COMPTE RENDU COMITE CONSULTATIF DES ACTIONNAIRES DU 19 MARS 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU COMITE CONSULTATIF DES ACTIONNAIRES DU 19 MARS 2013"

Transcription

1 COMPTE RENDU COMITE CONSULTATIF DES ACTIONNAIRES DU 19 MARS 2013 Assistent à la réunion : Monsieur Jean-Claude BONHOMME Monsieur Arnaud BUNEL Monsieur Michel CHIRON Madame Caroline MEIGNEN Monsieur Louis REYNAL DE SAINT MICHEL Madame Francine SAUCIER Monsieur François HEYRAUD Monsieur Daniel JACQUEMOND Mademoiselle Claire-Marie SONNIER Sont excusés : Monsieur Philippe AYMARD Madame Claire PLANCHE La réunion se tient le mardi 19 mars 2013, au siège social de Vilmorin & Cie («Vilmorin»), Quai de la Mégisserie à Paris. Le Comité accueille un nouveau membre : Madame Francine SAUCIER. Daniel JACQUEMOND invite l ensemble des participants à se présenter. Claire-Marie SONNIER présente l ordre du jour de cette nouvelle réunion du Comité Consultatif des Actionnaires de Vilmorin. 1. RESULTATS SEMESTRIELS : RETOMBEES Claire-Marie SONNIER présente les principales retombées presse suite à la publication des résultats semestriels du 19 février 2013 et au petit déjeuner de présentation à la presse qui a suivi le lendemain. Il faut noter que la publication ne comportait pas de surprise, ni de point d actualité ou de nouveauté majeure, hormis les perspectives de progression d activité révisées à la hausse. C est cette information qui a principalement été reprise dans la presse (Le Revenu, Les Echos). Les analyses publiées suite à la publication des résultats semestriels ont été globalement positives, les analystes ayant pour la plupart anticipé la révision de l objectif de chiffre d affaires. Un certain nombre d analystes ont ainsi revu leur objectif de cours à la hausse sans modifier leurs recommandations, à l exception de Société Générale qui, paradoxalement, est passé de Neutre à Vendre tout en relevant son objectif à la hausse (96 ). L analyste justifie cet abaissement de recommandation par des considérations de valorisation jugées tendues. Daniel JACQUEMOND évoque le contexte difficile dans lequel évoluent actuellement les sociétés de Bourse (cf. rachat de CA Cheuvreux par Kepler en 2012). Jean-Claude BONHOMME ajoute que les recommandations peuvent éventuellement être biaisées lorsque les sociétés d analyse sont rattachées à des banques. Louis REYNAL DE SAINT MICHEL Comité Consultatif des Actionnaires du 19 mars Page 1 sur 6

2 ajoute que cela peut également être le cas lorsque les sociétés d analyse sont également en charge du contrat de liquidité. Pour Arnaud BUNEL, les recommandations des analystes n ont pas d impact réel sur la décision de l actionnaire individuel. Quant à Louis REYNAL DE SAINT MICHEL, il estime que le fait que Vilmorin fasse partie de la sélection d Oddo et d Investir depuis 9 semaines est très favorable, la recommandation d Investir étant particulièrement suivie par les actionnaires. Claire-Marie SONNIER revient sur l évolution du titre suite à la publication des résultats semestriels. Au lendemain de l annonce, le titre a progressé de 1,1% dans un marché en repli en marquant un plus haut à 99,9. Le lendemain, le titre a enregistré une baisse significative de 3% à la clôture, suite à la dégradation de la recommandation de l analyste de la Société Générale dans un marché actions en forte baisse. Depuis début 2012, le cours a progressé de près de 50%, bien supérieur au marché. Depuis début 2013, le titre marque une pause juste en dessous du seuil des 100, avec une capitalisation qui a atteint 1,9 milliard d euros. 2. POINTS D ACTUALITE Enjeux et perspectives de fin d exercice Arnaud BUNEL revient sur la présentation des résultats semestriels et souligne l importance des efforts de communication sur les indicateurs communiqués. En effet, pour la première année, les indicateurs suivants ont été présentés : l évolution du chiffre d affaires à fin janvier et la part du chiffre d affaires réalisée au 2 ème semestre sur les 2 derniers exercices. Daniel JACQUEMOND explique que cette approche a été travaillée avec l agence de communication Seitosei qui recommande de regrouper la publication du chiffre d affaires et des résultats semestriels. Cette approche n a pas pu être effective dès 2013, mais les services financiers ont anticipé dès 2013 la remontée des comptes, ce qui a ainsi permis de présenter dès la publication des résultats semestriels les données à fin janvier. Daniel JACQUEMOND rappelle les contraintes légales : le chiffre d affaires semestriel doit obligatoirement être publié 45 jours maximum après le 31 décembre pour Vilmorin et les résultats semestriels 2 mois après la fin du semestre. L objectif en 2014 sera donc de publier le chiffre d affaires et les résultats semestriels au 15 février. Il faudra cependant être attentif au choix de la date de publication afin qu elle n entre pas en conflit avec les sociétés du CAC 40 qui publient leurs résultats annuels à cette période. Michel CHIRON souligne l importance de conserver les mêmes indicateurs ce qui permet de comparer les données. Cela facilite également la compréhension des informations par les actionnaires individuels. Daniel JACQUEMOND explique que de nombreuses sociétés parmi lesquelles KWS- ne communiquent pas les indicateurs à données comparables. Syngenta publie les données à taux de change constants. Daniel JACQUEMOND revient brièvement sur les grands enjeux de fin d exercice tels qu ils ont été exposés lors de la présentation des résultats semestriels. Il ajoute qu à fin février, l activité de Vilmorin était en avance par rapport aux objectifs présentés lors de la publication des résultats semestriels, notamment sur la branche Semences de grandes cultures. François HEYRAUD présente les enjeux de fin d exercice en Semences de grandes cultures. Il rappelle que les cours des céréales sont à un niveau élevé. Le disponible reste tendu pour l ensemble des acteurs de la filière, qui ont dû effectuer une grande partie de la production en contre-saison. Cela a généré une tension sur les prix et une augmentation des tarifs. Daniel JACQUEMOND ajoute qu aux Etats-Unis, les plans d approvisionnement restent tendus et les stocks relativement faibles. François HEYRAUD ajoute enfin que sur l activité nord-américaine, il faut encore accroître les nouveaux produits à plus forte valeur ajoutée. Comité Consultatif des Actionnaires du 19 mars Page 2 sur 6

3 En Europe, il s agit notamment de poursuivre la croissance et les gains de parts de marché sur les oléagineux. Il faut noter l importance du développement du tournesol dans les pays de l Est (Ukraine, Russie) ainsi qu en Turquie. François HEYRAUD rappelle que sur les nouvelles zones de développement les enjeux de fin d exercice sont multiples. Au Brésil, il s agit de poursuivre l intégration des structures nouvellement acquises et de compléter l accès aux ressources génétiques locales ainsi que l implantation de centres de recherche et d outils industriels par des partenariats ou des acquisitions. En Inde, le développement est plus complexe. Il s agit dans un premier temps de prendre le contrôle exclusif de Bisco Bio Sciences. Cette opération a été finalisée en mars avec l acquisition des 39% de parts de capital restant. Daniel JACQUEMOND ajoute qu il était important de se donner les moyens d agir sur le marché indien en prenant le contrôle intégral de la société. L enjeu consiste désormais à structurer opérationnellement la société. Actuellement, le Directeur Général et le Directeur de la Recherche sont des Français. Le Responsable commercial est en cours de recrutement. La production agronomique est gérée par un binôme associant un Français expatrié et un Indien. Enfin, l acquisition de Linkseed, annoncée en janvier 2013 permet à Vilmorin d ouvrir une réflexion sur l opportunité d implantations en Afrique, et notamment en Afrique du Sud-Est dans une zone géographique allant de l Afrique du Sud à la Tanzanie. Daniel JACQUEMOND rappelle qu en Semences potagères, l atteinte de l objectif de chiffre d affaires sera notamment liée à la reprise de la demande en Europe. Les tendances du marché potagères sont actuellement difficiles à définir. La situation dans le bassin méditerranéen s est améliorée, notamment grâce au redémarrage du marché espagnol. Daniel JACQUEMOND ajoute que le chiffre d affaires à la fin du 3 ème trimestre qui sera publié le 29 avril au soir, devrait être de bonne facture, mais la communication de Vilmorin restera prudente. En effet, en le chiffre d affaires en Semences de grandes cultures avait été de très bonne facture eu égard à des anticipations de facturation sur le 4 ème trimestre. Louis REYNAL souhaiterait avoir des informations complémentaires sur l évolution de la branche Semences Potagères, qui semble en difficulté depuis quelques années. Daniel JACQUEMOND rappelle les éléments conjoncturels qui ont impacté l activité de la branche (crises économique, sanitaire) mais insiste sur le fait que cette activité est en progression et que cette croissance est récurrente. La branche Semences potagères apporte également une plus forte contribution au résultat du groupe que les Semences de grandes cultures, en valeur absolue. Il précise également qu il faut être prudent quant à la potentielle «instabilité» de la croissance des Semences de grandes cultures. La force de Vilmorin est donc d avoir associé 2 activités cycliques. Daniel JACQUEMOND propose de redonner au cours d une prochaine réunion quelques éléments de repères sur chaque branche d activité. Placement privé «Schuldschein» Daniel JACQUEMOND revient sur l opération de placement privé «Schudschein» conclue en mars. Ce placement est un produit de dette de droit allemand. C est un marché établi et structuré de longue date en Allemagne. Les investisseurs traditionnels sur ce type de produit sont les banques des Länder et les caisses d épargne régionales. Vilmorin travaille de manière active à la désintermédiation de ses financements, en étudiant plusieurs produits (placement privé américain ou européen, émission obligataire, etc). Cette opération a été très largement sursouscrite et arrêtée à hauteur de 130 millions d euros alors que l objectif de lancement était de 75 millions d euros. Le placement se compose de plusieurs tranches de maturité à 5, 7 et 10 ans, combinant taux fixe et variable. Vilmorin a eu la possibilité de sélectionner les investisseurs, qui sont principalement des compagnies d assurance et des banques asiatiques. Cette opération permet ainsi à Vilmorin d allonger la maturité moyenne de sa dette et d internationaliser ses sources de financement. Comité Consultatif des Actionnaires du 19 mars Page 3 sur 6

4 Vilmorin conforte ainsi sa flexibilité financière pour la mise en œuvre de son plan de développement tant sur les marchés de semences potagères que de grandes cultures. Ce placement Schuldschein représente 25 à 30% de la ligne total de financement de Vilmorin. Le prochain sujet de financement sur lequel Vilmorin va devoir travailler est le refinancement de l OCEANE arrivant à échéance en Bilan de l attribution gratuite d actions Arnaud BUNEL présente le tableau de suivi de l opération qu il a élaboré. Ce tableau présente l impact de l opération sur le cours et la liquidité du titre sur une période allant du 24 décembre 2012 (détachement du dividende) au 5 février 2013 (dernier jour avant l annonce du chiffre d affaires semestriel 12-13), afin d éviter un maximum d informations exogènes à la vie normale du titre, à l exception de l annonce de l acquisition de Linkseed le 8 janvier. Il en tire les conclusions suivantes : le titre Vilmorin a continué à surperformer l'indice SBF 120. Ainsi, entre le 16 janvier et le 5 février, Vilmorin gagne +4,09%, tandis que le SBF 120 stagne à +0,08%. La liquidité a également connu une explosion même après retraitement des titres non délivrés le jour de l attribution. Cette analyse confirme le succès de l opération. Arnaud BUNEL recommande cependant de rallonger la période entre l annonce de l opération et le lancement de l attribution à 6 ou 7 jours (contre 2 jours) afin de donner l opportunité aux lecteurs d Investir et du Revenu de se positionner. Jean-Claude BONHOMME constate que le contexte boursier favorable a participé au succès de cette opération. 3. ANALYSE DE L ACTIONNARIAT Claire-Marie SONNIER explique que Vilmorin demande l identification de son actionnariat par le biais d un TPI (Titres au Porteur Identifiable) auprès d Euroclear 2 fois par an (fin décembre et fin juin). Seul le TPI demandé à fin juin permet d identifier l intégralité des actionnaires de Vilmorin. Elle présente l actionnariat individuel de Vilmorin au 30 juin Vilmorin comptait actionnaires individuels dont le portefeuille moyen était de 96 actions, soit environ (cours au : 83,63 ). Daniel JACQUEMOND rappelle que Vilmorin souhaite s inscrire dans un actionnariat de long terme ; et c est la raison pour laquelle le groupe souhaite recruter de nouveaux actionnaires individuels, plus fidèles que les investisseurs institutionnels. Louis REYNAL indique que peu de sociétés communiquent sur le détail de leur actionnariat. Arnaud BUNEL précise qu Interparfums a environ actionnaires individuels, Thermador près de 6000 actionnaires (pour une capitalisation de 265 millions d euros) et qu Air Liquide revendique petits porteurs. Selon lui, à l image d Air Liquide, Vilmorin a le potentiel pour intéresser les Actionnaires individuels, mais c est une politique de recrutement qui doit s inscrire sur le long terme. Il propose de s inspirer du «vivier Air Liquide». Caroline MEIGNEN propose de se renseigner sur l évolution de l actionnariat individuel d Air Liquide sur les dernières années. Michel CHIRON évoque un problème de ciblage des Actionnaires individuels, et suggère de viser plus particulièrement les agriculteurs qui pourraient potentiellement investir en Bourse. Pour Caroline MEIGNEN, les agriculteurs n investissent pas en Bourse mais plutôt dans l immobilier. Pour François HEYRAUD, il n est pas nécessaire de définir un profil spécifique d actionnaires à recruter. Jean-Claude BONHOMME estime qu il faut mener des actions de communication dans les banques privées, et principalement les banques privées indépendantes et les conseils en patrimoine qui ont plus de «liberté» que les banques rattachées à des réseaux. Daniel JACQUEMOND retient l idée d organiser une réunion auprès de la gestion privée en Auvergne avec l appui de Jean-Claude BONHOMME. Comité Consultatif des Actionnaires du 19 mars Page 4 sur 6

5 4. SALON ACTIONARIA Claire-Marie SONNIER explique que la participation au salon Actionaria depuis 2005 s inscrit dans cette politique de recrutement d actionnaires individuels. Elle a rencontré la société organisatrice du Salon - Infoprocom - le 18 mars afin de faire un bilan de l édition 2012 et d échanger sur les nouveautés Infoprocom estime que plus de personnes ont visité le salon. Ce chiffre est en baisse de 5,5% par rapport à l édition 2011, mais il se maintient malgré la crise. En effet, entre 2007 et 2012, le nombre global d actionnaires individuels à diminuer de 43% alors que le nombre de visiteurs du Salon a diminué de 11%. Claire-Marie SONNIER estime quant à elle que l édition 2012 a été «mitigée», notamment sur la fréquentation du salon et du stand Vilmorin le samedi, malgré sa présence au 2 ème étage. Elle s interroge sur la participation de Vilmorin à l édition Arnaud BUNEL estime qu il faudrait peut-être réfléchir à participer au Village des Actionnaires, en négociant le budget. Claire-Marie SONNIER a reçu une proposition pour participer au Village des Actionnaires de Lyon en octobre pour un budget nettement moins important que le Village parisien. Le mois d octobre est cependant trop chargé en termes d activité pour pouvoir participer à ce salon. Claire-Marie SONNIER s interroge sur le fait de remplacer la participation au salon par 2 réunions d actionnaires en province. Elle ajoute également que Vilmorin participe à une réunion d actionnaires organisée par la F2IC à Paris le 14 novembre aux côtés de Compagnie des Alpes et Interparfums. Jean-Claude BONHOMME estime qu il est important d être présent au Salon aux côtés de grandes sociétés cotées, notamment pour l image de marque de Vilmorin. Daniel JACQUEMOND estime qu il faut approfondir ce sujet et étudier les propositions d Actionaria pour l édition LETTRE AUX ACTIONNAIRES. FEVRIER 2013 L ensemble des membres du CCA ont apprécié la dernière lettre aux actionnaires, estimant qu elle était un compte rendu fidèle de l Assemblée Générale, notamment la partie Questions/Réponses. Louis REYNAL a particulièrement apprécié l entretien avec Bruno CARETTE qui a permis de faire un focus sur le développement de Vilmorin en Afrique. Daniel JACQUEMOND propose de poursuivre ces entretiens, et suggère d interviewer la personne en charge des Affaires institutionnelles de Vilmorin en Chine (Marion LESPINE). Louis REYNAL apprécie également la présentation de l évolution du cours sur 10 ans. Claire-Marie SONNIER rappelle enfin que la lettre a été diffusée par courriel aux Actionnaires individuels qui en avaient fait la demande, et que ce principe a vocation à être élargi. Pour ce faire, Caroline MEIGNEN suggère de collecter des adresses courriel via le site internet de Vilmorin. 6. PLANNING Claire-Marie SONNIER rappelle que 3 réunions d actionnaires organisées par la F2IC sont prévues en 2013 : Le 30 mai 2013, à Lille aux côtés de Nexans Le 12 juin 2013, à Strasbourg aux côtés de Bic et d Aéroports de Paris Le 14 novembre, à Paris (Fédération Française du Bâtiment) aux côtés de Compagnie des Alpes et d Interparfums. Deux lettres aux actionnaires seront également publiées en juin (thématiques à définir) et en novembre. Comité Consultatif des Actionnaires du 19 mars Page 5 sur 6

6 L Essentiel sera également réédité en novembre, et le livret de l actionnaire 2013 sera diffusé à l occasion de l Assemblée Générale du 11 décembre La prochaine réunion du Comité se tiendra sur le centre de recherche de Vilmorin SA de La Costière, à proximité de Nîmes, sur la thématique de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, démarche en construction au sein du Groupe. La réunion suivante est avancée au 5 septembre (au lieu du 11 septembre) en Auvergne. La réunion a également été l occasion de rencontrer Pascal VIGUIER, agriculteur et Administrateur de Vilmorin & Cie et de Limagrain. Il assure plus particulièrement le suivi de Limagrain Cereal Seeds et Limagrain South America. Il succèdera à Philippe AYMARD au sein du Comité. Le Comité a également pu visiter la boutique du Quai de la Mégisserie réaménagée. ************************************************ Comité Consultatif des Actionnaires du 19 mars Page 6 sur 6

2013-2014 publié. Chiffre d affaires annuel 1 499,6 1 260,5 1 269,4 +0,7 %

2013-2014 publié. Chiffre d affaires annuel 1 499,6 1 260,5 1 269,4 +0,7 % Vilmorin & Cie SA Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 317 717 005,50 euros Siège social : 4, Quai de la Mégisserie 75001 PARIS R.C.S. Paris 377 913 728 Exercice social du 1 er juillet

Plus en détail

LETTRE AUX ACTIONNAIRES

LETTRE AUX ACTIONNAIRES LETTRE AUX ACTIONNAIRES NOVEMBRE 2014 Toute la saveur de Vilmorin & Cie ACTUALITÉS Résultats annuels 2013-2014 p. 3 STRATÉGIE Innover pour assurer la croissance de demain p. 4 ÉCLAIRAGE Entretien avec

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION 06.10.2015

RÉUNION D INFORMATION 06.10.2015 RÉUNION D INFORMATION 06.10.2015 ORDRE DU JOUR L ESSENTIEL RÉSULTATS ANNUELS 2014-2015 ACTUALITÉ PERSPECTIVES 2015-2016 ET AMBITIONS À MOYEN TERME AGENDA ANNEXES 1 L ESSENTIEL Chiffre d affaires annuel

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS

DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS GARDER LE RYTHME DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS 5 500 CLIENTS PROFESSIONNELS 1 400 ENTREPRISES

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015

CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE 14 avril 2015 CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015 Croissance soutenue du volume d émission : +10,0% en données comparables Une activité organique soutenue au premier trimestre,

Plus en détail

Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANE)

Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANE) Communiqué du 6 octobre 2006 NE PAS DIFFUSER AUX ETATS UNIS, AU CANADA, EN AUSTRALIE, EN GRANDE BRETAGNE OU AU JAPON Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés.

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés. L année 2014 s achève, pour l indice boursier français, au niveau où elle a commencé, le CAC 40 a perdu - 0,5% sur l année, l indice européen (l Eurostoxx 50) a lui gagné + 2,82%, alors que l indice américain

Plus en détail

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée Éligibilité

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée  Éligibilité Total Sélection Instrument financier émis par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 20 novembre 2014) dont l investisseur supporte le risque de crédit. Total Sélection est une alternative

Plus en détail

Total Privilège Durée d investissement conseillée Éligibilité

Total Privilège Durée d investissement conseillée  Éligibilité Total Privilège Instrument financier émis par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 20 novembre 2014) dont l investisseur supporte le risque de crédit. Total Privilège est une alternative

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

LIVRET DE L ACTIONNAIRE

LIVRET DE L ACTIONNAIRE LIVRET DE L ACTIONNAIRE ÉDITION 2014 SOMMAIRE ACTIVITÉS STRATÉGIE 3 Pourquoi être Actionnaire de Vilmorin & Cie? 4 Message du Conseil d Administration 6 Profil 8 Chiffres clés 10 Gouvernance 12 Semences

Plus en détail

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 13 JANVIER 2015 UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM UFF Oblicontext 2021 est un

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires ajusté en hausse de +5,1 % à 2 813,3 millions d euros, croissance organique du chiffre d affaires ajusté de +3,8 % Marge opérationnelle ajustée de 630,0 millions

Plus en détail

AXA Rendement Période de souscription : Durée d investissement conseillée éligibilité

AXA Rendement Période de souscription : Durée d investissement conseillée éligibilité AXA Rendement AXA Rendement est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

CORRECTION BANQUE DUPONT-DURAND

CORRECTION BANQUE DUPONT-DURAND CORRECTION BANQUE DUPONT-DURAND DOSSIER A : GESTION DES COMPTES 20 points A.1 Conservation des relevés de compte 2 A.2 Démarche en cas d anomalie sur relevé 3 A.3 Calcul montant des agios (annexe A) 7

Plus en détail

CA Oblig Immo (Janv. 2014)

CA Oblig Immo (Janv. 2014) CA Oblig Immo (Janv. 2014) Titre obligataire émis par Amundi Finance Emissions, véhicule d émission ad hoc de droit français Souscription du 14 janvier au 17 février 2014 Bénéficier d un rendement fixe

Plus en détail

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015 Réunion d actionnaires Investir Paris, 02 juillet 2015 CHIFFRES CLÉS DU GROUPE BIC 1 979,1 M de chiffre d affaires en 2014 Plus de 10 milliards d unités vendues en 2014 17 438 employés* Plus de 4 millions

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 RAPPORT SEMESTRIEL ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013 Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 8 rue Danielle Casanova 75002 Paris Tel: +33(0)1.44.55.02.10 / Fax: +33(0)1.44.55.02.20 acerfinance@acerfinance.com

Plus en détail

Les Solutions Obligataires du Crédit Agricole

Les Solutions Obligataires du Crédit Agricole Vous souhaitez épargner tout en disposant d un rendement fixe et régulier?* Les Solutions Obligataires du Crédit Agricole Une épargne garantie à l échéance par Crédit Agricole S.A. et un rendement fixe

Plus en détail

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance.

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. alpha sélection alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse Mardi 23 octobre 2007 Séminaire Schumann-bourse La Bourse : environnement économique et monétaire Définition de la bourse et de son rôle dans l'économie Influence des taux d'intérêts Déterminer les cycles

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009 Numéro 42 Avril 2010 Lettre d information Actionnaires Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général Grâce à l ensemble de nos partenaires, nous avons développé l activité sur toutes les zones où nous

Plus en détail

Résultats semestriels 2014

Résultats semestriels 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2014 Résultats semestriels 2014 PARIS, le 30 JUILLET 2014 - Le Directoire de Foncière de Paris s est réuni le 30 juillet 2014 et a arrêté les comptes semestriels de la société

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son patrimoine y investir? Choisir les types de support adaptés à

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 13 septembre 2013 Chiffre d affaires 3ème trimestre 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE 13 septembre 2013 Chiffre d affaires 3ème trimestre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE 13 septembre 2013 Chiffre d affaires 3ème trimestre 2013 (1er mai 2013 31 juillet 2013) - Volume d activité Villages 1 : 342 M + 0,3% à taux de change constant - CA Groupe : 317 M

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel 3 Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel Rendements revenus au risque, de stables et de gains en capital Mai 2015 1 6 5 2 2 de 0 1 2 3 4 5 6 7 8 Rendement Marchés émergents

Plus en détail

Montpellier. 24 mai 2011

Montpellier. 24 mai 2011 Montpellier 24 mai 2011 SOMMAIRE Le Groupe AXA Retour sur 2010, une année charnière Performance en 2010 et indicateurs d activité 2011 Priorités pour 2011 et après Christian RABEAU Directeur de la Gestion

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Résultats annuels 2005

Résultats annuels 2005 Résultats annuels 2005 SOMMAIRE Chiffres clés Activité 2005 - Crédit-Bail Immobilier/Location Longue Durée - Location simple Résultats 2005 Structure financière LOCINDUS en bourse Perspectives pour 2006

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Communication sur le Fonds Commun de Placement d Entreprise «EGIS» Ouverture du Capital réservée aux salariés

Communication sur le Fonds Commun de Placement d Entreprise «EGIS» Ouverture du Capital réservée aux salariés Communication sur le Fonds Commun de Placement d Entreprise «EGIS» Ouverture du Capital réservée aux salariés MOT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL Egis est un acteur de premier plan sur la scène nationale

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES ---------------------------------------

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES --------------------------------------- Union Monétaire Ouest Africaine --------------------------------------------- Consultation de place Du 02 au 31 mai 2013 Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers NOTE DE PRESENTATION

Plus en détail

CA Oblig Euro Stoxx 50 (Octobre 2015)

CA Oblig Euro Stoxx 50 (Octobre 2015) CA Oblig Euro Stoxx 50 (Octobre 2015) Titre obligataire émis par Crédit Agricole S.A. Souscription du 9 septembre au 8 octobre 2015 Une performance liée en partie à l évolution sur 10 ans des marchés actions

Plus en détail

2004 : Accélération de la croissance

2004 : Accélération de la croissance N 14 Octobre 2004 2004 : Accélération de la croissance EN 2004 Vers une maîtrise renforcée de la chaîne de valeur CHIFFRES CLES Une performance économique pérenne EN BOURSE + 47,1 % depuis le 22/09/2003

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

Questions fréquentes Plan de restructuration

Questions fréquentes Plan de restructuration Questions fréquentes Plan de restructuration 1. Quel est l objectif du plan de restructuration proposé? 2. D où vient cette dette de 126 millions d euros due le 1 er janvier 2015? 3. Y avait-il d autres

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution.

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution. LA LETTRE AUX ACTIONNAIRES ÉTÉ 2009 N 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE Madame, Monsieur, Cher actionnaire, J ai le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre lettre aux actionnaires. Dans

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

NextStage. Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion)

NextStage. Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion) NextStage Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion) FIP éligible à la réduction d ISF ou d IR Code ISIN : FR0011429505 NextStage soutient

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Assemblée générale des actionnaires 15 mai 2012

Assemblée générale des actionnaires 15 mai 2012 Assemblée générale des actionnaires 15 mai 2012 Assemblée générale des actionnaires Bruno Lafont - Président Directeur général Consultation préalable à l Assemblée Centres d intérêt des actionnaires Désendettement

Plus en détail

Fipavie Premium. Assurance vie

Fipavie Premium. Assurance vie Assurance vie Fipavie Premium Le contrat haut de gamme : > souple et évolutif > transparent > avec plus d'avantages fiscaux > avec un accès à la multigestion Fipavie Premium Un contrat souple et évolutif

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014

COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014 COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014 L Assemblée Générale Mixte des Actionnaires d AREVA s est réunie le 20 mai 2014 à la Tour AREVA, 1 Place Jean Millier 92400 Courbevoie, sous

Plus en détail

S informer sur. Investir votre épargne : étape par étape

S informer sur. Investir votre épargne : étape par étape S informer sur Investir votre épargne : étape par étape Autorité des marchés financiers Investir votre épargne : étape par étape Sommaire Se poser les bonnes questions avant d investir 03 Prendre contact

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Aperçu des portefeuilles modèles de titres à revenu fixe ishares MD. Une judicieuse combinaison de FNB ishares

Aperçu des portefeuilles modèles de titres à revenu fixe ishares MD. Une judicieuse combinaison de FNB ishares Aperçu des portefeuilles modèles de titres à revenu fixe ishares MD Une judicieuse combinaison de FNB ishares 2 Notre but est simple : en tant que chef de file du secteur des titres à revenu fixe, nous

Plus en détail

Assurance vie Le contrat haut de gamme : souple et évolutif transparent avec plus d'avantages fiscaux avec un accès à la multigestion

Assurance vie Le contrat haut de gamme : souple et évolutif transparent avec plus d'avantages fiscaux avec un accès à la multigestion Assurance vie Fipavie Premium Le contrat haut de gamme : souple et évolutif transparent avec plus d'avantages fiscaux avec un accès à la multigestion Fipavie Premium Un contrat souple et évolutif qui s

Plus en détail

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012.

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012. Résultats Semestriels 2012 Résultats Semestriels 2012 Une stratégie en marche 26 juillet 2012 Un 1 er semestre très actif 26 juillet 2012 1 Stratégie et réalisations 2- Performances opérationnelles 3-

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

PM&A Gestion. APRIL Patrimoine. AXERIA Vie. www.april-patrimoine.fr

PM&A Gestion. APRIL Patrimoine. AXERIA Vie. www.april-patrimoine.fr APRIL Patrimoine Spécialiste de l épargne, de la retraite et de la gestion de patrimoine, APRIL Patrimoine est une société d APRIL Group. Elle conçoit ses produits, assure leur gestion administrative et

Plus en détail

TURBOS Votre effet de levier sur mesure

TURBOS Votre effet de levier sur mesure TURBOS Votre effet de levier sur mesure Société Générale attire l attention du public sur le fait que ces produits, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations,

Plus en détail

Privilège CAC 40. Objectifs d investissement. Caractéristiques du support Privilège CAC 40

Privilège CAC 40. Objectifs d investissement. Caractéristiques du support Privilège CAC 40 Privilège CAC 40 Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

TARGET ACTION TOTAL MARS 2015

TARGET ACTION TOTAL MARS 2015 TARGET ACTION TOTAL MARS 2015 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 1 Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015

Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015 Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015 VM MATÉRIAUX Faits marquants 2014 Résultats 2014 Perspectives et orientations Un maillage régional de proximité, une présence à l international Groupe

Plus en détail

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT?

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT? Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE (2012), «Quelle doit être l ampleur de la consolidation budgétaire pour ramener la dette à un niveau prudent?», Note de politique économique

Plus en détail

DERRICK. Brochure commerciale

DERRICK. Brochure commerciale Brochure commerciale DERRICK Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors remboursement automatique anticipé)

Plus en détail

AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012

AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012 AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012 La grande distribution alimentaire bouge au niveau mondial et en France. Pour les acteurs français, la famille Mulliez et Naouri taillent des croupières à Arnault

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire Fonds Assurance Retraite BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014 Communication à caractère publicitaire Le contrat BNP Paribas Avenir Retraite est géré par Cardif Assurance Vie avec un

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L'enveloppe Assurance

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 Intervenants Jean Louis Bouchard Président Bruno Lemaistre Directeur Général Jean Philippe Roesch Directeur Général P. 1 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Le

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

Fonds d investissement Tangerine

Fonds d investissement Tangerine Fonds d investissement Tangerine Prospectus simplifié Portefeuille Tangerine revenu équilibré Portefeuille Tangerine équilibré Portefeuille Tangerine croissance équilibrée Portefeuille Tangerine croissance

Plus en détail

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché un méthode différente pour contrer la volatilité des marchés Fonds à revenu stratégique Manuvie* *Aussi offert : Catégorie de revenu stratégique Manuvie Un fonds d obligations mondiales «pour tous les

Plus en détail

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario avril Situation financière des ménages au et en Au cours des cinq dernières années, les Études économiques ont publié quelques analyses approfondies sur l endettement des ménages au. Un diagnostic sur

Plus en détail

ETOILE SELECT 1. Votre sécurité nous tient à cœur. Baloise Group. Type d assurance-vie

ETOILE SELECT 1. Votre sécurité nous tient à cœur. Baloise Group. Type d assurance-vie ETOILE SELECT 1 Type d assurance-vie Garanties Les primes investies dans la partie de police Compte Etoile ont un rendement garanti (Branche 21). Pour les primes investies dans la partie de police Fonds

Plus en détail

Lettre de l'actionnaire

Lettre de l'actionnaire Lettre de l'actionnaire 17 Mars2006 lemultispécialiste del'asssurance Résultats 2005 Croissance et profitabilité assurées APRIL GROUP en 2005 1 er courtier de France Perspectives Un défricheur de marchés

Plus en détail

p s den Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1).

p s den Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1). p s den 1 / 12 Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1). ériode de commercialisation : du 18 mai au 17 juillet 2015. La commercialisation

Plus en détail

Importante activité locative 14 mai 2013

Importante activité locative 14 mai 2013 Importante activité locative 14 mai 2013 Des performances opérationnelles solides Maintien d un taux d occupation supérieur à 95% Progression des loyers de 1% à périmètre constant Une activité locative

Plus en détail

Jeudi 19 et Vendredi 20 Mars RENNES Halle Martenot

Jeudi 19 et Vendredi 20 Mars RENNES Halle Martenot N Jeudi 19 et Vendredi 20 Mars RENNES Halle Martenot Crise financière : comment aborder l année 2009 Telle sera l un des thèmes «phare» qui ouvrira cette 28 ème édition du Forum de l Investissement. Les

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Document à caractère publicitaire

Document à caractère publicitaire Ce titre de créance complexe émis par Natixis (Standard & Poor s : A / Moody s : A2 / Fitch : A), dont l investisseur supportera le risque de crédit, est une alternative à un placement risqué en actions

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 30 janvier 2009 8h55 Dexia met en œuvre son plan de transformation pour consolider son redressement et devrait enregistrer

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS

AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS QUESTIONS / REPONSES 1. Pourquoi faire cette augmentation de capital maintenant alors que les marchés financiers sont en crise et le cours de Natixis au plus bas? A quoi

Plus en détail

EPARGNE SELECT RENDEMENT

EPARGNE SELECT RENDEMENT EPARGNE SELECT RENDEMENT Instrument financier non garanti en capital 1 Durée d investissement conseillée : 6 ans (en l absence d activation automatique du mécanisme de remboursement anticipé) Ce produit

Plus en détail

Fiscalité de l épargne et financement des entreprises. Eléments de constat et propositions

Fiscalité de l épargne et financement des entreprises. Eléments de constat et propositions Le 11 février 2013 Fiscalité de l épargne et financement des entreprises Eléments de constat et propositions Les lois de finances adoptées au cours de ces deux dernières années ont appréhendé les revenus

Plus en détail

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets Mon épargne mon patrimoine Une épargne, des projets Une épargne, des projets, toutes les solutions sont au Crédit Mutuel Que vous souhaitiez vous constituer une épargne disponible, un capital pour préparer

Plus en détail

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire 16 juin 2006 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent des prévisions qui portent notamment sur des

Plus en détail

LES INTERVIEWS GERANTS de Philippe Maupas

LES INTERVIEWS GERANTS de Philippe Maupas LES INTERVIEWS GERANTS de Philippe Maupas Philippe Maupas est diplômé d HEC (1987), titulaire du CFA et du diplôme de Chartered Alternative Investment Analyst (Caia). Il est actuellement président de CFA

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail