TRANSPORTS INFOS DREAL PACA - Service Transports & Infrastructures UAPTD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRANSPORTS INFOS DREAL PACA - Service Transports & Infrastructures UAPTD"

Transcription

1 DREAL PACA - Service Transports & Infrastructures UAPTD Numéro 3 - février 2010 Bimensuel CE QU'IL FAUT RETENIR DES DERNIERES SEMAINES - 1 Les règles de Rotterdam vont modier le droit destransports. - 2 PREDIT Des lignes d'autocars rivales de la SNCF? - 4 Une Clé USB pour prendre le tramway Péages urbains. - 6 Fret ferroviaire : les chargeurs signent une convention avec RFF. - 7 Fret aérien : la CE envoie des lettres de griefs. - 8 Un helpdesk d'information sur les autoroutes de la mer. - 9 Fin de parcours pour les fraudeurs du permis à points Encore plus de contrôles et de radars France : la croissance atteindrait 0,5% au 1er trimestre Chers retraités INSEE : IRIS et part des emplois de la logistique.

2 IllustrationDREAL PACA UAPTD / GO ACTUALITES 1 - Les règles de Rotterdam vont modier le droit destransports. Elles ont pour but avoué de constituer un nouveau cadre juridique tenant compte des évolutions technologiques et commerciales du transport maritime. (le développement de la conteneurisation, celui des documents électroniques de transport, l'aspiration à un transport de porte à porte en vertu d'un contrat unique) Les règles de ROTTERDAM ne font pas l unanimité des Courtiers et des Assureurs, des chargeurs européens, des commissionnaires de transport, e la Commission européenne qui a proposé une clause de "découplage" permettant de ne pas appliquer ces nouvelles règles lors d un transport multimodal. Le transport routier international se sent menacé Les règles de Rotterdam constituent, en effet un changement important dans l application du droit régissant le transport routier. Ces nouvelles règles ont pour vocation de s appliquer, pas uniquement, aux transports de marchandises par mer, mais aussi aux transports terrestres de marchandises précédant ou suivant un transport maritime. Elles devraient apporter un bouleversement profond, dans la legislation concernant les contrats de transports nationaux et internationaux. Pour Les transporteurs routiers, les règles de Rotterdam constituent "une importante menace du droit régissant le transport routier". En effet, ces règles s appliqueront non seulement aux transports de marchandises par mer mais aussi aux transports terrestres de marchandises précédant ou suivant un transport maritime. 2/12

3 En ce qui concerne le transport routier, la nouvelle convention : -Ne permet pas l application de la législation nationale au tronçon terrestre d un transport merroute, même lorsqu elle est basée entièrement ou partiellement sur la convention CMR. -Exclut, entièrement, ou partiellement selon les cas, l application de la convention CMR aux transports internationaux par route précédant ou suivant le transport maritime. Le transport international par route pourra être soumis à la fois à la Convention de geneve (CMR) et aux règles de Rotterdam! -Pénalise les expéditeurs de marchandises des points prévus dans la réglementation nationale du transport routier ou la CMR, notamment en termes d indemnisation. Les règles de Rotterdam prévoient ainsi d abaisser le plafond de 8,33 DTS/kg prévu par la CMR à 3 DTS/kg et de placer la limite à 875 DTS par conteneur, camion, semi-remorque ou remorque dont le contenu n a pas été déclaré colis par colis, ce qui est souvent le cas. -expose les parties contractantes à la CMR à une double violation du droit international( l article 1.5 de la convention CMR interdisant aux parties de la modifier via des accords particuliers, et de l article 41 de la convention de Vienne ) qui interdit toute modification d une convention multilatérale (comme la CMR). Les Règles de Rotterdam devraient imposer de nouvelles règles aux transports terrestres, sans que l'on puisse juger préalablement de leur efficacité dans le transport maritime, provoquant l inquiétude chez les expéditeurs de marchandises ainsi que les transporteurs terrestres. Le texte ne peut entrer en vigueur qu'un an après sa ratification par 20 pays. Seize pays, dont les Etats-Unis, les Pays-Bas et l'espagne, ont donc signé le texte qui avait été adopté par l'assemblée générale de l'onu en décembre "La France a signé la convention le 24 septembre", a annoncé le ministère de l'écologie. Lexique Transport par jp IBANEZ 03/12/ Bilan d'étape du programme national de coordination des politiques de recherche sur les transports terrestres Lancé en 2008, le PREDIT 4 est déjà bien avancé. Près de 180 millions d'euros ont été engagés en deux ans sur des projets de recherche et d'innovation dans le domaine des transports terrestres, mobilisant acteurs publics et privés. Le rapport d'étape de la quatrième édition du programme national de coordination des politiques de recherche sur les transports terrestres (Predit) a été présenté le 20 février. Issu d'un accord entre trois ministères (Ecologie, Industrie et Recherche) et trois agences (ANR, ADEME, OSEO), ce programme cofinance à hauteur de 400 millions d'euros des travaux de recherches et d'innovation menées par des équipes mixtes privé/public. Pour la période , 180 millions d'euros ont déjà été engagés. L'ensemble des modes de transports (routier, ferroviaire, fluvial) sont abordés au travers de six 3/12

