RAPPORT ISR TRIMESTRIEL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ISR TRIMESTRIEL"

Transcription

1 RAPPORT ISR TRIMESTRIEL Libertés & Solidarité Juillet 2015 Pour plus d informations, se reporter au prospectus complet du fonds. Pour toute question : 31/07/2015

2 Mouvements de portefeuille Zoom sur les émetteurs présents dans le fonds Actualités de la FIDH (Fédération Internationale des ligues des Droits de l Homme) Page 2

3 MOUVEMENTS DE PORTEFEUILLE Page 3

4 Explication du processus Mise à jour de l univers : L univers d investissement du fonds Libertés & Solidarité est mis à jour selon le processus suivant : - Poche Obligations d Etats (exposition géographique : émetteurs souverains de l Union Européenne) : La FIDH réalise une étude des émetteurs publics tous les deux ans, et assure une veille permanente. - Poche Obligations privées (exposition géographique : Monde) : L univers est identique à celui de la poche Actions. - Poche Actions (exposition géographique : Monde) : La FIDH assure une veille sur les entreprises présentes dans l univers, et signale les sorties à LBPAM en cas de manquements. D autre part, pour élargir l univers d investissement, la FIDH propose régulièrement à LBPAM des entreprises répondant aux critères de droits de l Homme, dans des secteurs préalablement identifiés par LBPAM. Mouvements du portefeuille : Les valeurs exclues de l univers FIDH suite à sa mise à jour sont obligatoirement sorties du portefeuille, dans un délai maximum d un mois. Les valeurs entrant dans l univers FIDH peuvent être ou non intégrées dans le portefeuille, en fonction des convictions financières du gérant. Au cours du deuxième trimestre 2015 : - Poche obligations d Etats : Il n y a pas eu d entrées ni de sorties - Poche obligations privées : Il n y a pas eu d entrées ni de sorties - Poche actions : Il n y a pas eu d entrées ni de sorties Page 4

5 Sélectivité du processus : données au 30 juin 2015 Poche OBLIGATIONS D ETATS Univers analysé par la FIDH 28 Etats de l Union Européenne Univers potentiel des entreprises Environ 1400 entreprises analysées Univers d investissement proposé par la FIDH 69 entreprises Univers d investissement proposé par la FIDH 15 Etats Poche OBLIGATIONS PRIVEES Poche ACTIONS Portefeuille Libertés & Solidarité 7 Etats Portefeuille Libertés & Solidarité 17 entreprises Portefeuille Libertés & Solidarité 25 entreprises Page 5

6 ZOOM SUR LES EMETTEURS PRESENTS DANS LE FONDS Page 6

7 Présentation de deux émetteurs vertueux vis-à-vis des droits de l Homme Dans la 2 ème partie de ce Rapport ISR, nous présentons successivement : la mise à jour de l étude de la FIDH sur le respect des droits de l Homme par les Etats de l Union Européenne un émetteur privé (entreprise) qui est présent dans l univers d investissement de Libertés & Solidarité, retenu à la fois : - Pour la satisfaction des critères du respect des droits humains fixés par la FIDH - Pour son potentiel en termes financiers. La présentation du comportement des émetteurs vis-à-vis des critères de droits de l Homme s appuie sur le travail effectué par la FIDH. En effet, la FIDH assure de façon indépendante l analyse extra-financière des émetteurs composant l univers d investissement de Libertés & Solidarité. Cette étude n est valable qu à la date d émission du présent document. Il est possible que la conviction de la FIDH sur les émetteurs change lors d une prochaine mise à jour de l univers, compte-tenu de faits nouveaux d actualité, d un contact avec les dirigeants des entreprises, etc. Page 7

8 Un émetteur public en portefeuille : L IRLANDE (1/2) Population: 4,89 millions d habitants Superficie: 70,273 km² Capitale: Dublin PIB par habitant : $46,800 Sources : Eurostat, ; CIA World Factbook, juillet 2015 NB : Les informations ci-dessous sont tirées de l'étude 2014 sur les Etats européens permettant au gérant de Libertés & Solidarité de sélectionner les émetteurs d'obligations parmi les 15 Etats les mieux notés selon la méthodologie développée par la FIDH. L'Irlande est classée huitième dans l'étude de la FIDH portant sur les 28 États de l'union Européenne : «Les États membres de l'union européenne sous surveillance : Inclure les droits humains dans les stratégies d'investissement». Le pays est classé quatorzième du classement droits humains et troisième du classement environnement. L égalité hommes/femme et la lutte contre les discriminations L'Irlande se place en dernière position en matière de droits des femmes. Les femmes sont peu représentées dans les hauts postes ministériels, administratifs, judiciaires et dans les entreprises privées. L'Irlande est également en retard en matière de lutte contre les violences faites aux femmes, et ne reconnaît pas le droit à l'avortement. Pour ces qui est des points positifs, l'irlande connaît des écarts de salaires relativement modérés entre hommes et femmes et a mis en place des quotas en vue de l'élection du corps législatif. L'Irlande est également assez mal notée en matière de lutte plus large contre les discriminations. Le referendum de mai 2015 ouvrant la voie au mariage homosexuel, précédé en avril de la reconnaissance du droit à l'adoption pour les couples de même sexe, est un progrès. Page 8

9 Un émetteur public en portefeuille : L IRLANDE (2/2) Droits des migrants et des réfugiés L'Irlande est mal évaluée en matière de droits des migrants et des réfugiés, avec notamment un taux faible de reconnaissance du statut de réfugié. L'Irlande ne reconnaît pas le droit de vote et d'éligibilité des étrangers aux élections locales, et le pourcentage d'immigrés ayant accès au marché du travail est relativement faible. Cohésion sociale/droits économiques et sociaux L'Irlande affiche des taux de pauvreté, d exclusion et d inégalités proches des moyennes européennes. Elle a signé le protocole facultatif du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et a ratifié le Protocole facultatif à la Charte sociale européenne. Ces textes créent notamment des possibilités de recours individuels contre les États. Liberté d'expression et droit à l'information L'Irlande obtient de bons résultats sur ce critère. Elle est 16ème de l'index de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (10ème pays de l'ue). Elle est parmi les pays les mieux notés en matière de droit à l'information des citoyens. Promotion de la justice internationale et des des droits humains L'Irlande fait partie des pays les mieux classés, du fait notamment d'une très bonne coopération avec la Cour pénale internationale, tant du point de vue juridique que financier. Environnement L'Irlande est bien classée du fait de faibles taux d'émissions de nombreuses substances polluantes et à une bonne conservation de ses ressources naturelles et de sa biodiversité. Elle devrait en revanche améliorer l'empreinte écologique de la production et de la consommation nationales. Page 9

10 La sélection des émetteurs privés La méthodologie d évaluation par la FIDH des entreprises repose sur plusieurs critères : Critères d'exclusion : secteur de l armement, implication dans le nucléaire. participation à l activité économique des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés, dont l occupation est illégale au regard du droit international (critère introduit à l été 2014). Critères d'évaluation dans plusieurs domaines : Politique de l'entreprise en matière de droits de l Homme et droits fondamentaux au travail Gouvernance et ressources humaines Protection de l environnement. Ces critères sont modulés selon les risques spécifiques identifiés pour l activité propre à l entreprise évaluée, de manière à sélectionner les entreprises les plus actives en matière de droits de l Homme au sein de chaque secteur. Page 10

11 Un émetteur privé : STMicroelectronics (1/2) STMicroelectronics est une entreprise de droit hollandais qui développe, fabrique et commercialise des puces électroniques (semi-conducteurs). Ses clients les plus importants comprennent des équipementiers automobiles, des fabricants de téléphones portables, d'imprimantes, d'infrastructures télécom, de disques durs, d'équipements électroniques de loisirs ou encore d'équipements industriels. Quels sont les enjeux-clé? STMicroelectronics est implantée dans de nombreux pays à risque en matière de droits humains, par exemple en Chine, en Inde, en Israël, au Maroc, aux Philippines, en Thailande ou en Turquie. Les réponses apportées aux risques de violations des droits au travail au sein des filiales ou des sous-traitants implantés dans ces pays sont un enjeu crucial. La santé et la sécurité des travailleurs doivent être particulièrement prises en compte au vu des niveaux élevés d accidents dans le secteur d activité de l entreprise. La maîtrise des consommations d'énergie, des émissions polluantes et de l impact sur le réchauffement climatique est également un enjeu important pour STMicroelectronics. Politiques en matière de droits humains STMicroelectronics intègre les Principes directeurs de l'onu sur les entreprises et les droits de l'homme et les Principes directeurs de l'ocde à l'intention des entreprises multinationales dans sa Sustainability Strategy. L'ensemble des politiques de développement durable et de responsabilité sociale sont placées sous la responsabilité du conseil d'administration. Relations salariales et droits au travail 72% des employés STMicroelectronics sont représentés par un syndicat ou couverts par une convention collective dans le monde, tandis que 1,79% des employés sont en contrat temporaire. Cependant, dans les pays où les droits syndicaux ne sont pas respectés, l'entreprise ne démontre pas de politiques proactives visant à assurer le respect de ces droits. STMicroelectronics a audité ses sous-traitants à hauteur de 80% de son volume d'achat en 2014, contre 35% en 2013, directement ou à travers l'eicc. La FIDH recommande le développement d'audits incluant une participation des travailleurs et de leurs représentants. Page 11

12 Un émetteur privé : STMicroelectronics (2/2) Santé et sécurité STMicroelectronics dispose de bons systèmes de gestion de la santé et de la sécurité des employés. Le taux d accidents avec arrêt de travail est inférieur à 0,3 depuis Minéraux de conflits STMicroelectronics se fournit majoritairement en métaux depuis des sources validées par le Conflict-Free Smelter (CFS), qui garantit l'origine «non-conflictuelle» des minéraux, dont 100 % de l'or et du tantale. L'entreprise se fixe un objectif de 100 % de validation par le CFS de l'ensemble des métaux qu'elle achète en Environnement STMicroelectronics a réduit son impact sur l'environnement depuis 2010 grâce à des politiques et des systèmes de mise en œuvre de qualité, notamment en matière d'émissions de C02. La gestion de l'eau (consommation, rejets) pourrait cependant être améliorée. Autres thèmes de dialogue En plus des points précédents, la FIDH entend poursuivre le dialogue avec STMicroelectronics concernant l'évaluation des risques liés à l'utilisation de ses produits et services par ses clients, notamment les risques de surveillance illicite liés aux centres de données, et les risques associés à d'éventuelles relations commerciales dans le Territoire Palestinien Occupé. Page 12

13 LES ACTUALITES DE LA FIDH Page 13

14 Libertés & Solidarité soutient les actions de la FIDH La 3ème partie du Rapport ISR met en avant l actualité récente en matière de lutte pour le respect de droits de l Homme liée au rôle de la FIDH. Elle met notamment l accent sur les avancées concrètes obtenues en matière de droits de l Homme, grâce à la mobilisation de la FIDH. Libertés & Solidarité, en tant que fonds de partage, contribue chaque année à l action de la FIDH, par le versement de 50% des revenus générés sous forme de don ( versés au titre de l exercice ). Page 14

15 La FIDH en quelques mots et en quelques chiffres La FIDH est la plus ancienne organisation internationale universaliste et généraliste de défense des droits humains, et la seule à avoir son siège à Paris. Créée en 1922, elle regroupe aujourd hui 178 organisations réparties dans 117 pays : 40 en Afrique, 34 en Amérique, 21 en Asie, 35 au Maghreb-Moyen-Orient et 48 en Europe et Asie centrale. En 2013 : 850 victimes représentées dans près de 110 procédures judiciaires 56 missions internationales 104 défenseurs libérés 819 actions de mobilisations publiques La FIDH s engage pour une mondialisation plus juste. C est l une de ses 6 priorités d action : La mondialisation économique et financière a trop souvent des conséquences négatives sur la jouissance des droits de l'homme en particulier des droits économiques et sociaux des populations les plus vulnérables au Nord comme au Sud. Les acteurs économiques et en particulier les entreprises doivent agir de manière plus responsables et tout mettre en œuvre pour respecter les droits humains partout où elles opèrent. C'est pourquoi la FIDH dénonce certaines pratiques tout en encourageant les entreprises à adopter un comportement et des pratiques plus responsables. Page 15

16 Ouverture du procès d Hissène Habré : un événement historique pour rendre justice aux victimes Le procès de l ex-dictateur tchadien Hissène Habré s'est ouvert le 20 juillet à Dakar, devant les Chambres africaines extraordinaires au sein des juridictions sénégalaises (CAE), un tribunal à caractère international intégré au sein du système judiciaire sénégalais. Pour la première fois, un ex-chef d État africain sera jugé par la juridiction d un autre État africain. Hissène Habré est accusé milliers d assassinats politiques, de l usage systématique de la torture, et d avoir pillé le trésor public alors qu il était au pouvoir, qui pourraient constituer des crimes contre l humanité, des crimes de guerre et de torture. Hissène Habré risque l emprisonnement à perpétuité s il est reconnu coupable des charges qui pèsent contre lui. La FIDH et ses organisations membres au Tchad et au Sénégal sont activement mobilisées sur ce dossier, tant au niveau de l établissement des faits qu au niveau judiciaire, et accompagnent les victimes. Source : FIDH Page 16

17 L Italie condamnée par la Cour européenne des droits de l Homme pour l'absence de reconnaissance légale des couples de même sexe Trois couples homosexuels avaient déposé plainte devant la CEDH en 2011, contre l impossibilité d être reconnu légalement en Italie entant que couple homosexuel. Le 21 juillet 2015 la Cour, dans une décision historique, a unanimement reconnu que l Italie violait l article 8 de la Convention européenne des droits de l Homme relatif au droit au respect de la vie privée et familiale. L'arrêt exige de l Italie qu'elle introduise au minimum une union civile ou un partenariat enregistré pour les couples de même sexe. Ce jugement devrait également encourager une reconnaissance légale pour les unions entre personnes du même sexe dans les 22 autres pays du Conseil de l Europe qui ne reconnaissent toujours pas les unions entre personnes de même sexe. La FIDH et plusieurs de ses organisations membres et partenaires avaient soumis leurs observations à la Cour en tant que tiers intervenants. Page 17

18 Victoire pour la société civile : fin du contrat entre Orange et Partner dans 2 ans maximum Le 30 juin 2015, le groupe Orange a annoncé une rupture, d'ici deux ans, du contrat qui le lie à l entreprise de télécommunication israélienne Partner, active dans les colonies israéliennes dans le Territoire Palestinien Occupé (TPO). Celles-ci sont reconnues illégales au regard du droit international par les Nations unies, l Union européenne et le gouvernement français. Elles couvrent les territoires n'appartenant pas à Israël au terme du plan de partage voté par l'assemblée générale des Nations unies en 1947, mais occupés suite à la guerre des Six jours en Le TPO inclut notamment la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem Est. Début mai 2015, la FIDH et ses partenaires (dont ses organisations membres en France la LDH et en Palestine Al Haq) publiaient un rapport conjoint appelant à la rupture de cette relation d affaires. Plusieurs courriers et rencontres de suivi ont eu lieu avec le groupe Orange et le gouvernement français, son principal actionnaire minoritaire, pour les inciter à prendre des mesures concrètes au regard de leurs obligations et responsabilités respectives en matière de droits humains Page 18

