D re Francine Borduas, médecin de famille, Québec D r Richard Blanchet, médecin de famille, expert en médecine du sport, Québec D r David Dixon,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D re Francine Borduas, médecin de famille, Québec D r Richard Blanchet, médecin de famille, expert en médecine du sport, Québec D r David Dixon,"

Transcription

1

2 Conflits d intérêts

3 Comité d élaboration D re Francine Borduas, médecin de famille, Québec D r Richard Blanchet, médecin de famille, expert en médecine du sport, Québec D r David Dixon, médecin de famille, Ontario D re Lisa Fischer, médecin de famille, experte en médecine du sport, Ontario

4 Lésions courantes chez les sportifs du dimanche L ÉPAULE LE GENOU

5 Lésions courantes chez les sportifs du dimanche L ÉPAULE

6 Objectifs d apprentissage A la fin de cette activité, le participant p sera en mesure : de recueillir l anamnèse et de pratiquer un examen physique axé sur la douleur à l épaule; l d utiliser l imagerie diagnostique de façon appropriée; p et d émettre les recommandations appropriées quant à la médication et au traitement.

7 Un bon questionnaire et un examen rapide et ciblé de l épaule vous guideront vers un bon diagnostic. Voici comment faire

8 Questionnaire Douleur à l épaule Où est la douleur? Quel a été l élément déclencheur? Quel mouvement provoque ou intensifie la douleur? Quand vous bougez l épaule, avez-vous mal? Est-ce que la douleur est reproduite par les mouvements du cou?

9 Éléments clés à identifier Localisation / irradiation Élément déclencheur Confirmer que la douleur origine bien de l épaule

10 Douleur à l épaule Origines Origines possibles de la douleur irradiant à l épaule

11 Localisation de la douleur et irradiation Où est la douleur? Douleur sur la face externe Syndrome d accrochage Tendinite de la coiffe des rotateurs Douleur face postérieure Face postérieure ou omoplate, avec ou sans irradiation au-delà du coude, suggérant une origine cervicale Image de

12 Localisation de la douleur et irradiation (suite) Où est la douleur? Douleur antérieure Tendinite de la longue portion du biceps Atteinte acromioclaviculaire Instabilité antérieure Douleur profonde Instabilité Labrum (bourrelet glénoïdien) Polyarthrite rhumatoïde Ath Arthrose Image de

13 Anatomie Acromion Ligament coraco-acromial Tendon supra-épineux (coupé) Ligament coraco-huméral Tubercules majeur et mineur de l humérus Clavicule Ligament trapézoïde Et ligament conoïde, quifont partie du ligament coraco-claviculaire Ligament transverse supérieur de la scapula et incisure supra-scapulaire Processus coracoïde Gaine synoviale intertuberculaire (communicant avec la cavité synoviale) Tendon subscapulaire (coupé) Tendon biceps brachial a (chef long) Ligaments capsulaires Communications de la bourse subtendineuse du muscle subscapulaire Le pointillé indique la position de la bourse subtendineuse du muscle subscapulaire

14 Anatomie vue en plongée Ligament coraco-claviculaire Ligament conoïde Processus Tendon Ligament trapézoïde coracoïde Tendon supra-épineux subscapulaire Tendon infra-épineux Tendon petit rond Acromion Clavicule Muscle subscapulaire Muscle supra-épineux Muscle infra-épineux Ligament coraco-acromial Épine de la scapula Bord supérieur de la scapula

15 Comment faire un examen rapide et ciblé de l épaule? C est ce que nous allons tenter de vous démontrer.

16 Examen rapide et ciblé de l épaule Résumé 1. Inspection Atrophie, position de l omoplate, etc. 2. Colonne cervicale Mouvements, examen neurovasculaire 3. Manœuvres d accrochage Arc douloureux Neer Hawkins Yocum 4. Mouvements passifs Rotation externe (patron capsulaire) Abduction (mouvement scapulothoracique) Rotation interne (main derrière le dos)

17 Examen rapide et ciblé de l épaule Résumé (suite) 5. Intégrité de la coiffe des rotateurs : Sus-épineux : Jobe (cannette vide) Sous-épineux : rotation externe résistée (45 o ) Sous-scapulaire scapulaire : lift-off test (Gerber) et bear hug test 6. Longue portion du biceps : Palpation Speed (palm test) 7. Articulation acromioclaviculaire : Palpation Test du foulard Test pour stabilité

18 Examen rapide et ciblé de l épaule Résumé (suite) 8. Instabilité Appréhension Relocalisation 9. Test pour labrum O Brien

19 Sensibilité et spécificité des Examen rapide et ciblé de l épaule Résumé (suite) Dans un court laps de temps, un médecin de famille est en mesure de faire un examen ciblé de l épaule qui oriente le diagnostic. Des manœuvres/tests complémentaires peuvent être faits pour augmenter la sensibilité et la spécificité de l examen.

20 Sensibilité et spécificité Sus-épineux Sousépineux Sous-scapulaire Jobe (empty can) Full can Sousépineux rotation externe (45 ) Lift-off (Gerber) Lift-off résisté Bear hug Sensibilité 44 %¹ 42 %¹ 100 %² 18 %¹ 60 %¹ Spécificité 90 %¹ 90 %¹ 100 %² 100 %¹ 92 %¹ EMG X X X 1 = rupture partielle 2 = rupture complète EMG = électromyogramme

21 Choix de cas Tendinite de la coiffe des rotateurs et rupture Capsulite Atteinte acromioclaviculaire Arthrose de la colonne cervicale Examen de l épaule en 2 minutes

22 Le cas de M. Champion

23 Le cas de M. Champion 54 ans Douleur sur la face externe de l épaule droite depuis 3 jours Apparue après avoir joué au tennis La douleur se manifeste surtout quand il fait son service au tennis. Douleur la nuit lorsqu il bouge l épaule Incapable de placer son bras sous l oreiller Pas d antécédent particulier 1 er épisode Fait du sport à l occasion

24 Que vous attendez-vous à trouver à l examen de l épaule et du cou?

25 Examen de M. Champion 1. Inspection : normale 2. Colonne cervicale : 3. Manœuvres d accrochage : + (Neer, arc) 4. Mouvements passifs : Rotation externe de l épaule : normale Abduction : complète avec mouvement scapulothoracique normal Rotation interne : faible douleur Vidéo sur

26 Examen de M. Champion 5. Intégrité de la coiffe des rotateurs : Jobe : douloureux (cannette vide) mais aucune faiblesse Rotation externe résistée é : normale Lift-off test (bear hug) : 6. Longue portion du biceps : normale (palpation et Speed) 7. Acromioclaviculaire : normale (palpation et foulard) Vidéo sur

27 Quel est votre diagnostic?

28 Recommandations et plan de traitement Choix investigation/ traitement AINS/analgésiques Posture/exercices Imagerie/ Radiographie Physiothérapie Infiltration Détails Oui? Non? Combien de temps? Lesquels? Cesser en présence de douleur? Quand? Pourquoi? Quel type? Quand? Combien de temps? Quand? Précautions? Recommandations

29 Recommandations pour M. Champion AINS/coxib : Courte durée Déterminer si facteurs de risque GI Antécédent d ulcère compliqué 13,5 Multiples AINS 9,0 Fortes doses d AINS Anticoagulant Antécédent d ulcère non compliqué Âge > 70 ans 7,0 64 6,4 6,1 5,6 ISRS 3,6 Stéroïdes 2, Rapport de cotes (odds ratio) pour le risque ISRS = inhibiteur sélectif du recaptage de la sérotonine de complications ulcéreuses

30 Lignes directrices pour l emploi des AINS/coxibs Pas d AAS Avec AAS Pas de risque GI élevé AINS non sélectif seul* Coxib + IPP AINS non sélectif plus IPP** Risque GI élevé Coxib AINS non sélectif + IPP Coxib + IPP AINS non sélectif + IPP** * Une personne de plus de 65 ans serait classée parmi les personnes à risque élevé d effets GI. ** Du point de vue pharmacoéconomique, un AINS non sélectif et un IPP génériques sont à privilégier. AINS : anti-inflammatoire non stéroïdien GI : gastro-intestinal AAS : acide acétylsalicylique IPP : inhibiteur de la pompe à protons

31 Recommandations pour M. Champion Postures : Éviter d élever les bras au-dessus de la tête (p. ex., se coucher le bras sous l oreiller) Exercices : Étirements à l aide d un élastique pour abaisser la tête humérale et renforcer la musculature Imagerie : Radiographie de l épaule ( et vue en Y ) si douleur persistante Rechercher calcifications, acromion en crochet, espace acromiohuméral 6 mm si rupture chronique de la coiffe des rotateurs t

32 Retour à la Anatomie vue en Y Acromion Tendon supra-épineux (adhérent à la capsule) Bourse subdeltoïdienne Tendon infra-épineux (adhérent à la capsule) Cavité glénoïdale (cartilage) Tendon petit rond (adhérent à la capsule) Membrane synoviale (coupée) Ouvertures de la bourse subtendineuse du muscle subscapulaire Ligament coraco-acromial Processus coracoïde Ligament coraco-huméral Tendon du biceps brachial (chef long) Ligament gléno-huméral supérieur Tendon subscapulaire (adhérent à la capsule) Ligament gléno-huméral moyen Ligament gléno-huméral inférieur

33 Radiographie et calcifications De 3 à 20 % des épaules asymptomatiques présentent des calcifications Symptômes si > 1,5 cm Durée des symptômes aigus 3 semaines (phase de résorption) Les symptômes de douleur chronique disparaissent spontanément en quelques mois ou années (jusqu à 15 ans!)

34 Radiographie et calcifications Traitement : Conservateur 70 % OK à 49 mois 82 % des calcifications disparaissent à 104 mois. Acétaminophène AINS/coxib (courte durée) Lavage et (ou) cortisone Thérapie par ondes de choc à faible degré d énergie

35 Recommandations pour M. Champion Physiothérapie Courte durée : actif, exercices fonctionnels c. modalités seulement Stabilisation scapulaire, coiffe des rotateurs Infiltration (injection sous-acromiale c. intra-articulaire) : Option si évolution non favorable Précaution en présence de diabète Précaution avec prise de warfarine

36 Résumé pour tendinite Traumatisme identifiable Manœuvres d accrochage positives Mouvements complets ou presque Tests d intégrité de la coiffe, douleur sans faiblesse Radiographie (et vue en Y) si nécessaire Traitement ate e tconservateur

37 Et si

38 Et si... il avait rupture de la coiffe, comment la reconnaître et la superviser se correctement? e t

39 Rupture de la coiffe des rotateurs Histoire et évolution clinique : Rechercher des antécédents de traumatisme (c. âge) Considérer une rupture de la coiffe si mauvaise réponse au traitement conservateur Première luxation de l épaule chez un patient âgé de plus de 40 ans incidence élevée de rupture de la coiffe

40 Rupture de la coiffe des rotateurs (suite) Examen physique : Les manœuvres de la coiffe contre résistance sont anormales Jobe pour le sus-épineux Rotation externe résistée pour le sous-épineux Lift-off test (bear hug) pour le sous-scapulaire scapulaire

41 Rupture de la coiffe des rotateurs Imagerie Radiologie : Un espace acromiohumérale 6 mm indique une rupture chronique de la coiffe Échographie : Aussi fiable que la résonnance magnétique mais dépend fortement du radiologiste Résonnance magnétique : Outil diagnostique à la fine pointe (os et tissus) Tendinose jusqu à rupture complète Labrum arthro-irm IRM et arthro-irm limitées à cause des coûts et de l accessibilité

42 Rupture de la coiffe des rotateurs Traitement Référence en orthopédie : Sportif (ou autre) avec rupture aigüe de la coiffe avec degré de fonctionnement antérieur adéquat (< 3 mois) Échec au traitement conservateur

43 Retour au choix Résumé pour la rupture de la coiffe des rotateurs Traumatisme aigu c. chronique Faiblesse plus fiable que la douleur lors des tests pour l intégrité de la coiffe Manœuvres d accrochage positives Radiographie (chronique) Orthopédie au besoin

44 Cas de M. Raideur

45 CasdeM M. Raideur M. Raideur, 57 ans, vous dit qu il a une douleur à l épaule depuis plusieurs mois et qu il lui est de plus en plus difficile de bouger son épaule; qu il ressent de plus en plus de douleur et tde raideur; qu il est incapable de faire un service au tennis; et qu il arrive à frapper la balle par en dessous.

46 Que vous attendez-vous à trouver à l examen de l épaule et du cou?

47 Examen physique de l épaule et du cou de M. Raideur 1. Inspection : normale 2. Colonne cervicale : normale ou extension diminuée 3. Manoeuvres d accrochage Neer : flexion Arc : abduction Vidéo sur

48 Examen physique de l épaule et du cou de M. Raideur 1. Mouvements passifs Rotation externe : à 0 Mouvement scapulothoracique : perturbé Tests d intégrité de la coiffe Jobe : + (douleur) Rotation externe résistée : douleur Lift-off (bear hug) : douleur Vidéo sur

49 Quel est votre diagnostic?

50 Comment traitez-vous la capsulite?

51 Capsulite Traitement : Ordonnance : analgésique aucune influence sur l évolution (acétaminophène, AINS/coxib, opioïdes) Plus efficace : physiothérapie + infiltration intraarticulaire sous scopie Traiter les causes sous-jacentes, si indiqué (diabète)

52 Recommandations pour M. Raideur AINS/coxib: Courte durée Déterminer si facteurs de risque GI Antécédent d ulcère compliqué 13,5 Multiples AINS 9,0 Fortes doses d AINS Anticoagulant Antécédent d ulcère non compliqué Âge > 70 ans 7,0 64 6,4 6,1 5,6 ISRS 3,6 Stéroïdes 2, Rapport de cotes (odds ratio) pour le risque ISRS = inhibiteur sélectif du recaptage de la sérotonine de complications ulcéreuses

53 Lignes directrices pour l emploi des AINS/coxibs Pas d AAS Avec AAS Pas de risque GI élevé AINS non sélectif seul* Coxib + IPP AINS non sélectif plus IPP** Risque GI élevé Coxib AINS non sélectif + IPP Coxib + IPP AINS non sélectif + IPP** * Une personne de plus de 65 ans serait classée parmi les personnes à risque élevé d effets GI. ** Du point de vue pharmacoéconomique, un AINS non sélectif et un IPP génériques sont à privilégier. AINS : anti-inflammatoire non stéroïdien GI : gastro-intestinal AAS : acide acétylsalicylique IPP : inhibiteur de la pompe à protons

54 Retour au choix Résumé pour la capsulite Douleur diffuse (semaines à mois) Insidieuse, nocturne et diurne La mobilité diminue progressivement Patron capsulaire (rotation externe, abduction, rotation interne) Médication : analgésiques Physiothérapie ysot éapeetet infiltration tato intra-articulaire taatcua sous scopie

55 Le cas de M. Patin

56 Histoire de M. Patin 32 ans Douleur à la face antéro-supérieure de l épaule droite S est heurté à la bande de la patinoire, l épaule en premier, lors d une chute durant un match de hockey il y a deux jours A continué à jouer à la suite de ce traumatisme

57 Que vous attendez-vous à trouver à l examen de l épaule et du cou?

58 Examen physique du cou et de l épaule de M. Patin Inspection : petit gonflement antéro-supérieur Colonne cervicale : normale Manœuvres d accrochage Neer : douloureux Arc douloureux : normal Mouvements passifs : normaux (rotation externe, abduction, rotation ti interne) Tests d intégrité de la coiffe des rotateurs : normaux (Jobe, rotation externe résistée, lift-off, bear hug) Articulation acromioclaviculaire : Douleur à la palpation Test du foulard : positif Vidéo sur

59 Quel est votre diagnostic?

60 Recommandations et plan de traitement Choix investigation/ traitement AINS / analgésiques Posture/exercices Imagerie/radiographie Physiothérapie Infiltration Détails Oui? Non? Combien de temps? Lesquels? Cesser en présence de douleur? Quand? Pourquoi? Quel type? Quand? Combien de temps Quand? Précautions Recommandations

61 Recommandations pour M. Patin (suite) Glace, acétaminophène, AINS/coxib courte durée Déterminer les risques de complications di ti ( t t ti à é l ) digestives (gastroprotection à évaluer) Écharpe pour confort Physiothérapie i Retour au jeu dans 1 à 4 semaines (grade 1 et 2), selon la douleur Taping par le physiothérapeute

62 Facteurs de risque de complications GI associées aux AINS Antécédent d ulcère compliqué 13,5 Multiples AINS 9,0 Fortes doses d AINS Anticoagulant Antécédent d ulcère non compliqué Âge > 70 ans 7,0 6,4 6,1 5,6 ISRS 3,6 Stéroïdes 2,2 ISRS = inhibiteur sélectif du recaptage de la sérotonine Rapport de cotes (odds ratio) pour le risque 15 de complications ulcéreuses

63 Lignes directrices pour l emploi des AINS/coxibs Pas d AAS Avec AAS Pas de risque GI élevé AINS non sélectif seul* Coxib + IPP AINS non sélectif plus IPP** Risque GI élevé Coxib AINS non sélectif + IPP Coxib + IPP AINS non sélectif + IPP** * Une personne de plus de 65 ans serait classée parmi les personnes à risque élevé d effets GI. ** Du point de vue pharmacoéconomique, un AINS non sélectif et un IPP génériques sont à privilégier. AINS : anti-inflammatoire non stéroïdien GI : gastro-intestinal AAS : acide acétylsalicylique IPP : inhibiteur de la pompe à protons

64 Grade radiologique de l entorse acromioclaviculaire Grade I : douleur localisée, aucun déplacement Grade II : douleur localisée, déplacement < 50 % Grade III : douleur localisée, déplacement >50% diriger i vers un orthopédiste t Grade IV, V et VI : déplacement +++, peau étirée diriger vers un orthopédiste

65 Retour au choix Résumé pour entorse acromioclaviculaire Traumatisme aigu ou chronique Trauma sur la face latérale de l épaule Douleur à la palpation de l AC lac Test du foulard positif Mouvements peu limités

66 Le cas de M. Gaston

67 Histoire de M. Gaston 74 ans,,golfeur Douleur à la face postérieure de l épaule droite apparue après une partie de golf il y a quelques jours Aucune irradiation Raideur matinale pendant 30 minutes Douleur intensifiée lorsqu il joue au golf Le patient prend une statine et de l AAS pour sa protection cardiovasculaire

68 Que vous attendez-vous à trouver à l examen de l épaule et du cou?

69 Examen physique du cou et de l épaule de M. Gaston Inspection : cyphose dorsale Colonne cervicale : La rotation à droite reproduit la douleur (postérieure et proximale). Diminution de l extension Manœuvres d accrochage : (Neer, arc) Vidéo sur

70 Examen physique du cou et de l épaule de M. Gaston (suite) Mouvements passifs : complets avec mouvements scapulothoraciques normaux Intégrité de la coiffe des rotateurs : normaux (Jobe, rotation externe, lift-off) Articulation acromioclaviculaire : normale Examen neurologique des membres supérieurs : normal Vidéo sur

71 Quel est votre diagnostic?

72 Recommandations et plan de traitement Choix investigation/ traitement AINS / analgésiques Posture/exercices Imagerie/radiographie Physiothérapie Infiltration Détails Oui? Non? Combien de temps? Lesquels? Cesser en présence de douleur? Quand? Pourquoi? Quel type? Quand? Combien de temps Quand? Précautions Recommandations

73 Recommandations pour M. Gaston Chaleur locale, acétaminophène AINS/coxib : courte durée Vérifier la tension artérielle Vérifier les risques de complications digestives (association avec un IPP à évaluer) Respecter la douleur Physiothérapie

74 Recommandations pour M. Gaston Imagerie : radiographie de la colonne cervicale si douleur persistante ou signes périphériques Infiltration : non indiquée

75 Facteurs de risque de complications GI associées aux AINS Antécédent d ulcère compliqué 13,5 Multiples AINS 9,0 Fortes doses d AINS Anticoagulant Antécédent d ulcère non compliqué Âge > 70 ans 7,0 6,4 6,1 5,6 ISRS 3,6 Stéroïdes 2,2 ISRS = inhibiteur sélectif du recaptage de la sérotonine Rapport de cotes (odds ratio) pour le risque 15 de complications ulcéreuses

76 Lignes directrices pour l emploi des AINS/coxibs Pas d AAS Avec AAS Pas de risque GI élevé AINS non sélectif seul* Coxib + IPP AINS non sélectif plus IPP** Risque GI élevé Coxib AINS non sélectif + IPP Coxib + IPP AINS non sélectif + IPP** * Une personne de plus de 65 ans serait classée parmi les personnes à risque élevé d effets GI. ** Du point de vue pharmacoéconomique, un AINS non sélectif et un IPP génériques sont à privilégier. AINS : anti-inflammatoire non stéroïdien GI : gastro-intestinal AAS : acide acétylsalicylique

77 Retour au choix Résumé pour l arthrose de la colonne cervicale La colonne cervicale reproduit la douleur (postérieure et proximale) Manœuvres d accrochage, mouvements passifs et tests de l intégrité de la coiffe des rotateurs : normaux Imagerie : radiographie de la colonne cervicale si douleur persistante ou signes périphériquesp é Traitement conservateur

78 Examen rapide et ciblé de l épaule en 2 minutes 2 min 35 s. Retour au choix

79 Fin du module Veuillez remplir le formulaire d évaluation! Merci

80 Examen rapide et ciblé de l épaule Résumé vidéos 1. Inspection 2. Colonne cervicale 3. Manœuvres d accrochage Arc douloureux Neer Hawkins Yocum 4. Mouvements passifs Rotation externe Abduction Rotation interne 5. Intégrité de la coiffe des rotateurs t Jobe (cannette vide) Rotation externe résistée Lift-off test (Gerber) Bear hug test 6. Longue portion du biceps Palpation Speed test (palm test) 7. Articulation acromioclaviculaire Palpation Test du foulard 8. Instabilité Appréhension Relocalisation 9. Test pour labrum O Brien 10. Examen complet 2 minutes Retour M. Champion Retour M. Patin

81 Retour a l introduction Retour au résumé Inspection

82 Retour a l introduction Retour à Colonne cervicale

83 Retour a l introduction Retour à Mouvements passifs Rotation externe

84 Retour a l introduction Retour à Mouvements passifs Abduction

85 Retour a l introduction Retour à Mouvements passifs Rotation interne

86 Retour a l introduction Retour à Manœuvres d accrochage Arc douloureux

87 Retour a l introduction Retour à Manœuvres d accrochage Neer

88 Retour a l introduction Retour à Manœuvres d accrochage Hawkins

89 Retour a l introduction Retour à Intégrité de la coiffe des rotateurs Jobe cannette vide (sus-épineux)

90 Retour a l introduction Retour à Intégrité de la coiffe des rotateurs Rotation externe résistée (sous-épineux)

91 Retour a l introduction Retour à Intégrité de la coiffe des rotateurs Lift-off test Gerber (sous-scapulaire)

92 Retour a l introduction Retour à Intégrité de la coiffe des rotateurs Bear hug test (sous-scapulaire)

93 Retour a l introduction Retour à Longue portion du biceps Palpation

94 Retour a l introduction Retour à Longue portion du biceps Speed test (palm test)

95 Retour a l introduction Retour à Longue portion du biceps Yergason

96 Retour a l introduction Retour à Articulation acromioclaviculaire Palpation

97 Retour a l introduction Retour à Articulation acromioclaviculaire Test du foulard

98 Retour a l introduction Retour à Instabilité

99 Retour a l introduction Retour à Test pour le labrum O Brien

100 Retour à la Retour à Exercices

101 Lésions courantes chez les sportifs du dimanche LE GENOU

102 Objectifs d apprentissage A la fin de cette activité, le participant p sera en mesure : de recueillir l anamnèse et de pratiquer un examen physique axé sur la douleur au genou; d utiliser l imagerie diagnostique de façon appropriée; p et d émettre les recommandations appropriées quant à la médication et au traitement.

103 Un bon questionnaire et un examen rapide et ciblé du genou vous guideront vers un bon diagnostic. Voici comment faire

104 Questionnaire Douleur au genou Où est la douleur? Interne Ligament collatéral interne (LCI) Ménisque Arthrose du compartiment interne Patte d oie doie Antérieure Syndrome rotulien Arthrose sous-rotulienne Bursite Osgood-Schlatter

105 Questionnaire Douleur au genou (suite) Où est la douleur? Externe Bandelette ilio-tibiale (BIT) +++ Ménisque externe Ligament collatéral externe (LCE) Postérieure Gonflement surtout Kyste de Baker Diffuse : Arthrose Synovite

106 Anatomie vue médiale Muscle vaste médial Tendon du quadriceps fémoral Épicondyle médial du fémur Patella Rétinaculum patellaire médial Muscle sartorius Muscle gracile Tendon du muscle semi-tendineux Tendon et muscle semi-membraneux Tendon du grand adducteur Fibres parallèles Fibres obliques Ligament collatéral tibial Bourse semi-membraneuse Capsule articulaire Ligament patellaire Tubérosité tibiale Bourse ansérine sous les tendons du semi-tendineux, du gracile et du sartorius Muscle gastrocnémien Muscle soléaire Patte d oie

107 Anatomie vue antérieure Fémur Muscle vaste intermédiaire Muscle articulaire du genou Muscla vaste latéral Muscle vaste médial Tractus ilio-tibial Rétinaculum patellaire latéral Tendon du quadriceps fémoral Épicondyle latéral du fémur Patella Ligament collatéral fibulaire et sa bourse Épicondyle médial du fémur Tendon du biceps fémoral et sa bourse Rétinaculum patellaire médial subtendineuse inférieure Ligne en pointillé indiquant la Ligament collatéral tibial bourse sous le tractus ilio-tibial Insertion du tractus ilio-tibial sur le tubercule infra-condylaire (de Gerdy) et la ligne oblique du tibia Nerf fibulaire commun (péronier) Tête de la fibula Muscle long fibulaire (péronier) Muscle long extenseur des orteils Muscle tibial antérieur Tendons du semi-tendineux, du gracile et du sartorius Bourse ansérine Patte d oie Condyle médial du tibia Ligament patellaire Tubérosité tibiale Muscle gastrocnémien

108 Anatomie vue latérale Muscle vaste latéral l Tractus ilio-tibial Muscle biceps fémoral Chef long Chef court Tendon du quadriceps fémoral Bourse sous-jacente au tractus ilio-tibial Ligament collatéral fibulaire et bourse sous-jacente Muscle plantaire Tendon du biceps fémoral et sa bourse inférieure Nerf fibulaire commun (péronier) Tête de la fibula Muscle gastrocnémien Patella Rétinaculum patellaire latéral Capsule articulaire du genou Ligament patellaire Tubérosité tibiale Muscle soléaire Muscle long fibulaire (péronier) Muscle tibial antérieur

109 Anatomie ligaments et ménisques Ligament croisé antérieur Condyle latéral du fémur (surface articulaire) Tendon du poplité Ligament collatéral fibulaire Ménisque latéral Ligament transverse du genou Tête de la fibula Tubercule infra-condylaire (de Gerdy) Tubercule de l adducteur sur l épicondyle médial du fémur Condyle médial du fémur (surface articulaire) Ménisque médial Ligament collatéral tibial Condyle médial du tibia Ligament croisé postérieur Condyle médial du fémur (surface articulaire) i Ménisque médial Ligament collatéral tibial Condyle médial du tibia Tubérosité tibiale Genou droit en extension : vue postérieure Ligament croisé postérieur Ligament croisé antérieur Ligament ménisco-fémoral postérieur Condyle latéral du fémur (surface articulaire) Tendon du poplité Ligament collatéral fibulaire Ménisque latéral Tête de la fibula

110 Anatomie vue postérieure Fémur (face poplitée) Tendon du grand adducteur Chef médial du muscle gastrocnémien et bourse subtendineuse Ligament collatéral tibial Tendon du semi-membraneux Ligament poplité oblique (expansion tendineuse du muscle semi-membraneux) Bourse semi-membraneuse sousjacente au tendon (ligne en pointillé) Muscle poplité Insertion de la capsule articulaire Muscle plantaire Chef latéral du muscle gastrocnémien et bourse sous-jacente Ligament collatéral fibulaire et bourse sous-jacente Tendon du biceps fémoral et bourse sous-jacente Ligament poplité arqué (bord arciforme de la capsule recouvrant le muscle poplité) Tête de la fibula Ligament postérieur de la tête fibulaire Insertion de la capsule articulaire Membrane interosseuse Tibia

111 Questionnaire Douleur au genou (suite) Facteur déclenchant? Trauma identifiable? Bruit lors du trauma? Arrêt immédiat de l activité? Nouvelle activité? récente du degré d activité physique? Raideur matinale? Blocage? Dérobement?

112 Questionnaire Douleur au genou (suite) Gonflement? Rapide, < 2 heures : Ligament croisé antérieur (LCA) Fracture Luxation de la rotule Lendemain : Ménisque, arthrose Intermittent : Ménisque Arthrose Syndrome fémoro-rotulienne

113 Questionnaire Douleur au genou (suite) Chirurgie ancienne ou malformation? Méniscectomie interne arthrose du compartiment interne (10 ans) Blessure ancienne : Fracture Ligament croisé antérieur (LCA) Chirurgie Autre Douleur à la hanche? Douleur au dos? Irradiation?

114 Signaux d alarme Fracture Néoplasie Infection Douleur progressive malgré un traitement optimal Patient jeune Arthralgie et fièvre Sudation et douleurs nocturnes Perte de poids et d appétit Période post-opératoire qui dégénère

115 Examen du genou Inspection : Boiterie Poids (excès ou non) Genu varum ou valgum Gonflement, atrophie, rougeur Montrez-moi où est votre douleur? Position accroupie

116 Genu valgum Genu varum

117 Examen du genou (suite) Gonflement : Flot Glaçon Palpation : Interligne Ligaments collatéraux (interne et externe) Rotule et pourtours Bandelette ilio-tibiale l (BIT) Os tubérosité tibiale antérieure Tendon rotulien et tendon du quadriceps

118 Examen du genou (suite) Patron capsulaire (passif) Mouvements résistés (flexion et extension) Même un genou très douloureux peut être évalué. À30d é d fl i té À 30 degrés de flexion, supporté ou non par un oreiller

119 Examen du genou (suite) Manœuvres particulières : Ligaments collatéraux Ligament collatéral interne (LCI) laxité en valgus Ligament collatéral externe (LCE) laxité en varus Ligament croisé antérieur (LCA) tiroir antérieur, Lachman Ligament croisé postérieur (LCP) tiroir postérieur Ménisques MM McMurray, Thessaly Bandelette ilio-tibiale (BIT) Noble Test d appréhension

120 Kyste de Baker Choix de cas Arthrose du genou Ménisque Ligament croisé antérieur Syndrome fémoro-patellaire

121 Le cas de M. Mollo

122 Le cas de M. Mollo 62 ans Douleur au genou depuis 1 semaine Gonflement? Boiterie intermittente Il y a 1 semaine : randonnée en forêt de 2 heures, 2 jours de suite Marcheur, de 3 à 4 fois par semaine e

123 M. Mollo Examen physique Surplus pondéral Genou sec Douleur diffuse Sans particularité Que voulez-vous vous savoir de plus?

124 M. Mollo Où est la douleur?

125 M. Mollo Questionnaire ciblé Où est la douleur? Diffuse en interne Facteur déclenchant : Marche en forêt, 2 heures, 2 jours de suite Raideur matinale qui disparaît en 30 minutes Gonflement : Pas cette fois-ci, mais survient si le patient bouge davantage; pas de blocage ni de dérobement Chirurgie ancienne ou malformation : Ligament croisé antérieur à 32 ans

126 M. Mollo Qu allez-vous rechercher à l examen physique?

127 M. Mollo Examen ciblé Inspection : Légère boiterie Surplus de poids Genu varum léger Pas de gonflement, ni d atrophie, ni de rougeur M. Mollo localise sa douleur avec toute sa main sur la face interne de son genou Position accroupie : flexion incomplète du côté atteint

128 M. Mollo Examen ciblé (suite) Examen de la hanche : normal Gonflement : Flot : Glaçon : Donc : genou sec Vidéo sur

129 M. Mollo Examen ciblé (suite) Palpation : Interligne interne douloureuse, aucune autre douleur Ligaments collatéraux (interne et externe) Rotule et pourtours Bandelette ilio-tibiale (BIT) Patron capsulaire li : Flexion légèrement diminuée Flexion incomplète du côté atteint Extension normale Mouvements résistés : Ne s appliquent pas Vidéo sur

130 M. Mollo Examen ciblé (suite) Manœuvres particulières : Ligament collatéral interne normal Ménisque McMurray : Thessaly : Ligament croisé antérieur Tiroir antérieur : Lachman a : Bandelette ilio-tibiale Noble : Vidéo sur

131 Quel est votre diagnostic? Quelle investigation effectuerez-vous?

132 M. Mollo Investigation Radiographie : standard et debout Les symptômes ne sont pas toujours proportionnels à la gravité observée sur l image radiologique (arthrose) IRM non indiquée

133

134 Arthrose Traitement Non pharmacologique gq : Chaleur ou glace locale ACTIVITÉ PHYSIQUE PROGRESSIVE EN RESPECTANT LA DOULEUR Activité que le patient choisit et qu il aime un peu! Contrôle du poids Physiothérapie Orthèses plantaires et du genou

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 LICENCE 1 2 ème SESSION 2 ème SEMESTRE Juin 2011 UNITE 7 ANATOMIE DUREE : 30 mn COEFFICIENT : 3 Sujet proposé par V. ARSAC : 1) La scapula : A) Est un os plat et triangulaire

Plus en détail

Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation

Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation 1. a) Observation statique a) Debout, plans frontal, sagittal et horizontal Attitude antalgique une douleur dans la région du genou induit

Plus en détail

Les pathologies de la coiffe des rotateurs

Les pathologies de la coiffe des rotateurs Les tendinopathies de l épaule : un éventail de pathologies Frédéric Balg, MD, FRCSC Mise à Présenté dans le cadre de la conférence : L appareil locomoteur, Université de Sherbrooke, septembre 2006. j

Plus en détail

Chapitre II. L épaule. Diagnostic différentiel 35. Anatomie pratique 37. Histoire et examen 39. Examens radiologiques 43

Chapitre II. L épaule. Diagnostic différentiel 35. Anatomie pratique 37. Histoire et examen 39. Examens radiologiques 43 Chapitre II L épaule Diagnostic différentiel 35 Anatomie pratique 37 Histoire et examen 39 Examens radiologiques 43 Blessures de la coiffe des rotateurs 44 Problèmes de l articulation glénohumérale 48

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Table des matières Introduction 1 Généralités Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Brefs rappels sur la nouvelle approche manipulative........................ 3 Ni structurel, ni fonctionnel (3). Notre

Plus en détail

WIECZOREK Valérie Le 18 juin 2011 - Oignies AMPR Nord-Picardie

WIECZOREK Valérie Le 18 juin 2011 - Oignies AMPR Nord-Picardie L EPAULE DU DU SPORTIF WIECZOREK Valérie Le 18 juin 2011 - Oignies AMPR Nord-Picardie GENERALITES 0 Epaule = mobilité + stabilité 0 3 articulations : Gléno-humérale, acromio et sternoclaviculaire 0 2 plans

Plus en détail

Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais

Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais 1 Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais ENTRÉE EN VIGUEUR DU GUIDE DE PRISE EN HARGE : 11 AOÛT 2014 Mise à jour : juillet 2014 linique externe d orthopédie du SSS de Gatineau

Plus en détail

Genou non traumatique

Genou non traumatique Epidémiologie Genou non traumatique Laure Brulhart (Paola Chevallier) 25 37% des patients >50 ans souffrent de gonalgie 50% restriction dans les AVQ 33% consultent leur généraliste Facteurs associés avec

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012 - Les formations du CREF - - Préparation physique - PREVENTION DES MEMBRES SUPERIEURS (POIGNET, EPAULE) DANS LES ACTIVITES GYMNIQUES Vendredi 13 janvier 2012 - Gymnase de Mont Saint Aignan - La pratique

Plus en détail

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Au programme Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Club La Foulée 5 août 2004 Dre Mireille Belzile La lombo-sciatalgie Inflammation du périoste au site d insertion des muscles du mollet Erreur

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

Table des matières. Partie 1 Théorie. Avant-propos...

Table des matières. Partie 1 Théorie. Avant-propos... Table des matières Avant-propos... V Partie 1 Théorie 1 Définition... 2 2 Classification des points gâchettes... 3 Points gâchettes actifs et latents... 3 Symptômes... 3 Facteurs favorisants... 4 3 Physiopathologie

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

LE NERF SUPRA SCAPULAIRE

LE NERF SUPRA SCAPULAIRE LE NERF SUPRA SCAPULAIRE G. DAUBINET Médecine physique et rééducation Traumatologie du sport - Arthroscopie Institut Nollet 23 rue Brochant 75017 Paris gdaubinet@hotmail.com L épaule des sports d armé

Plus en détail

Gonarthrose prise en charge. Dr M.Baba aissa Rhumatologue Paris EL MENIAA 2009

Gonarthrose prise en charge. Dr M.Baba aissa Rhumatologue Paris EL MENIAA 2009 Gonarthrose prise en charge Dr M.Baba aissa Rhumatologue Paris EL MENIAA 2009 Définition La gonarthrose est une maladie articulaire chronique du genou caractérisée par une dégradation cartilage. Primitive:

Plus en détail

Fiche d une pathologie de genou Bilan, proposition de traitement et tests

Fiche d une pathologie de genou Bilan, proposition de traitement et tests Fiche d une pathologie de genou Bilan, proposition de traitement et tests Robillard Nicolas 19/01 2010 Monsieur Y, 38 ans, a consulté pour une douleur à la face postéro-médiale de son genou droit. La douleur

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE RAKOTOMALALA Hoby Nomena RALANDISON Stéphane La Rhumatologie au Quotidien, mars 2014 Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR) 1 Introduction Hanche: ceinture

Plus en détail

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiches pathologies du danseur Inflammation d un tendon ou des structures avoisinantes résultant d une surcharge de travail ou d une contrainte anormale. 4 stades (du

Plus en détail

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Suzanne Leclerc MD, Ph.D., Diplômée Médecine du Sport (ACMS) et France Brunet Pht. Présenté dans le cadre de la conférence : Mise à jour annuelle

Plus en détail

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Lesblessuresdu trailer MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Les BLESSURES du TRAILER Problèmes AIGUS (survenue BRUTALE) Lésions musculaires Entorses de cheville Problèmes CHRONIQUES (début

Plus en détail

Le genou douloureux sans antécédents de traumatisme

Le genou douloureux sans antécédents de traumatisme L E G E N O U: D E L É V A L U A T I O N À L A R É A D A P T A T I O N Le genou douloureux sans antécédents de traumatisme 3 par Pierre Frémont et François Desmeules Une femme de 37 ans vous consulte à

Plus en détail

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5 La rupture du ligament croisé crânial chez le chien Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013 Symptômes Diagnostic Page 1-3 Traitements Pronostic Page 4-5 Convalescence Page

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

1-Revoir la physiopathologie de la tendinopathieet de la bursite irritative. des tendinopathies et des bursites

1-Revoir la physiopathologie de la tendinopathieet de la bursite irritative. des tendinopathies et des bursites Tendinopathie, bursite et infiltrations cortisonées { Papadopoulos, Papadopoulos, Platon MD FRCSC, CSPQ Chirurgie orthopédique 30 mars 2011 Objectifs 1-Revoir la physiopathologie de la tendinopathieet

Plus en détail

LESIONS PERI- ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DU GENOU, DE LA CHEVILLE ET DE L'EPAULE

LESIONS PERI- ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DU GENOU, DE LA CHEVILLE ET DE L'EPAULE LESIONS PERI- ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DU GENOU, DE LA CHEVILLE ET DE L'EPAULE Question Dr Romain ROUSSEAU Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Hôpital de la Pitié Salpétrière APHP

Plus en détail

LES ABDOMINAUX. Le grand droit. Le grand droit: partie haute et basse. Exercices proposés. schémas. Les différents muscles et leurs actions

LES ABDOMINAUX. Le grand droit. Le grand droit: partie haute et basse. Exercices proposés. schémas. Les différents muscles et leurs actions LES ABDOMINAUX schémas Le grand droit: partie haute et basse Le grand droit A. Crunch Origine du muscle : 5, 6, 7e côtes et apophyse xiphoïde jusqu à l épine pubis. Action: abaisseur des côtes, fléchisseurs

Plus en détail

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER Podologie du Sport Arnaud PERRIER 1 Les soins liés s au sport Pathologies les plus fréquentes en pédicurie du sport : 1- Les hyperkératoses 2- Les phlyctènes 3- Les hématomes sous unguéaux 4- Les échauffements

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras)

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) Origine : la longue portion : tubercule sous-glénoïdien de l omoplate. Le vaste externe : partie supérieure de la face postérieure de l humérus. Le vaste

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

Examen d histoire de cas Cahier objectif. Répondre aux questions après l examen objectif LIGNES DIRECTRICES

Examen d histoire de cas Cahier objectif. Répondre aux questions après l examen objectif LIGNES DIRECTRICES Examen d histoire de cas Cahier objectif Répondre aux questions après l examen objectif LIGNES DIRECTRICES Groupe national d orthopédie de l ACP. (Cet examen ne doit pas être reproduit sans la permission

Plus en détail

BLESSURES DE SURUTILISATION

BLESSURES DE SURUTILISATION INTRODUCTION Monsieur Sansouci est un fervent amateur de course à pied et de natation. Voulant participer à une course de 10 km dans quelques semaines, il a augmenté son volume d entraînement. Par contre,

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Liste de nos programmes d exercices

Liste de nos programmes d exercices Alexandre JETTE Lauriane VASSEUR 62 7 020282 001 30 1 26 62 7 035744 001 30 1 26 Cabinet de Masso-Kinésithérapie 9 rue Edmond de Palézieux - 62224 Equihen-Plage 03.21.91.11.64-06.85.12.01.18 - kine@ajette.fr

Plus en détail

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!!

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! LES LEVÉES DE TENSION Principe Obtenir un relâchement musculaire en pratiquant une contraction musculaire de 6 secondes puis un étirement lors du relâchement

Plus en détail

CAT devant un traumatisme du pied

CAT devant un traumatisme du pied CAT devant un traumatisme du pied Entorse de la cheville du ligament latéral externe (LLE) : Important : Il vaut mieux faire une radio pour rien, que passer à côté d une fracture. Traitement chirurgical

Plus en détail

Entraînement de compensation

Entraînement de compensation Entraînement de compensation Exercices pour le renforcement musculaire et la mobilité de la ceinture scapulaire Sport suisse en fauteuil roulant ÉDITION TABLE DES MATIÈRES 2e édition 2014 Introduction

Plus en détail

LA RAIDEUR DE L EPAULE A PROPOS DE L EXAMEN PROGRAMMÉ DE L EPAULE

LA RAIDEUR DE L EPAULE A PROPOS DE L EXAMEN PROGRAMMÉ DE L EPAULE LA RAIDEUR A PROPOS DE Dr Jean-Pierre LIOTARD Paris, le 9 décembre 2006 Depuis 1985, pour tous, dans «le groupe Walch», les Amplitudes de l Epaule sont un fil rouge continu entre Chirurgiens, Médecins

Plus en détail

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE Les ostéochondroses de croissance sont également appelées ostéochondrites ou apophysites qui n est pas une pathologie inflammatoire mais une pathologie de surmenage mécanique

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 L arthrose de la Hanche Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 Définition L arthrose est une maladie

Plus en détail

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse Dr David GONNELLI ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES La structure osseuse ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Les articulations ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Le muscle

Plus en détail

DIAPASON, Collège d'études ostéopatiques de Montréal, 1er avril 2011.

DIAPASON, Collège d'études ostéopatiques de Montréal, 1er avril 2011. LES TENDINOPATHIES ET LÉSIONS DE LABRUM DE L ÉPAULE GLOBALITÉ VS SPÉCIFICITÉ Journée diapason, 1 er avril 2011 Charlen Berry B.Sc., CAT(C), DO Thérapeute du sport, ostéopathe 1 2 BOURSES VASCULARISATION

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

Prévention de la tendinopathie à l épaule

Prévention de la tendinopathie à l épaule Prévention de la tendinopathie à l épaule Capsule informative présentée dans le cadre d un travail sur le continuum de prévention des blessures sportives chez les jeunes athlètes en collaboration avec

Plus en détail

Programme de renforcement, d étirement et de proprioception pour la prévention des blessures

Programme de renforcement, d étirement et de proprioception pour la prévention des blessures Programme de renforcement, d étirement et de proprioception pour la prévention des blessures Compte tenu des conclusions de l étude par rapport à la flexibilité et la force des joueurs (voir dernière page),

Plus en détail

Métatarsalgies. Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique. Le pied : sujet complexe!? Dr Thierry Fulpius Consultation du pied

Métatarsalgies. Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique. Le pied : sujet complexe!? Dr Thierry Fulpius Consultation du pied Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique Dr Thierry Fulpius Consultation du pied Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... Service de rhumatologie / HUG 27 août

Plus en détail

Travail sécuritaire NB. Lignes directrices en matière de durée d invalidité du Nouveau-Brunswick

Travail sécuritaire NB. Lignes directrices en matière de durée d invalidité du Nouveau-Brunswick Travail sécuritaire NB Lignes directrices en matière de durée d invalidité du Nouveau-Brunswick Édition : juillet 2009 Table des matières Introduction et utilisation...page 7 Renonciation...Page 8 Remerciements...Page

Plus en détail

Le Placement des Omoplates

Le Placement des Omoplates N 6 OMOPLATES_FFTA 04/11/10 10:23 Page1 Collection Enseigner le Tir à l Arc N 6 268/270 rue de Brément - 93 561 Rosny sous Bois Cedex Tél. : 01 48 12 12 20 - Fax : 01 48 94 23 48 e-mail : ffta@ffta.fr

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

Gonarthrose fémoro-tibiale!

Gonarthrose fémoro-tibiale! Gonarthrose fémoro-tibiale! GONARTHROSE Gonarthrose et Traumatismes Dr Alain Daragon Service de Rhumatologie Diagnostic " Facteurs de risque de survenue " Facteurs de risque d!aggravation " Évaluation

Plus en détail

seminaires iris La boiterie de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P.

seminaires iris La boiterie de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P. La boiterie de l enfant La boiterie Les pièges de l enfant Les pièges Dr Jacques Magotteaux CHU Liège Dr Jacques Magotteaux CHU Sart Tilman Mme C. Etienne E.P. Liège Liège Caractéristiques de la boiterie

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE «Les pièges et difficultés» Quand le patient décrit sa douleur de hanche, il évoque une région douloureuse et non l articulation coxo-fémorale La souffrance de la coxo-fémorale

Plus en détail

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques Introduction Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche Caractère inadapté de la hanche aux fonctions vitales et cérébrales? = prévalence de la coxarthrose 1.3% à 80 ans incidence 80/100 000 par an

Plus en détail

FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM

FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM Résumé de la soirée et conclusions du Dr Brigitte CHAPOT par rapport aux pathologies traitées

Plus en détail

La Luxation de l épaule en escalade, articulation scapulo-humérale.

La Luxation de l épaule en escalade, articulation scapulo-humérale. UFR APS Domaine «Sciences, Technologie, Santé» / Master «Sport, Santé, Société» Majeure «Mouvement, Performance, Santé, Ingénierie» Parcours «Ingénierie des Dispositifs de Réhabilitation et d Entraînement»

Plus en détail

Anatomie générale du système musculaire strié

Anatomie générale du système musculaire strié Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT Le genou du cycliste Aspects cliniques et technopathiques Jacky MAILLOT Colloque national du cyclisme FFC Monaco le 10 octobre 2009 Pourquoi Gonalgie? Rien de plus facile que de pédaler. Sport en décharge

Plus en détail

Compression Nerf ulnaire coude

Compression Nerf ulnaire coude Compression Nerf ulnaire coude site de compression Arcade du cubital antérieur Défile epitrochléoolécranien Atteinte Nerf ulnaire Parésthésie D4-D5 Perte de force : interosseux 1 Compression Nerf ulnaire

Plus en détail

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi?

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Généralités : Pour exécuter un geste efficace, au «Imaginons un bateau à voile handball ou ailleurs, il faut d abord être qui prépare sa course : le bien placé,

Plus en détail

Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE

Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE «Une description anatomique doit être complète, précise, simple, mais en même temps suggestive.» Henry ROUVIÈRE, Préface à l Anatomie humaine, descriptive et topographique,

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

CAT devant une boiterie de hanche

CAT devant une boiterie de hanche DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS CAT devant une boiterie de hanche Zaga PEJIN Boiterie Signe clinique Asymétrie du pas Causes plus habituelles : Douleur Raideur articulaire membre

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

Les techniques de réparation du ligament croisé antérieur

Les techniques de réparation du ligament croisé antérieur Les techniques de réparation du ligament croisé antérieur C. CHAUSSARD CChaussard@chu-grenoble.fr introduction Techniques chirurgicales multiples Reconstruction du LCA avec des transplants aponévrotiques

Plus en détail

Entorse de la cheville

Entorse de la cheville 514-412-4400, poste 23310 2300, rue Tupper, C-831, Montréal (QC) H3H 1P3 Entorse de la cheville Information et réadaptation Une entorse de la cheville est une élongation ou une déchirure des ligaments

Plus en détail

J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie)

J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie) J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie) Le diagnostic d une douleur du genou est sans doute l un des plus délicats à poser, si l on

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE CHRONIQUE DU SPORTIF

EPAULE DOULOUREUSE CHRONIQUE DU SPORTIF EPAULE DOULOUREUSE CHRONIQUE DU SPORTIF Orthopédie Traumatologie Annaba Sacot décembre 2011 Oran Introduction Epaule douloureuse chronique du sportif Traumatisme : Activité : ( propulsion)_ (Centre de

Plus en détail

CARE MED ORTHO. > Nea International bv. More about Push

CARE MED ORTHO. > Nea International bv. More about Push > Nea International bv More about Push P.O. Box 05 699 ZN Maastricht-Airport The Netherlands T: + (0)4-407 9 0 www.push.eu info@push.eu CARE MED ORTHO care/med/ortho 5:45 hrs Getting back your active life

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Les lésions neurales de l'épaule en pratique

Les lésions neurales de l'épaule en pratique THÉRAPIE MANUELLE FOCUS Syndrome canalaire du nerf supra-scapulaire : Les lésions neurales de l'épaule en pratique sportive sont fréquentes dans les sports à risques (tennis, volley). C est la plus fréquente

Plus en détail

1.1. Lésion ligamentaire et méniscale (entorse) :

1.1. Lésion ligamentaire et méniscale (entorse) : 1.1. Lésion ligamentaire et méniscale (entorse) : Chez les patients jeunes, dans l immense majorité des cas, les lésions des ménisques et des ligaments croisés surviennent dans les suites d une entorse

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Fonction et innervation des Muscles

Fonction et innervation des Muscles Muscles Insertions : Adduction (rapproche) Sous centre de rota tete humerale Mémo : Imaginer le mouvement où le muscle se contracte ça donne sa fonction. (Si se contracte en flexion = flechisseur, en extension

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE

GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE DOCUMENT RÉALISÉ PAR : CAROLE BOUCHER, PHT (HÔTEL-DIEU DE QUÉBEC, CHUQ) PASCALE BOUDREAULT, PHT (HÔPITAL

Plus en détail

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus»

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» LE PIED AU TRAVAIL «pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» 26 os - 31 articulations Des Muscles intrinsèques ++ Des Muscles extrinsèques ++ Les combinaisons sont nombreuses LES LESIONS DU PIED

Plus en détail

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Hanche 171 I. Exercices pour la bursite trochantérienne et la tendinite du moyen fessier Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Vous pouvez appliquer de la glace durant

Plus en détail

Table des matières des pathologies

Table des matières des pathologies Table des matières des pathologies Membre supérieur Compression du nerf cubital Épicondylite Syndrome du tunnel carpien Ténosynovite de De Quervain Syndrome du tunnel carpien Il s agit d une douleur ressentie

Plus en détail

La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE

La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE Fiche de sécurité H2 F 19 02 Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics Tour Amboise 204, rond-point du Pont de Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 27

Plus en détail

COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE. Aurore DEBET-MEJEAN Hôpital Saint Antoine, Paris

COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE. Aurore DEBET-MEJEAN Hôpital Saint Antoine, Paris COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE Aurore DEBET-MEJEAN Hôpital Saint Antoine, Paris COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE 2ième en fréquence Libération du nerf ulnaire pratiquée depuis le XIXème Nerf

Plus en détail

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires DR ROCH MADER SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE H ÔPITAL SUD - CHU DE GRENOBLE Plan Tendinopathies

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Delivered by Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Docteur Artem Rogalev et Spok APPLICATEURS - PARAMETRES MACHINE CERA-MAX C 15 : Grâce à sa composition en poudre

Plus en détail

Analyse biomécanique du mouvement

Analyse biomécanique du mouvement Analyse biomécanique du mouvement Introduction Les 4 mouvements qui seront étudiés dans cette section 1. Squat 2. Développé couché 3. Rameur tronc penché 4. Planche abdominale Squat arrière Squat Technique

Plus en détail

EASYTECH HUMERIS HUMELOCK II INVERSABLE

EASYTECH HUMERIS HUMELOCK II INVERSABLE EASYTECH HUMERIS TIGE LONGUE 200 mm HUMELOCK II HUMELOCK II INVERSABLE HUMELOCK REVERSED 1 SOMMAIRE 1. RAPPELS ANATOMIQUES DE L ARTICULATION DE L EPAULE Articulation gléno-humérale Rôle de la coiffe des

Plus en détail

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG Douleurs du pied en pratique clinique Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied Service de rhumatologie / HUG Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... 16 septembre 2009 Douleur

Plus en détail

ARTHROSE. Pr BAHIRI RACHID CHU Rabat-Salé

ARTHROSE. Pr BAHIRI RACHID CHU Rabat-Salé ARTHROSE Pr BAHIRI RACHID CHU Rabat-Salé DOULEUR FONCTION STRUCTURE DEFINITION DE L ARTHROSE Nom sous lequel on désigne d des affections chroniques dégénératives d non inflammatoires de l articulation,

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

Techniques de reconstruction du ligament croisé postérieur!

Techniques de reconstruction du ligament croisé postérieur! Techniques de reconstruction du ligament croisé postérieur D. Saragaglia => 2 principes et 3 techniques 1. Principe à 1 faisceau " " -"Anatomique => remplace le faisceau " " " " "antéro-latéral" " - Isométrique

Plus en détail

Université Paris-VI. Orthopédie. Questions d internat

Université Paris-VI. Orthopédie. Questions d internat Université Paris-VI Orthopédie Questions d internat 2000 Christophe Castelain Michel Christofilis Marc Jayankura (ccapitie@free.fr) Camille Samaha Samy Zouaouy Mise à jour : 12 septembre 2000 2/252 Orthopédie

Plus en détail

LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE

LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Traumatologie du Sport Centre de traumatologie du sport de La Défense Diplôme d université de podologie du sport EPIDEMIOLOGIE 6000

Plus en détail