LA FORMATION EN FRANCE DE ZX)CUMENTALZSTES E7 B?BLlOTHECA?R S

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA FORMATION EN FRANCE DE ZX)CUMENTALZSTES E7 B?BLlOTHECA?R S"

Transcription

1 ,3.LA. L.V. l7&mna& ' o d Conduence on dudon and T6nin.g doh A g & W e Libmy and Tndotvna-Cion Wo& NAlR087, Kenya, 7-72 h ch 983 LA FORMATON EN FRANCE DE ZX)CUMENTALZSTES E7 B?BLlOTHECA?R S AGRlCOLFc ET PARTZCULTEREMENT POUR LES RESSORT7SSANTS VE PAYS EN VOE VE VEELOPPEMENT

2 P. A.A. L.V. TRANNG FOR AGRCULTURAL LBRARANS ANV XCUMENTALSTS ZN FRANCE ANV ESPECZALLY?OR STUDENTS FROM DEVELOPZNG COUNTRES, by GOVANNETT (J. F.), PORG3 (Le) \ :: [ c. P. u. )

3 * ' Y,,. A. A. L. D. nternational Conference on Education and Training for Agriculture Library and nformation Work NAROB, Kenya, 7-2 March 983 LA FORMATON ET FRANCE DE DOCUMENTAJSTES ET BBLOTHECAFtES AGRCOLES ET PARTCULEREMENT POUR ;ES RESSORTSSANTS DE PAYS EN VOE DE DEVELOPPE"-T GOVAXNETT (J. -F. )*, PORGES (L. )* n'existe pas en France de formation spécifique B la docu- mention agricole. La spécialisation s'effectue pour les Btudiants français lors de leurs stages professionnels pratiques dans des orga- nismes intervenant dans le secteur agricole. A l'inverse, depuis quelques années, une tendance qui commence B se dessiner est la spécialisation d'ingénieurs agricoles, dragronomes ou de vétérinaires dans le domaine des sciences de l'information. Cette spécialisation s'inscrit alors dans le cadre d'une école spécialisée, ou d'un troi- sième cycle universitaire.,cid Aussi nous parast-il intéressant de dresser ci-après un panorama des possibilités de formation que les ressortissants des pays en voie de développement peuvent suivre en France en y incluant les Qtablis- sements d'enseignement général en documentation et bibliothéconomie puisque ces derniers forment des professionnels nationaux ou &rangers appelés pour une part d'entre eux à oeuvrer dans le domaine agricole. Le pourcentage äes documentalistes ou bibliothécaires ainsi formés qui seront appelés & intervenir dans le secteur agricole est très diff icilq,,,,à évaluer. * GERDAT - Président de 'UDOCBA * ORSTOM Les auteurs expriment leur gratitude B l'ensemble de leur collègues qui ont mis?i leur disposition les informations nécessaires B cet article ainsi qu'au bureau de '.S.T. des Services de Coopération..w

4 i. -2- Un suivi professionnel des étudiants ou des stegiaires serait seul capable'de fournir une telle information. est milheureusernent loin d'etre systématisé. Aussi, peut-on dire tout au plus que les documentalistes et bibliothécaires agricoles sont proportionnelkmnt plus nombreux dans les pays en développement que dans les pays industrialisés, en se basant sur la part impostante du secteur agricole dans fe produit intérieur brut des pays en voie de dévexopgement. '. i j ' i Nous avons regroupé les actions álenieignement et de formation des prof&ssionne,u de l'information intervenant dans le secteur agricole A travers cinq filières qui recouvrent les différents types d'interven- tion développés en Prance.. LiiiLég~ation d'dtudiants, pow la plupart boursiers, dans le cadre deécoles spécialisées en decumerutation ou bibliotkéconomiec Nous n'en avons retenu que deux : L'nstitut Nation& des Techniques de la Documentation (.N.T.D. ), et 'Ecole Nationale Supérieure de Bibliothécaires (E.N.S.B. ). Mais cette intégration peut se faire également dans le cadre d'enseignements universitaires de premier, deuxième ou troisième cycle. 2. La participation & des actions de formation menées sous '6gide d'organismes internat, onauxo C'est le cas du ccurs post-universitdre pow Pa formatlon de spécialistes de fi&ormaticm et de fa documentation scientifiques (CPU), organisé p a la MDST et, la Commission de la République Française pour l'education, la Science et la Culture avec l'aide du Ministère de 'Education Nationale et au Programme Général d'nformation de 'UTESCO. C'est le cas aussi du cburs en docu- nentationde 3. 'Ecole nternationale de Bordeaux, orpaisé par L'ACCT. ao L'accueil de stagiaires pour des cycles.,courts, progrannés ou à la carte, dans des orgvlismes français, soit spécialisés en documenta- tion, soit spécialisés en agriculture.. 4. L'appui en bourses ou professeurs des organismes-régionaux africzins : essentiellement 'E.B.A.D. et le rdsezu documeataire sahélien RESADOC, 5. La publication d'ouvrages destinés aux pays en développement. s

5 3 L. Lea Ecoles Snécialisées!'!o6 exons procédé?i m e - eaqtlgte statistique des cinq dernières promotions de '.B.T.D. et de 'E.N.S.B. en i.solant les ressortissants hangers accueillis dans ces institutions (soit en tant qu'auditeur libre, soit en tant qu'étudiant & past entii?re)...n. T.D. ANNEE COLARE ' NB. D ' ETUDANE TOTAL AMERQUE LATNE ETRANGER! % , % ENSB lg MOYENNE 5 % 8,2% f , 4 6 % % 5 8 % 6 34 % MOYENNE 40 2 Ces chiffres montrent l'importance des Qtrvlgers professionnels de 'T.S.T. formés dans ces deux écoles spécialisées, notamment 'E.N.S.B. Parmi ceux-ci, es ressortissvlts d' Af rique noire sont largement majoritaires (en royerae 60 $ sur les cinq derri&res promotions de 'E.N.S.B.). l fat signaler aussi les ncmbreux enseignements universitaires de preder cycle dans les nstituts Universitaires de Technologie (.U. T. ), ou de deuxième et troisième cycles dans 5 universités françaises différentes, ainsi qu'à 'Ecole des Hzutes Etudes en Sciences Sociales, et B l'nstitut d'etudes Politiques de Pais.

6 4 2, Llannul ii äes orrmi sations internztionafes 2. ' L'Agence de Coopération Culturelle et Technique (A.C.C%. crge fiaey en 970 est une organisation internationele formée par des pays'qus ont en commun l'usage de la langue frariçdse. Un. des grads secteurs d'intervention de l'agence est l$education. Ells dispose à ce nivezu d'urz instrument ae fomation qui estleccle nterzztisiae de Eorac-2-z (%.L), tpí ori;srise des st%== ~'me dade ae h 4 mois, destin& +LU ressortissaqts des pays membres de E 9kgence. Depuis 978 l0e.s.l3. organise des stages d'une durée de mois destinés aux professionnels àe linformzti.on scientifique et tge ch??i qu E. t Le derder stage de 982 organisé avec la participation de O.A.A,/F.A.O. &ait destilaé uniquement aux documentalistes.et bibliothécaires %ricoles. Un stage identique sera organise du ler octobre au 9 novenbre 983. l sera aussi spécifiquement destin6 %US dg"??~td istes e t bibliothécaires agricoles Le Cornmission françzise pour llujesco avec l'aide de l'unesco et la MDST orgz'?ise tous les as depuis 974 un cours postuniversitzire pour la focxtion des spécialistes de l'nformation et de la Documenttition Scientifique.

7 . ' a & 5 Sur les cinq dernipres promotions, la répartition géographique des dtudiants ayant suivi le cours est la suivante : ' AFRQUE DU NORD AFRQUE NORE ET MADAGASCAR ASE AMERQUE i AUTRES TOTAL i ' O O, Sur ces 69 dtudiants, 7 venaient d'organismes agricoles ou devaient s'y intégrer, soit un peu plus de 0 de l'effectif total. 3. L'organisation de stages L'accueil de stagiaires est une solution largement utilisée pour la formation de spécialistes. Dans s domaine des Sciences de l'nforma- tion, des stages sont organisés depuis longtemps. ls peuvent se. réaliser dans deux cadres différents : - des organismes de formation générale à la documentation, - des organiames vocaiion agricole sur leur domaine un vclet de formation & la documentation et la bibliothéconomie. 3.. Stages de formation générdle 3. L'A.D.B.S. (Association frulçaise des Documentalistes et Bibliothécaires spécialisés) organise des cycles de formation continue de différents niveau, destinés à des professionnels de la documentation ayant déjd une expérience pratique. Aucun stage spécifique n'existe sur l'information agricole; cependant, un cycle intitulé et la recherche documentaire pour les pays du tiers monde" est orgalid% réguli&rement, le dernier en novembre 982.

8 t Le E.E.P,S. buca^ dletudes en Plhnificktion SociEle) orczxise des stgos de forzcation à la docuaentation d'me dux& de un mis environ et reçoit de nombreux stagiaires venvlt de pzys en dhloppencnt < i r Le suivi de ces stagiaires est, bien sib, difficile à assurer. Cependzrlt, plusieurs d'entre eox venaient de centres de docwnen- tation agricole et étaient boursiers de la F.A*O Org& smes agricoles De nombreux organismes agricoles frarqais de recherche et de dt5velappepsen% zssurent l'accueil de stwiaires étrangers. CSest à ll&vidence dans ce csdre que le cmactkre sectoriel agricole de leur formation peut Gtre le plus marqué.' 32 o L:N.H.A. (nstitut National de la Recherche Agronomique) avec ~~O.A.A.,~?.R.O. a assuré l'organisation du premier séminaire de formation AGFUS tenu ea frmçeis du 5 au 27 septembre 980. Ce &airizire e rzstjembld des rcsponsables des centres d'input AGRS des pays fx*&!cgfhofles9 Sait 27 pwticipults 2U tota, dant 8 d"rfrique et de fl:adqp3c2r9 4 du Moyea Orient, des GarSbes et 5 dlbmope..-

9 7 Les Services de la Coopération (France), la CCE, et le C.R.D..!Canada) ont pris en charge la majeure partie des frais de voyage et des indenmités journalières, ce qui a permis B lz plupart des participants d établir des relations directes avec d autres partici- pants au système AGRS ainsi qu'avec l'équipe du Centre de Coordina- tion AGRS. L'objectif du séinaire était d'initier les stagiaires?i la prépmation de l'entrée des dorsées et leur traitezlent, B l'emploi dlaprindex et B. la sélection de l'information : une session a été consacrée à des exercices visant à faniliariser les participants B l'utilisation d'agrovoc. Des recherches effectuées SUT des terni- naux installés dans la salle de conférence même ont suscité l'iaté- rgt de tous les participants et confirmé de façon tvlgible liepor- tance et l'utilité que revgt, même pour les pays qui n'ont pas encore de service d'informatique, une participation au système AGRS Le GERDAT (Groupement d'etudes et de Recherches pour le Déve- loppement de l'agronomie Tropicale) de par sa vocation d'études et de recherchgpo*lr le développement de l'agronomie en régions chzudes, reçoit de nombreux stagiaires en documentation agricole depuis de nombreuses années. Cet accueil est programmé à la carte et dure de à 8" semaines. Certains stagiaires ont reçu dans ce czhe une fbrmation -théorique.de base en documentation, en plus de l'aspect formation pratique. assurée sur place ou par la visite de centres voisins. RHO:: 978 : , b 2 O ," TOTAL... *-' nstitut de Recherches pour les Huiles et Oléagineux... nstitut de Recherches Agronomiques Tropicales et des Culturesvivrières... nstitut d'elevage et de Médecine Vétérinaire des pays Tropicaux 9

10 8 Certains de ces stzgiaires étaient des: boursiers de %a F.A,O. nais la majorité d'entre eux provenait de ccrrespondants des services des nstituts mentionnés. C!est dire exemplcprit%6 qu'il y a B de telles acti3ités qui concourent Er structurer un vgritable réseau "accueil/f ormation/dchange" dans le cabe de professionnels de l'information scientifique et teclmique agrfco%e centres de documentation. $ 2 P ' i 333. D'autres organisaes come 'ORSTOM (Office de la Recherche Scientifique et Technique Outre-Mer),.le C.D..U.P.A. (Centre de Documentation des ndustries Utilisatrices de Produits Agricoles), ou le B.D.P.A. (Bureau pour le Développement de aproduction Agricole) accueillent de la m8me façon des stagisires venant de pays en voie de développement.., -- B. D. P. A stagiaire Mali... 3 mois stagiaire - Mali... 4 mois - i 979 stagiaire - Mali... 4 mois stagiaire - Tunisie... mois #&ïh l'stagiaire - Cameroun... 2 mois - 98 stagiaire - Guinée.:... 2 semaines stagiaire - Tunisie... 3 semaines.. TOTAL 2 2 NN

11 . 'A. i! D'kutres actions dans le cadre d'orgenisaes agricoles sont Dendes non pas pour les doc-mentalistes ou les professiomels de l'ixfo,z!u%- tion, mais directement pour les utilisateurs finzux : %erits du développement agricole, techniciens, zgronomes ou dtérinzires. A ce titre, il faut citer les séminaires sur les syst&mes d'information en agriculture, organisés systématiquement Q '.F.A.R.C. (nstitut pour la Fomation Agrononique et Rurale en Régions Chaudes) depuis plusieurs vvlées et destinés aux futurs ingénieurs agronomes. Ce type de formation perrnet d'impliquer les utilisateurs finaux dans les systèmes d'information qui leur sont indispensables et permet un véritable dialo&ue entre le spécialiste de l'information et le demuldew. Cette tendance nouvelle tend à se développer. 4. L'appui B des organismes rdgionaux Africains Sur le plan français, les services compétents des différents Ministères ont assuré et continuent d'assurer un appui à des organismes régionaux africains ayant mission soit dans le domaine de la formation en sciences de l'information, soit dans le domaine de la documentation. Dans ce dernier domaine, l'zppui au Réseau Sahélien de Documentation (Fir,Skl)OC) du C.T.L.S.S. s'est traduit de diverses manières : essentiel- lement l'octroi de bourses pour la formation de docmentalistes, des mis~ions d'experts, ou la prise en chzrge des frais de participation des ressortissants africains à des séminaires de formation, dont récement, le sc&naire de méthodologie AGRS qui s'est tenu Q Bamako du 3 au 9 août 982. De mgne, le soutien Q 'Ecole des Bibliothécaires et Documentalistes de DkAR a pris la forme de bourses allouées B des ressortissants d'afrique francophone, ou bien de mise B disposition de professeurs chargés d'enseignement dms cette institution. faut rzppeler que c'est en 967 que 'E.B.A.D. a pris la plzce du Centre régional de formation des bibliothécaires des pays d'afrique d'expression française. Seule institution de ce genre en Afrique fracophone, elle a connu depuis cette date un accroissement notable de ses zc tivités : biblioth6conomi.e clès l'origine, puis archivistique en 97, e t enfin documentation en 975 sont les trois volets de sa formation actuelle. *

12 0 i ; nstitut de l'universit6 de Dakar dont les frais de fonctionnement sont supportés par ïe Sénégal, 'E.B.A.D. a une vocation régionale et reçoit des dtudiants du niveau du baccalauréat ou d'un diplane équivalent. L'E.B.A.D. a ainsi formé, de , 400 spdcia- %istes des bibliothèques, des archives et de la documentation. Une bonne part :dpentre eux intervient dans le domaine agricole. Par sa position, P'Ecole de Dakar joue un rale déterminant dans l'émergence des spécialistes de '.S.T. Af ri que d expr e s si on fraç ai se. dans les pays en développezent de 5. Manuels de formation ' ' L'klaborstion OL la traduction de manuels de docmentation,, constitue y apport non négligeable à la formation des bibliothécaires et documentalistes des pays en voie de développenient, nzis également des spécialistes de l'ix?-formation qui travaillent dans les pays déve- loppés.. Elaboration d'un manuel de formation & l'intention des pays en dhtloppement - L ouvrage suivant : A.D.B,S.- Manuel du bibliothécaire documentaliste dans les pays ';?Tis; P.U.F., p., bibliogr., index.- (Agence de Coopdra- : tion Culturelle et Technique. Conseil international de la langue. A en développement.-. 2è édition, révisée et mise à jour par A. Dul.org.- fri=zqaise. Tecjmiques vivantes), a 6th redigé sr des docunentalistes du Groupe 'TELYS en voie de b de $A.D. B. S. (Association des Documentalistes et Eibliothéczises Speciali sks). Edité pour la preni&re fois en 977, il 8 &té ré6ditc en 98 wec une révision et mise à jour par Aubert DULONG. t Le besoin d'un tel manuel s'était fait sentir dans le cadre des nozbreu stges orgarlisés dans les organismes s occupvlt des probl&nes de dkeloppenent : nstituts de recherche, sociétés de dbeloppement, etc.

13 En effet, il n'existait pas d'outil de travail adapté aux professionnels qui travaillaient en Afrique, le plus souvent de fqon isolée, et les stagiaires retournaient dans leurs pays avec le désir de se rgférer B un document de base. Cet ouvrage se veut très pratique, avec des exemples tirés de la réalit6 africaine, des index détaillés, de nombreuses bibliographies. o Tout en se référant essentiellement B des traitements w uels en semi-automatisés, il ne néglige PRS pour autant ies aspects informa- tiques et '8volution prévisible de ceux-ci. Son utilisation est importante dans les écoles de formation loca- lisées en Afrique et par les bibliothécaires et documentalistes qui travaillent dans les p qs francophones. 2. Traductior, de manuels Les masluels en langue anglaise sont difficilement utilisables dans les pays d'afrique francophone. s'agissait donc d'aider ces,.-- derniers 2i disposer d'outils de travail appropriés et de participer au système international d'information en sciences agricoles AGRS. n'est pas étonnant que l'agriculture soit le domaine privi ég:ié de tels ouvrages puisque cette activité est primordiale pour les pays en voie de développement. 2.. Manuels AGRS fia F.A.O. a mis au point une série de manuels pour les spécia- listes de l'information et pour les utilisateurs. Ces ouvrages ont été traduits en français par des experts qui ont reçu l'aide du Centre irançais d'entrée AGRS (Service de documentation de l'nra). Seur utilisation a été testée lors du Séminaire de formation à AGRS qui a eu lieu A Versailles en septembre 980. s'agit des manuels suivants : - AGRS : Plan de classification. FAO-AGRS - 3 (Rev. 3 + Amend. ). Version 'française ( 980) (par ngrid PRNCE-P~CBALL:, sur la base de "AGRS : Subject categories" de Donald LEATHERDD. La traduction a été effectuée par Laurence PORGES expert de la F.A.O...) Edité par le Ministère de l'agriculture, France... en 980, 37 p.

14 2 pkrtle index C6opaphSque a et6 mise à jour, ce qui e permis de wvoir en conshquence l'original en anglais. - AGRS : W e " dsodrations pour La description biblionrzthiaue et le préozration du bordereau d'entr-ée des données. FAO-AGRS-4 (Rev.'2) (aoot 979). Version fraçaise (per daria Teresa nartfew. La tsaducticra eatreprise pr C Ceatre nztionál de doczmntztion qricoie (!!'ur!as() z &te cozqfbt&e.et mise EU point par Alice BASSET et L. POROES, experts de la F.A.0,). EdSG par la Commissian des comnautes europbennes en 980 Un gros travail d'adaptation a da 3tre fait pour le choix des exemples de documents & cataloguer. Ces deux manuels ont permis La participation des Centres d'entrée des données AGRS des pays fran- Les deux dociments suivants, bien que non encore édit&, présentent un intérêt certain SU' le plan pédagogique. - AGRlS -.aier d'entrée des données. (Dossier conçu et élabord par Tecmedia Ltd... sous la direction de X-T. MARTXEU. La traduc- tion en fr'zrrçais a ét6 effectuh par Laurence PORGES, expert de la F.A.O.). 48Q... f fja liste des pièces i? dossier est la suivaate : a Guide dtutilisation du dossier. Tntroduction à AGRS Test d'initiation Cahiep d'exercices. Recueil de corrigés. Trmscription de la czssettes. Xadèles d'exercices - Feuilles 3 SSLma'lOns pue le choix d'exemples de documents en frmçais a ét6 6galezmt délicet Q rézliser.

15 73 - AGRS - Dossier de l'utilisateur.. Comment utiliser AGRS. 2. Auto-formation pour les utilisateurs d'agrs. (Dossier conçu et &;bord par Tecnedia Ltd..,-sou8 la direction àe N. -T. MARTriiELL... expert consultant 2i la F.A.O. : Stella KEE". Traduction effectuée par Laurence PORGES, expert-documentalis te de la F. A. O. ) Manuel pour les bibliothécaires agricoles Llouvrage de O. jendvay "Guide Q l'intention des bibliothécaires agricoles", publié en 98 par l'agence de Coopération culturelle et technique est une traduction de llanglsrhs qui a ét6 contralée et adaptée zux pays francophones par lal?d0cea (Association française des documentalistes et bibliothécaires en agriculture)..,- l est parfois difficile de parler spécifiquement de formation pour les documentalistes et bibliothécaires agricoles. Ceux-ci, come tous les professionnels de l'information, doivent recevoir un enseignement de base pour lequel l'empreinte sectorielle de l'activité future est secondaire. Cependant, il est évident qu'une spécialisation dans le domaine agricole a sa place. Elle doit, entre autres, viser 3 donner aux spécialistes une meilleure connaissance des sources et des procédures de traitement de llinformation. A ce niveau les organisnes spécialisés sont & même de fournir un service irremplaçable et les liens tissés lors de l'accueil des stagiaires constituent la trame informelle mais vivante d'un réseau en information scientifique et techni que.,

16 4 i* - f. * * LCS linites d'un tel systkme sont celles que l*on a de la connaissance de pwtt-naires. Aussi 'AFDOCBA entend-elle entreprendre, comme une action prioritaire, la création d véritable répertoire i i des orgarlismes agricoles français pouvant, dans le cadre de leur service de docmentation, assurer l'accueil de stagiaires Qtrmgers et précisuat la natuse des services offerts. Enfin, il faudrdt zssurer de fason coherente et centralisee le suivi des stagiaires arec tm double béaéfice pour P'établissement organisateur et pour le sta- gi. aire. l t l i l t

17 5 LSTE DES ORGANSMES CTES A.C.C.T. E.. B..N.T.D..N. R. A. C.R.D.. GERDAT.R.H. O..R.A. T..E.M.V.T. O.R.S.T.O.M. C.D..U.P.A. B.D.P.A..F.A.R.C. AFDOCBA E.N.S.B. C.P.W. Agence de Coopération Culturelle et Technique 9, avenue de Messine PARS Ecole nternationale de Bordeaux 43, rue Pierre Noailles 33405!PAXENCE nstitut National des Techniques Documentaires 292, rue Saint-Martin 754 PARTS CEDEX 3 nstitut National de la Recherche Agronomique 49, rue de Grenelle 7534 PARS CEDEX 07 Centre de recherches pour le développement international B.P OTTAWA, Ontario KG 3H9 Canada Groupement d'etudes et de Recherches pour le Développement de l'agronomie Tropicale 42, rue Scheffer 7506 PARS nstitut de Recherches pour les Huiles et Oléagineux, Square Pétrarque 7506 PARS nstitut de Recherches Agronomiques Tropicales et 'des Cultures Vivrières ' '. 45bis, Avenue de la Belle Gabrielle 9430 NOGETT SUR MARNE nstitut d'elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux 0, rue Pierre Curie NASONS ALFORT CEDEX Office de la Recherche Scientifique et Technique Outre-Mer 70: 74, Route d'aulnay 9340 BONDY Centre de Documentation des ndustries Utilisatrices de Produits Agricoles Avenue des Olympiades 9305 MASSY CEDEX Bureau pour le Développement de la Production Agricole 27, rue Louis Vicat PARS CEDEX 5 nstitut pour aformation Agrogomique et Rurale ea Régions Chaudes Avenue du Val Montferrand MONTPELLER CEDEX Association française des documentalistes et bibliothécaires en agriculture 5, avenue Prnnco Russe PARS Ecole Nationale Supérieure des Bibliothécaires 7-2, Boulevard du Novembre VLLEURBANNE Cours post-universitaire pour la formation de spécialistes de l'information et de la documentation scientifique 42, avenue Raymond Poincaré 75 6 PARS >.

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Conseil des aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce IP/C/W/412 10 novembre 2003 (03-5973) Original: anglais RAPPORT SUR LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE METIERS DE LA PROMOTION DES PRODUITS DE SANTE

LICENCE PROFESSIONNELLE METIERS DE LA PROMOTION DES PRODUITS DE SANTE LICENCE PROFESSIONNELLE METIERS DE LA PROMOTION DES PRODUITS DE SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Licence

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINANCIER

MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINANCIER MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINANCIER RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Droit de l'entreprise

Plus en détail

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE L EBAD : LIDO

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE L EBAD : LIDO LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE L EBAD : LIDO On y entre en première année (L1), en deuxième année (L2) ou en troisième année (L3), on en sort avec un Bac +3 et des compétences qui facilitent l'accès à l'emploi.

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

G R E C A U Rapport sur le mémoire de thèse de doctorat ENSA de Toulouse, INSA, école doctorale MEGeP, Spécialité Génie Civil, En co-tutelle avec l'université de Laval, Québec, Canada présenté par Catherine

Plus en détail

Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers

Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers Le programme de bourses d excellence Eiffel est l un des volets de la nouvelle politique d'accueil des étudiants étrangers adoptée

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Educateur-intervenant éducatif/ éducatrice-intervenante éducative (23151 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Educateur..................................................

Plus en détail

Spécialité Gestion de l'information et de la Documentation*

Spécialité Gestion de l'information et de la Documentation* Master 1 Sciences de l'information et de la Communication Spécialité Gestion de l'information et de la Documentation* Accessible en formation initiale ou formation continue en présentiel ou à distance

Plus en détail

Avantages et services réservés aux Membres de l UIC

Avantages et services réservés aux Membres de l UIC Avantages et services réservés aux Membres de l UIC PARTAGER COMPARER développer ÉCHANGER RENCONTRER ÉTUDIER Etre membre de l UIC signifie appartenir à la communauté mondiale des chemins de fer. La qualité

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure Novembre 2008 SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure I MISSION Le Service des bibliothèques

Plus en détail

PROGRAMME BOURSES D'ETUDES ET DE STAGES «HORS PROJET»

PROGRAMME BOURSES D'ETUDES ET DE STAGES «HORS PROJET» PROGRAMME BOURSES D'ETUDES ET DE STAGES «HORS PROJET» Cette brochure présente les différentes possibilités de financement octroyées par l Agence belge de développement aux ressortissants maliens qui désirent

Plus en détail

DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) option Petite et Moyennes Organisations (PMO)

DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) option Petite et Moyennes Organisations (PMO) DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) option Petite et Moyennes Organisations (PMO) BAC+2 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Gestion des entreprises et des administrations

Plus en détail

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Guide d utilisation de la base de données

Guide d utilisation de la base de données Guide d utilisation de la base de données Introduction Ce guide a pour objet de présenter le contenu de la base de données relatives aux traductions de textes économiques disponibles sur le site Web EE-T

Plus en détail

Formation à la gestion des banques céréalières

Formation à la gestion des banques céréalières Formation à la gestion des banques céréalières Organisation interne - PROGRAMME ~CSOQ~~ Appui associatif et coopératif aux initiatives de développement à la base Bureau international du Travail or,.lliutltlll

Plus en détail

Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)-

Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)- Plan Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)- Bénin J. TOSSA Université d Abomey-Calavi Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques BP 613, Porto-Novo,

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE

TAXE D APPRENTISSAGE UNIVERSITÉ FRANÇAISE EN ARMÉNIE UNIVERSITE JEAN MOULIN LYON 3 TAXE D APPRENTISSAGE 2016 Université française en Arménie 10 rue Davith Anhaght, bâtiment 1 Erevan 0037, Arménie info@ufar.am www.ufar.am UFAR-Projet

Plus en détail

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours.

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours. GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2011-2012 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.20/2012/13 Distr. générale 24 février 2012 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe

Plus en détail

La priorité est donnée aux secteurs de concentration de la coopération belge au développement et aux thèmes transversaux suivants:

La priorité est donnée aux secteurs de concentration de la coopération belge au développement et aux thèmes transversaux suivants: Bourses belges La notion de "bourse d études et de stages hors projet" se rapporte aux bourses d études et de stages obtenues en dehors du cadre de la mise en œuvre d un projet ou programme de coopération

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES 1 INTRODUCTION 1998-05-19 CE-125-491

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES 1 INTRODUCTION 1998-05-19 CE-125-491 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES Adoption 1998-05-19 CE-125-491 Modifications 2002-09-19 CA-230-2030 (concordance) 2003-11-18 CE-150-652 2006-11-30 CA-255-2478

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Objet : Appel à candidatures - 3 postes (DGER - ENSV - DICOM)

Objet : Appel à candidatures - 3 postes (DGER - ENSV - DICOM) Secrétariat général Service des ressources humaines 78, rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP 0149554955 Note de mobilité SG/SRH/2014-349 06/05/2014 Date de mise en application : 05/05/2014 Diffusion : Tout

Plus en détail

2 ème année Master PROFESSIONNEL

2 ème année Master PROFESSIONNEL 2 ème année Master PROFESSIONNEL mention : Langues Etrangères Appliquées spécialité : TRADUCTION ET TERMINOLOGIE : traduction financière Présentation et objectifs La deuxième année de master professionnel

Plus en détail

DUT. Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) option Gestion Comptable et Financière (GCF) Domaine : Droit, Economie, Gestion

DUT. Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) option Gestion Comptable et Financière (GCF) Domaine : Droit, Economie, Gestion DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) option Gestion Comptable et Financière (GCF) Domaine : Droit,, Gestion Mention : Gestion des entreprises et des administrations Organisation : Institut

Plus en détail

Faculté de droit de l Université Jean Moulin Lyon 3. Année universitaire 2007-2008 DOSSIER PEDAGOGIQUE DU MASTER 2 «DROIT ET INGENIERIE FINANCIERE»

Faculté de droit de l Université Jean Moulin Lyon 3. Année universitaire 2007-2008 DOSSIER PEDAGOGIQUE DU MASTER 2 «DROIT ET INGENIERIE FINANCIERE» Faculté de droit de l Université Jean Moulin Lyon 3 Année universitaire 2007-2008 MASTER : DROIT DES AFFAIRES MASTER 2 : DROIT ET INGENIERIE FINANCIERE Directrice : Madame S. DANA-DEMARET DOSSIER PEDAGOGIQUE

Plus en détail

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique Distr.: GÉNÉRALE NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE E/ECA/STATCOM/3/19 novembre 2011 FRANÇAIS Original : ANGLAIS Troisième réunion de la Commission africaine

Plus en détail

F.A.Q. 1ère année de MASTER SANTE PUBLIQUE Q. Quel est le niveau pré requis pour candidater au Master 1? R. Licence ou équivalent licence

F.A.Q. 1ère année de MASTER SANTE PUBLIQUE Q. Quel est le niveau pré requis pour candidater au Master 1? R. Licence ou équivalent licence Q. Quel est le niveau pré requis pour candidater au Master 1? R. Le niveau pré requis pour candidater au Master 1 de Santé publique est le niveau Licence ou équivalent licence. Cependant, si vous n avez

Plus en détail

Les finances. Comment financer les études I) Économies familiales, travail, etc.

Les finances. Comment financer les études I) Économies familiales, travail, etc. Les finances Comment financer les études I) Économies familiales, travail, etc. II) Prêts bancaires (différents selon institutions; remboursement immédiat, intérêt, etc.) III) Prêts étudiant Les finances

Plus en détail

Rappo. ort de. stage

Rappo. ort de. stage Rappo ort de stage : Bibliothèque du BIT 01 Juillet au 30 septembre 2010 Miriam Petrilli Information documentaire Hautee Ecole de Gestion Directrice de stage : Madame Maryse Ottro Table des matières Le

Plus en détail

NOTE DE SERVICE SG/SRH/SDDPRS/N2010-1078 Date: 31 mars 2010

NOTE DE SERVICE SG/SRH/SDDPRS/N2010-1078 Date: 31 mars 2010 MINISTERE DE L'ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Secrétariat général Service des ressources humaines Sous-direction du développement professionnel et des relations sociales Bureau de la formation

Plus en détail

PROGRAMME EUROPEEN ERASMUS +

PROGRAMME EUROPEEN ERASMUS + PROGRAMME EUROPEEN ERASMUS + Le multilinguisme est l une des pierres angulaires du projet européen et un symbole puissant de l aspiration de l UE à l unité dans la diversité. La promotion de l apprentissage

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL

L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL Montréal, le 20 juin 1996. Le président de la Commission d'évaluation

Plus en détail

A S S O C I A T I O N S A L V A D O R I E N E D E S P R O F E S S E U R S D E F R A N Ç A I S. Responsabilités :

A S S O C I A T I O N S A L V A D O R I E N E D E S P R O F E S S E U R S D E F R A N Ç A I S. Responsabilités : A S S O C I A T I O N S A L V A D O R I E N E D E S P R O F E S S E U R S D E F R A N Ç A I S P R O J E T F O N D D I N N O V A T I O N P É D A G O G I Q U E - 2012 «Formation didactique, pédagogique et

Plus en détail

F T S R. 4 ans après les études 2007-2011. Alberto Vazquez Orientation et conseil

F T S R. 4 ans après les études 2007-2011. Alberto Vazquez Orientation et conseil F T S R 4 ans après les études 2007-2011 Alberto Vazquez Orientation et conseil Tél. +41 (0)21 692 21 30 Fax +41 (0)21 692 21 35 www.unil.ch/soc orientation@unil.ch INTRODUCTION Une des activités principales

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Organisation de la formation Le Master (bac + 5) correspond à 4 semestres validés par l obtention de 120 ECTS*.

Organisation de la formation Le Master (bac + 5) correspond à 4 semestres validés par l obtention de 120 ECTS*. MASTER MUSIQUE ET MUSICOLOGIE : MÉDIATION DE LA MUSIQUE (P) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme := Master Domaine : Arts, Lettres, Langues Mention : MUSIQUE ET MUSICOLOGIE Spécialité : MEDIATION DE

Plus en détail

Magistère Economie du développement

Magistère Economie du développement Magistère Economie du développement BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Analyse économique et développement international Organisation : Ecole d'economie Lieu de formation : Ecole d'economie,

Plus en détail

L INITIATION PROFESSIONNELLE DES ENSEIGNANTS DU SUPÉRIEUR

L INITIATION PROFESSIONNELLE DES ENSEIGNANTS DU SUPÉRIEUR 1 L INITIATION PROFESSIONNELLE DES ENSEIGNANTS DU SUPÉRIEUR COULON Alain Professeur de sciences de l éducation à Paris 8 Directeur du CIES Sorbonne Les Centres d Initiation à l Enseignement Supérieur (CIES)

Plus en détail

Quelques rappels de l ONU sur le droit des personnes handicapées

Quelques rappels de l ONU sur le droit des personnes handicapées Quelques rappels de l ONU sur le droit des personnes handicapées Cela commence avec la déclaration des droits du déficients mental ONU résolution 2856 (du 20 décembre 1971)dans laquelle est stipulée entre

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Institut des sciences et techniques de l ingénieur

Plus en détail

MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES

MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES Mention : Lettres et ingénierie culturelle Spécialité : Études littéraires Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s) : Vous êtes titulaire : -

Plus en détail

L'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET) - Cycle 5 Cohorte B - Engagement postsecondaire, fichier liste

L'Enquête auprès des jeunes en transition (EJET) - Cycle 5 Cohorte B - Engagement postsecondaire, fichier liste TABLE DES MATIÈRES Entrée...1 Engagement postsecondaire...1 Variables dérivées...11 8 mai 2009 Page i Section : Entrée Nom de la variable : RecordID Position : 1 Longueur : 10 Identification du répondant,

Plus en détail

Licence professionnelle Éditeur

Licence professionnelle Éditeur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Éditeur Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

La structure relationnelle de son entreprise

La structure relationnelle de son entreprise NOTICE TECHNIQUE DE Voyage au cœur de l Entreprise un package de formation pour apprendre La structure relationnelle de son entreprise Sommaire OBJECTIFS... 2 CONTEXTES D UTILISATION... 2 INFORMATIONS

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

La relation de futurs professeurs avec la technologie : applications pédagogiques des ordinateurs

La relation de futurs professeurs avec la technologie : applications pédagogiques des ordinateurs La relation de futurs professeurs avec la technologie : applications pédagogiques des ordinateurs KOUTSOUKOS Anastassios 1 & SMYRNAIOU Zacharoula 2 1 Dr. Sciences Education de Paris V, coleة Supérieure

Plus en détail

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2.

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2. THEMATIQUE A Titre : Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. Présenté par : Professeur Chrysostôme RAMINOSOA, Directeur de l

Plus en détail

Nouvelles fiches métier en BAP F : Analyse et traitement des données scientifiques

Nouvelles fiches métier en BAP F : Analyse et traitement des données scientifiques 23 23 Nouvelles fiches métier en BAP F : Analyse et traitement des données scientifiques Assistant Ingénieur en traitement de données scientifiques Ingénieur d'études en traitement de données scientifiques

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES ANNÉE 2010-2011 TABLE DES MATIÈRES Page I. PRÉAMBULE 3 II. ANALYSE DE LA SITUATION 3 III. LES OBJECTIFS QUANTITATIFS 5 IV. LES MESURES ENVISAGÉES

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra Direction de l Innovation et des Systèmes d Information Systèmes informatiques Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de

Plus en détail

Licence Professionnelle Management des unités de restauration

Licence Professionnelle Management des unités de restauration Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Management des unités de restauration Université Pierre Mendes France Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES Université Moulay Ismail Faculté des Sciences et Techniques Errachdia REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES CEDOC-ST DENOMINATION DU CEDOC Article 1: Le Centre d Etudes

Plus en détail

ECE/TRANS/WP.1/2015/4. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs

ECE/TRANS/WP.1/2015/4. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.1/2015/4 Distr. générale 12 janvier 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014 Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014 Donner corps aux ressources humaines dans le domaine de la santé Introduction L'année 2013-2014 a été une année

Plus en détail

Formation des étudiants à la maîtrise de l information. L expérience de l Université des Sciences Sociales de Toulouse 1

Formation des étudiants à la maîtrise de l information. L expérience de l Université des Sciences Sociales de Toulouse 1 Formation des étudiants à la maîtrise de l information L expérience de l Université des Sciences Sociales de Toulouse 1 Christel Candalot dit Casaurang Université Toulouse 1 À l'université de Toulouse

Plus en détail

GESTION. III Une entité structurable. II / a Les grands types de structure traditionnelle

GESTION. III Une entité structurable. II / a Les grands types de structure traditionnelle LEA 1 re année, LA0002Y. Université Toulouse II-Le Mirail. Mme Garrouste, le 2007-10-29. Document réalisé par Choplair. Diffusé selon les termes de la GNU Free Documentation License. GESTION COURS 4 OURS

Plus en détail

SENAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif à l'enseignement. et à lu formation professionnelle agricoles.

SENAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif à l'enseignement. et à lu formation professionnelle agricoles. N 69 PROJET DE LOI adopte SENAT 2 SESSION ORDINAIRE DE 1 "» 1960 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif à l'enseignement et à lu formation professionnelle agricoles. suit Le Sénat a l'adopté le projet

Plus en détail

FORMULAIRE DE CANDIDATURE

FORMULAIRE DE CANDIDATURE PROGRAMME DE BOURSES POUR CHERCHEURS POSTGRADUÉS CONCOURS 2015 Cour des comptes européenne Luxembourg ********************************** Institut universitaire européen - Florence Archives historiques

Plus en détail

Règlement de stage BA en Sciences de l'éducation (domaine I)

Règlement de stage BA en Sciences de l'éducation (domaine I) UNIVERSITE DE FRIBOURG SUISSE dès AA 2006-2007 DEPARTEMENT DES SCIENCES DE L'EDUCATION Rue P.-A. de Faucigny 2 CH - 1700 Fribourg Règlement de stage BA en Sciences de l'éducation (domaine I) I OBJECTIFS

Plus en détail

FORMATION DOCTORALE EDITE (ED 130) PLAN INDIVIDUEL DE FORMATION

FORMATION DOCTORALE EDITE (ED 130) PLAN INDIVIDUEL DE FORMATION FORMATION DOCTORALE EDITE (ED 130) PLAN INDIVIDUEL DE FORMATION Le PIF est à mettre à jour et à poster annuellement sur votre profil de la base de données EDITE : http://editede-paris.fr et à communiquer

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 11 mars 2010 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-septième session Vienne, 10-12 mai 2010

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Termes de Référence Pour le Recrutement du Secrétaire Général (Chargé de l Administration et des Finances)

Termes de Référence Pour le Recrutement du Secrétaire Général (Chargé de l Administration et des Finances) Termes de Référence Pour le Recrutement du Secrétaire Général (Chargé de l Administration et des Finances) CONTEXTE L Université panafricaine (UPA) est une institution de formation et de recherche créée

Plus en détail

MASTER 2. Mention : Analyse économique et développement international

MASTER 2. Mention : Analyse économique et développement international MASTER 2 Gestion de la politique économique Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Analyse économique et développement international Organisation : Ecole d'economie Lieu de formation : Ecole d'economie

Plus en détail

Bachelier Bibliothécaire- Documentaliste!

Bachelier Bibliothécaire- Documentaliste! Bachelier Bibliothécaire- Documentaliste Structure du profil d'enseignement et du programme d'études détaillé Année académique : 2015-2016 Haute Ecole Paul-Henri Spaak Catégorie sociale (IESSID) 1 1. Le

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle. NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013

ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle. NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013 ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013 Le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie, Vu

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Master MEEF Second degré, parcours Professeur documentaliste

Master MEEF Second degré, parcours Professeur documentaliste 11/03/2016 Master MEEF Second degré, parcours Professeur documentaliste http://www.univ-fcomte.fr Dénomination officielle : Master MEEF Second degré, parcours Professeur documentaliste Ecole supérieure

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université de Cergy-Pontoise Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Licence Droit, Economie, Gestion mention Economie parcours Langues vivantes

Licence Droit, Economie, Gestion mention Economie parcours Langues vivantes Licence Droit, Economie, Gestion mention Economie parcours Langues vivantes BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Economie Organisation : Ecole d'economie Lieu de formation : Pôle Tertiaire

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P.

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. «A U D I T & C O N T R Ô L E DES O R G A N I S A T I O N S P U B L I Q U E S» U N I V E R S I T E P A R I S 1 P A N T H E O N -

Plus en détail

Sigmah : des ONG humanitaires coopérent pour répondre à un besoin du secteur

Sigmah : des ONG humanitaires coopérent pour répondre à un besoin du secteur Sigmah : des ONG humanitaires coopérent pour répondre à un besoin du secteur Plaisians, le 21/07/14 Table des matières Le projet Sigmah Le logiciel Sigmah La phase 2 : vers une «adoption étendue» Membres

Plus en détail

La Grande Ecole des Sciences de l Information

La Grande Ecole des Sciences de l Information Royaume du Maroc Haut Commissariat au Plan Ecole des Sciences de l Information (ESI) Rabat La Grande Ecole des Sciences de l Information Secteur : Enseignement supérieur public relevant de la formation

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

Scénario n 18 : RÉALISER UN CARNET DE VOYAGE NUMÉRIQUE VIA MADMAGZ PORTANT SUR LA GESTION DE L EAU

Scénario n 18 : RÉALISER UN CARNET DE VOYAGE NUMÉRIQUE VIA MADMAGZ PORTANT SUR LA GESTION DE L EAU Scénario n 18 : RÉALISER UN CARNET DE VOYAGE NUMÉRIQUE VIA MADMAGZ PORTANT SUR LA GESTION DE L EAU SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de

Plus en détail

L assistant de direction, en fonction de son emploi, peut exercer des activités diverses dans les domaines cités précédemment.

L assistant de direction, en fonction de son emploi, peut exercer des activités diverses dans les domaines cités précédemment. L Y C E E 18 rue Delayant - BP 534-17022 La Rochelle Cedex 1-05 46 28 05 70-05 46 41 51 31 ce.0170028n@ac-poitiers.fr - http://hebergement.ac-poitiers.fr/l-jd-larochelle D A U T E T PRESENTATION GENERALE

Plus en détail

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf. CED E AO Co mmunaut é Éco no miq u e d es Ét ats d Af r iqu e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econom ic Co mmunit y of W est Af r

Plus en détail

CONVENTION. La Bibliothèque nationale de France, établissement public national à caractère administratif,

CONVENTION. La Bibliothèque nationale de France, établissement public national à caractère administratif, CONVENTION DE COOPÉRATION PORTANT SUR LE DÉVELOPPEMENT DE RÉFÉRENTIELS D INDEXATION-MATIÈRE ENTRE L UNIVERSITÉ LAVAL ET LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE ENTRE L'Université Laval Cité Universitaire Sainte-Foy

Plus en détail

production de documentation spécialisée et diffusion de l'information scientifique et technologique.

production de documentation spécialisée et diffusion de l'information scientifique et technologique. Avis de recrutement d un enseignant/chercheur en génie énergétique Lieu d'affectation : 2IE (Kamboinsé et/ou Ouagadougou) Type de contrat : Contrat à durée indéterminée Date limite de dépôt de candidature

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN Damien et Justine, étudiants en Master IIA (promotion 2011) nous livrent ci-dessous leurs points de vue respectifs sur la formation et plus particulièrement sur le TP-Projet,

Plus en détail

- Version adoptée par la CNaCES -

- Version adoptée par la CNaCES - CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER EN SCIENCES ET TECHNIQUES -MST- - Version adoptée par la CNaCES - 1. NORMES RELATIVES AUX FILIERES (FL) Définition de la filière FL 1 Une filière du

Plus en détail

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Lois 31723 p.1 Décret relatif au renforcement de l'éducation à la citoyenneté responsable et active au sein des établissements organisés ou subventionnés par la Communauté française D. 12-01-2007 M.B.

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE

LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE Contacts Présentation En collaboration avec le Département de Géographie et la Chaire de l'unesco sur la

Plus en détail

La plateforme de MOOC FUN, une initiative structurante pour l enseignement supérieur

La plateforme de MOOC FUN, une initiative structurante pour l enseignement supérieur La plateforme de MOOC FUN, une initiative structurante pour l enseignement supérieur Rencontres du CFQCU 2015, 26 mai 2015 Catherine Mongenet Chargée de mission France Université Numérique, Ministère de

Plus en détail

Sigmah : des ONG humanitaires coopérent pour répondre à un besoin du secteur

Sigmah : des ONG humanitaires coopérent pour répondre à un besoin du secteur Sigmah : des ONG humanitaires coopérent pour répondre à un besoin du secteur Plaisians, le 21/09/15 Table des matières Le projet Sigmah Le logiciel Sigmah La phase 2 : vers une «adoption étendue» Membres

Plus en détail