Fondation Engagement Sport Énergie International Urgence Solidarité Efficacité Mécénat Social Volontaires Mobilisation Partenariat Aide

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fondation Engagement Sport Énergie International Urgence Solidarité Efficacité Mécénat Social Volontaires Mobilisation Partenariat Aide"

Transcription

1 Fondation Engagement Sport Énergie International Urgence Solidarité Efficacité Mécénat Social Volontaires Mobilisation Partenariat Aide Rapport d activité 2011 Fédérer Emploi Jeunes Réseaux Priorités Coopération Insertion professionnelle Responsabilité Financement Parrains Missions Environnement Projets

2

3 Fondation Veolia Environnement 02 Profil 03 Éditorial d Antoine Frérot 04 Interview du délégué général 06 URGENCE 07 Les missions 08 SOLIDARITÉ 10 Aide au développement / mécénat de compétences 12 Aide au développement / mécénat financier 16 Aide à l enfance et aux personnes vulnérables 20 INSERTION PROFESSIONNELLE 22 Insertion par l activité économique 26 Accompagnement vers l emploi et la formation 28 ENVIRONNEMENT 30 Protection du patrimoine écologique et de la biodiversité 32 Education et sensibilisation 37 Projets transverses 38 Index Les projets et les parrains

4 Une fondation d entreprise au service de la solidarité et du développement durable 2 La Fondation Veolia Environnement compte parmi les grandes fondations privées françaises. Son originalité repose sur la mobilisation des collaborateurs du Groupe selon deux modalités. Les uns sont les parrains de projets d intérêt général concourant au développement durable et soutenus par la Fondation dans le cadre d un mécénat financier. Les autres, volontaires du réseau Veoliaforce, interviennent sur le terrain de l urgence et du développement humanitaire, dans le cadre d un mécénat de compétences. Urgence, solidarité, insertion professionnelle et environnement sont les domaines d intervention prioritaires de la Fondation.

5 Éditorial d Antoine Frérot Président de la Fondation Veolia Environnement et Président-directeur général de Veolia Environnement «L action de la Fondation est l une des plus belles manifestations de cette solidarité et de l engagement qui est le nôtre vis-à-vis du monde qui nous entoure.» En 2011, la Fondation Veolia Environnement a démarré son e projet. Au-delà du symbole, ce cap témoigne de la continuité de son action au service de l homme, des territoires et de la biodiversité. En dépit d un environnement économique globalement difficile, cette année encore, j ai souhaité que la Fondation préserve la constance de son engagement. Partout dans le monde, la demande sociale et les besoins en matière de solidarité s accentuent. Une fois encore, la Fondation a été au rendez-vous. Son implication dans les problématiques d insertion, tout particulièrement, a été reconnue à travers une vaste enquête réalisée auprès des associations qu elle soutient. Ce qui compte avant tout, c est que cet engagement soit suivi d effet. Ainsi, la Fondation est appelée à jouer un rôle de plus en plus fort en faveur des passerelles vers l emploi. De ce point de vue, je ne peux que saluer le professionnalisme dont font preuve la Fondation et les collaborateurs du Groupe qui donnent de leur temps et surtout de leurs compétences pour résoudre des crises, ou encore lutter contre l exclusion et contribuer à la mise en place de solutions les plus pérennes possibles. Tous ces volontaires apportent leur expertise technique bien sûr, mais aussi leur capacité d écoute et d innovation, dans le respect d une notion essentielle, celle de la proximité. Le développement des partenariats avec les grandes instances internationales, particulièrement vigoureux en 2011, est une marque forte de la reconnaissance de cette expertise et de cette utilité. Veolia Environnement entend continuer à être présent face aux grands enjeux sociétaux. L action de la Fondation est l une des plus belles manifestations de cette solidarité et de l engagement qui est le nôtre vis-à-vis du monde qui nous entoure. 3

6 Interview de Thierry Vandevelde Délégué général de la Fondation Veolia Environnement Une valeur ajoutée sociale de plus en plus reconnue 4 «La Fondation revendique une approche de fondation-laboratoire, sur toutes les thématiques du développement durable.» Quelles ont été les principales orientations de l année 2011? Parallèlement à l internationalisation de la Fondation un mouvement déjà engagé les années précédentes, nous avons assisté à un renforcement de ses grands partenariats. Je citerais pour exemple le renouvellement de notre partenariat avec la Croix-Rouge française, signé par Antoine Frérot et Jean-François Mattei. Nous avons également conclu un nouvel accord de coopération avec une agence de l ONU, l UNHCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés), en charge de l aide aux réfugiés et aux personnes déplacées. Avec cet accord, la Fondation devient partenaire opérationnel de l UNHCR comme elle l est déjà depuis 2008 auprès de l Unicef. Il faut également mentionner le lancement officiel du GAAC (Global Alliance Against Cholera). La Fondation assure le secrétariat de cette structure qui a pour objectif de coordonner les efforts et d établir une stratégie globale de lutte contre cette maladie. Nous constituons un véritable soutien pour cette alliance unique au monde, à laquelle participent à la fois des scientifiques et des décideurs. Le GAAC est ainsi partenaire du ministère de la Santé de la République démocratique du Congo avec lequel il a bâti une stratégie de réponse : éliminer le choléra de façon durable par la mise en œuvre de programmes d accès à l eau, à l assainissement et à l hygiène. La RDC est le premier pays à s être lancé dans cette coopération. D autres ont suivi depuis. La Fondation est donc en capacité de nouer des partenariats avec de grandes institutions. Quels sont les ingrédients de cette confiance? En premier lieu, bien sûr, nos compétences. Ce qui intéresse en particulier l UNHCR, par exemple, est notre aptitude à apporter une expertise sur l ensemble des services vitaux de grands camps de réfugiés. L une des forces de notre fondation est également notre volonté de développer

7 «2012 sera pour la Fondation l année des grands plaidoyers, qu il s agisse d insertion sociale ou de coopération décentralisée.» des partenariats multiacteurs et notre capacité à attirer d autres co-financeurs, grands bailleurs, grandes agences de développement ou fondations de taille importante. Ainsi, la Fondation a remporté le Prix spécial du jury des Trophées du mécénat d entreprise du ministère de l Environnement. Par ailleurs, pour notre action menée en Haïti en partenariat avec la Croix-Rouge française, cinq de nos volontaires ont reçu la médaille commémorative du ministère de la Défense. Quels ont été vos principaux domaines d intervention en 2011? Nous avons atteint en 2011 notre e projet, ce qui nous permet désormais de bénéficier d un certain recul. Nous voyons bien en particulier que, notamment grâce à la compétence des salariés du Groupe, nous centrons nos actions sur des domaines pour lesquels nous offrons une véritable valeur ajoutée. Les thèmes «environnement» et «santé» occupent une place importante. Le travail réalisé autour du fluor au Sénégal est particulièrement emblématique. La Fondation apporte son soutien au projet développé par l ONG Enda Tiers-Monde pour déployer un procédé de prétraitement de l eau, notamment via la technologie de l osmose inverse. Cette expérience pilote permet aux villageois de Nguécokh, au sud-est de Dakar, d accéder à une eau de qualité à un prix acceptable, alors que la nappe phréatique présente notamment un taux de fluor anormalement élevé et dangereux pour la santé. Parallèlement, nous poursuivons notre partenariat avec un certain nombre de grandes institutions scientifiques. Ainsi, nous avons été parmi les premiers à croire en l expédition Tara Oceans. Nous assumons l idée que la Fondation puisse jouer un rôle de laboratoire et prenne des risques calculés. Par ailleurs, la Fondation s est engagée à soutenir, aux États-Unis, les programmes de recherche en environnement conduits par l université de l Arizona au sein de Biosphère 2, (B2), site expérimental reproduisant le plus grand système écologique artificiel fermé. La Fondation est aussi très présente sur les territoires. Quels ont été les temps forts de l année 2011 dans ce domaine? Nous sommes en effet très attentifs aux besoins de nos territoires et à la nécessité de renforcer une solidarité de proximité envers les personnes les plus démunies. L insertion par l économique est un domaine historique de la Fondation et nous avons travaillé à être toujours plus à l écoute des territoires et de leurs besoins. En sept ans, nous avons accompagné plus de 250 associations et nous avons souhaité en 2011 évaluer l impact de notre soutien auprès des structures bénéficiaires en réalisant une enquête qui fait le point sur l ensemble de notre action dans le domaine de l insertion par l activité économique. Les conclusions de l étude mettent en lumière le rôle de la Fondation en termes de lien et de passerelles créés entre le monde associatif et celui de l entreprise. Vous avez parlé d un «effet de levier». Est-ce, au fond, l une des orientations qui sont aujourd hui attribuées à la Fondation? Je crois que c est le cas. Nous avons choisi de retenir essentiellement des actions pour lesquelles nous sommes en capacité de faire bouger les lignes. Forte de son expérience de sept années, la Fondation est aujourd hui en mesure de mener des stratégies plus marquées, qu il s agisse d insertion sociale ou de coopération décentralisée. De plus en plus, nous nous plaçons sur le registre du plaidoyer : nous fédérons des initiatives, portons des messages auprès des grandes enceintes sera d ailleurs une année de grands rendez-vous de ce point de vue. «Nos trois domaines d intervention sont les suivants : l urgence humanitaire et l aide au développement, le lien social et l accompagnement vers l emploi, la protection de l environnement et de la biodiversité.» 5

8 URGENCE Après un séisme, des inondations, il faut empêcher les épidémies et les problèmes sanitaires de s ajouter aux catastrophes naturelles. Sauver les survivants, leur fournir de l eau potable, de l énergie, évacuer les déchets, transporter vivres et matériel. Autant de tâches dont le Groupe possède l expérience. Les volontaires du réseau Veoliaforce se mobilisent pour l apporter sans délai partout dans le monde. 6 Un réseau de 500 volontaires du monde entier, formés et prêts à partir 3 plate-formes humanitaires d urgence (Chine, Équateur, France) avec une capacité mobilisable d alimentation en eau de personnes (15 litres par jour et par personne) Retrouvez l intégralité des missions 2011 sur rubrique Urgence humanitaire

9 JAPON / Avril 2011 De l eau potable pour les victimes du séisme TCHAD / Septembre 2011 Lutte contre le choléra dans la province du Guéra Suite au séisme qui a touché le Japon mi-mars, la Fondation est intervenue en répondant à une demande d aide des autorités de la ville de Minamisanriku, à 150 km au nord de Fukushima. Cette commune, fortement touchée par le tremblement de terre, accueillait de nombreux réfugiés des communes des alentours dans des logements provisoires. La Fondation y a envoyé deux unités mobiles de traitement d eau (type Aquaforce 5000) et les a déployées sur place avec l appui de volontaires japonais, salariés de Veolia Water Asia. Les unités mobiles installées ont également permis d assurer la distribution d eau des régions voisines par camions-citernes. Pour faire face à l épidémie de choléra qui sévissait dans la province du Guéra, au centre du Tchad, depuis le mois d août, la Croix-Rouge française et la Croix-Rouge canadienne ont déployé conjointement des équipes spécialisées en eau et assainissement et des équipes médicales. Six volontaires (Veoliaforce) ont pris part à l intervention avec, pour mission, de mettre en place un centre de traitement du choléra à Mongo, capitale du Guéra, d appuyer six plus petites unités de traitement du choléra réparties dans la province et de mettre en œuvre des activités de sensibilisation à l hygiène. La Fondation a ainsi fourni une unité de production d eau potable pour alimenter le centre de traitement, un incinérateur pour gérer les déchets médicaux ainsi que du matériel de désinfection. ÉTHIOPIE / Décembre 2011 Apporter de l aide aux réfugiés Un nouvel accord de coopération a été signé entre la Fondation et l UNHCR, l agence des Nations unies en charge de l aide aux réfugiés. Avec cet accord, la Fondation devient partenaire de l UNHCR, comme elle l est déjà de l Unicef ainsi que de la Croix-Rouge française. Elle va pouvoir ainsi renforcer la capacité de réponse de l UNHCR dans le cadre de ses interventions humanitaires d urgence en faveur des réfugiés, en lui apportant son expertise et son savoir-faire. Première mise en œuvre de ce partenariat signé en octobre 2011, des volontaires Veoliaforce sont intervenus en Éthiopie pour sécuriser le fonctionnement de la station de traitement d eau et du réseau de distribution permettant l approvisionnement d un camp de réfugiés somaliens et des communautés locales de Kebri Beyah. Des volontaires Veoliaforce à l honneur Le réseau de salariés volontaires Veoliaforce est intervenu en 2011 dans plusieurs opérations humanitaires d urgence impliquant des volontaires français et étrangers. Cinq d entre eux ont été décorés en janvier dernier par le professeur Jean-François Mattei, président de la Croix-Rouge française. Il leur a remis, au nom du ministre français de la Défense, la médaille commémorative du ministère de la Défense, agrafe «Haïti», ainsi qu à plusieurs membres de ses équipes de réponse aux urgences (ÉRU) qui se sont particulièrement illustrées à Haïti à la suite du tremblement de terre de janvier

10 SOLIDARITÉ 8 Vivre bien, cela commence par disposer d eau potable, de nourriture, d énergie. C est voir sa santé protégée par une hygiène suffisante et un accès aux soins. Apporter ces fondamentaux, notamment aux personnes fragiles, c est l objectif des projets soutenus par la Fondation, ses marraines et parrains. Parallèlement, les volontaires Veoliaforce apportent leur expertise à des programmes de développement structurants, le plus souvent en partenariat. 64 projets France : 15 projets International : 49 projets 24 % 10 Aide au développement/ mécénat de compétences 12 Aide au développement/ mécénat financier 16 Aide à l enfance et aux personnes vulnérables 76 % Retrouvez l intégralité des projets 2011 sur rubrique Projets soutenus

11 Zoom sur une alliance pour éradiquer le choléra République démocratique du Congo 3 à 5 millions de cas de choléra estimés chaque année dans le monde 8 zones sources urbaines et périurbaines : région du lac Albert (Bunia), Goma, Bukavu, Uvira, Fizi Baraka, Kalemie, Bukama et Kasenga euros de dotation de la Fondation en euros de dotation de la Fondation depuis le début du projet «Le GAAC rassemble un large panel d experts de la lutte contre le choléra pour affiner la stratégie mise en place en RDC, tout en engageant des actions de plaidoyer contre ce fléau auprès des bailleurs de fonds et des autorités publiques.» Ibrahim Assane Mayaki, secrétaire exécutif du Nepad et président du GAAC Selon l OMS, 3 à 5 millions de cas de choléra sont déclarés chaque année dans le monde (chiffres 2009). L Afrique est le continent le plus touché. Depuis 2007, le ministère congolais de la Santé publique, des épidémiologistes congolais et français et la Fondation Veolia Environnement ont élaboré un plan d actions pour développer une approche intégrée de lutte contre le choléra. Ce plan d actions prévoit l identification de zones à hauts risques et les moyens pour lutter durablement contre les épidémies de choléra, qui sont endémiques dans ces zones. Forts de l expérience acquise en RDC, divers acteurs publics, privés, internationaux, experts et décideurs opérationnels, ont choisi de mettre en commun leurs compétences pour lutter plus efficacement contre le choléra. Cette synergie a donné naissance en 2010 à une alliance internationale de lutte contre le choléra : Global Alliance Against Cholera. Elle est présidée par le docteur Ibrahim Assane Mayaki (secrétaire exécutif du Nepad, le Nouveau partenariat pour le développement de l Afrique) et animée par la Fondation, qui en assure le secrétariat. Global Alliance Against Cholera s est fixé pour mission de développer et d affiner la démarche associant l épidémiologie, l eau, l assainissement et l hygiène, qui a déjà fait ses preuves. Elle vise à mettre un terme aux épidémies de choléra récurrentes sur l ensemble du Congo, puis de reproduire et d appliquer cette stratégie à d autres foyers de propagation de la maladie dans le reste du monde, en impliquant systématiquement les autorités nationales compétentes de ces régions. L engagement des acteurs et des partenaires de l Alliance s illustre par leur volonté commune de plaider pour une lutte plus efficace contre ces maladies hydriques, aujourd hui endémiques, notamment en Afrique, avec comme objectif l intégration de la stratégie dans les politiques nationales des pays touchés, seule solution pour éliminer durablement le fléau. L Alliance sollicite l adhésion et les contributions financières d organismes intéressés par son approche, afin de soutenir des programmes concrets pour éliminer les épidémies de choléra, notamment par l amélioration de l accès à l eau, l assainissement et l hygiène sur le terrain. 9

12 AIDE AU DÉVELOPPEMENT MÉCÉNAT DE COMPÉTENCES TAAF Préserver la biodiversité des Îles Éparses Les terres australes et antarctiques françaises (incluant les îles Kerguelen, la Terre-Adélie et les six îles Éparses) et la Fondation ont défini un programme d actions pour préserver la biodiversité des îles Éparses. Sept volontaires Veoliaforce se sont rendus sur l île Juan de Nova pour une mission de traitement des déchets industriels dangereux. 10 Retrouvez l intégralité des projets 2011 sur rubrique Projets soutenus MOLDAVIE Un lycée rénové à Sireti Un volontaire s est rendu à Sireti (à 18 km de la capitale Chișinău) pour organiser la deuxième phase du projet de réfection du lycée de la ville, mené en partenariat avec l association Moldavenir et la Fondation Orange. Après les travaux d isolation thermique, cette phase consiste à créer des sanitaires dans le lycée. ZIMBABWE Réhabiliter les usines d eau de grandes villes Dans le cadre d un programme de réhabilitation de plusieurs usines de traitement d eau de grandes villes du Zimbabwe, une volontaire Veoliaforce s est rendue à Gwanda (province du Matabeleland Sud) pour apporter un soutien méthodologique et une expertise technique à la délégation de la Croix-Rouge française. Elle a ainsi procédé à l évaluation de la station de potabilisation de la ville. DJIBOUTI Augmenter la production d eau potable À la demande de l Unicef, deux volontaires se sont rendus trois semaines en Afrique de l Est pour expertiser des forages. Leur mission était d établir des recommandations générales en termes de conception, de construction et d exploitation pour augmenter le débit de production d eau. Ils ont recensé l ensemble des caractéristiques techniques des forages et des matériels installés. CAMEROUN Améliorer l accès à l eau et à l assainissement pour habitants De 2006 à 2009, la Fondation Veolia Environnement a apporté son soutien à une association de la diaspora camerounaise, Les Enfants du Ndé, pour la rénovation des châteaux d eau et du réseau de distribution du village de Bangoua (commune de Bangangté, région ouest du Cameroun). Au vu du succès de la mission, l Association internationale des maires francophones a souhaité reconduire l opération dans les 11 villages de la commune, dont tous les châteaux d eau et réseaux d eau sont endommagés. La Fondation accompagne le projet en mécénat de compétences. Entre janvier et février 2011, 6 volontaires ont établi les cahiers des charges des travaux à réaliser pour la remise en service des 7 réseaux d adduction d eau de type Scanwater. Initiée en 2010 par l État camerounais, la décentralisation s opère dans le domaine de l eau et de l assainissement. C est dans ce cadre que la Fondation accompagne la commune pour répondre aux besoins des populations et repenser la gestion de ces installations pour qu elles soient durables. Sur le volet assainissement, un volontaire travaille à la construction de latrines publiques dans les écoles et les marchés des villages de la commune. Depuis la France, ce projet, baptisé Modeab, bénéficie d un accompagnement et d un appui technique.

13 TCHAD Détecter le Vibrio Cholerae dans les eaux de boisson La présence d une fondation privée dans un dispositif tel que celui mis en place à Bohicon est une valeur ajoutée majeure en termes d expertise technique. Franck Martin, président de la communauté d agglomération de Seine-Eure (CASE) Depuis plus de vingt ans, les épidémies de choléra sont récurrentes dans le bassin du lac Tchad. Les sources de contamination et les modes de transmission y sont peu maîtrisés. Si l on connaît aujourd hui de plus en plus précisément la cartographie des foyers de choléra grâce aux études épidémiologiques, on ne dispose pas encore d outils fiables pour détecter ou mesurer la présence de l agent du choléra dans les ressources en eau. À la demande d Action contre la Faim (ACF), deux volontaires Veoliaforce se sont relayés à N Djamena, au sud-ouest du pays pour appuyer les scientifiques du laboratoire de recherches vétérinaires et zootechniques de Farcha sur la mise en place d un protocole permettant de détecter la présence de la souche historique du choléra (Vibrio cholerae O1) dans l eau. Les résultats des travaux de recherche doivent permettre de cartographier la présence du Vibrio Cholerae dans les eaux, ce qui aidera à une meilleure compréhension de la dynamique de diffusion du choléra. Les deux volontaires ont également formé les techniciens du laboratoire sur la traçabilité des échantillons, les règles de sécurité au sein du laboratoire ou la gestion des déchets dangereux. BÉNIN Un nouveau réseau d eau et d assainissement pour les villageois de Bohicon Depuis 2009, la Fondation Veolia Environnement soutient l association Collectif Tiers-Monde des cantons de Louviers Val-de-Reuil pour son projet d approvisionnement et de gestion d un service d eau potable de la commune de Bohicon au Bénin. L association est à l origine de la mise en place en 2009 d un projet de coopération décentralisée entre la communauté d agglomération Seine-Eure (CASE) et la commune béninoise. Elle est située à 150 km au nord de Cotonou. Six villages périphériques ( habitants) du centre urbain de cette commune (Fléli, Manaboê, Zakanmè, Zounzonmê, Sodohomè, Agbangon) sont au centre d un projet d installation d adduction d eau et d infrastructures d assainissement. Cette adduction d eau villageoise a pour ambition de permettre et de pérenniser l accès à la ressource en eau potable de ces populations avec la réalisation de l ensemble des infrastructures nécessaires. Il comprend ainsi la réalisation d un forage et l équipement de celui-ci (pompe, groupe électrogène), la construction d un château d eau et la mise en place d un réseau simplifié d eau avec bornes-fontaines publiques. Plusieurs volontaires sont ainsi allés sur le terrain pour vérifier les commandes électromécaniques et la mise en pression du réseau ou encore former les équipes de maintenance des équipements. SÉNÉGAL Une nouvelle station de traitement de l eau Un volontaire Veoliaforce s est rendu à Diawara (région de Bakel) dans le cadre du programme PacepaS (Programme d appui aux communautés rurales pour l accès à l eau potable et l assainissement au Sénégal) porté par l ONG GRET et cofinancé par le Fonds de solidarité et de développement durable pour l eau (Grand Lyon/ Veolia Eau). La mission avait pour objectif la mise en route de la station de potabilisation de l eau du fleuve Sénégal de Diawara et le contrôle de la qualité de la production. SÉNÉGAL Assainissement et eau potable En partenariat avec l association ps-eau, un volontaire a mené une mission d évaluation dans trois communes sénégalaises. La mission a porté sur l installation de latrines et de douches à Ndiouye. À Guinguinéo, c est une analyse technique des forages et stations de pompage qui a été effectuée. Enfin à Nguekokh, l évaluation a porté sur la réhabilitation d une station de pompage et l adaptation d un réseau de distribution. BURKINA FASO Evaluation de 25 projets eau et assainissement Un volontaire Veoliaforce s est rendu au Burkina Faso pour évaluer une quinzaine des 25 projets soutenus par la Fondation dans le pays depuis Mini-adductions, forages, puits destinés à des écoles ou des centres de santé Au total, près de Burkinabés ont directement bénéficié d un meilleur accès à l eau et à l assainissement grâce au soutien technique et financier de la Fondation. 11

14 AIDE AU DÉVELOPPEMENT MÉCÉNAT FINANCIER ALESA DESCLAUDE BURKINA FASO Mise en place d une unité de pompage solaire sur un forage alimentant un dispensaire. Lieu : Zingan, province du Ioba Parrain : Bernard Trillaud, Veolia Eau Dotation : euros BURKINA 35 BURKINA FASO Construction de quatre forages pour alimenter en eau des villages isolés. Lieu : Pibaoré, province de Sanmatenga Parrain : Jean-Yves Gaubert, Veolia Eau 12 Retrouvez l intégralité des projets 2011 sur rubrique Projets soutenus APALEF MALI Création d un périmètre maraîcher et acquisition de petits équipements pour le développement économique d un village. Lieu : Tiaboli, région de Mopti Parrain : Loïc Evenat, Veolia Eau Dotation : euros SFF DE TANIS ÉGYPTE Acquisition de matériel topographique pour un chantier archéologique en vue du développement socio-économique des provinces orientales du delta du Nil. Lieu : Tanis, Basse-Égypte Parrain : Philippe Surjous, Veolia Environnement SALÉSIENS DE DON BOSCO CONGO Électrification du centre professionnel de réinsertion sociale des jeunes Dominique Savio. Lieu : Uvira, province du Sud-Kivu Parrain : Jean-Philippe Puibaraud, Veolia Énergie Dalkia Dotation : euros SUD-OUEST SANS FRONTIÈRE SÉNÉGAL Creusement d un puits à pompage solaire dans le quartier isolé d un village. Lieu : Mbassis Log, région du Sine Saloum Parrain : Philippe Surjous, Veolia Environnement Dotation : euros SOLIDARITÉ HUMAINE ÎLE-DE-FRANCE TOGO Des milliers de villageois togolais accèdent à l eau et à l assainissement Reconnue d intérêt général, l association Solidarité humaine Île-de-France (SH IdF) est l émanation française d une ONG togolaise, créée en Elle intervient dans la préfecture du Zio, sur la zone du Liligodo, qui regroupe 16 autres villages du canton de Gbatopé. SH IdF s est fixé pour objectif de permettre l accès durable à l eau potable et à l assainissement de huit villages (soit environ habitants) en situation difficile. Les actions prévoient la création de forages ou la réhabilitation de forages existants, la construction d un château d eau associé à plusieurs bornes-fontaines par village. Selon le modèle prôné par la politique rurale de l eau au Togo, la gestion du forage est déléguée par le comité villageois de développement à un particulier via un contrat de concession. Un technicien est recruté par la Fédération des comités villageois de développement (FCDV) pour l entretien régulier des forages sur l ensemble des villages. Le projet a démarré en janvier 2011 pour une durée de trois ans et prévoit également un volet tri, traitement et valorisation des déchets et un programme de sensibilisation à l hygiène. Il bénéficie notamment du soutien de l Agence de l eau Seine-Normandie et de la communauté d agglomération de Mantes-en-Yvelines. La Fondation Veolia Environnement s investit financièrement mais également sous la forme d un mécénat de compétences pour accompagner sa bonne marche technique. Lieu : Liligodo, préfecture du Zio Parrain : Damien Racle, Veolia Eau Dotation : euros

15 ADAE * BURKINA FASO Accès à l eau et à l hygiène dans sept nouveaux villages burkinabés L équipe de Veolia Water India a participé au choix des districts, aidant IDEI à évaluer les besoins des petits exploitants. L ONG a une expérience solide et un suivi qualité sérieux. Svk Babu, Veolia Water India L Adae de Bobo-Dioulasso, au sud-ouest du Burkina-Faso, appuie et conseille les communes, maîtres d ouvrage en matière d eau et d assainissement, pour le suivi technique et financier des adductions en eau potable. Elle se lance dans l amélioration du service décentralisé d approvisionnement en eau potable et d assainissement de sept villages périphériques de la commune urbaine de Houndé, à une centaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso. Le projet inclut deux volets : la réalisation de nouveaux forages, la réhabilitation d anciens forages, la construction de latrines scolaires et le renforcement des compétences des structures communales de gestion et de suivi. Ces travaux sont programmés dans le Plan communal de développement pour l approvisionnement en eau potable et assainissement réalisé par la commune de Houndé et l Adae. Cette dernière définit les actions prioritaires pour le développement de la commune conformément à la politique sectorielle de l eau du pays. La Fondation soutient le projet techniquement et finance une partie de la réalisation des infrastructures d eau. * Association pour le développement des adductions d eau potable Lieu : Houndé, région des Hauts-Bassins Parrain : Bernard Cotton, Veolia Eau INTERNATIONAL DEVELOPMENT ENTERPRISES INDIA INDE La micro-irrigation, une solution pour les agriculteurs pauvres Après avoir aidé plusieurs millions de petits agriculteurs pauvres en Inde en leur assurant un revenu additionnel et plusieurs récoltes par an, International Development Enterprises India (IDEI) s adresse aux petits exploitants agricoles aux disposant de moins d un hectare et d un dollar par jour de revenu) de deux districts, Amravati et Yavatmāl, situés dans l État occidental du Maharashtra. L ONG se fixe pour objectifs d accroître leur productivité agricole, d augmenter leur revenu et de diminuer la consommation d eau et le bilan carbone des cultures grâce à l irrigation goutte-à-goutte. L action se déroule en cinq temps : identification des besoins, information des agriculteurs cibles, organisation d un réseau d approvisionnement, commercialisation et suivi par des techniciens locaux formés. Le soutien de la Fondation permet de développer des activités spécifiques de sensibilisation sur les avantages de la micro-irrigation et de méthodes agricoles alternatives pertinentes, durables et écologiques. Le personnel de Veolia Water India s est investi localement dans les différentes étapes du projet. Lieu : districts d Amravati et de Yavatmāl, État du Maharashtra Parrain : Svk Babu, Veolia Water India PREMIER PAS TOGO Construction de stations de pompage d eau potable dans cinq villages du sud togolais. Lieu : région de Kara Parrain : Thierry Arnaud, Veolia Eau Dotation : euros VIVE L ENFANCE SOLIDARITÉ MADAGASCAR MADAGASCAR Installation de panneaux solaires et irrigation de jardins potagers dans un village. Lieu : Ambohitsaratany, région d Antananarivo Parrain : Stéphane Galfré, Veolia Environnement ZEBUNET VIETNAM Installation de biodigesteurs pour alimenter en énergie une centaine d éleveurs. Lieu : Provinces de Hoa Binh, Dong Hoï et Hué Marraine : Geneviève Ferone, Veolia Environnement ICIC * FRANCE Mise en œuvre de la deuxième édition du Forum pour la coopération internationale des collectivités. * Institut pour la coopération internationale des collectivités Lieu : Paris Parrain : Dominique Héron, Veolia Environnement 13

16 ENDA TIERS MONDE SÉNÉGAL Lancement d une unité de défluorisation de l eau. Lieu : Nguécokh, région de Kaolack Parrain : Thierry Vandevelde, Veolia Eau Dotation : euros 14 HARMONIE MÉKONG VIETNAM Organisation de la collecte des ordures et étude de faisabilité d une adduction d eau. Lieu : presqu île de Cam Ranh, province de Khanh-Hoa Parrain : Jean-Pierre Frémont, Veolia Environnement Dotation : euros PROGRAMME SOLIDARITÉ EAU FRANCE Développement des moyens d information et de documentation du ps-eau. Lieu : Paris Parrain : David Poinard, Veolia Eau BLUELAND CIVIC ASSOCIATION INDE Installation de panneaux solaires pour approvisionner en électricité une école de l Himalaya. Lieu : Kargyak, Himachal Pradesh Parrain : Stanislas Lego, Veolia Énergie Dalkia Dotation : euros ODAPI * MEXIQUE Réalisation d une action d eau gravitaire pour une communauté d Indiens Huichols. * Organisation de développement et d aide aux peuples indigènes Lieu : San Miguel Huastita, sierra Madre Occidentale Parrain : Bruno Moysan, Proactiva Dotation : euros LES AMIS DE LA TERRE TOGO Mise en place d un service public de l eau Les Amis de la Terre-Togo, association à but non lucratif, agit afin d améliorer les conditions de vie des populations togolaises dans le respect de l environnement. En 2008, l association lance le projet Fiokpo qui a pour objectif l alimentation en eau de personnes réparties dans cinq villages situées au sud-ouest du Togo, à 130 km de la capitale Lomé. Le projet vise à satisfaire les besoins de la population locale tout en préservant les écosystèmes naturels. En effet, avec le développement des cultures de rente et l explosion démographique, l utilisation intensive des ressources en eau issues de la chaîne Atakora entraîne un assèchement et une pollution des cours d eau. La première partie du projet prévoit la construction de plusieurs captages de source. La seconde partie vise à aider les populations à organiser une gestion durable des infrastructures. La Fondation apporte à l association un appui technique pour la définition des projets ainsi que l organisation et la mise en place d un service public de l eau. Lieu : canton de Fiokpo, préfecture de Kloto Parrain : Iyad Hallaq, Veolia Eau Dotation : euros

17 Malgré un manque criant de moyens en Moldavie, des personnes admirables (maires, directeurs d école, enseignants ) se mobilisent pour assurer au quotidien la qualité de l encadrement éducatif. Jean-Pascal Rigolleau, Veolia Énergie Dalkia ALLIANCE FRANÇAISE DE MOLDAVIE MOLDAVIE Une nouvelle école pour les enfants de Voinova CONVIVER NO SERTÃO BRÉSIL Améliorer l accès à l eau : une priorité pour la région de Sertão La Moldavie est, à l heure actuelle, le pays d Europe le plus pauvre. L aide au développement y est primordiale, notamment dans le domaine de l éducation. Les conditions d accueil des écoles, collèges et lycées sont encore trop souvent déplorables. Les hivers très rigoureux dégradent les structures et isolent les populations. L état de l école de Voinova, village du district de Straseni (184 élèves), en témoigne. Le mobilier datant des années 1980 y est en très mauvais état. De plus, du fait qu il n est pas adapté à la morphologie des élèves (pupitres d enfants pour des adolescents), il entraîne des déformations de la colonne vertébrale. Pour améliorer les conditions d accueil de l école, le projet mené par l Alliance française de Moldavie, en partenariat avec la Fondation, prévoit de remplacer ce mobilier, ainsi que les tables et chaises de la cantine. Des travaux de réhabilitation de l éclairage des salles de classe seront également effectués. La Fondation apporte son soutien dans l acquisition de nouveaux mobiliers pour les écoliers et dans l installation du nouvel éclairage. Lieu : Voinova, région de Straseni Parrain : Jean-Pascal Rigolleau, Veolia Énergie Dalkia L origine de Conviver no Sertão remonte à l implantation à Mirandiba, dans la région de Sertão, en 1995 d une ONG brésilienne, qui avait pour mission d améliorer les conditions de vie des agriculteurs de communes figurant parmi les plus pauvres du Brésil. Les pluies y sont sporadiques et irrégulières avec une très longue saison sèche et une nappe phréatique trop salée pour être exploitable. Le projet de l association est de renforcer l accès à l eau pour la population des communes de Mirandiba et de Carnaubeira da Penha, de développer l agriculture, d augmenter la sécurité alimentaire des habitants tout en assurant de nouveaux revenus aux agriculteurs de plusieurs familles. Les 23 citernes existantes, remplies par les pluies de février à mai, ne permettent pas de couvrir les besoins des habitants. Le volet «eau» du projet porte sur la mise en place de 48 nouvelles citernes, reliées aux toits des maisons. Elles permettront d approvisionner en eau 47 familles et une école avec un suivi régulier de la qualité de l eau. La Fondation participe au financement de ce projet et permet aux habitants,notamment aux femmes, de s affranchir de la corvée d eau. Lieu : Mirandiba et Carnaubeira da Penha, région de Sertão Parrain : Johan Glasser, Veolia Eau 15

18 AIDE À L ENFANCE ET AUX PERSONNES VULNÉRABLES KIELER SERVICEHAÜSER ALLEMAGNE Aménagement d un jardin des sens dans le foyer d une association de soutien aux personnes âgées. Lieu : Kiel, Schleswig-Holstein Parrain : Hauke Godau, Veolia Propreté 16 AUTISME BEL AVENIR LA RÉUNION Acquisition de matériel pédagogique pour le service d accompagnement comportemental d un centre pour enfants autistes. Lieu : Saint-Louis Parrain : François Riera, Veolia Eau Dotation : euros Retrouvez l intégralité des projets 2011 sur rubrique Projets soutenus RIVOTRA MADAGASCAR Sensibilisation des enfants aux gestes à adopter en cas d alerte cyclonique. Lieux : Maroantsetra, Tuléar, Tamatave, île Sainte-Marie et Antalaha Parrain : Pascal Bonne, Veolia Énergie Dalkia Dotation : euros PLANÈTE HANDISPORT FRANCE Acquisition d un véhicule adapté au transport de personnes handicapées pour faciliter leur pratique de sports de glisse. Lieu : Parignargues, Gard Parrain : Pascal Dumeniaud, Veolia Eau Dotation : euros UN ENFANT PAR LA MAIN VIETNAM Construction de puits et de toilettes sèches pour améliorer les conditions d hygiène de communautés isolées. Lieu : Na Ri, province de Hoang Lien Son Parrain : Claude Jeaume, Veolia Énergie Dalkia Dotation : euros AU PETIT PLUS FRANCE Aider une épicerie solidaire L épicerie solidaire Au Petit Plus est une association loi 1901, créée en 2005 par l association Saint-Vincent-de-Paul grâce au legs d un particulier. Au Petit Plus apporte une aide principalement alimentaire à un public en difficulté économique, fragilisé ou exclu. La population concernée, auprès de laquelle les bénévoles interviennent, est essentiellement composée de bénéficiaires de minima sociaux, de retraités, d intérimaires, d étudiants sans ressources qui trouvent, grâce à l épicerie, une aide alimentaire conséquente, dans la mesure où les produits sont à 10 % du prix pratiqué par les grandes surfaces. Ses approvisionnements en denrées proviennent de partenariats avec de grands distributeurs tels que Carrefour ou le groupe Bel. Aujourd hui, c est plus d une centaine de familles de Charenton-le-Pont, mais aussi de la ville voisine de Saint-Maurice, qui se rendent dans ses locaux pour s approvisionner et les demandes ne cessent de croître. La Fondation participe à l achat de nouveaux équipements, notamment d un véhicule frigorifique pour transporter de la nourriture sans couper la chaîne du froid ainsi qu un véhicule pour permettre aux personnes isolées et diminuées de venir à l épicerie faire leurs achats. Lieu : Charenton-le-Pont, Val-de-Marne Parrain : Rodolphe Carlo, Veolia Eau

19 Ce projet associe solidarité, insertion et environnement. Le chantier fait appel à des jeunes en formation ou en difficulté, et l association accueille également sur le trois-mâts des publics défavorisés. Laurence Martin, Veolia Eau LES AMIS DU MARITÉ FRANCE Un trois-mâts écologique et social L association des Amis du Marité a été créée en 2002 sous le nom d «Association pour le retour du Marité en Normandie». Le dernier terre-neuvier français (nom donné aux bateaux équipés pour pêcher la morue sur les grands bancs de Terre-Neuve) était en vente en Suède. Sous l impulsion du navigateur Gérard d Aboville, l association a milité activement pour son retour en France et a mobilisé plusieurs centaines de bénévoles et donateurs ainsi que de nombreuses collectivités locales normandes afin de financer le rachat de ce grand trois-mâts vieux de cinq siècles. Après avoir œuvré à son retour en France, l association des Amis du Marité remet en état le dernier terre-neuvier français et souhaite donner au chantier de rénovation une dimension éducative et sociale, en y associant des élèves d un lycée professionnel et des jeunes en réinsertion sociale. Les travaux de rénovation consistent à doter le voilier d équipements modernes et écologiques tout en conservant son état d origine. La Fondation apporte son aide et son expertise dans la mise en place du système de traitement des eaux usées du navire. Lieu : Granville, Manche Marraine : Laurence Martin, Veolia Eau CARITASVERBAND LEIPZIG ALLEMAGNE Développement d un service d accompagnement de personnes à mobilité réduite voyageant en train. Lieu : Leipzig, Saxe Marraine : Kerstin Gohla, Veolia Transdev Dotation : euros ÉPICERIE SOLIDAIRE DES 4 PONTS FRANCE Équipement d une épicerie solidaire. Lieu : Andrézieux-Bouthéon, Loire Parrain : Michel Rabier, Veolia Eau ENFANTS DU LADAKH INDE Construction de la salle d activités d un internat pour les enfants de Sherpas. Lieu : Leh, Jammu-et-Cachemire Marraine : Véronique Bürki, Veolia Transdev Dotation : euros SOUPE SAINTE-EUSTACHE FRANCE Acquisition d un monte-charge pour faciliter le travail des bénévoles de l association. Lieu : Paris Marraine : Teresa Santamaria, Veolia Environnement IMAJE SANTÉ * FRANCE Réalisation d outils de sensibilisation pour une campagne de prévention et d éducation à la santé des jeunes. * Information Marseille Accueil Jeunes Écoute Santé Lieu : Marseille, Bouches-du-Rhône Parrain : Olivier Grunberg, Veolia Transdev Dotation : euros APER * VIETNAM Agrandissement d une maison sociale pour accueillir des nourrissons abandonnés et des enfants handicapés. * Association pour les enfants des rizières Lieu : Long Hai, province de Ba Ria-Vung Tau Parrain : Georges Germa, Veolia Eau Dotation : euros MATELOTS DE LA VIE FRANCE Acquisition de matériel vidéo et d ordinateurs pour une association organisant des voyages en mer destinés aux enfants hospitalisés. Lieu : La Baule, Loire-Atlantique Parrain : Benoît Ringot, Veolia Eau GFAOP * SÉNÉGAL Création d une unité d oncologie enfantine à l hôpital de Lubumbashi. * Groupe franco-africain d oncologie pédiatrique Lieu : Lubumbashi, province du Katanga Parrain : Jean-Pierre Tardieu, Veolia Environnement Dotation : euros SOK SABAY CAMBODGE Construction et équipement d une salle informatique à vocation éducative pour des enfants en difficulté. Lieu : Phnom Penh Parrain : Jean-Michel Glasman, Veolia Eau 17

20 Bien que le Cambodge ait commencé à former des ophtalmologistes, il a encore des besoins importants en matériel et installations pour que ces spécialistes puissent exercer leur activité. RÉSEAU ALPHA FRANCE Site Internet dédié à l apprentissage du français par des adultes migrants. Lieu : Île-de-France Marraine : Monique Maigret, Veolia Énergie Dalkia Dotation : euros John Greene, Veolia Transdev 18 REPTA * AFRIQUE Production de logiciels en langues locales pour améliorer un réseau d «éducation informelle». *Réseau éducation pour tous en Afrique Lieu : Afrique francophone subsaharienne Marraine : Ghislaine Hierso, Veolia Environnement MERLIB FRANCE Construction d un bateau de promenade pour les personnes handicapées. Lieu : Dinard, Ille-et-Vilaine Parrain : Jean-Luc Davoisne, Veolia Environnement Dotation : euros SOS CHILDREN S VILLAGES BRÉSIL Réfection des installations électriques, hydrauliques et sanitaires d une maison d accueil. Lieu : Jacarepaguá, Rio de Janeiro Marraine : Béatrice Dupuy, Veolia Eau CHAYA FRANCE INDE Création d un nouveau foyer pour les enfants des rues. Lieu : Delhi Marraine : Priyanka Bhat, Veolia Eau CERE* CAMBODGE Aider chaque année 500 personnes à retrouver la vue L accès aux soins ophtalmologiques est impossible pour la majorité des habitants de la province de Banteay Meanchey (à la frontière thaïlandaise) qui est l une des plus pauvres du pays. Le CERE, association à but non lucratif, a été fondé pour répondre précisément à ce type de situation. Le centre soutient la recherche, l éducation et les actions humanitaires en ophtalmologie. Dans la province de Banteay Meanchey, il a décidé de seconder activement l hôpital local qui manque d équipements médicaux. Le CERE va ainsi aider le docteur Barang Touk à constituer une équipe médicale, l unité Banteay Meanchey Eye. Son action se concentrera sur le dépistage des cataractes et des glaucomes, sur les opérations des patients et sur les traitements et conseils postopératoires. L aide de la Fondation a permis au centre de faire l acquisition d un YAG (appareil de chirurgie oculaire par laser). Ainsi renforcée, l équipe du docteur Barang Touk compte opérer et sauver de la cécité environ 500 personnes par an. *Center for Eye Research and Education Lieu : Banteay Meanchey Parrain : John Greene, Veolia Transdev Dotation : euros

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées Garantir un accès aux soins de santé des Peuples Autochtones Pygmées expulsés dans le PNKB dans la province du Sud Kivu : Capitalisation du thème de la journée internationale des Peuples Autochtones 2015

Plus en détail

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire DOSSIER DE PRÉSENTATION S o m m ai r e SolidaireVille, plateforme innovante de micro-dons. Une première!...3 Des projets au service du développement

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont :

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont : La Ville de la Possession est engagée depuis plus de 30 ans dans des actions de coopération décentralisée. Elle est la ville pionnière de La Réunion à développer des actions de coopération avec des villes

Plus en détail

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

Consolider le développement du Jardin

Consolider le développement du Jardin Association «Solidarité & Initiative» pour le développement du Jardin de Cocagne de la Haute Borne pour la création de la Table de Cocagne de la Haute Borne Projet 2014 Adresse : 10 rue Héloïse Europarc

Plus en détail

ECOLES DE LA TERRE Le Book 2014

ECOLES DE LA TERRE Le Book 2014 ECOLES DE LA TERRE Le Book 2014 DEUX ASSOCIATIONS POUR LUTTER CONTRE LA MISERE ECOLES DE LA TERRE ASSOCIATION [SUISSE] o Nom : ASSOCIATION ECOLES DE LA TERRE o Adresse : Rue de la Fontenette 11 1227 CAROUGE

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

Plan d orientations stratégiques 2012-2016

Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Agence Française de Développement Établissement public, l Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE L intervention d urgence Au 29 juin, CARE continue de concentrer ses activités d urgence sur trois secteurs géographiques: Pétion-ville, Carrefour,

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Creusement d un puits pour une utilisation maraîchère à Fandène, Sénégal» Village de Diayane Localisation: Village de Diayane dans la commune de Fandene, département de Thiès, à 77

Plus en détail

LE PROJET. Enfants du Jardin d Enfants

LE PROJET. Enfants du Jardin d Enfants CONSTRUCTION ET ENTRETIEN DU VILLAGE D ENFANTS SOS A SAVANNAKETH, LAOS BENEFICIAIRES : VILLAGE 150 ENFANTS, JARDIN D ENFANTS 60 ENFANTS, CENTRE SOCIAL 60 ENFANTS PROJET SOUTENU PAR LE MINISTERE DE LA COOPERATION

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

Parrainez une fille, investissez dans son avenir.

Parrainez une fille, investissez dans son avenir. photos - Roger Job - Plan Comme Marie Gillain, parrainez une fille avec PLAN! «Grâce à ma filleule, j ai été le témoin privilégié des actions de PLAN sur le terrain. À travers ses yeux, j ai réalisé que

Plus en détail

Communiqué. Emmaüs sans frontières. 31 mai 2011. Centre socio culturel. Thann EMMAÜS CERNAY. Rendez vous le 31 mai à 14h. Centre socio culturel

Communiqué. Emmaüs sans frontières. 31 mai 2011. Centre socio culturel. Thann EMMAÜS CERNAY. Rendez vous le 31 mai à 14h. Centre socio culturel Emmaüs sans frontières Communiqué 31 mai 2011 Centre socio culturel Thann ************************ CERNAY EMMAÜS A l occasion de la tournée de mobilisation d Emmaüs International, EMMAÜS CERNAY accueillera,

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité.

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Sous titre: Projet d appui aux mutuelles de santé et incidence

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

au Cambodge et aux Philippines

au Cambodge et aux Philippines Nos centres scolaires et foyers d accueil pour bâtir des hommes au Cambodge et aux Philippines L enfant que nous aidons aujourd hui sauvera son pays demain Qui sommes-nous? Notre vision Face la souffrance

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté aux Comores

Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté aux Comores Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté aux Comores La pauvreté rurale aux Comores Depuis leur indépendance en 1975, les Comoriens ont souffert de l instabilité politique

Plus en détail

Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres. 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00

Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres. 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00 Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres 5132 EXPIRE FIN 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00 vec le Livret d Épargne pour les Autres

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Le programme ANO (Assainissement Nord Ouest) a été mis en œuvre par un consortium de trois associations : o Action contre la Faim (ACF),

Plus en détail

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Le canal du Midi, un patrimoine exceptionnel Une vitrine. L inscription par l Unesco en 1996 sur la liste du patrimoine

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

Guide du porteur de projet

Guide du porteur de projet Guide du porteur de projet Un acteur engagé du mécénat La Fondation d entreprise EDF reçoit chaque année plus de 1 000 demandes à étudier et soutient plus de 150 projets. Acteur engagé du mécénat en France

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO

Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO Présentation de la mission de réalisation du 16 Octobre au 10 Décembre 2010 Electrification des écoles et formation au métier d électricien en installations

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement

Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement Mise à jour 22 septembre 2014 Université de Toulon Faculté de sciences économiques et de gestion

Plus en détail

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 25 AVRIL 2015. Pour l unité, pour le progrès, pour le Togo, je vote

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 25 AVRIL 2015. Pour l unité, pour le progrès, pour le Togo, je vote ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 25 AVRIL 2015 Pour l unité, pour le progrès, pour le Togo, je vote Chers Citoyens, Chers Compatriotes, Ce 25 avril 2015, notre pays sera appelé à élire la personnalité la plus apte

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

55% des français sont intéressés par un volontariat international

55% des français sont intéressés par un volontariat international Membre du groupe Le Congé de Solidarité Un outil RSE au service de vos collaborateurs L association DSF Développement Sans Frontières (DSF) est une association de solidarité internationale, reconnue d'intérêt

Plus en détail

Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies

Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies Accès à l eau potable et à l assainissement dans les Andes du Sud en Equateur Région de Saraguro-Oña ecobeton

Plus en détail

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012 LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES Novembre 2012 QUI SOMMES-NOUS? Une famille de véhicules financiers appartenant à l impact investment Nous attachons une importance particulière

Plus en détail

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL A. PRÉSENTATION : BEST ENTREPRISE SARL est une société de droit sénégalais qui intervient dans les Bâtiments/Travaux Publics, le

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE

MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE 1 Unis-Cité vous propose de concevoir, organiser et animer des Journées d Action Solidaire pour vos salariés Fédérez vos salariés

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

Rapport moral 2009 (approuvé par l Assemblée générale du 08/06/2010)

Rapport moral 2009 (approuvé par l Assemblée générale du 08/06/2010) Rapport moral 2009 (approuvé par l Assemblée générale du 08/06/200) Les freins au développement Deux ans de sécheresse, qui s'ajoutent à une pauvreté générale, à des perturbations de la production et à

Plus en détail

Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc

Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc Atelier de Tunis 14-15 septembre 2010 Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc L Adaptation de l agriculture oasienne face aux impacts du changement climatique, à travers la restauration

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats

L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats Édito Waterforce Notre philosophie d action 3 principes essentiels Nos zones d intervention Un réseau unique qui ne cesse de démontrer

Plus en détail

CENTRES SCOLAIRES ET FOYERS D ACCUEIL AU CAMBODGE ET AUX PHILIPPINES

CENTRES SCOLAIRES ET FOYERS D ACCUEIL AU CAMBODGE ET AUX PHILIPPINES 2013 CENTRES SCOLAIRES ET FOYERS D ACCUEIL AU CAMBODGE ET AUX PHILIPPINES Bâtir les hommes et les femmes de demain L enfant que nous aidons aujourd hui sauvera son pays demain OÙ EN SOMMES-NOUS? Nos 7

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong PROGRAMME GERMANO-CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE / MUTUELLES DE SANTE ET PVVS B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 FAX ( 00237 ) 2221 91 18 Email komi.ahawo@gtz.de

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE

POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE La mobilité sociale est notre priorité FONDATION CRÉÉE EN 2002, SOUS L ÉGIDE DE LA FONDATION DE FRANCE Grégoire Maisonneuve La Fondation Transdev apporte un soutien financier

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

Dossier de presse. Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014

Dossier de presse. Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014 + Dossier de presse Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014 + Le Centre des Jeunes 2 Dirigeants! Le CJD est un mouvement patronal, né en 1938, qui rassemble 4500 chefs d entreprise et cadres dirigeants

Plus en détail

INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU

INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU Forum de l eau de Kyoto Contribution à la session du RIOB «Les progrès réalisés dans le monde dans la gestion intégrée des ressources en eau par bassin» GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU Par M. Jean-Michel

Plus en détail

Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plan d action national en faveur du commerce équitable préparé sous la coordination des MINISTRE DELEGUE CHARGE DU DEVELOPPEMENT MINISTRE DELEGUE CHARGE DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET DE LA CONSOMMATION Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plus en détail

www.fondation.veolia.com

www.fondation.veolia.com 13RA12 FONVE www.fondation.veolia.com Fondation d entreprise Veolia Environnement Rapport d activité 2012 Mécénat / Développement / Solidarité / Parrains / Volontaires / Lien social / Mobilisation / Insertion

Plus en détail

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ----------------------------

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- REPUBLIQUE DU BENIN ------------ MINISTERE DU COMMERCE ---------------- Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- BILAN DES ACTIVITES DE L AGENCE BENINOISE

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1427

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1427 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1427 14 - Relations Internationales - Coopération avec Aqabat Jabr - Bilan du premier programme de coopération relatif à la rénovation du réseau d eau -

Plus en détail

Où sont les Hommes sur la Terre

Où sont les Hommes sur la Terre Où sont les Hommes sur la Terre Introduction : Notre planète est constituée de régions peuplées et d autres qui sont presque vides, ainsi 90% de la population vit dans l hémisphère nord. Dans certains

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 1096 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche PROMOTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET D APPUI AU PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU TOGO

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

La société de coopérative de fabrication de. chicouangue. A besoin de vous. présentation de la coopérative

La société de coopérative de fabrication de. chicouangue. A besoin de vous. présentation de la coopérative La société de coopérative de fabrication de chicouangue A besoin de vous présentation de la coopérative 1 2 La société de coopérative de fabrication de chicouangue A besoin de vous présentation de la coopérative

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

projets en France et À l international pour la Fondation edf

projets en France et À l international pour la Fondation edf CoMMUnIQUÉ De presse 45 nouveaux projets en France et À l international pour la Fondation edf Le 7 juillet 2015, le conseil d administration de la Fondation d entreprise edf s est réuni sous la présidence

Plus en détail

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA Réseau d Appui aux Initiatives Locales BP 11 468 Tél. : 00 227 96 29 18 55 Fax: 00 227 09 75 29 66 Niamey NIGER Email: railniger@yahoo.fr PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

Plus en détail

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 1960-2010 29 Hommage aux anciens combattants africains et malgaches Dans le cadre des célébrations officielles du cinquantième anniversaire des

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré

Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré Considérations générales Ce rapport synthétique est issu de l étude d une organisation

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail