Des Dealers de science à l université

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des Dealers de science à l université"

Transcription

1 Des Dealers de science à l université GENEBES Valérie, PAST-MCF Université de Bordeaux LAÜGT Olivier, MCF Université de Bordeaux MAISON-SOULARD Laetitia, Attachée de conservation du patrimoine, post-doctorante laboratoire SPH Université de Bordeaux. Résumé L Université de Bordeaux propose un master professionnel intitulé médiations des sciences. Dans ce cadre, des commandes sont passées aux étudiants : organiser trois conférences, un journal et une exposition grand public. Ils réalisent ces actions avec l appui d un comité scientifique. Un dispositif de médiation de la science est ainsi généré dans la communauté urbaine. A travers ces opérations, l université contribue à montrer la relation science société avec une grande liberté de choix des sujets et d angles de traitement. Le travail est porté par l association des étudiants, les Dealers de Science. Cela permet l expression d un point de vue parfois décalé, mais toujours soutenu dans une démarche elle-même scientifique. Ces opérations restent modestes, ne touchant annuellement que quelques milliers de bordelais. Elles ne dérangent donc pas les structures plus officielles tout en distillant une liberté de ton sur des sujets parfois sensibles. Mots-clés Science, médiation, formation, exposition, conférence Abstract The University of Bordeaux offers a professional Master in scientific mediation. In this context, orders are awarded to students: to organize three lectures, a newspaper and an exhibition. They perform these actions with the support of a scientific committee. A mediation of science device is thus generated in the urban community. Through these operations, the university helps to show the relationship between science and society with a great freedom in the choice of the topics and how to deal with them. The work is carried by the student association, the Dealers of Science. This allows sometimes the expression of an offbeat vision but argued in a scientific process. These operations are modest, involving only a few thousand inhabitants of Bordeaux each year. They do not disturb the more formal structures while distilling outspokenness on subjects sometimes sensitive. 1

2 Texte de la communication La présente communication est davantage un récit d expériences que le compte-rendu d une recherche en médiation des sciences. L observation du paysage bordelais, dans le domaine de la culture scientifique et technique, permet de distinguer différents acteurs. Le Muséum de Bordeaux, installé en centre ville dans un hôtel particulier du 18 ème siècle, est un musée municipal depuis 1810, maintenant rattaché à la Direction Générale des Affaires Culturelles de la ville. Il propose une exposition permanente, des expositions temporaires et des animations principalement destinées aux scolaires et aux familles. Il est fermé au public pour rénovation et renouvellement muséographique complet depuis Son activité perdure par une multiplication des actions «hors les murs», expositions délocalisées et animations en milieu scolaire. Le CCSTI Cap Sciences, fondé en 1995 avec un statut associatif, est installé au nord des quais de Garonne dans un bâtiment construit spécialement au début des années Il propose des expositions, des ateliers et des animations, sur site ou hors site. Il est en charge de la coordination de la Fête de la science pour l Aquitaine. Le Musée d Ethnographie de Bordeaux, en centre-ville, est un musée d université géré par l Université Bordeaux Segalen. Lieu de conservation de collections ethnographiques principalement asiatiques, il organise une exposition annuelle avec des visites sur mesure, ainsi qu un cycle de conférences et des ateliers pédagogiques en lien avec l exposition. Il propose également des événements artistiques, des projections de film ponctuels et donne accès à une base de données en ligne (photothèque et collections). Le mouvement associatif des Petits Débrouillards est implanté à Bordeaux. Il met en œuvre ses convictions et valeurs éducatives avec 6 permanents (en plus des 3 personnes affectées à la coordination régionale). Ateliers du mercredi et centre de loisirs vacances constituent l essentiel de son activité. Créée en 1995 par une dizaine de jeunes doctorants du Département de Géologie et Océanographie de l Université Bordeaux 1, l association Océan, devenue en 2011 Terre & Océan, organise des actions culturelles et pédagogiques. Vue au départ comme l interface de vulgarisation de l UMR EPOC pour œuvrer en médiation culturelle des sciences et de l histoire des environnements, elle a établi une interface entre recherche et grand public. Enfin, l association Jeunes-Science Bordeaux est un club d'activités scientifiques et technologiques créé en 1958 dont le but est d'encourager la culture et la pratique des sciences et technologies. Les animateurs en sont des étudiants ou des amateurs passionnés. Dans ce paysage sommairement décrit, l association des Dealers de Science a pris place en Il s agit de l association de filière des étudiants du master professionnel «médiations des sciences». Cette formation, créée comme DESS en information et communication spécialisées en 2000, est devenue une deuxième année de master «communication des sciences» en Depuis le contrat d habilitation signé en 2007, elle est organisée sur deux ans comme la spécialité professionnelle «médiations des sciences» d un master mention «Histoire, Philosophie et Médiations des Sciences», cohabilité par les universités Bordeaux 3 Michel de Montaigne, Bordeaux 1 Sciences et technologies et Bordeaux Segalen. Sa création en 2000 au sein de l ISIC (Institut des Sciences de l Information et de la Communication de l université Bordeaux 3) a placé cette formation dans une tradition de pédagogie active, que l on peut qualifier de pédagogie de compagnonnage : des commandes réelles sont passées aux étudiants, et les enseignements dispensés tendent à leur permettre d y répondre au cours de l année universitaire. Lors des premières années, les responsables de la formation recherchaient à l extérieur de l université des commanditaires qui acceptent de confier des missions dans un tel cadre. On peut évoquer par exemple, à côté de différents cafés-sciences, la création d un «journal de l expo» en 2001 pour Cap Sciences, une exposition sur le temps pour les Petits débrouillards ou la commande par l agence bordelaise de l EFS d une opération de promotion du don de moelle osseuse. Toutefois, des difficultés d articulation avec les commanditaires se faisaient sentir. Il était en effet parfois difficile de faire comprendre à des organismes très éloignés de l université le type de prestation prestation non 2

3 sollicitée a priori mais que nous leur proposions qu ils pouvaient attendre d étudiants de M2 en formation, avec ses atouts mais aussi ses limites. L équipe pédagogique en responsabilité du master a donc pris la décision, à partir de la promotion de M , de se positionner comme commanditaire et maître d ouvrage, les étudiants étant maîtres d œuvre d actions dont le cahier des charges leur est fourni à la rentrée : un cycle de conférences, un journal et une exposition. On peut remarquer que cette décision a été concomitante avec la création de la mention «Histoire, Philosophie et médiations des Sciences» dans laquelle la spécialité professionnelle s intégrait. Il est possible que ce qui a été sur le moment vu comme une coïncidence ait en fait participé d un mouvement plus profond, qui a nettement ancré ce master professionnel dans une perspective de réflexion sur la relation science société et les dispositifs de médiations des sciences. Les cours de M1 en philosophie des sciences, histoire des sciences, communications des sciences et usages des sciences sont mutualisés avec la spécialité recherche de la mention. Les commandes passées en M2 s inscrivent donc dans une continuité de réflexion sur la diffusion d une culture scientifique et technique, prise sous l angle de la médiation. Ces actions de médiation avaient besoin d une structuration juridique pour pouvoir se présenter en ville et formaliser certains partenariats. L association des Dealers de Science a donc été créée. L article premier de ses statuts précise qu elle «a pour objet principal la pratique de la médiation scientifique dans le cadre du master professionnel Médiations des Sciences». Son but secondaire est dans la valorisation du master et la création d un lien entre les différentes promotions pour partage d expériences. Ce sont donc les Dealers de Science qui mettent en œuvre les commandes passées dans un cadre pédagogique, en étant encadrés par des professionnels associés ou chargés de cours à l université. Chaque année un thème spécifique est abordé, qui lie les différents événements. En 2010 c était «nutrition et alimentation», en 2011 la chimie, dans le cadre de l AIC2011, en 2012 l eau. La promotion 2013 travaillera sur les neurosciences. Le principe du cycle de conférences (trois sont organisées chaque année) est de mettre en présence le public avec un scientifique qui dit la «connaissance officielle actuelle», avec un chercheur en sciences humaines ou sociales qui dit ce que les publics pensent ou ressentent du thème, et un médiateur journaliste ou écrivain qui expose ses manières de travailler sur le thème. La présence d un grand témoin issu de la société civile est également possible. Large part est faite aux questions et remarques du public, idéalement la moitié de la durée totale qui est proche de 2 heures. La projection d un micro-trottoir débute la séance, et un cocktail est offert au public. Il permet de conclure la soirée en autorisant des échanges plus informels. Par ailleurs, une revue de presse thématique d une quarantaine de pages A4 a été préparée en amont par les étudiants, et est offerte à chaque participant. Ces rencontres rassemblent entre 100 et 150 personnes chacune. On y retrouve un public diversifié aux niveaux de compétences scientifiques très disparates, qui repose sur un fond d habitués petit à petit constitué. Ensuite, la thématique propre à chaque conférence attire un public spécifique, motivé par une réflexion qui le mobilise. En effet, les sujets proposés recherchent explicitement la mise en question : «Labels bio, garantie ou marketing?», «Du maïs dans mon plastique? défi vert pour la chimie!», «Eau potable, une gestion au compte-gouttes» Depuis deux ans, chaque conférence est simultanément traduite en LSF (langue des signes française). En effet, la surdité peut revêtir des aspects bénins puisqu une personne sourde est en apparence en pleine possession de ses facultés physiques ; mais elle cache un handicap lourd et un facteur d exclusion. La surdité souffre d un grand défaut de sensibilisation et la démarche initiée volontairement par la promotion 2011 entre d ellemême dans une dynamique de mobilisation. Cela constitue un plus indéniable pour le public sourd qui en bénéficie. Mais c est également un apport de richesses et de découvertes pour les autres personnes présentes aux conférences. La promotion 2012 a eu à son tour une discussion sur l éthique de cette proposition, qui ne devait pas se réduire à un affichage marketing. A l issue de débat il a été décidé de continuer. Le financement spécifique de cette action 1200 environ pour le cycle de trois conférences a été trouvé auprès du service culturel et du pôle handicap de l université Bordeaux 3. Les étudiants ont aussi en charge la réalisation d un journal de 24 pages sur la thématique choisie pour l année. Il y a alors un travail de construction du sommaire, d écriture, de recherche d illustrations et 3

4 de mise en page, gestion des relations avec l imprimeur. Ce journal, tiré à 3000 exemplaires, est ensuite diffusé selon les objectifs du commanditaire. En 2008, il a été consacré à la radioactivité, à travers ses aspects de vulgarisation, ses applications et les questions de société qu elle pose, à l occasion du centenaire de la mort d Henri Becquerel. En 2009, il a été commandé par le LAB (Laboratoire d astrophysique de Bordeaux) dans le cadre de l AMA2009 (année mondiale de l astronomie) pour diffusion sur les lieux d observation grand public dans l été. En 2010, il a porté sur «la santé dans l assiette : quand la recherche explore l alimentation», commandé par l ENSCBP. En 2011, le titre choisi a été «la chimie dans tout ses états» et il a été proposé dans le cadre de l Année Internationale de la Chimie. Enfin en 2012, il portait sur l Eau, en partenariat avec le Conseil Général de la Gironde. Enfin, les étudiants conçoivent et réalisent une exposition : sur la radioactivité, présentée à la BU Sciences et Techniques en mai 2008 ou sous forme d accompagnement à la visite de l observatoire de Bordeaux en 2009, permanente celle-là. En 2010, l exposition «Enquête dans l assiette» a été présentée Halle des Chartrons à Bordeaux, du 17 au 25 avril et a attiré 700 visiteurs. L exposition de 2011 a porté sur le thème de la chimie : «La chimie d hier à aujourd hui, les réactions s enchaînent» et a été présentée à la BUST Bibliothèque Universitaire des Sciences et Techniques, Université Bordeaux 1 - en avril Elle a été ensuite été reprise dans le cadre de la Fête de la Science (novembre 2011) à l ISM, puis présentée à l Auberge de Jeunesse de Lille et au Lycée Marcellin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés. En 2012, l Exposition a été mise en place à la Maison des Etudiants de Bordeaux 3 ; les kakémonos et les animations créés pour cette occasion vont être présentés ensuite dans différents collèges de la Gironde, dans le cadre d actions de sensibilisation à la gestion et à l économie d eau. Ces différentes actions de médiations des sciences sont principalement financées par des crédits pédagogiques liés à la formation. Toutefois des partenariats sont établis au coup par coup, qui permettent de dépasser les limites des budgets universitaires. Il peut s agir de prêt de salles pour les conférences ou de lieu d exposition, par la ville de Bordeaux, Cap Sciences ou la librairie Mollat. L impression du journal en 2012 a été réalisée grâce à un partenariat en industrie avec le Conseil Général 33. Enfin, des partenariats financiers avec le CNRS, des laboratoires de recherche ou des écoles d ingénieurs, avec l Agence de l Eau Adour-Garonne ou avec des sociétés privées (Salon de l Innovation et de l Agriculture Durable, Vog Ec Eau Sud Ouest ) permettent d ancrer les Dealers de Science dans la cité. Signalons enfin que l exposition sur la chimie en 2011 avait bénéficié du label et du soutien financier de l AIC2011. Le public touché est très divers. La présentation des expositions dans des lieux universitaires (Bibliothèques, Maisons des Etudiants) conduit de fait à une fréquentation principalement étudiante, ou à des visites de lycéens dans un cadre scolaire. Lorsque l exposition a pu être présentée en centre ville, grâce à la mise à disposition par la Mairie de Bordeaux de la halle couverte d un ancien marché, la fréquentation a été forte (700 personnes en une semaine) avec un public très diversifié en termes de bagage scientifique. Le journal, présenté lors de l inauguration de l exposition, est systématiquement mis à disposition de chaque visiteur. Il est également distribué à la demande des différents partenaires. Le public des conférences est, quant à lui, très diversifié et les étudiants y sont minoritaires. Un noyau de fidèles s est peu à peu constitué, qui rejoint alors les habitués des lieux investis. La thématique de la soirée peut enfin mobiliser d autres personnes intéressées au débat. La traduction simultanée en LSF et la communication ciblée qui l accompagne a permis de faire venir, à chacune des conférences de 2012, une trentaine de sourds ou malentendants, qui ont de plus participé aux débats, parfois de manière très active. Si ces actions sont menées par les étudiants de deuxième année du master professionnel «Médiations des Sciences» dans un cadre pédagogique, c est l association des Dealers de Science qui est présentée comme organisatrice et maître d œuvre. Même si son rattachement à l université et le cadre pédagogique sont rappelés, elle commence à être perçue comme une structure à part entière, et nommée comme telle. Le caractère un peu provocant de son nom y joue sans doute un rôle non négligeable. Il est bien marqué par ailleurs que les actions des Dealers de Science portent 4

5 systématiquement un regard critique sur les sciences. Celui-ci est tout d abord favorisé par un engagement personnel des étudiants, engagement qui peut parfois toucher le militantisme. Les étudiants accèdent à ce master après une formation en sciences (licence ou master, parfois même doctorat), ou exceptionnellement une licence de philosophie. Ils ont donc tous clairement le choix de ne pas continuer à la paillasse, pour répondre à une inclination personnelle de partage et de réflexion. Le programme théorique, développé principalement en première année de master, porte fortement l accent sur la philosophie et l histoire des sciences. Par là, il vise à amener les étudiants à connaître et reconnaître les enjeux de la communication scientifique pour les différentes parties prenantes d un processus de communication, au-delà de l application aux sciences de simples méthodes et techniques de communication. Cette réflexion sur la science rencontre lors des actions un désir de nos partenaires de s impliquer dans une forme de «science citoyenne». Toutefois, le sommaire du journal, le projet muséographique et les textes de l exposition sont soumis à la relecture d un comité scientifique. Les articles du journal, issus de rencontres avec les scientifiques des laboratoires bordelais, sont relus par les chercheurs concernés. De ce fait, les options prises sont systématiquement questionnées, et la qualité des contenus est surveillée. Les usages des sciences sont donc ainsi interrogés en évitant toute dérive, mais avec une grande liberté de ton et de points de vues. Au final, l ensemble de ces actions demeurent relativement modeste. Quelques milliers de bordelais sont annuellement concernés et les Dealers de Science sont tour à tour en partenariat avec les structures bordelaises plus officielles comme le Muséum d Histoire naturelle ou le CCSTI Cap Sciences. Mais surtout, ces actions sont portées, non seulement en dehors de tout but lucratif, mais sans non plus le souci d une structure à faire perdurer, parce que le salaire de personnels en dépend. L association des Dealers de Science n a pas d autre véritable objet que celui de former ses propres membres à devenir des professionnels de la médiation des sciences. Par ailleurs, les différents financements sont essentiellement publics, et majoritairement universitaires, puisque les fonds privés sont quasi exceptionnels et acceptés après réflexion sur les contraintes qu ils seraient susceptibles ou non d amener. Il en résulte une empreinte universitaire forte, à travers les commanditaires équipe pédagogique et le comité scientifique. De cette manière les Dealers de Science se situent clairement dans une forme de liberté académique, qui permet une parole contrôlée non par une autorité financière ou hiérarchique, mais par l éthique et la méthodologie scientifiques. On pourrait presque dire alors que la franchise universitaire bénéficie aux Dealers de Science. 5

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Master Histoire, philosophie et médiation des sciences

Master Histoire, philosophie et médiation des sciences Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Histoire, philosophie et médiation des sciences Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des organisations

Plus en détail

Christelle MAZIERE (30 ans)

Christelle MAZIERE (30 ans) Christelle MAZIERE (30 ans) Villa Orcéa, Lieu-dit Pertérato 20212 Favalello di Boziu 06.35.58.13.21 maziere@univ-corse.fr COMPÉTENCES PARTICULIÈRES Enseignement Gestion de corpus de données : recueil,

Plus en détail

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA)

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA) Présentation de la pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) et de ses spécialisations Pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) Adeline ALONSO UGAGLIA

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

ESPE ACADEMIE BORDEAUX Référence GALAXIE : 69

ESPE ACADEMIE BORDEAUX Référence GALAXIE : 69 ESPE ACADEMIE BORDEAUX Référence GALAXIE : 69 Numéro dans le SI local : 0076 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 71-Sciences de l'information et de

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

MASTER RECHERCHE GEOGRAPHIE, SCIENCE DE L'ESPACE&DU TERRITOI

MASTER RECHERCHE GEOGRAPHIE, SCIENCE DE L'ESPACE&DU TERRITOI MASTER RECHERCHE GEOGRAPHIE, SCIENCE DE L'ESPACE&DU TERRITOI Mention : Géographie, science de l'espace et du territoire Spécialité : Géographie skin.:program_main_bloc_presentation_label Le choix d'interaction

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Cécile MAUNIER. Maître de Conférences Sciences de Gestion Responsable pédagogique - Master 1 Marketing, Vente TITRES UNIVERSITAIRES

Cécile MAUNIER. Maître de Conférences Sciences de Gestion Responsable pédagogique - Master 1 Marketing, Vente TITRES UNIVERSITAIRES Cécile MAUNIER Maître de Conférences Sciences de Gestion Responsable pédagogique - Master 1 Marketing, Vente IAE REUNION 24 avenue de la Victoire CS 92003 Saint Denis Cedex 09 ( : 02 62 47 99 01 E- mail

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Arts du spectacle - Cinéma de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

LICENCE ARCHEOLOGIE. skin.:program_main_bloc_presentation_label. skin.:program_main_bloc_objectifs_label. Mention : Histoire de l'art et archéologie

LICENCE ARCHEOLOGIE. skin.:program_main_bloc_presentation_label. skin.:program_main_bloc_objectifs_label. Mention : Histoire de l'art et archéologie LICENCE ARCHEOLOGIE Mention : Histoire de l'art et archéologie skin.:program_main_bloc_presentation_label L enseignement de la licence est fondé sur une spécialisation progressive au cours des trois années

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs Dix années d expérience en formation de chef de projet multimédia

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Commerce international de l Institut Catholique de Paris Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

Métiers de la communication scientifique

Métiers de la communication scientifique Session 5 Métiers de la communication scientifique EDSM Décembre 2009 Plan 1 - Métiers de la valorisation scientifique 2 - Métiers de la vulgarisation scientifique 3 - Structures d accueil 4 - Sites web

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance et banque de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION Ø Un Master orienté vers l éducation, le jeu, la formation et l intervention, hors l école Le master en sciences de l éducation EFIS, Éducation, Formation, Intervention

Plus en détail

Expérimentation multimédia dans l exposition «Le Musée des Confluences

Expérimentation multimédia dans l exposition «Le Musée des Confluences Expérimentation multimédia dans l exposition «Le Musée des Confluences dévoile ses réserves» Musée Gallo-romain, Lyon-Fourvière Du16 déc 2010-8 mai 2011 Contexte expérimentation Musée des Confluences

Plus en détail

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France SCIENCE-ACTUALITÉS Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France Rappel historique La salle Science-Actualités a été inaugurée

Plus en détail

PARTENARIATS ENTREPRISES

PARTENARIATS ENTREPRISES PARTENARIATS ENTREPRISES Votre entreprise au cœur de l IÉSEG RENCONTRER LES ÉTUDIANTS ET LES DIPLÔMÉS DE L IÉSEG L IÉSEG accompagne ses étudiants dans le développement de leur projet professionnel et dans

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

Master classe 29 janvier 2013 (14h-17h)

Master classe 29 janvier 2013 (14h-17h) Master classe 29 janvier 2013 (14h-17h) L innovation est-elle possible dans les musées? En 2009, un excellent expert américain, posa à l auguste Smithsonian une question provocante : «Les musées sont-ils

Plus en détail

Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité?

Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité? L éducation physique à l école : Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité? Avril 2009 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences de l'information, audiovisuel et médias numériques (SIAMN) de l Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis - UVHC

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

FORUM. Vie Étudiante. Associations étudiantes, Services de l université et partenaires de la vie étudiante. de 10h à 16h. 2 jours d animations!

FORUM. Vie Étudiante. Associations étudiantes, Services de l université et partenaires de la vie étudiante. de 10h à 16h. 2 jours d animations! FORUM de la Vie Étudiante Associations étudiantes, Services de l université et partenaires de la vie étudiante s Activités culturelle et artistiques Activités sportives Etudes et accompagnement Qualité

Plus en détail

Un diplôme cohabilité avec l université de Lyon 2, une formation supérieure unique en communication.

Un diplôme cohabilité avec l université de Lyon 2, une formation supérieure unique en communication. Un diplôme cohabilité avec l université de Lyon 2, une formation supérieure unique en communication. Le master 2 est singulier dans son déroulement et ses formes d'enseignement. Il permet de travailler

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

Le Réseau intercommunal des bibliothèques

Le Réseau intercommunal des bibliothèques Réseau intercommunal des bibliothèques APPEL A CANDIDATURE POUR UNE RESIDENCE D AUTEUR Dans la période d octobre 2010 à janvier 2011, la Communauté de communes Vallée de l Hérault accueille un auteur en

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Bilan de l enquête carrière 2015 Le Master TURP, ancien DESS créé en 1992, est l une des rares formations spécialisées dans le domaine

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de clientèle en assurance de l Université de Nîmes Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Ce projet nous donne l opportunité de tester des scénarios auxquels nous réfléchissons depuis l ouverture de notre portail en octobre 2008 et la mise

Plus en détail

Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE

Atelier INVENTAIRES - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Euromed Heritage IV Un programme financé par l Union Européenne EUROMED HERITAGE Cadre institutionnel et légal Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Coordination : Frank

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis Avis n 2010/05-10 relatif à l habilitation de l École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) à délivrer des titres d ingénieur diplômé admis par l état Objet : G : accréditation et admission par l'état

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Paris Descartes. Unité de recherche : Centre de droit des affaires et de gestion (CEDAG) - EA 1516

Rapport d'évaluation. de l'université Paris Descartes. Unité de recherche : Centre de droit des affaires et de gestion (CEDAG) - EA 1516 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Centre de droit des affaires et de gestion (CEDAG) - EA 1516 de l'université Paris Descartes Mars 2009 Section des Unités de recherche

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion commerciale de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Distribution et marketing de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI)

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 Numéro dans le SI local : 06 MCF 0413 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 06-Sciences de gestion

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 1ère journée Compte-rendu de l atelier 6 : Nouveaux clusters numériques Journée contributive n 1 : Croissance, innovation,

Plus en détail

Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier

Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier Collège Anatole France - Bethoncourt Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier - Rapport d étape - Résumé du projet : Afin de favoriser le lien entre les apprentissages du collège et du lycée en utilisant

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Tourisme Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Contacts. Calendrier de l appel à projets

Contacts. Calendrier de l appel à projets CAHIER DES CHARGES Contacts Département de la Seine-Saint-Denis Direction de la Culture, du Patrimoine, du Sport et des Loisirs Mission «La Culture et l Art au Collège» micaco@cg93.fr / 01 43 93 83 37

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de valorisation des ressources documentaires de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales Charles

Plus en détail

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats CHIMIE CONDUITE DE PROJETS PHYSIQUE MATHÉMATIQUES SCIENCES EN QUESTIONS BIOLOGIE REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats Université Catholique de Lille 1 La FLST, au cœur du campus

Plus en détail

UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES. www.usaintlouis.be

UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES. www.usaintlouis.be UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES www.usaintlouis.be Une université au cœur de Bruxelles p.1 Des faits et des chiffres p.2 Recherche p.3 Conférences p.3 Enseignement et langues p.4 Bibliothèque p.6 Publications

Plus en détail

Licence professionnelle Marketing digital : gestion de contenus et stratégies numériques

Licence professionnelle Marketing digital : gestion de contenus et stratégies numériques Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Marketing digital : gestion de contenus et stratégies numériques Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Présentation de l échantillon

Présentation de l échantillon Cette année, rien ne va plus pour la filière AES! Après une baisse de 5,4% d inscrits pour l année 2013-2014 par rapport à l année passée, la licence pluridisciplinaire par excellence souffle ses 40 bougies

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Centre de Recherche en Management CRM sous tutelle des établissements et organismes : Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Centre National de la

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : sous tutelle des établissements et organismes : «Du malade à la molécule» Université Aix Marseille 2

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : sous tutelle des établissements et organismes : «Du malade à la molécule» Université Aix Marseille 2 Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : «Du malade à la molécule» sous tutelle des établissements et organismes : Université Aix Marseille 2 Juin 2011 Section des

Plus en détail

BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF

BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF Exposition sonore présentée dans le cadre de la Fête de la Science 2012 Du 10 au 13 octobre 2012 A l ecole Normale Supérieure de Lyon Site Jacques Monod Salle 1/22 GN2 OUEST

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT. Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012

MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT. Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012 MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012 UE 1 Médiation et communication dans les organisations 40h CM, 20h TD - 6 ECTS, coefficient 2 Session

Plus en détail

Le but était de changer l'image de «musée un peu vieillot» et aussi de diversifier les publics, habitués ou non au numériques.

Le but était de changer l'image de «musée un peu vieillot» et aussi de diversifier les publics, habitués ou non au numériques. Compte-rendu de l'intervention d'alya Nazaraly, responsable du développement culturel du Musée Picasso «ibeacon et géolocalisation in-door : Premiers retours d usage au Musée Picasso» Le contexte du Musée

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

Learning Centres et nouvelles pratiques numériques : usages mobiles, BYOD...

Learning Centres et nouvelles pratiques numériques : usages mobiles, BYOD... Learning Centres et nouvelles pratiques numériques : usages mobiles, BYOD... Journée d étude Mercredi 26 novembre 2014 Les Learning Centres, un modèle de bibliothèque à interroger : du terrain à la recherche

Plus en détail

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia É S École supérieure d art des Pyrénées Pau Tarbes École supérieure d art des Pyrénées - Pau Tarbes Établissement public d enseignement supérieur artistique P Y R É N É E S Des formations d excellence,

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

numéro 247 mars 2015 social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel

numéro 247 mars 2015 social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel numéro 247 mars 2015 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 La performance des groupes de travail. Une analyse par le capital social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues et commerce international (International business and languages) de l Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis -

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Marketing. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Marketing. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Marketing Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail