FRAMONDE Lettre électronique des départements de français dans le monde 20 juin 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FRAMONDE Lettre électronique des départements de français dans le monde 20 juin 2012"

Transcription

1 FRAMONDE Lettre électronique des départements de français dans le monde 20 juin 2012 APPELS À COMMUNICATIONS (congrès, colloques, rencontres, journées scientifiques) APPELS À CONTRIBUTIONS (articles pour publications, revues, ouvrages collectifs) APPELS D'OFFRES (financement de recherches, bourses de mobilité, expertise, emploi) DEMANDES (recherche de co-direction, co-tutelle, orientation, informations localisées) INFORMATIONS RESSOURCES (publications en ligne, informations générales) Table des matières Appels à communications... 3 Congrès de l'apfucc - juin 2013 Victoria (Canada)... 3 Imprégnations interlinguistiques et interculturelles par le biais de la traduction et l interprétation septembre Université Sts Cyrille et Méthode - Skopje (Macédoine)... 4 «L université algérienne et les langues vivantes (Enseignement et recherche) : Bilan critique ( )» Cinquantenaire de l indépendance de l Algérie - Le Centre National Pédagogique et Linguistique pour l Enseignement de Tamazight organise, en partenariat avec MSH Paris Nord, Laboratoire Paragraphe Paris 8, l université d Alger 2 et l université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou un colloque international du 18 au 20 octobre La prise en compte des langues premières dans l enseignement / apprentissage des langues vivantes - 23 novembre Institut de langue et civilisation françaises - Neuchâtel, Suisse... 5 Colloque International Jean Giraudoux : Écrire/décrire ou le regard créateur 9-12 mai 2013, Cluj- Napoca, Roumanie... 7 La Gambie : Espace Pluriel - Dynamiques et Enjeux de l Altérité et du Plurilinguisme Colloque organisé par la Faculté des Lettres et des Sciences de l Université de Gambie (UTG) Banjul, Gambie novembre Colloque international Le traducteur et son texte : Relations dialectiques, difficultés linguistiques et contexte socioculturel - Université Misr pour les Sciences et la Technologie -MUST- Le Caire - Égypte 8-9 FRAMONDE, lettre électronique des départements de français dans le monde Programme Langue française, diversité culturelle et linguistique AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE (AUF) Informations compilées par : Patrick Chardenet et Victorine Michalon-Brodeur Soumettre le contenu pour la prochaine lettre via :

2 avril DEUXIEME APPEL A COMMUNICATIONS Didactique du français dans les pays nordiques: Quels défis pour l'enseignement du français en 2013? Conférence internationale organisée par le Département de la formation continue pour l'internationalisation de l'école, université d'uppsala, du 7 au 9 février COLLOQUE INTERNATIONAL «TELIP 2» : LIEUX ET ESPACES DE LA LANGUE - PERSPECTIVES SOCIOLINGUISTIQUES CONTEMPORAINES - THÉMATIQUES ET ARGUMENTAIRE Laboratoire d études sociolinguistiques sur les contacts de langues et la politique linguistique (LESCLaP-CERCLL EA 4283) de l Université de Picardie Jules-Verne Littérature francophone de guerre et de combat au Canada JOURNÉE D ÉTUDE, VENDREDI 22 MARS Collège Militaire Royal du Canada Appels à contributions Projet ilivri - FIPF DEUXIÈME APPEL À CONTRIBUTIONS Translationes (4) 2012 «(Im) Pudeur dans la traduction»...16 Varia l'information grammaticale Le discours et la langue lance un appel à contributions pour un numéro à paraître en mars 2014 Métalangage et expression du sentiment linguistique «profane» PROJET D OUVRAGE COLLECTIF : Représentations linguistiques et discursives de «réconcilier/ se réconcilier/ réconciliation» Appel à contributions pour Temporalités n 17 Temporalités et autobiographie - Coordonné par Jean- Michel Baudouin (Université de Genève) et Natalia Leclerc (Université de Bretagne Occidentale / Université Européenne de Bretagne) Appel à contribution revue Langage et société: "Familles mixtes et pratiques plurilingues"...24 APPELS D'OFFRES Le laboratoire LIDILEM appelle des candidatures pour une thèse financée par allocation doctorale de la région Rhône-Alpes (env euros brut / mois) Extraction et catégorisation de lexiques transdisciplinaires d articles scientifiques de sciences humaines en vue de l indexation automatique...26 Offre de stage - Enseignement et didactique du Français Langue Etrangère - Alliance Française de Hyderabad, Inde Période : à partir du 30 juillet (ou 6 août) 2012 pour 4 à 6 mois POSTE DE LECTEUR DE FRANÇAIS Le Département d Études Portugaises et d Études Romanes (DEPER) de la Faculté des Lettres de l Université de Porto (Portugal) sollicite des candidatures pour un poste de lecteur de Français Langue Étrangère Appel à candidature pour une allocation de thèse financée par la région Pays de la Loire Laboratoire de Linguistique (LLing EA3827) / Université de Nantes Septembre 2012 Août Intitulé : Hiérarchie segmentale et complexité syllabique Devenez membre du Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF)...31 LABEL EUROPEEN des LANGUES Appel d offres - Année Prix de reconnaissance 2012 de la Société Santé en français (Canada) FRAMONDE - 20 juin page 2 sur 34

3 Informations ressources Revue Française de Linguistique Appliquée - volume XVII-1 / juin 2012 Langue parlée : norme et variation Opération "Dis-moi dix mots" Mise en ligne de nouvelles ressources sur CRISCO «L'information grammaticale» en ligne sur Persée APPELS À COMMUNICATIONS CONGRÈS DE L'APFUCC - JUIN 2013 VICTORIA (CANADA) Date limite : 30 juin 2012 Vous trouverez sur notre site les renseignements au sujet du Congrès de Victoria, et notamment la procédure de proposition des ateliers (date de tombée de 30 juin): Les propositions d'atelier sont examinées par le conseil pendant l'été après le 30 juin et la confirmation sera communiquée aux auteur.e.s des propositions vers la fin juillet. Vous trouverez sur notre site de nombreux exemples de propositions d ateliers passées: En général une proposition est un document d une page qui détaille les angles d approche, ou délimite des options/propose des suggestions pour aborder le sujet envisagé; et en 2011 le Conseil a exprimé son souhait que les ateliers soient proposés par des tandems de responsables et que les responsables assistent aux ateliers qu ils organisent. Vous trouverez tous les renseignements pertinents sur notre site si vous envisagez une proposition. IMPRÉGNATIONS INTERLINGUISTIQUES ET INTERCULTURELLES PAR LE BIAIS DE LA TRADUCTION ET L INTERPRÉTATION septembre Université Sts Cyrille et Méthode - Skopje (Macédoine) Date limite : 30 juin 2012 À l occasion du 26 septembre la journée européenne des langues (jel) et du 10e anniversaire du département de traduction / interprétation (dti), nous avons l honneur de vous inviter à prendre part au colloque international qui aura lieu les septembre 2012 à la faculté de philologie «blaze koneski» - auprès de l université sts Cyrille et Méthode de Skopje. Pour participer, remplissez la fiche de participation ci jointe, en nous l envoyant avant le 30 juin Les langues de travail: macédonien, anglais, français, allemand. Toutes les informations relatives à ce sujet se trouvent sur la page d accueil https://sites.google.com/site/conference2012pit/call-for-papers. Pour d autres renseignements, s.v.p. contactez-nous à l adresse électronique: UNIVERSITÉ STS CYRILLE ET MÉTHODE de SKOPJE LA FACULTÉ DE PHILOLOGIE BLAZE KONESKI 1000 SKOPJE, Bd. Krste Misirkov Tel , FRAMONDE - 20 juin page 3 sur 34

4 Fax: «L UNIVERSITÉ ALGÉRIENNE ET LES LANGUES VIVANTES (ENSEIGNEMENT ET RECHERCHE) : BILAN CRITIQUE ( )» Cinquantenaire de l indépendance de l Algérie Le Centre National Pédagogique et Linguistique pour l Enseignement de Tamazight organise, en partenariat avec MSH Paris Nord, Laboratoire Paragraphe Paris 8, l université d Alger 2 et l université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou un colloque international du 18 au 20 octobre 2012 Date limite : 30 juillet 2012 L université algérienne s est investie dans le domaine de l enseignement des langues, de la didactique, de la traduction, et des sciences du langage. Les différentes facultés d établissements qui s implantaient dans les grandes villes du pays, à partir des années soixante-dix, disposaient des enseignements de langues sanctionnés par des diplômes ; la recherche n était pas en reste. Il s agira de voir comment l enseignement et la recherche sur les langues (linguistique, littérature, civilisation) ont été pris en charge par l institution universitaire algérienne pendant 50 ans, après que le pays ait retrouvé sa souveraineté. Pour l observateur d aujourd hui, les langues qui retiendraient au premier abord son attention sont évidemment des langues liées aux usages quotidiens du pays (scolarité, administration, information), ainsi qu aux pratiques linguistiques ordinaires que sont l arabe et le français, auxquelles il conviendrait d ajouter le tamazight. Cependant, au sein de départements de langues étrangères, sont assurés des enseignements d anglais, d espagnol et parfois de russe, d italien, de chinois, ou de portugais. C est dire que l offre est diversifiée. Cela étant, pendant tout le demi-siècle les choses ne sont pas passées de manières homogène et continue, loin s en faut ; des changements sont intervenus au vu des réformes successives, et chaque époque apporte son style et ses priorités. A la faveur de contributions de chercheurs versés dans le domaine relatif à la connaissance des langues, et aux ressources qu elles véhiculent un large spectre où sont représentées les sciences de l éducation, la didactique ; la linguistique, la sociolinguistique, la sociologie de la connaissance et l histoire, il conviendra de tirer un bilan sur un demi-siècle. Par bilan critique on entend surtout de montrer les avancées en même temps que les reculs suivant chaque langue ciblée ou la tendance générale telle qu elle est prise en considération par le chercheur. D ores et déjà, parmi les priorités de ce colloque, l on peut dégager les axes suivants : 1. Histoire sociale de l enseignement des langues et de la recherche linguistique. 2. Profil (enseignement et recherche) d une langue particulière parmi les langues enseignées ou celles qui font l objet de la recherche au sein de l université algérienne. 3. Description et analyse des fonctionnements des départements de langues vivantes nationales ou/et étrangères. 4. Analyse des discours sur les langues enseignées à l université. 5. La langue arabe et la question de l arabisation ; rivalités avec la langue française ; la complémentarité entre les deux langues est-elle possible? 6. Les diverses ressources linguistiques mobilisées par le recours au français comme médiateur de l apprentissage d une autre langue étrangère, principalement l anglais, et aussi du berbère (tamazight). 7. Les langues natives (arabe algérien, tamazight) par rapport aux formes standards d enseignement ; qu en disait le monde de la recherche? 8. Didactique des langues vivantes et acquisition des compétences (sociopragmatique, discours, méthodes de langues, connaissance de l usage, ) soit au niveau général, soit au niveau d une langue particulière. 9. Enseignement des langues, acquisition et l usage de la compétence sociolinguistique et pragmatique. 10. Sur la réussite ou l échec de l apprentissage et de la maîtrise des langues vivantes. 11. Bilans qualitatifs et quantitatifs dans le domaine de la recherche en linguistique et en didactique. 12. Bilans et perspectives de l enseignement de Tamazight 13. Les institutions chargées de Tamazight. Adresses pour l'envoi des résumés et des articles définitifs: - L'adresse du CNPLET: - L'adresse du directeur du CNPLET: - L'adresse du directeur du laboratoire Paragraphe: FRAMONDE - 20 juin page 4 sur 34

5 LA PRISE EN COMPTE DES LANGUES PREMIÈRES DANS L ENSEIGNEMENT / APPRENTISSAGE DES LANGUES VIVANTES 23 novembre Institut de langue et civilisation françaises - Neuchâtel, Suisse Date limite : 31 juillet 2012 On s accorde généralement sur le fait que les structures morphologiques et syntaxiques des langues maternelles des apprenants du français langue étrangère ont un impact non négligeable sur les performances de ceux-ci. Pour aller au-delà des aspects bien connus et largement étudiés des effets de la langue première à l oral (prononciation, accent, intonation, etc.), il nous paraît essentiel aujourd hui de faire le point sur ces influences dans le domaine de l écrit (orthographe, grammaire, lexique, etc.). Ceci permettra de mettre en évidence, du point de vue de l apprentissage, les mécanismes en jeu dans la construction du savoir langagier des apprenants et de comprendre les différentes étapes de l élaboration de l interlangue. Dans la perspective de l enseignement, on pourra tenter d établir une typologie des erreurs relevées en fonction des langues maternelles et proposer des stratégies d enseignement / apprentissage différenciées et plus efficaces. Dans le cadre de cette journée d études, les axes de réflexion proposés sont donc les suivants : 1. Apprentissage et langue(s) première(s) Les points suivants pourront être abordés : -rôle de l organisation du lexique -perturbation des réalisations orthographiques provoquée par des «images auditives» parasites liées aux caractéristiques phonologiques des langues premières -conscientisation des apprenants quant aux mécanismes d interférence entre langue première et langue en cours d acquisition -influence des schémas morphosyntaxiques de la langue première et / des langues supports dans l acquisition des règles grammaticales de la langue cible 2. Enseignement et langue(s) première(s) La réflexion pourra porter sur les points suivants : -mise en place de dispositifs tenant compte des spécificités linguistiques des langues premières, modulation des explications. -gestion d un groupe hétérogène d apprenants. -évaluation d enseignements recourant à des explications différenciées en fonction des langues des apprenants Public cible : Professeur-e-s, lecteurs et lectrices dans les départements de français langue étrangère et/ou seconde des universités suisses ou voisines Formateurs et formatrices, enseignant-e-s des Hautes écoles Spécialistes du domaine FLE et / ou FLS ou FLM Didacticien-ne-s des langues étrangères Enseignant-e-s des lycées Organisation : Maud Dubois Alain Kamber Carine Skupien Délai pour les propositions : 31 juillet 2012 FACULTÉ DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES Institut de langue et civilisation françaises Secrétariat Fbg de l Hôpital CH-2000 Neuchâtel Tél : +41 (0) Fax : +41 (0) Références FRAMONDE - 20 juin page 5 sur 34

6 Albert, C., Garnier, M., Rykner, A. & Saint-Dizier, P. (2010) : Description et annotation des erreurs. Le cas des francophones s exprimant en anglais. In : Biskri, I. & Jebali, A. (dir.) : Multilinguisme et traitement des langues naturelles. Québec (Presses de l'université du Québec), Berling, U. (2003): Fautes de français: fautes commises à l écrit par des apprenants suédois au niveau universitaire: analyse quantitative, qualitative et corrélationnelle. Uppsala (Uppsala Universitet). Brissaud, C. (1999): La réalisation de l accord du participe passé employé avec avoir. De l influence de quelques variables linguistiques et sociales. In: Langage et société, 88. (2004): Les erreurs comme marques des relations établies par l apprenant. In: Delamotte-Legrand, R. (dir.): Les médiations langagières. Des discours aux acteurs sociaux, vol. 2, Publications de l université de Rouen, Actes du colloque La Médiation. Marquages en langue et en discours, Rouen, 6-8 décembre Brissaud, C. & Grossmann, F. (dir.) (2009): La construction des savoirs grammaticaux. Repères, 39. Corder, S. P (1976): The study of interlanguage. Proceedings of the fourth international congress of applied linguistics. Reprinted in S. P. Corder (1981): Error analysis and interlanguage Oxford (Oxford University Press) Debrenne, M. (2011): Les erreurs de français des russophones. Limoges (Editions Lambert Lucas). Dubois, M., Kamber, A. & Skupien Dekens, C. (à paraître): Analyse quantitative et qualitative de problèmes orthographiques d apprenants du français : le cas de l accord de l adjectif. Galligani, S. (2003): Réflexion autour du concept d interlangue pour décrire des variétés non natives avancées en français. In: LINX Gonac h, J. & Mortamet, C. (2011) : Pratiques orthographiques en français d étudiants étrangers: le cas d étudiants hispano- américains et afghans. In: Dubois, M., Kamber, A. & Skupien Dekens, C. (éds) (2011): L enseignement de l orthographe en FLE / TRANEL 54. Neuchâtel: Institut des sciences du langage et de la communication Kattenbusch, D. (1993): Interferenzbedingte Normverstösse beim Übersetzen in die Fremdsprache. In: Bauer et al. (éds). Varietas delectat. Vermischte Beiträge zur Lust an romanischer Dialektologie ergänzt um Anmerkungen aus verwandten Disziplinen. Heidelberg. Lakshmanan, U. & Selinker, L. (2001): Analysing interlanguage: How do we know what learners know? In: Second Language Research Nickel, G. & Nehls, D. (éds.) (1982): Error Analysis and Second language learning. Heidelberg. Py, B. (1980) : Quelques réflexions sur la notion d interlangue. In : Travaux Neuchâtelois de Linguistique 1, COLLOQUE INTERNATIONAL JEAN GIRAUDOUX : ÉCRIRE/DÉCRIRE OU LE REGARD CRÉATEUR Date limite : 1er août mai 2013, Cluj-Napoca, Roumanie Organisé par : - La SIEG (Société internationale des études giralduciennes) - L Académie Giraudoux - Le Centre de recherche CELIS de l Université Blaise Pascal - Le CERFA (Centre d Étude du Roman Français Actuel) - La Faculté des Lettres de l Université Babeş-Bolyai de Cluj-Napoca, Roumanie - La Faculté des Lettres de l Université de Piteşti, Roumanie Jean Giraudoux a beaucoup d amis : lecteurs, spectateurs, chercheurs. Ils se donnent tous rendez-vous pour de nouveaux débats sur son œuvre, dans une tradition de qui est déjà longue date. Le prétexte de cette rencontre, à la fois amicale et académique, renvoie au statut de l artiste et à son aptitude à créer, ou recréer le monde. Nous envisagerons les analyses portant sur l œuvre de Jean Giraudoux selon deux perspectives : 1) l intérêt pour l acte d écrire : arts poétiques giralduciens, particularités de son processus d écriture, tels que l auteur ou les critiques l ont perçu, réflexions sur la littérature en particulier et sur l art en général ; sur les figures de l écrivain. 2) le plaisir de la description : approches thématiques, stylistiques, narratologiques, pragmatiques ; les fonctions de la description (dramatique, psychologique, esthétique, sociologique, politique) ; les rapports du descriptif avec les autres types de séquences textuelles ; la description entre le pictural, le littéral et le FRAMONDE - 20 juin page 6 sur 34

7 métaphorique. Qu il s agisse d aborder le récit, les essais ou le théâtre, les deux axes proposés seraient unifiés par la force créatrice du regard individualisant par lequel l artiste impose sa marque à la réalité. Les propositions de communication d une quinzaine de lignes ainsi qu une notice bio-bibliographique (appartenance, centres d intérêt, publications) seront envoyées avant le 1er août 2012 aux adresses de Sylviane COYAULT : Simona JIŞA : À chaque intervention seront allouées 20 minutes, suivies par des discussions. Les organisateurs se chargent des réservations ; ils suggèrent l Hôtel de l Université de Cluj-Napoca (35 euros/nuit). Les participants seront attendus à l aéroport/ à la gare et conduits à l hôtel. Lieu du déroulement des séances : Université Babeş-Bolyai, Faculté des Lettres, 31 rue Horea, , Cluj-Napoca, Roumanie. Organisateurs : Sylviane COYAULT : Yvonne GOGA : Alexandrina MUSTATEA : Simona JIŞA : Diana LEFTER : LA GAMBIE : ESPACE PLURIEL - DYNAMIQUES ET ENJEUX DE L ALTÉRITÉ ET DU PLURILINGUISME Colloque organisé par la Faculté des Lettres et des Sciences de l Université de Gambie (UTG) Banjul, Gambie novembre 2012 Date limite : 1er août 2012 Au lendemain de la colonisation, l Afrique a cherché à résoudre la question de son identité sous la forme d une solidarité culturelle et linguistique, nonobstant une diversité de langues. La Gambie, pays anglophone enclavé dans le Sénégal et dont la plupart de ses voisins immédiats sont des états francophones, offre une position géographique particulière notamment dans sa dimension socioculturelle et géopolitique. Face à cette réalité, la Gambie se devait de jouer un rôle actif dans ce «banquet du donner et du recevoir». Le débat autour de l altérité et du plurilinguisme dans cet espace pluriel qu est la Gambie est évident, d autant qu il est très souvent évoqué tant dans les contextes de recherche que dans les projets pédagogiques ou les démarches institutionnelles. Il permet de nourrir les réflexions légitimes, fécondes autour des questions d'intégration, de mixité ou de droit à la différence, de transferts et d'hybridités. Ces questions ont des prolongements pédagogiques évidents chez les enseignants de langues, littératures, civilisations et cultures afin de donner à l identité gambienne une place à part entière au sein d un espace culturel sénégambien et d une francophonie de proximité. D une durée de trois jours, le colloque abordera les dynamiques et les enjeux de l identité culturelle et linguistique de cet espace pluriel qu est la Gambie. Plusieurs tables rondes permettront de présenter les synthèses des réflexions en cours, de la théorie aux applications pratiques. Cette manifestation associera à la fois des conférences plénières par des spécialistes reconnus ainsi que des ateliers afin de faire émerger des regards innovants. Les axes qui seront abordés lors de ce colloque s articuleront autour: 1. Dynamiques de l'altérité La question de l'autre, l'altérité, l'étranger ou l'étrangeté nous renvoie la plupart du temps à l'identité et à l'appartenance. L'étranger peut être un acte forcé, choisi. Il peut être aussi la vision ou la représentation de soi. Les participants réfléchiront sur la façon dont l'étranger a été «pensé et représenté dans les diverses productions intellectuelles et artistiques» du point de vue théorique ainsi que dans sa dimension diachronique et synchronique au sein de l espace littéraire sénégambien, à travers l imagologie ou la géocritique. Cet axe s organise autour de plusieurs thèmes majeurs : - Définition et représentation de l'étranger ; - Étrange, étrangeté, étranger ; - Conflit, exclusion, cohabitation, intégration ; FRAMONDE - 20 juin page 7 sur 34

8 - L'altérité au sein du Soi et la notion de tiers-lieu identitaire ; - L'étude des zones de contact avec l'étranger dans les arts visuels, la culture matérielle ; - Frontières nationales, frontières sociales, frontières linguistiques ; - La Confédération de la Sénégambie dans la littérature. 2. Enjeux du Plurilinguisme La Gambie, pays anglophone, occupe une position géographique inédite qui lui permet d être au sein d un espace plurilingue. Les autorités éducatives gambiennes ont inscrit l apprentissage des langues nationales et du français comme prioritaire dans le cadre stratégique La volonté de la Gambie de s inscrire durablement dans l espace francophone s est traduite par la mise en place d un projet porteur le PAFEG (Pour un Ancrage de la francophonie en Gambie). Ce projet intervient aussi bien au sein du système éducatif que dans la société civile par la généralisation de l enseignement du français et du développement de l environnement francophone. De ce fait, la Gambie met en place les instruments méthodologiques et pédagogiques pour réussir l ancrage du plurilinguisme à travers une double vision: un plurilinguisme endogène (langues nationales) et un plurilinguisme exogène (langues étrangères). Cet axe s organise autour de plusieurs thèmes majeurs : - Les enjeux culturels, économiques et sociaux du plurilinguisme; - Langues nationales et langue française, vecteurs de la construction de la compétence plurilingue; - Enjeux didactiques dans l enseignement du français en contexte plurilingue; - Le plurilinguisme dans les relations et les échanges dans une dynamique d intégration régionale. - Le rôle des médias dans la promotion du plurilinguisme. Formes de contribution: Différentes formes de contributions seront présentées de façon à donner une vision aussi complète que possible du thème traité : - Conférences sur des questions vives; - Tables rondes offrant des regards croisés sur des thèmes identifiés; - Ateliers où seront présentés et discutés les résultats de recherches récentes et de pratiques innovantes. Les propositions d intervention doivent comporter les indications suivantes: - Titre de la conférence, de la communication ou de la table ronde. - Exposé de la problématique générale. - Présentation des principaux points et thématiques étudiées. - Quelques exemples. - Mots - clés (5). - Prénom et nom de l intervenant (ou des intervenants). - Institution d appartenance (université, centre, faculté, laboratoire, etc.). - Adresse électronique (mél). Envoi des propositions de communications: Toutes les propositions de communication ( mots) devront être envoyées au plus tard le 01 août 2012 uniquement par mail aux deux adresses suivantes : et et seront soumises à l évaluation du Comité scientifique du colloque. Calendrier : Sélection des communications : 01 septembre 2012 Diffusion du programme provisoire : 30 septembre 2012 Programme définitif : 31 octobre 2012 Date du colloque : du 07 au 09 novembre 2012 Comité scientifique: Dr Pierre Gomez (Université de Gambie) - Président Dr Sylvie Coly (Université de Gambie), Dr Jean-Dominique Penel (Université de Limoges), Pr Bertrand Westphal (Université de Limoges), Pr Michel Beniamino (Université de Limoges), Pr Jacques Migozzi (Université de Limoges), Pr Omar Sougou (Université Gaston Berger de St. Louis), Dr Abdelmajid Arrif (Université Aix-Marseille), Dr ADJRANKOU-GLOKPO Mawuena (Université de Lomé), Pr Ngalasso Mwatha Musanji (Université de Bordeaux 3), Dr Patrick Chardenet (Université de Franche-Comté), Dr Massamba Gueye (Université Cheick Anta Diop), Dr Moussa Daff (Université Cheick Anta Diop), Dr Thierno Cisse (Université Cheick Anta Diop), M. Emmanuel Sagara (Académie Africaine des Langues), Pr Domwin Kuupole (Université de Cape Coast), Dr Eugène Tavares (Université de Ziguinchor), Pr Emerite Femi Ojo Ade (Université de Lagos), Dr Tundono Amousu (Université de Lagos) Comité d organisation : FRAMONDE - 20 juin page 8 sur 34

9 M. Youssef Arrif (PAFEG) - Président Dr Pierre Gomez (Université de Gambie), Dr Sylvie Coly (Université de Gambie), M. Abdul- Karim Kamara (Université de Gambie), Mme Lydia Forster (Université de Gambie) Adresse du colloque: School of Arts and Sciences The University of The Gambia Site : https://sites.google.com/site/colloque2012universitedegambie Ce colloque est organisé en partenariat avec: - le Ministère gambien de l Enseignement Supérieur, de la Recherche, des Sciences et de la Technologie (MOHERST); - le Bureau Afrique de l Ouest de l Agence Universitaire de la Francophonie (AUF); - le Service de Coopération et d Action Culturelle de l ambassade de France au Sénégal; - le projet de coopération PAFEG de l ambassade de France en Gambie; - l Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal); - l Université de Limoges (France). COLLOQUE INTERNATIONAL LE TRADUCTEUR ET SON TEXTE : RELATIONS DIALECTIQUES, DIFFICULTÉS LINGUISTIQUES ET CONTEXTE SOCIOCULTUREL Université Misr pour les Sciences et la Technologie -MUST- Le Caire - Égypte 8-9 avril 2013 Date limite : 1er septembre 2012 En raison de l étendue et de l enchevêtrement des réseaux de communication favorisant des dynamiques interculturelles et accélérant le rythme croissant de la mondialisation, la traduction doit faire face aux exigences d un marché diversifié et plurilingue. Sachant que chaque langue a ses propres outils, la transmission du sens dans le cadre de la dimension interculturelle selon les différents dialectes et les différents registres de langues, peut susciter des problèmes pour le traducteur. Dans son livre «Les problèmes théoriques de la traduction» (1963), Georges Mounin avait montré jusqu à quel point les langues peuvent poser des obstacles à la traduction. En voie de conséquence, le concept selon lequel la qualité des traductions est liée uniquement à la seule compétence linguistique du traducteur induit à une mauvaise qualité de traduction qui risque d appauvrir la langue d arrivée au lieu de l enrichir. Cela s explique par diverses raisons y compris l écart entre la culture du texte source et celle du texte cible. C est peut-être pourquoi au cours de ces dernières années, les traductologues s intéressent de plus en plus aux problèmes dits «culturels». Ce qui a été mis en relief par Danica Seleskovitch et Marianne Lederer auteurs de cette théorie : la traduction consiste à déverbaliser, après avoir compris, puis de reformuler ou réexprimer. «Il ne s agit pas seulement de savoir quel mot placer dans la langue d arrivée en correspondance à celui de la langue de départ, mais aussi et surtout de savoir comment faire passer au maximum le monde implicite que recouvre le langage de l autre». (Lederer, 1994 : 122). De son côté, Edmond Cary, l un des fondateurs de la traductologie, définit sa typologie des textes à traduire dans Comment faut-il traduire? en concluant que chaque genre a ses règles propres. Ce qui plus est la diversité des domaines de spécialités : sportif, scientifique, juridique, médical, technique incite le chercheur à analyser le genre textuel dans l opération traduisante. Asuman Plouhinee a également évoqué un sujet lié, plus ou moins, à notre thème : L Éthique de l interprète en milieu social, en disant «L interprète intervient dans un contexte de proximité qui requiert une éthique et une décentration vis-à-vis des interlocuteurs en présence». Par suite, Tethos peut suggérer plusieurs problématiques concernant la neutralité de l interprète. Jean-René Ladmiral ne dira pas autre chose dans son article parlant «de la subjectivité du traducteur aux conceptualisations traductologiques une esquisse épistémologique». Objectif : Depuis sa fondation en 2006, notre jeune département des langues et de traduction de l Université MUST est conçu pour devenir un département reconnu comme institution d enseignement, ayant les compétences et l expérience requises dans le domaine du développement langagier et de la traduction. Notre mission FRAMONDE - 20 juin page 9 sur 34

10 consiste à former des étudiants capables de devenir des cadres d élite sur le marché du travail dans les différents secteurs des organismes et des institutions égyptiennes d une part, de l autre de promouvoir la recherche académique en matière de langue et de traduction, contribuant ainsi à l enrichissement de l espace francophone sur le plan local et international grâce à la formation du traducteur et de l interprète. Enfin instaurer un dialogue civilisationnel et culturel constants avec l Autre à travers les différentes traductions et publications que nous élaborons et encourageons. Ne sommes-nous pas tous, enseignants, chercheurs, étudiants en traductologie les «passeurs du savoir?». en tant que tel, nous vous invitons donc avec plaisir à partager avec nous le même genre de réflexion dans l espoir de mettre à jour, de trouver des réponses et de s adonner ensemble à la passion de la découverte Nous envisageons donc à cet effet de travailler sur les axes suivants : I.Le statut du traducteur et le genre de relations qu il entretient avec le texte de départ, la problématique de l opération traduisante (difficultés linguistiques et autres). II.La notion de fidélité au texte : le traducteur invisible? III.La traduction sur objectif de spécialité scientifique, professionnelle et technique (la communication spécialisés dans tous les secteurs IV.La traduction dans le domaine des sciences humaines, transmission de sens, valeurs, interculturalité, différents dialectes et registres V.La réception : les retombées culturelles ou civilisationnelles du texte d arrivée : la traduction promoteur du dialogue ou constat d échec? Conditions de participation et modalités de séjour : Must invite donc tous les spécialistes, traducteurs, chercheurs et enseignants en traductologie à proposer leur communication dans l un de ces axes. Les propositions de participation doivent parvenir sous forme de résumé (500 mots bibliographie non comprise) ainsi qu un CV avant le Elles sont à adresser à la coordonnatrice Dina ABOUELEZZ, via mail La réponse des organisateurs sera envoyée entre le et le Les communications feront ultérieurement l objet d une publication si elles sont retenues par le comité scientifique. La participation depuis l Étranger : cotisation de 300 dollars. La participation en Égypte : cotisation de 500 L.E. Pour plus d informations : s adresser à Mme Dina Abouelezz, coordinatrice de colloque. L Université MUST (Misr pour les sciences et la technologie) reçoit et prend en charge les participants des universités étrangères dès leur arrivée à l aéroport du Caire à partir du 7 avril et jusqu à leur départ le 10 avril : communications, repas, hébergement) mais décline toute responsabilité concernant le paiement des billets d avion. Langues employées : le français l arabe. Comité scientifique et technique : Mme Prof. Gusine Gawdat Mme Prof. Adjoint Dina Abouelezz Mme Dr. Mona Labib Comité administratif et organisationnel : Mme Dr. Fatma El Hadari Dr. Oussama Abdel Guélil Mme Nehal DEUXIEME APPEL A COMMUNICATIONS Didactique du français dans les pays nordiques: Quels défis pour l'enseignement du français en 2013? Conférence internationale organisée par le Département de la formation continue pour l'internationalisation de l'école, université d'uppsala, du 7 au 9 février 2013 Nouvelle date limite : 3 septembre 2012 Notre département a récemment subit des avaries de serveur ainsi qu'un changement de système informatique, ce qui a occasionné d'importants problèmes de communication, des liens existant sur notre site ainsi qu'un certain nombre de messages électroniques ayant disparu. Vous trouverez ci-dessous le nouveau site de la conférence : FRAMONDE - 20 juin page 10 sur 34

11 Ceux d'entre vous ayant déjà envoyé des propositions de communication et n'ayant pour l'instant pas reçu de réponse seront contactés dans les dix jours. Nous sommes navrés pour ces délais et comptons sur votre compréhension. Revoici donc le deuxième appel à communications pour la conférence que nous organisons en février 2013, avec une nouvelle date limite pour l'envoi des propositions de communications fixée au 3 septembre Pour toute correspondance: COLLOQUE INTERNATIONAL «TELIP 2» : LIEUX ET ESPACES DE LA LANGUE - PERSPECTIVES SOCIOLINGUISTIQUES CONTEMPORAINES - THÉMATIQUES ET ARGUMENTAIRE Laboratoire d études sociolinguistiques sur les contacts de langues et la politique linguistique (LESCLaP-CERCLL EA 4283) de l Université de Picardie Jules-Verne Date limite : 10 septembre 2012 Ce colloque, intitulé «Lieux et espaces de la langue. Perspectives sociolinguistiques contemporaines» s inscrit dans le cadre du projet Terrains et Enquêtes Linguistiques en Picardie au XXIe siècle (TELIP 21, subventionné par le Conseil Régional de Picardie). Un premier colloque a eu lieu en juin 2010 et portait sur les méthodes d enquête. Il avait pour but de remettre à plat les problèmes de l'enquête de terrain sur les pratiques linguistiques/langagières, et s inscrivait dans un aggiornamento des méthodes d'enquête, en tenant compte des apports et des acquis du dialogisme, de la contextualité, de la réflexivité, etc. L objectif de ce colloque de 2013 est de réinterroger, dans notre contexte de modernité avancée, les concepts fondamentaux fréquemment utilisés en sociolinguistique contemporaine : «la» langue, le contact de langues, le plurilinguisme, les réalités langagières, les lieux et les espaces d actualisation des pratiques. Les «objets» linguistiques, par ailleurs, doivent également être redéfinis en fonction de l'évolution des manières de voir. On dit aujourd'hui couramment que l'existence d'une langue ne se réduit pas à des faits systémiques phonologie, morphosyntaxe... mais que la définition qu'en donnent les communautés de locuteurs euxmêmes, leurs imaginaires et leurs idéologies en quelque sorte, est déterminante. Nous invitons donc les communicants à proposer des réflexions sur l évolution des concepts (socio)linguistiques en relation aux phénomènes socio-langagiers et aux positionnements théoriques et épistémologiques d aujourd hui. Quelques axes sont privilégiés : 1) Interdisciplinarité et complexité en sociolinguistique Pour comprendre pourquoi et comment la sociolinguistique est primordiale dans la compréhension des phénomènes complexes du XXIe siècle, on n hésitera pas à se saisir de diverses sciences humaines et sociales, telles que l anthropologie, la sociologie, l épistémologie, la philosophie, la psychologie, l histoire, la didactique ou encore les études culturelles, dont les questionnements croisent ceux de la sociolinguistique. En cela, le colloque est ouvert aux contributions de chercheurs s inscrivant dans d autres champs que celui des sciences du langage, à la condition que soient proposées une problématisation langagière ainsi qu une articulation de celle-ci avec la question du terrain, des lieux ou des espaces de la langue ou des langues. 2) Espaces, terrains et enquêtes : ruptures et continuités Notre colloque «TELIP 1» avait problématisé la question particulière du terrain, de ses tenants et aboutissants. Nous souhaitons poursuivre la réflexion autour des questions suivantes (entre autres) : Quels sont les nouveaux lieux ou espaces de pratiques langagières pertinents à une sociolinguistique contemporaine? Pourquoi et comment le sociolinguiste peut/doit-il se réapproprier ou revisiter d anciens terrains? En quoi est-il pertinent de mieux connaître les pratiques langagières dans nos environnements? Comment s articulent les liens entre positionnements théoriques et épistémologiques du chercheur, réflexivité, complexité des terrains, etc.? En quoi la prise en compte des dimensions ci-dessus permet-elle de produire des théorisations et/ou résultats importants pour le champ disciplinaire? DÉROULEMENT DU COLLOQUE : 1. Deux conférences plénières et deux conférences-réponses Prof. Alexandre Duchêne (Université de Fribourg/HEP) Conférence-réponse : Prof. Claudine Moïse (Université Grenoble 3) Prof. Michel Francard (Université catholique de Louvain) Conférence-réponse : Prof. Christophe Rey (Université de Picardie Jules Verne) 2. Des communications FRAMONDE - 20 juin page 11 sur 34

12 CALENDRIER : Date limite d envoi des propositions de communication : le 10 septembre Envoi par courrier électronique en document attaché (WORD ou RTF) à : et Résultats des évaluations des propositions : le 20 octobre COMITÉ SCIENTIFIQUE Sophie Babault (U. Lille 3), Annette Boudreau (U. Moncton, CAN), Claudine Brohy (U. Fribourg, SUI). Marc Debono (U. Tours), Ksenija Djordjevic (U. Montpellier3), Jean-Michel Éloy (U. Picardie). Gilles Forlot (U. Picardie), Médéric Gasquet-Cyrus (U. Provence), Thierry Guilbert (U. Picardie), Philippe Hambye (U. Louvain, BEL), Damien Hall (U Kent, GB), Frank Jablonka (U. Picardie/U. Vienne, AUT.) Patricia Lambert (IFÉ-ENS Lyon), Jean-Léo Léonard (U. Paris 3), Fanny Martin (U. Picardie), Bertrand Masquelier (U. Picardie). Cécile Mathieu (U. Picardie), Albinou Ndecky (U. G. Berger, St-Louis, SÉN), Pascal Ottavi (U. Corse), Marie-Êve Perrot (U. Orléans), Isabelle Pierozak (U. Tours). Elatiana Razafi (U. Tours), Philippe Reynès (U. Picardie), Cyril Trimaille (U. Grenoble 3). INFORMATIONS PRATIQUES : Dates : Jeudi et vendredi 24 et 25 janvier 2013 Lieu : Antenne Universitaire de Beauvais Université de Picardie Jules Verne 52 boulevard Saint-André Beauvais 1) Accès au colloque : Le centre universitaire de Beauvais dispose d un parking gratuit et se situe à 8 minutes à pied de la gare ferroviaire. Beauvais est facilement accessible : par la route : 1h30 de Paris et de Rouen, 1h de l aéroport Roissy-Charles de Gaulle ; par le train : 1h10 de Paris (26 A/R) ; en avion : L aéroport de Beauvais-Tillé est spécialisé dans les compagnies à bas coûts (Ryanair, Wizzair, Blue Air) et propose plus de 50 destinations en Europe. Consulter 2) Logement : Pour préparer votre séjour et en profiter pour découvrir la ville de Beauvais, cf. (cliquer sur «affaires» puis «hôtels»). Il existe aussi des hôtels «de chaîne» en périphérie de la ville : CityHotel, B&B hotel, Première Classe, Kyriad. Le service des résidences universitaires mettra à disposition des étudiants quelques chambres à tarifs très avantageux. 3) Frais d inscription : 85,00 pour les communicants enseignants-chercheurs ou chercheurs. 25,00 pour les communicants doctorants (Tarif applicable aussi aux chercheurs des pays «du sud», selon les critères de l AUF). Ces frais incluent les repas du midi des jeudi 24 et vendredi 25 janvier, les pauses café, le pot amical du jeudi 24 janvier et un exemplaire des Actes du colloque. COMITÉ D ORGANISATION : Jean-Michel Éloy, Gilles Forlot, Frank Jablonka, Fanny Martin, Cécile Mathieu, Christophe Rey. Coordination du colloque et contacts Gilles Forlot: Fanny Martin: LITTÉRATURE FRANCOPHONE DE GUERRE ET DE COMBAT AU CANADA JOURNÉE D ÉTUDE, VENDREDI 22 MARS Collège Militaire Royal du Canada Date limite : 1 octobre 2012 Le C-RICEFM tiendra une journée d étude en partenariat avec le Collège militaire royal du Canada sur la FRAMONDE - 20 juin page 12 sur 34

13 problématique de la littérature de guerre et de combat. Bref résumé : L objectif de cette journée d étude est d entreprendre une réflexion sur la littérature de guerre et de combat et sur la place qu elle occupe et qu elle occupa dans la vie culturelle franco-canadienne. Journée d étude organisée par Lélia Young (directrice du C-RICEFM, Université York) et Jocelyne Le Ber (responsable du satellite du C-RICEFM au Collège militaire royal du Canada). Cette réunion de chercheur-es traitera de la dialectique de la guerre et du combat dans l expression poétique/la littérature francophone du Canada (radio, cinéma, roman, le théâtre et la poésie, etc.). Thématique : études de la littérature de combat en diachronie et/ou en synchronie; perspectives littéraires et approches inter ou pluridisciplinaires (linguistique, histoire, anthropologie, sociopolitique, études de la guerre, sociologie, psychologie, etc.) La journée d étude s articulera autour des axes suivants : 1. La littérature de combat du Canada français 2. Le cinéma canadien et la Seconde Guerre mondiale 3. La critique de la guerre. 4. Radio-roman de guerre ( ) 5. Téléromans québécois et guerre 6. Identité et littérature 7. La poésie comme instrument de révolution 8. Acte de création littéraire et transformation 9. Oligarchie et création poétique 10. Seconde Guerre mondiale et écrits de soldats canadiens-français 11. Les deux solitudes : entre conscription de 1917 et Seconde Guerre mondiale au Québec. Les propositions de communications devront nous parvenir avant le 1er octobre 2012 sous la forme d'un titre et d'un résumé anonyme d'une page (250 mots suivis d une bibliographie sommaire), accompagnés, en pièce jointe (document à part) des coordonnées (nom, institution, courriel, adresse postale, numéro de téléphone). Les propositions sont à adresser, sous forme électronique à : Lélia Young, Jocelyne Le Ber, Jocelyne Le Ber Ph.D Principal Office/Cabinet du recteur Royal Military College of Canada / Collège Militaire Royal du Canada PO Box 17000, Station Forces / C.P , Succursale Forces 15 Valour DR, Mackenzie Bldg room # MK Prom Valour, edifice MK, salle MK 352. Kingston, ON, K7K 7B4 Telephone / Téléphone: (613) ext/poste 6286 Government of Canada / Gouvernement du Canada APPELS À CONTRIBUTIONS PROJET ILIVRI - FIPF Date limite : 5 juillet 2012 etc. Le projet ilivri a pour objectif de constituer la plus grande bibliothèque numérique de littérature française en accès libre. 1. Cadre de référence Dans le cadre des investissements d avenir pour le développement des usages et services numériques, soutenus financièrement par l Etat via le Commissariat Général à l Investissement (Grand Emprunt), la BnF (Bibliothèque nationale de France) a lancé un appel à partenariat mi 2011 pour valoriser son fonds documentaire. La société Ligaran, spécialiste en édition numérique, a présenté un projet innovant et ambitieux de création de la plus grande bibliothèque numérique de la littérature française, provisoirement baptisé ilivri. Ce projet est retenu par le Grand Emprunt. FRAMONDE - 20 juin page 13 sur 34

14 2. Description du projet ilivri Le projet ilivri consiste à éditer et diffuser en format numérique (nom technique : epub), le corpus le plus exhaustif possible du XVI ème siècle au milieu du XX ème siècle (ouvrages libres de droits), dont les sources sont conservées à la BnF. La société Ligaran assure la production numérique et la diffusion des ouvrages. La FIPF mobilise son réseau pour la constitution du corpus et la contribution à la qualité éditoriale des ouvrages. Les ouvrages seront ensuite disponibles en téléchargement libre (gratuit) pour l utilisateur final, sur diverses plateformes dans le monde. Ce mode de diffusion est soutenu financièrement par des sponsors. Dans un deuxième temps, des outils logiciels seront disponibles sur abonnement payant pour faciliter la manipulation des ouvrages, comme l extraction de contenu, l assemblage de sources diverses ou le partage de notes, etc. Le volume envisagé de production du corpus est de ouvrages sur dix ans. Ce qui en fera de très loin la plus grande bibliothèque numérique, le nombre d ouvrages libres de droit actuellement disponibles sur Internet est estimé à Ce projet est l occasion de donner une très grande visibilité à la littérature française, partout dans le monde grâce à Internet et aux outils de lecture qui se multiplient : smartphones, liseuses, tablettes. 3. Participation de la FIPF au projet ilivri La FIPF collabore à ce projet depuis son origine. La FIPF intervient sur deux plans : -la constitution du corpus à éditer, -l enrichissement éditorial des ouvrages publiés. La FIPF sollicite les enseignants de son réseau pour ces tâches. 4. Phase pilote du projet ilivri Le projet ilivri a été préparé par une phase pilote de relecture de 20 ouvrages ; plusieurs associations de la CFLM avaient répondu à l appel lancé par la FIPF : qu elles en soient remerciées, mais aussi, et surtout, les personnes qui s y sont engagées. Le lancement de cette phase pilote, avec une procédure complexe, leur a demandé un gros effort ; les difficultés qu elles ont rencontrées, leurs remarques, ont permis d alléger la procédure et de fournir un outil plus simple aux collègues qui accepteront maintenant de s engager dans le projet définitif. Ce projet est en phase de démarrage et un objectif de mise à disposition d un premier corpus de 500 ouvrages pour fin 2012 annoncera l ouverture du service. Pour ce faire, la FIPF recherche dans son réseau des contributeurs pour l enrichissement éditorial de ces 500 ouvrages. 1. Nature de la contribution Il s agit d un travail décomposé en deux étapes à faire sur chaque ouvrage : une relecture/correction et un enrichissement critique qui sera inclus dans le livre Relecture et correction finale Ce travail consiste à relire sur ordinateur ou tablette, le livre numérique issu du processus de fabrication, pour repérer et corriger les éventuelles coquilles. Le texte source au format PDF sera aussi fourni pour permettre la vérification Enrichissement de l ouvrage Ce travail consiste à effectuer un enrichissement de l ouvrage. 3 niveaux sont alors à considérer : 1er niveau : L enrichissement minimal Cet enrichissement minimal, commun à tous les ouvrages, doit comporter : -le résumé de l ouvrage (entre 1500 et 2000 signes), -la liste des personnages en indiquant leur identité, -les phrases-clés ou citations célèbres de l ouvrage, -Les informations linguistiques (glossaire des mots difficiles, expressions idiomatiques singulières, etc.) 2ème niveau : L enrichissement plus conséquent Tout contributeur peut aller au-delà de ce minimum et proposer : l-e contexte de l œuvre (historique, politique, littéraire, etc.), -une bibliographie autour du titre (études, thèses, colloques, etc.). 3ème niveau : L enrichissement pédagogique Enfin, tout contributeur peut proposer un élargissement pédagogique (fiche de lecture, exercices ou quizz, explication de texte, etc.) 2. Contrepartie de la contribution Les intervenants participant à l enrichissement du corpus signeront un contrat avec l éditeur Ligaran, pour FRAMONDE - 20 juin page 14 sur 34

15 formaliser cette contribution. La contrepartie diffère selon le niveau d enrichissement apporté : 1er niveau : Contrepartie pour l enrichissement minimal Celle-ci correspond à : -l accès gratuit aux ouvrages numérisés, -la mention de l auteur et de sa qualité d enseignant dans les ouvrages pris en charge par lui, pour une durée à définir. 2ème niveau : Contrepartie à l enrichissement plus conséquent Celle-ci correspond à : -l accès gratuit aux ouvrages numérisés, -la mention de l auteur et de sa qualité d enseignant dans les ouvrages pris en charge par lui, pour une durée à définir, -abonnement gratuit aux outils logiciels dédiés à la manipulation des ouvrages (extraction de contenu, concaténation de sources différentes, partages de notes), mis en place à partir de 2014, sur une période à définir. 3ème niveau : Contrepartie à l enrichissement pédagogique Deux possibilités s offrent à l auteur : -offrir son enrichissement gratuitement à la communauté des lecteurs, -proposer son enrichissement à la vente ; dans ce cas, un contrat commercial sera à signer entre les parties et un prix de vente sera à définir. 3. Conditions minimales de participation au projet ilivri Pour participer au projet ilivri, il faut : -appartenir à l une des associations du réseau FIPF, -avoir un minimum de connaissances informatiques (déplacer un fichier, ouvrir un PDF, savoir télécharger et installer un logiciel, ouvrir un fichier avec un logiciel spécifique, etc.) -avoir une certaine aisance dans la manipulation de logiciels textuels (genre Word, OpenOffice Word), posséder un ordinateur PC ou Mac, -être sûr de pouvoir respecter les délais imposés à l enrichissement éditorial d un ouvrage. 4. Conseils d organisation A tous ceux qui se proposeront pour ce travail d enrichissement éditorial, l éditeur Ligaran fournira un mode d emploi et la FIPF des conseils d organisation. 5. Calendrier A la fin de cette phase de démarrage, 500 ouvrages devront être intégrés à la plate-forme numérique. Pour la partie relecture et enrichissement : 125 ouvrages devront êtres traités en août, 125 en septembre, 125 en octobre, 125 en novembre. 6. Comment participer? 1) Se porter candidat en envoyant nom, prénom, nom de l association, pays, adresse mail à l adresse mail : 2) Préciser les périodes où vous pouvez intervenir (août, septembre, octobre, novembre) 3) Préciser le nombre d ouvrages (1, 2 ou 3) que vous pouvez traiter sur une période de 1 mois 4) Préciser vos domaines de prédilection : - Poésie, théâtre, Littérature, Philosophie, autres - Antiquité, XV, XVI, XVII, XVIII, XIXème Nous essaierons de vous confier des ouvrages qui, dans la mesure du possible, correspondent à vos domaines de prédilection. Nous sommes à la recherche de contributeurs pour la relecture et l'enrichissement d'ouvrages numérisés de la littérature française. Tous ceux qui aiment lire, qui se sentent très à l'aise avec l'écrit et qui ont envie de voir leur nom attaché à un grand nom de la littérature française sont les bienvenus! Diffusez largement ce mail au sein de votre association. Nous avons besoin de 125 contributions par mois cette année et 400 à partir de janvier 2013! Les candidatures doivent être envoyées à l'adresse suivante : - avant le 5 juillet 2012 pour les 125 premières contributions, - avant le 5 août 2012 pour les 125 suivantes, - avant le 5 septembre pour les 125 suivantes, - avant le 5 octobre pour les 125 suivantes, FRAMONDE - 20 juin page 15 sur 34

16 - avant le 5 novembre pour els 400 suivantes, - avant le 5 décembre pour les 400 suivantes,et ainsi de suite DEUXIÈME APPEL À CONTRIBUTIONS TRANSLATIONES (4) 2012 «(IM) PUDEUR DANS LA TRADUCTION» Date limite : 28 août 2012 Le numéro 4 (2012) de la revue d études de traduction et de traductologie Translationes se propose de passer en revue les manières dont la pudeur et l impudeur sont restituées, perdues, corrompues ou perverties lors de la traduction (écrite, orale ou dans les sous-titrages des films), blocage de la lisibilité ou de la visibilité de certaines œuvres. La définition et la traduction de la pudeur (publique et/ou privée, tabou, honte, distance, refus d étaler les sentiments au grand jour, non érotisme, bonne foi, censure, etc.) et de l impudeur (discrimination, obscénité, indécence, érotisme, déchéance, mauvaise foi, libertinage, liberté, etc.) selon les époques, les intentions des auteurs (dans Les Contes de mille et une nuits ou chez Boccace, Rabelais, Shakespeare, Diderot, John Cleland, Defoe, Sade[1], Apollinaire, Twain, Steinbeck, Robbe-Grillet, entre autres) et de leurs traducteurs et, notamment, en tenant compte des attentes du public-source et du public-cible la (dis)simulation (im)pudique dans la traduction du vouloir-dire auctorial, des «promesses»[2] du texte-source, ce ne sont que des repères de recherche sur lesquels nous souhaiterions que les contributions s attardassent. Suggestions de recherche : Esthétique du dit, du non dit, de l interdit ou scotomisation du langage (im)pudique, comme éventuel moyen (au XVIIIe siècle, par exemple) de ramener l esprit et le cerveau (la raison) dans le corps et d éviter la séparation du cœur et de l âme. Complicité entre l auteur, le traducteur (lecteur-source et auteur de second degré) et le lecteur-cible ; Discours censuré (de l auteur, des personnages et/ou du traducteur) vs. discours non censuré (de l auteur, des personnages et/ou du traducteur) ; (Re)/(non) constitution des mots à bon escient, inconsciemment ou à l aveuglette ; (Dés)érotisation de la langue-source lors du transfert interlingual, du langage des personnages qui s autocensurent ou non (pour différentes raisons) ou qui sont censurés, pour des raisons qui comptent au moins autant que les précédentes. (In) Tolérance de la censure : retrancher ou non pas retrancher des vocables, des lignes, des intentions? ; Excès de la censure de l impudeur ; Établir les frontières (historiques et actuelles) de l impudeur susceptibles d influer sur la servitude ou, au contraire, la liberté du traducteur ; Non restitution des mots-source mais reconstitution de leur sens et implication du («méninge» du) lecteur-cible dans la réception, modification de la ponctuation ou, par exemple, du nombre d astérisques employés dans le TS qui pourraient permettre la reconstitution des mots-source non dits (écrits) et, par conséquent, leur reproduction sémantique en LC[3] Censure institutionnelle ou esthétique dans le contexte-cible transformant l impudeur en pudeur? La relativité de la censure de l impudeur. Auxquels publics source et cible s adressent les romans, textes, poésies, films en question? Au grand public? À des esthètes (lascifs, pudibonds)? (In) Attention, (non) oubli, omission (in)volontaire, (non)/(in) dicibilité, (auto)censure, ce sont des causes et des effets qui se retrouvent dans la traduction de la pudeur/de l impudeur et que nous souhaiterions que les contributions proposées à la rédaction de la revue Translationes pour le numéro 4(2012) abordassent. Calendrier: 28 Août 2012 : Date limite d envoi des articles en version électronique à l adresse : [1] Dont l importance de l œuvre pour la médecine et la philosophie n est pas négligeable. [2] Voir Maurice Couturier. Roman et censure, ou, La mauvaise foi d Eros. Seyssel : Éditions Champ Vallon, 1996, p [3] Voir chapitre II «Le Mode comique», Maurice Couturier. Roman et censure, ou, La mauvaise foi d Eros, p Responsable : Centre d'études ISTTRAROM-Translationes Url de référence : Adresse : Université de l'ouest de Timisoara FRAMONDE - 20 juin page 16 sur 34

17 Faculté des Lettres, Histoire et Théologie Centre d'études ISTTRAROM - Translationes 4 Boul. Vasile Pârvan Timisoara Roumanie VARIA L'INFORMATION GRAMMATICALE Dates limites : 31 août 15 octobre 1er décembre L'Information grammaticale est ouverte à des propositions de publication pour la rubrique /Varia /de trois de ses quatre numéros annuels (octobre, janvier, mars). Les propositions, accompagnées d'un résumé de 500 à 1000 signes, doivent être adressées à Elles seront soumises à une relecture anonyme par au moins deux relecteurs du Comité international de lecture de la revue. L avis motivé des relecteurs (acceptation / refus) et leurs suggestions (éventuelles) de modifications et corrections seront transmis aux auteurs dans les meilleurs délais. Calendrier des propositions d article : Dans un premier temps, adressez-nous votre article avec votre adresse courriel *et votre adresse postale*. Calendrier pour la remise de votre article définitif corrigé : -31 août pour le numéro d'octobre -15 octobre pour le numéro de janvier -1er décembre pour le numéro de mars Consignes : Vous devrez : - ne pas dépasser signes espaces comprises (c'est-à-dire 6 pages de la revue), faute de quoi l'article vous sera renvoyé ; - proposer une analyse innovante du phénomène étudié ; - respecter la date *annoncée de remise de votre article car celui-ci sera soumis à l'avis du comité de lecture (deux relecteurs par article), qui pourra vous demander des rectifications, et dans tous les cas reste seul juge de l acceptation ou du refus de votre article par la revue ; - rédiger conjointement un résumé *de cet article (en anglais et en français) de 500 à 1000 signes qui sera mis en ligne sur le site de la revue pour présentation de votre article. - Des indications complémentaires se trouvent sur le site de la revue LE DISCOURS ET LA LANGUE LANCE UN APPEL À CONTRIBUTIONS POUR UN NUMÉRO À PARAÎTRE EN MARS 2014 Métalangage et expression du sentiment linguistique «profane» Date limite : 1er septembre 2012 Responsable du numéro : Michelle Lecolle, Université de Lorraine, CREM Qu elles soient professionnelles ou privées, les situations de communication favorisant les pratiques explicitement métalinguistiques sont nombreuses : commentaires politiques, critiques de presse, enseignement et apprentissage des langues, traduction, rédaction professionnelle ou amateure Parallèlement, on constate la vivacité d une activité éditoriale «grand public» centrée sur la langue et les pratiques discursives, et la présence significative sur le Web de sites dédiés au vocabulaire, à l histoire des expressions, à la correction grammaticale, aux figures rhétoriques ; les forums qui y sont associés sont souvent fort vivants. Ces activités métalinguistiques, en tant qu elles sont le fait d «amateurs» non linguistes, mais parfois savants, font l objet depuis quelques années d un intérêt accru de la part de linguistes, sociolinguistes, historiens de la langue, dans l espace francophone (voir Achard-Bayle et Paveau (dir.) 2008, et les références citées ; Achard-Bayle et Lecolle (dir.) 2009 ; Siouffi (dir.) 2012). Qu elles soient abordées sous l angle des rapports entre langue et culture, entre langue et sujets parlants, comme des manifestations de purisme (Paveau et Rosier 2008), en termes d émotion, de jeu, de manipulation ; qu elles donnent des indications (plus ou moins directes) sur des nœuds de problèmes ou des zones de changements de la FRAMONDE - 20 juin page 17 sur 34

18 langue elle-même, ou encore qu elles fournissent des outils d observation de l apprentissage des langues ; qu elles constituent, finalement, une source de renouvellement scientifique de la discipline, les activités métalinguistiques amateures possèdent de multiples enjeux, théoriques, méthodologiques ou applicatifs. De son côté, le métalinguistique, comme langage, comme activité, comme vocabulaire, a été étudié sous différents aspects : sémiotique et sémantique avec les travaux fondateurs de Josette Rey-Debove (1978), énonciatif chez Jacqueline Authier-Revuz (1995) et, naturellement, dans une perspective historique (Auroux (dir.) 1989, 1992, 1997). Des ouvrages collectifs (Colombat et Savelli (dir.) 2001 et tout récemment Glikman, Mansour, Weiser (dir.) 2012) se centrent sur le vocabulaire métalinguistique en tant que terminologie de la linguistique. Enfin, la question de la terminologie linguistique et grammaticale parcourt les écrits théoriques de didactique des langues (voir, entre autres, Petitjean (dir.) 1998 ; Paveau et Rosier (dir.) 2005 ; Chiss et David 2011). Dans ce numéro du Discours et la langue, on propose de situer la réflexion à l intersection des deux problématiques évoquées : il s agit de se centrer sur l emploi du métalangage dans le cadre de pratiques métalinguistiques «profanes». Sous le terme de «métalangage» on entendra ici spécifiquement le vocabulaire spécialisé de la linguistique (dans lequel on englobe celui de la grammaire, de la rhétorique, de la stylistique). Les études sur l histoire de la terminologie linguistique de tradition latine (B. Colombat) soulignent que cette terminologie, en particulier les termes reçus, est loin d être cohérente. Il en est de même si l on envisage les termes en synchronie. Les acceptions spécialisées de vocabulaire courant, sources potentielles d ambigüité (genre, mode, voix, aspect, mais aussi figure, pour ne citer que des noms du lexique français) côtoient une terminologie réellement spécifique (morphème, lexème, diathèse ou encore zeugme, oxymore ). Des termes sont étendus hors de leur domaine d application traditionnel, non sans problème (grammaire de phrase/grammaire de texte, voir les travaux de B. Combettes). Cette situation, à laquelle il faut ajouter la trompeuse familiarité avec le vocabulaire de la grammaire scolaire, est sans nul doute facteur de flottements et d incertitude dans l apprentissage de la discipline. Dans un cadre scolaire, l introduction, par le biais des Instructions officielles ou des manuels, des notions et de la terminologie linguistiques occasionne des difficultés spécifiques, sources potentielles de crispations ou de conflits. Mais cette complexité peut aussi, paradoxalement, séduire. On constate en effet que le vocabulaire «savant» de la linguistique et plus encore de la rhétorique apparaît dans des contextes à première vue inattendus des études systématiques permettraient de préciser ces emplois et leurs contextes. On attend donc de ce numéro qu il apporte des analyses croisées sur l appropriation du métalangage dans des énoncés métalinguistiques «profanes», et sur leurs modalités le point de vue adopté n étant pas, a priori du moins, celui d une dégradation ou d un dévoiement du métalangage dans le discours profane, mais plutôt celui d une attention spécifique portée à la porosité de la frontière entre pratiques discursives «savantes» et «profanes». On propose, à titre indicatif, les axes suivants, qui peuvent être abordés isolément ou de manière croisée, et en envisageant leurs enjeux didactiques. Un premier axe permettra d étudier la terminologie de la linguistique d un point de vue sémantique, à travers les emplois qui en sont faits dans des activités métalinguistiques amateures : quels termes sont employés, ou privilégiés? Certains fonctionnent-ils en série? En système? Peut-on observer un changement du sens des termes, et ce changement est-il systématisable? Un deuxième axe abordera la question des contours et des limites de la terminologie linguistique, vus à travers le prisme des discours de non-spécialistes. Ici se trouvera questionnée la distinction entre métalangage savant et métalangage ordinaire, ou encore entre termes de linguistique et lexique susceptible de relever plutôt de disciplines connexes : des mots tels que contradiction, raisonnement/raisonner, voire pensée/penser par exemple peuvent-ils encore être considérés comme métalinguistiques, et peut-on avancer des critères? La question des variations du métalangage selon les parties du discours (nom, adjectif, verbe, adverbe métalinguistiques) se pose également. Enfin, peut-on, ou doit-on, poser une distinction entre métalangage et «métadiscours» (au sens, ici, d une terminologie portant sur la pratique discursive : langue de bois, politiquement correct, petite phrase, élément de langage )? Un troisième axe abordera le fonctionnement du métalangage en discours à travers les contextes de son apparition : y a-t-il des situations qui privilégient l emploi profane du métalangage? Des types de discours ou des genres qui le prescrivent, ou l évitent? On s intéressera ici également aux fonctions discursives de l emploi du métalangage : prestige? Rendement argumentatif? Souci didactique, besoin d explicitation? Références Achard-Bayle G. et Lecolle M. (dir.), 2009, «Sentiment linguistique. Discours spontanés sur le lexique», Recherches Linguistiques n 30. Achard-Bayle G., Paveau M.-A. (dir.), 2008, «Linguistique populaire?», Pratiques 139/140. Auroux S. (dir.), 1989, Histoire des idées linguistiques, tome 1, Liège-Bruxelles, Mardaga. Auroux S. (dir.), 1992, Histoire des idées linguistiques. t. II, Liège, Mardaga. Auroux S. (dir.), 1997, Histoire des idées linguistiques, t. III, Liège, Mardaga. FRAMONDE - 20 juin page 18 sur 34

19 Authier-Revuz J., 1995, Ces mots qui ne vont pas de soi. Boucles réflexives et non-coïncidences du dire, tome 1 et tome 2, Paris, Larousse. Chiss et David, 2011, «Didactique du français et étude de la langue», Le Français aujourd hui, n HS01, 2011/5. Colombat B. et Savelli M. (dir.), 2001, Métalangage et terminologie linguistique, Actes du Colloque de Grenoble, mai Bruxelles, Peeters, coll. «Orbis Supplementa». Glikman J., Mansour L., Weiser S. (dir.), 2012, Le Vocabulaire Scientifique Et Technique En Sciences Du Langage, actes du colloque Col Doc En ligne (cf. site Modyco) coldoc/1015-actes-de-colloques-en-ligne/1021-actes-coldoc-2007.html Houdebine A.-M. (dir.), 2002, L imaginaire linguistique, Paris, l Harmattan. Paveau M.-A. et Rosier L. (dir.), 2005, «Penser, classer. Les Catégories de la discipline», Le Français aujourd hui 151, 2005/4. Paveau M.-A. et Rosier L., 2008, La langue française, passions et polémiques. Paris, Vuibert. Petitjean A. (dir.), 1998, «La transposition didactique en français», Pratiques 97/98. Rey-Debove J., 1978, Le métalangage : étude linguistique du discours sur le langage. Paris, Le Robert. Siouffi G. (dir.), à paraître en 2012, «Sentiment de la langue et diachronie», Diachroniques 2. Calendrier et modalités de soumission - remise des résumés : 1 septembre signification aux auteurs : 1 octobre remise des textes : 1 avril signification aux auteurs, commentaires et relecture : 30 juin remise des textes définitifs : 1 novembre 2013 Les résumés d article (une page, bibliographie comprise) sont à envoyer à Attention : l acceptation du résumé ne vaut pas engagement pour l article lui-même. Taille des articles : entre et signes, espaces, notes et bibliographie comprises. PROJET D OUVRAGE COLLECTIF : REPRÉSENTATIONS LINGUISTIQUES ET DISCURSIVES DE «RÉCONCILIER/ SE RÉCONCILIER/ RÉCONCILIATION» Date limite : 10 septembre 2012 «Tout le mal qui a été fait d un côté comme de l autre, Acceptez-le tel qu il est, oubliez le passé, Recommençons à vivre ensemble» - S.E. Dr Tejan Kabbah, Président de la Sierra Leone, refusant de s excuser(2003) Les conflits armés, avec leur corollaire de meurtres, d actes de torture, de déplacements de population et de violations massives des droits de l homme, engendrent des souffrances, des meurtrissures et des ruptures profondes. Toutefois, malgré la violence, les membres de la même communauté doivent réapprendre à vivre ensemble, doivent se réconcilier. Le premier impératif post-crise est : «il faut se réconcilier». Après la comptabilité bien souvent macabre, des commissions «Vérité, Justice et Réconciliation» sont mises en place. A travers le monde, on en dénombre une trentaine. Ces commissions ont pour objectif de rétablir la cohésion au sein de la communauté. Elles ont des impératifs «de vérité (devoir de mémoire), de justice et de réparation (droit supérieur des victimes), de non répétition et réconciliation (mise en place d un nouvel ethos démocratique)»[1] Si avant le XX siècle, la nécessité de se réconcilier ne passait pas nécessairement par la vérité et la justice, «la dissimulation des faits est devenue non seulement moralement inacceptable mais politiquement contreproductive[2]». La grande question demeure donc de savoir qui réconcilier? Pourquoi réconcilier? Et Comment réconcilier? Comment comprendre (en son sens étymologique de "prendre avec soi") l acte, l action et la politique de se réconcilier/réconcilier? D abord et avant tout, c est se remettre d'accord. C est remettre en harmonie des personnes qui étaient brouillées. C est s expliquer sur les raisons d un désaccord. C est en définitive, revivre ensemble. C est aussi un acte réalisé au moyen de la parole...c est se parler. En effet, forme d interaction qui engage le locuteur, la communication verbale soustend une communication de type langagier. C est que, si les interactions entre l homme et son environnement sont multiformes, il privilégie le langage dans la communication avec ses semblables. En FRAMONDE - 20 juin page 19 sur 34

20 effet, par la langue, il transmet des informations, formule des raisonnements, donne des ordres, passe des contrats, coordonne ses actions, rythme ses efforts. L action peut se réaliser par le fait même de dire comme le postule John L Austin dans sa théorie sur les actes langage (Quand dire c'est faire, 1962) et développée par John Searle (Les actes de langage, 1972). Un acte de langage est un moyen mis en œuvre par le locuteur pour agir sur son environnement et c est un lieu commun que de dire que l interprétation de l acte de langage est largement tributaire de son identification en tant que tel et du contexte au-delà de la compréhension de son contenu sémantique. Ce projet d ouvrage collectif se propose d interroger les discours sociaux afin d identifier les différentes acceptions de «réconcilier/ se réconcilier/réconciliation» et leurs configurations discursives dans la littérature, le discours de la presse, le discours politique et institutionnel, la littérature orale. Les résultats ainsi obtenus pourront compléter la méthodologie de ces commissions «Vérité, Justice et Réconciliation» qui restent «des boîtes à outils» à adapter aux différentes sphères culturelles dont certaines sont non seulement plurilingues mais aussi pluriculturelles. Axes (suggestions non limitatives) : Les configurations discursives/ formes/stratégies mises en œuvre pour la réconciliation : - En littérature - Dans le discours médiatique - Dans le discours politique et institutionnel - En littérature orale Bibliographie Adenuga (M), Le Tribunal spécial pour la Sierra Léone et ses effets sur l accord d amnnistie de Lomé, Cairn n 53, 2008/1, pp Armengaud, F. (2007), La pragmatique, Paris, PUF (5ème éd.) Austin (J L): How to Do Things with Words. Cambridge (Mass.) Paperback: Harvard University Press, 2e ed., 2005, en français: Quand dire, c'est faire, Seuil, Bernicot, J., Veneziano, E., Musiol, M. & Bert-Erboul, A. (Eds.) (2010). Interactions verbales et acquisition du langage. Paris: l Harmattan. Bourdieu (P), Ce que parler veut dire : l'économie des échanges linguistiques, Paris, Fayard, Lefranc (S), Après le Conflit, la Réconciliation? Actes révisés des jounrées d études organisées par l institut des sciences sociales du politique Editions Michel Houdiard, Oct Leman-Langlois(S), «Le modèle Vérité et Réconciliation Victimes, bourreaux et institutionnalisation du pardon», Informations sociales 2005/7, n 127, pp Paavani Reddy, «les Commissions Vérité et Réconciliation. Des instruments pour mettre fin à l'impunité et construire une paix durable». La Chronique de l ONU. Searle (J), Speech Acts, Cambridge University Press 1969, - en français: Les actes de langage, Hermann Souaré (I K) «Le dilemme de la justice transitionnelle et la réconciliation dans les sociétés post-guerre civile : Les cas du Libéria, de la Sierra Leone et de l Ouganda», in Etudes Internationales, Québec, vol.39:n 2, p Comité scientifique : Hilaire BOHUI, Maître de Conférences, Université de Cocody (Côte d Ivoire) Annette BOUDREAU, Professeur, Université de Moncton (Canada) Cécilia CONDEI, Maître de Conférences, Université de Craiova (Roumanie) Fred DERVIN, Professeur, Université d Helsinki (Finlande) Michel FRANCARD, Professeur, Université Catholique de Louvain (Belgique) Julien KILANGA MUSINDE, Professeur, Université Catholique d Angers (France) Virginie KONANDRI, Maître de Conférences, Université de Cocody (Côte d Ivoire) Jérémy N GUESSAN KOUADIO, Professeur, Université de Cocody (Côte d Ivoire) Françoise NICOL, Maître de Conférences, Université de Nantes (France) Sandina-Iulia VASILE, Maître de Conférences, Université Ovidius, Constanta (Roumanie) Modalités de proposition d une communication Présentation La proposition de contribution devra être présentée comme suit : 1. Coordonnées exactes (nom, prénom, fonction, établissement, adresse électronique) de chaque présentateur ou présentatrice. 2. Texte de 400 mots environ, présentant la proposition comme suit : FRAMONDE - 20 juin page 20 sur 34

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE CAVILAM Alliance française Centre d Approches Vivantes des Langues et des Médias 1 Avenue des Célestins BP2678 03206 Vichy Cedex France Tél. : 33 (0)4 70 30 83 83 Fax : 33 (0)4 70 30 83 84 Email : info@cavilam.com

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master domaine Sciences humaines et sociales, mention Sciences Du Langage, spécialité Didactique des langues et des cultures

Plus en détail

Ambassade de France en Pologne Service de coopération et d'action culturelle PERFECTIONNEMENT LINGUISTIQUE ENSEIGNANTS POLONAIS SECTIONS BILINGUES

Ambassade de France en Pologne Service de coopération et d'action culturelle PERFECTIONNEMENT LINGUISTIQUE ENSEIGNANTS POLONAIS SECTIONS BILINGUES CAVILAM Centre d Approches Vivantes des Langues et des Médias 1 Avenue des Célestins BP2678 03206 Vichy Cedex France Tél. : 33 (0)4 70 30 83 83 Fax : 33 (0)4 70 30 83 84 Email : info@cavilam.com Sites

Plus en détail

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS 1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS Parallèlement aux activités d échange et d organisation des rencontres et du séminaire thématique, nous avons réalisé durant les premières phases

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux :

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux : Traduction spécialisée vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie de la traduction de textes techniques dans divers domaines de spécialité : recherche documentaire, élaboration

Plus en détail

Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II (BA-LET)

Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II (BA-LET) Domaine d études Plurilinguisme et didactique des langues étrangères www.unifr.ch/pluriling Bachelor of Arts en langues et littératures Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 INSTITUT DE FORMATION SUPERIEURE DES CADRES DIRIGEANTS RESEAU DE CHERCHEURS DE L INSTITUT DE FORMATION SUPERIEUR DES CADRES DIRIGEANTS APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 La Fédération des Etablissements

Plus en détail

mention : Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation / second degré (MEEF) parcours : Lettres Modernes (CAPES)

mention : Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation / second degré (MEEF) parcours : Lettres Modernes (CAPES) mention : Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation / second degré (MEEF) parcours : Lettres Modernes (CAPES) responsable : Jean-Marc Vercruysse - SEMESTRE 1 - ECU 1 : Questions de littérature

Plus en détail

Propositions de Sujets de recherche (mémoire) pour les étudiants en Master 2. Didactique des langues. Promotion 2012-2013

Propositions de Sujets de recherche (mémoire) pour les étudiants en Master 2. Didactique des langues. Promotion 2012-2013 Page 1 sur 5 Propositions de Sujets de recherche (mémoire) pour les étudiants en Master 2. Didactique des langues. Promotion 2012-2013 Options : Fle, didactique des langues-cultures. Enseignant Thème,

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHE DE SERVICES DE FORMATION

Plus en détail

MASTER LETTRES PARCOURS METIERS DE L ECRITURE ET DE LA CREATION LITTERAIRE ET RECHERCHE EN CREATION LITTERAIRE

MASTER LETTRES PARCOURS METIERS DE L ECRITURE ET DE LA CREATION LITTERAIRE ET RECHERCHE EN CREATION LITTERAIRE MASTER LETTRES PARCOURS METIERS DE L ECRITURE ET DE LA CREATION LITTERAIRE ET RECHERCHE EN CREATION LITTERAIRE Domaine ministériel : Arts, Ltres, Langues Présentation Présentation Dès la rentrée d octobre

Plus en détail

Appel de Candidature

Appel de Candidature Appel de Candidature Formation sur l assurance qualité interne dans l Afrique de l Ouest 2015-16 Le projet «Training on Internal Quality Assurance in West Africa (TrainIQAfrica)» est une formation pour

Plus en détail

Le séminaire de français de Chicago # 6

Le séminaire de français de Chicago # 6 Alliance Française de Chicago Consulat général de France à Chicago Service culturel Le séminaire de français de Chicago # 6 Enrichir son sac à malices : pistes pour mieux exploiter le jeu à l ère actionnelle

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

BIG ROCKS OF REALITY Représentations, partis et politiques publiques

BIG ROCKS OF REALITY Représentations, partis et politiques publiques V è m e Ecole d Eté de Politique Comparée 22 26 JUIN 2009 ---------------------------- BIG ROCKS OF REALITY Représentations, partis et politiques publiques Responsable Daniel-Louis SEILER Directeur de

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits Traduction générale vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie et les techniques de la traduction Approfondir la connaissance de la langue source. spécifiques : Parfaire la

Plus en détail

Budgets genre, pouvoirs et transformations sociales Une formation en ligne proposée par l IHEID (Genève) 21 novembre 2013-5 mars 2014

Budgets genre, pouvoirs et transformations sociales Une formation en ligne proposée par l IHEID (Genève) 21 novembre 2013-5 mars 2014 Budgets genre, pouvoirs et transformations sociales Une formation en ligne proposée par l IHEID (Genève) 21 novembre 2013-5 mars 2014 Depuis 2007, le Pôle genre et développement de l Institut de hautes

Plus en détail

LICENCE ANGLAIS-ALLEMAND

LICENCE ANGLAIS-ALLEMAND LICENCE ANGLAIS-ALLEMAND Mention : Langues, littératures et civilisations étrangères et régionales Présentation La licence Langues, littératures et civilisations étrangères et régionales (LLCER) vise à

Plus en détail

Domaines professionnels

Domaines professionnels Anglais LICENCE 2 Objectifs de la formation La licence d anglais LLCE de l université Bordeaux Montaigne se caractérise par la grande pluridisciplinarité, la richesse et la variété de ses contenus, ainsi

Plus en détail

Taxe d apprentissage 2015

Taxe d apprentissage 2015 Taxe d apprentissage 2015 Investir pour l égalité des chances En versant à l université Paris 8 la taxe d apprentissage, vous formez vos futurs collaborateurs, vous investissez dans l innovation pédagogique

Plus en détail

90 ans au service de l'excellence en éducation!

90 ans au service de l'excellence en éducation! Genève, le 19 janvier 2015 Original : anglais 90 ans au service de l'excellence en éducation! SOIXANTE-QUATRIÈME SESSION DU CONSEIL DU BUREAU INTERNATIONAL D ÉDUCATION Genève, 28 30 janvier 2015 VISIBILITÉ

Plus en détail

CFMS. Certificat de Médiateur - Sourd. Métiers Sourds

CFMS. Certificat de Médiateur - Sourd. Métiers Sourds Certificat de Médiateur - Sourd Métiers Sourds 7 rue des Tamaris 44300 Nantes Tramway Ligne 1 : Souillarderie @ contact@steum.com fax 09 70 06 88 58 skype steumcontact www.steum.com Contexte L information

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art.

APPEL A CANDIDATURE. L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art. APPEL A CANDIDATURE L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art. La communauté d agglomération Cap Calaisis, en charge de la gestion

Plus en détail

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0)

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0) Année scolaire 2006-2007 Parcours Programme de DANSE (506.A0) Marlène Parent, conseillère pédagogique Local 1001-4, poste tél. 243 (Courriel : parentm@cdrummond.qc.ca) Département de Danse, local 1908,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais

www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais Objectifs de la formation Perspectives professionnelles La licence d anglais LLCE de l université Michel de Montaigne Bordeaux 3 se caractérise par la grande pluridisciplinarité,

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II

STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II Stratégie de la CDIP du 24 octobre 2013 pour la coordination à l échelle nationale de l enseignement des langues étrangères dans le degré secondaire II

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

RAMSES II ESTIS Ecole supérieure de traducteurs et d interprètes Langues européennes et orientales

RAMSES II ESTIS Ecole supérieure de traducteurs et d interprètes Langues européennes et orientales RAMSES II ESTIS Ecole supérieure de traducteurs et d interprètes Langues européennes et orientales P : 1/5 Dans un monde où la communication a atteint un niveau technologique important, posséder dans ses

Plus en détail

<< PLATFORM > < Grand Est >>

<< PLATFORM > < Grand Est >> PROGRAMME DE RÉSIDENCES DES FRAC DU GRAND EST EDITION 2008 // Appel à candidature >>> PRESENTATION DES FRAC >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Les Fonds régionaux d art contemporain du Grand

Plus en détail

Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II (BA-LET 60 ECTS)

Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II (BA-LET 60 ECTS) Domaine d études Plurilinguisme et didactique des langues étrangères www.unifr.ch/pluriling Bachelor of Arts en langues et littératures Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II

Plus en détail

«Portfolio de compétences»

«Portfolio de compétences» A C P F ( A s s o c i a t i o n C o r é e n n e d e s P r o f e s s e u r s d e F r a n ç a i s ) P r o j e t p é d a g o g i q u e - A n n é e 2 0 1 3 «Portfolio de compétences» Responsabilités : Responsables

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS L ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE L ACADÉMIE DE LYON FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS ESPACE DE STRUCTURATION DES PRATIQUES ARTISTIQUES

Plus en détail

La production des savoirs scientifiques et les espaces linguistiques

La production des savoirs scientifiques et les espaces linguistiques Le 8 mai 2012 Palais des Congrès 1001, place Jean-Paul-Riopelle, Montréal Salle 513 A La production scientifique s inscrit de plus en plus dans un espace de communication des savoirs où les frontières

Plus en détail

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français Caroline Mraz Qu est-ce que le FOU? Le concept de Français sur objectif universitaire (FOU) a émergé en tant que nouvelle

Plus en détail

VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI. Année universitaire 2013-2014

VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI. Année universitaire 2013-2014 VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI Année universitaire 2013-2014 DATE LIMITE DE RETOUR : 19 décembre 2014 Nom :... Prénoms :... E-mail :... Laboratoire de recherche :... La présente fiche

Plus en détail

BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES

BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES 2 I. Objectifs La FONDATION KEBA MBAYE, consciente du rôle que peuvent jouer le Droit, l Ethique, l Education et le Sport

Plus en détail

STAGES PÉDAGOGIQUES D ÉTÉ juillet & août 2015

STAGES PÉDAGOGIQUES D ÉTÉ juillet & août 2015 Formation Continue Les stages pédagogiques s adressent à tous les professeurs de Français Langue Etrangère souhaitant approfondir leur formation, actualiser leurs connaissances et renouveler leurs méthodes

Plus en détail

Présentation Ce Master vise à former des experts de la médiation interculturelle et de la traduction dans l espace germanique et nordique.

Présentation Ce Master vise à former des experts de la médiation interculturelle et de la traduction dans l espace germanique et nordique. MASTER LLCE : ETUDES GERMANIQUES - MÉDIATION INTERCULTURELLE ET TRADUCTION (MEGEN) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme := Master Domaine : Arts, Lettres, Langues Mention : LANGUES LITTERATURES ET CIVILISATIONS

Plus en détail

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch Option Arts du Cirque Bac L Lycée Le Garros Auch «Le cirque n est pas un spectacle, c est une expérience de vie, c est une façon de voyager dans notre propre vie.» Federico Fellini 2011, Lycée Le Garros

Plus en détail

ASSOCIATION DE PROMOTION DU PLURILINGUISME PROGRAMME 2014-2015. Le bilinguisme est un cadeau, pas un fardeau!

ASSOCIATION DE PROMOTION DU PLURILINGUISME PROGRAMME 2014-2015. Le bilinguisme est un cadeau, pas un fardeau! ASSOCIATION DE PROMOTION DU PLURILINGUISME PROGRAMME 2014-2015 Le bilinguisme est un cadeau, pas un fardeau! D Une Langue A L Autre Qui sommes-nous? NOTRE MISSION Favoriser une éducation au plurilinguisme

Plus en détail

Appel à projets 2013

Appel à projets 2013 IdEx Bordeaux Université de Bordeaux Campus d excellence Appel à projets 2013 Axe 2. Innover en matière de formation Objectif 2.1 Développer et promouvoir, sur la base de l excellence de la recherche scientifique

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS»

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» MASTER POLITICAL STUDIES AND INTERNATIONAL COOPERATION ETUDES POLITIQUES ET COOPERATION INTERNATIONALE entre : L Université des West

Plus en détail

Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE PROTECTION SOCIALE

Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE PROTECTION SOCIALE Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE SEPTEMBRE 2012 - JUIN 2013 «Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé» SEPTEMBRE

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE»

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de Monastir Faculté de pharmacie de Monastir «INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la production de projets audiovisuels Le master «Création, Production, Images» du département de l ISIC - Institut des

Plus en détail

Qu est-ce que le TCF?

Qu est-ce que le TCF? Qu est-ce que le TCF? Le Test de Connaissance du Français (TCF ) est un test de niveau linguistique en français, conçu à la demande du ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Le programme est adapté lors du positionnement précédant l action de formation. Il est alors soumis à l AGEFOS PME pour accord. Intitulé

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information OFFICE DES NATIONS UNIES A GENEVE UNITED NATIONS OFFICE AT GENEVA Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006 Note d information 1. Un concours de recrutement de professeurs de français

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Dispositif départemental d aide à la création et à l édition

Dispositif départemental d aide à la création et à l édition Direction de la culture Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône Dispositif départemental d aide à la création et à l édition Année 2013 Littérature / Patrimoine / Arts visuels Date limite de dépôt

Plus en détail

Historique. l'organisation internationale de la Francophonie.

Historique. l'organisation internationale de la Francophonie. Historique La réalisation du site Franc-parler.org a été commandée suite au rapport remis en décembre 1998 par le député Patrick Bloche au Premier ministre Lionel Jospin - Le désir de France : La présence

Plus en détail

Guide du programme à l étranger

Guide du programme à l étranger Bourses de recherche Mitacs Globalink Sorbonne Universités Pour la recherche aux cycles supérieurs dans une université canadienne Guide du programme à l étranger Bourses de recherche Mitacs Globalink -

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE

MOBILITE INTERNATIONALE MOBILITE INTERNATIONALE 1. ORGANIGRAMME Anne France Malvache (Directrice de l ISTC) : anne france.malvache@istc.fr Olivier Garnier (Directeur des études et Relations Internationales) : olivier.garnier@istc.fr

Plus en détail

BASI Programme d études (50 crédits ECTS) Langue et littérature anglaises. Plan d études / Février 2015

BASI Programme d études (50 crédits ECTS) Langue et littérature anglaises. Plan d études / Février 2015 Université de Fribourg Faculté des Lettres Département des langues et littératures Domaine Anglais en collaboration avec le Domaine du Plurilinguisme et didactique des langues étrangères BASI Programme

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en coaching : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur, 1.

Plus en détail

CÉLÉBRATION DU 12 ANNIVERSAIRE DE SA CRÉATION CARTHAGÈNE 2003-2015

CÉLÉBRATION DU 12 ANNIVERSAIRE DE SA CRÉATION CARTHAGÈNE 2003-2015 II COLLOQUE SUR L INTERDISCIPLINARITÉ DANS LA FORMATION DU PROFESSEUR DE LANGUES ÉTRANGÈRES (CIFLEX) 19-21 mars 2015 PROGRAMME DE LICENCE EN LANGUES MODERNES, OPTIONS ANGLAIS ET FRANÇAIS CÉLÉBRATION DU

Plus en détail

A S S O C I A T I O N S A L V A D O R I E N E D E S P R O F E S S E U R S D E F R A N Ç A I S. Responsabilités :

A S S O C I A T I O N S A L V A D O R I E N E D E S P R O F E S S E U R S D E F R A N Ç A I S. Responsabilités : A S S O C I A T I O N S A L V A D O R I E N E D E S P R O F E S S E U R S D E F R A N Ç A I S P R O J E T F O N D D I N N O V A T I O N P É D A G O G I Q U E - 2012 «Formation didactique, pédagogique et

Plus en détail

Les projets individuels de formation. COMENIUS VISITES D ETUDE www.europe-education-formation.fr

Les projets individuels de formation. COMENIUS VISITES D ETUDE www.europe-education-formation.fr Les projets individuels de formation COMENIUS VISITES D ETUDE www.europe-education-formation.fr Bourse de formation: Pour qui? Formation continue destinée au personnel participant à l enseignement scolaire

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. FORMATIONS BUREAUTIQUE «OUTLOOK, WORD, EXCEL, ACCESS, et POWERPOINT» (versions 2010).

CAHIER DES CHARGES. FORMATIONS BUREAUTIQUE «OUTLOOK, WORD, EXCEL, ACCESS, et POWERPOINT» (versions 2010). Service de la Formation Permanente Locale du Centre siège de l INRA CAHIER DES CHARGES Formations collectives et individuelles en bureautique, à l attention des agents du Centre siège de l INRA : FORMATIONS

Plus en détail

Dossier de presse Université de Lille

Dossier de presse Université de Lille Dossier de presse Université de Lille 14 octobre 2013 Présentation de la stratégie politique globale Le projet Université de Lille correspond à une démarche de rapprochement des trois universités lilloises

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Laurent Puren est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La

Laurent Puren est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La Christian Ollivier est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La Réunion et membre du laboratoire Langues, textes et Communication dans les espaces créolophones et francophones

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS)

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) École secondaire Armand-Corbeil Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) Janvier 2013 PRÉAMBULE Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport demande aux commissions

Plus en détail

Vademecum marketing Un site pour découvrir le français 1er juillet 2013

Vademecum marketing Un site pour découvrir le français 1er juillet 2013 Le présent vademecum a pour vocation de synthétiser les atouts et principales caractéristiques de Parlons français, c est facile!, des pistes d exploitation du site, ainsi qu un mode d emploi du kit marketing

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

«Lire, c est aller à la rencontre d une chose qui va exister»

«Lire, c est aller à la rencontre d une chose qui va exister» «Lire, c est aller à la rencontre d une chose qui va exister» Italo Calvino Table des matières Ribambelle Virus Lecture Exposition Lectures d enfances Exposition Entre les pages Exposition Lectures des

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Appel à candidature 2015

Appel à candidature 2015 Dossier de candidature 2015 résidence de création au Cube independent art room CANDIDATURE Appel à candidature 2015 Résidence de création à l espace d art Le Cube independent art room Rabat Depuis avril

Plus en détail

Un dispositif de formation à distance DIPROBIB Diplôme professionnel de bibliothèque

Un dispositif de formation à distance DIPROBIB Diplôme professionnel de bibliothèque Un dispositif de formation à distance DIPROBIB Diplôme professionnel de bibliothèque Institut Universitaire de Formation Continue en partenariat avec le Service Commun de la Documentation Université des

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013)

POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013) POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013) FICHE TECHNIQUE DU PROJET Numéro du projet : 593 RAF 6000 Nom du projet «Projet d appui au développement

Plus en détail

Les formations à l université Stendhal

Les formations à l université Stendhal Les formations à l université Stendhal Une palette innovante et diversifiée L université Stendhal propose une palette diversifiée de formations à travers ses 5 Unités de formation et de recherche (UFR)

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES Introduction sur la formation Depuis 2005, le master DiFLES propose une formation approfondie dans le domaine

Plus en détail

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016 Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes Guide d attribution des subventions 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle

Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle Formation continue des enseignants Publications Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle - Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Jeudi 19 décembre 2013 Programme de la présentation interactive Faire entrer l École dans l ère du numérique Introduction de Catherine

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 26/03/2014 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d administrateurs en audit qualité interne Pièces jointes : Termes de références de la formation.

Plus en détail

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA BOURSE DE RECHERCHE DE L HÉRITAGE DE LA RECHERCHE ORTHOPÉDIQUE AU CANADA (HROC) Les candidatures doivent être soumises par voie électronique, en format PDF,

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique.

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique. Généralités Difficile de faire la différence entre des formations orientées vers la science politique et une autre vers les relations internationales dans l organisation de l enseignement supérieur français.

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 ELEMENTS DE CONTEXTE

PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 ELEMENTS DE CONTEXTE PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 RÉSEAU DES ALLIANCES FRANCAISES EN CHINE : ELEMENTS DE CONTEXTE OBJECTIFS Ce document a pour objectif de structurer la programmation culturelle du réseau des Alliances françaises

Plus en détail

Prix «Tremplin jeunes réalisateurs Ciné Regards Africains»

Prix «Tremplin jeunes réalisateurs Ciné Regards Africains» Prix «Tremplin jeunes réalisateurs Ciné Regards Africains» DOSSIER DE CANDIDATURE à retourner avant le 1 er décembre 2015 accompagné d'un justificatif de l'école et d'un lien internet pour visionner le

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Master of Arts en didactique des langues étrangères (Master spécialisé)

Master of Arts en didactique des langues étrangères (Master spécialisé) Master of Arts en didactique des langues étrangères (Master spécialisé) Le Master en didactique des langues étrangère est une filière d enseignement commune aux universités de Berne et Fribourg, en collaboration

Plus en détail