taux d'inflation en moyenne annuelle, (variation du rapport de la moyenne des indices des douze derniers mois à la moyenne des indices des douze mois précédents), s'est établi à +0,1% en août 2015, précisant que ce taux d inflation est largement en dessous de la norme communautaire fixée à 3% maximum par la Commission de l'uemoa dans le cadre du suivi des critères de convergence. Mamane Abdoulaye (Source INS) COMMUNIQUE DE PRESSE Le Conseil d'administration du Fonds de Solidarité Africain (FSA) porte à la connaissance de ses partenaires que le mandat de Monsieur Pierre Yaovi SEDJRO est arrivé à son terme le 31 août Par conséquent, Monsieur Pierre Yaovi SEDJRO, ancien Directeur Général du Fonds de Solidarité Africain n'est plus habilité à engager le FSA. Monsieur Abdourahmane DIALLO, Directeur de l'audit Interne au FSA a été désigné Directeur Général par Intérim par le Conseil d'administration du Fonds de Solidarité Africain. Monsieur Abdourahmane DIALLO a pris fonction en date du 15 septembre 2015 à l'issue d'une passation de service avec le Directeur Général sortant. Fait à Niamey,le 15 septembre 2015

11 F inancé par l Union Européenne et mis en place par le Système d Information Policière de l Afrique de l Ouest (WAPIS-SIPAO), le service de documentation judiciaire et criminel du Niger vient de voir le jour. Pour le ministre de l Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses M. Massoudou Hassoumi, ce service est un puissant instrument pour asseoir une meilleure stratégie de lutte contre le terrorisme et la criminalité en Afrique de l Ouest. Le Niger est un vaste territoire qui totalise Km2 et plus de 6000 Km de frontières difficilement contrôlable avec ses voisins que sont le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, l Algérie, la Libye, le Tchad et le Nigeria. Cette situation géographique est suffisamment éloquente aux yeux du ministre Massoudou Hassoumi pour comprendre à quel point le Niger constitue un microcosme de tous les défis sécuritaires qui se posent dans cette partie de l Afrique. C est pourquoi, le ministre en charge de l Intérieur a félicité la CEDEAO pour avoir rapidement saisi l importance des enjeux et surtout l urgence de trouver des solutions communes à cette question sécuritaire. Il a par ailleurs exhorté cette institution à poursuivre dans cette dynamique afin d accroitre le niveau de collaboration et de coopération entre les différents Etats de la sous-région. L initiative en cours, en l occurrence la mise en place du Système d Information Policière de l Afrique de l Ouest (SIPAO), est à tout point de vue un bel exemple de coopération et une réponse adéquate aux problèmes actuels. Elle constitue une aubaine pour le Niger qui fait partie des cinq pays pilotes du programme. En outre, dans sa phase terminale, le programme va couvrir naturellement tous les quinze (15) pays membres de la CEDEAO, et la Mauritanie avec laquelle le Niger partage certaines réalités sécuritaires a souligné le ministre NATION 11 Inauguration du service de documentation judiciaire et criminel à la Police Scientifique Pour la sécurité des personnes et de leurs biens sur toute l étendue du territoire national Une étape importante vient d être franchie dans le maillon sécuritaire de notre pays à travers l inauguration hier matin, au Laboratoire de Police Scientifique de Niamey, du service de documentation judicaire et criminel. Ce service est un outil hautement stratégique pour le Niger au regard de son rôle dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme qui caractérisent l environnement sous-régional. Cette nouvelle structure constituée pour l instant de trois unités à savoir la Police ; la Gendarmerie et la Garde nationale est le fruit d une coopération exemplaire entre le Niger et l Union Européenne à travers le Système d Information Policière de l Afrique de l Ouest (WAPIS-SIPAO). C est le ministre de l Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses M. Massoudou Hassoumi qui a procédé à l inauguration de ce service. C est avec beaucoup de soulagement, que le vieux réalisateur, annonce la sortie de '' Cerveau Noir ''dont le tournage a commencé il y a un an. Il s agit de la dernière ligne droite précise M. Djingarey Maïga, car le montage est presque terminé. «J ai mis beaucoup de temps pour le finir, et j ai eu beaucoup de difficultés. Ce film, je l ai commencé avec l aide du Président de la République Issoufou Mahamadou, aide qui m a permis aussi de terminer mon précédent film, ''Au plus loin dans le Noir''», insiste M. Djingarey Maiga, relevant que ce sont les problèmes financiers qui bloquent la production cinématographique au Niger. «Mais avec le soutien du président Issoufou, j ai pu ces quatre dernières années réaliser deux films, alors qu avant pour faire un seul, je mettais plus de Photo de famille à l issue de la cérémonie Massoudou Hassoumi. A travers le service de documentation judiciaire et criminel, le Niger et un certain nombre de pays Ouest-africains veulent créer un système automatisé de bases de données criminelles nationales. Nous disposons dans nos archives d un peu moins de fiches nominatives d individus ayant à un moment donné de leur existence eu à faire avec la justice. Ces fiches sont dispatchées entre les différents services de la Gendarmerie, de la Police, de la Garde, et des Douanes, et au sein d un même service entre les différentes régions du pays a relevé le ministre Massoudou Hassoumi. Pour la représentativité des services dédiés à la sécurisation du pays, les Douanes nigériennes et les Eaux et Forêts vont certainement se joindre à la Police, la Gendarmerie et la Grade Nationale en vue d animer de manière efficace cette nouvelle entité extrêmement sept ans, faute de moyens car l Etat ne soutenait pas les cinéastes», affirme le vieux réalisateur qui remercie sans cesse le mécène qu est pour lui le Président de la République. Evidemment, le budget du film de Djingarey Maiga, comme d ailleurs ceux des autres réalisateurs nigériens, peut faire sourire un réalisateur hollywoodien ou même de Nollywood, tant il leur paraitra dérisoire. Mais, ces réalisateurs nigériens doivent «faire avec ce qu il y a». Pour ce qui est importante dans le processus de consolidation de l édifice sécuritaire. Selon la représentante du Chef de la Délégation de l Union Européenne Mme Beatrice Bussi, l insécurité est une menace à la stabilité de l Etat mais également une des premières préoccupations des populations au même titre que la création d emplois, la santé ou l éducation et représente un des défis majeurs que doivent relever la sous-région en général et le Niger en particulier. Le programme SIPAO est une réponse au besoin exprimé par les Chefs de police Ouest-africaine. Il est financé par l Union Européenne pour environ cinq (5) millions d Euros et mis en œuvre par Interpol en coopération avec la CEDEAO. Ce programme vise essentiellement à fournir aux services de police de la région, un outil moderne pour mener à bien leur mission, à savoir un système Issa Moussa ONEP de la trame de ''Cerveau Noir '', Djingarey Maïga précise bien que le film porte sur la réalité car «il parle de notre société». Le synopsis le dit mieux : «Un film tiré d'une histoire vraie survenue en 1975 au Niger avec le 1er régime militaire ( ).» Et l histoire qui est bien de l époque, est celle de «deux jeunes gens, amis, élevés dans la même famille, et qui décident après leur bac obtenu avec une grande mention, de faire carrière dans l'armée. Ils connaitront cependant des parcours différents. C'est ainsi que l'un devient Lieutenant (Zeyni) et l'autre Commandant (Gazibo).». Le reste de l histoire, est fait d amour entre le fils adoptif devenu commandant qui se lie avec Adiza la sœur de Zeyni qui est resté Lieutenant, mais aussi de jalousie, d intrigues, de fausse accusation, d emprisonnement «Une histoire vraie», que Djingarey Maiga veut faire découvrir aux cinéphiles dans cette fiction qui a été tournée avec Ado Saleh dans le rôle du Commandant électronique de collecte et de partage d information. La collecte et la transmission de données policières au niveau régional et international a précisé Mme Beatrice Bussi, sont la cheville ouvrière de tout le processus préventif et répressif d une criminalité globalisée. Auparavant, le chef du programme SIPAO M. Olivier Bertrand a indiqué qu INTERPOL fournit des plateformes de numérisation afin de convertir un maximum de données de police existant en format papier au format électronique. Ces données de police électroniques pourront très bientôt migrées vers le système WAPIS-SIPAO. Grâce à son infrastructure technique et son personnel formé par INTERPOL, le service de documentation judicaire et criminel pourra enregistrer en format électronique des données de police telles que les personnes recherchées, les véhicules volés, les armes à feu et les documents d identité perdus ou volés etc. ; enregistrer des éléments clés d affaires en cours de façon à faire des liens entre des personnes, des armes, des véhicules ou des documents associés à des crimes et enfin effectuer des vérifications sur ces mêmes objets à la demande des différents services chargés de l application de la loi du pays. Après avoir dévoilé l enseigne du service de documentation judiciaire et criminel du Niger, le ministre de l intérieur M. Massoudou Hassoumi a visité les équipements installés dans le bâtiment construit par l Etat. Hassane Daouda Cinéma Bientôt la sortie du film ''Cerveau Noir'', du réalisateur Djingarey Maïga ''Cerveau Noir'', du réalisateur nigérien Djingarey Maiga est attendu au «plus tard» au mois de décembre C est le réalisateur qui en a fait l annonce, à Sahel Dimanche. Ce film, d une durée de deux heures, sera le huitième de ce qu on peut appeler la «sériologie» du «Noir» du vieux réalisateur. En effet, cette fiction viendra juste derrière ''Au plus loin dans le noir'', en 2013, ''La Quatrième nuit Noire'' en 2008, ''Vendredi Noir'' en 2000, ''Miroir Noir'' en 1991, le long métrage, '' Aube Noire'' en 1982, '' Nuage Noir'' en 1979, ''L'Etoile Noire'' sortie en Ce qui, avec ''Le Ballon'', le premier film du réalisateur sorti en 1973, porte la filmographie de Djingarey Maiga à huit œuvres, depuis qu il a commencé à s intéresser au 7 ème art en Scène de film_capitaine Med et Balkissa Ïssaka dans le rôle de Hadiza DR Le cinéaste Djingarey Maïga Gazibo, l actrice principale Balkissa Maiga, dans le rôle Adiza la sœur du Lieutenant Zeyni qui lui est incarné par Beidari Yacouba, l acteur principal. Pourvu que tout se passe comme Djingarey Maiga l a prévu : qu une salle obscure soit aménagée aux cinéphiles nigériens qui auront le plaisir de découvrir ''Cerveau Noir''. Souley Moutari DR

12 12 ANNONCES La connexion Internet est maintenant indispensable pour l UNICEF, du fait que la principale application de gestion (VISION) est accessible en ligne (par Internet) et non sur un serveur local. A cela s ajoutent le système de messagerie qui ne fonctionne pas sans l Internet et les sources d information et de connaissances disponibles sur l Intranet de l UNICEF et sur l Internet en général. Il convient donc de disposer de solution de secours pour épauler le VSAT qui est actuellement notre principal moyen de connexion à l Internet Le choix de la liaison par fibre optique ou liaison spécialisée comme deuxième connexion à l Internet se justifie du fait que les connexions câblées offrent une plus grande rapidité du fait de leur faible latence (temps de réponse entre un point «A» et un point «B»). L idéal pour UNICEF est d avoir la connexion câblée comme connexion principale et le VSAT comme connexion de secours. Dans le cadre de l amélioration et du renforcement de ses installations le Bureau UNICEF-Niamey sollicite les services de fourniture d accès réseau internet par fibre optique et/ou liaison spécialisée aux bureaux Unicef Niamey, Maradi et Agadez. A cet effet, l UNICEF souhaite recourir à une entreprise qui a les capacités Services de fourniture d acces reseau internet haut debit aux bureaux UNICEF Niamey, Maradi et Agadez Avis d Appel d Offres techniques et financières de pouvoir mettre en œuvre l exécution de ces services. La participation est ouverte et les sociétés intéressés par le présent avis peuvent retirer gratuitement le dossier complet au niveau de l Unité Supply de l UNICEF NIGER, 2 rue des Oasis Ancien plateau à Niamey, ou dans les bureaux Unicef à Agadez, Maradi et Diffa ; ou par courriel à l adresse suivante: Les offres devront parvenir à l adresse ci-après, au plus tard le Jeudi 30 Septembre 2015 à 14h00 (heure de Niamey) à : «Unicef, 2, rue des Oasis, ancien Plateau, B.P Niamey, Section Supply & Logistique», ou par courriel à l adresse suivante: L ouverture des plis aura lieu en séance publique le même jour à 14 heures 30 précises dans les locaux de l UNICEF à Niamey en présence des soumissionnaires qui souhaitent y assister. L UNICEF se réserve le droit de ne donner aucune suite à cet Appel d Offres. Jacques Mabea Supply Manager ai Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme annuel de formation, le CNPG organise pour le mois d octobre 2015 les actions de formation sur les thèmes suivants: CONTRÔLE ET AUDIT INTERNE Du 12 au 23 Octobre 2015 à Cotonou Bénin COMPTABILITE DE GESTION : Gestion de La Caisse Les informations comptables : saisie, traitement et contrôle Du 12 au 23 Octobre 2015 à Cotonou Bénin GESTION EFFICACE DU MATERIEL ET DE LA LOGISTIQUE Du 12 au 23 Octobre 2015 à Cotonou Bénin GESTION DES APPROVISIONNEMENTS DES STOCKS ET REALISATION RATIONNELLE DES ACHATS : LOGISTIQUE DES IMPORTATIONS Du 12 au 23 Octobre 2015 à Cotonou Bénin Pour tous renseignements contacter le CNPG au au / AVIS DE PERTE Avis est donné par l'étude de Maître Djibo Hamsa Garba Notaire, à la Résidence de Niamey (République du Niger), RUE LI 18, de la perte de l'acte de Cession d'immeuble Non Bâti de la parcelle A de l'îlot 3338, lotissement Restructuration Boukoki, au nom de Mr Hamado Hadio-Izé. Prière à toute personne qui l'aurait retrouvé de bien vouloir le déposer au service des affaires domaniales de la Communauté Urbaine de Niamey ou à l'étude ci-dessus indiquée Maître Djibo Hamsa Garba REPUBLIQUE DU NIGE Ministère de l Agriculture Centrale d Approvisionnement en Intrants et Matériels Agricoles (CAIMA) Marchés Publics AVIS D APPEL D OFFRES (NATIONAL) N 009/MAG/CAIMA/2015 RELATIF A LA FOURNITURE DE DEUX MILLE (2.000) TONNES D ENGRAIS 1. Le présent Avis d Appel d Offres National fait suite à l Avis Général de Publicité des marchés de la CAIMA au titre de l année 2015 publié dans le Sahel n 8874 du mardi 10 février 2015 et dans le Journal des marchés de l ARMP n 225 du 15 février 2015 (pp.23 à 25). 5. Les candidats intéressés peuvent obtenir un complément d information et consulter gratuitement le dossier d appel d offres auprès du Directeur Commercial (DC) de la CAIMA les jours ouvrables de 8h00 à 16h Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit acheter un jeu complet du dossier d Appel d offres contre paiement en espèces d un montant non remboursable de trois cent mille ( ) francs CFA, auprès de la Secrétaire du Directeur Administratif et Financier (DAF) de la CAIMA, Bureau n B05, Avenue des Armées, Rue des bâtisseurs, BP Niamey-Niger, Tél. : ( ), Fax : ( ). 7. En cas d envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais y afférents sont à la charge de l acheteur et la personne responsable du marché ne peut être responsable de la non réception du dossier par le candidat. 8. Les offres présentées en un original et 4 copies, conformément aux dispositions des Données Particulières de l Appel d Offres (DPAO), et accompagnées d une garantie de soumission de 2% du montant de l offre devront parvenir ou être remises à la Secrétaire du DAF, Bureau n B05, Tél. :( ) au plus tard le jeudi 15 octobre 2015 à 09 heures 00 (heure locale GMT+1). 2. Dans le cadre de l exécution du budget 2015, la CAIMA se propose d utiliser une partie de ses fonds propres afin d effectuer des paiements autorisés au titre de la fourniture d engrais. La CAIMA invite les candidats remplissant les conditions requises à présenter une offre sous pli cacheté pour la fourniture de deux mille (2.000) tonnes d engrais NPK sous financement défini aux DPAO repartisen en deux lots distincts comme suit: 3. Les candidats peuvent soumissionner pour un ou l ensemble des lots, mais ne peuvent être attributaire de plus d un (1) lot. 4. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes physiques ou morales ou groupements desdites personnes en règle vis à vis de l Administration (voir les dispositions de l article 2 des IS des DPAO) pour autant qu elles ne soient pas sous le coup d interdiction ou de suspension et qu elles soient en mesure de respecter scrupuleusement le délai de livraison de trente (30) jours maximum à partir de la date de réception de l ordre de service de commencer la livraison. 9. L ouverture des plis aura lieu le jeudi 15 octobre 2015 à 09 heures 30 mn (heure locale GMT+1) dans la salle de réunion de la CAIMA en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent y assister. Les offres reçues après le délai fixé seront rejetées. 10. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai de cent vingt (120) jours, à compter de la date de remise des offres. Par décision motivée, l Administration se réserve le droit de ne donner aucune suite à tout ou partie du présent Appel d offres. Le Directeur Général ABDOU SIDI

13 REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRÉTARIAT GENERAL FONDS COMMUN D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DU PDS ANNONCES 13 Marchés Publics AVIS GENERAL DE PASSATION DE MARCHE Projet Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au Sahel (CREDIT IDA 5669-NE) Le Gouvernement de la République du Niger a obtenu un financement de la Banque mondiale d'un montant équivalent à trente sept millions ( ) de Dollars US pour financer le Projet Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au Sahel, et se propose d'utiliser les fonds pour régler des fournitures et services devant être acquis dans le cadre de ce projet. Le projet comprendra les composantes suivantes : Composante 1 : Améliorer la Collaboration Régionale pour de Meilleurs Résultats entre les pays ; Composante 2 : Appuyer la Mise en Œuvre Coordonnée des Stratégies et Interventions Techniques ; Composante 3: Renforcer les Capacités Institutionnelles pour Coordonner et Suivre la Mise en Œuvre. Les marchés financés par la Banque mondiale seront passés conformément aux procédures spécifiées dans les Directives : Passation des marchés de fournitures, de travaux et services (autres que les services de consultants) par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la BIRD et les Crédits et Dons de l AIDA (Janvier 2011 Version Révisée Juillet 2014), et sont ouverts à tous les candidats qui remplissent les conditions stipulées dans les directives. Les consultants seront choisis conformément aux Directives : Sélection et emploi de consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale, dans le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l AID (Janvier 2011 Version Révisée Juillet 2014). Les avis relatifs aux différents marchés qui doivent être passés conformément aux procédures d'appel à la concurrence internationale de la Banque mondiale seront publiés, dès leur communication dans «Development Business online (UNDB online) et sur le site internet public de la Banque» et Development Business, dgmarket, et dans les journaux à large diffusion de la République du Niger. Les soumissionnaires potentiels satisfaisant aux critères de provenance et souhaitant figurer sur la liste des destinataires d'avis de présélection/d'appel d'offres dans le cadre des procédures d'appel à la concurrence internationale, ainsi que les consultants souhaitant recevoir une copie de l avis d appel à manifestation d intérêt, ou ceux ayant besoin de renseignements complémentaires, devront s adresser à : Avec ampliation à Ministère de la Santé Publique Secrétariat Général Dr Idrissa Maiga Mahamadou Fonds Commun d appui à la mise en œuvre du PDS Tél : (00 227) / BP : Niamey - Niger Ministère de la Santé Publique Direction Générale des Ressources Direction des Marchés Publics et des Délégations de Service Public Bureau du Chargé du Suivi des Marchés du Fonds Commun Porte N 2.16 (2ème étage) BP: Niamey Niger Tél. : / / / REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRÉTARIAT GENERAL FONDS COMMUN D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DU PDS Marchés Publics AVIS GENERAL DE PASSATION DE MARCHES Projet d'appui à la Population et à la Santé (PAPS) (CREDIT IDA 5644 et DON IDA 0620) Le Gouvernement de la République du Niger a obtenu financement de la Banque mondiale d un montant équivalent à cent trois millions ( ) de Dollars US dont : quatre vingt quatorze millions ( ) de Dollars US en Don et neuf millions ( ) de Dollars US en crédit pour financer le Projet d'appui à la Population et à la Santé (PAPS) mis en œuvre par deux ministères : le Ministère de la Santé Publique (MSP) et celui de la Population, de la Promotion de la Femme et de la Protection de l Enfant (MPPFPE), et se propose d'utiliser les fonds pour régler des fournitures et services devant être acquis dans le cadre de ce projet. Le projet comprendra les composantes suivantes : Composante 1 : Amélioration de la prestation de services de SRN de haute qualité : cette composante sera mise en œuvre par le Ministère de la Santé Publique : 66,60 millions de Dollars US ; Composante 2 : Augmentation de la demande de services de Santé Génésique et de Nutrition : la deuxième composante sera mise en œuvre par le Ministère de la Population. 30 millions de Dollars US ; Composante 3 : Renforcement des capacités de gestion, coordination et de suivi et évaluation de services de SRN et des activités de gestion de la demande : cette troisième sera assurée par le MSP à travers le fonds Commun. 6,40 millions de Dollars US ; Composante 4 : Etablissement de Mesures d Interventions d Urgence.0, 00. Les marchés financés par la Banque mondiale seront passés conformément aux procédures spécifiées dans les Directives : Passation des marchés de fournitures de travaux et services (autres que les services de consultants) par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la BIRD et les Crédits et Dons de l AID (Janvier 2011 Version Révisée Juillet 2014), et sont ouverts à tous les candidats qui remplissent les conditions stipulées dans les directives. Les consultants seront choisis conformément aux Directives : Sélection et emploi de consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale, dans le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l AID (Janvier 2011 Version Révisée Juillet 2014). Les avis relatifs aux différents marchés qui doivent être passés conformément aux procédures d'appel à la concurrence internationale de la Banque mondiale seront publiés, dès leur communication «Development Business online (UNDB online) et sur le site internet public de la Banque» et dans les journaux à large diffusion de la République du Niger. Les soumissionnaires potentiels satisfaisant aux critères de provenance et souhaitant figurer sur la liste des destinataires d'avis de présélection/d'appel d'offres dans le cadre des procédures d'appel à la concurrence internationale, ainsi que les consultants souhaitant recevoir une copie de l avis d appel à manifestation d intérêt, ou ceux ayant besoin de renseignements complémentaires, devront s adresser à : Avec ampliation à Ministère de la Santé Publique Secrétariat Général Dr Idrissa Maiga Mahamadou Fonds Commun d appui à la mise en œuvre du PDS Tél : (00 227) / BP : Niamey - Niger Ministère de la Santé Publique Direction Générale des Ressources Direction des Marchés Publics et des Délégations de Service Public Bureau du Chargé du Suivi des Marchés du Fonds Commun Porte N 2.16 (2ème étage)- BP: Niamey Niger Tél. : / / /

14 14 ANNONCES REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRÉTARIAT GENERAL FONDS COMMUN D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DU PDS Marchés Publics ADDITIF N 8 AU PLAN DE PASSATION DES MARCHES GESTION 2015 /AUTORITE CONTRACTANTE : Ministère de la Santé Publique le

