INGERSHEIM. 2 ème. + Jouets, matériel de puériculture. Buvette & pâtisseries sur place

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INGERSHEIM. 2 ème. + Jouets, matériel de puériculture. Buvette & pâtisseries sur place"

Transcription

1 2 ème bourse INGERSHEIM aux vetements d enfants 2 Eme Bourse aux vetements d enfants + Jouets, matériel de puériculture Buvette & pâtisseries sur place FEtes au CADA Terre A terre

2 sommaire Sommaire editorial travaux adresses utiles Informations generales Informations sociales Bourse aux vêtements 7 Mappy 8 Avis 9 Le Pélican Liste des assistantes maternelles agréées 12 Banque alimentaire 13 Home du Florimont CADA 15 APA 16 Vie scolaire personnel communal manifestations Effectifs scolaires 17 Nouvelles directions 18 Ecole maternelle de la Fecht Défi lecture 21 Ecole bilingue Jean Petit 22 Ecole primaire du Centre Ecole primaire Pasteur Pêche des jeunes 28 Feu de la St Jean / Bal du 13 juillet 29 Calendrier des manifestations 30 Villes jumelees vie des associations Etat civil revue de presse revue en images 31 Liste des associations 32 Terre à terre Conseil de fabrique 34 Karaté club Nunchaku 36 Karaté sénior 37 Aïkido club 38 Judo club 39 SSSAI 40 Association Familiale 41 Société d Histoire Couverture Photo T. Jacobwsky Suite à la liquidation judiciaire de la société chargée de mettre en page et d imprimer notre bulletin municipal, la parution de ce dernier numéro a subi un retard conséquent. Nous vous prions de nous en excuser. Mairie d Ingersheim : 42, rue de la République BP INGERSHEIM - Tél Directeur de la publication : Gérard CRONENBERGER - Mairie d Ingersheim Photographie de couverture : J.L. SYREN Réalisation : Eurhode Communication

3 Ce fut la rentrée scolaire le 5 septembre dernier. Pour nous, l école est, dans une société, la chose la plus importante avant toutes les autres. Qui s attaque à l institution scolaire prépare des temps barbares. On l a vu dans le passé, les dictatures commencent par s en prendre d abord à l école, lui préférant les polices secrètes et les armes. Jusqu ici, l école de la République jouissait d une excellente réputation. Le niveau d instruction s élevait, la proportion de ceux qui savaient lire, écrire et calculer progressait. Rien ne semblait pouvoir arrêter cette marche triomphale. Or, depuis une vingtaine d années, le doute s installe. Les performances de notre système éducatif ont cessé de progresser à partir des années 1990, quand elles n ont pas régressé. Les résultats au bac tendraient à prouver le contraire, mais personne n est dupe. QUELLE ÉCOLE? était le lieu de la promotion sociale et de l apprentissage de la vie en commun. Il n était pas question de refuser les apprentissages et tous les enfants, qu ils soient doués ou pas, vivaient positivement ce moment de la vie. Il y avait une sélection qui n avait rien d infamant. Ceux qui s arrêtaient au certificat d études passé à l âge de 14 ans avaient des connaissances bien supérieures à celles des élèves d aujourd hui. Néanmoins, des associations de parents d élèves ont demandé en juin 2011 qu il n y ait plus de notation avant l âge de 15 ans, ni de devoirs. L école deviendrait en quelque sorte une colonie de vacances sans qu il y ait de compte à rendre. En plus des savoirs indispensables, nous apprenions aussi la vie en société avec l initiation aux règles élémentaires de la vie commune : la politesse, le respect, l honnêteté, le goût du travail bien fait et achevé, l envie d apprendre, de progresser, de savoir. Éditorial L école est en panne, en dépit des réformes menées, plus pour des raisons politiciennes qu à la suite d une réflexion et d une analyse approfondies. Et ce phénomène n est pas propre à la France. Le fantôme de l illettrisme hante nos sociétés. Il s étend même alors qu on estime au niveau des pouvoirs politiques qu on peut faire mieux avec moins. Pourtant, les nouvelles générations ne sont pas plus bêtes que les anciennes et le quotient intellectuel moyen de la population tend plutôt à s élever. Alors, il y a un hic. Dans des pays comme la Finlande, la Suède, la Norvège, les élèves se placent régulièrement en tête de la comparaison internationale. La manière dont le professeur et les élèves vivent la classe aujourd hui a bien changé depuis le temps où ma génération fréquentait l école Enseigner est un art. Apprendre est une nécessité. C est dès la toute petite enfance que s acquièrent (ou non) les repères culturels et la maîtrise des savoirs élémentaires, souvent déterminants pour la réussite dans la vie. Nos parents faisaient une confiance absolue à l école et à ses enseignants. C est à l école que nous avons appris ce que l on appelle pompeusement aujourd hui les «fondamentaux» : savoir lire, écrire, calculer et apprendre par cœur. Nos parents n avaient pas le temps de nous aider et nous n avions pas besoin de leur soutien. L école Ce n était ni le paradis, ni l enfer. L école était ce lieu préservé des fracas du monde, respectée de tous et où se construisait la société de demain. Ce qui n est plus le cas aujourd hui. Je ne comprends pas que l on autorise les élèves à garder leurs portables en classe où, au lieu d écouter et de faire le travail demandé par les enseignants, un certain nombre d entre eux consulte leur petit écran pour recevoir ou envoyer des messages, faire des jeux et bien d autres choses. Le monde extérieur a pénétré dans la salle de classe et perturbe le fonctionnement de l école. Des enseignants m ont confié que certains élèves arrivent fatigués le matin à l école, parce qu ils ont passé leur soirée scotchés devant leur écran de télévision ou sur internet, ou parce qu ils sont sortis avec les copainscopines jusqu à des heures impossibles. C en est fini de l obligation de se coucher à une heure raisonnable. Du coup, les parents demandent qu il n y ait plus de devoirs ni de mauvaises notes pour des travaux non faits. Comment voulez-vous que des enfants respectent l école quand leurs parents traitent de connes et de cons les enseignantes et les enseignants qui sanctionnent leur petit génie quand il (elle) s est mal comporté(e)? D ailleurs, le génie, c est 90 % de travail et 10 % de talent. Je ne sais pas si l enfance du petit Mozart a été La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre

4 le MOT DU MAIRE Éditorial Sommaire heureuse. Dès l âge de 4 ans, son père l a mis au piano à faire des gammes et à apprendre les rudiments de l instrument pendant des heures. Le génie s est révélé grâce au travail assidu. Aujourd hui, tout le monde connaît le nom de Mozart. Le don est une chose, sa révélation en est une autre. Les génies supposés et non révélés peuplent les cimetières. Les récompenses accordées sans effort, la course à la satisfaction personnelle, le refus des normes et des interdits, la frénésie de consommation, le mauvais exemple donné pas certaines de nos élites de la politique, du show-business ou du foot conduisent nos sociétés à des dérives qui peuvent dégénérer. Il est une maladie qui ronge notre société française : c est celle de la réformite aiguë, comme s il fallait en permanence tout briser, changer pour changer, replâtrer en permanence. La vie sociale n est pas un chantier ininterrompu. Les travaux ne doivent durer qu un temps. L école remplit son œuvre lorsqu elle prépare les enfants à leur future insertion, lorsqu elle redonne aux élèves le goût d apprendre et aux enseignants celui d enseigner. Elle joue son rôle quand elle insiste sur la formation du citoyen, sur son identité, sur son éveil à la conscience d appartenir à une communauté qui plonge ses racines dans une histoire et qui prépare l avenir et l ouverture de nos jeunes au monde. Le Conseil municipal souhaite à tous nos élèves, de la maternelle à la terminale, une bonne et profitable année scolaire. Il souhaite aux enseignants beaucoup de courage et d abnégation en les assurant de son soutien. Surtout, il invite les parents à éduquer leurs enfants dans le respect de l école. Gérard CRONENBERGER Maire d Ingersheim La Cité scolaire Lazare de Schwendi 4 La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre 2011

5 chantiers communaux TRAVAUX EFFECTUÉS EN RÉGIE COMMUNALE Espaces verts : Entretien des parcs Tonte des gazons Désherbage Entretien et arrosage des massifs et suspensions florales Création d un merlon (butte de terre) aux étangs Fermeture des trous au stade de la Schutzenmatt et engazonnement Ensemencement de la berge droite de la Fecht Travaux de voirie : Entretien de l éclairage public Fermeture des nids de poule dans les chemins ruraux et dans la commune Débroussaillage des chemins ruraux, des ruisseaux, des entrées de la commune et de la Plaine de jeux Création de merlons dans les chemins ruraux Nettoyage des rues Divers : Préparation et rangement de divers lieux pour les festivités (fête de l âge d or, concerts des écoles et du collège, 13 juillet) Petits travaux dans les écoles Préparation du feu de la St Jean et enlèvement du bûcher TRAVAUX EFFECTUÉS PAR DES ENTREPRISES Vigilec : intervention sur le réseau d éclairage public Vialis : intervention sur les feux tricolores Olry, pour la CAC : mise en place de nouveaux conteneurs devant les nouveaux ateliers municipaux, allée J.B. Thomann Photo A. Heinrich Travaux dans les écoles : École maternelle Pasteur : Pontiggia : aménagement de l accès côté plateau sportif École élémentaire Pasteur : Peintures Schmidt : réfection du couloir École élémentaire du Centre : - Entreprises Ostermann (travaux d électricité), Schmidt (peinture) : rénovation du hall d entrée et du couloir du bâtiment C - Freyburger : réfection du parquet de 2 salles de classes École maternelle Fecht : Entreprises Fonné (travaux d électricité), Glatz (installations sanitaires), Schmidt (peinture) et Cuisinella (cuisine) : réfection de la tisanerie Travaux Photo J.L. Lichtenauer Mathieu THOMANN, 1 er Maire-adjoint, avec les techniciens du Service Lacs et Rivières du CG 68, et le représentant de l ONF. Des travaux d entretien ont été réalisés dans le lit de la rivière. Il s agissait de réparer les chutes d eau (seuils) par la mise en place de gros rochers aux pieds des rampes qui s étaient affaissées sous l action de l érosion. Ces opérations permettent de fixer le profil en long du cours d eau et de sécuriser les berges en cas de fortes crues. Cela permet également d alimenter des prises d eau vers le massif du Fechtwald et de créer de bonnes conditions TRAVAUX DANS LA FECHT pour la vie aquatique. Les seuils ont une influence sur la nappe phréatique et déterminent directement le niveau d eau dans les plans d eau, le grand étang notamment. La dévégétalisation et l arasement des bancs de graviers entre le barrage et le stade de foot sont prévus en automne. Les arbres qui ont poussé dans le lit de la rivière seront enlevés et désouchés, les graviers seront égalisés de façon sélective afin de maintenir les herbiers qui sont autant de frayères. Des boutures de saules seront plantées dans la digue le long du terrain de foot. Le coût de ces travaux est estimé à TTC. Ils sont commandés par le Syndicat fluvial Fecht aval, dont Ingersheim est partie prenante. La maîtrise d œuvre incombe au Service Lacs et Rivières du Conseil Général du Haut-Rhin. Une opération de renaturation d anciens méandres de la rivière est à l étude : une zone humide faite de petits ruisseaux, de niches et de refuges pour les «habitants» de cet espace Nous en reparlerons. Mathieu THOMANN 1 er Maire Adjoint chargé du cadre de vie La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre

6 Adresses utiles... Adresses utiles... Adresses utiles... Adresses utiles... Adresses utiles 6 La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre 2011

7 Bourse aux vetements générales Informations La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre

8 générales Mappy Informations MAPPY PHOTOGRAPHIE : VOTRE VILLE EN VUE IMMERSIVE BIENTÔT DISPONIBLE D ici quelques semaines, PagesJaunes Groupe va effectuer une nouvelle campagne de prises de vues photographiques des façades et des voies de votre ville et a confié cette mission à Mappy, sa filiale. En effet, votre ville a été sélectionnée pour profiter d un nouveau service développé par PagesJaunes Groupe. Ce service basé sur des vues immersives permettra une mise en valeur des rues de votre ville contribuant à sa notoriété. Il permettra également d accéder à de nouveaux services attrayants. Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez, en tant que personne physique d un droit d accès, de rectification et de suppression des informations à caractère personnel qui vous concernent. L ensemble des demandes transmises à Mappy envoyées aux coordonnées ci-dessous seront traitées avec le plus grand soin. N oubliez pas de joindre une pièce d identité, passeport ou carte d identité nationale en indiquant la localisation exacte de la prise de vue pour que celle-ci puisse être prise en compte. Afin de garantir votre droit à la vie privée, Mappy met en place un dispositif de prises de vues efficace et qualitatif. Mappy, conscient de l importance du respect du droit à la vie privée, s engage à traiter les photos qui pourraient vous porter atteinte. Ainsi, les visages reconnaissables et les plaques d immatriculation visibles des véhicules qui apparaîtront sur les photos prises en haute définition seront «floutés» à l aide d une technologie de pointe. Si toutefois lors de la mise en ligne des images, vous constatiez un contenu inapproprié ou si vous arriviez à vous reconnaître ou à reconnaître votre famille, votre voiture ou votre domicile, vous pourriez exercer vos droits et signaler ces problèmes directement en ligne ou en écrivant à Mappy SA aux coordonnées ci-dessous. Par ailleurs, si l immeuble est occupé par plusieurs personnes, cette demande ne pourra être faite que par l ensemble des copropriétaires. Mappy SA Données 47 rue de Charonne Paris ou vous rendre sur la page d information «Collecte» accessible sur le site internet 8 La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre 2011

9 Avis générales INSCRIPTIONS SUR LES LISTES ÉLECTORALES Madame, Monsieur, Si vous souhaitez être inscrits sur les listes électorales de la commune d Ingersheim, il vous suffit de vous présenter en mairie avec une pièce d identité et un justificatif de domicile. Pour être inscrits sur les listes électorales en 2012, vous avez jusqu au 31 décembre 2011 pour effectuer votre inscription. Informations APPEL À SCRUTATEURS Les différentes élections locales (municipales, cantonales et régionales) et nationales (présidentielles, européennes) sont organisées dans les trois bureaux de vote de la Commune : la Salle Polyvalente (Bureau de vote n 1) située au stade de la Schutzenmatt, l école primaire Pasteur (Bureau de vote n 2) 14, Rue Pasteur la Villa Fleck (Bureau de vote n 3) 3, Route de Colmar ET À RECENSEURS Cinq ans après le dernier recensement, la population habitant Ingersheim sera à nouveau comptabilisée du 19 janvier au 18 février 2012 par des agents recenseurs rémunérés. Ce travail nécessite une grande disponibilité durant cette période et implique une obligation de confidentialité quant aux informations récoltées. Si vous souhaitez participer à ce recensement, vous pouvez envoyer votre candidature en Mairie. À ce titre, la Commune sollicite le concours de scrutateurs bénévoles qui sont des habitants et des électeurs de la Commune. À l issu des différents scrutins, ces personnes participent aux opérations électorales en se chargeant du dépouillement des bulletins de vote. Si vous souhaitez participer à la vie citoyenne de la Commune d Ingersheim, il vous est possible de devenir scrutateur. Il vous suffira simplement de laisser vos coordonnées en téléphonant au Service Accueil. La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre

10 générales le pelican Informations «Je veux étudier pour être un policier plus tard. Pour stopper les Taliban, qui ruinent mon pays. Je veux que l Afghanistan progresse» Tamin, 9 ans, étudie au centre le PELICAN. «Je veux que mon fils ne traîne pas dans les rues avec les mauvais garçons, je veux surtout qu il fasse des études, pour ne pas devenir ce que je suis» Père de Taki, dernier enfant enregistré au PELICAN. «Je veux savoir lire et écrire, pour me débrouiller dans la rue, sans mon fils de 10 ans, quand je cherche un docteur ou autre chose» Jamila, groupe des femmes. C est à ces demandes lancinantes et journalières que le PELICAN se doit de répondre mais nous n avons plus de place : nous devons nous agrandir! Comment en effet, pourrions-nous repousser tous ces gens en quête d éducation? Comment aurionsnous la conscience tranquille, en n essayant pas, de toutes nos forces, de les aider? L éducation représente pour eux la seule possibilité d un avenir meilleur. Cette population inculte n est certes pas dénuée d intelligence. Les jeunes Hazaras, qui raflent les premiers prix des universités et commencent à inquiéter le gouvernement, en sont la preuve éclatante. Comme ce père nous l a expliqué, les larmes aux yeux : «tu vois depuis l âge de 11 ans, je pousse une brouette, je tire les charrues et je transporte de la marchandise Lettre N 22 du 30 Juin 2011 à Kaboul sur mon dos. Je fais des kilomètres dans Kaboul, sous le soleil étouffant de l été et dans le vent glacial de l hiver. Je suis fatigué et je n arrive plus à me lever le matin, mon dos est en compote, j ai mal partout. Je ne veux pas que mes fils soient comme moi. Je ferai tout pour qu ils aient une autre vie.» Il n était pas nécessaire à ce père de nous décrire sa triste condition. Nous les avions remarqués à l époque des Taliban, en l an 2000, ces hommes à la peau jaune, aux yeux bridés, dans la poussière et dans la neige, tels des bêtes de somme, tirer, souffler, peiner, éructer leur colère, tandis que leur carrioles s embourbaient dans la masse boueuse des rues non déblayées. Onze ans après, ce sont les mêmes. Les Hazaras, cette ethnie fière et travailleuse, se charge toujours des travaux dégradants et laborieux de la capitale afghane. Ce qui a changé et ce que cette population a bien compris, c est la solution mise aujourd hui à leur disposition : être éduqué signifie la possibilité d un avenir différent. C est tordre le cou à un futur sans espoir, c est se préparer à vivre debout. Aider cette population, en leur apportant l éducation indispensable à leur avenir, est le but principal du PELICAN depuis 8 ans. Aujourd hui, nous devons, non seulement continuer le projet mais, bien plus, l agrandir. Nous sommes partis aux Etats- Unis pour présenter le travail du PELICAN et élargir, si possible, le cercle d amis et de fidèles donateurs, afin d accueillir plus d enfants, de jeunes et de femmes, et changer, par l éducation, leur difficile destin en projet de vie. Notre tournée en Amérique a été extraordinaire. De la Floride au Michigan, de Chicago au Texas, en finissant par la Californie, nous avons été accueillis bras et cœurs ouverts. Chaque étape était un petit coin de paradis, tant l accueil de nos amis américains a été merveilleux. Après ces quelques semaines de voyage et d inoubliables rencontres, nous avons retrouvé l Afghanistan, pays de toutes les douleurs, mais aussi de joies profondes. Bonheur des retrouvailles après quelques semaines d absence, où nous n avons cessé de parler d eux. De ces gamins aux sourires craquants, de ces femmes agrippées à leur crayon, cherchant obstinément les lettres nécessaires à l écriture des mots. En expliquant le projet du PELICAN de l autre coté de l Atlantique, en plaidant la cause des Hazaras, nous nous sommes encore mieux rendu compte de notre attachement à cette population avec laquelle nous avons partagé, déjà, une bonne tranche de notre vie. Affection qui va bien au-delà d émotions superficielles, puisqu elle se nourrit de part et d autre, de respect et de considération. Dernière idée du PELICAN : confitures Nous venons de lancer un petit projet confiture, qui donnera une aide financière à quelques-unes de nos dames étudiantes. Nasrin a été la première à éplucher les 10 La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre 2011

11 le pelican générales Informations mangues, peser le sucre, stériliser les pots, surveiller la cuisson, et finalement, tester avec délice, la confiture chaude et sucrée. Nous comptons bien vendre dans tout Kaboul les confitures PELICAN! Ils avaient fui la dictature talibane et commencé, cahin-caha, une nouvelle vie au Pakistan ou en Iran. Aujourd hui, ils reviennent surtout du Hazaradjat. Obligés de quitter leur terre à cause de la sécheresse Notre conviction profonde est que le PELICAN doit voler encore plus haut dans le ciel afghan et créer ce deuxième centre, pour aider ceux qui, aujourd hui, en ont le plus besoin. ou chassés par les Koutchis, qui les expulsent, manu militari, pour s approprier et leur terre et leurs biens, ils viennent à Kaboul pour trouver de l aide et du travail. Extension du projet : nouvelles salles de classe Notre espace pour l éducation est devenu vraiment trop petit. Nous sommes en train de négocier avec l un de nos voisins la location d une partie de son terrain. Si nous trouvons un accord acceptable pour les deux parties, notre intention est de construire deux grandes salles de classe. Nous transférerons alors le groupe des grandes filles et des dames de l autre coté de la rue, puisque notre voisin habite juste en face de notre réfectoire. Notre dernier rêve : création d un second centre! Il y a 8 ans, le centre le PELICAN accueillait la première grosse vague de petits réfugiés Hazaras. A environ 5 kms de nous, se trouve cette population déracinée, qui survit péniblement. Les constructions anarchiques se sont faites dans l urgence, et sont, pour la plupart non terminées. Il y a environ personnes qui se débrouillent plus ou moins bien. Une bonne vingtaine d enfants, dont 5 sourds-muets, font ce long trajet à pied pour venir jusqu au centre. La rumeur de ce qui se passe au centre du PELICAN a fait depuis quelques mois bien des envieux, et c est à la demande de la population que nous sommes allés visiter les lieux. Merci d avoir soutenu, par vos prières et vos dons, le projet du PELICAN depuis de nombreuses années. Merci de croire avec nous, à un avenir meilleur pour les plus pauvres des afghans. Merci à l avance d être encore avec nous pour ce nouveau projet! Avec toute notre gratitude. Jacques et Ariane, et les 244 élèves dont 19 sourds-muets et 74 jeunes femmes accueillis chaque jour au centre du PELICAN Dash e Barchi, Kabul, Afghanistan. La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre

12 sociales assistantes maternelles Informations LISTE DES ASSISTANTES MATERNELLES AGRÉÉES D INGERSHEIM Mme BEAUX Evelyne 8 Rue des Violettes Mme BETTER Barbara 12 Rue Pasteur Mme BREMOND Virginie 12 Rue du 22 Août Mme CHAUSSY Marie 1 Rue Saint Michel Mme CONRAD Corinne 5 rue du Hohlandsberg Mme DE SOUZA ALVES Maria Lucia 7A Rue Jeanne d Arc Mme ERASLAN Sevgi 127 Route de Colmar Mme FRITSCH Delphine 4 Rue des Vosges Mme GRAMLICH Marie-Laure 9 Rue du 22 Août Mme GERBER Suzanne 16 Rue du Florimont Mme GUGGENBUHL Caroline 35 Rue du Maréchal Foch Mme HANAUER Fanny 20 Route d Eguisheim Melle HEGUENAUER Sandrine 5 Route de Colmar Mme HUE Marie-Christine 12 Rue Pasteur Mme HUTIN Christiane 7 Rue du Quai Mme KELLER Cathy 13 Rue des Trois Epis Mme LONGO Giuseppina 5 Quai de la Fecht Mme LOOS Clarisse 10 Rue des Violettes Mme MASSON Dominique 3 Rue du Florimont Mme MEYER Françoise 18 Route d Eguisheim Mme MULLER Nicole 23b Route de Colmar Mme PLET Marie 3 Rue Deybach Mme REININGER Agnès 121 Route de Colmar Mme STOERKEL Nadine 3 Rue du Florimont Mme TSCHUPP Geneviève 14a Rue de l Entlen Mme VELLA Maria 35 Rue Jeanne d Arc Mme VILLEMIN Joëlle 10a Rue Pasteur Mme VRAY Josée 14 a Rue Jeanne d Arc Mme VIRY Magali 24 Rue Jeanne d Arc Mme WISS Karine 30 Rue Jeanne d Arc Mme ZARRIN Simindokht 18 Rue du Barrage LISTE DES ASSISTANTES MATERNELLES AGRÉÉES AUX ALENTOURS D INGERSHEIM BENNWIHR Madame PIRRA Marie-Claire 2 Passage de Seelbourg BENNWIHR-GARE Madame HUMBRECHT Annick 7 Rue du Jeanne d Arc BENNWIHR NIEDERMORSCHWIHR Madame HABOLD Michèle 65 Rue des Eaux NIEDERMORSCHWIHR Madame MAURER Fabienne 29a Rue de l Eglise NIEDERMORSCHWIHR LOGELBACH Madame LABOUREUR Carole 1 Route de Turckheim LOGELBACH SIGOLSHEIM Madame DEVIGE Carole 24 Rue Pierre Pflimlin SIGOLSHEIM La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre 2011

13 Banque alimentaire sociales «SOLIDARITÉ INGERSHEIM» COLLECTE DE LA BANQUE ALIMENTAIRE Depuis janvier 2010, le Centre Communal d Action Sociale (CCAS), en partenariat avec la Banque alimentaire de Mulhouse, aide des familles d Ingersheim dans le besoin en leur distribuant des colis alimentaires (2 fois par mois), à savoir des produits secs, d hygiène, frais, fruits et légumes. Comme chaque année, la Banque alimentaire organise une collecte de denrées dans les 2 magasins d Ingersheim (Point Coop et Univers Bio) le vendredi 25 et samedi 26 novembre Retenez dès à présent les 25 et 26 novembre pour cette collecte intitulée «Solidarité Ingersheim». Pour assurer au mieux cette collecte, nous sommes aussi à la recherche de bénévoles. Martine DIETRICH Maire Adjointe aux Affaires sociales Informations Le CCAS compte sur votre générosité lors de cette collecte puisque votre participation ira à des familles d Ingersheim. Les écoles seront à nouveau sollicitées pour ce geste de solidarité envers les plus démunis. Si vous êtes disponible, vous pouvez téléphoner en Mairie au Home du Florimont LES PETITS POTINS DU HOME DU FLORIMONT Mai, juin et juillet sont des périodes bien remplies pour les résidents du Home du Florimont, il n y a qu à consulter le calendrier des animations pour s en rendre compte. Voyons donc le récit illustré des grands moments des semaines écoulées : 13 mai Après-midi accordéon dans le jardin. Les résidents ont aimé ce moment de détente convivial dans le parc qui fleure bon le printemps. 24 mai Le soleil illumine la résidence. Les oiseaux chantent, le parc se pare des couleurs du printemps, c est le moment de s affairer au jardin où chacun pourra s exercer au plaisir de planter. Faire fi des difficultés physiques et s approprier le plaisir de planter puis d admirer son environnement tout en couleur : voilà les plaisirs du jardinage! 29 mai La fête des Mères : cette fête annuelle en l honneur des mamans est célébrée depuis fort longtemps! Les premières traces de célébration en l honneur des mères sont présentes dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l honneur de Rhéa (ou Cybèle), la Grande mère des dieux. Aujourd hui, compte tenu de la longévité de la vie, cette fête est marquée également par les adultes de tous âges pour honorer leur mère. Au Home du Florimont, le 28 mai, la fête était placée sous le signe de la musique, en compagnie de Mr. Bernard Hardt, de jeunes guitaristes et du groupe de cithares. La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre

14 sociales home du florimont Informations 17 juin - L exposition organisée avec l association Terre à terre présentant les réalisations des résidents et des enfants de l école du centre d Ingersheim a été un franc succès. «Les enfants ont chanté 4 chansons sur le thème des instruments de musique : «3 petites notes de musique», «Je suis un musicien», «Je suis un artiste», «Le Cor». Une pensionnaire a retrouvé deux strophes du Cor que nous avons entamées à la suite des enfants, puis pour finir, «J ai perdu le do de ma clarinette». Cette dernière a été chantée avec les résidents. Deux filles ont joué de la flûte traversière pour finir le chant. Les enfants ont accompagné les résidents pour faire le tour de l exposition ; à l issue de cette visite fort commentée, ils ont tenu à rendre hommage à leur instituteur. Puis ils ont servi le goûter aux résidents dans le parc. Quel bel échange intergénérationnel, fort apprécié de tous! 20 juin - Fête de la Musique Quelques résidents du home ont participé à un thé dansant à la Résidence de la Weiss. 22 juin - La messe célébrée par le Curé SPITZ et l Abbé Robert FETZER a été rehaussée par les chants des jeunes communiants d Ingersheim. 27 juin - Afin de souffler dignement les bougies des résidents nés au courant du mois de juin, la fête a été rehaussée par un concert de violon donné par M me Beckaert, fille d une résidente. Suite au succès de l artiste et de son instrument, rendez-vous est pris pour le mois de décembre avec au répertoire des chants de Noël. 2 juillet Le groupe de danse country : Les «Route 66 Dancers» de Wihr-au-Val, groupe de cow-boys et cowgirls costumés, ont animé l après-midi des résidents, comme il se doit sur des airs d outre-atlantique. Après-midi très appréciée par les résidents, enchantés par ces danses d un autre genre qu ils ne connaissaient pas. 8 juillet - Le traditionnel barbecue s est déroulé au son des accordéons du groupe «l Accordéon Rétro Band». Cet ensemble dynamique mérite tous nos remerciements. Il intervient régulièrement auprès des résidents du Home du Florimont pour leur plus grand plaisir. 9 juillet - Prestation du club de cithares de Gunsbach qui se compose de 8 membres, 7 dames de Gunsbach, dont 3 mères accompagnées de leurs filles! «Après-midi calme et reposante dû aux sons mélodieux tirés des cordes des cithares et silence religieux, coupé de temps en temps par des chants lorsque les résidents connaissaient les chansons jouées. Les résidents en sont friands et en redemandent pour cette fin d année.» Sans oublier les Chiens Visiteurs : Les toutous ne ratent aucun rendez-vous avec les résidents. Malgré les vacances, ils sont venus nous rendre visite le 15/06, le 6/07 et le 03/08. Rendez-vous que certains résidents ne ratent pour rien au monde, tellement ils apprécient leur compagnie et les câlins. Au programme : la période estivale s annonce un peu plus calme, mais si l animatrice part se ressourcer en famille, nul doute qu elle gardera en ligne de mire les actions à mener à la rentrée, et ramènera des idées nouvelles pour ses chers résidents! 23 juillet - Karaoké animé par les Sœurs BURRUS. 5 août Fête d anniversaire pour M lle Marie-Madeleine FREYDRICH, ancienne institutrice : le Rétro Band a animé cette journée particulière. Le lendemain, 6 août, elle a fêté avec sa famille ses 100 ans, «des amis de la famille ont joué de la cithare rien que pour elle car elle était une ancienne cithariste». Fête des vendanges le 22 ou 29 septembre 2011, à définir encore, ainsi qu une sortie vendanges miseptembre! M me Michelle GOLLENTZ, Cadre de santé du Home M lle Isabelle DACOSTA, Animatrice Photo DNA 14 La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre 2011

15 CADA sociales FÊTES DE LA MUSIQUE ET DES VOISINS AU CADA «LES VIGNES» Informations Fête des voisins Le Centre d Accueil pour Demandeurs d Asile «Les Vignes» d Ingersheim accueille tout au long de l année des personnes venues demander l asile en France, en raison des persécutions qu elles ont subies dans leur pays d origine. Actuellement, le CADA accueille 80 personnes venues de 14 pays différents. Pour faire connaître notre structure, nous avons organisé le 27 mai la fête des voisins. Les habitants du quartier y étaient conviés ainsi que les résidents de la résidence sociale. Nous avons également organisé, le 28 juin, la fête de la musique à laquelle ont participé les résidents, ainsi que l équipe du CADA. Lors de la fête des voisins, les adultes du CADA avaient préparé des spécialités culinaires de leurs pays d origines. Les enfants étaient également présents lors de cette fête. Un public nombreux est venu lors de la fête de la musique : il y avait des résidents du CADA, de la résidence des Vignes, mais aussi des habitants du quartier. Les enfants du CADA avaient préparé un spectacle de rap pour cette occasion. Et toujours, les ateliers «cuisine du monde» qui ont lieu un jeudi par mois et sont ouverts à tous Joignez-vous à nous pour faire le tour du monde en cuisine. L équipe du CADA «Les Vignes» ADOMA 18 rue de l Entlen INGERSHEIM Tel : Fête de la musique La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre

16 sociales APA Informations MAIS OÙ EST PASSÉE L APA? L APA, l aide aux personnes âgées, tout le monde connaît cette association dans le Haut-Rhin. Mais savez-vous qu elle a en fait changé de nom? Il y avait effectivement des confusions faites avec l Allocation Personnalisée d Autonomie (attribuée aux personnes âgées en perte d autonomie, et principalement financée par le Conseil Général). Et puis surtout, l association ne proposait pas que de l aide aux personnes âgées ou dépendantes! Du coup, l APA s est scindée en 2 associations : APALIB et APAMAD. APALIB propose près de 400 clubs de loisirs dans le Haut- Rhin, des missions de bénévolat, de la prévention, des conférences APALIB gère aussi un service de ménage (même pour les «jeunes»!) et de garde d enfants nommé «FamiEmploi 68», ainsi que des restaurants et un service de livraison de repas. C est APAMAD qui propose dorénavant de l aide aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap. Si aujourd hui, on ne dit plus «APA», APALIB et APAMAD ont bien conservé les valeurs de l association d origine : la solidarité, le respect, ainsi que l exigence de la qualité de service. Avec la volonté d être au plus proche des personnes qu elles aident, APALIB et APAMAD s adaptent aux besoins de chacun. Les services d APALIB : Les services d APAMAD : Clubs de loisirs, bénévolat, prévention, conférences-débats, le service Fami Emploi 68 (ménage, repassage, courses et garde d enfants), livraison de repas, jardinage et petits travaux, résidences avec services pour seniors, restaurants, visites aux personnes qui se sentent seules. Aide à la personne (aide au lever/coucher, à la toilette), garde de jour et de nuit, entretien du domicile, courses et déplacements accompagnés, accueils de jour (pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ou de troubles apparentés), protection juridique des majeurs. Plus d informations au ou ou 16 La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre 2011

17 EFFECTIFS SCOLAIRES RÉPARTITION DES EFFECTIFS SCOLAIRES ANNÉE 2011 / 2012 ÉCOLES CLASSES ÉLÈVES ENSEIGNANTS PRIMAIRE PASTEUR DATE NOMINAT CP 19 M. BETTINGER Rémi Sept CE1 22 M me HOLL Anne-Catherine (Directrice) Sept CE2/CM1 11 / 14 M me LEIBER Laurence Sept CM1/CM2 8 / 18 M me GENDRIN Cathy Sept Z.I.L. M. VIGOR Philippe Sept Complément direction (1/4 temps CE1) TOTAL 92 PRIMAIRE CENTRE M me DIETRICH Nathalie Sept CP/CE1a 14 / 9 M me KELLER Emmanuelle Sept DATE NOMINAT CP/CE1b 15 / 8 M me LIND Sabine Sept HAFFNER Martine Sept CE1/CE2 14 / 8 M me BINNINGER Marie Sept Aide Biblioth. CE2/CM1 14 / 9 M me ERCA Véronique Sept CM1/CM2 19 / 4 M me QUINTLE Nathalie Sept CM2 24 M. LEIBER Eric (Directeur) Sept /2 temps CM1/CM2 1/4 temps CE1/CE2 1/4 temps CM2 M me DE FILIPPO Marie Sept /4 temps CE2/CM1 M me DIETRICH Nathalie Sept Z.I.L. M me KRAEMER Céline (remplacement congés maladie) Sept Vie scolaire R.A.S.E.D. M me EDEL Odile Sept TOTAL 138 A.T.S.E.M. MAT. PASTEUR PS/MS 16 / 6 M me GUERIN Catherine Sept WOLFF Natacha Sept MS/GS 8 / 13 M me RIGAULT Hélène Sept FREY Marie Sept TOTAL 43 Direction : Mme HOLL Anne-Catherine A.T.S.E.M. MAT. FECHT Petits 24 M me BRETZ Frédérique (Directrice) et M me DE VIVEIROS Cidalia Sept / Sept Moyens / Grands 8 / 13 M me KADI Muriel Sept GERARD Christine Fév STIRN Amélie (apprentie) Sept Moyens / Grands 8 / 14 M me STEIBLE Christine Sept BOUZAHZAH Irène Sept TOTAL 67 A.T.S.E.M. MAT. BILINGUE PRIMAIRE BILINGUE PS/MS/GS 6 / 6 / 4 Karine WINKLER (Fr.) / Barbara NÜSING (All.) PS/MS/GS 5 / 8 / 6 Gisèle JOST (Fr.) / Iris STROBEL (All.) PS/MS/GS 7 / 6 / 4 PS/MS/GS 5 / 8 / 6 CP 18 CE1 19 CE2/CM1 17 / 5 CM1/CM2 6 / 11 Gisèle JOST (Fr.) / Christa PETITDEMANGE (All.) Christelle NIESS (Fr.) / Christa PETITDEMANGE (All.) Sonja LEFEVRE (Fr.) / Sabine HEINEN (All.) Sonja LEFEVRE (Fr.) / Simone RHEE (All.) Karine WINCKLER (Fr.) / Sabine HEINEN (All.) Charline BOURGAU (Fr.) / Isabelle ROSEMANN (All.) Sept / Sept Sept / Sept Sept / Fév Sept / Fév Sept / Sept Sept / Août 2001 Sept / Sept Sept / Sept.2011 BELLICAM Nicole Sept HAEGLE Nathalie (en remplacement de GRANDIDIER Lucie) SOMMERFELD Angelika / JUNG Justine TOTAL 147 Direction Maternelle : PETITDEMANGE Christa / Direction Primaire : LEFEVRE Sonja TOTAL EFFECTIFS 2011/ (contre 507 en 2010 / 2011) COLLEGE LAZARE DE SCHWENDI : 510 élèves / 19 classes / 42 enseignants LYCÉE LAZARE DE SCHWENDI : 320 élèves / 18 classes / 50 enseignants Sept Sept / Sept La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre

18 Nouvelles directions Vie scolaire Au Groupe scolaire Pasteur Pour l année , Mme Anne- Catherine HOLL fait fonction de directrice des écoles maternelle et primaire Pasteur. Après avoir effectué des remplacements pendant 7 années, dont beaucoup à l école primaire Pasteur, Mme HOLL a été nommée titulaire d un poste d enseignante à cette école en NOUVELLES DIRECTIONS A l école primaire bilingue Jean Petit Pour cette rentrée 2011, Mme Sonja LEFEVRE a pris le relais de Mme Sabine HEINEN à la direction de l école primaire Jean Petit, où elle est enseignante depuis Habitante d Orbey, âgée de 38 ans, elle compte prendre part activement à la célébration des 20 ans de l école durant cette année scolaire. Une nouvelle proviseure pour la création d une Cité scolaire Nouveauté de la rentrée, le collège et le lycée Lazare de Schwendi se regroupent pour former une CITÉ SCOLAIRE, avec une direction unique, en la personne de Mme Véronique ROSAY, proviseure. Les structures pédagogiques respectives restent, avec un responsable dans chaque entité : M. Jean-Luc HENNECKE, proviseur adjoint au lycée depuis 2008, et Mme Marie-Noëlle POIROT, principale adjointe au collège. Cette dernière, nouvelle venue à ce poste, a été Conseillère principale d éducation au collège de 1997 à 2002, pour ensuite occuper le poste de principale adjointe au collège de Rouffach puis à St Exupéry à Mulhouse. Après être devenue proviseure adjointe au lycée Koeberlé de Sélestat, elle revient donc à Ingersheim. Ce rapprochement entre les 2 entités, initié par les 2 directions précédentes, est une continuité de leur travail dans le but de mutualiser et d optimiser les moyens techniques et administratifs, tout en essayant d harmoniser une gestion dépendant de deux collectivités différentes (le Conseil M me Rosay, nouvelle proviseure général du Haut-Rhin pour le collège et le Conseil régional pour le lycée). Il permettra aussi de créer des passerelles entre les élèves des deux structures, afin de mieux se connaître et de porter un regard positif les uns sur les autres. Professeur d économie et de gestion depuis 1990, Mme Véronique ROSAY a enseigné à St Louis, Mulhouse et Wittelsheim. Lors de ces différents postes, elle s est attachée à développer la relation école-entreprise. Ainsi, ayant réussi le concours de personnel de direction en 2003, elle est nommée principale adjointe au collège d Altkirch où elle ouvre l établissement à l entreprise en créant un forum des métiers. En 2007, elle devient proviseure adjointe au lycée polyvalent de Guebwiller qui a aussi une filière technologique, comme celui d Ingersheim. Mme ROSAY compte développer les innovations pédagogiques déjà en place : la seconde rebond, le BTS à public mixte et les sections européennes anglais et allemand. Les autres projets continueront également. Au collège, il sera question de pérenniser les partenariats existants, en parti culier pour la section bilingue, et de soutenir l Atelier du cirque et les autres projets artistiques (dont la chorale). Pour le lycée, le partenariat avec Fribourg se poursuivra avec le projet d un double diplôme franco-allemand pour le bac pro électrotechnique. Le développement de l apprentissage lui tient également à cœur. Existant déjà en BTS, il sera mis en place en bac pro à partir de la classe de 1 ère pour préparer un bac pro électrotechnique ou plasturgie, formations n existant pas au CFA de Colmar. Le BTS accueille actuellement 9 apprentis sous contrat avec des entreprises d Orbey à Belfort. Photos A. Heinrich 18 La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre 2011

19 Ecole maternelle de la fecht LES GRANDS DE LA MATERNELLE DE LA FECHT EN CLASSE VERTE Du mercredi 15 au vendredi 17 juin, la classe des Grands est allée se mettre au vert, sans les parents, au-dessus d Orbey, à La Chaume. Les enfants, pourtant jeunes, se réjouissaient de dormir côte à côte dans le grand dortoir, de se présenter leur doudou nocturne ou de jouer avec leur lampe de poche. Pêcher 8 sortes d animaux dans la mare fut aussi source de joie : les reconnaître, les classer en aquarium, distinguer les herbivores des carnivores, ceux qui respirent avec des poumons ou des branchies Parmi les multiples découvertes de cette classe «transplantée» : s orienter dans l environnement proche grâce aux balises, marcher jusqu à la ferme de Céline aux Hautes Huttes, découvrir les vaches au pré et les veaux à l étable, goûter le munster sorti de la cave d affinage. Tout est source d apprentissage lors de ces séjours rares dans une scolarité, en particulier vivre ensemble et se respecter, avec nos différences et nos ressemblances! À reconduire avec la future promotion des Grands au printemps 2012! Vie scolaire LES CM2 À LA MATERNELLE DE LA FECHT Nous nous étions donnés rendez-vous à 9h30 dans la cour de la maternelle autour d un bon goûter. Les CM2, chapotés par leur maître, Monsieur Leiber, avaient tout préparé. Il y avait la pêche aux canards, le foot, le jeu du toucher ou encore la course en sac. Les CM2 se sont occupés de nous comme des grands frères et des grandes sœurs : nous expliquant les jeux, nous aidant lorsque nous hésitions, nous guidant dans tous ces ateliers Chacun y a pris beaucoup de plaisir et nous attendons avec impatience l année prochaine pour renouveler cette belle expérience! La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre

20 Ecole maternelle de la fecht Vie scolaire PROMENADE DANS LE PASSÉ : L ÉCOMUSÉE Mercredi 1 er juin, les élèves de la maternelle de la Fecht ont bravé le froid pour se rendre à l Ecomusée d Ungersheim. L Ecomusée est un village de maisons anciennes à colombage, d il y a au moins 100 ans. Pour certains, la matinée a débuté par une activité : réalisation d un pan de mur en torchis, en mélangeant de la paille, de l argile et de l eau, ou fabrication d un animal en poterie. D autres ont nourri les animaux, l après-midi. Nous avions à chercher des objets ou lieux actuels, mais nous ne les avons pas trouvés! Ils n existaient pas encore il y a 100 ans! À la place, nous avons fait des découvertes. Maintenant, à vous de les associer : A 1 Le radiateur Le puits B 2 Le lave-linge La plume C 3 L eau au lavabo Le poêle Solution : A-3 ; B-5 ; C-1 ; D-4 ; E-2 D 4 Les toilettes E 5 Le stylo Les toilettes au fond du jardin Le lavoir 20 La Lettre d Ingersheim N 97 - Septembre 2011

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

Lettre d informations / Newsletter

Lettre d informations / Newsletter Lettre d informations / Newsletter Mars/Avril 2013 März/April 2013 Bilan de la période Carnaval Nous étions tous prêts, les élèves costumés voire maquillés, les sens en éveil ; l excitation était palpable

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE 1- NOS INTENTIONS EDUCATIVES Nous souhaitons apprendre à l enfant à respecter lui-même, les autres enfants et les adultes, et l amener à trouver sa place

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

A tire-d aile Nouveau Kermont Mensuel

A tire-d aile Nouveau Kermont Mensuel A tire-d aile Nouveau Kermont Mensuel Sommaire: Septembre 2015 Anniversaires du mois, entrées, décès p.3 Programme p. 4 et 5 La parole aux résidants p. 6 Et du côté du personnel p. 7 Le coin des joueurs

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES RESTAURANTS SCOLAIRES, GARDERIES ET TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES Introduction La commune de Bassens organise les services périscolaires : restaurants,

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Petit Saint Louis ÉDITO. Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. Une de plus!

Petit Saint Louis ÉDITO. Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. Une de plus! DECEMBRE 2015 JOURNAL Petit Saint Louis ÉDITO Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. V. PEREZ Directrice de la Résidence Saint Louis Une de

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Catalogue de prestations 2015 / 2016

Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme 31b rue Gambetta Enclos de l abbaye 80800 CORBIE Tél. 03 22 96 35 86 www.lecturepublique.valdesomme.com

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

CR brut ateliers Soirée de lancement de la Fête des Profs. 28 mai 2015

CR brut ateliers Soirée de lancement de la Fête des Profs. 28 mai 2015 CR brut ateliers Soirée de lancement de la Fête des Profs 1. Des Fêtes réussies c est : 28 mai 2015 - Joie du lendemain - De la bonne musique - Vivement l année prochaine - Quand on est bien accueillis

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA)

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA) GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA) ACCES AUX SERVICES DU RESTAURANT SCOLAIRE DES SERVICES PERISCOLAIRES (Les TAP et La GARDERIE DU MATIN ET DU SOIR) Juillet

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Noël en France. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-6 Fiche professeur.. 7-8 Sources..

Fiche Pédagogique. Noël en France. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-6 Fiche professeur.. 7-8 Sources.. Fiche Pédagogique Noël en France Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-6 Fiche professeur.. 7-8 Sources.. 9 1 Tableau descriptif Noël en France Niveau A2 Descripteur CECR,

Plus en détail

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Nom : Prénom : Date : Mode d emploi Des situations en contexte professionnel ont été élaborées sous forme de questions à choix multiples.

Plus en détail

Coordonnées de l organisateur :

Coordonnées de l organisateur : Projet éducatif et projet pédagogique des séjours de vacances aux Ecuries de Novert Coordonnées de l organisateur : Ecuries de Novert Virginie PAROT Domaine de Novert 19 360 MALEMORT-sur-CORREZE www.domainedenovert.com

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

«Permettre un avenir» «Oser les réussites»

«Permettre un avenir» «Oser les réussites» E N S E M B L E S C O L A I R E J E A N N E D A R C F I G E A C «Permettre un avenir» «Oser les réussites» De l Ecole Maternelle aux Lycées d Enseignement Général, Technologique et Professionnel, et au

Plus en détail

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008 DOSSIER DE PRESSE Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne L ART AU SERVICE DE L ÉDUCATION DANS UN CADRE SCOLAIRE Présentation Saison Culturelle 2007/2008 Conférence de presse du lundi 22 octobre 2007

Plus en détail

Si vous avez des questions à nous poser, vous pouvez nous envoyer

Si vous avez des questions à nous poser, vous pouvez nous envoyer Bienvenue à la Chers enfants, Bonjour, je m appelle HECTOR Je suis la mascotte de la Maison de la Nature et de l Environnement 65. Nous allons bientôt passer un moment ensemble. Nous nous réjouissons,

Plus en détail

ACTIONS DE NEGAR SEMESTRE 2015 SOUTIEN A L EDUCATION. 1- Lycée de filles de Bozorak. www.negar-afghanwomen.org / negarafghanwomen@yahoo.

ACTIONS DE NEGAR SEMESTRE 2015 SOUTIEN A L EDUCATION. 1- Lycée de filles de Bozorak. www.negar-afghanwomen.org / negarafghanwomen@yahoo. www.negar-afghanwomen.org / negarafghanwomen@yahoo.fr ACTIONS DE NEGAR - 1er SEMESTRE 2015 Suite aux élections présidentielles de 2014, un nouveau gouvernement aurait dû être installé, mais il ne s est

Plus en détail

N PORTABLE : 06.40.66.19.17

N PORTABLE : 06.40.66.19.17 Communauté de Communes de la Butte de Thil www.cc-buttedethil.fr Communauté de Communes de la Butte de Thil 17 rue de l Hôtel de Ville 21390 PRECY SOUS THIL 03.80.64.43.07 / 03.80.64.43.25 N PORTABLE :

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

élection du CCJ 2015-2017

élection du CCJ 2015-2017 élection du CCJ 2015-2017 Vous avez entre 11 et 17 ans Dire que vous êtes l avenir de Levallois est une évidence, mais cet avenir, pourquoi ne pas vous préparer à le construire vous-mêmes? Vous avez des

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU Site : http://cothorou.edres74.ac-grenoble.fr/ Adresse mail : Ce.0741227G@ac-grenoble.fr Tel : 04 50 71 01 64 Un établissement engagé Je suis heureux et fier

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

COMMUNE DE MEZOS PROGRAMMATION DES ACTIVITES PERISCOLAIRES PERIODE DU 6 JANVIER AU 14 FEVRIER 2014

COMMUNE DE MEZOS PROGRAMMATION DES ACTIVITES PERISCOLAIRES PERIODE DU 6 JANVIER AU 14 FEVRIER 2014 COMMUNE DE MEZOS PROGRAMMATION DES ACTIVITES PERISCOLAIRES PERIODE DU 6 JANVIER AU 14 FEVRIER 2014 Madame, Monsieur, Nous vous prions de trouver, ci-après, le programme des activités périscolaires proposé

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript 2015 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners ( Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FE Chouette j ai anglais maintenant et après la récréation mes matières favorites. Vraiment

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

Pêle-Mêle. Atelier écriture. Historique des journées du patrimoine.

Pêle-Mêle. Atelier écriture. Historique des journées du patrimoine. Pêle-Mêle Historique des journées du patrimoine. Créées en 1984 par le ministère de la Culture français, les journées du patrimoine permettent la découverte de nombreux édifices, musées et autres lieux

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE))

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) Notes pour l allocution prononcée par M. Pierre Lucier, président de l université du Québec, lors de la collation des grades de l ÉCole

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1)

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Réponse apportée par une classe de PS-MS de l école maternelle du Gué d Alleré, à travers un projet mené au cours

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret du candidat Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite PMA22S008 04/06/13 Code du candidat : Nom : Prénom

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO

PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO 2009.2010 SOMMAIRE I) Présentation des accueils. II) Le fonctionnement. III) 1-L alimentation 2-Les relations 3-Le rythme de vie 4-Santé et hygiène 5-Les activités

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

Mot de la directrice adjointe

Mot de la directrice adjointe Info-Parents Mot de la directrice adjointe Chères parents, Les vacances sont terminées et chose du passé pour la plupart d entre-nous et il est temps de reprendre la routine de la rentrée. Il me fait donc

Plus en détail

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE missiontice.ac-besancon.fr/college_mont_miroir 6, Rue de l Europe, 25120 Maîche Téléphone : 03 81 64 09 23 L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE SOMMAIRE Le collège L internat

Plus en détail

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue.

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue. Exercices de langue Compétence pragmatique à évaluer : se présenter (dire son nom et son âge, son origine, en quelle classe on va, quelles langues on parle) Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE : La ville de GODERVILLE organise au sein de ses écoles un service d accueil périscolaire. Ces prestations regroupent : les activités périscolaires mises

Plus en détail

NOEL A LA CARTE. I - Le contexte

NOEL A LA CARTE. I - Le contexte NOEL A LA CARTE I - Le contexte Le lycée général MF est situé dans un chef lieu de canton de 11 000 habitants. Le secteur de recrutement est caractérisé par une étroitesse géographique (R< 6kms) et une

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 11

Indications pédagogiques D2 / 11 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 11 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 1 : Produire un message à l écrit 1 : Produire un message

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE ESSONNE Centre de formation Collez votre photo ici DOSSIER DE CANDIDATURE ÉTAT CIVIL DU CANDIDAT Nom :.... Prénom :..... Né(e) le : à :........ Dépt :... Nationalité :.... Courriel :......@.... Adresse

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

Cette charte d accueil a été réalisée grâce au soutiens de Jacqueline-Marie GANTER et du Relais des Parents et des Assistants Maternels.

Cette charte d accueil a été réalisée grâce au soutiens de Jacqueline-Marie GANTER et du Relais des Parents et des Assistants Maternels. Cette charte d accueil a été réalisée grâce au soutiens de Jacqueline-Marie GANTER et du Relais des Parents et des Assistants Maternels. Le dynamisme de ce groupe de réflexion, nous a permis de faire

Plus en détail

Anne PELLETIER LE BARBIER Maire de Bièvres

Anne PELLETIER LE BARBIER Maire de Bièvres Un an après la mise en œuvre des nouveaux horaires scolaires à Bièvres, nous souhaitons vous donner une information précise sur l ensemble des acteurs qui interviennent auprès de vos enfants tout au long

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives S e r v i c e péri-scolaire Bonjour, Je m appelle O.S.C.A.R. et je suis ton nouveau compagnon. Je fais un chouette métier. Je suis

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE 1, RUE PAUL PONC - 84000 T. 04 90 88 06 65 - FAX 04 90 89 11 86 espacepluriel@ccasavignon.org ACTIVITÉS SERVICES 2012-2013 Centre Communal d Action Sociale 1, RUE PAUL PONC 84000 T. 04 90 88 06 65 FAX

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

Une école accueillante et décorée!

Une école accueillante et décorée! Journal scolaire Novembre-décembre 2013 Une école de collaboration Chers lecteurs, À l approche du temps des vacances, il nous fait plaisir de vous présenter les beaux gestes de collaboration que font

Plus en détail

NOUVELLES DE L ACADÉMIE MUSICALE DE LIESSE

NOUVELLES DE L ACADÉMIE MUSICALE DE LIESSE «Mes enfants, soyez joyeux!» NOUVELLES DE L ACADÉMIE MUSICALE DE LIESSE ANNÉE 1 NUMÉRO 4-20 OCTOBRE 2014 Chers amis de l Académie Musicale de Liesse, Ca y est, ce sont les premières vacances pour nos élèves

Plus en détail

2011-2012. Centre Social La Passerelle. A n i m a t i o n s. É c h a n g e s. Accueil convivialité. M u l t i c u l t u r e l. S o l i d a r i t é s

2011-2012. Centre Social La Passerelle. A n i m a t i o n s. É c h a n g e s. Accueil convivialité. M u l t i c u l t u r e l. S o l i d a r i t é s M u l t i c u l t u r e l P a r t i c i p a t i o n Centre Social La Passerelle 2011-2012 Accueil convivialité É c h a n g e s A n i m a t i o n s S o l i d a r i t é s F a m i l l e s sommaire Pages 3

Plus en détail

VILLEBRUMIER SEPTEMBRE 2000 1

VILLEBRUMIER SEPTEMBRE 2000 1 VILLEBRUMIER SEPTEMBRE 2000 1 Le Mot du Maire, (discours prononcé lors de l'inauguration de la fontaine) "Tout d'abord, permettez-moi de vous adresser au nom de la municipalité, mes meilleurs vœux pour

Plus en détail

Voici les dernières nouvelles du CME!

Voici les dernières nouvelles du CME! Édition n 13 Mars 2008 Ne me prenez pas si c est pour me jeter par terre Voici les dernières nouvelles du CME! Les jeunes conseillers travaillent et leurs projets avancent. Quelle chance! Pour la boum

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants INFORMATION DES FAMILLES Ce document a pour objectif de répondre de façon concrète et pratique aux questions soulevées par les parents, les enseignants ou les associations, lors de différents temps de

Plus en détail

SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait. Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny

SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait. Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny En janvier dernier, Louise Lecarpentier soufflait ses 100 bougies. Elle vit encore dans sa maison

Plus en détail

Lire et Ecrire a changé toute ma vie

Lire et Ecrire a changé toute ma vie Lire et Ecrire a changé toute ma vie Fabienne VANDERMIÈGE Responsable de l association L illettrisme Osons en parler Agente de sensibilisation à Lire et Ecrire Verviers Avant de venir t inscrire à Lire

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

Indications pédagogiques

Indications pédagogiques à la Communication Indications pédagogiques D2 / 32 Objectif général D : REALISER UN MESSAGE A L'ECRIT Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 3 Rédiger un message Objectif opérationnel 2 Rédiger

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

LE VÉGÉTAL C EST LA VIE...

LE VÉGÉTAL C EST LA VIE... JUIN 2014 LES PRIX FONDATION GEORGES TRUFFAUT 2014 TROIS ASSOCIATIONS EXEMPLAIRES RÉCOMPENSÉES LE VÉGÉTAL C EST LA VIE... Partout en France, des jardins pédagogiques, thérapeutiques ou d insertion voient

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

Compte-rendu du séjour «allons en France 2010»

Compte-rendu du séjour «allons en France 2010» Compte-rendu du séjour «allons en France 2010» Bonjour! Je m appelle LU Chun, étudiant de français à l Université de Jianghan. Cet été, j ai eu l occasion d aller en France dans le cadre d un programme

Plus en détail

La gloire de mon père de Marcel Pagnol

La gloire de mon père de Marcel Pagnol Fiche Pédagogique La gloire de mon père de Marcel Pagnol Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif 2 Fiche élève. 3 4 Fiche professeur. 5 8 Transcription. 9 Sources. 10 1 Tableau descriptif Niveau

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

GARDERIE PÉRISCOLAIRE CENTRE DE LOISIRS

GARDERIE PÉRISCOLAIRE CENTRE DE LOISIRS GARDERIE PÉRISCOLAIRE CENTRE DE LOISIRS RÈGLEMENT INTÉRIEUR Rentrée scolaire 2015/2016 I - INSCRIPTION DES ENFANTS a) Age d admission La garderie périscolaire reçoit les enfants inscrits dans les écoles

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE RAPPORT DE MISSION au TOGO Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE Du 1 er au 31 Juillet 2o12 I) INTRODUCTION Etudiante en Ecole d Ingénieur en Biologie industrielle, il

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Conseil de cycle (TPS/PS) spécial «première rentrée scolaire»

Conseil de cycle (TPS/PS) spécial «première rentrée scolaire» École maternelle publique YORK 39, rue d York 21000 DIJON Tél. 03 80 71 38 83 ec-mat-york-dijon-21@ac-dijon.fr Conseil de cycle (TPS/PS) spécial «première rentrée scolaire» Objectifs Améliorer l accueil

Plus en détail