CENTRE DE L OCDE POUR DES ENVIRONNEMENTS PÉDAGOGIQUES EFFICACES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CENTRE DE L OCDE POUR DES ENVIRONNEMENTS PÉDAGOGIQUES EFFICACES"

Transcription

1 CENTRE DE L OCDE POUR DES ENVIRONNEMENTS PÉDAGOGIQUES EFFICACES

2 2 «La prise en compte des besoins humains est le point de départ du travail de conception» (Takaharu Tezuku, Architecte, École maternelle Fuji, Exemple le plus remarquable, CELE Florilège) Le Centre pour des environnements pédagogiques efficaces (CELE) est un forum international unique soucieux de la manière dont l environnement pédagogique peut servir au mieux les besoins éducatifs et les communautés. La mission du CELE est d aider ses membres à tirer profit de la meilleure manière de leurs investissements dans les installations, les équipements éducatifs des écoles, des collèges et des universités. Dans le cadre d une approche interdisciplinaire, le CELE encourage la collaboration entre les concepteurs, les dirigeants d établissement et les communautés pour créer un environnement d apprentissage qui stimule et inspire les élèves. Le CELE favorise également les approches efficientes dans la planification, la conception, la construction, la gestion et l évaluation de la politique et de la pratique. Rapports Publications Réunions d experts Projets pilotes Collaboration internationale Analyse Diffusion Conférences internationales Périodiques Revue OCD E 2012

3 OCDE CELE 3 Chacun a le droit à un environnement éducatif de qualité Pays membres du CELE Autriche Corée Grèce Hongrie Irlande Islande Mexique Nouvelle Zélande Portugal République slovaque Slovénie Observateur du CELE UNESCO Participants associés du CELE Agentschap voor Infrastructuur in het Onderwijs (Belgique) Alberta Éducation (Canada) Centre pour l innovation et l expérimentation éducative de Milan, Institut de recherche de la province de Milan et Union des provinces italiennes (Italie) Fondation pour le développement de l éducation, État de São Paulo (Brésil) Gouvernement écossais (Royaume Uni) Het Gemeenschapsonderwijs (Belgique) Institut de la technologie de Tokyo (Japon) Institut national pour la recherche sur la politique éducative (Japon) Ministère de l Éducation (Serbie) Ministère de l Éducation et des Sciences (Albanie) Ministère de l Éducation et de la Formation, New South Wales (Australie) Ministère de l Éducation et du Développement du jeune enfant, Victoria (Australie) Municipalité de Kaarina (Finlande) Province du Québec (Canada) Regione Campania (Italie) Région de Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Regione Emilia-Romagna (Italie)

4 4 un espace qui utilise les principes d équité et d accès pour tous CELE Échanges À lire : CELE Échanges est une revue sur l éducation publiée trois fois par an qui permet de partager les expertises et d échanger les points de vue sur les espaces dans lesquels les élèves s instruisent. Cette revue informe ses lecteurs sur les conférences, les évènements internationaux, les publications récentes, la recherche en cours et les autres activités du CELE. Les écoles, les concepteurs, les chercheurs et les décideurs politiques à travers le monde contribuent à la revue, d où une source précieuse pour l éducation internationale et pour la conception des communautés. «High performance school buildings in Portugal: A life cycle perspective» (CELE Échanges, décembre 2011). «Well-being at school: does infrastructure matter?» (CELE Échanges, décembre 2011). «Enhancing the early childhood development system in Yakutia (Federation of Russia)» (CELE Échanges, décembre 2011). Abonnez-vous gratuitement à notre revue électronique :

5 OCDE CELE 5 un espace qui utilise des solutions conceptuelles innovantes pour soutenir les étudiants du XXI e siècle Innovation Les compétences innovatrices et pédagogiques; les compétences informatives, médiatiques et technologiques, les compétences personnelles et professionnelles Estce que les environnements éducatifs d aujourd hui soutiennent le développement de diverses compétences pour les futurs étudiants? Cette activité vise à examiner comment la collaboration entre les dirigeants d établissement, les concepteurs et les communautés peut aboutir à des solutions innovatrices voire à la transformation éducative. Événements à venir: «Une recette pour le succès : Transformer l environnement pédagogique à travers des partenariats locaux dynamiques», février 2012, Turku, Finlande. «Ready, Steady, Go! Inspiring Design of Learning Environments for Early Childhood Education and Care», avril 2012, Moscou, Fédération de Russie. Pour en savoir plus :

6 6 un espace au service de pédagogies et de programmes d enseignement et d apprentissage divers Évaluer la qualité et l investissement Activités : Les dépenses gouvernementales dans les bâtiments et les équipements scolaires représentent d importants investissements, pourtant aucune approche systémique n a été mise au point pour évaluer et guider les décisions d investissement. Le Groupe d experts nationaux sur l évaluation des équipements éducatifs constitué par le CELE a pour rôle de superviser l évaluation des projets. Ce qui inclut le projet-pilote sur l évaluation de la qualité des environnements éducatifs du point de vue des enseignants et des élèves; une base de ressources pour soutenir le processus de planification des capitaux d investissements pour les infrastructures éducatives; et du travail d analyse sur les stratégies d approvisionnement alternatives pour les équipements éducatifs. «De meilleures valeurs pour l école. Faire des partenariats de travail publiques-privés pour les infrastructures éducatives», mai 2011, Athènes. Étude pilote internationale pour l évaluation de la qualité des espaces éducatifs (EQES). Base de connaissance sur les installations éducatives Projet conjoint OCDE/CELE et BEI (www.edfacilitiesinvestment-db.org). Pour en savoir plus :

7 OCDE CELE 7 un espace qui respecte l environnement et s y inscrit de façon harmonieuse Durabilité Activités : Tout en s efforçant de créer des écoles et des universités comme des modèles de durabilité, les responsables politiques, les concepteurs, les occupants, les éducateurs et les architectes doivent s assurer que l environnement pédagogique soit sûr, sain et accessible, mais qu il soit aussi, «écologique». Garantir le développement durable dans les écoles est un défi qui nécessite la coordination de trois facteurs conflictuels : les politiques publiques, la philosophie du design et les enseignements dynamiques. Pour faciliter le progrès dans la mise en place des écoles durables, il faut avoir une réponse collective et des réformes plus intégrées et cohérentes. «Enhancing the Competitiveness of Universities through Educational Facilities», conférence internationale sur l espace et les lieux éducatifs, juin 2012, Séoul, Corée. Recommandation de l OCDE sur les directives relatives à la sureté sismique des écoles, Pour en savoir plus :

8 8 un espace performant et un fonctionnement optimal et rentable sur la durée Examen de la politique et de la pratique des équipements éducatifs Comme voulu par ses membres, le CELE a conduit plusieurs études avec une équipe d experts internationaux afin d évaluer l efficacité des politiques et des pratiques relatives aux infrastructures éducatives. En 2009, le CELE a effectué sa première évaluation d une programme de rénovation dans le cadre du programme de rénovation des bâtiments scolaires (SMP) au Portugal. Ce programme, qui a débuté en mars 2007, prévoit la rénovation de 307 écoles d ici à Le rapport du Secrétariat sur le SMP a été publié sous le titre «Modernising Secondary School Buildings in Portugal». Connecter nos membres via des conférences directes sur Internet Depuis 2011, le CELE est heureux d offrir la possibilité à ses membres de participer à une série de conférences en direct par Internet. Le but est de répondre aux dernières questions critiques du monde entier dans la gestion des équipements éducatifs. Les sujets comprennent l application des conceptions normalisées, les petites écoles, les stratégies de maintenance et le développement des normes de construction.

9 OCDE CELE 9 un espace qui offre à tous un environnement sûr, sécurisé et sain Publications et rapports Rapport sur l étude pilote internationale pour l évaluation de la qualité des espaces éducatifs (EQES) (à venir) Modernising Secondary School Buildings in Portugal (Examens de l OCDE sur la politique des infrastructures éducatifs) (2012). «Designing for Education» : 4 ème florilège des établissements d enseignement (2011). «Standardised design for schools: Old solution, new context?» (2011). Document de travail sur «L enseignement supérieur pour un développement durable» ( 2010). 3ème Florilège des établissements d enseignement (2006). 21st Century Learning Environments (2006). Lessons in Danger (2005). Keeping Schools Safe in Earthquakes (2004). Équipements éducatifs et gestion des risques : Les catastrophes naturelles (2004). Les florilèges du CELE «Designing for Education», le 4 ème florilège des établissements d enseignement a été publiée fin septembre Une rétrospective de 50 ans de concepts éducatives a été développée, mettant en exergue : Des exemples d établissements remarquables sélectionnés par un jury international d architectes reconnus, avec des photographies en quadrichromie, des plans et les descriptifs des bâtiments. Les enjeux actuels et les défis que connaissent les stratégies d'enseignement ainsi que les pratiques de pointe internationaux. Pour en savoir plus :

10 10 et renforcé par la collaboration et les normes internationales OCDE L Organisation de Coopération et le Développement Économiques (OCDE) est un forum unique en son genre où les gouvernements de 34 démocraties œuvrent ensemble pour relever les défis économiques, sociaux et de gouvernance que pose la mondialisation, et exploiter les possibilités qu elle offre. Pendant près de 50 ans, l OCDE a été l une des sources de statistiques, et de données économiques et sociales les plus importantes et les plus fiables du monde. En plus de collecter des données, l OCDE observe les tendances, analyses et prévoit les développements économiques, et étudie les changements sociaux ainsi que les évolutions constantes que connaissent les échanges commerciaux, l éducation, l environnement, l agriculture, la technologie, la fiscalité et d autres domaines encore. Pour en savoir plus : Direction de l Education de l OCDE La Direction de l Education de l OCDE aide les pays membres à assurer un apprentissage pour tous qui soit de haute qualité et favorise l épanouissement personnel, la croissance économique durable et la cohésion sociale. Elle développe des stratégies pour la promotion d un apprentissage tout au long de la vie en cohésion avec les autres politiques socio-économiques dans les économies membres et non-membres. Elle se concentre plus particulièrement sur la manière d évaluer et d améliorer les résultats de l éducation, afin de promouvoir un enseignement de qualité et de construire une cohésion sociale à travers l éducation. Pour en savoir plus :

11 OCDE CELE 11 Rejoignez le CELE pour la création d environnement d apprentissage qui contribue aux besoins de l éducation et des communautés. Le CELE est ouvert aux pays membres de l OCDE ainsi qu aux économies non-membres, conformément aux recommandations de son Conseil des Participants. De plus, les agences gouvernementales, les régions et départements, les agences de recherche, les organisations non gouvernementales et les associations professionnelles intéressés peuvent rejoindre le CELE en tant que Participants associés. Rendez-vous sur notre site : Courriel :

12 Écrivez-nous : Organisation de Coopération et le Développement Économiques Centre pour des environnements pédagogiques efficaces (CELE) 2, rue André Pascal Paris Cedex 16 France Courriel: Rendez-vous sur notre site : Écoles présentées : Les principales photographies de la couverture montrent les six écoles particulièrement félicités de la 4 ème édition du Florilège du CELE (sens d une aiguille d une montre à partir d en haut à gauche): Afrique de l Ouest École secondaire, Dano, Burkina Faso ( Erik-Jan Ouwerkerk); School of Art and Art History, University of Iowa, États Unis ( Christian Richters); Liceo Técnico Profesional la Florida, Santiago, Chili ( Ministère de l Éducation, Chili); Tecnológico de Iztapalapa, Mexico DF, Mexique ( Luis Gordoa); École maternelle Fuji, Tachikawa City, Tokyo, Japon ( Katsuhisa Kida / FOTOTECA); et Bertha von Suttner Schule, Schwechat, Autriche ( Paul Ott photografiert). Autres photographies: Dandenong High School, Australia (page 4); Collège de Wazemmes, Lille, France ( Luc Boegly, page 5); Modern Education and Training Institute, Bangladesh ( Kurt Hoerbst, page 6); Realschule und Grundschule Holzkirchen Realschule, Germany ( Müller Naumann, page 7); et Gabriel Pereira High School, Evora, Portugal ( JLL Arquitectos, lda, page 8). ORGANISATION POUR LA COOPERATION ET LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUES

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Un projet d'école primaire «intelligente» en Italie

Un projet d'école primaire «intelligente» en Italie Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : Ponti, G. (2007), «Un projet d'école primaire «intelligente» en Italie», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Nouvelle-Zélande : la modernisation des établissements scolaires dans un cadre décentralisé

Nouvelle-Zélande : la modernisation des établissements scolaires dans un cadre décentralisé ISSN 1609-7548 Nouvelle-Zélande : la modernisation des établissements scolaires dans un cadre décentralisé PEB Échanges 2008/2 OCDE 2008 Nouvelle-Zélande : la modernisation des établissements scolaires

Plus en détail

Approches flexibles et alternatives pour la fourniture d infrastructures scolaires dans l Alberta, Canada

Approches flexibles et alternatives pour la fourniture d infrastructures scolaires dans l Alberta, Canada ISSN 2072-7933 Approches flexibles et alternatives pour la fourniture d infrastructures scolaires dans l Alberta CELE Échanges 2010/2 OCDE 2010 Approches flexibles et alternatives pour la fourniture d

Plus en détail

D Environnement pédagogique

D Environnement pédagogique Chapitre D Environnement pédagogique et organisation scolaire Regards sur l éducation OCDE 2011 407 Combien de temps les élèves passent-ils en classe? Dans les pays de l OCDE, les élèves sont censés suivre

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Répartition des actifs des fonds de pension et

Plus en détail

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Organisation de coopération et de développement économiques Division de l'investissement,

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Les bâtiments scolaires au cœur de la crise actuelle

Les bâtiments scolaires au cœur de la crise actuelle ISSN 2072-7933 Les bâtiments scolaires au cœur de la crise actuelle CELE Échanges 2009/5 OCDE 2009 Les bâtiments scolaires au cœur de la crise actuelle Par Alastair Blyth, OCDE Afin de comprendre l impact

Plus en détail

Décision IPBES-2/6 : État des contributions et des dépenses à ce jour et budget pour l exercie biennal 2014-2015

Décision IPBES-2/6 : État des contributions et des dépenses à ce jour et budget pour l exercie biennal 2014-2015 Décision IPBES2/6 : État des contributions et des dépenses à ce jour et budget pour l exercie biennal 20142015 La Plénière, Se félicitant des contributions reçues depuis le lancement de la Plateforme intergouvernementale

Plus en détail

Développement de campus universitaires d'excellence internationale en Espagne

Développement de campus universitaires d'excellence internationale en Espagne Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : Rubiralta, M. et L. Delgado (2010), «Développement de campus universitaires d'excellence internationale en Espagne», CELE Échanges, Centre

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

Le système d'indicateurs de performance de l'infrastructure scolaire en Afrique du Sud

Le système d'indicateurs de performance de l'infrastructure scolaire en Afrique du Sud Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : Gibberd, J. (2007), «Le système d'indicateurs de performance de l'infrastructure scolaire en Afrique du Sud», PEB Échanges, Programme

Plus en détail

Impact de l amélioration conceptuelle des écoles sur la réussite des élèves dans les territoires palestiniens : une étude empirique

Impact de l amélioration conceptuelle des écoles sur la réussite des élèves dans les territoires palestiniens : une étude empirique ISSN 2072-7933 Impact de l amélioration conceptuelle des écoles sur la réussite des élèves dans les territoires palestiniens : une étude empirique CELE Échanges 2010/5 OCDE 2010 Impact de l amélioration

Plus en détail

Le concept du «Campus éducatif» et son application dans les universités espagnoles

Le concept du «Campus éducatif» et son application dans les universités espagnoles ISSN 2072-7933 Le concept du «Campus éducatif» et son application dans les universités espagnoles CELE Échanges 2010/8 OCDE 2010 Le concept du «Campus éducatif» et son application dans les universités

Plus en détail

MANDAT DU GROUPE D ACTION FINANCIÈRE (2012-2020)

MANDAT DU GROUPE D ACTION FINANCIÈRE (2012-2020) MANDAT DU GROUPE D ACTION FINANCIÈRE (2012-2020) 20 avril 2012 Washington, DC MANDAT DU GROUPE D ACTION FINANCIÈRE (2012-2020) I. OBJECTIFS, FONCTIONS ET MISSIONS OBJECTIFS DU GROUPE D ACTION FINANCIÈRE

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

Comparaison internationale des Charges fiscales

Comparaison internationale des Charges fiscales Comparaison internationale des Charges fiscales Taux et quotes-parts d'impôts dans différents pays de l'ocde Janvier 2014 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions

Plus en détail

F1 Segment Voitures de Sport

F1 Segment Voitures de Sport Analyse de 2008 à 2013 Tendances du Marché Mondial F1 Segment Voitures de Sport Index - F1 segment Voitures de Sport Constructeurs et modèles pris en considération 8c Competizione GT DB9 Virage Gallardo

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement

CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement 2 CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement Qui sommes-nous? Le CERI est reconnu pour être le pionnier de la recherche en éducation, ouvrant de nouveaux domaines d exploration

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

Forum mondial sur la transparence et l échange de renseignements à des fins fiscales. Compte rendu des résultats

Forum mondial sur la transparence et l échange de renseignements à des fins fiscales. Compte rendu des résultats Forum mondial sur la transparence et l échange de renseignements à des fins fiscales Compte rendu des résultats Le Cap, Afrique du Sud, 26 et 27 octobre 2012 1. Les 26 et 27 octobre 2012, plus de 200 délégués

Plus en détail

2006-2015 INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

2006-2015 INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE 2006-2015 Augmenter les effectifs et améliorer la qualité du corps enseignant en Afrique subsaharienne Les besoins La pénurie aiguë

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU FÉVRIER 202, N 7 Cette fiche d information de l ISU présente les dernières données de l enquête sur les films de long

Plus en détail

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE GUIDE

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

PARTIE III L espace mondial

PARTIE III L espace mondial PARTIE III L espace mondial SOUS-PARTIE I LE MONDE : LES GRANDES ZONES GÉOGRAPHIQUES 370 CHAPITRE 1 LES DÉPENSES DE R&D 371 CHAPITRE 2 LES COMPÉTENCES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 374 CHAPITRE 3 LA PRODUCTION

Plus en détail

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Our mission : Educating Responsible Leaders For a Responsible World LSM the Business School of UCL

Plus en détail

processus politiques multilatéraux, de conférences onusiennes et autres réunions sur le développement durable.

processus politiques multilatéraux, de conférences onusiennes et autres réunions sur le développement durable. ICLEI, le Conseil international pour les initiatives écologiques locales, a été lancé au siège des Nations-Unies à New York, en 1990. Sa mission est de développer et de desservir un mouvement mondial de

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

DESTINATION CANADA - RECHERCHE Présentation du 23 Octobre 2014 à l Université catholique de Louvain. Alain Malette (23 juillet 2014)

DESTINATION CANADA - RECHERCHE Présentation du 23 Octobre 2014 à l Université catholique de Louvain. Alain Malette (23 juillet 2014) DESTINATION CANADA - RECHERCHE Présentation du 23 Octobre 2014 à l Université catholique de Louvain Alain Malette (23 juillet 2014) Plan de la présentation 1. Gérer les attentes! 2. Environnement réglementaire

Plus en détail

Résultats de TALIS 2013 Enquête internationale sur l enseignement et l apprentissage. Fête Des profs 2015. Marie-Amélie Doring Serre

Résultats de TALIS 2013 Enquête internationale sur l enseignement et l apprentissage. Fête Des profs 2015. Marie-Amélie Doring Serre Résultats de TALIS 2013 Enquête internationale sur l enseignement et l apprentissage Fête Des profs 2015 Marie-Amélie Doring Serre 1 Mean mathematics performance, by school location, after accounting for

Plus en détail

Pour un sport sain et propre La Convention contre le dopage

Pour un sport sain et propre La Convention contre le dopage Pour un sport sain et propre La Convention contre le dopage Pourquoi une Convention contre le dopage sous l égide du Conseil de l Europe? Pour le Conseil de l Europe, le sport est une force d intégration

Plus en détail

ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE

ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE NATIONS UNIES COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE RECOMMANDATION n 4, deuxième édition, adoptée par le Centre des Nations Unies pour la facilitation du

Plus en détail

DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT. A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009

DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT. A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009 DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009 DECLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L OCCASION

Plus en détail

Quelles conditions pour un apprentissage efficace?

Quelles conditions pour un apprentissage efficace? Creating Effective Teaching and Learning Environments: First Results from TALIS Summary in French Créer des environnements efficaces pour l enseignement et l apprentissage: premiers résultats de l enquête

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

ECE/MP.WH/WG.1/2014/3 EUDCE/1408105/1.10/2014/WGWH/07. Conseil économique et social

ECE/MP.WH/WG.1/2014/3 EUDCE/1408105/1.10/2014/WGWH/07. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 17 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Organisation mondiale de la Santé Bureau régional pour l Europe

Plus en détail

Introduction. Table des matières I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble. I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble

Introduction. Table des matières I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble. I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble Mieux comprendre l école de demain Dix années d éducation dans le monde Rencontres internationales, 7-9 avril 25, Revue internationale d éducation de Sèvres, CIEP Atelier 6 : Comment concilier logiques

Plus en détail

WALLONIE-BRUXELLES INTERNATIONAL PROGRAMMES DE BOURSES POUR L ETRANGER

WALLONIE-BRUXELLES INTERNATIONAL PROGRAMMES DE BOURSES POUR L ETRANGER WALLONIE-BRUXELLES INTERNATIONAL PROGRAMMES DE BOURSES POUR L ETRANGER 1 WALLONIE-BRUXELLES INTERNATIONAL Une agence disposant de la personnalité juridique en charge des rela6ons interna6onales; Œuvrant

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 24 septembre 2014 fixant par pays et par groupe le montant de l indemnité spécifique

Plus en détail

Offre Entreprises. Colissimo. Solution d affranchissement en ligne. Tarifs applicables au 1 er mars 2012

Offre Entreprises. Colissimo. Solution d affranchissement en ligne. Tarifs applicables au 1 er mars 2012 Offre Entreprises Colissimo Solution d affranchissement en ligne s applicables au 1 er mars 2012 OFFRE Nationale Colissimo Access F Livraison en boîte à lettres* Colissimo Expert F Colissimo Services F

Plus en détail

FRANCE. Chiffres clés sur l éducation et l accueil des jeunes enfants en JANVIER 2015. www.oecd.org/france

FRANCE. Chiffres clés sur l éducation et l accueil des jeunes enfants en JANVIER 2015. www.oecd.org/france Chiffres clés sur l éducation et l accueil des jeunes enfants en FRANCE JANVIER 2015 www.oecd.org/france OCDE Paris 2, rue André Pascal, 75775 Paris Cedex 16 Tel.: +33 (0) 1 45 24 82 00 Ce document est

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE. Cinquante-septième session Genève, 10 avril 2008

COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE. Cinquante-septième session Genève, 10 avril 2008 F CAJ/57/6 ORIGINAL : anglais DATE : 14 mars 2008 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE Cinquante-septième session Genève, 10 avril 2008

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

De succès dans l internationalisation des entreprises

De succès dans l internationalisation des entreprises De succès dans l internationalisation des entreprises Présence Internationale 50 Pays Afrique du Sud Algérie Allemagne Angola Arabie Saoudite Argentine Autriche Azerbaïdjan Belgique Brésil Bulgarie Canada

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

Quels sont le taux d encadrement et la taille des classes?

Quels sont le taux d encadrement et la taille des classes? Quels sont le taux d encadrement et la taille des classes? Indicateur Dans l enseignement primaire, on compte plus de 21 élèves par classe, en moyenne, dans les pays de l OCDE. La taille des classes varie

Plus en détail

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES)

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Volet déplacements professionnels L Université et la lutte aux changements climatiques L Université Laval souhaite contribuer à la lutte

Plus en détail

Des espaces pour se développer : comment l architecture peut jouer un rôle essentiel dans la vie des jeunes enfants

Des espaces pour se développer : comment l architecture peut jouer un rôle essentiel dans la vie des jeunes enfants ISSN 2072-7933 Des espaces pour se développer : comment l architecture peut jouer un rôle essentiel dans la vie des jeunes enfants CELE Échanges 2010/6 OCDE 2010 Des espaces pour se développer : comment

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE»

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» > PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L INDICE DE LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE POSITIVE 2014 UNE INITIATIVE DE DÉROULÉ DE LA CONFÉRENCE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET DE CONSTRUIRE DES QUESTIONNAIRES CONTEXTUELS 1. CONTEXTE

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

Institut de Recherche pour le Développement

Institut de Recherche pour le Développement Institut de Recherche pour le Développement Le Projet RINEA Research and Innovation Network for Europe and Africa Le Projet Un projet de coordination et d'appui conjoint UE-Afrique du programme H2020 dans

Plus en détail

Québec, 22 octobre 2015

Québec, 22 octobre 2015 Québec, 22 octobre 2015 Un contexte propice à une réforme fiscale Le contexte économique et fiscal La croissance économique potentielle est appelée à être plus modeste (Pourcentage de croissance du PIB)

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Couverture des régimes de retraite privés

Couverture des régimes de retraite privés Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Couverture des régimes de retraite privés Merci

Plus en détail

Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation. Gestion des risques et catastrophes naturels et équipements éducatifs

Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation. Gestion des risques et catastrophes naturels et équipements éducatifs Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation Gestion des risques et catastrophes naturels et équipements éducatifs Un séminaire international Thessalonique, Grèce, 7-9 novembre

Plus en détail

Évaluation des équipements scolaires au Brésil

Évaluation des équipements scolaires au Brésil ISSN 1609-7548 Évaluation des équipements scolaires au Brésil PEB Échanges 2008/6 OCDE 2008 Évaluation des équipements scolaires au Brésil Par Sheila Walbe Ornstein, FAUUSP, et Nanci Saraiva Moreira, FDE,

Plus en détail

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Congrès Mondial de l AMSEP Istanbul, 6 mai 2015 Sylvain Giguère, Directeur de la division LEED, OCDE Pourquoi

Plus en détail

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé 2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé Si les dépenses de protection sociale pendant la crise ont joué globalement un rôle de stabilisateur automatique (cf. fiche

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

CONFERENCE ANNUELLE. Dossier de presse. Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels

CONFERENCE ANNUELLE. Dossier de presse. Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels Dossier de presse 24-26 Avril 2013 Rabat - MAROC COMMUNIQUE DE PRESSE Bank Al-Maghrib organise la huitième

Plus en détail

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe Cote du document: EB 2007/92/R.55 Point de l ordre du jour: 22 c) Date: 23 octobre 2007 Distribution: Publique Original: Anglais F Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l

Plus en détail

Carte Interactive sur la Migration

Carte Interactive sur la Migration vmvmt Carte Interactive sur la Migration Guide de l Utilisateur www.imap-migration.org Afghanistan Albanie Algérie Allemagne Arménie Autriche Azerbaijan Bangladesh Belarus Belgique Bulgarie Cap Vert Chypre

Plus en détail

Quel est le niveau de salaire des enseignants?

Quel est le niveau de salaire des enseignants? Quel est le niveau de salaire des enseignants? Indicateur Le salaire statutaire des enseignants ayant au moins 15 ans d exercice à leur actif s établit, en moyenne, à 38 914 USD dans l enseignement primaire,

Plus en détail

ECONOMIE DE LA SANTE

ECONOMIE DE LA SANTE ECONOMIE DE LA SANTE Isabelle HIRTZLIN UNIVERSITE DE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE 30 septembre 2015 Créé par : Isabelle HIRTZLIN ECONOMIE DE LA SANTE Isabelle HIRTZLIN ASSURANCE SOCIALE OU COMMERCIALE : QUELLES

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009)

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009) PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS non soumis au régime général de l'obligation de visa Franchise 3 mois Franchise 1 mois ALLEMAGNE *** ANDORRE ARGENTINE AUSTRALIE AUTRICHE *** BELGIQUE *** BRESIL BRUNEI BOLIVIE

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI. Version du 4 Mai 2012

Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI. Version du 4 Mai 2012 Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI Version du 4 Mai 2012 Objectifs Identification des étudiants, doctorants, stagiaires, chercheurs étrangers accueillis à l INSA Vérification de la conformité par

Plus en détail

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement durable Association québécoise de vérification environnementale

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

PRINCIPES DIRECTEURS DE L OCDE POUR LA QUALITÉ ET LA PERFORMANCE DE LA RÉGLEMENTATION

PRINCIPES DIRECTEURS DE L OCDE POUR LA QUALITÉ ET LA PERFORMANCE DE LA RÉGLEMENTATION PRINCIPES DIRECTEURS DE L OCDE POUR LA QUALITÉ ET LA PERFORMANCE DE LA RÉGLEMENTATION PAYS MEMBRES DE L OCDE ALLEMAGNE AUSTRALIE AUTRICHE BELGIQUE CANADA CORÉE DANEMARK ESPAGNE ÉTATS-UNIS FINLANDE FRANCE

Plus en détail

L'OCDE en graphiques

L'OCDE en graphiques Extrait de : L'OCDE en chiffres 2007 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/oif-2007-fr L'OCDE en graphiques Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2008), «L'OCDE en graphiques»,

Plus en détail

RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT

RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT Hays Finance & Comptabilité UNE PRESENCE MONDIALE 32 Pays 247 Bureaux 8 000 salaries dont 1 000 en finance & comptabilite UNE PRESENCE NATIONALE

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences.

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. Pour mener un char quelque part, on a trois décisions à prendre: 1. La destination.. 2. La route qu on va suivre.. 3. La vitesse à laquelle on

Plus en détail

Facteurs de succès d éco-organismes européens tirés de 20 années d expérience en REP. Joachim Quoden Directeur principal, EXPRA

Facteurs de succès d éco-organismes européens tirés de 20 années d expérience en REP. Joachim Quoden Directeur principal, EXPRA Facteurs de succès d éco-organismes européens tirés de 20 années d expérience en REP Joachim Quoden Directeur principal, EXPRA Nous sommes l organisme EXPRA Regroupement d organismes représentant des entreprises

Plus en détail