Thème 3. LA GESTION DES RECIFS ARTIFICIELS : CAS DU PARC MARIN DE LA COTE BLEUE

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Thème 3. LA GESTION DES RECIFS ARTIFICIELS : CAS DU PARC MARIN DE LA COTE BLEUE"

Transcription

1 Séminaire récifs artificiels en Languedoc : bilan et perspectives. 20 novembre 2008 Sète Thème 3. LA GESTION DES RECIFS ARTIFICIELS : CAS DU PARC MARIN DE LA COTE BLEUE Frédéric BACHET & Eric CHARBONNEL, Parc Marin de la Côte Bleue

2 Etang de Berre Golfe de Fos Embouchure du Rhône Marseille

3 Exploitation des ressources sur la Côte Bleue - Pêche artisanale : filet trémail, maillant, palangre - Pêche en plongée : oursins, corail rouge

4 Exploitation des ressources sur la Côte Bleue Chalutage

5 Exploitation des ressources sur la Côte Bleue -Pêche récréative (du bord, embarquée, chasse) Impact important en cours d étude (ANR Liteau PAMPA)

6 Objectifs du programme d aménagement

7 2 réserves marines : Réserve de Carry le Rouet 1983 Carry-le-Rouet 85 ha 1996 Cap-Couronne C 210 ha Réserve du Cap Couronn

8 Le Parc Marin : une gestion au quotidien Interdictions liées aux réserves : - Pêche sous toutes ses formes - Mouillage des navires - Plongée en scaphandre autonome

9 Surveillance des réserves 3 bateaux / 4 gardes assermentés / 3 saisonniers Faire respecter la réglementation des réserves Travail de prévention mais aussi de répression 2038 Heures de surveillance en 2007 (Mer et Terre), 336 jours 69 infractions 77 interventions immédiates Entretien des bouées de balisage 13 b é é ifi ti t l 6 i 13 bouées, vérification tous les 6 mois 55 plongées en 2007

10 Suivis scientifiques de la qualité du milieu (réserves, récifs, oursins, herbiers, corail, températures, etc)

11

12 Les classes de mer

13 GESTION DES USAGES Zone Interdite au Mouillage à Méjean Avec la commune d Ensuès-la- Redonne : Réflexion sur la gestion du mouillage dans la calanque de Méjean Installation d une ZIM et d une ZIEM Suivi de l efficacité technique et, du respect de la zone par le PMCB

14 Outil halieutique Les récifs artificiels Augmenter et diversifier les ressources Soutien à la pêche artisanale Accroître espèces cibles Outils de gestion de la biodiversité ité - Diversification des fonds meubles - Protection ti des habitats t prioritaires it i (herbier de Posidonie, fonds coralligène) Outils de gestion des usages -Obstacles physiques au chalutage en zone côtière - Partage espace et ressource -Maintien et développement durable de la pêche petits métiers

15 RESERVES & RECIFS La majorité des récifs artificiels est située à l extérieur des réserves Récifs situés dans les réserves : - 16% des récifs de production (429 m 3 /2684 m 3 ) - 26% des récifs de protection 586 modules /326) Ces récifs sont inaccessibles, car immergés dans les réserves intégrales Pas de mode de gestion particulier pour la majorité des récifs, ouverts à tous, sous la législation commune du DPM Sur les récifs accessibles, pas de conflits d usages particulier

16 PECHE PROFESSIONNELLE Par rapport à la pêche, l intérêt majeur des récifs est l éloignement vers le large des arts traînants et le partage de l espace et des ressources entre pêcheurs

17 LES UTILISATEURS DES RECIFS Récifs de production peu ou pas utilisés par la pêche professionnelle, car volume non suffisant pour changer de techniques d exploitation Prédominance pêche plaisance (non recherchée initialement)

18 LES UTILISATEURS DES RECIFS Un site de récif est utilisé par les plongeurs (récif de Niolon prof -31 m, 319 m 3 ), proche du centre UCPA Peu d attrait paysager par comparaison avec les sites naturels voisins (tombants de gorgones, éboulis à mérous)

19 Réserves de la Côte Bleue = Outil principal de gestion des ressources = Outil pour une pêche durable Effort de pêche autour de la réserve de Carry Kilometers 0 1 Legend Join_Output t nb_km²

20 - Conclusions - - Bilan: 25 années d expérimentation expérimentation, 5000 m 3 de récifs combinant la protection et la production - Récifs artificiels = outils complémentaires aux réserves - Bonne démarche pour l appropriation du territoire et l acceptation par les usagers de la mer - Dans un contexte d une pression de pêche élevée, les récifs sont de bons outils pour l organisation et la gestion des activités - Les résultats montrent une décroissance de la pression de pêche dans la bande côtière, avec l éloignement au large des activités de chalutage - Les récifs de protection on sont aussi de bons outils pour la préservation r des habitats prioritaires (Natura 2000)

