Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7"

Transcription

1 Table des matières 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Benoît Kohl Professeur à l Université de Liège Professeur invité à l Université de Paris 2 Avocat au Barreau de Bruxelles Patrick Wéry Professeur ordinaire à l Université Catholique de Louvain Président du Centre de droit privé I. Introduction... 8 II. La proposition de Règlement optionnel relatif à un droit commun européen de la vente : présentation générale II.1. Contexte II.2. Objectifs poursuivis par la proposition de Règlement II.2.1. Présentation des principaux objectifs II.2.2. Adéquation de la proposition de Règlement aux objectifs poursuivis? II.3. Caractère optionnel du DCEV II.4. Champ d application du DCEV II.5. Contenu du DCEV III. Bref aperçu des moyens d action applicables à l inexécution des obligations III.1. Introduction III.2. Les moyens d action en cas d inexécution : observations générales III.2.1. Quelques définitions extraites du chapitre

2 III.2.2. La distinction des contrats entre professionnels et des contrats entre un professionnel et un consommateur III.2.3. La tendance à la déjudiciarisation des moyens d action du créancier III.2.4. Des solutions nouvelles III.3. Les différents moyens d action III.3.1. Aperçu général III.3.2. Les moyens d action de l acheteur A. Le droit d exiger l exécution B. Le droit de suspendre l exécution de ses propres obligations C. Le droit de notifier la résolution du contrat D. Le droit de réduire le prix E. Le droit à des dommages et intérêts III.4. Le régime des clauses contractuelles abusives III.4.1. Les clauses abusives dans les contrats entre professionnels et consommateurs III.4.2. Les clauses abusives dans les contrats entre professionnels III.4.3. La sanction des clauses abusives Vente et représentation Questions choisies Jean-François Germain Avocat au barreau de Bruxelles Assistant à l Université Saint-Louis Bruxelles Philippine Stroobant Avocat au barreau de Bruxelles I. Introduction II. La représentation parfaite : le mandat de vente II.1. Notion générale et caractéristiques II.2. Obligations du mandataire II.2.1. Obéissance, diligence et loyauté II.2.2. Reddition des comptes II.3. Obligations du mandant II.3.1. Paiement du salaire du mandataire II.3.2. La réductibilité du salaire du mandataire larcier

3 II.4. Effets attachés au mécanisme de représentation parfaite II.4.1. Mandat de vente et défauts d exécution II.4.2. Mandat de vente et vices de consentement II.4.3. Mandat de vente et force majeure A. La faute du mandataire ne constitue pas une cause étrangère exonératoire B. L arrêt du 9 novembre 2011 de la Cour de cassation II.4.4. Problématique des ventes conclues en dehors des pouvoirs du mandataire A. Ratification de la vente B. Mandat apparent et vente III. Vente et représentation imparfaite III.1. Vente conclue par un commissionnaire III.1.1. Notion générale et caractéristiques III.1.2. Effets attachés au mécanisme de représentation imparfaite III.2. Vente conclue par un prête-nom III.2.1. Notion générale et caractéristiques III.2.2. Effets attachés au mécanisme de représentation imparfaite III.2.3. Prête-nom et intention frauduleuse III.3. Vente avec déclaration de command III.3.1. Notion générale et caractéristiques III.3.2. Effets attachés au mécanisme de représentation imparfaite IV. Une hypothèse particulière : la vente conclue par le représentant d une société IV.1. La vente au nom d une société existante IV.1.1. Première hypothèse : intervention d un organe A. Notion d organe B. Distinction entre le pouvoir de gestion interne et le pouvoir de représentation externe IV.1.2. Seconde hypothèse : intervention d un mandataire A. Notion B. Distinction avec la représentation organique IV.1.3. Effets particuliers attachés à la vente par ou avec le représentant d une société A. Vente par une société et vices de consentement larcier 331

4 1) Mécanisme d imputation des facteurs subjectifs ) Le vice de consentement dont la société est victime ) Le vice de consentement dont la société est l auteur ) Le vice de consentement affectant la décision sous-jacente de l organe B. Vente par une société et excès de pouvoirs internes C. Ventes soumises à certaines procédures particulières en vertu du Code des sociétés ) Conflits d intérêts ) Assistance financière ) Vente de l entièreté des actifs de la société D. Vente par une société et mandat apparent IV.2. Vente conclue au nom d une société en formation IV.2.1. Notion générale et caractéristiques IV.2.2. Champ d application de l article 60 du Code des sociétés IV.2.3. Sort de la vente entre la conclusion de l acte et la reprise des engagements condition résolutoire IV.2.4. Conditions pour la reprise de l engagement IV.2.5. Effets de la reprise Les clauses exonératoires Bernard Tilleman Instituut voor Contractenrecht/Centrum voor Rechtsmethodiek KU Leuven Doyen de la faculté de droit de la KU Leuven I. Les clauses en matière de conformité du bien livré I.1. Clauses descriptives I.1.1. Pas de clause d exonération I.1.2. Les clauses descriptives sont également valables avec un vendeur professionnel I.1.3. La clause descriptive ne peut denuer le contrat de tout sens I.1.4. En cas de vente b2c, la description ne peut être laissée unilatéralement à l entreprise I.2. Adaptation des recours en cas de non-conformité II. Les clauses relatives à l obligation de garantie des vices cachés larcier

5 II.1. Garantie conventionnelle autonome II.2. Extension de la garantie légale pour vices cachés II.3. Clauses d exonération II.3.1. Interdiction générale des clauses d exonération pour vices cachés pour vente par des professionnels au consommateur (art. 74 et 148 LPMC) II.3.2. Conditions générales de validité des clauses d exonération dans la vente de droit commun A. Condition de bonne foi B. Présomption réfragable de la connaissance du vice dans le chef du vendeur professionnel, vendeur spécialisé, fabricant C. Application des conditions de validité de droit commun sur les clauses d exonération en matière de vices cachés D. Interprétation restrictive (limitative) des vices explicitement énumérés pour lesquels on s exonère E. Objet de l exonération ) Pour quoi peut-on s exonérer? ) Impossibilité de s exonérer pour des vices spécifiques II.4. Modification contractuelle du délai de garantie II.4.1. Différentes sortes de délais (en fonction de la durée de fonctionnement) II.4.2. Délai de garantie conventionnel II.4.3. Délai de garantie II.4.4. Délai de prescription conventionnel II.5. Acheteur prévenu (les clauses descriptives) II.6. Vente de la chose dans son état actuel Aspects des ventes conditionnelles Paul Alain Foriers Avocat à la Cour de cassation Professeur ordinaire à l Université Libre de Bruxelles Marie-Amélie Garny Avocat au barreau de Bruxelles I. Aperçu des ventes conditionnelles I.1. Les ventes conditionnelles du Code civil larcier 333

6 I.1.1. Les ventes à l examen ou à l agréage : la vente à l essai et les opérations apparentées I.1.2. Les ventes avec faculté de dédit ou de rachat I.2. La pratique des ventes conditionnelles hors cadre légal ou défini par les usages I.2.1. Généralités I.2.2. En matière immobilière II. Aspects du régime de la condition II.1. La notion de condition II.1.1. La condition Définition A. La condition B. Condition suspensive ou résolutoire II.1.2. Condition casuelle ou potestative A. Généralités B. La condition purement potestative ) L article 1174 du Code civil ) Application à la condition suspensive ) Application à la condition résolutoire ) La condition purement potestative dans le chef du créancier ) Observations finales II.2. Grands traits du régime des conditions II.2.1. Pendente conditione A. La condition suspensive B. La condition résolutoire II.2.2. En cas de réalisation de la condition A. Panorama général B. Portée de la rétroactivité ) Limitation aux dispositions conditionnelles Effets dans le temps ) Limites aux effets de la rétroactivité C. Les conséquences de la résolution par suite de l accomplissement d une condition résolutoire D. Effets réels de la rétroactivité II.2.3. En cas de défaillance de la condition larcier

7 A. Condition suspensive B. Condition résolutoire II.2.4. La renonciation à la condition A. La renonciation avant que la condition suspensive ne soit défaillie ou que la condition résolutoire ne soit réalisée B. La renonciation à une condition suspensive défaillie ou à une condition résolutoire réalisée III. Conclusions Le droit de la vente à l aune de la directive sur les droits des consommateurs Hervé Jacquemin Chargé d enseignement à l Université de Namur (CRIDS) Chargé de cours invité à l UCL Avocat au barreau de Bruxelles I. Introduction II. Origines et objectifs de la directive sur les droits des consommateurs III. Champ d application de la directive et incidence en matière de vente III.1. Champ d application circonscrit de manière positive III.1.1. Conditions ratione personae III.1.2. Conditions ratione materiae III.1.3. Conditions tenant au mode ou au lieu de conclusion du contrat III.2. Exclusions du champ d application de la directive IV. Examen des mécanismes de protection du consommateur en matière de vente IV.1. Renforcement des obligations d information et des formes corrélatives IV.1.1. Règles applicables aux contrats autres que les contrats à distance et hors établissement IV.1.2. Règles applicables aux contrats à distance et hors établissement IV.2. Droit de rétractation IV.3. Règles touchant à l exécution du contrat ou visant à protéger le consentement du consommateur larcier 335

8 V. Sanction du non-respect des règles de protection du consommateur V.1. Sanctions civiles consistant à dispenser le consommateur du paiement de certains frais V.2. Sanctions civiles consistant à modaliser l exercice du droit de rétractation V.3. Sanctions civiles autorisant le consommateur à mettre fin au contrat VI. Conclusion Les restitutions après annulation ou résolution de la vente Joke Baeck Docteur assistante à l Universiteit Gent I. Introduction II. L approche traditionnelle des restitutions après annulation ou résolution II.1. Présentation de l approche traditionnelle des restitutions II.2. Critique à l approche traditionnelle des restitutions III. L approche moderne des restitutions après annulation ou résolution III.1. Analyse doctrinale d un régime sui generis des restitutions III.1.1. L obligation de restitution de l acheteur III.1.2. L obligation de restitution du vendeur III.1.3. Critique à l analyse doctrinale d un régime sui generis des restitutions III.2. Analyse proposée d un régime sui generis des restitutions III.2.1. Obligation de restitution de l acheteur A. La chose vendue se trouve toujours en nature dans le patrimoine du vendeur B. La chose vendue ne se trouve plus en nature dans le patrimoine de l acheteur C. L obligation de restitution ne comprend pas une indemnité de jouissance D. L obligation de restitution ne s étend pas aux fruits de la chose vendue larcier

9 III.2.2. Obligation de restitution du vendeur IV. Conclusion Rapport de synthèse Pierre Van Ommeslaghe Avocat à la Cour de cassation Professeur émérite à l Université Libre de Bruxelles I. Introduction II. Le droit interne «classique» III. La protection du consommateur IV. Vers un droit commun européen de la vente larcier 337

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur...

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur... 1 Les droits de l acheteur confronté à un défaut de la chose vendue................ 7 Julie DEWEZ assistante à l U.C.L., collaboratrice notariale CHAPITRE 1 L obligation légale de délivrance d un bien

Plus en détail

Table des matières. Le défaut de la chose vendue selon le droit «commun» de la vente (articles 1602 à 1649 du Code civil) 7

Table des matières. Le défaut de la chose vendue selon le droit «commun» de la vente (articles 1602 à 1649 du Code civil) 7 Table des matières Le défaut de la chose vendue selon le droit «commun» de la vente (articles 1602 à 1649 du Code civil) 7 Sophie Damas Introduction 7 Chapitre 1. Le «défaut» au regard des principales

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 5. Préface... 7

Table des matières. Remerciements... 5. Préface... 7 Remerciements... 5 Préface... 7 1 Actions en droit de la construction : remèdes immédiats et pluralité des parties Première partie : aspects de droit civil... 11 Jean-François GERMAIN Avocat au barreau

Plus en détail

Introduction... 5 1. Règles applicables à la vente d immeuble de gré à gré... 5 2. Contenu et limites de la présente chronique...

Introduction... 5 1. Règles applicables à la vente d immeuble de gré à gré... 5 2. Contenu et limites de la présente chronique... Table des matières Introduction.................................................. 5 1. Règles applicables à la vente d immeuble de gré à gré.... 5 2. Contenu et limites de la présente chronique.... 5 Chapitre

Plus en détail

Table des matières. 1 Le contrat de vente d immeuble. Développements récents... 7. Introduction... 8

Table des matières. 1 Le contrat de vente d immeuble. Développements récents... 7. Introduction... 8 Table des matières 1 Le contrat de vente d immeuble. Développements récents.................... 7 Benoît KOHL professeur à l U.Lg., professeur invité à l Université de Paris II (Panthéon Assas) avocat

Plus en détail

TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11. CHAPITRE 4. CAPACITÉ... 25 Section 1. Capacité du mandant... 25 Section 2. Capacité du mandataire...

TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11. CHAPITRE 4. CAPACITÉ... 25 Section 1. Capacité du mandant... 25 Section 2. Capacité du mandataire... Table des matières (avec renvoi aux pages) Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11 CHAPITRE 2. CARACTÈRES TECHNIQUES DU MANDAT... 13 Section 1. Contrat consensuel...

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos 5

Table des matières. Avant-propos 5 Table des matières Avant-propos 5 Le monopole légal conféré à l architecte 7 Isabelle Durant Section 1. Les travaux visés par le monopole légal des architectes 10 1 er. La portée initiale du texte de l

Plus en détail

Les mandats et les actes courants de l agent commercial

Les mandats et les actes courants de l agent commercial 1/ Définition : Les mandats et les actes courants de l agent commercial Le mandat est un contrat conclu entre un mandat qui veut faire quelque chose et un mandataire à qui l on va donner le droit de faire

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Chapitre I. Législation...177. Chapitre II. Doctrine...183

TABLE DES MATIÈRES. Chapitre I. Législation...177. Chapitre II. Doctrine...183 TABLE DES MATIÈRES Chapitre I. Législation...177 1. Contrats d utilisation de biens à temps partagé (time-sharing)...177 2. Nouvelle réglementation de la profession d agent immobilier...178 3. Code immobilier

Plus en détail

Table des matières. 1 Le droit de la responsabilité : le domaine de la voirie... 7

Table des matières. 1 Le droit de la responsabilité : le domaine de la voirie... 7 Table des matières 1 Le droit de la responsabilité : le domaine de la voirie........................ 7 Ann-Lawrence DURVIAUX professeur à l U.Lg., avocate Benoît KOHL professeur à l U.Lg., avocat Damien

Plus en détail

Table des matières. Nicolas Bernard Professeur à l Université Saint-Louis Bruxelles

Table des matières. Nicolas Bernard Professeur à l Université Saint-Louis Bruxelles Table des matières Préambule... 5 L impact sur le contrat de bail des règles prises par les Régions en matière de salubrité, d urbanisme et de performance énergétique. Position du problème... 9 Nicolas

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Abus, 1676 555

INDEX ANALYTIQUE. Abus, 1676 555 INDEX ANALYTIQUE Note explicative : Les chiffres en gras renvoient aux numéros d articles du Code civil du Québec. Les autres chiffres (7) renvoient aux numéros des paragraphes de la section Commentaire

Plus en détail

La garantie légale des vices cachés

La garantie légale des vices cachés La garantie légale des vices cachés Article juridique publié le 11/05/2015, vu 682 fois, Auteur : Yaya MENDY La garantie des vices cachés est une protection contre les défauts d un produit acheté et qui

Plus en détail

Les contrats immobiliers

Les contrats immobiliers Chroniques notariales vol. 50 Table des matières Les contrats immobiliers Chapitre 1. Le bail......................................... 136 Section 1. Législation...................................... 136

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TITRE 1 CONDITIONS D EXERCICE DE LA PROFESSION D ARCHITECTE 13 Évolution récente des conditions d exercice 13 Conditions

Plus en détail

Table des matières. Remerciements...5. 1 Les enquêtes commerciales et le fonctionnement des chambres d enquête...7

Table des matières. Remerciements...5. 1 Les enquêtes commerciales et le fonctionnement des chambres d enquête...7 Table des matières Remerciements...5 1 Les enquêtes commerciales et le fonctionnement des chambres d enquête...7 Fabrice MOURLON BEERNAERT Avocat (LMBD Prioux) Juge suppléant au Tribunal de commerce de

Plus en détail

Table des matières. SECTION 1 L obligation d information en dehors des contrats... 11

Table des matières. SECTION 1 L obligation d information en dehors des contrats... 11 Table des matières Sommaire...................................................................... 5 1 Introduction générale...................................................... 7 François Glansdorff professeur

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

Table des matières. La loi du 4 avril 2014 relative aux assurances. Présentation générale et dispositions communes à tous les contrats...

Table des matières. La loi du 4 avril 2014 relative aux assurances. Présentation générale et dispositions communes à tous les contrats... Table des matières La loi du 4 avril 2014 relative aux assurances. Présentation générale et dispositions communes à tous les contrats... 5 Marcel Fontaine Professeur émérite de l Université catholique

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 8. B. La gestion de l expertise immobilière... 22

Table des matières. Introduction... 8. B. La gestion de l expertise immobilière... 22 Table des matières 1 L instruction des litiges de la construction........ 7 Anne DEMOULIN juge au tribunal de 1 re instance de Liège, maître de conférences à l'u.lg. Introduction................................................................

Plus en détail

Chapitre préliminaire : Présentation générale du contrat

Chapitre préliminaire : Présentation générale du contrat 1 Année universitaire 2014-2015 «DROIT CIVIL : Les obligations» Droit des contrats Licence e 2 Semestre 4 Eva MOUIAL BASSILANA, Professeur Introduction générale au droit des contrats I. L HISTORIQUE DU

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. Introduction 9

Table des matières. Sommaire 5. Introduction 9 Table des matières Sommaire 5 Les principes et modalités du paiement 7 Coralie Marr Introduction 9 Chapitre I. Définition et nature juridique du paiement 10 Section 1. Notion et contours 10 Section 2.

Plus en détail

Table des matières. 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation... 7

Table des matières. 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation... 7 Table des matières 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation...... 7 Michèle GRÉGOIRE doyenne de la Faculté de droit de l U.L.B., avocate Vanessa DE FRANCQUEN collaboratrice scientifique

Plus en détail

Table des matières PARTIE 1. Copropriété et couple... 7. 1 Copropriété ordinaire et possession mobilière... 9

Table des matières PARTIE 1. Copropriété et couple... 7. 1 Copropriété ordinaire et possession mobilière... 9 Table des matières Sommaire................................................................... 5 PARTIE 1 Copropriété et couple....................... 7 1 Copropriété ordinaire et possession mobilière...........

Plus en détail

1/ L obligation générale de conformité

1/ L obligation générale de conformité LES GARANTIES DU VENDEUR A la suite de l achat de divers biens de consommation courante (canapé, véhicule, frigidaire, machine à laver, téléviseur ), il peut arriver que le consommateur ait besoin d invoquer

Plus en détail

La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats

La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats TABLE DES MATIÈRES Introduction 9 A) Les sources du droit des obligations 9 B) La classification des obligations 10 PARTIE I La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats TITRE 1 La responsabilité

Plus en détail

Site internet et E-commerce Les étapes juridiques incontournables

Site internet et E-commerce Les étapes juridiques incontournables Site internet et E-commerce Les étapes juridiques incontournables Atelier du 7 juillet 2009 Animé par Annabel BONNARIC Avocat Cabinet FIDAL 2 Le Site Internet Véritable outil de communication de l entreprise

Plus en détail

Le droit des obligations et du crédit

Le droit des obligations et du crédit Table des matières Le droit des obligations et du crédit Chapitre I. Les obligations en général.......................... 18 1. Ouvrages généraux.................................. 18 2. Offre Offre d achat

Plus en détail

Vente en ligne, CGV et clauses abusives

Vente en ligne, CGV et clauses abusives Vente en ligne, CGV et clauses abusives L examen de sites de vente aux consommateurs (B-to-C) fait apparaître de manière récurrente des clauses contractuelles dans les conditions générales de vente (CGV)

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur.

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur. DCG - UE01 - INTRODUCTION AU DROIT - session 2013 - Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur. DOSSIER 1 / COMMENTAIRE DE DOCUMENT 1. Faits : Un particulier

Plus en détail

1 - COMMANDE. 1.3. Sauf convention contraire, le client confie à SOJADIS le soin d installer le Produit commandé, prestation facturée en sus.

1 - COMMANDE. 1.3. Sauf convention contraire, le client confie à SOJADIS le soin d installer le Produit commandé, prestation facturée en sus. SOJADIS a pour activité l étude, la conception et la réalisation d installation de systèmes d équipements d aide à la conduite mais également de nombreux accessoires destinés à l adaptation de véhicules

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11

TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11 PREMIÈRES VUES... 13 I. Mécanisme... 15 II. Rôle... 18 III. Évolution... 20 PREMIÈRE PARTIE SÛRETÉS PERSONNELLES

Plus en détail

GARANTIE LEGALE CONTRE LES VICES CACHES

GARANTIE LEGALE CONTRE LES VICES CACHES GARANTIE LEGALE CONTRE LES VICES CACHES 24/11/2014 Le vendeur doit à l acheteur la garantie que le bien vendu est exempt de vices le rendant impropre à l usage auquel il est destiné ou diminuant tellement

Plus en détail

«LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS»

«LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS» Composition sur un sujet de droit civil ou de procédure civile (1 er concours) Note : 16/20 «LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS» A la suite de l Avant Projet de réforme du droit des obligations

Plus en détail

L uniformisation du droit de la vente internationale de marchandises?

L uniformisation du droit de la vente internationale de marchandises? L uniformisation du droit de la vente internationale de marchandises? (Convention de VIENNE du 11/04/1980) 1. INTRODUCTION Le contrat de vente étant certainement l acte juridique le plus utilisé par un

Plus en détail

Aperçu sur le contrat d assurance

Aperçu sur le contrat d assurance Aperçu sur le contrat d assurance I. Les caractéristiques du contrat d assurance L article 1 de la loi 17-99 portant code des assurances définit le contrat d assurance comme la convention passée entre

Plus en détail

L A CE C S E S S I S ON O N D D EN E T N R T E R P E R P I R SE S : E

L A CE C S E S S I S ON O N D D EN E T N R T E R P E R P I R SE S : E LA CESSION D ENTREPRISE: ASPECTS JURIDIQUES 1 2 Paul CRAHAY Avocat au Barreau de Liège, Professeur invité à H.E.C. (Ecole de gestion de l Université de Liège) PREMIERE PARTIE La cession d actions 3 4 SECTION

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3 Table des matières Avant-propos... 1 Partie introductive... 3 Le partage des compétences législatives... 3 Les pouvoirs de juridiction fédérale... 6 Les pouvoirs de juridiction provinciale... 7 Les compagnies

Plus en détail

Responsabilité de l agent immobilier et absence de garantie locative

Responsabilité de l agent immobilier et absence de garantie locative Responsabilité de l agent immobilier et absence de garantie locative Actualité juridique publié le 03/04/2014, vu 558 fois, Auteur : Laurent LATAPIE Avocat Il convient de s intéresser à deux jurisprudences

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I - LA RESPONSABILITÉ CIVILE EXTRACONTRACTUELLE... 13 TITRE II - LA RESPONSABILITÉ DES PROFESSIONNELS...

TABLE DES MATIÈRES TITRE I - LA RESPONSABILITÉ CIVILE EXTRACONTRACTUELLE... 13 TITRE II - LA RESPONSABILITÉ DES PROFESSIONNELS... TABLE DES MATIÈRES TITRE I - LA RESPONSABILITÉ CIVILE EXTRACONTRACTUELLE................... 13 TITRE II - LA RESPONSABILITÉ DES PROFESSIONNELS......................... 99 TITRE III - LE PRÉJUDICE...........................................

Plus en détail

Quelles clauses financières mettre en place dans les contrats de partenariat internationaux? Le b.a.-ba du contrat de vente et ses obligations.

Quelles clauses financières mettre en place dans les contrats de partenariat internationaux? Le b.a.-ba du contrat de vente et ses obligations. Le b.a.-ba du contrat de vente et ses obligations. Exposé du 10 mars 2014 Chambre de Commerce Luxembourg Me Véronique De Meester Avocat à la cour Quelles clauses financières mettre en place dans les contrats

Plus en détail

ENM 2012 Examen de droit civil Enoncé

ENM 2012 Examen de droit civil Enoncé ENM 2012 Examen de droit civil Enoncé La société "Eurobéton" dont le siège est à Bordeaux a commandé par Internet 10 ordinateurs pour la gestion de l'entreprise sur le site du distributeur de matériel

Plus en détail

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1 Responsabilité civile Art 1382 du Code Civil : «Tout fait quelconque de l homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer». La responsabilité civile entraîne

Plus en détail

10.- Tous frais relatifs aux traites, chèques impayés, frais de recouvrement (en ce compris les frais d avocat) seront supportés par l acheteur.

10.- Tous frais relatifs aux traites, chèques impayés, frais de recouvrement (en ce compris les frais d avocat) seront supportés par l acheteur. CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1.- Les présentes conditions générales (ci-après «les CGV») régissent tous les contrats conclu par PASCAL KOCH avec quelque client que cela soit, belge ou étranger, et quel

Plus en détail

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août...

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août... Table des matières Introduction................................................ 5 Chapitre 1 L emploi des langues en matière sociale........................ 7 Section 1 Principes........................................

Plus en détail

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15 Table des matières Sommaire... 7 Introduction... 11 I ère Partie Le bail à usage d habitation... 13 Titre I. Champ d application... 14 A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus

Plus en détail

Table des matières. Les éléments constitutifs de la donation. La donation atypique Le don manuel La donation indirecte

Table des matières. Les éléments constitutifs de la donation. La donation atypique Le don manuel La donation indirecte Table des matières Le contrat de donation Philippe DE PAGE Section 1. Section 4. Section 5. Section 6. Section 7. Section 8. Section 9. Le donateur Le donataire Les éléments constitutifs de la donation

Plus en détail

CHAPITRE I. L INSERTION DU CONTRAT DANS LE TEMPS

CHAPITRE I. L INSERTION DU CONTRAT DANS LE TEMPS Table des matières CHAPITRE I. L INSERTION DU CONTRAT DANS LE TEMPS 9 1. Le temps énigmatique 9 1. Le temps multiforme 9 2. Le temps incontournable 10 3. Le présent interactif 10 2. La gestion du temps

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Réception des travaux CHAPITRE 2 : La garantie de parfait achèvement CHAPITRE 3 : La responsabilité décennale

CHAPITRE 1 : Réception des travaux CHAPITRE 2 : La garantie de parfait achèvement CHAPITRE 3 : La responsabilité décennale SOMMAIRE 7 CHAPITRE 1 : Réception des travaux 7 1. Nature juridique de la réception 10 2. Conditions de la réception 12 3. Effets de la réception 15 CHAPITRE 2 : La garantie de parfait achèvement 15 1.

Plus en détail

Paragraphe premier L'OBLIGATION D'INFORMATION, DE RENSEIGNEMENT OU DE CONSEIL

Paragraphe premier L'OBLIGATION D'INFORMATION, DE RENSEIGNEMENT OU DE CONSEIL LES OBLIGATIONS DU VENDEUR Recensement. Aux termes de l'article 1603 du Code civil, le vendeur assume deux types d'obligations principales, celle de délivrer la chose vendue (II) et celle de garantir cette

Plus en détail

Table des matières. Hervé Deckers et Laurent Dear

Table des matières. Hervé Deckers et Laurent Dear Table des matières Avant-propos 7 Hervé Deckers et Laurent Dear étendue et limites de la protection 11 Jacques Clesse et Sabine Cornélis Introduction 11 Section 1. L évolution de la protection de 1948

Plus en détail

Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives

Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives Présenté le 16 juin 2009

Plus en détail

Néanmoins, il existe deux exceptions au principe de l application de la loi au 1 er novembre 2010.

Néanmoins, il existe deux exceptions au principe de l application de la loi au 1 er novembre 2010. DROIT CIVIL 64/2012 LA VENTE D IMMEUBLE PAR UN PROPRIÉTAIRE SURENDETTÉ Jusqu à présent, même admis au bénéfice du surendettement, le débiteur conservait la possibilité de consentir valablement un acte

Plus en détail

LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION

LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION Marie-Cécile Flament Luc Collart LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION GUIDE PRATIQUE Colophon Le crédit à la consommation. Guide pratique Marie-Cécile Flament Luc Collart Éditions Politeia s.a., Bruxelles D/2015/8132/226

Plus en détail

Quant à l effet d une clause exonératoire dans un contrat de vente :

Quant à l effet d une clause exonératoire dans un contrat de vente : VENTE D UN IMMEUBLE INDIVIS AFFECTE D UN VICE CACHE Pierre ROUSSEAUX/S.N.P. ARTICLES PR6279-20120207-1100-SE ARTICLE De Pierre ROUSSEAUX, avocat, Président S.N.P. CHARLEROI (www.snp-charleroi.be) PHOTO

Plus en détail

Table des matières. Sommaire... 2

Table des matières. Sommaire... 2 Table des matières Sommaire... 2 Introduction... 4 1. L évolution historique... 4 a) Une origine ancienne... 4 b) L avènement du financement bancaire... 5 c) La perspective d une recrudescence... 5 2.

Plus en détail

La clause pénale en droit tunisien 1

La clause pénale en droit tunisien 1 La clause pénale en droit tunisien 1 Frej LOKSAIER Maître-assistant à la Faculté de Droit de Sousse La clause pénale est considérée en droit tunisien comme étant une convention accessoire par laquelle

Plus en détail

PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2013 TABLE DES MATIERES JURISPRUDENCE

PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2013 TABLE DES MATIERES JURISPRUDENCE PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2013 TABLE DES MATIERES JURISPRUDENCE Assurances 1 Responsabilité civile automobile Assurance obligatoire Garantie Etendue Véhicule assuré en quelque lieu qu il se trouve

Plus en détail

I.Conventions soumises à la loi Breyne Le champ d application de la loi se définit à partir de trois critères: chapitre8 La loi Breyne

I.Conventions soumises à la loi Breyne Le champ d application de la loi se définit à partir de trois critères: chapitre8 La loi Breyne chapitre8 La loi Breyne La loi Breyne est une législation particulière, réglementant les conventions de transfert de propriété d une habitation à construire ou en voie de construction, ou encore d une

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EXPO WEB

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EXPO WEB CONDITIONS GENERALES DE VENTE EXPO WEB GENERALITES Les présentes conditions sont conclues entre, d'une part, la société EXPO WEB, inscrite au RCS de Strasbourg sous le numéro 750 511 545 et sise au 27

Plus en détail

La subordination et ses contours ou le fondement des règles de l assujettissement personnel à la sécurité sociale des travailleurs salariés

La subordination et ses contours ou le fondement des règles de l assujettissement personnel à la sécurité sociale des travailleurs salariés TABLE DES MATIÈRES 1 L assujettissement personnel à la sécurité sociale des travailleurs salariés................... 5 La subordination et ses contours ou le fondement des règles de l assujettissement

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. Objet Champ d application Hungry Minds Un pas plus loin SA offre à ses clients un éventail complet de services en matière de communication (stratégie conseil création production).

Plus en détail

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères Table des matières Remerciements.................................................................. 7 Préface........................................................................ 9 Principales abréviations..........................................................

Plus en détail

LE CONTRAT DE VENTE. Introduction

LE CONTRAT DE VENTE. Introduction Introduction LE CONTRAT DE VENTE Le contrat de vente est régi par les arts 1582 à 1701 CC : vite impuissants pratique, usages, lois spécifiques. Les dernières dispositions relatives au contrat de vente

Plus en détail

ESP_VB_12003.fm Page 1 Monday, July 9, 2012 9:30 AM. Le licenciement des représentants du personnel

ESP_VB_12003.fm Page 1 Monday, July 9, 2012 9:30 AM. Le licenciement des représentants du personnel ESP_VB_12003.fm Page 1 Monday, July 9, 2012 9:30 AM Le licenciement des représentants du personnel ESP_VB_12003.fm Page 2 Monday, July 9, 2012 9:30 AM ESP_VB_12003.fm Page 3 Monday, July 9, 2012 9:30 AM

Plus en détail

CONDITIONS DE VALIDITE DE LA CLAUSE DE NON-CONCURRENCE

CONDITIONS DE VALIDITE DE LA CLAUSE DE NON-CONCURRENCE CONDITIONS DE VALIDITE DE LA CLAUSE DE NON-CONCURRENCE 05/09/2014 La clause de non-concurrence est une clause aux termes de laquelle l une des parties à un contrat s engage à ne pas exercer d activité

Plus en détail

Etude de cas N 1- Cours de DROIT des CONTRATS : Auteur G.Zara Res Homini Consulting

Etude de cas N 1- Cours de DROIT des CONTRATS : Auteur G.Zara Res Homini Consulting LE CONTRAT DE VENTE I. DÉFINITION DU CONTRAT DE VENTE II. QUELLES SONT LES PARTICULARITÉS / LES CARACTÈRES DU CONTRAT DE VENTE? A. Contrat consensuel B. Contrat synallagmatique C. Contrat à titre onéreux

Plus en détail

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19 Table des matières PRÉFACE 5 INTRODUCTION 7 PREMIÈRE PARTIE Une profession réglementée TITRE 1 LE CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE 15 La loi-cadre du 1 er mars 1976 15 L arrêté royal du 6 septembre 1993 17

Plus en détail

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007 DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES Gildas Rostain September 2007 INTRODUCTION Le rôle de l expert Les différentes missions d expertise La définition de l expertise judiciaire

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE Vers une conception fonctionnelle de la cause du paiement

PREMIÈRE PARTIE Vers une conception fonctionnelle de la cause du paiement TABLE DES MATIÈRES 741 PAGES Préface........................................................... 5 Remerciements.................................................... 13 Liste des principales abréviations

Plus en détail

Le bail de droit commun : questions choisies... 9

Le bail de droit commun : questions choisies... 9 TABLE DES MATIÈRES 1 Le bail de droit commun : questions choisies... 9 Marnix De Smedt directeur du Fonds du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale Mathieu Higny avocat et collaborateur scientifique

Plus en détail

Conditions générales de vente (version 2014.01)

Conditions générales de vente (version 2014.01) Conditions générales de vente (version 2014.01) 1. Champ d application 1.1. Les conditions suivantes (dénommées ci-après Conditions Générales ) s appliquent tant aux contrats de vente qu aux contrats d

Plus en détail

Brussels Charleroi Liège Antwerp Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice

Brussels Charleroi Liège Antwerp Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice Avenue Louise 240 B-1050 Brussels Tel. +32 2 600 52 00 Fax. +32 2 600 52 01 Avenue Louise 290 B-1050 Brussels Tel. +32 2 629 81 20 Fax. +32 2 629 81 38 Brussels Charleroi Liège Antwerp Luxembourg Paris

Plus en détail

Moyens d'action sous la proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente point de vue des entreprises françaises

Moyens d'action sous la proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente point de vue des entreprises françaises DIRECTION GENERALE DES POLITIQUES INTERNES DEPARTEMENT THEMATIQUE C: DROITS DES CITOYENS ET AFFAIRES CONSTITUTIONNELLES AFFAIRES JURIDIQUES Moyens d'action sous la proposition de Règlement relatif à un

Plus en détail

Le choix du juge... 9. Le choix du juge quant à l objectif véritable du recours. 11

Le choix du juge... 9. Le choix du juge quant à l objectif véritable du recours. 11 TABLE DES MATIÈRES 1 Le choix du juge... 9 Le choix du juge quant à l objectif véritable du recours. 11 Stéphane Rixhon assistant à l U.Lg. Introduction... 11 La répartition des contentieux... 11 A. Les

Plus en détail

Capacité professionnelle et le contrat de mandat

Capacité professionnelle et le contrat de mandat Capacité professionnelle et le contrat de mandat Qu'est-ce qu'un contrat de mandat?... 1 Quels actes doivent être posés par le mandataire (= le gestionnaire de transport)?... 2 Dans combien d'entreprise

Plus en détail

Plan du cours de Droit des Affaires

Plan du cours de Droit des Affaires Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Plan du cours de Droit des Affaires Licence 2 Droit Monsieur le Professeur BUREAU www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier, très sincèrement,

Plus en détail

Opérations de construction, de promotion et vente d immeuble à construire

Opérations de construction, de promotion et vente d immeuble à construire ASSOCIATION DES AVOCATS ET JURISTES FRANCO-RUSSES АССОЦИАЦИЯ ФРАНЦУЗСКО-РУССКИХ АДВОКАТОВ И ЮРИСТОВ Conférence de Maître Serge Pascault, notaire à Paris du 13 novembre 2007 à 20 h00 Opérations de construction,

Plus en détail

SESSION DU CIFAF 2013

SESSION DU CIFAF 2013 SESSION DU CIFAF 2013 Présenté Par Maître Maximin CAKPO-ASSOGBA Avocat à la Cour Mardi 03 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Les sûretés sont des techniques juridiques destinées à assurer le règlement des créances

Plus en détail

Avant-propos... 5. Objectifs... 7. Plan d ensemble... 9. PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise. CHAPITRE 1 Gestion commerciale...

Avant-propos... 5. Objectifs... 7. Plan d ensemble... 9. PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise. CHAPITRE 1 Gestion commerciale... Table des matières Avant-propos... 5 Objectifs... 7 Plan d ensemble... 9 PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise CHAPITRE 1 Gestion commerciale... 13 1. Les pratiques du marché... 14 1.1 Introduction...

Plus en détail

1. De l exercice limité du contrôle par l employeur sur le permis à points

1. De l exercice limité du contrôle par l employeur sur le permis à points aolfq=pl`f^i= PERMIS DE CONDUIRE ET CONTRAT DE TRAVAIL Richard WETZEL Mars 2009 Depuis le 14 juillet 2002, la sécurité routière est devenue une priorité nationale. S engage ainsi une répression plus rigoureuse

Plus en détail

19/12/2012 COMMENT OPTIMISER SOCIALEMENT ET FISCALEMENT UN LICENCIEMENT? La durée du préavis :

19/12/2012 COMMENT OPTIMISER SOCIALEMENT ET FISCALEMENT UN LICENCIEMENT? La durée du préavis : COMMENT OPTIMISER SOCIALEMENT ET FISCALEMENT UN LICENCIEMENT? Olivier Moreno Avocat U.H.P.C. 20-12 - 2012 Introduction - Licenciement moyennant préavis ; - Licenciement moyennant indemnité compensatoire

Plus en détail

Le droit des personnes et des familles

Le droit des personnes et des familles Chroniques notariales vol. 47 Table des matières Le droit des personnes et des familles Chapitre 1. L état civil....................................... 18 1. Recherche dans les registres de l état civil.

Plus en détail

Banques de données de Jurisprudence de Copropriété-eJuris.be

Banques de données de Jurisprudence de Copropriété-eJuris.be Plan des banques de données Chaque ligne n est pas réductible à une décision mais à un mot clé Chaque mots clé présente des décisions très diverses et parfois contradictoires Cinquante nouvelles décisions

Plus en détail

PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL

PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL FIL D ACTUALITE MAI 2015 PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL Rupture conventionnelle : de nouvelles précisions Dans deux arrêts du 25 mars 2015, la Cour de cassation considère d une part

Plus en détail

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois.

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois. LA LOCATION VENTE Dans la plupart des cas en matière de transfert de propriété de biens immobiliers, nous employons la technique du contrat de vente immobilière pure et simple. Lors de la signature dudit

Plus en détail

Table des matières. Développements nouveaux sur la déclaration du risque dans les assurances de personnes... 9

Table des matières. Développements nouveaux sur la déclaration du risque dans les assurances de personnes... 9 Table des matières 1 Développements nouveaux sur la déclaration du risque dans les assurances de personnes... 9 Jean-Marc Binon maître de conférences invité à l U.C.L. référendaire à la Cour de justice

Plus en détail

Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice

Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris 41 Avenue de la Liberté L- 1930 Luxembourg Tel. +352 266 886 Fax. +352 266 887 00 Avenue Louise 240 B-1050 Bruxelles Tel. +32 2 600 52 00 Fax. +32 2

Plus en détail

DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette. Introduction

DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette. Introduction DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette Introduction 1) Notion d obligation 2) Typologie des obligations - La distinction des obligations selon leurs

Plus en détail

Les modalités de la vente. La vente en l état Futur d achèvement - vefa. www.notaires.paris-idf.fr

Les modalités de la vente. La vente en l état Futur d achèvement - vefa. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER Les modalités de la vente La vente en l état Futur d achèvement - vefa www.notaires.paris-idf.fr Les modalités de la vente LA VENTE EN L état FUTUR D ACHèVEMENT VEFA La vente en l état futur

Plus en détail

«DROIT CIVIL : Contrats spéciaux»

«DROIT CIVIL : Contrats spéciaux» Année universitaire 2014-2015 «DROIT CIVIL : Contrats spéciaux» Licence e 3 Semestre 6 Eva MOUIAL BASSILANA, Professeur Introduction générale au droit des contrats spéciaux A lire : - P. Puig, Pour un

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

Diplôme Universitaire Avocat Généraliste

Diplôme Universitaire Avocat Généraliste Diplôme Universitaire Avocat Généraliste Ouverture de la formation Diplôme ouvert en formation continue. Ouvert aux avocats inscrits au tableau. Durée 4 séminaires de 30h, à effectuer au maximum sur 4

Plus en détail

Les différents contrats et actes juridiques nécessaires à la réalisation d une opération d acquisition d une société belge

Les différents contrats et actes juridiques nécessaires à la réalisation d une opération d acquisition d une société belge Les différents contrats et actes juridiques nécessaires à la réalisation d une opération d acquisition d une société belge Remarques introductives 30 % des opérations apportent une valeur ajoutée : ce

Plus en détail

n de TVA intracommunautaire : GB938 7623 79 Téléphone : +44 207 845 1000 ou +44 (0) 800 1337 350 info@govype.fr

n de TVA intracommunautaire : GB938 7623 79 Téléphone : +44 207 845 1000 ou +44 (0) 800 1337 350 info@govype.fr Conditions Générales de Vente Nicoventures Trading Limited, 1 Water Street, London, WC2R 3L, ROYAUME-UNI Société immatriculée en Angleterre et au Pays de galles sous le n 666 5343 n de TVA intracommunautaire

Plus en détail

AVIS SUR UNE CLAUSE PORTANT MODIFICATION UNILATÉRALE D UNE PRIME DE POLICE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE

AVIS SUR UNE CLAUSE PORTANT MODIFICATION UNILATÉRALE D UNE PRIME DE POLICE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE C.C.A. 12 COMMISSION DES CLAUSES ABUSIVES AVIS SUR UNE CLAUSE PORTANT MODIFICATION UNILATÉRALE D UNE PRIME DE POLICE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE Bruxelles, le 21 octobre 2003 2 Avis sur une clause

Plus en détail

Conditions générales

Conditions générales Conditions générales Article 1 : Définitions Prestataire : La société MIMATECH SPRL qui fournit le service d hébergement de sites web est appelée le prestataire. Ses coordonnées sont les suivantes : Adresse

Plus en détail

Philippe Kenel Anne-Catherine Lyon Patrick Spinedi. le droit. par les. cas. les contrats

Philippe Kenel Anne-Catherine Lyon Patrick Spinedi. le droit. par les. cas. les contrats Philippe Kenel Anne-Catherine Lyon Patrick Spinedi le droit par les cas les contrats Sommaire PARTIE GÉNÉRALE Vous souhaitez conclure un contrat Les parties au contrat............................................

Plus en détail

UBISOFT ENTERTAINMENT S.A.

UBISOFT ENTERTAINMENT S.A. Siège social : 107, avenue Henri Fréville BP 10704 35207 RENNES Cedex 2 335 186 094 RCS RENNES RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX APPORTS CHARGE D APPRECIER LES AVANTAGES PARTICULIERS Assemblée générale du 1 er

Plus en détail