19 Les informations figurant dans ce document sont produites à titre purement indicatif : elles ne revêtent aucune valeur précontractuelle ou contractuelle et ne sauraient constituer en aucun cas, ni une sollicitation quelconque d'achat ou de vente des instruments financiers objets du présent document, ni une recommandation personnalisée, ni une analyse financière de titres financiers dans la mesure où l objet de ce document est précisément de ne porter une appréciation sur des émetteurs qu au vu de critères extra-financiers. L'attention de l'investisseur est attirée sur le fait que les informations contenues dans le présent document relatives à l'opcvm Libertés & Solidarité ne sauraient se substituer à l'exhaustivité de la documentation légale de celui-ci disponible sur le présent site internet. Par ailleurs, LBPAM ne saurait être tenue responsable de toute décision d'investissement prise ou non, sur la seule base des informations contenues dans ce document: en effet, tout investissement comporte des inconvénients et des avantages qu'il convient d'apprécier en fonction du profil personnalisé et étudié de chaque investisseur (rendement souhaité, risques pouvant être supportés ). Ce document n'est ni reproductible, ni transmissible, en totalité ou en partie, sans l autorisation préalable écrite de LBPAM, laquelle ne saurait être tenue pour responsable de l utilisation qui pourrait être faite du document par un tiers. Page 19

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL RAPPORT ISR TRIMESTRIEL Libertés & Solidarité Octobre 2014 Pour plus d informations, se reporter au prospectus complet du fonds. Pour toute question : gestionethique@labanquepostale-am.fr 31/10/2014 Mouvements

Plus en détail

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme La France candidate au Conseil des droits de l Homme UN Photo/Jean-Marc Ferré Les droits de l Homme font partie des valeurs fondatrices de la République française et de sa politique étrangère. C est dans

Plus en détail

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL RAPPORT ISR TRIMESTRIEL LBPAM Responsable Actions Environnement Octobre 2015 Pour plus d informations, se reporter au prospectus complet du fonds. Pour toute question : gestionethique@labanquepostale-am.fr

Plus en détail

Mesure de l intensité carbone des fonds actions de LBPAM - Engagement du Montréal Carbon Pledge

Mesure de l intensité carbone des fonds actions de LBPAM - Engagement du Montréal Carbon Pledge Mesure de l intensité carbone des fonds actions de LBPAM - Engagement du Montréal Carbon Pledge Le 1 er décembre 2015 La Banque Postale Asset Management - 34, rue de la Fédération - 75737 Paris Cedex 15

Plus en détail

Investir pour les droits humains

Investir pour les droits humains Investir pour les droits humains 1 Fondée en 1922, la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l Homme) regroupe 178 organisations de défense des droits humains dans 117 pays. Créée en

Plus en détail

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL

RAPPORT ISR TRIMESTRIEL RAPPORT ISR TRIMESTRIEL LBPAM Responsable Actions Europe Octobre 2015 Pour plus d informations, se reporter au prospectus complet du fonds. Pour toute question : gestionethique@labanquepostale-am.fr 31/10/2015

Plus en détail

G3.1 Content Index - GRI Application Niveau B

G3.1 Content Index - GRI Application Niveau B Application Niveau B G3.1 Content Index - GRI Application Niveau B 1. Stratégie et Analyse 1.1 Déclaration du CEO Rapport Développement Durable 2013 (p4-5) 1.2 Description des principaux impacts, risques

Plus en détail

Charte ISR. Principes retenus par l Ircantec

Charte ISR. Principes retenus par l Ircantec Charte ISR Principes retenus par l Ircantec Septembre 2013 1 Sommaire Présentation de l Ircantec p. 1 Démarche d investisseur socialement responsable : principes généraux p. 2 Actions et obligations d

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

IMMIGRATION, GESTION DES FRONTIERES ET

IMMIGRATION, GESTION DES FRONTIERES ET ART. 18 CHARTE DES DROITS FONDAMENTAUX DIRECTIVE RETOUR COMMISSION PARLEMENTAIRE LIBE FRONTEX DUBLIN II POLITIQUE D ASILE ELSJ SCHENGEN www.europarl.fr version décembre 2012 graphisme : atelier JBBOX EURODAC

Plus en détail

Investir pour les droits humains

Investir pour les droits humains Investir pour les droits humains 1 2 Fondée en 1922, la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l Homme) Créée en 2001 par la FIDH, avec le soutien Libertés & Solidarité, sans sacrifier

Plus en détail

WS26 La protection des salariés

WS26 La protection des salariés WS26 La protection des salariés Session 1 La vision chinoise Les populations de travailleurs migrants/paysans s étant déplacées dans les villes pour travailler ont des droits très réduits. Comme ils n

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

Code de Transparence pour les fonds ISR ouverts au public

Code de Transparence pour les fonds ISR ouverts au public Code de Transparence pour les fonds ISR ouverts au public Adhésion du fonds LBPAM Responsable Première Long Terme au Code de Transparence AFG-FIR-Eurosif Juin 2010 Les informations concernant l'opcvm LBPAM

Plus en détail

D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012

D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 www.cpr-am.fr A. Rapport B. sur C. l exercice des droits de vote D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 SOMMAIRE INTRODUCTION 2 I. PERIMETRE INITIAL ET ORGANISATION DE L EXERCICE DU VOTE 3 II. ANALYSE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

ASF RECHERCHE UN(E) AVOCAT(E)-FORMATEUR VOLONTAIRE

ASF RECHERCHE UN(E) AVOCAT(E)-FORMATEUR VOLONTAIRE ASF RECHERCHE UN(E) AVOCAT(E)-FORMATEUR VOLONTAIRE POUR UN ATELIER DE FORMATION DU POOL NATIONAL D AVOCATS DE LA RDC EN MATIERE DE JUSTICE PENALE INTERNATIONALE ET DU SYSTEME DE STATUT DE ROME DE LA CPI

Plus en détail

Questionnaire Entreprises et droits humains

Questionnaire Entreprises et droits humains Membres du Avec & Asset Management Questionnaire Entreprises et droits humains 1 2 Présentation des organisations Le CCFD-Terre Solidaire est la première association française de développement. Elle a

Plus en détail

Processus ISR. Allianz Euro Credit SRI. Obligataire ISR 2012

Processus ISR. Allianz Euro Credit SRI. Obligataire ISR 2012 Processus ISR Allianz Euro Credit SRI Obligataire ISR 2012 Sommaire -Moyens et ressources ISR -Processus d investissement -Glossaire 2 Moyens et ressources ISR Taux Recherche interne : 10 gérants et analystes

Plus en détail

Statistiques sur le contentieux devant la Cour européenne des droits de l Homme

Statistiques sur le contentieux devant la Cour européenne des droits de l Homme Statistiques sur le contentieux devant la Cour européenne des droits de l Homme La Cour européenne des droits de l Homme est compétente pour connaître des requêtes adressées par les particuliers ou les

Plus en détail

LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE

LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE A COMPTER DU 1ER JANVIER 2009 Par Sarah TEMPLE-BOYER (Décembre 2008) La nouvelle Autorité de concurrence, créée par l article 95 de la Loi du 4 août 2008 de modernisation

Plus en détail

Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux services

Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux services L'égalité de traitement en dehors du travail : l'accès aux biens et aux services Rossen Grozev Commission européenne Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux

Plus en détail

RAPPORT D'EVALUATION DU CAO. Plainte à l'égard du projet AES Sonel (Projet IFC #11579) Cameroun. Juillet 2013

RAPPORT D'EVALUATION DU CAO. Plainte à l'égard du projet AES Sonel (Projet IFC #11579) Cameroun. Juillet 2013 RAPPORT D'EVALUATION DU CAO Plainte à l'égard du projet AES Sonel (Projet IFC #11579) Cameroun Juillet 2013 Bureau du CAO Société Financière Internationale/ Agence Multilatérale de Garantie des Investissements

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE. La Direction des Opérations assure l organisation et le reporting relatif à l exercice des votes.

POLITIQUE DE VOTE. La Direction des Opérations assure l organisation et le reporting relatif à l exercice des votes. MARS 2015 POLITIQUE DE VOTE Préambule Conformément à l article 314-100 du règlement général de l AMF, les sociétés de gestion doivent élaborer un document intitulé «politique de vote», qui présente les

Plus en détail

Charte RSE fournisseurs

Charte RSE fournisseurs Charte RSE fournisseurs La Fnac s'est engagée à respecter et à promouvoir dans ses activités et sa sphère d'influence les principes relatifs aux Droits de l'homme, au Droit du Travail, à l'environnement

Plus en détail

POLITIQUE SECTORIELLE DÉFENSE

POLITIQUE SECTORIELLE DÉFENSE POLITIQUE SECTORIELLE DÉFENSE 1. INTRODUCTION... 2 2. ENGAGEMENT... 2 3. GESTION DU RISQUE... 2 4. STANDARDS ET CRITÈRES SPÉCIFIQUES AU SECTEUR... 3 5. CHAMP D'APPLICATION... 4 6. PROCÉDURES D'APPLICATION...

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

MAIF RETRAITE CROISSANCE DURABLE

MAIF RETRAITE CROISSANCE DURABLE 30 SEPTEMBRE 2015 MAIF RETRAITE CROISSANCE DURABLE Méthode d analyse ESG et Processus de sélection ISR LES FONDEMENTS DE L ANALYSE ISR DU GROUPE OFI NOTRE CONVICTION : les émetteurs intégrant les enjeux

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 25.11.2011 COM(2011) 832 final 2007/0229 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l'article 294, paragraphe 6, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

LE RAFP. Un investisseur de long terme,

LE RAFP. Un investisseur de long terme, LE RAFP Un investisseur de long terme, SOMMAIRE 04_ L investissement socialement responsable 06_ Une politique ISR au cœur du développement du Régime 08_ Une politique d investissement de long terme 09_

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

CODE DE TRANSPARENCE des FCPE de la gamme FONGEPARGNE PLUS au 30 juin 2013.

CODE DE TRANSPARENCE des FCPE de la gamme FONGEPARGNE PLUS au 30 juin 2013. CODE DE TRANSPARENCE des FCPE de la gamme FONGEPARGNE PLUS au 30 juin 2013. Gamme FONGEPARGNE PLUS FCPE FONGEPARGNE EURO MONETAIRE FCPE FONGEPARGNE MODERATION FCPE FONGEPARGNE EQUILIBRE FCPE FONGEPARGNE

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE LE PORTAGE SALARIAL...3 Rappel des principes du portage...3 Une reconnaissance dans le droit du travail français....4 Historique, un secteur jeune qui se structure....4

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Notre candidature. Les Pays-Bas, un candidat. engagé pour le Conseil. des droits de l homme

Notre candidature. Les Pays-Bas, un candidat. engagé pour le Conseil. des droits de l homme Les Pays-Bas, un candidat engagé pour le Conseil des droits de l homme Notre candidature Les Pays-Bas ont chaleureusement accueilli la création du Conseil des droits de l homme. Membre actuel du Conseil

Plus en détail

OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES

OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES OBSERVATIONS VIGEO REPORTING DES ENTREPRISES FRANCAISES COTEES Vigeo Mars 2014 Notre référentiel d analyse couvre l ensemble des sujets à couvrir selon l article 225 2. Ressources humaines - Promotion

Plus en détail

L ABC du droit international du travail

L ABC du droit international du travail L ABC du droit international du travail Les droits des travailleuses et des travailleurs À quoi font-ils référence? Les cadres juridiques régissant les droits des travailleuses et des travailleurs au Québec

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie Institut universitaire européen Commission européenne EuropeAid Cooperation Office Financé par la Commission européenne - Programme MEDA Projet de coopération sur les questions liées à l intégration sociale

Plus en détail

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE)

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) Article 2 L'Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'état de droit, ainsi que de

Plus en détail

ACCORD-CADRE INTERNATIONAL

ACCORD-CADRE INTERNATIONAL ACCORD-CADRE INTERNATIONAL Entre La société European Aeronautic Defence and Space, ci-après dénommée EADS NV, représentée par Jussi ITÄVUORI, Executive Vice President Human Resources D'une part, Et Le

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

Droits de l Homme Droit du travail Environnement Lutte contre la corruption

Droits de l Homme Droit du travail Environnement Lutte contre la corruption a. Un document autonome b. Un document qui fait partie d'un rapport sur la responsabilité sociale de l'entreprise c. Un document qui fait partie d'un rapport financier annuel Droits de l Homme Droit du

Plus en détail

4 avril. Formation IDSE 2012 10 mai 2012

4 avril. Formation IDSE 2012 10 mai 2012 4 avril 203 Formation IDSE 2012 10 mai 2012 La politique de responsabilité sociétale de Vivendi, enjeux et gouvernance Pascale Thumerelle Directrice de la responsabilité sociétale d entreprise (RSE) Webinaire

Plus en détail

En novembre 2004, le Conseil européen a adopté le «programme de La Haye : renforcer la liberté, la sécurité et la justice dans l Union européenne».

En novembre 2004, le Conseil européen a adopté le «programme de La Haye : renforcer la liberté, la sécurité et la justice dans l Union européenne». AVIS SUR LE PROCHAIN PROGRAMME JUSTICE DE L UNION EUROPEENNE 1. Cadre de l avis En novembre 2004, le Conseil européen a adopté le «programme de La Haye : renforcer la liberté, la sécurité et la justice

Plus en détail

1. Données générales

1. Données générales 1. Données générales 1a. Donnez le nom de la société de gestion en charge du ou des fonds auxquels s applique ce Code. BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) 1b. Décrivez de façon générale la philosophie

Plus en détail

Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ)

Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ) Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ) Vu le décret n 94-169 du 25 février 1994, relatif à l organisation des services déconcentrés et des établissements publics relevant

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

R A P P O R T A N N U E L

R A P P O R T A N N U E L R A P P O R T A N N U E L Fonds commun de placement S. ACTIVE MONETAIRE ISR Exercice du 01/01/2012 au 31/12/2012 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif

Plus en détail

Liste des émetteurs. Pour plus d'informations, se reporter au prospectus complet du fonds.

Liste des émetteurs. Pour plus d'informations, se reporter au prospectus complet du fonds. Libertés & Solidarité* Liste des émetteurs Au 30 juin 2015 * Les informations concernant l'opcvm Libertés & Solidarité figurant dans ce document sont produites à titre purement indicatif : elles ne revêtent

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1422780L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de l Avenant

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1422780L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de l Avenant RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant n 6 entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

CHARTE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE

CHARTE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE CHARTE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE AVIVA INVESTORS FRANCE Novembre 2013 De par son appartenance au groupe Aviva, l un des principaux assureurs français et un acteur majeur du secteur au plan mondial,

Plus en détail

Attention! Epargner pour votre retraite pourrait vous coûter de l argent.

Attention! Epargner pour votre retraite pourrait vous coûter de l argent. COMMUNIQUE DE PRESSE SOUS EMBARGO JUSQU AU 29-09-2014 Attention! Epargner pour votre retraite pourrait vous coûter de l argent. Bruxelles, le 29 septembre 2014 Les perspectives pour les citoyens européens

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

La vision de l'investissement responsable de Petercam Institutional Asset Management repose sur trois piliers :

La vision de l'investissement responsable de Petercam Institutional Asset Management repose sur trois piliers : La vision de l'investissement responsable de Petercam Institutional Asset Management repose sur trois piliers : 1. soulever les questions essentielles concernant les conséquences de nos activités ; 2.

Plus en détail

TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Thématiques ECONOMIE FINANCES AGRICULTURE INDUSTRIE AFFAIRES SOCIALES SANTE Présence l EFH Projet de

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

FCP «Quilvest Monétaire ISR»

FCP «Quilvest Monétaire ISR» QUILVEST GESTION Code de Transparence ISR FCP «Quilvest Monétaire ISR» Le 8 Avril 2015, «Le présent Code de Transparence est la version française, agréée par l AFG (Association Française de la Gestion

Plus en détail

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme 17 décembre 2009 Un comité du "ministère de la Justice" du Hamas appelé Al-Tawthiq (Documentation) affirme être derrière le mandat d'arrêt lancé

Plus en détail

FFFF Echiquier Major : Reporting ISR trimestriel. Au 30 septembre 2011 REPORTING ISR TRIMESTRIEL. Echiquier Major

FFFF Echiquier Major : Reporting ISR trimestriel. Au 30 septembre 2011 REPORTING ISR TRIMESTRIEL. Echiquier Major FFFF Echiquier Major : REPORTING ISR TRIMESTRIEL Reporting ISR trimestriel Echiquier Major Au 30 septembre 2011 Septembre 2015 Z SOMMAIRE 1 SYNTHESE DE LA DEMARCHE EXTRA FINANCIERE DE LA FINANCIERE DE

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants

Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants NATIONS UNIES CAT Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants Distr. GÉNÉRALE CAT/C/MUS/Q/3 20 juillet 2009 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CONTRE LA

Plus en détail

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES Les épreuves écrites et orales des concours externe et interne pour l accès à l emploi de secrétaire des affaires étrangères

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 703 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 juillet 2011 PROPOSITION DE LOI tendant à simplifier le recouvrement des créances alimentaires destinées aux enfants,

Plus en détail

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE FAITS ET CHIFFRES 1 NOMBRE D HABITANTS : 9,2 millions (estimation World Gazetteer) 2 POURCENTAGE DE LA POPULATION VIVANT AVEC MOINS DE 1,25 $

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

Charte Achats et Responsabilité d Entreprise. www.thalesgroup.com

Charte Achats et Responsabilité d Entreprise. www.thalesgroup.com www.thalesgroup.com Charte Achats et Responsabilité d Entreprise Introduction Thales, leader mondial des systèmes d information critiques sur les marchés de l Aéronautique et de l Espace, de la Défense

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes

Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes L'Assemblée générale, Considérant qu'il est urgent de faire en sorte que les femmes bénéficient universellement des droits et principes

Plus en détail

Épreuve commune 3è d Histoire-Géographie / Éducation civique Durée : 2h

Épreuve commune 3è d Histoire-Géographie / Éducation civique Durée : 2h 15/05/09 Collège du Bastberg 8h-10h Épreuve commune 3è d Histoire-Géographie / Éducation civique Durée : 2h Barème : I. Sujet de Géographie 18 points II. Sujet d Éducation civique 12 points III. Repères

Plus en détail

L'investissement dans les zones controversées

L'investissement dans les zones controversées L'investissement dans les zones controversées Investir n'est pas un acte anodin. Tout particulièrement lorsque l'argent investi termine dans les caisses d'une entreprise active dans un pays sensible. Mais

Plus en détail

Participez au. quiz ISR. vous apprenez vous êtes socialement responsable

Participez au. quiz ISR. vous apprenez vous êtes socialement responsable Participez au quiz ISR vous apprenez vous êtes socialement responsable 01. L ISR, 3 lettres Mais Pourquoi ce quiz? «Lancée en 2010 à l initiative du Forum pour l Investissement Responsable (FIR), la Semaine

Plus en détail

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND Mandat de la Rapporteuse spéciale sur l indépendance des juges et

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP)

GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP) Strasbourg, 22 août 2014 CDDH-CORP(2014)10 COMITÉ DIRECTEUR POUR LES DROITS DE L'HOMME (CDDH) GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP) Projet de recommandation du Comité

Plus en détail

CODE DE TRANSPARENCE du fonds FGF ACTIONS EURO ISR SOLIDAIRE au 30 Juin 2013

CODE DE TRANSPARENCE du fonds FGF ACTIONS EURO ISR SOLIDAIRE au 30 Juin 2013 CODE DE TRANSPARENCE du fonds FGF ACTIONS EURO ISR SOLIDAIRE au 30 Juin 2013 Date de publication : 31.07.2013 Code de transparence FGF ACTIONS EURO ISR SOLIDAIRE 1 L Investissement Socialement Responsable

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Traité sur le fonctionnement de l Union européenne

Traité sur le fonctionnement de l Union européenne Traité sur le fonctionnement de l Union européenne TITRE V L'ESPACE DE LIBERTÉ, DE SÉCURITÉ ET DE JUSTICE (in Troisième partie : les politiques et actions internes de l Union européenne) CHAPITRE 1. DISPOSITIONS

Plus en détail

Analyse du portefeuille - version publique Caisse de prévoyance du personnel de l Etat de Fribourg (CPPEF)

Analyse du portefeuille - version publique Caisse de prévoyance du personnel de l Etat de Fribourg (CPPEF) Portfolio Screening Analyse du portefeuille - version publique Caisse de prévoyance du personnel de l Etat de Fribourg (CPPEF) 1. Préambule 2 2. Méthodologie d évaluation extra-financière utilisée 3 2.1

Plus en détail

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE Servir et protéger En bref Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T +41 22 734 60 01 F +41 22 733

Plus en détail

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE Daniel MARCHAND Professeur titulaire de la Chaire de Droit Social du Conservatoire National des Arts et Métiers Ouvrage initié par Yves DELAMOTTE Professeur Honoraire au Conservatoire National des Arts

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

La loi NRE. Article 116

La loi NRE. Article 116 La loi NRE La loi sur les nouvelles régulations économiques fixe (art.116) l'obligation pour les sociétés française cotées sur un marché réglementé l'obligation de rendre compte dans leur rapport annuel

Plus en détail

Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation

Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation S implanter au Maroc : Quelle forme juridique choisir? Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation juridique. Ces choix ont des conséquences sur les plans juridique,

Plus en détail

RELATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL

RELATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL RELATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL Emploi et relations employeurs/employés CDC Entreprises, en tant que société de gestion agréé AMF, est soumise au respect de la réglementation de l'autorité des Marchés

Plus en détail

PACTES D ACTIONNAIRES. I) Le contenu des pactes d actionnaires : Quelles sont les clauses essentielles?

PACTES D ACTIONNAIRES. I) Le contenu des pactes d actionnaires : Quelles sont les clauses essentielles? PACTES D ACTIONNAIRES I) Le contenu des pactes d actionnaires : Quelles sont les clauses essentielles? Il existe différents pièges à éviter ainsi que des oublis à ne pas faire. L exposé ne concerne cependant

Plus en détail

Accord cadre international «Sodexo UITA»

Accord cadre international «Sodexo UITA» Accord cadre international «Sodexo UITA» 1. Parties prenantes 1.1. Le présent accord est conclu entre «Sodexo» et «l UITA» ; 1.2. «Sodexo» désigne la société Sodexo SA et l ensemble des sociétés filiales

Plus en détail

Plus responsables, plus performants

Plus responsables, plus performants ISR Plus responsables, plus performants x4 progression des encours ISR en 4 ans (Source Novethic à fin 2011) L ISR, pourquoi? Une finance qui s engage Changer les règles du jeu Mettre les entreprises face

Plus en détail

Débat citoyen planétaire

Débat citoyen planétaire Le 6 juin 2015 Fiche presse Débat citoyen planétaire en Région Auvergne Contacts presse Zakia Douakha Cécile Pomerol (Joachin) Tél. : 04733193 58 Tél. : 04733185 58 Port. : 06376679 26 Port. : 06746796

Plus en détail

HUMAN AIX. Institut d Etudes Humanitaires Internationales

HUMAN AIX. Institut d Etudes Humanitaires Internationales HUMAN AIX Institut d Etudes Humanitaires Internationales MASTER 2 Action et Droit Humanitaires - Parcours Juriste Internationaliste de Terrain pour le Développement Institutionnel et la Consolidation de

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Norske Skog Golbey Avant-propos Depuis plus de 10 ans, Ouverture, Honnêteté et Coopération sont les trois valeurs fondamentales qui guident nos comportements et nos décisions

Plus en détail

LA CHARTE DE COVOITURAGE TICOTO 1. PREAMBULE 2. OBJET

LA CHARTE DE COVOITURAGE TICOTO 1. PREAMBULE 2. OBJET LA CHARTE DE COVOITURAGE TICOTO 1. PREAMBULE 2. OBJET 3. PROCEDURE D INSCRIPTION 4. RESPONSABILITE 5. GARANTIE 6. SINCERITE 7. UTILISATION DU SERVICE 8. SECRET DES INFORMATIONS TRANSITANT GRACE AU SITE

Plus en détail

Principes pour le contrôle des établissements des banques à l étranger

Principes pour le contrôle des établissements des banques à l étranger Principes pour le contrôle des établissements des banques à l étranger (Mai 1983) I. Introduction Ce rapport 1 expose certains principes qui, de l avis du Comité, devraient régir le contrôle, par les autorités

Plus en détail

Plan de travail général 2010-2014 de la FSESP

Plan de travail général 2010-2014 de la FSESP Document adopté au Comité Exécutif de la FSESP 9 & 10 November 2009 Les résolutions adoptées pendant le Congrès du 8 au 11 juin 2009 et qui sont citées à la fin du document constituent la base du Plan

Plus en détail