Atelier ETP. Journée romande d oncologie 4 Septembre Véronique Urbaniak Spécialiste Clinique Neuchatel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier ETP. Journée romande d oncologie 4 Septembre Véronique Urbaniak Spécialiste Clinique Neuchatel"

Transcription

1 Atelier ETP Journée romande d oncologie 4 Septembre 2015

2 Définition par l OMS 1998 «L éducation thérapeutique du patient doit permettre aux patients d acquérir et de conserver les compétences les aidant à vivre de manière optimale avec leur maladie. Il s agit d un processus permanent, intégré dans les soins et centré sur le patient..

3 Suite.L éducation implique des activités organisées de sensibilisation, d information, d apprentissage de l autogestion et de soutien psychologique, concernant la maladie et le traitement prescrit, les soins, le cadre hospitalier et de soins, les informations organisationnelles et les comportements de santé et de maladie.

4 Finalité.L éducation thérapeutique vise à aider les patients et leur famille à comprendre la maladie et le traitement, à coopérer avec les soignants, à vivre plus sainement et à maintenir ou améliorer leur qualité de vie.»

5 Principe : Une relation de qualité centrée sur la personne. Des principes pédagogiques avec construction du savoir. Un transfert de compétences : notion de soignant facilitateur. Rendre le patient autonome.

6 Quatre étapes Identification des besoins et des attentes du patient(diagnostic éducatif ou bilan partagé) Evaluer et convenir ensemble(soignant et patient) de priorité et d objectifs. Mobilisation du savoir et apport théorique. Evaluation du processus

7 L alliance thérapeutique Notion d un engagement mutuel. Comment développer une attitude favorisant la création du lien thérapeutique? Quel est le premier moment du lien?

8 L'accueil Moment privilégie 1 er Impression déterminante Coconstruction avec le patient

9 «La maladie est un événement qui atteint un corps vivant, habité par un sujet, mais aussi un corps social, un organisme marqué par l échange et la communication» Marco Vanotti

10 PATIENT Prendre en main son traitement

11 Acceptation ou résignation Résultat de deux processus différents face à la maladie Annonce du diagnostic Incrédulité passagère Choc (stupeur) Angoisse Processus d intégration Révolte (accusation) Confrontation Capacité dépressive (tristesse) Acceptation (coping+) Stratégies A.Lacroix 2002 education thérapeutique des patients Maloine Paris Neuchâtel Évitement Déni / Refus (banalisation) (honte) Résignation (Dépression) Processus de distanciation

12 Faire s exprimer le patient Par rapport à son vécu avec la maladie. Ses expériences de traitement. Son besoin en soins actuel. Les problématiques rencontrées.

13 Le PRISM

14 Buts Autonomisation du patient en lui permettant : D acquérir ou de conserver les compétences, l aidant à mener à bien son projet de vie. De comprendre le traitement et de se l approprier. D intégrer le traitement dans son quotidien

15 Principes pédagogiques Faire ressortir les croyances et les représentations du patient par rapport à sa maladie et son traitement. Comment les faire émerger pour mieux cibler les besoins et les ressources. Diagnostic éducatif, carte sémantique, etc.

16 But : La quête des représentations des patients (registre cognitif), leur offre la possibilité d exprimer leur point de vue, de prendre du recul. C est une pratique préliminaire à toute démarche pédagogique car dans une approche constructiviste, les nouvelles connaissances s appuie sur les représentations mentales

17 Les questions du guide Elles permettent d aborder les thèmes suivant : La découverte de la maladie Le vécu émotionnel Les changements engendrés par cette maladie La dynamique familiale

18 Les apports du guide Permet de structurer l entretien : Mise en place d un cadre Gestion du temps Moins de débordements

19 «Quand la personne se sent écoutée, cela lui permet de relâcher les tensions. Elle devient capable de percevoir d un œil nouveau son monde intérieur et d aller de l avant». Liberté pour apprendre Carl Rogers

20 Objectifs Qu elle se sente soutenue et reconnue. Qu elle exprime son ressenti face à la maladie. Qu elle reçoive les infos nécessaires à la gestion. Qu elle puisse prendre conscience de l'impact du traitement au quotidien. Qu elle puisse se sentir capable de repérer les signes d alerte, analyser et interpréter les mesures.

21 L erreur serait de: Penser que le patient ne sait rien, n a rien fait, n a rien expérimenté. Sous-estimer ce qu il a entendu. Plaquer des solutions toutes faites. Sous-estimer les autres partenaires.

22 «De soignant, puis conseiller le professionnelle de santé devient facilitateur de l appropriation de la thérapeutique par le patient» C est Carl Rogers qui parle de co-construction et coresponsabilité, c est l approche systémique pour amener: «le patient à être autrement le même»

23 Se rencontrer et chercher Se rencontrer et chercher Evaluation Acquis et processus Problèmes et besoins en ETP Cheminer ensemble S accorder Contenu et méthode adaptée Compétences à acquérir S accorder La roue de l ETP Aline Lasserre -Moutet HUG Genève

24 C EST UN VERITABLE PARTENARIAT

25 Le malade et son soignant: un tandem. Mais qui conduit?

26 Chaque soignant sera confronté à son impuissance: attention au risque d épuisement Il devra : faire preuve de créativité favoriser un climat de confiance être attentif à son non-verbal non jugement

27 2- ACCOMPAGNER LE PATIENT Aller à son rythme Instaurer un climat de confiance

28 Question pour un soignant? «Comment est-ce que je vivrais, moi, les exigences de vie que je propose?» La réponse du soignant à cette question améliorerait probablement le dialogue entre le soignant et le patient. Dr Paul ROESCH: Praticien Hospitalier, spécialiste en Endocrinologie- Diabétologie, créateur du site DiabSurf, Centre Hospitalier de Mulhouse

29 Le traitement des plaies chroniques continue à représenter un défi pour les professionnels de la santé.

30 A méditer «et s il s agissait simplement d aider la personne malade à prendre soin d elle-même l aider à prendre du pouvoir. et pour nous soignants, d adopter une manière de travailler qui favorise l implication du patient dans les décisions et les actions relatives à sa santé» Brigitte Sandrin Berton Neuchâtel

31 Véronique Urbanisas Spécialiste Clinique Neuchâtel Merci de votre attention

Bases théoriques de la relation d aide

Bases théoriques de la relation d aide Bases théoriques de la relation d aide UE 4.2 S3 Soins relationnels Promotion 2012-2015 mercredi 18 septembre 13 1 1. La relation d aide: origine et développement 2. Définition de la relation d aide 3.

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) PREVART FORMATION. Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) PREVART FORMATION. Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION Formateur : Dr Guillaume DERVAUX PREVART FORMATION CONTEXTE Le rapport

Plus en détail

Projets et Formations

Projets et Formations Accompagnement de fin de vie Prise en charge non médicamenteuse De la douleur Projets et Formations Spécialiste Santé Projets & Formations Propose des formations concrètes, parfaitement adaptées au contexte

Plus en détail

Catalogue. Formation

Catalogue. Formation Catalogue de Formation Pôle régional de compétences en éducation et Promotion de la Santé En Limousin Notre mission Soutenir les acteurs de terrain dans la mise en oeuvre de projets et de programmes en

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

Recrutement d un Coordinateur en ETP

Recrutement d un Coordinateur en ETP ! 2012 : Souhait de développer une culture éducative commune à tous les professionnels de la santé afin de permettre à tout patient du territoire un accès au soin éducatif " «L Educ attitude» au quotidien

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1.LEGISLATION n Dans le cadre du rôle propre infirmier n Dans le domaine

Plus en détail

" Patients et/ou aidants experts : un changement de regard sur les maladies chroniques"

 Patients et/ou aidants experts : un changement de regard sur les maladies chroniques " Patients et/ou aidants experts : un changement de regard sur les maladies chroniques" Sylvie Pariel Département de Gériatrie Ambulatoire Hôpital Charles Foix Ivry sur seine L expert Personne apte à juger

Plus en détail

Education Thérapeutique. Catherine Tourette-Turgis,MCU

Education Thérapeutique. Catherine Tourette-Turgis,MCU Education Thérapeutique Catherine Tourette-Turgis,MCU Pourquoi l ETP aujourd hui? Organiser l ETP une nécessité face : Accroissement du nombre de malades chroniques Efficience des thérapeutiques diminuée

Plus en détail

Les fonctions du superviseur

Les fonctions du superviseur Partir du bon pied pour un superviseur implique tout d abord de connaitre certains des principes de base et de s entendre sur une terminologie commune quant aux différentes composantes inhérentes à la

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL MEDIATEUR FAMILIAL

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL MEDIATEUR FAMILIAL RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL MEDIATEUR FAMILIAL CONTEXTE DE L INTERVENTION Le médiateur familial exerce de façon qualifiée une profession de spécialisation s appuyant sur une expérience professionnelle acquise

Plus en détail

Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution et soins des enfants et des adolescents Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements. La spécificité de la

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

«Comment aborder la sexualité?» Expérience des ateliers collectifs estime de soi, VIH, vie affective et sexuelle

«Comment aborder la sexualité?» Expérience des ateliers collectifs estime de soi, VIH, vie affective et sexuelle «Comment aborder la sexualité?» Expérience des ateliers collectifs estime de soi, VIH, vie affective et sexuelle David Friboulet Institut Alfred Fournier Journée Santé Sexuelle du 16 mai 2013 COREVIH Ile

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE L ensemble des contraintes de travail des parents nécessite la prise en charge des enfants pendant les périodes plus larges que l accueil scolaire

Plus en détail

Annonce du diagnostic. Daphnée SCHOTT psychologue Dr Dominique RIEMENS, MG libéral et coordonateur REUCARE

Annonce du diagnostic. Daphnée SCHOTT psychologue Dr Dominique RIEMENS, MG libéral et coordonateur REUCARE Annonce du diagnostic Daphnée SCHOTT psychologue Dr Dominique RIEMENS, MG libéral et coordonateur REUCARE Annonce de diagnostic : le cadre légal Article 35 du code de déontologie médicale (article R.4127-35

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

Présentation du groupe papa S intéresser aux pères exerçant la violence

Présentation du groupe papa S intéresser aux pères exerçant la violence Présentation du groupe papa S intéresser aux pères exerçant la violence Valérie Meunier, directrice Steeve Kiolet, intervenant communautaire 2 e Journée québécoise pour la santé et le bienêtre des hommes

Plus en détail

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1 L éducateur et sa profession Numéro de cours : 322-E01-NF Session : 1 Ce cours permet de découvrir et de distinguer les différentes réalités de la profession d éducatrice ou éducateur, les types de services

Plus en détail

GRPS, 5 novembre 2013 Palais des congrès de Montréal, 4 au 6 novembre 2013

GRPS, 5 novembre 2013 Palais des congrès de Montréal, 4 au 6 novembre 2013 Quelle approche et quelles ressources doivent être prises en compte pour faciliter un rapprochement entre l école, la famille et la communauté? Quels sont les facteurs de réussite indéniables à cette collaboration?

Plus en détail

Vidéo témoignage de patients souffrant de schizophrénie et pris en charge dans le programme d ETP du Centre Hospitalier des Pyrénées de PAU

Vidéo témoignage de patients souffrant de schizophrénie et pris en charge dans le programme d ETP du Centre Hospitalier des Pyrénées de PAU «Coopération soigné / Soignant en ETP» Retours d expériences Bordeaux 16 septembre 2016 Vidéo témoignage de patients souffrant de schizophrénie et pris en charge dans le programme d ETP du Centre Hospitalier

Plus en détail

Les compétences psychosociales dans le Plan d études romand (PER)

Les compétences psychosociales dans le Plan d études romand (PER) Les compétences psychosociales dans le Plan d études romand (PER) Béatrice Rogéré Pignolet Collaboratrice scientifique en charge des dossiers EDD à la CIIP Domaines Fondements et structure du PER (2010)

Plus en détail

Contenus de la séquence d accompagnement pédagogique

Contenus de la séquence d accompagnement pédagogique NOM DE L ORGANISME : IGL Intitulé de la formation : S occuper d enfants en situation de handicap Réf. MIEH Equipe pédagogique : Educatrice spécialisée et psychomotricienne exerçant à domicile auprès d

Plus en détail

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de Introduction Enseigner c est «faire apprendre une science, un art, une discipline à quelqu un, à un groupe, le lui expliquer en lui donnant des cours, des leçons» ( Enseigner, s.d.). Apprendre, toujours

Plus en détail

Refonder l'école première

Refonder l'école première Refonder l'école première Denis Ouin Inspecteur de l Éducation nationale Conseiller technique maternelle Synthèse 1, avril 2015 Apprendre : acquérir une compétence d adaptation Capacité des organismes

Plus en détail

QUE FAIT MON ENFANT A L ECOLE?

QUE FAIT MON ENFANT A L ECOLE? Maternelle de Longueville Impasse des grands jardins 77650 Longueville QUE FAIT MON ENFANT A L ECOLE? Nom et prénom de l enfant : Date de naissance : Ce livret a pour but de vous aider à suivre l évolution

Plus en détail

CONSULTATION OU ENTRETIEN? Apport infirmier dans le suivi de santé des salariés Véronique BACLE Dolorès MARTINEZ-BUTHAUD Dr Karinne LEGRAND-CATTAN

CONSULTATION OU ENTRETIEN? Apport infirmier dans le suivi de santé des salariés Véronique BACLE Dolorès MARTINEZ-BUTHAUD Dr Karinne LEGRAND-CATTAN CONSULTATION OU ENTRETIEN? Apport infirmier dans le suivi de santé des salariés Véronique BACLE Dolorès MARTINEZ-BUTHAUD Dr Karinne LEGRAND-CATTAN QUELQUES DEFINITIONS Définition de la profession par l

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Evolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Evolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION Niveau M : 180 heures 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

ANNEXE 1 ACTIVATION DU DÉVELOPPEMENT VOCATIONNEL ET PERSONNEL (ADVP)

ANNEXE 1 ACTIVATION DU DÉVELOPPEMENT VOCATIONNEL ET PERSONNEL (ADVP) ANNEXE 1 ACTIVATION DU DÉVELOPPEMENT VOCATIONNEL ET PERSONNEL (ADVP) Approche orientante Service des ressources éducatives 1 L Activation du développement vocationnel et personnel (ADVP) Cette méthode

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

Certificat de pairs praticiens en santé mentale

Certificat de pairs praticiens en santé mentale Certificat de pairs praticiens en santé mentale Cycle de formation 2013 2014 En collaboration avec l'association romande Pro Mente Sana et la Coordination romande des associations d'action en santé psychique

Plus en détail

L UFSBD EN QUELQUES MOTS

L UFSBD EN QUELQUES MOTS L EN QUELQUES MOTS FRANÇAISE SANTÉ L FRANÇAISE SANTÉ, CENTRE COLLABORATEUR OMS L est l organisme de la profession dentaire pour la prévention et la promotion de la santé bucco-dentaire. Créée et pilotée

Plus en détail

La Communication CARL ROGERS. Mercredi le 16/02/

La Communication CARL ROGERS. Mercredi le 16/02/ La Communication CARL ROGERS Mercredi le 16/02/2011-1- Sommaire 1)Carl ROGERS Qui est Carl ROGERS L approche ROGERS Les dimensions rogériennes Ouvrages de Carl Rogers Carl Rogers et la créativité 2) Conclusion.

Plus en détail

La différenciation en évaluation

La différenciation en évaluation La différenciation en évaluation Les incidences de la différenciation pédagogique sur les pratiques évaluatives Session de formation des personnes-ressources Les 14 et 15 mars 2006 Jolène Lanthier Commission

Plus en détail

circulaire n du

circulaire n du 1 circulaire n 2010-087 du 18-6-2010 Le livret personnel de compétences, tel que défini par l'arrêté du 14 juin 2010 est entré en vigueur dans tous les établissements scolaires du 1er degré et du 2nd degré

Plus en détail

«O.S.E.R» entre parent et enfant Outils pour Saisir les Enjeux de la Relation

«O.S.E.R» entre parent et enfant Outils pour Saisir les Enjeux de la Relation «O.S.E.R» entre parent et enfant Outils pour Saisir les Enjeux de la Relation Objectif de la formation Apporter aux animateurs les connaissances et des outils pour animer des ateliers auprès de parents

Plus en détail

Pour ne pas perdre la vue

Pour ne pas perdre la vue Pour ne pas perdre la vue En route vers l enseignement thérapeutique En route vers l enseignement thérapeutique du patient atteint de glaucome Congrès SIDIIEF Montréal 31 mai 5 juin 2015 P. Borrero, C.

Plus en détail

La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi

La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi 30 avril 2012 Cette conférence a été donnée par le Dr Guido Bondolfi, responsable du Programme spécialisé» Dépression» des HUG, et par plusieurs membres

Plus en détail

FORMATION. Accompagnateur en psychiatrie de l âge avancé. pour les aides et les détenteurs de CFC dans les soins*, l animation, et le secteur hôtelier

FORMATION. Accompagnateur en psychiatrie de l âge avancé. pour les aides et les détenteurs de CFC dans les soins*, l animation, et le secteur hôtelier Cours FAP 1 à 11 Programme 2009 FORMATION Accompagnateur en psychiatrie de l âge avancé pour les aides et les détenteurs de CFC dans les soins*, l animation, et le secteur hôtelier VOUS soignez ou accompagnez,

Plus en détail

Coopérer entre élèves pour apprendre et collaborer entre adultes solidaires

Coopérer entre élèves pour apprendre et collaborer entre adultes solidaires Coopérer entre élèves pour apprendre et collaborer entre adultes solidaires Sylvain CONNAC MCF en Sciences de l Education Université Paul Valéry Montpellier sylvain.connac@univ-montp3.fr @ConnacSylvain

Plus en détail

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Bulletin Officiel de l Education Nationale (BOEN) n 43 - p. 3126 du 24/11/1994 REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Extrait de la

Plus en détail

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Comment intégrer une démarche d' Education Thérapeutique du Patient dans notre Unité

Plus en détail

La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie

La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie Dans notre monde actuel, il est essentiel de savoir s arrêter pour «aller à l intérieur», respirer, ressentir, ne rien attendre, juste laisser venir

Plus en détail

Prise en soin et accompagnement de la personne âgée en service de médecine

Prise en soin et accompagnement de la personne âgée en service de médecine Ce programme vise à : Mettre en place des actions facilitant le bien-être des personnes âgées et également des soignants Appréhender de manière globale ses connaissances de la personne âgée hospitalisée

Plus en détail

Fiche formation Gestion des conflits : la boite à outils pour sortir des conflits - N : Mise à jour : 05/02/2016

Fiche formation Gestion des conflits : la boite à outils pour sortir des conflits - N : Mise à jour : 05/02/2016 Impression à partir du site https://offredeformation.npdcp.fr le 04/09/2016. Fiche formation Gestion des conflits : la boite à outils pour sortir des conflits - N : 20718 - Mise à jour : 05/02/2016 Gestion

Plus en détail

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Accompagnement : Ed Innov Santé Dr. GENET Dominique, Médecin

Plus en détail

LES CLÉS DE LA PLEINE CONSCIENCE

LES CLÉS DE LA PLEINE CONSCIENCE LES CLÉS DE LA PLEINE CONSCIENCE Réduction du stress. Méditation. Présence Atelier 2 jours PROGRAMME COMPLET 1 PRÉSENTATION Être pleinement conscient de l instant et de ses sensations, pensées et émotions

Plus en détail

Difficultés des professionnels dans l accompagnement de la fin de vie à domicile

Difficultés des professionnels dans l accompagnement de la fin de vie à domicile Difficultés des professionnels dans l accompagnement de la fin de vie à domicile Résultats d une enquête qualitative par focus-groups dans trois régions françaises Martine NECTOUX, chargée de mission OBSERVATOIRE

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ANNONCE DE CANCER. Dr Françoise MAY - LEVIN

LE DISPOSITIF D ANNONCE DE CANCER. Dr Françoise MAY - LEVIN 1 LE DISPOSITIF D ANNONCE DE CANCER Dr Françoise MAY - LEVIN Le dispositif d annonce 2 Un reflet, Mais également une accélération de l évolution de la société En 1998, lors des 1ers Etats généraux des

Plus en détail

une démarche pédagogique outillée

une démarche pédagogique outillée Chantier-école : une démarche pédagogique «Le chantier-école est une démarche pédagogique spécifique qui, à partir d un support de production grandeur nature, utile à la collectivité, a pour but la progression

Plus en détail

PROJETS EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE DES MICRO-CRECHES DU PAYS DE BLAIN

PROJETS EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE DES MICRO-CRECHES DU PAYS DE BLAIN PROJETS EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE DES MICRO-CRECHES DU PAYS DE BLAIN Le projet éducatif est un écrit rendu obligatoire dans toute structure d accueil collective par le décret 1er Août 2000 qui défini les

Plus en détail

THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves. 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles

THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves. 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles Références : - Référentiel des compétences professionnelles des métiers du

Plus en détail

LES MODULES DE FORMATION ET LES SÉMINAIRES

LES MODULES DE FORMATION ET LES SÉMINAIRES Advanced Management Program 6 jours La vocation de l «Advanced Management Program» est de développer son potentiel de manager en améliorant la conscience des processus relationnels et des positions adoptées

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Approfondissement Général BAFA

PROJET PEDAGOGIQUE Approfondissement Général BAFA PROJET PEDAGOGIQUE Approfondissement Général BAFA Préambule : Durant chaque session d approfondissement BAFA que nous organisons, un temps est systématiquement consacré à faire le bilan de stage pratique,

Plus en détail

COMMUNICATION Découverte des métiers de la communication

COMMUNICATION Découverte des métiers de la communication Découverte des métiers de la communication Acquérir une vision objective sur les métiers de la communication dans une démarche d orientation professionnelle. Programme de la formation en Une 1/2 JOURnée

Plus en détail

L intérêt du binôme aide soignant infirmière

L intérêt du binôme aide soignant infirmière L intérêt du binôme aide soignant infirmière INTRODUCTION Nécessité d appliquer de manière stricte la liste d acte Travail pluridisciplinaire Dans le cadre théorique suivant: Le rétablissement La Thérapie

Plus en détail

Modèle Cognitif du Stress

Modèle Cognitif du Stress LE STRESS Modèle Cognitif du Stress Expérience Entraînement Exigences liées à la situation Fatigue Méconnaissance Ressources perçues Exigences perçues Il y a réaction de stress lorsque les exigences perçues

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement

Informations de l'unité d'enseignement Année Académique 2016-2017 (Version définitive du : 13 Septembre 2016 ) Informations de l'unité d'enseignement Implantation Institut Libre Marie Haps Cursus de Intitulé Bachelier en logopédie Psychologie

Plus en détail

Renforcer son estime de soi Ou gagner en assurance personnelle

Renforcer son estime de soi Ou gagner en assurance personnelle RESSOURCES HUMAINES SERVICE DE FORMATION DU PERSONNEL EPFL RI RH-F Téléphone : +41 21 693 34 30 Bâtiment BI Fax : +41 21 341 31 58 Station 7 CH-1015 Lausanne Site web : http://sfp.epfl.ch Renforcer son

Plus en détail

Socle commun et livret personnel de compétences

Socle commun et livret personnel de compétences Socle commun et livret personnel de compétences Sommaire 1. Qu est-ce que le socle commun? 2. Qu est-ce que le livret personnel de compétences? 3. Comment est validée une compétence? 4. Relations avec

Plus en détail

Séminaire des Assistants et Conseillers de prévention 15 décembre 2015 à Pont-L Abbé-d Arnoult

Séminaire des Assistants et Conseillers de prévention 15 décembre 2015 à Pont-L Abbé-d Arnoult Séminaire des Assistants et Conseillers de prévention 15 décembre 2015 à Pont-L Abbé-d Arnoult 1 MON PARCOURS MES MISSIONS RETOUR D EXPERIENCE DES ACTIONS CLÉS LES ENSEIGNEMENTS 2 MON PARCOURS 3 MON PARCOURS

Plus en détail

Apprentissage de la mobilité urbaine chez des personnes ayant des difficultés intellectuelles

Apprentissage de la mobilité urbaine chez des personnes ayant des difficultés intellectuelles Apprentissage de la mobilité urbaine chez des personnes ayant des difficultés intellectuelles 11 journée d échanges «Ville accessible à tous» - VAT - Certu, CNFPT, AITF Lyon, 28/11/2013 Plan Les besoins

Plus en détail

ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE

ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE Par: Paméla Bérubé Jean, T.S.S et intervenante en promotion/prévention en santé mentale à l ACSM-BF OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Quel est

Plus en détail

Charte de l alternance. Les clés d un apprentissage réussi dans le réseau CCCA-BTP

Charte de l alternance. Les clés d un apprentissage réussi dans le réseau CCCA-BTP Charte de l alternance Les clés d un apprentissage réussi dans le réseau CCCA-BTP ENTREPRISE Je soussigné(e) représentant(e) de l entreprise en qualité de Accueil Je fais connaître l organisation de mon

Plus en détail

L école du mouvement, ça déménage!

L école du mouvement, ça déménage! L école du mouvement, ça déménage! L Ecole du mouvement 1. Présentation générale Activités psychomotrices hebdomadaires Pour enfants de 18mois à 8 ans Méthodologie varie suivant l âge Concept créé par

Plus en détail

PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer. Projet TOP DEPART INFREP Drôme /5.

PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer. Projet TOP DEPART INFREP Drôme /5. PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer 2016 Projet TOP DEPART INFREP Drôme 2016 1/5 www.infrep.org 1/ Contexte «En ou hors périodes de crises, le taux d emploi

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES L éducation musicale aux cycles 2 et 3 BOEN spécial n 11 du 26 novembre 2015

ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES L éducation musicale aux cycles 2 et 3 BOEN spécial n 11 du 26 novembre 2015 ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES L éducation musicale aux cycles 2 et 3 BOEN spécial n 11 du 26 novembre 2015 Jean-Paul BURKIC - I.E.N. Mission Arts et culture 1 ier degré Académie de La Réunion Le parcours d

Plus en détail

Prévention et promotion de la santé dans les services d aide et de soins à domicile du canton du Jura

Prévention et promotion de la santé dans les services d aide et de soins à domicile du canton du Jura Prévention et promotion de la santé dans les services d aide et de soins à domicile du canton du Jura De la prévention de la maltraitance à la promotion de la bientraitance Nicolas Froté Congrès ASSASD:

Plus en détail

Commencer l entrevuel. Module I

Commencer l entrevuel. Module I Commencer l entrevuel Module I Diagramme du Guide Calgary-Cambridge Cambridge de l entrevue l médicalem I - Commencer l entrevue III - Structurer l entrevue II - Recueillir l information Faire l examen

Plus en détail

PROGRAMME D INSERTION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT À L INTENTION DU PROFESSIONNEL- ACCOMPAGNATEUR

PROGRAMME D INSERTION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT À L INTENTION DU PROFESSIONNEL- ACCOMPAGNATEUR PROGRAMME D INSERTION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT À L INTENTION DU PROFESSIONNEL- ACCOMPAGNATEUR Jeudi 30 JANVIER 2013 1. Le volet d accompagnement du programme d

Plus en détail

Pédagogie ou l art de conduire les enfants

Pédagogie ou l art de conduire les enfants Crèche les Pitchounes Pour une recherche de la qualité, selon les besoins de l enfant La qualité de Florence Pirard et Partenaire Enfance & Pédagogie Pédagogie ou l art de conduire les enfants Réunion

Plus en détail

Perfectionnement en langue et communication

Perfectionnement en langue et communication UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Perfectionnement en langue et communication Approfondir vos compétences en français Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

LA SIMULATION EN SANTE

LA SIMULATION EN SANTE LA SIMULATION EN SANTE Dr M. THICOIPE Mme C. LALANNE CESU 33 DEFINITION DEFINITION UTILISATION D UN MATÉRIEL, DE LA RÉALITÉVIRTUELLE, OU D UN PATIENT STANDARDISÉ pour reproduire des situations ou des environnements

Plus en détail

INSTITUT CONTINUE2016 DE FORMATION FORMATIONS MEDICO-SOCIALES LES SOIGNANTS LES TRAVAILLEURS SOCIAUX LES PROFESSIONNELS DE L AIDE A DOMICILE

INSTITUT CONTINUE2016 DE FORMATION FORMATIONS MEDICO-SOCIALES LES SOIGNANTS LES TRAVAILLEURS SOCIAUX LES PROFESSIONNELS DE L AIDE A DOMICILE FORMATIONS MEDICO-SOCIALES LES PROFESSIONNELS DE L AIDE A DOMICILE LES PROFESSIONNELS DES ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX LES SOIGNANTS LES TRAVAILLEURS SOCIAUX INSTITUT DE FORMATION CONTINUE2016 c est :

Plus en détail

Le défi de la polypathologie pour l éducation thérapeutique

Le défi de la polypathologie pour l éducation thérapeutique Le défi de la polypathologie pour l éducation thérapeutique Une collaboration Laboratoire Educations et Pratiques de Santé EA3412 Université Paris 13/ IPCEM Maison de Santé Pluri professionnelle/mutualité

Plus en détail

Les conseils de bonnes pratiques dispensées aux stagiaires sont extraits des recommandations de l HAS.

Les conseils de bonnes pratiques dispensées aux stagiaires sont extraits des recommandations de l HAS. Objectif Comprendre ce que l on entend par «Culture gérontologique»? Savoir la définir Maîtriser le cadre de l'intervention médico-sociale en gérontologie: légitimité éthique et déontologie Identifier

Plus en détail

mation rogramme d motions ositives pour la chizophrénie Cahier de l animateur Nom & Prénom :

mation rogramme d motions ositives pour la chizophrénie Cahier de l animateur Nom & Prénom : mation rogramme d motions ositives pour la chizophrénie Cahier de l animateur Nom & Prénom : Préambule Vous êtes engagé(e) dans le programme PEPS en tant qu animateur du groupe d éducation thérapeutique.

Plus en détail

CQP ANIMATEUR PERISCOLAIRE 2015

CQP ANIMATEUR PERISCOLAIRE 2015 CEMEA Poitou-Charentes 34 boulevard François Albert 86000 POITIERS 05-49-88-07-61 accueil@cemea-poitou-charentes.org CQP ANIMATEUR PERISCOLAIRE 2015 Le contenu de la formation Module de positionnement

Plus en détail

PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS

PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS La coconstruction de récit : jumelage entre des élèves d adaptation scolaire et des élèves de classe ordinaire Émilie Lapointe, Congrès ITA 2016 (v1. 7) IDÉE DE DÉPART Souhait

Plus en détail

Les 11 compétences clés du coach selon ICF

Les 11 compétences clés du coach selon ICF www.coachfederation.fr Les 11 compétences clés du coach selon ICF Selon le processus d'accréditation d'international Coach Federation. A. Établir les fondations : 1. Respecter les directives éthiques et

Plus en détail

Le retour aux études:

Le retour aux études: Le retour aux études: comment y trouver un sens? AQISEP 2013 Sara Savoie, M.A.,M.Ed., orthopédagogue, Université du Québec à Montréal et conseillère d'orientation Lyne Rhéaume, Baccalauréat en relations

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Catherine CHEVILLOT Walter DURIN Les jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE. Catherine CHEVILLOT Walter DURIN Les jeunes PROJET PEDAGOGIQUE Catherine CHEVILLOT Walter DURIN Les jeunes Projet pédagogique ANIM JEUNES 2015 SOMMAIRE PROJET EDUCATIF COMMUNAL...3 ACTIONS ADOLESCENTS «ANIM JEUNES» ORIENTATIONS...5 OBJECTIFS GENERAUX...6

Plus en détail

«Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial»

«Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial» «Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial» Pour qui? Pour quoi? Objectifs Avec certains de vos interlocuteurs, le courant passe bien ; vous avez en revanche plus de difficultés avec

Plus en détail

ASP fondatrice documents administratifs - Groupes de parole. Groupes de parole

ASP fondatrice documents administratifs - Groupes de parole. Groupes de parole Groupes de parole Préambule Le groupe de parole est un des éléments essentiels d une association de bénévoles d'accompagnement. Il participe du soutien continu prévu à l article 2 de l annexe du décret

Plus en détail

Le programme de seconde

Le programme de seconde Le programme de seconde Inspection Pédagogique Régionale. Novembre 2009 OBJECTIFS Introduction La seconde est une classe de détermination. Le programme de mathématiques y a pour fonction : de conforter

Plus en détail

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Version modifiée adoptée par le conseil d administration le 13 juin 2012 1. PRÉAMBULE La politique de coopération et de développement international

Plus en détail

Proposition d ateliers de relaxation, de méditation, et de développement personnel Par Emma Milon

Proposition d ateliers de relaxation, de méditation, et de développement personnel Par Emma Milon Proposition d ateliers de relaxation, de méditation, et de développement personnel Par Emma Milon 06 83 10 43 82 www.emmamilon.fr email : emma@emmamilon.fr Introduction J accompagne en individuel ou en

Plus en détail

Comprendre et gérer les différentes personnalités

Comprendre et gérer les différentes personnalités RESSOURCES HUMAINES SERVICE DE FORMATION DU PERSONNEL EPFL RI RH-F Téléphone : +41 21 693 34 30 Bâtiment BI Fax : +41 21 341 31 58 Station 7 CH-1015 Lausanne Site web : http://sfp.epfl.ch Comprendre et

Plus en détail

ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES. Christelle Rosenstrauch. Psychologue Delphine Garrigue. Médecin Anesthésiste Pôle urgence CHRU Lille

ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES. Christelle Rosenstrauch. Psychologue Delphine Garrigue. Médecin Anesthésiste Pôle urgence CHRU Lille ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES Christelle Rosenstrauch. Psychologue Delphine Garrigue. Médecin Anesthésiste Pôle urgence CHRU Lille 1 Savoir être, Savoir dire, Savoir faire. La communication! On

Plus en détail

Formation professionnalisante Le cas des enseignants

Formation professionnalisante Le cas des enseignants Formation professionnalisante Le cas des enseignants Xavier ROEGIERS UCL / BIEF ULg 5 mai 2014 Plan de l exposé Sens et efficacité : deux paradigmes en tension L apport de l APC (ou plutôt «des APC») Quelques

Plus en détail

Le concept d étayage. J. Bruner relisant Vygotsky

Le concept d étayage. J. Bruner relisant Vygotsky Le concept d étayage J. Bruner relisant Vygotsky 1 Le développement de l enfant: savoir faire, savoir dire J. S. Bruner (1983), Le développement de l enfant: Savoir faire, savoir dire, Paris, Puf. C est

Plus en détail

Dr Christine PASSERAT BOULADE Congrès hygiène,risques et qualité chez la personne âgée 2014

Dr Christine PASSERAT BOULADE Congrès hygiène,risques et qualité chez la personne âgée 2014 EVOLUTION DE L AVC A DISTANCE en EHPAD: les enjeux de la prise en charge Dr Christine PASSERAT BOULADE SOMMAIRE * Quelques données épidémiologiques de contexte * Un prisme de lecture multiple mais: * Vision

Plus en détail

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 1 FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 2 La simulation se définit comme une pratique pédagogique confrontant les étudiants ou professionnels de santé à une situation de soins reconstituée

Plus en détail

Politique relative à la vie affective, amoureuse et sexuelle de l usager

Politique relative à la vie affective, amoureuse et sexuelle de l usager Politique relative à la vie affective, amoureuse et La direction des services professionnels, de la recherche et de la programmation est responsable de la conception, de la rédaction, de la mise en place,

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL DE LA VILLE DE SUCY-EN-BRIE (PEDT) Présentation des grands axes

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL DE LA VILLE DE SUCY-EN-BRIE (PEDT) Présentation des grands axes PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL DE LA VILLE DE SUCY-EN-BRIE (PEDT) Présentation des grands axes PRINCIPES FONDATEURS DU PROJET ÉDUCATIF DE LA VILLE Rédaction du projet éducatif en 2008. Le PEDT est un document

Plus en détail

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire À l agenda d une école promotrice de réussite, de santé et de bien-être : favoriser des relations harmonieuses et égalitaires Marie-Claude Roberge, INSPQ JASP : La violence dans les relations intimes à

Plus en détail

LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON

LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON TOULOUSE Mme Isabelle BORDAT Dr Emmanuel GRANIER Quelle expérience? 2 Depuis 2012, Un projet d établissement

Plus en détail

Alors, nos formations sont faites pour vous!

Alors, nos formations sont faites pour vous! Les Formations Vous souhaitez : Agir sur la thématique du handicap dans votre entreprise? Connaître les aides existantes et maîtriser le cadre légal? Parler du handicap à vos salariés? à vos managers?

Plus en détail

La chambre des erreurs, intérêts et limites dans le développement de la culture qualité et sécurité des soins

La chambre des erreurs, intérêts et limites dans le développement de la culture qualité et sécurité des soins La chambre des erreurs, intérêts et limites dans le développement de la culture qualité et sécurité des soins 1 er octobre 2015 Dr Valérie VALOT, Frédéric MELINE Cellule Qualité / Gestion des risques associés

Plus en détail

L intégration de la Simulation en IFSI

L intégration de la Simulation en IFSI L intégration de la Simulation en IFSI Laerdal Entreprise norvégienne Stavanger Depuis 1940 Production : 4 sites 3 BU : Resuscitation Emergency Care - LGH 1400 personnes dans le monde RCP Matériel thérapeutique

Plus en détail