La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE?"

Transcription

1 INVESTIGATION De nombreux appareils domestiques, convecteurs, chauffe-biberon, cafetière convertissent l énergie électrique en chaleur. Comment interviennent les grandeurs électriques, tension, intensité, puissance, résistance dans cette conversion? La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE? Physique Appliquée-Lycée du Pays de soule 08/11/13-Habita_U_I_P_Rchauffag.odt-Djl-Page: 1 / 7

2 MATÉRIEL : ACTIVITÉ_1 Thermoplongeur(2 Fils résistifs), Alimentation régulée (DC) avec affichage de la tension U(V) et de l intensité I(A). Thermomètre Infra-rouge(IR). Relier l intensité, la tension, la lumière émise par le fil chauffé, sa longueur d'onde et la température. Essai en DC puis AC. Rappel de l'exercice 6 «Température et Rayonnement:compétence C5» Filament de thermoplongeur R=4 Ω U(V) I(A) COULEUR Tcourbe (K) θ( C) Thermomètre IR 8, 10, 11, Notice du thermomètre IR : «Réponse spectrale : 8-14µm» ; Emissivité préréglée à 0,95 Sur un autre Thermomètre IR, on relève : «Range -10 C à 300 C» OBSERVATIONS : CONCLUSION : Physique Appliquée-Lycée du Pays de soule 08/11/13-Habita_U_I_P_Rchauffag.odt-Djl-Page: 2 / 7

3 Activité 2 BILAN ÉNERGÉTIQUE D UN APPAREIL ÉLECTRIQUE SIMPLE MATÉRIEL : Chauffe biberon : Lire les caractéristiques sur le boitier : P(W)= ; U(V) = ; I(A). Éprouvette plastique 100ml. Thermomètre électronique. Chronomètre. Compteur d énergie/puissance électrique. Chiffon. PROTOCOLE : S assurer que le poste est HORS TENSION. Brancher le compteur d énergie sur une prise. Mettre 200ml d eau dans le chauffe biberon, PUIS Brancher le chauffe biberon. Réglage à fond. Préparer un tableau, manuscrit puis au tableur, pour relever t(s), Initialiser le compteur d énergie et le chronomètre. Relever i C =. Mettre sous tension, lancer le chronomètre, relever jusqu à C =50 et couper tout. t(s) C P(W) E(kWh) Qeau(J) m.c EAU. Observations 0,000 i C 0, (J) Calculer les énergies Eu(J), Ea(J) et en déduire Ep(J). Calculer le rendement. Conclure sur les qualités de conversion et de conservation de l énergie du chauffe-biberon. Physique Appliquée-Lycée du Pays de soule 08/11/13-Habita_U_I_P_Rchauffag.odt-Djl-Page: 3 / 7

4 ACTIVITÉ_3 Les plaques chauffantes, convecteurs, cafetière, Cumulus, plancher chauffant, etc, utilisent des résistances pour convertir l'énergie électrique en chaleur. Dans une plaque chauffante, il existe 3 résistances chauffantes associées judicieusement. NOUS ALLONS SIMULER CETTE PLAQUE CHAUFFANTE AVEC 3 RÉSISTANCES DE PUISSANCE POUR COMPRENDRE COMMENT ASSOCIER CES RÉSISTANCES POUR QUE LA PUISSANCE DE CHAUFFAGE SOIT LA MEILLEURE. BUT : COMPRENDRE LES RELATIONS ENTRE LES GRANDEURS ÉLECTRIQUES, LA PUISSANCE DE CHAUFFAGE ET LA TEMPÉRATURE(Thermomète IR). ÉTUDIER POUR UNE «RÉSISTANCE», LA RELATION ENTRE U(V) ET I(A). RELEVER LES TENSIONS ET COURANT EN RÉGIME ALTERNATIF(AC) ET CONTINU(DC). ÉTUDIER LES ASSOCIATIONS SÉRIE ET PARALLÈLLE(OU DÉRIVATION) DES RÉSISTANCES MATÉRIEL : VOLTMÈTRE AMPÈREMÈTRE OU PINCE AMPÈREMÉTRIQUE ET VOLTMÈTRE ALIMENTATIONS STABILISÉE AC(ALTERNATIVE) ET DC (CONTINUE) OSCILLOSCOPE CLASSE II À MASSE FLOTTANTE. THERMOMÈTRE IR. «RÉSISTANCES DE PUISSANCE» R=100 /5W. Essayer de lire sur les appareils les grandeurs pour R=100Ω/5W : U=, I=, T( C) = U / I =? Physique Appliquée-Lycée du Pays de soule 08/11/13-Habita_U_I_P_Rchauffag.odt-Djl-Page: 4 / 7

5 1. ASSOCIATION SÉRIE DES RÉSISTANCES : 1.1. TRACER les symboles des appareils de mesure pour mesurer I et U et compléter le circuit électrique à droite HORS TENSION, Câbler le montage et faire vérifier par le professeur AVANT MISE SOUS TENSION DE L ALIMENTATION : Déconnecter le circuit du pôle de l alimentation différent de la masse (+ ICI). L alimentation est alors À VIDE (I=0) 1.4. A VIDE, mettre sous tension l alimentation et régler U CONNECTER le circuit au pôle de l alimentation, et VÉRIFIER L ABSENCE DE COURT CIRCUIT :(U faible, I fort) RELEVER U, I, T( C) des «résistances», calculer P(W), I², U/I, U²/P, P/I². R=100 Loi d OHM U= f(i) =? APPAREILS EN DC U(V) I(A) T( C) P=U.I (W) Rs=U/I( ) U²/P P/I² I² 1.6. TRACER À L AIDE D UN TABLEUR : U=f(I) ; P=g(I²), T( C)=h(I²), f, g et h sont des fonctions. Rq : ATTENDRE environ 1 entre 2 mesures de température CONCLUSION : Donner la relation expérimentale entre U, R et I. Donner le nom de la loi. Donner la relation expérimentale entre P, R et I². A quoi sert cette puissance électrique? Exprimer Rs, résistance équivalente aux 3 éléments en série en fonction de R. En déduire une loi générale. Physique Appliquée-Lycée du Pays de soule 08/11/13-Habita_U_I_P_Rchauffag.odt-Djl-Page: 5 / 7

6 2. ASSOCIATION DÉRIVATION OU PARALLÈLE DES RÉSISTANCES : 2.1. EN DC FAIRE LES MÊMES ACTIONS QU AU «1» POUR LES «RÉSISTANCES EN SÉRIE», à partir du schéma ci-contre R=100 Loi d OHM U= f(i) =? APPAREILS EN DC U(V) I(A) T( C) P=U.I (W) Rd=U/I( ) U²/P P/I² I² TRACER la voie A et la masse de l oscilloscope pour RELEVER u(t). Rd = U/I = Comparer Psérie et Pdérivation(U donné). Quelle est l association qui permet le meilleur chauffage, pour U donné? Physique Appliquée-Lycée du Pays de soule 08/11/13-Habita_U_I_P_Rchauffag.odt-Djl-Page: 6 / 7

7 2.2. LES 3 «R» ASSOCIÉS EN DÉRIVATION ALIMENTÉES EN AC FAIRE LES MÊMES ACTIONS QU AU «2», à partir du schéma ci-contre : R=100 Loi d OHM U= f(i) =? APPAREILS EN DC U(V) 0 4 I(A) T( C) P=U.I (W) Rd=U/I( ) U²/P P/I² I² Rd = U/I = TRACER la voie A et la masse de l oscilloscope pour RELEVER u(t). RELEVER I1, I2, I3 à la pince ampèremétrique. CONCLUSION : Donner la relation entre U, R et I Exprimer Rs et Rd en fonction de R. Donner une loi générale. Comparer les effets de l alimentation DC et AC. A quoi est proportionnel la puissance de chauffage P? Donner une explication physique à partir d un modèle microscopique. Comment évolue la température et I²? Quelle est l association qui permet, pour U donné, le meilleur chauffage? Donner les avantages et inconvénients de chaque association parallèle ou série. Physique Appliquée-Lycée du Pays de soule 08/11/13-Habita_U_I_P_Rchauffag.odt-Djl-Page: 7 / 7

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE 1 ère STI2D CI5 : Efficacité énergétique active TP1 EE ENERGIE THERMIQUE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ 1. Avant

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

TP : Une résistance pour se chauffer?

TP : Une résistance pour se chauffer? TP : Une résistance pour se chauffer? Document extrait d un site Internet : L'effet Joule est un mode de production de chaleur qui se produit lors du passage du courant électrique dans un conducteur présentant

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux Activité : Etude des transfert énergétiques dans la cafetière Nespresso Problématique : On calcule la puissance électrique consommée, on détermine l énergie

Plus en détail

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure Introduction CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - La mesure d une résistance s effectue à l aide d un multimètre. Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de résistances hors

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE TP. TET LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES GENIE ELECTROTECHNIQUE Durée : 3 heures Tp relais statique 10-11 RELAIS STATIQUE S.T.I. Pré-requis : Laboratoire des systèmes Cours sur les

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente?

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente? CHAPITRE 7 ÉNERGIE ET PUISSANCE ÉLECTRIQUE 2.4.0 Découvrir les grandeurs physiques qui influencent l'énergie et la puissance en électricité. Vous faites le grand ménage dans le sous-sol de la maison. Ton

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : 1) Observer les plaquettes d appareils électriques suivantes et relever les indications utiles pour un utilisateur quelconque : Four électrique

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

Thermodynamique (Échange thermique)

Thermodynamique (Échange thermique) Thermodynamique (Échange thermique) Introduction : Cette activité est mise en ligne sur le site du CNRMAO avec l autorisation de la société ERM Automatismes Industriels, détentrice des droits de publication

Plus en détail

TP oscilloscope et GBF

TP oscilloscope et GBF TP oscilloscope et GBF Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : ce travail a pour buts de manipuler l oscilloscope et le GBF. A l issu de celui-ci, toutes les fonctions essentielles

Plus en détail

Amplificateur et commande

Amplificateur et commande CAPTEURS Bibliographie : [1]. G.Asch Les capteurs en instrumentation industrielle [2]. R Duffait, JP Lievre Expériences d électronique (chap ) [3]. Collection Durandeau 1èreS option Sciences expérimentales

Plus en détail

PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE TP d électricité Rédigé par JF Déjean page 1/6 PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Programme : B.O n 10 du 15-10-1998 Chapitre : Électricité et vie quotidienne. Contenu : Paragraphe B 2-3 : Installations électriques

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Partie 1 : Électricité statique et courant électrique (chapitre 7 et début du chapitre 8) 1. L électrostatique a. Les charges et les décharges

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique LES RELAIS STATIQUES (SOLID STATE RELAY : SSR) Princ ipe électronique Les relais statiques sont des contacteurs qui se ferment électroniquement, par une simple commande en appliquant une tension continue

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR Précision de mesure

COUP DE PROJECTEUR Précision de mesure Traçabilité de la puissance RF à Le présent article, émanant de l institut national de métrologie allemand (Physikalisch-Technische Bundesanstalt PTB), montre comment la mesure «Puissance haute fréquence»,

Plus en détail

NOTICE D EMPLOI SLT-TR

NOTICE D EMPLOI SLT-TR Tel.: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr NOTICE D EMPLOI SLT-TR Symbole d avertissement Attention: Ne pas exposer le terminal d entrée à une tension de surcharge ou au courant.

Plus en détail

Chap3 Puissance et énergie électrique.

Chap3 Puissance et énergie électrique. Chap3 Puissance et énergie électrique. Items Connaissances Acquis Puissance nominale d un appareil. Unité de puissance du Système international (SI). Ordres de grandeur de puissances électriques domestiques.

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

Electrocinétique Livret élève

Electrocinétique Livret élève telier de Physique Secondaire supérieur Electrocinétique Livret élève ouquelle Véronique Pire Joëlle Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, ntenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

Etude de signaux observés sur un oscilloscope

Etude de signaux observés sur un oscilloscope Etude de signaux observés sur un oscilloscope Exercice 1 : Signaux observés sur un oscilloscope Pour ces différents signaux, donner le nom du signal si cela est possible, noter sa période, hachurer au

Plus en détail

Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Exercice n 2: ( compléter les réponses sans espaces)

Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Exercice n 2: ( compléter les réponses sans espaces) Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Complétez le tableau en indiquant quelle est la grandeur indiquée et son unité: indication grandeur unité 12 V 25W Pour cela je dois appliquer

Plus en détail

Energie et conversions d énergie

Energie et conversions d énergie Chapitre 6 et conversions d énergie I) NOTIONS GENERALES Les différentes formes d énergie : électrique (liée aux courants et tensions) lumineuse (liée à un mouvement ou à l altitude) thermique (liée à

Plus en détail

MESURE DE LA PUISSANCE

MESURE DE LA PUISSANCE Chapitre 9 I- INTRODUCTION : MESURE DE L PUISSNCE La mesure de la puissance fait appel à un appareil de type électrodynamique, qui est le wattmètre. Sur le cadran d un wattmètre, on trouve : la classe

Plus en détail

TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur

TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur 1. PROPRIETES DES MILIEUX FERROMAGNETIQUES La réalisation de transformateurs nécessite l utilisation de matériaux fortement aimantables. Ce sont les ferromagnétiques.

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

Banc d essai DOMOTIQUE

Banc d essai DOMOTIQUE Banc d essai DOMOTIQUE 2010 LE CABLAGE DOMOTIQUE Situation de départ : L agence immobilière nous a vendu une maison qui a le pouvoir de s adapter aux besoins de ses propriétaires. Il nous a vanté cette

Plus en détail

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE Fiche Élève i Objectifs Connaître le principe de production de l électricité par une génératrice de vélo. Savoir quelle est la partie commune à toutes les centrales électriques.

Plus en détail

Les objectifs du chapitre :

Les objectifs du chapitre : Propriétés thermiques des matériaux Chapitre 2 Les matériaux ont des propriétés physiques et mécaniques différentes lorsqu ils sont soumis à des changements de température. Il est nécessaire de prendre

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

Études et Réalisation Génie Électrique

Études et Réalisation Génie Électrique Université François-Rabelais de Tours Institut Universitaire de Technologie de Tours Département Génie Électrique et Informatique Industrielle Études et Réalisation Génie Électrique Chargeur de batterie

Plus en détail

Précision d un résultat et calculs d incertitudes

Précision d un résultat et calculs d incertitudes Précision d un résultat et calculs d incertitudes PSI* 2012-2013 Lycée Chaptal 3 Table des matières Table des matières 1. Présentation d un résultat numérique................................ 4 1.1 Notations.........................................................

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

Laboratoire d électricité

Laboratoire d électricité Laboratoire d électricité 6 Redresseur Labo 6 - Redresseur - v2.docx 1 / 7 BSR, MEE / 11.11.2014 1. Introduction Dans ce laboratoire vous allez vous familiariser avec la mesure de grandeurs électriques

Plus en détail

Mesures et incertitudes

Mesures et incertitudes En physique et en chimie, toute grandeur, mesurée ou calculée, est entachée d erreur, ce qui ne l empêche pas d être exploitée pour prendre des décisions. Aujourd hui, la notion d erreur a son vocabulaire

Plus en détail

Systèmes pour la surveillance et la commande lors de l entreposage et du transvasement de liquides. BA00.0022.10 100 03

Systèmes pour la surveillance et la commande lors de l entreposage et du transvasement de liquides. BA00.0022.10 100 03 Appareil de contrôle de niveau NK312 24V Manuel d utilisation Systèmes pour la surveillance et la commande lors de l entreposage et du transvasement de liquides. BA00.0022.10 100 03 Seite 1 Manuel d utilisation

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

MINOR 11. *2701444_rev.6* Guide d installation et d utilisation MINOR 11. DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.

MINOR 11. *2701444_rev.6* Guide d installation et d utilisation MINOR 11. DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore. Guide d installation et d utilisation MINOR 11 6151042 MINOR 11 DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.com Appareil conforme aux exigences des directives : 2004/108/CE (Compatibilité

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

WCL1 Régulateur universel Différence, cascade 2 canaux

WCL1 Régulateur universel Différence, cascade 2 canaux WCL1 Régulateur universel Différence, cascade 2 canaux Régulation universel, différence ou cascade Sample time 25 ms Régulation additionnel 2 canaux de régulation séparés Timer avec fonction Start et Stop

Plus en détail

ACS-13A IP66 56 mm! 4 consignes Connexion USB de l affichage LCD Applications

ACS-13A IP66 56 mm! 4 consignes Connexion USB de l affichage LCD Applications Mini, smart, complet ACS-13A Protection IP66 Profondeur de 56 mm! 4 consignes, sélection externe Connexion USB pour configuration et suivi des mesures en ligne Contraste extrême des caractères à 11 segments

Plus en détail

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats inscrit au BEP Les candidats répondront sur la copie. Les annexes éventuelles

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

L électricité et le magnétisme

L électricité et le magnétisme L électricité et le magnétisme Verdicts et diagnostics Verdict CHAPITRE 5 STE Questions 1 à 26, A à D. 1 QU EST-CE QUE L ÉLECTRICITÉ? (p. 140-144) 1. Vanessa constate qu un objet est chargé positivement.

Plus en détail

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque photovoltaïque Le dimensionnement d un système photovoltaïque suit une démarche par étapes que l on peut résumer comme suit : -Etape1 : Détermination

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B 1 ) DESCRIPTION ET INITIALISATION D UN OSCILLOSCOPE Fiche Méthode PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE 1 METRIX OX 803B 9 15 4 7 6 2 14 5 8 17 3 12 11 10 16 13 Les boutons de 9 à 13 sont identiques

Plus en détail

Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation. d une mesure. Titre : mesure de concentration par spectrophotométrie

Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation. d une mesure. Titre : mesure de concentration par spectrophotométrie Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation THEME du programme : mesures et incertitudes de mesures Sous-thème : métrologie, incertitudes Extrait du BOEN NOTIONS ET CONTENUS Mesures et

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Projet en énergie Renouvelable

Projet en énergie Renouvelable Projet en énergie Renouvelable Creuze Maxime, Francq Benoît, Lemaire Loïc, Toulotte Antoine IUT de Béthune Introduction Les supports de panneaux solaires Installations panneaux solaires Calcul de l angle

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

Soudeuse Thermoprint TP d installation - configuration

Soudeuse Thermoprint TP d installation - configuration Soudeuse Thermoprint TP d installation - configuration Votre nom : Date : Nom de votre binôme : Objectifs : Réaliser l installation du guide d entrée. Etudier la montée en température. Modifier la base

Plus en détail

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie Solutions pour la mesure de courant et d énergie Mesure et analyse de signal Solutions WAGO pour la surveillance et l économie d énergie Boucles de mesure Rogowski, série 855 pour la mesure non intrusive

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ

HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ Merci d'avoir choisi ce produit EUROPSONIC. Avant toute utilisation, veuillez lire attentivement la notice. Ce produit a été testé et emballé correctement

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Principaux symboles d appareils thermiques utilisés pour différents schémas Page 1/11 I) Les radiateurs

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

1) Mesure de température :

1) Mesure de température : PAGE : ) Mesure de température : Elément sensible Les mesureurs de température analogiques transforment la température d un fluide ou d une enceinte en un signal 0/0V, 4-0mA Doigt de gant Fixation Ils

Plus en détail

ENREGISTREUR DE TEMPERATURE

ENREGISTREUR DE TEMPERATURE ENREGISTREUR DE TEMPERATURE Jean-Pierre MANDON 2005 www.pictec.org Cet enregistreur de température a été réalisé dans le cadre de la construction d'un chauffe eau solaire. Il me permet d'enregistrer les

Plus en détail

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 1 TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 2 Partie I : familiarisation avec l oscilloscope 1. Description et mise en marche Utilité : Un oscilloscope permet d analyser

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

I GENERALITES SUR LES MESURES

I GENERALITES SUR LES MESURES 2 Dans le cas d intervention de dépannage l usage d un multimètre est fréquent. Cet usage doit respecter des méthodes de mesure et des consignes de sécurité. 1/ Analogie. I GENERALITES SUR LES MESURES

Plus en détail

Sauter Components 7146205002 04

Sauter Components 7146205002 04 46.205/1 RDT 711: Régulateur ventilation/climatisation avec fonctionnalités étendues Votre avantage pour plus d efficacité énergétique Libre refroidissement par l extérieur avec des paramètres réglables.

Plus en détail

TP mesures électriques

TP mesures électriques TP0 : FAMILIARISATION AVEC L OSCILLOSCOPE On utilise l oscilloscope HAMEG HM 303-4 dont la face avant est donnée par la figure suivante : L explication de la fonction de chaque touche est donnée sur la

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES INSTALLATION ET BRANCHEMENT DES APPAREILS DE CHAUFFAGE ELECTRIQUE MODULE N : 12

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES INSTALLATION ET BRANCHEMENT DES APPAREILS DE CHAUFFAGE ELECTRIQUE MODULE N : 12 ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N : 12 INSTALLATION

Plus en détail

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation.

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. Ils doivent être régulés par un dispositif électronique intégré performant, ils

Plus en détail

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC Rapport réalisé avec le soutien du fonds social européen (FSE) DAFCO Formation continue Académie de Reims 2010 ORGANISATION MATÉRIELLE Mesureurs : - voltmètre, - pince

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit ENONCE : Une lampe à incandescence de 6 V 0,1 A est branchée aux bornes d une pile de force électromotrice E = 6 V et de résistance

Plus en détail

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique PAGE 1 DE 10 SOUS / Objectif Énoncer les différents procédés de chauffage (direct et indirect). Énoncer les principes de fonctionnement. Identifier les éléments constitutifs. Savoir technologique visé

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Régulateurs numériques compacts TROVIS 6411, 6441

Régulateurs numériques compacts TROVIS 6411, 6441 Régulateurs numériques compacts TROVIS 6411, 6441 pour montage encastré (dimensions face avant 72 x 144 mm), ou sous forme de module embrochable 19". Application Régulateurs à microprocesseur avec software

Plus en détail

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 Objectif: S informer sur la mise en œuvre des procédés électriques de production de chaleur pour les locaux d'habitation Problème: La famille Durand possède une maison construite

Plus en détail