L Irak se dote d une Constitution provisoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Irak se dote d une Constitution provisoire"

Transcription

1 Montréal mardi 9 mars 2004 Le plus grand quotidien français d Amérique 120e année no pages 5 cahiers LE CANADIEN ACTUEL KOVALEV: LA TRANSACTION VUE DE L INTÉRIEUR LA BEAUTÉ À PETITS PRIX! LES TRUCS DE TROIS EXPERTS SPORTS PAGE 4 PAGE 1 65 taxes en sus - Édition provinciale 70 llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll SURPLUS FÉDÉRAUX ET DÉFICITS PROVINCIAUX NOUVEAU CRI D ALARME NATHAËLLE MORISSETTE ALEXEI KOVALEV llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll SCANDALE DES COMMANDITES Jean Pelletier est intervenu à la demande du Bloc OTTAWA Près de deux semaines avant le dépôt du budget fédéral, les ministres des Finances des provinces lancent un cri d alarme au gouvernement Martin et réclament un nouveau partage financier Selon une nouvelle étude du Conference Board du Canada, pendant qu Ottawa enregistre des surplus, les provinces risquent en effet de faire face à des déficits récurrents au cours des prochaines années Le rapport, rendu public hier, indique que le gouvernement fédéral pourrait enregistrer des surplus budgétaires pouvant atteindre jusqu à 78 milliards en , si la politique budgétaire n est pas modifiée En ce qui concerne les provinces et les territoires, on estime au contraire qu ils devront faire face à des déficits récurrents en raison d un déséquilibre entre leurs revenus et leurs dépenses «Selon le modèle, la combinaison du vieillissement de la population et de la hausse des coûts fera passer les dépenses publiques provinciales et territoriales en soins de santé de 72,5 milliards de dollars en à 170,3 milliards en Cette augmentation représente une croissance annuelle moyenne composée de 5,2 % sur l ensemble de la période de prévision», rapporte-t-on dans l étude du Conference Board >Voir CRI en A2 llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll L Irak se dote d une Constitution provisoire ANDRÉ NOËL Quand il était chef de cabinet du premier ministre canadien, Jean Pelletier a débloqué des fonds pour commanditer le 250e anniversaire de Saint-Hyacinthe, a indiqué hier le maire Claude Bernier Les organisateurs de la fête ont reçu $ et la firme Gosselin Communications stratégiques a touché une commission de $ «Une commission comme ça, je trouve ça beaucoup, a dit M Bernier à La Presse, hier On l a appris après coup Si ça s était su avant, je ne sais pas si la Ville aurait poursuivi ses démarches Mais pour nous, ce qui était important, c était que le gouvernement fédéral se mouille dans les fêtes du 250e» Les cérémonies se sont déroulées en 1998 La Ville et le gouvernement provincial ont dégagé des fonds Les organisateurs ont frappé à toutes les portes du gouvernement fédéral, mais en vain Ils se sont alors tournés vers leur député, Yvan Loubier, du Bloc québécois «Le conseil des gouverneurs (les organisateurs) s était buté à des refus au ministère des Travaux publics, à celui du Patrimoine, un peu partout, a dit M Loubier La directrice de l événement est venue me voir en catastrophe J ai essayé à mon tour dans les ministères, mais sans succès «Alors, j ai appelé au cabinet du premier ministre Jean Chrétien, parce que je croyais que le premier ministre avait un budget discrétionnaire J ai rencontré le chef de cabinet, Jean Pelletier >Voir PELLETIER en A2 PHOTO AP Le Conseil du gouvernement transitoire irakien a finalement entériné hier, sous le regard approbateur des autorités américaines, une Constitution provisoire devant mener le pays à la tenue d élections générales et à la formation d une Assemblée nationale souveraine MARC THIBODEAU À l issue d un difficile processus, le Conseil du gouvernement transitoire irakien a finalement entériné hier, sous le regard approbateur des autorités américaines, une Constitution provisoire devant mener le pays à la tenue d élections générales et à la formation d une Assemblée nationale souveraine Les 25 membres du Conseil ont tour à tour approuvé officiellement le document lors d une cérémonie tenue au Palais des congrès, dans le centre de Bagdad, en présence de l officier américain du plus haut grade en Irak, le général Ricardo Sanchez, ainsi que de l administrateur civil du pays, Paul Bremer, qui avait dû intervenir à plusieurs reprises dans les négociations pour minimiser les différends entre les représentants des communautés chiite, sunnite et kurde du pays Le dirigeant sunnite Adnan Pachachi, qui fut l un des principaux architectes de la nouvelle Constitution, a indiqué qu il s agissait d une journée «historique» pour l Irak «Nous avons produit un document dont nous pouvons être fiers», a-t-il noté Le leader kurde Massoud Barzani a indiqué de son côté que la nouvelle Constitution, qui fait de l Irak un État «républicain, fédéral, démocratique et pluraliste», renforcerait «l unité irakienne» d une façon qui n a jamais été vue par le passé Les représentants chiites au Conseil, nettement plus réservés, ont fait savoir à la suite de la cérémonie de signature qu ils entretenaient toujours des réserves sur certaines dispositions de la Constitution et tenteraient d obtenir leur modification ultérieurement Vendredi, le principal leader religieux de la communauté chiite, l ayatollah Ali Sistani, avait failli faire dérailler le processus en faisant savoir par ses représentants politiques qu il était opposé à une clause donnant de facto aux Kurdes un droit de veto sur le processus d adoption de la Constitution définitive du pays Les journalistes avaient attendu en vain pendant plusieurs heures que les membres du Conseil se présentent pour la cérémonie avant d apprendre que les objections de l influent ayatollah forçaient la tenue de négociations de dernière minute >Voir IRAK en A2 llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll Mon clin d oeil STÉPHANE LAPORTE Vaut mieux chanter au mariage d un Hells que de souhaiter joyeux anniversaire à un président d agence Astrologie du jour Bandes dessinées Bridge Décès Feuilleton Forum Horaire télévision Loteries Mots croisés Mot mystère Observateur Petites annonces AFFAIRES 14 ARTS 6 AFFAIRES 14 AFFAIRES 15 6 A 16 et 17 ARTS 4 A6 ARTS 6 et SPORTS 12 ARTS 6 AFFAIRES 12 AFFAIRES 12 et AFFAIRES 2 ARTS Météo Ciel variable, maximum 0, minimum -8, plus de détails en page SPORTS SOMMAIRE JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES Le président Karzaï vole la vedette malgré lui MONIQUE GIGUÈRE ENVOYÉE SPÉCIALE DU SOLEIL KABOUL La manifestation a été reportée Mais une grande cérémonie a marqué, hier, dans la capitale afghane, la Journée internationale des femmes C est le président Hamid Karzaï qui a volé la vedette Malgré lui et à son corps défendant Le bal a commencé quand, imprudemment, le président afghan a demandé au millier de femmes présentes à Polytechnique combien d entre elles avaient effectué les démarches pour s inscrire sur la liste électorale en prévision des élections de l été prochain Plusieurs mains se sont levées Mais une brave a crié au président : «Et vous, votre femme est-elle inscrite? Comment se fait-il qu elle ne soit pas ici? Où est-elle aujourd hui?» Vêtu de sa traditionnelle cape des régions du Nord et de son bonnet de Kandahar, Hamid Karzaï «a patiné» «J ai oublié de lui en parler ce matin Et quand j ai téléphoné à la maison, elle était partie chez des parents», a-t-il répondu, soulevant le rire général Et ça ne s est pas arrêté là Une autre femme en a remis : «Et pendant qu on y est, vous en avez combien de femmes? a-t-elle demandé Vous en avez une ou plusieurs?» Applaudissements nourris Éclats de rire Le président Karzaï s est finalement assez habilement sorti de ce mauvais pas en reprenant son discours, prononcé en pachtou et en dari, là où il l avait laissé Il a pressé les hommes d autoriser leurs femmes à s inscrire pour qu elles puissent exercer leur droit de vote en juin Des élections pas comme les autres, puisque ce sera la première fois de leur histoire que les Afghans iront aux urnes Tous, hommes et femmes, voteront pour la première fois Peut-être que ce sera aussi l occasion pour les Afghans de voir la femme du président Pour la première fois! Ils jurent qu ils ne l ont jamais vue Ni à la télévision Ni ailleurs Mais elle a un nom >Voir KARZAÏ en A2 Correction de la vue sur mesure Une nouvelle technologie pour corriger la vue au laser Prenez rendez-vous! (514) LA CLINIQUE DE L ŒIL DE MONTRÉAL Dr S Fanous, MD wwwcdomcom

2 A2 LA PRESSE MONTRÉAL M ARDI 9 MARS 2004 SUITES DE LA UNE AUJOURD HUISUR CYBERPRESSE DEMAIN DANS LA PRESSE Su l bord d la track Entre les quartiers Mile-End et Petite-Patrie, la voie ferrée du CP attire particulièrement les artistes, les promeneurs et leurs chiens, augrand dam des autorités Mais au diable les grillages et les menaces, les imposteurs de la track persistent et traversent! Repaire des âmes solitaires et des coeurs rêveurs, ces bouts de campagne oubliés sont les derniers remparts de liberté qu offre encore laville Àlire demain dans le cahier Actuel Faites le pointsur le scandale des commandites cyberpresseca/commandites Tout sur les derniers échanges dans lalnh cyberpresseca/hockey Consultezles critiques des pièces de théâtre à l affiche cyberpresseca/theatre POUR JOINDRE La Presse,7,rueSaint-Jacques, Montréal(Québec)H2Y1K9 ABONNEMENT (514) cyberpresseca/abonnement PETITES ANNONCES (514) DÉCÈS (514) CARRIÈRES (514) RÉDACTION (514) Seule la Presse Canadienne est autorisée àdiffuser les informations de La Presse et celles des services de lapresse Associée et de Reuters Tous les droits de reproduction des informations particulières à La Presse sont également réservés ISSN Le quotidien La Presse est publié et édité par La Presse, ltée dont le siège social est sis au 7, rue Saint-Jacques, Montréal (Québec) H2Y 1K9 etil est imprimé àtranscontinental Métropolitain, situé au , boulevard Métropolitain Est, Pointe-aux-Trembles, division de Imprimeries Transcontinental GT inc Guy Crevier Président et éditeur llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll L Iraksedoted une Constitution provisoire IRAK suite de lapage A1 Un représentant chiite a déclaré hier qu ils avaient finalement décidé de laisser temporairement leurs objections de côté pour permettre au processus politique «d aller de l avant» et rendre possible le transfert prévu des pouvoirs des forces de la coalition en juin prochain Un nouveau gouvernement transitoire, qui pourrait découler d un élargissement du Conseil actuel, sera alors formé et assumera les responsabilités législatives jusqu à la tenue d élections générales, au plus tard enjanvier prochain L Assemblée nationale élue àcette occasion sera chargée de désigner le président et les deux vice-présidents du pays et de chapeauter la rédaction d une Constitution définitive devant finalement être soumise par référendum àla population avant la fin de 2005 Selon un document diffusé hier par la coalition pour résumer la Constitution intérimaire, la sécurité du pays sera assurée durant cette période par «les forces armées irakiennes»ainsi que par les troupes étrangères présentes dans le pays Le texte précise que le gouvernement issu des élections prévues avant janvier 2005 aura le pouvoir de conclure une «entente de sécurité»avec les forces de la coalition qui viendrait officialiser leur situation dans le pays Le politologue québécois Sami Aoun, spécialiste dumonde arabe, llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll Précision : Vie autravail Dans le reportage sur le travail à domicile dans l industrie du vêtement publié hier dans la thématique Vie au travail de La Presse Affaires, il aurait fallu lire : Selon l enquête publiée en 2001 par l Institut de la statistique du Québec, seulement 12,7 % des entreprises recensées étaient syndiquées Nos excuses estime que la Constitution provisoire adoptée hier comporte plusieurs dispositions qui la placent nettement «au-dessus de la moyenne»des pays de la région Elle permet notamment d obtenir, selon lui, un compromis prometteur entre les droits de la majorité chiite, qui forme près de 60 %dela population, et ceux des minorités, notamment des Kurdes qui sont soucieux de préserver l autonomie politique obtenue à la suite dela première guerre dugolfe, en 1991 Cette question risque cependant de susciter des heurts ultérieurs, convient M Aoun, si les Kurdes poussent trop loin leurs revendications autonomistes ou que les chiites, àl inverse, visent àaccroître de façon excessive lepouvoir du gouvernement fédéral pour profiter de leur poids démographique dans le pays La nouvelle Constitution confère par ailleurs des protections importantes aux femmes qui, en plus de voir leur égalité reconnue, se voient réserver 25% des sièges de la future Assemblée nationale «C est pratiquement sans équivalent, même en Occident», note M Aoun Enfin, le document reconnaît l importance del islam dans la composition du pays tout en insistant sur le caractère démocratique de l État, soulignant du coup que les deux concepts n ont rien «d antagoniste»,note M Aoun La question de l importance de l islam avait failli mener àune interruption des négociations il y a quelques semaines, Paul Bremer étant intervenu pour dire qu il opposerait son veto àtoute Constitution faisant de l islam la source unique delaloi Le document adopté hier précise que l islam est la religion d État et une des sources de la loi Elle ajoute qu aucune loi contredisant les «préceptes universellement reconnus de l islam»ou les droits reconnus dans une charte des droits associée àla Constitution ne peuvent être adoptées sans pour autant préciser qui sera chargé de trancher en cas de controverse Avec AFP, AP, Washington Post llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll Nouveaucri d alarme CRI suite de lapage A1 «On espère que M Martin, qui est très sensible sur ces questions, saura faire preuve desensibilité et d écoute sur ce sujet», aindiqué hier le ministre des Finances du Québec, Yves Séguin, lors d une conférence depresse àottawa «Nous espérons beaucoup qu au prochain budget, nous pourrons voir des premières solutions :soit la réforme de la péréquation, soit le financement de la santé» Une position partagée par le trésorier de l Île-du-Prince-Édouard, Mitch Murphy, le ministre des Finances du Manitoba, Greg Selinger, et le ministre des Finances du Nouveau-Brunswick, Jeannot Volpé, également présents «Le rapport démontre qu année après année, le gouvernement fédéral va continuer àfaire des surplus, puisque laprogression de ses propres dépenses est moins élevée que laprogression de ses revenus, poursuit le ministre Séguin Il ne redistribue pas ces surplus-là pour financer l ensemble des besoins dans les provinces, mais il réduit sa dette» Selon lui, le gouvernement Martin doit s asseoir avec les provinces pour revoir l ensemble des transferts fédéraux Il estime que, pour l instant, aucune province, sauf peut-être l Alberta, ne sera en mesure de réduire sa dette au cours des prochaines années L offensive des provinces Les premiers ministres des provinces ont par ailleurs lancé hier une vaste campagne publicitaire dans les journaux et àla télévision afin d inciter Ottawa àinvestir davantage en santé On y souligne entre autres que «malgré une récente augmentation, la contribution du gouvernement fédéral est de 16 %, alors qu elle était initialement de 50 % Les gouvernements des provinces et territoires assument ainsi 84% des coûts» Les premiers ministres demandent donc augouvernement fédéral de hausser sacontribution pour couvrir 25% des dépenses en santé Les messages de cette campagne publicitaire, qui a coûté 1,5 million, seront visibles jusqu au dépôt du budget, le 23 mars En Chambre, le ministre des Finances Ralph Goodale a déclaré que la contribution du gouvernement fédéral dans les soins de santé était de 34 milliards, cequi signifie, dit-il, que lapart d Ottawa est de 40 %etnon de 16 % M Goodale aégalement souligné qu il n envisageait pas d énormes surplus pour son budget et qu il faisait plutôt face à une situation financière «très serrée» llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll JeanPelletier estintervenu àlademandedubloc PELLETIER suitede lapage A1 Il m a rappelé quelques jours après en me disant qu il acceptait de commanditer «Il m a dit qu une agence de communication contacterait le conseil des gouverneurs et établirait le plan devisibilité dugouvernement fédéral Plus tard, on aappris que Gosselin Communications avait obtenu $ pour verser une subvention de $» M Pelletier n a pas répondu à l appel fait par La Presse Mais il a dit au quotidien Le Soleil qu il avait servi de relais àla demande du député dubloc québécois «Je savais que leprogramme de commandites existait, mais pas de la façon dont il était administré, a-t-il dit Je suis très heureux d avoir aidé les gens de Saint-Hyacinthe» M Pelletier aquitté lecabinet de M Chrétien et aété nommé président du conseil d administration de VIA Rail en 2001 Il vient d être congédié en raison de commentaires controversés à l endroit de l athlète Myriam Bédard Après avoir transité par son bureau, la demande de commandite pour le 250 e anniversaire desaint- Hyacinthe a atterri sur celui de Charles (Chuck) Guité, alors responsable du programme au ministère des Travaux publics Le Courrier de Saint-Hyacinthe apris connaissance du montant de la commission versée à Gosselin Communications grâce àla loi d accès àl information et l a révélé en novembre 2002 La commission n avait aucune commune mesure avec le travail effectué, adit M Loubier «Le plan de visibilité du gouvernement fédéral était àpeu près le même pour tous les événements :le nombre de pages dans le programme, le fonds de scène, la présence des drapeaux canadiens, les pancartes sur la contribution du gouvernement fédéral Ça n a aucun sens que ça ait coûté $ pour transférer $» M Loubier n a-t-il pas constaté, à l époque, que quelque chose ne tournait pas rond dans le programme?«je nesavais même pas que les fonds provenaient d un tel programme, a-t-il répondu J étais persuadé qu ils venaient du fonds discrétionnaire dupremier ministre» Le fondateur de Gosselin Communications stratégiques, Gilles-André Gosselin a vendu sa firme en 1998 à Groupaction Marketing Cette firme aété une des principales compagnies à profiter du programme fédéral A le bas àculotte de maintien 3 99 Économisez 30% sur notre bas Contemporaine exclusif, en nylon-lycra 15 deniers, avec tricot renforcé de l abdomen aux hanches pour un maintien supérieur et un galbe impeccable Pointes renforcées invisibles Noir, ombre, grège, chameau, naturel, minuit Pmgtg Rég 600 QUÉBEC PLACE STE-FOY GALERIES DE LA CAPITALE VIEUX-QUÉBEC, MONTRÉAL CENTRE-VILLE, PROMENADES ST-BRUNO, LAVAL CARREFOUR LAVAL, SHERBROOKE CARREFOUR DE L ESTRIE llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll LeprésidentKarzaï vole lavedettemalgré lui KARZAÏ suitede lapage A1 Elle s appelle Zinat Karzaï Elle serait docteure enmédecine, mais ne pratiquerait pas Juste avant l allocution duprésident Karzaï, c est la ministre de la Condition féminine, Habiba Sorabi, qui s est adressée aux femmes Vêtue d un costume foncé et la tête couverte d un châle blanc, elle aété lapremière àinsister pour que les femmes s inscrivent sur les listes électorales «C est la première fois que vous avez la chance dedire votre mot D influer sur votre avenir Il faut vous inscrire»,a-t-elle plaidé, rappelant qu il fallait que les choses changent en Afghanistan Habiba Sorabi a parlé du problème des femmes dont le mari aplusieurs épouses De la discrimination des parents àl endroit de leurs filles De ces petites filles que l on marie contre leur gré De celles qui sont vendues pour de l argent, comme une simple marchandise De celles encore qui servent de monnaie d échange dans les guerres entre tribus pour acheter la paix «Les femmes ont la vie difficile Ces pratiques doivent cesser», a-t-elle déclaré La ministre afghane de la Condition féminine croit que degrands progrès ont été réalisés depuis la Loya Jirga (Grande Assemblée), mais que les femmes sont encore loin dubut «Nous, les femmes, nous devons nous lever debout Faire preuve de courage Nous faire élire etprendre notre place au gouvernement Nous devons dire aux hommes ce que nous voulons», a-t-elle lancé Réactions mitigées Àla sortie de la cérémonie sur le campus de Polytechnique, les réactions étaient plutôt mitigées «Les hommes politiques tiennent de beaux discours, mais ils ne font jamais ce qu ils disent, adéploré Gulshani Humaira, de Sari-Pol, près de Mazar-e-Charif, dans le nord du pays Le président Karzaï n aurait qu à montrer sa femme àla télévision en train de s inscrire sur la liste électorale et toutes les femmes suivraient son exemple Même chose s il se présentait avec elle en public Tous ses ministres feraient de même» Gulshani et Roohy, sa copine, sont d avis que les choses sesont améliorées pour les femmes en Afghanistan depuis la chute des talibans en 2001, mais qu il reste beaucoup àfaire «Autrefois, on ne nous aurait jamais permis de partir de Mazar-e-Charif pour assister à une célébration comme celle d aujourd hui à Kaboul C est un progrès», reconnaissentelles du bout des lèvres La journée avait commencé dans la confusion Àl origine, une manifestation devait partir du Women s Park et les femmes devaient marcher dans les rues de Kaboul Au parc, on apprend que l événement est remis au lendemain Halima, 22 ans et mère de deux petites filles, Furshta, 14 mois, et Rurkhsa, 3 ans, sagefemme de profession, était venue spécialement de Bagrami pour l occasion «C est une bonne chose, la Journée internationale des femmes, avait-elle dit dans un anglais appris avant la prise du pouvoir par les talibans en 1996 Ça nous permet de parler entre femmes de nos droits, de nos enfants et de la façon dont nous voulons vivre» Halima aété une des rares femmes àpouvoir continuer àtravailler sous les talibans «On nous interdisait de travailler là où il y avait des hommes Mais àla clinique, nous n étions que des femmes Ça m a permis de continuer mon travail», explique-t-elle, la tête couverte d un simple châle Interrogée sur la burqa, Halima confirme qu elle la porte Preuve àl appui, elle la sort de son sac «J habite Bagrami, c est un village, explique-t-elle Les gens sont plus conservateurs et ma famille ne me laisserait pas sortir sans ma burqa ÀKaboul, c est différent C est une grande ville et les gens sont plus tolérants» Au moment de quitter le parc, Halima se métamorphose sous nos yeux Elle descend la burqa sur son visage Le vêtement enveloppe sa petite fille qu elle porte dans les bras Ses deux soeurs de Kaboul, Shazia et Fahima, sortent derrière elle, la tête couverte d un châle remonté sur le menton Au moment où Halima perd son visage dans la rue, d autres femmes entrent dans le parc, lèvent leur burqa et recouvrent leurs traits

3 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 9 MARS 2004 A3 ACTUALITÉS Deux Hells écopent22ans Les «narcomillionnaires»ont importé 4100 kg de cocaïne ANDRÉ CÉDILOT C est sans surprise que les Hells Angels Nomads Michel Rose et André Chouinard ont été condamnés, hier, à22 ans de pénitencier pour avoir orchestré l importation de 4100 kg de cocaïne destinée aupuissantgang demotards Étant donné que le temps passé en détention préventive compte pour le double trois ans pour Rose et 11 mois pour Chouinard, les deux «narcomillionnaires»enont encore pour 16 et 20 ans derrière les barreaux Ils seront admissibles àune libération conditionnelle àla moitié de leur peine, dans huit et 10 ans Ces sentences sont le fruit d une suggestion commune des avocats de la Couronne etde la défense Selon le juge Gilles Hébert, de la Cour supérieure, elles reflètent en bonne partie les condamnations des neuf autres Nomads et Rockers qui se sont reconnus coupables des mêmes crimes, l automne dernier Ceux-ci avaient écopé de 20 et 15 ans d incarcération Rose et Chouinard ont été plus sévèrement punis àcause deleur implication dans le narcotrafic à l échelle internationale Àtitre d entremetteurs pour les Nomads, ils ont reconnu avoir trempé dans six projets de contrebande totalisant 4100 kg de cocaïne, entre janvier 1995 et mars 2001 En provenance delacolombie, la drogue transitait généralement par les États-Unis avant d être écoulée au Québec et ailleurs au pays par les différents réseaux sous le contrôle des Hells Angels Suffisamment riches et organisés, les Hells de Lennoxville (Sherbrooke) étaient les seuls àne pas s approvisionner àla «table»des Nomads En plaidant coupable àces affaires d importation, Rose et Chouinard ont pratiquement court-circuité les procédures judiciaires que les États- Unis pourraient intenter contre eux Àmoins de faits nouveaux, ces derniers ne pourront être extradés, car il existe un principe de droit voulant qu on ne puisse être condamné deux fois pour un même crime Bien qu au courant depuis trois ans de l arrestation des deux gangsters, les autorités américaines n ont encore fait aucune demande d extradition au gouvernement canadien Âgé de 48 ans, Michel Rose est un vieux routier du milieu interlope Reconnu comme prolifique fournisseur de cocaïne et de haschisch, il s est rangé du côté des Hells Angels au début des la guerre des motards Riche àcraquer, il a travaillé dans l ombre durant quelques années avant d obtenir ses couleurs chez les Nomads, en 1998 C est àlui qu un avocat aenvoyé l importatrice d origine bolivienne, Sandra Antelo, quand celle-ci cherchait à se refaire une clientèle àmontréal Un des ces criminels sans scrupule prêts àtout acheter avec de l argent, André Chouinard, 44 ans, est ce que l on peut appeler un«nouveau riche» du narcotrafic Proche du chef des Hells Angels Nomads Maurice Boucher, il aété l un des membres fondateurs du club école des Rockers de Montréal, en 1992 Il enamême été leprésident àune certaine époque Il a été promu chez les Nomads en 1997 Quand il aquitté le gang en juillet 2000 il craignait la loi antigang, il atouché plus de $«endividendes», indique un document de cour Dans les superprocès tenus jusqu à maintenant, Chouinard a surtout fait parler de lui àcause de ses somptueuses noces en plein air au Château Vaudreuil, en bordure du lac Saint-Louis Amis de longue date, Rose et Chouinard ont aussi été impliqués dans le blanchiment de l argent de la drogue, en jouant un rôle de premier plan dans le réseau extrêmement sophistiqué etstructuré que les Hells Angels avaient mis sur pied àcette fin Les personnes qui travaillaient dans les caches secrètes, à Anjou, étaient des proches ou des parents des deux hommes Monique Gauthier, entre autres, était l ex-femme de Rose Condamnée à54 mois de prison, elle s est vu refuser il y a quelques semaines une libération conditionnelle à la moitié de sa peine Elle demeure incarcérée à Joliette llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll KANESATAKE L Association des chefs depolice tranchera NICOLAS BÉRUBÉ Le prochain chef de police de Kanesatake sera nommé par l Association des chefs de police du Québec, qui choisira parmi trois candidatsproposés par lacommission de police et par le chef du conseil de bande, a appris La Presse L un des ces candidats sera Tracy Cross, l ancien chef depolice deka- nesatake dont le renvoi, le 12 janvier dernier, avait été àl origine de la crise qui avait secoué leterritoire autochtone L identité des deux autres candidats n est pas encore connue, mais on sait déjà queterry Isaac, le chef que James Gabriel avait choisi pour remplacerm Cross, ne briguera pasle poste Ce mécanisme de sélection fait partie de l entente sur le financement des services de police, un document qui doit être signé dans les prochains jours parottawa, Québec etle conseil de bande D après une version préliminaire de l entente, dévoilée hier par RDI, la Commission de police se saborderait pour faire place à la «Commission sur la sécurité publique», dont les membres seraient nommés par le grand chef, James Gabriel, le chef responsable de la police, Clarence Simon, et trois autres membres de la communauté En entrevue hier soir, James Gabriel asouligné que lechoix d impliquer l Association des chefs de police du Québec dans le processus de sélection apour objet de «dépolitiser»le débat entourant la nomination dufutur chef «Nous avons fait uncompromispour essayerde calmerla situation En plus de M Cross, quiest le choix de l actuelle Commission de police, nous avons suggéré deux autres noms, que nous dévoilerons en tempsetlieu» L entente tripartite, dont la version finale est déjà rédigée, serait sur le point d être signée, soutient le grand chef «Le document final est préparé, il suffitseulementde le ratifier» Au ministère delasécurité publique, on se montre plus nuancé:l entente n est pas encore signée et les discussions sont toujours ouvertes, dit-on «Il yatrois parties àla table et les discussions sepoursuivent toujours», aexpliqué Daniel Thibault, porte-parole du ministre delasécuri- tépubliquejacqueschagnon Interrogé hiersur lesondesde RDI, un des chefs dissidents du conseil de bande, John Harding, s est dit fort mécontent de l entente, qui selon lui, donne au chef du conseil de bande «des pouvoirs de dictateur»sur le corps de police Cependant, les trois chefs dissidents ne disposent pas de la majorité nécessaire pour renverser les décisions que pourraient prendre le grand chef James Gabriel et les chefs du conseil de bande qui l appuient L accord depolice tripartite dekanesatake se termine le 31 mars, le jour même de la fin de l entente provisoire qui avait permis àla mi-janvier le déploiement d une trentaine de policiers mohawks de Kahnawake surle territoiredekanesatake Aveclacollaboration de PC llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll Enfin réunies! PHOTO AP Luzaida Cuevas etsa fille Delimar Vera, 6ans, que sa mère croyait morte dans un incendie 10 jours après sa naissance, ont rencontré les médias hier, à Philadelphie Le bébé de M me Cuevas avait en fait été kidnappé par une femme du New Jersey qui avait mis le feu àla maison et élevé l enfant comme la sienne Luzaida areconnu safille lors d une fêtele24janvier dernier llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll Une ex-prostituée témoigne auprocès derobertgillet CHRISTIANE DESJARDINS PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE Robert Gillet adûaffronter un barrage de flashes et de micros àson arrivée au palais du justicedemontréal,hier Le procès de Robert Gillet s est ouvert hier au palais de justice de Montréal, avec le témoignage de N G, ex-prostituée qui affirme avoir eu des relations sexuelles complètes, et même anales, en 2002, avec l animateur bien connu de Québec, àl époque où elle n avaitque15ans Issue d une famille à problèmes (parents séparés, mère victime de violence avec ses conjoints et père en difficulté financière), N G a commencé àaller dans les bars à13 ans, et afui Québec pour Montréal àl âge de 14 ans Dans la métropole, elle a fait un peu de prostitution, mais beaucoup de «live sur le Net», se masturbant devant les caméras de sites pornos Elle pouvait gagner entre 2000 $et 5000 $par semaine, dit-elle Sa fugue à Montréal s est terminée en octobre 2001, quand elle aété reprise etrenvoyée àquébec, où elle a étéplacée en centred accueil Après quelques mois de ce régime strict, elle se retrouvait en juin 2002 en foyer d accueil, ce qui lui permettait de sortir les fins de semaine Elle s est aussitôt remise àla prostitution «Je voulais me gâter, m acheter du linge, de ladrogue»raconte-t-elle Parmi ses clients assidus, elle comptait Georges Radwanli, un commerçant de Québec, qu elle voyait deux ou trois fois par semaine Chez ce commerçant, elle a connu Jean- François Guay, qui lui aprésenté Gillet, un soir d octobre, dans unrestaurant de Québec Après cette rencontre, Guay a donné le numéro de téléphone de Gillet àng en lui recommandant de l appeler, ce qu elle afaitle lendemain N G raconte que Gillet et elle sont allés dans un motel du boulevard Hamel Gillet lui aurait demandé une golden shower et elle se serait exécutée en lui urinant dans la bouche, pendant qu ils étaient dans la baignoire Par la suite, ils auraient eu des relations sexuelles complètes, et même une pénétration anale, àlaquelle elle ne consentait pas, d où l accusation d agression sexuelle Selon elle, Gillet lui aurait uriné dans la bouche à un certain moment, et elle n a pas apprécié En partant, il se serait excusé et lui aurait lancé une peu plus de 300 $surle lit Une menteuse compulsive? En contre-interrogatoire, l avocat de Gillet, Jacques Larochelle, aexploité le filon des contradictions N G aété arrêté avec plusieurs autres jeunes prostituées lors d une opération policière le matin du 16 décembre 2002 Au début, elle nevoulait pas parler, mais les policiers l ont cuisinée toute la journée, en lui laissant entendre qu ils savaient tout Elle a fini par parler, adonné le nom de deux humoristes bien connus, puis celui de Gillet, puis elle aajouté avoir soupé avec le maire dequébec, alors que cela ne s est jamais produit «Je ne sais pas pourquoi j ai dit ça», a-t-elle avoué, hier Elle s est empêtrée plusieurs foisdans sesréponses, ce qui est compréhensible, estime-t-elle, vu le grand nombre de clients qu elle aeus M e Larochelle lui a fait admettre qu en octobre 2001, en se regardant dans la glace, elle s est elle-même insultée et traitée de «menteusecom- pulsive» «Parce que j avais menti àmon père»,a-t-elle dit Leprocèssepoursuitaujourd hui lllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll ÉVÉNEMENT Début du procès de Robert Gillet, animateur radio bien connu de Québec, accusé d avoir obtenu des services sexuels de deux mineures moyennant rétribution JUGE Fraser Martin, de la Cour supérieure AVOCATS M e Geneviève Lacroix pour la Couronne, et M e Jacques Larochelle en défense JURY Six hommes et six femmes

4 A4 LA PRESSE MONTRÉAL M ARDI 9 MARS 2004 ACTUALITÉS Les Québécoisesn aurontpasaccès àlacésarienne surdemande JOCELYNE RICHER PRESSE CANADIENNE QUÉBEC Il n est pas question de permettre aux femmes enceintes du Québec d avoir accès àla césarienne sur demande Cette avenue est tout simplement indéfendable sur le plan éthique, a tranché hier le ministre de lasanté,philippe Couillard «Ça ne m apparaît pas comme quelque chose d éthiquement correct J ai deladifficulté àadmettre qu on puisse, sans indication médicale précise, se soumettre à une intervention chirurgicale», a dit le ministre, lui-même chirurgien, lors d un entretien téléphonique àla Presse Canadienne Un article publié ilyaquelques jours dans le Journal de l Association médicale canadienne (JAMC) indiquait qu un comité d éthique delasociété des obstétriciens-gynécologues du Canada (SOGC) envisageait la possibilité d autoriser le recours aux césariennes sans raison médicale apparente, si lafemme le désire Indéfendable à ses yeux sur le plan éthique, la césarienne sur demande le serait tout autant sur le plan médical, a-t-il fait valoir «C est quand même une chirurgie majeure une césarienne, rappelle-t-il C est pas une petite chose Parce que letaux de complications adiminué, les gens ont développé l impression qu il s agit d une procédure deroutine, mais il n existe pas de procédure chirurgicale de routine» «Il yatoujours des risques associés àtoute chirurgie»,rappelle-t-il, et la césarienne comporte aussi sa part de risques, comme des infections Ces arguments contre la césarienne sur demande s ajoutent au fait que cette pratique, si elle se généralisait, augmenterait la pression sur le réseau de la santé parce qu elle monopoliserait plus de ressources etentraînerait une hausse des coûts associés à l accouchement La rémunération du médecin fera un bond s il pratique une césarienne plutôt qu un accouchement vaginal Déjà, au Québec, même si elle ne peut être pratiquée «sur demande» la césarienne connaît une croissance exponentielle, au point d inquiéter les autorités du ministère En 1969, seulement 4,8 % des grossesses se terminaient par une césarienne En 2001, cette proportion avait presque quadruplé, passant à18,5 % de l ensemble des accouchements Le but du Ministère est de ramener cette proportion entre 12 et 15 %dutotal Devant le tollé soulevé par sa proposition, la Société des obstétriciens-gynécologues du Canada aindiqué que son idée n était pas encore arrêtée sur cette question et que son comité d éthique se prononcerait officiellement d ici quelques mois MÉDICAMENTS POUR LES PAYS DÉFAVORISÉS Manif étudiantechezglaxo ARIANEKROL Des étudiants en médecine de l Université McGill ont manifesté hier devant les locaux de la multinationale GlaxoSmithKline (GSK) àmontréal pour réclamer des changements au projet de loi fédéralvisantàdiminuer le coût des médicaments pour les pays en voie de développement Le Canada fait figure de pionnier avec sa législation visant àpermettre que des médicaments encore couverts par un brevet puissent être vendus ou fabriqués comme des génériques dans les pays où les populations n ont pas les moyens de payer le gros prix pour des molécules essentielles à leur survie Mais le groupe McGill International Health Initiative (MIHI), qui doit comparaître aujourd hui devant le comité permanent de l Industrie, des sciences et de la technologie àottawa, s oppose au droit de premier refus accordé aux sociétés pharmaceutiques Si un fabricant générique signe un contrat avec un pays pour lui fournir un médicament encore breveté, la société qui détient le brevet a30 jours pour fairelamêmeoffre «En 30 jours, n importe quelle compagnie de médicaments d origine peut saisir le contrat», dénonce Shreyas Roy, étudiant en deuxième année de médecine àmcgill Il craint qu avec ces conditions dissuasives, la loi reste lettre morte Les génériques n auront pas envie de négocier avec les pays en voie de développement et les pharmasne le feront pas non plus puisqu elles n ont jamais exercé ce droit qu elles possèdentdéjà, dit-il Pour attirer l attention du public, le MIHI a entrepris d aller manifester dans les bureaux de société pharmaceutiques:les Laboratoires Abbott la semaine dernière, GlaxoSmithKline hier, probablement Pfizer demain et MerckFrosstCanadajeudi Les manifestants étaient moins d une dizaine hier, mais ils prévoient un plus grosrassemblementvendredi avec des groupes comme Médecins PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE Une dizaine d étudiants en médecine de l Université McGill ont manifesté hier devantles bureaux deglaxo SmithKline sansfrontièresetalternatives GSK a accepté derencontrer deux étudiants de McGill hier matin, mais Shreyas Roy, qui prévoit exercer la médecine en Inde, son pays d origine,n apasétéimpressionné «Ils ont tendance àsouligner leurs gestes charitables dans les pays en développement Mais la charité n est pas une solution pour la santé mondiale, il faut que nous développions une solution démocratique et elles (les pharmas) interfèrent avec le processusdémocratique»,dit-il GSK se montre d accord sur «la nécessité d une loi qui permette de fournir le plus rapidement possible des médicaments contre levih/sida aux pays en développement, àprix abordable», mais elle réfère lesquestions sur les projets de loi àl association des sociétés pharmaceutiques canadiennes «De toute évidence ils (les étudiants) étaient trop occupés àmanifester On aproposé une alternative qui aété très bien reçue des membres du comité (des Communes)»,affirme le porte-parole de Rx&D, Jacques Lefebvre Le groupe propose d échanger son droit de premier refus contre un accès àtoute négociation entamée par un fabricantgénérique «Je suis d accord avec le fait que des deux côtés, nous avons accepté d éliminer le droit de premier refus, mais ils ont suggéré beaucoup de choses qui vont rendre leprojet de loi inacceptable», objecte le président de l Association canadienne du médicamentgénérique,jim Keon Le MIHI demande aussi que la loi soit modifiée pour inclure tous les médicaments, et non pas seulement ceux quisoignentcertainsproblèmes «Il y adeux poids, deux mesures dans les soins, il faut que vous ayez la bonne maladie : la malaria, mais pasle diabète»,illustreshreyasroy Les défibrillateurs cardiaques réduisentles risques de mortalité de 23% ARIANEKROL Les défibrillateurs automatiques implantables peuvent réduire le taux de mortalité de23 %chez les patients qui souffrent d une insuffisance cardiaque modérée, arévélé hier une vaste étude américaine menée sur plus de 2500 patients Cette bonne nouvelle pour les malades n en sera peut-être pas une pour le ministère delasanté et des Services sociaux, qui essaie déjà de limiter l utilisation de ces coûteux appareils «Le taux de mortalité passe de 29 %à22 %enmoyenne sur trois ans C est très important : pour tous les 100 patients traités, on va en sauver entre cinq et 10 (de plus)», a indiqué le chef du département de médecine àl Institut de cardiologie de Montréal (ICM), Mario Talajic, en entrevue téléphonique hier Pour cette étude, le National Institute of Health américain a suivi 2521 patients (dont une soixantaine de l ICM), durant plusieurs années, jusqu à cinq ans dans certains cas La réduction du taux de mortalité dans le groupe qui a reçu un défibrillateur implantable, soit un tiers des sujets, incitera les médecins àrecommander la pose decet appareil àun plus grand nombre de malades, croit Mario Talajic, qui était responsable de l étude à l ICM «Ça élargit énormément les indications pour un défibrillateur Mon opinion, c est que dans les prochaines quatre à cinq années, çava doubler le nombre de défibrillateurs implantés au Québec», dit le cardiologue Voilà qui risque defaire sursauter le ministère québécois de la Santé et des Services sociaux Chaque défibrillateur coûte entre $ et $ et doit être remplacé après cinq ousix ans Les listes d attente pour en recevoir un se sont mises à allonger au cours des derniers mois parce que larégie régionale de Montréal adécidé que les hôpitaux de l île n en poseraient pas davantage que l an dernier malgré la demande accrue Or, quatre des cinq établissements qui font ce genre d intervention au Québec sont situés dans la région «Maintenant c est sûr que ça va mettre encore plus de pression Mais ça c est une décision qui devrait être prise au niveau sociétal, je laisse ça aux politiciens», dit Mario Talajic Le défibrillateur implantable est un appareil qui, lorsque le coeur se trouve en situation d arythmie mortelle, lui donne un choc électrique pour le ramener àla normale Il s en est posé environ 800 au Québec cette année «C est peut-être naïf, mais j espère que les compagnies vont diminuer les prix si les volumes de vente augmentent», dit Mario Talajic Le nouveau BMW de Série 5 530i 545i wwwbmwca Le plaisir de conduire ṂC A BMW Canada inc «BMW», le logo BMW et «Le plaisir de conduire» sont des marques de commerce de BMW AG, utilisées sous licence par BMW Canada Inc Décembre 2003, mention du prix autorisée par l Association des journalistes automobile du Canada (AJAC)

5 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 9 MARS 2004 A5 PIERRE FOGLIA La madame est pascontente L amadame était pas contente Et cette chronique nelarendra pas de meilleure humeur Je l ai pourtant avertie, c est juste une petitenouvelle, votrehis- toire, madame, je vais la rapporter au bureau où uncollègue latraitera comme une nouvelle Non non non, elle adit, je veux que ce soit vous Et je veux que ça sorte un samedi Ben là En deux mots, la madame est pas contente parce que son église aété vendue lemois dernier Il s agit de l église Saint-Gaëtan, une paroisse au diable vert, près du boulevard de l Acadie, aunord dehenri-bou- rassa Vous êtes bien d accord, c est pas une grosse nouvelle De toute façon, il yatrop d églises àmontréal pour le nombre de chrétiens qui reste Cela coûte extrêmement cher d entretien, de chauffage, de taxes, et le cardinal Turcotte aentrepris de regrouper les paroisses en se départant des églises les moins fréquentées La madame est fâchée contre le cardinal Turcotte! De quoi il se mêle celui-là? C est mon église On l a fait construire en1966 parce qu on en avait besoin J ai acheté des pierres à100 $chaque J ai marié ma fille dans cette église Elle me montre des photos du mariage Les funérailles de mon mari aussi se sont passées là J ai été marguillière, c est une église qui marchait bien, j ai vu des quêtes de 3500 $ certains dimanches Oui, mais on dit qu il en coûterait $ pour réparer le toit qui fuit Monsieur!Est-ce qu un toit qui coule justifie une vente defeu?le terrain était évalué àun million, la bâtisse à $, savez-vous combien cela été vendu? $ On nous dit que cela ira àla formation de nouveaux prêtres Où ça, des nouveaux prêtres? C est l argent des paroissiens C est plus que del argent Cette église-là on l a habitée, on l a décorée, on y acommunié Savez-vous àqui elle a été vendue? Àdes évangélistes arméniens! Des protestants, monsieur Des protestants! La madame était mauve Vous avez beaucoup d Arméniens dans la paroisse? Des Arméniens, des Italiens, des Grecs, beaucoup degrecs C est mieux que des Turcs Vous croyez? Bof, çase vaut, mais le Grec est quand même un peu mieux que le Turc Eh bien, tant mieux parce que c est pas ce qui manque ici, je vous le dis En face c est un Grec, àcôté aussi Les Grecs ont acheté l église Sophie-Barat, pas très loin Les Arméniens étaient plus au sud, dans le bout de Jarry, mais faut croire qu ils remontent puisqu ils ont acheté notre église C est drôle, ça les dérange pas, le toit qui coule Ils vont le réparer Ils ont de l argent, eux La madame était jalouse L église a été vendue avec les meubles? Avec les bancs oui Le Chemin de croix en céramique, l autel, la crèche, les ornements sacerdotaux sont entreposés àla paroisse voisine, Saint-Joseph-de-Bordeaux, ou peut-être bien aussi ànotre-damedes-anges, on ne nous arien dit La dernière messe aété célébrée le 25 janvier, une pitié, monsieur, on a eu droit à une mascarade des Chevaliers de Colomb, pas de chorale, rien J ai voulu acheter undes deux petits jésus, il y en avait un en plâtre etl autre en cire, non, interdit! Ces petits jésus-là sont maintenant quelque part dans un placard Elle m a accompagné jusqu à Victor-Doré, où l église Saint-Gaëtan fait le coin avec Drouant et l Acadie Au fait comment elle s appelle maintenant? La madame m a montré l enseigne en arménien, c est quoi ça, du russe? Juste eux autres qui peuvent se comprendre Une si belle église, vous ne trouvezpas? La madame dit n importe quoi C est une bâtisse ridiculementtara- biscotée, au goût de l époque, les églises de cetteépoqueont toutes le même look, le toit ressemble à une piste à skate-board,et l ensemble fait penser àune soucoupe volante Je nesais pas ce que les architectes fumaient, en fait si, je le sais, je fumais le même, et mes chroniques de l époque avaient l air de ça aussi Où allez-vous àl église maintenant? J y vais plus La madame boude Bon Falardeau Je viens de recevoir le communiqué du Mouvement de libération nationale du Québec qui félicite Pierre Falardeaupour son oraison funèbredeclaude Ryan Pas moi Je nelefélicite pas Je ne partage pas l opinion de Falardeau sur Claude Ryan, mais c est vraiment unpetit détail Anyway, je ne partage pas souvent l opinion de Falardeau Et cela aussi est sans importance Ce que je tiens à dire c est que toujours, et depuis toujours, indéfectiblement je suis du bord de Falardeau De l homme Par exemple, je ne laisse jamais dire dumal de Falardeau Comme je ne laisse jamais dire de mal de Françoise David ou de Amir Khadir Je monte aussitôt au créneau Je tiens Falardeau pour un honnête homme Pour un imprécateur de coeur Il n a pas son égal dans ce pays pour déshabiller les rois sans s abaisser jamais àêtre leur bouffon Oui, je sais ce que vous allez dire, c est bien pour cela que jel ai dit avant vous Bref, je m autorise de mon affection pour Falardeau pour lui dire aujourd hui que ses commentaires sur Claude Ryan étaient de la pure merde Une montagne d immondices Tu pouvais pas attendre, connard? Les morts se mangent froids, tu sais pas ça?quand ils sont chauds, tu fermes tagueule et t enlèves ton chapeau Pour la famille Et plus encore pour la mort elle-même qui transcende toutes les conneries que tu dis dans talettre Penses-tu àta mort parfois, Pierre? Tu devrais Life s a bitch, and then you die (un sticker sur un bumper) And the rest is silence (Hamlet) Les cardiaques peuventprendre duviagrasans danger PRESSE CANADIENNE TORONTO Les hommes atteints d insuffisance cardiaque congestive peuvent sans danger prendre lepopulaire Viagra contre ladysfonction érectile, et ce médicament améliore leur perception deleur qualité devie, constateune étude Des chercheurs de l Université d Alberta ont voulu savoir silesildénafil, qui est commercialisé sous l appellation Viagra, pouvait être consommé sans risque par les hommes atteints d insuffisance cardiaque congestive Dans leur cas, le côté gauche du coeur est incapable de pomper suffisamment de sang, ce qui engendre une accumulation de fluides dans les poumons Les médicaments prescrits pour ce problème, comme les bêta-bloquants, causent souvent l impuissance Or, un problème persistant de dysfonction érectile semble exacerber le sentiment dépressif chez ces patients et pourrait en inciter certains à ne plus prendreleursmédicaments Pour les fins de l étude, 35 hommes ont reçu soit unplacebo, soit du sildénafil, pendant six semaines Après cette période, on ainversé lamédication Tous les patients, sauf un, ont réagi ausildénafil DES ONGLES INCARNÉ S? TRAITEMENT EFFICACE DES ONGLES INCARNÉS INFECTÉS/DOULOUREUX Chirurgiemineure en cabinet Garantie de non-récidive Aucune douleur postchirurgie Nous traitons aussi : Oignons et orteils en marteau Verrues plantaires, fasciite plantaire Pieds plats Pieds diabétiques Maladie des ongles Chevilles Talons Genoux Douleurs àlahanche Douleurs dorsales Ongle incarné infecté Clinique podiatrique centre-ville Dr George Bochi, podiatre 1832, rue Sherbrooke Ouest (514) Approuvé par la plupart des assurances :degroupe, privées, des vétérans et des universités le balconnet coton et satin Économisez 45% sur un soutien-gorge Simons qui vous offre le confort extraordinaire du coton stretch, de la forme sans couture et la touche mode de l élastique étoiles satiné Bleu poudre ou blanc 32 à 38 B, 34 à 38 C- D Rég 2000 Culotte A A QUÉBEC PLACE STE-FOY GALERIES DE LA CAPITALE VIEUX-QUÉBEC, MONTRÉAL CENTRE-VILLE, PROMENADES ST-BRUNO, LAVAL CARREFOUR LAVAL, SHERBROOKE CARREFOUR DE L ESTRIE

6 A6 LA PRESSE MONTRÉAL M ARDI 9 MARS 2004 POLITIQUE SCANDALE DES COMMANDITES Des millionsdestinés au Bluenose II ontchangé decap RESSE CANADIENNE TTAWA Le gouvernement fédéal tente desavoir ce qui est arrivé es sommes octroyées dans le care duprogramme decommandites àla fondation qui administre la élèbre goélette Bluenose II et qui ne eraient jamais arrivés àbon port «Nous retraçons des fonds qui ont peut-être allés à la dérive et ous allons les ramener», aaffirmé e ministre des Travaux publics, Tirage du Tirage du Tirage du NUMÉRO Les modalités d'encaissement des billets gagnants paraissent au verso des billets En cas de disparité entre cette liste et la liste officielle de L-Q, cette dernière a priorité Stephen Owen, aux Communes, hier Samedi, le Chronicle-Herald de Halifax révélait que des documents fédéraux démontrent que des subventions totalisant plus de 3,3 millions ont été accordées au célèbre bateau par l entremise detrois firmes de communications Le chèque leplus important remis àla Fondation du Bluenose II s élève à2,3 millions et aurait été confié à la firme québécoise Lafleur Communications Marketing, au cours de l exercice Lafleur est une des entreprises de communications au centre duscandale des commandites Le gestionnaire du Bluenose II une attraction touristique importante en Nouvelle-Écosse soutient ne pas avoir reçu une telle somme, mais $ À la Chambre des communes, l opposition conservatrice a voulu savoir combien d argent avait été volé au Bluenose L opposition cible l amitié entre Coderreetle PDGd Everest NATHAËLLE MORISSETTE OTTAWA L amitié entre le président du Conseil privé, Denis Coderre, et le PDG du Groupe Everest, Claude Boulay, aalimenté les débats hier aux Communes L opposition a évoqué les liens étroits qui unissent les deux hommes pour tenter d associer le ministre au scandale des commandites La Presse a publié hier un article faisant état de la grande amitié entre MM Coderre etboulay Le ministre apparaît dans une vidéo tournée au printemps 2001, où il souhaite, «au nom du gouvernement du Canada», un joyeux 50 e anniversaire au PDG du Groupe Everest, l une des agences montrées du doigt dans le scandale des commandites L année précédente, alors que Denis Coderre occupait la fonction desecrétaire d État au sport amateur, la compagnie de Claude Boulay s était vu octroyer un contrat de $ pour une consultation portant sur le sport amateur En Chambre, l opposition n a cessé de demander des explications au gouvernement libéral Diane Ablonczy, députée conservatrice decalgary-nose Hill, accuse leplc de juger les gens en ayant deux poids, deux mesures ( double standard ) «Les dirigeants de certaines sociétés d État ont été remerciés parce qu ils étaient soupçonnés d être au courant de certaines irrégularités entourant le programme de commandites M Coderre, lui, fait toujours partie du Conseil des ministres malgré sa relation avec un homme montré dudoigt dans ce scandale Pourquoi cette notion de deux poids, deux mesures?» demande-t-elle À la sortie de la Chambre, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jack Layton, s est dit peu surpris d apprendre que M Coderre entretenait des liens étroits avec le président du Groupe Everest «Il (M Coderre) aindiqué clairement qu il connaissait bien ces gens-là et qu il les aime beaucoup Ce n est pas une grande surprise Et M Martin prétend qu il n était au courant de rien concernant le scandale des commandites Ce n est pas croyable», déplore-t-il Pendant ce temps, le Bloc québécois tente toujours de connaître l identité du ministre qui s est porté àla défense des agences de communication, lors d une réunion du comité des communications du Conseil des ministres, le 10 juin 2002 Le chef bloquiste, Gilles Duceppe, veut savoir àtout prix sim Coderre est ce mystérieux ministre «Il yaune question fort simple qui se pose :estce que c est lui qui, le 10 juin 2002, se portait toujours àla défense des compagnies?»m Duceppe reproche d ailleurs au PLC d esquiver les questions en ce sens «Comment se fait-il qu ils (les libéraux) nepeuvent répondre àune question fort simple? Tous les ministres disent que ce n est pas eux» M Coderre, pour sa part, indique que son apparition dans la vidéo n est rien d autre qu une blague qu il faisait à son ami «C est totalement une farce Tout le monde sait que Claude Boulay est mon ami Je nenierais en aucun temps mes amitiés, soutientil Ce n est pas parce que jesuis ministre que je vais arrêter de parler avec les gens» Quelle est la partd Ottawa dans le financement de la santé? a) 50 % b) 33 % c) 25 % d) 16 % La bonne réponse est d Malgré une récente augmentation, la contribution du gouvernement fédéral est de 16 %, alors qu elle était initialement de 50 % Les gouvernements des provinces et territoires assument ainsi 84 %des coûts Or,ces coûts augmentent sans cesse L équipement médical et les médicaments sont plus chers En même temps, les besoins sont plus grands et la population vieillit Cette situation fait subir à notre système de santé une pression sans précédent C est pourquoi les premiers ministres des provinces et des territoires s unissent pour demander au gouvernement fédéral d augmenter sa contribution financière afin qu elle couvre 25 %des coûts,comme le recommande le propre rapport du gouvernement fédéral sur la santé Nous faisons notre part Nous investissons en santé comme jamais auparavant et continuerons de le faire Il est temps que le gouvernement fédéral fasse sa partnous voulons qu il s engage à fournir un financement stable et soutenu qui permette à chaque citoyen d avoir un meilleur accès aux soins de santé Vous méritez beaucoup mieux Intervenez :wwwprioritesanteca A

7 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 9 MARS 2004 A7 POLITIQUE Des «cartes postales» virtuellesdecharest DENIS LESSARD QUÉBECDans le torrent des courriels qui vous invitent àperdre du poids ouàvous procurer du Viagra, vous risquez prochainement de trouver un message inattendu: une «carte postale»de votre premier ministre,jeancharest Pour joindre davantage d électeurs, les stratèges du Parti libéral du Québec ont convenu de mettre en ligne, chaque semaine, un bref message personnel de M Charest «Dans cette carte postale hebdomadaire, je vous dirai enquelques mots quels sont les dossiers prioritaires sur mon bureau et de quelle façon leur règlement participera à l avancement du Québec», affirme M Charest dans cette première missive, mise enligne hier «On veut garder unton intimiste, c est vraiment M Charest qui écrit aux gens, explique Bruno- Serge Boucher, directeur des communications du PLQ C est la première fois qu on le fait, on aenviron 4000 noms, adresses de courriels dans notre banque initiale», aprécisé M Boucher, qui est responsable de la trouvaille Ces adresses venaient d abord degens qui volontairement avaient demandé des informations en se promenant sur le site Internet du Parti libéral duquébec «Ce n est pas un spam (un courriel non désiré)», insiste M Boucher Mais ajoute-til, députés et permanents du PLQ seront invités àalimenter la banque d adresses qui recevront la lettre hebdomadaire dupremier ministre Pour cette première communication, le premier ministre avait choisi comme sujet la Journée internationale des femmes, le 8mars «Je salue l immense contribution des Québécoises ànotre histoire, notre présent et notre avenir, et je réitère l engagement de notre gouvernement en faveur d une société toujours plus juste et plus égalitaire»,écrit M Charest Et il poursuit:«ce jour qui en est un dejustice etd humanisme, coïncide de belle façon avec l inauguration de cette page que je vous inviterai àconsulter chaque semaine» Et M Charest précise en conclusion :cette carte postale «n est pas un lieu d analyse etde grands discours, mais simplement unlieu ou la fonction que j occupe apparaît sous un jour un peu plus personnel À bientôt» La page Web invite aussi les cyberlecteurs à faire part de leurs commentaires directement au premier ministre à l adresse Par la suite onoffre la possibilité d inscrire jusqu à cinq autres internautes àla «carte postale» hebdomadaire «On va demander aux députés d inscrire le plus de gens possible», explique M Boucher Les gens peuvent sans complications sedésabonner de la liste d envoi, note-t-il «C est un peu dans le style des blogues, ces journaux personnels que les gens mettent sur le Net», dit M Boucher Bon nombre de politiciens américains ont adopté une telle formule C était au centre delastratégie Internet d Howard Dean, candidat malheureux àl investiture démocrate, rappelle M Boucher Dumontdénoncel approche dequébecfaceàottawa MARIO CLOUTIER QUÉBEC Mario Dumont affirme que le gouvernement Charest a échoué dans satentative derefaire le rapport de force entre le Québec et le gouvernement fédéral Le chef de l ADQ estime que le premier ministre québécois n a pas rempli ses promesses électorales sur le déséquilibre fiscal et le financement de la santé «Quand il veut parler àottawa, il faut qu il leur parle par le biais de la TV», a-t-il déclaré au sujet de Jean Charest et de la campagne publicitaire des provinces sur le fait qu Ottawa n assume plus que 16% des dépenses en santé au Canada Les gouvernements provinciaux ont entrepris hier une campagne de 1,5 million de dollars pour encourager Ottawa àaugmenter sacontribution en matière de soins de santé Une étude du Conference Board prédit que les surplus fédéraux pourraient atteindre 80 milliards dans 15 ans Àla veille de la rentrée parlementaire à Québec, Mario Dumont a prétendu que le gouvernement libéral s apprête, de son côté, àreculer sur d autres promesses électorales en raison d un cadre financier qui se révèle de plus en plus «irréaliste» «M Charest a fait campagne en disant : Moi j ai des bonnes relations à Ottawa, puis je vais arranger les affaires avec le gouvernement fédéral, puis l argent va arriver», a ironisé M Dumont Non seulement, le déséquilibre fiscal reste entier, souligne le chef de l ADQ, mais la restructuration de l État entreprise par le gouvernement Charest n a pas non plus offert des économies qui pourraient aider le ministre des Finances, Yves Séguin, à préparer son budget d ici quelques semaines Sentra 2004 TOUJOURS PLUS SI VOUS POUVEZ TROUVER une autre voiture de qualité japonaise à 199 $/mois avec un comptant de seulement 995 $,un dépôt de sécurité de 0$,transport et préparation compris en location, ou un financement à l achat de 2,8 %* sans aucun paiement pendant 90 jours**, et comprenant climatiseur,jantes de 15 po, radio am/fm/cd 100 watts à 4 haut-parleurs, siège du conducteur à 8 réglages, moteur 1,8 litres 126 chevaux, programme pour les diplômés, assistance routière 24 h, plein d essence, coussins gonflables avant, essuie-glaces à balayage intermittent, chauffe-bloc, suspension arrière multibras différentielle, dossier de banquette rabattable 60/40, accoudoir sur console centrale, montre numérique, barres stabilisatrices (avant et arrière), téléouverture du coffre et de la trappe de carburant, carpette, freins avant à disque ventilé, témoins de niveau bas de liquide lave-glace, sécurité-enfants sur les serrures arrière, pare-choc couleur carosserie et PLUS ENCORE! Modèle 18S illustré DITES-LE-NOUS QU ON L ACHÈTE! wwwnissanca JUSQU À 21H LES SOIRS DE SEMAINE A Location de 60 mois pour la Sentra avec boîte de vitesses manuelle (C4LG54 BK00), location de 222 $ par mois pour 60 mois de la Sentra 18 S 2004 (C4RG54 AA00) telle qu illustrée Acompte ou échange équivalent de 995 $ pour la Sentra et la Sentra 18 S 2004 Limite de km par année avec 0,10 $/km extra Premier versement, toutes taxes comprises, requis à la livraison Pour un temps limité, 0 $ de dépôt de sécurité *Taux de financement à l achat de 2,8 % pour les termes jusqu à 36 mois **L offre «aucun paiement pendant 90 jours» s applique sur les modèles Sentra 2004 pour les financements à l achat par services NCFI uniquement Aucun intérêt pour les premiers 60 jours à partir de la date de prise de possession du véhicule par l acheteur Après 60 jours, il doit payer mensuellement le capital et les intérêts selon les termes prévus au contrat,, *, **Taxes, immatriculation, assurances, obligations sur pneus neufs, frais d enregistrement RDPRM et frais du concessionnaire en sus sur toutes les offres de location ou d achat Transport et préparation (908 $) en sus sur les offres d achat Sur approbation du crédit Les offres sont d une durée limitée et peuvent faire l objet de changement sans préavis Les concessionnaires peuvent vendre ou louer à prix moindre Offres disponibles seulement chez les concessionnaires participants Voir votre concessionnaire participant pour tous les détails Les modèles illustrés sont à titre indicatif seulement Chez les concessionnaires participants Seuls les modèles de la Sentra 2004 sont admissibles au Programme pour diplômés Nissan Nissan, le logo Nissan, la signature «Découvrir_» et les noms des modèles Nissan sont des marques de commerce de Nissan

8 A 8 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 9 MARS 2004 ACTUALITÉS L aide canadienne à Haïti n a pas donné les résultats escomptés LAURA-JULIE PERREAULT Alors que la communauté internationale s apprête à déployer d importantes ressources en Haïti et que les organismes humanitaires amassent des dons, un rapport d évaluation, rédigé par des hauts fonctionnaires de l Agence canadienne de développement international, émet des doutes sérieux quant à l efficacité de certains programmes d aide canadiens du passé et suggère de réviser le tir Le rapport, qui fait le point sur l aide canadienne dans le pays le plus pauvre des Amériques entre 1994 et 2002, rappelle que le Canada a consacré 273 millions à Haïti en moins de 10 ans, faisant de ce pays un des principaux points d intervention de l ACDI Le document note cependant que les tensions qui sévissaient à Haïti et le manque de volonté politique du gouvernement Aristide, combinés à une trop grande dispersion des programmes canadiens dans ce pays ont miné le rendement des programmes d aide «Cette dispersion des projets canadiens, eu égard aux ressources investies, ne joue pas en faveur d une plus grande efficience et efficacité des interventions et permet difficilement d atteindre une masse critique de résultats durables», écrivent les évaluateurs qui ont LOGIQUE ALLEMANDE : Quand l intérêt baisse, l intérêt augmente 39, de financement à l achat jusqu à % llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll * Attention au ver Beagle MARIE-ANDRÉE AMIOT 60 mois sur toutes les Volkswagen ROULE VW vwca Golf, Jetta, New Beetle, Passat, Touareg, Phaeton Pour la première fois, tous vous avez bien lu : tous les modèles 2004 de la gamme Volkswagen sont offerts à seulement 3,9 % de financement à l achat jusqu à 60 mois Alors, rendez-vous sans plus attendre chez votre concessionnaire Volkswagen pour découvrir quel modèle vous convient le mieux Mais dépêchez-vous, car une offre comme celle-là est évidemment d une durée limitée A rendu leur rapport en mai dernier Notant que l aide canadienne a aidé «à soulager la pauvreté haïtienne et à satisfaire les besoins fondamentaux», le rapport ajoute cependant que de «façon générale», la contribution canadienne «peut être qualifiée de marginale, compte tenu de l ampleur et de la profondeur des problèmes» Le comité qui a rédigé le rapport a rencontré plus de 400 personnes qui ont participé aux programmes d aide canadiens en Haïti Si au plan de l aide humanitaire et du soutien à la société civile, le Canada a tiré son épingle du jeu, dans le domaine de l aide à la gouvernance et au développement de la démocratie, les «résultats ont le plus fortement déçus», conclut le rapport Plus de 62,7 millions ont été investis dans ce secteur Notamment, le programme visant à améliorer la sécurité publique a été l un des plus grands échecs de l intervention canadienne Après que le gouvernement Aristide eut dissous l armée en 1994 pour créer une nouvelle police, la Gendarmerie royale du Canada a apporté un soutien technique et a formé des policiers Mais après avoir investi 14,9 millions, le Canada a décidé de mettre fin au programme «Les résultats qui commençaient à paraître ont été annulés à partir du moment où le gouvernement a politisé la police», note le document Interrogé sur ce point hier, la directrice actuelle de l ACDI en Haïti, Diane Vermette, a expliqué que le Canada a vite remarqué que la sélection des policiers ne se faisait plus sur la base des compétences de chacun, mais plutôt en concordance avec les affiliations politiques des candidats Dans le domaine de la justice, où 10,4 millions ont été investis, les résultats ne sont pas plus concluants «L absence de volonté politique (du gouvernement Aristide), la perception des interventions comme une menace (aux autorités) et des demandes inconsidérées ont amené le Canada à se retirer Malgré la construction de palais de justice et la formation de juges, la justice n est toujours pas mieux rendue», souligne le rapport À la suite de ces constats navrants, les évaluateurs ont élaboré une nouvelle stratégie pour rendre plus efficace l aide canadienne en Haïti, en la concentrant notamment dans un plus petit nombre de programmes, moins dispersés géographiquement L aide canadienne a été réduite à quelque 20 millions par année *L offre s applique à tous les véhicules Volkswagen 2004, neufs, en stock Exemple de financement: un montant de $ au taux d intérêt annuel de 3,9 % correspond à un versement mensuel de 367,43 $ pendant 60 mois Coût d emprunt de 2 045,71$, pour une obligation totale de ,71 $ Les mensualités et le coût d emprunt varieront en fonction de la durée, du montant emprunté et de l acompte ou de l échange Ne s applique qu aux ventes faites à des particuliers Sujet à l approbation de crédit de Volkswagen Finance, une division de Crédit VW Canada Inc Offre en vigueur à partir du 3 mars 2004 Cette offre est d une durée limitée et peut être retirée en tout temps sans préavis Chez les concessionnaires Volkswagen participants du Québec seulement Quantité limitée Les stocks peuvent varier d un concessionnaire à l autre Tous les détails sur vwca et chez votre concessionnaire Vous vous apprêtez à éplucher votre kyrielle de courriels quand un message de votre fournisseur d accès vous apprend la mauvaise nouvelle : votre branchement est désactivé temporairement Le message est en anglais et plutôt mal écrit, mais vous comprenez que la situation est sérieuse Qu à cela ne tienne, l «équipe» vous invite à ouvrir la pièce jointe que vous trouverez juste au dessous du message Vous en apprendrez davantage sur votre fâcheuse situation, promet-on Le hic, c est que votre petit double clic déclenchera un ver informatique qui infiltrera autant d ordinateurs que vous avez d amis dans votre carnet d adresses La semaine dernière, des millions de messages semblables ont circulé dans les boîtes de courriels des ordinateurs de la planète Contrairement aux vers précédents, celui-ci, appelé Beagle, prend le nom du fournisseur d accès de sa dernière victime dès qu on clique sur une pièce jointe contenant l extension pif ouzip Elle contient le ver qui s active après avoir cliqué dessus Le stratagème est ingénieux L expéditeur est, par exemple, et le message vient du Vidéotron Team! Assez de détails en somme pour officialiser la chose Sauf que Vidéotron et les autres fournisseurs impliqués malgré eux dans cette prolifération de messages se défendent bien d être à l origine du ver Même qu ils répètent depuis une semaine à leurs clients inquiets d ignorer le message cryptique «Les abonnés étaient pas mal inquiets On leur recommande de détruire le message sans l ouvrir», confirmait hier matin un technicien du service à la clientèle de Vidéotron Environ 500 personnes ont appelé le service afin de vérifier l authenticité du message

9 A RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS : Tous les prix,ainsi que toutes les spécifications et offres promotionnelles, peuvent comporter des erreurs et être annulés ou modifiés à tout moment sans préavis Dell ne peut être tenue responsable des erreurs touchant la typographie ou les photographies À moins d indication contraire,aucune des offres promotionnelles ne peut être combinée à d autres offres,à d éventuels rabais pour achats en quantité ou à d autres types de rabais Les systèmes décrits et les promotions d une durée limitée sont offerts uniquement aux entreprises canadiennes de 99 employés ou moins Tous les achats sont soumis aux conditions de l entente signée entre Dell et son client ou aux conditions de vente standard,aux conditions visant la garantie limitée Dell et à celles des accords de service pertinents conclus avec Dell ou des tiers Des copies sont disponibles sur demande ou à l adresse wwwdellca/ fr Pensez à toujours sauvegarder vos données Dell ne peut être tenue responsable des données ou des logiciels perdus ou endommagés Limite d une (1) offre par système admissible Dell se réserve le droit de limiter les quantités à cinq (5) systèmes par client 1 FRAIS D EXPÉDITION STANDARD ACTUELS: 139$POUR UN DIMENSION ET UN INSPIRON, 99$ POUR LES PRODUITS DE GESTION EN RÉSEAU (SERVEURS ET UNITÉS DE STOCKAGE), LES PROJECTEURS DELL ET LA TÉLÉVISION DELL ACL, 25$ POUR LES LECTEURS MP3 DELL DJ, LES DELL AXIM ET LES IMPRIMANTES DELL, ET 15$ POUR TOUS LES AUTRES LOGICIELS ET PÉRIPHÉRIQUES Les prix promotionnels ne peuvent être combinés à d autres offres, à moins d indication contraire Les stocks peuvent être limités Les logiciels pré-installés ne sont pas fournis avec la documentation et peuvent différer des versions vendues au détail 2 Le crédit-bail est offert uniquement aux entreprises admissibles par les Services financiers de Dell Canada, qui est une entité indépendante, sous réserve de l approbation du crédit et de la disponibilité Montant minimal de 699$ par transaction (avant frais d expédition et taxes applicables ) Le prêteur se réserve le droit de limiter les quantités à cinq (5) systèmes par client Les paiements mensuels sont basés sur un contrat de 36 mois Rachat à la juste valeur marchande au terme du bail Votre mensualité pourrait être plus élevée selon votre cote de crédit, établie par le prêteur à son entière discrétion Les conditions du financement peuvent comporter des erreurs ou changer sans préavis Veuillez communiquer avec les Services financiers Dell, au , pour plus de détails 3 Vous trouverez tous les détails sur les garanties et le service après -vente dans le contrat de service avec Dell ou avec les tierces parties, et dans les conditions de garantie Dell Pour obtenir des copies de ces documents, communiquez avec nous ou visitez le site de Dell à l adresse wwwdellca/ fr Les services ne sont pas nécessairement offerts dans toutes les régions L e servic e sur placelejour ouvrable suiva nt peut être assuré dans le cadre de contrats signés par le client avec des tierces parties, mais pas nécessairement dans toutes les régions UN TECHNICIEN SERA ENVOYÉ SUR PLACE SI CELA EST JUGÉ NÉCESSAIRE APRÈS LE DIAGNOSTIC TÉLÉPHONIQUE Il faut que Dell avise le fournisseur de services avant 17 h, heure locale pour le client, sans quoi celui-ci attendra peut-être un jour ouvrable de plus La couverture CompleteCar e couvre uniquement les éléments matériels internes, et ne couvre pas les périphériques, les dommages ou les pertes causés par le feu, le vol ou des actes intentionnels, ou par l usure normale si celle-ci ne nuit pas aux performances du système En ce qu i concer ne l échange anticipé, la pièce ou le système de remplacement sera expédié, au besoin, à la suite d un dépannage téléphonique, avant la réception de la pièce /du système défectueux que vous nous aurez retourné Il peut arriver que les pièces/systèmes défectueux soient reconditionnés Toute unité défectueuse doit nous être renvoyée La disponibilité peut varier D autres conditions s appliquent 4 Les fonctions de gestion de l alimentation limitent la vitesse du processeur afin de maintenir le système à une basse température ou de réduire sa consommation 5 Une quantité de mémoire maximale de 64 Mo peut être allouée pour la prise en charge des graphiques, selon la capacité de mémoire du système et d autres facteurs 6 Les disques gravés avec ce lecteur peuvent ne pas être compatibles avec certains lecteurs existants; en utilisation des lecteurs de DVD réinscriptibles, on s assure une compatibilité maximale 7 D 'ici au 26 mars O ffrenon v a lide pour lesse rve urs dont laram e st supéreiure à M o N on c omb inable a v e c d 'a utre s offre s MCD ell, le logo D ell,dimens ion,in s piron,ax im,po w e re dge,openman a ge,ultrash a rp,be D ire c t e t C omplete Care s ont des m a rq u e s de c ommerc ede D ell In c MC M ic ro s oft,ms, In tellim o use,windows e t W indows NT s ont des m a rq u e s dépos ées de M ic ro s oft C o rpora tion MC In tel,in tel In s ide e tson logo,in tel C entrino e tson logo,pentiu m,in tel X eon e t C eleron s ont des m a rq u e s de c ommerc eou des m a rq u e s dépos ées d In tel C o rpora tion o u de s e s filia les a ux É ta ts-u nis e t d a n s d a utre s p a ys MC T o ute s les a utre s m a rq u e s de c ommerc eet m a rq u e s dépos ées a ppa rtiennent a ux s o c iété s q u ien s ontre s pec tiv ement détentric e s 2004 D ell In c T o us d roits ré s e rvé s B oja n S u b o t i c, D i r e c t e ur de l infor m a t iqu e Par a d a t asystems I n c S e rvic e s de p a iement en ligne W histler ( C -B ) S o c iét é c r éée en 1997 «Q u a nd il e st q u e stion d a r gent,dell v a ut s on pes a n t d or» «L orsque vous tra va illez da ns le sec teur fina nc ier, vous accordez souvent plus d 'a ttention a u c oût des c hoses C 'e st la r a is on pour la q u elle la s o c iét é Par a d a t a S ystems In c, impla n t ée àwhistler (C -B ), q u ioffr e desse rvi c e s de p a iement en t emps réel, f a i t c onfia n c e a ux p r odu its D ell V oic i c equ eno us a dit B oja n S u b o t i c, dir e c t e ur de l 'infor m a t iqu e : «L orsque nous a vons c réé notre deuxième site de p roduc tion, nous a vons tenu c omptedes c o ûts N o us avions besoin d 'une solution à la fois peu coûteuse et D ell r e c omma nde le p r o c e sse ur X eon MD d I n t el MD PC de bas e abo r d able PC D imen s ion MC P r o c e sse ur C eler on MD d In t el MD à 2,4 GHz M ic r o s oft MD W indows MD XP É dit ion f a milia le M ode SDRAM DDR p a rta gée5 à 266MHz D is q u edur de 4 0 G o(7200 trs/min) M onit e ur E 773 de 1 7 po (16 po a ffic h ables ) Cartegr a phiqu e In t el 3 DExtreme int égr ée GRATUIT! Passe z d u nle c t e ur de CD- ROM 48Xà u nle c t e ur-gr a v e ur de CD 48X ( v a leur de 95 $) E n s emb le P r odu c t iv ity Pack, inc lu a n t W o r d P e r fec t MD S e rvic e sur placelejo ur o uvrable suiv a n t (JOS)penda n tun a n 3 P o ur o b t enirune c onfigura t ion c omplèt e,appelez -nous o uvis it e z notre s it edè s a u jourd hu i C r édit - bail non offert EN COMMANDANT,VEUILLEZ INDIQUER: C ode E - Valu e : CBBCFW6 Fait e s -en le PC idéa l : S ystème mob ile pour petits b udgets B loc -not e s In s pir on MC 1100 P r o c e sse ur 4 C eler on d In t el à 2,4 GHz M ic r o s oft W indows XP É dit ion f a milia le Écr a n XGA TFT de 14,1po(1 024 x76 8) 512 M ode SDRAM DDR p a rta gée 5 à 266MHz D is q u edur de 30 G o GRATUIT! C omb oin t e r ne g r a v e ur de CD/ lec t e ur de DVD 2 4 X ( v a leur de 1 00 $) Cartegr a phiqu e In t el E xtreme int égr ée S e rvic e«r e t o ur a u dépôt»penda n tun a n 3 À p a rtir de 36 $ / mois * Bail PME de 36 mois 2 EN COMMANDANT,VEUILLEZ INDIQUER: C ode E - Valu e : CB11WF6 Fait e s -en le b loc -not e s idéa l : 449 $ 1 D is q u edur de 8 0 G o(7200 trs/min) A joute z 9 0 $ 1 C lé de mémoire USB D ell D imens ion de M o A joute z 99$ 1 S e rvic e sur placele JOS penda n t3a n s 3 A joute z 1 6 9$ 1 P o ur o b t enirune c onfigura t ion c omplèt e, appelez -nous o uvis it e z notre s it edè s a u jourd hu i $ 1 Batte r ie ion-lit hiu m12 éléments A joute z39$ 1 C o uve rture C omplet e Car e MC penda n tun a n 3 A joute z 99$ 1 D is q u edur de 4 0 G o A joute z 1 00$ 1 «D ell e st le p r emier fournisse ur des PME can a diennes» S ourc e : rapport 2003 sur les PME, E vans R esearch C orporation, Ca nada, novembre 2003 P e r for m a n t e t abo r able PC D imens ion P r o c e sse ur P ent i u m4d I n t el à 2,88GHz a v e cbus f r ont a l à 5 33MHz M ic r o s oft W indows XP É dit ion f a milia le M ode SDRAM DDR p a rta gée5 à 333MHz D is q u edur de 4 0 G o(7200 trs/min) M onit e ur E 773 de 1 7 po (16 po a ffic h ables ) Cartegr a phiqu e In t el 3 DExtreme GRATUIT! Passe z d u nle c t e ur de DVD- ROM 1 6 Xàu nle c t e urg r a v e ur de CD/ lec t e ur de DVD 48X (éc onomie de 110 $) E n s emb le P r odu c t iv ity Pack, inc lu a n t W o r d P e r fec t MD S e rvic e sur placele JOS penda n tun a n 3 P o ur o b t enirune c onfigura t ion c omplèt e,appelez -nous o uvis it e z notre s it edè s a u jourd hu i À p a rtir de 23 $ / mois * Bail PME de 36 mois 2 EN COMMANDANT,VEUILLEZ INDIQUER: C ode E - Valu e : CBBPFW6 Fait e s -en le PC idéa l : 512 M ode SDRAM DDR p a rta gée5 à 333MHz A joute z 140 $ 1 S e rvic e sur placele JOS penda n t3a n s 3 A joute z 1 6 9$ 1 Écr a npla t E 1 72FP de 1 7 po A joute z 4 3 9$ 1 P e r for m a n t e t é c onomiqu e B loc -not e s In s pir on 5100 P r o c e sse ur4 P ent i u m4d I n t el à 2,8 GHz M ic r o s oft W indows XP É dit ion f a milia le Écr a n XGA TFT de 15 po (1024 x76 8) 512 M ode SDRAM DDR à 266MHz INCLUS Passe z d u ndi s q u edur de 4 0 G o à 60 G o (éc onomie de 150 $) GRATUIT! C omb oin t e r ne g r a v e ur de CD/ lec t e ur de DVD 2 4 X ( v a leur de 1 00 $) Cartegra phiqu e DDR ATIMOBILITY MC RADEON MC de 6 4 M o S e rvic e«r e t o ur a u dépôt»penda n tun a n 3 P o ur o b t enirune c onfigura t ion c omplèt e,appelez -nous o uvis it e z notre s it edè s a u jourd hu i À p a rtir de 5 2 $ / mois * Bail PME de 36 mois 2 EN COMMANDANT,VEUILLEZ INDIQUER: C ode E - Valu e : CB51WF6 Fait e s -en le b loc -not e s idéa l : D ell r e c omma nde M i c r o s oft MD W indows MD XP P r ofessionnel a ux entrepr i s e s 6 99 $ $ 1 C lé de mémoire D ell USB de 6 4 M o A joute z 49$ 1 C o uve rture C omplet e Car e MC penda n tun a n 3 A joute z 99$ 1 Écr a n SXGA+ TFT de 15 po (1400 x ) A joute z 1 00$ 1 fiable, et c 'est ce que Dell nous a proposé En fait, Dell continue à nous offrir unexcellent rapport qualité-prix» L 'acquisition de serveurs peu enc omb ra nts éta it la b onne solution a ux yeux de M S ub otic, et s'est a vérée un c hoix rentable «J e dois pa yer pour l 'e s p ace qu'o ccu pent les se rve urs G r âce a ux s e rve urs moins enc omb r a n ts, je peux sto c ker énormément de puissa nc e da ns un espace réduit C ela f a itune g r o ssediffér enc epo ur notre s o c iét é E t c ela f a it penc her laba la n c eenfa v e ur de D ell» R endement e x c ept ionelle PC D imens ion Processeur Pentium 4 d Intel à 3GHz avec technologie HT e t b us fr onta l à 8 00MHz M ic r o s oft W indows XP É dit ion f a milia le 512 M ode SDRAM DDR à deux v oies à 4 00MHz INCLUS Passe z d u ndi s q u edur de 8 0 G o à u ndi s q u e SATA de 120 Go(7200 trs/min) (économie de 70 $) M onit e ur CRT M de 1 7 po (16 po a ffic h ables ) Cartegra phiqu e DDR G e F o rc e FX de M o a v e c s o rtie TV e t DVI L e c t e ur de DVD- ROM 1 6 X GRATUIT! L e c t e ur-gr a v e ur de DVD6 / g r a v e ur de CD 8 X ( 2elogement )(va leur de 350 $) E n s emb le P r odu c t iv ity Pack, inc lu a n t W o r d P e r fec t S e rvic e sur placele JOS penda n tun a n 3 P o ur o b t enirune c onfigura t ion c omplèt e, appelez -nous o uvis it e z notre s it edè s a u jourd hu i À p a rtir de 45 $ / mois * $ Bail PME de 36 mois 1 2 EN COMMANDANT,VEUILLEZ INDIQUER: C ode E - Valu e : CBS3 FW6 Fait e s -en le PC idéa l : M ic r o s oft MD W indows MD XP P r ofessionnel A joute z 150 $ 1 S e rvic e sur placele JOS penda n t3a n s 3 A joute z 1 6 9$ 1 1 G ode SDRAM DDR à deux v oies à 4 00MHz A joute z330$ 1 P u i ssa n c eet m u l t imédia B loc -not e s In s pir on T e c hnologie mob ile I n t el C entrino MC P r o c e sse ur P ent iu m M d In t el à 1,5 GHz Cartemini-PCI pour RL s a n s fil In t el PRO (80211b ) M ic r o s oft W indows XP É dit ion f a milia le Écr a nla r ge SXGA+ TFT de 15,4po( X ) 512 M ode SDRAM DDR à 333MHz INCLUS Passe z d u ndis q u edur de 30 G o à 60 G o (éc onomie de 2 50 $) GRATUIT! Passe z d u n c omb oin t e r ne g r a v e ur de CD/ lec t e ur de DVD 2 4 Xàu ngr a v e ur de CD/ DVD modu l a i r e(dvd r éins c r ipt i b les 6 )(v a leur de $) Cartegr a phiqu e DDR NVIDIA MD G e F o r c e MC FX de 6 4 M o P o ur o b t enirune c onfigura t ion c omplèt e,appelez -nous o uvis it e z notre s it edè s a u jourd hu i À p a rtir de 7 1$/ mois * $ Bail PME de 36 mois 1 2 EN COMMANDANT,VEUILLEZ INDIQUER: C ode E - Valu e : CB86 WF6 Fait e s -en le b loc -not e s idéa l : C o uve rture C omplet e Car e MC penda n tun a n 3 A joute z 99$ 1 Cartegr a phiqu e DDR ATIMOBILITYRADEON PRO de M o A joute z 149$ 1 D is q u edur de 8 0 G o A joute z200$ 1 NOTA:LES PRIX ANNONCÉS N INCLUENT NI LES FRAIS D EXPÉDITION NI LES TAXES, SAUF INDICATION CONTRAIRE LES FRAIS D EXPÉDITION SONT INDIQUÉS ÀLANOTE 1 * V o tremensua lit épo urra i t ê trepl us élev ée s elon v o tre c o t ede c r édit, é t ablie p a r le p r ê t e ur à s on ent ièr edi s c r é t ion V oir les dét a ils à l a not e 2 V o us ne pouve z p a s enr egistre r de doma ine a v e cwindows XP É dit ion f a milia le S i v o tre en trepr is edoit enr egistre rse s doma ines, nous v o us r e c omma ndons de p a sse r à l édit ion p r ofessionnelle de W indows XP De s solutions é conomique s Simplifiez -vo us l a vie A ffa ir e s AUBAINES DELL MC! MISES ÀJOUR GRATUITES SUR LES LECTEURS- GRAVEURS DE CD/ DVD à l ach a t de c e rta ins PC d ic i a u 11 m a rs Économis e z j usq u à $ sur l a mis e à nive a u des disq ue s d urs à l achat de certains PC d ic i a u 11 m a rs D o u b lez o u q u a d ruplezvo tremémoir e 7 à l ach a t de c e rta insse rve urs P o w e re dge MC d ic i a u26 m a rs 1 0 % DE RABAIS sur to us les o r dina te urs de poc he acheté s en ligne d ic i a u 11 m a rs A v a n tta x e s e t f r a is d ex pédit ion Économisez jusqu à 1000$enligne à l adresse wwwdellca/la pr esse à l achat de certains PC Non combinable avec d autres offres P r omot ion sur les se rve urs D ell D o ub lez o u q ua d ruplez v o tremémoir e 7 à l acha t de c erta ins serveurs P owere dge équ ipés d 'unpro c e sse ur X eon MD d 'In tel MD A p a rtir de 949 $ 1 A utre s e rve urs à p a rtir de 8 3 9$ % DE RABAIS en ligne d ic i a u 11 m a rs 449 $ 1 EN COMMANDANT,VEUILLEZ INDIQUER: UGS AX3 4 0 WC Ch a r geur pour a uto B elkin 2 9$ 1 Ma lletteha ut de g a mme en c u ir 3 9$ 1 De uxième batte r ie de 950 m A h 49$ 1 Cla v ier e xte r ne r epliable 9 6 $ 1 P o ur c omm a nde r f acilement, visitez le site wwwdellca/ la presse o u a ppelez sa n s f ra is a u P l us C omplé t e zvo tre système a v e c u ne impr ima n t e D ell L outil de gestion pa r exc ellenc e I mpr ima n t e DELL MC t o ut-en-u n A $ 1 UGS A 940 CAN L ABC des impr ima n t e s D ell : A Faciles àac het e r Comma ndez dir e c t ement en ligne o u p a rtéléphone, à desvende urs q u i c onna issent leurs p r odu its B Faciles à utilis e r Gr âce a ux pilot e s p r é-insta lléssur les PC D ell, il v o us suffit de b r a n c her e t d impr imer C Faciles à entre t enir Denomb r e ux pla n s de s e rvic eet de g a r a n t ie Ga r a n t ie d éc h a nge a n t ic ipé 3 penda n tun a nin c luse So utien t e c hniqu ema t é r iel a ssurépa rtéléphone 2 4h/24 wwwdellca/ impr ima n t e s O r dina t e ur de poc he A x im X 3 i à 4 00MHz a v e cwi-f i MC CODE PUB LPT06 LUN- VEN 8 H 19 H ( HNE) SAM 1 0 H 17 H ( HNE)

10 A10 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 9 MARS 2004 MONTRÉAL PLUS PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE «Nous sommes là pour donner du soutien aux étudiants»,dit Sylvain Chagnon, le coordonnateur du monitorat au département d éducation physique de l UQAM Derrière lui se trouvent Christine Girard, l une des monitrices etdeux étudiantes de première année,tania Gohier et Mélanie Olivier Des salaires pourgarder lesétudiants En payantdes moniteurs,l UQAM a réussi à réduire le décrochage aubaccalauréat MARIE ALLARD Pour réduire son taux de décrochage, l UQAM paie des étudiants de cycles supérieurs qui agissent comme moniteurs auprès des petits nouveaux Et ça marche :depuis que le monitorat par les pairs aété implanté, il yaquatre ans, la persévérance a augmenté de 25% dans certains programmes fréquenté par des étudiants à temps partiel «C est une formule gagnante àun coût marginal»,a dit à La Presse Carole Lamoureux, vice-rectrice aux études de l UQAM En retour d un investissement de $ par an, servant àpayer les salaires des étudiants-moniteurs, l établissement a vu son taux de réinscription s améliorer de 4% à5%des vocations de professeurs d université sont aussi nées grâce àceprojet, des moniteurs ayant eulapiqûredel enseignement Au total, l UQAM compte un moniteur, travaillant 10h par semaine, pour chaque tranche de 50étudiants inscrits àtempsplein Contre un salaire horaire de 10,57$, ces moniteurs donnent des conseils sur les choix de cours, la matière àétudier ou les façons de boucler unbudget serré «Legros avantage qu ont les moniteurs, c est la proximité, a souligné M me Lamoureux Les nouveaux se sentent en confiance avec un pair, alors ils osent parler de leurs difficultésd adaptation àl université» À l automne 1999, au début de l aventure, seuls une vingtaine de programmes universitaires offraient du monitorat Aujourd hui, il yen a 38 etunétudiant de premièreannée sur deux yfaitappel La source d inspiration de l UQAM est l Université du Missouri Cette institution a mis sur pied un programme d aide aux études par les pairs (Supplemental Instruction Program) qui est repris avec succès aux quatrecoinsdumonde Au Québec, il yaurgence de favoriser la réussite: 20 % des étudiants qui s inscrivent àtemps complet au baccalauréat abandonnent après un an, selon le ministère de l Éducation Après quatre années d études, seuls 61% décrochent un diplôme et c est àpeine mieux aprèscinq ans(69%) L UQAM fait pire encore, notamment en raison de sa clientèle fragile Près d un étudiant sur deux (48,2%) est inscrit à temps partiel et 70% sont issus de parents qui n ont pas fréquenté eux-mêmes l université Résultat:le taux d abandon après un anétaitestimé à30 %, en 1999 Depuis, le programme de monitorat aété instauré Au département de kinanthropologie (éducation physique), les quatre moniteurs occupent un grand local qui donne sur un gymnase De 10h à 18 h, les étudiants y trouvent une oreille attentive àleurs soucis, mais aussi une bibliothèque, des ordinateurs, des tables de travail, sans oublier les photos de la dernière bière prise en compagnie desprofesseurs «Au lieu de se planter en classe, les étudiants viennent nous voir, même si nous n avons pas de pilule magique qui permette denepas étudier», indique Sylvain Chagnon, 28 ans, coordonnateur du monitorat en éducation physique Tania Gohier et Mélanie Olivier, deux étudiantes de première année, le confirment:le monitorat leur rend un fier service «C est bien depouvoir poser ses questions àquelqu un Les professeurs ne sont pas souvent disponibles»,notetania, 19 ans De 1994 à 1998, le taux de réinscription en éducation physique après un an était de 80,9%, à l UQAM Depuis l implantation du monitorat, en 1999, il alégèrement augmenté,pour atteindre82,1% Le succès est plus flagrant en sciences politiques (amélioration de 8,2 %), en philosophie (7,8 %) ou en géographie (6,3 %) En ne gardant que les étudiants àtemps partiel, c est encore mieux (amélioration de 20 %à25 %,selon M me Lamoureux) «Ces résultats sont encourageants, mais demeurent limités en regard des possibilités d action, a souligné l UQAM dans son mémoire présenté en février à la Commission parlementaire sur les universités L UQAM pourrait faire plus et mieux si elle disposait de sommes plus importantes» Combien coûte lapilule quipermet de ne pasétudier? CLASSE M C est d iffic ile d e r omp r e Sau f a v e cce ttelo cat ion-bail La locat ion-bail la plus fle x ib le ja m a is offerte 549 $ * 3, 9 % 2, 9 % ** LOCATION FINANCEMENT L eflirt LA NOUVELLE CLASSE M 2004 G r âce à l a locat ion-bail l a plus fle x i b le d el ind ustrie, l ame r c e d e s d e C l a sse M peut ê tre r end u e s a n s d iffic u l t é à t o ut moment entre le 27 e e t le 3 9 e mois, e t c e s a n s péna lit é E t a v e cde s car act é r i stiqu e s d e s é r ie c omme l entra înement a ux 4 r o u e s, le F r eina ge d urgen c e a ssi sté ( BAS ),de s j a n t e s en a llia ge, u nmo t e ur d e 232 c h a ins iqu u ne tra n s mission a utoma t iqu e à 5 r a pports adap t able a u c ond u c t e ur,c est le p a rtena i r eid é a l V enezvi t efa i r e u nessa i r o utier La C l a sse M pourr a i t b ien ê trele v éhic u le d e v o srê v e s M e r c e d e s - B enz N a ttend e z plus A M e rc e d e s - B enz M ontré a l A utomo b ile s S ilve r S ta r I n c , bo u l D é car ie, Montré a l (514) M e rc e d e s - B enz W e st I sl a n d 452 5,bo u l S t - J e a n D olla r d - d e s - O r mea ux (514) M e rc e d e s - B enz Lava l ,Auto r o ute 44 0 O u e st Lav a l (450 ) M e rc e d e s - B enz R i ve-s ud 4844, bo u l Tas c her e a u G r eenfield Pa r k (450 ) Me r c e d e s - B enz Can ada In c,to r ont o,on t, 2004 O ffr e d e d urée limit ée, sur a ppr o bat ion d u c r é d it *Bail d e 3 9mois e t d e58500 km a v e c v a leur d e r epr is efix eetta ux d int é r ê t a nnu el d e 3,9% ML3 5 0 É léga n c e 2004 éq u ipée d e v e rre in t imit é,au PDSF d e $,av e cac omp t e d e8378,6 8$et o b liga t ion to t a le d e $ ; d épôt d ega r a n t ie r emb o urs able, f r a is d e tra n s port e t d epr épa r a t ion, t a x e s en v igu e ur e t f r a is d enr egistr ement e t d imma tric u la t ion en sus F r a is d e 0,2 5$/ km supplément a ir e a u - d elà de km/ a n O p t ion d achet e r le v éhic u le en fin d e bail ( s a u f a u Manit o ba) po ur la s omme d e ,5 0 $, plus les f r a is e t les ta x e s en v igu e ur Il fa ut v e rse run acomp t e d e15%d u PDSF pour ê tre éligib le à r end r ele v éhic u le entre le 27 e e t le 3 9 e mois sa n s péna lit é O p t ions en sus L e c onc e ssionna ir e peut offrirunprix delocation moindre Détails auprès du concessionnaire **Taux definancement à l achat de 2,9% sur approbation du crédit offert pendant36 mois pour certains modèles de Classe M 2004 Exemple definancement : $ à 2,9% par anéquivalent à 725,93 $ par mois pendant36 mois Le coût del emprunt est de1133,48 $, d où une obligation totale de ,48 $ Les paiements mensuels e t le c o ût d el emp run tva r ient selon ladurée d u c ontra t, la s omme emp run t ée e t le mont a n t d el acomp t e / la r epr is e Tax e s, f r a is d imma tric u la t ion, d enr egistr ement,de d o c u ment a t ion, d ins pec t ion a v a n t la livra is on e t d administr a t ion PPSA, a ins iqu e c h a r ges fin a n c ièr e s, f r a is d e tra n s port e t a utre s opt ions en sus D é t a ils a u p r è s d u c onc e ssionna ir e ML5 00 montrée a v e cen s emb le S port, en opt ion

11 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 9 MARS 2004 A11 MONTRÉAL PLUS La Fondation de l innovation distribue 586millions pour la recherche La partdulionàl UdeM DENIS ARCAND Les chercheurs scientifiques de l Université de Montréal ont récolté, hier, 46,9 millions de dollars lors de l annonce annuelle des financements de lafondation canadienne de l innovation (FCI) Sept projets différents émanant de l UdeMontreçudufinancement La FCI finance chaque année de nombreux projets partout au Canada et la cuvée 2004 annoncée hier compte 126 projets, de 57 universités, valant au total 586 millions Aucune autre université canadienne n a fait mieux que l Université de Montréal pour ce qui est de la valeur des projets financés L Université de Toronto a un projet de plus que l UdeM, mais n a récolté que 31,6 millions L Ontario a cependant raflé la plus grande partie des financements annoncés par la FCI, avec 35,5 % (39 projets valant 161,8 millions) dutotal Le Québec en a eu 25,2 %(38 projets valant 113,4 millions) La FCI, qui reçoit ses fonds du gouvernement fédéral, a un comité de sélection externe d environ une centaine de scientifiques Elle a reçu jusqu à présent 3,65 milliards, dont 2,5 milliards ont été déboursés en date d hier Selon Valérie Poulin, la FCI a étudié cette année 487 demandes valant 1,4 milliards L École polytechnique, qui est affilié àl UdeM, aaussi reçu 7,9 millions pour trois projets de recherche, en traitement des eaux, en nanorobotique et en matériaux composites En outre, un «projet national», mais administré à l Université de Montréal, a également reçu unfinancement de 5,3 millions pour étudier l utilisation de «vaccins thérapeutiques» pour combattre (et non prévenir) des maladies déjà déclarées, dont le cancer Cancer et système immunitaire Le chercheur Pierre Chartrand coordonne un projet qui recevra 15,2 millions de la FCI, soit la création de l Institut de recherche en immunovirologie et en cancérologie Ce nouveau centre derecherche sera logé dans le pavillon Marcelle-Coutu, actuellement en construction «On va explorer comment notre propre système immunitaire nous défend contre le cancer En regardant ce qui cloche quand un cancer se déclare, on aura des pistes pour trouver des traitements» Plusieurs noms connus auront leur laboratoire àl IFIC, le D r Guy Sauvageau, le D r Claude Perreault et Michel Desjardins Presque tous les projets de l Université de Montréal concernent la santé, mais on trouve aussi un projet visant unproblème très québécois :les porcheries Presque 5millions financeront l étude de moyens visant àharmoniser la qualité environnementale et la production animale McGill adeux projets, en génomique (7,9 millions) eten métallurgie aérospatiale (2,7 millions) L Institut national de larecherche scientifique en adeux aussi, en application des plasmas (4,4 millions) eten réutilisation des rejets urbains, industriels et agricoles (3,9 millions) L École de technologie supérieure en atrois, totalisant 5,4 millions Démissions en rafale à Vision Montréal NICOLAS BÉRUBÉ L hémorragie se poursuit àvision Montréal, où les six membres du comité exécutif de la Commission des communautés culturelles ont remis leur démission hier soir au chef du parti, Pierre Bourque Les démissionnaires accusent M Bourque «d accaparer tout le pouvoir»etlui reprochent de ne pas faire assez pour unifier le parti en vue des prochaines élections Pour le président de la Commission des communautés culturelles, Luc Lionel, qui aenvoyé hier salettre de démission, c est l absence decollaboration entre ladirection et les membres qui a fait déborder le vase «Nous perdons notre temps parce que tout le pouvoir est accaparé par le chef, a-t-il dit C est désorganisé et on ne pourra pas gagner les prochaines élections dans ces conditions-là On peut gagner avec la vision d une équipe, mais on ne peut pas gagner aveclavision d une personne» La Commission des communautés culturelles alongtemps été un atout pour Vision Montréal, un parti qui se veut proche des différentes communautésprésentesdansl île La semaine dernière, le vice-président de la commission jeunesse du parti, Nayef Mustapha, le conseiller du Plateau-Mont-Royal, Nicolas Tétrault, et le directeur général du parti, Tarik Mihoubi, ont tous trois remis leur démission En entrevue hier, MLionel aaffirmé que les membres démissionnaires de la commission sont en train d examiner leur avenir et de soupeser les différents possibilités qui s offrent à eux «En tant que militants politiques, nous sommes ouverts aux nouvelles idées, a-t-il dit S il yades occasions qui seraient bonnes pour la Ville, nous n allons pas hésiter àfaire le saut» TOUS LES PRIX AFFICHÉS CHEZ LE CONCESSIONNAIRE FINANCEMENT DISPONIBLE SUR PLACE MODÈLES LIMITÉS EN INVENTAIRE SEULEMENT POUR UN TEMPS LIMITÉ 2004 Subaru wwwsubaruca Photos àtitre indicatif seulement Offre valide jusqu au 31 mars 2004 Quantités limitées Pour plus d information, voyez votre concessionnaire Subaru A

12 A12 LA PRESSE MONTRÉAL M ARDI 9 MARS 2004 MONTRÉAL PLUS Double hommage pourthérèse Daviau NICOLAS BÉRUBÉ Àl occasion de la Journée internationale des femmes, hier, la Ville de Montréal arendu un double hommage àla conseillère municipale et militante Thérèse Daviau La Ville a annoncé la création du prix Thérèse- Daviau, remis en octobre, et de la place Thérèse-Daviau, qui sera située au parc LaFontaine Le prix Thérèse- Daviau sera décerné annuellement à un Montréalais ou une Montréalaise qui se sera particulièrement illustré dans les domaines du développement social, des sports, des loisirs et de la culture «On s engage àgarder la mémoire dethérèse vivante, aexpliqué Louise O Sullivan-Boyne, responsable du développement social et communautaire au comité exécutif de la Ville Elle aété lapremière femme élue à l hôtel de ville C était une femme très impliquée, très généreuse» Hier, la Ville aégalement annoncé son intention de donner le nom de place Thérèse-Daviau àl endroit où se trouve lebâtiment abritant uncasse-croûte, aucoeur du parc LaFontaine Pour Helen Fotopulos, conseillère du Plateau Mont-Royal etresponsable des espaces verts, des parcs et des institutions scientifiques, le geste vise àcommémorer une grande femme de la politiquemunicipale «Thérèse était l une des premières à s impliquer dans la démocratie participative Elle aimait beaucoup travailler sur le terrain Elle ne tricotait pas les théories, elle était très groundée»en plus, elle aimait beaucoup le parc LaFontaine, où elle allait souventseressourcer» Première femme élue comme conseillère municipale, en 1974, Thérèse Daviau, aconsacré 25 ans de sa vie à la politique montréalaise Elle est décédée en février 2002 des suites d une longuemaladie llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll Une bombe explose àlaval LAURA-JULIEPERREAULT A Av ec l impr ession couleur de HP, v ous obt enez b e a u c o u ppl us q u u ne s imple imp r ima n t e Vo us o btenez l a so uplesse, le coût abord able e t l a commodité d u ne impr imante couleur à la mais on, av ec en plus u n appar eil-phot o gr atuit C est l o util p a r f a i t pour max imis ervotre capacité d impr ession c ouleur sur place il v ous suffi t de point e r e t c liq u e r pour a joute r des ima ges à fort imp act à v o s p résentation s e t vo tre matériel demarketing Vo us ave z alors l a liberté d imprimer direc tement sur place,ce qui vous donne b ea ucoup plus de temp s pour vo us c onc entre r sur vo tre en trepri se E t c omme les imp rima n te s e t appareils -photo s HP fon t appel à une te chnologie no vatri ceép ro uvée, v o us o b t enez une fiabilit éetune tra nqu illit éd es p r i t accrue s, en plus de m a ximise r le rendement de vo tre in ve stissement te c hnologiq ue IMPRIMANTE ÀJET D ENCRE PROFESSIONNELLE HP 2300 L imprima nte c ouleur ha ute performa nc e et économique de HP pour les petits groupes de tra v a il 6 49$ N u mér o de pièc e :C812 5A V i te sse : j usq u à 26 ppm en noir e t22 ppm en c ou leur R é s olution d impr e ssion :co u leur a lla n t j usq u à 4800 x ppp en mode optimis é Impr e ssion dou b le f ace a utoma tiqu e a v e c le dis pos itif d impr ession r ec to-v erso enoption ( A jouter 99 $) Cap aci tédu pla te a u d a limenta tion de p a pier : j usq u à 65 0 feuilles G r âce à u ne impr ima n te abo r d able e t des carto uc hes d enc reindividuelles, vo us o b tenez une impression éc onomiqueet de ha ute qua lité IMPRIMANTE COULEUR HP LASERJET L imprimante laser couleur en ligne la plus abordable de HP pour des impressions c ouleur a ussi ra pides qu en noir et b la nc 1149 $ N u mér o de pièc e :Q13 19A V i te sse : j usq u à 1 2 ppm en noir e t en c o u leur R endement mensuel : j usq u à p a ges Cap aci tédu pla te a u d a limenta tion de p a pier : j usq u à 850 feuilles La s olution idéa le pour la peti teen trepr i s equ i veut produire sur place du ma tériel de venteet marketing à fort impact P our u n t emps limit é, o b t ene z u n a ppar eil-photo n u mér iqu e HP P hot o s m a rt 735 GRATUIT A u jourd hu i,àl ach a t de to ute impr ima n te a dmissib le, vo us o b tiendre z gr a tuitement un a ppar eilphoto nu mér iqu e HP P hoto s m a rt 735 do té d u ne r é s olution de 3,2 MP e t d u p r ogr a mme HP F i rst I mpre ssion s ( u ne v a leur de 2 99 $) Découvrez comment l impression couleur de HP peut vous aider à abaisser vos coûts et à hausser votre productivité en appelant au ou en allant à l adresse hpca/ firstimpressions Copyright 2004 H ewlett-packard(canada) L tée L information c ontenue dans les présentes est sujette àchangement sans préavis L es produits peuvent différer légèrement de l illustration L es spécifications s ont su jette s àch a ngement sa n s p r é a v is T o us les p r ix indiqu é ssont les p r ix de r e v ent e suggér é s de HP L e s p r ix peuvent va r ier e t les dét a illa n ts e tre v endeurs peuvent vendr e à u npr ix moindr e L e s p r ixsont su jets àch a ngement L e s p r ix e t p r omot ions peuvent ne p a s ê tre offerts d a n sto us les é t ablissements L e s c o u pons de r emis e s ont offerts sur le s it e wwwhpca/ firstimpr e ssions L e sremis e s posta les sont offerte s pour u n t emps limit é sur les ach a ts effec tué s entre le16 février e t le 30 a vril 2004 C e rta ines c ondit ions s a ppliqu ent Des résidants du quartier Chomedey, àlaval, ont été brusquement réveillés dans la nuit de dimanche àhier Une bombe déposée devant une résidence de la rue Curie a explosé à 2h30 L explosion aréveillé les quatre occupants de la maison et une bonne partie du voisinage Jacques Lévy, sa femme et leurs deux enfants adultes dormaient au moment de la détonation etont vite puconstater que la porte avant de leur résidenceavaitété complètementsoufflée parlabombe «Heureusement, personne n a été blessé Les policiers ont vérifié qu il n y avait pas d autre colis explosif et ont vite établi un périmètre de sécurité»,a expliqué hier à La Presse Pierre Desautels, des relations publiques de la policedelaval Les artificiers de la Sûreté du Québec ont été appelés en renfort Ils auront notamment le mandat d analyser la bombe qui, selon M Desautels, n était pas l oeuvre d amateurs «Nous ne comprenons pas pourquoi une main criminelle aposé une bombe devant cette résidence»,adit M Desautels Jacques Lévy, le propriétaire de la maison, est un homme d affaires qui exploite une bijouterie à Montréal, au dire des policiers Les membres de la famille n ont pas d antécédents judiciaires «Pourquoi eux plus qu une autre famille?nous l ignorons complètement», affirmait hier M Desautels Il n écarte pas la possibilité que la bombe ait été posée là par erreur par un malfaiteur ou que l attentat soit un geste de racisme vis-à-vis de la famille Lévy llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll Unchauffard présumé était déjàen liberté conditionnelle MARCEL LAROCHE Le chauffard présumé appréhendé le week-end dernier relativement àun délit de fuite mortel survenu dans l est de Montréal était en liberté conditionnelle en attendant son procès pour agression sexuelle et possession de stupéfiants Gilbert Poulin avait les traits tirés, visiblement préoccupé par ses nouveaux déboires avec la justice, quand il aété traduit, hier, devant la juge Suzanne Coupal, de la Cour du Québec, àmontréal Ce récidiviste de44ans est accusé d être le conducteur de la camionnette Dodge Ram qui a poursuivi sa route après avoir mortellement heurté Marie-Paule Mallet, enseignante à la retraite âgée de 58 ans Au moment du délit de fuite, survenu vers 20 h jeudi soir dernier, la victime promenait son chien en bordure de la rue Molson, près de la rue Rachel, dansle quartierrosemont La découverte de la camionnette abandonnée rue Aird, aunord de la rue Ontario, aété suivie le soir même par l arrestation de son propriétaire, Gilbert Poulin Écroué depuis, Poulin n a fait qu une brève apparition devant le tribunal, hier, juste letemps pour son avocat, M e Yves Ménard, de demander que l enquête pour mise enliberté soit reportée à demain La Couronne aindiqué au tribunal qu elle allait demander une révocation de la libération conditionnelle de Poulin qui a d autres causes en cours d agression sexuelle et de possession de cocaïne, aupalaisde justicedesaint-jérôme

13 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 9 MARS A MONDE Alexandre investi président d Haïti Aristide fait de la résistance en exil; Port-au-Prince est le théâtre de pillage et de tirs contre des marines AGENCE FRANCE-PRESSE PORT-AU-PRINCE Plusieurs centaines d Haïtiens ont pillé hier une zone industrielle de Port-au-Prince, où des marines ont été visés par des tirs, tandis qu à Bangui, en Centrafrique, Jean-Bertrand Aristide se disait toujours président d Haïti Le chef d État provisoire, Boniface Alexandre, a été investi officiellement président Il a appelé à «un désarmement total pour que la mort cesse» en Haïti et à «la réconciliation nationale» Selon la Constitution, il doit organiser une élection présidentielle dans un délai de 45 à 90 jours Aujourd hui, un nouveau premier ministre devrait être nommé et la composition d un gouvernement rendue publique samedi Le général à la retraite Hérard Abraham, 63 ans, et le commerçant Smarck Michel, 67 ans, ancien premier ministre d Aristide, sont les deux personnalités les plus souvent citées Au lendemain de tirs ayant fait six morts près du Palais présidentiel, à la fin d une manifestation de quelque opposants à l ex-chef d État, des pilleurs, souvent âgés de moins de 20 ans, s en sont pris à des conteneurs entreposés près de l aéroport Ils ont aussi attaqué des automobilistes et menacé des journalistes avec des machettes Depuis le départ, il y a plus d une semaine d Aristide, l aide humanitaire à Haïti, le pays le plus pauvre du continent américain, arrive au compte-gouttes Les pilleurs sont entrés dans la zone industrielle en sautant le mur d enceinte ou en passant dans des trous, d où ils ressortaient avec des cartons de marchandises (céréales, sucre, vêtements), revendues presque aussitôt Les marines ont leur base à un kilomètre et demi de là, à l aéroport, et des militaires français avaient patrouillé ce secteur dimanche «J ai d autres missions à effectuer, je ne peux pas tout faire», a affirmé à la presse le chef des 600 militaires français déployés en Haïti, le colonel Daniel Lepatois «Mon job n est pas d empêcher le pillage, je suis là pour protéger les gens qui sont en danger», a-t-il ajouté Dans l après-midi, des marines ont PHOTO AFP Une femme hurlait son appui au président haïtien déchu Jean-Bertrand Aristide hier alors que des soldats américains patrouillaient un secteur de Port-au-Prince été pris pour cible alors qu ils patrouillaient dans le centre de Port-auPrince Une dizaine de tirs ont visé leur convoi qui a fait demi-tour En Centrafrique, Jean-Bertrand Aristide a affirmé être toujours «le président élu» d Haïti, lors de sa première apparition publique depuis son arrivée le 1er mars à Bangui «Je suis le président démocratiquement élu et je le demeure, et c est au nom de ceux qui m ont élu que je plaide llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll AFGHANISTAN Human Rights Watch dénonce les abus de l armée américaine AGENCE FRANCE-PRESSE KABOUL L organisation de défen- se des droits de l homme Human Rights Watch (HRW) accuse l armée américaine en Afghanistan «de détentions arbitraires de civils, d usage excessif de la force et de mauvais traitements de détenus», dans un rapport rendu public hier «Le système d arrestation et de détention de l armée américaine en Afghanistan ignore toutes les lois», souligne le rapport «Les États-Unis donnent en Afghanistan un terrible exemple des conditions de détention», selon Brad Adams, responsable de division Asie pour HRW : «des civils sont détenus en dehors de toute légalité, sans tribunal, sans conseil juridique, sans visite familiale ou la moindre protection légale» Le rapport dénonce «les mauvais traitements» subis dans les prisons sur les bases américaines «Les témoignages de prisonniers libérés font état de violences, d aspersions à l eau glacée et d exposition à des températures extrêmes Beaucoup affirment avoir été privés de sommeil, ou forcés de se tenir debout ou à genoux dans des positions douloureuses pendant de longue période», accuse l organisation internationale, basée aux États-Unis L armée américaine dispose de prisons sur les bases de Bagram, à 50 km au nord de Kaboul, à Kandahar, à Jalalabad ainsi qu à Asadabad, selon HRW «Il existe des preuves irréfutables que les militaires américains ont commis des actes de torture et de cruauté sur des prisonniers, et sont responsables de traitements inhumains ou dégradants», affirme encore le rapport «Beaucoup de ces abus, en particulier les arrestations arbitraires et les mauvais traitements, sont inexcusables, même dans un contexte de guerre () Si les talibans et les combattants luttant contre l armée américaine en Afghanistan ont eux-mêmes commis des violations du droit international, en visant des cibles civiles ou humanitaires, cela ne peut en rien justifier ou excuser le comportement des militaires américains», estime HRW, rappelant que «c est là une des lois fondamentales de la guerre» «Les États-Unis n ont pas répondu de manière appropriée à nos questions», fait également observer le rapport, «dans le cas de trois prisonniers morts en détention sur des bases américaines : deux en décembre 2002 à Bagram, et une autre en juillet 2003 à Asadabad» «Ce rapport démontre un manque de connaissance de la région, l Afghanistan est une zone de combat Nous suivons les règles de la guerre et des procédures d engagement très strictes», a commenté lors d une conférence de presse un porte-parole de l armée US, le colonel Bryan Hilferty «Nous rejetons l idée que nous avons abusé de la force, nous faisons très attention dans nos opérations», a démenti le colonel Hilferty pour la restauration de l ordre constitutionnel», a-t-il dit Les États-Unis lui ont conseillé de ne pas «remuer le passé» S il «veut vraiment servir son pays, il doit, à notre avis, laisser son pays se pencher sur son avenir et ne pas essayer encore de remuer le passé», a déclaré le porte-parole du département d État, Richard Boucher Récemment, Aristide avait fait part de son souhait de retourner en Haïti, où il demeure populaire dans les bidonvilles, notamment grâce à ses bandes armées, les «chimères» Une des six personnes mortes dimanche à Port-au-Prince était vraisemblablement l un de ses partisans Elle a été tuée par des marines, a indiqué le colonel américain Mark Gurganus, qui a raconté que les militaires américains avaient riposté contre deux hommes tirant sur eux Parmi les morts figure aussi un jour- naliste espagnol, Ricardo Ortega, 37 ans, premier journaliste étranger tué depuis l aggravation de la crise haïtienne en septembre Plus de 34 personnes ont aussi été blessées par les tirs dimanche Le président Alexandre a demandé que les responsables de ces morts soient arrêtés par la police La France a appelé au «désarmement immédiat» des milices en Haïti llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll Un guide controversé sur des refuges nazis en Argentine ANGELINE MONTOYA COLLABORATION SPÉCIALE BUENOS AIRES La région de Bari- loche, dans le sud de l Argentine, est surtout connue pour ses stations de ski et ses pics enneigés Désormais, il est possible d en faire le tour en visitant les lieux de résidence de criminels de guerre nazis C est du moins ce que propose un Guide du Bariloche nazi, qui alimente la polémique depuis sa parution en janvier À l origine de cette entreprise largement critiquée par la communauté juive locale, Abel Basti, un journaliste local de 48 ans, qui s étonnait de constater que les touristes demandaient à connaître la maison où avait habité Erich Priebke, capitaine SS responsable d un massacre de 335 civils en 1944 Il a été extradé en Italie en 1995 après avoir vécu paisiblement pendant près de 50 ans à San Carlos de Bariloche «J ai voulu montrer que Priebke n était pas un cas isolé», explique Abel Basti, qui dit avoir enquêté pendant près de 10 ans, en se fondant sur le cadastre et sur des témoignages pour retrouver les lieux de résidence d autres criminels Car même si les chiffres sont souvent très exagérés, l Argentine a bel et bien été, après la Seconde Guerre mondiale, un des lieux d exil privilégiés pour de nombreux criminels de guerre allemands, mais aussi pour des collaborateurs français ou belges La Commission d éclaircissement des activités du nazisme en Argentine (CEANA), créée en 1997, a recensé, après une longue et minutieuse enquête, pas moins de 180 noms, parmi lesquels Adolf Eichmann, organisateur de la solution finale, ou Joseph Mengele, tristement célèbre pour ses expériences médicales sur des prisonniers dans les camps de concentration «Il est vrai que l on parle parfois de milliers de nazis, mais sans apporter aucune preuve Et c est déjà énorme de démontrer, sans l ombre d un doute, que 180 criminels de guerre ont pu se réfugier en Argentine et y vivre en toute quiétude», souligne Adrian Jmelnizky, du Centre d études sociales de la Délégation des associations israélites argentines La présence de nazis, fascistes et collaborateurs et les complicités et sympathies qu ils ont forcément trouvées au sein du gouvernement de l époque, alors dirigé par le général Juan Domingo Peron, ont eu un impact certain sur la société argentine, sa politique migratoire, la justice, les médias, la culture De toute évidence, les idéologies du IIIe Reich ont largement influencé une armée germanophile dont certains membres ont fait preuve d un antisémitisme acharné pendant la dictature de «On distingue deux grands groupes, explique Ignacio Klich, professeur d histoire latino-américaine à l Université de Westminster et un des membres de la CEANA Le groupe latin, constitué par des collaborateurs français et belges et par des fascistes italiens, et le groupe germanophone C est le premier groupe qui a eu le plus d influence sur notre culture politique, nos gouvernements et notre société, car ils ont surmonté plus facilement la barrière de la langue Ils ont fondé une revue en espagnol et ont occupé des postes de professeurs dans les universités nationales et privées, ce qui leur a permis de former des étudiants selon leur idéologie» L observation de la politique migratoire est particulièrement parlante : jusqu aux années 20, l Argentine était le pays d Amérique latine qui accueillait le plus de Juifs À partir de la décennie suivante, alors même qu ils fuyaient les persécutions en Europe, il était courant de leur refuser l entrée afin d éviter l intégration d individus «inadaptés, indésirables, et dont le manque de certaines aptitudes physiques ou morales pourrait porter préjudice au fonctionnement de la société», cite la CEANA Cependant, l auteur du guide sur Bariloche va beaucoup plus loin que le simple recensement d une vingtaine de lieux de résidence ou de réunion de nazis Il affirme également qu Adolf Hitler et Eva Braun ne se sont pas suicidés après la défaite en 1945, mais se sont réfugiés, eux aussi, dans le sud de l Argentine, plus précisément à Villa La Angostura, sur les rives du lac Nahuel Huapi, à 80 kilomètres au nord de Bariloche, ainsi que dans l hacienda San Ramon Abel Basti s appuie sur la théorie, très contestée par les historiens, de l arrivée de plusieurs sous-marins nazis juste après le conflit, desquels auraient débarqué des centaines de criminels de guerre, dont le Führer Le journaliste, qui prépare un second livre consacré exclusivement à démontrer qu Hitler a bel et bien vécu en Argentine, soutient disposer de témoignages directs Cependant, aucun sous-marin n a jamais été retrouvé, malgré les très nombreuses expéditions et enquêtes en ce sens La CEANA a d ailleurs définitivement écarté cette thèse «Si Abel Basti dispose de preuves sérieuses, qu il les montre, mais jusqu à présent, rien ne permet d affirmer qu Hitler a séjourné en Argentine», soutient Adrian Jmelnizky Au-delà de ce débat, la question se pose de savoir s il est éthique de publier un guide proposant de parcourir des lieux ayant été fréquentés par des nazis Adrian Jmelnizky croit que non : «La localisation exacte du bunker où s est suicidé Hitler à Berlin reste secrète afin d éviter qu il ne se convertisse en un lieu de pèlerinage de néonazis, explique-t-il En ce sens, j ai bien peur qu à terme, les résidences citées dans le guide ne deviennent une référence» Ignacio Klich considère également que ce guide «tient plus du sensationnalisme que du sérieux professionnel»

14 A14 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 9 MARS 2004 MONDE L enquêtesepoursuit surleprogrammenucléaireiranien AGENCE FRANCE-PRESSE VIENNE L AIEA a indiqué hier qu elle poursuivrait ses investigations sur lanature, civile ou militaire, duprogramme nucléaire iranien, malgré des promesses de coopération de Téhéran, qui lui ademandé de clore définitivementle dossier A Forfait évasion 2 nuits àl hôtel pour 2 personnes Petits déjeuners américains pour 2 personnes les 2 jours 1 dîner/table d hôte à«la Table du Manoir»pour 2 personnes Frais de service 44, côte dupalais, Vieux-Québec (Qc) G1R 4H8 Tél: Fax: Courriel: valide jusqu au 30avril 2004 «Àla fois l Iran etla Libye ont violé leurs obligations sous le régime des accords de sauvegarde» du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), adéclaré àvienne le directeur général de l Agence internationale de l énergie atomique(aiea),mohamed ElBaradei «Je vais exiger une transparence totale»de l Iran etde la Libye sur leurs programmes nucléaires respectifs, a ajouté le chef de l AIEA à É vasion V ieux- Q uébec Àpartir de 295 $ POUR 2PERSONNES POUR 2NUITS Découvrez le nouveau Spa dumanoir! wwwmanoir-victoriacom au cœur du «Je vais exiger une transparence totale»de l Iran etde lalibye sur leurs programmes nucléaires respectifs, aajouté lechef de l AIEA l ouverture d une réunion du conseil des gouverneurs, l organe exécutif de l agence de sûreté nucléairedel ONU L Iran, qui est accusé par les États-Unis de vouloir mettre au point l arme atomique sous couvert d un programme nucléaire civil, avait demandé dimanche àêtre exonéré de cette accusation parl AIEA àl issuedelaréunion «Le dossier (iranien) sera retiré del ordre du jour lorsque nous aurons réglé toutes les questions en suspens,compte tenu de la coopération que nous recevrons»detéhéran, adit M ElBaradei Celui-ci s est dit «sérieusement préoccupé» par le fait qu en octobre, l Iran ait omis de dire qu il disposait des plans d une centrifugeuse sophitisquée (P-2) pour l enrichissement d uranium etqu il avait produit du polonium 210, sorte de «gâchette» pouvant déclencher la réaction en chaîne dansune arme nucléaire Ces omissions «mettent un bémol àla politique de transparence claironnée»par le régime islamique, a estimé le directeur général de l agenceonusienne L ambassadeur iranien àl AIEA, Pirooz Hosseini, arépondu que son pays allait fournir à l agence «toutes les informations qu elle jugera nécessaires, conformément au protocole additionnel»au TNP que Téhéran a signé mais qui n a pas encore été ratifié par le régime islamique «L Iran al intention de soumettre les informations sur ses recherches sur la (centrifugeuse) P-2 avec les autres déclarations qu il est tenu de faire conformément aux obligations contractées et en vertu d un calendrier établi par l AIEA», a poursuivi lediplomate dans un communiqué La poursuite des investigations sur le nucléaire iranien s inscrit dans le cadre, plus large, de l enquête menée par l agence sur le «marché noir»atomique mis àjour au Pakistan, aencore souligné MElBaradei «Une partie importante de nos investigations consiste àdéterminer sides technologies nucléaires sensibles ont été transmises à d autres pays» par Abdul Qadeer Khan, le «père de labombe pakistanaise» qui a reconnu avoir vendu ses services à, entre autres, l Iran, la Libye et lacorée dunord,a-t-il ajouté Lors de la session qui devrait se poursuivre jusqu à vendredi, les États-Unis devraient déposer une résolution très sévère pour l Iran Mais, faute de majorité, ils ne devraient pas exiger une saisine du Conseil desécurité de l ONU, la France, l Allemagne et la Grande- Bretagne plaidant toujours pour une diplomatie «constructive»avectéhéran llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll Haider remis en selle en Autriche A Le mordu des hauteurs ales pieds bien sur terre quant àses placements Les obligations confèrent une certaine stabilité àunportefeuille de placements Fidelity offre une gamme complète de fonds d obligations qui peuvent ancrer un portefeuille diversifié Prenez le risque qui vous convient Renseignez-vous auprès de votre conseiller wwwfidelityca Passionné des airs Investisseur prudent APPRIVOISEZ LE RISQUE Un risque àvotremesure APPELEZ VOTRE CONSEILLER EN PLACEMENTS Veuillez lire leprospectus d un fonds avant d investir Les fonds communs de placement ne sont pas garantis; leur valeur est appelée àfluctuer fréquemment etle rendement passé pourrait ou non être reproduit Les investisseurs verseront des frais de gestion etdes charges etpourraient devoir payer des commissions ou des frais de maintien; de plus, ils pourraient réaliser unprofit ou subir une perte AGENCE FRANCE-PRESSE VIENNE Le chancelier conservateur Wolfgang Schuessel sort affaibli des élections provinciales autrichiennes de dimanche, le populiste Joerg Haider, un «empêcheur de tourner en rond», ayant été personnellement renforcé, et l opposition social-démocrate ayant enlevé un bastion régional à la droite «Débâcle pour le (parti) OeVP de Schuessel», titrait hier le quotidien KronenZeitung Dans le même journal populaire, le chancelier déclarait, fataliste : «Ça ne nous fait pas plaisir, mais c est la vie»et «ce n étaient pas des législatives nationales» À54 ans, Joerg Haider, le charismatique etcontroversé gouverneur sortant, aréussi son pari enpréservant le fief de l extrême droite en Carinthie, dans le Sud, avec 42,5 % des voix (+0,4 % par rapport à 1999) et en restant unrecours national Avec une campagne populiste cadeaux multiples aux électeurs, mais undiscours relativement modéré, malgré ses critiques des étrangers, il aenrayé lapoussée du parti social-démocrate (SPOe) (38,4 %,+5,6 %) L OeVP a, en outre, dû céder une province qu elle domine depuis l après-guerre, le land de Salzbourg, dans le nord du pays La victoire est revenue, avec 45,4 % des voix, àla socialiste Gabi Burgstaller, 40 ans, qui aannoncé son intention de former une coalition locale avec les conservateurs Joerg Haider aindiqué dimanche soir qu il se concentrerait sur la politique locale Rien n est moins sûr cependant, selon les experts, car il sera tenté de reprendre en main son parti qui continueàs effondrer ailleurs qu en Carinthie (8,9 % dimanche à Salzbourg), après avoir atteint 27% au plan national en octobre 1999 Selon les analystes, le chancelier préfère garder M Haider en province, plutôt que delevoir reprendre ladirection du FPOeetrevenir dans la capitale comme un allié critique etimprévisible Face àla poussée de la gauche et la remise enselle de M Haider, le chef du gouvernement conservateur voit sa marge de manoeuvre restreinte, estime Anton Pelinka «Schuessel doit êtretrès prudent Il ne peut pas convoquer d élections anticipées et doit maintenir la coalition en l état jusqu en 2006», déclare cet universitaire L attitude de Joerg Haider sera dès lors déterminante pour la stabilité dugouvernement de coalition à Vienne Le FPOe, entré en2000 dansune coalition avec les conservateurs ce qui avait entraîné des sanctions diplomatiques de l Union européenne contre Vienne dispose de plusieurs postes de ministres et de celui device-chancelier

15 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 9 MARS 2004 A 15 MONDE LE TOUR DU GLOBE CORÉE DU SUD Le président dans l embarras La Corée du Sud était plongée ce matin dans l incertitude, l opposition se demandant si elle allait poursuivre dans une tentative de destitution du président Roh Moo-Hyun, accusé d avoir violé une loi qui exige l impartialité en période électorale Une motion en destitution a été proposée par l ancien parti du président Roh, le Parti démocrate du millénaire (MDP), passé à l opposition après que la commission électorale eut jugé le dirigeant coupable le mois dernier d avoir enfreint la loi électorale avant des législatives prévues pour le 15 avril L infraction est cependant mineure et la commission s est contentée d un avertissement Le MDP a menacé le chef de l État de destitution s il ne présentait pas ses excuses, ce qu il a refusé de faire La motion doit obtenir la majorité simple pour être discutée au parlement et son adoption nécessite un second vote à la majorité des deux tiers Zimbabwe: présumés mercenaires arrêtés AGENCE FRANCE-PRESSE HARARE Les autorités zimbab- wéennes ont immobilisé dimanche à l aéroport de Harare un avion «enregistré aux ÉtatsUnis» qui avait atterri avec à son bord du matériel militaire et 64 hommes soupçonnés d être des qui se trouvaient à bord «et leur mission finale» L avion a été transféré sur une base militaire proche de l aéroport international de Harare, a précisé le ministre Un responsable du département d État américain a affirmé hier que l appareil en question n est pas enre- mercenaires, a annoncé hier le ministre de l Intérieur, Kembo Mohadi Il a affirmé que tous les détails concernant l immobilisation de cet avion seraient rendus publics en temps voulu et qu une enquête était en cours pour établir «les véritables identités des hommes» gistré aux États-Unis et qu aucun de ses passagers n est de nationalité américaine Les États-Unis, qui accusent le président Robert Mugabe d atteintes aux droits de l homme et de mauvaise gouvernance, imposent depuis mars 2002 des sanctions ciblées contre lui et des personnalités de son régime d après AFP VENEZUELA Pas de retraite pour Chavez PONTIAC VIBE Le président vénézuélien Hugo Chavez déclare, dans une entrevue au quotidien Le Figaro, qu il se présenterait sans doute à sa succession s il était révoqué par un référendum populaire que l opposition cherche à organiser «Il est très probable que je me représente La Constitution ne l interdit pas, déclare le président vénézuélien au quotidien français Je n ai pas 50 ans et je n ai pas l intention d aller rédiger mes mémoires» L opposition a tenté de recueillir les 2,4 millions de signatures nécessaires pour obtenir la tenue d un référendum de révocation du président, une procédure introduite dans la Constitution par M Chavez lui-même en 1999 Le Conseil national électoral n a validé jusqu à maintenant que 1,8 million des 3,4 millions de signatures présentées d après AFP 258 terme de 48 mois à la location OU FINANCEMENT % 0 À L ACHAT PONTIAC VIBE PLUS FAIBLE CONSOMMATION D ESSENCE DE SA CATÉGORIE u SÉCURITÉ 5 ÉTOILES u u GARANTIE LIMITÉE 5 ANS/ KM SUR LE GROUPE MOTOPROPULSEUR SANS FRANCHISE CLIMATISEUR MIROIRS À RÉGLAGE ÉLECTRIQUE ROUES DE 16 PO EN ALUMINIUM COULÉ PHARES ANTIBROUILLARDS PRISE DE COURANT DE 115 VOLTS AC DANS LE TABLEAU DE BORD LECTEUR CD ET 4 HAUT-PARLEURS «MEILLEURE VOITURE COMPACTE» PROCHE-ORIENT Qoreï appelle au calme Le premier ministre palestinien Ahmad Qoreï a appelé hier à mettre fin au «cycle de la violence», tant du côté israélien que palestinien, pour relancer la «feuille de route» et le processus de paix au Proche-Orient en général «Nous espérons que le cycle de la violence va enfin voir une fin, une véritable fin, pour convaincre les deux côtés que assez, c est assez», a-t-il souligné, lançant un appel au calme au lendemain d une incursion sanglante de l armée israélienne dans la bande de Gaza M Qoreï a tenu ces propos à Londres, où il est arrivé dimanche pour sa première visite officielle en Grande-Bretagne en tant que premier ministre $ / mois*t L ANNUEL DE L AUTOMOBILE 2004 Plus de chevaux de série que les Honda Civic, Nissan Sentra, Ford Focus et Toyota Corolla La voiture la plus vendue de sa catégorie en 2003s Plus faible consommation d essence de sa catégorie pour une cinquième année consécutive Energuide u d après AFP ÉTATS-UNIS Bush fustige Kerry Le président américain George W Bush a lancé hier de nouvelles attaques contre son adversaire démocrate à la présidentielle, John Kerry, l accusant de ne pas avoir de convictions solides «Mon adversaire a des convictions mais elles ne durent jamais très longtemps», a lancé le président républicain sortant lors d une réunion électorale au Texas Le président a participé hier à deux réunions électorales dans cet État qui devaient lui permettre d ajouter trois millions de dollars à sa caisse électorale, notamment pour financer des campagnes télévisées défendant son bilan d après AFP PONTIAC SUNFIRE 2 et 4 portes Moteur Ecotec L4 2,2 L de 140 HP Garantie limitée 5 ans/ km sur le groupe motopropulseur sans franchise Transmission manuelle 5 vitesses Getrag Banquette arrière repliable divisée 60/40 Phares antibrouillards GÉORGIE à l achat** Le président rassure Moscou d après AFP 4 portes Moteur ECOTEC DACT 4 cyl d aluminium 2,2 L de 140 HP Transmission manuelle 5 vitesses Getrag PONTIAC MONTANA Sécurité 5 étoiles u u Garantie limitée 5 ans/ km sur le groupe motopropulseur sans franchise Transmission automatique électronique 4 vitesses Climatiseur Radio AM/FM stéréo avec lecteur CD Climatiseur et lecteur CD Portes et ouvre-coffre à commandes électriques Portes, vitres et rétroviseurs chauffants à commandes électriques 198 Télédéverrouillage $ / mois* terme de 48 mois à la location tt OU 0% FINANCEMENT À L ACHAT 258 $ / mois* tt terme de 48 mois à la location OU FINANCEMENT % À 0 L ACHAT Offres d une durée limitée, réservées aux particuliers, s appliquant aux modèles neufs 2004 en stock suivants : Vibe (2SL26/R7A), Sunfire (2JB69/R7A ou 2JB37/R7A), Grand Am (2NE69/R7C) et Montana (2UN16/R7A) Photos à titre indicatif seulement Certaines des caractéristiques illustrées sont offertes en option, pour un coût additionnel Sujet à l approbation du crédit de GMAC Les frais reliés à l inscription au Registre des droits personnels et réels mobiliers et droits payables à la livraison *À la location, paiements mensuels basés sur un bail de 48 mois avec versement initial ou échange équivalent : Vibe (3 214 $), Grand Am (2 780 $) et Montana (2 999 $) À la location, transport et préparation inclus Immatriculation, assurance et taxes en sus Frais de 12 du km après km tpremière mensualité et dépôt de sécurité (Vibe : 300 $) exigibles à la livraison ttdépôt de sécurité payé par General Motors Le dépôt ne sera pas remis au consommateur à la fin de la période de location Première mensualité exigible à la livraison **À l achat, préparation incluse Transport (900 $), immatriculation, assurances et taxes en sus Taux de financement à l achat de 0 % pour des termes allant jusqu à 48 mois sbasé sur les ventes canadiennes de janvier à décembre 2003 pour la catégorie petites intermédiaires u Données publiées par le ministère des Ressources naturelles du Canada dans le Guide de consommation de carburant 2004 uusécurité 5 étoiles pour le conducteur et le passager du siège avant lors des tests d impacts frontaux (Vibe), pour le conducteur lors des tests d impacts latéraux (Montana) Tests effectués par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) des É-U Ces offres sont exclusives et ne peuvent être jumelées à aucune autre offre ni à aucun autre programme incitatif d achat ou de location à l exception des programmes de La Carte GM, des Diplômés et de GM Mobilité Le concessionnaire peut fixer son propre prix Une commande ou un échange entre concessionnaires peut être requis Renseignez-vous chez votre concessionnaire participant, à gmcanadacom ou au L Association des concessionnaires Pontiac Buick GMC du Québec suggère aux consommateurs de lire ce qui suit A Le président géorgien Mikhaïl Saakachvili a démenti hier à Paris que son pays laisse passer des combattants tchétchènes comme l en accuse Moscou et a révélé avoir proposé à la Russie un contrôle mixte Les Russes ont «donné leur accord formel» à ce contrôle mais n ont rien fait jusqu à présent, a-t-il poursuivi lors d une conférence de presse donnée au début d une visite de 48 heures dans la capitale française La Russie accuse depuis des années la Géorgie de servir de base arrière aux combattants tchétchènes, ce que Tbilissi dément $ PONTIAC GRAND AM

16 A16 LA PRESSE MONTRÉAL M ARDI 9 MARS 2004 FORUM André Desmarais >Présidentduconseil d administration Guy Crevier >Présidentetéditeur Philippe Cantin >Vice-présidentàl information etéditeuradjoint ÉricTrottier >Directeurdel information André Pratte >Éditorialisteenchef ÉDITORIAUX La purge ANDRÉ PRATTE S heila Copps et Jean Pelletier sont les plus récentes victimes de ce que plusieurs considèrent comme une véritable purge anti-chrétien lancée par le premier ministre Paul Martin Cependant, dans la longue liste des pro-chrétien écartés par le nouveau gouvernement, tous n ontpas raison de crier àl injustice Dans une lettre envoyée à La Presse la semaine dernière, l ancien président du conseil de VIA Rail, Jean Pelletier, n hésite pas àsoutenir que deson congédiement viole les principes fondamentaux de la justice et de la démocratie canadiennes Ce faisant, M Pelletier semble faire fi de certaines réalités La nomination de Jean Pelletier au conseil devia était une nomination politique, une marque de gratitude pour les services rendus comme chef decabinet du premier ministre Cela n enlève rien aux mérites considérables de l homme Mais les gens qui bénéficient de telles nominations savent que ce que la politique leur a donné, la politique peut le leur enlever Il est de tradition qu après une course auleadership, le nouveauchefs efforce de panserlesplaies Or, PaulMartin fait tout le contraire La déclaration de M Pelletier au sujet de Myriam Bédard n était pas seulement «une déclaration malheureuse»elle illustrait de façon spectaculaire le peu d importance accordée àl affaire des commandites par la direction de VIA Rail Lors de la publication du rapport de la vérificatrice générale, qui dévoilait plusieurs faits troublants concernant VIA, M Pelletier s est contenté depublier uncommuniqué laconique évoquant «un certain laxisme» Et voilà qu aux révélations inquiétantes d une ancienne employée, le président du conseil réagit en la traitant de «pauvre fille qui fait pitié»?jean Pelletier n avait tout simplement plus la crédibilité nécessaire pour faire toute la lumière sur les aspects du scandale qui concernent VIA Dans salettre, MPelletier accuse le gouvernement de l avoir «sommairement exécuté»,faisant fi de la «présomption d innocence»sauf que nous ne sommes pas ici devant untribunal Ce qui est en cause, cen est pas l innocence ou la culpabilité d un individu, mais la confiance que doivent avoir le gouvernement et le public canadiens en ceux qui dirigent les sociétés d État Le gouvernement n a pas dit que M Pelletier était coupable de quoi que ce soit Dans la mesure oùla réputation de M Pelletier est affectée, cen est pas le congédiement qui enest l origine, mais les propos désolants qu il a tenus La même chose est vraie pour MM Marc LeFrançois et Michel Vennat :cenesont pas les décisions du cabinet àleur sujet qui ont entaché leur réputation, mais les gestes qu ils ont posés, tels que révélés par la vérificatrice générale (dans le premier cas) et au cours du procès Beaudoin (dans le second) llllllllllllllllllllllllllllll Les faits, tels qu ils sont connus des Canadiens aujourd hui, justifient parfaitement les décisions prises par le gouvernement Martin dans les cas de MM Pelletier, Le- François, Vennat et André Ouellet Comment expliquer, dans de telles circonstances, que les accusations de purge anti-chrétien demeurent crédibles? Il y a à cela deux raisons D abord, il yala méthode brutale employée par le gouvernement M Pelletier affirme avoir appris son congédiement par télécopieur! De plus, les communiqués annonçant les mesures disciplinaires ne comprennent aucune manifestation de gratitude àl endroit de personnes qui ont tout de même consacré des années de leur vie au service de l État Il s agit d un manque declasse déplorable Seconde raison : l impression de purge demeure parce qu il yabel et bien eupurge!il est de tradition qu après une course au leadership, le nouveau chef s efforce depanser les plaies Il le fait, notamment, en nommant d anciens adversaires àdes postes clés Or, Paul Martin afait le contraire Presque tous les partisans de Jean Chrétien ont été dégommés Si certains d entre eux étaient restés membres du cabinet, si Paul Martin avait accepté que Sheila Copps reste députée, personne ne songerait àattribuer àune vendetta les congédiements nécessaires de certains dirigeants de sociétés de la Couronne Tout cela fait unpitoyable spectacle Les clans Martin et Chrétien auraient dû déposer leurs armes depuis longtemps Malheureusement, aveuglés par la haine qu ils se portent, ils continuent de s entre-déchirer, audétriment du Parti libéral etdu Canada Personne n est au-dessus des lois MICHÈLE BOISVERT V endredi dernier, après que le jury l eût déclarée coupable des quatrechefs d accusations qui pesaient surelle, Martha Stewart est demeurée stoïque Cette apparente impassibilité peut témoigner d une parfaite maîtrise de soi, mais l explication se retrouve fort probablement ailleurs M me Stewart était tout simplement en état de choc, réalisant soudainement que malgré sa notoriété, ses milliards et ses amis influents, elle n était pas au-dessus des lois Martha Stewart n est pasla seule àqui lagloire etla fortune auront fait perdre contact avec la réalité Combien de vedettes du monde des entreprises et de la finance se sont crus au-dessus du commun des mortels et par conséquent de leurs lois? Combien ont été persuadés que, même pris en flagrant délit, ils réussiraient à s en sortir avec l aide de bons avocats? Le verdict unanime prononcé vendredi contre Martha Stewart en fera certainement réfléchir plusieurs L époque où les crimes économiques étaient considérés comme des crimes sans importance est bel et bien révolue Après l éclatement des scandales boursiers et la crise de confiance qui enarésulté, il est devenu impératif que les auteurs présumés de ces crimes soient traduits devant les tribunaux Même si les délits commis par M me Stewart n étaient ni du même ordre, ni de la même ampleur que ceux que l on reproche par exemple aux dirigeants d Enron et de WorlCom, elle avait néanmoins enfreint la loi C est ce que les membres du jury ont retenu, faisant fi de la notoriété del accusée Martha Stewart risque donc de se retrouver derrière les barreaux, là même où son ami Samuel Waskal, président d Imclone, purge actuellement une peine de sept ans pour délit d initié Le verdict rendu vendredi acertainement troublé le sommeil de Jeffrey Skilling etbernard Ebbers Ces deux anciens chefs de la direction, l un d Enron, l autre deworldcom, sont en attente de leur procès pour fraude Bien qu ils continuent àclamer leur innocence, leur sentiment d invincibilité doit commencer à s effriter devant le sérieux avec lequel la justice américaine traite dorénavant les cas de crime économique Il est àsouhaiter que les responsables du système judiciaire canadien prennent bonne note de ce qui se passe au sud denotre frontière Jusqu à maintenant, rares ont été ceux accusés et encore moins condamnés pour de tels crimes au Canada Manif syndicale? La Journée internationale des femmes, en prenant la couleur des centrales syndicales, dont la CSN, la FTQ et la CSQ, vient de plonger tête première dans la petite politique partisane des syndicats voués àdénoncer le gouvernement Charest, et cette récupération de la Journée par les syndicats la transforme en rien de moins qu en une autre manifestation syndicale Il mesemble qu on en avait pourtant assez de ces cris, banderoles, et exigences éhontées des syndicats sans commune mesure avec la capacité depayer des Québécois, sans qu ils s approprient en plus cette journée Cette journée internationale devrait être uniquement dédiée aux femmes àtravers le monde, ànous rappeler leurs luttes, leurs réalisations et aussi leurs échecs et le chemin qu il leur reste àparcourir pour recouvrer l égalité et le respect partout sur la planète, et non àpromouvoir les revendications égoïstes de syndicats plus gras que nature Tristement politique sera donc la Journée des femmes transformée en mascarade syndicale Fleurette Riverin Chicoutimi L artducharriage Comme àchaque année, à l occasion de la Journée des femmes, les projecteurs de l actualité se braquent sur des manifestations de toutes sortes Dénonciation de la pauvreté, de la violence, par des femmes bien en chair, portant souvent manteau Kanuk Discours et slogans de petites bourgeoises qui, si onles prenait au sérieux, réussiraient à nous convaincre que lequébec est une terre qui est en train de sombrer dans la barbarie Et pourtant, nous vivons dans une des sociétés les plus choyées de la planète :de la naissance jusqu à la mort, nous sommes dorlotés, nourris, soignés, éduqués, protégés, dans undes pays les plus sécuritaires de la planète La violence?une peur irraisonnable, non fondée, entretenue par le sensationnalisme des médias Le moindre geste, la moindre parole, la moindre déclaration sont devenus suspects 8mars, défilé de fausses victimes, de bébés gâtés qui n arrêtent pas de s abreuver aux mamelles de l État! Jean-Pierre Gagnon Beloeil Une vieille association Àla une de La Presse d hier, on qualifie lamarche des femmes de «Parfaite symbiose entre le mouvement des femmes et le mouvement syndical»le mouvement syndical est associé au mouvement des femmes et la journée internationale des femmes depuis de nombreuses années J ai, devant moi, une copie d une invitation du Conseil des travailleurs et des travailleuses du Montréal métropolitain (CTM) daté du jeudi 8mars 1990 Le CTM nous yinvitait déjà àcélébrer la Journée internationale des femmes La manchette de La Presse d hier, elle, nous laisse pourtant croire que cette association est toute récente, cequi est totalement faux C est comme si on avait titré que leparti libéral était en parfaite symbiose avec le Conseil dupatronat lors d une quelconque réunion On sait bien qu il n y arien là de nouveau sous le soleil Daniel Boiteau Laval Continuons le combat! Commentpouvons-nous en être encore là?pourquoi sommes-nous obligéesencoreetencoredese battrepour quelafemme,ses capacités,son travail,sesrêves,ses aspirations soient reconnus?et l équité salariale quitraîne en longueur J espèreavoirlachance de profiter de cetteéquité avantma retraite Nous sommesdirigéspar des hommes,etlesfemmesau pouvoirselafontfermer Continuonsle combat,en espérant quelefutur pour nosenfants soit plus prometteur etavant-gardiste Lise Lamarche DROITS RÉSERVÉS llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll LA BOÎTE AUXLETTRES PHOTO ARCHIVES LA PRESSE Féministes et syndicats ont marché, dimanche, dans les rues de Montréal pour m anifester leur mécontentement à l égard du gouvernementcharest > Pour nous écrire llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll D horribles capricieuses Oui, nous avons acquis le droit de vote Des femmes ont été célébrées pour cette raison Mais, encore trop d entre nous n ont pas d opinion politique Oui, nous avons eu accès à l éducation et aux emplois intéressants Mais nous avons sacrifié nos enfants en confiant leur développement et leur chamboulement intérieur àd autres femmes Oui, nous avons été reconnues les égales de nos conjoints qui nous ont quittées par milliers Oui, nous avons une vie personnelle, un compte enbanque, une voiture, et portons désormais notre nom reçu àla naissance, mais jamais n avons-nous été si malheureuses Oui, nous devons encore nous protéger contre une certaine violence conjugale mais nous avons nous aussi leverbe haineux et la phrase dure àl égard des hommes qui nous côtoient Oui, nous célébrons la Journée de la femme, le 8mars Le méritons-nous? N avons-nous pas, finalement, anéanti notre rôle social, celui qui nous permettait jadis d élever nous-mêmes nos enfants àla maison et d en être fières? Le féminisme aouvert bien des portes mais doit inexorablement se transporter ailleurs, dans les pays où la femme n est pas respectée Ici, en Amérique dunord, nous sommes allées au-delà du simple respect et de l égalité Nous sommes devenues d horribles capricieuses qui, aunom de la supériorité denotre sexe, avons contribué, hélas, àdétruire lafamille Oui, hélas Alors ne comptez pas sur moi pour fêter le 8mars Je pleure surtout sur ce que deviendront nos fils et nos filles Francine Allard écrivaine

17 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 9 MARS 2004 A17 FORUM Erreurgrossière Il est dangereux de donner laperception que le système fiscal est injuste JEAN-PIERREVIDAL L auteur est professeur de fiscalitéà l École des hautesétudes commerciales de Montréal Tout le brouhaha qui s est élevé àla suite des accusations portées contre le premier ministre Martin relativement àla Canada Steamship Lines laisse croire à la population que notre système fiscal est foncièrement injuste etmanipulé par les riches et les politiciens Je crois qu il s agit là d une erreur grossière etdangereuse Le texte qui suit ne vise que le débat sur les paradis fiscaux et l évasion fiscale à l exclusion de tout autre C est une erreur grossière, parce que seule l ignorance peut expliquer l aveuglement face àtous les efforts faits par les gouvernements pour lutter contre l évasion fiscale sous toutes ses formes Tous les ans, les mesures proposées par les gouvernements pour consolider l équité et l intégrité du système fiscal se comptent en centaines de pages Pour la seule année 2003, et pour le seul gouvernement fédéral, les propositions législatives (parfois accompagnées d explications) s étendent sur 684 pages C est une erreur grossière, parce que toutes les sociétés maritimes MMartin n arien inventé et cen est pas luiquis est fabriqué son propreabri fiscalpersonnalisé bénéficient des mêmes avantages fiscaux et que les principes qui conduisent àcette situation ne datent pas d hier M Martin n a rien inventé etce n est pas lui qui s est fabriqué son propre abri fiscal personnalisé En général, une société qui fait affaire dans plusieurs États ne paie pas tous les impôts de tous les États en même temps Les affaires sont découpées pour que chaque État aie sa part, ni plus, ni moins La concurrence qui peut exister entre les États au plan des avantages fiscaux est une tout autre histoire Tous les États paient pour obtenir des emplois et le Canada ne fait pas exception C est une erreur grossière, parce que les riches sont ceux qui contribuent le plus à l impôt sur le revenu des particuliers Par exemple, pour 2001 (la dernière année disponible), les particuliers dont le revenu était supérieur à $ représentaient 2 % des contribuables, mais ils payaient, à Québec, 22,5 %des impôts sur le revenu des particuliers Mauvaise perception Non, notre système fiscal n est pas foncièrement injuste etil n est pas non plus manipulé par les riches et les politiciens pour qu ils puissent personnellement économiser de l impôt En outre, il est dangereux de donner la perception que lesystème fiscal est injuste > Premièrement, une telle perception peut provoquer un effet d entraînement qui encourage des comportements individuels malhonnêtes Nous avons la très grande chance de vivre au Canada dans unétat qui se classe parmi les pays les moins corrompus au monde (Transparency International), cequi reflète l honnêteté des Canadiens Il s agit d une très grande richesse que nous devons faire très attention de ne pas perdre enlaissant croire àla population que c est «normal» d être malhonnête La malhonnêteté n est pas normale au Canada et elle ne doit jamais le devenir Si un jour elle le devient, nous aurons exactement les mêmes problèmes de pauvreté généralisée que les États qui sont actuellement affligés par ces comportements qui tuent d abord la confiance et ensuite lecommerce >Deuxièmement, une telle perception est dangereuse parce qu elle encourage l opposition à attaquer le parti au pouvoir sans réserve, sans discernement et parfois sans fondement Il semble actuellement qu une accusation exagérée ou carrément mensongère donne àl opposition un avantage aussi grand que s il s agissait d une accusation fondée etraisonnable Cette situation est dangereuse, car elle installe dans notre système politique une incitation importante pour l opposition à exagérer ou àmentir Il enrésulte Un navire delacanada Steamship Lines un gaspillage de ressources important et des effets pervers significatifs > Troisièmement, une telle perception est dangereuse parce qu elle justifie des mesures fiscales répressives encore plus dures que celles qui existent déjà Toutes ces nouvelles mesures qui s ajoutent sans cesse finiront par être excessives Évasion fiscale Certains entretiennent l illusion que l évasion fiscale est le fait de quelques riches entrepreneurs qui font des milliards Qu on le veuille ou non la réalité n est pas aussi simple!dans la très grande majorité des cas, l évasion fiscale est àun niveau beaucoup moins élevé et elle touche des milliers de personnes L évasion fiscale, c est un vendeur qui vous offre de ne pas payer le 15 %detps et de TVQ et qui du coup économise 50 % d impôt sur le revenu L évasion fiscale, c est le commerçant qui utilise un «zapper» ou qui oublie de faire des factures Or, pour lutter efficacement contre l évasion fiscale, il est nécessaire decontrôler davantage la vie économique des citoyens Ce n est pas forcément toujours souhaitable Il est de notoriété publique que PHOTO ARCHIVES LA PRESSE les banques suisses sont unoutil important entre les mains de ceux qui veulent cacher de l argent Pour les mêmes raisons, àl inverse, les institutions financières en général peuvent devenir unoutil important entre les mains des gouvernements pour dévoiler des transactions au noir aussi bien que toutes sortes d autres transactions légitimes Le danger n est pas que les gouvernements ne puissent jamais parvenir àendiguer parfaitement l évasion fiscale ;c est plutôt que personne ne puisse plus faire un seul chèque à un parent ou àun ami sans avoir àdonner des explications détaillées aux autorités fiscales L hypothèse selon laquelle les institutions financières seront appelées à collaborer davantage avec les gouvernements n est pas une pure invention Le mécanisme est déjà enclenché avec le Centre d analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE) Ce n est peutêtre qu une question de décennies (ou moins) avant que l État ne puisse scruter àla loupe toutes les transactions d un citoyen quelconque, qu il soit coupable ou innocent Si nous donnons les pleins pouvoirs aux autorités fiscales et que nous ouvrons la chasse à l évasion fiscale, il est certain que de nombreux contribuables seront ciblés Si, comme je le crois, l évasion fiscale n est pas sifacile à débusquer que certains voudraient le croire, il se produira certainement ce que les militaires nomment des dommages collatéraux ou ce que j appellerais volontiers des victimes plus ou moins innocentes Des gens qui auront déplu à un fonctionnaire ou qui auront commis une erreur plus ou moins mineure etqui se retrouveront pris dans ce qui deviendra pour eux un cauchemar d incompréhension etde frustration Je déplore vivement le manque d éthique et d honnêteté intellectuelle des personnes qui n ont pas pu résister à l exagération ou au mensonge pour gagner quelques votes de plus Je déplore vivement, également, le manque d éthique d autres membres de notre société qui sont trop heureux d avoir une occasion d augmenter leur tirage ou leur cote d écoute enagitant les foules et en accentuant les préjugés et l incompréhension Si les règles d éthique etd honnêteté intellectuelle sont importantes pour le gouvernement, je crois qu il serait temps que ces mêmes règles soient au moins aussi importantes pour tous les autres membresinfluents de notresociété Nivictime ni malheureuse Pourquoi les groupes de femmes féministes mettent-ils «tous» les hommes dans le même panier? MARIANA ZUNIGA L auteureest une Montréalaise Je suis une femme, mais je ne veux pas être une éternelle victime! Pourquoi les groupes de femmes féministes mettent-ils «toutes» les femmes dans le même panier? Pourquoi les groupes de femmes féministes se servent-ils des «autres femmes»pour nourrir leur argumentation et appuyer leur discours contre les hommes? Je suis femme ;je ne suis ni victime nimalheureuse!je neveux pas être traitée en éternelle victime! Pourquoi les groupes des femmes féministes mettent-ils «tous»les enfants dans le même panier?pourquoi les groupes de femmes féministes se servent-ils des enfants des «autres femmes» pour nourrir leur propagande et appuyer leurs revendications contre les pères de leurs enfants? Pourquoi les groupes de femmes féministes mettent-ils «tous»les hommes dans le même panier? Pourquoi les groupes de femmes féministes font-il peur à toutes les femmes en faisant croire que les hommes sont dangereux pour elles? N avez-vous pas de fils, d époux, de frères, de père Mesdames les féministes, arrêtez s il vous plaît Je veux que mon fils soit heureux d être un homme Je veux qu il puisse un jour devenir père et en être fier Je veux qu il puisse avoir une belle relation avec une femme ;je ne veux pas qu il se sente manipulé par les caprices des femmes sans cesse «victimes»! Je suis une conjointe, je ne suis en rien une éternelle victime! Pourquoi les groupes de femmes féministes mettent-ils «toutes» les femmes dans le même panier? Je ne suis pas victime je ne le serai pas jesuis responsable de mes actes et j en assume les conséquences Je vis dans un pays où il y a des lois pour me protéger Je n ai pas besoin des féministes radicales archaïques pour me dire comment être femme, ni comment en être fière et heureuse «J ai honte» J ai honte d être femme quand j entends les féministes seplaindre, se plaindre et encore se plaindre Nous avons tout : priorité à l emploi, équité salariale presque complétée, liberté deconcevoir, liberté d avorter, conjoint non violents, et si ça tourne mal, des maisons d hébergement pour nous sortir de toutes les sortes de malheurs réels ou imaginés par vous les femmes féministes Cessez de nous parler de malheur, cessez de nous inventer des nuages noirs, cessez de toujours tenter de nous faire peur, cessez de tenter de détruire notre bonheur de couple, de famille, de «psychoser»nos enfants, et laissez-nous profiter de notre petit bonheur tranquille de femmes, d épouses ou de mères PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE Mariana Zuniga dit ressentir delahonteàtoujours entendre les féministes se plaindre encore etencore

18 199 $ par mois Location de 48 mois Comptant initial de4275 $ ou échange équivalent Louez à Dodge Caravan Édition anniversaire 2004 Ou achetez à $* Aucun dépôt de sécurité Roues de 16 po en aluminium chromé Climatiseur Lecteur de CD Lève-glaces, portes et rétroviseurs chauffants à commande électrique Régulateur de vitesse Dispositif deprévention duvol Sentry Key MD Boucliers avant et arrière de couleur assortie Volant gainé de cuir PLEIN D ESSENCE GRATUIT Ω Et plus! La mini-fourgonnette la plus vendue au monde depuis plus de 20 ans AVERTISSEMENT Cette offre peut vous donner envie d'agrandir votre famille! 2999$ comptant 0$ comptant 226 $ 288 $ FINANCEMENT OFFERT PAR LA MEILLEURE PROTECTION QUE NOUS AYONS JAMAIS OFFERTE SUR TOUTES LES DODGE CARAVAN2004 GARANTIE DE 7ANS OU KM SUR LE GROUPE MOTOPROPULSEUR ET ASSISTANCE ROUTIÈRE 24 HEURES SUR 24** GM, FORD,HONDA ETTOYOTA NE L ONT PAS Édition DVD aussi offerte VISITEZ VOS CONCESSIONNAIRES CHRYSLER JEEP MD DODGE A Location de 48 mois dodgeca * Le prix comprend les allocations du fabricant consenties aux concessionnaires et est établi pour la Dodge Caravan Édition anniversaire 2004 avec l ensemble 28P Le concessionnaire peut vendre à prix moindre Tarifs mensuels pour 48 mois établis pour la Dodge Caravan Édition anniversaire 2004 avec l ensemble 28P Le dépôt de sécurité est de 0 $ pour une période de temps limitée seulement et peut changer sans préavis Premier versement exigé à la livraison Location pour usage personnel seulement Aucun rachat requis Le concessionnaire peut louer àprix moindre Le locataire est responsable de l excédent de kilométrage après km au taux de 15 lekilomètre Sous réserve de l approbation de Services financiers Chrysler Canada Services financiers Chrysler Canada est un membre du groupe de Services DaimlerChrysler Canada *, Transport, taxe sur le climatiseur,immatriculation, assurance, droits sur les pneus neufs, frais d inscription au Registre, frais d administration des concessionnaires et taxes en sus Offres exclusives et d une durée limitée qui ne peuvent être combinées àaucune autre offre, àl exception de la remise aux diplômés et du programme d aide aux handicapés physiques, et qui s appliquent àlalivraison au détail des modèles Dodge Caravan Édition anniversaire 2004 neufs en stock sélectionnés Le concessionnaire peut devoir échanger un véhicule Véhicule àtitre indicatif seulement Charge additionnelle pour le système DVD Les offres sont susceptibles d être modifiées sans préavis Voyez votre concessionnaire participant pour les détails etles conditions Ω Plein d essence gratuit àl achat ouàlalocation d un véhicule neuf 2004 ** Tous les modèles Chrysler,Jeep et Dodge 2003 et 2004 sont couverts par la meilleure protection que nous ayons jamais offerte :une garantie de 7ans ou km* sur le groupe motopropulseur et une assistance routière 24 heures sur 24+, selon la première éventualité La garantie de base est de 3ans ou km* La protection de la carrosserie contre la corrosion est de 3ans Le moteur turbo Cummins MD diesel est couvert par une garantie limitée distincte de 7ans ou km* sur le moteur*selon la première éventualité +Certaines conditions ainsi qu une franchise peuvent s appliquercette offre ne s applique pas àcertains véhicules vendus àdes fins commerciales ou aux Ram SRT-10 Renseignez-vous auprès devotre concessionnaire MD Jeep est une marque déposée de DaimlerChrysler Corporation, utilisée sous licence par DaimlerChrysler Canada inc, une filiale àpropriété entière de DaimlerChrysler Corporation Association publicitaire des concessionnaires Chrysler Jeep MD Dodge du Québec

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997 CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC Annexe A CFTM-TV (TVA) au sujet de J.E. (Croisade pour un presbytère) (CBSC Decision 97/98-0555) Transcription partielle du

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982

ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982 ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982 PARTIE I CHARTE CANADIENNE DES DROITS ET LIBERTÉS Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit

Plus en détail

Sortons l avocat des boules à mythes!

Sortons l avocat des boules à mythes! l avocat des boules La présentation de l'atelier Ce qu'il faut savoir Public cible : En résumé : Objectifs : Durée : Élèves du 1 er ou 2 e cycle du secondaire Jeu-questionnaire de type vrai ou faux portant

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

veuillez prendre note que les trames factuelles de ce document n ont fait l objet d aucune mise à jour. Ainsi, les réponses présentées dans le

veuillez prendre note que les trames factuelles de ce document n ont fait l objet d aucune mise à jour. Ainsi, les réponses présentées dans le ÉVALUATION NOTÉE 1 EXEMPLES DE QUESTIONS Mise en garde : veuillez prendre note que les trames factuelles de ce document n ont fait l objet d aucune mise à jour. Ainsi, les réponses présentées dans le corrigé

Plus en détail

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN L ONU EN ACTION Date de programmation: février 2009 Programme n 1172 Durée: 4 23 Langues: anglais, français, espagnol et russe LA FISTULE EN AFGHANISTAN VIDEO COUCHÉE DANS UN LIT AUDIO 1. Fatima est originaire

Plus en détail

HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ

HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ La Presse+ Édition du 8 juin 2014, section ACTUALITÉS, écran 4 SANTÉ MENTALE HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ GABRIELLE DUCHAINE LA PRESSE Les gens atteints de troubles mentaux, au Québec, sont de plus en

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée.

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée. RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999 Voici un sommaire des mesures prises par le conseil d administration et le personnel pour donner suite aux résolutions examinées

Plus en détail

Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec

Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES MUNICIPAUX DE MONTRÉAL (SCFP) Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec 25 février 2014 1 Contexte et évolution 22 JUIN 2011 Conférence de presse des maires Gérald

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Dans le cadre de la journée pré-congrès francophone Conférence Metropolis

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 4 Droit pénal et droit de la famille FR 004 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Droit pénal et droit de la

Plus en détail

Le recours devant la Cour criminelle après une agression sexuelle L agression à CaraCtère sexuel

Le recours devant la Cour criminelle après une agression sexuelle L agression à CaraCtère sexuel AS-CC-livret3_Layout 1 13-01-24 9:10 AM Page 1 3 Le recours devant la Cour criminelle après une agression sexuelle L agression à CaraCtère sexuel AOcVF février 2013 ACS 003 Pour vérifier que vous avez

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le système correctionnel canadien : un travail d équipe Descriptif Le module Le système correctionnel canadien : un travail d équipe permet

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la justice pénale Descriptif Le module Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la

Plus en détail

Comprendre les conséquences de la fraude et de l abus sur votre régime d assurance collective

Comprendre les conséquences de la fraude et de l abus sur votre régime d assurance collective ASSURANCE COLLECTIVE Comprendre les conséquences de la fraude et de l abus sur votre régime d assurance collective Travaillons ensemble pour les prévenir La fraude et l abus ont une forte incidence sur

Plus en détail

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Promotion du produit (le Pays québécois : RFQ) : par un Plan de marketing et

Plus en détail

Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec

Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec Le sous-financement chronique de notre éducation est une stratégie pour forcer l intégration avec les

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

Guide pour adolescents

Guide pour adolescents Guide pour adolescents Guide pour adolescents Nous remercions le ministère de la Justice du Canada pour sa contribution financière. Nous remercions également Public Legal Education Association Saskatchewan

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Questionnaire du projet Innocence

Questionnaire du projet Innocence 1 Questionnaire du projet Innocence Directives : Répondez de façon aussi détaillée que possible à chacune des questions suivantes ayant trait à votre dossier. Des réponses complètes et précises nous permettront

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Le droit criminel et le droit de la famille

Le droit criminel et le droit de la famille FR 00 4 4 Le droit criminel et le droit de la famille Le droit de la famille et les femmes en Ontario Un seul droit de la famille pour toutes les femmes Renseignez-vous sur vos droits fodf Femmes ontariennes

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit de la famille Les droits de mariage Les droits et les responsabilités Si vous êtes mariés ou si vous êtes dans une relation de conjoint de fait pour deux ans ou plus,

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU 13 JANVIER 2014

SÉANCE ORDINAIRE DU 13 JANVIER 2014 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE MONTPELLIER SÉANCE ORDINAIRE DU 13 JANVIER 2014 PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du conseil de la municipalité de Montpellier, tenue le 13 janvier 2014 à 19 h 30

Plus en détail

PETIT GUIDE DE SURVIE

PETIT GUIDE DE SURVIE PETIT GUIDE DE SURVIE PRÉPARATION POUR LA CARAVANE La Caravane démystifiée! Vous trouverez dans ce petit guide une multitude d information qui vous permettra de mieux comprendre l étape importante qu est

Plus en détail

*Luttes pour les droits des femmes au Québec

*Luttes pour les droits des femmes au Québec *Luttes 1791 Droit de vote pour les femmes propriétaires Adopté en 1791, l Acte constitutionnel est une loi britannique qui crée le Haut- Canada et le Bas-Canada. Cette loi donne aux propriétaires terriens

Plus en détail

Monsieur le maire, Paul-Arthur Blais, ouvre la séance à 19 heures et souhaite la bienvenue aux conseillers présents.

Monsieur le maire, Paul-Arthur Blais, ouvre la séance à 19 heures et souhaite la bienvenue aux conseillers présents. Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de ville de Paspébiac, tenue à la salle municipale de la Maison des citoyens ce 12 e jour du mois de mai 2014, à 19 heures sous la présidence de son Honneur

Plus en détail

Communiquez avec nous sans tarder afin de vous joindre à notre équipe de collaborateurs. jean-hertel_lemieux@uqar.ca

Communiquez avec nous sans tarder afin de vous joindre à notre équipe de collaborateurs. jean-hertel_lemieux@uqar.ca 1 Vous aimeriez participer à la rédaction du en partageant sur différents sujets liés à votre domaine d études et/ou votre expérience du monde du travail? Un sujet de société vous préoccupe? Communiquez

Plus en détail

# 1. PERSONNES ASSURÉES 1.1 PERSONNES VISÉES PAR L'ACCORD

# 1. PERSONNES ASSURÉES 1.1 PERSONNES VISÉES PAR L'ACCORD Services internes 1. PERSONNES ASSURÉES # 1. PERSONNES ASSURÉES 1.1 PERSONNES VISÉES PAR L'ACCORD Cet accord vise tous les résidents canadiens qui reçoivent des services internes dans un établissement

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

VOS COMMUNICATIONS ONT-ELLES SUFFISAMMENT DE MORDANT? DÉCEMBRE 2010

VOS COMMUNICATIONS ONT-ELLES SUFFISAMMENT DE MORDANT? DÉCEMBRE 2010 VOS COMMUNICATIONS ONT-ELLES SUFFISAMMENT DE MORDANT? DÉCEMBRE 2010 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA VOS COMMUNICATIONS ONT-ELLES

Plus en détail

Garde de jour pour enfants

Garde de jour pour enfants Garde de jour pour enfants comprendre les dispositions de garde et les ordonnances de la cour criminelle ou du tribunal de la famille Contexte Les garderies ont pour principale tâche de préserver en tout

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

Un élément essentiel de notre système judiciaire

Un élément essentiel de notre système judiciaire Fonctions de juré Un élément essentiel de notre système judiciaire Ce site fournit l information dont ont besoin la plupart des personnes qui reçoivent une assignation de juré. Veuillez lire toute l information

Plus en détail

SERVICES À L INTENTION DES Victimes d actes criminels

SERVICES À L INTENTION DES Victimes d actes criminels SERVICES À L INTENTION DES Victimes d actes criminels Le Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick (SPEIJ-NB) est une organisation à but non lucratif qui cherche à fournir

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Semaine du 01 au 07 décembre 2014

Semaine du 01 au 07 décembre 2014 Semaine du 01 au 07 décembre 2014 07 décembre 2014 / ici Radio-Canada / Manifestation contre le projet Haldimand / http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2014/12/07/004-manifestation-gaspe-haldimand.shtml

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

Services Aux Victimes

Services Aux Victimes Services Aux Victimes I n i t i a t i v e s Avez-vous besoin d un plan de sécurité? Guide à l intention des personnes qui se trouvent dans des relations abusives Qu est-ce qu un plan de sécurité? Il s

Plus en détail

Affaire DSK : vos questions, nos réponses!

Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Les rendez-vous du mercredi : les questions de la classe de CM2 de l école Robin Vous êtes très nombreux à vous poser des questions sur l arrestation de l homme

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

L Invitation. par John Worlund

L Invitation. par John Worlund L Invitation par John Worlund 2009 John Worlund. Tous droits réservés. La reproduction de ce document entièrement ou en partie sans permission ecrite est interdite. Edition 1, 9/2009 La couverture de devant

Plus en détail

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Page 1 de 6 CRIME ET CHÂTIMENT Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Les répondants du Québec sont plus enclins que tous les autres répondants

Plus en détail

Madame Francine Guay, conseillère, est absente lors de cette séance extraordinaire. PROPOSÉ par monsieur le conseiller Jean Roy

Madame Francine Guay, conseillère, est absente lors de cette séance extraordinaire. PROPOSÉ par monsieur le conseiller Jean Roy CANADA PROVINCE DE QUÉBEC Procès-verbal d une séance extraordinaire du conseil municipal de la Ville de Chambly, tenue à la mairie de Chambly, le mercredi 15 avril 2015, à 16 h. À laquelle assemblée sont

Plus en détail

Règles et fonctionnement 2015-2016

Règles et fonctionnement 2015-2016 Service de garde L Envol Tél. : (450) 645-2360 p6 Email : garde.stdenis@csp.qc.ca Règles et fonctionnement 2015-2016 École St-Denis 290, Du Collège St-Denis-sur-Richelieu, Qc JOH 1K0 Ce document a été

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires,

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires, Édition du printemps 2012 Bulletin d information pour les partenaires de La Personnelle Chers partenaires, Comme annoncé en novembre dernier, notre équipe de la commercialisation a travaillé, au cours

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Contenu Contexte................................................................ 101 Examen du contrat........................................................

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur

RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur Clémentine Séverin RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les

Plus en détail

EXEMPLES DE QUESTIONS ÉVALUATION NOTÉE

EXEMPLES DE QUESTIONS ÉVALUATION NOTÉE EXEMPLES DE QUESTIONS ÉVALUATION NOTÉE Mise en garde : veuillez prendre note que les trames factuelles des dossiers de ce document ont fait l objet d une mise à jour en juin 2015 à la suite de l entrée

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC, COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE

PROVINCE DE QUÉBEC, COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE PROVINCE DE QUÉBEC, COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE ACCEPTÉ Séance ordinaire du Comité exécutif de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, tenue à la salle multifonctionnelle

Plus en détail

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant son 90 e anniversaire Bonsoir, D entrée de jeu, je tiens à vous remercier de votre présence ce soir pour fêter ce 90 e anniversaire

Plus en détail

Ligne directrice n 5 : COU:1

Ligne directrice n 5 : COU:1 Manitoba Ministère de la Justice Bureau des procureurs de la Couronne Directive d orientation Ligne directrice n 5 : COU:1 Objet : Nomination d un avocat indépendant Date : septembre 2012 ÉNONCÉ DES POLITIQUES

Plus en détail

Mémoire de la Fédération des médecins spécialistes du Québec

Mémoire de la Fédération des médecins spécialistes du Québec FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC Mémoire de la Fédération des médecins spécialistes du Québec Commission des affaires sociales Avant-projet de loi sur la carte santé du Québec Audiences publiques

Plus en détail

ASPECTS LÉGAUX RELATIFS À LA SOLLICITATION COMMERCIALE DANS LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT

ASPECTS LÉGAUX RELATIFS À LA SOLLICITATION COMMERCIALE DANS LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT ASPECTS LÉGAUX RELATIFS À LA SOLLICITATION COMMERCIALE DANS LES ÉTABLISSEMENTS Le 10 décembre 2003 TABLE DES MATIÈRES Page INTRODUCTION...3 1. FONDEMENT LÉGAL Loi sur l Instruction publique...3 Loi sur

Plus en détail

LE PIRE DES DANGERS C EST D IGNORER QU ON EST EN DANGER

LE PIRE DES DANGERS C EST D IGNORER QU ON EST EN DANGER LE PIRE DES DANGERS C EST D IGNORER QU ON EST EN DANGER Romain Girard Vice-président exécutif Congrès Camping Québec 14 avril 2007 10 ans à la direction d une entreprise de transport par autobus 11 ans

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Allocution prononcée le dimanche 1 er juin 2008 par Son Excellence Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes, lors

Plus en détail

Guide de préparation des funérailles

Guide de préparation des funérailles Guide de préparation des funérailles à l intention de la famille Les arrangements préalables L arrangement préalable consiste à préparer, à l avance, les dispositions qui seront prises lors de son propre

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Cours 2.1. Plan de cours: 1. Opération ligne du temps 2. Portrait 3. On lit le problème.

Cours 2.1. Plan de cours: 1. Opération ligne du temps 2. Portrait 3. On lit le problème. Cours 2.1 Plan de cours: 1. Opération ligne du temps 2. Portrait 3. On lit le problème. On observe Nommez une continuité au point de vue économique entre le Régime Français et le Régime Anglais. Nommez

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

474-2013 Horaire des réunions du Conseil de ville pour 2014 Conflit avec l horaire des réunions de la MRC

474-2013 Horaire des réunions du Conseil de ville pour 2014 Conflit avec l horaire des réunions de la MRC PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE DANVILLE PROCÈS-VERBAL d un ajournement d une séance ordinaire des membres du conseil de la Ville de Danville, tenu le 20 novembre 2013 à 19h00, à la salle du conseil sise au

Plus en détail

Pourquoi. mon. enfant? Guide à l intention des parents dont l enfant a été victime d un acte criminel

Pourquoi. mon. enfant? Guide à l intention des parents dont l enfant a été victime d un acte criminel Pourquoi mon enfant? Guide à l intention des parents dont l enfant a été victime d un acte criminel Ce guide a été produit par le CAVAC de Laval avec la collaboration de la commission scolaire de Laval,

Plus en détail

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux?

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Synthèse L identité d un régime juridique découle des caractéristiques du sujet qu il couvre et non du seul fait que l entité ait la personnalité

Plus en détail

Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud)

Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud) Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud) Récit : Bertrand fontaine : bertrand@lesfontaines.be Introduction : Ceci n a pas du tout le but de trouver des excuses ou de me déculpabiliser des erreurs que

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR Les ateliers d Éducaloi Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR La présentation de l atelier Ce qu'il faut savoir Durée : Niveau : Matériel requis (enseignant) : Objectifs de l activité : Environ 120

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Sécurité du revenu

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Sécurité du revenu [TRADUCTION] Citation : I. M. c. Ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, 2014 TSSDGSR 34 N o d appel : GT-118227 ENTRE : I. M. Appelant et Ministre des Ressources humaines

Plus en détail

Parti Libéral du Canada. 1. Le soutien aux proches aidants

Parti Libéral du Canada. 1. Le soutien aux proches aidants Parti Libéral du Canada 1. Le soutien aux proches aidants Les proches aidants constituent l épine dorsale de notre système de santé; ils fournissent en effet des soins non payés dont la valeur a été estimée

Plus en détail

FICHE SUR LA PENSION ALIMENTAIRE POUR ENFANT

FICHE SUR LA PENSION ALIMENTAIRE POUR ENFANT FICHE SUR LA PENSION ALIMENTAIRE POUR ENFANT La loi exige que les deux parents contribuent au soutien financier de leurs enfants, quelle que soit la personne qui vit avec les enfants, La plupart du temps,

Plus en détail

Un souffle de vie. au cœur de la communauté chrétienne

Un souffle de vie. au cœur de la communauté chrétienne Un souffle de vie au cœur de la communauté chrétienne LA CELLULE-JEUNESSE Présentement notre Église a une grande difficulté à rejoindre les adolescentes et adolescents. Cela est un constat et non une démission.

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES DU 14 AU 21 JUIN 2011

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES DU 14 AU 21 JUIN 2011 SÛRETÉ DU QUÉBEC MRC DES MASKOUTAINS Saviez-vous que? Mercredi le 15 juin, des policiers de la MRC des Maskoutains se sont présentés au parc des Pins, situé sur la rue Viger à Saint-Hyacinthe sur l heure

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCES DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCES DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR 1 Le verbe 6: le passé composé avec avoir Mettez les verbes au passé composé, comme dans l'exemple. exemple: Hier, nous (manger)...chez les Durand. Hier, nous avons mangé

Plus en détail

Le rôle du Service des poursuites pénales du Canada

Le rôle du Service des poursuites pénales du Canada Le rôle du pénales du Canada Me Luc Boucher, Avocat-Général Bureau de Ottawa / Gatineau APERÇU Présentation du SPPC. Mandat,Rôle et Fonction du SPPC Section du droit de la concurrence du SPPC Portrait

Plus en détail

Mémoire relatif au projet de loi 13 Loi modifiant la Loi sur les véhicules hors route

Mémoire relatif au projet de loi 13 Loi modifiant la Loi sur les véhicules hors route Mémoire relatif au projet de loi 13 Loi modifiant la Loi sur les véhicules hors route Présenté à la : Commission des transports et de L Environnement Juin 2001 Mémoire relatif au projet de loi 13 Loi

Plus en détail

Témoignages 2013-2014

Témoignages 2013-2014 Témoignages 2013-2014 Banque alimentaire Memphrémagog Inc. «Tous les membres s associent à moi afin de vous exprimer notre gratitude pour votre beau geste de générosité. En 2013-2014, plus de 10 000 repas

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Le Service public d éducation et d information juridiques

Plus en détail

Archives. En 1993, après un court passage au cabinet du ministre de la Consommation et des Affaires commerciales, il accepte l offre

Archives. En 1993, après un court passage au cabinet du ministre de la Consommation et des Affaires commerciales, il accepte l offre DISCOURS DE L HONORABLE PIERRE BLAIS JUGE EN CHEF DE LA COUR D APPEL FÉDÉRALE LORS DE LA CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DE L HONORABLE ANDRÉ SCOTT JUGE DE LA COUR FÉDÉRALE OTTAWA, LE 19 NOVEMBRE 2010 M. le

Plus en détail

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Août 2015 *Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan et Manitoba Table des matières

Plus en détail

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Comment les entreprises devraient-elles entrevoir l avenir en matière de régime de retraite

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D AUMOND

MUNICIPALITÉ D AUMOND CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ D AUMOND Procès-verbal 4 novembre 2015 Séance ordinaire du conseil de la Municipalité d'aumond tenue au Centre culturel et communautaire situé au 664, route Principale

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 8 Le droit de la famille et les femmes immigrantes, réfugiées ou sans statut FR 008 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur

Plus en détail