On cherche à comprendre le déroulement de cette réaction et les acteurs mis en jeu lors de sa réalisation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "On cherche à comprendre le déroulement de cette réaction et les acteurs mis en jeu lors de sa réalisation"

Transcription

1 TP n 17 La réaction inflammatoire : un exemple de réponse innée Thème 3-A-1 Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression (infection, brûlure, allergie...) Elle se manifeste toujours par un gonflement, une rougeur, une douleur et une augmentation de la température au niveau du site infecté. Ces symptômes sont associés à un afflux de plasma sanguin vers ce site. On cherche à comprendre le déroulement de cette réaction et les acteurs mis en jeu lors de sa réalisation Mise en situation et recherches à mener Monsieur X se blesse au doigt en taillant ses rosiers. La plaie a peu saigné. Deux jours plus tard, il a mal, sa plaie est gonflée, rouge, purulente. Il se présente aux urgences. Jeune interne, vous diagnostiquez facilement une réaction inflammatoire et vous lui prescrivez de l ibuprofène. Les résultats de votre étude sont donnés ci-dessous. A partir des ressources proposées et du matériel fourni, expliquer l origine des quatre symptômes de la réaction inflammatoire ; indiquer les acteurs et les mécanismes mis en jeu lors de cette réaction ; justifier la prescription d ibuprofène. Etape 1 : Extraire des informations du réel D après les données des documents 1 et 4, indiquer les modifications de la peau lors d une inflammation aiguë et proposer une explication des symptômes observés au niveau d une zone infectée. Repérer à partir de l analyse sanguine de M. X (document 2), les cellules sanguines mobilisées lors de la réaction inflammatoire. Etape 2 : Effectuer un protocole Réaliser un frottis sanguin de M. X en suivant la fiche protocole APPELER LE PROFESSEUR Observer votre préparation au microscope optique. En vous aidant de la fiche de détermination, recenser les différents types cellulaires de cette préparation. Etape 3 : Extraire des informations des documents A partir de l ensemble des informations tirées des documents ressources 1 à 6 et de vos observations, proposez un scénario de la réaction inflammatoire. Etape 4 : Extraire des informations du réel D après les données des documents 7 à 9, indiquer le rôle de l enzyme COX et proposer une explication au rôle anti-inflammatoire de l aspirine. Proposer une stratégie mettant en évidence que l ibuprofène a une action équivalente à celle de l aspirine. Etape 5 : Mettre en œuvre un protocole Réaliser le protocole d observation des modèles moléculaires de l enzyme COX liées à différentes molécules : acide arachidonique, aspirine et ibuprofène Etape 6 : Exploiter les résultats obtenus Exploiter les résultats obtenus pour justifier de l utilisation de l ibuprofène dans le cas de la blessure de M. X

2 Documents ressources Document 1 : coupe transversale du derme dans une peau saine (à gauche) et dans la peau infectée de M. X (à droite) Document 2 : Résultats d une prise de sang chez un individu sain et chez M. X. Document 3 : Les cellules sentinelles et leurs rôles. Les cellules sentinelles sont des cellules immunitaires qui résident en permanence dans les tissus, même lorsque ces derniers ne sont pas lésés ou infectés. Ces cellules expriment sur leur membrane plasmique une dizaine de récepteurs dits de l immunité innée (appelés PRR). Ces récepteurs reconnaissent par exemple des composants de la paroi des bactéries (appelés PAMP). Si la reconnaissance a lieu, les cellules sentinelles sont activées et libèrent des médiateurs chimiques de l inflammation, c est-à-dire des molécules contribuant à la réaction inflammatoire.

