LA FORMATION EN FRANCE DE ZX)CUMENTALZSTES E7 B?BLlOTHECA?R S

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA FORMATION EN FRANCE DE ZX)CUMENTALZSTES E7 B?BLlOTHECA?R S"

Transcription

1 ,3.LA. L.V. l7&mna& ' o d Conduence on dudon and T6nin.g doh A g & W e Libmy and Tndotvna-Cion Wo& NAlR087, Kenya, 7-72 h ch 983 LA FORMATON EN FRANCE DE ZX)CUMENTALZSTES E7 B?BLlOTHECA?R S AGRlCOLFc ET PARTZCULTEREMENT POUR LES RESSORT7SSANTS VE PAYS EN VOE VE VEELOPPEMENT

2 P. A.A. L.V. TRANNG FOR AGRCULTURAL LBRARANS ANV XCUMENTALSTS ZN FRANCE ANV ESPECZALLY?OR STUDENTS FROM DEVELOPZNG COUNTRES, by GOVANNETT (J. F.), PORG3 (Le) \ :: [ c. P. u. )

3 * ' Y,,. A. A. L. D. nternational Conference on Education and Training for Agriculture Library and nformation Work NAROB, Kenya, 7-2 March 983 LA FORMATON ET FRANCE DE DOCUMENTAJSTES ET BBLOTHECAFtES AGRCOLES ET PARTCULEREMENT POUR ;ES RESSORTSSANTS DE PAYS EN VOE DE DEVELOPPE"-T GOVAXNETT (J. -F. )*, PORGES (L. )* n'existe pas en France de formation spécifique B la docu- mention agricole. La spécialisation s'effectue pour les Btudiants français lors de leurs stages professionnels pratiques dans des orga- nismes intervenant dans le secteur agricole. A l'inverse, depuis quelques années, une tendance qui commence B se dessiner est la spécialisation d'ingénieurs agricoles, dragronomes ou de vétérinaires dans le domaine des sciences de l'information. Cette spécialisation s'inscrit alors dans le cadre d'une école spécialisée, ou d'un troi- sième cycle universitaire.,cid Aussi nous parast-il intéressant de dresser ci-après un panorama des possibilités de formation que les ressortissants des pays en voie de développement peuvent suivre en France en y incluant les Qtablis- sements d'enseignement général en documentation et bibliothéconomie puisque ces derniers forment des professionnels nationaux ou &rangers appelés pour une part d'entre eux à oeuvrer dans le domaine agricole. Le pourcentage äes documentalistes ou bibliothécaires ainsi formés qui seront appelés & intervenir dans le secteur agricole est très diff icilq,,,,à évaluer. * GERDAT - Président de 'UDOCBA * ORSTOM Les auteurs expriment leur gratitude B l'ensemble de leur collègues qui ont mis?i leur disposition les informations nécessaires B cet article ainsi qu'au bureau de '.S.T. des Services de Coopération..w

4 i. -2- Un suivi professionnel des étudiants ou des stegiaires serait seul capable'de fournir une telle information. est milheureusernent loin d'etre systématisé. Aussi, peut-on dire tout au plus que les documentalistes et bibliothécaires agricoles sont proportionnelkmnt plus nombreux dans les pays en développement que dans les pays industrialisés, en se basant sur la part impostante du secteur agricole dans fe produit intérieur brut des pays en voie de dévexopgement. '. i j ' i Nous avons regroupé les actions álenieignement et de formation des prof&ssionne,u de l'information intervenant dans le secteur agricole A travers cinq filières qui recouvrent les différents types d'interven- tion développés en Prance.. LiiiLég~ation d'dtudiants, pow la plupart boursiers, dans le cadre deécoles spécialisées en decumerutation ou bibliotkéconomiec Nous n'en avons retenu que deux : L'nstitut Nation& des Techniques de la Documentation (.N.T.D. ), et 'Ecole Nationale Supérieure de Bibliothécaires (E.N.S.B. ). Mais cette intégration peut se faire également dans le cadre d'enseignements universitaires de premier, deuxième ou troisième cycle. 2. La participation & des actions de formation menées sous '6gide d'organismes internat, onauxo C'est le cas du ccurs post-universitdre pow Pa formatlon de spécialistes de fi&ormaticm et de fa documentation scientifiques (CPU), organisé p a la MDST et, la Commission de la République Française pour l'education, la Science et la Culture avec l'aide du Ministère de 'Education Nationale et au Programme Général d'nformation de 'UTESCO. C'est le cas aussi du cburs en docu- nentationde 3. 'Ecole nternationale de Bordeaux, orpaisé par L'ACCT. ao L'accueil de stagiaires pour des cycles.,courts, progrannés ou à la carte, dans des orgvlismes français, soit spécialisés en documenta- tion, soit spécialisés en agriculture.. 4. L'appui en bourses ou professeurs des organismes-régionaux africzins : essentiellement 'E.B.A.D. et le rdsezu documeataire sahélien RESADOC, 5. La publication d'ouvrages destinés aux pays en développement. s

5 3 L. Lea Ecoles Snécialisées!'!o6 exons procédé?i m e - eaqtlgte statistique des cinq dernières promotions de '.B.T.D. et de 'E.N.S.B. en i.solant les ressortissants hangers accueillis dans ces institutions (soit en tant qu'auditeur libre, soit en tant qu'étudiant & past entii?re)...n. T.D. ANNEE COLARE ' NB. D ' ETUDANE TOTAL AMERQUE LATNE ETRANGER! % , % ENSB lg MOYENNE 5 % 8,2% f , 4 6 % % 5 8 % 6 34 % MOYENNE 40 2 Ces chiffres montrent l'importance des Qtrvlgers professionnels de 'T.S.T. formés dans ces deux écoles spécialisées, notamment 'E.N.S.B. Parmi ceux-ci, es ressortissvlts d' Af rique noire sont largement majoritaires (en royerae 60 $ sur les cinq derri&res promotions de 'E.N.S.B.). l fat signaler aussi les ncmbreux enseignements universitaires de preder cycle dans les nstituts Universitaires de Technologie (.U. T. ), ou de deuxième et troisième cycles dans 5 universités françaises différentes, ainsi qu'à 'Ecole des Hzutes Etudes en Sciences Sociales, et B l'nstitut d'etudes Politiques de Pais.

6 4 2, Llannul ii äes orrmi sations internztionafes 2. ' L'Agence de Coopération Culturelle et Technique (A.C.C%. crge fiaey en 970 est une organisation internationele formée par des pays'qus ont en commun l'usage de la langue frariçdse. Un. des grads secteurs d'intervention de l'agence est l$education. Ells dispose à ce nivezu d'urz instrument ae fomation qui estleccle nterzztisiae de Eorac-2-z (%.L), tpí ori;srise des st%== ~'me dade ae h 4 mois, destin& +LU ressortissaqts des pays membres de E 9kgence. Depuis 978 l0e.s.l3. organise des stages d'une durée de mois destinés aux professionnels àe linformzti.on scientifique et tge ch??i qu E. t Le derder stage de 982 organisé avec la participation de O.A.A,/F.A.O. &ait destilaé uniquement aux documentalistes.et bibliothécaires %ricoles. Un stage identique sera organise du ler octobre au 9 novenbre 983. l sera aussi spécifiquement destin6 %US dg"??~td istes e t bibliothécaires agricoles Le Cornmission françzise pour llujesco avec l'aide de l'unesco et la MDST orgz'?ise tous les as depuis 974 un cours postuniversitzire pour la focxtion des spécialistes de l'nformation et de la Documenttition Scientifique.

7 . ' a & 5 Sur les cinq dernipres promotions, la répartition géographique des dtudiants ayant suivi le cours est la suivante : ' AFRQUE DU NORD AFRQUE NORE ET MADAGASCAR ASE AMERQUE i AUTRES TOTAL i ' O O, Sur ces 69 dtudiants, 7 venaient d'organismes agricoles ou devaient s'y intégrer, soit un peu plus de 0 de l'effectif total. 3. L'organisation de stages L'accueil de stagiaires est une solution largement utilisée pour la formation de spécialistes. Dans s domaine des Sciences de l'nforma- tion, des stages sont organisés depuis longtemps. ls peuvent se. réaliser dans deux cadres différents : - des organismes de formation générale à la documentation, - des organiames vocaiion agricole sur leur domaine un vclet de formation & la documentation et la bibliothéconomie. 3.. Stages de formation générdle 3. L'A.D.B.S. (Association frulçaise des Documentalistes et Bibliothécaires spécialisés) organise des cycles de formation continue de différents niveau, destinés à des professionnels de la documentation ayant déjd une expérience pratique. Aucun stage spécifique n'existe sur l'information agricole; cependant, un cycle intitulé et la recherche documentaire pour les pays du tiers monde" est orgalid% réguli&rement, le dernier en novembre 982.

8 t Le E.E.P,S. buca^ dletudes en Plhnificktion SociEle) orczxise des stgos de forzcation à la docuaentation d'me dux& de un mis environ et reçoit de nombreux stagiaires venvlt de pzys en dhloppencnt < i r Le suivi de ces stagiaires est, bien sib, difficile à assurer. Cependzrlt, plusieurs d'entre eox venaient de centres de docwnen- tation agricole et étaient boursiers de la F.A*O Org& smes agricoles De nombreux organismes agricoles frarqais de recherche et de dt5velappepsen% zssurent l'accueil de stwiaires étrangers. CSest à ll&vidence dans ce csdre que le cmactkre sectoriel agricole de leur formation peut Gtre le plus marqué.' 32 o L:N.H.A. (nstitut National de la Recherche Agronomique) avec ~~O.A.A.,~?.R.O. a assuré l'organisation du premier séminaire de formation AGFUS tenu ea frmçeis du 5 au 27 septembre 980. Ce &airizire e rzstjembld des rcsponsables des centres d'input AGRS des pays fx*&!cgfhofles9 Sait 27 pwticipults 2U tota, dant 8 d"rfrique et de fl:adqp3c2r9 4 du Moyea Orient, des GarSbes et 5 dlbmope..-

9 7 Les Services de la Coopération (France), la CCE, et le C.R.D..!Canada) ont pris en charge la majeure partie des frais de voyage et des indenmités journalières, ce qui a permis B lz plupart des participants d établir des relations directes avec d autres partici- pants au système AGRS ainsi qu'avec l'équipe du Centre de Coordina- tion AGRS. L'objectif du séinaire était d'initier les stagiaires?i la prépmation de l'entrée des dorsées et leur traitezlent, B l'emploi dlaprindex et B. la sélection de l'information : une session a été consacrée à des exercices visant à faniliariser les participants B l'utilisation d'agrovoc. Des recherches effectuées SUT des terni- naux installés dans la salle de conférence même ont suscité l'iaté- rgt de tous les participants et confirmé de façon tvlgible liepor- tance et l'utilité que revgt, même pour les pays qui n'ont pas encore de service d'informatique, une participation au système AGRS Le GERDAT (Groupement d'etudes et de Recherches pour le Déve- loppement de l'agronomie Tropicale) de par sa vocation d'études et de recherchgpo*lr le développement de l'agronomie en régions chzudes, reçoit de nombreux stagiaires en documentation agricole depuis de nombreuses années. Cet accueil est programmé à la carte et dure de à 8" semaines. Certains stagiaires ont reçu dans ce czhe une fbrmation -théorique.de base en documentation, en plus de l'aspect formation pratique. assurée sur place ou par la visite de centres voisins. RHO:: 978 : , b 2 O ," TOTAL... *-' nstitut de Recherches pour les Huiles et Oléagineux... nstitut de Recherches Agronomiques Tropicales et des Culturesvivrières... nstitut d'elevage et de Médecine Vétérinaire des pays Tropicaux 9

10 8 Certains de ces stzgiaires étaient des: boursiers de %a F.A,O. nais la majorité d'entre eux provenait de ccrrespondants des services des nstituts mentionnés. C!est dire exemplcprit%6 qu'il y a B de telles acti3ités qui concourent Er structurer un vgritable réseau "accueil/f ormation/dchange" dans le cabe de professionnels de l'information scientifique et teclmique agrfco%e centres de documentation. $ 2 P ' i 333. D'autres organisaes come 'ORSTOM (Office de la Recherche Scientifique et Technique Outre-Mer),.le C.D..U.P.A. (Centre de Documentation des ndustries Utilisatrices de Produits Agricoles), ou le B.D.P.A. (Bureau pour le Développement de aproduction Agricole) accueillent de la m8me façon des stagisires venant de pays en voie de développement.., -- B. D. P. A stagiaire Mali... 3 mois stagiaire - Mali... 4 mois - i 979 stagiaire - Mali... 4 mois stagiaire - Tunisie... mois #&ïh l'stagiaire - Cameroun... 2 mois - 98 stagiaire - Guinée.:... 2 semaines stagiaire - Tunisie... 3 semaines.. TOTAL 2 2 NN

11 . 'A. i! D'kutres actions dans le cadre d'orgenisaes agricoles sont Dendes non pas pour les doc-mentalistes ou les professiomels de l'ixfo,z!u%- tion, mais directement pour les utilisateurs finzux : %erits du développement agricole, techniciens, zgronomes ou dtérinzires. A ce titre, il faut citer les séminaires sur les syst&mes d'information en agriculture, organisés systématiquement Q '.F.A.R.C. (nstitut pour la Fomation Agrononique et Rurale en Régions Chaudes) depuis plusieurs vvlées et destinés aux futurs ingénieurs agronomes. Ce type de formation perrnet d'impliquer les utilisateurs finaux dans les systèmes d'information qui leur sont indispensables et permet un véritable dialo&ue entre le spécialiste de l'information et le demuldew. Cette tendance nouvelle tend à se développer. 4. L'appui B des organismes rdgionaux Africains Sur le plan français, les services compétents des différents Ministères ont assuré et continuent d'assurer un appui à des organismes régionaux africains ayant mission soit dans le domaine de la formation en sciences de l'information, soit dans le domaine de la documentation. Dans ce dernier domaine, l'zppui au Réseau Sahélien de Documentation (Fir,Skl)OC) du C.T.L.S.S. s'est traduit de diverses manières : essentiel- lement l'octroi de bourses pour la formation de docmentalistes, des mis~ions d'experts, ou la prise en chzrge des frais de participation des ressortissants africains à des séminaires de formation, dont récement, le sc&naire de méthodologie AGRS qui s'est tenu Q Bamako du 3 au 9 août 982. De mgne, le soutien Q 'Ecole des Bibliothécaires et Documentalistes de DkAR a pris la forme de bourses allouées B des ressortissants d'afrique francophone, ou bien de mise B disposition de professeurs chargés d'enseignement dms cette institution. faut rzppeler que c'est en 967 que 'E.B.A.D. a pris la plzce du Centre régional de formation des bibliothécaires des pays d'afrique d'expression française. Seule institution de ce genre en Afrique fracophone, elle a connu depuis cette date un accroissement notable de ses zc tivités : biblioth6conomi.e clès l'origine, puis archivistique en 97, e t enfin documentation en 975 sont les trois volets de sa formation actuelle. *

12 0 i ; nstitut de l'universit6 de Dakar dont les frais de fonctionnement sont supportés par ïe Sénégal, 'E.B.A.D. a une vocation régionale et reçoit des dtudiants du niveau du baccalauréat ou d'un diplane équivalent. L'E.B.A.D. a ainsi formé, de , 400 spdcia- %istes des bibliothèques, des archives et de la documentation. Une bonne part :dpentre eux intervient dans le domaine agricole. Par sa position, P'Ecole de Dakar joue un rale déterminant dans l'émergence des spécialistes de '.S.T. Af ri que d expr e s si on fraç ai se. dans les pays en développezent de 5. Manuels de formation ' ' L'klaborstion OL la traduction de manuels de docmentation,, constitue y apport non négligeable à la formation des bibliothécaires et documentalistes des pays en voie de développenient, nzis également des spécialistes de l'ix?-formation qui travaillent dans les pays déve- loppés.. Elaboration d'un manuel de formation & l'intention des pays en dhtloppement - L ouvrage suivant : A.D.B,S.- Manuel du bibliothécaire documentaliste dans les pays ';?Tis; P.U.F., p., bibliogr., index.- (Agence de Coopdra- : tion Culturelle et Technique. Conseil international de la langue. A en développement.-. 2è édition, révisée et mise à jour par A. Dul.org.- fri=zqaise. Tecjmiques vivantes), a 6th redigé sr des docunentalistes du Groupe 'TELYS en voie de b de $A.D. B. S. (Association des Documentalistes et Eibliothéczises Speciali sks). Edité pour la preni&re fois en 977, il 8 &té ré6ditc en 98 wec une révision et mise à jour par Aubert DULONG. t Le besoin d'un tel manuel s'était fait sentir dans le cadre des nozbreu stges orgarlisés dans les organismes s occupvlt des probl&nes de dkeloppenent : nstituts de recherche, sociétés de dbeloppement, etc.

13 En effet, il n'existait pas d'outil de travail adapté aux professionnels qui travaillaient en Afrique, le plus souvent de fqon isolée, et les stagiaires retournaient dans leurs pays avec le désir de se rgférer B un document de base. Cet ouvrage se veut très pratique, avec des exemples tirés de la réalit6 africaine, des index détaillés, de nombreuses bibliographies. o Tout en se référant essentiellement B des traitements w uels en semi-automatisés, il ne néglige PRS pour autant ies aspects informa- tiques et '8volution prévisible de ceux-ci. Son utilisation est importante dans les écoles de formation loca- lisées en Afrique et par les bibliothécaires et documentalistes qui travaillent dans les p qs francophones. 2. Traductior, de manuels Les masluels en langue anglaise sont difficilement utilisables dans les pays d'afrique francophone. s'agissait donc d'aider ces,.-- derniers 2i disposer d'outils de travail appropriés et de participer au système international d'information en sciences agricoles AGRS. n'est pas étonnant que l'agriculture soit le domaine privi ég:ié de tels ouvrages puisque cette activité est primordiale pour les pays en voie de développement. 2.. Manuels AGRS fia F.A.O. a mis au point une série de manuels pour les spécia- listes de l'information et pour les utilisateurs. Ces ouvrages ont été traduits en français par des experts qui ont reçu l'aide du Centre irançais d'entrée AGRS (Service de documentation de l'nra). Seur utilisation a été testée lors du Séminaire de formation à AGRS qui a eu lieu A Versailles en septembre 980. s'agit des manuels suivants : - AGRS : Plan de classification. FAO-AGRS - 3 (Rev. 3 + Amend. ). Version 'française ( 980) (par ngrid PRNCE-P~CBALL:, sur la base de "AGRS : Subject categories" de Donald LEATHERDD. La traduction a été effectuée par Laurence PORGES expert de la F.A.O...) Edité par le Ministère de l'agriculture, France... en 980, 37 p.

14 2 pkrtle index C6opaphSque a et6 mise à jour, ce qui e permis de wvoir en conshquence l'original en anglais. - AGRS : W e " dsodrations pour La description biblionrzthiaue et le préozration du bordereau d'entr-ée des données. FAO-AGRS-4 (Rev.'2) (aoot 979). Version fraçaise (per daria Teresa nartfew. La tsaducticra eatreprise pr C Ceatre nztionál de doczmntztion qricoie (!!'ur!as() z &te cozqfbt&e.et mise EU point par Alice BASSET et L. POROES, experts de la F.A.0,). EdSG par la Commissian des comnautes europbennes en 980 Un gros travail d'adaptation a da 3tre fait pour le choix des exemples de documents & cataloguer. Ces deux manuels ont permis La participation des Centres d'entrée des données AGRS des pays fran- Les deux dociments suivants, bien que non encore édit&, présentent un intérêt certain SU' le plan pédagogique. - AGRlS -.aier d'entrée des données. (Dossier conçu et élabord par Tecmedia Ltd... sous la direction de X-T. MARTXEU. La traduc- tion en fr'zrrçais a ét6 effectuh par Laurence PORGES, expert de la F.A.O.). 48Q... f fja liste des pièces i? dossier est la suivaate : a Guide dtutilisation du dossier. Tntroduction à AGRS Test d'initiation Cahiep d'exercices. Recueil de corrigés. Trmscription de la czssettes. Xadèles d'exercices - Feuilles 3 SSLma'lOns pue le choix d'exemples de documents en frmçais a ét6 6galezmt délicet Q rézliser.

15 73 - AGRS - Dossier de l'utilisateur.. Comment utiliser AGRS. 2. Auto-formation pour les utilisateurs d'agrs. (Dossier conçu et &;bord par Tecnedia Ltd..,-sou8 la direction àe N. -T. MARTriiELL... expert consultant 2i la F.A.O. : Stella KEE". Traduction effectuée par Laurence PORGES, expert-documentalis te de la F. A. O. ) Manuel pour les bibliothécaires agricoles Llouvrage de O. jendvay "Guide Q l'intention des bibliothécaires agricoles", publié en 98 par l'agence de Coopération culturelle et technique est une traduction de llanglsrhs qui a ét6 contralée et adaptée zux pays francophones par lal?d0cea (Association française des documentalistes et bibliothécaires en agriculture)..,- l est parfois difficile de parler spécifiquement de formation pour les documentalistes et bibliothécaires agricoles. Ceux-ci, come tous les professionnels de l'information, doivent recevoir un enseignement de base pour lequel l'empreinte sectorielle de l'activité future est secondaire. Cependant, il est évident qu'une spécialisation dans le domaine agricole a sa place. Elle doit, entre autres, viser 3 donner aux spécialistes une meilleure connaissance des sources et des procédures de traitement de llinformation. A ce niveau les organisnes spécialisés sont & même de fournir un service irremplaçable et les liens tissés lors de l'accueil des stagiaires constituent la trame informelle mais vivante d'un réseau en information scientifique et techni que.,

16 4 i* - f. * * LCS linites d'un tel systkme sont celles que l*on a de la connaissance de pwtt-naires. Aussi 'AFDOCBA entend-elle entreprendre, comme une action prioritaire, la création d véritable répertoire i i des orgarlismes agricoles français pouvant, dans le cadre de leur service de docmentation, assurer l'accueil de stagiaires Qtrmgers et précisuat la natuse des services offerts. Enfin, il faudrdt zssurer de fason coherente et centralisee le suivi des stagiaires arec tm double béaéfice pour P'établissement organisateur et pour le sta- gi. aire. l t l i l t

17 5 LSTE DES ORGANSMES CTES A.C.C.T. E.. B..N.T.D..N. R. A. C.R.D.. GERDAT.R.H. O..R.A. T..E.M.V.T. O.R.S.T.O.M. C.D..U.P.A. B.D.P.A..F.A.R.C. AFDOCBA E.N.S.B. C.P.W. Agence de Coopération Culturelle et Technique 9, avenue de Messine PARS Ecole nternationale de Bordeaux 43, rue Pierre Noailles 33405!PAXENCE nstitut National des Techniques Documentaires 292, rue Saint-Martin 754 PARTS CEDEX 3 nstitut National de la Recherche Agronomique 49, rue de Grenelle 7534 PARS CEDEX 07 Centre de recherches pour le développement international B.P OTTAWA, Ontario KG 3H9 Canada Groupement d'etudes et de Recherches pour le Développement de l'agronomie Tropicale 42, rue Scheffer 7506 PARS nstitut de Recherches pour les Huiles et Oléagineux, Square Pétrarque 7506 PARS nstitut de Recherches Agronomiques Tropicales et 'des Cultures Vivrières ' '. 45bis, Avenue de la Belle Gabrielle 9430 NOGETT SUR MARNE nstitut d'elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux 0, rue Pierre Curie NASONS ALFORT CEDEX Office de la Recherche Scientifique et Technique Outre-Mer 70: 74, Route d'aulnay 9340 BONDY Centre de Documentation des ndustries Utilisatrices de Produits Agricoles Avenue des Olympiades 9305 MASSY CEDEX Bureau pour le Développement de la Production Agricole 27, rue Louis Vicat PARS CEDEX 5 nstitut pour aformation Agrogomique et Rurale ea Régions Chaudes Avenue du Val Montferrand MONTPELLER CEDEX Association française des documentalistes et bibliothécaires en agriculture 5, avenue Prnnco Russe PARS Ecole Nationale Supérieure des Bibliothécaires 7-2, Boulevard du Novembre VLLEURBANNE Cours post-universitaire pour la formation de spécialistes de l'information et de la documentation scientifique 42, avenue Raymond Poincaré 75 6 PARS >.

ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle. NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013

ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle. NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013 ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013 Le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie, Vu

Plus en détail

La Grande Ecole des Sciences de l Information

La Grande Ecole des Sciences de l Information Royaume du Maroc Haut Commissariat au Plan Ecole des Sciences de l Information (ESI) Rabat La Grande Ecole des Sciences de l Information Secteur : Enseignement supérieur public relevant de la formation

Plus en détail

SENAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif à l'enseignement. et à lu formation professionnelle agricoles.

SENAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif à l'enseignement. et à lu formation professionnelle agricoles. N 69 PROJET DE LOI adopte SENAT 2 SESSION ORDINAIRE DE 1 "» 1960 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif à l'enseignement et à lu formation professionnelle agricoles. suit Le Sénat a l'adopté le projet

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SERVEUR PÉDAGOGIQUE DANS UNE ÉCOLE D'INGÉNIEURS EN AGRONOMIE

MISE EN PLACE D'UN SERVEUR PÉDAGOGIQUE DANS UNE ÉCOLE D'INGÉNIEURS EN AGRONOMIE MISE EN PLACE D'UN SERVEUR PÉDAGOGIQUE DANS UNE ÉCOLE D'INGÉNIEURS EN AGRONOMIE Michel CARTEREAU, Annabelle LEBOIS, Frédéric MARION-POLL, Jean VINCENT Institut national agronomique Paris-Grignon 16, rue

Plus en détail

Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers

Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers Le programme de bourses d excellence Eiffel est l un des volets de la nouvelle politique d'accueil des étudiants étrangers adoptée

Plus en détail

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE L EBAD : LIDO

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE L EBAD : LIDO LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE L EBAD : LIDO On y entre en première année (L1), en deuxième année (L2) ou en troisième année (L3), on en sort avec un Bac +3 et des compétences qui facilitent l'accès à l'emploi.

Plus en détail

Ministère des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique SEPTEMBRE 2007-1 -

Ministère des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique SEPTEMBRE 2007-1 - - 1 - - 2 - - 3 - II FORMATION 1 Objectif L enseignement vise à la formation en 4 semestres de collaborateurs polyvalents participant à la responsabilité de l étude et de l exécution des travaux de génie

Plus en détail

Université Cheikh Anta Diop DAKAR - avril 2002 -

Université Cheikh Anta Diop DAKAR - avril 2002 - ANNEXES au décret des programmes fixant le contenu des enseignements des premier et second cycle de l Ecole de Bibliothécaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD) Université Cheikh Anta Diop DAKAR -

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 07 ENSEIGNEMENT

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 07 ENSEIGNEMENT 07 ENSEIGNEMENT 07.01 Organisation générale de l'enseignement Documents relatifs à l'organisation générale, la structure et le fonctionnement de l'enseignement : structures organisationnelles de l'enseignement

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Educateur-intervenant éducatif/ éducatrice-intervenante éducative (23151 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Educateur..................................................

Plus en détail

ETAT DE MISE EN OEUVRE PROGRAMME REGIONAL D'APPUI A LA FINANCE DECENTRALISEE

ETAT DE MISE EN OEUVRE PROGRAMME REGIONAL D'APPUI A LA FINANCE DECENTRALISEE Département des Opérations Direction des Etablissements de Crédit et de Microfinance ETAT DE MISE EN OEUVRE PROGRAMME REGIONAL D'APPUI A LA FINANCE DECENTRALISEE Dakar, le 12 mai 2010 Dans le cadre des

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Conseil des aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce IP/C/W/412 10 novembre 2003 (03-5973) Original: anglais RAPPORT SUR LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

L'ENSEIGNEMENT de l'informatique en I.U.T.

L'ENSEIGNEMENT de l'informatique en I.U.T. 157 L'ENSEIGNEMENT de l'informatique en I.U.T. I - INTRODUCTION : A la fin des années 60, la France souffrait, dans toutes les disciplines, d'une cruelle carence en Techniciens Supérieurs de haut niveau,

Plus en détail

Analyse fonctionnelle des emplois et cadres des fonctions métropolitaines

Analyse fonctionnelle des emplois et cadres des fonctions métropolitaines Analyse fonctionnelle des emplois et cadres des fonctions métropolitaines Sommaire 1 ANALYSE FONCTIONNELLE DES EMPLOIS...2 1.1 LE PRINCIPE... 2 1.2 LES 15 FONCTIONS ET LEURS COMPOSITIONS... 3 1.3 AVERTISSEMENT

Plus en détail

BIOTOPE Une Banque de données à objectif pédagogique

BIOTOPE Une Banque de données à objectif pédagogique 187 Une Banque de données à objectif pédagogique R. LE BRIS (conception et réalisation) C. ATHÉNOUR (logistique et réalisation informatique) POINT DE DÉPART La banque de données est née de la conviction

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mesdames et Messieurs les Directeurs Date : - des Caisses Primaires 16/05/90 - des Caisses Régionales

Plus en détail

Bibliothèque numérique de l enssib

Bibliothèque numérique de l enssib Bibliothèque numérique de l enssib 67e congrès annuel de l'ifla, 16 au 25 août 2001, Boston, États-Unis Des normes pour les compétences dans l'usage de l'information dans l'enseignement supérieur : une

Plus en détail

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) soutient le développement de formations délocalisées de niveau

Plus en détail

Termes de Référence Pour le Recrutement du Secrétaire Général (Chargé de l Administration et des Finances)

Termes de Référence Pour le Recrutement du Secrétaire Général (Chargé de l Administration et des Finances) Termes de Référence Pour le Recrutement du Secrétaire Général (Chargé de l Administration et des Finances) CONTEXTE L Université panafricaine (UPA) est une institution de formation et de recherche créée

Plus en détail

6. Enseignement - Formation

6. Enseignement - Formation 6. Enseignement - Formation Présentation Le département de la Martinique compte 47 000 élèves du premier degré à la rentrée scolaire 2008-2009, soit une baisse de 3 % en une année. Ces élèves fréquentent

Plus en détail

L'INFORMATIQUE ET LA FORMATION À L'IUFM UNE ÉTUDE DE CAS À L'IUFM DE CRETEIL

L'INFORMATIQUE ET LA FORMATION À L'IUFM UNE ÉTUDE DE CAS À L'IUFM DE CRETEIL 43 L'INFORMATIQUE ET LA FORMATION À L'IUFM UNE ÉTUDE DE CAS À L'IUFM DE CRETEIL Georges-Louis BARON 1, Eric BRUILLARD 2 Il est très généralement admis que les enseignants sont des acteurs essentiels du

Plus en détail

Estimations des dépenses de recherche et développement (R-D) effectuées dans le secteur de l'enseignement supérieur

Estimations des dépenses de recherche et développement (R-D) effectuées dans le secteur de l'enseignement supérieur Définitions Sciences naturelles et génie Le domaine des sciences naturelles et génie (SNG) englobe les disciplines relevant de la compréhension, de l'exploration, de l'évolution ou de l'utilisation du

Plus en détail

Archiviste - Documentaliste / Gestionnaire de l information / Consultant en archives et documentation

Archiviste - Documentaliste / Gestionnaire de l information / Consultant en archives et documentation Sylvestre Kouassi KOUAKOU Né le 31 décembre 1984 à Abidjan Ivoirien Marié / 01 enfant 16 BP 153 Abidjan 16 +225 08 67 47 33 kouakousylvestre@yahoo.fr Blog professionnel : ivorybibliodoc.wordpress.com Master

Plus en détail

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7 sommaire La formation continue à l EBAD... 3 Niveau i... 4 La chaine de traitement archivistique... 4 Initiation aux techniques documentaires... 5 Organisation et gestion des bibliothèques... 6 Niveau

Plus en détail

Deux facteurs essentiels, déjà signalés, distinguent foncièrement l'organisation

Deux facteurs essentiels, déjà signalés, distinguent foncièrement l'organisation BULLETIN D'INFORMATIONS DE L'A.B.F. 13 LES ÉCOLES DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN ALLEMAGNE Deux facteurs essentiels, déjà signalés, distinguent foncièrement l'organisation de la formation professionnelle

Plus en détail

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Lois 31723 p.1 Décret relatif au renforcement de l'éducation à la citoyenneté responsable et active au sein des établissements organisés ou subventionnés par la Communauté française D. 12-01-2007 M.B.

Plus en détail

Dans la fonction de maître de formation pratique. Dans la fonction de maître assistant

Dans la fonction de maître de formation pratique. Dans la fonction de maître assistant LA HAUTE ECOLE FRANCISCO FERRER porte à votre connaissance qu'une réserve de recrutement est constituée pr l'année académique 2015-2016. En cas d'engagement, et pr autant que le budget allé par la Communauté

Plus en détail

RECUEIL DES DURÉES DE CONSERVATION DES DOCUMENTS DE GESTION (CALENDRIER DE CONSERVATION)

RECUEIL DES DURÉES DE CONSERVATION DES DOCUMENTS DE GESTION (CALENDRIER DE CONSERVATION) RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE RECUEIL DES DURÉES DE CONSERVATION DES DOCUMENTS DE GESTION (CALENDRIER DE CONSERVATION) Janvier 2009 Table des matières 1) Introduction a) Présentation 2 b) Utilisation

Plus en détail

TUTORAT. U Guelma. Guide du Tuteur FMISM

TUTORAT. U Guelma. Guide du Tuteur FMISM TUTORAT Guide du Tuteur Définition. Le tutorat est une mission de suivi et d'accompagnement permanents de l'étudiant afin de faciliter son intégration dans la vie universitaire et son accès aux informations

Plus en détail

1. INFORMATIQUE DANS LES DISCIPLINES, INFORMATIQUE DISCIPLINE

1. INFORMATIQUE DANS LES DISCIPLINES, INFORMATIQUE DISCIPLINE 29 UN PLAN DE FORMATION À L'INFORMATIQUE DE TOUS LES ÉLÈVES, DE L'ÉCOLE PRIMAIRE AU LYCÉE Note n 8 du groupe technique disciplinaire informatique - décembre 1991 - (principaux extraits) 1. INFORMATIQUE

Plus en détail

SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME)

SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME) SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME) EDM1201 : Presse écrite ou Internet I EDM1202 : Presse écrite ou Internet II EDM3201 : Journalisme télévisuel ou radiophonique I EDM3202

Plus en détail

Direction des Affaires Pédagogiques

Direction des Affaires Pédagogiques MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET DE LA PECHE INSTITUTION DE LA RECHERCHE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR AGRICOLES Direction des Affaires Pédagogiques LES ETUDES ET LA CARRIERE

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES 1 INTRODUCTION 1998-05-19 CE-125-491

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES 1 INTRODUCTION 1998-05-19 CE-125-491 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES Adoption 1998-05-19 CE-125-491 Modifications 2002-09-19 CA-230-2030 (concordance) 2003-11-18 CE-150-652 2006-11-30 CA-255-2478

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

1. Aperçu sur la Bibliothèque et Centre de Documentation du Bureau régional de l OMS pour l Afrique

1. Aperçu sur la Bibliothèque et Centre de Documentation du Bureau régional de l OMS pour l Afrique Projet de numérisation des thèses des facultés de médecine et mémoires d instituts de formation dans le domaine de la santé de la Région africaine par la Bibliothèque du Bureau régional de l'oms pour l'afrique.

Plus en détail

Spécialité Gestion de l'information et de la Documentation*

Spécialité Gestion de l'information et de la Documentation* Master 1 Sciences de l'information et de la Communication Spécialité Gestion de l'information et de la Documentation* Accessible en formation initiale ou formation continue en présentiel ou à distance

Plus en détail

Office pour l'orientation, la formation professionnelle et continue

Office pour l'orientation, la formation professionnelle et continue Office pour l'orientation, la formation professionnelle et continue Cité des métiers du Grand Genève 6, rue Prévost-Martin - 1205 Genève citedesmetiers@etat.ge.ch www.citedesmetiers.ch/geneve du lundi

Plus en détail

PROGRAMME EUROPEEN ERASMUS +

PROGRAMME EUROPEEN ERASMUS + PROGRAMME EUROPEEN ERASMUS + Le multilinguisme est l une des pierres angulaires du projet européen et un symbole puissant de l aspiration de l UE à l unité dans la diversité. La promotion de l apprentissage

Plus en détail

Les idées et les opinions exprimées sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement les vues de l'unesco

Les idées et les opinions exprimées sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement les vues de l'unesco Rapport de mission PP/1988-1989/VII.2.1 Politiques et infrastructures nationales de l'information RESEKVE A L'USAGE INTERIEUR: NE PAS DIFFUSER C A M E R O U N Etude de faisabilité sur la création d'une

Plus en détail

Journées d étude «Les doctorants et l information scientifique» 3 et 4 juin 2010

Journées d étude «Les doctorants et l information scientifique» 3 et 4 juin 2010 Journées d étude «Les doctorants et l information scientifique» 3 et 4 juin 2010 3èmes journées d étude du réseau national des URFIST 10èmes rencontres FORMIST Campus de La Doua, Lyon Villeurbanne Madeleine

Plus en détail

Formation à la gestion des banques céréalières

Formation à la gestion des banques céréalières Formation à la gestion des banques céréalières Organisation interne - PROGRAMME ~CSOQ~~ Appui associatif et coopératif aux initiatives de développement à la base Bureau international du Travail or,.lliutltlll

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE PEUGEOT-CITROEN AUTOMOBILES DIRECTION REGIONALE DE RENNES CONVENTION DE PARTENARIAT - Février 2001 - SOMMAIRE PREAMBULE... page 2 AXES DE COLLABORATION... page 3 MISE

Plus en détail

Editorial. d emplois pour moins de pauvreté. Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013

Editorial. d emplois pour moins de pauvreté. Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013 APERP Plus d emplois pour moins de pauvreté Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013 Editorial Bien connu des acteurs de l emploi des pays

Plus en détail

Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement

Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement Adoptée par la Conférence générale de l'organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture,

Plus en détail

Lignes directrices de programmes éducatifs professionnels de bibliothèque/information

Lignes directrices de programmes éducatifs professionnels de bibliothèque/information Lignes directrices de programmes éducatifs professionnels de bibliothèque/information Ces lignes directrices ont été approuvées par le Comité professionnel de l'ifla dans sa réunion en août 2012 Résumé

Plus en détail

CHARTE DU DON DE LIVRES

CHARTE DU DON DE LIVRES Créée par les institutions suivantes : CHARTE DU DON DE LIVRES Association des Bibliothécaires Français Biblionef Bibliothèque Nationale de France Culture et développement Direction du livre et de la lecture

Plus en détail

Le Service de placement de l Université Laval. Le marché de l emploi en archivistique. Analyse réalisée par Cynthia Labbé Février 2012

Le Service de placement de l Université Laval. Le marché de l emploi en archivistique. Analyse réalisée par Cynthia Labbé Février 2012 Le Service de placement de l Université Laval Le marché de l emploi en archivistique Analyse réalisée par Cynthia Labbé Février 2012 Définition Archiviste (CNP 5113) : «Les archivistes gèrent, traitent,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Service de l'enseignement technique Sous Direction des Politiques de Formation et

Plus en détail

Insertion professionnelle des diplômés du Master GRH de l Université de Bourgogne en avril 2013. Promotions 1999 à 2012. Présentation de l enquête

Insertion professionnelle des diplômés du Master GRH de l Université de Bourgogne en avril 2013. Promotions 1999 à 2012. Présentation de l enquête Insertion professionnelle des diplômés du Master GRH de l Université de Bourgogne en avril 2013. Promotions 1999 à 2012 Présentation de l enquête Ce document présente le suivi de l insertion professionnelle

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ITINERAIRE DIRECTEUR-TRICE D'ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE (DEEA)

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ITINERAIRE DIRECTEUR-TRICE D'ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE (DEEA) CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ITINERAIRE DIRECTEUR-TRICE D'ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE (DEEA) Pour toute information et inscription : Geneviève LIENHARDT, responsable

Plus en détail

COURS DE SPECIALISATION SECTORIELLE SUR LE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL EN AFRIQUE

COURS DE SPECIALISATION SECTORIELLE SUR LE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL EN AFRIQUE COURS DE SPECIALISATION SECTORIELLE SUR LE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL EN AFRIQUE OBJECTIFS Au cours des dernières années, l'idep a offert un cours de spécialisation similaire destiné aux fonctionnaires de

Plus en détail

SOMMAIRE. Les Bourses

SOMMAIRE. Les Bourses de Trinité SOMMAIRE Les Bourses Les bourses de l enseignement supérieur L aide au mérite La bourse du Ministère de l Agriculture La bourse du ministère de la culture et de la communication Les collectivités

Plus en détail

Bachelier Bibliothécaire- Documentaliste!

Bachelier Bibliothécaire- Documentaliste! Bachelier Bibliothécaire- Documentaliste Structure du profil d'enseignement et du programme d'études détaillé Année académique : 2015-2016 Haute Ecole Paul-Henri Spaak Catégorie sociale (IESSID) 1 1. Le

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DU TCHAD BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT

RÉPUBLIQUE DU TCHAD BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT RÉPUBLIQUE DU TCHAD BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT ÉTUDE DE FAISABILITE POUR LA PROMOTION DE L ENSEIGNEMENT BILINGUE AU TCHAD RAPPORT FINAL N'Djaména, août 2003 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 RESSOURCES...

Plus en détail

Évaluer la satisfaction des participants à une action de formation

Évaluer la satisfaction des participants à une action de formation Les fiches En Lignes fiche n 39 Décembre 2007 Évaluer la satisfaction des participants à une action de formation Sommaire : Pourquoi évaluer?---------------------- p. 1 Quoi évaluer?----------------------------

Plus en détail

Fédération des associations d Enseignants documentalistes De l Education nationale

Fédération des associations d Enseignants documentalistes De l Education nationale Fédération des associations d Enseignants documentalistes De l Education nationale www.fadben.asso.fr ENSEIGNEMENT A L'INFORMATION DOCUMENTATION Proposition faite par la FADBEN dans le cadre de la réforme

Plus en détail

REFERENTIEL B.T.S. C.I.R.A.

REFERENTIEL B.T.S. C.I.R.A. R éseau National S.T.L. P.L.P.I. M.E.N. / DESCO A10 Etablissement d'appui Lycée Jules Haag 1, RUE LABBE 25041 BESANCON CEDEX TEL. 03 81 81 01 45 TELECOPIE 03 81 81 00 38 e-mail : rstl@besancon.net REFERENTIEL

Plus en détail

Création d'un espace de dialogue pour les Organisations de la société civile et les Autorités locales: Le Forum politique pour le développement

Création d'un espace de dialogue pour les Organisations de la société civile et les Autorités locales: Le Forum politique pour le développement DOCUMENT DE TRAVAIL Création d'un espace de dialogue pour les Organisations de la société civile et les Autorités locales: Le Forum politique pour le développement Le présent document propose la mise en

Plus en détail

SERVICE RÉFÉRENCE et FORMATION DES PUBLICS

SERVICE RÉFÉRENCE et FORMATION DES PUBLICS SERVICE RÉFÉRENCE et FORMATION DES PUBLICS CATALOGUE DES FORMATIONS DOCUMENTAIRES Les formations intégrées au cursus étudiant Les séances sont organisées dans le cadre du cursus étudiant à la demande des

Plus en détail

Formulaire de demande de bourse

Formulaire de demande de bourse CONSEIL INTERUNIVERSITAIRE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE DE BELGIQUE COMMISSION DE COOPERATION UNIVERSITAIRE AU DEVELOPPEMENT PROGRAMME DE COURS ET STAGES INTERNATIONAUX 2003-2004 Veuillez coller ici une

Plus en détail

EPREUVE ECRITE. INTITULE DE L EPREUVE : Traitement de l information (informatique et multimédia)

EPREUVE ECRITE. INTITULE DE L EPREUVE : Traitement de l information (informatique et multimédia) SESSION 2004 PLPA section Technologies de l Informatique et du Multimédia Concours interne EPREUVE ECRITE (Coefficient : 5 - Durée : 4 heures) INTITULE DE L EPREUVE : Traitement de l information (informatique

Plus en détail

Bilan CDI. La surface Le CDI se situe au rez-de-chaussée. Il est d une surface de 80 m 2.

Bilan CDI. La surface Le CDI se situe au rez-de-chaussée. Il est d une surface de 80 m 2. Lycée Romain Rolland Année scolaire 2009-2010 Bilan CDI 1.1 Présentation du CDI Les locaux depuis janvier 2010 : Les horaires d ouverture Le CDI est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 17h40 (sauf le

Plus en détail

Garanties fondamentales préconisées par le CPT et les initiatives de l UE

Garanties fondamentales préconisées par le CPT et les initiatives de l UE Strasbourg, le 6 juillet 2010 CPT (2010) 69 (cf. point 29 de l ordre du jour de la 72e réunion) COMITE EUROPEEN POUR LA PREVENTION DE LA TORTURE ET DES PEINES OU TRAITEMENTS INHUMAINS OU DEGRADANTS (CPT)

Plus en détail

REFERENTIEL NATIONAL D EQUIVALENCES HORAIRES MODE D EMPLOI

REFERENTIEL NATIONAL D EQUIVALENCES HORAIRES MODE D EMPLOI REFERENTIEL NATIONAL D EQUIVALENCES HORAIRES MODE D EMPLOI Le présent document a été élaboré par la direction générale des ressources humaines du ministère de l enseignement supérieur et de la recherche,

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE METIERS DE LA PROMOTION DES PRODUITS DE SANTE

LICENCE PROFESSIONNELLE METIERS DE LA PROMOTION DES PRODUITS DE SANTE LICENCE PROFESSIONNELLE METIERS DE LA PROMOTION DES PRODUITS DE SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Licence

Plus en détail

Communication: Formation universitaire et emplois en Mauritanie

Communication: Formation universitaire et emplois en Mauritanie INSTITUT MAURITANIEN DE FORMATION, D ETUDES ET DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT BP 518 Nouakchott, Mauritanie, Ilot NOT 459 Tél 00222 4641 36 59, 00 222 2222 45 88 Email : imferdmr@yahoo.fr, ab_diar@yahoo.fr

Plus en détail

Lignes directrices du Fonds NEPAD pour le changement climatique

Lignes directrices du Fonds NEPAD pour le changement climatique Lignes directrices du Fonds NEPAD pour le changement climatique 1 I. Introduction Le Fonds NEPAD pour le changement climatique a été créé en 2014 par l Agence de la planification et de coordination du

Plus en détail

M.A.E., F.S.P. «Sud-Expert-Plantes»

M.A.E., F.S.P. «Sud-Expert-Plantes» M.A.E., F.S.P. «Sud-Expert-Plantes» Termes de référence de la composante 1 Plans de Formation Introduction L initiative Sud Expert Plantes du Ministère français des Affaires Etrangères soutient l'effort

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des cadres intermédiaires du

Plus en détail

Moveagri : réseau social de préparation et de valorisation des stages à l'étranger / capitalisation et échanges d'expériences

Moveagri : réseau social de préparation et de valorisation des stages à l'étranger / capitalisation et échanges d'expériences La fiche descriptive d un processus d innovation Moveagri : réseau social de préparation et de valorisation des stages à l'étranger / capitalisation et échanges d'expériences Le projet Cette première étape

Plus en détail

Note de présentation des Filières de Formation en Odontologie de la coopération franco vietnamienne

Note de présentation des Filières de Formation en Odontologie de la coopération franco vietnamienne NotedeprésentationdesFilièresdeFormationenOdontologie delacoopération franco vietnamienne I INTRODUCTION Dans la coopération odontologique franco-vietnamienne, la formation s'est révélée comme notre principal

Plus en détail

La relation de futurs professeurs avec la technologie : applications pédagogiques des ordinateurs

La relation de futurs professeurs avec la technologie : applications pédagogiques des ordinateurs La relation de futurs professeurs avec la technologie : applications pédagogiques des ordinateurs KOUTSOUKOS Anastassios 1 & SMYRNAIOU Zacharoula 2 1 Dr. Sciences Education de Paris V, coleة Supérieure

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Management des organisations Organisation : Ecole

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Types de certifications/diplômes/titres Pays Logiciel Publics Mots-outils Correspondances Formacode ROME ROME Formacode 500 Types de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit de l Université Montpellier 1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes En

Plus en détail

Situation à l'entrée en Licence pro

Situation à l'entrée en Licence pro Lic. Pro Systèmes informatiques et logiciels / Communication multimédia Sciences Nombre de diplômés : 3 / Nombre de répondants : 25 Taux de réponse : 8% Origine des étudiants Série de bac Situation à l'entrée

Plus en détail

Différentes sources de financement pour la réalisation de vos projets

Différentes sources de financement pour la réalisation de vos projets Différentes sources de financement pour la réalisation de vos projets 1 Titre du programme Soutien à la recherche en adaptation scolaire Les élèves handicapés ou les élèves en difficulté. -Appuyer le milieu

Plus en détail

N ADELI : enfin sûr de l'identité professionnelle des psychologues. Chaque Psychologue, comme les professions médicales et les auxiliaires médicaux

N ADELI : enfin sûr de l'identité professionnelle des psychologues. Chaque Psychologue, comme les professions médicales et les auxiliaires médicaux N ADELI : enfin sûr de l'identité professionnelle des psychologues. Chaque Psychologue, comme les professions médicales et les auxiliaires médicaux doit faire enregistrer ses diplômes auprès de la Direction

Plus en détail

Politique d'acceptation des dons, et procédures à suivre dans le traitement de ces dons.

Politique d'acceptation des dons, et procédures à suivre dans le traitement de ces dons. Politique d'acceptation des dons, et procédures à suivre dans le traitement de ces dons. Préparé pour la Bibliothèque Champlain par Fernande Goguen Chef des acquisitions le 31 mars 1998 Table des matières

Plus en détail

Un métier en évolution pour répondre aux nouvelles. Face à ces évolutions, un nouveau métier

Un métier en évolution pour répondre aux nouvelles. Face à ces évolutions, un nouveau métier Les métiers de la pharmacovigilance Des métiers en évolution dans une industrie de haute technologie et d'innovation Une mission d'évaluation et de gestion des risques liés à l'utilisation des médicaments

Plus en détail

PRÉPARER SON DÉPART À L ETRANGER

PRÉPARER SON DÉPART À L ETRANGER PRÉPARER SON DÉPART À L ETRANGER Vous souhaitez faire un de vos stages à l étranger. Ce guide est conçu pour vous aider à le préparer. Contacts : Ghislaine PELLETIER 01.39.20.19.86 Attachée de direction

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDACE/N2002-2048 Date : 03 MAI 2002

NOTE DE SERVICE DGER/SDACE/N2002-2048 Date : 03 MAI 2002 Direction : Générale de l'enseignement et de la Recherche Sous-direction : de l'administration de la Communauté Educative Mission : d'appui et de conseil auprès des autorités académiques Adresse : 1 ter,

Plus en détail

FICHE ACTIVITE VALOFRASE n 1

FICHE ACTIVITE VALOFRASE n 1 FICHE ACTIVITE VALOFRASE n 1 1. Insertion de l'activité dans le cadre logique Valofrase : Volet n 3: Objectif spécifiques Activité n 3.1 Chef de file (institution et nom du responsable) Coordonnées électroniques

Plus en détail

F I C H E D E P O S T E

F I C H E D E P O S T E DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnot - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 F I C H E D E P O S T E I D E N T I F I C A T I O N D U P O S T E N d e l e m p l o i : I n t i t u l é d u

Plus en détail

DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) option Petite et Moyennes Organisations (PMO)

DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) option Petite et Moyennes Organisations (PMO) DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) option Petite et Moyennes Organisations (PMO) BAC+2 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Gestion des entreprises et des administrations

Plus en détail

Institut Régional de management en santé de l Océan Indien

Institut Régional de management en santé de l Océan Indien LA RÉUNION, TERRE D AVENIR www.regionreunion.com Institut Régional de management en santé de l Océan Indien DOSSIER DE PRESSE 8 DÉCEMBRE 2014 OUVERTURE DE L IRMS-OI EN 2015 Sommaire 3 PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE 147, rue de l'université - 75338 PARIS CEDEX 07 Tél. : 01 42 75 90 00

INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE 147, rue de l'université - 75338 PARIS CEDEX 07 Tél. : 01 42 75 90 00 REPUBLIQUE FRANCAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE 147, rue de l'université - 75338 PARIS CEDEX 07 Tél. : 01 42 75 90 00 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES NOTE DE SERVICE N 2007-04 Le 11/01/2007

Plus en détail

NOTE DE SERVICE SG/SRH/SDDPRS/N2010-1078 Date: 31 mars 2010

NOTE DE SERVICE SG/SRH/SDDPRS/N2010-1078 Date: 31 mars 2010 MINISTERE DE L'ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Secrétariat général Service des ressources humaines Sous-direction du développement professionnel et des relations sociales Bureau de la formation

Plus en détail

ACCORD-CADRE FRANCO-QUÉBÉCOIS. entre

ACCORD-CADRE FRANCO-QUÉBÉCOIS. entre ACCORD-CADRE FRANCO-QUÉBÉCOIS entre la Conférence des Présidents d'université (CPU), la Conférence des Directeurs d'écoles et de Formations d'ingénieurs (CDEFI) et la Conférence des recteurs et des principaux

Plus en détail

CHARTE DU DON DE LIVRES

CHARTE DU DON DE LIVRES CHARTE DU DON DE LIVRES Vers un partenariat Nord-Sud pour la culture et le développement Créée par les institutions suivantes : Association des Bibliothécaires Français Biblionef Bibliothèque Nationale

Plus en détail

Sommaire. Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5. Réseau et partenaires 6-7. Promouvoir 8-9. Accompagner 10-11. Faciliter 12-13

Sommaire. Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5. Réseau et partenaires 6-7. Promouvoir 8-9. Accompagner 10-11. Faciliter 12-13 Sommaire Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5 De la mobilité internationale Réseau et partenaires 6-7 Espaces et établissements d enseignement supérieur Promouvoir 8-9 Mettre en valeur l enseignement supérieur

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR B REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR - RÉNOVATION

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR B REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR - RÉNOVATION Bulletin Officiel du ministère de l'éducation Nationale et du ministère de la Recherche HS N 11 du 23 novembre BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR B REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR - RÉNOVATION COMPTABILITÉ ET

Plus en détail

CALCULS DÉFINITIFS DES SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX UNIVERSITÉS

CALCULS DÉFINITIFS DES SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX UNIVERSITÉS CALCULS DÉFINITIFS DES SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX UNIVERSITÉS Année universitaire 2011-2012 Version Juillet 2012 Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du

Plus en détail

LICENCE SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE MENTION INFORMATIQUE

LICENCE SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE MENTION INFORMATIQUE LICENCE SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE MENTION INFORMATIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine : Sciences, Ingénierie et Technologies Mention : Informatique Présentation Informatique

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS Master Langue Française Appliquée Finalité : Professionnelle et Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail