Implique une compréhension de la dynamique des cours d eau hydro-géomorphologie. Pascale Biron. Stabilité immobilité!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2012-11-29. Implique une compréhension de la dynamique des cours d eau hydro-géomorphologie. Pascale Biron. Stabilité immobilité!"

Transcription

1 Hausse de la pente du chenal Baisse de la stabilité des chenaux Hausse de la taille des sédiments Pascale Biron Implique une compréhension de la dynamique des cours d eau hydro-géomorphologie 1. Quelques concepts d hydro-géomorphologie en lien avec les interventions humaines dans les cours d eau 2. Hydro-géomorphologie, connectivité et habitats 3. L espace de liberté en pratique Apport en sédiments (débit solide) débit Puissance ( stream power ) Gestion des cours d eau au Québec Bassins-versant: processus de transfert non seulement du débit liquide, mais aussi du débit solide. Notion de stockage temporaire importante pour le débit solide Artificiel: ex: barrages Naturel: ex: bancs d accumulation Modèle d équilibre pour l aggradation (dépôt) et la dégradation (érosion) des chenaux. À partir d une figure du USA Bureau of Reclamation basée sur l équation de Lane (1955). Blum et Tornquist (2000). Source: Malavoi et al. (2011), d après Sear (1996) Un cours d eau dont, sur une période de plusieurs années, la pente est délicatement ajustée pour procurer, avec le débit disponible et les caractéristiques du chenal, juste la vitesse nécessaire au transport du flux des sédiments du bassin-versant Mackin (1948) Baisse de la stabilité du chenal Hausse de l apport en sédiments Stabilité immobilité! DONC: Les méandres sont une forme stable de cours d eau lorsque les pentes sont faibles et les sédiments sont Figure fins 11.8 (milieu The relationship agricole) between channel morphology, gradient, and sediment characteristics (Church 1992). From Trenhaile (2010) Church (2006) 1

2 Linéarisation Bandes riveraines restreintes (souvent déficientes) Si On augmente la pente (élimination des méandres) Beaucoup d interventions qui ont des impacts sur la qualité des habitats et la connectivité Linéarisation Stabilisation de berges Barrages Dragage (entretien des cours d eau agricoles) incision verticale ou régression de fond Source: River Geomorphology Videos, Little River Research & Design Tendance naturelle des cours d eau à suivre un parcours sinueux bancs d accumulation Écoulement secondaire dans les méandres expliquent leur tendance à éroder la berge externe et à créer des bancs d accumulation sur la berge interne (migration latérale) érosion des berges seuils et mouilles Migration latérale création de méandres Écoulement en spirale (hélicoïdal) Méandres au Wisconsin. Photo: Copyright Louis Maher; Earth Science World Image Bank Knighton (1998) Source: Easterbrook (1999) 2

3 Enrochement très dominant au Québec Bioscience, Juin 2008, vol. 58, no. 6, p Ruisseau Bonhomme Morency, Bas St-Laurent Fragmentation longitudinale Tendance lourde: élimination des barrages Source: Hart et al. (2002) Source: Restauration de la connectivité longitudinale pour l habitat de saumon (rivière Elwha, Washington) 15 septembre mars octobre 2012 Fragmentation longitudinale Destruction du barrage Elwha (32 m de hauteur) Destruction du barrage Glines (64 m de hauteur) 112 km reconnectés pour le saumon Structure de contrôle ( low-drop grade-control structure ) typique sur le Hotophia Creek, Mississippi. Source: Simon et Darby (2002) Structures de contrôle au site G3 du Turkey Creek (Iowa) (pente 4:1). De 2002 à 2004, aucun poisson n a passé la structure. Source: Litvan et al. (2008) 3

4 Travaux de nettoyage du cours d eau Branche 52 de la rivière Schibouette à Saint-Liboire Travaux de nettoyage du cours d eau des Allongés à Saint-Pie Pas de plaine d inondation (absence de connectivité latérale) Chenal trapézoïdal surcreusé pour ne pas déborder même lors des crues 30,000 km de cours d eau linéarisés + 10,000 km de fossés devenus cours d eau agricoles Coûts d entretien : 15,000$ à 22,000$/km Fréquence: ans Entretien de cours d eau en Montérégie seulement: 280 km/an dans les deux dernières années (5.6 millions$/an, remboursé aux agriculteurs à hauteur de 70 à 85% par le MAPAQ) Bernard et al. (2007) Stream Restoration Design National Engineering Handbook Un chenal à 2 niveaux fraîchement construit en Ohio (Crommer Ditch) (Powell, 2006) Plus dispendieux à construire (33,000$/km) que les trapèzes simples, mais moins de besoin de maintenance (aux 30 ans plutôt qu aux 10 ans) Bénéfices écologiques (qualité de l eau et de l habitat, connectivité latérale) Restaurer les processus plutôt que les formes Bioscience, vol. 60, no. 3, p , milieux humides (espace d intégrité) 4

5 Connectivité latérale souvent déficiente (digues, surcreusement des chenaux, routes et voies ferrées) Un exemple de restauration pour recréer la connectivité latérale de la rivière Calapooia (Oregon) Voies ferrées et routes limitent souvent la connectivité latérale, comme ici en Californie (gauche) et en Oregon (droite). Blanton et Marcus (2009) Bas niveau Niveau plein-bord Crue vers/course/200/203_100.htm Nos résultats indiquent que la morphologie des rivières jouent un rôle fonctionnel aussi fondamental que le débit pour maintenir de bonnes Débits conditions contrôlés d habitat riverain Stabilisation Tracy-Smith de et al. berges (2012) Tracy-Smith, E; Galat, DL; Jacobson, RB (2012) Effects of flow dynamics on the aquatic-terrestrial transition zone (attz) of lower missouri river sandbars with implications for selected biota. River Research and Applications, 28 (7): Dynamique du niveau de la nappe phréatique dans le Polder Altenheim (Rhin) et augmentation de la rainette verte (Hyla arborea) depuis la reconnexion de la plaine inondable qui permet des crues écologiques. Menke et Nijland (2010) Flood Risk Management and River Restoration Kondolf 2011 Déterminer l espace de liberté pour 3 cours d eau du Québec : de la Roche, Yamaska Sud-Est et Matane L amplitude des méandres Le taux de migration (magnitude) Le potentiel d avulsion (recoupements) Faible amplitude / Forte magnitude Forte amplitude / Faible magnitude Rivière Yamaska Sud-Est Rivière Matane Rivière de la Roche Yamaska Sud-Est 5

6 EXEMPLE DE LA CARTOGRAPHIE DE L INONDABILITÉ (À PARTIR DU LIDAR) jets de rive courants de recirculation talus d érosion Yamaska Sud-Est chenaux de débordement méandres abandonnés en comblement La ZIF (Zone d Inondation Fréquente): Définition: Zones incluses dans la plaine inondable dont la morphologie est entretenue ou suggestive d écoulements compétents. Plaine inondable jets de rive ZIF courants de recirculation talus d érosion cône alluvial Rivière Veyle (nord de Lyon, France) Photo: Hervé Piégay chenaux de débordement méandres abandonnés en comblement Espace de liberté au Vermont Vermont Agency of Natural Resources Budget de 3 milliards aux Pays-Bas Qualité de l eau Habitat faunique Coûts associés aux crues Activités récréatives ($$) Esprit communautaire 6

7 Biodiversité Commissariat Général au Développement Durable (2011) Évaluation économique des services rendus par les milieux humides Politique de rachat de terre : 53 ha ( ); 13 ha additionnels pour la restauration ( ) Millions d euros par an Rivière Drava, Obergottesfeld (Autriche) Une gestion des rivières basée sur l espace de liberté permet une meilleure connectivité longitudinale, latérale et verticale, ce qui accroît la qualité des habitats aquatiques et terrestres. Laisser plus d espace aux cours d eau engendre évidemment des coûts, mais les bénéfices à moyen et long termes sont presque assurément plus grands, surtout lorsque l on tient compte des services écologiques. Thomas Buffin-Bélanger, Claude-André Cloutier, Sylvio Demers, Taylor Olsen (UQAR) Guénolé Choné (Concordia) Marie Larocque, Marie-Audray Ouellet, Michael Needelman (UQAM) Bernard, J, Fripp, J.F., Robinson, K.R. (2007) Chapitre 10 : Two-Stage Channel Design. Dans: Stream Restoration Design, National Engineering Handbook Part 654. United States Department of Agriculture, Natural Resources Conservation Service, Washington DC. Blanton, P. et Marcus, W.A. (2009) Railroads, roads and lateral disconnection in the river landscapes of the continental United States. Geomorphology, 112, Blum, M.D. et Tornquist, T.E. (2000) Fluvial response to climate and sea-level change: a review and look forward, Sedimentology, 47, Church (2006) Bed material transport and the morphology of alluvial river channels. Annual Review of Earth and Planetary Sciences, 34: Easterbrook, D.J. (1999) Surface Processes and Landforms. Upper Saddle River, New Jersey: Prentice Hall, 2ème édition. Knighton, D. (1998) Fluvial Forms and Processes. Arnold, New York Kondolf, G.M. (2011) Setting goals in river restoration: When and where can the river heal itself? Dans: Stream Restoration in Dynamic Fluvial Systems: Scientific Approaches, Analyses, and Tools, Simon, A., Bennett, S.J. et Castro, J.M. (Eds). Geophysical Monograph Series, Vol. 194, AGU, Washington, D.C., Litvan, M.A., Pierce, C.L., Stewart, T.W. et Larson, C.J. (2008) Fish Passage in a Western Iowa Stream Modified by Grade Control Structures. North American Journal of Fisheries Management, 28, 5, Mackin, J.H. (1948) The concept of the graded stream. Geological Society of America Bulletin, 59, Malavoi, J.R., Garnier, C.C., Landon, N., Recking, A., Baran, P. (2011) Éléments de connaissance pour la gestion du transport solide en rivières. Onema, 216 pages. Powell, G.E. (2006) Examination, application, and evaluation of geomorphic principles and resulting water quality in Midwest agricultural streams and rivers. Thèse de doctorat, Ohio State University. Simon, A. et Darby, S.E. (2002) Effectiveness of grade-control structures in reducing erosion along incised river channels: the case of Hotophia Creek, Mississippi, Geomorphology 42,

Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais

Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais Bandes riveraines restreintes, beaucoup de stabilisation Rivière Yamachiche: champ de maïs sans bande riveraine Rivière

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

VII Fiche technique N 5 : Les systèmes de retenue des eaux de ruissellement et des sédiments

VII Fiche technique N 5 : Les systèmes de retenue des eaux de ruissellement et des sédiments VII Fiche technique N 5 : Les systèmes de retenue des eaux de ruissellement et des sédiments Table des matières 1. DÉFINITION... 2 2. OBJECTIF... 2 3. ZONES À RISQUES CONCERNÉES... 2 4. DESCRIPTION ET

Plus en détail

Les lois et règlements

Les lois et règlements 10 Les lois et règlements Le présent chapitre traite des lois et règlements qui s appliquent à la réalisation de projets de gestion intégrée de l eau en milieu agricole. Il présente les principales autorités

Plus en détail

Définition des cours d eau en tête de bassin versant

Définition des cours d eau en tête de bassin versant Réunion CAMA 29 Introduction sur les interventions spécifiques aux têtes de bassin versant ONEMA - Mikaël LE BIHAN le 16 Juin 2015 Définition des cours d eau en tête de bassin versant 2 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

MANUEL DE RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU

MANUEL DE RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU MANUEL DE RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU Philippe Adam et Nicolas Debiais Jean-René MALAVOI Ingénieur Conseil DIRECTION DE L EAU, DES MILIEUX AQUATIQUES ET DE L AGRICULTURE (DEMAA) SERVICE

Plus en détail

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014 Pourquoi restaurer la continuité

Plus en détail

www.cpie.fr La morphologie des cours d eau Sensibiliser des usagers des cours d eau à l entretien des berges CPIE Bugey-Genevois

www.cpie.fr La morphologie des cours d eau Sensibiliser des usagers des cours d eau à l entretien des berges CPIE Bugey-Genevois www.cpie.fr DOSSIER CPIE EN ACTION Sensibiliser des usagers des cours d eau à l entretien des berges CPIE Bugey-Genevois La morphologie des cours d eau (hydromorphologie) Principes physiques, approche

Plus en détail

Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité

Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité Application à l'exploitation des équipements de production d'électricité Par : Daniel Thériault, B.Urb., M.Sc.A Conférence internationale

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Stéphanie Poligot-Pitsch Olivier Nauleau DREAL Pays de la Loire DREAL Bretagne Qu est

Plus en détail

- le 19 novembre 2014 à Kembs -

- le 19 novembre 2014 à Kembs - Retour sur la rencontre «redynamisation du Vieux Rhin» - le 19 novembre 2014 à Kembs - salmoncomeback.org I. Avant-propos Le Vieux Rhin sera bientôt accessible au Saumon. Il est nécessaire d améliorer

Plus en détail

LE PLAN SAUMON DE LOIRE- ALLIER 2014-2019 THE 2014-2019 LOIRE-ALLIER. Nicolas FORRAY Dreal Centre, Dreal de bassin Loire-Bretagne

LE PLAN SAUMON DE LOIRE- ALLIER 2014-2019 THE 2014-2019 LOIRE-ALLIER. Nicolas FORRAY Dreal Centre, Dreal de bassin Loire-Bretagne LE PLAN SAUMON DE LOIRE- ALLIER 2014-2019 THE 2014-2019 LOIRE-ALLIER SALMON MANAGEMENT PLAN Nicolas FORRAY Dreal Centre, Dreal de bassin Loire-Bretagne CONTEXTE D ÉLABORATION DU PLAN WORKING CONTEXT Document

Plus en détail

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc. APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS Gilles Rivard, ing. M. Sc. Québec 15 mars 2012 PRÉSENTATION Particularités des petits bassins

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

VANNES, VIS SANS FIN, POMPES D ASSÈCHEMENT DES MARAIS

VANNES, VIS SANS FIN, POMPES D ASSÈCHEMENT DES MARAIS La Directive Cadre sur l Eau (DCE, n 2000/60/CE) fixe comme objectif pour 2015 l atteinte du bon état ou du bon potentiel écologique des eaux de surface. Ces états écologiques sont appréciés par la qualité

Plus en détail

T.M. Konlechner 1, M.J. Hilton 1 & S.M. Arens 2 Department of Geography, University of Otago 1, Bureau of Beach & Dune Research 2

T.M. Konlechner 1, M.J. Hilton 1 & S.M. Arens 2 Department of Geography, University of Otago 1, Bureau of Beach & Dune Research 2 DUNE DEVELOPMENT FOLLOWING DELIBERATE DE-VEGETATION DUNE RESTORATION IN THE NETHERLANDS AND NEW ZEALAND DÉVELOPPEMENT DES DUNES AU TRAVERS DU PRÉLÈVEMENT DÉLIBÉRÉ DE LA VÉGÉTATION RESTAURATION DES DUNES

Plus en détail

SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS

SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS SYNDICAT MIXTE D AMENAGEMENT DE LA BLEONE SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS ETAT DES LIEUX DIAGNOSTIC : N 860070 R3 Burea u d 'étud e Gestion et Restauration des cours

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Avancées et reculs des mangroves guyanaises: bilan par analyse spatiale sur plusieurs décennies

Avancées et reculs des mangroves guyanaises: bilan par analyse spatiale sur plusieurs décennies Oral Master 2, Fonctionnement des Ecosystèmes Naturels et cultivés, 10 juin 2009 Avancées et reculs des mangroves guyanaises: bilan par analyse spatiale sur plusieurs décennies Elodie Blanchard Encadrant:

Plus en détail

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Séminaire sur les réseaux de suivis Mercredi 19 mars 2014 ; Beautour Benoît Marchadour (LPO Pays de la Loire) Plan de la présentation

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE CONCEVOIR ET GÉRER DES AMAS DE FUMIER SOLIDE AU CHAMP UNE MEILLEURE CONNAISSANCE pour un meilleur environnement En 2002, le Règlement sur les exploitations agricoles (REA) prévoyait l échéance des dispositions

Plus en détail

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PRÉPARÉ PAR : COMITÉ DE GESTION ENVIRONNEMENTALE DE LA RIVIÈRE POKEMOUCHE

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 DEMANDE DE CERTIFICAT POUR LA CONSTRUCTION D UN CHEMIN PUBLIC OU PRIVÉ Généralités La présente demande doit être

Plus en détail

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Évaluation du Risque d Inondation dans la Démarcation Hydrographique de Congrès SHF, Evénements extrêmes fluviaux et maritimes, Paris, 1-2 février

Plus en détail

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères CO.TE.CO du 09 juin 2015 Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8,

Plus en détail

3Typologie des opérations. 1Postulats et principes. 2Les principaux dysfonctionnements MANUEL DE RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU

3Typologie des opérations. 1Postulats et principes. 2Les principaux dysfonctionnements MANUEL DE RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU MANUEL DE RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU 1Postulats et principes généraux des opérations de restauration 2Les principaux dysfonctionnements à l origine des opérations de restauration 3Typologie

Plus en détail

Le métier de gestionnaire de cours d eau non navigables. Ir. Yanni XANTHOULIS

Le métier de gestionnaire de cours d eau non navigables. Ir. Yanni XANTHOULIS Le métier de gestionnaire de cours d eau non navigables Ir. Yanni XANTHOULIS 1 Organisation du STP Administration des Services Techniques et de l Environnement Ir. P. SQUERENS / Inspecteur Général Service

Plus en détail

Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle

Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle 7ème Journée de restitution des résultats de l Observatoire du Patrimoine Naturel Marais poitevin jeudi

Plus en détail

Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé

Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé 1 TGR Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé Simon Munier Institut des Sciences et Industries du Vivant et de l'environnement (AgroParisTech)

Plus en détail

Résumé du rapport final du Projet ECDD

Résumé du rapport final du Projet ECDD Résumé du rapport final du Projet ECDD Janvier 2010 avril 2013 A propos du projet ECDD Le projet ECDD a été mis en œuvre par la Bristol Conservation & Science Foundation (une unité opérationnelle de Bristol,

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Améliorer l état écologique des cours d eau 18 questions, 18 réponses

Améliorer l état écologique des cours d eau 18 questions, 18 réponses Secrétariat technique du bassin Loire-Bretagne Améliorer l état écologique des cours d eau 18 questions, 18 réponses Juin 2012 Améliorer l état écologique des cours d eau 18 questions, 18 réponses Le Sdage

Plus en détail

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE L. Valette & L. Frilleux Journée ESRI ENVIRONNEMENT Paris 8 juin 2010 Pourquoi le projet SYRAH? Commande Ministère Environnement

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DES PONCEAUX EN MILIEU AGRICOLE 10930

AMÉNAGEMENT DES PONCEAUX EN MILIEU AGRICOLE 10930 On recommande d enrocher le lit sur une distance égale à deux fois le diamètre du tuyau en aval et à une fois ce diamètre, à l amont. AMÉNAGEMENT DES PONCEAUX EN MILIEU AGRICOLE 10930 2010-04 R. POTVIN

Plus en détail

Société Hydraulique d Etudes et de Missions d Assistance François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 196 Avenue Thiers

Société Hydraulique d Etudes et de Missions d Assistance François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 196 Avenue Thiers François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 1. Le site de Moulin La Roche à COMMER en Mayenne : une nouvelle technologie dans un moulin réhabilité 2. La turbine VLH : Un concept

Plus en détail

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE MÉMOIRE DEPOSE AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) DANS LE CADRE DES AUDIENCES PUBLIQUES POUR LES PROJETS DE RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE

Plus en détail

SLOW DOWN AND MOVE OVER RALENTISSEZ ET CHANGEZ DE VOIE

SLOW DOWN AND MOVE OVER RALENTISSEZ ET CHANGEZ DE VOIE SLOW DOWN AND MOVE OVER Aux États-Unis, la presque totalité des États ont adopté une loi «Move Over» dans le but de protéger les travailleurs qui s affairent en bordure des routes. Ainsi, dans les États

Plus en détail

SYstème Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des Cours d Eau SYRAH CE

SYstème Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des Cours d Eau SYRAH CE Convention de partenariat ONEMA-Cemagref 2008 Domaine : Hydro-morphologie et altérations physiques des hydrosystèmes continentaux Action : 01 Descripteurs pour les cours d eau SYstème Relationnel d Audit

Plus en détail

RAPPORT SUR L INSPECTION DES BANDES RIVERAINES 2014 Portrait de la MRC Brome-Missisquoi

RAPPORT SUR L INSPECTION DES BANDES RIVERAINES 2014 Portrait de la MRC Brome-Missisquoi RAPPORT SUR L INSPECTION DES BANDES RIVERAINES 2014 Portrait de la 2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 MÉTHODOLOGIE... 4 LOCALISATION DES COURS D EAU... 5 RÉSULTATS... 6 Portrait global de la MRC...

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

Modélisation couplée des processus de surface et souterrains pour prédire la distribution spatiale de l'évapotranspiration.

Modélisation couplée des processus de surface et souterrains pour prédire la distribution spatiale de l'évapotranspiration. Contacts : jean-martial.cohard@ujf-grenoble.fr AMA Fall Meeting 2013 Toulouse, 22-24 janvier Modélisation couplée des processus de surface et souterrains pour prédire la distribution spatiale de l'évapotranspiration.

Plus en détail

De la qualité des milieux aquatiques dépendent de nombreux services rendus à la société

De la qualité des milieux aquatiques dépendent de nombreux services rendus à la société Pourquoi restaurer? 2 De la qualité des milieux aquatiques dépendent de nombreux services rendus à la société L essentiel Les sociétés dépendent des fleuves et des rivières en bon état pour assurer leur

Plus en détail

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet Déplacement et agrandissement de la zone commerciale de Pont Château. 30ha Le projet et le SAGE Qualité des milieux Article 1 protection des zones humides Article 2 niveau de compensation Article 5 création

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Comptes des changements de la biodiversité des systèmes et des espèces

Comptes des changements de la biodiversité des systèmes et des espèces ATELIER INFRAREGIONAL POUR LA REGION DE L AFRIQUE DE L OUEST SUBSAHARIENNE SUR L ÉVALUATION ET LES MESURES INCITATIVES Ouagadougou, Burkina Faso, 14 17 Mai 2013 COMPTABILITÉ DE L ENVIRONNEMENT ET DES ÉCOSYSTÈMES

Plus en détail

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE.

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. I. PRINCIPE L énergie hydroélectrique nécessite un cours d eau ou une retenue d eau. La centrale exploite l énergie potentielle créée par le dénivelé de la chute

Plus en détail

collection mise au point état initial et prévision d impact dans les documents d incidences milieu aquatique

collection mise au point état initial et prévision d impact dans les documents d incidences milieu aquatique collection mise au point milieu aquatique état initial et prévision d impact dans les documents d incidences 1 PRINCIPES DE LA DEMARCHE.. 10 1.1. CHAMP D APPLICATION.... 12 1.2. UNE DEMARCHE EN QUATRE

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Renaturation de l embouchure de la Broye

Renaturation de l embouchure de la Broye AquaVision Engineering Sàrl Constructions Hydrauliques pour un Développement Durable Chemin des Champs-Courbes 1 CH-1024 ECUBLENS Tel. +41 21 691 45 13 / Natel: +41 79 775 17 61 www.aquavision-eng.ch,

Plus en détail

NOR : DEVL1506776J (Texte non paru au Journal officiel)

NOR : DEVL1506776J (Texte non paru au Journal officiel) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de l aménagement, du logement et de la nature Direction de l eau et de la biodiversité Sous-direction

Plus en détail

Proposition de standardisation des règles de classement du sirop d érable pur par l Institut international du sirop d érable (IISÉ).

Proposition de standardisation des règles de classement du sirop d érable pur par l Institut international du sirop d érable (IISÉ). Proposition de standardisation des règles de classement du sirop d érable pur par l Institut international du sirop d érable (IISÉ). Novembre 2011 Dave Chapeskie, forestier agréé DG, président Modifié

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

E X P E R T I S E D E S S I T E S

E X P E R T I S E D E S S I T E S E X P E R T I S E P O S T - C R U E D E S R I V I E R E S D U T E R R I T O I R E D E C H A L A R O N N E 2009 E X P E R T I S E D E S S I T E S 100, rue des Fougères 69009 LYON 04 78 83 68 89 contact@dynamiquehydro.fr

Plus en détail

Colloque Gagilau 2014

Colloque Gagilau 2014 14-15-16 Mai Hôtel de Région Midi-Pyrénées Toulouse Colloque Gagilau 2014 Quels fleuves et estuaires pour demain? Session 3 : Adaptation aux changements globaux et gouvernance des risques PERISCOPE / REMOB

Plus en détail

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun 2nd COMITE DE RIVIERE «BLEONE ET AFFLUENTS» 21 juin 2012 Salle Henri Rochette - Aiglun Le torrent de Val Haut à Barles Contenu du dossier de séance : - Ordre du jour Planning général Liste des études complémentaires

Plus en détail

DEMANDE DE CERTIFICAT D AUTORISATION IMPLANTATION D UNE STRUCTURE DE CONTRÔLE

DEMANDE DE CERTIFICAT D AUTORISATION IMPLANTATION D UNE STRUCTURE DE CONTRÔLE 4005, rue de la Garlock Sherbrooke (Québec) J1L 1W9 Tél : (819) 821-2163 Téléc. : (819) 821-0060 info@aqua-berge.com www.aqua-berge.com DEMANDE DE CERTIFICAT D AUTORISATION IMPLANTATION D UNE STRUCTURE

Plus en détail

3. Artefacts permettant la mesure indirecte du débit

3. Artefacts permettant la mesure indirecte du débit P-14V1 MÉTHODE DE MESURE DU DÉBIT D UN EFFLUENT INDUSTRIEL EN CANALISATIONS OUVERTES OU NON EN CHARGE 1. Domaine d application Cette méthode réglemente la mesure du débit d un effluent industriel en canalisations

Plus en détail

La lutte contre les inondations

La lutte contre les inondations La lutte contre les inondations au Manitoba Histoire et contexte des ouvrages de protection contre les inondations au Manitoba Des mesures de régulation des inondations importantes sont en place dans le

Plus en détail

Canal Latéral à La Loire Région Centre, Département du Cher

Canal Latéral à La Loire Région Centre, Département du Cher Figure 1 : arbre tombé au niveau de la passerelle de Cuffy, PK112 PK113 Fallen tree by the Cuffy footbridge, Km marker 113 Crédit Photo : Michèle et Gérard B. D B A / E n t e n t e d e s C a n a u x d

Plus en détail

LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES. drainage. Micro Drainage

LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES. drainage. Micro Drainage LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES drainage Micro Drainage QUELS SONT LES DOMAINES D APPLICATION DE XPSWMM? Gestion des eaux pluviales: Modélisation

Plus en détail

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Prix 2013 «Infrastructures pour la Mobilité et Biodiversité» LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Aménagement et renaturation d un site naturel remarquable Psammodrome d Edwards Une dégradation

Plus en détail

Où trouver l info? Où trouver l info?

Où trouver l info? Où trouver l info? Il s agit de présenter le territoire de compétence du maître d ouvrage et de le resituer dans son contexte, bassin versant et réseau hydrographique, afin d en connaître l étendue, la complexité, etc. mais

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 PARTIE B. ETAT D AVANCEMENT DES MESURES au 31.12.2014

RAPPORT ANNUEL 2014 PARTIE B. ETAT D AVANCEMENT DES MESURES au 31.12.2014 COMITE GENEVOIS POUR L UTILISATION DU FONDS ECO-ELECTRICITE RAPPORT ANNUEL 2014 PARTIE B ETAT D AVANCEMENT DES MESURES au 31.12.2014 Bassin versant Rhône Délai réalisation accordé 31.03.2014 Terminé 2014

Plus en détail

FOREST MANAGEMENT UNIT REGULATIONS R-009-2000 RÈGLEMENT SUR LES UNITÉS D AMÉNAGEMENT DES FÔRETS R-009-2000 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY

FOREST MANAGEMENT UNIT REGULATIONS R-009-2000 RÈGLEMENT SUR LES UNITÉS D AMÉNAGEMENT DES FÔRETS R-009-2000 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY FOREST MANAGEMENT ACT FOREST MANAGEMENT UNIT REGULATIONS R-009-2000 LOI SUR L AMÉNAGEMENT DES FORÊTS RÈGLEMENT SUR LES UNITÉS D AMÉNAGEMENT DES FÔRETS R-009-2000 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY R-035-2000

Plus en détail

CISSE INF EAU N 13. Edito du vice -président. Dans ce numéro

CISSE INF EAU N 13. Edito du vice -président. Dans ce numéro CISSE INF EAU N 13 Bulletin d information du bassin de la Cisse 1er trimestre 2015 Votre Cisse Inf eau change de style Après 2 ans et demi d existence, et pour anticiper l évolution de la chartre graphique

Plus en détail

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Les travaux de canalisation avec tranchées ouvertes Des travaux longs, nécessitant du matériel

Plus en détail

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos L A P P R E N T I S S A G E E N P R O F O N D E U R Présenté par : Michael Lafontaine, CGA, M. Fisc. Bruce Lagrange, CA, M. Sc. Patricia Michaud, CA, MBA Francis Belzile, CA, M. Fisc. Janie Bérubé, CA,

Plus en détail

Représentation et analyse des systèmes linéaires

Représentation et analyse des systèmes linéaires ISAE-NK/Première année présentation et analyse des systèmes linéaires Petite classe No Compléments sur le lieu des racines. Condition sur les points de rencontre et d éclatement Les points de rencontre,(les

Plus en détail

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015 Commission Locale de l Eau du SAGE Clain Rapport annuel d activités 2014 Validé par la CLE le 6 juillet 2015 1 2 SOMMAIRE Le bassin du Clain et les enjeux de gestion de l eau p4 Historique et avancement

Plus en détail

L entretien hivernal des routes : concilier protection de l environnement et sécurité routière

L entretien hivernal des routes : concilier protection de l environnement et sécurité routière L entretien hivernal des routes : concilier protection de l environnement et sécurité routière Audrée Perreault, ing. Naomie Gagnon, ing. jr. Frédéric Champagne, ing. Ministère des Transports du Québec

Plus en détail

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur Jeu de l ingénierie écologique mémo du joueur Contexte Qu est-ce que l ingénierie écologique? L ingénierie écologique peut être définie par une action par et/ou pour le vivant. Plus précisément, le vivant

Plus en détail

crustales de l îl île de Tahiti Subsidence et érosion Déformations Lydie Sichoix Dr. Géophysique interne Labo GEPASUD - UPF Carte bathymétrique

crustales de l îl île de Tahiti Subsidence et érosion Déformations Lydie Sichoix Dr. Géophysique interne Labo GEPASUD - UPF Carte bathymétrique Déformations crustales de l îl île de Tahiti Subsidence et érosion Carte bathymétrique Lydie Sichoix Dr. Géophysique interne Labo GEPASUD - UPF Séminaire du 21 nov 2008 17/11/2009 1 Phénom nomènes nes

Plus en détail

Applications of Earth Observation for Disaster Risk Management

Applications of Earth Observation for Disaster Risk Management Satellite Earth Observation & Disaster Risks Applications of Earth Observation for Disaster Risk Management Hicham EZZINE, Regional Centre for Disaster Risk Reduction Data Info. INRODUCTION INRODUCTION

Plus en détail

des cours d eau Redonner vie Bischwiller Réseau hydrographique Hochfelden Brumath Truchtersheim Pourquoi restaurer les cours d eau?

des cours d eau Redonner vie Bischwiller Réseau hydrographique Hochfelden Brumath Truchtersheim Pourquoi restaurer les cours d eau? Pollution, milieu naturel dégradé, les cours d eau de l agglomération strasbourgeoise ont besoin de se refaire une santé. Restauration des cours d eau Redonner vie aux cours d eau de l agglomération Réseau

Plus en détail

NOMENCLATURE DES OPERATIONS SOUMISES A AUTORISATION OU A DECLARATION EN APPLICATION DES ARTICLES L. 214-1 A L. 214-3 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT

NOMENCLATURE DES OPERATIONS SOUMISES A AUTORISATION OU A DECLARATION EN APPLICATION DES ARTICLES L. 214-1 A L. 214-3 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT NOMENCLTURE ES OPERTIONS SOUMISES UTORISTION OU ECLRTION EN PPLICTION ES RTICLES L. 214-1 L. 214-3 U COE E L ENVIRONNEMENT TBLEU E L RTICLE R. 214-1 U COE E L ENVIRONNEMENT (PRTIE REGLEMENTIRE) Consolidée

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N o 10

FICHE TECHNIQUE N o 10 Comité Zone d Intervention Prioritaire Date d'ouverture du dossier : 01/04/2003 FICHE TECHNIQUE N o 10 Thématique : Projet : Localisation : Protection et restauration écologique des milieux naturels Aménagement

Plus en détail

SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT OISE-ARONDE. COMPTE RENDU du BUREAU de la COMMISSION LOCALE de l EAU du 22 avril 2010

SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT OISE-ARONDE. COMPTE RENDU du BUREAU de la COMMISSION LOCALE de l EAU du 22 avril 2010 SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT OISE-ARONDE COMPTE RENDU du BUREAU de la COMMISSION LOCALE de l EAU du 22 avril 2010 Lieu : Salle 212 Agglomération de la Région de Compiègne

Plus en détail

Gestion préventive de l ensablement des collecteurs visitables d assainissement et optimisation des interventions de curage

Gestion préventive de l ensablement des collecteurs visitables d assainissement et optimisation des interventions de curage Gestion préventive de l ensablement des collecteurs visitables d assainissement et optimisation des interventions de curage Preventive management of sedimentation in man-accessible sewers and optimisation

Plus en détail

TITRES MINIERS, GAZIERS ET PÉTROLIERS DANS LE SUD DU QUÉBEC: UNE NOUVELLE MENACE POUR LA CONSERVATION?

TITRES MINIERS, GAZIERS ET PÉTROLIERS DANS LE SUD DU QUÉBEC: UNE NOUVELLE MENACE POUR LA CONSERVATION? TITRES MINIERS, GAZIERS ET PÉTROLIERS DANS LE SUD DU QUÉBEC: UNE NOUVELLE MENACE POUR LA CONSERVATION? Ugo Lapointe (B.Sc.), Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! Sylvain Archambault (M.Sc.),

Plus en détail

Extension Program 2014-15 VACANCES SCOLAIRES Maternelles/Primaires et Collège/Lycées AMERICAN SCHOOL OF PARIS. Founded 1946. Text

Extension Program 2014-15 VACANCES SCOLAIRES Maternelles/Primaires et Collège/Lycées AMERICAN SCHOOL OF PARIS. Founded 1946. Text AMERICAN SCHOOL OF PARIS Extension Program 2014-15 Founded 1946 Text 1 Inscriptions et règlements doivent se faire en ligne via notre site internet. Votre choix d activité établi (pour le secondaire uniquement).

Plus en détail

Stratégie de gestion du bassin hydrographique du Bas-Rideau Résumé

Stratégie de gestion du bassin hydrographique du Bas-Rideau Résumé Stratégie de gestion du bassin hydrographique du Bas-Rideau Préparé pour: Préparé par: Robinson Consultants Inc. Consulting Engineers Aquafor Beech Limited Projet No.02048 Septembre 2005 Introduction Depuis

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING)

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LIEU: Sandman Hotel ( Près de la station de métro ) 999 rue de Sérigny Longueuil, QC, CANADA J4K 2T1 http://www.sandmanhotels.com/fr/hotel/quebec/montreal

Plus en détail

«tous POUr LA LOire» Jeu de rôle et de simulation pour apprendre à gérer le fleuve ensemble

«tous POUr LA LOire» Jeu de rôle et de simulation pour apprendre à gérer le fleuve ensemble «tous POUr LA LOire» Jeu de rôle et de simulation pour apprendre à gérer le fleuve ensemble Malle pédagogique sur la dynamique fluviale du bassin de la Loire LPO Auvergne - ecoumène SOMMAIRE PRéSENTATION

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2

Assemblée générale. Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2 Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2 Assemblée générale Distr. générale 10 janvier 2015 Français Original : anglais Troisième Conférence mondiale des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophe

Plus en détail

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes 2009 Rapport du commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes PRINTEMPS Message du commissaire Chapitre 1 La protection de l habitat du poisson Chapitre 2 La Loi de

Plus en détail

BIBLIOGRAPHIE THÉMATIQUE La Moselle ensauvagée

BIBLIOGRAPHIE THÉMATIQUE La Moselle ensauvagée 1 BIBLIOGRAPHIE THÉMATIQUE La Moselle ensauvagée De l eau et des forêts dans la vallée de la Moselle ou le retour d une dynamique naturelle Annik Schnitzler, directrice scientifique Coauteurs : Claire

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS

LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS Fosse + épandage souterrain dans le sol en place Cette installation nécessite un sol adapté au traitement et à l évacuation des eaux usées

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

Monitoring des classes de neige des calottes polaires par Envisat

Monitoring des classes de neige des calottes polaires par Envisat Monitoring des classes de neige des calottes polaires par Envisat (Résultats de WOOPI) N. Tran, A. Vernier (CLS) F. Rémy R (LEGOS) P. Féménias F (ESA) Calottes glaciaires & classification de la neige/glace

Plus en détail

Crédit de CHF 340'000.00. Réaménagement du canal de Versoix et du bief de Pont-Céard

Crédit de CHF 340'000.00. Réaménagement du canal de Versoix et du bief de Pont-Céard VILLE DE VERSOIX MESSAGE DU CONSEIL ADMINISTRATIF A l'attention de Mesdames et Messieurs, Les Conseillères Municipales et Conseillers Municipaux MAIRIE VERSION N 1 FIGÉE LE: 02.06.2010 Evolution du message:

Plus en détail

Achats et parties prenantes

Achats et parties prenantes La perspective de l acheteur L échange transactionnel L émergence de l approche relationnelle Sylvie Mantel-Lacoste 1 Sylvie Mantel-Lacoste 2 La notion d échange, elle a évolué au début des années 80-90

Plus en détail

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation Le turbo met les gaz Les turbines en équation KWOK-KAI SO, BENT PHILLIPSEN, MAGNUS FISCHER La mécanique des fluides numérique CFD (Computational Fluid Dynamics) est aujourd hui un outil abouti de conception

Plus en détail

Constitution d'un réseau écologique sur la commune de Muttersholtz

Constitution d'un réseau écologique sur la commune de Muttersholtz Identité du territoire Structure porteuse de l'action : Ligue pour la Protection des Oiseau Alsace Entrée Thématique Agriculture Espèces et habitats naturels Milieu aquatiques et humides Localisation :

Plus en détail

ANNEXE G. Méthode de traversée des rivières. Etchemin, Chaudière et Beaurivage. en tranchée ouverte

ANNEXE G. Méthode de traversée des rivières. Etchemin, Chaudière et Beaurivage. en tranchée ouverte ANNEXE G Méthode de traversée des rivières Etchemin, Chaudière et Beaurivage en tranchée ouverte MÉTHODE DE TRAVERSÉE DES RIVIÈRES EN TRANCHÉE OUVERTE Cette annexe présente les principales étapes à réaliser

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT Application de la corrélation entre l utilisation du territoire et la concentration de phosphore total développée par Gangbazo (MDDEP, 2005) 1 Évaluation

Plus en détail