3 Documents ressources Document 4 : Les médiateurs chimiques impliqués dans la réaction inflammatoire aigüe Par exemple, les mastocytes présentent dans leur cytoplasme des granulations contenant des substances chimiques comme l histamine. Un mastocyte activé libère dans le milieu environnant de l histamine qui a un effet vasodilatateur (= dilatation des vaisseaux) ce qui provoque un afflux de sang expliquant la rougeur et la chaleur au niveau de la plaie. Cette dilatation des vaisseaux sanguins entraîne une sortie de plasma sanguin dans les tissus avoisinants à l origine du gonflement (oedème). Autrement dit, l histamine augmente aussi la perméabilité vasculaire. D autres médiateurs chimiques peuvent être libérés : - Les prostaglandines : Elles ont aussi un effet vasodilatateur (+ augmentent la perméabilité vasculaire) et elles stimulent les récepteurs sensoriels de la douleur appelés nocicepteurs. Elles ont également une action sur des neurones hypothalamiques qui contrôlent la température corporelle, ce qui entraine la fièvre. - Les chimiokines et cytokines attirent d autres cellules sur le lieu de l inflammation par chimiotactisme. La sortie des cellules des vaisseaux sanguins pour se rendre sur le lieu de l inflammation porte le nom de diapédèse. Ces médiateurs chimiques permettent aussi de déclencher la phagocytose. Document 5 : Animation simplifiée de la réaction inflammatoire Visualiser l animation suivante : RI_simplifie.swf Document 6 : L élimination de l agresseur par phagocytose Granulocytes, cellules dendritiques et macrophages sont parfois regroupées sous le nom de phagocytes car elles sont toutes douées de phagocytose, c est-à-dire la capacité de reconnaitre un agent infectieux, de l englober dans leur cytoplasme puis de le digérer. La phagocytose est la première défense mise en place pour s opposer à la multiplication de l agent infectieux. Lorsque l infection est importante, il se crée un mélange de bactéries et de phagocytes morts qui constitue le pus. Visualiser l animation suivante : phagocytose.swf

4 Document 7 : la chaine de biosynthèse des prostaglandines Parmi les molécules synthétisées lors de la réaction inflammatoire aiguë, certaines prostaglandines provoquent une vasodilatation et une augmentation de la perméabilité capillaire, et contribuent ainsi à l apparition des symptômes inflammatoires. Les étapes de la synthèse des prostaglandines à partir de molécules de la membrane d une cellule sécrétrice sont représentées dans le document suivant : Documents ressources Depuis l Antiquité, on utilisait des décoctions de saule pour calmer la douleur et la fièvre. On sait aujourd hui que cette propriété est due à la présence dans l écorce de cet arbre d un acide : l acide salicylique. L aspirine est de l acide acétylsalicylique, c est un des antiinflammatoires non-stéroïdiens (AINS) les plus utilisés. Document 8 : Influence de l aspirine sur l activité de l enzyme cyclo-oxygénase (COX) On mesure l activité de l enzyme COX en présence de concentrations croissantes d aspirine (10-7 à 10-3 μm = μmol/l). N.B : Les valeurs sont données en pourcentage d activité de la COX, le maximum étant attribué en l absence d aspirine. L apparition d intolérance à l aspirine a conduit depuis quelques années le milieu médical à lui préférer un autre AINS, l ibuprofène.

5 Document 9 : la réaction enzyme substrat Pour catalyser la réaction métabolique, l enzyme (COX) doit rentrer en contact avec la molécule de substrat (acide arachidonique) qui lui est spécifique pour former un complexe enzyme-substrat. Cette liaison avec la molécule de substrat conduit à la libération des produits de la réaction (prostaglandines). Ce contact s établit au niveau du site actif : zone particulière de l enzyme, complémentaire de forme de la molécule de substrat (acide arachidonique). Des études de biologie moléculaire ont déterminé que seuls certains acides aminés du site actif, dont on connait la position, assurent une liaison temporaire avec le substrat spécifique pour permettre le déroulement de la réaction. Documents ressources Matériel envisageable : - fichiers de modélisation moléculaires des complexes : «enzyme COX- acide_arachidonique» : fichier «cox_acide_arachidonique.pdb» «enzyme COX-ibuprofène» : fichier «cox_ibuprofene.pdb» «enzyme COX-aspirine» : fichier «cox_aspirine.pdb» - logiciel de modélisation moléculaire et sa fiche technique : Rastop Représentation schématique du site actif de l enzyme COX et des acides aminés assurant une liaison temporaire avec le substrat spécifique.

6 Fiche de détermination des cellules immunitaires Leucocyte Microphotographie Diamètre moyen Rôles principaux Cellule dendritique Variable Phagocytose CPA Sécrétion de médiateurs chimiques Granulocyte 12 à 14 µm Phagocytose Sécrétion de médiateurs chimiques Lymphocyte 7 à 9 µm Réponse immunitaire adaptative (cf. chapitre 11) Monocyte devient un macrophage lorsqu il quitte le système circulatoire. 30 à 60 µm Phagocytose Sécrétion de médiateurs chimiques Mastocyte 8 à 20 µm Sécrétion de médiateurs chimiques de l inflammation (histamine et prostaglandine)

7 Fiche protocole : réalisation d un frottis sanguin

8 Protocole d observation du site actif de l enzyme COX sur différents substrats Mettre en œuvre le protocole ci-dessous pour traiter des modèles moléculaires afin de montrer que l ibuprofène a une action équivalente à celle de l aspirine pour empêcher la transformation de l acide arachidonique en prostaglandine par l enzyme COX. Appeler l examinateur pour vérifier les résultats et éventuellement obtenir une aide. 1. Ouvrir avec RASTOP les fichiers «cox_ibuprofene.pdb», «cox_aspirine.pdb» et «cox_acide_arachidonique.pdb», pour obtenir à l écran l affichage des modèles de l enzyme COX liée à un fragment soit de l acide arachidonique, soit de l aspirine soit de l ibuprofène. 2. Colorer les différentes chaînes composant les molécules de chacun des fichiers proposés : atomes/ colorer par / chaîne. 3. Sélectionner et entrer les numéros (séparés d une virgule) des acides aminés appartenant au site actif au sein de chaque modèle de l enzyme COX dans les trois complexes «cox_ibuprofene.pdb», «cox_aspirine.pdb» et «cox_acide_arachidonique.pdb» puis les colorer et changer l affichage. 5. Sélectionner les molécules ACD (acide arachidonique) : taper acd dans la fenêtre de l icône «expression», IBP (ibuprofène) et SAL (aspirine) dans chacun des trois complexes «cox_acide_arachidonique.pdb», «cox_ibuprofene.pdb» et «cox_aspirine.pdb» puis les colorer et changer l affichage de ces molécules. Pour colorer : La sélection d'une couleur pour les atomes dans la palette termine la mise en évidence de l acide aminé sélectionné. Pour changer d affichage : Afficher en sphères de Van der Waals avec le bouton :

Etape 3 : Extraire des informations de documents

Etape 3 : Extraire des informations de documents TP n 17 La réaction inflammatoire : un exemple de réponse innée Thème 3-A-1 Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression (infection, brûlure, allergie...)

Plus en détail

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée.

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Lorsqu un agent infectieux (bactérie, virus, champignon microscopique ) pénètre dans l organisme et commence à s y multiplier, on observe

Plus en détail

TP5-LE CONTROLE DE L INFLAMMATION

TP5-LE CONTROLE DE L INFLAMMATION Mise en situation et recherche à mener Rougeur, chaleur, gonflement et douleur sont des symptômes liés aux médiateurs chimiques de l inflammation libérés lors de l inflammation. Celle-ci détruit les pathogènes

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3 : Corps humain et santé Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. bactéries cellules infectées par un virus cellules cancéreuses champignons

Plus en détail

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë Face au monde microbien dans lequel nous vivons, notre organisme a su développer des barrières naturelles permettant de limiter l entrée des

Plus en détail

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË Mise en situation et recherche à mener Vous vous blessez avec une épine que vous enlevez. Une plaie se forme au niveau de la peau. Cette lésion est à l

Plus en détail

LA RÉACTION INFLAMMATOIRE

LA RÉACTION INFLAMMATOIRE LA RÉACTION INFLAMMATOIRE Système immunitaire Terminales S 1 LES IMMUNITÉS... 2 LES IMMUNITÉS... Innée (présente dès -800 Millions d années) Non spécifique Héritée Présente chez tous les êtres pluricellulaires

Plus en détail

TP immuno. Enzyme Cox/ aspirine/ibuprofène. Rastop

TP immuno. Enzyme Cox/ aspirine/ibuprofène. Rastop TP immuno Enzyme Cox/ aspirine/ibuprofène Rastop Mise en situation et recherche à mener Au cours de la réaction inflammatoire, l acide arachidonique est métabolisé en prostaglandine responsable de l apparition

Plus en détail

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Notre environnement est peuplé de microorganismes dont certains sont des pathogènes pour l Homme. Pourtant

Plus en détail

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée.

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée. Thème 3A : le maintien de l intégrité de l organisme. Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules. Le système immunitaire tolère habituellement les composantes de l'organisme

Plus en détail

Mise en situation et recherche à mener

Mise en situation et recherche à mener Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener u cours de la réaction inflammatoire, l acide arachidonique est métabolisé en prostaglandine responsable de l apparition de certains symptômes

Plus en détail

Durée : 4 sem. A= Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction inflammatoire CONNAISSANCES

Durée : 4 sem. A= Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction inflammatoire CONNAISSANCES ATTENTION : ENCADRE ROUGE = BILANS A SAVOIR ABSOLUMENT + VOCABULAIRE A MAITRISER EN ORANGE Pb. Scientifique général du CHAP. 11 : Comment la réaction inflammatoire aiguë permet-elle à l organisme de lutter

Plus en détail

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Rappels du collège Dans notre environnement, de nombreux microorganismes sont en permanence au contact de l organisme. L entrée dans l organisme Certains

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE ahmed.hodroge@u-picardie.fr Pôle Santé - UFR de Médecine Laboratoire d Immunologie EA4666 - LNPC 18 FEVRIER 2014 Les différentes immunités Cellules (Mφ,

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Thème 3 : Corps humain et santé. Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Thème 3 : Corps humain et santé Partie A - Le maintien de l'intégrité de l'organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire Chapitre 12 - La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Le

Plus en détail

Stage de révision 2014

Stage de révision 2014 Lycée E. Delacroix Tale S Stage de révision 2014 Séance 4: Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3-A-1

Plus en détail

TP5 : Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue

TP5 : Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue. I- Niveau et insertion dans le programme Terminale S obligatoire : Thème 3-A-1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Extrait du programme

Plus en détail

CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie)

CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie) CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie) Biologie : correction réalisée par Mr LAIGNIER Laurent Correction proposée et non officielle Toute reproduction interdite www ma-prepa-concours.com

Plus en détail

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Objectif : comprendre l'immunité innée au travers de l'exemple de la réaction inflammatoire - microscopie. Observation : Juliette en taillant ses rosiers s est blessée, une épine a traversé son gant et

Plus en détail

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire 1 2 3) Les deux types d'immunité 3.1) L'immunité non spécifique 3.1.1 Les barrières naturelles La peau et les muqueuses constituent une barrière efficace contre les micro-organismes. Elle est renforcée

Plus en détail

Sylvain FISSON. Maître de Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI)

Sylvain FISSON. Maître de Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI) Licence Sciences la Vie (L3-S1) : LV341 IMMUNOLOGIE GENERALE Maître Conférences Université Pierre & Marie Curie (Paris VI) Centre Recherche s Corliers INSERM UMRS 872, équipe 13 15 rue l'ecole Mécine 75006.

Plus en détail

Inflammation. = réaction des tissus à une lésion

Inflammation. = réaction des tissus à une lésion Inflammation = réaction des tissus à une lésion Déclenchée suite à : Un traumatisme physique (coup) Une chaleur intense (brûlure) Irritation chimique Une infection L inflammation: Empêche la propagation

Plus en détail

LE SANG C.FAVRO. Anatomie/Physiologie IFSI 1 ère année

LE SANG C.FAVRO. Anatomie/Physiologie IFSI 1 ère année LE SANG C.FAVRO Anatomie/Physiologie IFSI 1 ère année Le sang : plan du cours 1- Présentation 1.1- Propriétés physiques 1.2- Eléments figurés, plasma, sérum 1.3- Fonctions du sang 2- Composition 2.1- Composition

Plus en détail

Chapitre 1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée

Chapitre 1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Thème 3-A CORPS ET SANTE - Immunologie Introduction : Rappels 3eme Logiciel immunité 3eme: pour le télécharger à la maison Chapitre 1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée - Les organes

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé Le maintien de l intégrité de l organisme et quelques aspects de la réponse immunitaire

Thème 3 : Corps humain et santé Le maintien de l intégrité de l organisme et quelques aspects de la réponse immunitaire Thème 3 : Corps humain et santé Le maintien de l intégrité de l organisme et quelques aspects de la réponse immunitaire Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une réponse immunitaire innée I/ L immunité

Plus en détail

Sommaire général. Je me teste. Mode d emploi 3. Sommaire 7. Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124. Lexique 132.

Sommaire général. Je me teste. Mode d emploi 3. Sommaire 7. Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124. Lexique 132. Je me teste sur... Sommaire général Mode d emploi 3 Sommaire 7 Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124 Lexique 132 Index 141 Guide d installation du logiciel 143 6 SOMMAIRE GÉNÉRAL Sommaire

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

Les médiateurs de l inflammation

Les médiateurs de l inflammation Les médiateurs de l inflammation par Katia Mayol, François Cavalié, Nathalie Davoust-Nataf Dernière modification 04/02/2013 18:01 La présence de signaux de danger (DAMP) ou de motifs pathogéniques (PAMP)

Plus en détail

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10 Cochez la ou les proposition(s) exacte(s) pour chaque question 1 à 28. Réponse bonne cochée = 1 point Réponse fausse cochée = 0,5point Pas de réponse = 0 point Seule la dernière page sera rendue. Conseil:

Plus en détail

Chapitre 2 : L'immunité adaptative

Chapitre 2 : L'immunité adaptative Chapitre 2 : L'immunité adaptative Table des matières Introduction 3 I - I- Les anticorps 4 1. La production des anticorps... 4 2. La structure d'un anticorps.... 4 3. Le rôle des anticorps... 5 4. L'origine

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux Anne Paugam PLAN Introduction Inflammation/infection Relation hôte-agent; les agents pathogènes Mécanisme non-spécifique Mécanisme spécifique; réponse du

Plus en détail

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir Video : infection Quel micro-organisme attaque Holly? Quelles sont les premières défenses du corps qu il affronte? Classer par ordre chronologique les différentes cellules qui agissent contre l invasion

Plus en détail

4. Les réactions immunitaires

4. Les réactions immunitaires 4. Les réactions immunitaires L environnement de l Homme est peuplé de microbes (virus, bactéries, ). Des modes de transmission de ces microbes ont été étudiés et des méthodes (asepsie, antisepsie, utilisation

Plus en détail

Correction du TP15 : La réaction inflammatoire aiguë. Activité 1 : Identification des cellules du système immunitaire dans le sang

Correction du TP15 : La réaction inflammatoire aiguë. Activité 1 : Identification des cellules du système immunitaire dans le sang TS thème 3A Correction du TP15 : La réaction inflammatoire aiguë Activité 1 : Identification des cellules du système immunitaire dans le sang Cellules immunitaires du sang Type de cellules Granulocytes

Plus en détail

SUJET DE SCIENCES DE LA VIE Durée 2H00

SUJET DE SCIENCES DE LA VIE Durée 2H00 UNIVERSITE DE NANTES U.F.R. DE MEDECINE CERTIFICAT DE CAPACITE D'ORTHOPTIE EXAMEN D'ADMISSION-24 JUIN 2013 SUJET DE SCIENCES DE LA VIE Durée 2H00 Problème 1 : Génétique et évolution L'apparition du Pizzly,

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Chapitre 1 : Se protéger des microbes I Des microbes dans notre environnement L'organisme est constamment confronté à des micro-organismes variés

Plus en détail

TP1 la réaction inflammatoire aigüe

TP1 la réaction inflammatoire aigüe Dès que des microorganismes franchissent la peau ou les muqueuses, une réaction de défense se met immédiatement en place, la réaction inflammatoire dont les 4 symptômes sont : chaleur, douleur, rougeur

Plus en détail

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon La réponse immunitaire D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 15.10.2015 Nomenclature Rôle et implications du système immunitaire Composition du système immunitaire Fonction de chaque constituant

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION

CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION 2 ème Partie : PROTECTION DE L'ORGANISME Voir en 6 ème Voir en 5 ème Rôle des micro-organismes dans l'alimentation. Circulation sanguine dans l'organisme. CHAPITRE 5 : LE COMBAT DU CORPS CONTRE L'INFECTION

Plus en détail

et santé Partie Les objectifs généraux de ces chapitres

et santé Partie Les objectifs généraux de ces chapitres 176 04732978_176-243.indd 176 25/07/12 12:21 183 195 210 216 229 177 04732978_176-243.indd 177 25/07/12 12:21 Partie 4 Corps humain et santé Cette partie d enseignement spécifique du nouveau programme

Plus en détail

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH On sait aujourd hui que le VIH est transmis par voie sexuelle, sanguine et de la mère à l enfant au cours de la grossesse : il se propage donc par

Plus en détail

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? Les processus immunitaires mis en jeu Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?

Plus en détail

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Introduction Lors d une infection, l organisme réagit de différentes manières pour éliminer l agent pathogène : Une réaction immunitaire innée non spécifique qui

Plus en détail

Immunologie. Les mécanismes de l immunité

Immunologie. Les mécanismes de l immunité Immunologie Les mécanismes de l immunité Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent étranger (bactéries, champignons,

Plus en détail

Programme Séance Notion construite

Programme Séance Notion construite 1 2 Programme Séance Notion construite L organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de microorganismes (bactéries et virus) issus de son environnement. Comment les microorganismes

Plus en détail

TP n 23 Les caractéristiques du message nerveux et la perturbation de sa transmission Thème 3-B-1

TP n 23 Les caractéristiques du message nerveux et la perturbation de sa transmission Thème 3-B-1 TP n 23 Les caractéristiques du message nerveux et la perturbation de sa transmission La réponse réflexe repose sur la transmission d un message nerveux depuis le récepteur sensoriel jusqu à la moelle

Plus en détail

vasodilatation extravasation ti desérum puis de leucocytes neuromediateurs...)

vasodilatation extravasation ti desérum puis de leucocytes neuromediateurs...) Cours N 3 : 8 septembre2011 La réponse Inflammatoire F. Bérard UFR Lyon Sud Année 2011-20122012 L inflammation Processus physiologique de défense de l organisme après une agression tissulaire Vise à :

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

ATELIER HISTOLOGIE. Plan Académique de Forma2on, Amiens 04 Octobre 2016

ATELIER HISTOLOGIE. Plan Académique de Forma2on, Amiens 04 Octobre 2016 ATELIER HISTOLOGIE Plan Académique de Forma2on, Amiens 04 Octobre 2016 A LES CELLULES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE I. Colora2ons a la colora2on de MayGrünwald éosine (colorant acide) colore les granula3ons des

Plus en détail

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse:

Partie C: protection de l organisme. Cours téléchargeable en ligne à l adresse: Partie C: protection de l organisme Cours téléchargeable en ligne à l adresse: http://marina.miori.free.fr Introduction Dans notre environnement, vit une multitude de microbes (ou microorganismes) invisibles

Plus en détail

Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme. Chapitre 2 La réponse immunitaire. I) Quelles sont les premières réactions de l organisme

Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme. Chapitre 2 La réponse immunitaire. I) Quelles sont les premières réactions de l organisme Thème 3 Risque infectieux et protection de l organisme Chapitre 2 La réponse immunitaire Bactéries, virus et autres microorganismes de l environnement pénètrent à tout moment dans notre corps, le plus

Plus en détail

Thème 3-A TP1 : La réaction inflammatoire

Thème 3-A TP1 : La réaction inflammatoire Thème 3-A TP1 : La réaction inflammatoire L objectif est de caractériser la réaction inflammatoire, à différentes échelles d observation (macroscopique, microscopique et moléculaire). Lycée E. Delacroix

Plus en détail

Stage de formation 17 & 18 mars Histologie. Conférences. Ateliers. Institut français de l Éducation

Stage de formation 17 & 18 mars Histologie. Conférences. Ateliers. Institut français de l Éducation Stage de formation 17 & 18 mars 2014 Conférences Institut français de l Éducation Ateliers École normale supérieure de Lyon (site Monod) nihil est sine ratione David Busti Nathalie Davoust-Nataf Informations

Plus en détail

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE :

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : INTRODUCTION : Quelles sont les différentes sortes de micro-organismes présents dans notre environnement? (Activité 1) Observation microscopique de différents microbes

Plus en détail

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Comment agissent les anticorps et les LTC? Comment parviennent-ils à protéger l organisme lors de la phase asymptomatique? CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Tout élément

Plus en détail

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique?

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Le système de défense non spécifique est constitué d un ensemble d éléments qui protègent

Plus en détail

Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise

Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise Présentée par : Dr. AMARA. S Introduction : I- Les Facteurs tissulaires 1. La peau 2. Les muqueuses II- Les Facteurs Cellulaires 1. les cellules

Plus en détail

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE I/ La réponse adaptative humorale La contamination de l organisme par un agent infectieux (ou une molécule étrangère) entraîne l apparition d anticorps dans le sérum : on

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme QCM Niveau : Troisième Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.

Plus en détail

III Corps humain et santé. Le syndrome de l'immunodéficience acquise personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2010.

III Corps humain et santé. Le syndrome de l'immunodéficience acquise personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2010. III Corps humain et santé A Le système immunitaire I : le VIH / sida Le syndrome de l'immunodéficience acquise Les 10 chiffres clés du sida en France et dans le monde 34 millions de personnes vivaient

Plus en détail

Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme

Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme Thème corps et santé J MASSON Collège Henry Berger Il y a risque infectieux ou risque d infection dès lors qu un micro-organisme pathogène ou

Plus en détail

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire Constats : On sait que les effecteurs de la réaction immunitaire acquise sont : - les d'anticorps

Plus en détail

Réaction inflammatoire. Aspects biologiques et cliniques, conduite à tenir.

Réaction inflammatoire. Aspects biologiques et cliniques, conduite à tenir. 15 Item 112 Réaction inflammatoire. Aspects biologiques et cliniques, conduite à tenir. Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Expliquer les principaux mécanismes et les manifestations cliniques et

Plus en détail

Les réactions immunitaires

Les réactions immunitaires Les réactions immunitaires 1. Réaction à l élément étranger Voici deux analyses sanguines réalisées chez la même personne ayant eu une infection, la première avant l infection, la seconde pendant. Type

Plus en détail

LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE

LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE LE MONDE MICROBIEN ET LA SANTE Microorganisme (ancienne orthographe : micro-organisme) : être vivant trop petit pour être visible à l œil nu. C est aussi ce qu on peut appeler «microbe» dans le langage

Plus en détail

Chapitre 2 Les défenses de notre corps

Chapitre 2 Les défenses de notre corps Chapitre 2 Les défenses de notre corps Nous sommes entourés d un monde invisible qui peut à tout moment franchir nos barrières naturelles de protection. Parfois nous tombons malade que se passe t-il? I

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3: Corps humain et santé Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Chez les vertébrés, le système immunitaire comprend 2 grands ensembles de défense

Plus en détail

Correction du TP15 : La réaction inflammatoire aiguë. Activité 1 : Identification des cellules du système immunitaire dans le sang

Correction du TP15 : La réaction inflammatoire aiguë. Activité 1 : Identification des cellules du système immunitaire dans le sang TS thème 3A Correction du TP15 : La réaction inflammatoire aiguë Activité 1 : Identification des cellules du système immunitaire dans le sang Cellules immunitaires du sang Type de cellules Granulocytes

Plus en détail

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T 1- Les agents du maintien de l intégrité des populations cellulaires. 1.1.Reconnaissance des cellules infectées. 1.1.1.Particularité des cellules infectées.

Plus en détail

MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE

MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE DR D. HAOUCHINE MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE La capacité de survie d un individu immunocompétent au sein d un environnement microbien polymorphe provient du développement harmonieux et de la parfaite

Plus en détail

LES GLOBULES BLANCS = LEUCOCYTES

LES GLOBULES BLANCS = LEUCOCYTES LES GLOBULES BLANCS = LEUCOCYTES devenir des macrophages. Ils sont très proches sur le plan morphologique. Les leucocytes se divisent en 2 groupes : o Les mononucléaires => monocytes/macrophages et lymphocytes

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE DE L ASTHME

PHYSIOPATHOLOGIE DE L ASTHME PHYSIOPATHOLOGIE DE L ASTHME I/ Definition; «L asthme est un désordre inflammatoire des voies aériennes, cette inflammation est secondaire à un infiltrat inflammatoire polymorphe, comprenant notamment

Plus en détail

Le système cardio-vasculaire. Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12

Le système cardio-vasculaire. Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12 Le système cardio-vasculaire Corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez _A12 Pourquoi étudier ce système? Maladies cardiovasculaires les plus fréquentes dans les pays industrialisés Fardeau économique

Plus en détail

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes)

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) Cellule du sang des mammifères contenant un noyau, appelée également leucocyte et jouant essentiellement un rôle dans la défense de l'organisme contre les agents étrangers.

Plus en détail

Rôle des cytokines dans la malaria cérébrale. De la souris à l homme. GIORDANO Marilyn, JOLY Rachel, CADRA Sophie

Rôle des cytokines dans la malaria cérébrale. De la souris à l homme. GIORDANO Marilyn, JOLY Rachel, CADRA Sophie Rôle des cytokines dans la malaria cérébrale De la souris à l homme GIORDANO Marilyn, JOLY Rachel, CADRA Sophie Introduction Le paludisme Paludisme : maladie infectieuse induite par un parasite de type

Plus en détail

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI Filière SVI Parcours Biologie et Santé Semestre 5 (S5) Module de Biologie Humaine -M 20 - Élément : Hématologie - Immunologie Pr. Youssef BAKRI Cours d Immunologie 1 ère & 2ème Séances 2012-2013 Laboratoire

Plus en détail

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Restitution des acquis communiquer Les mécanismes de l immunité innée sont parfois insuffisants pour permettre l élimination

Plus en détail

Le système immunitaire

Le système immunitaire Le système immunitaire I. Généralités immunologie : c l étude des reactions immunitaires immunité : c ce qui protége l organisme face aux infections et aux agressions ou tumorales 1) Les cellules les cellules

Plus en détail

Chez l adulte, c est la moelle osseuse qui produit les cellules sanguines au cours d un processus appelé hématopoïèse.

Chez l adulte, c est la moelle osseuse qui produit les cellules sanguines au cours d un processus appelé hématopoïèse. Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres dans une matrice extracellulaire qu on appelle le plasma. Il circule dans les vaisseaux sanguins (un système clôt unidirectionnel).

Plus en détail

LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SYSTEME IMMUNITAIRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE I/ Définition Mécanismes physiologique ; défendre l'organisme contre : certains agents pathogènes les substances étrangères ou anormales (micro organismes = bactérie, parasite, virus,...)

Plus en détail

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée Définition: Exacerbation de la réponse à médiation cellulaire (Th-1) Antigènes responsables: -Bactéries intracellulaires: Brucella, Mycobactéries,

Plus en détail

(Environ 5 à 6 semaines)

(Environ 5 à 6 semaines) Thème 3- A Le maintien de l intégrité de l organisme (Environ 5 à 6 semaines) Thème 3-A- Le maintien de l intégrité de l organisme Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules.

Plus en détail

La peau est formée de 3 couches : l épiderme, le derme et l hypoderme

La peau est formée de 3 couches : l épiderme, le derme et l hypoderme -1- A) GÉNÉRALITÉS a. Rappel anatomique Anatomo-physiologie de la peau 1 Superficie : 1,2 à 2,2 m² Poids : environ 4 kg ou 7% de la masse corporelle totale Epaisseur : varie entre 1,5 et 4 mm ph : ph entre

Plus en détail

LE TISSU SANGUIN. PACES ANNEE UNIVERSITAIRE ENSEIGNANT : Docteur S. LEPREUX

LE TISSU SANGUIN. PACES ANNEE UNIVERSITAIRE ENSEIGNANT : Docteur S. LEPREUX LE TISSU SANGUIN PACES ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 ENSEIGNANT : Docteur S LEPREUX Histologie-Embryologie Le sang - 1 H - Enseignant : Dr S Lepreux - 2013-2014 Le tissu sanguin Définitions Les cellules

Plus en détail

EPREUVE DU MERCREDI 22 JUIN 2016

EPREUVE DU MERCREDI 22 JUIN 2016 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2016 EPREUVE DU MERCREDI 22 JUIN 2016 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de

Plus en détail

www.atelier-drug-design.ch 2 3 Le film http://www.atelier-drug-design.ch/videos.php Studio KO 4 Qu est-ce qu un médicament? Comment ça marche? http://www2.grifil.com/album.html 5 3 Les protéines 6 Une

Plus en détail

Travail à réaliser : Les élèves doivent noter les termes correspondant aux définitions.

Travail à réaliser : Les élèves doivent noter les termes correspondant aux définitions. Instructions aux professeurs Domaine : Connaissances générales des élèves Travail à réaliser : Les élèves doivent noter les termes correspondant aux définitions. Matériel : - Feuille de travail - Solution

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma).

Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma). Le sang Le sang est un tissu conjonctif spécialisé liquide, composé de cellules (les éléments figurés) réparties dans un liquide (le plasma). L ensemble est véhiculé dans les vaisseaux sanguins Fonctions

Plus en détail

Stage de formation 17 & 18 mars 2014. NetBioDyn et la modélisation des réactions immunitaires. Conférences. Ateliers. Institut français de l Éducation

Stage de formation 17 & 18 mars 2014. NetBioDyn et la modélisation des réactions immunitaires. Conférences. Ateliers. Institut français de l Éducation Stage de formation 17 & 18 mars 2014 Conférences Institut français de l Éducation Ateliers École normale supérieure de Lyon (site Monod) nihil est sine ratione NetBioDyn et la modélisation des réactions

Plus en détail

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps I Les différentes défenses du corps humain : III2 Activité 1 Les réactions rapides et lentes du système immunitaire Comment notre corps réagit au contact

Plus en détail

J ai de l urticaire, que devrais-je savoir?

J ai de l urticaire, que devrais-je savoir? J ai de l urticaire, que devrais-je savoir? Le site du Docteur Laurent BATTIN Adresse du site : www.docvadis.fr/laurent.battin Validé par le Comité Scientifique Médecine générale L urticaire chronique

Plus en détail

Défense de l organisme

Défense de l organisme Module 1 Défense de l organisme Soit par Soit par Système de défense non spécifique Système de défense spécifique Première ligne -Barrières naturelles Deuxième ligne -Défenses cellulaires et chimiques

Plus en détail

Formation BPH, Versailles le 25 Janvier 2016 SAVOIRS ET SAVOIR-FAIRE FONDAMENTAUX ET EVALUATION / AUTO-EVALUATION

Formation BPH, Versailles le 25 Janvier 2016 SAVOIRS ET SAVOIR-FAIRE FONDAMENTAUX ET EVALUATION / AUTO-EVALUATION Formation BPH, Versailles le 25 Janvier 2016 SAVOIRS ET SAVOIR-FAIRE FONDAMENTAUX ET EVALUATION / AUTO-EVALUATION Les savoirs et les savoir-faire fondamentau SAVOIR CONNAISSANCES E : annoter un schéma,

Plus en détail

Chapitre 11 : l immunité adaptative.

Chapitre 11 : l immunité adaptative. Chapitre 11 : l immunité adaptative. L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier une autre

Plus en détail

LA CIRCULATION SANGUINE ET SES COMPOSANTS

LA CIRCULATION SANGUINE ET SES COMPOSANTS LA CIRCULATION SANGUINE ET SES COMPOSANTS I- Les vaisseaux I.1 les artères I.2 les veines II Le milieu intérieur II.1 la lymphe II.2 le sang Le plasma Les éléments figurés III- L hémostase Les facteurs

Plus en détail