21 Un plan de gestion pour le Parc Marin de la Côte Bleue Etang de Berre Golfe de Fos Rade de Marseille Territoire concerné par l étude Source : M SAT - Atlas satellite

22 NATURA 2000 EN MER

L opération RÉCIFS PRADO : perspectives et gestion

L opération RÉCIFS PRADO : perspectives et gestion L opération RÉCIFS PRADO : perspectives et gestion Sète, 20 novembre 2008 Jean-Charles LARDIC Ville de Marseille Secrétariat Général - Direction de la Qualité de Vie Partagée I. PERSPECTIVES - 2010-2037

Plus en détail

Parc Marin de la C ôte B leue

Parc Marin de la C ôte B leue Parc Marin de la C ôte B leue DR E AL Montpellier 31 mars 2011 Le Parc M arin de la C ôte Bleue est aujourd hui le nom donné à un syndicat mixte qui rassemble : La Région Provence-Alpes-Côte d Azur Le

Plus en détail

Application et respect des règlementations de la pêche professionnelle et de la pêche de loisirs

Application et respect des règlementations de la pêche professionnelle et de la pêche de loisirs Application et respect des règlementations de la pêche professionnelle et de la pêche de loisirs Exemple du Parc Marin de la Côte Bleue Atelier méditerranéen d échange d expérience MedPan 2013-13 novembre

Plus en détail

Gestion intégrée des Aires Marines Protégées Parc Marin International des Bouches de Bonifacio

Gestion intégrée des Aires Marines Protégées Parc Marin International des Bouches de Bonifacio Gestion intégrée des Aires Marines Protégées Parc Marin International des Bouches de Bonifacio Marie Hélène LUCIANI Office de l Environnement de la Corse www.oec.fr 4 ème Rencontres de la Coopération décentralisée

Plus en détail

Le Parc Marin de la Côte Bleue. Idées de Ville Littoral et Biodiversité 17 février 2011

Le Parc Marin de la Côte Bleue. Idées de Ville Littoral et Biodiversité 17 février 2011 Le Parc Marin de la Côte Bleue Idées de Ville Littoral et Biodiversité 17 février 2011 Le Parc Marin de la Côte Bleue est aujourd hui le nom donné à un syndicat mixte qui rassemble : La Région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

I. UN CONTEXTE FAVORABLE

I. UN CONTEXTE FAVORABLE L opération RÉCIFS PRADO : un projet exemplaire de la gestion du littoral marseillais Sète, 20 novembre 2008 Jean-Charles LARDIC Ville de Marseille Secrétariat Général Direction de la Qualité de Vie Partagée

Plus en détail

Parc Marin de la Côte Bleue

Parc Marin de la Côte Bleue Liste verte des aires protégées Parc Marin de la Côte Bleue Frédéric Bachet VALEURS NATURELLES ET CULTURELLES Parc Marin de la Côte Bleue - Enjeux écologiques: herbier de Posidonie - Situation biogéographique

Plus en détail

APPEL A IDEES / APPEL A PROJETS «RESTAURATION ECOLOGIQUE DES PETITS FONDS CÔTIERS MEDITERRANEENS»

APPEL A IDEES / APPEL A PROJETS «RESTAURATION ECOLOGIQUE DES PETITS FONDS CÔTIERS MEDITERRANEENS» APPEL A IDEES / APPEL A PROJETS «RESTAURATION ECOLOGIQUE DES PETITS FONDS CÔTIERS MEDITERRANEENS» Territoire littoral et marin du Var Journée de lancement 31 janvier 2013 1 Contexte L AGENCE DE L EAU RHÔNE

Plus en détail

Opérations de sensibilisation, de suivis et de contrôles dans le cœur du Parc national des Calanques

Opérations de sensibilisation, de suivis et de contrôles dans le cœur du Parc national des Calanques Communiqué de presse 21 décembre 2012 Opérations de sensibilisation, de suivis et de contrôles dans le cœur du Parc national des Calanques Depuis sa création le 18 avril 2012, le Parc national des Calanques*

Plus en détail

La Ville de Marseille organise le 3ème Congrès Mondial des Aires Marines Protégées en octobre 2013

La Ville de Marseille organise le 3ème Congrès Mondial des Aires Marines Protégées en octobre 2013 Lundi 6 juin 2011 La Ville de Marseille organise le 3ème Congrès Mondial des Aires Marines Protégées en octobre 2013 Historique du Congrès : Après l Australie (Geelong, octobre 2005) et les USA (Washington,

Plus en détail

L activité de pêche professionnelle

L activité de pêche professionnelle Carry-le-Rouet, le 4 Septembre 2012 L activité de pêche professionnelle Au sein du Parc Marin de la Côte Bleue Présenté par Kevin Leleu Issu de la thèse présentée le 30 Mars 2012 au Centre d Océanologie

Plus en détail

Organisation du travail en équipe autour d un plan de gestion d un espace naturel

Organisation du travail en équipe autour d un plan de gestion d un espace naturel Organisation du travail en équipe autour d un plan de gestion d un espace naturel Exemple de la Réserve Naturelle des îlet de Petite Terre Formation «structuration de la gestion des sites du conservatoire

Plus en détail

Présentation du rapport de stage. d Aquitaine Février. Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature. à Juillet 2013 GABRIELLE SAVIN COUAILLAC

Présentation du rapport de stage. d Aquitaine Février. Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature. à Juillet 2013 GABRIELLE SAVIN COUAILLAC Présentation du rapport de stage effectué au Conseil Régional R d Aquitaine Février à Juillet 2013 Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature GABRIELLE SAVIN COUAILLAC Master professionnel: Economie et

Plus en détail

Commission Technique Régionale Est 1

Commission Technique Régionale Est 1 Le bateau de plongée 1 Catégories de bateaux Définies par le décret n 84-810 du 30 août 1984 modifié. La division 240 remplace la division 224. 4 catégories qui déterminent : Armement, régime fiscal Zones

Plus en détail

La pêche professionnelle dans les eaux du Parc national des Calanques

La pêche professionnelle dans les eaux du Parc national des Calanques La pêche professionnelle dans les eaux du Parc national des Calanques GIP des Calanques Parc national des Calanques 12 Juillet 2012 Page 1 sur 20 SOMMAIRE I. Présentation du Parc national des Calanques....p3

Plus en détail

L OHM «Littoral méditerranéen»

L OHM «Littoral méditerranéen» Séminaire de lancement du Labex DRIIHM Paris, 12 avril 2013 L OHM «Littoral méditerranéen» Un outil de la recherche pour éclairer les défis écologiques et les enjeux sociaux de la maîtrise de l urbanisation

Plus en détail

Guide d interprétation sur la règlementation concernant le débarquement. Parc national des Calanques

Guide d interprétation sur la règlementation concernant le débarquement. Parc national des Calanques Guide d interprétation sur la règlementation concernant le débarquement Parc national des Calanques 2 Débarquement Guide d interprétation Guide d interprétation sur la règlementation concernant le débarquement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION L Ecole au Port Jeudi 9 avril 2015 Chambre de Commerce et d Industrie Nice Côte d Azur Port de Nice Le port de Nice propose une journée dédiée aux scolaires. L objectif est de mettre

Plus en détail

PREFECTURE MARITIME DE L ATLANTIQUE

PREFECTURE MARITIME DE L ATLANTIQUE PREFECTURE MARITIME DE L ATLANTIQUE Brest, le 1 er juillet 2016 Division «action de l Etat en mer» ARRETE N 2016/080 Réglementant la navigation maritime et portant dérogation à la limitation de vitesse

Plus en détail

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin.

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. SGS - Système officiel i institué par une entreprise dans le but de diminueri et d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. - Un système

Plus en détail

Animé par le Syndicat Mixte Camargue Gardoise

Animé par le Syndicat Mixte Camargue Gardoise 11 11 ème Conseil des Marais Le réseau des Ambassadeurs du patrimoine- Biodiversité et Paysage Animé par le Syndicat Mixte Camargue Gardoise Intervention de Pauline Constantin (chargée de mission au SMCG)

Plus en détail

LES AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES ET LA CATÉGORIE VI DE L UICN. De nouvelles perspectives de conservation à l échelle régionale

LES AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES ET LA CATÉGORIE VI DE L UICN. De nouvelles perspectives de conservation à l échelle régionale LES AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES ET LA CATÉGORIE VI DE L UICN De nouvelles perspectives de conservation à l échelle régionale INTRODUCTION: Une petite perspective internationale CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ

Plus en détail

OPERATION «RADE PROPRE 2012» DU 2 AU 6 AVRIL

OPERATION «RADE PROPRE 2012» DU 2 AU 6 AVRIL OPERATION «RADE PROPRE 2012» DU 2 AU 6 AVRIL POINT PRESSE Opération «Rade Propre 2012» Lundi 2 avril 2012 Sommaire Fiche 1 Communique de Presse Fiche 2 Présentation Fiche 3 Programme de la semaine du 2

Plus en détail

PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS

PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS Formation et suivi jusqu à obtention La conduite bateau? Votre moniteur agréé vous aide à obtenir votre permis facilement: La sécurité,la réglementation,

Plus en détail

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat 6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat Des objectifs généraux de développement 2016-2026 Un objectif démographique

Plus en détail

Stage d Intégration Parc National des Calanques

Stage d Intégration Parc National des Calanques Nom : Prénom : 6N&M 22 au 24/09/2014 Stage d Intégration Parc National des Calanques Ma Classe de 6 ème : Colle ici la photo de la classe Programme du Stage Lundi 22/09 Mardi 23/09 Mercredi 24/09 Matin

Plus en détail

PRATIQUES EFFICACES pour la GESTION de l IMPACT des ACTIVITES HUMAINES sur le MILIEU MARIN.

PRATIQUES EFFICACES pour la GESTION de l IMPACT des ACTIVITES HUMAINES sur le MILIEU MARIN. PRATIQUES EFFICACES pour la GESTION de l IMPACT des ACTIVITES HUMAINES sur le MILIEU MARIN. GESTION DES TECHNOLOGIES EMERGENTES Recommandations issues des projets sur les énergies marines renouvelables

Plus en détail

Présentation du dispositif d information et de sensibilisation du public dans le Parc national des Calanques : les patrouilleurs verts et bleus

Présentation du dispositif d information et de sensibilisation du public dans le Parc national des Calanques : les patrouilleurs verts et bleus Dossier de presse 24/07/2012 Présentation du dispositif d information et de sensibilisation du public dans le Parc national des Calanques : les patrouilleurs verts et bleus Contact presse : Laurence DELACHAUME

Plus en détail

Protégeons ensemble la mer et ses richesses

Protégeons ensemble la mer et ses richesses Protégeons ensemble la mer et ses richesses Navigation, pêche, plongée à Porquerolles 2013 Réglementation de la pêche de loisir autour de l Ile de Porquerolles Depuis mai 2012, la zone maritime entourant

Plus en détail

PASSIONNES DES ACTIVITES SUBAQUATIQUES, VOTRE AVIS NOUS INTERESSE!

PASSIONNES DES ACTIVITES SUBAQUATIQUES, VOTRE AVIS NOUS INTERESSE! PASSIONNES DES ACTIVITES SUBAQUATIQUES, VOTRE AVIS NOUS INTERESSE! CONSULTATION SUR LE PROJET DE CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA PLONGEE SOUS-MARINE, DE LA RANDONNEE SUBAQUATIQUE ET DE L APNEE DU PARC

Plus en détail

Commission Technique Fruits à Noyaux SEFRA 25 novembre 2011

Commission Technique Fruits à Noyaux SEFRA 25 novembre 2011 La maladie de la Sharka Maladie virale touchant les végétaux du genre prunus (PlumPox Virus) pas de méthode de lutte curative (traitement phytosanitaire) possible : arrachage Présente en verger sur pêcher,

Plus en détail

On distingue les métiers de : - l'aquaculture et des cultures marines

On distingue les métiers de : - l'aquaculture et des cultures marines Les professionnels de la mer exercent leur activité sur le littoral ou au large, embarqués à bord de navires professionnels ou travaillant à terre dans des ateliers, des zones portuaires, des fermes aquacoles.

Plus en détail

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Achats de TI

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Achats de TI C ONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Achats de TI Vérification interne, C NRC Juin 2012 1.0 Sommaire et conclusion Objectif de la vérification

Plus en détail

Plan de restauration des tortues marines en Guyane 2007-2012

Plan de restauration des tortues marines en Guyane 2007-2012 Plan de restauration des tortues marines en Guyane 2007-2012 La tortue olivâtre Lepidochelys olivacea et la tortue verte Chelonia mydas. Qu est ce qu un plan de restauration? la tortue luth Dermochelys

Plus en détail

I. L application localisation de l activité des flottilles et des moyens de production, et les concepts associés (1)

I. L application localisation de l activité des flottilles et des moyens de production, et les concepts associés (1) I. L application localisation de l activité des flottilles et des moyens de production, et les concepts associés (1) Marc Taconet, FAO Rome (Italie) Alexis Bensch, FAO Alicante (Espagne) Y. Kazaoui, INRH

Plus en détail

L ACCUEIL ET LES ATTENTES DES PLAISANCIERS DANS LES PORTS PILOTES DE CORSE

L ACCUEIL ET LES ATTENTES DES PLAISANCIERS DANS LES PORTS PILOTES DE CORSE L ACCUEIL ET LES ATTENTES DES PLAISANCIERS DANS LES PORTS PILOTES DE CORSE SOMMAIRE Page 3-1. La méthodologie, axe de travail. Page 4-2. L enquête Page 11-3. Analyse de l enquête Page 22-4. Enseignements

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013

SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013 SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013 Rôle du transport routier de marchandises et de voyageurs dans le développement

Plus en détail

1-2-3 décembre Vers une pêche durable, des lagunes au Golfe du Lion

1-2-3 décembre Vers une pêche durable, des lagunes au Golfe du Lion 1-2-3 décembre 2006 1 Des outils de soutien à la pêche de petits métiers Réserves & Récifs Artificiels Jean-Yves JOUVENEL P2A Développement 2 Plan Les récifs artificiels Les réserves AMP Les suivis scientifiques

Plus en détail

Avis de l URVN-FNE PACA, de France Nature Environnement, de la LPO et de l UDVN 83

Avis de l URVN-FNE PACA, de France Nature Environnement, de la LPO et de l UDVN 83 Avis de l URVN-FNE PACA, de France Nature Environnement, de la LPO et de l UDVN 83 sur le projet de modification du décret n 2009-449 du 22 avril 2009 pris pour l adaptation de la délimitation et de la

Plus en détail

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire»

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» 2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» Le scénario de polarités fonctionnelles demeure inscrit dans une perspective d évolution démographique soumise à l accueil d activités

Plus en détail

Aménagements favorisant la biodiversité

Aménagements favorisant la biodiversité Aménagements favorisant la biodiversité 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole Objet de l aide financière Appuyer les

Plus en détail

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Code l orientation de Intitulé dans le Sdage 2010-2015 Intitulé dans le Sdage 2016-2021 10A Réduire significativement l eutrophisation des eaux côtières

Plus en détail

RÉDUIRE LA CONSOMMATION DES NAVIRES BIEN DIAGNOSTIQUER POUR MOINS CONSOMMER

RÉDUIRE LA CONSOMMATION DES NAVIRES BIEN DIAGNOSTIQUER POUR MOINS CONSOMMER RÉDUIRE LA CONSOMMATION DES NAVIRES BIEN DIAGNOSTIQUER POUR MOINS CONSOMMER F2DP BIEN DIAGNOSTIQUER POUR MOINS CONSOMMER FLOTTILLE CONCERNÉE ZONES D EXPÉRIMENTATION DES PROJETS Manche Patrick Lazic Golfe

Plus en détail

Mission d évaluation de la performance énergétique. sur le territoire de la COBAS

Mission d évaluation de la performance énergétique. sur le territoire de la COBAS Conférence de Presse jeudi 22 septembre Mission d évaluation de la performance énergétique sur le territoire de la COBAS Dans le cadre de sa compétence d aménagement du territoire, la Communauté d agglomération

Plus en détail

curité publique pour les établissements recevant du public

curité publique pour les établissements recevant du public Les études de sûrets reté et de sécurits curité publique pour les établissements recevant du public 1 De quelle sûreté parle t on? Le terme «sûreté» concerne ici la prévention des actes de malveillance

Plus en détail

Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011

Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011 Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011 Contact presse : Murielle THERMED Directrice du Développement et de la Communication Parc Naturel Régional de la Martinique Tél. : 06

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

CAS D'EXPÉRIENCE Haïti

CAS D'EXPÉRIENCE Haïti CAS D'EXPÉRIENCE Haïti Projet d automatisation du système douanier (SYDONIA WORLD) Date de la soumission : 31 janvier 20011 Région : Caraïbes Pays : Haïti Type : Projet Auteur : Clermont Ijoassin Coordonnées

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LES ESPÈCES MIEUX CONNAÎTRE LES STOCKS DE RAIES

MIEUX COMPRENDRE LES ESPÈCES MIEUX CONNAÎTRE LES STOCKS DE RAIES MIEUX COMPRENDRE LES ESPÈCES MIEUX CONNAÎTRE LES STOCKS DE RAIES CRPMEN BN ESPÈCES CONCERNÉES ZONES DE PÊCHE DES BATEAUX FRANÇAIS RAIES Raja spp. Mer du Nord & Manche Mer Celtique Golfe de Gascogne CHIFFRE-CLÉ

Plus en détail

Allocution de Michel Fontaine. Journée du personnel d encadrement

Allocution de Michel Fontaine. Journée du personnel d encadrement Allocution de Michel Fontaine Journée du personnel d encadrement Reconnaissance, valorisation et contribution; pour donner une âme à la gestion, pour donner un sens à la gestion Le mercredi 4 juin 2003

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime. Secteur de la pêche artisanale au Maroc

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime. Secteur de la pêche artisanale au Maroc ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime Secteur de la pêche artisanale au Maroc Premier symposium régional sur la pêche artisanale durable en

Plus en détail

Indicateurs gestion durable de l eau souterraine

Indicateurs gestion durable de l eau souterraine 22 avril 2014 Comité aviseur du PACES Chaudière-Appalaches Objectifs et méthodologie des projets PACES Traduction/vulgarisation Indicateurs des résultats du PACES de à développer gestion durable de l eau

Plus en détail

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable Plan Amplitude 2015 : Etre la référence mondiale des grands vins

Plus en détail

Villes et Biodiversités. Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris

Villes et Biodiversités. Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Villes et Biodiversités Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Définitions Un urbanisme écologique c est un aménagement du territoire qui se fait

Plus en détail

Plan d aménagement des espaces marins Annexes Annexe 3

Plan d aménagement des espaces marins Annexes Annexe 3 1 Contenu 1 Introduction... 3 2. liées aux objectifs généraux... 3 3. liées aux objectifs environnementaux... 3 4. liées aux objectifs en matière de sécurité... 4 5. liées aux objectifs économiques...

Plus en détail

ARE : Construire une recherche documentaire pertinente

ARE : Construire une recherche documentaire pertinente ARE : Construire une recherche documentaire pertinente (Intervention animée par le Pôle Formation des usagers de la BUPMC) ARE CNED SENSCHIM Une méthode de recherche documentaire EFFICACE, c est Définition

Plus en détail

La Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique asbl en collaboration avec la Maison wallonne de la Pêche

La Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique asbl en collaboration avec la Maison wallonne de la Pêche La Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique asbl en collaboration avec la Maison wallonne de la Pêche Nouveau! Formation à la gestion durable de la pêche et au développement des structures

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Ateliers de la Concertation du site Côte Bleue Marine

Ateliers de la Concertation du site Côte Bleue Marine Ateliers de la Concertation du site Côte Bleue Marine 3 ième réunion du groupe de travail Plongée Présentation globale des mesures de gestion du Tome II Exposé détaillé des mesures de gestion susceptibles

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

automatique à La Rochelle : Enseignements et perspectives Matthieu Graindorge, Communauté d Agglomération de La Rochelle

automatique à La Rochelle : Enseignements et perspectives Matthieu Graindorge, Communauté d Agglomération de La Rochelle Démonstration de véhicules v de transport automatique à La Rochelle : Enseignements et perspectives Matthieu Graindorge, Communauté d Agglomération de La Rochelle Séminaire In Tech Perception embarquée

Plus en détail

Introduction. Manifeste pour les territoires «naturbains» naturba / Séminaire de clôture 1 er et 2 décembre 2011 / Le manifeste

Introduction. Manifeste pour les territoires «naturbains» naturba / Séminaire de clôture 1 er et 2 décembre 2011 / Le manifeste Le manifeste 3 Introduction Manifeste pour les territoires «naturbains» Ce livret a été réalisé à l occasion du séminaire de clôture naturba. Il fait parti d un coffret remis aux participants. L espace

Plus en détail

Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015

Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015 A Boulogne sur Mer, le 15 décembre 2015 Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015 Crédit photo : Vincent Maran Adoption

Plus en détail

L offre de service de l ANAPECl pour une gestion efficace «De la migration de la main» Par: M.Abdelali TAZI Directeur Placement à L international

L offre de service de l ANAPECl pour une gestion efficace «De la migration de la main» Par: M.Abdelali TAZI Directeur Placement à L international L offre de service de l ANAPECl pour une gestion efficace «De la migration de la main d œuvre» Par: M.Abdelali TAZI Directeur Placement à L international Genève 8 et 9 octobre 2007 Objectifs Employeurs

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne

Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne Ressources naturelles : l eau Impact des boues de STEP (épandue) sur la qualité de l eau : des mesures au préalable

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

Améliorer l engagement des acteurs dans la gestion du milieu marin

Améliorer l engagement des acteurs dans la gestion du milieu marin Améliorer l engagement des acteurs dans la gestion du milieu marin grâce à l évaluation des services écosystémiques Un guide destiné aux praticiens, basé sur l expérience acquise dans le cadre du projet

Plus en détail

Le développement urbain

Le développement urbain Le développement urbain CARACTÉRISER LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Les multiples approches convergent pour montrer sous divers angles (l interprétation orthophotographique, satellitaire, données cadastrales,

Plus en détail

LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS

LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS CONFÉRENCE DE PRESSE Lancé à l initiative de la Ville de Paris, en étroite collaboration avec la Préfecture de Police, et organisé par RudeBaguette et le Comité des Champs

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE TRANSPORTS, MER ET PÊCHE Arrêté du 10 avril 2013 relatif à la conduite en mer des véhicules

Plus en détail

Observatoire de la biodiversité Haute-Normandie

Observatoire de la biodiversité Haute-Normandie OBSERVATOIRE DE LA BIODIVERSITÉ AILLEURS EN FRANCE, AILLEURS EN EUROPE Mathilde Stallegger & Marc Thauront (Écosphère) Séminaire technique, Rouen, 6 février 2008 1 Benchmarking : l échantillon survolé

Plus en détail

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile O.R.SE.C. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES pour la protection générale > des populations Direction de la Sécurité Civile Le risque zéro n existe pas Tempête de

Plus en détail

Le Tableau de Bord pêche du Parc Naturel. Marin d Iroise. Retour sur 5 années de réflexion

Le Tableau de Bord pêche du Parc Naturel. Marin d Iroise. Retour sur 5 années de réflexion Le Tableau de Bord pêche du Parc Naturel Marin d Iroise Retour sur 5 années de réflexion Claire Laspougeas, Elodie Gamp Colloque AFH 2015 - Montpellier Contexte - Décret de création : - n 2007-1406 du

Plus en détail

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement Atelier sur les statistiques de l'environnement en appui à la mise en œuvre du Cadre pour le Développement des Statistiques de l'environnement Lomé, 19-23 novembre 2015 Aperçu de l utilisation de l information

Plus en détail

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Natura 2000, qu est ce que c est? Définition : Natura 2000 est un réseau européen de sites naturels résultant de l application de deux directives européennes : la

Plus en détail

Points de vue & Perspectives

Points de vue & Perspectives Automobile Points de vue & Perspectives Déploiement de projet à l international : Mener un projet de transformation dans des filiales aux quatre coins du monde Pour une entreprise multinationale, aligner

Plus en détail

Message de M. Jean Claude de l Estrac Secrétaire général de la Commission de l océan Indien. Maurice, le 13 juillet 2015

Message de M. Jean Claude de l Estrac Secrétaire général de la Commission de l océan Indien. Maurice, le 13 juillet 2015 Atelier de réflexion sur les aspects pêche des accords de partenariat économiques intérimaires passés entre l Union européenne et certains Etats de la Commission de l océan Indien (COI) Message de M. Jean

Plus en détail

Une énergie renouvelable d avenir: l é. éolien offshore

Une énergie renouvelable d avenir: l é. éolien offshore Une énergie renouvelable d avenir: l é éolien offshore Exemple d un parc de 50 éoliennes Parc éolien offshore du Calvados En mer les éoliennes génèrent beaucoup d é électricit lectricité Plus de vent 20%

Plus en détail

Enseigner la sémiologie graphique à des étudiants en aménagement du territoire.

Enseigner la sémiologie graphique à des étudiants en aménagement du territoire. Enseigner la sémiologie graphique à des étudiants en aménagement du territoire. Retour d expérience sur le diplôme d Université «Outils graphiques de l aménagement» mis en place à l université Jean Moulin

Plus en détail

RENATURA. et la protection de la mangrove en République du Congo. Rapport d activité : Journée mondiales des zones humides - 2011

RENATURA. et la protection de la mangrove en République du Congo. Rapport d activité : Journée mondiales des zones humides - 2011 Rapport d activité : Journée mondiales des zones humides - 2011 RENATURA et la protection de la mangrove en République du Congo Guichel Bisty, Givley Bokaka, Sophie Dupille 1 www.renatura.asso.eu.org /

Plus en détail

Le Plan de prévention des risques d incendie de forêt vous concerne.

Le Plan de prévention des risques d incendie de forêt vous concerne. Vous habitez une commune exposée au risque de feux. Le Plan de prévention des risques d incendie de forêt vous concerne. PRéFET des BOUCHES-DU-RHÔNE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER

Plus en détail

Vos gares TER Bretagne se modernisent

Vos gares TER Bretagne se modernisent Vos gares TER Bretagne se modernisent Un programme indispensable au développement du TER Bretagne La Région Bretagne s engage dans un programme de modernisation de son réseau TER afin de favoriser résolument

Plus en détail

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011 DIAGNOSTIC EXPORT Mode d emploi 17 février 2011 I.Introduction 1. 1. Les avantages de l export 2. 2. Les défis de l export 3. 3. Qu est ce qu un «Diagnostic Export»? II. Analyse de l entreprise 1. 1. Une

Plus en détail

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L.

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L. Le réseau FRENE de Forêts Rhônalpines en Évolution NaturellE Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex Pourquoi constituer ce réseau? Les peuplements âgés, grâce à leur bois mort et à cavités,

Plus en détail

bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com

bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com Le site conçu par les professionnels de l immobilier Les quatre syndicats majeurs de la Profession immobilière (SNPI, UNIS, FNAIM et FPI), les grands

Plus en détail

EVALUATION DE LA CONFORMITE DES PRODUITS

EVALUATION DE LA CONFORMITE DES PRODUITS EVALUATION DE LA CONFORMITE DES PRODUITS RENFORCER LE COMMERCE INTERNATIONAL Avec la mondialisation des marchés et la croissance rapide de l économie, l augmentation des volumes de biens échangés entre

Plus en détail

Gestion de Projets PeiP2 partie 2

Gestion de Projets PeiP2 partie 2 Gestion de Projets PeiP2 partie 2 Jean-Louis Lefèvre jean-louis.lefevre@univ-lyon1.fr Polytech Lyon 2015 GESPRO 2 PeiP2 JL Lefèvre p1/40 La gestion de Projets La planification consiste à définir l enchaînement

Plus en détail

REGARD SUR L ATELIER : «CONSTRUCTION COLLECTIVE D UN MODE DE GESTION DU LITTORAL GOUVERNANCE, PARTENARIATS ET GESTION PARTAGÉE»

REGARD SUR L ATELIER : «CONSTRUCTION COLLECTIVE D UN MODE DE GESTION DU LITTORAL GOUVERNANCE, PARTENARIATS ET GESTION PARTAGÉE» REGARD SUR L ATELIER : «CONSTRUCTION COLLECTIVE D UN MODE DE GESTION DU LITTORAL GOUVERNANCE, PARTENARIATS ET GESTION PARTAGÉE» Pascale JANNY Direction de la Mer Ville de Marseille A la base gestion des

Plus en détail

Plan de gestion des milieux humides et hydriques:

Plan de gestion des milieux humides et hydriques: Plan de gestion des milieux humides et hydriques: intégration de paramètres «urbains» dans l évaluation de la valeur écologique Juin 2013 Par Virginie Dumont, biol. 1 Plan de présentation 1. Règlementation

Plus en détail

Analyse des systèmes issus de l industrie et de la vie quotidienne

Analyse des systèmes issus de l industrie et de la vie quotidienne Analyse des systèmes issus de l industrie et de la vie quotidienne A travers la question du développement durable, analyser comment des produits ou des systèmes complexes répondent à des besoins sociétaux,

Plus en détail

Groupe LAVIALE RAPPORT DE TRANSPARENCE

Groupe LAVIALE RAPPORT DE TRANSPARENCE Groupe LAVIALE RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31/12/2014 1 SOMMAIRE Préambule... 3 1 Présentation du Cabinet... 3 1.1 Structure juridique et capital... 3 1.2 Description de la Gouvernance...

Plus en détail

Gestion marine Ph Robert Avril 2005

Gestion marine Ph Robert Avril 2005 PARC NATIONAL DE PORT-CROS Gestion marine Ph Robert Avril 2005 RESUME Le Parc national de Port-Cros est chargé de la gestion de l'île et des îlots de Port-Cros, et d'une bande marine de 600 m de large,

Plus en détail

EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS

EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS BEN JOMAA Hejer M-A ISSEP K-S LES FORMES D ORGANISATION EN EPS Plan: 1. Pourquoi utiliser les formes d organisation en EPS? 2.

Plus en détail

CONSIGNE ARGB SORTIE MURALE POUR APPAREIL GAZ

CONSIGNE ARGB SORTIE MURALE POUR APPAREIL GAZ CONSIGNE ARGB SORTIE MURALE POUR APPAREIL GAZ G.2 Vue d ensemble Illustration G1 - Ensemble G.3 Sortie dans la même surface que l ouverture dans cette surface Illustration G.2 Sortie dans une façade plane

Plus en détail

Formation des utilisateurs d'un réseau

Formation des utilisateurs d'un réseau Formation des utilisateurs d'un réseau LIENS UTILES http://nefertiti.crdp.ac-lyon.fr/ies/wiki/index.php/accueil http://eole.orion.education.fr/diff/article.php3?id_article=5 TABLE DES MATIÈRES 1.Ouverture

Plus en détail

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle par B. Ahier* La radioexposition professionnelle dans le parc mondial de centrales nucléaires n a cessé de diminuer depuis le début

Plus en détail

La Caisse d Epargne Côte d Azur et l Institut océanographique Paul Ricard lauréats des 1ers Trophées du mécénat

La Caisse d Epargne Côte d Azur et l Institut océanographique Paul Ricard lauréats des 1ers Trophées du mécénat 15 avril 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Caisse d Epargne Côte d Azur et l Institut océanographique Paul Ricard lauréats des 1ers Trophées du mécénat Contact Institut - Mél : ebellion@gmail.com - Tél : 06

Plus en détail

Projet Le domaine de Fanfarigoule

Projet Le domaine de Fanfarigoule Projet Le domaine de Fanfarigoule Réunion publique Lundi 25 Avril 2016 Maison de la Mer Fos sur Mer METROPOLE AIX-MARSEILLE PROVENCE TERRITOIRE de Cornillon-Confoux, Fos-sur-Mer, Grans, Istres, Miramas,

Plus en détail