15 ANNONCES 15 d une d une d une LE DIRECTEUR GENERAL DES RESSOURCES MAMAN SOFO BAWA

16 16 ANNONCES MARIAGE ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE Les Actionnaires de la Société Nigérienne d'assurances et de Réassurances «SNAR-Leyma» sont priés de bien vouloir assister à l'assemblée Générale Extraordinaire qui se tiendra le mardi 22 septembre 2015 à partir de 9heures 30 minutes dans la salle de réunion de ladite société à l'effet de délibérer sur l'ordre du jour suivant: 1. Mise en conformité des statuts avec les dispositions de l'article nouveau du code CIMA conformément au règlement n 00004/CIMA/PCMA/CE/SG/CIMA/2010. Le Président du Conseil d'administration AVIS DE PERTE Avis est donné par l'etude de Me MAHAMANE NAKOBO, Notaire à Niamey B.P , Tél , de la perte de l'acte de cession n objet de la parcelle I de l'îlot n 8618 ter Lotissement Kouara Tégui appartenant à Monsieur TAHIROU NOUHOU. Toute personne qui l'aurait retrouvé est priée de vouloir le déposer à l'etude ci-dessus indiquée. Me MAHAMANE NAKOBO Les familles La Famille Adamou Boubacar Maiga à Ny et au Nigeria ;Dirga Soumaila Chef du Village à Garou ;Feu Kadi, Ayouba à Ny et Gachna ; Fachima Guegari à Ny, Arlit et Lossagougou ;Hassane Bouliese dit Yufrise au Cameroun ;Feu Issa Boubacar dit Modi à Ny et au Nigeria ;Feu Hamma Souna Zarmakoye à Dosso et au USA ;Hassane Mounkaila à N'y et Namaro ;Feu Amadou Alzouma à N'y ;Abdoulaye Afisou Liman à Garou ;Hima Harouna Conseiller à Gotté ;Feu Salifou Chef du Village à Dawol ; Guejaria Hamani Policier à La retraite à Ny Les familles La Famille Ousmane Assifa Agent retrait SNTN à Niamey ; La Famille Feu Chaîbou Bonzey à Gawèye et Kargue ;La Famille Feu Fininzain Garba à Loubague ;La Famille feu Soumey Djalla à Niamey ; La Famille Feu Ali Kambari à Say ; La Famille Feu Boubacar Kambari à Say ;La Famille Abdallah Boulyamine à Niamey; La Famille Seini Ali à Kargue ;La Famille Yacouba Bello Chef de Quartier à Gawèye ;La Famille Tarzan Arbouna à Kargue Parent, Amis et connaissance ont la joie de vous faire part du mariage de leurs enfants : Mr Abdoul Salam Adamou Boubacar Maiga et Melle Salamatou Ousmane dite Oumou Kodak Les cérémonies religieuses auront lieu Incha Allah le samedi 19 septembre 2015 à 07h 30mn (Fathia Gnalga ); Le Foyandi est au 1er virage à Côte de l Eglise La semaine traditionnelle débutera le même jour chez Ce jeune marié. AVIS DE RECRUTEMENT Une société de Transit de la place recherche deux déclarants en Douane confirmés. Date limite de dépôt au plus tard le 22 Septembre 2015 à 12HOO. Le dossier de candidatures comprenant : - Une demande manuscrite - Un curriculum vitae - Les photocopies légalisées des diplômes et attestations. - Un acte de naissance - Un certificat de nationalité - Deux (02) photos d identité. Seules les candidatures sélectionnées seront contactées et aucun dossier déposé ne sera retourné. Lieu de dépôt : nouveau marché, Port de Cotonou Contact : (jours ouvrables de 8h00 à 13h00 et 15h30 à 17h30) Marchés Publics REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES ET DES MOYENS GENERAUX DIRECTION DES MARCHES PUBLICS ET DES DELEGATIONS DE SERVICE PUBLIC APPEL D'OFFRES OUVERT N 001/MF/SG/DGR/MG/DMP/DSP POUR L'ACHAT DE GROUPE D'IMPRIMES GENERAUX EN QUATRE (4) LOTS NB : L'Imprimerie S et K ayant soumissionné pour les lots N 3 et 4 a été écartée dès la première étape d'analyse, puisque non conforme aux critères de qualification. Le Directeur de Cabinet du Ministre de l économie et des finances ABDOU MAIDAGI

17 V ingt-et-un membres du CNC ont été arrêtés à Abidjan, la capitale commerciale du pays, et huit autres dans les villes de Gagnoa et d'adzope, a précisé un L es représentants du Parlement de Tobrouk étaient arrivés confiants au Maroc, jeudi dernier. Ils avaient en main une liste de noms pour le poste de Premier ministre du futur gouvernement d'union porte-parole, César Etou. Les manifestations de la semaine dernière ont fait au moins un mort. Les affrontements ont opposé des partisans de l'ancien président Laurent Gbagbo nationale. Mardi, le président de l'assemblée leur a demandé de revenir au plus vite. Le Parlement de Tobrouk, pourtant reconnu par l'onu, s'est senti trahi par les Nations unies. Bernardino Leon, le chef de la mission de l'onu en ETRANGER 17 Côte d'ivoire L'opposition fait état d'arrestations La Coalition nationale pour le changement (CNC), qui rassemble des personnalités de l'opposition ivoirienne, a affirmé mardi que 29 de ses membres avaient été arrêtés à la suite de manifestations la semaine dernière contre la candidature du président Alassane Ouattara à un deuxième mandat le 25 octobre. et ceux d'alassane Ouattara. L'élection présidentielle est vue comme une étape majeure pour tourner la page d'une décennie de troubles et de violences politiques et asseoir la stabilité du pays ouest-africain. Mais une partie de l'opposition rejette la nouvelle candidature d'alassane Ouattara en contestant son éligibilité. Libye, a accepté dimanche d'inclure neuf amendements proposés par son rival, l'assemblée de Tripoli. Deux points semblent irréconciliables. Le premier concerne la personne de Khalifa Haftar. Les députés de Tobrouk l'ont nommé chef de leur armée. Le pouvoir à Tripoli considère l'ancien général sous Kadahfi comme un traître. Le second point refusé par le Parlement de Tobrouk est Mercredi dernier, le Conseil constitutionnel a validé dix candidatures à l'élection présidentielle, dont celle du chef de l'etat sortant. Le dernier scrutin présidentiel en Côte d'ivoire a eu lieu en 2010, avec un retard de cinq années et dans un contexte de division du pays, le Nord étant alors aux mains de groupes rebelles tandis que le Sud Libye: Toujours pas d'accord entre les Parlements rivaux Le consensus n'aura pas duré 48 heures. Dimanche, Bernardino Leon, le chef de la mission des Nations unies en Libye, avait annoncé un texte sur lequel les deux Parlements rivaux se mettraient d'accord pour arriver à la formation d'un gouvernement d'union nationale. Mardi, le Parlement de Tobrouk a demandé à sa délégation de revenir à Skhirat, au Maroc, lieu des négociations. «Si les responsables de Boko Haram acceptent de nous rendre les filles de Chibok, toutes ces filles, nous pourrions décider d'accorder l'amnistie» à leurs prisonniers, a-t-il dit lors d'un entretien avec l'afp à Paris au le trop grand pouvoir législatif donné aux élus de Tripoli qui siégeraient au sein d'un nouveau Conseil d'etat. Il reste quatre jours à Bernardino Leon pour rapprocher physiquement et psychologiquement les deux camps. L'ONU avait annoncé la formation d'un gouvernement d'union nationale le 20 septembre au plus tard. RFI Nigeria: Les autorités prêtes à amnistier des prisonniers de Boko Haram pour récupérer les lycéennes enlevées Cela fait plus de 18 mois qu'environ 200 lycéennes ont été enlevées par les hommes de Boko Haram, pour être revendues et réduites en esclavage. Depuis, les autorités nigérianes et la communauté internationale se sont mobilisées. Dernière initiative en date, celle du président du Nigeria, Muhammadu Buhari, qui s'est dit prêt mercredi à amnistier des islamistes de Boko Haram emprisonnés en échange de la libération des lycéennes enlevées à Chibok (nord-est). Migrants : Zuma fustige l OTAN et l UE " Le président sud-africain, Jacob Zuma, déclare que l OTAN et l Union européenne sont responsables de la crise des migrants parce qu ils ont bombardé la Libye et "assassiné" son leader. Le chef de l Etat de l Afrique du Sud affirme que l ingérence en Libye de l OTAN et de l UE est la source de la crise des migrants. Avant le printemps arabe et l'assassinat de Kadhafi, il n'y avait pas de réfugiés qui affluaient vers les pays européens. La situation était normale en Afrique du Nord. Ce sont le bombardement de Le Président Sud africain, Jacob Zuma DR dernier jour d'une visite en France. 57 filles ont réussi à s'échapper. «Nous essayons de voir si nous pouvons négocier avec eux la libération des filles de Chibok. Mais nous sommes très prudents: à moins d'être sûr qu'elles sont en relativement bonne santé, nous n'allons libérer» personne, a-t-il ajouté. Les militants islamistes de Boko Haram avaient fait irruption le 14 avril 2014 au lycée de Chibok, dans l'etat de Borno, berceau de leur mouvement, pour y enlever 276 adolescentes qui se préparaient à passer leurs examens. Cinquante-sept ont réussi à s'échapper mais le sort des 219 autres reste incertain 20minutes.fr la Libye et l'assassinat de son chef qui ont ouvert la porte à des tensions et à des conflits dans le pays", a déclaré le président Sudafricain lors d une rencontre avec les diplomates étrangers basés à Pretoria. Selon Jacob Zuma, c'est cette ingérence qui a provoqué le problème des réfugiés en provenance d'afrique. "Quand l'afrique disait : on a une feuille de route pour travailler avec les Libyens et changer la situation en Libye, tout le monde nous a ignorés. Et aujourd'hui, ceux qui ont participé à déstabiliser cette partie du monde ne veulent pas accepter de réfugiés. Mais c'est leur responsabilité. Ils ont provoqué cela, ils doivent y remédier", a-t-il ajouté. Les pays occidentaux sont responsables de la crise des migrants. Faisant la comparaison avec la Libye, le président sud-africain a rappelé que l'intervention de l'otan dans ce pays était à l'origine de l'instabilité dans la région et d'une importante vague de migration. RFI restait tenu par le gouvernement. L'élection avait tourné à la guerre ouverte entre les partisans du président sortant, Laurent Gbagbo, qui refusait de reconnaître sa défaite, et ceux de son principal adversaire, Alassane Ouattara, finalement intronisé. (Reuters) Mali Les miliciens de la Plateforme se retirent d'anefis Les miliciens progouvernementaux de la Plateforme se sont retirés d'anefis, localité du nord du Mali qui a été le théâtre de violents affrontements avec les rebelles touaregs, se félicite mardi la mission locale des Nations unies (Minusma), tout en s'inquiétant de leur mouvement vers le Nord. L a Coordination des mouvements de l'azawad (CMA), qui réunit les principaux groupes rebelles touaregs de la région, a signé en juin l'accord de paix et de réconciliation conclut sous l'égide de l'algérie, mais des heurts éclatent encore régulièrement. Les donateurs occidentaux, la Minusma et le gouvernement malien faisait pression depuis plusieurs semaines sur la Plateforme pour qu'elle se retire d'anefis, où des affrontements ont fait 20 morts le mois dernier. "La Minusma se félicite du retrait effectué hier par des éléments de la Plateforme d'anefis et de ses environs", dit-elle dans un communiqué. "Cependant, la Minusma est profondément préoccupée par de nouveaux mouvements de la Plateforme observés plus au nord, en direction d'aguelhok, ainsi que des mouvements de la Coordination au nord-ouest de Goundam. "La Minusma rappelle que chaque déplacement effectué par un groupe en dehors de ses positions va à l'encontre de leurs engagements pris dans le cadre de l'accord de Paix." Selon des sources proches des services de sécurité, les affrontements entre groupes armés, qui sont dirigés par des chefs touaregs rivaux, ont notamment pour enjeux le contrôle des voies empruntées pour le trafic de cocaïne et de cigarettes. Reuters

18 DR 18 P articulièrement surveillé par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 avançait de 0,60%, soit 11,95 points, à 1.990,14 points. "C'est très difficile" de commenter les évolutions du marché, a reconnu Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management. "Tout le monde est en train d'attendre la décision de la Fed demain, et les investisseurs ne sont pas du tout enclins à miser quelque chose avant une telle résolution." La banque centrale américaine va se réunir pour deux jours à partir de 17H00 GMT, et, à l'issue de cette rencontre, dira jeudi à 14H00 GMT si elle décide ou non de relever ses taux, actuellement presque nuls. Chaque réunion de ce type est l'objet d'une grande attention en raison du soutien à l'économie que représente le faible niveau des taux, que la Fed n'a pas relevés depuis 2006 et maintient presque nuls depuis 2008, mais celle de cette semaine est particulièrement redoutée car la position de la banque centrale semble incertaine pour beaucoup d'investisseurs. Pour le moment, Wall Street, incertaine en début de la séance, a trouvé un peu de soutien dans le secteur de l'énergie, qui a bondi dans le sillage des cours du pétrole après la publication de chiffres bien accueillis sur les réserves américaines de brut. Toutefois, "quelles que soient les fluctuations avant" la décision de la Fed, "elles sont juste anecdotiques", a jugé Patrick O'Hare, de Briefing. "Ces derniers temps, il faut vraiment se creuser la tête pour comprendre pourquoi les marchés SOCIÉTÉ Crise boursière Wall Street monte, mais reste prudente à l'approche de la Fed Wall Street progressait légèrement mercredi à la mi-séance, profitant d'une embellie du secteur de l'énergie, dans un marché calme à la veille d'une décision cruciale de la Réserve fédérale (Fed): le Dow Jones prenait 0,59% et le Nasdaq 0,30%. Vers16H00 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 97,57 points à ,42 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 14,73 points à 4.875,25 points. D epuis la crise financière, la banque centrale américaine a adopté une politique d'assouplissement financier maximum conjuguant des taux proches de zéro, en vigueur depuis fin 2008, à une série d'injections massives de liquidités pour favoriser la reprise. Si elle décide d'une hausse, même très modeste, de ses taux directeurs, ce serait pour la Fed le premier tour de vis depuis près de dix ans lorsque en juin 2006 elle achevait un cycle de relèvement des taux afin de ralentir un marché immobilier en surchauffe. Celui-ci devait éclater deux ans plus tard avec la crise des prêts à risques "subprime". A l'inverse, reflétant la grande divergence entre la croissance des Etats-Unis et celle plus morne du reste des pays riches, les grandes banques centrales font le mouvement opposé. La Banque centrale européenne (BCE) a donné en mars le coup d'envoi de ses rachats de dette publique à raison de 60 milliards d'euros par mois pour un total de milliards d'ici septembre Et, vu la dégradation de l'inflation, elle s'est dit prête à prolonger cette expansion monétaire. Quant à la Banque du Japon (BoJ), son dispositif d'assouplissement qualitatif et quantitatif (dit "QQE") dure depuis plus de deux ans et vise aujourd'hui à augmenter la base monétaire de près de 600 milliards d'euros par an. Que la Fed décide immédiatement ou non de relever les taux, cette divergence de politique monétaire n'est pas sans risques, assure Charles Collyns, économiste en chef de l'institut de la Finance Internationale (IIF). "Cette divergence, ajoutée à celle observée entre la croissance des pays industrialisés et celle des marchés émergents, va générer volatilité et incertitude sur les marchés quelle que soit la décision du Comité monétaire de la Fed jeudi", précise cet expert. Aux Etats-Unis, il a fallu pas moins de trois phases de "quantitative easing" (QE) avant de voir il y a seulement un an la reprise de capitaux évoluent comme ils le font." Parmi les valeurs, le regain du secteur de l'énergie profitait aux majors pétroliers Chevron et ExxonMobil, qui prenaient respectivement 2,27% à 78,92 dollars et 2,13% à 74,41 dollars. Le groupe de messagerie FedEx perdait 3,46% à 148,67 dollars, après avoir abaissé nettement ses prévisions annuelles, en raison d'une demande faible dans le fret et de coûts d'assurance élevés qui vont neutraliser une hausse annoncée de ses tarifs. Le groupe informatique Hewlett Packard gagnait 5,05% à 28,48 dollars après avoir annoncé à nouvelles suppressions de postes, après sa scission prévue début novembre. Il a déjà éliminé des dizaines de milliers d'emplois ces dernières années. Le groupe Fitbit, connu pour ses appareils de suivi d'activité physique et de santé, et entré en Bourse de façon remarquée en juin, bondissait de 8,63% à 35,89 dollars, après l'annonce que la chaîne de magasins Target (+0,44% à 78,16 dollars), allait équiper chacun de ses employés d'un bracelet. Le constructeur automobile Fiat Chrysler (FCA US) avançait de 0,10% à 14,84 dollars, les investisseurs réagissant sans enthousiasme à l'accord salarial difficilement trouvé entre le groupe et le syndicat américain de l'automobile UAW à l'issue de plusieurs semaines de négociations. Par contraste, ses concurrents General Motors et Ford économique donner confiance et autoriser la fin du stimulus monétaire. La croissance américaine devrait s'établir autour de 2,5% cette année. La première vague de soutien monétaire a lieu de fin novembre 2008 à mars 2010, lorsque sortant de son rôle traditionnel, la Fed a commencé des rachats massifs d'actifs afin de fluidifier le crédit, diminuer le coût de l'emprunt et stimuler l'investissement. Entre les titres adossés à des créances immobilières et les bons du Trésor, la Banque centrale va débourser quelque milliards de dollars au cours de ce "QE 1". Face à la fragilité persistante de la première économie mondiale et à la crise en zone euro, l'institution devra se résoudre en novembre 2010 à lancer un "QE 2" et entamer un nouveau cycle d'injections de liquidités pour 600 milliards de dollars en bons du Trésor. Ce nouveau cycle, qui s'achève en juin 2011, ne lève toutefois pas toutes les inquiétudes. A peine trois mois plus tard, en septembre 2011, la Fed décide de troquer ses obligations à court terme pour des titres à maturité plus longue, au cours d'une opération baptisée "Twist". Un an plus tard, la banque centrale doit encore enclencher une troisième vague d'injections monétaires, le "QE 3". De septembre 2012 à décembre 2013, elle achètera ainsi mensuellement jusqu'à 85 milliards de prenaient respectivement 1,75% à 31,53 dollars et 2,80% à 14,71 dollars. Au lendemain d'une forte baisse, le marché obligataire rebondissait très légèrement, le rendement des bons du Trésor à dix ans baissant à 2,269% contre 2,281% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,056%, contre 3,062% auparavant. (AFP) Politique monétaire La Fed prend la direction opposée de ses consoeurs La Réserve fédérale (Fed) qui veut relever ses taux d'intérêt d'ici la fin de l'année --peut-être dès jeudi-- va devenir la seule grande banque centrale à resserrer sa politique monétaire, à contre-courant de ses cons?urs encore à la lutte pour doper la croissance. Energie I nquiets et en colère, les salariés d'areva ont manifesté mardi à La Défense pour la sauvegarde de leurs emplois, face aux à suppressions annoncées, et contre le démantèlement du groupe nucléaire, qui menacent aussi selon eux la sécurité des installations. Une mobilisation "plus que réussie", selon l'intersyndicale (CGT, CFDT, FO, CFE-CGE, Unsa-Spaen) avec "2.500 salariés" ayant investi la place, près de Paris, devant le siège de l'ex-fleuron du nucléaire, dans des nuages de pétards et de fumigènes de couleur. Venus en masse des sites de province (La Hague, Marcoule, Paimboeuf, Saint-Marcel, Tricastin...), ils ont défilé sur le parvis du quartier d'affaires jusqu'à la tour EDF, protégée par un cordon de forces de l'ordre Les difficultés financières d'areva, "ce n'est pas la faute des salariés, mais c'est eux qui paient plein pot", s'exclame Annick Roux, 30 ans d'ancienneté, montée à Paris depuis Marcoule. Elle dénonce les Dans une salle de Wall Street dollars d'actifs. Elle réduit progressivement la manne tout au long de 2014 jusqu'à stopper ces achats en octobre même si elle continue jusqu'à ce jour à réinvestir le produit de ces titres. Au total, cette 3e phase d'assouplissement monétaire exceptionnel a injecté quelque milliards de dollars dans le système financier. Cette politique d'expansion monétaire, qui a duré plus de six ans, laisse la Fed avec milliards de dollars d'actifs à son bilan contre 900 milliards avant la crise. Revenir à un niveau plus normal prendra jusqu'à la fin de la décennie, a averti sa présidente Janet Yellen. (AFP) Les salariés sonnent d Areva inquiets et en colère "décisions absurdes qui ont conduit Areva dans le gouffre", comme le "rachat de la société minière Uramin", sur lequel la justice enquête. Après des pertes record de 4,8 milliards d'euros en 2014, Areva a annoncé la suppression de postes, dont à en France, sur les que compte le groupe ( en France). Ce plan de restructuration vise à réaliser un milliard d'euros d'économies d'ici à "Les salariés qui partent comme ceux qui restent vont morfler", prévient Pascal Evariste (CGT), pour qui la mobilisation de mardi marque "le début de la bagarre". Le plan de départs volontaires, qui devrait être finalisé prochainement, est "inacceptable. On ne sait pas quels postes vont être touchés, ni où. Il est important que les salariés le disent alors qu'il ne reste qu'une journée de négociation", explique Christophe Laisné (Unsa-Spaen). "Avec emplois qui vont être supprimés à activité constante, il faut trouver un équilibre. On ne veut surtout pas qu'on prenne des risques avec la sécurité des salariés et des installations", s'inquiète Jean-Pierre Bachmann (CFDT), devant un cercueil portant l'inscription "A nos emplois". Plantées un peu partout près du siège du groupe, des croix blanches ou noires rappellent les "artisans", "sous-traitants" ou "enseignants" qui seront touchés de façon indirecte par les réductions d'effectifs chez Areva. Outre les suppressions d'emplois, les syndicats protestent aussi contre les mesures (gel des salaires, réduction des RTT...) en discussion dans le cadre du plan d'économies et contre le démantèlement du groupe. Face aux difficultés financières d'areva, l'etat a décidé début juin de confier à EDF la majorité d'areva NP, l'activité réacteurs. Le chiffre de 2,4 milliards d'euros pour cette acquisition circule. Un prix "trop bas", juge Christophe Laisné pour qui il est "hors de question que soit bradée" cette activité. D'autant que cette vente ne lève pas, selon les syndicats, les inquiétudes quant à la pérennité du groupe, pas plus que sur l'avenir de la filière nucléaire française. "On a l'impression qu'on met en place un truc vite fait, rafistolé, pour que ça tienne jusqu'en 2017", lance Pascal Evariste. "Hier, Areva était un fleuron, aujourd'hui, c'est un brouillon", renchérit Gabriel Artero, de la fédération métallurgie CFE- CGC. "Il n'y a pas de vision stratégique" derrière la décision de l'etat concernant la cession d'areva NP, déplore la CFDT. L'Etat est aussi pointé du doigt pour avoir, comme le dit la CGT, "laissé jouer pendant des années (l'ex-patronne d'areva) Anne Lauvergeon et (l'ex-pdg d'edf) Henri Proglio", sans rien faire. Il s'est engagé à recapitaliser le spécialiste du nucléaire, mais sans dire à quelle hauteur. Il faut que ce soit fait "rapidement", réclame Cyrille Vincent (CFE-CGC). (AFP) DR

19 Antidépresseurs : dangereux chez les ados Les jeunes qui prennent des antidépresseurs comme le Prozac, sont plus susceptibles de commettre des actes violents allant de la simple agression au meurtre. Une étude menée par les chercheurs de l'université d'oxford (Grande-Bretagne) et portant sur plus de personnes auxquelles on avait prescrit des antidépresseurs a constaté que les jeunes de 15 à 24 ans avaient 43% de risques en plus d'être condamnés pour violence, par rapport aux autres tranches d'âge. Ce sont surtout les adolescents qui prennent une certaine classe d'antidépresseurs, dits inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (comme le Prozac, le Deroxat ou le Zoloft). La notice de ces médicaments comporte déjà un avertissement sur les risques suicidaires qui peuvent augmenter chez les jeunes qui prennent ce traitement mais les chercheurs estiment que le risque de violence envers autrui n'est pas négligeable et qu'ils devraient être pris en considération par les médecins prescripteurs. Il y a quelques semaines, une autre étude avait pointé du doigt un autre risque encouru par les jeunes femmes qui prennent ce type d'antidépresseurs : le risque de malformations congénitales du bébé si elles prennent les médicaments lorsqu'elles sont enceintes. Les médecins ont également été alertés sur le risque de surdosage du médicament. En effet, une étude a montré que les jeunes âgés de moins de 24 ans en surdosage d'antidépresseurs s'automutilent deux fois plus que ceux qui suivent un traitement dont le dosage est plus faible. Topsanté Quand les savons antibactériens ne sont pas efficaces... contre les bactéries Les Américains dépenseraient près d un milliard de dollars par an dans ces produits censés apporter une protection contre les agents infectieux pathogènes I NCROYABLE MAIS VRAI Des militaires et des drones pour protéger les oeufs de tortues Dans la lumière rosée de l'aube, un drone surveille les oeufs enfouis dans le sable par des milliers de tortues venues pondre au cours de la nuit sur cette plage mexicaine de la côte pacifique, dans l'etat de Oaxaca (sud). Un peu plus loin, des militaires inspectent les alentours avec un même objectif: empêcher le vol des oeufs déposés par cette espèce en voie de disparition. Pour neutraliser les voleurs, les autorités mexicaines ont décidé cette année de renforcer leur dispositif de surveillance en s'aidant pour la première fois de cette technologie. Equipés de GPS et transmettant des images vidéos, les drones repèrent les pillards qui se cachent derrière les cactus qui bordent la plage pour dérober ces oeufs. Ils servent aussi "à repérer les sentiers" empruntés par les voleurs, indique un des 20 militaires de la Marine mexicaine déployés sur cette plage, longue de 18 km, près de la ville de San Pedro Huamelula. Mais certains pillards surgissent parfois aussi sur les plages en groupe, à cheval, une machette à la main et parfois même avec des armes, explique à l'afp sous couvert d'anonymat ce militaire, allongé dans son hamac, après une nuit de garde sur la plage. AFP 21 mars - 19 avril 23 juillet - 21 aout 22 nov dec. SCIENCES ET TECHNOLOGIE 19 Les savons antibactériens, à base de triclosan ne sont pas plus efficaces qu'un savon ordinaire pour désinfecter les mains. Voici une nouvelle de poids pour ces «millions de consommateurs qui, aux Etats-Unis, utilisent des savons antibactériens pour se laver les mains ou le corps». Car selon les chercheurs de la Korea University de Séoul, ces Américains adeptes des savons antibactériens, «en attendent une protection contre les agents infectieux pathogènes supérieure à celle conférée par les savons ordinaires et dépensent près d'un milliard de dollars par an». Un test sur 20 souches de différentes bactéries Et c'est donc pour faire le point sur les prétendus effets sur les bactéries du triclosan, cet antiseptique controversé mais couramment utilisé dans les savons antibactériens, que l'équipe du docteur Min-Suk Rhee de la Korea University de Séoul a mené deux expériences. Les scientifiques ont testé cet ingrédient chimique, d'une part sur 20 souches de différentes bactéries (E.Coli, salmonelles, staphylocoques dorés, etc.) et, d'autre part, sur les mains préalablement «enduites» de bactéries de 16 volontaires adultes*. Ceci en recréant les conditions d'un lavage des mains dans la vie courante en laboratoire et en demandant aux volontaires de s'abstenir de recourir à des savons antibactériens pendant une semaine au moins avant le test comparatif. 20minutes.fr Les insecticides seraient cancérigènes pour les enfants À la maison, les insecticides sont partout : alimentation, boiseries, traitements pour les animaux de compagnie Leurs effets nocifs, pointés du doigt depuis plusieurs années, se confirment aujourd'hui. Les enfants les plus exposés aux insecticides ont plus de risques de développer leucémies et lymphomes. Une exposition aux pesticides d'intérieur dans l'enfance expose à des risques de leucémie et de lymphome, selon une étude publiée dans la revue Pediatrics. Les chercheurs, qui ont passé en revue seize études sur le sujet, incriminent particulièrement les insecticides. Shampoings anti-poux, produits contre les moustiques ou les cafards, insecticides pour jardin ou encore résidus agricoles sur l'alimentation : les insecticides sont utilisés en nombre dans la maison. Et les enfants peuvent les ingérer facilement, en mettant la main à la bouche par exemple. Ces produits toxiques, élaborés pour tuer les nuisibles, s'attaquent parfois à notre organisme. Chez les enfants, l'effet des insecticides est d'autant plus grave que leur système immunitaire est en plein développement et se défend moins bien. Selon l'étude, ce sont particulièrement les cancers de la circulation (sanguine et lymphatique) qui sont favorisés par l'usage d'insecticides. A l'inverse, ils n'ont relevé aucune association entre l'utilisation de ces produits et le développement de tumeurs infantiles au cerveau, l'un des cancers de l'enfant le plus fréquent. Comment s'en protéger? De précédentes études avaient également pointé du doigt ces risques cancérogènes. En 2010, des travaux avaient montré que l'exposition aux insecticides intérieurs dans l'enfance augmentait de 54% les risques de développer une leucémie. Des dangers multipliés par deux quand la mère de l'enfant est agricultrice Une récente étude menée par l'inserm avait pour sa part mis en lumière les dégâts des insecticides sur le développement des fonctions cérébrales de l'enfant. Néanmoins, il reste encore compliqué d'établir précisément quels sont les produits les plus dangereux, notamment à cause du célèbre "effet cocktail". "Des conclusions fermes quant à la responsabilité de certains pesticides sont cependant difficiles à établir car la plupart des résultats épidémiologiques ont été obtenus et analysés à partir d une mesure rétrospective de l exposition, souvent rapportée par le sujet lui-même et avec peu de précisions sur les usages de pesticides ou sur les classes de produits utilisés", soulignait l'inserm en Les chercheurs conseillent de mettre en place "des mesures préventives" pour "réduire l'exposition aux pesticides à la maison". Pour protéger le mieux possible les enfants, il est donc conseillé de bien laver ses fruits et légumes (voire de les peler), d'enlever systématiquement ses chaussures à l'intérieur et de se H O R O S C O P E BELIER A deux, tout semble plus facile. Vous aurez un partenaire de confiance. L I O N Vous serez plus présent à la maison qu auparavant, et en tirerez satisfaction. 20 avril - 20 mai TAUREAU Taureau, montrez que vous pouvez aussi être doux. 21 mai - 21 juin V I E R G E Les mots ont un poids, un sens. Vous pourrez dire beaucoup avec peu. GEMEAUX Les Gémeaux mettent du coeur à l ouvrage, ce qui les différencient des autres. S A G I T T A I R E CAPRICORNE V E R S E A U P O I S S O N S Une conversation vous Un ami vous fera voir le L ennui sera votre ennemi Laissez la curiosité vous enlèvera un poids. Ça fait du bien de se parler. 22 aout - 21 sept. 22 dec janvier monde avec un regard nouveau. 22 sept oct. 21 janv, - 18 fevrier au travail. Trouvez de nouvelles motivations 22 juin - 22 juillet B A L A N C E Vous serez aidé financièrement au moment idéal. 22 oct nov. 19 fev mars C A N C E R Si vous avez décidé d une activité physique, fixez-vous des objectifs raisonnables. S C O R P I O N Tentez des challenges, vous avez tout à y gagner aujourd hui. guider. Sortir des sentiers battus vous fera le plus grand bien. laver les mains fréquemment. Garder une maison propre reste aussi indispensable, en particulier pour éviter l'invasion de nuisibles. Au delà, des alternatives aux insecticides sont de plus en plus disponibles, comme les pièges et barrières physiques. Francetv Est-il utile de filtrer l'eau du robinet? L'eau du robinet peut être pleine de calcaire donc avoir un petit arrière-goût. Mais cela n'a aucun impact sur la qualité et l'innocuité de l'eau. Dans ce cas, les différents systèmes de filtration disponibles sur le marché sont-ils vraiment utiles? Un appareil de filtration n'est nécessaire que si l'eau est dite «dure», pour éliminer le calcaire et réduire ainsi les problèmes d'entartrage des tuyaux, des robinets... Adoucir une eau trop calcaire a un autre intérêt : éviter qu'elle ne rende la peau sèche, voire irritée. Sachez, en revanche, que les adoucisseurs d'eau n'ont aucun effet sur les nitrates, les bactéries... L'eau est adoucie collectivement dans certains immeubles et l'entretien est assuré : vous n'avez rien à faire. Mais si vous avez un adoucisseur dans une maison individuelle ou en souhaitez un (la pose doit être faite par un professionnel pour assurer les bons réglages), ce n'est pas pareil! Les résines utilisées pour adoucir l'eau favorisent le développement de bactéries. Il est donc primordial de ne pas oublier de faire rigoureusement les cycles de désinfection selon le programme indiqué pour l'appareil, et de rajouter du sel régulièrement. Sinon, on observe rapidement la prolifération de bactéries indésirables dans l'eau. Mais peut-on boire ou non l'eau adoucie? «Il est vrai que sa composition chimique est modifiée. En fait, contrairement à une idée reçue, la question ne se pose pas. L'adoucisseur est branché uniquement sur le réseau d'eau chaude (qu'on ne boit pas, en principe!). Il est en effet interdit par le code de la santé publique de traiter l'eau froide qui vient directement du réseau public. Donc, l'eau froide qui arrive à votre robinet ne doit pas être traitée et est bonne pour la consommation!», explique le Dr Fabien Squinazi. Topsanté PHARMACIES DE GARDE Du Samedi 12 Septembre au Samedi 19 Septembre 2015 Pharmacie du 3 Août Avenir El Nasr Temple Arewa Arènes Carrefour 6ème Imam Malick Lahia Deyzeibon Recasement Cité Chinois Sira Camping BCEAO Lazaret Route Torodi Populaire Maourey Pop. Hôpital (sauf les dimanches) NUMEROS UTILES Renseignements : 12 Réclamations: 13 SAMU: 15 Police Secours: 17 Sapeurs Pompiers : 18 Hôpital : Médecins de nuit:

20 20 D enis Indondo vient de Kinshasa mais il est décidément à l'aise à Brazzaville. Dix mois après avoir remporté la Coupe d Afrique dans la capitale du Congo voisin, le Kinois s est hissé en finale des Jeux africains 2015, ce 15 septembre, au même endroit. «L objectif minimum est atteint mais il est loin d être maximal, tempère le sportif de RDC. Là, je suis en finales du simple et du double, je suis très content c est vrai. Mais je vais essayer de hisser encore mon niveau de jeu». En simples, Denis Indondo affrontera le Béninois Alexis Klegou, un adversaire qu il connaît bien. «C est un ami à moi, sourit-il. On a déjà joué une fois l un contre l autre au Bénin, en finale. C est un bon joueur et je sais quoi faire pour bien aborder cette finale-là». Klegou confirme : «On se connaît bien. Lorsqu on s était affronté à Cotonou, ça s était bien passé pour moi. On va voir si je peux récidiver, ici, chez lui (sic).» Sponsorisé par une banque De fait, Denis Indondo est à sa place un peu partout en Afrique centrale. Car le joueur de 29 ans écume les tournois de la sous-région depuis plusieurs années. «J ai remporté le tournoi de Libreville au SPORTS Jeux africains: Denis Indondo, l'ambassadeur congolais du tennis Denis Indondo dispute les finales en simple et double des Jeux africains 2015, ce 16 septembre à Brazzaville. Le Congolais de Kinhasa, âgé de 29 ans, savoure ce bon parcours qui conforte son choix de se consacrer entièrement au tennis. Jeux africains 2015 : L équipe du Congo rêvait de reconquérir l or à domicile, cinquante ans après la première édition des Jeux africains à Brazzaville. Mais les moins de 23 ans Congolais devront se contenter au mieux de la médaille de bronze, le 17 septembre, face aux Nigérians. Les Diablotins rouges se sont en effet inclinés face au Sénégal, ce 15 septembre, et ils le doivent en grande partie à une première période catastrophique. Dès la 30e seconde de jeu, le gardien de but Christoffer Mafoumbi dévie in extremis du pied un tir de l attaquant Samba Ndiaye. Le portier est en revanche impuissant sur l ouverture du score signée Cheikhou Dieng (16e). L attaquant sénégalais réussit une reprise de volée acrobatique aussi superbe qu inattendue : 0-1. Loin d être réveillés, les protégés du Français Claude Le Roy se font encore surprendre sur un corner rentrant d Elhadji Diaw (34e). La transversale ne sauve que provisoirement les locaux. Car à la 37e minute, sur un ballon Le tennisman congolais, Denis Indondo moins six fois», assure l intéressé. C est au Gabon que le Congolais a rencontré celui qui l a préparé pour ces Jeux africains «J ai été en en profondeur, l attaquant Ibrahim Keita jaillit dans le dos de la défense et pousse le ballon au fond des filets : 0-2. Les Congolais reviennent ensuite avec d autres ambitions en deuxième période, comme l illustre ce tir de l attaquant Georges Bidimbou sur le montant gauche (46e). C est même logiquement que le milieu de terrain Merveil Ndockyt réduit le score avec une reprise de demi-volée, alors que le ballon traînait au second poteau (1-2, 55e). Cette demi-finale peut alors basculer dans un sens comme dans l autre. Le Sénégal manque ainsi une grosse occasion de creuser l écart avec un nouvel arrêt de Mafoumbi (55e), tandis que le défenseur des Lionceaux Adama Mbengue dégage sur sa ligne un ballon qui filait vers le but (71e). Fatigués de courir au score, les Diablotins craquent une troisième fois. A la 81e minute, Keita s offre le doublé avec un bon coup de tête : 1-3. Un dénouement pas si évident, comme l explique Sérigné Saliou Dia, le sélectionneur sénégalais : «Le Congo a cette capacité à acculer son adversaire. Mais heureusement, on a tenu, même s ils ont marqué un but. [ ] Les joueurs se sont donnés corps et âmes pour avoir cette victoire.» Une finale inédite Le Sénégal disputera donc la finale des Jeux africains pour la première fois de son histoire. L affiche sera même totalement inédite puisque le Burkina Faso n a jamais atteint ce stade de la compétition. La sélection olympique a DR France pendant un mois et demi grâce à mon coach franco-gabonais Charly Boutoto, raconte le tennisman. Je lui dédie d ailleurs la médaille que je vais gagner parce que c est grâce à lui. Il m a fait suivre des entraînements intensifs et m a permis de disputer des tournois en France». Un séjour qui n aurait peut-être pas été possible sans le soutien financier du sponsor de Denis Indondo : le Banque commerciale du Congo. «Sans ça, j aurais peut-être continué le tennis, mais pas à ce niveau-là, estime-t-il. Parce que le tennis ça coûte cher : le cordage, les balles, les raquettes Ce n est pas comme en football où tu peux jouer avec une paire de chaussures et un ballon». Il ajoute : «Au Congo, on a des athlètes dans toutes les disciplines. Mais on manque de matériel, de moyens. Au tennis, je n en parle même pas.» Africa Top Sports Une finale Sénégal-Burkina Faso inédite L équipe du Sénégal des moins de 23 ans s est qualifiée pour la finale des Jeux africains 2015, où elle affrontera celle du Burkina Faso le 18 septembre à Brazzaville. Les Sénégalais ont battu les Congolais 3-1 en demi-finale, tandis que les Burkinabè ont écarté les Nigérians sur le même score. écarté son homologue nigériane au cours d une deuxième demi-finale tout aussi prolifique. Dans un stade Massemba Deba avec peu de public, les Burkinabè ouvrent le score grâce à un but contre son camp du défenseur Sincere Seth Muenfuh (12e). A la 64e, l attaquant Omar Kaboré, parti à la limite du hors-jeu «fusille» le portier nigérian Emmanuel Daniel : 0-2. Les Golden Eaglets réduisent ensuite le score via Daniel Etor Esien (1-2, 76e). Mais Sydney Mohamed Sylla creuse l écart (79e). Malgré les assauts adverses, le Burkina Faso conserve ce score (1-3) et disputera la finale le 18 septembre. RFI LE SAHEL Place du Petit Marché ; BP Niamey (R. Niger) Tél : /87 ; Télécopieur : Courriell : Site web : Directeur de Publication MAHAMADOU ADAMOU Direction de la Rédaction et des Centres Régionaux (DR/CR) Directeur : Assane Soumana ; Rédacteur en chef: Idé Fatouma Rédacteur en chef Adjt: Siradji Sanda Secrétaire de Rédaction: Oumarou Ali Direction Technique (DT) Directeur: Issa Madougou ; Réd. chef informatique adjt: Inoussa Oumarou Direction Commerciale (DC) Directeur: Morou Hamadou Chef service Communiqué et Pub : Alhassane Assilila Direction Administrative et Financière (DAF) Directeur: M. Ibrahim Garba Mahamane Chef service Recouvrement: Mme Ado Haoua Hachimou Composition : ONEP Tirage : 5000 exemplaires MOTS C R O I S E S du H O R I Z O N T A L E M E N T 1.Aller voir son médecin ; 2. Interjection- Vieille appellation du musée national ; 3. Violents coups de vent - Noble ; 4.Thymus de Veau- Régulier au cours ; 5.Infinitif- Temps d un tour- Pour un ancien compagnon ; 6.Départ pour l infini Pour le Chrome ; 6.Il combat la bête dans l arène - Sigle pour les bailleurs de fonds 8. Constante de cercle (Inversé) -Siège de la NCN ; 9. Enlevai- Dans le détail ; 10. Besoins indispensables ; VE R T I C AL E M E N T Rectitude ; 2.Chanson -Fait son choix ; 3. Vieux bâtiments -Cité sumérienne - Actinium ; 4. Transpira - La drépanocytose en est une forme ; 5. Lancier allemand - Dieu chauffant ; 6. Existes - Pistolets ; 7. Travailler sur son métier - Robe de cheval ; 8. En effet -Neuf romains - Prend sa nourriture sur le pré ; 9. Monnaie d Afrique du Sud- ONG allemande; 10. Non encore étrenné - Admirateurs. Solution du numéro précédent R E V E N U A A B C A A A E T S A S U D A N T R E E L A R T A A I E A R I A A U G A N A A D A M A T E N D O N U R E E A U S E A C M A S S E A A M I E E E R E I B R O F O R G E S N O N N S S I L A S E

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 05 DÉCEMBRE 2014

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 05 DÉCEMBRE 2014 COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 05 DÉCEMBRE 2014 Le Conseil des Ministres s est réuni ce jour vendredi 05 décembre 2014, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de

Plus en détail

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DE LA PRÉVOYANCE SOCIALE AVIS DE SELECTION

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DE LA PRÉVOYANCE SOCIALE AVIS DE SELECTION CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DE LA PRÉVOYANCE SOCIALE AVIS DE SELECTION I - OBJET Après un premier appel d offre infructueux, LA CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DE LA PRÉVOYANCE SOCIALE (CIPRES) dont le siège est

Plus en détail

MANIFESTATION D INTERET N 003/ARMP/2015

MANIFESTATION D INTERET N 003/ARMP/2015 REPUBLIQUE DU NIGER ----------------------------------- Fraternité Travail Progrès MANIFESTATION D INTERET N 003/ARMP/2015 POUR LA REALISATION DE L AUDIT DES MARCHES PUBLICS ET DES DELEGATIONS DE SERVICE

Plus en détail

FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA) FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL

FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA) FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA). FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL FORMATION DE LA FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS REGION

Plus en détail

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 1 er JUILLET 2015

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 1 er JUILLET 2015 République de Côte d Ivoire Union - Discipline - Travail Porte-parolat du Gouvernement COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 1 er JUILLET 2015 Le mercredi 1 er juillet 2015, un Conseil des Ministres

Plus en détail

Lettre d invitation. Toute offre parvenue au-delà des date et heure limites ci-dessus indiquées ne sera pas acceptée.

Lettre d invitation. Toute offre parvenue au-delà des date et heure limites ci-dessus indiquées ne sera pas acceptée. Lettre d invitation MINISTERE DE LA PROSPECTIVE, DU DEVELOPPEMENT ET DE L EVALUATION DE L ACTION PUBLIQUE Le Directeur de Cabinet A Madame / Monsieur le Directeur COTONOU Objet : Invitation à soumissionner

Plus en détail

Conseil des Ministres du 06 Juillet 2011

Conseil des Ministres du 06 Juillet 2011 Conseil des Ministres du 06 Juillet 2011 Le Conseil des Ministres s est réuni en session ordinaire, le mercredi 06 juillet 2011 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE OFFRE POUR LA REALISATION D UN DOCUMENTAIRE INSTITUTIONNEL SUR LA CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE (CIPRES)

TERMES DE REFERENCE OFFRE POUR LA REALISATION D UN DOCUMENTAIRE INSTITUTIONNEL SUR LA CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE (CIPRES) TERMES DE REFERENCE OFFRE POUR LA REALISATION D UN DOCUMENTAIRE INSTITUTIONNEL SUR LA CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE (CIPRES) Réalisé par le cabinet NOVATRIS et validé par la CIPRES

Plus en détail

Règlement de la consultation. Marché de prestations de services Marché Assurances. Commune de COUX. Date limite de remise des plis : 29/12/2014

Règlement de la consultation. Marché de prestations de services Marché Assurances. Commune de COUX. Date limite de remise des plis : 29/12/2014 Règlement de la consultation Marché de prestations de services Marché Assurances Commune de COUX Date limite de remise des plis : 29/12/2014 Heure limite : 12h00 Numéro du marché : 2014_002 RC-n 2014_002,

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 008/2013/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

AVIS DE MANIFESTATION D'INTERET

AVIS DE MANIFESTATION D'INTERET REPUBLIQUE DU NIGER CABINET DU PREMIER MINISTRE Agence de Régulation des Marchés Publics AVIS DE MANIFESTATION D'INTERET L Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP) du Niger a reçu un don (IDF) de

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE OOO REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) OOO Pouvoir adjudicateur : Ville de Montélimar Représentant légal du pouvoir adjudicateur : Monsieur le Député-maire ou son représentant

Plus en détail

SIVOM DES SAISIES CENTRE MULTI-ACTIVITES LES SAISIES

SIVOM DES SAISIES CENTRE MULTI-ACTIVITES LES SAISIES SIVOM DES SAISIES CENTRE MULTI-ACTIVITES LES SAISIES MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES REGLEMENT DE LA CONSULTATION OBJET du marché : Etudes de programmation pour la réalisation d'un centre multi-activités

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ----- Arrondissement de Chambéry ----- Commune de SAINT-ALBAN-LEYSSE MAIRIE DE SAINT-ALBAN-LEYSSE 120, avenue de la Mairie 73230 SAINT-ALBAN-LEYSSE Téléphone : 04 79 33 13 57 Télécopie

Plus en détail

DECRET N 93/234 DU 9 septembre 1993 Portant Réorganisation de l'ecole Supérieure Des Sciences Economiques et Commerciales de l'université de Douala

DECRET N 93/234 DU 9 septembre 1993 Portant Réorganisation de l'ecole Supérieure Des Sciences Economiques et Commerciales de l'université de Douala DECRET N 93/234 DU 9 septembre 1993 Portant Réorganisation de l'ecole Supérieure Des Sciences Economiques et Commerciales de l'université de Douala LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, VU la Constitution ; VU

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

Règlement de consultation relatif aux marchés d études

Règlement de consultation relatif aux marchés d études ROYAUME DU MAROC OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE Règlement de consultation relatif aux marchés d études Dispositions générales (RCDG) Version 4.1 Avril 2008 ONEP - Règlement de consultation Etudes Dispositions

Plus en détail

I. AU TITRE DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT RURAL :

I. AU TITRE DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT RURAL : Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 7 octobre 2015 Le Conseil des Ministres s est réuni en session ordinaire, le mercredi 7 octobre 2015, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba,

Plus en détail

Copie certifiée conforme à l original

Copie certifiée conforme à l original Copie certifiée conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail ------------- DECISION N 003/2013/ANRMP/CRS DU 10 JANVIER 2013 SUR LA DENONCIATION FAITE PAR LA SOCIETE HUAWEI

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) Montélimar Sésame Règlement de la consultation Collecte des cartons des activités sur la commune de Montélimar MARCHE PUBLIC DE SERVICES OOO REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) OOO Pouvoir adjudicateur:

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Appel à manifestation d intérêt --------------------------- Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Plus en détail

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI POUR LE FINANCEMENT DE LA BONIFICATION PARTIELLE DES INTERETS

Plus en détail

R.C. REGLEMENT de CONSULTATION

R.C. REGLEMENT de CONSULTATION 3 rue Alfred et Edme Sommier 77950 - Maincy R.C. REGLEMENT de CONSULTATION Réf. : SB/MW-2015 DIAGNOSTICS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE DE LA VILLE DE MAINCY MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES MINISTERE DE LA COMMUNICATION, CHARGE DES RELATIONS AVEC LE CONSEIL BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice NATIONAL DE LA TRANSITION ------------ C A B I N E T COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES (MCOM-CRCNT

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT

TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT (LE RECRUTEMENT D UNE FIRME) Appui à la mise en œuvre

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION L ONDE Régie Personnalisée pour la Gestion de l Espace Culturel de Vélizy-Villacoublay Marché public n 22 : maintenance et entretien des t rois ascenseurs et du monte-charge de l Onde Régie personnalisée

Plus en détail

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE ASTER RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES 08 et 09 Septembre 2014 ABIDJAN, PLATEAU COTE D IVOIRE Le Secrétariat Technique S o m m a i r e Contexte

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU Freetown, juillet 2008 2 La situation économique

Plus en détail

VILLE DE BALLANCOURT-SUR-ESSONNE

VILLE DE BALLANCOURT-SUR-ESSONNE RÉPUBLIQUE FRANCAISE Ballancourt-sur-Essonne VILLE DE BALLANCOURT-SUR-ESSONNE MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) INFORMATISATION DE LA MEDIATHEQUE

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

Avis d'appel public à la concurrence

Avis d'appel public à la concurrence Ville d E C K B O L S H E I M Avis d'appel public à la concurrence 1. Identification de la collectivité qui passe le marché Ville d Eckbolsheim 9 rue du Général Leclerc BP 21 - Eckbolsheim 67 038 Strasbourg

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Personne publique : commune de Valdeblore MAIRIE 06420 VALDEBLORE Objet de la consultation : EXTENSION RESTRUCTURATION ET COUVERTURE DE LA PISCINE MUNICIPALE

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf : HRSS/15/09/1366 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE P-3 Assistant spécial du Directeur de la Division de l administration Classe du poste Titre fonctionnel Commission

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) COMMUNE DE VILLEMANDEUR Représentant du pouvoir adjudicateur Mairie de VILLEMANDEUR 1 bis, avenue de la Libération 45700 VILLEMANDEUR Mandataire

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Marché à Procédure Adaptée (MAPA)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Marché à Procédure Adaptée (MAPA) HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION Route de Longchêne 78 830 BULLION 01.34.85.43.00. REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Marché à Procédure Adaptée (MAPA) CREATION

Plus en détail

------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL -------------------

------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL ------------------- REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL ------------------- Unité Travail Progrès ------------- DISCOURS

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Pouvoir adjudicateur : ETAT - Préfecture de L Orne OBJET DU MARCHE : Fourniture et installation d un système de vidéo-surveillance au sein de la préfecture de l Orne Date et

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES REGLEMENT DE LA CONSULTATION ARTICLE 1 - OBJET ET ETENDUE DE LA CONSULTATION

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES REGLEMENT DE LA CONSULTATION ARTICLE 1 - OBJET ET ETENDUE DE LA CONSULTATION MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES Ville de SAINT-JORY - Restauration Municipale École Georges BRASSENS Avenue SEGUSINO 31790 SAINT-JORY REGLEMENT DE LA CONSULTATION ARTICLE 1 - OBJET ET ETENDUE DE LA CONSULTATION

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC Autorité hiérarchique : Secrétaire Exécutif du RAPAC (SE), Expert-Responsable

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT TRAITE PORTANT CREATION DU PARLEMENT DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE PREAMBULE

Plus en détail

MARCHE POUR L ACQUISITION DE VEHICULES NEUFS POUR LES SERVICES DU SMICTOM DU CARCASSONNAIS ET LA REPRISE D UN VEHICULE

MARCHE POUR L ACQUISITION DE VEHICULES NEUFS POUR LES SERVICES DU SMICTOM DU CARCASSONNAIS ET LA REPRISE D UN VEHICULE MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES SMICTOM DU CARCASSONNAIS 1075 Boulevard François Xavier FAFEUR 11000 CARCASSONNE Tél: 04.68.11.97.00 MARCHE POUR L ACQUISITION DE VEHICULES NEUFS

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN VUE D ASSISTER

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN VUE D ASSISTER 128, Boulevard du 13 janvier BP : 2704 Lomé Togo Tél. : (228) 22 21 68 64 Fax. : (228) 22 21 86 84 bidc@bidc-ebid.org www.bidc-ebid.org TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

1 R.C. REGLEMENT DE LA CONSULTATION

1 R.C. REGLEMENT DE LA CONSULTATION CENTRE INFORMATIQUE DE LA VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DU CADRE DE VIE DIRECTION CENTRALE BATIMENTS ET EQUIPEMENTS PUBLICS Remise à niveau de la détection Incendie et de l extinction

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C)

REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C) REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C) CONCEPTION, REALISATION, MONTAGE ET DEMONTAGE D UN STAND PAYS DE LA LOIRE AU SALON DU VEGETAL DU 18 AU 20 FEVRIER 2014 DANS LE HALL AMPHITEA - PARC DES EXPOSITIONS - ANGERS

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC A BONS DE COMMANDE

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC A BONS DE COMMANDE HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION Route de Longchêne 78 830 BULLION 01.34.85.43.00. REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC A BONS DE COMMANDE INSTALLATION DE GARDE-CORPS SUR LES

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) Pouvoir adjudicateur : VILLE DE MONTELIMAR Représentant légal du pouvoir adjudicateur : Monsieur le Député-maire de Montélimar ou son représentant

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX OPERATION : Réalisation d un écoquartier sur le site des Arpents DOSSIER N 14WTV005 MARCHE N LO 001-2015... MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION Pouvoir adjudicateur Commune de LES HERMITES

Plus en détail

Maîtrise d œuvre pour la construction d un ascenseur ou monte personne handicapée au CPMT et d un monte personne handicapée à LA POSTE

Maîtrise d œuvre pour la construction d un ascenseur ou monte personne handicapée au CPMT et d un monte personne handicapée à LA POSTE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE OBJET DU MARCHE : Maîtrise d œuvre pour la construction d un ascenseur ou monte personne handicapée au CPMT et d un monte personne handicapée à LA POSTE MARCHE à PROCÉDURE

Plus en détail

Marchés publics de travaux INSTALLATION DE VIDEOPROTECTION SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE CHECY REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.

Marchés publics de travaux INSTALLATION DE VIDEOPROTECTION SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE CHECY REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C. Marchés publics de travaux INSTALLATION DE VIDEOPROTECTION SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE CHECY REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) Maître d'ouvrage : Ville de CHECY 11 Place du Cloître Objet de la consultation

Plus en détail

AVIS DE MARCHÉ DE SERVICES

AVIS DE MARCHÉ DE SERVICES AVIS DE MARCHÉ DE SERVICES Assistance Technique pour la mise en œuvre du Programme d'appui à la Réforme des Finances Publiques Composante institutionnelle République de Guinée 1. Référence de la publication

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ooo REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) OOO Pouvoir adjudicateur : VILLE DE MONTELIMAR Représentant légal du pouvoir adjudicateur : Monsieur le Député-maire de Montélimar ou

Plus en détail

AUDIT ORGANISATIONNEL

AUDIT ORGANISATIONNEL MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : Date limite de remises des offres : Mardi

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation Communauté de communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier 3 rue de la Libération, BP11, 35140 Saint-Aubin-du-Cormier Tel : 02.99.39.22.94 Fax : 02.99.45.18.03 Marché public de prestation de services Règlement

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION L ONDE Régie Personnalisée pour la Gestion de l Espace Culturel de Vélizy-Villacoublay Marché public de vérification par un organisme agréé par le Ministre de l Intérieur des installations électriques,

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit :

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit : Loi relative au régime juridique particulier des associations de LOI n 2000-043 du 26 juillet 2000 relative au régime juridique particulier des associations de. In JO 30 Octobre 2000 N 985 L'Assemblée

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (Article 42 du Code des Marchés Publics) (RC)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (Article 42 du Code des Marchés Publics) (RC) REGLEMENT DE LA CONSULTATION (Article 42 du Code des Marchés Publics) (RC) Maître d ouvrage Personne Public contractante COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE ROUGEMONT Objet de la consultation CONTROLES ET

Plus en détail

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AVIS DE RECRUTEMENT: CHEF DE BUREAU RÉGIONAL, RÉSEAU AFRICAIN D EXPERTISE EN BIOSÉCURITÉ (ABNE) NO.VA/NPCA/22 L Union Africaine (UA), créée en tant qu

Plus en détail

Réseaux Informatiques et Electriques Lot n 1 Réalisation d'un Câblage Informatique et Electrique Bureaux Parc des

Réseaux Informatiques et Electriques Lot n 1 Réalisation d'un Câblage Informatique et Electrique Bureaux Parc des AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Commune de La Valette du Var Madame Le Sénateur Maire Place Général De Gaulle - 83160 La Valette-du-Var marches.publics@lavalette83.fr

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) REALISATION DES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS OBLIGATOIRES

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) REALISATION DES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS OBLIGATOIRES REPUBLIQUE FRANCAISE Direction des Ressources Internes Service de la Commande Publique DM/VA MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MARCHE N 2014/10/PA REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) REALISATION

Plus en détail

FOURNITURE DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE MUNICIPALE

FOURNITURE DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE MUNICIPALE GROUPEMENT DE COMMUNES FERRIÈRE-SUR-BEAULIEU ET BEAULIEU-LÈS-LOCHES FOURNITURE DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE MUNICIPALE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES RÉGLEMENT DE CONSULTATION

Plus en détail

SOMMAIRE DES APPELS D OFFRES DES PAGES SUIVANTES

SOMMAIRE DES APPELS D OFFRES DES PAGES SUIVANTES 1 SOMMAIRE DES APPELS D OFFRES DES PAGES SUIVANTES AAP : Avis d Appel à Propositions AMI : Appel à Manifestation d Intérêt AAOO : Avis d Appel d Offre Ouvert SMI : Sollicitation de Manifestation d Intérêt

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

Marché public de services MARCHE N 2 ST 2015 ENTRETIEN DES ESPACES VERTS DE LA COMMUNE DE COUPVRAY. Règlement de Consultation (R.C.

Marché public de services MARCHE N 2 ST 2015 ENTRETIEN DES ESPACES VERTS DE LA COMMUNE DE COUPVRAY. Règlement de Consultation (R.C. Marché public de services MAHE N 2 ST 2015 ENTRETIEN DES ESPACES VERTS DE LA COMMUNE DE COUPVRAY Règlement de Consultation (R.C.) Date limite de réception des offres : Jeudi 19 février 2015 à 16h00 SOMMAIRE

Plus en détail

LETTRE DE CONSULTATION

LETTRE DE CONSULTATION PROCEDURE ADAPTEE MARCHE DE SERVICES DE PRESTATION TRADUCTION LETTRE DE CONSULTATION - OBJET - traduction d un outil didactique sur les infrastructures naturelles et solutions douces de protection des

Plus en détail

Responsable en Passation de Marchés Page 1

Responsable en Passation de Marchés Page 1 Le Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l Efficacité Gouvernementale (PRCIEG) Titre : Termes de référence pour le recrutement d un Responsable de Passation de Marchés (RPM) 1. Contexte

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce document par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles

Plus en détail

Statuts de l Association VALLEE DE MUNSTER EN TRANSITION

Statuts de l Association VALLEE DE MUNSTER EN TRANSITION Statuts de l Association VALLEE DE MUNSTER EN TRANSITION ARTICLE 1 : Nom et siège Entre toutes les personnes qui adhèrent aux présents statuts, il est formé une association dénommée : «VALLEE DE MUNSTER

Plus en détail

APPEL D OFFRES NATIONAL OUVERT N 003/2015/PEB - RF/KFW du 7 septembre 2015

APPEL D OFFRES NATIONAL OUVERT N 003/2015/PEB - RF/KFW du 7 septembre 2015 APPEL D OFFRES NATIONAL OUVERT N 003/2015/PEB - RF/KFW du 7 septembre 2015 TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE CINQUANTE-TROIS (53) ECOLES PRIMAIRES DANS LES PREFECTURES DE DABOLA ET DE FARANAH ******************************************************************************

Plus en détail

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 22/05/2013

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 22/05/2013 République de Côte d Ivoire Union - Discipline Travail Porte- parolat du Gouvernement COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 22/05/2013 Le mercredi 22 mai 2013, un Conseil des Ministres s est

Plus en détail

APPEL D OFFRES N 07/12 OBJET : REALISATION DE FORMATIONS AU PROFIT DU PERSONNEL DE L EACCE REGLEMENT DE CONSULTATION

APPEL D OFFRES N 07/12 OBJET : REALISATION DE FORMATIONS AU PROFIT DU PERSONNEL DE L EACCE REGLEMENT DE CONSULTATION E A C C E APPEL D OFFRES N 07/12 OBJET : REALISATION DE FORMATIONS AU PROFIT DU PERSONNEL DE L EACCE REGLEMENT DE CONSULTATION Etabli en vertu des dispositions du règlement du 8 Juillet 2008 fixant les

Plus en détail

SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ET DES FIBRES TEXTILES SODEFITEX APPEL D OFFRES N 08/2009/DOC//DPC PORTANT SUR LA FOURNITURE DE :

SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ET DES FIBRES TEXTILES SODEFITEX APPEL D OFFRES N 08/2009/DOC//DPC PORTANT SUR LA FOURNITURE DE : 1 SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ET DES FIBRES TEXTILES SODEFITEX APPEL D OFFRES N 08/2009/DOC//DPC PORTANT SUR LA FOURNITURE DE : 270 000 PILES ELECTRIQUES. TYPE R 20 1, 5 VOLT Campagne agricole 2010/2011 Novembre

Plus en détail

Conforme à l original

Conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Copie certifiée ------------- Conforme à l original DECISION N 022/2015/ANRMP/CRS DU 06 AOUT 2015 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE GROUPEMENT INFORMATIQUE

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE : CHARGÉ DE COMMUNICATION PRINCIPAL NO.VA/NPCA/15/16

AVIS DE VACANCE DE POSTE : CHARGÉ DE COMMUNICATION PRINCIPAL NO.VA/NPCA/15/16 AVIS DE VACANCE DE POSTE : CHARGÉ DE COMMUNICATION PRINCIPAL NO.VA/NPCA/15/16 L Union africaine (UA) créée en tant qu organe continental panafricain unique en son genre, est chargée de conduire le processus

Plus en détail

PROJET METROPOLITAIN ASSISTANCE TECHNIQUE

PROJET METROPOLITAIN ASSISTANCE TECHNIQUE MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES AMIENS METROPOLE DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ET DE L AMENAGEMENT SERVICE URBANISME ET ARCHITECTURE Place de l hôtel de ville BP 2720 80027 AMIENS CEDEX 1 PROJET

Plus en détail

Avis de consultation N : 84 /UMMTO/FDSP/2011 (Relance) Chapitre : 22/12- Article 07

Avis de consultation N : 84 /UMMTO/FDSP/2011 (Relance) Chapitre : 22/12- Article 07 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou Faculté de Droit et des Sciences Politiques

Plus en détail

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- Unité Travail Progrès ------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION A MANIFESTATION D INTERET N 00000060/ASMI/MINEE/DERME/2014 DU 07 MAI 2014

AVIS DE SOLLICITATION A MANIFESTATION D INTERET N 00000060/ASMI/MINEE/DERME/2014 DU 07 MAI 2014 REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix-Travail-Patrie MINISTERE DE L'EAU ET DE L ENERGIE R E P U B L I C O F C A M E R O O N Peace-Work-Fatherland MINISTRY OF WATER RESOURCES AND ENERGY PROGRAMME 422 : ACCES A L

Plus en détail

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2010/493 Conseil de sécurité Distr. générale 24 septembre 2010 Français Original : anglais Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur (RPA)

Plus en détail

INSTRUCTIONS AUX SOUMISSIONNAIRES

INSTRUCTIONS AUX SOUMISSIONNAIRES INSTRUCTIONS AUX SOUMISSIONNAIRES 1. INTRODUCTION L UNICEF invite par la présente Les bureaux d études spécialisés à soumettre une proposition technique et une proposition financière pour les services

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (MAPA)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (MAPA) HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION Route de Longchêne 78 830 BULLION 01.34.85.43.00. REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C MAHE A PROCEDURE ADAPTEE (MAPA) AMENAGEMENT D UNE SALLE SERVEURS N de

Plus en détail

REPUBLIQUE DE MADAGASCAR Tanindrazana-Fahafahana-Fahamarinana ---------

REPUBLIQUE DE MADAGASCAR Tanindrazana-Fahafahana-Fahamarinana --------- MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS --------- REPUBLIQUE DE MADAGASCAR Tanindrazana-Fahafahana-Fahamarinana --------- DECRET N 93-409 PORTANT CREATION DU CENTRE REGIONAL DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION REGLEMENT DE CONSULTATION visant à l attribution d un marché de fournitures informatiques et de pièces détachées dans le cadre du fonctionnement du système d information du Palais omnisports de Paris-Bercy

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION (Marché de prestation de service passé selon une procédure adaptée ouverte)

REGLEMENT DE CONSULTATION (Marché de prestation de service passé selon une procédure adaptée ouverte) Mission de prestation intellectuelle relative à la modification et la révision du Plan Local d Urbanisme de la Commune de Castelnau-de-Médoc REGLEMENT DE CONSULTATION (Marché de prestation de service passé

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté d Agglomération Amiens Métropole Direction des Technologies de l Information Service Imprimerie Hôtel de Ville - BP 2720 80027 AMIENS CEDEX

Plus en détail

AFRICAN WOMEN IN MATHEMATICS ASSOCIATION (AWMA) Association "African Women in Mathematics" Traduction (non officielle) des statuts en français

AFRICAN WOMEN IN MATHEMATICS ASSOCIATION (AWMA) Association African Women in Mathematics Traduction (non officielle) des statuts en français 1 AFRICAN WOMEN IN MATHEMATICS ASSOCIATION (AWMA) Association "African Women in Mathematics" Traduction (non officielle) des statuts en français ARTICLE 1: INTRODUCTION Les Mathématiques sont considérées

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. ooo REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) ooo. Pouvoir adjudicateur : VILLE DE MONTELIMAR

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. ooo REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) ooo. Pouvoir adjudicateur : VILLE DE MONTELIMAR MARCHE PUBLIC DE SERVICES ooo REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) ooo Pouvoir adjudicateur : VILLE DE MONTELIMAR Représentant légal du pouvoir adjudicateur : Monsieur le Député-maire de Montélimar ou son

Plus en détail

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales.

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. DÉCRET n 1394/PR-MI du 28 décembre 1977 Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. TITRE Ier DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article premier. L'Administration de la Republier

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE 1 - Nom et adresse officiels de la personne publique : Pouvoir adjudicateur : Monsieur le Président CIAS de la Communauté d Agglomération Bar le Duc Sud Meuse 12, rue

Plus en détail

MISSION CONGO - POINTE NOIRE

MISSION CONGO - POINTE NOIRE Forte croissance et demande pour le «made in France» Malgré la baisse des prix du pétrole, l économie congolaise poursuit sa croissance qui est prévue entre 5% et 6%, la plus forte de la zone économique

Plus en détail

ACHAT D UN VEHICULE ELECTRIQUE

ACHAT D UN VEHICULE ELECTRIQUE MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (Article 42 du code des marchés publics) COMMUNE DE CAZERES SUR GARONNE Objet de l'appel d'offres: PROGRAMME COMMUNAL D INVESTISSEMENT

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

0 /0 0 4 0!"0 000 /0!00!2! 0 0/0!

0 /0 0 4 0!0 000 /0!00!2! 0 0/0! !" # $%%&' () * + % &&,* $& %& #! + % && $& -* &.! / ( 0 120 &* " * # $%%&' () * + % &&,* $& %. #! + % && $& -* * "3 0 + 0 /0 0 4 0!"0 000 /0!00!2! 0 0/0!!!" ' 0 &%%' 5 *, 60 *7 "3 0 &7!00 7 0!00 2 0 7*7!0

Plus en détail

REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION

REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION MAITRISE D ŒUVRE pour la construction d un hangar d aviation légère REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION MARCHE PASSE PAR PROCEDURE ADAPTEE SELON LES ARTICLES 26-II-2, 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS

Plus en détail