Conflits d intérêts J ai été sollicité en temps qu orateur et invité à des congrès par : Sanofi-Aventis, Novo Nordisk, Lilly, Servier, Merck Shape et

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conflits d intérêts J ai été sollicité en temps qu orateur et invité à des congrès par : Sanofi-Aventis, Novo Nordisk, Lilly, Servier, Merck Shape et"

Transcription

1 L insulinothérapie instituée par le médecin généraliste Dr Jean-Philippe Le Berre Hôpital Desgenettes, Lyon Rencontre des Jeudis de l Europe, le 24 mai 2012

2 Conflits d intérêts J ai été sollicité en temps qu orateur et invité à des congrès par : Sanofi-Aventis, Novo Nordisk, Lilly, Servier, Merck Shape et Dohme, Lifescan. Je n appartiens à aucun «board» et je n ai aucune action dans l industrie pharmaceutique.

3 Etat des lieux

4 Augmentation de la prévalence Livre blanc du diabète , En 2010: 2,9 millions de diabétiques

5 Disparités régionales

6 Meilleure prise en charge et intensification des traitements

7 Initiation tardive de l insuline

8 Des progrès à accomplir

9 Coût du diabète en France 14 milliards d euros soit 10% des dépenses de santé dont 40% pour la seule hospitalisation (5,6 Mds) 3,4 milliards pour les médicaments 1 milliard: soins infirmiers 45,40 euros par semaine et par DT2 coût de l IDE pour l injection Le Livre Blanc du diabète 2012 B.Charbonnel et al.diabetes and Métabolism 38 (2012)

10 Un aperçu des pratiques et 58 combinaisons de traitement dans le type 2! B.Charbonnel et al. Diabetes and Métabolism 2012 ;38 ( ).

11 Le diabète = médecin généraliste

12 Une maladie évolutive

13 Une intensification nécessaire

14 Etape par étape % 6,5 % 7 %

15 Corrélation HbA1c et complications

16 Principales complications

17 Un bénéfice à long terme «mémoire glycémique»

18

19

20

21

22

23 Cas clinique

24

25

26

27 Evolution du poids et de l HbA1c

28

29 Que disent les recommandations?

30 Que disent les recommandations? Quelles recommandations? 2006

31 Problème des recommandations Recommandations HAS 2006 retirées: le 2 mai 2011 suite à une décision du Conseil d Etat car absence de 4 déclarations publiques d intérêts depuis apparition du GLP-1, des idpp-4 retrait en France des glitazones

32 Problème des recommandations Nouveau groupe d étude HAS : 16 personnes dont : 3 médecins généralistes 3 endocrinologues 2 représentants d associations de patients conclusions en février 2012

33 Alors que faire? Anciennes recommandations HAS 2006

34 Trithérapie par ADO Metformine + sulfamide + iddp-4 seule la sitagliptine (Januvia Xelevia ) à l AMM et RSS en triple association bonne tolérance pas de prise de poids 1 prise par jour 44 (1 boite) (metformine 10 /mois et sulfamide 20 /mois)

35 Où bien GLP-1? Metformine + sulfamide + exenatide (Byetta ) efficacité durabilité perte de poids ,04 / mois mais mauvaise tolérance digestive et 2 injections / j Metformine + liraglutide (Victoza ) +/- sulfamide 109,76 / mois efficacité variable durabilité? bonne tolérance 1 injection / j

36 Nouvelles pratiques professionnelles? En cas d échec de multithérapie orale: si IMC 35 et HbA1c 8,5 % plutôt GLP-1 si IMC < 35 et HbA1c > 8,5 % insuline réévaluer le traitement pour limiter l inertie thérapeutique B.Guerci et al. Diabete de type 2 après échec de multithérapie orale: critères personnalisés pour l intensification du traitement. Médecine des maladies métabolique 2011;

37 Recommandations du NICE utilisation du GLP-1 si: IMC 35 IMC 35 mais risque professionnel d utilisation de l insuline réevaluation du traitement à 6 mois: si HbA1c < 1 % et perte de poids > 3 % du poids corporel initial poursuite du GLP-1 National Institute for Health and Clinical Excellence, NICE, guidline 2010.

38

39 Rapport bénéfice-risque?

40 Quels objectifs cibler?

41 Le concept de la titration de la basale des excursions glycémiques post prandiales non modifié Cusi & Cunningham. Diabetes Care 1995;18: Glycémies (g/l) Echec ADO Insuline basale ± ADO Insuline basale Nadir glycémique heures Heures

42 Quelle insuline choisir? Insuline NPH Umuline NPH Kwikpen Lilly 38,19 (5 stylos) Insulatard flexpen Novo Nordisk 39,25 (5 stylos) Insuman Basal optiset Sanofi-Aventis (5 stylos) mais courte durée d action variabilité intra individuelle risque plus élevé d hypoglycémie

43 Quelle insuline choisir? Analogue lent : Detemir (Levemir ) 66,85 (5 stylos) durée d action dose dépendante 1 et souvent 2 injections /j GIR (mg/kg/min) 2,0 1,5 1,0 0,5 0 durée d action 0,2 U/kg : 12 heures 0,4 U/kg : 20 heures insuline detemir 0,2 U/kg insuline detemir 0,4 U/kg insuline NPH 0,3 UI/kg

44 Quelle insuline choisir? Analogue lent : Glargine (Lantus ) 1 injection /j plus longue durée d action moins de variabilité et moindre risque d hypoglycémie 67,41 (5 stylos)

45

46 Dose initiale faible: 10 à 12 UI Objectif: glycémie à jeun entre 0,8 et 1,20 g/l Augmenter la dose de + 2 UI tous les 2 ou 3 jours ( tous les 2 jours avec NPH et détémir, tous les 3 jours avec glargine) Dose habituelle > 40 UI (en pratique > 0,3 UI/kg) Conservation de la metformine: toujours, si possible

47 En association avec l insuline: seules metformine + sulfamide ont l AMM et le remboursement iddp- 4 et GLP-1 ont l AMM mais PAS le remboursement En pratique, l arrêt du sulfamide limite le risque d hypoglycémie sévère Autosurveillance glycémique: 2 ASG / j ; dans tous les cas le matin au réveil et le soir si sulfamides associés

48 Infirmière? rôle dans l éducation aux injections variation des sites vérifier auto surveillance glycémique adaptation des doses utile, mais pour une courte durée

49 Auto surveillance glycémique 1 lecteur tous les 4 ans 1 auto piqueur par an 200 électrodes par an si DT2 sous ADO (JO du 27 février 2011) Électrodes illimitées si DT2 insulinotraités Si insuline lente: 1 à 2 contrôles par jour

50 Carnet de glycémie Simple et pratique et si souvent oublié! À défaut le Lecteur de glycémie et si souvent oublié! Téléchargement des données utilité? surtout chronophage

51 Risque d hypoglycémie sous insuline?

52 Prise de poids?

53 Diététique et mode de vie Correction des principales erreurs alimentaires réduction des lipides réduction sucres simples et alcool Alimentation modérément hypocalorique amaigrissement de 10% du poids corporel: effet glycémique significatif Activité physique réaliste selon le mode de vie ½ h d activité plus intensive par jour

54 application des règles hygiéno-diététiques

55 Suivi habituel FO ou rétinographie tous les 2 ans si bien contrôlés (HbA1c et TA) et sous ADO tous les ans (recommandations HAS 2010) ECG annuel HbA1c : tous les 3 mois Bilan lipidique: 1 fois par an Créatinine et microalbuminurie : 1 fois par an Examen dentaire annuel Suivi podologie: RSS si grade 2 ou 3 (monofilament) Guide ALD 8- Diabète de type 2, HAS 2007

56 Cas du sujet âgé (>75 ans) Patients âgés diabétiques «en bonne santé» GAJ: 0,9 1,26 g/l HbA1c : 6,5 % 7,5 % Patients âgés diabétiques «fragiles» GAJ : 1,26-1,60 g/l HbA1c : 7,5 % - 8,5% Recommandations groupe de travail Alfédiam-SFGG 2008

57 Femme enceinte Objectifs: GAJ < 0,95 g/l GPP < 1,20 g/l Insulines possibles: Glargine, Détémir Lispro (Humalog ), asparte (Novorapid ) Premix Mais surtout Diététique +++

58 Glucagon injectable Glucagen kit Indication: traitement des hypoglycémies sévères qui peuvent survenir chez les diabétiques insulinotraités.

59 Glucagon injectable Durée de conservation avant reconstitution : 3 ans si conservé au réfrigérateur (entre 2 C et 8 C). à température ambiante (25 C) pendant 18 mois si la date limite de conservation n'est pas dépassée boites en 2005 En pratique si traitement avec insuline rapide

60 Conclusion

61 Le passage à l insuline? 82 % des patients suivis par le Généraliste! donc c est à VOUS d instaurer l insuline! Et le spécialiste? : JAMAIS sauf si difficultés rencontrées > 1 injection d insuline

62 Contact?

Passage à l insulinothérapie. Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin

Passage à l insulinothérapie. Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin Passage à l insulinothérapie Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin Epidémiologie 3,4 millions de personnes sont diabétiques1 400 nouveaux cas par jour en France 3 2,8 millions

Plus en détail

LA RECO HAS DE JANVIER 2013 MÉTHODE RPC

LA RECO HAS DE JANVIER 2013 MÉTHODE RPC 1 LA RECO HAS DE JANVIER 2013 MÉTHODE RPC Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en médecine générale en activité Membre des commissions

Plus en détail

Cas Clinique N 3. glimépiride 4mg HbA1c 7,6 % Sous association ARA II - diurétique PA mm Hg

Cas Clinique N 3. glimépiride 4mg HbA1c 7,6 % Sous association ARA II - diurétique PA mm Hg Cas clinique N 3 FMC Fac Jeudi di29 avril 2010 Rodier M Service MME CHU Nîmes M. Durand, 62 ans, retraité, diabétique depuis 8 ans, dont l histoire est la suivante : - Diagnostic à l âge de 54 ans lors

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 23 janvier 2002

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 23 janvier 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 23 janvier 2002 NOVOMIX 30 FLEXPEN 100 UI/ml, suspension injectable en stylo pré-rempli de 3 ml NOVOMIX 30 PENFILL 100 UI/ml, suspension injectable en

Plus en détail

L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002

L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 1. Bases physiologiques Sécrétion physiologique d insuline : 0.6 U/kg/j, soit 40 U si 70 kgs Profil nycthéméral : o 40 à 50%: sécrétion

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 octobre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 octobre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 octobre 2007 HUMALOG NPL 100 UI/ml, suspension injectable Boîte de 5 cartouches de 3 ml (CIP : 349 447-4) HUMALOG NPL 100 UI/ml, suspension injectable Boîte de 5 stylos

Plus en détail

EPU95 Montmorency Diabète - Endocrinologie - Maladies Métaboliques Mise à jour du 11 Mai 2007* INSULINOTHERAPIE & DIABETE DE TYPE 2

EPU95 Montmorency Diabète - Endocrinologie - Maladies Métaboliques Mise à jour du 11 Mai 2007* INSULINOTHERAPIE & DIABETE DE TYPE 2 EPU95 Montmorency Diabète - Endocrinologie - Maladies Métaboliques Mise à jour du 11 Mai 2007* INSULINOTHERAPIE & DIABETE DE TYPE 2 1. EPIDEMIOLOGIE - DEFINITION Dr Séré-Bégué (Diabétologue - Hôpital de

Plus en détail

L adaptation des doses d insuline

L adaptation des doses d insuline L adaptation des doses d insuline L INSULINOTHERAPIE EST INDIQUEE : Dans le diabète de type 1: Elle concerne environ 200 000 patients en France. Généralement éduqués en milieu hospitalier lors de sa découverte.

Plus en détail

Actualités thérapeutiques. Diabète de type 2 : la mise sous insuline : Quand? Comment? Éviter les pièges? Pascale Mahot Moreau, décembre 2015

Actualités thérapeutiques. Diabète de type 2 : la mise sous insuline : Quand? Comment? Éviter les pièges? Pascale Mahot Moreau, décembre 2015 Actualités thérapeutiques Diabète de type 2 : la mise sous insuline : Quand? Comment? Éviter les pièges? Pascale Mahot Moreau, décembre 2015 Quand débuter l insuline? Recommandations HAS 2013 1- Lorsque

Plus en détail

Insulinothérapie et Diabète type2. Quand? Comment?

Insulinothérapie et Diabète type2. Quand? Comment? Insulinothérapie et Diabète type2 Quand? Comment? évolutive du fait de la baisse progressiv de la sécrétion d insuline de la sécrétion d insuline Fonction des cellules β (%) 100 Diagnostic 80 60 Intolérance

Plus en détail

LA RECO HAS. En avant première..et confidentiellement.(en cours de validation : CRBP le 23/10) J.Birgé séminaire AMMPPU METZ diabète 12 & 13 oct.

LA RECO HAS. En avant première..et confidentiellement.(en cours de validation : CRBP le 23/10) J.Birgé séminaire AMMPPU METZ diabète 12 & 13 oct. 1 LA RECO HAS En avant première..et confidentiellement.(en cours de validation : CRBP le 23/10) Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en médecine générale en activité Membre des commissions de bonnes pratiques,

Plus en détail

Le diabète de type 2 :

Le diabète de type 2 : Le diabète de type 2 : les recommandations HAS février 2013 Jacques LOUIS HPMetz Site Sainte Blandine 20 février 2013 P1 CONFLITS D INTERETS. Dr Jacques LOUIS PARTICIPATION A DES ETUDES PHARMACOLOGIQUES

Plus en détail

Que faire après la metformine?

Que faire après la metformine? Que faire après la metformine? Liens d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de la plupart des firmes pharmaceutiques commercialisant des médicaments destinés

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 21 septembre 2016 Date d examen par la Commission : 7 septembre 2016 insuline détémir LEVEMIR PENFILL 100 UI/ml, solution injectable Boîte de 5 cartouches de 3 ml (CIP

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 22 janvier 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 22 janvier 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 22 janvier 2003 LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en flacon de 10 ml LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en cartouche de 3

Plus en détail

DIABETE DE TYPE 2 Quand passer à l insuline? Quand et comment aller au-delà de l insuline basale?

DIABETE DE TYPE 2 Quand passer à l insuline? Quand et comment aller au-delà de l insuline basale? DIABETE DE TYPE 2 Quand passer à l insuline? Quand et comment aller au-delà de l insuline basale? Dr B. Colle Service d endocrinologie-diabétologie HIA Desgenettes Liens d intérêts En qualité d investigateur,

Plus en détail

Les différentes insulines. Comment les utiliser?

Les différentes insulines. Comment les utiliser? Les différentes insulines Comment les utiliser? INITIATION DE L INSULINE «BED TIME» INSULINE DE TYPE NPH ANALOGUES LENTS LANTUS LEVEMIR Début par 0.2 à 0.3 U/Kg à augmenter progressivement par pallier

Plus en détail

Spécificités du diabète de l enfant Mostaganem 12/05/2017. Cas clinique. Dr Rezak.R.

Spécificités du diabète de l enfant Mostaganem 12/05/2017. Cas clinique. Dr Rezak.R. Spécificités du diabète de l enfant Mostaganem 12/05/2017 Cas clinique Dr Rezak.R. Il s agit de la fille A S âgée de 10 ans, consulte pour énurésie HISTOIRE DE LA MALADIE : Le début remonte à 1 mois par

Plus en détail

Prise en charge du diabète du sujet âgé

Prise en charge du diabète du sujet âgé Prise en charge du diabète du sujet âgé Dr Guy SENG Hôpital de Freyming Merlebach AMMPPU Metz Le 7 avril 2011 L auteur déclare n avoir aucun conflit d intérêt et autorise l Association Médicale Mosellane

Plus en détail

ASG DT2. Autosurveillance glycémique et insulines. Autosurveillance glycémique et insulines. FMC janvier 2012

ASG DT2. Autosurveillance glycémique et insulines. Autosurveillance glycémique et insulines. FMC janvier 2012 Autosurveillance glycémique et s FMC janvier 2012 Une utilisation très ciblée L autosurveillance glycémiquedoit êtreréservée réservée à certains DT2, dans certaines situations : Patients insulinotraités

Plus en détail

L INSULINOTHÉRAPIE BASALE EN 2017 D R G I L L E S L E P A P E, P E N M A R C H, F I N I S T È R E T O U S D R O I T S R É S E R V É S

L INSULINOTHÉRAPIE BASALE EN 2017 D R G I L L E S L E P A P E, P E N M A R C H, F I N I S T È R E T O U S D R O I T S R É S E R V É S L INSULINOTHÉRAPIE BASALE EN 2017 D R G I L L E S L E P A P E, P E N M A R C H, F I N I S T È R E T O U S D R O I T S R É S E R V É S DÉCLARATION PUBLIQUE D INTÉRÊTS Participation à des boards pour SANOFI,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU DIABETE CHEZ LE SUJET AGE. G. SOST Service de médecine gériatrique CHU Rennes

PRISE EN CHARGE DU DIABETE CHEZ LE SUJET AGE. G. SOST Service de médecine gériatrique CHU Rennes PRISE EN CHARGE DU DIABETE CHEZ LE SUJET AGE G. SOST Service de médecine gériatrique CHU Rennes Cas clinique 1 n Femme de 85 ans, HTA, 1m60, 48 kg, hospitalisée pour AEG, douleurs abdo, glycémie 4 g, acétone

Plus en détail

Diabètes de type 1 et 2 Séquence 3. Dr Myriam MORET

Diabètes de type 1 et 2 Séquence 3. Dr Myriam MORET Diabètes de type 1 et 2 Séquence 3 Dr Myriam MORET 2016/2017 OBJECTIFS Connaître les principes de l insulinothérapie : mode d administration, cinétique des insulines, schémas insuliniques Connaître les

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 13 avril 2005 APIDRA 100 U/ml, solution injectable en cartouche 5 cartouches en verre de 3 ml : 365 694-2 APIDRA 100 U/ml, solution

Plus en détail

EPP Final mars ALFEDIAM (Association de Langue Française pour l Etude du Diabète et des Maladies Métaboliques)

EPP Final mars ALFEDIAM (Association de Langue Française pour l Etude du Diabète et des Maladies Métaboliques) ALFEDIAM (Association de Langue Française pour l Etude du Diabète et des Maladies Métaboliques) Auto-évaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) en diabétologie : «Prise en charge du (de la) patient(e)

Plus en détail

Item 245 Diabète de type 1. P. THUILLIER, Brest

Item 245 Diabète de type 1. P. THUILLIER, Brest Item 245 Diabète de type 1 P. THUILLIER, Brest Définition : diabète OMS : glycémie à jeun normale < 1,10 g/l hyperglycémie modérée à jeun si la glycémie 1,10 g/l et < 1,26 g/l, seuil d augmentation du

Plus en détail

MISE EN ROUTE de l INSULINE dans le DIABETE TYPE 2. Boris LORMEAU NOISY LE GRAND

MISE EN ROUTE de l INSULINE dans le DIABETE TYPE 2. Boris LORMEAU NOISY LE GRAND MISE EN ROUTE de l INSULINE dans le DIABETE TYPE 2 Boris LORMEAU NOISY LE GRAND P1 P2 P3 P4 P5 En France, 600 000 personnes ignorent leur diabète 1 3,4 millions de personnes sont diabétiques 1 2,8 millions

Plus en détail

Insuline dans le diabète de type 2 : lever les réticences

Insuline dans le diabète de type 2 : lever les réticences Insuline dans le diabète de type 2 : lever les réticences Louis Potier Tous droits réservés Diabétologie Hôpital Bichat, Paris Conflits d intérêts Orateurs, bourses de recherche, prise en charge de congrès

Plus en détail

PRESENTATION DE LA MAJORITE DES INSULINES COMMERCIALISEES EN SUISSE ( )

PRESENTATION DE LA MAJORITE DES INSULINES COMMERCIALISEES EN SUISSE ( ) Humalog Insuline lispro juste après les repas) et/ou insuline de correction Caractéristis cinétis* 15 min. 1-2 h 2-5 h pour HumaPen Humalog KwikPen Humalog KwikPen 200 UI/mL ULTRA-RAPIDE NovoRapid Apidra

Plus en détail

10 POINTS CLÉS POUR UNE BONNE UTILISATION DE L INSULINE BASALE. LAN524_REmis LetVous_ indd 1 19/09/ :53

10 POINTS CLÉS POUR UNE BONNE UTILISATION DE L INSULINE BASALE. LAN524_REmis LetVous_ indd 1 19/09/ :53 10 POINTS CLÉS POUR UNE BONNE UTILISATION DE L INSULINE BASALE LAN524_REmis LetVous_190914.indd 1 VOUS ÊTES DIABÉTIQUES DE TYPE 2 SOUS INSULINE BASALE Votre médecin ou les autres professionnels de santé

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 octobre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 octobre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 octobre 2008 APIDRA 100 UI/ml, solution injectable Boîte de 1 flacon de 10 ml (CIP : 365 180-9) Boîte de 5 cartouches de 3 ml pour OptiClik (CIP : 369 224-0) Boîte

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 4 septembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 4 septembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 4 septembre 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 3 ans Par arrêté du 18 octobre 1999 (JO du 23 octobre

Plus en détail

$ / ..+ $ $)+/ / ) $)+ *) +, *) +, +, +! / % %!! &'

$ / ..+ $ $)+/ / ) $)+ *) +, *) +, +, +! / % %!! &' !"#$ % %!! &' ( ) *) ) *) *) +, *) +, +, +! / +) +, - )* /+ )* + / ) $)+ ))..+ $)+/ /..+ $ 1 2+ 0+ $ / 0+ / % %!! &' 3 ))*)+,+/..+/34(5./6+/%)+#) %)+#)78944:/;/34(< *))+$$)$6+,=/)1+/ +/+>$2+$$$)+> ))34(5

Plus en détail

Gamme des insulines 5.2

Gamme des insulines 5.2 tableau Gamme des insulines 5.2 Conseils pour la prise en charge des patients diabétis soignants Ce tableau synopti des insulines ne remplace pas la consultation du Compendium concernant la posologie,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 juin 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 juin 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 20 juin 2012 LEVEMIR PENFILL 100 UI/ml, solution injectable B/5 cartouches de 3 ml - (CIP : 365 118-1) LEVEMIR FLEXPEN 100 UI/ml, solution injectable B/5 stylos pré-remplis

Plus en détail

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire. Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire. Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017 Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017 Généralités (DT1 et DT2) - 2 types de patients diabétiques Type de diabète

Plus en détail

ETP et femme diabétique. Dr Dominique Pâris-Bockel Service de diabétologie Médicale B

ETP et femme diabétique. Dr Dominique Pâris-Bockel Service de diabétologie Médicale B ETP et femme diabétique Dr Dominique Pâris-Bockel Service de diabétologie Médicale B L INSULINOTHÉRAPIE FONCTIONNELLE Une approche d éducation thérapeutique pour le sujet diabétique de type 1 Particulièrement

Plus en détail

Avis 18 décembre 2013

Avis 18 décembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 LANTUS 100 unités/ml, solution injectable en flacon Boîte de 1 flacon de 10 ml (CIP : 34009 359 464 9 2) LANTUS 100 unités/ml, solution injectable en

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 mai 2017 insuline asparte NOVORAPID 100 U/ml, solution injectable Boîte de 1 flacon en verre de 10 ml (CIP : 34009 352 590 9 7) NOVORAPID Penfill 100 U/ml, solution

Plus en détail

Introduction. En Algérie le taux des patients atteignant leur objectif glycémique reste encore insuffisant.

Introduction. En Algérie le taux des patients atteignant leur objectif glycémique reste encore insuffisant. INTRODUCTION o Le DT2 est une maladie fréquente, évolutive, de physiopathologie complexe et constituant une entité hétérogène. o Thérapeutiques de plus en plus nombreuses et coûteuses o Souvent recours

Plus en détail

Utilisation des insulines premix: qui, quand, comment? Pr Bruno Estour Endocrinologie diabète TCA

Utilisation des insulines premix: qui, quand, comment? Pr Bruno Estour Endocrinologie diabète TCA Utilisation des insulines premix: qui, quand, comment? Pr Bruno Estour Endocrinologie diabète TCA Conflits d interêts Insuline: Lilly; Novo Nordisk, Sanofi Endocrinologie: Ipsen, Novartis Consultant: Isis,

Plus en détail

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Victoza

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Victoza Atelier PointSanté Les incrétines & l utilisation du Victoza Au programme Introduction Physiologie et traitement à disposition L effet incrétine Aspect pratique du Victoza Algorithme décisionnel Cas cliniques

Plus en détail

Les traitements du Diabète de type 2

Les traitements du Diabète de type 2 Si vous voulez imprimer, vous pouvez le faire en «document 6 images» Les traitements du Diabète de type 2 Différentes classes d hypoglycémiants non insuliniques Emmanuel Cosson Pathogénie du diabète de

Plus en détail

Les Recommandations pour la prise en charge du diabète de type 2 en 2017

Les Recommandations pour la prise en charge du diabète de type 2 en 2017 Les Recommandations pour la prise en charge du diabète de type 2 en 2017 Dr Gaëlle Barrande Diabétologie, Centre hospitalier d Argenteuil Dr Pierre Chedin 4 février 2018 Que disent les cohortes: l UKPDS

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 février 2016

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 février 2016 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 février 2016 insuline humaine ACTRAPID 100 UI/ml, solution injectable en flacon 1 flacon en verre de 10 ml (CIP : 34009 361 201 1 2) ACTRAPID PENFILL 100 UI/ml, solution

Plus en détail

Gamme des insulines. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques

Gamme des insulines. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques Gamme des insulines Conseils pour la prise en charge des patients diabétis TABLEAU 5.2 SOIGNANTS Ce tableau synopti des insulines ne remplace pas la consultation du Compendium concernant la posologie,

Plus en détail

DIABETE TYPE 2 Nouvelles thérapeutiques

DIABETE TYPE 2 Nouvelles thérapeutiques DIABETE TYPE 2 Nouvelles thérapeutiques Dr Sophie Reffet Endocrinologie - Maladies Métaboliques - Nutrition Hôpital Édouard Herriot - Centre Hospitalier Lyon Sud Club des Jeunes Néphrologues - 11 Mars

Plus en détail

Traitements du diabète

Traitements du diabète Traitements du diabète Madame Bernadette, 52 ans, revient vous voir 3 mois après la découverte de son diabète (glycémie initiale = 1,98 g/l, HbA1c = 9%). Elle a perdu 3 kg (poids actuel 68 kg pour 1,60

Plus en détail

À quelle fréquence surveiller sa glycémie? Les autres examens de suivi du diabète. L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin.

À quelle fréquence surveiller sa glycémie? Les autres examens de suivi du diabète. L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin. À quelle fréquence surveiller sa glycémie? L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin. Résumez les règles dont vous avez convenues avec votre médecin, dans ce tableau : Date Nom du médecin

Plus en détail

SE REPÉRER DANS LES TRAITEMENTS DU DIABÈTE

SE REPÉRER DANS LES TRAITEMENTS DU DIABÈTE SE REPÉRER DANS LES TRAITEMENTS DU DIABÈTE LES ANTIDIABÉTIQUES HORS INSULINE LES INSULINES VERSION 1.0 - SEPTEMBRE 2015 Ce document vous informe plus en détails sur les traitements du diabète en France

Plus en détail

Coronaropathie RR=3 mortalité RR=2

Coronaropathie RR=3 mortalité RR=2 Coronaropathie RR=3 mortalité RR=2 Première cause de cécité Avant 65 ans 10 X plus d amputations Des membres inférieurs 1 diabétique sur 5 Avec polyneuropathie périphérique et végétative Première cause

Plus en détail

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 18 avril 2001 VELOSULINE 100 UI/ml, solution injectable pour perfusion 10 ml de solution

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques Dans le diabète Avant la mise sous insuline

Stratégies thérapeutiques Dans le diabète Avant la mise sous insuline Stratégies thérapeutiques Dans le diabète Avant la mise sous insuline Déclaration d'intérêts Aucune implication financière Détérioration inéluctable de la glycémie 9 8 HbA 1c (%) 7 Traitement conventionnel

Plus en détail

Pharmacologie - Endocrinologie

Pharmacologie - Endocrinologie Pharmacologie - Endocrinologie Hélène Géniaux 2011-2012 Service de Pharmacologie - Université Bordeaux 2 Cours de Pharmacologie Spécialisée Médicaments du diabète Cours de Pharmacologie Spécialisée Objectifs

Plus en détail

Patient Diabétique et parcours thérapeutique

Patient Diabétique et parcours thérapeutique Patient Diabétique et parcours thérapeutique Anne-Laure CLAIRET AHU CHRU Besançon Philippe FAGNONI MCU-PH CHRU Dijon Jeudi 21 septembre 2017 Et si nous commencions par un diabète de type 1 CAS CLINIQUE

Plus en détail

LES INSULINES : RECOMMANDATIONS DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION

LES INSULINES : RECOMMANDATIONS DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION Page 1 sur 10 Traitement indispensable dans le diabète de type 1, parfois utilisée dans le diabète de type 2. LES INSULINES Les insulines utilisées aujourd hui sont fabriquées par biotechnologie. Ce sont

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 décembre 2017 Date d examen par la Commission : 6 décembre 2017 insuline degludec/liraglutide XULTOPHY 100 unités/ml + 3,6 mg/ml, solution injectable Boîte de 5 stylos

Plus en détail

La mise d un patient sous insuline en ambulatoire. Pr François Bécret - MG : quoi de neuf en MG?

La mise d un patient sous insuline en ambulatoire. Pr François Bécret - MG : quoi de neuf en MG? La mise d un patient sous insuline en ambulatoire 1 Vous suivez monsieur Alain Suline depuis 12 ans pour son diabète de type 2 62 ans Cadre retraité actif (garde ses petits enfants, jardine, fait un grand

Plus en détail

Gestion du patient diabétique en péri-opératoire

Gestion du patient diabétique en péri-opératoire Anesthésie, Diabète Gestion du patient diabétique en périopératoire Réf : xxxx Version : 1.0 Date de création : Avril 2018 Date d application : Mai 2018 Page 1 sur 8 Rédaction Dr Cornet Nom Fonction Date

Plus en détail

PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT

PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT CHU DE ROUEN - Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT Diagnostic Infirmier : Manque de connaissances lié à un changement du mode d administration de l insuline

Plus en détail

Choix d un traitement antidiabétique. Gérard Slama

Choix d un traitement antidiabétique. Gérard Slama Choix d un traitement antidiabétique chez un patient de type 2 Gérard Slama Le choix d un untraitement antidiabétique se fonde sur une physiopathologie précise, multifactorielle Physiopathologie du DT

Plus en détail

Pourquoi, quand et comment débuter un traitement par insuline en ambulatoire chez le patient diabétique de type 2?

Pourquoi, quand et comment débuter un traitement par insuline en ambulatoire chez le patient diabétique de type 2? Rencontres d endorinologie 2017 Samedi 25 novembre 2017 Pourquoi, quand et comment débuter un traitement par insuline en ambulatoire chez le patient diabétique de type 2? Nicolas PAQUOT Département de

Plus en détail

Traitement du diabète de type 2 : Place de l insulinothérapie. Gérard Slama

Traitement du diabète de type 2 : Place de l insulinothérapie. Gérard Slama Traitement du diabète de type 2 : Place de l insulinothérapie Gérard Slama Mes conflits d intérêts J ai été invité à 3 reprises pour donner une conférence en Algérie par les laboratoires : Novo Nordisk

Plus en détail

SE REPÉRER DANS LES TRAITEMENTS DU DIABÈTE

SE REPÉRER DANS LES TRAITEMENTS DU DIABÈTE SE REPÉRER DANS LES TRAITEMENTS DU DIABÈTE LES ANTIDIABÉTIQUES ORAUX LES ANTIDIABÉTIQUES INJECTABLES VERSION 1.1 - OCTOBRE 2018 Ce document vous informe plus en détails sur les traitements du diabète en

Plus en détail

Comment atteindre l objectif glycémique? Les stratégies de prise en charge

Comment atteindre l objectif glycémique? Les stratégies de prise en charge Comment atteindre l objectif glycémique? Les stratégies de prise en charge Pourquoi essayer de normaliser la glycemie? Éviter les complications aigues céto-acidose diabétique ; coma hyperosmolaire Empêcher

Plus en détail

Nouvelles recommandations du groupe de travail : diabète & plongée

Nouvelles recommandations du groupe de travail : diabète & plongée Annexe 1 Nouvelles recommandations du groupe de travail : diabète & plongée Diabète type 1 -accès à l autonomie N2 : PA-20 / PE-40 -un seul diabétique par palanquée -plongée dans la courbe de sécurité

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 4 septembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 4 septembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 4 septembre 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 3 ans Par arrêté du 18 octobre 1999 (JO du 23 octobre

Plus en détail

SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18

SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18 SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18 Objectifs pédagogiques : -Diagnostiquer un diabète chez l enfant (et chez l adulte) -Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge -Argumenter

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES EN DIABETOLOGIE. Dr B. Colle Lyon, le 2/10/08

ACTUALITES THERAPEUTIQUES EN DIABETOLOGIE. Dr B. Colle Lyon, le 2/10/08 ACTUALITES THERAPEUTIQUES EN DIABETOLOGIE Dr B. Colle Lyon, le 2/10/08 1- diabète de type 1 - Arrêt ( définitif ou transitoire?) des procédures de mise sur le marché de l insuline inhalée (EXUBERA) - Forte

Plus en détail

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Interprétation des rapports 1 Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés Hélène Gagné, Infirmière clinicienne Chantal Martineau,

Plus en détail

Pharmacologie des antidiabétiques et de l'insuline

Pharmacologie des antidiabétiques et de l'insuline 07/04/16 de 10h à 11h SABEG Marine D1 (CR Paul SEISSON) Hormono Pr R.VALERO 10 pages Pharmacologie des antidiabétiques et de l'insuline Plan A. Les antidiabétiques oraux I. Les insulino-sensibilisants

Plus en détail

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 Spécificités de diabète de l enfant Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 AMINA, 10 ans, vous est adressée par son médecin traitant pour suspicion de diabète devant syndrome cardinal typique (perte

Plus en détail

Nouveautés thérapeutiques dans le diabète de type 2 Cas clinique

Nouveautés thérapeutiques dans le diabète de type 2 Cas clinique 4 ème JOURNÉE LIÉGEOISE DE DIABÉTOLOGIE : Rencontres généralistes --- spécialistes Samedi 19 mars 2016 Nouveautés thérapeutiques dans le diabète de type 2 Cas clinique Pr Nicolas PAQUOT Département de

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 LANTUS 100 Unités/ml, solution injectable en flacon 1 flacon en verre de 10 ml CIP : 359 464-9 LANTUS 100 Unités/ml, solution injectable en cartouche 5 cartouches

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 7 octobre 2015 TOUJEO 300 unités/ml, solution injectable en stylo prérempli Boîte de 3 stylos pré-remplis Solostar de 1,5 ml (CIP : 34009 300 166 7 1) Boîte de 5 stylos

Plus en détail

Diabète chez la personne âgée. Marie-Eve Doucet, pharmacienne UMF Mercredi 18 Juin 2014

Diabète chez la personne âgée. Marie-Eve Doucet, pharmacienne UMF Mercredi 18 Juin 2014 Diabète chez la personne âgée Marie-Eve Doucet, pharmacienne UMF Mercredi 18 Juin 2014 Nos objectifs pour la personne âgée diabétique Préserver la qualité de vie; Préserver l autonomie; l Éviter les hypoglycémies

Plus en détail

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire Fiches simplifiées Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire G. Cheisson, D. Benhamou, E. Cosson, C. Ichai, S. Jacqueminet, A-M. Leguerrier, B. Nicolescu-Catargi, A. Ouattara, I. Tauveron,

Plus en détail

Nouveaux traitements du diabète sucré de type 2 : incertitudes

Nouveaux traitements du diabète sucré de type 2 : incertitudes ECU UCL Congrès de Médecine Générale Nouveaux traitements du diabète sucré de type 2 : incertitudes E. Delgrange Médecin interniste endocrinologue UCL, Mont-Godinne (etienne.delgrange@uclouvain.be) Louvain

Plus en détail

Diabète, corticoïdes et cancer. 06/10/2017 Dr Maurine OREGLIA Diabétologie CHMS

Diabète, corticoïdes et cancer. 06/10/2017 Dr Maurine OREGLIA Diabétologie CHMS Diabète, corticoïdes et cancer 06/10/2017 Dr Maurine OREGLIA Diabétologie CHMS Aucun lien d intérêt en rapport avec cette présentation Introduction : diabète Diabète quelques définitions Diagnostic : -

Plus en détail

L hypoglycémie partie II Aspects pratiques pour la clinique

L hypoglycémie partie II Aspects pratiques pour la clinique L hypoglycémie partie II Aspects pratiques pour la clinique Dr Claude Garceau Interniste, IUCPQ Communauté de pratique en diabète (Québec) Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Glyburide

Plus en détail

Les nouveaux antidiabétiques : mieux que la metformine?

Les nouveaux antidiabétiques : mieux que la metformine? Les nouveaux antidiabétiques : mieux que la metformine? metformine Glucophage 1000 mg, metformine 1000 mg = chlorhydrate de metformine (780 mg de metformine) Glucophage 850 mg, metformine 850 mg = chlorhydrate

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 juillet 2017

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 juillet 2017 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 juillet 2017 insuline lispro HUMALOG 100 UNITÉS/ml KWIKPEN, solution injectable B/5 stylos de 3 ml (CIP : 34009 385 109 8 0) HUMALOG 100 UNITÉS/ml, solution injectable

Plus en détail

Qu apporte la nouvelle glargine Abasaglar à ma pratique au quotidien

Qu apporte la nouvelle glargine Abasaglar à ma pratique au quotidien Qu apporte la nouvelle glargine Abasaglar à ma pratique au quotidien Bernard Charbonnel Département d Endocrinologie Université de Nantes France l institut du thorax Liens d intérêt Bernard Charbonnel

Plus en détail

patients diabétiques de type 2 Cas cliniques Tous droits réservés G. Charpentier

patients diabétiques de type 2 Cas cliniques Tous droits réservés G. Charpentier patients diabétiques de type 2 Cas cliniques Tous droits réservés G. Charpentier Observation n 1 : Mr Phil Mr Phil 55 ans, technicien, diabète de type 2 détecté à la médecine du travail 4 ans plus tôt.

Plus en détail

Prise en charge du diabétique

Prise en charge du diabétique Prise en charge du diabétique en EHPAD Qu est-ce que glucose? Le glucose est le sucre de base, directement assimilable par les cellules. C est un carburant indispensable au métabolisme cellulaire. Son

Plus en détail

Pr Monnier Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et

Pr Monnier Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et de ses échecs. Ce n est pas très réjouissant puisque le diabète

Plus en détail

PLACE DE L INSULINOTHERAPIE EN GERIATRIE. Profils patients et schémas thérapeutiques

PLACE DE L INSULINOTHERAPIE EN GERIATRIE. Profils patients et schémas thérapeutiques PLACE DE L INSULINOTHERAPIE EN GERIATRIE. Profils patients et schémas thérapeutiques Pr Anne VAMBERGUE Service de diabétologie CHRU Lille Faculté de médecine Université Lille 2 Le DT2 est une maladie évolutive

Plus en détail

Le diabète gestationnel. Dr Heureux Françoise Endocrinologue CHU-UCL Sainte Elisabeth

Le diabète gestationnel. Dr Heureux Françoise Endocrinologue CHU-UCL Sainte Elisabeth Le diabète gestationnel Dr Heureux Françoise Endocrinologue CHU-UCL Sainte Elisabeth Plan : Le diabète gestationnel - Définition - Prévalence - Facteurs de risque - Physiopathologie - Nouveaux critères

Plus en détail

Quel traitement pour quel patient diabétique de type 2? Les recommandations nous aident elles dans le choix? Michel Krempf, Nantes

Quel traitement pour quel patient diabétique de type 2? Les recommandations nous aident elles dans le choix? Michel Krempf, Nantes Quel traitement pour quel patient diabétique de type 2? Les recommandations nous aident elles dans le choix? Michel Krempf, Nantes Liens d intérêts: Astra-Zeneca, Abbot, BMS, Bayer pharma, MSD, Shering-Plough,

Plus en détail

Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012

Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012 Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012 AUTOSURVEILLANCE GLYCÉMIQUE INDICATIONS DE L A.S.G dans le DIABÈTE DE TYPE 2 Recommandations H.A.S (avril 2011) Ø INSULINOTHÉRAPIE EN COURS: u 2 à 4 /JOUR:

Plus en détail

Les Incrétines Alexandre Fredenrich Diabétologie-Endocrinologie Hôpital Pasteur, CHU de Nice 5ème JCE, Nice, 7 février 2009

Les Incrétines Alexandre Fredenrich Diabétologie-Endocrinologie Hôpital Pasteur, CHU de Nice 5ème JCE, Nice, 7 février 2009 Les ncrétines Alexandre Fredenrich Diabétologie-Endocrinologie Hôpital Pasteur, CHU de Nice 5ème JCE, Nice, 7 février 2009 Les TRT actuellement disponibles pour le DT2 ciblent : soit la déficience en insuline

Plus en détail

A. Ancédy Carpin Pharmacien 29/09/2016

A. Ancédy Carpin Pharmacien 29/09/2016 A. Ancédy Carpin Pharmacien 29/09/2016 Antidiabétiques oraux Les biguanides Les sulfamides hypoglycémiants Les glinides Les inhibiteurs des α-glucosidases Les inhibiteurs de la DPP4 Antidiabétiques par

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Projet d avis 2 décembre 2015 La demande examinée par la commission de la Transparence le 18/11/2015 et ayant donné lieu à un projet d avis adopté le 02/12/2015 a été retirée

Plus en détail

Diabète de type 2 Nouveaux médicaments Nouvelles stratégies. Dr Michel Varroud-Vial Mai 2005

Diabète de type 2 Nouveaux médicaments Nouvelles stratégies. Dr Michel Varroud-Vial Mai 2005 Diabète de type 2 Nouveaux médicaments Nouvelles stratégies Dr Michel Varroud-Vial Mai 2005 Les glitazones - rosiglitazone - pioglitazone Mécanismes d action Les glitazones Améliorent la Sensibilité du

Plus en détail

Quelle prise en charge pour le diabète des séniors? Dr Marc Mennecart Service de Médecine Gériatrique CHU Tours

Quelle prise en charge pour le diabète des séniors? Dr Marc Mennecart Service de Médecine Gériatrique CHU Tours Quelle prise en charge pour le diabète des séniors? Dr Marc Mennecart Service de Médecine Gériatrique CHU Tours 1 Prévalence du diabète traité en 2009 selon l âge et le sexe. (BEH 2010 n 42 43) Plus de

Plus en détail

Pr Monnier Là, il y a une stratégie générale que va nous développer Éric Renard, puis nous envisagerons deux cas cliniques pour illustrer les

Pr Monnier Là, il y a une stratégie générale que va nous développer Éric Renard, puis nous envisagerons deux cas cliniques pour illustrer les Pr Monnier Là, il y a une stratégie générale que va nous développer Éric Renard, puis nous envisagerons deux cas cliniques pour illustrer les stratégies que l on utilise en cas d échec de la NPH à dose

Plus en détail

Passage à l insuline chez le sujet âgé

Passage à l insuline chez le sujet âgé Passage à l insuline chez le sujet âgé DOCTEUR Magali ABRAM-WINER Nasrine RAMTOULA (IDE MC44) 20 rue Paul Ramadier 20 rue Paul Ramadier 44100 NANTES :02 40 47 82 44 :02 40 47 82 44 contact@mc44.fr Mail

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 mai 2017

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 mai 2017 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 mai 2017 insuline humaine recombinante UMULINE RAPIDE 100 UI/ml, solution injectable en cartouche B/5 cartouches de 3 ml (CIP : 34009 340 385 6 3) UMULINE RAPIDE 100

Plus en détail