Modalité d accès, informations disponibles, intérêt et limites des bases de données de l assurance maladie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modalité d accès, informations disponibles, intérêt et limites des bases de données de l assurance maladie"

Transcription

1 Utilisation des bases de données médico-administratives nationales : données de morbidité Modalité d accès, informations disponibles, intérêt et limites des bases de données de l assurance maladie Alain Weill - CNAMTS XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 1

2 Étude de cohorte sur le risque de cancer de la vessie chez les personnes diabétiques traitées par pioglitazone à partir des données chaînées du SNIIRAM et du PMSI Anke Neumann, Alain Weill, Philippe Ricordeau, Jean-Paul Fagot, François Alla, Hubert Allemand Caisse Nationale d Assurance Maladie des Travailleurs Salariés, Paris 2

3 Étude de cohorte exposé / La méthode : sur le SNIIRAM chaîné au PMSI une cohorte de type «exposés / non exposés» non exposé (méthode) Données de remboursement de l assurance maladie Données hospitalisations des SNIIRAM R égime général (DCIR) Identifiant anonyme du patient PMSI Basé sur NIR («numéro de sécurité sociale») de l ouvrant droit, D ate de naissance, sexe du Traitement médicamenteux. - Traitements T i médicamenteux. benfluorex (pioglitazone, Prise en charge du autres patient au médicaments), titre - Codes d une CIM ALD 10 cardiovasculaire des ALD, Date de décès (Insee ) - Toutes consommations de soins bénéficiaire DP ou DR ins uffisance. valv ulaire cardiaque - Hospitalisations en MCO, HAD, SSR (I340, I351, I361, I051, I061, I071) (motifs GHM médicaux, chirurgie de remplacement actes CCAM, ) pour cancer valvulaire de la vessie (05C02Z, 05C03V, 05C03W ) 3

4 Méthode : construction de la cohorte Critères d inclusion : en 2006, - Présence de diabète (délivrance d un médicament antidiabétique) et - Entre 40 et 79 ans d âge et - Affiliation au régime général de l assurance maladie stricto sensu Critères d exclusion : - Cas de cancer de la vessie prévalents : patients pour lesquels un cancer de la vessie a été détecté Avant l entrée dans l étude ou dans les 6 mois qui suivent Selon les données de 2005 et Du PMSI MCO/HAD/SSR - Des affections de longue durée (ALD) Patients en maladie professionnelle pour cancer de la vessie 4

5 Méthode : identification des cas de cancer de la vessie Diagnostic de cancer de la vessie (code CIM-10 C67) dans le PMSI MCO - En diagnostic principal/relié ou - En diagnostic associé, si diagnostic principal/relié de métastases (C77, C77 ou C79) et Réalisation d un acte spécifique au cours du même séjour : Acte chirurgical traceur lourd : Cystectomies totales ou partielle par laparotomie ou Cystoscopie et/ou Instillation vésicale d'agent pharmacologique par cathétérisme urétral et/ou Chimiothérapie et/ou Radiothérapie 5

6 Taux d incidence de cancer de la vessie chez les hommes (par personnes-années) Population non incluse 6

7 Patients diabétiques de 40 à 79 ans : cohorte de 2006 suivie jusqu à fin 2009 (régime général stricto sensu) 7

8 Patients diabétiques de 40 à 79 ans : cohorte de 2006 suivie jusqu à fin 2009 (régime général stricto sensu) 8

9 Patients diabétiques de 40 à 79 ans : cohorte de 2006 suivie jusqu à fin 2009 (régime général stricto sensu) 9

10 Patients diabétiques de 40 à 79 ans : cohorte de 2006 suivie jusqu à fin 2009 (régime général stricto sensu) 10

11 Patients diabétiques de 40 à 79 ans : cohorte de 2006 suivie jusqu à fin 2009 (régime général stricto sensu) 11

12 Indicateurs de tabagisme et de précarité Traitement médicamenteux d une bronchopneumopathie chronique obstructive en 2006 (au moins trois dates de délivrance différentes de Combivent ou de Spiriva ) : 0,89% pour les exposés à la pioglitazone vs 1,11% pour les nonexposés Diagnostic lié au tabagisme selon le PMSI MCO 2006 (F17 - Troubles mentaux et du comportement liés à l'utilisation de tabac, Z Conseil pour tabagisme, Z Difficultés liées à l'usage du tabac, sans abus) : 1,09% pour les exposés à la pioglitazone vs 1,41% pour les nonexposés Couverture mutuelle universelle complémentaire (CMUc) chez les personnes de moins de 60 ans 12,9% pour les exposés à la pioglitazone vs 15,0% pour les nonexposés Toutes les différences étaient significatives, y compris après l ajustement sur l âge et le sexe 12

13 Références des travaux cités Rapport CNAMTS du 7 juin 2011 «Risque de cancer de la vessie chez les personnes diabétiques traitées par pioglitazone en France : une étude de cohorte sur les données du SNIIRAM et du PMSI». A télécharger sur Présentation de l étude par le Pr. Hubert Allemand à la commission AMM du 9 juin 2011 (diaporama et vidéo) Neumann A, Weill A, Ricordeau P, Fagot JP, Alla F, Allemand H. Pioglitazone and risk of bladder cancer among diabetic patients in France: a population-based cohort study. Diabetologia Mar

14 Le SNIIR-AM, en quelques mots XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 14

15 Schéma général g du système d information d de l assurance maladie Feuilles de soins, factures de cliniques, DECOMPTE Référentiels (assurés, y.c. données médicales, offre de soins,..) Bases de données locales nominatives (remboursement, retour possible au dossier) Autres régimes PMSI Contrôles Anonymisation SNIIR-AM Bases de données nationale anonyme (pas de retour possible au dossier) Chaînage avec le PMSI 15

16 Portail SNIIR-AM Dépenses de santé Offre de Soins Libérale (ODS) Consommation inter régimes DCIR Données : Individuelles PS et. Bénéficiaires Affinées codage Ondam Tableaux soins de ville Biologie Compta Données agrégées Tableaux dénomb. Bénèf Établissements Privés (SNIR-EP) Données Individuelles Établissements privés T2A + prescripteurs Données Indiv. PS / Agrégées bénéficiaires Tableaux du SNIR Données Indiv. PS / Agrégées bénéficiaires Séjours hôpitaux Publics - BGNA Données : Individuelles Bénéficiaires Affinées codage Séjours et diagnostics hospitaliers (PMSI) Données : Individuelles Bénéficiaires Affinées codage Pharmacie Données agrégées mais affinées sur le codage Médicaments délivrés à l hôpital Données Agrégées PS/ Etab BERF Données Indiv. Etablissements CCAM Données indiv. PS, agrégées bénéficiaires affinées sur le codage CCAM Echantillon généraliste de bénéficiaires Données : Individuelles PS et Bénéficiaires Affinées codage Données agrégées bénéficiaires et offre de soins Pas de limite de conservation Données agrégées bénéficiaires et individualisées offre de soins Conservation : 10 ans Référentiels Données individualisées bénéficiaires et offre de soins- Conservation 3 années + année en cours si exhaustif 20 ans pour échantillon EGB 16

17 Accès au niveau local (CPAM et médecins conseils) Remboursements en ville Données du PMSI Données médicales d ALD Données nominatives (retour possible au dossier) X Chaînage PMSI Données de remboursement? NON 17

18 Accès au niveau local (CPAM et médecins conseils) Remboursements en ville Données du PMSI ANONYMISATION Données médicales d ALD Données nominatives (retour possible au dossier) X Chaînage PMSI Données de remboursement? NON 18

19 SNIIR-AM Remboursements en ville ANONYMISATION Données du PMSI Données médicales d ALD Données anonymes (pas de retour au dossier) Chaînage PMSI Données de remboursement? OUI 19

20 Accès au niveau local (CPAM et médecins conseils) SNIIR-AM Remboursements en ville Données médicales du PMSI Données médicales d ALD Données nominatives (retour possible au dossier) Remboursements en ville Données du PMSI Données médicales d ALD Données anonymes (pas de retour au dossier) Chaînage PMSI Données de remboursement? OUI 20

21 Le SNIIR-AM : un univers en construction! XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 21

22 A partir de début 2009, MSA, RSI, Militaires, Cultes, Clercs de notaire Avis CNIL sur le SNIIR-AM (octobre 2001); Arrêté ministériel (avril 2002) Constitution de l échantillon au 1/100 (EGB) Chaînage PMSI- Ambulatoire en juillet 2007 (sur données 2006) Entrepôt tous régimes (98,6%) Dates de décès Médicaments hors GHS Consultations ext. Dates exactes d hospitalisation Entrepôt national de données (régime général) Codage exhaustif de l activité médicale (CCAM)

23 Le SNIIR-AM : quelles données? 23

24 Les aspects techniques - 1,2 milliard de feuilles de soins gérées chaque année - Capacité de stockage égale à 450 Téraoctets - 7 dictionnaires avec objets (tables, index, synonymes ) - 3 bases de données d une volumétrie supérieure à 25 téraoctets La société Oracle a recensé en 2005 le «TopTen» des plus grosses bases de données mondiales et la 10 ème était < à 18 téraoctets applications gérées flux réceptionnés chaque mois en provenance des centres de traitement informatiques, des autres régimes, des mutuelles, des Caisses régionales XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 24

25 Les aspects techniques Des milliards d évènements traités : sur 30 mois = 9,0 milliards lignes de ventilation comptable = 8.4 milliards de lignes de nature de prestation = 3,4 milliards de lignes de pharmacie «affinée» (CIP) = 1,2 milliard de lignes de biologie «affinée» (code biologie) = 270 millions ligne d actes techniques médicaux (CCAM) = 57 millions ligne d actes de transport médicaux Au total près de 20 milliards de lignes de prestation disponibles XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 25

26 Le SNIIR-AM : quelles données? (1) Sur les patients : Age, sexe, notion de CMU-C, diagnostic de l ALD, département et région de résidence, date de décès Sur la consommation de soins en ville : (détail par date de soins et date de remboursement) Toutes les prestations remboursées avec le codage détaillé de la prestation (actes médicaux avec le code CCAM, biologie, dispositifs médicaux, code CIP des médicaments) XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 26

27 Le SNIIR-AM : quelles données? (2) Sur la consommation de soins en établissement : - Les données du PMSI (MCO-SSR-HAD) pour l ensemble des établissements sanitaires (motif médical, actes CCAM, mode de sortie, ) - L activité externe des hôpitaux (depuis 2009) - Les médicaments et dispositifs facturés «en sus» des forfaits (GHS) XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 27

28 Le SNIIR-AM : quelles données? (3) Sur les pathologies traitées Les codes CIM-10 pour les patients en affection de longue durée (ALD 30 ) avec la date de début d ALD Les codes CIM-10 issus du PMSI pour les séjours hospitaliers (diagnostics principaux, associés, reliés) Des informations de nature médicale (GHM, médicaments traceurs, actes techniques réalisés par les professionnels de santé, examens biologiques ou dispositifs médicaux) XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 28

29 Le SNIIR-AM : quelles données? (4) Sur les prestations en espèces Les IJ maladie avec les codes CIM-10 pour les arrêts maladie de plus de 6 mois Les IJ AT/MP avec les codes CIM-10 correspondants Les pensions d invalidité versées avec le code CIM 10 de l affection «prédominante» (appréciation par le médecin conseil au moment de la mise en invalidité) XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 29

30 Le SNIIR-AM : quelles données? (5) Mais, pas de résultat d examen clinique ou paraclinique (tabagisme, TA, HbA1c, IMC, ) Ni d information individualisée sur l hospitalisation médico-sociale des personnes âgées ou sur les hospitalisations en long séjour, Et pas ou très peu (CMU-C) de données sociales (CSP, niveau d étude, ), Avec un historique limité à 3 ans + l année en cours (sauf pour l échantillon au 1/100 : historique de 20 ans) 30

31 Le SNIIR-AM : quelles données? (5) Mais, pas de résultat d examen clinique ou paraclinique (tabagisme, TA, HbA1c, IMC, ) Ni d information individualisée sur l hospitalisation médico-sociale Identification des possible personnes des personnes âgées ou sur les hospitalisations ayant consommé en long des soins séjour, durant cette période : Et pas ou très peu (CMU-C) de données sociales (CSP, niveau d étude, ), Avec un historique limité à 3 ans + l année en cours (sauf pour l échantillon au 1/100 : historique de 20 ans) 31

32 Avantages et limites du SNIIR-AM XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 32

33 Avantages données (SNIIR-AM, PMSI ) Couvre toute la France (Exhaustive) permanentes Chaînée dans le temps et dans l espace Chaînées entre elles pas (ou peu) de non réponse, pas de biais de mémorisation réactivité Coût marginal faible 33

34 Limites données (SNIIR-AM, PMSI ) Leur finalité initiale (tarification) ; [soins remboursés] Sensible au changement de réglementation (PMSI, ALD, médicament en sus GHS ) Pas de retour au nominatif Pas de chaînage au dossier médical, résultat bio Sensibilité et spécificité souvent mal évaluée Structure complexe, accessibilité par le NIR pour les cohortes nominatives 34

35 Limites données (SNIIR-AM, PMSI, CNAV ) L ensemble des aspects juridiques, organisationnels et techniques à prendre en compte pour pouvoir utiliser les bases de données nationales de façon respectueuses des textes et efficaces en termes de résultats constitue un véritable maquis juridicoinstitutionnel dans lequel les équipes de recherche et de surveillance ont souvent du mal à se repérer 35

36 Le SNIIR-AM : quels accès aujourd hui? XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 36

37 Le SNIIR-AM : quels accès aujourd hui? 1. L accès aux données de l échantillon EGB (1/100) 2. L accès aux données exhaustives et/ou à des échantillons spécifiques 2.1 Appariement avec une cohorte constituée 2.2 Extraction de données ad hoc XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 37

38 Le SNIIR-AM : quels accès aujourd hui? 1. L accès aux données de l échantillon EGB (1/100) 2. L accès aux données exhaustives et/ou à des échantillons spécifiques 2.1 Appariement avec une cohorte constituée 2.2 Extraction de données ad hoc 38

39 Liste des organismes autorisés fixés par arrêté ministériel (20 juin 2005, modifié le 16/10/2008 puis le 22/01/2012) Ministères (santé, sécurité sociale et finances) et services déconcentrés Haut conseil pour l avenir de l assurance maladie (HCAM) Institut des données de santé (IDS) Union nationale des professions de santé (UNPS) Haute autorité de santé (HAS) Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) Institut de veille sanitaire (InVS) Institut national du cancer (INCa) Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé (IRDES) Le Fond CMU l Observatoire français des drogues et de la toxicomanie (OFDT) Centre technique d appui et de formation des centres d examens de santé (CETAF) Centre national de la recherche scientifique (CNRS) Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 39

40 Le SNIIR-AM : quels accès aujourd hui? 1. L accès aux données de l échantillon EGB (1/100) 2. L accès aux données exhaustives et/ou à des échantillons spécifiques 2.1 Appariement avec une cohorte constituée 2.2 Extraction de données ad hoc XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 40

41 Accès «en routine» limité et autorisé uniquement pour : Le SNIIR-AM - CNAMTS : quels accès aujourd hui? - MSA, RSI, autres régimes d assurance maladie, - InVS 1. L accès aux données de l échantillon EGB (1/100) 2. L accès aux données exhaustives et/ou à des échantillons spécifiques 2.1 Appariement avec une cohorte constituée 2.2 Extraction de données ad hoc XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 41

42 CNIL 1. L accès aux données de l échantillon EGB (1/100) 2. L accès aux données exhaustives et/ou à des échantillons spécifiques 2.1 Appariement avec une cohorte constituée 2.2 Extraction de données ad hoc XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 42

43 CNIL IDS 1. L accès aux données de l échantillon EGB (1/100) 2. L accès aux données exhaustives et/ou à des échantillons spécifiques 2.1 Appariement avec une cohorte constituée 2.2 Extraction de données ad hoc XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 43

44 CNIL IDS CNAMTS 1. L accès aux données de l échantillon EGB (1/100) 2. L accès aux données exhaustives et/ou à des échantillons spécifiques 2.1 Appariement avec une cohorte constituée 2.2 Extraction de données ad hoc Commission des études et recherches de la convention AERAS Réunion du 15 mars

45 CNIL IDS CNAMTS 1. L accès aux données de l échantillon EGB (1/100) 2. L accès aux données exhaustives et/ou à des échantillons spécifiques 2.1 Appariement avec une cohorte constituée 2.2 Extraction de données ad hoc Analyse préalable de faisabilité (NIR?) 45

46 Des conditions d accès encadrées par la CNIL Accès sécurisés et tracés Les utilisateurs doivent être formellement et nominativement habilités - L accès est sécurisé par mot de passe sur un annuaire sécurisé Traçabilité des accès et des requêtes utilisateurs Protection des données individuelles Les identifiants des individus sont anonymisés de manière irréversible (deux fois FOIN) avant d être envoyés et stockés vers le SNIIRAM. Le croisement de données sensibles est interdit par la gestion des profils (Commune de résidence, Année et mois de naissance, Date de soins et dérivés (date d entrée, date de prescription..., Date de décès) Les données médicales ne sont accessibles que par un nombre restreint d utilisateurs (médecins) par des profils spécifiques Restriction des périmètres de données 46

47 Contexte juridique et instruction des demandes de traitement ou d appariement des données du SNIIR-AM et de l EGB Département Maîtrise d Ouvrage Informatique Direction de la Stratégie des Études et des Statistiques Contact : XXVI ème Journée Scientifique vendredi 8 juin Epiter 47

Risque de cancer de la vessie chez les personnes diabétiques traitées par pioglitazone en France Une étude de cohorte à partir des données du SNIIRAM

Risque de cancer de la vessie chez les personnes diabétiques traitées par pioglitazone en France Une étude de cohorte à partir des données du SNIIRAM Risque de cancer de la vessie chez les personnes diabétiques traitées par pioglitazone en France Une étude de cohorte à partir des données du SNIIRAM Anke Neumann, Alain Weill, Philippe Ricordeau, Jean-Paul

Plus en détail

Le système national d information interrégimes de l Assurance Maladie - Sniiram

Le système national d information interrégimes de l Assurance Maladie - Sniiram Le système national d information interrégimes de l Assurance Maladie - Sniiram Direction de la Stratégie, des Études et des Statistiques Janvier 2015 PRESENTATION DU Sniiram Qu est-ce que le Sniiram?

Plus en détail

1 - Quelles sont les données?

1 - Quelles sont les données? LE SNIIR-AM LE SNIIR-AM 1. Quelles sont les données? 2. D où viennent-elles? 3. Comment sont-elles structurées? 4. Quel historique? 5. Comment y accéder? 6. Comment chaîner des données externes avec les

Plus en détail

Le système d information de l assurance maladie Point de situation

Le système d information de l assurance maladie Point de situation Le système d information de l assurance maladie Point de situation Plan de l intervention De la feuille de soins au SNIIRAM Les différentes bases de données disponibles Bases de données au niveau local

Plus en détail

Le SNIIRAM et les bases de données de l Assurance Maladie en 2011. Dominique POLTON, Philippe Ricordeau CNAMTS 30 mars 2011

Le SNIIRAM et les bases de données de l Assurance Maladie en 2011. Dominique POLTON, Philippe Ricordeau CNAMTS 30 mars 2011 Le SNIIRAM et les bases de données de l Assurance l Maladie en 2011 Dominique POLTON, Philippe Ricordeau CNAMTS 30 mars 2011 Plan de l interventionl 1. Qu est-ce que le SNIIRAM? 2. Des exemples d utilisation

Plus en détail

Flux sécurisés de données à caractère personnel dans le domaine de la santé

Flux sécurisés de données à caractère personnel dans le domaine de la santé Flux sécurisés de données à caractère personnel dans le domaine de la santé L exemple de la cohorte CONSTANCES Marcel Goldberg, Sébastien Bonenfant, Céline Ribet, Marie Zins Épidémiologie des déterminants

Plus en détail

SNIIR-AM/PMSI: Applicabilité et valeur pronostique du score de comorbidités de Charlson

SNIIR-AM/PMSI: Applicabilité et valeur pronostique du score de comorbidités de Charlson SNIIR-AM/PMSI: Applicabilité et valeur pronostique du score de comorbidités de Charlson Aurélie Bannay, Christophe Chaignot, Pierre-Olivier Blotière, Alain Weill, Philippe Ricordeau, François Alla CNAMTS

Plus en détail

Présentation du panel HYGIE

Présentation du panel HYGIE www.irdes.fr Présentation du panel HYGIE Système d information sur les Indemnités Journalières Mohamed Ali Ben Halima Chef du projet HYGIE - 1 - Plan o Les objectifs initiaux o Les schémas d échanges entre

Plus en détail

EXERCICE N 40 : Un million en quatre semaines

EXERCICE N 40 : Un million en quatre semaines Malgré de nombreux signaux d alerte convergents et l absence de bénéfice clinique tangible établi, il a fallu des années pour que les autorités de santé françaises retirent du marché le benfluorex (ex-mediator

Plus en détail

Sources de données épidémiologiques en psychiatrie et santé mentale. Christine Chan Chee Institut de Veille Sanitaire

Sources de données épidémiologiques en psychiatrie et santé mentale. Christine Chan Chee Institut de Veille Sanitaire Sources de données épidémiologiques en psychiatrie et santé mentale Christine Chan Chee Institut de Veille Sanitaire Outils épidémiologiques Enquêtes en population Prévalence des troubles Questions sur

Plus en détail

Evaluation de la circulation de l information, du codage PMSI et du dossier patient

Evaluation de la circulation de l information, du codage PMSI et du dossier patient Evaluation de la circulation de l information, du codage PMSI et du dossier patient dans les établissements ex-hôpitaux locaux du Languedoc Roussillon Dr Jean-Michel Savarit* - Dr François Lebrun** - Dr

Plus en détail

Le SNIIRAM et les bases de données de l Assurance Maladie en 2011. Dominique POLTON, Philippe Ricordeau CNAMTS 30 mars 2011

Le SNIIRAM et les bases de données de l Assurance Maladie en 2011. Dominique POLTON, Philippe Ricordeau CNAMTS 30 mars 2011 Le SNIIRAM et les bases de données de l Assurance l Maladie en 2011 Dominique POLTON, Philippe Ricordeau CNAMTS 30 mars 2011 Plan de l interventionl 1. Qu est-ce que le SNIIRAM? 2. Des exemples d utilisation

Plus en détail

Groupe de travail n 3 «Encadrer les prescriptions hors AMM»

Groupe de travail n 3 «Encadrer les prescriptions hors AMM» Groupe de travail n 3 «Encadrer les prescriptions hors AMM» Compte rendu de la réunion du 30 mars 2011 La quatrième réunion du groupe n 3 des Assises du médicament relative aux prescriptions hors AMM s'est

Plus en détail

Maladie de Parkinson Sclérose latérale amyotrophique

Maladie de Parkinson Sclérose latérale amyotrophique Maladie de Parkinson Sclérose latérale amyotrophique Données disponibles permettant un suivi épidémiologique au niveau régional Exemples d exploitations statistiques en Lorraine 1 Sommaire Présentation

Plus en détail

FGA Assogba, F. Penfornis, B. Detournay, P. Lecomte, I. Bourdel-Marchasson, C. Druet, A. Fagot-Campagna, S. Fosse

FGA Assogba, F. Penfornis, B. Detournay, P. Lecomte, I. Bourdel-Marchasson, C. Druet, A. Fagot-Campagna, S. Fosse Intérêt de l utilisation des données du programme de médicalisation des systèmes d information (PMSI) pour la surveillance des complications du diabète de l adulte en France, Entred 2007 FGA Assogba, F.

Plus en détail

Des bases de données en santé : pour quoi faire? Dr Delphine CHU MIOW LIN Service de rhumatologie CHRU Tours

Des bases de données en santé : pour quoi faire? Dr Delphine CHU MIOW LIN Service de rhumatologie CHRU Tours Des bases de données en santé : pour quoi faire? Dr Delphine CHU MIOW LIN Service de rhumatologie CHRU Tours Introduction Pourquoi cette question? épidémiologie, en France mettre en évidence des risques

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

PRÉVALENCE DES PRESCRIPTIONS DE SÉROLOGIES DE

PRÉVALENCE DES PRESCRIPTIONS DE SÉROLOGIES DE PRÉVALENCE DES PRESCRIPTIONS DE SÉROLOGIES DE L HÉPATITE B ET DE VACCINS CONTRE L HÉPATITE B EN MÉDECINE GÉNÉRALE : UNE ÉTUDE À PARTIR DE L EGB DU SNIIRAM Dorothée Vallois - Thèse de doctorat en médecine

Plus en détail

BASES DE DONNÉES MÉDICO- ADMINISTRATIVES ET ÉPIDÉMIOLOGIE DANS LE CONTEXTE DE L OPEN DATA

BASES DE DONNÉES MÉDICO- ADMINISTRATIVES ET ÉPIDÉMIOLOGIE DANS LE CONTEXTE DE L OPEN DATA BASES DE DONNÉES MÉDICO- ADMINISTRATIVES ET ÉPIDÉMIOLOGIE DANS LE CONTEXTE DE L OPEN DATA ENJEUX ET DIFFICULTÉS Marcel Goldberg Cohortes épidémiologiques en population UMS 011- Inserm - UVSQ Séminaire

Plus en détail

LES DÉVELOPPEMENTS SESSION 3 _ 14:30

LES DÉVELOPPEMENTS SESSION 3 _ 14:30 LES DÉVELOPPEMENTS LES LE NOUVEAU SYSTÈME NATIONAL DES DONNÉES DE SANTÉ ANDRÉ LOTH L ouverture des données dans la loi du 26 janvier 2016 (article 193) : l essentiel Modifications du code de la santé publique

Plus en détail

Le SNIIRAM et les bases de données de l assurance maladie : fonctionnement, potentiel et limites

Le SNIIRAM et les bases de données de l assurance maladie : fonctionnement, potentiel et limites SEPTIEME ECOLE D'ETE MEDITERRANEENNE D'INFORMATION EN SANTE Systèmes d'information : de la clinique à la santé publique Le SNIIRAM et les bases de données de l assurance maladie : fonctionnement, potentiel

Plus en détail

Cancers du foie. des voies biliaires. Lorraine. Fascicule régional

Cancers du foie. des voies biliaires. Lorraine. Fascicule régional Cancers du foie et des voies biliaires Fascicule régional 2 Sommaire p. 3 Chapitre 1 : Mortalité p. 4 Par cancer du foie et des voies biliaires p. 7 Par hépatocarcinome p. 10 Chapitre 2 : Affection de

Plus en détail

Etudes observationnelles sur les bases de données de l assurance maladie

Etudes observationnelles sur les bases de données de l assurance maladie 4ÈME JOURNÉE INTERRÉGIONALE DU GIRCI GRAND OUEST Etudes observationnelles sur les bases de données de l assurance maladie Dominique Polton Conseillère auprès du Directeur général Assurance maladie, caisse

Plus en détail

Le Directeur de la Sécurité Sociale. à Madame, Monsieur le Directeur Agence Régionale de l Hospitalisation

Le Directeur de la Sécurité Sociale. à Madame, Monsieur le Directeur Agence Régionale de l Hospitalisation DIRECTION DE L'HOSPITALISATION ET DE L'ORGANISATION DES SOINS Sous-direction des affaires financières Personne en charge du dossier : Dr Claude MARESCAUX Téléphone: 01 40 56 43 89 Télécopie : 01 40 56

Plus en détail

Recueil d information médicalisé et standardisé généralisé en psychiatrie

Recueil d information médicalisé et standardisé généralisé en psychiatrie Recueil d information médicalisé et standardisé généralisé en psychiatrie - Enseignements du recueil complémentaire d actes de juin 2004 - Définition d un recueil simplifié Véronique Bourrachot, Agence

Plus en détail

Synthèse. Introduction

Synthèse. Introduction Synthèse Exposition à l acide valproïque et ses dérivés au cours de la grossesse en France de 2007 à 2014 : une étude observationnelle sur les données du SNIIRAM Introduction L acide valproïque, commercialisé

Plus en détail

Couverture. Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012)

Couverture. Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012) Couverture Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012) BPCO : Problématique 1 Un enjeu de santé publique : contexte épidémiologique

Plus en détail

Tableaux de bord cancérologie

Tableaux de bord cancérologie Tableaux de bord cancérologie Mai 2015 Contexte, intérêt et objectifs de l application L objectif de cette application est de fournir un ensemble de tableaux de bord sur l activité liée au cancer dans

Plus en détail

Cancers du foie. des voies biliaires. Bretagne. Fascicule régional

Cancers du foie. des voies biliaires. Bretagne. Fascicule régional Cancers du foie et des voies biliaires Fascicule régional 2 Sommaire p. 3 Chapitre 1 : Mortalité p. 4 Par cancer du foie et des voies biliaires p. 7 Par hépatocarcinome p. 10 Chapitre 2 : Incidence des

Plus en détail

Les effets de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sur le recours aux soins

Les effets de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sur le recours aux soins Les effets de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sur le recours aux soins Noémie JESS Drees Sous-direction observation de la santé et de l assurance maladie «Précarité, renoncement

Plus en détail

Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé

Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé I FSI, UE 1.2 S2 «SANTÉ PUBLIQUE» D r F r é d é r i c D U G U É, C C A, f r e d e r i c. d u g u e @ a p h p. f r D é p a r t e m e n t d

Plus en détail

Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information

Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information www.irdes.fr Analyser les disparités de prise en charge en psychiatrie : forces et faiblesses du système d information Magali Coldefy Mission d information sur la santé mentale et l avenir de la psychiatrie

Plus en détail

Autorisation par la CNIL

Autorisation par la CNIL PMSI-HAD - Programme de Médicalisation des Systèmes d'information relatif à l' Hospitalisation A Domicile Responsable(s) : Agence Technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH) Date de modification

Plus en détail

Quels indicateurs de la solidarité du système de santé? Les travaux du HCAAM sur les indicateurs de l accessibilité financière des soins

Quels indicateurs de la solidarité du système de santé? Les travaux du HCAAM sur les indicateurs de l accessibilité financière des soins Secrétariat général du Haut conseil pour l avenir de l assurance maladie Quels indicateurs de la solidarité du système de santé? Les travaux du HCAAM sur les indicateurs de l accessibilité financière des

Plus en détail

Données de santé : ce qui va changer

Données de santé : ce qui va changer Données de santé : ce qui va changer L article 47 du projet de loi de modernisation de notre système de santé prévoit 7 grandes évolutions par rapport à la situation actuelle 1. Extension du périmètre

Plus en détail

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Le recours à l hospitalisation de court séjour par la population du régime agricole en 2012

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Le recours à l hospitalisation de court séjour par la population du régime agricole en 2012 Synthèses Octobre 2014 L Observatoire Economique et Social Le recours à l hospitalisation de court séjour par la population du régime agricole en 2012 Au régime agricole, les séjours hospitaliers de courte

Plus en détail

RSI-Diabète. Dr Bruno LESCARRET RSI d Aquitaine

RSI-Diabète. Dr Bruno LESCARRET RSI d Aquitaine RSI-Diabète Dr Bruno LESCARRET RSI d Aquitaine SOMMAIRE I Contexte II Objectifs III Cible populationnelle IV Modalités pratiques 2/13 2 I Contexte (1/2) Contexte politique et juridique COG Etat-RSI 2007-2011

Plus en détail

PMSI et Système d Information en Epidémiologie. Dr V Gilleron SIM - CHU de Bordeaux

PMSI et Système d Information en Epidémiologie. Dr V Gilleron SIM - CHU de Bordeaux PMSI et Système d Information en Epidémiologie Dr V Gilleron SIM - CHU de Bordeaux Place du recueil d information médicale dans le SIH Système d information Organisation qui comprend moyens humains et

Plus en détail

Economie de la santé

Economie de la santé Articulation économie et santé Les comptes de la santé Rôle de l état dans l économie de la santé Financement des soins La santé un service spécifique : o Le consommateur n est pas le décideur o Le consommateur

Plus en détail

Arrêt de travail, quelles alternatives?

Arrêt de travail, quelles alternatives? Arrêt de travail, quelles alternatives? Médecin traitant Médecin conseil Médecin du travail Dr Claire CHONOWSKI-GERMAIN 1 PROGRAMME L arrêt de travail en pratique Les rôles du Médecin-Conseil Quelques

Plus en détail

Estimation du risque de cancer chez les patients traités par insuline en France" " Résultats préliminaires ~

Estimation du risque de cancer chez les patients traités par insuline en France  Résultats préliminaires ~ SERVICE DE PHARMACOLOGIE Estimation du risque de cancer chez les patients traités par insuline en France Résultats préliminaires ~ Etude de cohorte réalisée à partir des données dʼexposition et daffection

Plus en détail

Quartiers prioritaires de la politique de la Ville

Quartiers prioritaires de la politique de la Ville Quartiers Laden Petit Train,, Lameilhé et Bisséous Lardaillé Quartiers prioritaires de la politique de la Ville Quartiers Laden Petit Train,, Lameilhé et Bisséous Lardaillé Population et territoire En

Plus en détail

Epidémiologie de la prise en charge des cancers de la prostate en France

Epidémiologie de la prise en charge des cancers de la prostate en France Epidémiologie de la prise en charge des cancers de la prostate en France Sujet présenté par le Pr Bertrand LUKACS Le Professeur Olivier CUSSENOT présente le Professeur Bertrand LUKACS, urologue à l Hôpital

Plus en détail

Environ 10,6 millions de personnes résidant en

Environ 10,6 millions de personnes résidant en L évolution des motifs de recours à l hospitalisation de court séjour entre 1993 et 2010 en France métropolitaine Environ 10,6 millions de personnes résidant en France métropolitaine, soit une personne

Plus en détail

INDICATEURS DE L ÉTAT DE SANTÉ

INDICATEURS DE L ÉTAT DE SANTÉ INDICATEURS DE L ÉTAT DE SANTÉ - comprendre ce qu est un indicateur de l état de santé d une population - connaître les principaux indicateurs de l état de santé - connaître les principales sources d information

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité

Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité J.O n 196 du 26 août 1998 page 13105 texte n Textes généraux Ministère de l emploi et de la solidarité Arrêté du 29 juillet 1998 relatif au recueil, au traitement des données d activité médicale visées

Plus en détail

Agence technique de l'information sur l'hospitalisation

Agence technique de l'information sur l'hospitalisation Agence technique de l'information sur l'hospitalisation 1. CODER 2. RECUEILLIR 3. ANALYSER 4. RESTITUER 5. DIFFUSER coder, recueillir, analyser, restituer et diffuser l'information hospitalière PRÉSENTATION

Plus en détail

Construire une trajectoire de soins en psychiatrie à partir du RIM-P: perspectives et limites. Magali Coldefy, Irdes Claude Marescaux, CH le Vinatier

Construire une trajectoire de soins en psychiatrie à partir du RIM-P: perspectives et limites. Magali Coldefy, Irdes Claude Marescaux, CH le Vinatier Construire une trajectoire de soins en psychiatrie à partir du RIM-P: perspectives et limites Magali Coldefy, Irdes Claude Marescaux, CH le Vinatier Pourquoi s intéresser à la trajectoire en psychiatrie?

Plus en détail

Inégalités sociales et territoriales de santé et diagnostic local de santé

Inégalités sociales et territoriales de santé et diagnostic local de santé Inégalités sociales et territoriales de santé et diagnostic local de santé LES DONNÉES MOBILISABLES Dr Françoise Cayla 19 9 février 2016 2016 ORSMIP 1 Plan de la présentation La «mesure» des inégalités

Plus en détail

Accord-cadre relatif au bon usage des statines dans les établissements de santé

Accord-cadre relatif au bon usage des statines dans les établissements de santé Accord-cadre relatif au bon usage des statines dans les établissements de santé Vu le code de santé publique, notamment les articles L.6113-12, D.710-1 à D710-5 ; Vu l avis des représentants des professionnels

Plus en détail

Benfluorex, valvulopathies cardiaques et diabète : intérêt des données médico-administratives

Benfluorex, valvulopathies cardiaques et diabète : intérêt des données médico-administratives Benfluorex, valvulopathies cardiaques et diabète : intérêt des données médico-administratives Alain Weill, Michel Païta, Philippe Tuppin, Jean-Paul Fagot, Anke Neumann, Philippe Ricordeau, Hubert Allemand

Plus en détail

La maîtrise médicalisée des dépenses de santé et l accompagnement des professionnels de santé. ERSM PACA-Corse Public 1

La maîtrise médicalisée des dépenses de santé et l accompagnement des professionnels de santé. ERSM PACA-Corse Public 1 La maîtrise médicalisée des dépenses de santé et l accompagnement des professionnels de santé ERSM PACA-Corse Public 1 La Maîtrise Médicalisée des Dépenses de C est une politique globale qui s appuie sur

Plus en détail

Profil de l'ehpad - année 2012

Profil de l'ehpad - année 2012 Identification de l'ehpad Raison sociale : xx N FINESS géographique : XXXXXXXXX Profil de l'ehpad - année 212 L'Assurance maladie vous propose un profil individualisé vous permettant de situer la consommation

Plus en détail

La santé à Mulhouse et dans ses quartiers

La santé à Mulhouse et dans ses quartiers La santé à Mulhouse et dans ses quartiers Etat de santé, déterminants et inégalités sociales de santé Séminaire Observation Urbaine 13 novembre 2015 Nathalie Saby : Agence d urbanisme de la région mulhousienne

Plus en détail

Assises du médicament- Groupe 3

Assises du médicament- Groupe 3 Assises du médicament- Groupe 3 1 La prescription hors AMM: état des lieux de la réglementation 1. Droit commun 2. Procédures dérogatoires 09 mars 2011 2 1 1. Droit commun Principes et bases réglementaires

Plus en détail

points de repere Reste à charge des personnes bénéficiant de la CMU-C en 2010 septembre 2011 - numéro 35

points de repere Reste à charge des personnes bénéficiant de la CMU-C en 2010 septembre 2011 - numéro 35 septembre 2011 - numéro 35 points de repere Aujourd hui, plus de 4 millions de personnes ont, au titre de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), une protection complémentaire gratuite.

Plus en détail

REMUNERATION A L EPISODE DE SOINS

REMUNERATION A L EPISODE DE SOINS HCAAM document annexé au rapport «innovation et système de santé» Séance du HCAAM du 25 février 2015 DOCUMENT N 15 : REMUNERATION A L EPISODE DE SOINS Ce travail est établi sous la responsabilité du secrétariat

Plus en détail

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015 Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction Michel Vigneul 14 octobre 2015 LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE 1. UNE COMPARAISON ENTRE LE MAROC ET LA BELGIQUE

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau de la synthèse organisationnelle et financière Direction

Plus en détail

Haut Comité de la santé publique. La santé en France 2002

Haut Comité de la santé publique. La santé en France 2002 Haut Comité de la santé publique La santé en France 2002 1 Haut Comité de la santé publique Le rapport sur la santé en France en 2002 2 Les données de résultats : le bilan de santé des quatre classes d

Plus en détail

Quality of diabetes follow-up care and hospital admissions. Discussion CNAMTS JESF 4 décembre 2015

Quality of diabetes follow-up care and hospital admissions. Discussion CNAMTS JESF 4 décembre 2015 Quality of diabetes follow-up care and hospital admissions Discussion CNAMTS JESF 4 décembre 2015 Points forts Traite d un sujet important vu la progression de la prévalence du diabète Sujet innovant Analyse

Plus en détail

Pertinence et voies d organisation de la surveillance sanitaire autour d un site

Pertinence et voies d organisation de la surveillance sanitaire autour d un site Pertinence et voies d organisation de la surveillance sanitaire autour d un site Philippe PIRARD (InVS/D.S.E), Marielle Schmitt (CIRE Nancy), Laurence Chérié-Challines (InVS/DMCT), Laurence Leenhardt (InVS/DMCT)

Plus en détail

Exposition à l acide valproïque et ses dérivés au cours de la grossesse en France de 2007 à 2014

Exposition à l acide valproïque et ses dérivés au cours de la grossesse en France de 2007 à 2014 Exposition à l acide valproïque et ses dérivés au cours de la grossesse en France de 2007 à 2014 Résultats de l étude observationnelle sur les données du SNIIRAM 24/08/2016 Paris Contexte général Acide

Plus en détail

Michel Reynaud et François Paille. Travail réalisé avec la société HEVA et le support des Laboratoires Lundbeck

Michel Reynaud et François Paille. Travail réalisé avec la société HEVA et le support des Laboratoires Lundbeck Michel Reynaud et François Paille Travail réalisé avec la société HEVA et le support des Laboratoires Lundbeck Le codage de l alcool CIM 10 Libellé F10* Troubles mentaux et du comportement liés à l u>lisa>on

Plus en détail

GUIDE de La LPPr. Guide pour les nuls POUR LES NULS. Elaboré par. Euro-Pharmat 2 rue viguerie Toulouse 09

GUIDE de La LPPr. Guide pour les nuls POUR LES NULS. Elaboré par. Euro-Pharmat 2 rue viguerie Toulouse 09 GUIDE de La LPPr Guide pour les nuls POUR LES NULS Elaboré par Euro-Pharmat 2 rue viguerie 31059 Toulouse 09 www.euro-pharmat.com Table des matières 1. Généralités... 3 1.1. Définition de la LPPr... 3

Plus en détail

FDRK: Feuille de route cancer du colon - Cohorte de patients atteints d'un cancer colorectal

FDRK: Feuille de route cancer du colon - Cohorte de patients atteints d'un cancer colorectal FDRK: Feuille de route cancer du colon - Cohorte de patients atteints d'un cancer colorectal Responsable(s) : Abenhaim Lucien, INSERM U657 Date de modification : 16/07/2013 Version : 2 ID : 6922 Général

Plus en détail

Entred : Amélioration de la prise en charge des personnes diabétiques traitées en France entre 2001 et 2007

Entred : Amélioration de la prise en charge des personnes diabétiques traitées en France entre 2001 et 2007 Entred : Amélioration de la prise en charge des personnes diabétiques traitées en France entre 2001 et 2007 C. Roudier, N. Thammavong, A. Weill, GR. Auleley, M. Chantry, J. Deligne, I. Romon, L. Lasbeur,

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

DELIBERATION N DU 16 JUILLET 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE

DELIBERATION N DU 16 JUILLET 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DELIBERATION N 2013-104 DU 16 JUILLET 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE - DONNEES

DOSSIER DE PRESSE PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE - DONNEES PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE DE COUTS EN ETABLISSEMENTS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES - DONNEES 2015-14 juin 2017 Communiqué de presse : Une étude présente la composition du

Plus en détail

Modélisation, essais cliniques, exploitation des bases de données et recours à la littérature : mise en perspective et limites en contexte hospitalier

Modélisation, essais cliniques, exploitation des bases de données et recours à la littérature : mise en perspective et limites en contexte hospitalier Insérer ici le logo de votre institution Modélisation, essais cliniques, exploitation des bases de données et recours à la littérature : mise en perspective et limites en contexte hospitalier Pr Laurent

Plus en détail

Utilisation des stents coronaires en France en Etude à partir des données du SNIIRAM

Utilisation des stents coronaires en France en Etude à partir des données du SNIIRAM Utilisation des stents coronaires en France en 2014 Etude à partir des données du SNIIRAM E. Schapiro-Dufour 1, A. Tricotel 2, G. Emery, H. Galmiche, R. Dray-Spira, M. Zureik 2 1 HAS - Service Evaluation

Plus en détail

Sommaire. Introduction Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21

Sommaire. Introduction Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21 Sommaire Introduction...13 Qu est-ce que le droit à la protection sociale?...13 Qu est-ce que le risque social?...13 Comment la Sécurité sociale est-elle née?...14 Quels sont les différents modèles de

Plus en détail

Contexte Le cancer de la trachée, des bronches et du poumon a vu sa fréquence augmenter de façon

Contexte Le cancer de la trachée, des bronches et du poumon a vu sa fréquence augmenter de façon PATHOLOGIES CANCERS DU POUMON Contexte Le cancer de la trachée, des bronches et du poumon a vu sa fréquence augmenter de façon considérable depuis les années 1950 dans la plupart des pays industrialisés,

Plus en détail

La Direction Centrale du Contrôle Médical

La Direction Centrale du Contrôle Médical La Direction Centrale du Contrôle Médical Dr Mounira ZARRAD Dr Noureddine MEJRI Décembre 2013 1 Plan Organisation du contrôle médical Activité du praticien conseil Les outils du contrôle 2 2 Réforme de

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile Observatoire sage-femme

PRADO, le programme de retour à domicile Observatoire sage-femme , le programme de retour à domicile Observatoire sage-femme 02 avril 2015 Maternité généralisé sur l ensemble du territoire Le service est disponible dans la totalité des départements et dans plus de 410

Plus en détail

Rubrique SNIIRAM dans Statistiques et publications/ameli.fr

Rubrique SNIIRAM dans Statistiques et publications/ameli.fr Rubrique SNIIRAM dans Statistiques et publications/ameli.fr Contenu Finalités du SNIIRAM... 2 Structure du SNIIRAM... 3 Comment est constitué le SNIIRAM?... 3 Comment sont restituées les données du SNIIRAM?...

Plus en détail

PMSI MCO & Épidémiologie. J.O.S.E. Nantes, 8 septembre 2011 C. Dely, P. Bercelli DIM, CHBS Lorient

PMSI MCO & Épidémiologie. J.O.S.E. Nantes, 8 septembre 2011 C. Dely, P. Bercelli DIM, CHBS Lorient PMSI MCO & Épidémiologie J.O.S.E. Nantes, 8 septembre 2011 C. Dely, P. Bercelli DIM, CHBS Lorient Problématique : PMSI MCO et épidémiologie?[1] Utilisation à des fins épidémiologiques? Oui mais quelles

Plus en détail

LA loi de modernisation de notre système

LA loi de modernisation de notre système La lettre Patients N 2 mai 2016 1/ LA loi de modernisation de notre système de santé : l article 193 dit «open data» / P.1-2 2/ Quelle participation financière du patient pour ses frais de soins et de

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation du 11 février Protection Universelle Maladie

Instance Nationale de Concertation du 11 février Protection Universelle Maladie Instance Nationale de Concertation du 11 février 2016 Protection Universelle Maladie 1. Présentation de la Protection Universelle Maladie a. Objectifs Sommaire 1 Les grands principes de la PUMA a. Objectifs

Plus en détail

Les dépenses de santé. En région Provence-Alpes-Côte d Azur

Les dépenses de santé. En région Provence-Alpes-Côte d Azur Les dépenses de santé 2015 En région Provence-Alpes-Côte d Azur Les dépenses de santé 2015 En région Provence-Alpes-Côte d Azur 17 milliards d euros* ont été dépensés en 2015, en région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les sources de données

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les sources de données Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les sources de données Dr Emmanuel Chirpaz, DIM, CHU-FG Multiples et diverses >> finalité >> structure >> nature >>. Dans ce cadre, se présentent

Plus en détail

THEMATIQUE 2 : Parcours de soins et trajectoires des patients

THEMATIQUE 2 : Parcours de soins et trajectoires des patients THEMATIQUE 2 : Parcours de soins et trajectoires des patients LA VALORISATION D UN PARCOURS DE SOINS: ENTRE DIFFICULTÉS ET ALTERNATIVES Sihame Chkair 1, Sophie Bouvet 1, Jean-Pierre Daurès 1, Paul Landais

Plus en détail

L interopérabilité des systèmes d information de santé : un nouveau contexte et de nouvelles opportunités

L interopérabilité des systèmes d information de santé : un nouveau contexte et de nouvelles opportunités L interopérabilité des systèmes d information de santé : un nouveau contexte et de nouvelles opportunités Colloque registres et politiques de santé publique Paris, 7 décembre 2012 Jeanne BOSSI Secrétaire

Plus en détail

SOMMAIRE TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS. vprise EN CHARGE DE LA MALADIE vdémarche DÉCLARATION DU TRAVAIL (ACCIDENT DE TRAJET)

SOMMAIRE TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS. vprise EN CHARGE DE LA MALADIE vdémarche DÉCLARATION DU TRAVAIL (ACCIDENT DE TRAJET) SOMMAIRE vdéfinition DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS vdéfinition DE LA COUVERTURE SOCIALE vdéfinition DE LA PROTECTION SOCIALE ET DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS vcotisation vprise EN CHARGE DE LA MALADIE

Plus en détail

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale &LUFXODLUH&1$076 Date : 27/03/2001 Origine : ENSM DDRI Réf. : ENSM n 14/2001 DDRI n 46/2001 n / n / MMES et MM les Directeurs - des Caisses

Plus en détail

Les principaux modes d exercice de la radiologie

Les principaux modes d exercice de la radiologie Les principaux modes d exercice de la radiologie Principes généraux de gestion d un service hospitalier Dr Pascal BEROUD SRH et chef de pôle imagerie du GHEF Plan Budget hospitalier Budget d un pôle d

Plus en détail

Etude médico-économique sur la perfusion à domicile. Présentation des résultats 21 mars 2012

Etude médico-économique sur la perfusion à domicile. Présentation des résultats 21 mars 2012 Etude médico-économique sur la perfusion à domicile Présentation des résultats 21 mars 2012 Sommaire 1. Contexte de l étude 2. Démarche adoptée 3. Résultats obtenus 2 Sommaire 1. Contexte de l étude 2.

Plus en détail

Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017

Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017 Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017 CONTENU Une couverture santé globale... 3 Filieris, un opérateur de santé issu d un régime de protection sociale... 4 L offre de

Plus en détail

Format de RSA groupé en CCAM (218)

Format de RSA groupé en CCAM (218) GENRSA : Manuel d utilisation Janvier 2011 Format de RSA groupé en CCAM (218) Libellé Taille Début Fin Remarques Numéro FINESS 9 1 9 Numéro de version du format du RSA 3 10 12 218 N d'index du RSA 10 13

Plus en détail

ANNEXE 2 : ETUDES ET STATISTIQUES

ANNEXE 2 : ETUDES ET STATISTIQUES ANNEXE 2 : ETUDES ET STATISTIQUES Il est rappelé que les données transmises par l'etat à la CNAMTS - citées infra «engagements de l Etat» - sont destinées à un usage technique par les services de la CNAMTS

Plus en détail

Pays Ouest Charente - Pays du Cognac

Pays Ouest Charente - Pays du Cognac VUE D ENSEMBLE POITOU-CHARENTES TABLEAU DE BORD 2016 NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE Tableau de bord santé-social des Pays et Communautés d'agglomération de l ex-région Poitou- I- Socio-démographie II- Mortalité

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 18 novembre 2013 fixant le contrat type de bon usage des médicaments et des produits et prestations

Plus en détail

12,2 millions de patients hospitalisés en France : Soit 187 pour habitants : 2 millions d enfants de 18 ans :

12,2 millions de patients hospitalisés en France : Soit 187 pour habitants : 2 millions d enfants de 18 ans : 12,2 millions de patients hospitalisés en France : nombre de patients distincts ayant été hospitalisés dans au moins un des 4 champs du PMSI (hors activité externe publique et privée) Soit 187 pour 1 000

Plus en détail

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD.

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD. Strasbourg les 25 et 26 mai 2010. SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD. Pascal Barreau Préparateur en pharmacie hospitalière Technicien supérieur Hospitalier Hôpital des collines

Plus en détail

REGISTRE DES CANCERS DU HAUT-RHIN

REGISTRE DES CANCERS DU HAUT-RHIN ARER 68 - REGISTRE DES CANCERS DU HAUT-RHIN Responsable(s) : Marrer Emilie Date de modification : 28/02/2013 Version : 1 ID : 4865 Général Identification Nom détaillé REGISTRE DES CANCERS DU HAUT-RHIN

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DES «ECHANGES DE PRESTATIONS INTER- HOSPITALIERS»

GUIDE TECHNIQUE DES «ECHANGES DE PRESTATIONS INTER- HOSPITALIERS» Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs Salaries Division des Affaires Hospitalières et Médico-Sociales GUIDE TECHNIQUE DES «ECHANGES DE PRESTATIONS INTER- HOSPITALIERS» I MECANISME GENERAL

Plus en détail

GESTION DU RISQUE MALADIE

GESTION DU RISQUE MALADIE www.en3s.fr FORMATION CONTINUE CYCLE 2015 GESTION DU RISQUE MALADIE Comprendre, s'approprier la stratégie, les enjeux, le fonctionnement des acteurs du monde de la santé pour optimiser sa gestion du risque.

Plus en détail

LA COUVERTURE EN RÉGION DE LA VACCINATION CONTRE LE MÉNINGOCOQUE C

LA COUVERTURE EN RÉGION DE LA VACCINATION CONTRE LE MÉNINGOCOQUE C LA COUVERTURE EN RÉGION DE LA VACCINATION CONTRE LE MÉNINGOCOQUE C LAURE FONTENEAU, MARIE- ANNE BOTREL, GAËLLE GAULT, MARJORIE BOUSSAC-ZAREBSKA, ISABELLE PARENT DU CHATELET, JEAN-PAUL GUTHMANN, DANIEL

Plus en détail