Comment optimiser le traitement de l hépatite chronique virale C? CAS CLINIQUES. Denis OUZAN Olivier NOUEL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment optimiser le traitement de l hépatite chronique virale C? CAS CLINIQUES. Denis OUZAN Olivier NOUEL"

Transcription

1 Comment optimiser le traitement de l hépatite chronique virale C? CAS CLINIQUES Denis OUZAN Olivier NOUEL

2 Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2011 Conflits d intérêts Le Docteur Denis OUZAN déclare ne pas être en situation de conflits d intérêts

3 Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2011 Denis OUZAN Olivier NOUEL Comment optimiser le traitement de l hépatite C? Objectifs pédagogiques : Connaître les facteurs prédictifs de réponse au traitement Savoir adapter la durée de traitement en fonction de ces facteurs Savoir ce que l on peut attendre d un accompagnement «personnalisé»

4 Cas n 1 : Mr. B Patrick : 58 ans, 59 kg Consulte en 2005 pour la découverte fortuite d un anti VHC + ALT 8 N, GGT 10 N Plaquettes : /mm³ Génotype 3 ARN : UI/ml (7,52 log) Alcool : 80 g/j arrêt depuis 6 mois

5 Infiltrat lymphoplasmoçytaire PBF mm/ 12 EP A2F4 Poly neutro Mallory Councilman Sidérose C. Sattonnet

6 Evaluation de la fibrose (2005) Fibrotest F : 0,92 : F4 Fibroscan 10 mesures KPa : 36,4 IQR : 3,0 TdR : 100 %

7 Examens complémentaires (2005) Echographie : foie à contours bosselés homogène Gastroscopie : absence de VO

8 IFNPeg + RBV 800 mg/j J0 ARN : 7, 52 Log S4 (5 ème injection) ARN : 215 UI/ml S12 ARN : < 43 UI/ml

9 Quelle durée totale de traitement proposeriez-vous chez ce patient cirrhotique de génotype 3, dont l' ARN devient indétectable entre S4 et S12? sem sem

10 La durée du traitement a été 48 semaines J0 S4 : (5 eme inj ) S12 S48 ARN : UI/ml ARN : 215 UI/ml ARN < 43 UI/ml Fin du traitement

11 Une meilleure connaissance des profils de réponse virologique sous traitement Décroissance de ARN VHC (UI/mL) >2 log 10 ARN VHC (<50 UI/mL) 0 RVR = ARN VHC négatif à S4 RVPc = ARN VHC négatif à S12 (1ère fois) RVPp = diminution de 2log à S12 sans négativation de l ARN Fin de ttt RVS semaines 72 Adapté de Bekkering F et al. Hepatology Buti M et al. Hepatology, 2002.

12 PROPHESYS : PEG-IFNα-2a + RBV % de patients ayant une réponse précoce % RVR/RVPc /32 53 N= / / / G1 G4 G2 G3 Une majorité de patients de Génotype 2,3 «guérissables» avec la bithérapie AASLD 2010 Nelson D, USA abstract 1002 actualisé

13 Schéma de l étude ACCELERATE Shiffman, NEJM 2007 N = G 2/3 R IFN-Peg alfa-2a (180 µg/semaine) plus RBV (800 mg/jour) Suivi IFN-Peg alfa-2a (180 µg/semaine) plus RBV (800 mg/jour) Suivi Semaines R Randomisation entre 16 ou 24 semaines de traitement

14 Impact de la RVR sur la Réponse soutenue dans l étude ACCELERATE 65 % des patients ont une RVR % 16 sem 24 sem 85 % SVR (%) % 45 % 20 0 RVR = ARN du VHC < 50 UI/ml n = 489 n = 470 n = 220 n = 247 RVR Pas de RVR Shiffman M, et al. N Engl J Med 2007; 357: 124

15 RVS en fonction de l existence d une cirrhose chez les maladies qui n ont pas de RVR 100 Non Oui 80 RVS (%) ,2 % 51,7 % 27,8 % ,9 % n = 146 n =74 n = 174 n = semaines 24 semaines Non-RVR ; ITT population Shiffman M, et al. AASLD 2007

16 Génotypes 2 ou 3, Faut il traiter plus longtemps en absence de réponse virologique rapide*? RVS 100 Rechute % 65% 67% 76% % 24% 13% 4% 0 PegIFN alfa 2a RBV semaines PegIFN alfa 2a RBV semaines PegIFN alfa 2a RBV semaines PegIFN alfa 2a RBV semaines *ARN-VHC > 50 IU/mL à S4 Fried MW et al. N Engl J Med. 2002;347: Hadziyannis SJ et al. Ann Intern Med. 2004;140: Willems B et al. EASL2007 Abstract 8.

17 Algorithme de traitement Génotypes 2 ou 3 PEG-IFN + RBV Charge virale S4 (RVR+) (RVR-) 24 semaines 48 semaines

18 Après traitement, quand faites vous une recherche de l ARN du VHC? 1. S4, S12, S24 2. S12, S24 3. S24

19 Martinot-Peignoux et al, Hepatology 2010 Après traitement, prédiction précoce de la réponse 573 patients traités par PEG-IFN + RBV Evaluation ARN-VHC à S12 et S24 post-traitement (Seuil 10U (TMA)) Prédire la guérison dès S12 post-traitement S12 post-traitement 71% (408/573) VPP : 99,7% S24 post-traitement 71% (409/573) Prédire la rechute dès S4 J0 S4 pt S12 pt S24 pt Taux moyen d ARN-VHC (Log 10 UI/ml) 5.4± ± ± ±0.5

20 un mois après la fin du traitement ARN du VHC : UI/ml

21 Chez ce patient motivé, F4, proposeriez-vous d emblée un nouveau traitement? 1. OUI 2. NON

22 Si oui : quelle durée totale de retraitement proposeriez-vous? sem sem

23 Le patient est retraité 72 semaines : PegIFN + RBV 800 mg J0 S4 S12 S 72 ARN : UI/ml ARN : UI/ml ARN < 43 UI/ml Fin du traitement

24 1 et 3 mois après le second traitement Avril 08 ARN du VHC < 43 MU/ml Juin 08 ARN du VHC < MU/ml Juin 08 Apparition de 4 nodules hépatique mesurés à 10,15, 25 et 27 mm

25 Algorithme de traitement du CHC Gastroenterology May 2008 vol

26 Suite thérapeutique Juillet ere séance de chimioembolisation Inscription sur liste de T HO Septembre 2008 Reprise du traitement antiviral Janvier 2009 : après 4mois de traitement THO Absence de rechute

27 Traitement antiviral avant transplantation hépatique pour cirrhose viral C 12/15 patients ARN du VHC <0 avant THO le restent après (Everson et al Hepatology 2005) 9/12 patients ARN du VHC <0 avant THO le restent après (Forns et al J of Hepatol 2003)

28 Suivi après transplantation Janvier 2009 THO Janvier 2011 ARN du VHC < 43 UI/ml Fibroscan : 4.7 Kpa Foie homogène

29 Conclusion Une virémie indétectable est obtenue chez la plupart des malades de génotype 2,3 qui de ce fait sont guérissables par le traitement standard. La durée du traitement doit être adaptée au degré de fibrose et au délai de disparition de l ARN viral.

30 Cas N 2 : A. Irina : 48 ans, 68 kg Consulte en 2007 pour la découverte fortuite d un anti VHC + ALT 3 N, GGT 5 N ARN : UI/ml (6,52 log) Génotype 1a PBF : A2F2

31 Peg-IFN + RBV 1000 mg/j J0 ARN : 6, 52 Log S4 (5 ème injection) ARN : 1330 UI/ml S12 ARN : < 43 UI/ml Hg : 13 g/l (J0) 10.5 (S12)

32 Quelle durée totale de traitement proposeriez-vous chez ce patient de génotype 1, dont l' ARN devient indétectable entre S4 et S12? sem sem

33 La durée du traitement a été 48 semaines J0 S4 : (5 eme inj ) S12 S48 ARN : UI/ml ARN : 215 UI/ml ARN < 43 UI/ml Fin du traitement

34 Etude IDEAL: (3070 patients G1 naïfs) proportions de patients ayant une PCR négative % PCR neg Bithérapie pégylée MC Hutchison et al NEJM 2009, 361, 24 37

35 IDEAL Study Importance of Regimen Adherence Peg2b 1.5/R Peg2b 1.0/R Peg2a/R 80/80/80 * 70% (319/456) 74% (327/442) 61% (324/528) Non 80/80/80 16% (87/563) 10% (59/574) 20% (99/507) *80% PEG-IFN/ 80% Ribavirin/ 80% Duration. *McHutchison JG et al. Gastroenterology. 2002;123: Data on File, Schering-Plough Corporation.

36 Etude IDEAL :Effets Indésirables Peg2b 1.5/R (n = 1019) Peg2b 1.0/R (n = 1016) Peg2a/R (n = 1035) EI Graves 9% 9% 12% Arrêts de traitement pour EI Graves 13% 10% 13% Réduction de dose pour EI 43 % 33% 43% Paramètres Hématolog. Hémoglobine < 10 (g/dl) Neutrophiles <0.5 (10 9 /L) 30% 3% 25% 2% 30% 6% MC Hutchison et al NEJM 2009, 361, 24 37

37 Comment améliorer l observance? Côté patient Motivation du patient Information du patient Suivi du patient Gestion des effets secondaires Education thérapeutique WHO. Adherence to long-term therapies, Evidence for action, , Geneva, World Health Organization, 2003.

38 Taux de RVS selon que les patients ont béneficié ou non d une éducation thérapeutique PEGOBS n =125 Tout genotype Larrey et al GCB 2007;31,CAS2 CHEOBS n=641 Genotype 3 Cacoub et al WJGastroenterol 2008 ;14: ANGH n=430 Tout genotype Renou et al Hepatology 2009;50,901A

39 Anémie associée à RVS (Essai IDEAL) 100 PegIFN α2b 1,5 + RBV PegIFN α2b 1,0 + RBV 100 < 3 g/dl 3 g/dl 80 PegIFN α2a RBV 80 p=0,0001 % RVS ,8 61,6 29,9 43, Pas d anémie Anémie/pas d EPO Anémie/EPO Relation entre Anémie et RVS 0 Fin de traitement RVS Diminution de l Hb et RVS La variation de [Hb] possible marqueur PK de l exposition à RBV MC Hutchison et al NEJM 2009, 361, 24 37

40 EPO Hors AMM Ordonnance spécifique, dispensé en officine de ville Hémoglobine < 10 g/dl Néorecormon UI / semaine Suivi de sécurité : risque de thrombose stimulation de prolifération tumorale Surveillance NFS : arrêt si Hb > 12 g/ Recommandations de l AFSSAPS PTT spécifique à l hôpital

41 Genotype 1: Doses cumulées de ribavirine et RVS SVR rate (%) p = 0, n = % 80 <97 % 60 <80 % < 60 % Total Reddy KR et al Clin Gastroenterol and Hépatol 2007; 5:124-29

42 Genotype 1: Doses cumulées de ribavirine et RVS Analyse retrospective de 3 essais de PegIFN alfa-2a/rbv 100 RVS Rechute Patients (%) P = > > Doses cumulées de RBV > 97 Reddy KR, et al. Clin Gastroenterol Hepatol. 2007;5:

43 Relation concentration Ribavirine - Efficacité Réponse virologique rapide (S4) et concentration sérique de ribavirine à S4 Chute ARN-VHC (logui/ml) -0,5 RVS NR -1-1,5-2 [ribavirine] g/l 2.28 (n=11) 1.9 (n = 20) -2,5-3 -3,5-4 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 4,5 Ribavirin (mg/l) r = 0.05 p = Maynard et al., Antiviral ther 2009

44 Traitement sur Mesure Génotype 1 Charge virale initiale faible Réponse Virologique Rapide Absence de cirrhose 0 24S 48S 72S Durée du traitement

45 Traitement sur Mesure Génotype 1 Charge virale initiale faible Réponse Virologique Rapide ARN-VHC indétectable à S S Durée du traitement 48S 72S

46 Traitement sur Mesure Génotype 1 Charge virale initiale faible Réponse Virologique Rapide ARN-VHC indétectable à S12 Réponse Virologique Lente ARN-VHC indétectable entre S12 et S Semaines 48 Semaines 72 Semaines Durée du traitement

47 1 et 3 mois après le traitement 1 mois 3mois ARN du VHC < 43 MU/ml ARN du VHC < MU/ml

48 Taux de rechute en fonction de la cinétique virale précoce chez les malades de génotype pts de génotype 1 traités par Peg-IFNα + ribavirine 48s S4 S12 S24 N (%) Rechutes (%) ARN/neg 33 (13) 10 ARN/neg 113 (43) 28 ARN/neg 54 (20) 55 ARN/pos 63 (24) - * Seuil 50UI/ml. Ferenci P et al, J Hepatol 2005,43:425-33

49 Génotype 1 : Optimisation de la durée du traitement RVS (%) % 24 sem 77% 70% PEGIFN+RBV n= sem 72% 72 sem 64% 38% 48 sem Variable 0 1 ère négativité de l ARN-VHC S4 S8 S12 AASLD 2009 Scheizer et al, Autriche, Abstract 34 actualisé Mangia et al, Hepatology 2008

50 Traitement sur Mesure Réponse Lente : 72 semaines font mieux? 48 semaines 70 64% 72 semaines 60 53% 54% Malades RVS % % 44% 38% 38% 43% 48% 20 18% 10 0 PEG-α2a 180 PEG-α2a 180 PEG-α2b 1,5 PEG-α2a 180 PEG-α2b 1,5 RBV RBV 800 2,RVR- RBV RBV RBV Berg T et al, Gastroenterology2006; 2 Sanchez-Tapias J et al, Gastroenterology 2006; 3 Pearlman BL et al, Hepatology 2007; 4 5

51 Traitement sur Mesure Génotype 1 ARN-VHC indétectable à S4 ARN-VHC indétectable à S12 (1 ère fois) Réponse Virologique Lente ARN-VHC indétectable entre S12 et S Semaines 72 Semaines 96 Semaines Durée du traitement

52 Chez cette patient motivé, F2, proposeriez-vous d emblée un nouveau traitement? 1. OUI 2. NON

53 Si oui : quelle durée totale de retraitement proposeriez-vous? sem sem

54 Durée du traitement La patiente a été retraitée 72 semaines

55 1 et 3 et 6 mois après le second traitement de 72 semaines. 1 mois 3 mois 6 mois ARN du VHC < 43 MU/ml ARN du VHC < 43 MU/ml ARN du VHC < 43 MU/ml

56 Nouveaux traitements : 48 molécules! Combinaisons d AVD Préclinique Inhibiteurs de polymérase Nuc Vertex Gilead Roche BMS Phase I Phase II BI Japan Tobacco RO622 (Roche) Medivir/Tibotec Autres MSD Nitazoxanide (Romark) INF lambda (Zymogen/NovoNordisk) Debio025 et N/M811 cyclophiline (Novartis) IMO2/25 Inhib. de la capsase (Gilead) Taribavirin (Valeant) Phase III Enregistré R7128 (Roche/Pharmasset) PSI-7977 (Pharmasset) Filibuvir (PFE) IDX-184 (Idenix) GL59393 (GSK) PSI93-8 (Pharmasset) Biocryst BMS (nuc ou non-nuc) (BMS) INX189 (Inhibitex) Idenix GSK Inhibiteurs NS5A Presidio AZ07259 NSSA (AZN) Enanta Vertex BMS NSSA (BMS) BMS NSSA (BMS) TMC-435 (J&J/Tibotec) GS9256 (Gilead) Vaniprévir MK7009 (MSD) MK5172 (MSD) Bocéprévir (MSD) Télaprévir (J&J/Vertex) ITMN-191/R7227 (Roche/Intermune) ABT450 (ABT) BM (BMS) B/ (BI) ANA598 (Anadys) ACH1625 (Achillion) GS9190 (Gilead) B/ (BI) VX222 (Vertex) ABT333 ABT072 (ABT) IOX375 (Idenix/NVS) Inhibiteurs de polymérase non Nuc Inhibiteurs de protéase

57 Antiprotéases de 1ère génération : Malades génotype 1 en échec Telaprevir + Peg-IFN + RBV Télaprevir Peg-IFN + RBV Semaines RVS : Rechuteurs : 86% Répondeurs partiels : 57% Répondeurs nuls : 31% PR lead-in BOC + PR S8-S24 RVR Oui Non Bocéprevir* Boceprevir + Peg-IFN + RBV Boceprevir + Peg-IFN + RBV RVS : Rechuteurs : 69% Répondeurs partiels : 40 % Semaines * Résultats uniquement chez les rechuteurs et répondeurs partiels Press release, 7 September 2010 Bacon R, et al. AASLD 2010

58 Telaprevir + Peg-IFN + RBV Antiprotéases de 1 ére génération: ervr Oui Non Malades génotype 1 Naïfs Peg-IFN + RBV Télaprevir Peg-IFN + RBV Semaines Durée courte (24S): 60 % RVS : 89% RVS : 75% RVS : 54% Arrêt de tous les traitements du au rash: 7% PR lead-in BOC + PR S8-S24 RVR Oui Non Boceprevir + Peg-IFN + RBV Bocéprevir Boceprevir + Peg-IFN + RBV Semaines * Malades non de race noire Durée courte (28S): 47%* RVS : 97% RVS : 68% RVS : 43% Anémie <10g/dl: 50% Utilisation EPO : 43% Jacobson I et al. AASLD 2010 Poordad F, et al. AASLD 2010

59 ATU-Anti protéases ATU de cohorte PegIFN + Ribavirine + Télaprévir ou Bocéprévir Observatoire ANRS - AFEF Etude CUPIC Profil des patients F4 (PBF ou méthodes indirectes) Non répondeurs ou Rechuteurs Réponse nulle exclue

60 Facteurs prédictifs de réponse à la bithérapie HOTE Âge, Sexe Insulinorésistance Fibrose Génétique IL28B * VIRUS Génotype Charge virale TRAITEMENT Cinétique de décroissance virale

61 «Certaines

62 Polymorphisme de l IL28B Recherche de SNP associés à la réponse au traitement 1 polymorphisme situé sur le chromosome 19 «rs » fortement lié à la RVS, situé en amont du gène de l IL28B (IFN λ-3) 2 allèles (C et T) Ge D et al, Nature :

63 Association du gène de l IL28B à la RVS Thompson AJ et al. AASLD 2009, n LB5

64 Etude IDEAL : RVS en fonction du génotype de l IL28B - SNP rs Caucasiens 80 69% TT CT CC RVS (%) % 27% 20 0 CC CT TT Thompson AJ, et al. Gastroenterology 2010;139:120-9

65 Réponse virologique en fonction du génotype de l IL28B (rs ) Patients caucasiens 0-2,0-4,0 TT CT -6,0 CC Semaines Thompson AJ, et al. Gastroenterology 2010;139:120-9

66 Répartition des allèles C et T dans la population mondiale Thomas et al., Nature 2009;461:

67 Est il utile de réaliser un génotype de l IL28B chez les malades de génotype 1 jamais traités? Si Génotype IL28B CC et/ou RVR Bithérapie standard Si Génotype IL28B CT/TT et lésions minimes Attendre Laboratoires CERBA et ALPHABIO Acte Hors Nomenclature Consentement du patient nécessaire

68 Un traitement personnalisé (dose, durée) et optimisé doit être adapté quelque soit le génotype au degré de fibrose initial À la capacité de pouvoir administrer les bonnes doses et la bonne durée de traitement à la cinétique de décroissance virale et au délai nécessaire pour obtenir une virémie indétectable

69 Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2011 Points forts ➊ La bithérapie classique reste le traitement de référence des malades de génotypes 2 et 3 avec un taux de guérison de 80 %. ➋ Pour les malades de génotype 1, le facteur génétique de réponse (génotype CC pour le polymorphisme du gène IL-28B) permet d espérer un taux de guérison de 70 %. ➌ Quel que soit le génotype viral, la cinétique virale permet d adapter la durée du traitement. ➍ Les résultats dépendent de l observance qui est améliorée par une éducation thérapeutique. ➎ La trithérapie est pour l instant réservée, dans le cadre d une ATU, aux malades de génotype 1, cirrhotiques, en échec thérapeutique.

Traitement de l hépatite C en 2010

Traitement de l hépatite C en 2010 CHU Constantine Service de gastro-entérologie Dr Hmmada Séminaire atelier janvier 2010 Traitement de l hépatite C en 2010 Dr O.AISSOUS Dr L.Belghazi Dr F.Boutraa 1 Pathologie d actualité statistiques alarmantes:

Plus en détail

Les nouveaux traitements de l hépatite C. Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil

Les nouveaux traitements de l hépatite C. Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Les nouveaux traitements de l hépatite C Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Perpignan, le 27 Juin 2014 Qui traiter? Pourquoi traiter? La valeur du Fibroscan prédit la survie chez les malades

Plus en détail

Les futurs traitements de l hépatite C

Les futurs traitements de l hépatite C Les futurs traitements de l hépatite C Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil, France Paris, 15 Décembre 2012 SPRINT-2 (bocéprevir) : RVS et durée de traitement Treatment dura>on in RGT arm SVR

Plus en détail

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier Traitement de l Hépatite Chronique C Qui traiter? Comment traiter? Comment prédire la réponse? Décision de traiter : Fibrose SYMPTOMES GENOTYPE MOTIVATION FIBROSE

Plus en détail

Peg-interféron alfa-2b «ViraferonPeg» dans le traitement de l hépatite chronique C

Peg-interféron alfa-2b «ViraferonPeg» dans le traitement de l hépatite chronique C Peg-interféron alfa-2b «ViraferonPeg» dans le traitement de l hépatite chronique C INTRODUCTION - Peg-Interféron + Ribavirine Traitement de référence VHC - Réponse virologique soutenue «Guérison» 50% -

Plus en détail

Trithérapie de l hépatite C C. Loussaief 30 Janvier 2013

Trithérapie de l hépatite C C. Loussaief 30 Janvier 2013 Trithérapie de l hépatite C C. Loussaief 30 Janvier 2013 Objectif Décrire la place de la trithérapie dans la prise en charge de l HVC Un virus qui se traite et se guérit La variabilité génétique de ce

Plus en détail

VHC : rechuteurs & non-répondeurs Philippe Sogni Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, Hôpital Cochin - Paris

VHC : rechuteurs & non-répondeurs Philippe Sogni Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, Hôpital Cochin - Paris VHC : rechuteurs & non-répondeurs Philippe Sogni Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, Hôpital Cochin - Paris Sogni 1 Définitions des échecs thérapeutiques Réponse Nulle (NR) Lente (NR) Echappement

Plus en détail

2 gélules/jour durant 3 mois pour guérir l hépatite C : l hépatologie enfin à la portée de tous les gastro-entérologues

2 gélules/jour durant 3 mois pour guérir l hépatite C : l hépatologie enfin à la portée de tous les gastro-entérologues 2 gélules/jour durant mois pour guérir l hépatite C : l hépatologie enfin à la portée de tous les gastro-entérologues H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale (Pr S. Pol), Hôpital Cochin Molécules en

Plus en détail

ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ. Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015

ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ. Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015 ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015 2014 Janvier Juin Septembre Décembre Sofosbuvir Simeprevir

Plus en détail

Objectifs pédagogiques

Objectifs pédagogiques Conflits d intérêts Roche : Speaker symposium, board BMS : Speaker symposium, board, soutien recherche MSD : speaker symposium, board Gilead : speaker symposium, board Bayer : speaker symposium Janssen

Plus en détail

Traitement de l hépatite C selon le génotype en 2014

Traitement de l hépatite C selon le génotype en 2014 Traitement de l hépatite C selon le génotype en 2014 Docteur Vincent Leroy Clinique d Hépato- gastroentérologie, Pôle DIGI- DUNE, CHU et INSERM/UJF U823, IAPC, IAB, Grenoble Des progrès spectaculaires

Plus en détail

Les co infections VIH / VHC. Marc Bourlière

Les co infections VIH / VHC. Marc Bourlière Les co infections VIH / VHC Marc Bourlière Svc Hépato-gastroentérologie Hôpital Saint Joseph, Marseille journée mondiale Marseille 30 novembre 2012 Hépatites virales Fréquence: A>B>C puis EBV et autres

Plus en détail

Les hépatites : diagnostic, transmission et traitement Congrès national de l Association Française des Hémophiles

Les hépatites : diagnostic, transmission et traitement Congrès national de l Association Française des Hémophiles Les hépatites : diagnostic, transmission et traitement Congrès national de l Association Française des Hémophiles Julien Vergniol Hépatologie Hôpital du Haut Lévêque, Pessac 19 mai 2014 Disponible en ligne

Plus en détail

Cas clinique non répondeur génotype 3

Cas clinique non répondeur génotype 3 Cas clinique non répondeur génotype 3 Vincent LEROY Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Homme de 52 ans Diabète de type II HTA Coronaropathie (stent inerte + aspirine)

Plus en détail

Hépatites C: Quel traitement pour quel patient en 2015? François Bailly, Service d hépatologie, Groupement hospitalier Nord, Lyon.

Hépatites C: Quel traitement pour quel patient en 2015? François Bailly, Service d hépatologie, Groupement hospitalier Nord, Lyon. Hépatites C: Quel traitement pour quel patient en 2015? François Bailly, Service d hépatologie, Groupement hospitalier Nord, Lyon. «previr» «asvir» «buvir» NS3-4A PI 1 st gen NS3-4A PI 2 nd gen NS5A-I

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE

PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE Valérie Canva, CHRU Lille XXIIe Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 13/1/215 Liens d intérêts Orateur, participation boards & symposiums, invitations congrès

Plus en détail

Traitement de l hépatite C Actualités et perspectives

Traitement de l hépatite C Actualités et perspectives Traitement de l hépatite C Actualités et perspectives J.Boubaker SMGT décembre 2014 Virus de l hépatite C Capside Enveloppe Hélicase Protéase Polymérase 5 C E1 E2-NS1 NS2 NS3 NS4 NS5 3 Identifié en 1989

Plus en détail

Traitement de l Hépatite C en phase d évaluation avec et sans Interféron

Traitement de l Hépatite C en phase d évaluation avec et sans Interféron Traitement de l Hépatite C en phase d évaluation avec et sans Interféron Paris, 14.10.2013 StanislasPol, MD, PhD Unité d Hépatologie et Inserm U-1016 Hôpital Cochin, Paris, France stanislas.pol@cch.aphp.fr

Plus en détail

2010 CONFLITS D INTÉRÊT

2010 CONFLITS D INTÉRÊT Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Auteur : Roche Auteur : Schering Plough Auteur : Novartis Auteur : Janssen Auteur : Boehringer Auteur :

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U1016

Diagnostic et prise en charge des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U1016 Diagnostic et prise en charge des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U1016 DES 14 Jan 2011 1 Plan Démarche diagnostique Hépatite A Hépatite

Plus en détail

Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements?

Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements? Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements? Molécules disponibles en France Sofosbuvir Ribavirine PEG interféron Daclatasvir Lédipasvir Siméprévir Indications Sovaldi

Plus en détail

HEPATITE C : OPTIONS THERAPEUTIQUES 2013 Pr. Christian TREPO HOPITAL DE LA CROIX ROUSSE-LYON-FRANCE INSERM U1052-LYON-FRANCE

HEPATITE C : OPTIONS THERAPEUTIQUES 2013 Pr. Christian TREPO HOPITAL DE LA CROIX ROUSSE-LYON-FRANCE INSERM U1052-LYON-FRANCE HEPATITE C : OPTIONS THERAPEUTIQUES 2013 Pr. Christian TREPO HOPITAL DE LA CROIX ROUSSE-LYON-FRANCE INSERM U1052-LYON-FRANCE Hépatite C : histoire naturelle Guérison 20% Primoinfection 80% VHC Cirrhose

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009 PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009 CHU BAB EL OUED DR OSMANE DR MAHIOU PR NAKMOUCHE Evolution du traitement de hépatite c Découverte du génome de l HVC 1989 1989 1989 Evolution du traitement

Plus en détail

Traitement de l hépatite chronique C: du présent au futur

Traitement de l hépatite chronique C: du présent au futur Traitement de l hépatite chronique C: du présent au futur JP ZARSKI Clinique universitaire d Hépatogastroentérologie Pole Digidune CRI INSERM U-823 CHU de Grenoble VHB, VHC et VIH : les grandes tendances

Plus en détail

1 - Malades naïfs de traitement 1.1 Qui traiter? 1.2 Certains malades naïfs peuvent-ils être traités par bithérapie Peg-IFN +ribavirine?

1 - Malades naïfs de traitement 1.1 Qui traiter? 1.2 Certains malades naïfs peuvent-ils être traités par bithérapie Peg-IFN +ribavirine? - 1 - Prise de position de l'association Française pour l'etude du Foie (AFEF) sur les trithérapies (Peg-IFN + ribavirine + inhibiteur de protéase) dans la prise en charge des malades atteints d'hépatite

Plus en détail

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Dominique Larrey Service d Hépatogastroenterologie et transplantation Hôpital Saint Eloi CHU Montpellier

Plus en détail

Hépatite chronique C. Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes APHP, Hôpital Cochin, Hépatologie INSERM U.567

Hépatite chronique C. Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes APHP, Hôpital Cochin, Hépatologie INSERM U.567 Hépatite chronique C Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes APHP, Hôpital Cochin, Hépatologie INSERM U.567 Prévalence des Ac. anti-vhc en France Prévalence : 0,84 % 500.000 porteurs Diminution

Plus en détail

Trithérapie (Boceprevir et Telaprevir)

Trithérapie (Boceprevir et Telaprevir) Trithérapie (Boceprevir et Telaprevir) GEMHEP Mardi 29 novembre 2011 Tarik Asselah MD, PhD Service d Hépatologie & INSERM U773, CRB3 Hôpital Beaujon, Clichy tarik.asselah@bjn.aphp.fr Trithérapie (Boceprevir

Plus en détail

Hépatite C, les nouveaux traitements

Hépatite C, les nouveaux traitements Hépatite C, les nouveaux traitements Dr Ghassan Riachi CHU de Rouen QDN 2014 Revue de presse p L hépatite C est une maladie curable Peginterferon + DAAs 2011 Standard Interferon 1991 + Ribavirin 1998 2001

Plus en détail

Polymorphisme IL28 et Infection VHC

Polymorphisme IL28 et Infection VHC Polymorphisme IL28 et Infection VHC Isabelle Pellegrin Laboratoire d immunologie Pr MOREAU Bordeaux COREVIH Bordeaux, 10 Octobre 2011 Polymorphisme IL28 et Infection VHC Physiopathologie VHC aigüe VHC

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

Trithérapie : mode d emploi

Trithérapie : mode d emploi Post U (2012) 201-208 Trithérapie : mode d emploi Objectifs pédagogiques Connaître les résultats, les indications et les effets secondaires des inhibiteurs de protéases Connaître et intégrer le polymorphisme

Plus en détail

XXIème Journée d actualisation sur l infection à VIH/SIDA et les IST 15/05/2014 Valérie Canva, CHRU Lille

XXIème Journée d actualisation sur l infection à VIH/SIDA et les IST 15/05/2014 Valérie Canva, CHRU Lille VHC et co-infection VIH/VHC : les dernières actualités XXIème Journée d actualisation sur l infection à VIH/SIDA et les IST 15/05/2014 Valérie Canva, CHRU Lille Efficacité des traitements anti VHC 90-%

Plus en détail

Traitements de l hépatite C en transplantation rénale

Traitements de l hépatite C en transplantation rénale Traitements de l hépatite C en transplantation rénale Noëlle COGNARD CUEN 03/2015 Virus VHC Petit virus à ARN enveloppé Famille Flaviviridae, genre Hepacivirus 7 génotypes, sous-types Grande hétérogénéité

Plus en détail

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 4 décembre 2014

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 4 décembre 2014 AFEFoie @AFEFoie Association reconnue d utilité publique Traitement des hépatites virales C Avis d experts 4 décembre 2014 M. Bourlière (Marseille) JP. Bronowicki (Nancy) Ch. Hézode (Créteil) D. Larrey

Plus en détail

Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment?

Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment? Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment? Valérie Canva Hépatologie, CHRU Lille XXII ème Journée d actualisation sur l infection VIH/Sida et les IST 21/05/2105 Lettre d instruction

Plus en détail

Le traitement de l hépatite C chez les patients co-infectés par le VHC et le VIH. Dominique Salmon Hôpital Cochin, Paris

Le traitement de l hépatite C chez les patients co-infectés par le VHC et le VIH. Dominique Salmon Hôpital Cochin, Paris Le traitement de l hépatite C chez les patients co-infectés par le VHC et le VIH Dominique Salmon Hôpital Cochin, Paris Congrès de la Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse, Tunis, Avril 2014 Sommaire

Plus en détail

Trithérapies dans l hépatite C : un progrès à condition de rester vigilant

Trithérapies dans l hépatite C : un progrès à condition de rester vigilant Éditorial Trithérapies dans l hépatite C : un progrès à condition de rester vigilant Triple therapy in chronic hepatitis C: a medical advance requiring caution Christophe Hezode H^opital Henri Mondor,

Plus en détail

Optimisation du traitement de l hépatite C. Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Cochin, Paris, France

Optimisation du traitement de l hépatite C. Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Cochin, Paris, France Optimisation du traitement de l hépatite C Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Cochin, Paris, France Évolution et Optimisation des traitements augmentation du taux de guérison

Plus en détail

Lawrence Serfaty Service d Hépatologie, UMR S 893 Hôpital Saint-Antoine, UPMC, Paris

Lawrence Serfaty Service d Hépatologie, UMR S 893 Hôpital Saint-Antoine, UPMC, Paris Intérêt de la «Lead-In phase»? Lawrence Serfaty Service d Hépatologie, UMR S 893 Hôpital Saint-Antoine, UPMC, Paris Conflits d intérêts Schering-Plough/MSD Roche BMS Gilead Novartis Pfizer Axcan-Pharma

Plus en détail

Cas clinique. A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul.

Cas clinique. A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul. Cas clinique A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul Mr C, 22 ans Asthénie ATDS : frère porteur inactif du VHB Poids =70 kg, taille = 1,76 m, examen

Plus en détail

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de 1 À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ 500 000 personnes meurent chaque année de pathologies hépatiques liées à l hépatite C. L infection chronique

Plus en détail

patients atteints d hépatite C

patients atteints d hépatite C Comment prendre en charge les patients atteints d hépatite C th PARIS HEPATITIS CONFERENCE Dr Najet Bel Hadj Service Hépato Gastroentérologie CHU Mongi Slim La Marsa Tunis Mme R.B. âgée de 35 ans Hépatite

Plus en détail

Traitement de l hépatite C: données récentes

Traitement de l hépatite C: données récentes Traitement de l hépatite C: données récentes J.-P. BRONOWICKI (Vandœuvre-lès-Nancy) Tirés à part : Jean-Pierre Bronowicki Service d Hépatogastroentérologie, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy. Le

Plus en détail

Guérison du VHC : pas tous égaux devant la maladie

Guérison du VHC : pas tous égaux devant la maladie 26 >> Plus clair REMAIDES #84 Le monde n est pas juste Vous le saviez déjà?! Pourquoi certaines personnes répondent bien aux nouveaux traitements anti-vhc - télaprévir (Incivo) et bocéprévir (Victrelis)

Plus en détail

Hépatite virale C les nouveautés en 2011

Hépatite virale C les nouveautés en 2011 Hépatite virale C les nouveautés en 2011 F. Lunel Fabiani CHU ANGERS Congrès des biologistes des hôpitaux généraux, Angers Septembre 2011 Hépatite virale C les nouveautés en 2011 Virologie Diagnostic :

Plus en détail

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux 14 ème forum SOS Hépatites, Lyon Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux Dr. Sylvie LARRAT Laboratoire de Virologie CHU Grenoble Hépatite C chronique 180 millions de porteurs

Plus en détail

Traitement de l hépatite C à l ere des combos

Traitement de l hépatite C à l ere des combos 11//15 Traitement de l hépatite C à l ere des combos Pr Albert Tran Hôpital l Archet 2, Hépatologie, Nice E mail : tran@unice.fr Evolution du traitement VHC Boceprevir Interferon Ribavirine Peg-Interferon

Plus en détail

Hépatite C : vers un traitement oral?

Hépatite C : vers un traitement oral? POST U ( 2014 ) > 1-10 Hépatite C : vers un traitement oral? ;; Christophe Hézode (u) Hôpital Henri Mondor, Service d Hépatologie, 51, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 94000 Créteil E-mail : christophe.hezode@hmn.aphp.fr

Plus en détail

Avis 10 juillet 2013

Avis 10 juillet 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 juillet 2013 COPEGUS 200 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 34009 362 003 9 5) B/42 (CIP : 34009 361 590 8 2) B/112 (CIP : 34009 362 004 5 6) B/168 (CIP : 34009 361

Plus en détail

Cas Clinique : Non Répondeur

Cas Clinique : Non Répondeur Cas Clinique : Non Répondeur Badreddine Kilani CHU La Rabta, Tunis, Tunisie Introduction Problème de santé publique La seule infection virale chronique dont on peut guérir Révolution thérapeutique en cours

Plus en détail

Traitement des patents rechuteurs et non-répondeurs. Dr Raluca Pais Hôpital Pitie Salpetrière, Paris Dr Rodolphe Anty Hôpital Archet 2, Nice

Traitement des patents rechuteurs et non-répondeurs. Dr Raluca Pais Hôpital Pitie Salpetrière, Paris Dr Rodolphe Anty Hôpital Archet 2, Nice Traitement des patents rechuteurs et non-répondeurs Dr Raluca Pais Hôpital Pitie Salpetrière, Paris Dr Rodolphe Anty Hôpital Archet 2, Nice CAS CLINIQUE 1 BM, femme, caucasienne, 5 ans P = 72 kg; T = 1,58m;

Plus en détail

Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques

Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques Stéphane Chevaliez Centre National de Référence Des Hépatites B, C et delta Laboratoire de Virologie & INSERM U955 Hôpital

Plus en détail

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC 2015 Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Observation Chirurgien : 36 ans, poids 100 kg, Taille 180 cm, BMI 30,9. - jamais transfusé,

Plus en détail

Les nouvelles perspectives dans la prise en charge de l hépatite C Philippe Sogni. Nantes Mai 2014

Les nouvelles perspectives dans la prise en charge de l hépatite C Philippe Sogni. Nantes Mai 2014 Les nouvelles perspectives dans la prise en charge de l hépatite C Philippe Sogni Nantes Mai 2014 1 Pr. Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université

Plus en détail

Traitement de l hépatite C : Carré d As

Traitement de l hépatite C : Carré d As Traitement de l hépatite C : Carré d As Christian TREPO Dpt. Hépatologie Hôpital de la Croix-Rousse Unité de recherche sur les hépatites INSERM 1052 LYON Webster Lancet 2015 Evolution de la RVS chez les

Plus en détail

Traitement de l infection par le VHC chez les patients avec lymphome malin, résultats de l étude ANRS HC13-Lympho-C

Traitement de l infection par le VHC chez les patients avec lymphome malin, résultats de l étude ANRS HC13-Lympho-C Traitement de l infection par le VHC chez les patients avec lymphome malin, résultats de l étude ANRS HC13-Lympho-C L Alric, D Bonnet, N Lapidus, Michot JM, J Jeannel, D Canioni, P Cacoub, F, H Fontaine,

Plus en détail

Sofosbuvir (SOF) Profil pharmacologique favorable. Elimination rénale. Métabolisme indépendant du CYP450

Sofosbuvir (SOF) Profil pharmacologique favorable. Elimination rénale. Métabolisme indépendant du CYP450 LA CINÉTIQUE VIRALE PRÉCOCE N EST PAS PREDICTIVE DE LA REPONSE AU TRAITEMENT PAR SOFOSBUVIR + RIBAVIRINE (12 ou 24 SEMAINES) CHEZ LES PATIENTS INFECTES PAR UN GÉNOTYPE 2 ou 3 (ÉTUDE VALENCE) Christophe

Plus en détail

BEST OF INFECTIOLOGIE

BEST OF INFECTIOLOGIE Session «Best of Infectiologie (2)» Vendredi 12 juin 2009 BEST OF INFECTIOLOGIE Les hépatites h virales en 2008-2009 Dr Karine Lacombe SMIT Saint-Antoine, AP-HP UPMC, site Saint-Antoine, Paris Inserm UMR-S707

Plus en détail

Comment traiter l hépatite C en

Comment traiter l hépatite C en Comment traiter l hépatite C en 2016 en Algérie BMS Symposium 09 May 2015, Hilton Hotel, Algiers Pr. Saadi Berkane Gastroenterology department, CHU Mustapha, Algiers Prévalence de l hépatite C? Prix des

Plus en détail

L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni. SFLS Octobre 2014

L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni. SFLS Octobre 2014 L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni SFLS Octobre 2014 1 Pr Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes, Sorbonne

Plus en détail

L hépatite C aiguë chez les patients VIH

L hépatite C aiguë chez les patients VIH L hépatite C aiguë chez les patients VIH Faiza Ajana & Valérie Canva XXIèmes JRPI 14/10/2014 Mr X né Le 12/03/1961 Travaille et vit avec en couple avec un partenaire VIH négatif Addiction : aucune Suivi

Plus en détail

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Rim Abdelmalek Le 30/1/2013 Introduction Hépatite C généralement asymptomatique Passage fréquent à la chronicité Traitement efficace, codifié Effets indésirables

Plus en détail

Interféron : Adios, Amigo!

Interféron : Adios, Amigo! Éditorial Interféron : Adios, Amigo! Interferon, adios amigo! Jean-Michel Pawlotsky H^opital Henri Mondor, service de virologie, bacteriologie-hygiene, mycologie-parasitologie, Centre national de reference

Plus en détail

Vaincre le VHC : du rêve à la réalité.

Vaincre le VHC : du rêve à la réalité. Depuis la découverte du virus du VHC en 1989, les progrès médicaux dans le traitement de l hépatite C ont connu différentes étapes. L année 2013 signe l ère d une révolution thérapeutique avec l arrivée

Plus en détail

Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité

Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité D. Breilh* 1, S. Djabarouti 1, P. Trimoulet 3, C. Duprat 2, J.M. Ragnaud 2, M. Dupon 2, M.C. Saux

Plus en détail

Cas à épisodes de Mr S. Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017

Cas à épisodes de Mr S. Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017 Cas à épisodes de Mr S Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017 Monsieur S. Patient HSH âgé de 55 ans, coinfécté VIH/VHC(Génotype 3a) sur toxicomanie «ancienne» Sur la plan VIH : depuis

Plus en détail

Prise en charge optimale du patient HVC génotype 1 sous trithérapie

Prise en charge optimale du patient HVC génotype 1 sous trithérapie Prise en charge optimale du patient HVC génotype 1 sous trithérapie Jérôme Gournay Unité d Hépatologie CHU de Nantes France Symposium MSD, 14/12/2013, SMMAD, Marrakech Prise en charge optimale du patient

Plus en détail

Traitement de l hépatite chronique C

Traitement de l hépatite chronique C Annexe 4 Présentation de M C HEZODE sur la trithérapie dans l hépatite C et la cohorte CUPIC lors de la journée nationale de lutte contre les hépatites du 22 mai 212 La trithérapie dans l hépatite C Perspectives

Plus en détail

Liens d intérêt. BMS Gilead Janssen MSD Abbvie

Liens d intérêt. BMS Gilead Janssen MSD Abbvie AVDLIB 1: Utilisation des premiers antiviraux à action directe en secteur libéral, résultat final de la première cohorte de patients traités pour hépatite chronique virale C dans la vraie vie Ouzan D (1);

Plus en détail

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Best of Hépatologie 2010 Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Evaluation de la fibrose Analyse des échecs de l élastométrie impulsionnelle Castera L et al. Hepatology 2010;51 (3): 828-35

Plus en détail

Hépatite virale C. après la pénurie, gérer l opulence. XIVème Colloque à Orval. ECU-UCL et Cercles de MG de la province de Luxembourg

Hépatite virale C. après la pénurie, gérer l opulence. XIVème Colloque à Orval. ECU-UCL et Cercles de MG de la province de Luxembourg Hépatite virale C après la pénurie, gérer l opulence ECU-UCL et Cercles de MG de la province de Luxembourg XIVème Colloque à Orval Docteur JP Martinet jean-paul.martinet@uclouvain.be 1 Rétrospective 1975¹xx

Plus en détail

Pratiques de soins de l'hépatite virale C et addictions Olivier LEJEUNE, Médecin addictologue - Hépatologue à l hôpital de Vienne (38)

Pratiques de soins de l'hépatite virale C et addictions Olivier LEJEUNE, Médecin addictologue - Hépatologue à l hôpital de Vienne (38) Pratiques de soins de l'hépatite virale C et addictions Olivier LEJEUNE, Médecin addictologue - Hépatologue à l hôpital de Vienne (38) Il existe une hépatite chronique C active avec PCR positive chez près

Plus en détail

HEPATITE C Nouveaux Traitements. Bertrand HANSLIK (Montpellier) Denis OUZAN (Saint Laurent du Var)

HEPATITE C Nouveaux Traitements. Bertrand HANSLIK (Montpellier) Denis OUZAN (Saint Laurent du Var) HEPATITE C Nouveaux Traitements Bertrand HANSLIK (Montpellier) Denis OUZAN (Saint Laurent du Var) Bertrand HANSLIK Déclaration Publique d Intérêts Boards, workshops et invitations à des congrès BMS Gilead

Plus en détail

Le Carcinome Hépato-Cellulaire Actualités Flash

Le Carcinome Hépato-Cellulaire Actualités Flash Le Carcinome Hépato-Cellulaire Actualités Flash Jean-Marie Péron Service dʼhépato-gastro-entérologie Hôpital Purpan Toulouse Epidémiologie : rôle du diabète et de la stéatopathie métabolique Le traitement

Plus en détail

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C La PCR en temps réel est fondée sur la détection et la quantification des produits d amplification au cours de la réaction de PCR, dans le tube fermé, plutôt qu à la fin de la réaction comme c est le cas

Plus en détail

Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Sheila Murphy Marie-Christine Garon Merck Edelman 514 428-2748 514 315-1981 sheila.murphy@merck.com marie-christine.garon@edelman.com Étude présentée à l International

Plus en détail

Prise en charge des effets secondaires des trithérapies. Jean-Pierre BRONOWICKI Nancy

Prise en charge des effets secondaires des trithérapies. Jean-Pierre BRONOWICKI Nancy Prise en charge des effets secondaires des trithérapies Jean-Pierre BRONOWICKI Nancy Principaux effets secondaires Telaprevir Anémie RASH cutané Prurit Nausée Diarrhée Manifestations anales Boceprevir

Plus en détail

(Philippe HUART Musée d art contemporain Montélimar)

(Philippe HUART Musée d art contemporain Montélimar) HEPATITE C : La révolution 2014 (Philippe HUART Musée d art contemporain Montélimar) Direct Acting Antivirals Against HCV Asunaprevir Danoprevir ABT-450/r MK-5172 Sovaprevir Simeprevir Faldaprevir Boceprevir

Plus en détail

Hépatite chronique C à transaminases normales

Hépatite chronique C à transaminases normales Hépatite chronique C à transaminases normales Philippe Sogni Service d Hépato-gastroentérologie, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Cochin Port-Royal (Université Paris 5) Au cours du suivi d une hépatite

Plus en détail

Education thérapeutique. Quels changements pour les patients au quotidien?

Education thérapeutique. Quels changements pour les patients au quotidien? Education thérapeutique Quels changements pour les patients au quotidien? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Rapport Dhumeaux Dépistage Diagnostic Traitement Prévention

Plus en détail

Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C. Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC?

Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C. Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC? Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C - Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC? Dr Caroline Jézéquel CCA Service des Maladies du Foie CHU Pontchaillou - Rennes Déclarations

Plus en détail

Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011. Cas Cliniques. Dr A. NANI

Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011. Cas Cliniques. Dr A. NANI Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011 Cas Cliniques Dr A. NANI Cas Clinique 1 Patiente 45 ans découverte fortuite sérologie VHC(+), bilan préopératoire pour lithiase vésiculaire symptomatique. Antécédents:

Plus en détail

Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues?

Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues? Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues? EPU Paris-Diderot 7 janvier 2014 Pr Tarik Asselah MD, PhD Service d Hépatologie INSERM U773, CRB3 Université Paris Diderot Hôpital Beaujon,

Plus en détail

Virosem Cas clinique coinfection VIH/ VHC. Marseille, Septembre 2012

Virosem Cas clinique coinfection VIH/ VHC. Marseille, Septembre 2012 Virosem Cas clinique coinfection VIH/ VHC Marseille, 27-29 Septembre 2012 Septembre 2012 Cas n 1 Présentation patient (1) Mr C.B, 30 ans, 70 kg Informaticien Homosexuel (partenaire sexuel stable) Consommation

Plus en détail

Traitement préemptif de la réactivation virale B

Traitement préemptif de la réactivation virale B Traitement préemptif de la réactivation virale B Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, INSERM. 567 Hôpital Cochin - Paris La problèmatique o Homme de 65 ans, né au Laos

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 16 mars 2016 Date d examen par la Commission : 2 mars 2016 daclatasvir DAKLINZA 30 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 3400927941160) B/28 (CIP : 3400927941221) DAKLINZA

Plus en détail

Hépatite C Un traitement pour tous?

Hépatite C Un traitement pour tous? Hépatite C Un traitement pour tous? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Histoire naturelle de l hépatite C F0 F1 F2 F3 F4 CTP B CTP C HCC (Adapted from Asselah T,

Plus en détail

L UTILISATION DES INHIBITEURS DE PROTEASE DU VHC DE PREMIERE GENERATION CHEZ LES PATIENTS CO-INFECTES PAR LE VIH ET LE VHC, DE GENOTYPE 1

L UTILISATION DES INHIBITEURS DE PROTEASE DU VHC DE PREMIERE GENERATION CHEZ LES PATIENTS CO-INFECTES PAR LE VIH ET LE VHC, DE GENOTYPE 1 1 Prise de position de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF), l Association Française pour l Etude du Foie (AFEF), la Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS), et la

Plus en détail

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus?

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Pr Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Prévalence de l hépatite B Impact clinique de l hépatite

Plus en détail

ANRS HC30 QUADRIH ANRS HC31 SOFTRIH

ANRS HC30 QUADRIH ANRS HC31 SOFTRIH ANRS HC30 QUADRIH ANRS HC31 SOFTRIH Professeur Eric Rosenthal Service de Médecine Interne, CHU de Nice Liens d intérêt Membre de board, d un conseil scientifique, ou intervenant dans un symposium d un

Plus en détail

Chez qui proposer aujourd'hui le traitement du VHC chez le coinfecté VIH?

Chez qui proposer aujourd'hui le traitement du VHC chez le coinfecté VIH? Chez qui proposer aujourd'hui le traitement du VHC chez le coinfecté VIH? Stéphanie Dominguez, MD Université Paris Val de Marne, AP-HP, Inserm U.955 Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes,

Plus en détail

L UTILISATION DES INHIBITEURS DE PROTEASE DU VHC DE PREMIERE GENERATION CHEZ LES PATIENTS CO-INFECTES PAR LE VIH ET LE VHC, DE GENOTYPE 1

L UTILISATION DES INHIBITEURS DE PROTEASE DU VHC DE PREMIERE GENERATION CHEZ LES PATIENTS CO-INFECTES PAR LE VIH ET LE VHC, DE GENOTYPE 1 1 1 Prise de position de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF), l Association Française pour l Etude du Foie (AFEF), la Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS), et la

Plus en détail

Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non?

Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non? Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non? Dr Marie-Luce Delforge Laboratoire de séro-virologie Hôpital Erasme ULB Bruxelles CORATA 26 septembre 2013 1 Virus de l hépatite B 2 Cycle réplicatif

Plus en détail

Nouveaux traitements de l infection chronique par le virus de l hépatite C

Nouveaux traitements de l infection chronique par le virus de l hépatite C Réanimation (2012) 21:334-343 DOI 10.1007/s13546-012-0469-6 MISE AU POINT / UPDATE DOSSIER Nouveaux traitements de l infection chronique par le virus de l hépatite C New treatments for chronic hepatitis

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE CAS CLINIQUE Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE Observation Madame N.. 26 ans, G2P1A0, adressée pour Ag HBs+ Pas d antécédents notables Enceinte à 24 SA Découverte fortuite

Plus en détail

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients.

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. D OUZAN Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. Surveillance du sujet AgHBs positif non traité Denis OUZAN

Plus en détail

Évaluation et évolution de l hépatopathie dans la co-infection Philippe Sogni

Évaluation et évolution de l hépatopathie dans la co-infection Philippe Sogni Évaluation et évolution de l hépatopathie dans la co-infection Philippe Sogni 1 Pr Philippe Sogni, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes,

Plus en détail

Prise en charge de l hépatite C en 2015. D Larrey

Prise en charge de l hépatite C en 2015. D Larrey Prise en charge de l hépatite C en 2015 D Larrey L hépatite C, une maladie rare en 2025? 100 000 à 150 000 malades en France 15 000 malades traités par an 2025 ; l hépatite C, une maladie sporadique Mais

Plus en détail