4 thématiques : énergie et environnement, qualité et sécurité des systèmes de transport, mobilités dans les régions urbaines, logistique et transport de marchandises, compétitivité de l'industrie des transports et politiques de transport. Selon Dominique Bussereau, secrétaire d'etat en charge des Transports, ''le Predit sera renforcé par le Grand emprunt''. Ainsi, 2 milliards d'euros sont consacrés dans ce dispositif aux questions de transports, d'urbanisme durable et aux véhicules du futur. Le transport ferroviaire, les navires de demain et le TGV fret devraient faire l'objet d'une attention particulière : ''nous avons besoin de technologies de rupture pour nos grands moyens de transport. Nous sommes très demandeurs, par exemple, d'avancées technologiques dans le domaine du fret, notamment sur le problème du bruit des autoroutes ferroviaires''. Une augmentation du trafic nocturne liée au transport de marchandises entraînerait en effet de nouvelles nuisances. Selon Chantal Jouanno, secrétaire d'etat en charge de l'ecologie, ''il y a davantage de verrous technologiques sur le transport de marchandises que sur les véhicules particuliers''. Cette thématique doit donc être particulièrement renforcée. Face à la densification urbaine à venir, il faut également selon la secrétaire d'etat, ''mettre l'accent sur la ville durable et développer davantage de projets. Les transports doivent configurer le développement urbain'' et non l'inverse. Energie et environnement : priorité à l'efficacité énergétique et aux véhicules décarbonés Parmi le projets développés pour le volet Energie et environnement, la priorité est donnée à l'efficacité énergétique et aux véhicules décarbonés. Par exemple, le projet SIMCAL, coordonné par le CEA-Liten, vise l'étude et la modélisation du vieillissement calendaire (véhicule en stationnement) des batteries nickel-métal-hydrure et lithium-ion, destinées aux véhicules routiers électriques et hybrides. Autre projet : EGR Boost, coordonné par Renault, qui étudie les gains substanciels apporté par la re-circulation des gaz d'échappements (EGR refroidi). Ce dispositif permettrait une augmentation significative du rapport de compression du moteur, dans le but d'assurer un gain de consommation via une amélioration des rendements tout en conservant le niveau de performances spécifiques initial. Mobilité dans les régions urbaines : périurbanité et faibles densité La question de la mobilité urbaine est traitée sous plusieurs angles. Un projet coordonné par la société Setec travaille sur les infrastructures de covoiturage. L'idée est de définir les conditions de la mise en place d'une expérimentation devant aboutir à la création d'un réseau de stations de covoiturage sur le département de l'essone, qui allie territoires ruraux et urbains. Un projet, piloté par le Laboratoire d'économie des transports (CNRS, université Lyon 2, ENTPE), travaille sur une plateforme collaborative à l'échelle de la région lyonnaise. L'objectif est d'aider les collectivités 4/12

5 territoriales à définir en amont leurs priorités en matière d'accessibilité des territoires, et replacer dans ce cadre les projets de grands équipements et les projets de service inclus dans le réseau Expresse de l'agglomération lyonnaise. Enfin, TIC-TAC, coordonné par Vu Log, vise à approfondir la connaissance sur le levier que constitue un service d'information voyageur dans la décision quotidienne d'utiliser une alternative à l'automobile particulière, en se concentrant sur l'organisation informationnelle du dernier maillon d'un déplacement intermodal, ''le dernier kilomètre'', avec 2 ruptures de charge (train-bus-navette). Politiques de transport : améliorer les performances et changer les comportements Le projet Aperol, coordonné par le Laboratoire d'économie des transports, travaille sur l'amélioration des performances des réseaux de transports publics urbains en optimisant les lignes.les travaux pilotés par Let et la société Enerdata, au sein de Prospective 50, visent à mettre en place un outil méthodologique pour les politiques publiques, afin de donner une clé de lecture des impacts possibles de la crise sur les comportements en matière de transport. Sophie Fabrégat - Transport - Actu-Environnement.com - 23/02/ Des lignes d'autocar rivales de la SNCF? Le gouvernement réfléchirait à des liaisons interurbaines en autocar pour concurrencer des lignes SNCF jugées peu performantes. C'est ce qu'a indiqué le 27 janvier l'association des sociétés françaises d'autoroutes (ASFA). Les sociétés d'autoroute annnoncent des lignes d'autocar régulières sur longue distance pour concurrencer le train. La direction des infrastructures de transport (DIT) du ministère de l'ecologie a tout récemment contacté Autoroutes du Sud de la France (ASF) pour discuter de l'expérimentation d'une ligne routière en autocar reliant Bordeaux à Lyon via Clermont-Ferrand via l'autoroute A89. "Des liaisons en car ont du sens là où la SNCF n'est pas en mesure d'assurer un service correct", a commenté Pierre Anjolras, directeur général d'autoroutes du Sud de la France (ASF), dont le réseau comprend l'a89. Les grandes lignes en autocar soumises à autorisation La circulation des autocars grandes lignes est encadrée en France : si elle n'est pas impossible, les sociétés intéressées doivent obtenir une autorisation spécifique, après consultation des collectivités concernées et surtout de la SNCF. La compagnie publique ferroviaire s'est le plus souvent montrée évidemment hostile. Priorité au rail... pour l'instant "Ce n'est pas pour l'instant notre modèle de société, l'autocar remplaçant le train dans le transport interurbain, comme cela se fait aux États-Unis", avait alors réagi Dominique Bussereau. "Dans le cadre du Grenelle de l'environnement, nous privilégions (...) les transports ferroviaires", avait-il 5/12

6 déclaré. M. Bussereau avait ajouté que le gouvernement "ne (fermait) pas la porte" à la libéralisation du transport par autocar et qu'il "(confierait) au Conseil général de l environnement et du développement durable le soin de mener une étude d impact". Par Nathalie Arensonas avec AFP WK-Transport-Logistique.fr 01/02/ Montpellier : une clé USB pour prendre le tramway Depuis le 15 février, les voyageurs qui prennent le tramway de Montpellier peuvent utiliser une clé USB, la (Transports de l'agglomération de Montpellier), qui leur sert de titre de transport (abonnement, ticket unique, carnet de dix tickets) et peut être rechargée sur internet. Présentée comme une première en Europe, l'utilisation de cette technologie vise à rendre plus facile l'accès aux transports en commun en évitant d'aller aux guichets de la Tam ou aux bornes automatiques. La pourrait prochainement voir son contenu s'enrichir avec des informations pratiques (spectacles, loisirs, etc). Objectif : clients d'ici la fin 2010 L'objectif affiché est de parvenir à convaincre clients d'adopter cette clé d'ici la fin de l'année. Renouvelée en janvier dernier pour huit ans au groupe Transdev, la délégation de service public de gestion des transports publics de l'agglo prévoit une forte hausse de la fréquentation (+42%), notamment grâce à la 3e ligne de tramway et à la recomposition du réseau de bus, ce qui porterait à 95 millions le nombre de voyageurs transportés en Jusqu'au 31 juillet, cette clé est proposée à 5 au lieu de 10 après cette date Renseignements sur Publié dans transports 17/02/ Péages Urbains A intervalles réguliers, l'idée d'un péage urbain dans les grandes villes françaises refait surface. A l'approche des élections régionales, un tel projet divise toujours autant les politiques, parfois au sein d'un même camp. Ces derniers jours dans le cadre du projet Grenelle 2, une commission de l'assemblée nationale a révélé une information d'importance, cependant passée relativement inaperçue : la suppression pour les grandes agglomérations d'expérimenter le péage urbain. Autrement dit, interdiction faite à chaque municipalité de mettre seule en place une taxe pour l'entrée d'un véhicule motorisé au centre-ville de sa commune. Le péage urbain alimente les discussions comme par magie, à l'approche d'échéances politiques. Ainsi à nouveau, à quelques jours des régionales (14 et 21 mars prochains), les pro et les anti péage 6/12

7 urbain s'affrontent. Solution idéale pour les uns à la décongestion du trafic routier dans les grandes villes et manne financière non négligeable pour les municipalités ; pour les autres, une réponse inique, discriminante et éprouvant les plus pauvres : le péage urbain divise la population comme la classe politique. Les dernières paroles en date sur le sujet, celles de Cécile Duflot sur Radio J, qui s'oppose à un péage urbain. "Le péage urbain, tel qu'il est prévu aujourd'hui, tel que l'évoque Chantal Jouanno, n'est pas possible parce qu'il est discriminant vis-à-vis de ceux qui n'ont pas les moyens d'utiliser les transports en commun, je suis davantage favorable à l'autopartage". Chantal Jouanno, déclarait sur les mêmes ondes qu'"il faut mettre le sujet du péage urbain dans Paris sur la table et que les habitants en décident". Et parmi les autres défenseurs d'un possible péage urbain à Paris, Chantal Jouanno a trouvé un allié inattendu, Daniel Cohn-Bendit, qui prenant ainsi à contre-pied ses collègues Verts, a dit sur Canal +,: "La capitale doit se protéger de ces vagues de voitures. il faut que les gens, quand ils veulent rentrer dans Paris prennent les transports en commun." Autonews Par Laurent Lepsch mardi 23 Février Fret ferroviaire : les chargeurs signent une convention avec RFF L'Association des utilisateurs de transport de fret (AUTF) et Réseau ferré de France (RFF) ont signé le 8 février une convention pour "collaborer par tous les moyens pour promouvoir l utilisation du transport ferroviaire". Deux mois après la convention signée entre RFF et le Groupement national du transport combiné (GNTC) pour la promotion du combiné rail-route, cette nouvelle signature s inscrit également dans le prolongement de l Engagement national pour le fret ferroviaire décidé par le gouvernement en septembre Celui-ci a fixé des objectifs qualitatifs, en particulier l amélioration de la qualité de l offre de sillons, au gestionnaire des infrastructures ferroviaires. Une meilleure communication chargeurs-rff "Cette convention vise à renforcer les échanges d information entre les deux parties. Tout comme les chargeurs ont besoin de connaître l évolution de notre politique commerciale et la pérennité du réseau et de l offre existante, RFF doit disposer d informations lui permettant d adapter l infrastructure aux besoins des utilisateurs, voire de les anticiper", explique Hervé de Tréglodé, Dg adjoint de RFF. Encourager les opérateurs ferroviaires de proximité Les deux signataires entendent également travailler à l émergence des opérateurs ferroviaires de proximité (24 projets répertoriés à ce jour). "Seules les entreprises peuvent décider d investir dans lacréation d un OFP. Reste aux entreprises ferroviaires à déployer une offre logistique propre à satisfaire aux objectifs de ces conventions. L'Officiel des transporteurs Stéphane Le Hénaff - 09/02/2010 7/12

8 7 - Ententes dans le fret aérien : la Commission européenne envoie des lettres de griefs à plusieurs opérateurs Après les compagnies aériennes, l'enquête sur les ententes dans le fret aérien se poursuit chez les groupes de commissions de transport. DHL Global Forwarding, Kuehne + Nagel et Panalpina ont confirmé avoir reçu des lettres de griefs. La Commission européenne a indiqué le 10 février qu elle avait "envoyé une communication de griefs à certaines entreprises concernant leur participation présumée à des ententes sur la fixation des prix dans le domaine du transit aérien, en violation des règles de l UE sur l interdiction des ententes et des pratiques commerciales restrictives". La Commission enquête plus précisément sur "des allégations selon lesquelles ces entreprises fixaient des prix en se concertant sur l imposition, le taux, le calendrier d introduction et la mise en œuvre de différentes surtaxes." Les opérateurs peuvent maintenant répondre aux remarques de la Commission européenne pour exposer les faits susceptibles d écarter les griefs formulés contre eux. Par Anne Kerriou - Transports Actualités - 11/02/2010 TRANSPORT MARITIME 8 - Un "helpdesk d information" sur les autoroutes de la mer La Commission européenne a inauguré le 10 février un "helpdesk centralisé" qui renseignera les opérateurs sur les possibilités de financement accessibles aux projets d'autoroutes de la mer. Ce "helpdesk" fournira des informations sur les financements d'autoroutes de la mer dans le cadre du programme pour le réseau transeuropéen de transport (RTE-T) et du programme Marco Polo. Il signalera également les autres dispositifs de financement accessibles au niveau national et au niveau de l Union. Bien que les autoroutes de la mer reçoivent déjà le soutien des programmes RTE-T et Marco Polo dont elles constituent un projet prioritaire pour promouvoir des liaisons maritimes écologiques elles peuvent en effet faire aussi appel à d autres sources de financement telles que la Banque européenne d investissement, les fonds structurels, l instrument européen de voisinage et de partenariat et l instrument d aide de pré-adhésion, ainsi qu à des financements nationaux. Un obstacle important levé Jusqu à aujourd hui, il n existait pas de source unique d information et de conseil sur ces divers programmes, les opérateurs désireux de lancer de nouveaux projets d autoroutes de la mer avaient donc des "difficultés à réunir des fonds de sources différentes". En créant ce helpdesk centralisé (qui a reçu le soutien du coordonnateur européen pour les autoroutes de la mer, M. Valente de Oliveira), la Commission estime avoir levé un "obstacle important au lancement de nouveaux projets 8/12

9 d autoroutes de la mer". Ce service aidera les opérateurs, non seulement à trouver des solutions de cofinancement pour d éventuels nouveaux projets, mais aussi à préparer de nouvelles demandes de financement pour des projets d autoroutes de la mer au titre des programmes RTE-T et Marco Polo II. Le service proposé à ce stade sera accessible en ligne, à l adresse Journal Marine marchande - Michel Neumeister - 18/02/2010 SÉCURITÉ ROUTIÈRE 9 - Fin de parcours pour les fraudeurs du permis à points La "Loi d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure" va durcir la répression du trafic de points de permis de conduire. Vous avez encore été "flashé". Cette fois, c'est sûr, votre permis de conduire va sauter, à moins que vous n'optiez pour un petit arrangement avec votre grand-mère - qui ne conduit plus depuis longtemps -, votre conjoint - qui a encore tous ses points - ou même avec un de ces internautes qui proposent de se dénoncer à votre place - et de perdre leurs propres points moyennant quelques centaines d'euros. Pour se déresponsabiliser, rien de plus simple : il suffit d'inscrire sur le P.-V. le nom de celui qui porte le chapeau. Au ministère de l'intérieur, on reconnaît que ce "trafic" est important, mais on rechigne à donner une estimation de l'ampleur du phénomène. Car nombreux sont ceux qui comptent sur les 75 % des 38 millions de titulaires du permis qui possèdent leurs 12 points ou sur les 90 % qui en possèdent au moins 10 pour se "refaire" un permis de conduire. De janvier à septembre 2009, plus de 6,7 millions de points ont été retirés et près de permis ont sauté pour cause de "solde nul". Dans son bilan de l'année 2008, l'onisr (Office national interministériel de la sécurité routière) estime que conducteurs pourraient circuler sans permis, dont un tiers pour cause de permis retiré... sans compter ceux qui auraient dû le perdre, mais qui ont "rusé". La répression se durcit Actuellement passible de euros d'amende et de trois ans d'emprisonnement, cette opération de recouvrement de points ne semble pas intimider les petits malins qui la pratiquent. Mais il en sera peut-être autrement d'ici peu. La "Loi d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure", dite " Loppsi 2 ", qui sera votée mardi à l'assemblée, va durcir la répression de ce trafic. La Loppsi prévoit de sanctionner de la même manière le fait de donner, de mettre en vente, de vendre, mais également d'inciter à vendre des points. Ces comportements seront punis d'une peine pouvant aller jusqu'à six mois de prison et à euros d'amende. Les internautes aguerris ont, quant à eux, deux fois plus de soucis à se faire : procéder à ce trafic de manière récurrente ou par le biais de publicité (sur le Web) porte la sanction à un an d'emprisonnement et à euros d'amende. Le point.fr Louise CUNEO - 12/02/2010 9/12

10 10 Encore plus de contrôles et de radars Pas question de relâcher la pression. Lors du comité interministériel de la sécurité routière (CISR), François Fillon a annoncé quatorze nouvelles mesures de dissuasion, applicables dès cette année pour certaines. Huit cents nouveaux radars seront installés d ici à la fin 2012, et le panneau annonçant leur présence sera implanté à une distance aléatoire de 1 à 2 km en amont, au lieu de 400 m aujourd hui. A partir de 2011, des radars «vitesse moyenne» contrôleront le respect du temps mis pour effectuer certains parcours sensibles, l objectif étant d éviter que les automobilistes ne réaccélèrent juste après le radar. La sécurisation des deux-roues à également été au coeur de ce CISR, qui a décidé de créer dans le Code de la route une infraction spécifique pour les conducteurs de cyclomoteurs débridés. Ces derniers seront contraints de payer une amende de 135. Un contrôle technique pour les deuxroues sera également obligatoire tous les deux ans à partir de W V. R.20 minutes 18/02/2010 STATISTIQUES 11 - France : la croissance atteindrait 0,5% au 1er trimestre PARIS, 8 février (Reuters) - L'activité a progressé en janvier en France dans l'industrie et les services, permettant d'envisager une croissance de 0,5% du PIB au premier trimestre, estime la Banque de France dans son enquête mensuelle de conjoncture. L'enquête de conjoncture de janvier fait état d'une production et de perspectives d'activité en hausse tant dans l'industrie que les services. L'indicateur du climat des affaires dans l'industrie a atteint 104 après 102 (101 initialement estimé) le mois précédent, s'installant ainsi confortablement au-dessus de sa moyenne historique depuis la création de l'enquête en 1976 (100). En janvier l'activité industrielle a marqué un rebond dans tous les secteurs, plus particulièrement dans les biens intermédiaires et l'automobile", précise la Banque de France. Les perspectives laissent entrevoir une légère augmentation de l'activité dans les prochains mois. les echos,fr - Véronique Tison, avec Vicky Buffery, édité par Jean-Baptiste Vey 08/02/2010) 12 - Chers retraités les aspirants à la retraite ont de beaux jours devant eux. Lundi 25 anvier, dans l'émission «Paroles de Français», sur TF1, le chef de l'etat, Nicolas Sarkozy, a promis que sa réforme des retraites ne ferait pas baisser le niveau des pensions. Publié jeudi 28 janvier, le dernier rapport du Conseil d'orientation des retraites situe la retraite globale moyenne brute (CSG non déduite) légèrement au-dessous du salaire net moyen :1.288 euros par mois pour l'une, euros par mois pour l'autre. Mais ce sont surtout les femmes, pénalisées 10/12

11 par des carrières incomplètes, qui font chuter la moyenne des retraités. A partir des revenus fiscaux et sociaux de 2007, l'insee évalue à euros le revenu annuel des retraités, à euros celui des actifs de 18 ans et plus. Ceci s'explique principalement par le fait que, arrivés à soixante ans, les Français sont plus souvent propriétaires de leur logement et ont généralement fini de le rembourser. La valeur locative du logement contribue à égaliser les niveaux de vie. Bien sûr, c'est le résultat d'un effort d'épargne méritoire accompli au cours de la vie active. Mais le fait est que, aujourd'hui encore, la population des retraités vit aussi bien, voire un peu mieux, que celle des actifs, dont elle ne partage pas toutes les charges. Elle est aussi deux fois moins touchée par la pauvreté que les jeunes générations. Tandis que 20 % des ans vivent sous le seuil de pauvreté (60 % du revenu médian), ce n'est le cas que de 10 % des plus de 65 ans (13 % en moyenne dans l'ocde). Même s'il n'a pas éradiqué les toutes petites pensions (agricoles notamment), le système de retraites a fait nettement reculer la précarité des seniors. En 1970, plus d'un retraité sur trois était considéré comme pauvre. Et les réformes menées depuis 1993 n'ont pas entamé le niveau de vie relatif des seniors. Car, même si la pension représente de moins en moins en proportion du salaire, elle est aussi assise sur des carrières plus longues, mieux rémunérées. Les nouveaux retraités ont des pensions plus élevées que ceux qui précèdent. Par ailleurs, entre 2007 et 2012, le minimum vieillesse aura été revalorisé comme jamais, de 25 %. Pour l'avenir cependant, le Conseil d'orientation des retraites table, non pas sur une érosion des pensions - celles-ci étant indexées sur les prix -, mais sur un écart croissant avec les revenus d'activité. En 2050, la retraite moyenne nette pourrait être inférieure de près de 25 % au revenu net moyen d'activité, dans l'hypothèse où les prix progresseraient d'ici là de 1,1 % et les salaires bruts de 1,8 % l'an. Il est probable que l'écart de niveau de vie soit aussi amené à s'accroître sous l'effet d'une moindre accumulation de capital : la génération de 40 ans aujourd'hui dispose de moins de patrimoine que la génération précédente au même âge. A long terme, les aînés vont être amenés à vivre moins bien que les plus jeunes mais, si attristante soit-elle, cette évolution «naturelle» risque fort de ne pas suffire à alléger la facture exorbitante de la retraite. La France consacre déjà près de 13 % de son PIB à financer ses dépenses publiques de retraite. Mais cela rend insoutenable pour l'économie l'objectif assigné au système de retraites, qui est de maintenir une quasi-parité de niveau de vie entre actifs et retraités.l'un des grands dilemmes de la réforme de 2010 sera de faire un choix collectif entre le soutien à la compétitivité de l'économie, qui impose, a minima, de geler la part du prélèvement vieillesse, et la solidarité nationale envers les troisième et quatrième âges, qui conduirait à l'augmenter. Une autre manière de l'illustrer consiste à se demander si, dans un contexte de forte contrainte budgétaire et démographique, mieux vaut réduire la pauvreté dans une population âgée inactive ou dans une jeunesse active. La liberté, désormais totale, de cumuler emploi et retraite ouvre une voie de compromis intéressante car elle permet aux seniors de continuer à créer de la richesse. Une autre est d'accepter, à contrecoeur, que les Français retraités vivent moins bien de leur pension. A défaut, ce sont les Français actifs qui risquent de vivre un peu moins bien de leur travail. Les echos,fr - Jean-Francis Pécresse - 08/02/10 11/12

12 13 - INSEE L'INSEE vient de diffuser sur son site, la dernière mise à jour des cartes de positionnement des IRIS. Elles concernent les quartiers des 68 communes de plus de habitants affectés par des changements de géographie depuis Les cartes de positionnement des IRIS sont rappelons-le, le maillage communal minimal existant. Enfin, dans une analyse sur la répartition de l'emploi sur le territoire, les professions ont été regroupées en quinze fonctions. Les deux dernières regroupent des professions en relation directe aussi bien avec les entreprises qu avec les ménages: l entretien-réparation (le nettoyage, la maintenance et certains métiers liés à l environnement) et les transports-logistique. D'après l'insee, la part de ces deux fonctions est restée stable entre 1982 et 2006, respectivement 7 % et 8 % de l emploi. Graphique - Part de quinze fonctions dans l'emploi en 2006 et 1982 Source : Insee, recensements de la population de 2006 (exploitation complémentaire au lieu de travail) et de 1982 (sondage au quart au lieu de travail). Vous pourrez consulter ces articles sur le lien suivant : -Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement de PACA Service Transports et Infrastructures U.A.P.T.D. Responsable de la publication : Nicolas PATIN - Réalisation : Odile GIRARD 12/12

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

Réforme des retraites : Les fonctionnaires coeur de cible

Réforme des retraites : Les fonctionnaires coeur de cible Réforme des retraites : Les fonctionnaires coeur de cible Les fonctionnaires sont les salariés qui paient le plus lourd tribut à la réforme des retraites, qui pourtant n'apparaît que comme un deuxième

Plus en détail

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Cécile Clément-Werny Montréal - 20 mai 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer www.certu.gouv.fr SOMMAIRE Pages

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT PREMIER MINISTRE CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT conclue entre l'état, la Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Fiche n 6 Trois priorités pour les futures négociations 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Lorsque le contexte change, il est très important de vérifier si les objectifs d un système sont toujours adaptés

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR)

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) 8 novembre 2006 Permis à points : Sur la base des conclusions de la mission d évaluation du Préfet Aribaud COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS Le paiement sans contact dans la Métropole grenobloise est lancé lundi 21 septembre sur la ligne Chrono

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE Préambule Considérant la situation économique et, notamment, l impact de celle ci sur le marché de l emploi et le

Plus en détail

Transports. Les moyens d exécution

Transports. Les moyens d exécution Transports La politique française en matière de transport vise à atteindre l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% d'ici à 2020 et la dépendance de ce secteur aux hydrocarbures.

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF COMMUNIQUÉ PARIS, LE 12 FEVRIER 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF Préambule : le présent communiqué s inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

COMMENT LA PENSION DE RETRAITE EST-ELLE CALCULÉE ACTUELLEMENT?

COMMENT LA PENSION DE RETRAITE EST-ELLE CALCULÉE ACTUELLEMENT? Introduction : Le 17 décembre 2002, la Commission européenne a adopté un «rapport d'évaluation des stratégies nationales en matière de pensions adéquates et viables» (1). Ce rapport indique que «Le rythme

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE

FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE La présente note donne dans un premier temps quelques informations sur le coût du projet de LGV Bordeaux-Toulouse ( 1 et 2) ; puis elle donne des éléments

Plus en détail

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23)

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) PUBLIC & PREREQUIS Personnes désirant acquérir, maintenir ou approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement d

Plus en détail

en Mauricie Transport et entreposage Répartition des établissements du secteur du transport et de l entreposage (LIC 2005)

en Mauricie Transport et entreposage Répartition des établissements du secteur du transport et de l entreposage (LIC 2005) Ce secteur comprend les établissements dont l activité principale consiste à fournir des services de transport de personnes et de marchandises, des services d entreposage des marchandises et des services

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Novembre 2006 Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Marion Cocherel (marion.cocherel@porternovelli.fr)

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie?

Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie? Page 1 sur 9 Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie? 2894 avis exprimés Question 1 : D'après ce que vous savez, les mesures contenues dans le "paquet fiscal"

Plus en détail

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise 1 APPEL A PROJET POUR LA MISE A DISPOSITION DE VEHICULES 2014 CONTEXTE ET ENJEUX L importance des questions liées à l absence de mobilité

Plus en détail

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions.

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions. Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante Analyse comparative des deux solutions décembre 2010 Ordre du jour - Origine de la LGV Bordeaux-Toulouse - Comparaison

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.)

Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.) Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.) 2002 Pourquoi la planification de la retraite est-elle importante? Peu importe vos projets pour la

Plus en détail

La lettre de l Ét@t en Dordogne

La lettre de l Ét@t en Dordogne N 1 - Janvier - Février 2013 La lettre de l Ét@t en Dordogne LE DOSSIER DU MOIS LE BILAN DE LA DELINQUANCE 2012 Sommaire L'éditorial Je vous présente le premier numéro de l année 2013 de la lettre des

Plus en détail

Ce qu on ne nous dit pas

Ce qu on ne nous dit pas Retraites Ce qu on ne nous dit pas L argument de la démographie Nous vivons de plus en plus longtemps Il y a de plus en plus de retraités pour toujours moins d actifs Il faut donc travailler plus longtemps

Plus en détail

Agen coeur battant. vu par Vélocité en Agenais

Agen coeur battant. vu par Vélocité en Agenais Agen coeur battant vu par Vélocité en Agenais Rappel des objectifs du projet Assurer la prospérité du centre ville 1) Renforcer l attractivité et l accessibilité du centre ville a) Renforcer l offre commerciale

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB 5F1134] Références du document 5F1134 Date du document 10/02/99 2. Fonctionnement. 23 Le CET est alimenté par

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

Population active et pauvreté en région Centre

Population active et pauvreté en région Centre Population active et pauvreté en région Centre Conseil Economique et Social Régional du Centre Janvier 2010 Partie I. Périmètre de l étude quatre ménages touchant le SMIC ou le RSA Nombre potentiel de

Plus en détail

1. Identification de l entreprise

1. Identification de l entreprise Ministère chargé des transports Demande de modification d autorisation d exercer ou d inscription au registre (1) : arrêté du 28 décembre 2011 (JO du 30 décembre 2011) Transporteur public routier de marchandises,

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

PÉTITION NATIONALE ADRESSÉE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE --------------------------------

PÉTITION NATIONALE ADRESSÉE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE -------------------------------- PÉTITION NATIONALE ADRESSÉE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE -------------------------------- Retraités agricoles: non à l injustice et à l inéquité! Confrontés à la faiblesse des retraites agricoles, à la

Plus en détail

Que retenir de la réforme des retraites 2010?

Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion cabinet Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion SOGEX 23 JUIN 2011 Pôle Conseils 25/02/2011 INTRODUCTION Pôle Conseils 25/02/2011 2 Présentation du cabinet SOGEX: Cabinet d expertise

Plus en détail

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Avril 2007 SOMMAIRE I. La problématique du Transport de Marchandises en Ville (TMV) II. Une démarche pionnière dès 1999 avec

Plus en détail

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Bac Pro Logistique Bac Pro Transport Avec le soutien de >>> Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Définition des

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Fiche réalisée par l ANATEEP (Association nationale pour les transports éducatifs de l enseignement public).

Fiche réalisée par l ANATEEP (Association nationale pour les transports éducatifs de l enseignement public). Fiche réalisée par l ANATEEP (Association nationale pour les transports éducatifs de l enseignement public). Bref historique A partir de 1959 (ordonnance et décret du 6 janvier), développement réel des

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe Retraites : qu'en disent nos voisins européens? Le 7 octobre 2010 Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010 Face au vieillissement de la population et aux déficits publics aggravés par

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

JORF n 0181 du 7 août 2015. Texte n 1

JORF n 0181 du 7 août 2015. Texte n 1 1 Le 7 août 2015 JORF n 0181 du 7 août 2015 Texte n 1 LOI «MACRON» LOI n 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques (1) NOR: EINX1426821L ELI:http://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2015/8/6/EINX1426821L/jo/texte

Plus en détail

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA)

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) Gino Lambert, M.Sc, Sciences comptables (Chercheur à la Chaire d'études socio-économiques)

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Lettre Entreprise Info. N 14 / Février 2014. Lettre Entreprise Info

Lettre Entreprise Info. N 14 / Février 2014. Lettre Entreprise Info N 14 / Février 2014 Lettre Entreprise Info N 14 / Février 2014 Sommaire Social AGIRC-ARCCO : la clé de répartition des hausses de cotisations 2014-2015 est fixée : L objectif de la loi du 20 janvier 2014

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du taxi

Mémoire sur l industrie du taxi Mémoire sur l industrie du taxi Présenté à la : Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures et Commission permanente du conseil municipal sur

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

La complémentaire santé conventionnelle -Revue de presse -

La complémentaire santé conventionnelle -Revue de presse - La complémentaire santé conventionnelle -Revue de presse - Liens Sommaire MUTUELLE CONVENTIONNELLE : LES DISCUSSIONS AVANCENT 3 MUTUELLE CONVENTIONNELLE DU TRM : VERS UN PROJET PATRONAL COMMUN 4 TRANSPORT

Plus en détail

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO «La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP, 8 février 204, GIE AGIRC-ARRCO Ref : 204-7 Le 8 février 204, Gérard Rivière, Directeur de la Caisse Nationale

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR

LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR PREFECTURE DE LA MANCHE DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DE LA REGLEMENTATION Bureau de la Circulation LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR Code des transports Articles L 3120-1 à L 3120-5 Articles

Plus en détail

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs Synthèse avril 2004 Source : Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole - 2004 2 L Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Situation, trafic et emploi

Situation, trafic et emploi Situation, trafic et emploi Situation MONTPELLIER - MÉDITERRANNÉE L'aéroport de Montpellier Méditerranée est situé sur la commune de Mauguio, à 10 km de Montpellier, 30 de Sète, 50 de Nîmes et 70 de Béziers.

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Mobilisation en faveur de l emploi des seniors

Mobilisation en faveur de l emploi des seniors Mobilisation en faveur de l emploi des seniors Mesures retenues par le Gouvernement à l issue de la concertation avec les partenaires sociaux dans le cadre du rendez-vous 2008 sur les retraites Dès la

Plus en détail

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche Contenu Date et lieu... 1 Le programme (provisoire)... 1 Historique - Fondation Berliet- Monsieur Brossette, Président... 3 Batteries

Plus en détail

10 e budget Flaherty COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE. Dépôt du budget fédéral 2014-2015

10 e budget Flaherty COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE. Dépôt du budget fédéral 2014-2015 Volume 1. Numéro 10 12 février 2014 10 e budget Flaherty Dépôt du budget fédéral 2014-2015 COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE Mardi, le ministre des Finances Jim Flaherty

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Appel à communication

Appel à communication Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie (MEDDE, Paris, France) Commissariat général au développement durable (CGDD) Direction de la recherche et de l innovation (DRI) Service

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 Contact presse Éva Quickert-Menzel 01 44 38 22 03 Sommaire Chiffres-clés des retraites...

Plus en détail

Questions d Entrepreneurs 16/12/2014. Actualité fiscale sociale et juridique 2014 2015

Questions d Entrepreneurs 16/12/2014. Actualité fiscale sociale et juridique 2014 2015 Questions d Entrepreneurs Actualité fiscale sociale et juridique 2014 2015 ACTU Quelques rappels sur l année écoulée Loi de Finance Rectificative 2014 Loi de Financement S.S. 2015 Loi de Finance 2015 2

Plus en détail

Un système bonus-malus à valeur cible pour mieux protéger le climat

Un système bonus-malus à valeur cible pour mieux protéger le climat Étude sur un système de crédits d'émissions négociables pour les voitures neuves Un système bonus-malus à valeur cible pour mieux protéger le climat Les émissions de CO 2 des voitures neuves se maintiennent

Plus en détail

Internet Très Haut Débit : le Département a la fibre

Internet Très Haut Débit : le Département a la fibre Vendredi 29 novembre 2013 Internet Très Haut Débit : le Département a la fibre Plus de 133 millions d'euros seront consacrés dans les cinq années à venir au déploiement du Très Haut Débit sur le territoire

Plus en détail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 353 - Avril 11 Population Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail Les Franciliens utilisent autant la voiture

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS La révolution de l'activité féminine Hervé Le Bras EHESS En cinquante années, d'un point de vue démographique, le travail a changé de nature. On pouvait craindre que l'allongement de la vie et celui des

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2009 à 9h30 «Les régimes de la Fonction publique et les autres régimes spéciaux : le point sur les réformes récentes» Document N 10 Document

Plus en détail

DIALOGUE AVEC LES CONSTRUCTEURS DE VEHICULES

DIALOGUE AVEC LES CONSTRUCTEURS DE VEHICULES CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS EUROPEAN CONFERENCE OF MINISTERS OF TRANSPORT 2 rue André Pascal, F-75775 PARIS CEDEX 16 TEL. 33 (0)1 45 24 97 10 / FAX: 33 (0)1 45 24 97 42 e-mail: ecmt.contact@oecd.org

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Président de l Association Marocaine pour la logistique ( AMLOG) I- Le coût de la logistique au

Plus en détail

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux Fiche 18 Notions clés sur la protection sociale des élus locaux En matière de protection sociale, une des premières avancées pour les élus locaux a été constituée par la mise en place d un régime de retraite

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2012 MAISON DE LA CHIMIE

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2012 MAISON DE LA CHIMIE ORGANISÉE ET PRÉSIDÉE PAR Armand JUNG Député du Bas-Rhin, membre de la Commission des affaires économiques, président du Comité national de sécurité routière Dominique RIQUET Député européen, vice-président

Plus en détail

Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss

Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss Modalités d attribution des droits connexes au RSA Instaurer une automaticité de fait et non de droit

Plus en détail

INNOVATIONS BILLETTIQUES STRASBOURG

INNOVATIONS BILLETTIQUES STRASBOURG Division Transports Déplacements INNOVATIONS BILLETTIQUES STRASBOURG 06/07/2009 Le contexte La Communauté urbaine de Strasbourg est l'autorité organisatrice des transports urbains de l'agglomération strasbourgeoise.

Plus en détail

Part des salaires dans la valeur ajoutée

Part des salaires dans la valeur ajoutée NOTE CGT SUR LES SALAIRES ET LE POUVOIR D ACHAT Augmenter les salaires pour renouer avec la croissance Montreuil, le 18 juin 2013 On ne peut pas parler salaires sans parler coût du capital. Dans une économie

Plus en détail

DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES.

DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES. DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES. LE PREMIER MINISTRE, Sur Rapport du Ministre du Commerce, de L'Artisanat et du Tourisme VU La constitution du 20 Juillet

Plus en détail

LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE

LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE 1 LES OBJECTIFS DE LA REFORME DE LA TP - favoriser la compétitivité des entreprises françaises - en particulier

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n CA 2013-07-02

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n CA 2013-07-02 DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n CA 2013-07-02 Fax : +33 (0)4 66 21 97 84 ETABLI ENTRE MONSIEUR / MADAME Domicilié(e) : ET La Société D-HABITAT «L agence immobilière» Domiciliée : Les portes d'uzès

Plus en détail

www.financeimmo.com 1ère phase L'épargne, de 18 mois minimum pour le compte épargne logement et 4 ans minimum pour le plan épargne logement.

www.financeimmo.com 1ère phase L'épargne, de 18 mois minimum pour le compte épargne logement et 4 ans minimum pour le plan épargne logement. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

Publication au JORF du 5 mai 2002. Décret n 2002-788 du 3 mai 2002. Décret relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique hospitalière

Publication au JORF du 5 mai 2002. Décret n 2002-788 du 3 mai 2002. Décret relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique hospitalière 1 sur 5 01/08/2007 23:43 Publication au JORF du 5 mai 2002 Décret n 2002-788 du 3 mai 2002 Décret relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique hospitalière NOR:MESH0221497D version consolidée

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch que les cars sont essentiels à la mobilité durable? 3 que les cars sont indispensables aux déplacements des personnes? 4 que les cars sont des fournisseurs d emploi

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Découvrez les avantages et désavantages des trois méthodes vous permettant d avoir accès à vos fonds.

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE La Sécurité sociale française, créée en 1945, repose sur le principe de la solidarité nationale où chacun est aidé pour faire face aux aléas de la vie. Ainsi, elle couvre

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012 État des lieux et perspectives Patrick LE CŒUR Pôle Mobilité Electrique Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail