Une dynamique de paix à pérenniser

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une dynamique de paix à pérenniser"

Transcription

1 ACCIDENT DE LA MECQUE Un cinquième Algérien meurt à La Mecque DE MECCA A. MESSAOUD Un Algérien, originaire de Ghardaïa et âgé de 57 ans, a rendu l âme jeudi 17 septembre à 20h20, au niveau de l hôtel Zouar El-Beit à Ajyad, un quartier de La Mecque situé à environ 900 mètres du Masjid El-Haram. Le défunt victime d un infarctus du myocarde est le cinquième Algérien mort dans les Lieux saints de l islam cette année. Parmi les quatre autres morts, on dénombre deux par suite de maladie et deux dans l accident causé par l effondrement de la grue géante, au niveau du chantier d extension du Haram. Un des Algériens disparus, depuis le jour de l accident, vient d être identifié parmi les morts. M. A. ÉVALUATION DE L ACCORD D ASSOCIATION ALGÉRIE-UE Ph : DR L INFORMATION AU QUOTIDIEN Quotidien national d information - Prix Algérie 10 DA - France 1 euro Vendredi 18 - samedi 19 septembre N e année BEDOUI À GHARDAÏA POUR PANSER LES BLESSURES Une dynamique de paix à pérenniser LIRE EN PAGE 3 Noureddine Bedoui, ministre de l Intérieur et des collectivités locales Pari réussi pour Alger l CRUES D'OUEDS À TAMANRASSET 12 corps sans vie repêchés à Oued-Amsel l UTILISATION DE LA LANGUE MATERNELLE DANS L ENSEIGNEMENT Une recommandation mal interprétée, selon Benghebrit l FRACTURE AU SEIN DE LA CNLTD Le RCD dément l GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DANS LA CAPITALE Cité «Soummam» de Bab Ezzouar : une tache noire pour l OPGI de Dar el-beida l MILA Les services de police mobilisés pour retrouver le petit Anès P 2 P 3 P 4 P 4 P 5 P 7

2 2 L Union européenne s est montrée favorable à la demande algérienne pour le lancement «prochain» de discussions autour de la révision de l Accord d association, signé entre les deux parties en avril L annonce a été faite, avant-hier, par Federica Mogherini, Haute- Représentante de l UE, à l issue de son voyage effectué à Alger. Vendredi 18 - samedi 19 septembre 2015 Phs : DR ÉVALUATION DE L ACCORD D ASSOCIATION ALGÉRIE-UE Pari réussi pour Alger Federica Mogherini Il y a quelques jours, l Algérie avait adressé une requête à son partenaire, où elle avait émis le vœu d ouvrir des pourparlers autour d une évaluation, conjointe et objective, de l application de cet Accord, entré en vigueur le 1er septembre La diplomatie nationale a mis en avant des arguments pour faire valoir le bien-fondé de cet examen, et la légitimité de sa position. Un pari réussi jusque-là par la partie algérienne, du moins, après avoir convaincu son partenaire à accepter la proposition d ouvrir un dialogue sur un cadre de partenariat, initialement basé sur la parité des intérêts, mais dont le principe «gagnant-gagnant», qui s impose aux deux parties, n a pas eu sa résonance attendue. Du point de vue algérien, les 10 ans de mise en œuvre de l Accord ont résulté d un déséquilibre des profits à travers des échanges commerciaux, entre les deux partenaires, qui vont en faveur de l Europe. Et pour cause, il en ressort clairement que les opérateurs de commerce des pays membres de l UE sont fortement présents sur le marché national aux dépends d une balance commerciale chaque année déficitaire, résultant d écarts financiers allant crescendo. C est ce qui a constitué, et reste eu demeurant, un handicap à la relance de la machine productive du pays. Quand bien même l Accord d association a prévu un programme d appui à la dynamisation de la production hors hydrocarbures, via le moyen de mobiliser des Investissements directs européens (IDE). Or, concrètement, rien de tel n a été réalisé, contrairement à une activité commerciale qui bat son plein, se traduisant par un volume des importations surpassant de loin celui, maigre soit-il, des exportations. En effet, l Algérie a relevé une marge très faible en matière des projets d investissements ramenés par son partenaire, en dépit des opportunités importantes qu offre le marché national. En effet, au terme de sa visite effectuée en Algérie, mercredi et jeudi derniers, Federica Mogherini, Haute- Représentante de l Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré que «le processus de Reçue par Abdelaziz Bouteflika, jeudi dernier, au deuxième jour de sa virée à Alger, la haute responsable de l Union européenne, Federica Mogherini, a indiqué qu elle a eu avec le chef de l état «un bon échange de points de vues». Les discussions entre les deux parties ont tourné autour de la relance de la coopération et du partenariat algéro-européen dans plusieurs domaines, a affirmé la diplomate à sa sortie de l audience avec le président de la République, intervenant aux termes d une visite qu elle a qualifiée de «très positive», de «très utile», avec en prime de «bons résultats». Au menu de cette entrevue, les deux responsables ont évoqué aussi la situation sécuritaire à l échelle régionale et internationale, ainsi que les projets communs qu il conviendrait de développer entre les deux parties, en vue d appuyer ensemble les efforts de recherche de solutions politiques aux crises en Libye, en Syrie et au Yémen, indique-t-on. L Algérie qui soutient les solutions politiques et pacifiques dans le règlement des conflits, de par aussi sa stratégie de lutte antiterroriste et la dé-radicalisation comme panacée au problème sécuritaire sous ses multiples facettes, des dossiers, par ailleurs, largement évoqués à l occasion, sont autant d éléments qui renforcent la conviction de Mme Mogherini, à travailler davantage en partenariat «pour relever les défis communs», a-t-elle laissé entendre. En abordant la situation en Libye avec Abdelkader Messahel, ministre des Affaires maghrébines, de l'union africaine et de la Ligue des Etats arabes, la vice-présidente du Conseil européen, a dit révision de l'accord d'association sera lancé dans les semaines prochaines». C est ce que la Représentante diplomatique de l UE a annoncé, lors d une conférence de presse conjointe tenue avec Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. D ores et déjà, et en la circonstance, un Comité intersectoriel a été installé par l Algérie à l effet de mener les discussions avec son homologue européen à ce sujet. Concrètement, il sera question de réhabiliter les Mogherini parle d une visite «très positive et très utile» partager les mêmes préoccupations que l Algérie et soutenir les mêmes efforts politiques, devant «aboutir dans les prochains jours à la constitution d un gouvernement d union nationale» dans ce pays, a-t-elle ajouté. Pour ce qui est des réfugiés syriens, la responsable de l UE a indiqué que même si la solution à la crise migratoire devra ACTUALITÉ barrières douanières dressées aux produits qui rentrent sur le territoire national. Cette mesure a été déjà prise en 2010 par le gouvernement ayant procédé au gel unilatéral des concessions tarifaires accordées à l UE. Mais, elle n a pas eu pour autant les objectifs assignés en termes des recettes fiscales. À ce titre, même le nouveau schéma de démantèlement tarifaire applicable depuis le 1er septembre 2015, sur 400 sous-positions tarifaires, n a pas arrêté la saignée due à un manque à gagner pour le Trésor national. Justement, les délégations des deux parties devront se pencher, prochainement, sur cette problématique. Côté algérien, le Comité délégué aura la charge d identifier de manière rapide les mesures conservatoires d urgence à prendre dans le cadre du respect de l esprit même de l Accord d association, indique un document de la diplomatie nationale. Le caractère urgent de l action trouve surtout sa justification dans le contexte économique actuel du pays, en proie à une crise due à la fluctuation des marchés pétroliers. C est ce qu a tenu à rappeler le chef de la diplomatique algérienne, Lamamra. Selon lui, «il est temps d'évaluer cet Accord pour mieux l'adapter au contexte nouveau dans lequel évoluent les relations bilatérales et aux attentes des deux parties», a-t-il affirmé. Loin de l idée de revenir sur ses engagements, pris dans le cadre de l Accord d association, l Algérie par le biais des sa diplomatie rassure son Partenaire européen de sa bonne foi. En effet, la démarche d évaluation entend tout juste utiliser les dispositions de l Accord dans le sens d une «interprétation positive», a-ton précisé. L objectif recherché à travers cet examen est d aboutir à «un rééquilibrage des liens de coopération», indique, encore, la communiqué de la diplomatie algérienne. Farid Guellil attendre, les pays de l Union vont accueillir les migrants. Par ailleurs, la visite de Mme Mogherini a été ponctuée par la signature entre l Algérie et l UE de deux conventions de financement de programme d appui aux secteurs de la justice et celui de la formation-emploi. F. G. ARRESTATION EN ITALIE DE L'EX-AVOCAT DU FIS DISSOUS La demande d'extradition se fera dans les délais, selon Louh Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, a affirmé jeudi que l'algérie présenterait à l'italie, dans les délais, la demande d'extradition de l'ex-avocat de plusieurs dirigeants du Front islamique du salut (FIS) dissous, objet d'un mandat d'arrêt international. En marge de la séance de vote du code de procédure pénale à l'apn, M.Louh a souligné que la justice italienne avait accordé un délai de 40 jours à l'algérie pour préparer le dossier de la demande d'extradition de Rachid Mesli Rachid Mesli, à compter de la date de son arrestation vers la fin août. Le ministre a affirmé que "le dossier sera fin prêt dans les délais avant son envoi par voie diplomatique". "Cette affaire n'est pas la première du genre et elle ne sera pas la dernière", a estimé Louh, précisant qu'outre la législation nationale, la justice algérienne agit conformément aux conventions bilatérales signées avec certains pays, dont l'italie, et des conventions internationales ratifiées par l'algérie. Rachid Mesli fait l'objet d'un mandat d'arrêt émis par INTER- POL sur demande des autorités algériennes, pour son implication dans des affaires liées au terrorisme.

3 ACTUALITÉ BEDOUI À GHARDAÏA POUR PANSER LES BLESSURES Une dynamique de paix à pérenniser Nouredine Bedoui, ministre de l Intérieur et des Collectivités locales était jeudi à Ghardaïa pour faire le point de la situation avec les responsables locaux, les représentants et les notables des deux communautés, Chaamba et Mozabite, après les tragiques évènements ayant endeuillé cette région en faisant des dizaines de morts en juillet dernier. Nouredine Bedoui revient sur les lieux pour effacer les stigmates de ces tragiques évènements. Pour ce faire, il a appelé l ensemble des acteurs sociaux à «fédérer leurs efforts, pour effacer Vers l octroi de crédits sans intérêts aux communes Le ministre de l'intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui, a indiqué jeudi à Ghardaïa que son département ministériel envisageait l'octroi de crédits sans intérêts aux communes à partir du Fonds de solidarité des collectivités locales. «Nous envisageons au niveau du ministère l'octroi de crédits sans intérêts aux communes à partir du Fonds de solidarité des collectivités locales», a précisé Bedoui lors d'une réunion avec les cadres et les élus de la wilaya de Ghardaïa. Le ministère envisage également de «transformer ce fonds en banque qui sera chargée des mêmes fonctions», a-t-il ajouté. Le même responsable a affirmé qu'en application des instructions du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, «le Fonds de solidarité des collectivités locales fera un effort supplémentaire pour prendre en charge l'aménagement des nouveaux lotissements situés dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux», indiquant que ce travail s'effectuerait en coordination avec les ministères de l'intérieur et de l'habitat. En réponse aux préoccupations des élus locaux, Bedoui a promis de trouver des solutions à tous les obstacles qui entravent le développement au niveau local. H.N.A Ph : DR Noureddine Bedoui, ministre de l Intérieur et des collectivités locaales définitivement les stigmates des malheureux événements qu a connus cette wilaya». Le premier flic du pays veut éteindre définitivement le brasier et éliminer tous les ingrédients susceptibles de rallumer la mèche. S exprimant à l issue de la cérémonie de clôture des travaux de la commission interministérielle de prise en charge du développement de Ghardaïa, en présence des cadres et élus locaux, le ministre de l Intérieur a convié l ensemble des citoyens et autres responsables à «déployer leurs efforts dans les quinze jours à venir, afin d éliminer les traces qui sont restées de ces incidents». Nouredine Bedoui sait très bien qu aucune recette ne peut donner d effets escomptés sans l adhésion de la population, qui est l élément essentiel de la solution. BOOSTER L ÉCONOMIE LOCALE POUR CONTENIR LA CRISE SOCIALE Le calme retrouvé ne peut No u r e d i n e Bedoui, a mis é g a l e m e n t l'accent, lors de sa visite dans la wilaya de Ghardaïa, sur la nécessité de soutenir les investisseurs actifs et de promouvoir les petites et moyennes entreprises (PME), en vue de leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans la dynamique économique nationale. Les pouvoirs publics doivent accompagner les investisseurs créateurs de richesse et d emplois, et leur faciliter le terrain, par la viabilisation et être garanti sans un véritable programme de développement économique local. à cet effet, le ministre de l Intérieur a fait savoir que son département s attelle à la mise à niveau des collectivités locales de Ghardaïa, à travers le soutien matériel et technique qu il apporte aux collectivités locales, dans le cadre de la reprise de la vie normale et le retour de la quiétude et de la paix dans la région. «D importants pas ont été franchis dans la mise en œuvre des mesures nécessaires au retour à la vie normale et à la paix, il reste à effacer les signes des événements et rattraper les retards enregistrés dans différents domaines, à travers une vision intégrée et en concertation avec la population», a-t-il ajouté. «Il faut agir ensemble afin de relever les défis auxquels fait face la région en matière de développement local, d amélioration du cadre de vie de la population et de promotion de l attractivité de la Aider les entreprises créatrices d emploi la création des infrastructures de base, afin de contribuer «avec efficience» dans l économie nationale, a-t-il indiqué. «Nos entreprises ont une capacité d i n v e s t i s s e m e n t mais souffrent de nombreux problèmes liés au foncier industriel, à la bureaucratie, à la bonne gestion et à la maîtrise des nouvelles techniques», a- t-il souligné. En vue de corriger les dysf o n c t i o n n e m e n t s existant, les pouvoirs publics sont déterminés à s impliquer pour la mise en œuvre d un plan d action visant à réhabiliter les zones industrielles et d activités, à renforcer la compétitivité des PME et à assurer leur accompagnement, a assuré le ministre. Le gouvernement s est engagé aussi, conformément aux directives du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et des instructions du Premier ministre, de créer de nouvelles zones industrielles intégrées, destinées aux investisseurs et porteurs de projets créateurs de Vendredi 18 - samedi 19 septembre 2015 région», a estimé Nouredine Bedoui. Le ministre a pris connaissance des résultats des travaux de la commission, énoncés par le secrétaire général de la wilaya de Ghardaïa après une évaluation exhaustive qui s articule autour des projets de développement, le retard enregistré dans l avancement des programmes inscrits et les dysfonctionnements et causes relevés. Les différents cadres et responsables de la commission ont identifié et priorisé, dans ce cadre, les besoins et attentes locales, afin de résoudre définitivement les multiples problèmes que connaît Ghardaïa en matière de développement. Nouredine Bedoui a engagé, au cours de la cérémonie de clôture, un débat avec les élus locaux, sur des projets de développement mais aussi des préoccupations des acteurs locaux en matière d investissement, d agriculture, de santé et d habitat. Hacène Nait Amara richesses et de postes de travail, a-til ajouté. Le ministre a également insisté sur la nécessité de procéder à l assainissement du foncier industriel qui constitue, dans plusieurs cas, une entrave aux investisseurs, et de récupérer les lots attribués et non exploités, afin de les réorienter vers les vrais investisseurs. «Le foncier industriel non exploité doit être récupéré et réattribué, à travers l ensemble du territoire national. H.N.A. CRUES D'OUEDS À TAMANRASSET 12 corps sans vie repêchés à Oued Amsel 3 Les corps sans vie de douze personnes, emportées par les eaux d'oued Amsel en crue, suite aux fortes chutes de pluies enregistrées dans la nuit de mercredi à jeudi, ont été repêchés par les éléments de la Protection civile de Tamanrasset. Les corps ont été retrouvés après l intervention d une trentaine d agents de la Protection civile, alertés jeudi matin par des citoyens sur la disparition de plusieurs personnes, emportées par les eaux de crues dans la zone située entre les localités d'amsel et Adherdhi, 15 et 12 km respectivement au sud de Tamanrasset, a précisé le directeur de la Protection civile de la wilaya, Azzedine Benkaddour. Huit corps ont été repêchés près de la localité d Adherdhi et les 4 autres près de la localité d Amsel, et les recherches se poursuivent par les agents de la Protection civile, avec l appui de citoyens, pour s assurer qu il n y ait pas d autres victimes, selon le même responsable. Selon M.Benkaddour, il s agit de corps de neuf ressortissants africains et de trois algériens, qui avaient été surpris par l écoulement des eaux de l Oued. Ils ont été déposés à la morgue de l hôpital de Tamanrasset. Une cellule de crise pour le suivi de la situation Une cellule de crise a été installée jeudi au siège de la wilaya de Tamanrasset pour le suivi de la situation, suite aux fortes chutes de pluies qui se sont abattues, durant la nuit de mercredi à jeudi, dans plusieurs régions de la wilaya de Tamanrasset, ont indiqué les services de la wilaya. Composée des représentants des directions des Ressources en eau, de l Energie, de l entreprise Sonelgaz et de l Office national d assainissement (ONA), la cellule est chargée de suivre le développement de la situation engendrée par les précipitations enregistrées dans les régions d Abalessa et Tazrouk, distantes respectivement de 100 km et 270 km du chef- lieu de la wilaya, et dans celles d Idèles et de Tamanrasset, a-t-on précisé. Ces fortes averses ont été également à l origine de coupures d électricité à Tamanrasset et Abalessa, où l entreprise Sonelgaz est intervenue pour rétablir le courant et évaluer les dégâts et pannes sur le réseau électrique. Les services météorologiques de Tamanrasset ont enregistré une pluviométrie de 22 mm au niveau de Tamanrasset et 11 mm dans la zone de l Assekrem.

4 4 Vendredi 18 - samedi 19 septembre 2015 ACTUALITÉ UTILISATION DE LA LANGUE MATERNELLE DANS L ENSEIGNEMENT Une recommandation mal interprétée, selon Benghebrit Rentrée scolaire, surcharge des classes, utilisation de la daridja à l école, la crise économique et ses répercussions sur le secteur de l éducation, le poids du cartable, ont été les sujets phares abordés par la ministre de l Éducation nationale, Nouria Benghebrit, lors d un entretien accordé au site d information, Tout sur l Algérie (TSA). Ph : DR Revenant à la question qui a fait dernièrement beaucoup de bruit et coulé beaucoup d ancre à savoir la prise en compte des langues maternelles dans l enseignement primaire, la première responsable du secteur de l éducation a estimé, hier, que les polémiques suscité par cette recommandation en mois d aout dernier, sont la résultante d une mauvaise interprétation. «Le débat des chercheurs était intéressant. Mais nous avons été quelque peu surpris par certains propos qui n ont rien à avoir avec le contenu de la recommandation», a- t-elle confié. La ministre a expliqué dans ce cadre que conformément à la loi fondamentale du pays qu est la Constitution et la loi d orientation sur l éducation nationale, la langue arabe est la langue des enseignements et des apprentissages. «Nul ne peut remettre en cause ce principe. La recommandation (concernant la prise en compte des langues maternelles dans le cadre de l amélioration de l apprentissage de la langue arabe) était banale et des enseignants la pratiquent depuis longtemps», a-t-elle signalé. Les experts, a-t-elle poursuivi, avaient rappelé qu un enfant arrive avec un capital linguistique et ils avaient recommandé d aider l enfant à reconnaître ce capital et de s appuyer dessus. S agissant, toutefois, de l application de cette recommandation Benghebrit estime que c est fondamentalement l affaire des pédagogues et l enseignant connait mieux que quiconque ce qu il doit faire pour que l élève le comprenne et maîtrise les langages fondamentaux. Faisant d autre part, son le bilan de la récente rentrée scolaire, Nouria Benghebrit, la qualifié de positive. La rentrée s est déroulée dans de bonnes conditions, dira-t-elle, en précisant qu il y a eu un travail intensif et continu de toute une équipe menée tout au long de l année scolaire ainsi qu «un travail de proximité, de dialogue et de concertation». «Je me suis engagée à développer une démarche participative en organisant des rencontres régulières avec toutes les parties concernées», confie-t-elle dans le même sens. Evoquant, l absentéisme d enseignants et de chefs d établissements qui caractérise chaque année les rentrées scolaire, elle dira que pour cette rentrée il y a une très grande mobilisation en termes d encadrement et de suivi. Toutefois, le nombre des personnes concernées n est pas encore identifié, «mais il y aura, certainement, des sanctions». À une question sur la surcharge des classes, la ministre explique qu il est question de surcharge quand il s agit d une classe dont le nombre dépasse les 40 élèves. Celle-ci, poursuit-elle, ne concerne qu un nombre limité de divisions pédagogiques, identifiées dans certaines poches seulement. Elle indique dans ce sens que le taux de surcharge par établissement, au niveau de l enseignement obligatoire est faible. Mais pour faire face à cette situation, le ministère aurait opté pour des mesures FRACTURE AU SEIN DE LA CNLTD RCD dément Crise économique, fracture au cœurle sur la table des négociations, et non à dialoguer, tout en marginalisant la de la CNLTD, départ du général démarche Toufik à la retraite, marginalisation de l opposition de la scène politique nationale C est en gros les sujets phares abordés, hier, lors du conseil national du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), tenu à la salle Nadi El-Moudjahid. Mohsen Belabbès, président du RCD, a tenu à rassurer, à cette occasion, quant à l avenir de son parti au sein de la Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique (Cnltd). «Nous n envisageons en aucun cas de se retirer de la Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique (Cnltd)», a déclaré M. Belabbès, dans ce sillage, tout en rappelant que son parti est l'un des créateurs de cette instance. Faisant allusion à certains articles de presse, qui évoquaient, récemment, des divergences au sein de la Cnltd, le premier responsable du RCD, a assuré qu il y a un «consensus» de discours entre les membre de la Coordination, réfutant, ainsi, qu il y ait une «crise» au sein de l'opposition. Tout en assurant que la Coordination a gagné du terrain depuis sa création. De surcroît, Belabbès a appelé les membres à pousser le pouvoir à s asseoir Nouria Benghebrit, ministre de l éducation nationale de certaines parties à discuter avec le pouvoir. «Ce n est pas le fait que certains optent pour le dialogue avec le pouvoir que cela créera des tensions au sein de la Cnltd.Ce qui poserait problème, c est le jour ou une partie décidera de dialoguer au nom de la Coordination», a-t-il affirmé. Aussi, il dira que l opposition algérienne est plurielle. Il a, en outre, regretté que les pouvoirs publics ne laissent pas l opposition accomplir sa tache dans de bonnes conditions. Au sujet de l apolitisme des Algériens, qui ne cessent, de s éloigner de la politique, Belabbès a indiqué «la classe politique n arrive pas à toucher l opinion publique, et ce, pour de multiples raisons, notamment, le manque de moyens de communication et les pouvoirs publics qui n octroient pas des autorisations pour l organisation de meeting et de manifestations». À ce sujet, l homme politique a fait part de la décision du RCD de multiplier les actions de proximité dont des manifestations populaires à l'échelle nationale Au sujet du départ du général Toufik à la retraite, il a précisé que cette question n a pas une grande importance sur l avenir palliatives. Pour le primaire, il s agit de la double vacation partielle (une division par exemple) ou totale (toutes les divisions) qui sont des réajustements horaires des enseignements. Pour le moyen et le secondaire, le secteur a recours aux classes mobiles (les élèves changent de classes). Il y a également, parfois, l usage de locaux non affectés au cycle concerné, l utilisation d annexes, salles en extension. Dans le même contexte, Benghebrit indique que le nombre d élèves concernés par la surcharge est de au cycle primaire, soit un taux de 7,33%. Il est de , au cycle moyen, soit 8,45% et de au cycle secondaire, soit un taux de 5%. Au total, élèves sont concernés par la surcharge au niveau des trois cycles d enseignement, soit 7,32% de l effectif global. Quant au problème du poids du cartable, il ne sera réglé, selon la ministre que par la diminution du nombre de livres. Sur le volet économique, Benghebrit a assuré que les recrutements dans le secteur de l éducation nationale ne seront pas gelés en raison de la crise économique. Les écoles ont besoins de ressources humaines avant tout et le secteur aura toujours besoin de recruter, maintientelle. Elle annonce par ailleurs, la tenue de rencontres avec les partenaires sociaux, en mi octobre prochain, ou il sera question de rendre compte des mesures prises quant à la prise en charge des revendications soulevées par les syndicats. En contre partite, insiste Benghebrit, la tutelle souhaite arriver à une scolarité qui ne soit pas perturbée par des arrêts de cours. Ania Nait Chalal du pays, tout en refusant de rentrer dans les spéculations quant aux raisons de ce départ. Néanmoins, pour le président du RCD, la procédure devait être soumise à «un débat démocratique» impliquant tous acteurs ainsi qu'un «cadre juridique» fixant les missions, le mode fonctionnel, les objectifs ainsi que les «modes de désignation aux responsabilités de l'ensemble des institutions névralgiques». En sus, le président du RCD a qualifié, les mesures du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, concernant le DRS de «remue-ménage inédit». Sur le plan économique, avec la chute drastique des prix du pétrole, le président du RCD a regretté que la solution préconisée par l État et de revoir les taxes à la hausse. «Remplacer une taxe par une autre», n est pas la solution a-t-il dit, tout en mettant en garde contre les répercussions d une hausse des prix du carburant et de l électricité. «Les mesures décidées par le gouvernement d'augmenter les taxes sur les produits pétroliers entraîneront une cascade de hausses des prix sur les biens manufacturés et agricoles ainsi que sur les transports», a averti Belabbès. Lamia Boufassa COMMERCE Le nouveau texte de loi adopté Le texte de loi modifiant et complétant le Code de commerce a été adopté jeudi dernier à l'assemblée populaire nationale (APN) lors d'une séance plénière. Ce texte de loi a obtenu la majorité des voix des députés à l'exception de ceux du Parti des travailleurs qui ont voté contre alors que le groupe parlementaire du Front des forces socialistes (FFS) a boycotté la séance. Intervenant à l'issue de l'adoption, le ministre de la Justice Garde des sceaux Tayeb Louh a affirmé que l'adoption de ce texte de loi permettra de "renforcer l'arsenal juridique et de créer un climat d'affaires favorable à même de contribuer au développement de l'économie nationale". Ce texte amende trois articles du Code de commerce et y introduit deux autres, prévoit de nouvelles dispositions relatives aux Sociétés à responsabilité limitée (Sarl) en vue d'encourager la création d'entreprises en Algérie et contribuer à la lutte contre l'économie informelle. Il prévoit notamment la suppression de l'exigence d'un capital minimum pour la création d'une Sarl, l'extension des apports de la société aux apports en industrie, la protection des associés et l'augmentation du nombre de ces derniers. Ainsi, l'article 566 du Code de commerce est modifié et complété pour stipuler que "le capital minimum pour la création de la Sarl est fixé librement par les associés dans les statuts de la société. Le capital social doit être mentionné dans tous les documents de la société". Le montant du capital minimum des Sarl est fixé par la réglementation actuelle à DA. Ce texte consacrera aussi la non limitation préalable du capital minimum, puisque les associés pourront déterminer, eux-mêmes et librement, le minimum du capital social qui peut aller jusqu'à un (1) DA symbolique. Concernant les apports pour une Sarl, deux articles (567 bis et 567 bis1) sont introduits dans le Code de commerce actuel: "L'apport en Société à responsabilité limitée peut être en industrie. L'évaluation de sa valeur et la fixation de la part qu'il génère dans les bénéfices sont fixées dans les statuts de la société. Cet apport n'entre pas dans la composition du capital de la société" (567 bis). "Si la société n'est pas constituée dans un délai de six mois à compter du dépôt des fonds, tout associé peut demander au notaire la restitution du montant de son apport" (567 bis1). Concernant le nombre des associés, l'article 590 y afférent a aussi été modifié dans le sens où "le nombre des associés d'une Sarl ne peut être supérieur à cinquante (50). Le nombre maximal actuel des associés d'une Sarl est de 20 personnes.

5 ACTUALITÉ Vendredi 18 - samedi 19 septembre GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DANS LA CAPITALE Cité «Soummam» de Bab ezzouar : une tache noire pour l OPGI de Dar el-beida Une réalité amère et qui n échappe à personne : de l avis même des spécialistes du domaine qui font état d une gestion anarchique, constatée au niveau des quartiers et cités urbaines, ouverts à tous les vents, la question de la gestion du patrimoine immobilier laisse à désirer. Un exemple frappant et qui interpelle les responsables du secteur: la Cité «Soummam», sise à Bab ez-zouar. Et, d emblée, un spectacle désolant. Des cages d escaliers dans un état repoussant, en raison de la disparition subite, il y a maintenant plusieurs mois, de l entretien des ascenseurs (inutilisables depuis des lustres), pour les malheureux habitants des tours (elles culminent à 14 étages, et l on imagine combien est grand le désarroi des familles comptant en leur sein des personnes âgées ou malades et des responsables aux abonnés absents ou ne quittant jamais leurs bureaux, le terrain ne figurant a priori pas à leurs cahiers de charges. Une démission et un mépris que nombre de locataires vivent mal. N acceptent plus en décidant, indirectement, d engager un bras de fer avec l Office de gestion territorialement concerné (l OP- GI de Dar-el- Beida, ndlr) qui, selon des citoyens, excédés par la dégradation continue de leur cadre de vie, «n est là que pour recouvrer les loyers et les charges d entretien, qui n existent plus, au lieu de s enquérir des difficultés rencontrées et nous permettre de supporter un quotidien déjà lourd à porter. Récemment, on apprenait que les cités Aadl seront gérées par des entreprises créées dans le cadre d un accord qui sera signé, en octobre prochain, avec l Ansej, et ce, dans le but d assurer la maintenance et la gestion. Réponse de l OPGI de Dar-el-Beida pour prendre ses responsabilités et assumer ses engagements contractuels et prendre en charge nos préoccupations, et s attaquer aux maux qui nous empoisonnent la vie de tous les jours, redonner vie à nos cages qui souffrent de problèmes d hygiène, d éclairage et de pannes d ascenseurs hors service depuis pratiquement Ph : DR leur livraison à la fin des années 80? Harceler les locataires en multipliant les avis de passage, les mises en demeure et, pour faire peur, dépêcher des huissiers de justice pour constater la défaillance du locataire qui se refuse à une belle arnaque en payant le prix de prestations de service jamais offertes». DONNER UN NOUVEAU SOUFFLE À LA CITÉ «SOUM- MAM» Lorsqu on constate de visu que du côté de l APC les choses bougent dans le sens voulu avec la réfection des trottoirs et la remise en l état des routes et ruelles avec une opération de bitumage, plutôt bien accueillie, même si les citoyens, qui, et ne contenant plus leur impatience après des années de dénuement, nous disent, en s adressant à notre rédaction, leur détermination à se faire entendre? «On n y croit plus, l OPGI se murant dans son silence, sa position de nous ignorer, sauf nous inviter à passer à la caisse et nous acquitter de charges fantômes», s inquiètent les habitants qui dénoncent également «le peu d échos reçu de la part de la direction générale qui ne fait rien pour améliorer le cadre de vie des résidants». Au-delà du refus de céder au chantage, «un appel de détresse est lancé» par les résidants, pas encore au bout de leur peine, aux autorités compétentes pour prendre en charge leurs doléances (un environnement plus sain et plus propre, le rétablissement des ascenseurs, malheureusement qui sont toujours en panne, exigent le ravalement des façades des immeubles AMÉNAGEMENT DE OUED EL HARRACH et tiennent à souligner que les portes des halls d entrée sont dans un état de détérioration très avancé et méritent d être retapés ou remplacés) maintes fois exprimées afin d améliorer leur cadre de vie. Devant ce laisser-aller, nous «exigeons», martèle Mouloud B., que «l OP- GI se doit d abord de nous respecter en respectant ses attributions à notre égard avant d exiger quoi que ce soit» «Faites un petit tour et vous verrez le spectacle désolant offert à l entrée de nos cages et le manque d hygiène qui caractérise tous les immeubles depuis que l OPGI a retiré, sans crier gare et pour des raisons que nous ignorons, les femmes de ménage qu on payait, avant leur disparition, il y a maintenant plus de deux ans, de nos cités. Survivaient donc grâce à notre générosité», s insurge Dahmane A., un des plus vieux résidants de la cité qui et même s il se «garde d accuser ou pointer du doigt les seuls agents communaux ou de l Office (absent de la scène, insiste-til) de la situation désastreuse qui est aujourd hui de mise», dit «assister, la mort dans l âme, à la fin d une époque.» Les habitants de la Cité «Soummam», qui aspirent à des conditions locatives dignes, s insurgent à juste titre devant tant de mépris et invitent la tutelle à rappeler à leurs responsabilités les responsables de l Office. Ammi H cène, pour conclure dans un appel solennel: «Monsieur Tebboune, il n y a pas que l AADL qui pose problème côté gestion et entretien. Merci de nous prêter une oreille attentive.» Tout le monde l espère, en tout cas. A. A. BORDJ BOU-ARRÉRIDJ Nettoiement des cités urbaines tous les samedis Des opérations de nettoiement des rues et des cités urbaines de Bordj Bou-Arréridj seront organisées tous les samedis, ont indiqué mercredi dernier les services de la wilaya dans un communiqué transmis à l APS. Selon ce document, le wali, Abdessamie Saidoune, a appelé les citoyens à participer activement à ces actions de préservation de l environnement et du cadre de vie, et installé une commission chargée du suivi de ce dossier et de l organisation des opérations de nettoiement. Les présidents des comités de quartiers et les responsables d associations versées dans les questions de l environnement ont également été appelés à s impliquer dans cette action qui se poursuivra de "manière régulière chaque semaine", a- t-on indiqué. Une campagne de sensibilisation des commerçants à l importance de la préservation de l environnement et du respect des horaires de collecte des déchets urbains a été lancée en parallèle, selon le communiqué de la wilaya. Pas moins de travailleurs ont été mobilisés et 150 véhicules de ramassage de déchets ménagers mis en place par la commune en vue d assurer le succès de cette opération. SÉTIF Le spectre de la désertification s éloigne La célérité dans l exécution des actions de lutte contre la désertification a permis à la wilaya de Sétif de se mettre à l abri de ce fléau, a affirmé, mercredi dernier, le chargé de la communication à la Conservation des forêts, Sassi Haga. Les actions de prévention et de lutte contre l avancée du désert ont été lancées dès l apparition, en 2002, des premiers signes de désertification dans la daïra de Hammam Sokhna, située à l extrême Sud de la wilaya, a indiqué le même responsable dans une déclaration à l APS. Selon Haga, la lutte contre l avancée du désert engagée par les services des forêts a donné lieu à la densification du couvert végétal et l installation de brise-vents et d ouvrages de correction torrentielle. Aucune parcelle du territoire de la wilaya de Sétif ne figure désormais parmi les 20 millions d hectares exposés à ce phénomène à travers le pays, ni parmi les 12 millions d hectares exposés à l érosion hydraulique, a encore affirmé la même source. Le projet ne sera pas réceptionné à temps, selon un responsable La réception du projet d'assainissement et d'aménagement de Oued el Harrach (Alger), prévue fin 2015, accusera un retard en raison de problèmes techniques, a indiqué mercredi, le directeur des ressources en eau Ismaïl Amirouche. Selon le responsable, le projet d'aménagement et d'assainissement de Oued el Harrach ne sera pas réceptionné en fin d'année, les travaux d'aménagement du lit de l'oued sur 3,2 km n'ayant pas encore démarré, notamment au niveau du tronçon du centre-ville d'el Harrach, celui situé entre les communes de Baraki et Gué de Constantine, et l'autre tronçon situé dans la commune de Bourouba. Ces sites englobent le quartier Remli entre les communes de Baraki et Gué de Constantine où résident 4000 familles et le quartier Prise d'eau à Bourouba (400 familles) qui seront relogés avant le début des travaux d'élargissement du lit de l'oued. Concernant le tronçon situé dans le centre-ville d'el Harrach, sur la rive gauche de l'oued sur une distance de 1,3 km, les travaux n'ont pas encore démarré en raison de la présence de six (06) canalisations souterraines relevant de l'entreprise Naftal, exploitées dans le transport des produits pétrochimiques du port d'alger vers la station d'épuration de Sidi Rezine et le centre de stockage du centre d'el Harrach. L'Oued El Harrach est d'une longueur totale de 67 km, dont une partie dans la wilaya d'alger alors que le reste de son parcours s'étend sur les wilayas de Blida et de Médéa. Autrefois prisé par les pêcheurs, il est devenu aujourd'hui extrêmement pollué. Il dépasse de 30 fois les normes acceptées et de 400 fois les normes de l'oms. En effet, un important tissu urbain et industriel traverse l'oued (les zones industrielles de Baba Ali, Gué de Constantine et d'el Harrach) où se concentrent d'importantes entreprises qui déversent des déchets industriels et chimiques toxiques dans les eaux de l'oued. Des études effectuées en 2005 ont révélé la présence de grandes quantités de plomb, de zinc et de chlore dans les eaux de Oued El Harrach qui se déverse directement dans la mer, ce qui a contribué à la pollution des côtes algéroises. Les autorités publiques ont déployé tous les efforts possibles pour venir à bout des odeurs nauséabondes qui se dégagent de l'oued, mais sans toutefois parvenir à trouver une solution définitive à ce problème. Les travaux qui ont démarré officiellement le 3 juin 2012 ont été confiés au groupement d'entreprises Cosider-Daewoo pour un coût de 38 milliards de dinars. La réception du projet était prévue pour le 31 décembre Le projet de sa réhabilitation porte, en particulier, sur son recalibrage, la réalisation de trois jardins filtrants, la mise en place de systèmes de contrôle et surveillance de la qualité de l'eau, ainsi que de prévision et d'alerte des crues, la construction de ponts et passerelles et la réalisation de stations de pompage d'une capacité de mètres cubes par jour. Les travaux portent, par ailleurs, sur des aménagements paysagers, à travers la création de parcs, de pistes et voies cyclables tout au long de l'oued, de terrains de sport de proximité, de piscines en plein air et d'aires de jeux pour enfants outre la réalisation de 19 ponts tout au long de l'oued et le reboisement de plants.

6 Vendredi 18 - samedi 19 septembre RÉGIONAL CHLEF TÉNÈS La station de dessalement couvrira à terme 95 % des besoins de la wilaya, selon Nouri Le ministre des Ressources en eau et de l Environnement, Abdelwahab Nouri, a effectué, jeudi dernier (17 sept), une visite de travail et d inspection dans la wilaya de Chlef. Après avoir été accueilli au siège de la wilaya par les autorités civiles et militaires, à leur tête le wali Aboubakr-Essedik Boucetta, le ministre a entendu un exposé sur son secteur, au niveau de la wilaya de Chlef. Il faut dire que cette visite a été axée principalement sur la station de dessalement de l eau de mer (SDEM) de Mainis, dans la commune de Ténès, ainsi que les grands réservoirs réalisés, à Chlef (Haï-Radar), à Bouzghaïa et enfin à Ténès. Suite en page 8 TIARET MILA Les services de police mobilisés pour retrouver le petit Anès Les services de police de la wilaya de Mila sont mobilisés, et les recherches s intensifient pour retrouver le petit Anès Berdjem (5 ans), porté disparu, depuis plus de 48 heures, a indiqué, avant-hier, une source policière. L enfant qui réside dans la commune de Chelghoum-Laïd se trouvait, mardi dernier, chez ses grands-parents, à Mila, et jouait aux alentours de 11 heures devant la demeure familiale à la cité El-Kouf, lorsqu il n a plus donné signe de vie, a précisé son grandpère, Mohamed Bouhbila. Dès l alerte donnée, les services de police et de la Gendarmerie nationale ont entamé les recherches, aidés de proches et de voisins du petit garçon. Le wali de Mila, Abderrahmane-Madani Fouatih, s était rendudans la matinée chez la famille de l enfant, à la cité El-Kouf, pour exprimer toute sa sympathie, et réaffirmer la mobilisation des services de sécurité pour retrouver Anès. La disparition d Anès Berdjem, largement répercutée sur les réseaux sociaux, a suscité une vive émotion. Jeudi, en fin de journée, l espoir de le retrouve,r sain et sauf, demeure très grand. Ph : Le Courrier d Algérie Dénouement de la situation à l APC d'aïn-d heb après plus de 8 mois de blocage La situation dans l Assemblée populaire communale d'aïn- D heb (Tiaret) a connu un dénouement après un blocage qui a duré plus de huit mois, a indiqué, mercredi dernier, le secrétaire général de l APC, Sadek Boutebba. La situation a été débloquée après que le président d APC, Mohamed Bourouba eut pu avoir le soutien de la majorité des membres (12 élus contre 8). Cette situation de blocage a été relevée depuis le 28 décembre 2014, suite à l opposition de 10 élus représentant plusieurs partis contre le P/APC, élu du parti El-Moustakbel. L APC a repris, mardi, ses activités par la tenue d une séance de travail pour la répartition des missions des membres de l Assemblée et l approbation du budget primitif de l exercice 2015 et des marchés. Le dénouement a été possible, grâce aux efforts du wali, Abdeslem Touati, pour la reprise de l activité de cette Assemblée populaire dans l intérêt du citoyen, a-t-on souligné. À noter que quatre communes de la wilaya dépl-rent une situation de blocage en raison de désaccords entre les membres de l APC. Des administrateurs ont été désignés pour gérer ces collectivités, a-t-on rappelé. Agissant sur l axe Aïn-Témouchent- Aïn-el-Kihel, une bande de quatre trafiquants de drogue a été appréhendée par la brigade de lutte contre les stupéfiants, de la sûreté de wilaya d Aïn- Témouchent. C est à l issue d un plan bien préparé, précise le chargé de la cellule de communication de la sûreté de wilaya, qu il a été possible d identifier deux d entre eux qui habitent Aïn-el-Kihel, en l occurrence M. G. (27 ans) et Y. K. (45 ans). Renforcé, le dispositif mis en place a permis d arrêter les deux mis en cause sus cités en leur possession 2 kg de kif traité, dans deux colis enveloppés de plastique et contenant chacun 10 plaquettes sur lesquelles on observait la marque d une étoile. TÉLEX... TÉLEX... TLEMCEN Incendie dans une unité de fabrication de pesticides, à Maghnia Deux personnes ont été atteintes d asphyxie dans un incendie, qui s'est déclaré, mercredi, dans une unité de fabrication de pesticides à Maghnia (Tlemcen). Les blessés ont été transférés dans un état grave vers l hôpital, pendant que les éléments de la Protection civile de Maghnia et de Sabra poursuivent encore l extinction du feu. Les flammes se sont propagées au bloc de production, où se trouve des produits chimiques dangereux, ce qui a rendu difficile la mission des sapeurspompiers. M SILA Deux morts et un blessé dans un accident de la route Deux personnes ont péri et une autre a été blessée dans un accident de la circulation survenu, mercredi soir, dans la commune de Benzouh (M sila), a indiqué, avant-hier, la Protection civile. Les deux victimes, âgées de 28 et de 56 ans, sont mortes "sur le coup" à la suite d une collision entre trois véhicules lourds sur la route nationale (RN) 8 (M sila-bouira), près de la localité de Khermam, a précisé cette source. Une enquête a été aussitôt diligentée par les services de la Gendarmerie nationale pour établir les circonstances de cet accident. ET-TARF Plus de 20 kg de corail brut saisis U ne quantité de 20 kg de corail brut destinée à la contrebande a été saisie, mercredi à Oum-Theboul (Et- Tarf), par les services des Douanes algériennes. La saisie a été opérée au lieu-dit Heddada, près d Oum-Theboul, à la suite d une souricière mise en place par les douaniers. Les contrebandiers qui circulaient à bord d un véhicule ont abandonné le corail et pris la fuite à la vue des douaniers. Pas moins de 96 kg de ce trésor de la mer, très convoité par des contrebandiers de tout bord, ont été saisis durant les six derniers mois dans la wilaya d Et-Tarf, ont rappelé les services des d ouanes algériennes. AÏN-TÉMOUCHENT Saisie de 2 kg de kif et démantèlement d'une bande de dealers Les investigations menées par l enquête de connaître les deux autres acolytes et les arrêter par la suite. Les différentes parties de cette affaire ont été présentées devant le parquet d Aïn -Témouchent qui les a placées sous mandat de dépôt, cite le communiqué de la sûreté, en date du jeudi 17 septembre B. B.

7 8 Vendredi 18 - samedi 19 septembre 2015 CHLEF Suite de la page 7 D une capacité respective de m 3, pour le premier et de m 3 pour les seconds, ces réservoirs sont alimentés à partir de la SDEM et qui, à leur tour, approvisionnent en eau potable les populations des 31communes sur les 35 que compte la wilaya. Il faut noter que la SDEM après avoir connu de nombreux déboires et retards dans sa livraison a été enfin mise en service le 1er juin de cette année. En effet, les travaux de réalisation de la SDEM d une capacité de production de M3/ Jour, confiés à la société espagnole (Befesa 51%) et à la société AEC Algérie Energy Company (49%),ont été lancés officiellement le 14 janvier 2009 et devaient être achevés au bout de deux années, c est-à-dire décembre Le coût du projet a été revu à la hausse puisque à la date de signature de l accord il était de dollars pour s établir à la réception du projet à plus de 500 millions de dollars soit presque le double du montant initial. Lors de la visite du ministre sur le site la partie espagnole a fait un exposé à ce dernier et à la délégation qui l accompagnait. On apprendra que l usine composée de quatre modules est disposée à fournir la totalité de la production à savoir M3/jour si la demande lui sera faite par l ADE. Cette dernière procède actuellement au raccordement progressif aux conduites principales des communes.qui à Ph : Le Courrier d Algérie leur tour alimenteront les habitations. Selon le ministre «la réalisation de la SDEM devra permettre de couvrir en eau potable plus d un millions d habitants.» Les quatre seules communes qui ne seront pas desservies par la SDEM sont Béni- Haoua, Oued-Goussine, Brera et Béni-Bouateb. Celles-ci seront approvisionnées grâce à la réalisation d une station monobloc de traitement d eau ; installée au niveau de la commune côtière de Béni-Haoua (100 km au nord-est de Chlef). Cette station d une capacité de mètres cubes/jour a été transférée depuis la wilaya d Aïn-Témouchent. Cette unité dont le montant du marché pour sa réalisation est de ,09 DA sera d un grand impact pour la population de ces localités, connues par la rareté de leurs ressources hydriques a indiqué M. Nouri. Selon le directeur de l hydraulique, cette station monobloc devra rentrer en service en octobre prochain. Toutefois, précise le ministre, ces quatre communes seront alimentées en eau potable dès la réception du grand barrage de Kef- Eddir en cours de construction dans la wilaya de Tipaza et empiétant également sur les territoires des wilayas de Ain-Défla et Chlef. Autre point visité par le ministre celui des travaux en cours pour la protection contre les inondations des populations des communes de Béni- Haoua et de Ténès-Est. Entamés en mars 2015 les travaux connaissent un taux d avancement de l ordre de 60% et devront être achevés en décembre de cette année a-t-on appris du chef de projet. Le coût de cette digue de protection d une longueur de 1600 ml s élève à 350 millions de dinars. Par ailleurs le ministre et la délégation qui l accompagnait ont également visité le nouveau parc de loisirs d'une superficie de 25 hectares situé au niveau du quartier Hay Nasr appelé communément «Radar», au sud de la ville de Chlef. Ce parc de détente et de loisirs est doté d un théâtre de verdure en plein air, d un parc aquatique, des aires de distraction de jeu, un parc animalier, un jardin botanique et plusieurs structures d accompagnement. Il faut noter que lors d un point de presse organisé au niveau de la ville côtière de Ténès, le ministre a indiqué que «la priorité du gouvernement actuel est de satisfaire les besoins en eau potable des populations à partir d usines de dessalement d eau de mer notamment pour les régions du centre et l ouest du pays, où la pluviométrie ne permet plus de remplir les barrages existants et de citer l exemple de la ville d Oran qui est alimentée H24». Il dira également que l eau des barrages de Sidi-Yagoub et Oued-Fodda dans la wilaya de Chlef sera désormais affectée à l agriculture. Bencherki Otsmane BOUIRA CONSTANTINE FONCIER INDUSTRIEL Trois nouvelles zones industrielles pour bientôt Le foncier industriel de la wilaya de Constantine va être renforcé par trois nouvelles zones industrielles totalisant une surface dépassant le millier d hectares, a indiqué, avanthier, la direction de l industrie et des mines. Les travaux de réalisation de ces espaces dédiés à l investissement, implantés dans les communes de Didouche-Mourad, d Ain Abid et d Ain Smara, ont "déjà été lancés", a-t-on souligné de même source, rappelant que ce programme a été accordé à la wilaya de Constantine dans le cadre d un plan national portant sur la réalisation de 42 zones industrielles. Soulignant "l impact attendu de ces zones", la même source a considéré que la promotion de l investissement productif sera désormais la "cheville ouvrière" de la relance économique en Algérie. Les nouvelles zones industrielles seront principalement consacrées aux industries agroalimentaire et pharmaceutique, ont encore indiqué les services de la direction de l industrie, signalant qu en ce qui concerne l extension des zones existantes, un projet de "rajout" d environ 400 hectares à la zone industrielle de Tarf (commune de Ben Badis) a été retenu et sera réalisé après la finalisation des procédures d usage. Avec la réception de ces projets, Constantine aura à son actif, en matière de maillage du foncier industriel, près de hectares, a-t-on également indiqué, rappelant que la wilaya dispose actuellement de quatre zones industrielles et de 11 zones d activité en exploitation, totalisant près de lots. Par ailleurs, une vaste opération de recensement des lots de terrain destinés à l investissement, octroyés et non encore exploités, vient d être lancée sur instruction des autorités locales, selon la direction de l Industrie et des mines. Une démarche qui s inscrit dans le cadre des mesures prises localement au lendemain de la réunion gouvernement-walis, visant la promotion de l investissement, a-t-on souligné de même source, précisant qu un comité de suivi de cette opération, composé de responsables de la wilaya de Constantine, a été installé pour veiller à son bon déroulement. Les lots de terrain octroyés pour des projets RÉGIONS PROTESTA Des citoyens ferment l autoroute Le tronçon de l autoroute Est/Ouest traversant la wilaya de Bouira a été fermé à la circulation durant la matinée au niveau du village relevant de la commune d Ain Turk, à quelque sept kilomètres à la sortie nord du chef-lieu de la wilaya. L action a été entreprise par les habitants de ce même village en solidarité avec un villageois dont la maison a été touchée par un glissement de terrain dû aux travaux de réaménagement engagés sur cette partie de l autoroute il y a de cela quelques mois et qui sont toujours en cours. Selon les villageois en colère la maison de leur voisin située en contrebas de la chaussée a été secouée par un glissement de terrain, suite aux travaux de réfection engagés par une entreprise privée il y a quelques mois. Le propriétaire de la maison, qui n est pas resté de marbre devant cette situation, a adressée des lettres de doléances aux responsables de la wilaya et au Premier ministre pour trouver des solutions à cette situation qui a mis la vie de sa famille en danger. Cependant, aucune suite n a été donnée à ses doléances qui sont restées lettre morte dans les tiroirs des responsables sollicités. Avant-hier, le danger s est accentué, un mur de cette maison constituée de 16 chambres et abritant trois familles, s est effondré faisant plusieurs blessés qui ont été évacués par les éléments de la Protection civile de Bouira qui se sont rendus sur les lieux aussitôt alertés. Selon quelques villageois en colère le pire a été évité de justesse et le danger plane toujours sur les dizaines de membres de ces familles. Faudrait-il alors que le pire soit arrivé pour que les autorités concernées bougent le petit doigt? avait lancé notre interlocuteur. Un bouchon de plusieurs kilomètres s est formé sur cet axe autoroutier et ayant duré toute la matinée. Les villageois mécontents ont renoncé à leur action suite à l intervention de quelques responsables de la wilaya et des éléments de la Gendarmerie nationale qui leur ont promis de transmettre leurs doléances à qui de droit afin de trouver des solutions dans les plus brefs délais. Omar Soualah d investissement mais demeurant inexploités sans "justification valable", seront immédiatement "récupérés", a-t-on encore fait savoir, signalant que l attribution des lots de terrain sera désormais "contrôlée en permanence". Durant le seul exercice 2014, sur 500 lots octroyés, près de 200 demeurent inexploités dans des zones industrielles. JIJEL COMMERCE De nombreux commerçants informels évacuent le marché central De nombreux commerçants qui exerçaient dans l informel au marché central de la ville de Jijel ont évacué les lieux mardi dernier,. L opération qui s inscrit dans le cadre de l éradication des marchés informels s est déroulée dans le calme en présence des responsables de la commune et des éléments du service d ordre dont la présence a été renforcée sur ce site squatté depuis près de vingt-cinq ans. La rue Dekhli- Mokhtar qui longe la grande mosquée a retrouvé, à la faveur de cette opération, sa sérénité et son calme, au grand bonheur des riverains et des automobilistes. Nombre d entre eux ont poussé un grand "ouf" de soulagement après cette intervention des pouvoirs publics pour démêler ce qui était considéré comme un véritable "capharnaüm". Les marchands de vêtements, de fripes, de bibelots, de fruits et légumes ainsi qu une kyrielle de revendeurs de poissons exposés dans des conditions hygiéniques lamentables, présentaient jusqu ici un décor qui a enlaidi le centre de la cité littorale.les services de la commune ont procédé, au cours de cette opération, au nettoyage et au chaulage des lieux qui pouvaient être sources de maladies et de dangers pour la santé publique. Des engins ont été mis à contribution sur ce site destiné à être transformé en jardin citadin, ce qui reléguera au rang de vieux souvenir ce lieu encombré de déchets et devenu par la force du temps un dépotoir sauvage. Pour rappel, les autorités locales avaient entamé ce programme de démantèlement des marchés informels par l éradication, il y a seulement quelques jours, de deux marchés informels situés dans les quartiers respectifs de Village Moussa et Village Mustapha. Les commerçants qui squattaient les trottoirs et les chaussées avaient été invités à rejoindre les marchés de proximité couverts créés dans les deux cités.

8 RÉGIONS Vendredi 18 - samedi 19 septembre AÏN TÉMOUCHENT BÉNI SAF La nouvelle gare routière opérationnelle en décembre Poursuivant ses visites d inspection et de travail dans la daïra de Beni-Saf, Hamou Ahmed Touhami, wali de la wilaya d Aïn Témouchent, a pris acte des doléances des entreprises du bâtiment qui lui ont posé le problème du manque de la main d œuvre qualifiée. Hélas la quasi-totalité des logements (environ 1200), inscrits au titre des deux derniers programmes quinquennaux, connaît des retards dans sa livraison, a-t-il constaté lors de son passage à Ghar El Baroud, à la périphérie sudouest, à Béni-Saf-ville et à la périphérie sud. Il s agit de lotissements inscrits dans le cadre de la formule dite «LSP» (logements sociaux participatifs) en souffrance depuis des lustres et ceux, au titre de la nouvelle appellation «LPL» (logements publics locatif). Les promoteurs ont été secoués par le chef de l exécutif qui a rappelé à ces derniers, qu il faut s en tenir aux clauses des marchés et qu ils sont sommés de renforcer les moyens humains et matériels pour rattraper les retards et livrer les logements aux souscripteurs, qui sont dans l embarras et contraints de rembourser les crédits contractés Ph : DR avec les banques. Certains sont dans une situation catastrophique, car ils n arrivent plus à respirer et voir clair surtout, si l on sait que le programme des LSP n est pas uniquement en souffrance à travers plusieurs communes de la wilaya, mais les souscripteurs sont entrés en conflit avec les promoteurs et plusieurs dossiers sont devant la justice. Des lotissements LSP devaient être confiés au promoteur public, l OPGI pour les achever après gain de cause des souscripteurs par voie de justice. Le grand projet de construction de la nouvelle gare ferroviaire de Béni-Saf, d une superficie de 650 m2 sera réceptionné avant la fin de l année, a en croire les explications fournies au wali par le promoteur et le maître de l ouvrage. Cette infrastructure, d une beauté architecturale épatante, coûtera une enveloppe de 2,215 milliards de dinars. En sus, il est à signaler qu en plus de la gare il est attendu la livraison du rail d une longueur de 3,4 km, un complément de linéaire nécessaire, pour relier la gare à la ligne existante en provenance d Aïn Témouchent. Les promoteurs et maître de l ouvrage se sont entendus pour livrer le tout, avant fin novembre S agissant du téléphérique qui devait relier les hauteurs de Béni-Saf à une station à réaliser non loin de la plage du puits, rien n a filtré des discussions. Beaucoup d encre a coulé à ce propos, ces deux dernières années. On a appris que l étude à été lancée et sur le point d être livrée. Peut-on comprendre que ce projet, fait partie de ceux qui seront gelés? L autre projet structurant qui ZET DE HAMMAM BOU HADJAR Le dossier à des spécialistes Les localités rurales de la daïra de Hammam Bou Hadjar était ce jeudi 17 septembre 2015 au rendez-vous avec le wali d Aïn Témouchent qui conduisait une importante délégation issue des principaux membres de son exécutif. Les préoccupations des automobilistes et de la bourgade de Hmaïna, dans la commune d Oued Berkeche, étaient prises en charge in-situ. Il est à rappeler que durant l hiver de l année en cours, plusieurs accidents ont eu lieu au niveau du tronçon de la RN101, une situation qui a provoqué l ire la consternation des citoyens. à cette époque la direction des Travaux publics au temps de l ex-directeur avait lancé une étude sur le tronçon d une longueur de 4 km environ. Les chefs de service du secteur concerné parlaient de gonflement et d instabilité du terrain. Aussi il est à noter que le pont sur la RN 101 à l entrée d Oued Berkèche présente un point noir, à l origine de plusieurs accidents mortels. On ne sait pas pourquoi ce point noir n est pas mis à la connaissance du wali. Dans la commune voisine, Hassasna, le chef de l exécutif a insisté sur la nécessité d achever les travaux du lycée. Un ultimatum a été donné au promoteur, pour qu il termine l établissement au plus tard, le mois de mars prochain. Ce délai sera t-il respecté par l entrepreneur? «C est possible dans la mesure où il songe à doubler les moyens et les effectifs», estime un témoin oculaire. Il est à préciser que cet établissement va desserrer l étau sur les lycées de Hammam Bou Hadjar, qui connaissent parfois des taux d occupation de 30 élèves par classe. Actuellement ce sont 200 lycéens qui se déplacent quotidiennement pour joindre leur lycée. Le transport scolaire faisait défaut parfois et les élèves arrivent souvent en retard quand il fait mauvais temps disait apprend-on. Au sujet des locaux à usage professionnel qui sont, non seulement abandonnés, mais transformés parfois en dépotoir et détériorés, le wali a été foudroyé et consterné de voir vaut la peine de le citer dans cette visite est l institut national de la formation et l enseignement professionnels de Béni-Saf qui s étend sur une importante assiette foncière devant servir pour bâtir 650 postes pédagogiques et une cité pour 120 lits, ainsi qu un restaurant et d autres équipements de sport et de loisir. Cet institut connaît un taux physique de 30%. Si toutes les choses vont bon train il sera livrais avant la fin du premier semestre 2016, croit-on savoir. L après midi du mardi, le wali a consacré le reste de sa tournée à visiter des projets dans la daïra d Aïn El Kihel. En fin de visite, Touhami a pris le soin de rendre visite au moudjahid Seddik Mohamed El Mokhtar, âgé de 83 ans dans son domicile. Boualem Belhadri cette situation. Il interpelle les responsables concernés et élus locaux, afin qu ils transforment ces unités en infrastructure de base au profit des populations locales. La solution proposée par le wali est à saluée, mais sur quel budget sera financée l opération de transformation? On aurait aimé entendre les élus locaux poser la question au wali pour cela soit pris en charge. La directrice de programmation aurait certainement pris acte de cette proposition. Pourra t-elle dégager une enveloppe pour concrétiser ce projet? La question est posée. S agissant de la zone d expansion thermale de Hammam Bou Hadjar, dont une partie fait office du souk hebdomadaire, le wali avait appris que cette dernière a fait l objet de réserves, lors d une session de l APW. Cependant le wali a réitéré son intention de voir cette zone développée. Il a laissé entendre qu il va étudier les possibilités avec les spécialistes pour dégager les solutions techniques appropriées. B. B. TISSEMSILT LUTTE CONTRE LES INONDATIONS Achèvement de la première tranche du projet de protection de Lardjem La première tranche du projet de protection de la ville de Lardjem (Tissemsilt) contre les inondations sera achevée au début de l année prochaine, a-ton appris jeudi, lors d'une visite du wali. Ce projet, inscrit dans le cadre du programme quinquennal, porte sur l aménagement des oueds de "Tamlaht" et "El Malah" à travers des bordures de soutènement. Le taux d avancement des travaux de concrétisation de ce tronçon a atteint 92 pour cent, selon les explications fournies au chef de l exécutif de wilaya. Les travaux de la deuxième tranche de ce projet ont été lancés dernièrement et ont comporté l aménagement des alentours de la ville, le curage des conduites des eaux pluviales, a-t-on signalé. Ce projet, qui a nécessité une enveloppe financière de 800 millions de DA, est le plus important dans la wilaya, partant du fait que trois oueds: "Tamlaht, "Bouzegza" et "El Malah" se rencontrent dans cette ville constituant un danger en cas de fortes précipitations. Les services de la direction de l hydraulique de la wilaya ont initié, ces dernières années, la réalisation des barrages de Bouzegza et Tamlaht en vue de réduire le ruissellement des eaux pluviales dans des petits oueds traversant la ville. Par ailleurs, le wali de Tissemsilt, Abdelhamid Ghazi a mis l accent, lors d une rencontre consacrée à l'écoute des préoccupations des citoyens de la daïra de Lardjem, notamment sur l alimentation en eau potable. Le même responsable a invité les dispositifs de soutien à l emploi, à l organisation des rencontres d information et de sensibilisation en faveur des jeunes en collaboration avec les présidents d APC, pour inciter cette catégorie à investir dans le domaine du transport scolaire et du secteur sanitaire au profit des zones déshéritées. Les citoyens des communes de la daïra de Lardjem ont soulevé, lors de cette rencontre, plusieurs préoccupations ayant trait, notamment à l accélération du lancement du projet de réalisation de l hôpital de 60 lits à Lardjem, à la concrétisation de projets d'entretien et de rénovation des routes des communes de Tamlaht, la réalisation d un lycée à Melaab et la dotation en ambulances. Le wali a visité, dans la daïra de Lardjem, des projets de développement en cours de réalisation dont 86 logements publics locatifs dans la commune de Melaab, le stade municipal de Sidi Lantri et le projet de réalisation d une piscine semi olympique à Lardjem.

9 Phs : DR Vendredi 18 - samedi 19 septembre JEUX AFRICAINS2015 Makhoufi deuxième au 800m SP RTIF Taoufik Makhoufi a pris la médaille d'argent de l'épreuve du 800m, lors de la finale disputée, mercredi soir au stade du complexe sportif de Kintélé, à Brazzaville, pour le compte des 11 L'Algérien es Jeux Africains Makhloufi a couru la course en 1:50.72, derrière le vainqueur Botswanéen Amos Nijel du Botswana (1:50.45) et devant le Kenyan Kinyor Job en 1:50.79 MALGRÉ LA VICTOIRE DU MC ALGER FACE À L ASM ORAN Raïssi ne décolère pas contre son staff technique Visiblement, le président du MC Alger, Abdelkrim Raïssi, ne décolère toujours pas contre son staff technique que dirige le Portugais, Arthur Gorges, malgré la victoire des Vert et Rouge face à l ASM Oran, jeudi dernier, la première au stade de Bologhine. Un succès ayant tout simplement évité au Doyen l implosion. En tout cas, cette victoire est loin de rassurer le premier responsable du vieux club de la capitale. Ce dernier a déclaré à l issue de la partie que le rendement de ses protégés dans cette rencontre est loin de le conforter : «On retient seulement les trois points de cette rencontre, car sur le plan du jeu, mon équipe n a pas fourni une grande prestation», a lâché Raïssi. Il faut dire que depuis le début de saison, les coéquipiers de Bachiri sont loin de convaincre leurs fans qui se sont mis à rêver dès lors que leurs dirigeants ont réussi un recrutement de premier choix et ce, en engageant plusieurs joueurs de qualité. Mais jusque-là, l effectif mouloudéen ne parvient toujours pas à défendre son statut de favori en puissance pour le titre de champion, au vu des gros moyens mis à sa disposition de la part des dirigeants.le président Raïssi commence d ailleurs à s inquiéter, et ses propos à l issue du précédent match contre l ASMO en sont une parfaite illustration : «Je crois que nous avons besoin de progresser énormément car avec une telle production nous Le diplôme présenté par Valdo n'est pas valable, selon Korichi Le Directeur technique national (DTN) de la Fédération algérienne de football (FAF) Taoufik Korichi a affirmé vendredi que le diplôme présenté par l'entraîneur adjoint du MC Alger (Ligue 1/Alger), le Brésilien Valdo pour pouvoir bénéficier d'une licence, n'était pas valable. "Valdo, nous a présenté un diplôme d'entraîneur signé par l'association des entraîneurs brésiliens, Or la réglementation en vigueur stipule que le document doit être délivré exclusivement par la fédération de son pays où la Confédération à laquelle le Brésil est affilié, qui est la Concacaf", a indiqué le DTN à la Radio nationale. La DTN a exigé des entraîneurs des clubs des Ligues 1 et 2, ainsi qu'à leurs assistants de disposer de diplômes CAF ''A'' ou leurs équivalents pour bénéficier des licences leur permettant de prendre place sur le banc de touche de leurs équipes respectives. Une autorisation provisoire a été délivrée à l'entraîneur principal du MCA, Arthur Jorge, pour s'asseoir sur le banc, tandis que son assistant principal Valdo a été contraint de suivre les matches à partir des tribunes. "Nous ne pouvons pas piétiner la réglementation. Si Valdo ne nous ramène pas le diplôme requis, il ne bénéficiera jamais d'une licence", a-t-il ajouté. De son côté, le président du MC Alger, Abdelkrim Raïssi, a menacé de se séparer des services de son staff technique s'il ne présente pas les diplômes exigés par la DTN. sommes loin d être conquérants», reconnait le N.1 du Doyen. Et comme le MCA a vécu une saison difficile lors de l exercice dernier en patientant jusqu à la dernière journée pour éviter la relégation, Raïssi ne veut nullement qu un tel scénario se reproduise. Raison pour laquelle il reste sur ses gardes en ce début de saison. Il n hésite d ailleurs pas à menacer d évincer tout son staff technique, estimant qu il n a peut-être plus rien à donner au club. Mais le boss mouloudéen sait pertinemment qu une telle action risquerait de lui coûter cher, surtout qu Arthur Jorge et ses adjoints, disposent de contrats en béton. Cependant, le fait que Valdo ne parvienne toujours pas à s offrir une licence lui permettant de coacher son équipe du banc de touche, pourrait être exploité par Raïssi pour mettre fin aux fonctions de tout son staff. C est ce qui explique le sursis accordé par Raïssi à l ancienne star de la sélection brésilienne et du PSG pour régulariser sa situation vis-à-vis de la direction technique nationale afin de lui délivrer le fameux sésame qui lui évitera tout simplement le limogeage. Hakim S. FIFA Jérôme Valcke relevé de ses fonctions de secrétaire général L e secrétaire général de la Fédération internationale de football (Fifa), Jérôme Valcke, a été relevé de ses fonctions "avec effet immédiat et jusqu'à nouvel ordre", a annoncé l'instance mondiale jeudi dans un communiqué. "La Fifa a pris connaissance d'une série d'allégations impliquant le secrétaire général et a demandé qu'une enquête officielle soit menée par sa Commission d'éthique", a précisé le communiqué. Valcke a nié "vigoureusement" les allégations qui ont conduit à cette décision, a indiqué son avocat. "M. Valcke n'a jamais reçu ou n'a jamais accepté de recevoir de l'argent ou quelque chose de valeur venu de M. Alon", a poursuivi l'avocat du cabinet newyorkais Kramer Levin. La Fifa, qui doit se choisir un nouveau président le 26 février prochain à Zurich, est au cœur d'un scandale sans précédent de corruption, qui a entraîné l'inculpation de 14 personnes par la justice new-yorkaise: 9 membres de la Fifa, tous d'amérique du Sud ou Centrale, et 5 hommes d'affaires, dans le secteur du marketing sportif. ES SÉTIF Quatre joueurs forfaits face au MOB, aujourd hui Sétif se présentera, à domicile, amoindrie par l'absence de quatre joueurs face au MO Béjaia, en match comptant pour la L'ES 5e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football. Ainsi, l'entente devra se passer des services de Nemdil, Haddouche, ainsi que des deux défenseurs centraux Benlamri et Kenniche, tous blessés. Le club sétifien, champion d'algérie en titre, reste sur un match nul décroché sur le terrain du nouveau promu le RC Relizane (1-1). Eliminée sans gloire de la phase de poules de la Ligue des champions d'afrique, dont elle est le tenant du trophée, l'ess peine à amorcer son départ en championnat en comptabilisant 5 points sur 12 possible, soit à cinq longueurs du leader, l'usm Harrach.

10 12 SPORTS Vendredi 18 - samedi 19 septembre LES MOTS DE LA SEMAINE Par Azouaou Aghiles Le président de la FAF, fidèle à sa politique portée sur la stabilité, vient de couper court aux rumeurs en renouvelant toute sa confiance au sélectionneur national, Gourcuff, ainsi qu au coach des «Olympiques», Shurmann, dont il estime «satisfaisant» le travail accompli jusque-là. Une belle manière d éviter la pression à l équipe d Algérie qu attend de sérieux défis sur la route de la double échéance CAN Mondial EN PANNE DE MOTIVATION? Un point d ordre qui a le mérite d être on ne peut plus clair, les joueurs comme les différents staffs techniques ayant besoin de sérénité pour mener à bien leur mission et réaliser les objectifs assignés. Premiers de leur poule, les Fennecs, et il ne fait plus aucun doute sur un sujet déjà (statut oblige) tranché, sont en train de confirmer les pronostics de départ. En bonne voie pour se qualifier haut la main à la CAN Après donc deux journées plus ou moins tranquilles, ils occupent fort logiquement la tête du classement provisoire avec deux unités de plus que leur concurrent le plus sérieux, l Ethiopie qui n a pu faire mieux qu un match nul face aux Seychelles, mais qu ils doivent rencontrer début mars dans un sommet qui décidera de la suite des évènements en haut de la hiérarchie, les camarades du très opportunistes Hilal Soudani qui a fait parler la poudre, en donnant la victoire aux siens dans les ultimes souffles d une partie finalement des plus difficiles devant un Lesotho qui leur a mené la vie dure, continuent pourtant de décevoir les puristes. Inquiètent même au plus haut point leurs supporters avec un niveau de jeu très décevant. Après un Mondial pour le moins brillant et qui n a laissé personne indifférent, le successeur du Bosnien Vahid Halilhodzic, le Français Christian Gourcuff, et ses hommes n'ont ainsi pas convaincu grand monde. Ou tardent à réunir les suffrages. Et une question lancinante. De brûlante actualité : faut-il désormais s inquiéter pour le «Club Algérie»? La prestation en demie teinte des Boudebbouz (dans un jour sans pour un retour en E.N qui, pourtant, devait être prometteur) et autres Slimani, Taider, Brahimi devant un adversaire largement distancé dans les profondeurs de la hiérarchie continentale annonce-t-il, comme le craignent à juste titre ses fans, des jours sombres? À tout le moins (pour rester optimiste) constitue-t-il un mauvais signe pour des «Combattants du désert» paraissant de moins en moins dominateurs. Comme en panne de motivation, en ne montrant plus cette «faim» de victoire, cette LEUR DERNIÈRE SORTIE EN TERRES LESOTHANES N A PAS CONVAINCU LES PURISTES Faut-il s'inquiéter pour les Verts? Phs : DR forte envie d en découdre sans trop s arrêter sur le nom de l adversaire? Pour beaucoup, et le N 1 du football national, Mohamed Raouraoua, vient apporter sa contribution au débat en balayant d un trait de main les rumeurs le donnant pour prêt à opérer les changements à la tête du staff technique comme le demandent les inévitables algéro-pessimiste depuis l arrivée, l été dernier, du Français Gourcuff dont le bilan, le langage des chiffres parle pour lui, même si la manière ne suit pas forcément à l ère où le résultat prime, jamais la maxime qui veut que «seule la victoire est belle» prend tout sa signification pour celui qui veut aller loin dans n importe quelle compétition. QUE D INCERTITUDES..! Le dernier Lesotho- Algérie, présenté comme le match-piège par excellence et qui a vu les attaquants tourner indéfiniment en rond avant de sceller le sort d une rencontre des «plus difficiles» de l avis unanime des joueurs, grâce au sens du but du remplaçant de luxe Soudani vraiment sur le tard, est une leçon de plus pour un groupe à la peine ces derniers temps. À l image de cette partie où ils ont commis des erreurs impardonnables en défense et manqué aussi bien de confiance et d inspiration en attaque malgré moult occasions de scorer avant de s en remettre à la bonne étoile de l ex-chélifien pour sortir d un drôle de guêpier. Un succès bon à prendre et qui a le mérite de conforter un groupe plus que jamais en besoin (c est à cela que servent les victoires) de faire le plein de confiance. Un succès certes peu reluisant côté qualité du jeu (le niveau affiché laisse perplexe) mais tellement précieux sur la route semée d embûches de la CAN, dans sa version gabonaise. Même s il semble peu convaincant, le succès acquis contre un modeste mais accrocheur, très entreprenant Lesotha, a celui de particulier qu il peut annoncer le réveil des Verts avant de s attaquer à des nations réputées plus fortes (on peut considérer comme telle, l Ethiopie, qui a les moyens de contester la hiérarchie et qui se plaît pour l heure dans sa position d imprévisible outsider) et le début des «qualifs» pour le Mondial russe et l objectif clairement affiché (c est inclus dans le contrat de Gourcuff, et Raouraoua qui le conforte dans ses choix qui paraissent contestables par certains côtés, le rappelle à chaque sortie médiatique) d y être en signant une 3e présence de suite. En ne perdant pas de vue l amélioration de la qualité de jeu. Balayer les doutes nombreux nés de résultats peu convaincants depuis l arrivée d un Gourcuff qui, maintenant que le boss de Dely Brahim l éloigne des critiques et lui donne carte blanche pour la réalisation des objectifs assignés, a toute la latitude de travailler dans la tranquillité si bien sûr les résultats (au-delà de leur caractère convaincant ou pas) suivent. Un sélectionneur sommé, entre autres, de remettre sur de bons rails un groupe en mal de certitudes. Au potentiel (on se répète) limité actuellement en dépit d un rendement comptable acceptable comme le démontre ce début d éliminatoires réussi avec une 1ère place de la poule, et un carton plein soit deux victoires (dont l une en déplacement), 7 buts pour et un contre, beaucoup néanmoins agitant l inexistence (le registre où il faudra faire le plus d efforts, de progrès et se remettre sérieusement en cause) de fonds de jeu, en plus d un choix (des critiques toutefois subjectives) de joueurs contestable. En somme, et pour nombre d analystes, Gourcuff reste un sélectionneur qui éprouve du mal à convaincre, quand bien même il jouit de la pleine et totale confiance de son employeur, la FAF qui le considère (jusqu à preuve du contraire) comme le technicien idéal en mesure de donner (il appelle à la patience et les résultats sont pour l instant là pour) de l envergure à une E.N pas encore remise de sa belle sortie brésilienne et ce match référence contre l Allemagne, le futur champion du monde. Le genre de match que le public attend pour revoir leurs idoles sous leur meilleur visage. DONNER LE TEMPS AU TEMPS? Pourquoi toutes ces questions, ce rendement à la limite faible, qu est-ce qui fait que Ghoulam et ses frères n enchaînent plus les performances voulues? N affichent plus cette rigueur dans le jeu qui a fait leur force depuis 2010? Pourquoi l'ancien entraîneur de Lorient tarde-t-il à tenir promesse. Pourquoi, en un mot, les progrès tardent-ils même si, et ses appuis aussi bien dans les médias que parmi les observateurs, lui concèdent la difficulté de «gérer une période de transition qu on sait toujours difficile»? Une équipe en pleine reconstruction et en besoin de confiance. De grandir tout simplement dans la continuité d un Mondial historique sous la direction d un coach qui n est pas vraiment à l aise dans ses choix. En se reniant parfois dans certains de ses choix, en bafouant (a-t-il une meilleure large de manœuvre?) certains de ses engagements de «ne compter que sur les joueurs utilisés (le fameux temps de jeu, ndlr) avec continuité ou régulièrement (c'est-à-dire au mérite, re-ndlr) en club». Une équipe et un coach en manque de repères? Peut-être mais un coach constamment dans l œil du cyclone et qui sait qu il n a pas le droit à l erreur et que seuls les résultats l aident à rester en place. Rester dans les bonnes grâces de Raouraoua dont les arguments (la stabilité étant un atout majeur) tiennent la route. Aident toutes les parties à voir plus ou moins plus clair et d avancer normalement dans la «reconstruction» enclenchée à son arrivée en remplacement d un coach Vahid qui a su mettre très vite l opinion dans sa poche et se donner le temps d avoir «raison» au plus fort d une bronca publique avant le départ (beaucoup d interrogations et d incertitudes) pour Rio où les Feghouli, Djabou and Co ont crevé l écran. Un Gourcuff mis en demeure, maintenant qu il est conscient des progrès à fournir à tous les compartiments de jeu, de «cerner le mal» et franchir le cap. Permettre à la sélection, qui semble bizarrement manquer d envie, de retrouver ses marques, les talents ne manquant pas pour une nouvelle ascension sur les sommets. Gourcuff a, c est sûr, bien des soucis, pour remobiliser ses troupes et trouver la mixture idéale pour relancer la machine. En attendant, les plus optimistes se prennent déjà à rêver d un destin africain pour leurs Verts, la qualification étant proche, presque jouée. Le souhait de tous alors? Qu il n y a pas lieu de trop s inquiéter. Qu il n est pas interdit de croire à un retour au 1er plan continental. Avec, dès 2017 au Gabon, un titre africain pour faire taire définitivement les mauvaises langues et se concentrer exclusivement sur l évènement planétaire l année d après à Moscou. Là où personne ne les attend peutêtre mais où ils risquent de faire mal en démentant les pronostics. Permis de rêver donc. En renouvelant sa confiance à Gourcuff, en jouant la carte de la stabilité, Raouraoua veut y contribuer à sa façon. C est ce qu on appelle se projeter sur l avenir. Le gage unique de réussite. A. A. BUNDESLIGA Le Bayern peut mettre la pression sur Dortmund Habitué aux enchaînements de l'automne, le Bayern Munich se rend samedi chez le promu Darmstadt, l'occasion de mettre la pression sur Dortmund qui sera à l'épreuve d'une visite de Leverkusen dimanche, en conclusion de la 5e journée. Le Bayern et Dortmund, deux seuls clubs à 12 points mais une meilleure différence de buts pour le Borussia, poursuivront leur duel à distance pour la première place jusqu'au premier "Clasico allemand" de la saison le 4 octobre à Munich. Après l'entrée européenne réussie mercredi à l'olympiakos (0-3), le Rekormeister part favori au Stadion am Böllenfaltor, l'un des plus petits stades de Bundesliga, n'ayant perdu aucune de ses quatre précédentes confrontations avec Darmstadt. Mais le club de la Hesse (11e) est invaincu pour son retour parmi l'élite après 33 ans d'absence, ayant même décroché sa première victoire (1-0) une semaine plus tôt sur la pelouse de Leverkusen. "Contre une équipe euphorique telle Darmstadt, pas question de dormir 45 minutes comme contre Augsbourg", a prévenu Matthias Sammer, directeur sportif du triple champion en titre, en référence à la victoire arrachée en fin de match une semaine plus tôt. "Une chose est claire: on ne doit pas perdre de points dans ce type de match", a insisté l'ancien Ballon d'or, qui a déjà en tête la réception de Wolfsburg trois jours plus tard à Munich. Toujours privé de Franck Ribéry et Arjen Robben, Pep Guardiola peut particulièrement compter sur Thomas Müller pour faire la différence: le champion du monde enfile les buts comme des perles avec déjà 11 réalisations en club (8) et avec la Mannschaft (3) depuis le début de saison. A défaut d'une première titularisation, le jeune français Kingsley Coman pourrait poursuivre son adaptation au jeu bavarois, surtout après sa première en Ligue des champions riche de deux passes décisives contre l'olympiakos. A Dortmund, l'équipe de Thomas Tuchel a porté à 10 son record de victoires consécutives, jeudi contre Krasnodar en Europa League. "On a un compte à régler avec Leverkusen", a souligné le défenseur Marcel Schmelzer en référence à la défaite (2-0) à domicile concédée la saison dernière. Quatre jours après avoir surclassé (4-1) le Bate Borisov en C1, Leverkusen souhaite compenser les 3 points perdus à domicile une semaine plus tôt pour reprendre un rang plus digne que sa 13e place (6 pts). Wolfsburg (3e), qui a réussi son retour en C1 (1-0 contre le CSKA Moscou), accueille le Hertha Berlin (7e) avec la ferme intention de défendre son invincibilité et sa place sur le podium. Battu à Seville (3-0), Mönchengladbach tentera de stopper l'hémorragie de cinq défaites de rang lors du derby rhénan à Cologne, un match traditionnellement très chaud. Vendredi Mayence - Hoffenheim Samedi Wolfsburg - Hertha Berlin Hambourg - Eintracht Francfort Cologne - Mönchengladbach Werder Brême - Ingolstadt Darmstadt - Bayern Munich Dimanche Stuttgart - Schalke Dortmund - Leverkusen Augsbourg - Hanovre Cristiano Ronaldo peut devenir samedi contre Grenade (14h00) le meilleur buteur de l'histoire du Real Madrid à l'occasion de la 4e journée du Championnat d'espagne, tandis que le FC Barcelone, leader, reçoit Levante dimanche avec une profondeur d'effectif très limitée pour son rude calendrier. RONALDO VEUT DÉPASSER RAUL Ronaldo va de record en record: la semaine dernière, son quintuplé contre l'espanyol (6-0) lui a permis de devenir le meilleur buteur du Real Madrid en Liga avec 230 buts. Puis son triplé mardi contre le Shakhtar Donetsk (4-0) l'a replacé en tête du classement des buteurs historiques de la Ligue des champions avec 80 buts, devant son rival barcelonais Lionel Messi (77). Un troisième défi s'offre à lui samedi au stade Bernabeu contre Grenade: devenir le meilleur marqueur du Real Madrid toutes compétitions confondues en dépassant l'ex-icône merengue Raul Gonzalez (323 buts). À ce jour, Ronaldo compte 321 buts, même si certains médias espagnols évoquent 322 buts en raison d'une divergence d'interprétation sur une frappe de Ronaldo déviée par Pepe en septembre 2010, la fédération espagnole ayant officiellement attribué ce but au défenseur. Quoi qu'il en soit, ce nouveau record accroîtrait encore davantage l'empreinte laissée à Madrid par le triple Ballon d'or (2008, 2013, 2014). Cela permettrait aussi à Ronaldo de LIGA Ronaldo de record en record le Barça sans banc dissiper les doutes nés d'une année 2015 mitigée et d'un mois d'août marqué par une inhabituelle pénurie de buts. "Je ne sais pas, avant j'étais mauvais et maintenant me voilà bon parce que j'ai marqué huit buts" en deux matches, a ironisé le Portugais mardi soir. Pour faire taire les critiques et entrer au panthéon du Real, il lui en faudra deux de plus samedi contre Grenade. LE BARÇA DOIT GÉRER LA PÉNURIE Seul en tête de la Liga avec trois victoires en autant de journées, le FC Barcelone (1er, 9 pts) peut néanmoins nourrir des inquiétudes. Aux indisponibilités du gardien Claudio Bravo et des défenseurs Dani Alves, Thomas Vermaelen et Gerard Piqué, qui purgera dimanche son ultime match de suspension en Liga, s'est ajoutée mercredi la grave blessure du Brésilien Rafinha contre l'as Rome (1-1). Ce qui prive l'entraîneur Luis Enrique de son principal joker offensif et va contraindre le trio "MSN" (Messi- Suarez-Neymar) à davantage enchaîner les matches, au moins jusqu'à la trêve hivernale. C'est la conséquence directe de l'interdiction de mercato infligée au club par la Fifa jusqu'en 2016: les deux recrues Aleix Vidal et Arda Turan, qui feraient un bien fou au Barça, ne pourront jouer qu'à partir de janvier. À cette hécatombe de blessures s'ajoute une circonstance aggravante: le Barça a hérité d'un calendrier très corsé en ce début de saison. Après les rudes déplacements chez l'athletic Bilbao (victoire 1-0), l'atletico Madrid (victoire 2-1), Barcelone devra rendre visite au Celta Vigo mercredi, puis au Séville FC le 3 octobre. "Il est évident que nous avons un calendrier exigeant. J'aurais préféré que ce soit moins intense", a reconnu cette semaine Luis Enrique. Et le technicien sait qu'il va devoir bien gérer ses troupes dans cette passe délicate, à commencer par la réception de Levante (14e, 2 pts) dimanche soir (18h30). L'ATLETICO FACE AU MIRACLE EIBAR Avec l'un des plus petits budgets de Liga, la modeste équipe d'eibar a bien failli redescendre en 2e division à l'issue de la saison , sa première dans l'élite. Mais la rétrogradation administrative d'elche a sauvé le club basque, qui pointe à une étonnante 5e place de Liga (7 pts) au bout de trois journées, sans avoir concédé la moindre défaite. L'Atletico Madrid (6e, 6 pts) est prévenu: aller jouer au stade Ipurua samedi (18h30) ne sera pas facile, même si la forme actuelle d'antoine Griezmann, auteur d'un doublé mardi contre Galatasaray (2-0) en C1, est une garantie pour les "Colchoneros". Le programme Vendredi Getafe - Malaga Samedi Real Madrid - Grenade Valence - Betis Séville Eibar - Atletico Madrid Real Sociedad - Espanyol Barcelone Dimanche Séville FC - Celta Vigo Deportivo La Corogne - Sporting Gijon Villarreal - Athletic Bilbao FC Barcelone - Levante Las Palmas - Rayo Vallecano SERIE A La Juve et l'as Rome inspirées par l'europe? Auteures cette semaine de résultats probants en Ligue des Champions, la Juventus Turin et l'as Rome tenteront de les confirmer ce week-end lors de la 4e journée de Serie A. Il s'agit déjà d'une urgence pour la Juve, qui compte huit points de retard sur l'inter Milan, leader, qui se déplace dimanche sur le terrain de son surprenant poursuivant, le Chievo Vérone. LA JUVENTUS EST-ELLE LANCÉE? Il faut chercher presque tout en bas du classement de la Serie A, à la 16e place, pour trouver trace de la Juventus Turin, qui n'a marqué qu'un point en trois matches. C'est pourtant la même équipe qui, mardi en Ligue des Champions, est allée s'imposer 2-1 sur la pelouse de Manchester City, avec suffisamment de caractère pour réagir après avoir encaissé le premier but. Alors, la Juve est-elle enfin lancée et va-t-elle enfin décrocher dimanche sur le terrain du Genoa (11e) son premier succès de la saison en championnat? "On sait que nous sommes une bonne équipe, on l'a montré contre City. Mais la Serie A est plus difficile. Quand vous jouez l'europe, vous avez beaucoup plus d'espace et le jeu est plus ouvert", a prévenu le défenseur uruguayen Martin Caceres sur JTV, la chaîne de télévision de la Juve. Paul Pogba, malade cette semaine, devrait être rétabli, mais le vrai homme fort des Turinois en ce début de saison est le gardien Gianluigi Buffon. Encore parfait mardi à Manchester, "Gigi" a été de toutes les Unes de la presse sportive italienne, qui l'a présenté cette semaine en Superman, en Highlander, en statue au Mont Rushmore ou en homme de Vitruve. L'AS ROME EN CONFIANCE L'autre héros italien de la semaine européenne est le Romain Alessandro Florenzi. Auteur, mercredi à l'olimpico face à Barcelone, d'un but de légende, il a permis aux giallorossi de prendre un point contre les géants catalans et surtout un grand bol de confiance. Solide défensivement, disposant de plusieurs options au milieu et en attaque, l'équipe de Rudi Garcia semble avoir les armes pour assumer de front ses ambitions de Scudetto et son envie de voir les 8e de finale de la Ligue des Champions au printemps. Dimanche, elle recevra Sassuolo qui, pour sa troisième saison de Serie A, réussit également un bon début d'exercice avec deux victoires et un nul. Garcia pourrait choisir de titulariser Totti, qui apparaîtra la semaine prochaine sur les tickets de bus et de métro de la capitale italienne à l'occasion de son anniversaire (39 ans), mais qu'on ne voit pour l'instant pas beaucoup sur les terrains. L'INTER ET L'INATTENDU DAUPHIN L'Inter Milan de Roberto Mancini est la seule équipe à avoir réussi un sans-faute depuis le début de saison. Neuf points sur neuf et pas de compétition européenne pour diluer les objectifs et attaquer les énergies: les rossoneri pourraient bien devenir plus vite que prévu des candidats crédibles au titre. Mais ils vont déjà devoir passer dimanche un vrai test avec un déplacement à Vérone pour y affronter le Chievo, étonnant deuxième du championnat. Avec déjà huit buts inscrits, un 4-0 passé à la Lazio Rome et un nul 1-1 contre la Juventus qui avait eu besoin d'un penalty tardif pour s'en sortir, l'équipe entraînée par Rolando Maran est la belle surprise du début de saison. De son côté, l'ac Milan recevra Palerme samedi soir. Seulement 12e, l'équipe de Sinisa Mihajlovic a besoin d'une victoire. Mario Balotelli pourrait enfin avoir sa chance. NAPLES POUR FAIRE TAIRE MARADONA Cette 4 e journée se terminera dimanche soir avec une belle affiche entre Naples et la Lazio Rome. Les Romains (9 e ) cherchent encore le bon rythme, comme l'a montré le nul jeudi en Europa League sur le terrain de Dniepropetrovsk. Naples, de son côté, a enregistré une belle victoire contre Bruges (5-0) qui laisse espérer que la machine est enfin lancée. Avec seulement deux points en trois matches, le nouvel entraîneur Maurizio Sarri est en effet en difficulté et il a dû subir cette semaine les critiques de Diego Maradona, l'idole du San Paolo. "Avec lui, je ne pense pas que Naples puisse entrer dans un cycle de victoires", a dit l'argentin. "Le simple fait qu'il me connaisse est un honneur. J'espère le faire changer d'avis", a répondu Sarri. Le programme (en heures GMT) Samedi 19 septembre (16h00) Udinese - Empoli (18h45) AC Milan - Palerme Dimanche 20 septembre (10h30) Chievo Vérone - Inter Milan (13h00) AS Rome - Sassuolo Torino - Sampdoria Gênes Atalanta Bergame - Hellas Vérone Bologne - Frosinone enoa - Juventus Turin (16h00) Carpi - Fiorentina (18h45) Naples - Lazio Rome

11 MONDE Vendredi 18 - samedi 19 septembre Le chiffre avancé par l'unicef concerne les 5 derniers mois. Au total, 1,4 million d'enfants ont été chassés de chez eux dans la région du lac Tchad. Un demi-million d'enfants supplémentaires ont fui les attaques des islamistes de Boko Haram au Nigeria, Niger, Cameroun et Tchad au cours des cinq derniers mois, a rapporté vendredi l'unicef. Ces derniers chiffres portent à environ 1,4 million le nombre d'enfants qui ont été chassés de chez eux dans la région du lac Tchad, ajoute le fonds de l'onu pour l'enfance dans un communiqué. Le Nigeria est le plus touché avec près de 1,2 million d'enfants, dont plus de la moitié âgés de moins de cinq ans, déracinés par l'insurrection qui dure depuis 2009 et qui est particulièrement BOKO HARAM Un demi-million d'enfants contraints de fuir Phs : DR Plus de personnes ont manifesté jeudi dans les rues d'ankara pour dénoncer le "terrorisme", alors que des affrontements meurtriers ont repris depuis deux mois entre l'armée et les rebelles kurdes dans le sud-est de la Turquie. Réuni à l'appel de plus de 200 ONG, syndicats et organisations professionnelles, le cortège a défilé dans le centre de la capitale jusqu'à l'ancien Parlement en déployant un drapeau turc, rouge frappé du croissant blanc, long de plusieurs centaines de mètres et en reprenant le slogan "oui à l'unité, non à la terreur". "Nous voulons montrer l'unité et la fraternité des 78 millions d'habitants de ce pays sous le drapeau turc. Il n'y a aucun emblème politique, aucun insigne de parti", a expliqué à l'afp Bendevi Palandoken, le président du syndicat TESK, un des organisateurs. "Nous sommes ici pour dénoncer le terrorisme et exiger qu'il cesse", a-t-il ajouté. De violents affrontements ont repris depuis la fin du mois de juillet active dans le nord-est du pays où elle est née. Quelque autres enfants sont également affectés dans les pays voisins où Boko Haram a étendu ses attaques : Cameroun, Tchad et Niger. «Il est inquiétant de voir que l'on continue de tuer, d'enlever et d'utiliser des femmes et des enfants comme porteurs de bombes», a déclaré le directeur général de l'unicef pour l'afrique centrale et de l'ouest, Manuel Fontaine. Au moins personnes ont été tuées en six ans d'insurrection de Boko Haram, dont quelque dans des attentats suicide, raids et attaques qui se sont succédé depuis la prise de fonction, fin mai, du nouveau président nigérian Muhammadu Buhari. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a révisé à la hausse au début du mois ses estimations du nombre de déplacés dus aux violences des islamistes, les faisant passer de 1,5 à plus de 2,1 millions. L'Unicef dit avoir accru ses opérations dans la région du lac Tchad, dont ses campagnes de vaccination, et note que près de enfants de moins de cinq ans ont été soignés pour des cas graves de malnutrition. Mais Manuel Fontaine a souligné que son organisation n'avait reçu qu'un tiers des 50 millions de dollars nécessaires pour financer ses opérations régionales cette année. Ceci laisse plus de enfants non vaccinés contre la rougeole, tandis que ne sont pas scolarisés et que plus de n'ont pas accès à l'eau potable. «L'afflux de réfugiés et l'insuffisance de ressources compromettent sérieusement notre capacité de délivrer une aide vitale sur le terrain», ajoute Manuel Fontaine. TURQUIE personnes dans les rues d'ankara contre le terrorisme SYRIE 21 civils tués dans un bombardement du régime Au moins 21 civils dont deux enfants ont été tués jeudi par des barils d'explosifs largués par l'armée du régime syrien sur une ville tenue par les rebelles près de Deraa (sud), selon l'observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Des hélicoptères ont largué des barils d'explosifs sur des quartiers de Bousra al-cham dans la province de Deraa, tuant 21 civils dont quatre femmes et deux enfants, a indiqué l'ong. Les rebelles ont pris le contrôle total de Bousra al-cham en mars. Cette conquête avait constitué un revers majeur pour les forces loyales au président Bachar al-assad dans cette province où ont eu lieu les premières manifestations contre son régime en mars Une base de l armée de l air près de Peshawar, la grande ville pakistanaise du nord, a été attaquée par les talibans, vendredi 18 septembre. Selon les militaires pakistanais qui n ont pas précisé si les victimes étaient des civils ou des militaires, «seize personnes priant dans une mosquée» adjacente au théâtre des affrontements ont péri lors de cette attaque sur la base de Badaber, qui rappelle celle qui avait eu lieu non loin de là en 2014 et qui avait coûté la vie à cent trentequatre élèves d une école militaire. Le général Asim Bajwa, porte-parole de l armée, a précisé que les opérations étaient toujours en cours dans la matinée afin de retrouver d éventuels insurgés cachés sur la base. INTENSIFICATION DES OPÉRATIONS CONTRE LES FIEFS DJIHADISTES L armée pakistanaise a lancé une vaste offensive contre les positions des talibans à la frontière afghane après le massacre des élèves militaires, l attentat le plus meurtrier de l histoire moderne du Pakistan. Elle avait intensifié ses opérations contre les fiefs djihadistes dans le nordouest du pays, en particulier dans les zones tribales de Khyber et du Waziristan du Nord, secteur qui a entre les forces de sécurité turques et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Les attentats des rebelles et les opérations militaires de représailles se succèdent à un rythme quotidien, surtout dans le sud-est à majorité kurde du pays. Selon un bilan officieux, ces violences ont déjà fait plus de 120 morts dans les rangs de l'armée et de la police et plusieurs centaines de tués dans ceux du PKK. Cette escalade a mis un terme aux fragiles discussions de paix engagées fin 2012 par le gouvernement islamoconservateur d'ankara avec le PKK dans l'espoir de mettre un terme au conflit kurde, qui a fait quelque morts depuis Tout au long de leur parcours, de nombreux manifestants ont sévèrement condamné le mouvement rebelle, considéré comme une organisation terroriste par Ankara et de nombreux pays étrangers. "Les terroristes doivent être supprimés. Ca suffit!", a proclamé Sebahattin Sevinc, 58 ans. "Nous voyons tous les jours à la télé les enterrements de nos martyrs", a renchéri Leyla, 47 ans, "ces morts sont nos fils et nos frères, nous voulons la paix". Dans le défilé, certains ont aussi mis en cause les opérations ordonnées par le gouvernement. "Le PKK est une organisation terroriste, brutale et illégitime, mais le combat contre le terrorisme doit être mené dans le cadre de la loi", a rappelé le président du barreau de Turquie, Metin Feyzioglu. Le président Recep Tayyip Erdogan doit s'exprimer dimanche à Istanbul lors d'un autre grand rassemblement contre la "terreur", où sont attendus plusieurs dizaines de milliers de ses partisans. Les détracteurs du chef de l'etat l'accusent d'attiser les tensions nées des combats entre l'armée et le PKK pour remporter les élections législatives anticipées du 1er novembre. PAKISTAN Une base militaire attaquée par les talibans servi de quartier général aux talibans pakistanais, au réseau Haqqani et à Al- Qaida. Ces opérations militaires ont contribué à réduire le nombre d attentats islamistes. En réaction à l attaque contre l école de Peshawar, le Pakistan avait aussi repris les exécutions de condamnés à mort et créé des tribunaux antiterroristes controversés car autorisant l armée à juger des civils à huis clos. Depuis, le gouvernement a pendu plus de deux cents condamnés à mort, dont certains n ont toutefois aucun lien avec des attentats ou les talibans locaux, selon des organisations de défense des droits de l homme. SOUDAN DU SUD Au moins 150 morts dans l'explosion d'un camion-citerne Au moins 150 personnes sont mortes dans l'explosion au Soudan du Sud d'un camionciterne accidenté dont elles tentaient de récupérer la cargaison de carburant, selon un nouveau bilan des autorités locales vendredi. Un premier bilan dressé jeudi faisait état de 85 morts et de plus de 100 blessés dans l'accident qui s'est produit mercredi à Maridi, une localité située à environ 300km à l'ouest de la capitale Juba. Mais John Ezkia, un responsable local, a indiqué sur la radio Eye que des dizaines de blessés avaient succombé à leurs brûlures, portant le bilan à au moins 150 morts. D'autres corps ont aussi été retrouvés autour du camion-citerne accidenté. Un second responsable de Maridi, John Saki, a déclaré au site d'information sud-soudanais Gurtong que le bilan s'élevait à 176 morts. Selon M. Saki, un millier de gens, dont beaucoup venant d'une école voisine, s'étaient rassemblés autour du camion accidenté au bord de la chaussée. Une explosion s'est alors produite qui a provoqué la mort de 55 personnes initialement, ce bilan s'élève maintenant à 176, et beaucoup d'autres se trouvent dans un état critique à l'hôpital de Maridi, a déclaré M. Saki à Gurtong. Des médecins ont raconté comment ils tentaient de soigner les blessés avec peu de moyens, manquant notamment d'analgésiques. Des proches des blessés ont rapporté des scènes terribles à l'hôpital. Certains ont les jambes brûlées, d'autres les mains, ou tout le corps, le dos. On dirait des Blancs, a raconté un témoin sur la radio Tamazuj. Beaucoup de gens sont en train de mourir, a ajouté un autre témoin qui a expliqué que l'hôpital manquait cruellement de médicaments. Les fuites sur des oléoducs ou les accidents de camions-citernes en Afrique attirent souvent d'importantes foules qui cherchent à remplir des bidons de carburant. Les explosions ne sont alors pas rares et font souvent de très nombreuses victimes. En juillet 2010, en République démocratique du Congo (RDC), 292 personnes avaient péri dans l'explosion d'un camion-citerne accidenté. En décembre 2006, 284 personnes étaient mortes au Nigeria dans l'explosion d'un oléoduc vandalisé à Lagos, six mois après l'explosion d'un autre oléoduc qui avait tué entre 150 et 200 personnes. Plus jeune nation du monde née sur les décombres de décennies de guerre de sécession contre Khartoum, le Soudan du Sud est aussi l'une des moins développées. Indépendant depuis juillet 2011, le pays a replongé depuis décembre 2013 dans une guerre civile, qui a provoqué une grave crise économique - marquée par une grave inflation notamment des prix des denrées de base - et humanitaire, avec plus de 2,2 millions de personnes chassées de chez elles par les combats et les atrocités contre les civils qui les accompagnent.

12 16 Vendredi 18 - samedi 19 septembre 2015 Fermeture des frontières en Hongrie, heurts en Serbie, contrôles accrus en Allemagne ou en Autriche, nouveaux itinéraires en Croatie... Malgré des parcours semés d embûches, les migrants continuent d affluer vers l Europe occidentale, fuyant les conflits et la répression en Syrie, en Afghanistan et ailleurs, dans des proportions historiques : hommes, femmes et enfants ont ainsi été dénombrés aux frontières de l UE depuis le début de l année, contre en 2014, selon Frontex, l agence européenne chargée des frontières extérieures de l espace Schengen. HONGRIE, HEURTS ET BARBELÉS À LA FRON- TIÈRE La situation s est apaisée jeudi matin, à la frontière serbo-hongroise, après de violents affrontements entre migrants et forces de l ordre les premiers depuis que Budapest a verrouillé son côté de la frontière avec la Serbie. Environ 400 migrants étaient toujours présents au poste-frontière de Horgos 2- Röszke 2, après une nuit passée dans des tentes ou des sacs de couchage, sur l asphalte ou dans les champs autour de la route. Mercredi, les forces de l ordre ont utilisé des canons à eau et grenades lacrymogènes face aux migrants qui leur lançaient des pierres. Le gouvernement serbe a officiellement protesté contre l usage de «gaz lacrymogènes sur son territoire» et a annoncé l envoi de renforts policiers. Le premier ministre, Aleksandar Vucic, a condamné «ce comportement brutal de la police» et a exigé une réaction vigoureuse de la part de l UE, tandis que le secrétaire général de l ONU, Ban Ki-moon, a jugé «inacceptable» ce traitement brutal des migrants. Les deux voies d accès vers la Hongrie principal pays de transit en Europe centrale avec plus de passages depuis janvier sont désormais bloquées par des panneaux métalliques rehaussés de fils de fer barbelés, qui remplacent le grillage que les migrants avaient réussi à arracher la veille. Pour contourner la Hongrie hostile, des migrants tentent désormais de transiter par la Croatie, plus accueillante. Depuis la fermeture de la frontière hongroise, ce sont plus de migrants qui sont arrivés en Croatie, selon le ministère de l intérieur. Jeudi matin, entre et migrants se trouvaient à la gare de Tovarnik, proche de la frontière serbe, dans l espoir de prendre un train pour la capitale Zagreb, selon un porte-parole du Haut-Commissariat pour les réfugiés, Jan Kapic. «Les trains arrivent mais ils ne peuvent pas prendre tous ces gens», a-t-il déclaré. Très tôt, un premier train est arrivé à Dugo Selo, près de la capitale croate, avec à son bord environ 800 personnes. Les migrants sont pour l heure acheminés jusqu à des centres d accueil proches de Zagreb. Le pays s attend à un afflux de plus de migrants dans les deux semaines à venir, a déclaré la ministre croate de la santé. Le premier ministre croate Zoran Milanovic a, de son côté, lancé une mise en garde contre les capacités limitées d accueil et d enregistrement des migrants. Il a assuré que son pays était prêt à diriger les migrants «vers les destinations où ils souhaitent se rendre, l Allemagne et la Scandinavie». «Nous sommes prêts à accorder le droit d asile à quelques milliers de migrants (...) mais nous ne sommes pas prêts pour des dizaines de milliers», a averti la chef de la diplomatie croate. L AUTRICHE RÉTABLIT LES CONTRÔLES AUX FRONTIÈRES Des migrants attendent de se faire enregistrer juste après avoir franchi la frontière de l'autriche vers l'allemagne, à Freilassing, mercredi 16 septembre. Après la Croatie, ce sont la Slovénie voisine et l Autriche qui risquent de voir transiter le flux de réfugiés après la fermeture de la frontière hongroise. Vienne a rétabli mercredi des contrôles à ses frontières, à l instar de l Allemagne, après avoir accepté durant une dizaine de jours de faciliter le passage des réfugiés cherchant à rejoindre l Allemagne. La société de chemins de fer autrichienne OBB a annoncé mercredi matin la suspension du trafic entre la ville autrichienne de Salzbourg et l Allemagne, dans les deux sens, à la demande des autorités allemandes. Les deux pays avaient de concert ouvert la semaine dernière leurs frontières à une vague de migrants arrivant par la Hongrie en provenance des Balkans, mais Berlin a depuis durci ses contrôles. Vienne et Berlin ont appelé les dirigeants européens à organiser un sommet sur la crise des migrants pour s entendre sur une répartition contraignante de réfugiés, et réclamé la mise en place de quotas d accueil et de contrôles plus stricts aux frontières de l UE. La police fédérale allemande rapporte pour sa part que le nombre de réfugiés arrivés mercredi en Allemagne a encore considérablement progressé, pour atteindre personnes, pour la plupart venant d Autriche. Il s était élevé à près de la veille. Après avoir suspendu la libre-circulation à travers sa frontière avec l Autriche, l Allemagne a renforcé ses contrôles à la frontière avec la France, dans le Bade- Wurtemberg, au niveau de l Alsace. Mais les contrôles se répartissent surtout sur «l axe principal» de la frontière avec l Autriche, où des policiers sont désormais déployés de manière permanente et systématique. L Allemagne estime devoir accueillir entre et un million de demandeurs d asile en 2015, un record en Europe. EN FRANCE, DES MIGRANTS ÉVACUÉS POUR ÊTRE RELOGÉS La France a indiqué de son côté qu elle «n hésitera pas» à rétablir des contrôles temporaires aux frontières «si nécessaire». A Paris, deux campements occupés dans des conditions insalubres par quelque 800 migrants l un installé depuis des mois près de la gare d Austerlitz, l autre devant le parvis de la mairie du XVIIIe arrondissement, étaient évacués jeudi matin, et leurs occupants conduits vers des centres d hébergement. Selon la mairie, chaque personne s est vu proposer un hébergement d un mois minimum. Dans son discours à l Assemblée nationale ouvrant le débat sur l accueil des réfugiés affluant en Europe, le premier ministre, Manuel Valls, a annoncé des moyens budgétaires et la création de MONDE HONGRIE, CROATIE, AUTRICHE, ALLEMAGNE... Le point sur l afflux de migrants en Europe Ph : DR 900 postes supplémentaires dans les forces de l ordre, en particulier pour renforcer les contrôles aux frontières. 279 millions d euros supplémentaires doivent être débloqués en 2016 pour financer l accueil de réfugiés et de demandeurs d asile en France, mais aussi celui des sans-domicile fixe. La France a promis de recevoir réfugiés en deux ans, dont un millier en urgence pour soulager l Allemagne. LE DANEMARK VEUT ACCUEILLIR RÉFUGIÉS Le gouvernement du Danemark a annoncé jeudi que le pays accueillerait, sur la base du volontariat, des réfugiés que l Union européenne veut répartir. Le premier ministre Lars Løkke Rasmussen a aussi débloqué l équivalent d environ 100 millions d euros d aide humanitaire dans les régions proches des zones de conflit, et de financements pour l agence européenne Frontex. Le Parti populaire danois (anti-immigration), deuxième formation au Parlement, a déjà critiqué cette décision. Le Danemark avait annoncé il y a une semaine qu il refuserait de faire partie d un mécanisme de répartition contraignant, invoquant l option de retrait dont il dispose sur les questions d immigration et de droit d asile. Mais selon un sondage de l institut Voxmeter lundi, 78 % des Danois veulent intégrer ce mécanisme. Capacités d'accueil saturées en Croatie Le ministre croate de l'intérieur, Ranko Ostojic, a déclaré vendredi que les capacités d'accueil de la Croatie étaient saturées, après l'entrée sur son territoire de migrants depuis mercredi matin. Nous avons jusqu'à présent enregistré migrants sur le territoire de la Croatie, ce chiffre indique que nos capacités d'accueil sont saturées, a déclaré le ministre, cité par la chaîne de télévision N1. Je dois souligner que notre devoir est de les enregistrer en vertu des règles européennes. Ces gens peuvent demander la protection de la Croatie et notre but principal en ce moment est de stabiliser l'accueil et d'aider ceux qui ont besoin d'aide et qui sont déjà là. Nous avons fermé les postes-frontière car nous sommes confrontés à un grand nombre d'entrées, a ajouté M. Ostojic. Le nombre de migrants, dont des réfugiés fuyant les conflits au Moyen-Orient, qui entrent en Croatie en provenance de la Serbie ne tarit pas. Selon la télévision nationale serbe (RTS), trente autobus transportant des migrants sont arrivés dans la nuit de jeudi à vendredi à Sid, ville toute proche de la frontière avec la Croatie. L Europe envoie de nouveaux navires de guerre contre les passeurs de migrants Cinq frégates militaires de premier rang vont partir en Méditerranée au large des côtes libyennes avec l objectif de s opposer aux réseaux de passeurs qui précipitent des migrants sur des bateaux de fortune en direction de l Europe. A l issue de la conférence de «génération de forces» qui s est tenue à Bruxelles mercredi 16 septembre, les Européens ont décidé de monter d un cran leur engagement dans l opération EUNAVFOR-Med : l Allemagne, la Belgique, l Espagne, la France, le Royaume-Uni vont envoyer des navires de guerre supplémentaires, l Italie maintenant sur zone son porte-aéronefs déjà en place. Ces moyens lourds la frégate française Courbet qui devrait bientôt quitter Toulon avec un hélicoptère, sera appuyée en cas de besoin par des forces spéciales permettent de concrétiser la «phase deux» de l opération européenne. Après une phase de renseignement, il avait été décidé d occuper la haute mer. La décision de principe a été prise le 14 septembre par les ministres des affaires étrangères de l Union européenne. Un Conseil européen doit avaliser officiellement cette étape début octobre. La dernière phase aura pour objectif de frapper les bateaux des passeurs, jusqu à terre en Libye. Il s agit pour les marins européens de se tenir prêts, car l action de vive force n est pas possible dans l immédiat. En effet, les autorités libyennes reconnues par la communauté internationale se sont jusqu alors opposées aux prolongements coercitifs de l opération navale dans leurs eaux territoriales. Et en juin, le projet porté par les Européens d une résolution sous chapitre VII, qui autorise l usage de la force, n avait pas pu être soumis au vote à l ONU faute de consensus. La résolution permettrait aussi d agir dans les eaux libyennes. DÉROUTER, MAIS PAS DÉTRUIRE Les frégates risquent donc bien de quitter leur port d attache sans cadre légal pour agir efficacement. Dans les eaux internationales, elles ne pourront intervenir que dans le cadre de l article 110 de la Convention de Montego Bay, qui permet de monter à bord de bateaux en cas de soupçon de piraterie ou de «transport d esclaves». Un droit de visite qui permet de dérouter, mais non de détruire les bateaux des passeurs. Une autre difficulté se présente. Les bateaux de migrants pourraient bien emprunter d autres routes. Celles-ci se déplacent à l est. Selon de toutes récentes informations, un transport de migrants est parti d Egypte, du port d Alexandrie. Par ailleurs, avec l approche de l hiver, les flux vont se tarir, comme le constatent chaque année les militaires qui croisent dans les eaux méditerranéennes.

13 MONDE Vendredi 18 - samedi 19 septembre 2015 Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements. Au lendemain de la déclaration du général putschiste Gilbert Diendéré de vouloir "aller rapidement aux élections" dans un entretien accordé à l'afp, la situation est calme ce vendredi matin à Ouagadougou, après la première nuit sous le couvrefeu imposé par les militaires putschistes qui ont renversé les institutions de transition du Burkina Faso. Le général Diendéré, ancien chef du RSP sous le régime Compaoré porté par les putschistes à la tête de leur "Conseil national pour la démocratie" (CND) y a précisé : "Nous n'avons pas encore d'échéance... mais nous pensons discuter de cela avec les acteurs qui sont concernés ÉTUDIANTS DISPARUS AU MEXIQUE La police arrête un suspect-clé La police mexicaine a arrêté un leader présumé du cartel de la drogue accusé d'avoir fait disparaître 43 étudiants l'an dernier, ont annoncé les autorités jeudi. Gildardo Lopez Astudillo, 36 ans, a été arrêté mercredi dans la ville de Taxco, dans l'etat du Guerrero (sud), à environ 35 kilomètres au nord de la ville où les étudiants ont disparu. Lopez, alias "El Gil", était recherché et suspecté d'être l'"auteur matériel" de la disparition de 43 élèves-enseignants dans la nuit du 26 au 27 septembre 2014, selon le responsable de la Sécurité nationale Renato Sales. D'après les autorités, la police municipale d'iguala a arrêté ces étudiants, qui s'étaient emparés d'autobus pour poursuivre leurs activités politiques, avant de les livrer au cartel des Guerreros Unidos qui les a tués et incinérés dans une décharge. Mais la version des autorités a été remise en question par un rapport indépendant qui a conclu qu'il n'y avait "pas de preuve" que les 43 étudiants avaient été incinérés dans une décharge. L'arrestation d'un leader présumé du cartel impliqué dans le drame intervient au lendemain de l'annonce par la procureure Arely Gomez d'une possible identification des restes d'un deuxième étudiant disparu. BURKINA FASO Les lendemains du coup d'état Ph : DR notamment les partis politiques et les organisations de la société civile". Jeudi soir, le général Diendéré avait déjà commencé à recevoir des diplomates étrangers, selon l'afp. "Dans tous les cas nous n'avons pas l'intention de nous éterniser, nous n'avons pas l'intention de rester", avait-il assuré. Pour rappel, homme de l'ombre jusqu'à présent, le général Diendéré avait été impliqué dans le coup d'etat qui porta au pouvoir Blaise Compaoré, son mentor, en octobre 1987, coup d'etat au cours duquel avait été assassiné le capitaine Thomas Sankara. EN LIGNE DE MIRE, LA LOI ÉLECTORALE, "SOURCE DE FRUSTRATIONS" En attendant la suite des événements, le nouvel homme fort du Burkina a justifié le coup d'etat par la "loi électorale qui a créé beaucoup de frustrations parmi les potentiels candidats", en référence à un nouveau code électoral controversé interdisant aux partisans de l'ancien président de concourir au prochain scrutin. Cette loi, adoptée par les autorités de transition, avait été invalidée par une cour de justice ouestafricaine. "Le président et les membres de l'exécutif encore détenus par ses troupes seraient "libérés", a-t-il ajouté sans plus de précisions. LENDEMAIN DE COUVRE-FEU À OUAGADOUGOU... La circulation, moins intense que d'habitude, a repris ce vendredi, même si de nombreux magasins sont restés fermés. La ville n'est plus étroitement quadrillée, comme la veille, par les hommes du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). C'est cette unité d'élite de l'armée qui a pris le pouvoir, en accusant les autorités installées après la chute en octobre 2014 du président Blaise Compaoré, d'avoir dévoyé la transition, notamment en excluant les partisans de l'ex-homme fort des prochaines élections. Le couvrefeu a été respecté dans la capitale, mais pas dans plusieurs villes de province, notamment à Bobo Dioulasso (ouest), deuxième ville du pays, où des manifestants se sont rassemblés pour protester contre le putsch, ainsi qu'à Fada-Ngourma (est).... ET DANS LES RÉGIONS Les protestations se sont déroulées sans incidents, les forces de l'ordre n'ayant pas cherché à intervenir. L'armée, la police et la gendarmerie sont restées très discrètes depuis le coup d'etat. Cheriff Sy, le président du Conseil national de la transition (équivalent du parlement), s'était déclaré jeudi président par intérim, le président et Premier ministre de la transition étant détenus par les putschistes, et avait appelé les autres unités de l'armée à s'opposer au coup de force du RSP, fort de hommes et meilleure unité du pays. Alors que les organisations de la société civile actives dans le renversement de M. Compaoré avaient appelé à s'opposer au putsch, le RSP avait vivement dispersé jeudi les manifestants, avec un bilan d'au moins de trois morts selon une source hospitalière. 17 LE RAPPEUR SMOKEY VISÉ Le studio d'enregistrement du rappeur "Smockey", un des fers de lance du "balai citoyen", a été en partie incendié par des hommes du RSP qui ont tiré sur la porte au lance-roquette, a indiqué à l'afp la femme de l'activiste, qui s'est caché. Le général Gilbert Diendéré, qui a pris la tête d'un Conseil national pour la Démocratie (CND), devait recevoir ce vendredi le chef de l'etat sénégalais Macky Sall, président en exercice de la Communauté économique des Etats d'afrique de l'ouest (Cédéao), organisation qui a condamné le coup d'etat, comme la totalité de la communauté internationale. A noter : la maison du général Diendéré, un très proche de Blaise Compaoré dont il fut pendant des années le chef d'état-major personnel et commandant du RSP, dans sa ville d'origine de Yako (100 km au nord-est de Ouagadougou) a été incendiée jeudi. QUID DE L'ENQUÊTE SUR LA MORT DE THO- MAS SANKARA? Selon notre confrère Jeune Afrique, "le juge d'instruction en charge de l'enquête sur l'assassinat de Thomas Sankara avait convoqué les avocats des parties civiles ce jeudi matin pour leur communiquer les résultats de l'autopsie du corps présumé de l'ex-président". De quoi s'interroger sur le timing du coup d'etat de ce mercredi. Toujours selon Jeune Afrique, "le juge d'instruction militaire François Yaméogo, chargé de l'enquête sur l'assassinat de Thomas Sankara, avait convoqué ce jeudi matin, à 9h00, les avocats des parties civiles impliquées dans ce dossier pour «prendre connaissance des conclusions des rapports de l'expertise balistique et de l'autopsie après exhumation des restes présumés» de l'ancien président et de ses douze camarades assassinés le 15 octobre 1987 à Ouagadougou". Au regard des soupçons d'implication du général Diendéré dans l'affaire Sankara, on comprend les craintes de Mariam Sankara, la veuve de Thomas Sankara. Cela fait quatre mois que les résultats de cette enquête sont attendus depuis l'ouverture des tombes supposées de Sankara et ses proches par des experts burkinabè et français, fin mai, au cimetière de Dagnoën, à Ouagadougou. Étouffée par le régime Compaoré, l'enquête sur l'assassinat de Thomas Sankara avait été relancée par le régime de transition renversé jeudi par les militaires formant le Conseil national pour la démocratie (CND). Son président, le général Gilbert Diendéré, bras droit de Blaise Compaoré depuis plus de trente ans, est suspecté d'être impliqué dans l'assassinat de Thomas Sankara. NUCLÉAIRE IRANIEN Les États-Unis commencent à appliquer l'accord américaine a commencé formellement jeudi à L'administration appliquer l'accord nucléaire international historique scellé avec l'iran en juillet, après avoir contourné l'obstacle législatif du Congrès. Symboliquement, le secrétaire d'etat John Kerry, l'un des artisans du compromis international trouvé à Vienne le 14 juillet, a annoncé dans un communiqué la nomination d'un coordinateur en chef pour la mise en oeuvre de l'accord, l'ambassadeur Stephen Mull. Simultanément, le président Barack Obama s'est rendu dans la soirée au département d'etat pour une réception organisée par M. Kerry en l'honneur de l'équipe américaine de négociateurs sur ce dossier, selon la Maison Blanche. Ce 17 septembre marquait la date limite à laquelle le Congrès, contrôlé par les républicains, pouvait donner son avis sur l'accord signé par l'administration démocrate, avec cinq autres grandes puissances (Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) et l'iran. Mais l'obstacle du Congrès a été contourné il y a une semaine, avant l'expiration d'une période de 60 jours qui s'étendait du 14 juillet au 17 septembre. Le 10 septembre, 42 sénateurs sur 100, tous démocrates, ont bloqué une résolution de la majorité républicaine qui aurait empêché M. Obama de suspendre les sanctions de Washington contre Téhéran. Le lendemain, la Chambre des représentants avait formellement rejeté cet accord sur le nucléaire, un vote toutefois sans effet puisque les républicains avaient perdu la partie la veille au Sénat. M. Obama s'était réjoui de sa victoire et annoncé que l'accord serait mis en oeuvre. "Au moment où nous franchissons cette période de 60 jours d'examen par le Congrès, il est crucial que nous disposions dorénavant de la bonne équipe et du bon chef pour une mise en oeuvre réussie de l'accord (nucléaire) qui rendra les Etats- Unis, nos amis et nos alliés au Moyen- Orient et le monde entier plus en sécurité", a argumenté John Kerry. Le texte de Vienne doit garantir la nature civile et pacifique du programme nucléaire iranien en l'empêchant de se doter de la bombe atomique, en échange d'une levée progressive et conditionnelle de sanctions internationales qui asphyxient depuis 2006 l'économie de la puissance chiite. C'est l'agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui sera chargée de réaliser les inspections et les vérifications de l'application de l'accord par Téhéran, conditions pour commencer à lever les sanctions. "L'Iran doit faire encore beaucoup avant d'obtenir la levée des sanctions offerte par l'accord", a prévenu jeudi un haut responsable américain.

14 18 Vendredi 18 - samedi 19 septembre E FESTIVAL DE MUSIQUE SYMPHONIQUE Mise à l'honneur des instruments à cordes Les orchestres symphoniques d'autriche, de Suède et de la République tchèque ont successivement ravi, jeudi soir, le public du Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (TNA), à travers trois concerts dédiés exclusivement aux instruments à cordes et des interprétations marquées par la rigueur académique. Dans le cadre du Festival culturel international de musique 7e symphonique, ouvert le 12 septembre à Alger, les trois formations européennes ont présenté un florilège d'œuvres célèbres, écrites par de grands noms de la musique universelle. Le "Concilium Musicum Wien", orchestre à cordes représentant l'autriche et ses sept musiciens ont exécuté sept pièces, permettant aux mélomanes présents de redécouvrir le génie créatif de Joseph Haydn ( ), Wolfgang Amadeus Mozart ( ), J-P Angerer (un nom étroitement lié à l'histoire de la création de l'orchestre) et Franz Lehar ( ). Christoph Angerer au violon alto, la cantatrice Heidi Manser, soprane à la voix suave, et le baryton Georg Lehner, au timbre vocal présent, soutenus par la pureté de l'orchestration, ont brillé de virtuosité et de maîtrise de l'instrument, ainsi que par de belles ouvertures du champ vocal dans des interprétations aux tessitures étendues. Vivace essai de la Symphonie No 82 "l'ours" de J.Haydn, quatre pièces de W.A.Mozart dont la célèbre "Don Giovanni", "Larghetto du concert pour piano et orchestre à cordes" de Paul symphonique de Saint- L orchestre Pétersbourg (Russie) a offert, mardi soir, un moment magique, tout en ravissement, au public venu en nombre au théâtre régional de Constantine (TRC) pour assister au concert. Plusieurs extraits de chefsd œuvre classiques ont été magistralement interprétés par les musiciens russes, dirigés par le grand violoniste Sergei Stadler. Une heure durant, l orchestre symphonique de Saint-Pétersbourg qui se produisait pour la première fois à Constantine, a enchanté l assistance par son exécution raffinée de morceaux puisés de la musique universelle, accueillie par des rappels et des standing-ovations. Les musiciens ont "attaqué" avec un extrait de "Night Watch in Madrid", du compositeur italien Luigi Boccherini, faisant passer, d emblée, toute l émotion artistique et le charme que véhicule la musique classique devant un public semblant se délecter de chaque note. L orchestre lance ensuite Ph : DR Angerer, "La veuve joyeuse" et Duo Hanna et Danilo "Lippen Schweigen" de F.Lehar, sont les pièces présentées par le "Concilium Musicum Wien". Le "Quatuor Dahlkvist" de musique de chambre, venu de Suède, est entré en scène dans une atmosphère solennelle, mettant à l'honneur les instruments à cordes et la mélancolie de leurs sonorités dans des interprétations marquées par la dextérité et la rigueur dans l'interprétation. Cajler Bartosz Tomasz, Dahlkvist Kersti Lisen, Dahlkvist Jon Andreas et Dahlkvist Anna Agnes ont exécuté une seule œuvre de A.Sallinen et cinq autres de V.Aulin, alliant la difficulté technique à la beauté mélodique et aux variations harmoniques. En troisième partie de soirée l'"orchestre de chambre du Théâtre national de Prague" et ses douze musiciens soutenant la cantatrice Eliska Prazakova, une soprane à la voix cristalline et les solistes Kristina Nouzovska au violon alto et Petr Nouzovski au violoncelle, ont proposé au public nombreux une randonnée onirique, à travers les œuvres de l œuvre "Adagio et polonaise" d Antonio Rolla et font découvrir au public, à travers les variations des violons, la sensibilité des mélodies et la qualité de l exécution qui dévoile la virtuosité de chaque artiste et la beauté de la musique classique. La formation russe a ensuite interprété des sonates du compositeur italien Niccolo Paganini, éblouissant par la justesse du jeu et l'harmonie des instruments devant une assistance comblée qui répondait par des tonnerres d applaudissement à la fin de chaque partition. Inscrites dans le cadre des activités de la manifestation "Constantine, capitale 2015 de la culture arabe", les soirées de musique classique se poursuivront au TRC avec, à l affiche, le concert très attendu de l orchestre de la chambre de la bibliothèque d Alexandrie J.A.Reichnauer, G.F.Handel, G.P.Telemann, A.Dvorak et A.Zach. Respectivement, les pièces "Concert en Ré mineur pour violoncelle, cordes et basse continuo", "Ombra mai fu pour soprano et cordes", "Concert en Sol majeur pour alto, cordes et basse continuo", "Air petite lune dans le ciel profond pour soprano et cordes" et" Symphonie en Do dur pour cordes" ont fait le programme judicieusement choisi par l'ensemble tchèque. Dans une atmosphère recueillie, l'assistance a pu apprécier, près de deux heures durant, les programmes des trois formations, se laissant emporter par les envolées phrastiques des instruments à cordes et les chants limpides des vocalistes. Le public du 7 e Festival culturel international de musique symphonique s'apprête à vivre, vendredi au TNA, l'avant-dernier soir de cet évènement avec les prestations attendues du Japon, des Pays Bas (présent en Algérie pour la première fois) et de la Tunisie, invité d'honneur de cette édition. CONSTANTINE 2015 Moment magique avec l orchestre symphonique de Saint-Pétersbourg La bibliothèque du musée Cirta entièrement rénovée (Égypte) prévu jeudi. Les orchestres symphoniques mexicain et syrien joueront ensemble au cours de la soirée du vendredi, tandis que le Jilin Symphony Orchestra de Chine se produira samedi prochain. La clôture de ces soirées dédiées à la musique universelle sera confiée à un orchestre symphonique multinational, sous la baguette du maestro algérien Amine Kouider. La bibliothèque du musée public national d archéologie Cirta de Constantine vient d être entièrement rénovée et ses rayonnages mieux agencés, a-t-on constaté mercredi. De nombreux livres parmi les conservés dans cette bibliothèque qui compte, selon sa directrice, Keltoum Daho-Kitouni, des œuvres d art anciennes et des ouvrages rares en matière d histoire et d archéologie, ont été restaurés, notamment par la reprise des reliures abîmées. Les ouvrages sont désormais informatisés, indexés et classés selon le système normalisé de gestion de bibliothèques (SYNGEB), un logiciel développé par le Centre de recherche sur l information scientifique (CERIST), a ajouté Mme Daho- Kitouni. Cette responsable a également indiqué que les ouvrages catalogués sont des "documents de référence authentiques" pour les chercheurs, les universitaires, les étudiants et le public féru d archéologie. L archéologie, l histoire et les beaux arts constituent les domaines principaux de ces livres dont certains remontent à la fin du 17ème siècle, a encore ajouté la directrice du musée Cirta, citant, à titre d exemple, les bulletins et les revues de la société d archéologie de Constantine dont le premier numéro a été édité en 1853, bien avant l inauguration en 1931 de cette structure connue durant l occupation française sous le nom de musée Gustave-Mercier. CULTURE HISTOIRE La «barrière scolaire», instrument majeur de discrimination pendant la période coloniale La "barrière scolaire" figure parmi les instruments majeurs de la discrimination à l'égard des Algériens en quête d'emploi pendant la période coloniale, a affirmé, jeudi à Oran, l'historienne française, Annick Lacroix. "Bien avant la mise en œuvre de la barrière juridique, la misère du système éducatif de l'administration coloniale française privait d'emblée les Algériens d'accès aux emplois publics", a souligné l'historienne lors d'une conférence animée au siège du Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC). L'intervenante a fait la présentation dans ce cadre, de son travail de recherche mené durant cinq années ( ), à partir de documents d'archives conservés en Algérie et en France. Cette étude, intitulée "Une histoire sociale et spatiale de l'état dans l'algérie colonisée: l'administration des Postes, Télégraphes, Téléphones du milieu du XIXème siècle à la Seconde Guerre mondiale", a également fait l'objet d'une thèse de doctorat soutenue par Annick Lacroix en décembre La conférencière n a notamment observé que l'administration coloniale française n'a pas eu besoin de "fabriquer" les règles discriminatoires, puisqu'il y avait l'exigence du certificat d'études primaires comme niveau minimal scolaire pour accéder au concours d'embauche. "Du fait de la misère du système éducatif colonial, une petite minorité d'algériens possédait ce certificat", a- t-elle rappelé, insistant sur le fait que "la barrière scolaire fut plus forte que la juridique qui, dans le secteur postal, limitait l'accès des Algériens aux seuls postes de facteur ou guichetier". L'historienne a évoqué en outre la Loi Jonnart (1919) permettant aux Algériens d'accéder à tous les grades sauf celui de directeur, alors que la barrière scolaire n'offrait aucune possibilité dans ce sens. "L'administration des Postes en période coloniale a offert des débouchés à la population européenne, tandis que les Algériens demeuraient au mieux au grade subalterne sans perspective d'avancement", a-t-elle relevé. S'agissant des motivations l'ayant amenée à aborder la thématique postale en période coloniale, Annick Lacroix a indiqué que l administration de ce secteur constitue "un observatoire efficace des rapports sociaux complexes et asymétriques qui se jouent en situation coloniale". "Ce travail de thèse a été rendu possible par la consultation de nombreuses archives conservées en France et en Algérie, notamment au niveau des Archives nationales (Alger), dans les wilayas d Oran et Constantine ainsi que dans les locaux de la Poste algérienne", a-t-elle fait savoir. Agrégée en histoire, Annick Lacroix est actuellement chercheuse associée à l Institut des sciences sociales du politique, de l'école normale supérieure de Cachan (France) et attachée temporaire d enseignement et de recherche à l Institut national des Langues et Civilisations orientales (Inalco, France).

15 CULTURE Vendredi 18 - samedi 19 septembre APRÈS 10 ANS D'ABSENCE Les Rolling Stones de retour en studio C'est officiel : dix ans après la sortie de leur dernier album, «Bridges to Babylon», les Rolling Stones préparent aujourd'hui un nouvel opus. Les Rolling Stones ont décidé d'enregistrer un nouvel album, le premier en une décennie, a annoncé le guitariste du légendaire groupe de rock, Keith Richards. L'artiste britannique a fait cette annonce, mardi soir à New York, où il faisait la promotion de son dernier album solo, précisant que les rockeurs septuagénaires reprendraient le chemin des studios après une tournée en Amérique du Sud début Les dates de cette tournée ne Phs : DR sont pas encore connues. «En fait, j'étais à Londres la semaine dernière et on s'est vu avec les gars, et oui nous avons maintenant des plans précis pour enregistrer», a déclaré le musicien de 71 ans durant un forum organisé par iheartradio, une radio en ligne. Le groupe formé dans les années 1960 a sorti son dernier album «A Bigger Bang» en 2005, huit ans après le précédent «Bridges to Babylon». UN ALBUM SOLO POUR KEITH RICHARDS Il continue d'enchaîner les concerts et a réalisé une tournée à travers l'amérique du Nord cet été. Souvent représentés par l'image de la grosse bouche rouge tirant la langue de la pochette de l'album Sticky Fingers, les Rolling Stones, rivaux des Beattles, incarnent l'histoire du rock'n'roll depuis plus de cinq décennies. L'irascible et mythique Keith Richards sort vendredi son premier album solo en 23 ans, «Crosseyed Heart», dans lequel il prend le micro et collabore avec plusieurs artistes comme la chanteuse jazz Norah Jones. «GAME OF THRONES» Kit Harington parle de son avenir dans la série Depuis la fin de la saison 5 de «Game of Thrones», une seule question est sur toutes les lèvres : Jon Snow reviendra-t-il? Kit Harington qui incarne le populaire CASTING Ryan Gosling est confirmé dans Blade Runner 2 Denis Villeneuve est actuellement en pleine promotion de Sicario, son film sur les différents trafics qui se déroulent à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Fier de ce drame porté par Emily Blunt et Benicio Del Toro, le réalisateur n'échappe pas aux questions sur ses autres projets, notamment Blade Runner 2, qu'il doit tourner l'été prochain. Il y a quelques jours, il répondait ainsi à la question qui hante tous les fans du film de science-fiction de Ridley Scott : Deckard, le héros joué par Harrison Ford, est-il humain ou Replicant Au micro d'indiewire, il confirme à présent que le comédien reviendra dans cette suite et qu'il donnera la réplique à Ryan Gosling. La rumeur courait depuis avril dernier, mais personne ne l'avait encore confirmée, ni le metteur en scène, ni son coscénariste et producteur Ridley Scott. "Harrison Ford et Ryan Gosling sont nos acteurs, oui, affirme aujourd'hui Denis. Ce sont les deux pour l'instant rattachés à notre projet". Villeneuve évoque aussi sa joie de travailler avec le chef opérateur Roger Deakins sur ce film de science-fiction. "Il avait envie de revenir à ce genre. Il n'a participé qu'à un seul long-métrage de SF jusqu'ici (l'adaptation de 1984 de Michael Radford avec John Hurt, ndlr) et il rêvait de retrouver cet univers. D'ailleurs, la première fois que j'ai discuté avec lui, on a immédiatement parlé de science fiction. On voulait tous les deux s'y plonger et quand je lui ai rendu visite pour lui proposer de travailler avec moi sur Blade Runner 2, il n'a pas hésité. Je n'ai pas eu à le convaincre, car il était tout simplement heureux de m'aider à faire ce film. Une telle réaction est très inspirante". bâtard Stark a donné quelques indices sur son avenir dans la série. Ses mots vont faire repartir les théories de plus belle. La saison 5 de «Game of Thrones» s'est terminée avec une scène que les téléspectateurs ont encore du mal à digérer : la mort de Jon Snow, froidement assassiné par ses compagnons du Mur. Depuis, les plus folles théories circulent sur la résurrection dans la sixième saison de ce personnage si populaire. Pourtant, il y a quelques jours, Liam Cunningham qui joue ser Davos dans la série affirmait à Paris Match que la mort de Jon Snow était bien définitive. Kit Harington, qui incarne le bâtard des Stark, a donné une toute autre réponse dans une interview au magazine néerlandais Humo. «La chose la plus importante, c'est que je sais exactement combien de temps je suis encore sous contrat», a-t-il commencé évasif. Encouragé par la réponse de l'acteur qui se montre généralement secret sur le sujet, le journaliste lui demande alors pour La Reine d'angleterre et ses petits-enfants, le duc et la duchesse de Cambridge et le prince Harry, seront parmi les premiers à voir les nouvelles aventures de 007, le 26 octobre au Royal Albert Hall à Londres. On le sait depuis 1969, James Bond est au service secret de Sa Majesté. La Reine qui connaît la valeur de son meilleur agent, l'a déjà félicité puis remercié de ses exploits en 2012, en lui demandant d'être son garde du corps le jour de l'inauguration des Jeux Olympiques de Londres. Le 26 octobre prochain, elle adoubera de nouveau son sujet préféré en honorant de sa royale présence la première mondiale de Spectre, le deuxième Bond réalisé par encore combien de temps il sera lié à «Game of Thrones». «Bien joué, mais je ne peux pas en parler», a-t-il d'abord répondu. "'GAME OF THRONES'" FERA ENCORE PARTIE DE MA VIE UN MOMENT" Malgré la fin de la série, l'acteur anglais a gardé la longue chevelure bouclée de Jon Snow et, selon des rumeurs aurait été aperçu sur le tournage de la saison 6. «Disons que "Game of Thrones" fera encore partie de ma vie un moment», a-t-il poursuivi. «J'aurai probablement la trentaine quand ça se terminera (Kit Harington a 28 ans ndlr). Une chose est sûre : le jour où je ne serai plus dans "Game of Thrones", je m'investirai dans des projets de films». Reste à savoir comment il reviendra dans la série. Sera-t-il ressuscité par la sorcière Mélisandre? Se réincarnera-t-il? Apparaîtra-t-il dans des flashbacks? Il faudra attendre le printemps prochain et la diffusion de la saison 6 pour le savoir. SORTIE Sam Mendes. Le prestigieux Royal Albert Hall - le général de Gaulle y prononça un fameux discours le 15 novembre sera le lieu de cette soirée exceptionnelle. La reine Elizabeth sera accompagnée par ses petitsenfants, Le duc et la duchesse de Cambridge et le prince Harry. Les héros de Spectre seront Twilight : ça repart! Àl'occasion de l'anniversaire des dix ans de la sortie du premier tome, l'éditeur américain annonce la publication d'une édition spéciale de la saga de Stephenie Meyer, enrichie d'un mystérieux contenu.dix ans déjà! En 2005, une inconnue du nom de Stephenie Meyer publiait le premier tome d'une saga destinée aux adolescents, mettant en scène un vampire amoureux d'une mortelle. Personne n'aurait alors parié un kopeck sur cette histoire romantique intitulée Twilight. Et pourtant, entre 2005 et 2008, les adolescentes, puis les jeunes femmes, s'entichent des personnages imaginés par la romancière. La mode de ce qu'on appelle aujourd'hui «la bit litt» était lancée. Pour fêter les dix ans de cette parution, la maison d'édition américaine Little Brown Books For Young Readers, filiale du groupe Hachette aux Etats-Unis, vient d'annoncer la publication, le 7 octobre, d'une édition spéciale de Twilight, enrichie d'un contenu exclusif. En France, elle sortira ce même jour chez Hachette romans dans la collection Black Moon. Aucune information n'a pour l'instant filtré sur ce livre dont le contenu ne sera dévoilé que le 7 octobre. L'Américaine Stephenie Meyer, d'une nature discrète et peu prolixe, a juste affirmé: «Pour moi cet anniversaire célèbre les fans et toute leur incroyable passion et implication. Je suis heureuse de les retrouver à cette occasion». UNE SAGA VENDUE À 155 MILLIONS D'EXEM- PLAIRES DANS LE MONDE Pas un mot sur ce qu'elle a pu écrire de neuf au sujet de Edward et de Bella, son couple fétiche. L'enthousiasme tout relatif de l'auteur qui a publié depuis un roman pour adultes (Les Ames vagabondes chez Lattès) est à réévaluer à l'aune de l'exaltation de l'éditrice originelle qui dit avoir «ressenti le même frisson à la lecture de cette édition anniversaire» qu'à celle du manuscrit il y a dix ans. Vampire quand tu nous tiens! Cette opération marketing vise bien sûr à relancer l'attention des nombreux fans de la série, mais aussi à capter de nouveaux lecteurs. Cette saga de quatre tomes s'est vendue à 155 millions d'exemplaires dans le monde, dont 6 millions en France où Hachette avait rebaptisé les quatre titres, Fascination, Tentation, Hésitation et Révélation, lançant la mode des romances paranormales auprès des adolescents. Le succès avait explosé après la sortie des films tirés de l'œuvre éponyme. Ces long métrages qui ont notamment révélé les comédiens Kristen Stewart et Robert Pattinson ont généré plus de 1,1 milliard de dollars de recettes dans le monde. JAMES BOND Elizabeth II assistera à la première de Spectre tous présents: Daniel Craig, bien sûr, mais aussi Christoph Waltz, le méchant de service, et les actrices Léa Seydoux et Monica Bellucci. Le metteur en scène de Spectre Sam Mendes, Barbara Broccoli, la fille du co-créateur de la saga cinématographique, viendront présenter à la Reine cette toute nouvelle aventure trépidante de 007. Cette soirée royale a aussi un objectif caritatif. La recette entière sera reversée au bénéfice des professionnels et des techniciens du spectacle du Royaume-Uni. La morale comme toujours est sauve avec le héros de Ian Fleming. On le saura désormais, James Bond et Elizabeth II sont aussi au service des intermittents du spectacle.

16 20 Vendredi 18 - samedi 19 septembre 2015 PAGE ANIMÉE PAR LAZREG AOUNALLAH Mots croisés n 783 Mots fléchés n 783 JEUX HORIZONTALEMENT 1 - Trafics malhonnêtes Champs - Fleuve d Irlande Crier sous les bois - En dernier - Titane Meurt une nuit d hiver - Vieux soldat Outil de tailleur de pierre - N a ni dents ni allant Nouvelle - En clair Punaise d eau - Stationnaire Fait monter la température - Fin de participe - Sans aucune retenue Renvoi - À vos souhaits Aseptiser En peine - Qu on ne porte plus - Carottée Débiter - Perce un boyau. VERTICALEMENT 1 - Fantastiques Ne satisfait personne - Terme de tennis - Mauvaise habitude Mettait le rouge aux joues - Marque de reconnaissance Tel que le caribou - Illustré Nourriture de berger - Finit fauché - Canal Sans chef - Laize Met au courant - Agent de liaison - Sur le haut d une échelle En gros - Bronzait les pharaons - Parfumés Coche - Forme d avoir Se donne pour du liquide - En retraite. Mots masqués n 783 Cette grille masque tous les mots de la liste. Rayez ces mots dans tous les sens, de haut en bas, de bas en haut, de gauche à droite et de droite à gauche, horizontalement, verticalement ou diagonalement. Les lettres restantes vous donneront la solution qui correspond à la définition suivante : Faillite (11 lettres) N.B : Une même lettre peut servir plusieurs fois ACTION - AFFECTION - AGRESSION - BALLET - BALOURD - BORNE - BOUTADE - COURBA- TURE - COURSIER - DETRESSE - DIGNITE - DIRECTION - ETENDARD - EVENTAIL - FRELUQUET - FRENESIE - GAMETE - GRAIN - HAINEUSE - HAUTAINE - IMPAVIDE - INSIDIEUX - KERMESSE - LEVAIN - LIAISON - LIBERTINE - LIERRE - MARASME - NAÏVE - NOUER - OSIER - OSTROGOT - PITRERIE - PORTIER - QUIETE - RONDE - ROSSE - ROU- BLARDE - SENTIMENT - SERENADE - TENSION - TRAINARD - USUFRUIT - VALABLE - VISIBLE. Solutions du précédent numéro MOTS CROISÉS N Défections - 2. Éteule - Rue - 3. Calée - Amen - 4. Ali - Sûre - 5. Nana - Râ - Tu - 6. Sole - Are - 7. As - UU - Étal - 8. Test - Es - Cl - 9. Ino - Ness Ôtées - Eus Us - Osées Sertir - Été. VERTICALEMENT : 1. Décantations - 2. Étala - Sent - 3. Félins - Sœur - 4. Eue - Août - Est - 5. Clés - Lu - N.S - 6. Té - Ure - EE - Or - 7. Ara - Esses - 8. Orme - At - Suée - 9. Nue - Trac - Set Sensuelle - Se. MOTS FLÉCHES N 782 HORIZONTALEMENT : Désastre - Bout - Usés - Feu - Rasées - Léviger - El - EE - Star - Innée - In - Toit - Toque - Nain - Muse - As - Limée - Se - Ig - Ho! - incessants. VERTICALEMENT : Rebellions - Soue - Nia - Sc - Tau - Ventilée - Striée - Ni - At - Ag - Et - Mis - Rusés - Oméga - Désertique - EE - Anus - H.T - Tasser - EE - Os. MOTS MASQU ÉS N 782 GUINGUETTE&

17 TURF Vendredi 18 - samedi 19 septembre 2015 Les courses en direct 21 HIPPODROME «COLONEL ABDELMADJID AOUCHICHE» * ALGER * SAMEDI 19 SEPTEMBRE PRIX : EL BIAR - ARABE - QUADRIO «A» DOTATION : DA - DISTANCE : M - DÉPART : 16H30 Quamar Sahra, Kitar M hareche, Sameh un trio de base Voilà une preuve qui fait honneur à l hippodrome du Caroubier et du plaisir pour les turfistes. En effet, ce prix El Biar réservé pour chevaux de trois ans et plus arabe pur né-élevé en Algérie, n ayant pas totalisé la somme de DA en gains et places depuis janvier écoulé, nous propose un superbe quinté de quinze bons galopeurs qui se retrouvent aux prises en vue d un combat plus ouvert qu il n y paraît. Si Qamar Sahra comptera de nombreux partisans, l opposition paraît coriace avec des éléments tel que : Kitar M hareche et Sameh qui vont guetter le moindre faux-pas pour lui régler son compte. Alors que pour la suite du quinté on peut tabler sur plusieurs possibilités. LES PARTANTS AU CRIBLE: 1- YATIM DE MEHARECHE : Cette fois-ci il aura du pain sur la planche, il va cravacher dur pour se frayer une place avec ce lot. 2- RIH EL MEHARECHE : Il s est fait battre par un jeune poulain à El Eulma. Outsider. 3- GUEZ M HARECHE : Ce mal alezan roux aura une revanche à prendre. Méfiance. 4- SEHM RAFIGO : Pas dans ce lot. 5- NAOUFEL : Tâche difficile. 6- YAKOUT : Elle vient d échouer d une façon magistrale, elle reste difficile à retenir. PROPRIÉTAIRES H. DE LAHBIL A. BERROUK R. LAMICI F. HAMIANE HARAS GTF AM.BETTAHAR AM. BETTAHAR A. BERROUK A. HAMIANE LE PETIT HARAS MR. KHALDI AM.BETTAHAR S. BENSAAD S. SAFSAF F. ZIDANE N T. BIBARS : C est un bon, mais il aura à faire sa course d entrée, je préfère le revoir. 8- NOUR EL MELS : Ce vieux champion mérite le repos. 9- SEIF ENNASR : Ce poulain est en progrès constant, on ne peut aller contre. 10- SALEM EL WATAN : Après trois mois d absence, il risque de manquer de rythme, sinon il n aura aucun souci à se frayer une place. 11- KITAR M HARECHE : C est un chevronné, il peut même CHEVAUX YATIM DE MEHARECHE RIH EL MEHARECHE (0) GEZ M HARECHE (0) SEHM RAFIGO (0) NAOUFEL YAKOUT T. BIBARS (0) NOUR EL MELS SEIF ENNASR SALEM EL WATAN KITAR M HARECHE THAWEB QUAMAR SAHRA SAMEH (0) SMARI frapper d entrée. JOCKEY W. BENDJEKIDEL K. BAGHDAD S. BENYETTOU A. BOUKHECHBA F. BENDJEKIDEL L. RAHMOUNE M. SENOUCI JJ.AM. MECHRAOUI A. SALHI T. LAZREG JJ.WF. DJELLAOUI A. NOUGHA A. AIDA JJ.CH.ATTALLAH AP.A.DJEBBAR THAWEB : C est un bon poulain, mais l absence des pistes peut lui être fatale. A revoir. 13- QUAMR SAHRA : Celui qui va la battre gagnera l épreuve. PDS , , ,5 CDS SAMEH : Pour une fois, elle quitte ses bases et cela ne va pas êre pour rien. A suivre. 15- SMARI : Un outsider assez lointain il paraît avoir un peu perdu de sa forme initiale.. DANS LE CREUX DE L OREILLE LES CHANCES : 9- SEIF NASR 10- SALEM WATAN ENTRAÎNEURS K. NOUGHA C. AIDA H. FERHAT PROPRIÉTAIRE K. FEGHOULI PROPRIÉTAIRE ROPRIÉTAIRE C. AIDA PROPRIÉTAIRE B. SAHRAOUI S. ROUANE PROPRIÉTAIRE A. AIDA PROPRIÉTAIRE H. DJEBBAR MON PRONOSTIC : 13- QUAMR SAHRA 14- SAMEH 11- KITAR M HARECHE 3- GUEZ M HARECHE 6- YAKOUT

18 22 Vendredi 18 - samedi 19 septembre 2015 TÉLÉVISION Sélection du jour 19H55 Coupe du monde 2015 France / Italie Le XV tricolore, conduit par Pascal Papé, entame son parcours mondial face à un adversaire à ne pas mésestimer. Les Bleus, trois fois finalistes du tournoi, devront se montrer d'entrée à la hauteur de l'événement. Les hommes de Philippe Saint-André sont prévenus : la sélection transalpine ne sera pas là pour faire de la figuration et laisser les Français installer leur jeu. Les protégés de Jacques Brunel auront surtout à cœur d'effacer la cinglante défaite infligée à domicile par les Français, lors du dernier tournoi des 6 Nations. Les Bleus, sans Wesley Fofana, ont surtout besoin de se rassurer et de trouver une équipe-type capable de réussir une belle Coupe du monde. 19H50 NCIS : Los Angeles 19h50 Le Rhin Réalisé par : Peter Bardehle Lena Leonhardt Suivant le cours du fleuve, les r é a l i s a t e u r s é v o q u e n t l'histoire, les mythes et les légendes qui accompagnent le Rhin. Ainsi, né de la confluence en Suisse de deux rivières, le Rhin antérieur et le R h i n postérieur, le fleuve tire son nom du mot celte «renos», signifiant l'eau qui coule. Source de vie pour les régions qu'il traverse, il est aussi source d'inspiration pour les artistes, et notamment Richard Wagner qui en a fait le décor central de «L'Anneau du Nibelung». 20h00 The November Man Réalisé par : Roger Donaldson Acteurs : Pierce Brosnan (Peter Devereaux) Luke Bracey (Mason) Olga Kurylenko (Alice Fournier) Bill Smitrovich (Hanley) Amila Terzimehic (Alexa) Devereaux, exagent de la CIA, reprend du service pour exfiltrer une ancienne maîtresse qui travaille pour Fedorov, un général russe. Ce dernier veut la faire tuer. Devereaux la sauve de justesse, mais elle est tuée par des hommes de la CIA qui la surveillaient. Parmi eux se trouve Mason, que Devereaux a formé, des années auparavant. 18H50 Pawn Stars, les rois des enchères Dirigée par R i c h a r d H a r r i s o n, surnommé «Old man», et son fils Rick, la Gold & Silver Pawn Shop est une boutique de prêteurs sur gages basée à Las Vegas. Depuis 1989, des clients venus de tous horizons leur apportent les objets les plus hétéroclites, espérant en tirer quelques dollars. En fonction de l'intérêt commercial du bibelot, les Harrison décident s'ils l'achètent ou s'ils le proposent simplement en dépôt-vente. Les équipes de l'émission les suivent dans leur magasin face aux clients. Et comme les Harrison ont tous un fort caractère, leur quotidien n'est pas de tout repos! Réalisé par : Dennis Smith Acteurs : Chris O'Donnell (G Callen) LL Cool J (Sam Hanna) Linda Hunt (Henrietta «Hetty» Lange) Daniela Ruah (Kensi Blye) Barrett Foa (Eric Beale) Un agent de sécurité d'une compagnie ferroviaire est agressé par des hommes masqués puis placé sur des rails avant de mourir écrasé. La victime avait surpris ses attaquants, peu de temps avant, en train de prendre des photos et des mesures. L'équipe pense avoir affaire à une branche d'al-quaïda qui prend pour cible les trains. Mais de nouveaux éléments surviennent et conduisent les enquêteurs sur la piste d'une vengeance. 19H50 Sauvons nos trésors Présenté par : Stéphane Bern Châteaux, chapelles, maisons, églises, granges, donjons l'animateur invite le téléspectateur à découvrir des sites parfois ignorés, voire totalement inconnus, mais riches d'un passé et d'une architecture insignes. Pour tous les édifices se raconte une histoire ; l'ancienne évidemment, mais aussi celle plus récente de ces personnes dévouées à leur restauration. Le téléspectateur peut voter pour aider à la rénovation d'un des monuments. Le «chef-d'œuvre en péril» choisi bénéficiera d'une bourse permettant sa remise en état. 19h50 Deux petites filles en bleu Réalisé par : Jean-Marc Thérin Acteurs : Christine Citti (Stéphanie) Yann Sundberg (Lucas) Aymen Saïdi (Cédric) Marie Guillard (Julie Malherbe) Stéphan Guérin-Tillié (Simon Malherbe) En rentrant d'une soirée, Simon et Julie Malherbe découvrent leur babysitter évanouie. Leurs adorables jumelles de 6 mois ont été kidnappées. Ils reçoivent rapidement une importante demande de rançon : sept millions d'euros. Un mystérieux commanditaire appelé l'albatros est à la tête de l'organisation. Deux hommes sont en charge de récupérer l'argent et une femme doit s'occuper des petites filles... 19H50 Les 30 ans du Top 50 - Les tubes qui font danser! Présenté par : Jérôme Anthony Karine Le Marchand Alex Goude Les animateurs de la chaîne sont de nouveaux réunis sur la scène du Palais des Sports de Paris pour fêter comme il se doit les 30 ans de l'émission musicale culte, née sur Canal+. Tout au long de deux soirées spéciales, les artistes incontournables de l'époque mais aussi les talents d'aujourd'hui reprennent les tubes qui ont fait danser des générations au cours des années 1980, 1990 et Parmi les artistes présents figurent : Jimmy Somerville, Sabrina, le groupe Bananarama, Nadiya, Samantha Fox, Haddaway, Native, François Feldman & Joniece Jamison, Worlds Apart, Partenaire Particulier, Herbert Léonard, Emile & Images, Boris, Magic System, David Carreira ou encore Patrick Hernandez avec son célèbre «Born to be alive». 4 Quotidien national d information Edité par l Eurl Millénium Presse Siège social : Maison de la presse Kouba - Alger R.C. : N 01 B Compte bancaire : BNA Zirout Youcef N Directeur de la publication-gérant : Ahmed TOUMIAT Administration-publicité : Tél. / Fax. : Rédaction : Tél. : Fax. : Composition : PAO Le Courrier d Algérie Publicité-ANEP : 1, Avenue Pasteur-Alger Tél. : Fax : Impression : - Centre : SIA - Est : SIE - Ouest : SIO Diffusion : M.P. Diffusion Nos bureaux régionaux Tizi Ouzou : 3, Rue Capitaine Si Abdellah, immeuble Belhocine Tél. /Fax. : Béjaïa : Immeuble Boughrara route de Sétif Tél : Oran : 6, avenue Khedim Mustapha Tél. / Fax. : Bouira : Rue Gherbi Guemraoui - Immeuble Kheerrouf - Bouira. Tél. / Fax. : Les manuscrits, photographies ou tout autre document adressés à la rédaction ne peuvent faire l objet d une quelconque réclamation Le Courrier d'algérie informe ses lecteurs du changement de ses adresses électroniques et leur communique les nouvelles :

19 COURRIER EXPRESS DU TIC AU TAC «Ce que fait Renault aujourd hui, je vous pose la question : où est l intérêt de l Algérie? Zéro intérêt pour l Algérie. Combien d emplois ont-ils créé à Oran? Pourtant, une voiture, si vous la désossez, vous avez des millions de références [pièces, NDLR]. Une seule référence, c est une entreprise. Et une entreprise, c est minimum 50 emplois.mais aujourd hui, toutes les références sont fabriquées à l étranger, on les importe et on les boulonne ici. Dites-moi où est l intérêt de l Algérie là-dedans? Où est la valeur ajoutée pour l Algérie? Où est la technologie pour l Algérie? Où sont les brevets de l Algérie? Rien!» Omar Rebrab, DG de Cevital Automotive, à TSA - Pourtant, ce n est pas ce que soutient le gouvernement «Les mesures décidées par le gouvernement d'augmenter les taxes sur les produits pétroliers entraîneront une cascade de hausses des prix sur les biens manufacturés et agricoles ainsi que sur les transports» Mohcine Belabbas, président du RCD - Ce n est là qu un constat : Monsieur où est la vôtre panacée? «Il y avait clairement penalty, mais après on dit que je simule» Luis Suarez, avant centre du Barça, après Roma- Barça( 1-1) - STP, ne prends pas la voie de «pénaldo», il risque de poursuivre pour la marque déposée! «Maintenant,attendez-moi face à El-Harrach!» Kheireddine Merzougui, avant centre du MCA, après son doublé devant l ASMO - Ça y est, les fanfaronnades reprennent dans les rangs du Doyen Kheiro : tu connais l adage sur «celui qui a passé une nuit avec les poules? Vendredi 18 - samedi 19 septembre 2015 FAUT Y CROIRE! 23 Mihoubi et Bernard Emié parlent de coopération culturelle Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a reçu jeudi à Alger l'ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, avec lequel il a évoqué les moyens de promouvoir les relations culturelles entre les deux pays, a indiqué un communiqué du ministère. Lors de l'entretien, les deux responsables ont abordé les différents programmes de coopération culturelle bilatérale, notamment la production et l'investissement dans le domaine du cinéma ainsi que la restauration des sites archéologiques. Les deux parties ont évoqué la promotion du livre et la traduction des ouvrages en arabe et en français, mettant en exergue l'importance de la formation dans les différents domaines de la culture. Bernard Emié a exprimé sa reconnaissance envers l'algérie qui a désigné la "France comme invitée d'honneur" du 20e Salon international du livre d'alger (SILA), prévu en octobre prochain. Il a indiqué que la France sera présente en force lors de cette manifestation à travers ses auteurs, éditeurs et ouvrages. Les deux responsables ont exprimé leur satisfaction quant à l'échange réciproque entre les deux pays, notamment la participation de la France à "Constantine, capitale de la culture arabe 2015". La rencontre a été également une occasion pour préparer la prochaine manifestation sur l'algérie, prévue fin 2016 à l'institut du monde arabe de Paris". Tunisie : Suspension du trafic aérien à l'aéroport de Tunis du 14 au 16 octobre Le trafic aérien sera suspendu à l'aéroport international de Tunis-Carthage du 14 au 16 octobre en raison de travaux sur les pistes, a indiqué jeudi l'office de l'aviation civile et des aéroports (OACA). Tous les vols au départ et à l'arrivée du principal aéroport de Tunisie seront déroutés sur celui de Monastir (à 170 km au sud de Tunis) du 14 octobre à 16H00 GMT au 16 octobre à 21h00 GMT, a déclaré la direction de la communication de l'oaca dans un communiqué rapporté par le site radiomed tunisie. Cette suspension est expliquée par les travaux engagées depuis quelques mois pour la réfection des deux pistes sécantes qui toucheront pendant la période indiquée la zone d'intersection des deux pistes, rendant impossible le décolage et l'atterrissage des avions, explique la source. Le trafic reprendra normalement sitôt les travaux achevés conformément aux délais indiqués, ajoute la même source. France : aval de l'assemblée nationale à l'annulation de la vente des Mistral à la Russie L'Assemblée nationale française a donné son feu vert jeudi à l'annulation de la vente de deux navires de guerre Mistral à la Russie, a-ton indiqué de source officielle. "Le gouvernement, me semble-t-il, a géré le mieux possible une situation difficile, en préservant nos intérêts diplomatiques et financiers", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, à l'ouverture des débats au parlement.la majorité présidentielle a soutenu cet accord, adopté par 13 voix contre 8 des députés présents, tandis que l'opposition de droite et d'extrême droite ont voté contre. En vertu d'un accord conclu le 5 août entre Paris et Moscou après huit mois d'intenses négociations, le gouvernement français a annoncé le versement aux autorités russes d'une somme légèrement inférieure à un milliard d'euros, correspondant aux avances versées par la Russie pour l'acquisition des deux navires, dont le prix d'achat s'élevait à 1,2 milliard. Quelque 949,7 millions ont déjà été versés par la Banque de France à la Banque centrale russe. Quant au total des indemnisations à verser au constructeur des navires, le groupe DCNS, il devrait grimper à 1,1 milliard (frais de gardiennage et de maintien en état opérationnel), a récemment indiqué un responsable du ministère de la Défense. Arabie saoudite : plus de mille personnes évacuées d'un hôtel à La Mecque après un incendie Plus de mille personnes ont été évacuées d'un hôtel à La Mecque après un incendie, a annoncé jeudi la défense civile saoudienne, alors que le pays continue à accueillir les pèlerins pour accomplir le cinquième pilier de l'islam le Hadj. Deux pèlerins ont été blessés dans l'incendie nocturne dans une chambre de l'hôtel où étaient logés des ressortissants d'un pays asiatique qui n'a pas été identifié, a précisé un porte-parole, le colonel Abdallah al-harithi, dans un communiqué. Au total, fidèles ont été évacués de l'hôtel de 11 étages et devraient être relogés ailleurs à La Mecque, a-t-il ajouté, sans préciser les causes du sinistre ni l'étendue des dégâts. A rappeler qu'un grave accident s'était produit vendredi dernier par la chute d'une grue géante à la Grande mosquée de La Mecque, faisant au moins 107 morts et quelque 400 blessés parmi les fidèles rassemblés pour le hadj.

20 Avis à nos lecteurs Le Courrier d Algérie informe ses aimables lecteurs du basculement des lignes téléphoniques du journal à compter du jeudi 7 mai Direction générale : / Commerciale : (tél./fax) / Rédaction : (tél./fax) / Standard : / MÉTÉO À ALGER Samedi 19 septembre C / 19 C Dans la journée : nuageux Vent : 27 km/h Humidité : 79 % Dans la nuit : nuageux Vent : 21 km/h Humidité : 72 % Le général Gilbert Diendéré, proche de l'ancien président Blaise Compaoré, a pris la tête des putschistes qui ont renversé jeudi les autorités de transition au Burkina Faso, suscitant une large condamnation de la communauté internationale, alors que le pays se prépare pour des élections présidentielle et législatives. Les militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) au Burkina Faso, qui avaient pris en otage le président Michel Kafando et le Premier ministre Isaac Zida mercredi, ont annoncé jeudi matin avoir «dissous» les institutions de la transition et promis d'organiser des «élection inclusives». Plusieurs responsables politiques ont appelé les Burkinabés à se mobiliser dans la rue pour protester contre ce coup de force. Le président du Conseil national de la transition (assemblée de transition), Cheriff Sy, a notamment appelé «le peuple à se mobiliser immédiatement contre cette forfaiture». Les putschistes ont annoncé vendredi que M. Kafando a été libéré jeudi soir «en signe d'apaisement et d'intérêt général», mais pas son Premier ministre Isaac Zida. Le chef de l'etat sénégalais Macky Sall, président en exercice de la Communauté économique des Etats d'afrique de l'ouest (Cédéao) est attendu vendredi au Burkina Faso en vue d'essayer de calmer les esprits. RETOUR AU CALME APRÈS DES VIOLENCES AYANT FAIT TROIS MORTS Ce coup d'etat militaire intervient alors que ce pays de 17 millions d'habitants, enclavé au coeur du Sahel, se préparait à des scrutins présidentiel et législatif le 11 octobre, censés clore la transition ouverte après la chute L' Ph : DR L INFORMATION AU QUOTIDIEN RENVERSEMENT DES AUTORITÉS DE TRANSITION AU BURKINA FASO La communauté internationale condamne de Blaise Compaoré il y a moins d'un an. Les violences survenues depuis le début du coup d'etat militaire au Burkina Faso ont fait au moins trois morts et une soixantaine de blessés, selon un bilan rendu public jeudi soir de source médicale au principal hôpital de la capitale Ouagadougou. La situation était calme hier matin dans la capitale après la première nuit sous le couvre-feu imposé par les militaires putschistes, et la ville n'était plus étroitement quadrillée, comme la veille, par les hommes du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), selon des médias. C'est cette unité d'élite de l'armée qui a pris le pouvoir, en accusant les autorités installées après la chute en octobre 2014 du président Blaise Compaoré, d'avoir dévoyé la transition, notamment en excluant les partisans de l'ex-homme fort des prochaines élections. Le couvre-feu a été respecté dans la capitale, mais pas dans plusieurs villes de province, notamment à Bobo Dioulasso (ouest), deuxième ville du pays, où des manifestants se sont rassemblés pour protester contre le putsch, ainsi qu'à Fada-Ngourma (est). Le protestations se sont déroulées sans incidents, les forces de l'ordre n'ayant pas cherché à intervenir. L'armée, la police et la gendarmerie sont restées très discrètes depuis le coup d'etat. L'Algérie condamne le «coup de force» Algérie a condamné jeudi fermement le «coup de force» commis mercredi au Burkina Faso et appelé à la libération «immédiate» et «sans conditions» des responsables de la transition.» L'Algérie condamne fermement le coup de force commis mercredi au Burkina Faso et appelle à la libération immédiate et sans conditions des responsables de la transition», indique un communiqué du ministère de Affaires étrangères. «L'interruption violente et illégale du processus de transition politique en cours, à quelques jours de la tenue des élections devant consacrer le rétablissement de l'ordre constitutionnel dans ce pays frère, est un acte inacceptable qui compromet gravement les chances d'une sortie rapide de la crise politique que traverse le Burkina Faso», souligne la même source. «Tout en réaffirmant son attachement à la décision adoptée lors du sommet de l'oua à Alger, en juillet 1999, sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement et aux autres résolutions pertinentes de l'union Africaine, de l'assemblée générale et du Conseil de sécurité des Nations Unies, l'algérie appelle l'ensemble des acteurs en présence à faire valoir la voie de la raison et de la sagesse et à éviter tout acte de nature à exacerber la tension pour prémunir le pays contre les risques de glissements dans l'incertitude», conclut le communiqué du MAE. LARGE CONDAMNATION DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE L'ONU, l'union africaine (UA) et la Communauté économique des Etats d'afrique de l'ouest (Cédéao) ont «exigé» mercredi soir la libération «immédiate et inconditionnelle» du président intérimaire du Burkina Faso et de son Premier ministre retenus en otage par des militaires d'un corps d'élite à Ouagadougou. L'UA, la Cédéao et les Nations unies «soulignent avec force que les auteurs de cet enlèvement inacceptable répondront de leurs actes et seront tenus responsables de toute atteinte à l'intégrité physique du président, du Premier ministre et des autres personnalités qu'ils détiennent», écrivent les trois organisations dans un communiqué conjoint diffusé sur le site internet de l'ua. Les pays membres du Conseil de sécurité de l'onu ont exigé que les putschistes «restaurent l'ordre constitutionnel et rendent le pouvoir aux autorités civiles de transition sans délai» et qu'ils respectent le calendrier de la transition, «notamment la tenue d'élections libres, équitables et crédibles», prévues pour le 11 octobre, ajoutant que «les auteurs de cette prise inconstitutionnelle du pouvoir par la force doivent rendre des comptes».le Conseil a réaffirmé son «ferme soutien» aux efforts de médiation du représentant de l'onu en Afrique de l'ouest, Mohamed Ibn Chambas, qui a rencontré jeudi le chef des putschistes, le général Gilbert Diendéré. Le secrétaire général de l'onu Ban Ki-moon se déclare dans un communiqué «scandalisé» par ce coup de force, indiquant que «les Nations unies soutiennent fermement les autorités de transition et le président (Michel) Kafando». De même, la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a fait savoir que l'ue soutient les efforts en cours par les représentants de l'onu, de l Union africaine (UA) et de la Cédéao pour obtenir la libération des otages. Washington a menacé de réévaluer l'aide américaine à ce pays si une résolution pacifique de la crise n'était pas trouvée. HORAIRES DES PRIÈRES Samedi 5 dou el hidja 1436 Dohr : 12h42 Assar : 16h11 Maghreb : 18h54 Îcha : 20h12 Dimanche 6 dou el hidja Sobh : 05h07 Chourouk : 06h34 LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE Arrestation de 4 contrebandiers dans le Sud et à l'ouest du pays Quatre contrebandiers ont été appréhendés, des équipements informatiques et électroménagers ainsi que du carburant et des véhicules ont été saisis dans le Sud et à l'ouest du pays, indique vendredi un communiqué du ministère de la Défense nationale. «Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement relevant du secteur opérationnel de Ouargla/4ème RG (Région militaire) a appréhendé, le 17 septembre 2015, quatre (04) contrebandiers et a saisi une camionnette, quatre (04) groupes électrogènes, des équipements informatiques, des produits électroménagers, litres de carburant et d'autres objets», selon la même source. BORDJ BOU ARRÉRIDJ Démantèlement d un réseau de trafic de drogue Les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté de la wilaya de Bordj Bou Arréridj, ont réussi vers la fin de la semaine écoulée à mettre sur les éléments d un réseau de trafique de drogue. Selon des sources locales il s agit de trois frères L. S., 33 ans, L. A., 35 ans et L. Dj., 41 ans ainsi qu une autre personne M. A., âgée quant à elle de 37 ans. Les mis en cause habitant tous le chef-lieu de la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Le coup de filet des hommes de la sécurité a été rendu possible suite à un travail d investigation de plusieurs semaines. Les policiers ont découvert lors de la perquisition de la maison des trois frères 600 gr de kif traité, ce qui a conduit à leur arrestation. Une fois dans les locaux de la sûreté de wilaya, les trois inculpés n ont pas tardé à dénoncer une quatrième personne appartenant au même réseau. Cette dernière qui a réussi à prendre la fuite a été arrêtée quelques temps plus tard. Le fournisseur principal de cette bande de criminels, originaire de la wilaya de Béjaia, dont l identité à été divulguée par ces derniers ne tardera pas lui aussi a tomber entre les mains de la police dans un barrage sur la RN106 joignant les deux wilayas Béjaia et Bordj Bou Arreridj. Un kilo de kif traité a été découvert dans sa voiture lors de son arrestation. Les mis en cause, selon nos sources ont été tous placés sous mandât de dépôt par le procureur instructeur près le tribunal de Bordj Bou Arreridj en attendant leur jugement. Omar Soualah

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU-

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- Office National de l Electricité et de l Eau potable -Direction Assainissement et Environnement- PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- 21 Mai 2013 1 Plan Cadre

Plus en détail

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Véme Session du Conseil de la Présidence de l UMA Nouakchott, 11 novembre 1992 1 INTRODUCTION A notre époque, les questions

Plus en détail

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX Agence internationale de l énergie atomique Résolutions adoptées par la Conférence générale de l AIEA (2004)* La 48 ème session de la Conférence générale de l AIEA

Plus en détail

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que :

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que : LE DEPOT LEGAL ANNUEL DES COMPTES SOCIAUX AU CENTRE NATIONAL DU REGISTRE DU COMMERCE 0. PRESENTATION : Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article

Plus en détail

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE.

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE. EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE [Traduction] Monsieur le président, j ai l honneur de prendre la parole au nom

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Opportunités pour les entreprises françaises

Opportunités pour les entreprises françaises Réalisé avec le soutien exceptionnel de StrateGEst Europe Consulting, Lyon, France www.strategest.fr / (+33) 04 78 08 97 06 La Roumanie Projets et financements dans l environnement Opportunités pour les

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery - 1 - Réunion du mardi 24 mai 2011 Justice et affaires intérieures Contrôle parlementaire d Europol Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery M. Denis Badré, vice-président

Plus en détail

Conseil Municipal du 4 novembre 2014

Conseil Municipal du 4 novembre 2014 Conseil Municipal du 4 novembre 2014 L an deux mil quatorze, le quatre novembre, Le Conseil Municipal de la Commune de Cajarc Dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, A la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES Mercredi 30 décembre 2009 Le Président de la République, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, a

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Document n 4 Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité Version 1-4 de travail du 10/03/2014 Post-CCOU du 06/03/2014 1 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Nations Unies S/RES/1706 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 31 août 2006 Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013

COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013 Commune de Passy COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013 Ordre du jour du conseil municipal 1 Approbation du projet de Plan Local d Urbanisme de Passy 2 Institution du droit de préemption urbain

Plus en détail

TERRITOIRE Projets à l initiative communale

TERRITOIRE Projets à l initiative communale TERRITOIRE Projets à l initiative communale Plan directeur communal coordination avec le Département de l urbanisme Le Conseil administratif a accueilli à la mairie M. François Longchamp, Conseiller d

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Centre National des Technologies de Production Plus propre (CNTPP)

Centre National des Technologies de Production Plus propre (CNTPP) REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Aménagement du Territoire de l Environnement et du Tourisme Centre National des Technologies de Production Plus propre (CNTPP) Atelier Régional

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment ses articles 119, 120, 122 et 126 ;

Vu la Constitution, notamment ses articles 119, 120, 122 et 126 ; Loi n 04-16 du 27 Ramadhan 1425 correspondant au 10 novembre 2004 modifiant et complétant la loi n 01-14 du 29 Joumada El Oula 1422 correspondant au 19 août 2001 relative à l'organisation, la sécurité

Plus en détail

N 372. Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 372. Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 372 By Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Emploi et Formation professionnelle Les cinq priorités Cap sur l initiative privée

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE L ALGÉRIE est définie dans sa Constitution comme une République démocratique et populaire. L

Plus en détail

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune En application des dispositions du code général des collectivités territoriales, le conseil communautaire doit adopter un règlement intérieur

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX

DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX Monsieur AIT ABDERRAHMANE Abdelaziz Directeur Général de la Régulation et de l Organisation

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat Source El Moudjahid 31-05-2012 Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat 1 Le Chef de l état souligne l importance du rapprochement et du partenariat

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

Ecotaxe poids lourds

Ecotaxe poids lourds Ecotaxe poids lourds Une exonération indispensable pour les filières bétail et viandes ARGUMENTAIRE CHIFFRE Mission d information sur l écotaxe poids lourds Audition du 16/01/14 L écotaxe poids lourds,

Plus en détail

VILLAGE DE :.. STATUTS ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU

VILLAGE DE :.. STATUTS ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU 1 VILLAGE DE :.. STATUTS ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU 2 Préambule Vu l ordonnance no [ ] portant Régime de l Eau modifiée par la loi [ ] et son décret d application [ ] relatifs aux modes de gestion

Plus en détail

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Communiqué de Presse Dunkerque, lundi 4 avril 2005 La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Michel Delebarre, Ancien Ministre d Etat, Député-Maire

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE METHODOLOGIE D ELABORATION Reproduction interdite sans autorisation préalable Cette méthodologie d élaboration a été développée par l qui est une Association de Loi 1901 dont

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

I LES PRINCIPES FONDATEURS

I LES PRINCIPES FONDATEURS CONSEIL CITOYENS Allonnes Charte Préambule Le conseil citoyen dans le cadre de la mise en action de la démocratie participative doit tendre à un réel pouvoir d'intervention directe des citoyens de notre

Plus en détail

ORDONNANCES. 19 Joumada Ethania 1426 26 juillet 2005 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 52 3

ORDONNANCES. 19 Joumada Ethania 1426 26 juillet 2005 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 52 3 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 52 3 ORDONNANCES Ordonnance n 05-05 du 18 Joumada Ethania 1426 correspondant au 25 juillet 2005 portant loi de finances complémentaire pour 2005. Le Président

Plus en détail

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC)

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) Strasbourg, 4 juillet 2003 MONEYVAL (2003)6 Res COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) COMITE RESTREINT D'EXPERTS SUR L'EVALUATION DES MESURES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX (MONEYVAL)

Plus en détail

Compte-rendu de la séance du Conseil municipal. du vendredi 22 avril 2011

Compte-rendu de la séance du Conseil municipal. du vendredi 22 avril 2011 Compte-rendu de la séance du Conseil municipal du vendredi 22 avril 2011 Relevé des délibérations ------------------------ Question n 1 Compte-rendu de la séance du Conseil municipal du vendredi 4 mars

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République Lettre introductive au 53 ème Rapport annuel de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République au nom du Conseil d Administration de la Banque Centrale de Tunisie Par

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Pour ceux qui voient loin, l Alg tout près. Le climat de l Investissement

Pour ceux qui voient loin, l Alg tout près. Le climat de l Investissement Pour ceux qui voient loin, l Alg Algérie c est tout près Le climat de l Investissement l en Algérie Situation macroéconomique conomique Des conditions d attractivité Retour à la stabilité politique Stabilisation

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE Mise à jour avril 2011 PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE juillet 2007 Proposition de loi constitutionnelle n 86 relative aux compétences des établissements publics

Plus en détail

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché 1 Dossier presse Intervention de Monsieur au niveau du conseil de la nation autours des mesures prises pour la promotion des exportations hors hydrocarbures SOURCE APS 23 DECEMBRE 2013 Plusieurs mesures

Plus en détail

Table des matières. Cadre légal.. 3. Kirkland s engage 4. Portrait de l organisation. 6. Rédaction du Plan d action. 7. Plan d action 2015-2016.

Table des matières. Cadre légal.. 3. Kirkland s engage 4. Portrait de l organisation. 6. Rédaction du Plan d action. 7. Plan d action 2015-2016. Table des matières Cadre légal.. 3 Kirkland s engage 4 Portrait de l organisation. 6 Rédaction du Plan d action. 7 Plan d action 2015-2016. 8 Orientation 1 8 Orientation 2 10 Orientation 3 12 Orientation

Plus en détail

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT Juillet 2014 TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT La table ronde n 4 présidée par Arnaud MONTEBOURG travaillera sur les moyens d accélérer le retour de croissance

Plus en détail

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Algérienne des Eaux en matière de formation ZAIER Hocine Sommaire

Plus en détail

Chapitre 1 : Vérification des heures supplémentaires

Chapitre 1 : Vérification des heures supplémentaires Chapitre 1 : Vérification des heures supplémentaires Besoin d une gestion plus serrée des heures supplémentaires Ottawa, le 2 mai 2006 La Ville d Ottawa devrait mettre en place une série de mesures dans

Plus en détail

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques?

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Rencontre professionnelle 4 Ont participé à cet atelier : David ALCAUD,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. TABLE DES MATIÈRES... ii. PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC...iii INTRODUCTION... 1

TABLE DES MATIÈRES. TABLE DES MATIÈRES... ii. PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC...iii INTRODUCTION... 1 MÉMOIRE Consultations sur le rétablissement de l équilibre fiscal au Canada Consultations sur le soutien financier immédiat et à long terme pour l infrastructure Présenté au Ministre des Finances et au

Plus en détail

TITRE 1 PRESENTATION ET NATURE JURIDIQUE DES SDIS

TITRE 1 PRESENTATION ET NATURE JURIDIQUE DES SDIS TITRE 1 1 PRESENTATION ET NATURE JURIDIQUE DES SDIS 2 CHAPITRE 1 NATURE JURIDIQUE Les services départementaux d incendie et de secours (SDIS) sont des établissements publics administratifs, dotés de la

Plus en détail

OPÉRATION TRANSPARENCE. Les réseaux dʼeau potable et dʼassainissement en danger

OPÉRATION TRANSPARENCE. Les réseaux dʼeau potable et dʼassainissement en danger OPÉRATION TRANSPARENCE Les réseaux dʼeau potable et dʼassainissement en danger Dossier de presse 4 juillet 2013 Le réseau d eau français en danger Un risque sanitaire Coût : 4,5 milliards d euros par an

Plus en détail

Le travailleur étranger

Le travailleur étranger Le travailleur étranger Par Mongi TARCHOUNA, Professeur et Doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques de Sousse. Liberté et égalité, telles sont les valeurs universelles à la réalisation

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

PROGRAMME VILLES VERTES

PROGRAMME VILLES VERTES PROGRAMME VILLES VERTES FINALITÉ DU PROGRAMME L OCDE a lancé un programme intitulé Villes vertes afin d évaluer dans quelle mesure les politiques de croissance verte au sein des villes et de développement

Plus en détail

CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L'OMC Genève, 17-18 février 2003

CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L'OMC Genève, 17-18 février 2003 CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L'OMC Genève, 17-18 février 2003 Organisée conjointement par l'union interparlementaire et le Parlement européen Point 2b) de l'ordre du jour provisoire LE VOLET DEVELOPPEMENT

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT Le présent contrat a pour objet la location de véhicules électriques ou thermiques utilisés dans le cadre de manifestations sportives,

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE NATIONALE EN MATIERE DE L ENERGIE ET L ENVIRONNEMENT, LA GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES ET LE TOURISME ET L ENVIRONNEMENT.

NOTE SUR LA POLITIQUE NATIONALE EN MATIERE DE L ENERGIE ET L ENVIRONNEMENT, LA GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES ET LE TOURISME ET L ENVIRONNEMENT. REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, DU TOURISME ET DE L ENVIRONNEMENT CABINET DU MINISTRE NOTE SUR LA POLITIQUE NATIONALE EN MATIERE DE L ENERGIE ET L ENVIRONNEMENT, LA GESTION

Plus en détail

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie.

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Fatima ABADLIA Médecin conseil, Caisse Nationale des Assurances Sociales (CNAS) 1. Définition Est considéré comme accident

Plus en détail

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP).

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP). 2015-04 Séance du 11 février 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret

Plus en détail

N 31/31 10 décembre 2012

N 31/31 10 décembre 2012 N 31/31 10 décembre 2012 Évaluation des charges transférées à Rennes Métropole Première tranche de l axe Est-Ouest (communes de Rennes et Cesson- Sévigné) et Domaine de Tizé (Commune dethorigné-fouillard)

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2010-109 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

CIRCULAIRE N Mesdames et Messieurs les préfets de régions et de départements

CIRCULAIRE N Mesdames et Messieurs les préfets de régions et de départements Paris le, Le ministre de l'intérieur, le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie et la ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement CIRCULAIRE N Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region:

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: Side Event for German Pavilion The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: The Moroccan Solar Plan and its role in bridging the nexus between climate and energy policies **** Intervention

Plus en détail

LA DIASPORA MALIENNE POUR LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT DU MALI

LA DIASPORA MALIENNE POUR LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT DU MALI DOSSIER DE PRÉSENTATION MERCREDI 10 AVRIL 2013 MONTREUIL Salle des fêtes Mairie de Montreuil LA DIASPORA MALIENNE POUR LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT DU MALI www.diplomatie.gouv.fr 1/7 PRÉSENTATION DE L ÉVÉNEMENT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 L élaboration du Projet de Budget Citoyen au titre de l année 2016 s inscrit dans le cadre de la consécration des droits garantis par la Constitution

Plus en détail

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information Troisième Forum parlementaire sur la société de l information «Les TIC et la crise économique mondiale : situation actuelle et perspectives futures» 3-5 mai 2010 Salle B Tour de l UIT Union internationale

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-187 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision de recommandations - article 25 de la loi organique Domaine(s) de compétence de l Institution : Défense des droits

Plus en détail

MÉMOIRE PROJET IMMOBILIER SUR LA RUE ST ANTOINE OUEST AU SUJET DU À L INTENTION DE L PAR LA

MÉMOIRE PROJET IMMOBILIER SUR LA RUE ST ANTOINE OUEST AU SUJET DU À L INTENTION DE L PAR LA MÉMOIRE À L INTENTION DE L AU SUJET DU PROJET IMMOBILIER SUR LA RUE ST ANTOINE OUEST PAR LA FÉVRIER 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À PROPOS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DU SUD-OUEST DE MONTRÉAL... 3 1.1. COORDONNÉES...

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

Activités de la Banque mondiale en Tunisie

Activités de la Banque mondiale en Tunisie Activités de la Banque mondiale en Tunisie Stratégie de coopération La Stratégie de coopération de la Banque mondiale pour la période de juillet 2004 à juin 2008 (exercices budgétaires 2005-2008) propose

Plus en détail

STATUT ASSOCIATION TUNISIENNE DES ETUDES EURO-MEDITERRANEENNES

STATUT ASSOCIATION TUNISIENNE DES ETUDES EURO-MEDITERRANEENNES STATUT ASSOCIATION TUNISIENNE DES ETUDES EURO-MEDITERRANEENNES (JORT «Annonces Légales, Réglementaires et Judiciaires» du 23 juillet 2003, n 136, p.3181) Article Premier : TITRE I : CONSTITUTION Il est

Plus en détail

Municipalité d Yvonand Av. du Temple 8 Tél. 024/557 73 00 Fax 024/557 73 01 greffe@yvonand.ch www.yvonand.ch AU CONSEIL COMMUNAL

Municipalité d Yvonand Av. du Temple 8 Tél. 024/557 73 00 Fax 024/557 73 01 greffe@yvonand.ch www.yvonand.ch AU CONSEIL COMMUNAL Yvonand, 13 janvier 2014 Municipalité d Yvonand Av. du Temple 8 Tél. 024/557 73 00 Fax 024/557 73 01 greffe@yvonand.ch www.yvonand.ch AU CONSEIL COMMUNAL 1462 YVONAND Préavis municipal No 2014/04 Concerne

Plus en détail

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ;

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ; Conférence de haut niveau sur la mise en œuvre de la Convention européenne des droits de l homme, une responsabilité partagée Déclaration de Bruxelles 27 mars 2015 La Conférence de haut niveau, réunie

Plus en détail

Ministère de l Industrie

Ministère de l Industrie Ministère de l Industrie ZONES INDUSTRIELLES BILAN ET PERSPECTIVES Présentée par M. ABIDI Benaissa PDG AFI Site Web: http ://www.afi.nat.tn Juin 2013 1 Sommaire : I- Présentation de L AFI II- Réalisations

Plus en détail

Décision n 2010 621 DC. Dossier documentaire

Décision n 2010 621 DC. Dossier documentaire Décision n 2010 621 DC Résolution tendant à adapter le chapitre XI bis du règlement du Sénat aux stipulations du traité de Lisbonne concernant les parlements nationaux Dossier documentaire Source : services

Plus en détail

PROJET DE LOI ------- ETUDE D IMPACT

PROJET DE LOI ------- ETUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1032202L/Bleue-1 PROJET DE LOI autorisant l approbation de la convention d entraide judiciaire en matière pénale entre le

Plus en détail

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er janvier 2017. Le conseil après en avoir délibéré a fixé

Plus en détail

BILAN DE CLOTURE DU FSP N 2008-24. "Appui à la réforme des écoles supérieures algériennes et à la création de l école supérieure de technologie"

BILAN DE CLOTURE DU FSP N 2008-24. Appui à la réforme des écoles supérieures algériennes et à la création de l école supérieure de technologie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DES TRAVAUX PUBLICS DEPARTEMENT MATERIAUX & STRUCTURES BILAN

Plus en détail

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Bulletin des interpellations et des questions orales Commission du logement et de la rénovation urbaine REUNION DU MARDI 23 AVRIL 2002 Conseil de la Région de

Plus en détail

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD Partenariat Public-Privé Privé pour le développement du secteur énergétique en Afrique Vendredi 30 avril 2004 - Marrakech La gestion déléguée de la distribution de l'électricité

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT Service Communication Hôtel de Matignon, le 21 octobre 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT Visite en République française de Son Excellence le Premier ministre de l Etat du Koweït, Cheikh Jaber Al Moubarak

Plus en détail

Eau et Assainissement pour l Afrique TERMES DE REFERENCE

Eau et Assainissement pour l Afrique TERMES DE REFERENCE Eau et Assainissement pour l Afrique 01 BP : 4392 Cotonou Benin; Tel : + 229 21311093 ; Email: wsabenin@wsafrica.org; TERMES DE REFERENCE Services de consultants pour une étude d état des lieux dans le

Plus en détail

La Mesure Judiciaire d Aide à la Gestion du Budget Familial

La Mesure Judiciaire d Aide à la Gestion du Budget Familial Service Accompagnement Social et Budgétaire La Mesure Judiciaire d Aide à la Gestion du Budget Familial une intervention qui vient enrichir le dispositif d assistance éducative SOMMAIRE p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 avril 2011 L an deux mil onze, le 19 avril à 19 h 00, le Conseil Municipal s est réuni au lieu ordinaire de ses séances sous la présidence de Monsieur Bernard DE REU, Maire

Plus en détail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT)

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT) Élections professionnelles 2014 Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT) Rôle et missions 1 Le CHSCT Définition: Instance de représentation et de dialogue chargée de donner

Plus en détail

ASSEMBLEE MUNICIPALE ORDINAIRE, LUNDI 9 DECEMBRE 2013, 19H45, HALLE DE GYMNASTIQUE

ASSEMBLEE MUNICIPALE ORDINAIRE, LUNDI 9 DECEMBRE 2013, 19H45, HALLE DE GYMNASTIQUE ASSEMBLEE MUNICIPALE ORDINAIRE, LUNDI 9 DECEMBRE 2013, 19H45, HALLE DE GYMNASTIQUE Président : Secrétaire : Scrutateurs : Huissiers : M. Francis Périat Mme Stéphanie Willemin M. Jürg Furrer M. Albert Jost

Plus en détail

«Ensemble Osons l International»

«Ensemble Osons l International» MISSION DE PROSPECTION ALGERIE, ALGER DU 29 SEPTEMBRE AU 2 OCTOBRE 2014 «Ensemble Osons l International» 1 P a g e [ ALGERIE ] Chiffres clés Capitale : Alger Taux de croissance : 3,2% en 2014 (prévision)

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1329614L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1329614L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement du Canada relatif à la mobilité

Plus en détail

Mission Provisions Note d analyse de l exécution budgétaire 2014

Mission Provisions Note d analyse de l exécution budgétaire 2014 Mission Provisions Note d analyse de l exécution budgétaire 2014 Provisions - Dotation pour dépenses accidentelles destinée à faire face à des calamités et pour dépenses imprévisibles - Dotation pour mesures

Plus en détail