VOLUME I ETUDES DE CAS RELATIFS A DES PROJETS DE PASSATION ELECTRONIQUE DE MARCHES PUBLICS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VOLUME I ETUDES DE CAS RELATIFS A DES PROJETS DE PASSATION ELECTRONIQUE DE MARCHES PUBLICS"

Transcription

1 RAPPORT DE SITUATION VOLUME I ETUDES DE CAS RELATIFS A DES PROJETS DE PASSATION ELECTRONIQUE DE MARCHES PUBLICS JUILLET 2004

2 Original document in English available at Avertissement Les points de vue exprimés dans le présent document ne sont ceux que de l auteur et ne peuvent nullement être interprétés comme reflétant la position officielle de la Commission européenne. La Commission européenne ne garantit pas l exactitude des informations contenues dans la présente étude et n accepte aucune responsabilité pour l usage qui pourrait en être fait. Toute référence à des produits, spécifications, procédés ou services spécifiques par nom commercial, marque commerciale, nom de fabriquant ou autrement, ne constitue pas ou n'implique pas nécessairement leur approbation, leur recommandation ou leur promotion par la Commission européenne. L auteur a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer qu il a obtenu,dans les cas nécessaires, l autorisation d utiliser des parties quelconques de manuscrits y compris des illustrations, des cartes et des graphiques qui sont déjà soumis à des droits de propriété intellectuelle détenus par le ou les titulaires de ces droits ou par leur représentant légal. European Communities 2004 État de la situation - Volume I Page 2 de 8

3 Exposé des motifs Le présent rapport est l aboutissement du projet de marchés publics électroniques de l IDA (échange de données entre administrations), une initiative de la Commission européenne. L objectif est d analyser les initiatives actuelles en matière de passation électronique de marchés en Europe afin d évaluer l état d avancement de ce mode de passation de marchés publics. Le rapport fait le point sur la question et déduit de l'examen des systèmes actuels des pratiques de passation électronique, en identifiant les démarches intéressantes. Le rapport est formé de deux documents (volumes). Le volume I contient les résultats de l analyse concernant les pratiques en matière de passation électronique de marchés tandis que le volume II contient toutes les informations contextuelles collectées au cours de l'analyse. Au total, sept missions ont été menées dans des administrations publiques européennes. L'analyse qui portait sur 21 systèmes de passation de marchés électroniques a identifié 44 pratiques intéressantes en la matière. La méthodologie d'évaluation structurée (présentée dans le volume II) a permis au contractant de déduire des pratiques de passation de marchés et donné lieu à un certain nombre de recommandations. Les pratiques identifiées dans ce domaine se répartissent en quatre groupes qui présentent des idées et des concepts innovateurs pour tous les aspects du programme relatif aux marchés électroniques. Les pratiques concernant les aspects organisationnels sont liées à l'organisation d'un programme de passation électronique de marchés. Les pratiques relatives aux aspects procéduraux renvoient aux procédures/séquences de tâches suivies durant le cycle de vie du marché public électronique. Les pratiques relatives aux aspects techniques sont associées à des solutions aux difficultés de mise en œuvre technique. Les pratiques relatives aux aspects opérationnels peuvent améliorer les services offerts aux secteurs public et privé par l adoption de mécanismes qui assurent le respect de la législation communautaire. Il ressort de l'analyse des éléments d'appréciation que l'environnement du marché électronique en Europe est très fragmenté en raison de l'absence de normes communes et d'un cadre juridique homogène. Par ailleurs, la plupart des initiatives européennes en matière de passation de marchés publics en ligne sont basées sur des produits commerciaux existants qui ne sont pas déterminés par les directives européennes. Il est également évident que les États membres ont suivi différentes politiques de commercialisation des plates-formes de passation de marchés en ligne. Des délais significatifs ont été enregistrés dans la mise au point de système de passation électronique de marchés modélisant le processus d évaluation des offres et les processus internes associés des administrations publiques ainsi que les aspects de sécurité liés à l authentification de l utilisateur et l utilisation de codes CPV. Une nouvelle analyse des pratiques d études en matière de passation de marchés électroniques a été exécutée afin de déterminer le niveau de couverture des principaux principes dérivés de la nouvelle législation européenne en matière de marché public. La phase suivante du projet en cours sera consacrée à un approfondissement des pratiques identifiées en matière de passation de marchés en ligne, générant des exigences fonctionnelles pour la passation de marchés publics par voie électronique dans le cadre de l UE ainsi que des démonstrateurs de formation en ligne visant à aider les administrations publiques à mieux comprendre les nouvelles directives et appliquer les systèmes de passation électronique de marchés conformes à la législation européenne. European Communities 2004 État de la situation - Volume I Page 3 de 8

4 Introduction Les plans d action eeurope 2002 et 2005 ont fixé des objectifs ambitieux en matière de «gouvernement en ligne : accès électronique aux services publics», nécessitant que les administrations publiques s efforcent d utiliser les nouvelles technologies à tous les niveaux. La réalisation de ces objectifs rendra l information aussi accessible que possible et améliorera les services et l interaction avec les citoyens et les entreprises. L un des principaux objectifs de l Europe en ligne est de permettre la passation électronique de marchés dans toute l'europe, en établissant des principes communs et en soumettant des propositions techniques à tous les États membres. Ces principes et propositions faciliteront l établissement d un environnement opérationnel où les administrations publiques pourront obtenir de meilleurs résultats grâce à des mises en concurrence plus justes et plus efficaces tandis que les fournisseurs pourront concourir dans un cadre ouvert et transparent assurant un traitement égal et non discriminatoire. À la fin 2003, le programme d échange de données entre administrations (IDA) a lancé ce projet particulier qui doit répondre à deux objectifs : le premier consiste à définir des exigences fonctionnelles et à produire des lignes directrices pour les spécifications techniques : conformément au nouveau cadre législatif appliqué aux marchés publics européens reprenant les conclusions du rapport de situation sur des études de projets européens de passation de marchés en ligne (le rapport actuel) utilisation des résultats de l analyse de situation des systèmes de passation de marchés publics électroniques dans les pays non-européens. Le second objectif du projet est de modéliser les nouvelles séquences de tâches se déroulant lors de la passation de marchés et décrites dans la nouvelle législation communautaire ainsi que de mettre au point des démonstrateurs statiques et dynamiques. Les démonstrateurs seront mis à la disposition des États membres à des fins éducatives et d'expérimentation pour les aider dans la définition des spécifications d'un système de passation électronique de marchés et l'élaboration des exigences fonctionnelles pour des systèmes qui soient totalement conformes à la législation européenne en matière de marchés publics. Organisation du rapport Le rapport actuel se compose de deux volumes. Le présent document constitue le volume I. Volume I: présente les conclusions de l analyse de situation déduites de la consultation des États membres et de l examen des systèmes. Les pratiques en matière de passation de marché électroniques sont réparties en quatre groupes : Pratiques organisationnelles visant à aider les administrations à établir et mettre en place des programmes de passation électronique de marché Pratiques procédurales relatives aux phases du cycle de vie d une passation de marché électronique pour toutes les procédures prévues Pratiques techniques de la modélisation technique de systèmes de passation de marchés électronique pleinement conformes à la législation Pratiques opérationnelles pour l'établissement de mécanismes de fonctionnement pour aider les pouvoirs adjudicateurs dans l organisation de mises en concurrence justes et transparentes. European Communities 2004 État de la situation - Volume I Page 4 de 8

5 Volume II: présente les éléments d appréciation selon : La méthodologie suivie pour l analyse Les pays passés en revue Les systèmes analysés, classés par contrat individuel, achat répétitif, enchères électroniques et systèmes secondaires. European Communities 2004 État de la situation - Volume I Page 5 de 8

6 Conclusion L analyse effectuée dans le contexte du présent rapport a identifié 44 pratiques intéressantes en matière de passation de marchés en ligne, donnant lieu à l'examen de 21 systèmes de passation de marchés européens. Ces pratiques ont été classées en 4 catégories couvrant tous les aspects d un programme de passation de marchés en ligne : organisationnel, procédural, technique et opérationnel. Le Tableau 1 présente un certain nombre de pratiques parmi les plus utiles en matière de passation de marchés en ligne, dont la mise en œuvre peut largement contribuer à la fonctionnalité et à l utilisation de systèmes de passation de marchés publics. organisationnel Procedural Établissement d un plan de relations contractuelles transparent (pratique de passation électronique de marchés n 1): Aider les administrations publiques à adopter la passation de marché en ligne Mettre en confiance en définissant clairement les rôles et les responsabilités de toutes les parties intéressées par l établissement d un cadre contractuel solide Programme d'adoption par les fournisseurs (pratique de passation électronique de marchés n 4): Former les fournisseurs à la passation électronique de marchés publics et les encourager à participer à des mises en concurrence Aider les fournisseurs à modifier leurs procédures internes pour tirer parti de la passation de marchés en ligne Utilisation de messages électroniques pour automatiser la publication au Journal officiel de l Union européenne (pratique de passation électronique de marchés n 5) Intégration avec le Journal officiel de l Union européenne pour la publication automatisée d avis de marché dépassant le seuil UE Proposition de diverses méthodes d inscriptions (pratique de passation électronique de marchés n 9) Permet aux utilisateurs de sélectionner une méthode d inscription simple ou avancée (utilisant des certificats électroniques) Session de questions et de réponses contrôlée par modérateur pour en assurer la confidentialité (pratique de passation de marchés électroniques n 11) Organisation de sessions de questions et de réponses Utilisation de mécanismes garantissant la confidentialité Aide aux fournisseurs pour la soumission d offres grâce à une interface graphique conviviale (pratique de passation électronique de marchés n 15) Conception d interfaces graphiques aidant les utilisateurs à comprendre la fonctionnalité générale du système Utilisation de codage par couleurs, d'animation et d'autres effets visuels pour informer les utilisateurs d événements importants European Communities 2004 État de la situation - Volume I Page 6 de 8

7 Technique occupationnel Utilisation du système SSL (Secure Socket Layer) pour garantir un niveau minimum de sécurité des communications (pratique de passation électronique de marchés n 23) Utiliser le SSL pour crypter les données transférées des serveurs de systèmes aux ordinateurs des utilisateurs et inversement Mise en correspondance des fichiers log de différents modules et utilisation d'un fichier journal (event log) unifié (pratique de passation électronique de marchés n 26) Assurer que les journaux systèmes du modules de suivi d audit peuvent produire des rapports utiles Prise en compte de la totalité des normes de publication électronique les plus utilisées (pratique de passation électronique de marchés n 34) Définir précisément les applications et les versions pouvant être utilisées par les fournisseurs dans l établissement de leurs offres Organisation de manifestations de formation simulant l'environnement concurrentiel réel (pratique de passation électronique de marchés n 38) Inviter l ensemble des fournisseurs qualifiés à participer à des manifestations de formation Permettre à toutes les parties de se familiariser avec l environnement concurrentiel réel en utilisant des paramètres authentiques (c est-à-dire des formules d évaluation) Définir le niveau de service avec les prestataires de technologies (pratique de passation de marchés électroniques n 41) Conclure des accords relatifs au niveau de service avec tous les fournisseurs de technologies Permettre le téléchargement des offres avant le délai de soumission électronique (pratique de passation électronique de marchés n 44) Réduire les limites de volume durant l ouverture des offres Assurer la confidentialité en cryptant les offres Tableau 1: Pratiques de passation électronique de marchés hautement recommandées L une des principales conclusions de l'étude est qu'aucun système de passation électronique de marchés publics n'est totalement conforme aux nouvelles directives européennes en matière de marché public. Les systèmes existants ont été étudiés, conçus et mis en œuvre avant l entrée en vigueur de la législation européenne sur les marchés publics. Il s ensuit qu en dépit de leur caractère évolué et leur fonctionnalité avancée, ils ne sont pas totalement conformes à la législation. Les nouvelles directives offrent aux États membres la possibilité de coopérer à l harmonisation de leur conception de la passation électronique de marchés. Pour réaliser cet objectif, il convient d élaborer une approche conceptuelle commune des procédures requises. Cette approche conceptuelle pourra alors être transcrite en exigences fonctionnelles et en spécifications techniques, facilitant l établissement d une base solide pour la mise en œuvre de systèmes pleinement conformes aux directives. Les États membres ont également suivi des approches différentes en matière de sécurité, notamment en ce qui concerne l authentification et l autorisation des utilisateurs. Certains États membres ont mis l accent sur l établissement d un environnement protégé grâce au recours aux signatures électroniques élaborées et aux cartes intelligentes tandis que d autres ont opté pour des mesures de sécurité plus simples. L'inconvénient de la première approche est la limitation de l'interopérabilité tandis que la seconde approche peut déboucher sur un système moins protégé. European Communities 2004 État de la situation - Volume I Page 7 de 8

8 La sécurité et l'interopérabilité sont des principes fondamentaux des nouvelles directives. Divers projets en matière de sécurité et d interopérabilité sont actuellement menés pour identifier des méthodes permettant de développer des systèmes TI satisfaisant aux deux principes. Des études sont encore nécessaires pour obtenir des solutions efficaces dans le marché intérieur de l'union européenne et éviter les obstacles s'opposant à la passation de marchés publics transfrontaliers en ligne. Une autre conclusion importante concerne la mise en œuvre technique de tous les systèmes examinés. Actuellement, tous les systèmes de passation électronique de marchés opérationnels sont basés sur des produits commerciaux qui font normalement l'objet d'une certaine adaptation. Bien que les systèmes commerciaux sélectionnés par les États membres soient très perfectionnés, ils ont abouti à des systèmes davantage déterminés par les logiciels que par la législation. La personnalisation de produits commerciaux est une opération très souvent coûteuse alors que leur utilisation est normalement limitée par des technologies matérielles, des distributeurs, des licences d utilisation de logiciel, etc. spécifiques. Les États membres doivent s attacher à mettre en place des systèmes de passation de marchés en ligne qui supportent toutes les exigences fonctionnelles requises par la législation européenne. L utilisation des technologies de logiciels Open Source peut permettre aux États membres de partager des outils et des solutions à des coûts réduits. L échange et le partage d outils communs, de composants/modules librement accessibles et de méthodes de développement de logiciels communes peuvent aider les opérateurs à mettre en œuvre des systèmes de passation de marchés en ligne présentant un bon rapport coût/efficacité. Dans le cadre de l analyse, les administrations publiques ont confirmé les avantages évidents qu'offre la mise en place d'un système de passation de marchés électronique tant pour le secteur public que pour le secteur privé. L organisation de mises en concurrence plus transparentes et la création d un environnement de passation de marchés plus attrayant encouragent les fournisseurs à participer et à concourir pour de nouvelles possibilités commerciales. Les développements continus des systèmes de passation électronique de marchés devraient permettre d offrir de nouvelles fonctionnalités et de réaliser des économies supplémentaires. La recherche continue pour la réalisation de systèmes universels, protégés et interopérables devrait encourager d'autres fournisseurs à participer aux compétitions en matière de passation de marchés publics en ligne. La coordination transfrontalière et la contribution aux projets européens semblables au projet actuel sont nécessaires pour établir des normes européennes et des approches communautaires communes de la passation de marchés électronique. Ces initiatives européennes peuvent aider les États membres à réduire les coûts de mise en œuvre / de maintenance des systèmes de passation électronique de marchés en partageant l expérience et en identifiant les solutions à apporter aux problèmes communs à la passation de marchés par voie électronique. European Communities 2004 État de la situation - Volume I Page 8 de 8

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

RÉSUMÉ DE L ANALYSE D IMPACT

RÉSUMÉ DE L ANALYSE D IMPACT FR FR FR COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 15.9.2010 SEC(2010) 1059 DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L ANALYSE D IMPACT Document accompagnant le Proposition de RÈGLEMENT DU

Plus en détail

Microsoft Dynamics. Installation de Management Reporter for Microsoft Dynamics ERP

Microsoft Dynamics. Installation de Management Reporter for Microsoft Dynamics ERP Microsoft Dynamics Installation de Management Reporter for Microsoft Dynamics ERP Date : mai 2010 Table des matières Introduction... 3 Présentation... 3 Configuration requise... 3 Installation de Management

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Que dit la nouvelle directive communautaire sur le «coût de cycle de vie»?

Que dit la nouvelle directive communautaire sur le «coût de cycle de vie»? 1 DIRECTIVES MARCHÉS : MAÎTRISER LES NOUVELLES RÈGLES en matière de coût de cycle de vie Une nouvelle directive Marchés Publics vient d être adoptée : quels changements en perspectives? 10 ans après l

Plus en détail

DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES

DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES DPM Adobe - Adobe Analytics (2015v1) Les Produits et Services décrits dans cette DPM sont soit des Services On-demand soit des Services Gérés (comme décrits ci-dessous)

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: Recommandation de la Commission

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: Recommandation de la Commission COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 14.7.2014 SWD(2014) 233 final DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT accompagnant le document: Recommandation de la Commission

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. Restreinte UNEP/OzL.Pro/ExCom/40/10 11 juin 2003 FRANÇAIS ORIGINAL: ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

l utilisation opérationnelle des drones en Europe

l utilisation opérationnelle des drones en Europe Proposition de création de règles communes pour l utilisation opérationnelle des drones en Europe easa.europa.eu/drones septembre 2015 Proposition de création de règles communes pour l utilisation opérationnelle

Plus en détail

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Le Groupe consultatif du SYGADE soumet à l'attention du Secrétaire général de la CNUCED les conclusions suivantes formulées lors de sa 9ième

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPEEN ET AU CONSEIL

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPEEN ET AU CONSEIL COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 15.3.2006 COM(2006) 120 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPEEN ET AU CONSEIL Rapport sur la mise en œuvre de la directive 1999/93/CE sur

Plus en détail

Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques

Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques Insert picture 4.77 x 10.83 Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques Robert Boekhorst, Madrid, 15 décembre 2005 0 Introduction Reconnaissance transfrontalière

Plus en détail

Page 1 2 La présente invention concerne le domaine des architectures informatiques, et en particulier un procédé pour le développement d applications destiné à un fonctionnement en réseau, par exemple

Plus en détail

L entreprise prête pour l informatique en nuage Élaborer un plan et relever les principaux défis

L entreprise prête pour l informatique en nuage Élaborer un plan et relever les principaux défis ÉTUDE TECHNIQUE L entreprise prête pour l informatique en nuage Élaborer un plan et relever les principaux défis Pour une entreprise, l informatique en nuage constitue une occasion majeure d améliorer

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE République Française MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE ARRÊTÉ portant création et fixant les conditions de délivrance du certificat de spécialisation «technicien conseil en systèmes informatisés

Plus en détail

Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services

Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services SPEECH/13/XXX Michel BARNIER Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services Dématérialisation de la commande publique : un levier de modernisation de l administration publique

Plus en détail

S arrêter, c est reculer. Ce dont vous avez besoin

S arrêter, c est reculer. Ce dont vous avez besoin SUPPORTED BY AGORIA S arrêter, c est reculer Vous utilisez des produits, systèmes 0 1 2 et solutions d automatisation? Alors vous avez besoin de conseils avisés et de services fiables. Exigez dès lors

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE Les présentes conditions visent à définir les modalités de vente entre NGE et l Utilisateur, de la commande aux biens ou services, en passant par le paiement et la

Plus en détail

Cyberadministration: adoption du plan d action 2015

Cyberadministration: adoption du plan d action 2015 Cyberadministration: adoption du plan d action 2015 Berne, 21.10.2014 - Lors de sa séance du 15 octobre 2014, le Comité de pilotage de la cyberadministration suisse a intégré six projets dans son plan

Plus en détail

9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT-FORMATEUR OU CABINET DE CONSULTANTS SPECIALISE EN NUMERISATION

9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT-FORMATEUR OU CABINET DE CONSULTANTS SPECIALISE EN NUMERISATION PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA 9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT-FORMATEUR OU CABINET DE CONSULTANTS SPECIALISE EN NUMERISATION ET CREATION DE

Plus en détail

28.8.2014 Journal officiel de l Union européenne L 257/73

28.8.2014 Journal officiel de l Union européenne L 257/73 28.8.2014 Journal officiel de l Union européenne L 257/73 RÈGLEMENT (UE) N o 910/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 23 juillet 2014 sur l identification électronique et les services de confiance

Plus en détail

PROJET DE PROPOSITION DE RÉSOLUTION

PROJET DE PROPOSITION DE RÉSOLUTION PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019 Document de séance 10.4.2015 B8-0000/2015 PROJET DE PROPOSITION DE RÉSOLUTION déposé à la suite de la question avec demande de réponse orale B8-0000/2015 conformément à l'article

Plus en détail

DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin

DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin Le projet propose une approche intégrée du développement du secteur des TIC considérée sous trois aspects différents : promouvoir l accès aux TIC, favoriser

Plus en détail

Doc cctld 36-F. Original: anglais SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

Doc cctld 36-F. Original: anglais SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS PERIODE D ÉTUDES 2001-2004 Origine: Titre: Original: anglais Atelier sur les expériences des Pays Membres

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Demande de renseignements (DR) Solution de modélisation des données

Demande de renseignements (DR) Solution de modélisation des données Revenue Demande de renseignements (DR) Solution de modélisation des données OBJET DE LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS : Ceci n est pas un appel d offres. La présente DR ne conduira pas nécessairement à des

Plus en détail

Programme de licences multipostes pour entreprises

Programme de licences multipostes pour entreprises Programme de licences multipostes pour entreprises Aperçu Le Programme de licences multipostes facilite la recherche, l achat en gros et la distribution d apps au sein de votre organisation. Que vos employés

Plus en détail

Intelligence d affaires nouvelle génération

Intelligence d affaires nouvelle génération Intelligence d affaires nouvelle génération Sept étapes vers l amélioration de l intelligence d affaires par l entremise de la recherche de données À PROPOS DE CETTE ÉTUDE Les approches traditionnelles

Plus en détail

EIPASCOPE 2006/1 RESUME

EIPASCOPE 2006/1 RESUME EIPASCOPE 2006/1 Considérations sur l utilité des partenariats public-privé (PPP) pour améliorer le fonctionnement et l efficacité des directives sur les marchés publics Exposé de Michael Burnett* devant

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES

GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES 01037/12/FR WP 196 Avis 05/2012 sur l informatique en nuage Adopté le 1 er juillet 2012 Le groupe de travail a été institué en vertu de l article

Plus en détail

Migration de Microsoft Exchange vers MDaemon. Alt-N Technologies

Migration de Microsoft Exchange vers MDaemon. Alt-N Technologies Migration de Microsoft Exchange vers MDaemon Alt-N Technologies Table des matières Pourquoi choisir MDaemon?... 2 MDaemon vs. Microsoft Exchange... 2 Sécurité... 3 Principales fonctionnalités... 3 Remplacer

Plus en détail

Google Apps : boostez la productivité de vos équipes via le partage de documents, de vidéos et de sites

Google Apps : boostez la productivité de vos équipes via le partage de documents, de vidéos et de sites Google Apps : boostez la productivité de vos équipes via le partage de documents, de vidéos et de sites Présentation des outils de collaboration GoogleApps permet une collaboration sécurisée et en temps

Plus en détail

Code de bonnes pratiques de la statistique européenne

Code de bonnes pratiques de la statistique européenne Code de bonnes pratiques de la statistique européenne POUR LES SERVICES STATISTIQUES NATIONAUX ET COMMUNAUTAIRES Adopté par le Comité du système statistique européen 28 septembre 2011 Préambule La vision

Plus en détail

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation.

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. Mentions légales Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. I CONDITIONS D UTILISATION DU SITE Ce Site est soumis à la loi française. En consultant

Plus en détail

Support Client MyNOVASECUR Module de traitement, d analyse et de rapports automatisés

Support Client MyNOVASECUR Module de traitement, d analyse et de rapports automatisés Support Client MyNOVASECUR Module de traitement, d analyse et de rapports automatisés http://www.mynovasecur.com Mise à jour mai 2010 Table des matières Part 1. Introduction... 3 1.1. Le site MyNovasecur...

Plus en détail

PS2i copyright www.ps2i.com HR MANAGER FORMATION v5.1 Page 1

PS2i copyright www.ps2i.com HR MANAGER FORMATION v5.1 Page 1 HR MANAGER FORMATION HR Manager Formation est un logiciel dédié aux services de formation qui ont en charge l organisation des sessions de formation. Constitué d un système d'informations organisé autour

Plus en détail

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr Marché à Procédure adaptée Passé en application de l article 28 du code des marchés publics Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr CNDP/ 03 /2015 Cahier des clauses techniques

Plus en détail

Optimisation des investissements en GI/TI

Optimisation des investissements en GI/TI Optimisation des investissements en GI/TI «Saisir l occasion» Présentation : Semaine de perfectionnement professionnel de l'institut de la gestion financière Par : Patricia Sauvé-McCuan Directrice exécutive

Plus en détail

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA 9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN DEVELOPPEUR PHP/MySQL POUR LA REALISATION D UNE PLATEFORME DE GESTION DES ACTIVITES DE FORMATION

Plus en détail

Installation de Windows XP www.ofppt.info

Installation de Windows XP www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail XP DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC XP Sommaire 1 Introduction... 2 2 Vérification de la

Plus en détail

Certificat professionnel Assistant de gestion de PME

Certificat professionnel Assistant de gestion de PME Certificat professionnel Assistant de gestion de PME De niveau V à niveau bac, en activité professionnelle ou en recherche d emploi, ou emplois-jeunes, souhaitant acquérir ou développer des compétences

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

ASIP Santé 06/02/15. Classification : Non sensible public 2 / 16

ASIP Santé 06/02/15. Classification : Non sensible public 2 / 16 Le Ministère de la Santé, via son programme «Hôpital numérique», soutient l amélioration de la qualité de service et de la performance des établissements de santé par le développement et la promotion du

Plus en détail

COMMUNICATION. BACHELOR EUROPéEN. Ecofac. 1ère année. en COMMUNICATION

COMMUNICATION. BACHELOR EUROPéEN. Ecofac. 1ère année. en COMMUNICATION Ecofac Business School ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ET DE MANAGEMENT 1ère année BACHELOR EUROPéEN en La 1ère année de Bachelor Européen en Communication s organise autour de 4 grands axes : La culture

Plus en détail

PROCÉDURES DE FONCTIONNEMENT STANDARD APPLICABLES AUX ACHATS (SOP)

PROCÉDURES DE FONCTIONNEMENT STANDARD APPLICABLES AUX ACHATS (SOP) PROCÉDURES DE FONCTIONNEMENT STANDARD APPLICABLES AUX ACHATS (SOP) TABLE DES MATIÈRES 1. LA RESPONSIBILITÉ 1.1 La responsabilité en matière d achats 1.2 La responsabilité en matière de planification des

Plus en détail

Solutions Microsoft Identity and Access

Solutions Microsoft Identity and Access Solutions Microsoft Identity and Access 2 Solutions Microsoft Identity and Access Microsoft Identity and Access (IDA) permet aux entreprises d améliorer leur efficacité et leurs connexions internes et

Plus en détail

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION.

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION. Conditions générales de vente de SUD LOGICIEL GESTION Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SUD LOGICIEL GESTION. au capital de 3000 euro dont le siège social est à

Plus en détail

Dématérialiser les échanges avec les entreprises et les collectivités

Dématérialiser les échanges avec les entreprises et les collectivités Dématérialiser les échanges avec les entreprises et les collectivités Conference Numerica Le 11/05/09 1 Sommaire Enjeux de la dématérialisation Possibilités concrètes d usages Moyens à mettre en œuvre

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

GOUVERNANCE DES IDENTITES ET DES ACCES ORIENTEE METIER : IMPORTANCE DE CETTE NOUVELLE APPROCHE

GOUVERNANCE DES IDENTITES ET DES ACCES ORIENTEE METIER : IMPORTANCE DE CETTE NOUVELLE APPROCHE GOUVERNANCE DES IDENTITES ET DES ACCES ORIENTEE METIER : IMPORTANCE DE CETTE NOUVELLE APPROCHE RÉSUMÉ Depuis des années, les responsables de la sécurité de l information et les responsables opérationnels

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES DE SERVICES CONDITIONS GENERALES DE SERVICES DES PRODUITS AMUE Préambule Les services de l Agence auprès d un adhérent sont exécutés en conformité avec les présentes conditions générales de service, sous réserve de

Plus en détail

d administration Principes publique

d administration Principes publique Créer le changement ensemble Principes d administration publique SIGMA est une initiative conjointe de l OCDE et de l Union européenne, principalement financée par l Union européenne. Ce document est produit

Plus en détail

Décision de dispense de déclaration n 3

Décision de dispense de déclaration n 3 Délibération n 2005-003 du 13 janvier 2005 décidant la dispense de déclaration des traitements mis en œuvre par les organismes publics dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics Décision

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance REF 118 01 Sauvegarde à distance de données numériques REFERENCE : PCE-118-01 30/03/2001 PCE- 118 01 Page 1 sur 17 30/03/2001 Toute reproduction

Plus en détail

Programme de niveau de service pour les services Ariba Cloud. «SAP» désigne la société SAP avec laquelle le Client a contracté le Service.

Programme de niveau de service pour les services Ariba Cloud. «SAP» désigne la société SAP avec laquelle le Client a contracté le Service. Programme de niveau de service pour les services Ariba Cloud Garantie d'accessibilité au service Sécurité Divers 1. Garantie d'accessibilité au service a. Applicabilité. La Garantie d'accessibilité au

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

Notes de version de Sun Desktop Manager 1.0

Notes de version de Sun Desktop Manager 1.0 Notes de version de Sun Desktop Manager 1.0 Sun Microsystems, Inc. 4150 Network Circle Santa Clara, CA 95054 U.S.A. Référence : 819 6213 10 Copyright 2006 Sun Microsystems, Inc. 4150 Network Circle, Santa

Plus en détail

Note de mise en œuvre

Note de mise en œuvre Note de mise en œuvre Objet : Tenue des données par les institutions appliquant l approche standard ou une approche de mesure avancée (AMA) Catégorie : Fonds propres N o : A & A-1 Date : Mai 2006 I. Introduction

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE - Signature électronique et cryptographie 71. Sommaire

COMMERCE ELECTRONIQUE - Signature électronique et cryptographie 71. Sommaire COMMERCE ELECTRONIQUE - Signature électronique et cryptographie 71 SIGNATURE ELECTRONIQUE ET CRYPTOGRAPHIE Sommaire A- Signature électronique I - Textes luxembourgeois 1. Code civil (Extrait: Articles

Plus en détail

Patrimoine culturel immatériel

Patrimoine culturel immatériel Patrimoine culturel immatériel 2 GA Distribution limitée ITH/08/2.GA/CONF.202/9 bis Paris, le 16 juin 2008 Original anglais ORGANISATION DE NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE ASSEMBLÉE

Plus en détail

DIVA. Modélisation spécialisée d analyse financière stochastique et dynamique

DIVA. Modélisation spécialisée d analyse financière stochastique et dynamique DIVA Modélisation spécialisée d analyse financière stochastique et dynamique Un outil flexible et intuitif qui modélise l impact financier des risques d assurance complexes et volatiles rencontrés dans

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE. de STORENGY en matière de commercialisation des capacités de stockage en France

CODE DE BONNE CONDUITE. de STORENGY en matière de commercialisation des capacités de stockage en France CODE DE BONNE CONDUITE de STORENGY en matière de commercialisation des capacités de stockage en France Sommaire Introduction page 3 1. Règlementation applicable page 3 2. Dispositions prises par Storengy

Plus en détail

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT PLAN Introduction Partie I : le records management Qu est ce que le RM? Les principes du RM Les objectifs du RM Les enjeux du RM Les étapes de la mise

Plus en détail

Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004

Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004 Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004 concernant les règles relatives à la solution technique pour l'introduction de la portabilité des numéros mobiles Vu la loi modifiée du 21 mars 1997 sur les télécommunications

Plus en détail

Positionnement de UP

Positionnement de UP UNIFIED PROCESS Positionnement de UP Unified Process Langage Méthode Outil logiciel UML UP RUP 6 BONNES PRATIQUES développement itératif gestion des exigences architecture basée sur des composants modélisation

Plus en détail

Conditions particulières et générales

Conditions particulières et générales Mise en concurrence pour une Prestation d audit organisationnel et fonctionnel du service informatique de En application des articles 28 et 76 du code des marchés publics (Décret n 2006-975 du 1 août 2006

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P.) Acquisition d une solution de gestion PAYE MARCHE DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P.) Acquisition d une solution de gestion PAYE MARCHE DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P.) Acquisition d une solution de gestion PAYE MARCHE DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES 1 SOMMAIRE 1) CONTEXTE :... 3 2) OBJET DU MARCHE... 3 3) LES

Plus en détail

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION CA Mainframe Chorus Optimiser les compétences du personnel informatique tout en préservant l expérience acquise afin d améliorer la gestion des mainframes pour les

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté par le conseil d administration le 25 mars 2009 et modifié le 17 juin 2015

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE «MATOQUE92»

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE «MATOQUE92» CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE «MATOQUE92» SOMMAIRE PRESENTATION DU BARREAU DES HAUTS DE SEINE ET MENTIONS LÉGALES...3 DEFINITIONS...3 OBJET DES CONDITIONS D UTILISATION...3 ACCEPTATION DES

Plus en détail

Preuve et règlement eidas

Preuve et règlement eidas Bruxelles 10 février 2015 Preuve et règlement eidas Hervé JACQUEMIN Avocat au barreau de Bruxelles Chargé d'enseignement à l UNamur Chargé de cours invité UCL et ICHEC herve.jacquemin@ulys.net 1 Ulys,

Plus en détail

Gestion d une flotte de robots Configuration et ordre de missions

Gestion d une flotte de robots Configuration et ordre de missions Document Rapport Version Version 1.0 Date 25/03/2008 Auteur Ahmed RADOUA M1 SET Gestion d une flotte de robots Configuration et ordre de missions INSSET UPJV 1 ième année de MASTER Spécialité : (Année

Plus en détail

Le Centre de traduction des organes de l Union européenne recherche un administrateur.

Le Centre de traduction des organes de l Union européenne recherche un administrateur. RÉF. : CDT-AD 8-2008/08 ADMINISTRATEUR «BUSINESS ANALYST»(H/F) GRADE : AD 8 DÉPARTEMENT : DÉPARTEMENT AFFAIRES GÉNÉRALES LIEU D AFFECTATION : LUXEMBOURG Le Centre de traduction des organes de l'union européenne

Plus en détail

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Quels sont les éléments principaux dont il faut tenir compte pour la rédaction d'un cahier des charges dans le cadre d'un projet lié aux TIC (technologies de

Plus en détail

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition.

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Rapport Reda, tableau comparatif Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Alors que Julia Reda appelait à une harmonisation hâtive et à un élargissement

Plus en détail

GES855 - Gestion de l'information, veille et prise de décision stratégique dans un contexte d innovation

GES855 - Gestion de l'information, veille et prise de décision stratégique dans un contexte d innovation Département de génie de la production automatisée Programme de maîtrise PLAN DE COURS Enseignant : Élisabeth Lavigueur Responsable : Mickaël Gardoni Session/année: Été 2014 Groupe : 01 GES855 - Gestion

Plus en détail

ech-0022 Normes en géoinformation

ech-0022 Normes en géoinformation Normes en cyberadministration Page 1 de 13 ech-0022 Normes en géoinformation Titre Code Type Stade Version 1.10 Statut Normes en géoinformation ech-0022 norme de procédure déployée approuvée Validation

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE République française MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE ARRÊTÉ portant création et fixant les conditions de délivrance du certificat de spécialisation «responsable technico-commercial en vins et

Plus en détail

Fiche synthétique de la 1 ère année FIA

Fiche synthétique de la 1 ère année FIA Fiche synthétique de la 1 ère année FIA Mission En 1 ère année, l'apprenti doit être capable de remplir des missions habituellement confiées à un technicien supérieur : la dimension technique prime donc

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. www.univ-littoral.fr

MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. www.univ-littoral.fr MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Territoires, Culture,Tourisme et Dynamiques Transfrontalières LANGUES APPLIQUÉES ET TERRITOIRES TRANSFRONTALIERS www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Le Master

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. MAPA 2011-09 SEPDE DéGéOM

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. MAPA 2011-09 SEPDE DéGéOM MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION MINISTERE CHARGE DE L OUTRE-MER Représenté par le Délégué général à l Outre-mer en exercice CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES

DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES DPM Adobe AEM : On-demand (2015v1) Les Produits et Services décrits dans la présente Description de Produits et Métriques («DPM») sont régis par le Bon de Commande

Plus en détail

POLITIQUE DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

POLITIQUE DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE POLITIQUE DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE En vigueur : 1 er janvier 2014 Révisée : 19 mars 2015 Politique de protection de la vie privée Page 1 de 8 CORPORATION WAJAX POLITIQUE DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

CONSULTATION POUR LE RECRUTEMENT D UN CHEF DE PROJET AMO

CONSULTATION POUR LE RECRUTEMENT D UN CHEF DE PROJET AMO CONSULTATION POUR LE RECRUTEMENT D UN CHEF DE PROJET AMO Sommaire 1. Objectifs de la consultation... 3 1.1 Missions... 3 1.2 Qualités... 3 2. Description du système actuel... 4 2.1. Architecture du système

Plus en détail

Portail de Processus. Services Publics & e-government

Portail de Processus. Services Publics & e-government , Stöckackerstrasse 30, CH-4142 Münchenstein Ph:++41 (0) 61 413 15 00, Fax:++41 (0) 61 413 15 01 http://www.e-serve.ch, crm@e-serve.ch Portail de Processus pour les Services Publics & e-government Solution:

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >>

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >> Access MD Online Vue d ensemble Access MD Online fournit aux organisations un accès en temps réel à leurs programmes de carte commerciale au sein d un environnement sécurisé, n importe où et n importe

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification NetScout ngeniusone Unified Performance Management Platform V5.2.1 and ngenius InfiniStream V5.2.1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme

Plus en détail

Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification

Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification des tâches sans agent Livre blanc rédigé pour BMC Software

Plus en détail

EUROPEAN TRADE UNION COMMITTEE FOR EDUCATION COMITE SYNDICAL EUROPEEN DE L EDUCATION

EUROPEAN TRADE UNION COMMITTEE FOR EDUCATION COMITE SYNDICAL EUROPEEN DE L EDUCATION EUROPEAN TRADE UNION COMMITTEE FOR EDUCATION COMITE SYNDICAL EUROPEEN DE L EDUCATION Document énonçant la position du CSEE sur la proposition de recommandation du Parlement européen et du Conseil établissant

Plus en détail

Séminaire de la Commande Publique. 22 août 2015. Thématique 1 : Initiation aux marchés Publics

Séminaire de la Commande Publique. 22 août 2015. Thématique 1 : Initiation aux marchés Publics Séminaire de la Commande Publique 22 août 2015 Thématique 1 : Initiation aux marchés Publics I/ UN POINT SUR LE VOCABULAIRE Commande publique : Il s agit d un terme générique comprenant l ensemble des

Plus en détail

Documents complémentaires au PPN du DUT Carrières juridiques (CJ) Description des parcours de modules complémentaires destinés à la poursuite d étude

Documents complémentaires au PPN du DUT Carrières juridiques (CJ) Description des parcours de modules complémentaires destinés à la poursuite d étude CPN CJ Documents complémentaires au PPN du DUT Carrières juridiques (CJ) Description des parcours de modules complémentaires destinés à la poursuite d étude S'appuyant sur l'arrêté du 3 août 2005, les

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

MARKETING & NUMERIQUE

MARKETING & NUMERIQUE Ecofac Business School ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ET DE MANAGEMENT 1ère année PRÉPA EUROPÉENNE MARKETING & NUMERIQUE La PRÉPA Européenne Marketing et Numérique est une formation post Bac qui se compose

Plus en détail