Programme de subvention HERCULE III Formations dans le domaine de la lutte contre la fraude Guide pour l'organisation d'un événement de formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme de subvention HERCULE III Formations dans le domaine de la lutte contre la fraude Guide pour l'organisation d'un événement de formation"

Transcription

1 Programme de subvention HERCULE III Formations dans le domaine de la lutte contre la fraude Guide pour l'organisation d'un événement de formation Le présent document se veut un guide général pour ceux qui ont l'intention d'organiser un événement de formation cofinancé par le programme Hercule III 1. Il n'a aucune valeur juridique et ne doit être utilisé qu'à des fins de référence. Il décrit toutes les étapes à suivre lors de l'organisation de ce type d'événement. Nullement exhaustif, il vise à alimenter la réflexion des organisateurs qui entreprennent de mettre sur pied un événement dans le cadre du programme Hercule III. Chaque événement s'inscrit dans un contexte particulier et rencontre des problèmes spécifiques; l'ampleur et la portée des objectifs qu'il poursuit peuvent donc varier. AVIS JURIDIQUE Ni la Commission européenne, ni aucune personne agissant en son nom n'est responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui suivent. 1 Règlement n 250/2014 du Parlement européen et du Conseil du 26 février 2014 (JO L 84 du , p. 6).

2 TABLE DES MATIÈRES 1. DÉFINITION DES OBJECTIFS CYCLE DE FORMATION APPROCHE SMART ÉVALUATION DISPOSITIONS PRATIQUES DURABILITÉ PERSONNEL LIEU FIXATION DE LA DATE PARTICIPANTS, ORATEURS ET MODÉRATEURS INVITATION PROGRAMME INTERPRÉTATION STRATÉGIE DE COMMUNICATION RESTAURATION PLAN DE DIFFUSION ÉQUIPEMENTS KITS DE CONFÉRENCE FORMULAIRES D'ÉVALUATION DÉLAIS PRÉVUS DANS LA CONVENTION DE SUBVENTION DOCUMENTS À FOURNIR À LA COMMISSION LISTES DE CONTRÔLE LISTE DE CONTRÔLE POUR LA PLANIFICATION DE L'ÉVÉNEMENT LISTE DE CONTRÔLE DURANT L'ÉVÉNEMENT LISTE DE CONTRÔLE APRÈS L'ÉVÉNEMENT HYPERLIENS

3 1. DÉFINITION DES OBJECTIFS L'événement doit tenir compte des objectifs globaux du programme Hercule III ainsi que des priorités de l'appel spécifique publié. Le cycle de formation est un des instruments d'orientation pour la définition des objectifs. Il convient de décrire, dans le formulaire de demande, les résultats et l'impact escomptés de l'événement CYCLE DE FORMATION Le cycle de formation (en quatre étapes) comprend une série de mesures qui constituent un programme de formation complet: RECENSEMENT DES BESOINS DE FORMATION Au cours de cette étape initiale, les questions suivantes doivent être traitées: évaluation des besoins de formation réels du ou des groupes cibles spécifiques (évaluation ex ante et continue); réflexion approfondie sur les avantages pour le public cible et sur le contenu pertinent au regard des besoins. Il doit en résulter un ensemble d'activités de formation indiquant les objectifs à atteindre. CONCEPTION DE L'ÉVÉNEMENT DE FORMATION Formulez les résultats spécifiques de la formation, décidez d'un titre et rédigez une brève description: choisissez l'approche adéquate en fonction des objectifs de la formation (par exemple, petits groupes interactifs pour l'acquisition de compétences et grands groupes pour une mise à niveau générale); réfléchissez aux objectifs de l'événement de formation avant de concevoir les activités de formation; recensez les sujets intéressants (besoins). ORGANISATION DE SESSIONS DE FORMATION Formation pratique (par exemple, comment mettre en œuvre des instruments de l'ue dans les contextes nationaux). Formation interactive par l'utilisation appropriée des technologies. Les bonnes pratiques doivent être recensées. ÉVALUATION DES SESSIONS DE FORMATION La planification de l'évaluation doit commencer par la formulation de questions spécifiques. Suivi et enquêtes de satisfaction. 3

4 Élaborez et examinez de manière critique les mesures d'évaluation, à l'aide du modèle de Kirkpatrick 2 par exemple, qui évalue essentiellement la formation selon les points de vue suivants: niveau de réaction (dans quelle mesure les participants à la formation ont-ils été satisfaits?); apprentissage (dans quelle mesure ont-ils appris quelque chose?); comportement (dans quelle mesure le comportement sur le lieu de travail a-t-il changé à la suite du programme?); niveau (dans quelle mesure le niveau de formation a-t-il eu une incidence sur les résultats?) APPROCHE SMART Les objectifs d'un événement de formation doivent être fixés et évalués à l'aide de l'approche SMART. Ils doivent correspondre aux éléments déterminants du problème sur lesquels la conférence cherche à se focaliser et se prêter à une évaluation à la fin de celle-ci. En outre, ces objectifs doivent être SMART (spécifiques, mesurables, acceptables pour le groupe cible, réalistes et temporellement définis). Les objectifs SMART déterminent les éléments du plan d'évaluation et de mesure, notamment les indicateurs et les mesures de performance. Les indicateurs sont utilisés pour obtenir des preuves tangibles de réalisations, de changements ou de progrès effectués. Les indicateurs décrivent le type de données qui vous seront nécessaires pour répondre à vos questions d'évaluation. Une mesure de performance reflète l'ampleur des changements ou des progrès réalisés par rapport à un but ou un objectif spécifique. SPÉCIFIQUES (significatifs, précis, simples) Bien définis et clairs pour quiconque a une connaissance de base du projet. La partie «spécifique» d'un objectif nous indique ce qui changera concrètement, et pour qui. Elle décrit les actions spécifiques qui en résulteront. Dans certains cas, il conviendra d'indiquer de quelle façon le changement sera mis en œuvre (par exemple, par une formation). MESURABLES (sensés, motivants, gérables) L'objectif est-il réalisable et que reste-t-il à faire pour l'atteindre? 2 Kirkpatrick, D. L. et Kirkpatrick J.D. (2006). Evaluating Training Programs (3rd ed.). San Francisco, CA: Berrett-Koehler Publishers. 4

5 Le caractère mesurable implique la possibilité de calculer ou de quantifier d'une autre manière une activité ou ses résultats. Cela signifie également que la source des données de mesure et le mécanisme de collecte de celles-ci ont été déterminés, et que la collecte des données est réalisable pour votre projet. ACCEPTABLES POUR LE GROUPE CIBLE (convenus, atteignables, réalisables) Convenez des objectifs avec toutes les parties prenantes. L'objectif doit être réalisable avec les ressources disponibles et limité de manière appropriée dans sa portée, et il doit tenir compte des limites et de l'influence du programme. RÉALISTES (pertinents, raisonnables, gratifiants, axés et basés sur les résultats) Utilisation des ressources disponibles, en ayant conscience du facteur temps. La pertinence se rapporte au lien entre l'objectif et les finalités globales du programme ou la finalité de l'intervention. TEMPORELLEMENT DÉFINIS (situés dans le temps, opportuns, tangibles, traçables, axés sur le temps) Quand cet objectif sera-t-il accompli? Assurez-vous de disposer de suffisamment de temps pour atteindre l'objectif. Un échéancier précis et raisonnable doit être intégré à l'objectif. 2. ÉVALUATION L'évaluation est un aspect important des efforts de la Commission pour s'assurer que le programme Hercule III est mis en œuvre comme prévu et qu'il produit des résultats 3. L'accent sera mis sur l'évaluation des résultats permettant d'atteindre les objectifs du programme Hercule III. Les rapports finaux rédigés par les bénéficiaires de l'activité mise en œuvre jouent un rôle clé dans l'évaluation des performances du programme Hercule III. L'évaluation d'un projet peut être définie comme l'appréciation systématique de son succès. Le succès fait référence à la qualité du projet (les résultats ont-ils répondu aux besoins des groupes cibles?) ainsi qu'à ses résultats (les objectifs du projet ont-ils été atteints?). En tant que bénéficiaire d'une subvention, vous devez disposer d'une base de données 3 Article 13 du règlement relatif au programme Hercule III. 5

6 contenant les réalisations, les résultats et l'impact du projet cofinancé. Les objectifs et les indicateurs de résultats doivent être clairs et mesurables. Des informations doivent être fournies sur les indicateurs et les progrès réalisés pour atteindre les objectifs convenus. L'évaluation doit être prévue dès le début de la planification et se poursuivre pendant toute la durée de vie du projet. Les résultats et les incidences du projet peuvent être évalués selon les critères d'évaluation suivants, qui seront utiles pour compléter le modèle de rapport final: pertinence: mesure dans laquelle les besoins du public cible ont été satisfaits durant la conférence; efficacité: mesure dans laquelle les objectifs prévus ont été atteints; efficience: mesure dans laquelle les résultats ont été obtenus à un coût raisonnable; durabilité: mesure dans laquelle des retombées positives persistent ou sont susceptibles de persister; utilité: mesure dans laquelle les retombées répondent aux besoins environnementaux essentiels et aux priorités dans l'ue et pour les parties prenantes concernées. Des connaissances et compétences spécifiques sont requises pour planifier une évaluation, sélectionner un modèle d'évaluation et collecter, analyser et interpréter des données. Lorsque ces connaissances et compétences ne sont pas disponibles dans le cadre du projet, l'évaluation peut être externalisée. 3. DISPOSITIONS PRATIQUES 3.1. DURABILITÉ Dans l'idéal, les événements devraient être durables. Un événement durable est un événement conçu, organisé et mis en œuvre d'une manière qui minimise les impacts environnementaux négatifs et a des retombées positives pour la communauté d'accueil PERSONNEL 4 Formulation basée sur la définition donnée dans le programme environnemental des Nations unies Green Meeting Guide 2009, ICLEI et PNUE. 6

7 Chaque projet doit mettre en place la structure de gestion de projet la plus appropriée à sa portée et aux tâches à accomplir. Toutefois, la structure de gestion doit au moins comprendre un gestionnaire de projet et une équipe de projet. Dans le cadre de la convention de subvention, seuls les jours de travail réellement consacrés au projet peuvent être considérés comme éligibles. Dès lors, un relevé horaire standardisé (sur papier ou support informatique) doit être établi. Il doit être complété par les personnes qui effectuent les tâches, le but étant: d'allouer les frais de personnel au projet en fonction du temps qui lui est réellement consacré; d'allouer les tâches à l'activité correspondante du projet; de rendre compte de la période de temps concernée lorsque le personnel travaille sur plusieurs projets pendant la même période. Les relevés horaires doivent satisfaire aux exigences de base suivantes: nom complet du bénéficiaire tel qu'indiqué dans la convention de subvention; nom complet du membre de l'équipe contribuant au projet; numéro et titre du projet tels que mentionnés dans la convention de subvention; période de temps concernée. Les relevés horaires doivent être signés par les membres du personnel concernés et leur supérieur hiérarchique immédiat. Une fois que le relevé horaire a été complété et approuvé, le membre du personnel ne doit plus pouvoir le modifier LIEU Tenez compte du nombre de participants et agencez la salle en conséquence. Prévoyez une table d'accueil à l'entrée de la salle de conférence. Choisissez un lieu qui soit accessible par les transports publics ou en voiture. Tous les lieux ou infrastructures envisagés doivent être accessibles aux participants handicapés. Vérifiez les horaires et la fréquence des vols vers votre destination et choisissez des vols directs sans escale pour la plupart des participants. Procédez à une inspection sur place bien à l'avance. Organisez un transfert en bus si l'hôtel et le lieu des repas ne sont pas dans la même zone. 7

8 3.4. FIXATION DE LA DATE Tentez de vous assurer que votre événement de formation ne coïncide pas avec un autre événement important (ou un jour férié national) dans la ville choisie. Vérifiez également les conditions climatiques qui pourraient exclure des participants éventuels PARTICIPANTS, ORATEURS ET MODÉRATEURS Enregistrez les coordonnées des participants dans une base de données. Si un hébergement est prévu pour les participants, réservez les chambres d'hôtel. Vous devez sélectionner des orateurs et des modérateurs qualifiés sur la base de leurs compétences, de leur CV et de leur disponibilité et les informer longtemps à l'avance sur l'événement. Les modérateurs doivent savoir exactement ce que l'on attend d'eux afin de réaliser les objectifs de l'événement et comprendre quels sont les résultats escomptés. Le choix des orateurs, des participants, des formateurs et des stagiaires doit refléter une représentation équilibrée des hommes et des femmes dans le cadre de l'activité à cofinancer INVITATION Réfléchissez à la promotion de l'événement - par publipostage, publicités dans des magazines spécifiques, sites web, etc. Concevez les invitations, les badges et la documentation. Veillez à ce que l'invitation contienne tous les détails dont les participants doivent prendre connaissance (qui, quoi, pourquoi, quand, où et comment) ainsi que toute information supplémentaire qui les encouragera à assister à l'événement. L'invitation doit indiquer un délai de réponse. Le cas échéant, l'invitation doit également mentionner que tous les frais de déplacement et de séjour liés à l'événement sont couverts par l'organisateur bénéficiaire de la subvention de l'ue. Le formulaire d'inscription (à compléter par les participants) est essentiel pour disposer des données nécessaires (par exemple, nom et prénom, adresse, date d'arrivée, dispositions en matière de voyage, besoins particuliers en matière d'accès). Le cas échéant, vous devez demander aux participants de fournir leurs données bancaires, étant donné que cela accélérera le remboursement de leurs frais de déplacement. Assurezvous que l'inscription est confirmée. 8

9 Vous devez fournir une description claire et concise de l'accès au lieu de la conférence (c.-à-d. concernant le transport - par avion, en train, par les transports publics locaux ou en voiture). Envisagez de recourir à un service de navette au départ et à destination des terminaux (aéroport, gare ferroviaire). Indiquez les aires de stationnement PROGRAMME Le programme précise le contenu de l'événement, sa durée exacte, les présentations et les orateurs prévus ainsi que le déroulement des séances plénières, des ateliers, etc. Les participants doivent être pleinement informés de toute modification apportée à l'ordre du jour ou au programme. Vous devez prévoir une solution de repli au cas où des orateurs arriveraient en retard ou ne se présenteraient pas. Vous devez prévoir des séances de questions et réponses et, si possible, des ateliers distincts pour mettre à profit l'expertise des participants. Un événement ne doit pas durer plus de 10 heures par jour (y compris la pause du déjeuner). Tenez compte des moyens de transport utilisés par les participants. Préparez un résumé de chaque session ou activité, en indiquant notamment l'assistance prévue, la disposition des sièges, les heures de mise en place, de début et de fin, de même que les besoins audiovisuels et de production INTERPRÉTATION Il est essentiel que les interprètes choisis pour l action soient des professionnels hautement qualifiés et accrédités, capables de travailler conformément à des normes nationales. La qualité de l'interprétation est un facteur important pour le succès d'une conférence. Avant la réunion ou l'événement, signalez à tous les participants qu'une interprétation est prévue, en précisant dans quelles langues STRATÉGIE DE COMMUNICATION L'événement de formation doit prévoir une stratégie de communication qui convienne à la portée et au thème du projet (par exemple, site web, imprimés). Toute communication ou publication produite par le bénéficiaire concernant l'activité, notamment lors d'une 9

10 conférence ou d'un séminaire, doit être conforme à la stratégie de publication et de communication telle que stipulée à l'annexe I de la convention de subvention RESTAURATION En planifiant la restauration, vous ne devez pas prévoir plus d'une heure et demie pour le déjeuner. Les pauses ne dureront pas plus de 15 minutes. Un déjeuner-buffet, offrant de la variété et permettant un service plus rapide, est également envisageable. Vous devez déterminer si les participants ont des exigences particulières liées à des raisons culturelles, religieuses ou personnelles spécifiques (par exemple, un régime alimentaire spécial) PLAN DE DIFFUSION Un projet doit faire l objet d un plan de diffusion, exposant la manière dont les résultats du projet seront partagés avec les parties prenantes, les institutions concernées, les organisations et les individus. Plus spécifiquement, le plan de diffusion expliquera: pourquoi - la finalité de la diffusion; quoi - le message qui sera diffusé; à qui - le public cible; comment - la méthode de diffusion; quand la période de diffusion. Un plan de diffusion peut dès lors comprendre la majeure partie, voire l'intégralité, des éléments suivants: un site web du projet; un prospectus de lancement direct expliquant le projet; une base de données des principaux contacts, susceptible d'être mise à jour au fur et à mesure de l'avancement du projet; la production et la publication de bulletins réguliers (imprimés ou électroniques), de rapports finaux sous forme de brochure ou d'un livre détaillé présentant les principaux résultats et réalisations du projet ÉQUIPEMENTS Déterminez les équipements nécessaires à la production et à l'organisation de la conférence et prenez les dispositions nécessaires. Un technicien doit être disponible à tout moment pendant l'événement afin de résoudre les problèmes techniques liés aux équipements. Veillez à ce que les présentations PowerPoint soient envoyées longtemps à l'avance et chargées au préalable sur l'ordinateur adéquat, de manière à pouvoir être lancées au moment voulu. 10

11 3.13. KITS DE CONFÉRENCE Des kits de conférence doivent être préparés pour les participants. Ils contiennent notamment le programme final de l'événement et une présentation succincte des orateurs; les biographies des orateurs, le cas échéant; des blocs-notes et un stylo ou un crayon; la liste des participants; des badges (avec lanière); un exemplaire du formulaire d'évaluation de l'olaf à compléter à la fin de l'événement; une note conceptuelle présentant les objectifs de l'événement et les résultats escomptés; des informations générales sur votre organisation, ses objectifs et activités; un plan d'accès FORMULAIRES D'ÉVALUATION Les formulaires d'évaluation de l'olaf doivent être complétés par tous les participants à l'événement. Ils peuvent soit leur être distribués dans les kits de conférence, soit leur être remis à la fin de l'événement. Vous devez veiller à collecter tous les formulaires complétés, une fois l'événement terminé DÉLAIS PRÉVUS DANS LA CONVENTION DE SUBVENTION Les bénéficiaires doivent avoir à l'esprit les délais suivants en mettant en œuvre la subvention: dates de début et de fin de la convention de subvention; s'il est nécessaire de modifier la convention de subvention (dispositions essentielles de la convention et description du projet à l'annexe I), le bénéficiaire doit soumettre une demande écrite à la Commission bien avant que la modification n'entre en vigueur, et en tout état de cause, un mois avant la date de fin du projet; dans un délai de trois mois à compter de la date de clôture de l'action, présentation du rapport final sur la mise en œuvre de celle-ci, accompagné d'un décompte financier final de toutes les dépenses et recettes effectives, en utilisant les modèles publiés sur le site internet de l'olaf DOCUMENTS À FOURNIR À LA COMMISSION 1. Vous devez conserver tous les documents pertinents: liste des participants, factures, etc. Ils serviront de justificatifs aux dépenses déclarées lors de l'établissement du rapport financier. 2. Tous les participants doivent compléter le formulaire d'évaluation de l'olaf (à télécharger sur le site internet). Le bénéficiaire est tenu de fournir, avec le rapport 11

12 final, un formulaire de retour d'information résumant les formulaires d'évaluation des participants. Un taux de retour d'au moins 75 % est attendu. 3. Un résumé de la présentation de chaque orateur doit être fourni à la Commission au moins quatre semaines avant le début de l'événement. Il doit s'agir non pas de copies des présentations, mais d'exposés de 10 à 15 lignes expliquant le thème couvert par la présentation. Il va de soi que ce résumé doit avoir trait au point du programme en question. 4. Le programme final doit être transmis à l'olaf au moins deux semaines avant le début de l'événement. 5. La liste définitive des participants doit être transmise à l'olaf au moins une semaine avant le début de l'événement. 6. Un projet d'invitation doit être transmis à l'olaf avant que la version finale ne soit envoyée aux participants. 7. Rapport final: le but premier du rapport final, qui doit être soumis au plus tard trois mois après la date d'achèvement du projet indiquée dans la convention de subvention, est de permettre à la Commission de s'assurer que le projet a été exécuté conformément à la convention de subvention. Les modèles et les instructions nécessaires sont publiés à l'adresse suivante: 4. LISTES DE CONTRÔLE 4.1. LISTE DE CONTRÔLE POUR LA PLANIFICATION DE L'ÉVÉNEMENT Décider des objectifs de l'événement. Fixer la date/le lieu/l'heure de l'événement et établir l'emploi du temps. Élaborer un programme et un projet de budget. Promouvoir l'événement. Inviter les participants et les orateurs et confirmer leur présence. Préparer les kits de bienvenue et organiser le déplacement/l'hébergement/la restauration. Prévoir une interprétation/traduction si nécessaire. Vérifier que les exigences en matière de publicité du programme Hercule III (annexe I de la convention de subvention) ont été respectées. Vérifier que le titre correspond à celui mentionné dans la convention de subvention. 12

13 4.2. LISTE DE CONTRÔLE DURANT L'ÉVÉNEMENT Enregistrer les participants et leur remettre leurs kits de bienvenue/badges. Liste des participants, qui doit être signée et datée par eux chaque jour de l'événement. Formulaire de remboursement des frais encourus par les participants (à distribuer) Attestation de présence pour chaque participant qui en fait la demande. Eau et boissons non alcoolisées pour les orateurs/participants. Possibilités de restauration telles que prévues. Transférer toutes les présentations (PowerPoint) sur des cartes mémoire. Les techniciens de la conférence ont été informés de toutes les présentations. Les équipements techniques sont disponibles. Interprétation disponible comme mentionné dans la convention de subvention. Les thèmes et l'horaire sont conformes au programme et laissent du temps pour une séance de questions/réponses. Conserver des exemplaires de tous les produits réalisés pour l'événement. Informer le public de toute modification apportée au programme. Distribuer et collecter les formulaires d'évaluation LISTE DE CONTRÔLE APRÈS L'ÉVÉNEMENT Indiquer les absences dans la base de données afin de produire un rapport de présence. Évaluer l'événement. Envoyer par courrier postal ou électronique les documents pertinents à tous les participants invités qui n'ont pas assisté à l'événement. Cette absence peut être due à des circonstances indépendantes de leur volonté. 5. HYPERLIENS Office européen de lutte antifraude (OLAF) Programme Hercule III, secteur «formation» - Appel à propositions et documents connexes Documents pour le rapport final et les rapports d'évaluation 13

14 Demande d'un orateur de l'olaf - Formulaire de demande d'orateur (Veuillez introduire votre demande six semaines avant l'événement) Taux de change de l'ue (pour les pays n'appartenant pas à la zone euro) Guide du débutant sur les possibilités de financement de l'ue 14

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

Formation en deux phases. Conseil Suisse de la sécurité routière. Assurance qualité

Formation en deux phases. Conseil Suisse de la sécurité routière. Assurance qualité Projet Assurance qualité Formation en deux phases Conseil Suisse de la sécurité routière Assurance qualité pour les organisateurs de cours de perfectionnement Guide pour le développement d'un système AQ

Plus en détail

Document de présentation du projet

Document de présentation du projet Document de présentation du projet PROGRAMME MEMOIRE DU MONDE DOCUMENT DE PRESENTATION DE PROJET Ce modèle est prévu pour les éléments du patrimoine documentaire qui sont soit inscrits sur le Registre

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Subventions de partenariat stratégique pour les projets. Concours de 2015. La demande, les critères d évaluation, et les rapports

Subventions de partenariat stratégique pour les projets. Concours de 2015. La demande, les critères d évaluation, et les rapports Subventions de partenariat stratégique pour les projets Concours de 2015 La demande, les critères d évaluation, et les rapports La demande, les critères d évaluation, et les rapports Partenariats de recherche

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE 5 MSP UCH/15/5.MSP/INF4.3 REV 15 janvier 2015 Original : anglais Distribution limitée ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE

Plus en détail

Ce document décrit le Service d'optimisation de la gestion des changements pour solution de collaboration.

Ce document décrit le Service d'optimisation de la gestion des changements pour solution de collaboration. Page 1 sur 5 Description de service : Service d'optimisation de la gestion des changements pour solution de collaboration Ce document décrit le

Plus en détail

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/information-grantees

Plus en détail

RÈGLES DE PERFECTIONNEMENT POUR LE PERSONNEL ENSEIGNANT ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR UNE DEMANDE D'AIDE FINANCIÈRE EN

RÈGLES DE PERFECTIONNEMENT POUR LE PERSONNEL ENSEIGNANT ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR UNE DEMANDE D'AIDE FINANCIÈRE EN RÈGLES DE PERFECTIONNEMENT POUR LE PERSONNEL ENSEIGNANT ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR UNE DEMANDE D'AIDE FINANCIÈRE EN ACCORD AVEC L'APPLICATION DE LA CONVENTION COLLECTIVE Document adopté par le Comité

Plus en détail

Lignes directrices concernant les demandes de remboursement des dépenses pour les ministres, les chefs d'un parti d'opposition et leur personnel

Lignes directrices concernant les demandes de remboursement des dépenses pour les ministres, les chefs d'un parti d'opposition et leur personnel Lignes directrices concernant les demandes de remboursement des dépenses pour les ministres, les chefs d'un parti d'opposition et leur personnel Le Bureau du commissaire à l'intégrité examine les frais

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA FORMATION DES RESPONSABLES DE DISTRICT MULTIPLE DE 2015-2016 FEUILLE D'INFORMATIONS

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA FORMATION DES RESPONSABLES DE DISTRICT MULTIPLE DE 2015-2016 FEUILLE D'INFORMATIONS PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA FORMATION DES RESPONSABLES DE DISTRICT MULTIPLE DE 2015-2016 FEUILLE D'INFORMATIONS EN QUOI CONSISTE LE PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA FORMATION DES RESPONSABLES DE DISTRICT

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

Guide des exigences de soumission obligatoires

Guide des exigences de soumission obligatoires - Présentez les reçus/les factures originales et détaillées des repas et des rafraîchissements admissibles durant les cours de formation. 1 Guide des exigences de soumission obligatoires Les soumissions

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR

OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (MARQUES, DESSINS ET MODÈLES) Le président DECISION N ADM-04-10 REV DU PRESIDENT DE L OFFICE du 29 mars 2012 relative au télétravail LE PRESIDENT DE L

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme L'éducation et la formation des femmes CSW41 Conclusions concertées (1997/4) Nations Unies, mars 1997 L'éducation et la formation des femmes 1. On s'accorde largement

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Politique relative aux frais de déplacement et de représentation 2 16

TABLE DES MATIERES. Politique relative aux frais de déplacement et de représentation 2 16 VERSION OFFICIELLE POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Entrée en vigueur le 1 er juillet 2009 Modifiée le 6 décembre 2010 Modifiée le 5 juin 2012 Modifiée le 23 juin 2015 Service

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 14 FÉVRIER 2012 Production : Denis Bernier Directeur des services administratifs Collaboration

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES PRINCIPE : L utilisation des cartes de crédit professionnelles devrait renforcer l efficacité en simplifiant l acquisition, la réception et le paiement

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU

PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU FÉVRIER 2004 SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE Conception et rédaction : Marie Lefebvre,

Plus en détail

Étape 1 : s enregistrer en tant qu huissier de justice, candidat ou stagiaire

Étape 1 : s enregistrer en tant qu huissier de justice, candidat ou stagiaire COMMENT UN HUISSIER DE JUSTICE, CANDIDAT-HUISSIER DE JUSTICE OU STAGIAIRE PEUT-IL FAIRE APPROUVER UNE ACTIVITÉ DANS LE CADRE DE LA FORMATION PERMANENTE? A/ PLAN PAR ÉTAPES Étape 1 : s enregistrer en tant

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» PRATIQUER L AUDIT INTERNE

«Enrichir l Organisation par les Hommes» PRATIQUER L AUDIT INTERNE PRATIQUER L AUDIT INTERNE Les 7, 14 et 21 mars 2013 Formation inter entreprises (Réponse souhaitée avant le 1 er février 2013) L'audit interne est une mesure d'évaluation, mais aussi l'occasion de développer

Plus en détail

SEANCE D INFORMATIONS. Stagiaire MP 3+1 BIENVENUE!

SEANCE D INFORMATIONS. Stagiaire MP 3+1 BIENVENUE! SEANCE D INFORMATIONS Stagiaire MP 3+1 BIENVENUE! Programme Accueil Présentation du secrétariat central, Stages en Entreprise MP Branche S&A Questions 27.03.2014 2 Présentation de la Branche S&A La CIFC-JB

Plus en détail

1. Eléments récapitulatifs de la demande

1. Eléments récapitulatifs de la demande Aide à la Recherche Programme Eureka - Demande de financement Page: 1/26 1. Eléments récapitulatifs de la demande Ce formulaire doit être complété en français. Veillez à sauvegarder régulièrement votre

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Loi de 2005 sur les collèges privés d'enseignement professionnel. Questions et réponses supplémentaires sur la formation au pilotage

Loi de 2005 sur les collèges privés d'enseignement professionnel. Questions et réponses supplémentaires sur la formation au pilotage Juin 2007 Loi de 2005 sur les collèges privés d'enseignement professionnel Questions et réponses supplémentaires sur la formation au pilotage 1. Quelles sont les exigences de la Loi de 2005 sur les collèges

Plus en détail

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3.1. CONCEPT La formation professionnelle doit être envisagée comme un moyen de fournir aux étudiants les connaissances théoriques et pratiques requises

Plus en détail

Le Lions Clubs International ne rembourse que les seules dépenses du gouverneur de district.

Le Lions Clubs International ne rembourse que les seules dépenses du gouverneur de district. Chapitre 9 FINANCES La Division des finances a pour but de gérer les règles gouvernant les finances de l'association, y compris les transactions bancaires, la comptabilité générale et le recouvrement des

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1 Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne Opinion du Tribunal canadien des droits de la personne sur le rapport de vérification J ai

Plus en détail

Format d Évaluation et Dossier Type. Évaluation des Propositions de Première Étape

Format d Évaluation et Dossier Type. Évaluation des Propositions de Première Étape Format d Évaluation et Dossier Type Évaluation des Propositions de Première Étape Édition d Essai Septembre 2011 PRÉFACE Le présent Format d'évaluation et le dossier type ont été préparés par la Banque

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE ATTENDU : A. que le paragraphe 83(1) de la Loi sur les Indiens reconnaît le pouvoir des Premières nations de

Plus en détail

Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation

Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation RÉUNION DE LA REVUE DE LA STRATÉGIE DE L ITIE, HENLEY, 11-12 AVRIL 2012 Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation Secrétariat international de l ITIE Oslo, 4 avril

Plus en détail

Lions Clubs International Programme de subventions pour la formation des responsables Leos. Formulaire de demande de subvention

Lions Clubs International Programme de subventions pour la formation des responsables Leos. Formulaire de demande de subvention Lions Clubs International Programme de subventions pour la formation des responsables Leos Formulaire de demande de subvention Le programme de subventions pour la formation des responsables Leo consiste

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/grantees/grantees_r7.html

Plus en détail

1. Qu est-ce que l IGC?

1. Qu est-ce que l IGC? Questions fréquemment posées concernant l accréditation auprès du Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore

Plus en détail

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités.

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités. Élaborer un plan de communication stratégique pour une organisation publique - Guide pour les communicateurs fédéraux - COMM Collection - N 19 Bruxelles, juin 2010 Cette démarche suppose une analyse approfondie

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en coaching : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur, 1.

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION Code : Ressources financières COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP En vigueur : Le 23 mars 2005 Approbation : Conseil des commissaires CC 2005-05-1114 PRINCIPE D APPUI POLITIQUE CONCERNANT

Plus en détail

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/WG.4/2012/1 Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 25 mai 2012 Français Original: anglais Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

EUROPEAN COMMISSION Directorate-General for Education and Culture. Guide utilisateur pour les porteurs de projet Leonardo. Mobility Tool 2012

EUROPEAN COMMISSION Directorate-General for Education and Culture. Guide utilisateur pour les porteurs de projet Leonardo. Mobility Tool 2012 EUROPEAN COMMISSION Directorate-General for Education and Culture Guide utilisateur pour les porteurs de projet Leonardo Mobility Tool 2012 SOMMAIRE Description Utilisateurs de Mobility Tool Se connecter

Plus en détail

ANNEXE 4 RAPPORT DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF)

ANNEXE 4 RAPPORT DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) ANNEXE 4 RAPPORT DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) RAPPORT DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) En vue d'une première discussion, le comité permanent

Plus en détail

EUROPAID/119860/C/SV/multi. Identification et formulation du projet d'appui à la politique de santé à financer sur les ressources du PIN 10 ème FED

EUROPAID/119860/C/SV/multi. Identification et formulation du projet d'appui à la politique de santé à financer sur les ressources du PIN 10 ème FED EUROPAID/119860/C/SV/multi Identification et formulation du projet d'appui à la politique de santé à financer sur les ressources du PIN 10 ème FED LOT N 8 DEMANDE N 2009/201619/1 TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste:

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille Grade: D1 Département: Gestion de projet et de portefeuille

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS DE GRANDE ENVERGURE

ÉVÉNEMENTS DE GRANDE ENVERGURE ÉVÉNEMENTS DE GRANDE ENVERGURE ÉVÉNEMENTS DE GRANDE ENVERGURE Conseils et liste de contrôle Conseils et liste de contrôle 1. Pour commencer: Avez-vous réfléchi à un budget précis pour votre mariage? Avez-vous

Plus en détail

RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE

RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE MRE RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE DATE LIMITE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES Aucune demande ne sera acceptée après le 15 janvier. Les demandes incomplètes

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Hassen Ammar, consultant formateur en management PLUS CONSEIL: www.plusconseil.net PLUS CONSEIL ISO 9000 Les 8 huit principes de management Principe 1 Orientation

Plus en détail

SEJOURS LINGUISTIQUES ADULTES NOTRE ACTE D'ENGAGEMENT EN 10 ACTIONS

SEJOURS LINGUISTIQUES ADULTES NOTRE ACTE D'ENGAGEMENT EN 10 ACTIONS 1 SEJOURS LINGUISTIQUES ADULTES NOTRE ACTE D'ENGAGEMENT EN 10 ACTIONS PREAMBULE Tous les organisateurs de séjours linguistiques adultes agréés par l sont impliqués de longue date dans une démarche qualité

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat)

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat) DIXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Bergen, 20-25 novembre 2011 Point 18 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES CMS Distribution: Générale PNUE/CMS/Conf.10.17 26 septembre 2011

Plus en détail

Déléguer efficacement

Déléguer efficacement Déléguer efficacement La délégation n est pas une aptitude innée La délégation est un des éléments essentiels du leadership Copyright 2002 - Tous droits réservés Paule Bolduc inf. M. Éd. Le leadership

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Texte allemand : EQM/Misereor, janvier 2012 Traduction : Service des langues de MISEROR, mars 2012 Ce document

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

ANNEXE. à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL

ANNEXE. à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 29.7.2015 COM(2015) 368 final ANNEX 1 ANNEXE à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL définissant la position à prendre, au nom de l Union européenne, au sein du conseil

Plus en détail

Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation. Horizon 2020. Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020

Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation. Horizon 2020. Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020 Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation Horizon 2020 Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020 Version 1.0 11 décembre 2013 Titre original : Guidelines on Data

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Séminaire des auditeurs de l ACORS Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Intervenant : Philippe AVRIL Sous-Directeur Adjoint du DPMRF (Contrôle Interne) DDFC-CNAMTS

Plus en détail

Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique

Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique Dans le cadre de la promotion de la recherche scientifique, l innovation et le développement

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-5 Détermination de la nécessité de recourir à un expert... 6-7 Compétence et objectivité de l'expert...

Plus en détail

V 1 Février Mars Avril

V 1 Février Mars Avril Brevet de Technicien Supérieur Assistant de gestion PME-PMI A1.1 Recherche de clientèle et contacts Définir et mettre en place une méthode de prospection Repérer et qualifier les prospects Veiller à la

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT http://www.actuaires.ca/members/agreements/expense_claim_form_f.pdf Document 206024 1. Généralités L Institut encourage les présidents

Plus en détail

Bulletin d'inscription

Bulletin d'inscription Bulletin d'inscription Comment vous inscrire? 1. Vous nous faites parvenir votre bulletin d'inscription par courrier à Novatem conseils et formations, 128 rue du Faubourg de Douai- 59000 Lille ou vous

Plus en détail

2014-2015 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE FONDS DE PÉDAGOGIE UNIVERSITAIRE VICE-RECTORAT À L'ENSEIGNEMENT ET À LA RECHERCHE

2014-2015 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE FONDS DE PÉDAGOGIE UNIVERSITAIRE VICE-RECTORAT À L'ENSEIGNEMENT ET À LA RECHERCHE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE FONDS DE PÉDAGOGIE UNIVERSITAIRE 2014-2015 VICE-RECTORAT À L'ENSEIGNEMENT ET À LA RECHERCHE *Dans ce document, le genre masculin est utilisé à titre épicène.

Plus en détail

DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT

DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT Titre de l opportunité de financement : Journée mondiale du SIDA 2012

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels le 17/03/2012 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation des formateurs en «Management de l innovation» Pièces jointes : Termes de références de la formation.

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/LILS/9 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS POUR DÉCISION

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

Manuel de l'utilisateur pour remplir et compléter le «Formulaire de Demande de Subvention» du programme Euromed Jeunesse IV

Manuel de l'utilisateur pour remplir et compléter le «Formulaire de Demande de Subvention» du programme Euromed Jeunesse IV Manuel de l'utilisateur pour remplir et compléter le «Formulaire de Demande de Subvention» du programme Euromed Jeunesse IV Table des matières 1. Remplir le Formulaire de Demande... 2 2. Vérification du

Plus en détail

SESSION ANNUELLE 2006 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES

SESSION ANNUELLE 2006 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES SESSION ANNUELLE 2006 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES Genève, 1 er - 2 décembre 2006 SESSION ANNUELLE 2006 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en team building : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur,

Plus en détail

PROGRAMME DE TRANSITION PROFESSIONNELLE GUIDE DE COLLABORATION. Guide de collaboration

PROGRAMME DE TRANSITION PROFESSIONNELLE GUIDE DE COLLABORATION. Guide de collaboration PROGRAMME DE TRANSITION PROFESSIONNELLE Guide de collaboration Table des matières I. Concernant la base de données PTP... 3 1. Modalités de transmission des informations... 3 2. Mise à jour... 3 II. Concernant

Plus en détail

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi Programme TAEHIL Deux Mesures concrètes pour le programme TAEHIL Formation contractualisée pour l emploi Formation qualifiante ou de reconversion Objectif FCE: Formation contractualisée pour l emploi La

Plus en détail

Service d'assistance aux personnes handicapées et à mobilité réduite Règlement Européen 1107/2006 Normes de qualité

Service d'assistance aux personnes handicapées et à mobilité réduite Règlement Européen 1107/2006 Normes de qualité Service d'assistance aux personnes handicapées et à mobilité réduite Règlement Européen 1107/2006 Normes de qualité Préambule Conformément à l'article 9, paragraphe 3 du règlement européen 1107/2006, Aéroports

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

La clôture de l action est une phase très importante qui doit être gérée soigneusement.

La clôture de l action est une phase très importante qui doit être gérée soigneusement. 11. CLOTURE DE L'ACTION La clôture de l action est une phase très importante qui doit être gérée soigneusement. L action doit être achevée à la date de fin de la période de mise en œuvre précisée dans

Plus en détail

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE L accès à l information est un droit fondamental de tout apprenant, présentant ou non un handicap et/ou un besoin

Plus en détail

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ET DU SALAIRE Version de fevrier 2009 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1

Plus en détail