Consolider le développement du Jardin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consolider le développement du Jardin"

Transcription

1 Association «Solidarité & Initiative» pour le développement du Jardin de Cocagne de la Haute Borne pour la création de la Table de Cocagne de la Haute Borne Projet 2014 Adresse : 10 rue Héloïse Europarc de la Haute Borne VILLENEUVE D ASCQ SIRET : Tél.: Fax.: Mob.: :

2 Consolider le développement du Jardin Cela devra se faire selon trois axes principaux : la pérennisation de l équipe de permanents, le développement de la production et des ventes, la recherche de financements. Pérenniser l équipe de permanents mise en place au cours de l année 2012 et complétée en 2013 par l arrivée d une jeune emploi d avenir, chargée de l animation du réseau d abonnés aux paniers.. Passer de 19 (décembre 2013) à 22 jardiniers en insertion. Passer de 170 à 215 paniers hebdomadaires produits et vendus. Passer de 2000 à 3000 m² de serres. Finaliser la construction du 3ème bitunnel. Compléter les investissements liés à l outil de production : cela passe notamment par l aménagement du hangar agricole nouvellement construit, en 1er lieu l aménagement de vestiaires-sanitaires et d un coin pause. Rechercher les financements nécessaires (voir point «Financements» ). Insertion et lutte contre l exclusion Poursuivre les actions d accompagnement social : aide au règlement des problèmes de logement, santé, budget, mobilité Développer les immersions en entreprise. Développer les actions de formations : le Jardin devrait se lancer cette année dans la démarche de délivrance d un CQP «salarié polyvalent» pour les jardiniers en parcours d insertion. Il s agit d une démarche expérimentale et exigeante pilotée par Chantier Ecole, incluant l acquisition de savoirs de base, un module TIC (Technologies de l Information et de Communication), un module sur la sécurité au travail, et un module d évaluation continue des compétences-métier transférables en entreprise. Continuer à proposer aux jardiniers des actions de cohésion et d ouverture culturelle : repas pris en commun, activités culturelles et sportives. Passer de 7 à 9 sorties vers l emploi durable ou formation (en visant un % de 50% de sorties vers l emploi durable).

3 Partenariats Faire vivre et développer les partenariats avec les acteurs publics associés au projet S appuyer sur un comité de pilotage réunissant les principaux acteurs publics associés au projet, avec l organisation d au minimum 1 réunion annuelle. Développer les partenariats avec les entreprises. Développer en priorité les partenariats avec les entreprises situées sur le Parc Scientifique de la Haute Borne et à proximité. Diversifier et enrichir le contenu des partenariats, pour multiplier pour les entreprises et leurs salariés les possibilités d engagement citoyen ainsi que les échanges entre les salariés en insertion et les salariés en poste - Continuer à proposer aux salariés des entreprises partenaires de devenir clients du Jardin - Développer les actions de parrainage des salariés en insertion par des salariés en poste - Développer le bénévolat - Continuer de proposer aux entreprises des périodes en immersion pour les salariés du Jardin afin qu ils puissent valider leur projet professionnel ; proposer aux entreprises des embauches de jardiniers Faire de ce projet un lieu de rencontre et d échanges de responsables soucieux d exercer aussi leur responsabilité sociale et environnementale, et pour ce faire continuer à faire vivre les soirées du «Jardin des Entrepreneurs» initiées en Faire vivre le partenariat initié en 2010 avec le Laboratoire de Génie Civil et géo-environnement (en lien avec LMCU service recherche et innovation). L objectif est de faire du site du Jardin, reconnu comme emblématique des problématiques écologiques de la Communauté Urbaine de Lille, un observatoire d écologie périurbaine. Poursuivre la déclinaison de l opération paniers solidaires portée par le Réseau Cocagne en direction des étudiants en précarité de la Cité Scientifique. Sur l année universitaire , l objectif est d aller jusqu à 30 étudiants bénéficiaires. Faire vivre les partenariats avec la présidence de l Université Lille 1 et Lille 3 ainsi que le CROUS et la SMENO. Réaliser 3 ateliers pédagogiques autour du jardinage et 10 ateliers cuisine. Dans le même temps, développer l offre de paniers bio auprès des étudiants de la Cité Scientifique, en lien avec des associations étudiantes. A travers ces partenariats, notre objectif reste de faire de ce projet un lieu de rencontre, de «brassage» pour toutes les parties prenantes, cette mixité constituant à l évidence une des originalités fortes et des richesses du projet.

4 Financements Trouver en 2014 les ressources nécessaires pour financer les dépenses d exploitation du projet en combinant financements publics et privés, conformément aux préconisations d hybridation des ressources de l Economie Solidaire. En particulier, l association a déposé une demande de subvention FSE , qui demandera beaucoup de suivi. Pour le financement des investissements, en cohérence avec ce principe, essayer de s appuyer au maximum sur les possibilités offertes par les fondations privées. Citoyenneté et vie associative Développer le bénévolat et la participation des adhérents de l association aux activités du Jardin (voir document joint). Associer les jardiniers au projet du Jardin. Projet Table de Cocagne En 2013, Monique TRACKOEN a mené une étude-action dans le cadre du FIDESS (Fonds d Initiative et de Développement de l Economie Sociale et Solidaire) porté par Nord Actif pour la création d une Table de Cocagne sur le Parc de la Haute Borne. Il s agira d une Entreprise d Insertion (EI) de restauration-traiteur, adossée au Jardin de Cocagne de la Haute Borne et cuisinant les produits du Jardin. Pour mener à bien ce projet, et suivant la méthodologie déjà expérimentée pour la création et le développement du Jardin de Cocagne, Monique TRACKOEN s est appuyée sur des partenaires : Marc DE SITTER, délégué régional Chantier Ecole, pour le projet d insertion. IESEG et sa Chaire de Management des Innovations Sociales : en particulier, une étudiante en Master II, Laure DE SOLERE, a été en «projet consulting» durant 6 mois, sous la direction de Monique TRACKOEN, pour mener à bien l étude de marché et établir le plan marketing de la future Table. Un professeur de marketing d IESEG, Stéphane LAUTISSIER, s est également impliqué.

5 Clément MAROT, restaurateur bien connu de LILLE, pour la partie restauration traditionnelle. Il est à noter que M. MAROT, très engagé en matière de formation des jeunes, a également beaucoup apporté par rapport au projet d insertion. Thierry LECELLIER, responsable du développement chez FLUNCH FRANCE, ainsi que Damien DE- SAGRE, responsable technique du développement chez FLUNCH FRANCE, pour la partie restauration rapide. Xavier KIEKEN, Président de KIC Immobilier, pour le projet immobilier. Jérôme HOUYEZ, gérant de l Atelier d Architecture Ecologique Houyez, architecte, pour le projet Immobilier. Gaëtan FLIPO, Président de la société ManOrga, administrateur du Jardin de Cocagne, pour le plan d affaires. Ludovic TIBERGHIEN, Président de la société VALOXY, expert comptable et commissaire aux comptes, administrateur du Jardin de Cocagne, pour le plan d affaires. Xavier MOURETTE, Directeur associé du cabinet FIDAL LILLE, avocat d affaires, pour la création des sociétés commerciales et la construction juridico-financière du groupe SIA2E. Le Comité de Pilotage du 9 janvier 2014 a validé l intérêt et la faisabilité de ce projet. Prochaines étapes du projet : Dépôt du Permis de Construire en avril Rédaction (avril 2014) des statuts de la future Société en Commandite par Actions (SCA) qui drainera les capitaux nécessaires au projet immobilier et aux investissements et abritera l activité de restauration-traiteur. Rédaction des statuts de la SAS Commanditée, filiale de l Association SIA2E, qui gèrera la SCA. Constitution d un capital de 500 k et collecte de 800 k de subventions (FEDER ; FEADER ; Fondations) si possible avant septembre Eté 2014 : achat du terrain. Octobre 2014 : lancement des travaux.

6 Note synthétique sur le projet L association Solidarité & Initiative L association Solidarité & Initiative a été créée en octobre Son objet est la lutte contre l exclusion sociale par l activité économique et éducative. Concernant les activités économiques qui sont et seront développées, les statuts précisent qu elles se situeront toujours dans ce qu il est convenu d appeler Développement Durable et Economie Solidaire. Quant à l activité éducative mise en œuvre, elle se situera dans ce qu il est convenu d appeler Education populaire ou Education permanente. A ce jour, l association compte 220 adhérents (213 personnes physiques, 2 associations, 5 entreprises). Son CA est composé de 13 membres (voir ci-joint), dont 2 jardiniers en parcours d insertion. Le Jardin de Cocagne de la Haute Borne Agriculture périurbaine biologique Le premier projet porté par l Association Solidarité & Initiative est la création d un Jardin de Cocagne sur le Parc Scientifique de la Haute Borne. Les Jardins de Cocagne sont des exploitations maraîchères bio à vocation d insertion socioprofessionnelle avec vente directe à des adhérents-consommateurs sous forme d abonnement à des paniers de légumes hebdomadaires. Le Jardin de Cocagne de la Haute Borne a démarré son activité le 8 mars Il exploite actuellement 4 ha avec 20 jardiniers. Il produit et vend 170 paniers de légumes / semaine. Premier Jardin du Réseau Cocagne (qui compte aujourd hui près de 120 Jardins en France) à être implanté sur un Parc d activités d entreprises, le Jardin de Cocagne de la Haute Borne met en œuvre mixité sociale et mixité économique, puisqu il croise un projet d installation d entreprises de Haute Technologie et innovantes (Parc de la Haute Borne) avec un projet d insertion socioprofessionnelle qui est en même temps un projet d agriculture périurbaine biologique avec distribution des produits en circuit court et vente directe. Les paniers de légumes bio proposés par le Jardin de Cocagne de la Haute Borne constituent un véritable service de proximité aux salariés des entreprises du Parc d activités.

7 Insertion professionnelle Lutte contre l exclusion - Cohésion sociale Dans le même temps, les légumes vendus ont une histoire : celle des hommes et des femmes qui ont travaillé la terre de leurs mains pour les produire et ont ainsi entamé un parcours de réinsertion sociale et professionnelle. En effet, l association Solidarité & Initiative est conventionnée Atelier Chantier d Insertion par la DIRECCTE, depuis janvier 2013 pour 20 postes d ouvriers maraîchers. Ceux-ci sont embauchés pour une durée de 6 à 24 mois en Contrat Unique d Insertion 26 h / semaine. Ils sont dirigés par deux encadrants techniques, un chef d exploitation BTS maraîchage 17 ans d expérience, secondé d une encadrante technique BTS maraîchage, et accompagnés par une conseillère en insertion socioprofessionnelle (diplômée accompagnatrice socioprofessionnelle 1 ETP). Le Jardin de Cocagne de la Haute Borne a choisi d accueillir 50 % de jeunes de de 26 ans en difficulté d accès à l emploi et 50 % de bénéficiaires du rsa. Il travaille avec les acteurs sociaux de son secteur. Parallèlement au travail d insertion professionnelle et à l activité économique, le Jardin de Cocagne de la Haute Borne met en place progressivement des activités éducatives (sensibilisation à une bonne alimentation, activités sportives, sorties culturelles) qui contribuent à la (re)construction des personnes accueillies. Economie Solidaire Participation citoyenne Le Jardin de Cocagne de la Haute Borne cherche à multiplier et à impliquer les parties prenantes au projet associatif. Il est proposé aux Jardiniers d adhérer (à ½ tarif) à l association et de prendre part aux événements du Jardin. Il est proposé aux salariés des entreprises partenaires et aux adhérents-consommateurs de s impliquer dans l association sous forme de bénévolat (cf. document remis «Les 1001 manières de soutenir le Jardin»). Actuellement, 5 salariés d entreprises partenaires sont impliqués dans le Conseil d Administration et l association compte 4 bénévoles engagés à plus de 3 heures hebdomadaires régulières. Une association étudiante est membre de l association et se trouve représentée au Conseil d Administration.

8 Innovation sociale Le Jardin de Cocagne de la Haute Borne se vit comme une expérimentation pour mettre au point, au sein d un parc d activité d entreprises innovantes, un processus d insertion lui-même innovant grâce aux nombreux partenariats noués. Partenariats avec les entreprises. Un Club d entreprises le Jardin des entrepreneurs rassemble la quinzaine d entreprises et la dizaine de fondations d entreprises qui soutiennent le Jardin. Les entreprises soutiennent le Jardin de différentes manières : communication en interne de l opportunité de s abonner aux paniers de légumes proposition à leurs salariés de s impliquer dans le projet accueil de Jardiniers en période d immersion embauches. mécénat financier, de compétence ou en nature. Le Jardin de Cocagne de la Haute Borne tend à développer les synergies entre Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) et Entrepreneuriat social. Partenariats avec le monde de la recherche. Un projet de recherche porté par le Laboratoire Génie Civil et géo-environnement Lille Nord de France est associé au Jardin. Il vise à faire de celui-ci un laboratoire d étude de l évolution écologique de milieux naturels et cultivés périurbains, le site du Jardin de Cocagne de la Haute Borne ayant été reconnu comme emblématique des problématiques écologiques de la Communauté Urbaine de Lille. Partenariats avec le monde étudiant. Le Jardin de Cocagne de la Haute Borne est en partenariat avec quatre associations étudiantes : ACDC (Lille 1), Les Pieds sur Terre (Lille 2), Le Jardin Citoyen (Lille3) et l Association Félin. Plusieurs étudiants de Lille 1 ont travaillé bénévolement et de façon récurrente sur le Jardin. Une étudiante en Master 1 de sociologie a réalisé son mémoire sur l intérêt du travail de la terre dans un parcours de réinsertion. Par ailleurs, le Jardin de Cocagne de la Haute Borne a développé un partenariat avec les Présidences de Lille 1, Lille 2 et Lille 3, le CROUS et la SMENO et pour rendre accessibles les paniers de légumes bio aux étudiants en précarité. Actuellement, 20 étudiants en sont bénéficiaires. Enfin, le Jardin de Cocagne de la Haute Borne développe une offre spécifique de paniers aux étudiants de la Cité Scientifique (les paniers «campus») : actuellement, 30 étudiants sont abonnés aux paniers «campus». On peut voir le Jardin de Cocagne de la Haute Borne comme un projet de création d un modèle d insertion par l initiative, le partenariat et la coconstruction, au sein d un environnement dédié à l Innovation. Il importe qu un tel environnement ne génère pas de laissés pour compte, ce à quoi s attache le Jardin de Cocagne de la Haute Borne. Enfin, le Jardin de Cocagne de la Haute Borne construit un modèle économique innovant, qui hybride financements publics et privés.

Rapport d activité 2013

Rapport d activité 2013 Association «Solidarité & Initiative» pour le développement du Jardin de Cocagne de la Haute Borne pour la création de la Table de Cocagne de la Haute Borne Rapport d activité 2013 Adresse : 10 rue Héloïse

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

Projet associatif : L'association a pour buts de créer, gérer et animer les dispositifs d'insertion dans les domaines agricoles et

Projet associatif : L'association a pour buts de créer, gérer et animer les dispositifs d'insertion dans les domaines agricoles et 1 Diagnostic XXXX Date entretien : 3 mai 2007 Durée : 2H30 Dossier N : 171 Prescripteur : Centr'actif Documents à fournir lors de l'entretien : Statuts de l'association Copie de la publication au JO Bilan,

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Illustrer l innovation sociale

Illustrer l innovation sociale Les mercredi de l INET 22 mai 2013 Illustrer l innovation sociale Phrase obligatoire mentions date etc Une définition «L innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux

Plus en détail

Solidarité Environnement Développement durable LES ASSOCIATIONS

Solidarité Environnement Développement durable LES ASSOCIATIONS Solidarité Environnement Développement durable LES ASSOCIATIONS Association des Etudiants en Informatique (AEI) Bâtiment M3 Cité Scientifique L association a pour objectif de représenter l ensemble des

Plus en détail

Les Champs des Possibles

Les Champs des Possibles Les Champs des Possibles Association Loi 1901 Lancée en 2009 1 salarié Région Île-de-France Activité L association Les Champs des Possibles accompagne des porteurs de projet à l installation en agriculture

Plus en détail

Caravane des partenariats

Caravane des partenariats Lorsque humanisme et efficacité se rencontrent! Caravane des partenariats Contexte, enjeux et typologie des partenariats associations - entreprises Lille, 04 juin 2012 Le RAMEAU Association loi 1901, déclarée

Plus en détail

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI)

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) SOMMAIRE POUR COMMENCER Qu est-ce qu un ACI? Quels sont les enjeux? Quels sont les points de vigilance à prendre en considération? ETATS DES LIEUX Les chiffres

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

L espace test en agriculture

L espace test en agriculture Photo Civam Aquitaine L espace test en agriculture Une solution innovante pour des installations agricoles durables Une démarche pour permettre aux porteurs de projets agricoles de tester, valider, créer

Plus en détail

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion Partageons nos talents Projet Site d Insertion Durable Programme Insertion L EsPAS Structure d Insertion par l Activité Économique 3 bis rue de Verlinghem à Lambersart L EsPAS : ses missions L ESPAS est

Plus en détail

Présentation des activités Juillet 2011

Présentation des activités Juillet 2011 Association Présentation des activités Juillet Fiche d identité L Association Les ressources humaines Contacts Activités Evènementiel Communication Etudes et travaux Formations Projets permanents Soutien

Plus en détail

ASSOCIATION VAL BIO CENTRE

ASSOCIATION VAL BIO CENTRE ASSOCIATION LOI 1901 CRÉATION EN 2002 5 SALARIÉS BLOIS, RÉGION CENTRE ACTIVITÉ Val Bio Centre regroupe 35 producteurs de fruits et légumes biologiques de la Région Centre cultivant un total de 300 ha et

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 2013

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 2013 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 2013 Préambule Objectifs Fidèle à sa mission d observatoire, Admical assure une veille permanente sur les grandes tendances du mécénat en publiant tous les

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41)

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) Thème Territoire Fiche-bonne pratique Sol Blois Référence : 41_S_01 Date : janvier 2013 Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/ 1 Historique/Contexte

Plus en détail

Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages

Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages Le cœur du projet associatif d AlterVie est d initier, d accompagner les pratiques alternatives développant le Lien social

Plus en détail

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire rural Centre-ville Quartier populaire Parc d activités économiques Problématique Problématique enclavé Banlieue pavillonnaire Problematique Problematique Insertion Petite enfance Problématique Problématique

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Synthèse de l étude-action Entreprendre dans l ESS : une opportunité pour les jeunes Derrière le terme d Economie

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

La Ruche présente : Mamers, ville comestible

La Ruche présente : Mamers, ville comestible La Ruche présente : Mamers, ville comestible Ne te demande pas ce que ta ville peut faire pour toi, mais dis-toi : «qu est ce que je peux faire pour ma ville?» Café associatif La Ruche : présentation Les

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

Cahier des charges. Animation d un Jardin Solidaire

Cahier des charges. Animation d un Jardin Solidaire Cahier des charges Appel à projets Animation d un Jardin Solidaire Rue Francis PONGE, Paris 19 ème (Ancien Hôpital Hérold) Contexte Le site de l ancien hôpital Hérold, situé dans le quartier de la Politique

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 L économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on? Une économie du quotidien, ancrée sur les territoires Des entreprises et

Plus en détail

LIVRET DE PRESENTATION

LIVRET DE PRESENTATION LA GENÈSE DES JARDINS DE CONTRAT 1992, Château-Renault Trois passionnés ouvrent un chantier d'espaces verts et un atelier de menuiserie. Leur but : faire partager leur savoir-faire, l association Contrat

Plus en détail

Université Lyon 2 CHAIRE «ENTREPRENEURIAT EN ECONOMIE SOCIALE»

Université Lyon 2 CHAIRE «ENTREPRENEURIAT EN ECONOMIE SOCIALE» Université Lyon 2 CHAIRE «ENTREPRENEURIAT EN ECONOMIE SOCIALE» MASTER 2 PROFESSIONNEL Mention Economie & Société Spécialité : Entrepreneuriat Social et culturel Parcours Economie Sociale et Solidaire,

Plus en détail

Compte-rendu en images de l atelier N 1 : Bien-être et équilibre alimen terre

Compte-rendu en images de l atelier N 1 : Bien-être et équilibre alimen terre Compte-rendu en images de l atelier N 1 : Bien-être et équilibre alimen terre 1. Introduction en douceur et immersion pour démarrer la journée : Présentation et REprésentations : Dans un premier temps,

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi?

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? Vendredi 23 septembre 2011 à Bordeaux Dossier de presse de la Fédération Nationale des CREPI Contact presse : Guillaume BENOIT 06 19 47 37

Plus en détail

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire Evolution et Gouvernance Depuis 1996, la région Nord Pas- de- Calais soutient des initiatives à caractère économique dans le secteur des services

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées

PROJET ASSOCIATIF Association études ET chantiers Midi-Pyrénées PROJET ASSOCIATIF Association Contexte et Historique Le chantier, un outil de transformation de l'individu qui participe à un projet collectif et de transformation du territoire Les chantiers de jeunes

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication Interne et Externe master 1 - master 2 objectifs de la formation Vous souhaitez

Plus en détail

Devenir maraîcher en Picardie

Devenir maraîcher en Picardie Devenir maraîcher en Picardie Vous envisagez une reconversion professionnelle en agriculture, Vous voulez créer, reprendre une entreprise ou vous associer, Venez tester votre projet dans un cadre sécurisé.

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

AGIR POUR L INNOVATION SOCIALE

AGIR POUR L INNOVATION SOCIALE AGIR POUR L INNOVATION SOCIALE La Fondation Macif : 15 années au service de la solidarité En 15 années d existence, les domaines explorés par la Fondation Macif ont tous eu pour socle commun la solidarité

Plus en détail

MICRO CREDIT «PARCOURS CONFIANCE JEUNES» BGE ATLANTIQUE VENDEE (ex Boutique de Gestion Ouest) AP1 290 octobre 2010

MICRO CREDIT «PARCOURS CONFIANCE JEUNES» BGE ATLANTIQUE VENDEE (ex Boutique de Gestion Ouest) AP1 290 octobre 2010 MICRO CREDIT «PARCOURS CONFIANCE JEUNES» BGE ATLANTIQUE VENDEE (ex Boutique de Gestion Ouest) AP1 290 octobre 2010 NOTE DE RESTITUTION FINALE DU PORTEUR DE PROJET Ministère de l Éducation nationale, de

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES

SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES MINISTÈRE DU TRAVAIL DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Direction générale de l action sociale Sous-direction de l animation territoriale et du travail social Bureau des professions sociales et

Plus en détail

Inauguration de l extension du centre universitaire de la Citadelle 8 avril 2011

Inauguration de l extension du centre universitaire de la Citadelle 8 avril 2011 DOSSIER DE PRESSE Inauguration de l extension du centre universitaire de la 8 avril 2011 Service Communication 1, Place de l Yser - B.P. 1022-59375 Dunkerque Cedex Tél : 03.28.23.73.59 - Fax : 03.28.23.73.31

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Dossier unique d instruction Insertion par l activité économique (IAE) Année : 2016. Insertion par l activité économique (IAE) Nom de la Structure :

Dossier unique d instruction Insertion par l activité économique (IAE) Année : 2016. Insertion par l activité économique (IAE) Nom de la Structure : Dossier unique d instruction Insertion par l activité économique (IAE) Année : 2016 Insertion par l activité économique (IAE) Nom de la Structure : ------------------------------------------------------------------

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de presse...2. Comment participer à l appel à projets?...3

SOMMAIRE. Communiqué de presse...2. Comment participer à l appel à projets?...3 SOMMAIRE Communiqué de presse...2 Comment participer à l appel à projets?...3 La SCOP Reprotechnique...4 Un bel exemple de reprise d entreprise grâce au soutien du Conseil général Rouge Basilic...5 Le

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Financement Région Insertion par l économique MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE l EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Délégation générale à l emploi et à la formation

Plus en détail

Projet de construction d un éco-bâtiment :

Projet de construction d un éco-bâtiment : dossier_mise en page 1 04/06/2012 16:00 Page 1 Les Potagers de Marcoussis Chantier d insertion par le maraichage biologique Projet de construction d un éco-bâtiment : Déménagement des activités au sein

Plus en détail

quels partenariats possibles? www.iae-aquitaine.org

quels partenariats possibles? www.iae-aquitaine.org IAE et entreprises : quels partenariats possibles? www.iae-aquitaine.org Les SIAE, partenaires de votre politique RH Vous recherchez des compétences et des profils pour vos besoins en recrutement Collaborer

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Nos spécificités. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves.

Nos spécificités. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) Nos spécificités - Collège rural (zone montagne) du Réseau de Réussite scolaire du Bassin de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves. - Un des

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS I - PRESENTATION GENERALE ET CONTEXTE 2 Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020,

Plus en détail

Soutenir une agriculture locale de qualité. Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts

Soutenir une agriculture locale de qualité. Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts Soutenir une agriculture locale de qualité Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts Plan 1- Présentation du Pays «Une autre Provence» 2- La problématique

Plus en détail

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE Groupe de travail : Direction Développement Economique : Brigitte DORSAN Tél : 0596 39 10 63 Service insertion

Plus en détail

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Enjeu stratégique : Créer des emplois par l innovation et le partenariat *** Précision préalable : le terme «entreprise» comprend

Plus en détail

!"##""" $%$ &"'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs

!## $%$ &'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs !"##""" $%$ &"'$# F.S.E. Demandé F.S.E. Accordé 1. CONTEXTE Le projet collectif relation / Entreprises par l approche compétences vise à donner une suite et créer de nouveaux liens transversaux entre les

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement!

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Dossier de presse Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Novembre 2010 Plus de 100 rendez-vous en Rhône-Alpes! Service presse 04 72 59 40

Plus en détail

L AGRICULTURE URBAINE EN PROJET(S) Démontrer que la métropole bordelaise peut développer son autonomie alimentaire.

L AGRICULTURE URBAINE EN PROJET(S) Démontrer que la métropole bordelaise peut développer son autonomie alimentaire. SYNTHESE DU WORKSHOP L AGRICULTURE URBAINE EN PROJET(S) Démontrer que la métropole bordelaise peut développer son autonomie alimentaire. 27 juin 2015 Hélène POULON Architecte D.E. / Consultante en agriculture

Plus en détail

Méthodologie de mesure d impact de la co-création

Méthodologie de mesure d impact de la co-création Méthodologie de mesure d impact de la co-création Avec le soutien en mécénat de compétences d Accenture Document de synthèse de l étude (version abrégée) Accenture Accenture est une entreprise internationale

Plus en détail

Mieux vivre ensemble localement une utopie?

Mieux vivre ensemble localement une utopie? Mieux vivre ensemble localement une utopie? Bilan de 5 ans d expérimentation en Rhône-Alpes 12 avril 2011 Apporter une réponse globale et transversale aux problématiques contemporaines d amélioration de

Plus en détail

forum Quel intérêt à créer des emplois de solidarité? En mots et en images 21 septembre 2009 Centre de l Espérance

forum Quel intérêt à créer des emplois de solidarité? En mots et en images 21 septembre 2009 Centre de l Espérance Quel intérêt à créer des emplois de solidarité? Retour sur le forum organisé par l Office cantonal de l emploi (OCE) En mots et en images forum 21 septembre 2009 Centre de l Espérance Le 21 septembre,

Plus en détail

Etats des lieux des solidarités alimentaires territorialisées en Bretagne

Etats des lieux des solidarités alimentaires territorialisées en Bretagne Etats des lieux des solidarités alimentaires territorialisées en Bretagne Séminaire final SOLALTER Rennes - Agrocampus Ouest, 20 janvier 2015 http://www.projet-solalter.org Déroulement Le contexte du projet

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes. Questionnaire complet de l enquête en ligne

L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes. Questionnaire complet de l enquête en ligne L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes Questionnaire complet de l enquête en ligne Texte de présentation Le Conseil National des Chambres Régionales de l Economie Sociale et Solidaire (CNCRES) lance une

Plus en détail

Licence Sciences de gestion

Licence Sciences de gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de gestion Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Management des organisations Organisation : Ecole

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

LEADER 2007-2013. GAL Pays des tiges et chavées ASBL. Projets de cohésion sociale. Saint-Trond, le 28 avril 2014

LEADER 2007-2013. GAL Pays des tiges et chavées ASBL. Projets de cohésion sociale. Saint-Trond, le 28 avril 2014 LEADER 2007-2013 GAL Pays des tiges et chavées ASBL Projets de cohésion sociale Saint-Trond, le 28 avril 2014 Fonds européen agricole pour le développement rural : l Europe investit dans les zones rurales

Plus en détail

Parcours MASS Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales

Parcours MASS Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales Licence Sciences, Technologies, Santé Mention MIASHS Parcours MASS Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales http://mathematiques.univ-lille1.fr/ Présentation La licence MIASHS parcours Mathématiques

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie, gestion, administration de l Université d Artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Préambule. Les Partenaires

Préambule. Les Partenaires Préambule Les caractéristiques de l environnement économique et les conditions d accès au marché de l emploi imposent aux jeunes diplômés de disposer de compétences particulières pour mener à bien leur

Plus en détail

Ecole SUPimage. Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études

Ecole SUPimage. Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études Dossier de presse 2014 / Press book 2014 Ecole SUPimage Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études L école-agence : un nouveau concept de coworking

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement

MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement AMÉNAGEMENT & HABITAT 8 JANVIER 2015 MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement SÉMINAIRE CONTRAINTES ENERGETIQUES ET INNOVATIONS SOCIALES 2 QUELQUES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Dossier de Presse. 20 novembre 2013

Dossier de Presse. 20 novembre 2013 Dossier de Presse 20 novembre 2013 Contact Julien BALLAIRE Administrateur en charge des relations presse 01 56 80 84 08 / 06 81 66 19 35 presse@lmde.com 2 Sommaire Présentation du Prix de l Etudiant Entrepreneur

Plus en détail

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 :

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 : AVEC LE LOGICIEL «TRANSFERENCE» IDENTIFIER VOS COMPETENCES TRANSFERABLES Pour mieux vous connaître, découvrir les métiers, évoluer ou envisager une reconversion professionnelle Prestation proposée : Au

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL L AGORA, autour

Plus en détail

Engageons-nous ensemble et durablement dans la vie économique et sociale du Nord Pas-de-Calais

Engageons-nous ensemble et durablement dans la vie économique et sociale du Nord Pas-de-Calais Engageons-nous ensemble et durablement dans la vie économique et sociale du Nord Pas-de-Calais NORPAC F O R M A T I O N Formation Engageons-nous ensemble et durablement dans la vie économique et sociale

Plus en détail

Rapport d Activité 2014

Rapport d Activité 2014 Rapport d Activité 2014 Présenté lors de l assemblée générale le 24 mars 2015 Marmite Urbaine Au Bieritsan 11 Rue du Docteur Ollier 69100 Villeurbanne Sommaire L ASSOCIATION MARMITE URBAINE... 3 Un projet

Plus en détail

Soirée de l égalité --- 4 mars 2015

Soirée de l égalité --- 4 mars 2015 Soirée de l égalité --- 4 mars 2015 Hémicycle de la région Île-de-France Cette table-ronde sera introduite par Abdelhak Kachouri, vice-président chargé de la citoyenneté, de la politique de la ville et

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT, SPECIALITE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DEVELOPPEMENT RESPONSABLE

MASTER MANAGEMENT, SPECIALITE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DEVELOPPEMENT RESPONSABLE MASTER MANAGEMENT, SPECIALITE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DEVELOPPEMENT RESPONSABLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Management

Plus en détail

UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION. Présentation/Services/Références

UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION. Présentation/Services/Références UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION Présentation/Services/Références Octobre 2015 CONTACTS Christelle Robiteau 06 21 65 09 97 Stéphanie Silvestre 06 14 33 73 39 cesod@live.fr www.cesod.fr CESOD - Cabinet

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail