Dioptre convergent (foyers réels)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dioptre convergent (foyers réels)"

Transcription

1 SF > 0 et SF < 0 le dioptre est convergent. foyers réels SF < 0 et SF > 0 le dioptre est divergent. foyers virtuels Dioptre convergent (foyers réels) n 1 < n 2 B n 2 Image réelle A F F S C A B

2 n1 n 2 n1 n 2 SA SA' SC Lumière SF SF ' SC Vergence: 1 dioptrie (d) = 1m - 1 n1 n 2 n 2 n SF SF' SC 1 V Vergence = puissance du dioptre, V positif = convergent V négatif = divergent

3 4- Introduction à la vision l œil 4-1 Description L œil est l organe de la vision. Il fonctionne comme une lentille convergente et donne une image réelle et renversée

4 4.2 Schématisation - La cornée : la partie antérieure transparente du globe oculaire, de forme asphérique et légèrement saillante. Elle transmet la lumière au cristallin et à la rétine. Il s agit du premier élément réfractif de l œil, comptant pour plus de 2/3 de la réfraction du dioptre oculaire - L'iris : diaphragme de l'oeil percé d une ouverture : la pupille. Ce muscle fait varier l'ouverture et permet de contrôler la quantité de lumière pénétrant dans l œil - Le cristallin : lentille naturelle organique convergente de l œil. Il se comporte comme une lentille bi-convexe de vergence variable grâce à l'action des muscles ciliaires - La rétine : écran constitué de cellules sensibles à la lumière sur laquelle se forme les images.

5 L œil peut être réduit à un système centré équivalent à un dioptre unique de vergence V 60 dioptries Ce dioptre sépare 2 milieux d indice de réfraction n = 1 (air) et n = 1,336 axe géométrique comme axe optique n = 1 lumière n = 1,336 x F x C Centre optique x F Axe optique 17mm 6 mm 17 mm rayon de courbure 6mm SF 17mm SF 23mm

6 4.2 Fonctionnement de l œil normal ou œil emmétrope Deux conditions simultanées - L image d un point est un point œil stigmatique (approximation de Gauss) - L œil ne voit une image nette que si celle-ci se forme sur la rétine Vision d un objet éloigné Pour un œil normal, lorsque le cristallin est au repos, les images des objets situés à l infini (pratiquement plus de (50m) se forment sur la rétine : on dit alors que l œil n accommode pas. Vision d un objet proche Lorsque l œil regarde un objet proche, les muscles ciliaires modifient la courbure du cristallin (et donc la distance focale) ce qui permet aux images de se former sur la rétine : on dit alors que l œil accommode. image sur la rétine (image nette) quelque soit la distance de l objet

7 a. Vision nette de loin Hypothèse : l observateur voit nettement des objets éloignés sans accommoder image se forme au foyer image F donc sur la rétine image nette Point objet à x F Œil emmétrope au repos x C F Point image sur la rétine Point net

8 b. Vision nette de près SI l œil emmétrope était un système optique figé : Point objet à une distance finie x F x C F Point image théorique image sur la rétine Tache lumineuse Point flou Mais l image reste nette grâce à l augmentation de la convergence du cristallin. Le mécanisme d accommodation maintient l image sur la rétine Le champ de vision d un œil normal s étend normalement d environ 25 cm à l infini

9 4.3 Défauts de la vision : amétropies sphériques 2 types d amétropie sphérique : - myopie - hypermétropie a. Myopie L image d un objet à l infini se forme en avant de la rétine (œil au repos) L œil trop convergent pour sa longueur et/ou trop long (foyer image F en avant de la rétine) Point image théorique Point objet à x F x C x F image floue perçue par la rétine (tache lumineuse) Œil myope au repos

10 b. Hypermétropie L image d un objet à l infini se forme en arrière de la rétine (œil au repos) L œil n est pas assez convergent et/ou trop court (foyer image en arrière de la rétine) 4.4 Corrections L œil myope étant trop convergent, il faut une lentille divergente pour le corriger L œil hypermétrope n étant pas assez convergent, il faut une lentille convergente pour le corriger

11 5- Notion de couleur Le point A est vu rouge par l œil parce que recevant de la lumière blanche, composée par toutes les couleurs, il ne diffuse que les longueurs d onde du rouge A La couleur d'un objet dépend donc de: la manière avec laquelle les pigments constituant ce point diffusent et absorbent les différentes longueurs d'onde la composition de la lumière qui l'éclaire (si on éclaire un objet rouge pur avec de la lumière bleue, il apparaît noir puisque le rouge pur absorbe toutes les couleurs, dont le bleu, et ne diffuse que du rouge qu'il ne reçoit pas) et de l'oeil et du cerveau de l observateur

12 3ème partie : LASER

13 LASER Acronyme de «light amplification by stimulated emission of radiation» «amplification de la lumière par émission stimulée de radiation» Un laser est fondamentalement un amplificateur de lumière. Le terme laser est ambivalent puisqu'on l'emploie à la fois pour décrire le dispositif, la source qui permet de créer et d'émettre cette lumière particulière et pour nommer le rayon lumineux lui-même. EINSTEIN 1917 (principe)

14

15 1- Principe - Interaction matière rayonnement Les photons peuvent réagir avec la matière de trois manières : - l'absorption - l'émission spontanée - l'émission stimulée

16 1.1 Absorption Emission spontanée atome hu e - Etat stable E 0 Energie extérieure Etat excité Absorption d Energie e - niveau E 1 Atome excité repasse spontanément à son état fondamental: Emission spontanée photon (même u situation de résonance) Photon émis dans une direction quelconque DE = E 1 - E 0 = hu Fluorescence (l) (nanoseconde)

17 1.2 Emission stimulée État excité Photons incident hu Photons hu État fondamental Photons hu Avant Pendant Après Nouveau photon est en tout point similaire à celui qui a permis à la particule de se désexciter : il transporte la même quantité d'énergie, à la même fréquence et possède la même direction de propagation. Conséquence: Le nombre de photons croît intensité du faisceau lumineux AMPLIFICATION

18 a. Principe Conditions Energie du photon incident = Energie du niveau haut Energie du niveau bas N atomes excités > N atomes niveau fondamental Inversion de population indispensable Il faut forcer l inversion de population en pompant le milieu

19 b. Inversion de population But : E 2 hu (n 2 ) Loi de Boltzmann: n 2 = n 1 exp [- (E 2 E 1 ) / kt] système en équilibre n 1 > n 2 niveaux plus bas toujours plus peuplés E 1 (n 1 ) Photons probablement absorbés Pour que le faisceau s enrichisse en photons n 2 > n 1 E 2 hu E 1 (n 2 ) hu hu (n 1 ) Inversion de population ( hors équilibre thermique avec apport d énergie) Emission stimulée (émission induite)

20 c. Pompage optique (KASTLER 1950) Pompage atomes molécules ions cavité E 2 hu E 1 (n 2 ) hu n 2 > n 1 hu (n 1 ) Source excitatrice Source va donner l énergie nécessaire pour l inversion de population (excitation extérieure Emission Stimulée possible Le milieu est alors amplificateur

21 d. Amplification Milieu actif Apport d énergie par pompage Photon incident sur atome excité Émission stimulée Emission grand nombre de photons (Réactions en chaîne) Photons émis ont des propriétés identiques à ceux de l onde de départ Amplification en cascade du nombre de photons Effet laser L'inversion de population contribue ainsi à l'amplification de la lumière dans le laser. Source lumineuse

22 e. Cavité et dispositif Le milieu laser est constitué par des atomes capables d émettre des photons par émission stimulée milieu actif placé entre deux miroirs. Miroir réfléchissant à 100% Cavité résonante Résonateur optique Miroir semi-réfléchissant à 99% Sortie de la lumière Les photons peuvent traverser plusieurs fois le milieu actif(allers-retours) Emission stimulée d un plus grand nombre de photons processus d'amplification laser oscille

23 e. Cavité et dispositif Le milieu laser est constitué par des atomes capables d émettre des photons par émission stimulée Les photons peuvent traverser plusieurs fois le milieu actif(allers-retours) Emission stimulée d un plus grand nombre de photons processus d'amplification laser oscille

24 Dans la cavité optique, un très grand nombre d ondes réfléchies se superposent Additions de signaux si ondes ne sont pas en phase Interférences destructives Interférences constructives

25 Il faut que les ondes réfléchies soient en phase Interférences constructives Intensité maximale Condition remplie pour c 2L = k l u= k 2L k entier positif L distance entre les 2 miroirs le résonateur est généralement construit de manière à favoriser l'une des longueurs d'onde produites dans le milieu actif au détriment des autres. Construction optimale de la cavité de résonance

26 Forme des miroirs But des miroirs faisceau optique traverse le milieu actif un grand nombre de fois. Miroirs plans Pertes latérales de la lumière Miroirs sphériques Pertes latérales minimisées

27 2- Caractéristiques - Emission directionnelle Concentré spatial de lumière avec une divergence faible - Emission cohérente (relation de phase) - Emission monochromatique Concentré spectral de lumière - Densité de Puissance élevée Concentré spatialement et spectralement focalisation sur des très petite surfaces (lambda²) concentré temporellement (impulsions de courtes durées ns à fs) P Densité de puissance surfacique en W.m -2, P en W et S en m 2 S Densités de Puissance très importantes Ordre de grandeur : laser 10 W à λ = 500 nm (vert) : densité de puissance max = 4 GW/cm 2

28 3- Fonctionnement du laser mode continu (leur puissance est constante) source d'énergie excite en continu mode impulsionnel (émission pendant une durée brève, puis arrêt et à nouveau émission). (source d'énergie envoie par intermittence une décharge d'énergie) Emission ns aux femtosecondes

29 4- Types de LASER - LASER à milieu actif solide (solide et semi-conducteurs) - Laser à Gaz - Laser à colorants Exemples : Type de laser Milieu laser Couleur du faisceau Longueur d onde λ Hélium-néon Gaz hélium-néon Rouge 632,8 nm Diode Laser Solide semiconducteur : Arséniure de gallium Rouge, infrarouge Laser à colorant Colorant dans un solvant Différentes couleurs Laser Nd-YAG Solide grenat d aluminium et d yttrium Dopé au néodyme infrarouge 1,06 μm

30 Laser à milieu solide (Nd:YAG) λ émission dépend de l ion dopant et de la matrice Milieu amplificateur: cristal ou verre dopé aux terres rares: Nd (Néodyme), Yb(Ytterbium), Nd:YAG λ =1,06μm Source d excitation : lampe flash ou diode laser Fonctionnement: continu ou de manière impulsionnelle (impulsions 10-6 s à s) Densités de puissance de l'ordre du kw en continu et du GW en pulsé. Dermatologie Détatouage (Laser Nd-YAG). Odontologie (Laser Nd-YAP )

31

32 5- Mécanismes d actions en santé - Effet électromécanique Action disruptive (ex Nd:YAG, ophtalmologique, dermatologique ) - Effet photoablatif Photoablation (ex Excimères (UV), Nd:YAG ophtalmologique: myopie, hypermétropie..) - Effet thermique Mécanisme prédominant ophtalmologie (décollement de la rétine), dermatologie (destruction de lésions cutanées), chirurgie - Effet photochimique Combinaison avec un photosensibilisant, utilisé en PDT

JC DELAUNAY BIOPHYSIQUE - LASER

JC DELAUNAY BIOPHYSIQUE - LASER JC DELAUNAY BIOPHYSIQUE - UE 3A LASER LASER «light amplification by stimulated emission of radiation» «amplification de la lumière par émission stimulée de radiation» Un laser est fondamentalement un amplificateur

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Université Bordeaux Segalen Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2014/2015 OPTIQUE GEOMETRIQUE

Plus en détail

I. Absorption et émission quantique

I. Absorption et émission quantique CHAPITRE N 2 PARTIE D TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE TS I. Absorption et émission quantique 1. Quantification des niveaux d énergie Les niveaux d énergie d un atome sont quantifiés, ils ne peuvent pendre

Plus en détail

I. La nature de la lumière

I. La nature de la lumière Activité documentaire : Dualité Onde-Corpuscule et Transferts quantiques d énergie. I. La nature de la lumière Document 1 : Vidéo «yin-et-le-yang-dualite-onde-particule.mp4» avec VLC (s arrêter à 2 minutes)

Plus en détail

THEME 1: OBSERVER. Chapitre 1 : Lentilles minces, œil et images

THEME 1: OBSERVER. Chapitre 1 : Lentilles minces, œil et images THEME : OBSERVER Chapitre : Lentilles minces, œil et images I. Le modèle des lentilles minces a. Présentation Une lentille est un objet transparent et homogène dont au moins l une des faces n est pas plane.

Plus en détail

OPTIQUE ET VISION. résumé de cours partie 2

OPTIQUE ET VISION. résumé de cours partie 2 OPTIQUE ET VISION résumé de cours partie 2 Image d un objet AB dans les conditions de Gauss objet petit, perpendiculaire à l axe, rayons peu inclinés exemple B A n 1 F S O n 2 lumière F A B rayon passant

Plus en détail

Première partie. Optique géométrique, réflexion, réfraction, dispersion

Première partie. Optique géométrique, réflexion, réfraction, dispersion Première partie Optique géométrique, réflexion, réfraction, dispersion 1 Chapitre 1 Propagation de la lumière 1.1 Rectiligne - Source de lumière créée par un ensemble appelé faisceau lumineux. - L optique

Plus en détail

Partie 1: Observer. Chapitre 1 : Voir!

Partie 1: Observer. Chapitre 1 : Voir! Partie 1: Observer Chapitre 1 : Voir! Rappels d optique La lumière est one onde électromagnétique qui se propage dans le vide et dans un milieu. Cette propagation est rectiligne dans un milieu homogène

Plus en détail

Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule

Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule Comment la matière se comporte-t-elle à l'échelle microscopique? 1) Ondes ou particules? 1) La lumière Les phénomène de diffraction et interférences

Plus en détail

LABORATOIRE DE PHYSIQUE DES LASERS. Le LASER. Une solution sans problème? Sébastien Forget, Maitre de Conférences

LABORATOIRE DE PHYSIQUE DES LASERS. Le LASER. Une solution sans problème? Sébastien Forget, Maitre de Conférences LABORATOIRE DE PHYSIQUE DES LASERS Le LASER Une solution sans problème? Sébastien Forget, Maitre de Conférences LABORATOIRE DE PHYSIQUE DES LASERS Le LASER Une solution sans problème? Nous avons l habitude

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2015/2016 OPTIQUE GEOMETRIQUE Stigmatisme Miroirs Dioptres

Plus en détail

Cours de Physique SVT. Cours 6 : L'œil et la vision

Cours de Physique SVT. Cours 6 : L'œil et la vision Cours de Physique VT Cours 6 : L'œil et la vision Généralités Œil = association de dioptres séparés par des milieux transparents d indices différents. Œil humain accommode par modification de f image de

Plus en détail

Thème : optique. Chap 6 NOTIONS D'OPTIQUE CORPUSCULAIRE

Thème : optique. Chap 6 NOTIONS D'OPTIQUE CORPUSCULAIRE Thème : optique Chap 6 NOTIONS D'OPTIQUE CORPUSCULAIRE 1) LES PHOTONS : a) Aspect ondulatoire de la lumière : la lumière est un ensemble d'ondes électromagnétiques. Chaque onde se propage à la célérité

Plus en détail

Modélisation des systèmes optiques par des lentilles minces

Modélisation des systèmes optiques par des lentilles minces Modélisation des systèmes optiques par des lentilles minces Prérequis : axiomes fondamentaux de l optique géométrique La lumière se propage en ligne droite selon des rayons lumineux orientés. L objet est

Plus en détail

L œil, la vision. 1. Organisation. Numéro Nom Fonction. L image sur la rétine est une image réelle et renversée, de petite dimension.

L œil, la vision. 1. Organisation. Numéro Nom Fonction. L image sur la rétine est une image réelle et renversée, de petite dimension. L œil, la vision 1. Organisation. Numéro Nom Fonction 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 L image sur la rétine est une image réelle et renversée, de petite dimension. 1 2. Le cristallin, ses défauts. 17 mm Modèle de

Plus en détail

TP spécialité N 2 L œil et la Loupe 1 / 10

TP spécialité N 2 L œil et la Loupe 1 / 10 TP spécialité N 2 L œil et la Loupe / 0 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan, un écran.

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-POLY Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-POLY Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-POLY Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule 1/5 Objectifs : Comment la matière se comporte-t-elle à l échelle microscopique? Notions et contenus

Plus en détail

Chapitre 9 : Dualité onde-particule

Chapitre 9 : Dualité onde-particule Chapitre 9 : Dualité onde-particule 1. Ondes ou particules? 1.1. Aspect ondulatoire de la lumière Dans son «Traité de la lumière», Christian Huygens interprète la lumière comme la propagation d une onde.

Plus en détail

La surface utile de l objectif de l œil est la pupille dont le diamètre varie en fonction de la luminosité ambiante.

La surface utile de l objectif de l œil est la pupille dont le diamètre varie en fonction de la luminosité ambiante. L œil 31 L œil La majorité des instruments d optique ayant pour but d aller au-delà des possibilités de l œil humain, il est essentiel de comprendre avant tout ses caractéristiques, limites et ses défauts.

Plus en détail

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE TaleS / P15 İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE 1/ LA DUALİTÉ ONDE-PARTİCULE : Activité 15.1 a Dualité onde-particule de la lumière : Les phénomènes de diffraction et d interférences s expliquent par

Plus en détail

Physique-Chimie Première partie Représentation visuelle chapitre 1 L œil corrigé Séance 3

Physique-Chimie Première partie Représentation visuelle chapitre 1 L œil corrigé Séance 3 Compétences exigibles Physique-Chimie Première partie Représentation visuelle chapitre 1 L œil corrigé Séance 3 Savoir décrire le modèle réduit de l œil et le mettre en correspondance avec l œil réel ;

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts 1 L œil 1.1 Description sommaire La rétine comporte des récepteurs, Les cônes sont essentiellement concentrés dans la zone centrale de la rétine, la macula et son centre, la fovéa.

Plus en détail

Fonctionnement du laser à base de semi conducteur (appelé laser à injection - ILD)

Fonctionnement du laser à base de semi conducteur (appelé laser à injection - ILD) Fonctionnement du laser à base de semi conducteur (appelé laser à injection - ILD) Il s agit d une source monochromatique cohérente (spectre étroit, puissance élevée, cohérence importante). Contrairement

Plus en détail

subies par les rayons lumineux à l entrée et à la sortie de la lentille permettent d obtenir les images désirées.

subies par les rayons lumineux à l entrée et à la sortie de la lentille permettent d obtenir les images désirées. 6 Les lentilles Les lentilles sont des objets transparents que l on trouve dans des appareils courants : lunettes, verres de contacts, appareil de photo, microscope, lunette astronomique Dans tous les

Plus en détail

Vision et image. " L image du livre de cuisine ne correspond jamais au résultat final. " Loi de Murphy

Vision et image.  L image du livre de cuisine ne correspond jamais au résultat final.  Loi de Murphy Vision et image " L image du livre de cuisine ne correspond jamais au résultat final. " Loi de Murphy Prérequis : Distinction entre source de lumière primaire (source de lumière) et secondaire (objet diffusant).

Plus en détail

Correction exercices chapitre 1.

Correction exercices chapitre 1. Correction exercices chapitre. Exercice p24.. Un œil idéal et simplifie. Idéal car ce modèle ne prend pas en compte les petits défauts de l œil et simplifié car on réduit l œil à seulement trois de ses

Plus en détail

Chapitre Physique N 2 : L oeil, défauts et correction

Chapitre Physique N 2 : L oeil, défauts et correction . Chapitre Physique N 2 : L oeil, défauts et correction I- L'œil humain et l'œil réduit. L'œil humain est constitué de plusieurs milieux transparents : La cornée., : située en avant, dans laquelle baigne

Plus en détail

Optique III: applications

Optique III: applications Optique III: applications I. L'Œil Figure 1 : Anatomie de l'œil Les éléments transparents de l œil humain (cornée, humeur aqueuse, cristallin, corps vitrée) constituent un système optique convergent qui

Plus en détail

Planche anatomique de l œil par Alhazen

Planche anatomique de l œil par Alhazen Chapitre n 1 L ŒIL : SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES I- Voir un objet 1 ) Les différentes approches historiques de la conception de la vision Les conceptions de la vision ont évolué au cours des

Plus en détail

Optique géométrique Chapitre 3 : Les instruments d optique

Optique géométrique Chapitre 3 : Les instruments d optique Optique géométrique Chapitre 3 : Les instruments d optique I. Un instrument d optique particulier : l œil 1. Description de l œil 2. Modélisation optique de l œil 3. Phénomène d accommodation, punctum

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Université Bordeaux Segalen Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2013/2014 OPTIQUE GEOMETRIQUE

Plus en détail

Cours n 12 : Optique géométrique

Cours n 12 : Optique géométrique Cours n 12 : Optique géométrique 1) Emission et propagation de la lumière 1.1) Approximation de l optique géométrique Les résultats de ce cours restent valables dans le cas de l approximation de l optique

Plus en détail

Table des matières. Loïc PONCIN Optique MPSI. 1 Optique géométrique 2. 2 Formation des images 2. 3 Lentilles minces 3. 4 L œil 4.

Table des matières. Loïc PONCIN Optique MPSI. 1 Optique géométrique 2. 2 Formation des images 2. 3 Lentilles minces 3. 4 L œil 4. Table des matières 1 Optique géométrique 2 2 Formation des images 2 3 Lentilles minces 3 4 L œil 4 5 La loupe 5 6 Image produite par un appareil photographique numérique 6 Physique 1 Lycée Leconte de Lisle

Plus en détail

BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS

BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS Module de Physique RAYONNEMENTS ELECTROMAGNETIQUES ET PARTICULAIRES BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS éléments de radiobiologie et de dosimétrie introduction au LASER (notions à retenir) Professeur M. CHEREF

Plus en détail

GENERALITES SUR L OPTIQUE

GENERALITES SUR L OPTIQUE GENERALITES SUR L OPTIQUE I. INTRODUCTION L optique est le domaine de la physique qui s intéresse aux propriétés de la lumière. L œil n est sensible qu aux radiations visibles mais l utilisation d autres

Plus en détail

OPTIQUE Enseignants : A. Khellaf/ A.Merrar

OPTIQUE Enseignants : A. Khellaf/ A.Merrar OPTIQUE Enseignants : A. Khellaf/ A.Merrar 2013-2014 Plan I-Nature de la lumière Approche générale, nature ondulatoire Description sommaire de l oeil Caractéristiques d une onde EM Indice de réfraction

Plus en détail

L'œil : capteur de lumière

L'œil : capteur de lumière THEME OBLIGATOIRE : REPRESENTATION VISUELLE DU MONDE L'œil : capteur de lumière Observation d'une coupe d'œil en inclusion. Présentation des structures sur une maquette, Coupe d'œil au microscope Le globe

Plus en détail

A. Schéma A B. Schéma B C. Schéma C D. Schéma D 3- Tracer l image de AB

A. Schéma A B. Schéma B C. Schéma C D. Schéma D 3- Tracer l image de AB Partie : Vision et image - Un œil peut être modélisé par : A. Une lentille convergente, un diaphragme et un écran B. Une lentille divergente, un diaphragme et un écran C. Une source lumineuse, une lentille

Plus en détail

CORRIGE DE LA PARTIE PHYSIQUE

CORRIGE DE LA PARTIE PHYSIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION SPECIALE D ENTRAINEMENT N 1 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L Durée de l'épreuve : 1h30 - Usage de la calculatrice autorisé CORRIGE DE LA PARTIE PHYSIQUE PARTIE 1 : REPRÉSENTATION

Plus en détail

Physique Vision et images Chap.1

Physique Vision et images Chap.1 ère S Thème : Couleurs et s Activités Physique Vision et s Chap. Objectifs : Déterminer graphiquement la position, la grandeur et le sens de l d un -plan donnée par une lentille convergente. Modéliser

Plus en détail

I. Dualité onde/photon : une onde lumineuse.

I. Dualité onde/photon : une onde lumineuse. Terminale S Partie B : Comprendre : lois et modèles Chapitre 15 : Un peu de physique quantique. I. Dualité onde/photon : une onde lumineuse. Savoir que la lumière présente des aspects ondulatoire et particulaire.

Plus en détail

Aspect ondulatoire de la lumière

Aspect ondulatoire de la lumière Aspect ondulatoire de la lumière Onde progressive Définition : propagation d une perturbation des caractéristiques physiques du milieu avec transport d énergie mais sans transport de matière Exemple avec

Plus en détail

L œil. Rétine. Cristallin n=1.4. Fovéa. Nerf optique. Choroïde. Sclérotique

L œil. Rétine. Cristallin n=1.4. Fovéa. Nerf optique. Choroïde. Sclérotique Zonule de Zinn Corps ciliaire iris pupille Cornée Humeur aqueuse n=1.33 Humeur vitrée n= 1.33 L œil Cristallin n=1.4 Rétine Fovéa Epithélium pigmentaire Photorécepteurs (Cônes et bâtonnets) Axones des

Plus en détail

Question de cours. Optique géométrique

Question de cours. Optique géométrique Question de cours Optique géométrique 1. Dans un milieu homogène et transparent, la lumière se propage en ligne droite. 1,5 points 2. Les rayons qui nous parviennent du Soleil sont quasi parallèles, car

Plus en détail

Vision Industrielle Lumière et sources lumineuses

Vision Industrielle Lumière et sources lumineuses Vision Industrielle Lumière et sources lumineuses Plan du cours La lumière Cours de Vision Industrielle Nicolas Vandenbroucke 2 La lumière Définitions Lumière La lumière est un ensemble d ondes électromagnétiques

Plus en détail

Chapitre III : Lentilles : foyer et formation d images

Chapitre III : Lentilles : foyer et formation d images Chapitre III : Lentilles : foyer et formation d images Comment les dispositifs tels que l œil, l appareil photo ou d autres appareils permettent de former des images? C est grâce aux lentilles. A quel

Plus en détail

Le système optique de l œil

Le système optique de l œil Le système optique de l œil 1 Description de l œil L'œil a pas une forme strictement géométrique mais il ressemble à une sphère d'environ 12 mm de rayon avec sur l'avant un "hublot" transparent d'environ

Plus en détail

Tutorat physique : Séance n 1 ; Rappels mathématiques et optique géométrique (fait par C. Voyant)

Tutorat physique : Séance n 1 ; Rappels mathématiques et optique géométrique (fait par C. Voyant) U N I V E R S I T À D I C O R S I C A P A S Q U A L E P A O L I PAES UE3 2013-2014 Tutorat physique : Séance n 1 ; Rappels mathématiques et optique géométrique (fait par C. Voyant) Calculettes inutiles.

Plus en détail

Correction Chapitre 1

Correction Chapitre 1 Correction Chapitre 1 1. L œil : système optique de la formation des images. Muscle droit latéral Zone ciliaire ou corps ciliaire Iris Cornée Pupille Cristallin Humeur aqueuse Rétine Choroïde Sclère ou

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée 2 novembre 2012 Sources de lumière colorée Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 4 3 Lumière et ondes électromagnétiques 5 4 Couleur des corps

Plus en détail

Séance de révision 1 Chapitre 1 Exercice I Exercice II plus grande droite échelle 1/2 Chapitre 2 Exercice I

Séance de révision 1 Chapitre 1 Exercice I Exercice II plus grande droite échelle 1/2 Chapitre 2 Exercice I Accompagnement 1 ère S Séance de révision 1 Chapitre 1 Détermination par utilisation des relations de conjugaison À travers une vitrine, Alex regarde des badges sur la sauvegarde de l environnement et

Plus en détail

Cours de Physique SVT. Cours 7 : Instruments d'optique. Loupe Microscope Téléscope

Cours de Physique SVT. Cours 7 : Instruments d'optique. Loupe Microscope Téléscope Cours de Physique SVT Cours 7 : Instruments d'optique Loupe Microscope Téléscope - Classification Instruments objectifs (ou de projection) : donnant une image A 2 B 2 réelle sur un écran (rétroprojecteur,

Plus en détail

Reconnaître la nature convergente ou divergente d'une lentille mince.

Reconnaître la nature convergente ou divergente d'une lentille mince. Chapitre 1 il et vision : formation des images Thème du programme : Représentation visuelle Exploiter les conditions de visibilité d'un objet. Porter un regard critique sur une conception de la vision

Plus en détail

Fiche guide Instruments d optique

Fiche guide Instruments d optique Fiche guide Instruments d optique Cette fiche guide «Instruments d optique» vous sera utile pour le TP O2. Elle contient l essentiel de ce que vous devez savoir et savoir-faire. Vous n y aurez pas le droit

Plus en détail

Licence 1 UE PHY112 Examen d optique 1 ère session novembre 2008 corrigé et barème

Licence 1 UE PHY112 Examen d optique 1 ère session novembre 2008 corrigé et barème Licence UE PHY2 Examen d optique ère session novembre 2008 corrigé et barème ucun document n est autorisé calculatrices acceptées Le sujet comporte 4 pages dont document-réponse à rendre avec la copie

Plus en détail

CH 17 LES LENTILLES. Ex :au choix p206 ED et FM:p205

CH 17 LES LENTILLES. Ex :au choix p206 ED et FM:p205 CH 17 LES LENTILLES Tous les schémas d'optique doivent être réalisés au crayon et à la règle. Ex :au choix p206 ED et FM:p205 Objectifs: * Distinguer une lentille convergente d'une lentille divergente.

Plus en détail

I Lois de Descartes 2 1. Modèle de l optique géométrique Propriétés de l indice lumineux Lois de Snell-Descartes...

I Lois de Descartes 2 1. Modèle de l optique géométrique Propriétés de l indice lumineux Lois de Snell-Descartes... Chap O1 Optique géométrique - Rappels PC/EVH/2009-2010 Table des matières I Lois de Descartes 2 1. Modèle de l optique géométrique.............................. 2 2. Propriétés de l indice lumineux...............................

Plus en détail

Reconnaître la nature convergente ou divergente d'une lentille mince.

Reconnaître la nature convergente ou divergente d'une lentille mince. Chapitre 1 il et vision : formation des images Thème du programme : Représentation visuelle Exploiter les conditions de visibilité d'un objet. Porter un regard critique sur une conception de la vision

Plus en détail

Ondes lumineuses. Ondes lumineuses et rayons lumineux. Déphasage et chemin optique. Stigmatisme et chemin optique.

Ondes lumineuses. Ondes lumineuses et rayons lumineux. Déphasage et chemin optique. Stigmatisme et chemin optique. et rayons lumineux 1. Scalaire optique 2. Ondes monochromatiques 3. Surfaces d ondes 4. Ondes localement planes 5. Rayons lumineux et théorème de alus 6. Les lentilles comme transformateurs de phase Déphasage

Plus en détail

Microscopie photonique

Microscopie photonique Plan Lumière et interactions avec la matière Formation de l image Microscopies en fond clair / fond noir Microscopies de phase et interférentielle Microscopie de fluorescence Microscopie confocale Capteurs

Plus en détail

Bilan du chapitre précédent

Bilan du chapitre précédent (cf questions de révisions:) 1) Définitions: Objet (réel/virtuel) Image (réelle/virtuelle) Foyer principal objet Foyer principal image Foyer secondaire objet Foyer secondaire image Bilan du chapitre précédent

Plus en détail

Sommaire. I Interaction lumière - matière Spectres Processus d'absorption et d'émission Phénomène laser

Sommaire. I Interaction lumière - matière Spectres Processus d'absorption et d'émission Phénomène laser Le Laser Sommaire I Interaction lumière - matière Spectres Processus d'absorption et d'émission Phénomène laser II Conditions pour obtenir un faisceau laser Inversion de population Pompage Cavité III Caractéristiques

Plus en détail

PARTIE I : OBSERVER. Chapitre 1

PARTIE I : OBSERVER. Chapitre 1 PRTIE I : OSERVER Décrire le modèle de l œil réduit et le mettre en correspondance avec l œil réel. Déterminer graphiquement la position, la grandeur et le sens de l d un -plan donnée par une lentille

Plus en détail

Activité Sources de lumière

Activité Sources de lumière Activité Sources de lumière La lumière est émise à partir de sources, qui présentent des caractéristiques très différentes selon leur constitution. Avant d'examiner la description de la lumière et sa propagation

Plus en détail

Thème : Optique. Chap 4 : COLORIMETRIE

Thème : Optique. Chap 4 : COLORIMETRIE Thème : Optique Chap 4 : COLORIMETRIE 1) Introduction : Les objets, les matières sont colorés car ils absorbent certaines radiations de la lumière qui les éclaire et diffusent (ou transmettent) le reste

Plus en détail

Chapitre 15 : Transfert quantique d'énergie et dualité onde-particule

Chapitre 15 : Transfert quantique d'énergie et dualité onde-particule I- Dualité ondes-particules Activité page 376 Chapitre 15 : Transfert quantique d'énergie et dualité onde-particule Bilan : Une particule de matière de masse m lancée à une vitesse v possède une quantité

Plus en détail

Optique Géométrique. Licence 1 MIPCM Semestre 1. Cours N. Delorme L1

Optique Géométrique. Licence 1 MIPCM Semestre 1. Cours N. Delorme L1 Optique Géométrique Licence 1 MIPCM Semestre 1 Chapitre 1 Propriétés de la lumière Un peu d Histoire Lumière = rayon 1609 : Galilée 1611 : Kepler traité d optique 1621 : Snell réfraction 1637 : Descartes

Plus en détail

CQFR physique 3 : Les couleurs

CQFR physique 3 : Les couleurs CQFR physique 3 : Les couleurs 1) La est une polychromatique, c est à dire une constituée de la superposition d une infinité de rayons lumineux colorés appelés radiations monochromatiques. 2) Une radiation

Plus en détail

Nature de la lumie re

Nature de la lumie re Sciences Physiques Unité : Optique Chapitre: Chapitre 3 Lumière et Matière Fiche de Cours S. Zayyani Nature de la lumie re On vient de voir, dans le chapitre précédent, qu une couleur peut être spectrale.

Plus en détail

Composants photoniques

Composants photoniques Composants photoniques Chapitre 4 : Lasers 4.1. Généralités LASERS 4.1.1 Introduction Qu est-ce qu un laser? LASER = Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation Laser = oscillateur optique

Plus en détail

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45)

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) PARTIE 1 - OBSERVER : COULEURS ET IMAGES Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) Compétences attendues : Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par

Plus en détail

Compléments théoriques du TP Nd:YAG pompé par une diode laser

Compléments théoriques du TP Nd:YAG pompé par une diode laser Compléments théoriques du TP Nd:YAG pompé par une diode laser Lasers, Matériaux, Milieux Biologiques Régimes stationnaires et dynamiques 1 Le laser Nd:YAG 1.1 Spectre d absorption du barreau de Nd:YAG

Plus en détail

COMPOSITION. Adaptateur pupille

COMPOSITION. Adaptateur pupille Page 1/8 Modèle de l œil humain Réf. OS8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique un modèle d œil (15x17x10 cm, capacité 1L) un écran représentant

Plus en détail

Epreuve de Physique A. L usage de calculatrices est interdit.

Epreuve de Physique A. L usage de calculatrices est interdit. 140 Epreuve de Physique A Durée 4 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef de salle, d autre part il le signale sur sa

Plus en détail

OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE. chapitre 3. Lentilles minces

OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE. chapitre 3. Lentilles minces PTIQUE GÉMÉTRIQUE chapitre 3 Lentilles minces De nombreux dispositifs optiques font appel à des lentilles, qui sont les systèmes les plus simples permettant d obtenir une image de taille différente de

Plus en détail

Les appareils imageurs

Les appareils imageurs Plan Introduction: 1. L'œil et ses défauts 1.1 Un œil simplifié : 1.2 Les défauts de l'œil : 1.3. La correction des défauts de l'œil : 2. L' appareil photographique 2.1. Un peu d'histoire : 2.1.1. L ancêtre

Plus en détail

TERMINALES S1, S2, S3, S4 Vendredi 14 Novembre DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures NE RENDEZ PAS LE SUJET, CONSERVEZ-LE

TERMINALES S1, S2, S3, S4 Vendredi 14 Novembre DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures NE RENDEZ PAS LE SUJET, CONSERVEZ-LE TERMINALES S1, S2, S3, S4 Vendredi 14 Novembre 2014 DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Vous traiterez chaque exercice

Plus en détail

Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS. * hυ hυ

Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS. * hυ hυ Rayons Rayons X Ultra-violets Infra-rouges Micro-ondes Ondes radio 1 Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS Définitions * hυ hυ La fluorescence ou luminescence est l émission d énergie

Plus en détail

Systèmes Optiques I. Optique Instrumentale. Y. Dumeige. IUT Lannion MP 1 ère année S

Systèmes Optiques I. Optique Instrumentale. Y. Dumeige. IUT Lannion MP 1 ère année S IUT Lannion MP 1 ère année S2 20-2011 Systèmes Optiques I Optique Instrumentale Y. Dumeige UE 2-3 Sciences et techniques de l ingénieur II M 2-3-3 Systèmes optiques Cours : h TD : 15h 1 IUT Lannion Optique

Plus en détail

Sciences Physique-chimie en première ES/L

Sciences Physique-chimie en première ES/L Sciences Physique-chimie en première ES/L Trois thèmes à aborder dont deux communs avec la SVT : thèmes Représentation visuelle Nourrir l humanité Le défi énergétique Conditions de visibilité 2 pages Œil

Plus en détail

Les lentilles et l'oeil :

Les lentilles et l'oeil : Les lentilles et l'oeil : 1) Lentilles convergentes, lentilles divergentes : Une lentille est formée d'un bloc transparent de verre ou de plastique. Des verres de lunettes, une loupe, un microscope...

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE INITIATION A L OPTIQUE ONDULATOIRE

OPTIQUE GEOMETRIQUE INITIATION A L OPTIQUE ONDULATOIRE PAES Tut Rentrée 2012/2013 OPTIQUE GEOMETRIQUE INITIATION A L OPTIQUE ONDULATOIRE PARTIE I : Les bases Le domaine de l optique L optique est une discipline qui s intéresse à ce que l on voit. C est pourquoi

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 NOTIONS DE BASE... 1

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 NOTIONS DE BASE... 1 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 NOTIONS DE BASE... 1 1.1 Objectifs... 1 1.2 Qu est-ce que la lumière?... 2 1.3 Concept de rayon lumineux... 5 1.4 Limites et principes de l optique géométrique... 5 1.5 Objet

Plus en détail

Ondes et particules Thème : Observer

Ondes et particules Thème : Observer Les rayonnements dans l univers Les ondes dans la matière Ondes et particules Thème : Observer Pierre-Henry Suet Les Francs-Bourgeois Année scolaire 2015-2016 Les rayonnements dans l univers Les ondes

Plus en détail

DM 3 Fonctionnement d un oscillateur optique : le LASER

DM 3 Fonctionnement d un oscillateur optique : le LASER Partie I : Électronique Approche documentaire DM 3 Fonctionnement d un oscillateur optique : le LASER Un laser fonctionne comme un oscillateur, et ce DM propose d en comprendre le fonctionnement en utilisant

Plus en détail

Voir à travers. I Voir? PCSI1, Fabert (Metz) Optique n 1 PCSI1, Fabert (Metz)

Voir à travers. I Voir? PCSI1, Fabert (Metz) Optique n 1 PCSI1, Fabert (Metz) Voir à travers I Voir? La lumière est un phénomène propagatif. Une source de lumière est dite secondaire si elle émet de la lumière qu elle a préalablement absorbée. La lumière renvoyée par une source

Plus en détail

Les systèmes à miroirs sont extrêmement utilisés, en particulier en infrarouge, en ultraviolet et pour les rayons X:

Les systèmes à miroirs sont extrêmement utilisés, en particulier en infrarouge, en ultraviolet et pour les rayons X: Miroirs 1 Miroirs Les systèmes à miroirs sont extrêmement utilisés, en particulier en infrarouge, en ultraviolet et pour les rayons X: Ils ne sont pas sujets à l aberration chromatique. Ils sont la seul

Plus en détail

LA FORMATION DES IMAGES LA COULEUR DES OBJETS

LA FORMATION DES IMAGES LA COULEUR DES OBJETS LA FORMATION DES IMAGES LA COULEUR DES OBJETS I. Formation des images Commençons par expliquer comment se forment les images sur notre rétine, c est-à-dire comment un objet se représente à nous. Une personne

Plus en détail

1. FOCOMETRIE 1.1. Lentille convergente : (L1) de centre O1 et de distance focale f1' Méthode d autocollimation

1. FOCOMETRIE 1.1. Lentille convergente : (L1) de centre O1 et de distance focale f1' Méthode d autocollimation Ce problème d optique comprend deux parties indépendantes : focométrie et lunette astronomique achromatique. La première partie concerne la mesure, par différentes méthodes, des distances focales de lentilles

Plus en détail

25. OPTIQUE GEOMETRIQUE

25. OPTIQUE GEOMETRIQUE 5. Plan (Cliquer sur le titre pour accéder au paragraphe) ********************** 5.... 1 I. LES SES DE L... 1 I.1. La lumière est une onde électromagnétique... 1 I.. Les rayons lumineux (approximation

Plus en détail

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température Sources de lumière colorée Accompagnement 1 ère S Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence Tout corps chaud émet des rayonnements. Au début, ces derniers appartiennent

Plus en détail

Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces

Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces I. Présentation et conditions d utilisation 1. Présentation 2. Conditions de Gauss : stigmatisme et aplanétisme approché II. Propriétés

Plus en détail

Sources primaires et secondaires

Sources primaires et secondaires Sources primaires et secondaires Les sources primaires émission directe de lumière exemples: le soleil, une lampe, un laser Les sources secondaires émission de lumière par diffusion exemples: la lune,

Plus en détail

Biophysique L UE 2. Pr I. Peretti service de Biophysique et médecine nucléaire hôpital Lariboisière université Paris-Diderot

Biophysique L UE 2. Pr I. Peretti service de Biophysique et médecine nucléaire hôpital Lariboisière université Paris-Diderot L2 2011-2012 UE 2 Biophysique résumé de cours Pr I. Peretti service de Biophysique et médecine nucléaire hôpital Lariboisière université Paris-Diderot L2 2011-2012 UE 2 Biopathologie tissulaire et méthodes

Plus en détail

Nous avons déjà parlé de l œil : la lentille qui permet la vision des objets par le cerveau via la rétine est le cristallin.

Nous avons déjà parlé de l œil : la lentille qui permet la vision des objets par le cerveau via la rétine est le cristallin. Chapitre 7 Les instruments d optique Introduction : Pour ce dernier chapitre, nous allons voir les applications de l optique géométrique : la première est bien sûr l œil, chef d œuvre de la Nature puis

Plus en détail

1ere ES/L chapitre 1 Formation des images et lentilles minces 1/6

1ere ES/L chapitre 1 Formation des images et lentilles minces 1/6 1 ere ES/L Chapitre 1 : Formation des images, lentilles minces Chapitre 1 I) La propagation de la lumière : Expérience : cuve à eau + fluorescéine et LASER Conclusion : Dans un milieu homogène est transparent,

Plus en détail

Laser. Introduction. Rayon laser à travers un dispositif optique

Laser. Introduction. Rayon laser à travers un dispositif optique Laser Rayon laser à travers un dispositif optique Laser est l'acronyme anglais de Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation (en français, amplification de la lumière par émission stimulée

Plus en détail

B Figure n 1 EXERCICE N 4 : Tracer plusieurs rayons incidents quelconques sur un miroir M et les rayons réfléchis correspondants.

B Figure n 1 EXERCICE N 4 : Tracer plusieurs rayons incidents quelconques sur un miroir M et les rayons réfléchis correspondants. EXERCICE N 1 : 1) Un objet A est placé devant un miroir. Déterminer l image A dans le miroir de l objet A. 2) ontrer que lorsqu un miroir se déplace perpendiculairement à son plan d une distance d, l image

Plus en détail

DEVOIR SCIENCE-PHYSQIQUE / / LA REPRESENTATION VISYUELLE DU MONDE NOM : /0.75 /0.75

DEVOIR SCIENCE-PHYSQIQUE / / LA REPRESENTATION VISYUELLE DU MONDE NOM : /0.75 /0.75 DEVOIR SCIENCE-PHYSQIQUE / / LA REPRESENTATION VISYUELLE DU MONDE NOM : EXERCICE 1 (3,5 Points) Voir à travers des trous 1) La bougie est allumée. On considère qu elle comporte une partie basse, la paraffine

Plus en détail