Recrutez votre Apprenti!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recrutez votre Apprenti!"

Transcription

1 Recrutez votre Apprenti! Le cycle de l Artisanat Apprenti Artisan Perpétuez-le... Salarié Pourquoi recruter un apprenti? Former la relève, Transmettre votre savoir-faire, Développer l entreprise... Comment recruter un apprenti? Contactez votre CMA... Oise

2 Professionnels Crédit photo : Corbis. jesuisentrepreneur.fr ** Hors coût de connexion Internet.

3 epuis plusieurs mois déjà, les présidents de Chambres de Métiers et de l Artisanat ont cessé d afficher un optimisme économique et se sont attachés à dénoncer le manque d intérêt continuel porté au Secteur des Métiers par nos gouvernants. Peut-être avons-nous été enfin entendus! En effet, Sylvia Pinel, ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme, vient de nous présenter «le pacte pour l artisanat». Celui-ci confirme l analyse et les attentes des CMA notamment sur l importance économique de l artisanat et l adaptation nécessaire de la politique économique aux entreprises artisanales, le renouvellement des générations pour répondre à l urgence de l emploi et ainsi assurer la transmission des entreprises, la facilitation de l accès au financement notamment par la prise en compte des entreprises artisanales par la BPI, la redéfinition du statut de l artisan, l amélioration de l environnement de l entreprise artisanale pour renforcer son attractivité et sa compétitivité Le rôle clef des CMA y est reconnu et renforcé dans l aide sur mesure qu elles apportent aux entreprises qui ont besoin d être renseignées, guidées et accompagnées. Ce sont de bien belles déclarations d intention comme nous n en avions pas eu depuis longtemps! Mais ces dispositions nécessiteront d être précisées, clarifiées puis traduites sur le plan législatif et réglementaire, et qu enfin des moyens d accompagnements soient inscrits. Nous y veillerons! TEMA presse

4 lle est l un des leviers du pacte pour l artisanat pour sensibiliser les jeunes aux métiers de la Première Entreprise de France. Les événements organisés autour de la formation recevront ainsi le soutien du ministère chargé de l Artisanat. Les chefs d entreprises artisanales seront appelés à prendre la parole pour porter un ensemble de messages positifs sur les potentialités de recrutement dans les métiers et sur les perspectives et réussites professionnelles possibles dans l artisanat Dans l Oise, et afin de montrer les atouts de l artisanat de manière concrète et vivante, le Président Zéphyrin Legendre et les élus de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Oise, iront à la rencontre de plus d une quarantaine d artisans accompagnés des élus locaux afin de leur inculquer les valeurs de l Artisanat! Nous irons également dans des collèges pour porter des paroles d artisans et organiserons une soirée de la qualification pour valoriser celles et ceux qui prennent le temps de se former. N hésitez pas à nous faire connaître les événements que vous organisez dans vos entreprises. Nous en parlerons!

5 réé en 2003 par MAAF Assurances, le prix Goût et Santé vise à valoriser les métiers de bouche et à sensibiliser sur le fait que «équilibre alimentaire» et «plaisir des papilles» peuvent être associés. Pour sa dixième édition, les huit finalistes ont présenté leur création culinaire devant un jury de professionnels, au Pavillon Élysée Lenôtre à Paris, le 1 er octobre dernier. Au terme d un après-midi de dégustation, mais aussi de présentation des huit recettes par chacun des artisans, le jury a annoncé les lauréats du concours. 1 er prix de : Terrine de homard, gaspacho de poivrons, chips de riz au chorizo et safran 2 e prix de : Charlotte mangue vanille 3 e prix de : Pavé de truite de Banka et quinori aux légumes Ouvert aux artisans inscrits au répertoire des métiers (bouchers, charcutiers, traiteurs, tripiers, poissonniers, boulangers, pâtissiers, crémiers et fromagers, confiseurs, chocolatiers, glaciers, etc.), ce prix s inscrit dans la proximité historique que MAAF Assurances entretient avec les Chambres de Métiers et de l Artisanat, et avec les organisations professionnelles représentatives de l artisanat.

6 ette année, une fois n est pas coutume, le discours du Président s est voulu volontairement alarmant et revendicatif! «Je suis inquiet et je me devais de vous en informer!, a dit Zéphyrin Legendre. Si l artisanat avait bien résisté jusqu à présent, nos entreprises manquent désormais totalement de lisibilité. En cherchant à préserver l emploi de leurs salariés, en puisant dans leurs fonds propres pour acquérir des investissements indispensables, mais non financés par les banques, les artisans voient leur entreprise fragilisée. Les difficultés de trésorerie sont de plus en plus marquées dues à une application stricte par les fournisseurs des dispositions de la loi sur les délais de paiement alors que, dans le même temps, les collectivités locales et territoriales, les grandes entreprises ainsi que les clients particuliers, ont de plus en plus de difficultés à honorer leurs factures. De nombreuses entreprises artisanales ont reçu avec effarement et colère leur avis d imposition CFE avec des augmentations pouvant aller à 300 %. Certes, ces augmentations sont le fait des collectivités et non de l État, mais cela ne change rien quant à celui qui paie! Le constat, aujourd hui, c est une multiplication des dépôts de bilan du fait des problèmes de trésorerie qu il convient, avec la plus grande urgence, de prendre en considération. Les disparitions d entreprises artisanales déjà nombreuses, auront, pour l ensemble de nos territoires qu ils soient ruraux ou urbains, des conséquences économiques et sociales beaucoup plus importantes que la disparition d un site industriel. Que les gouvernements mettent autant de vigueur à s occuper des sites de Clairoix ou de Florange est légitime! Mais nous revendiquons autant de mobilisation pour un secteur de plus d un million d entreprises qui emploie plus de trois millions d actifs. C est une question d efficacité économique, de justice et d équité. Le Président a tenu toutefois avant de terminer son propos à remercier nos partenaires fidèles que sont le Conseil Général de l Oise (représenté par Thibaud Viguier) et les collectivités territoriales dont la Présidente de la Communauté d Agglomération du Beauvaisis, Caroline Cayeux. Le Député, Jean-François Mancel, a réitéré son soutien à l artisanat et a déclaré partager les inquiétudes ressenties par les chefs d entreprise. Il fait part de sa crainte quant à la politique choisie par le gouvernement actuel, notamment quant à la part réservée au budget social et à l assistanat. Il eut été préférable selon lui d alléger la fiscalité pesant sur les créateurs de richesse. Monsieur le Préfet, Nicolas Desforges, a conclu cette manifestation en rappelant «que des mesures avaient été prises par le gouvernement pour soutenir l emploi et l innovation». Il a invité les artisans à profiter de la baisse d activité pour utiliser les outils mis à leur disposition par les CMA et ainsi se préparer à la reprise. Il est temps par exemple de se mettre en conformité, d innover de se moderniser ou encore de se former.

7 lair, précis et facile d utilisation, cet annuaire en ligne regroupe l ensemble des artisans de l Oise inscrits au Répertoire des métiers de la Chambre de Métiers et de l Artisanat. Il permet d obtenir des informations précises sur les activités et implantations des entreprises artisanales isariennes. La recherche s effectue par nom, par métier ou encore par localisation géographique. Un outil malin à destination du grand public pour vous trouver sans problème! L annuaire permet aux particuliers, aux professionnels mais aussi aux collectivités locales et aux organismes publics et privés de trouver rapidement et facilement vos coordonnées et celles de tous les artisans de l Oise. Outil incontournable, il offre une meilleure visibilité de votre entreprise. Profitez-en! Votre qualification, artisan ou maître artisan, est spécifiée. Aussi, a fortiori, être présent sur est un gage de qualité pour le consommateur. Désormais votre entreprise est accessible gratuitement sur Internet sur l Annuaire des artisans de l Oise. Pour une efficacité maximum de ce nouveau service, pensez à communiquer votre numéro de téléphone, votre adresse mail professionnelle et les coordonnées de votre site Internet à l adresse suivante : Attention! Lorsque vous consultez la fiche de votre entreprise sur l Annuaire des artisans, la mention «cet établissement ne nous a pas autorisé à diffuser ses cordonnées» peut apparaître. Il faut savoir que depuis juin 1992 un arrêté ministériel nous oblige à recueillir votre accord express pour diffuser vos coordonnées à des tiers. La CMA, parmi ses objectifs, s est toujours attachée à promouvoir le développement de l Artisanat, secteur essentiel au maintien de la cohésion sociale et des équilibres économiques et démographiques. Mais, pour ça, il nous faut des coordonnées à jour (numéro de téléphone, adresse , site Internet )! Leur diffusion vise à vous faire connaître non seulement des professionnels de votre secteur mais également de l ensemble des acteurs économiques et des consommateurs. Alors vite! Remplissez ce coupon et retournez-le nous par mail à ou par fax au Notre seul objectif est la promotion de vos entreprises!

8 édition 2013, encore enrichie de nouveautés, marquera les dix ans de cette superbe fête, avec un programme inédit. Plusieurs centaines d ânes et de mules issus de toutes les régions attendent votre visite. Défilés d ouverture à 11 heures et de clôture à 18 heures avec animaux attelés, bâtés, et leurs meneurs en costumes accompagnés de musiques de tradition. Concours de races, de beauté, d attelage et de bâts. Reconstitutions des scènes rurales d antan avec matériels d époque effectuant des travaux agricoles. Le village des artisans avec 150 échoppes animées par des hommes au savoir-faire reconnu vous replongera dans la ruralité d autrefois (fabrication de charbon de bois, de boudin, de pain, de roues, d instruments ). Produits artisanaux liés à l âne. Vente et échange de matériel neuf et d occasion (harnais, voitures, bâts ). Musiques et groupes régionaux animeront les rues. Expositions, livres, peintures, boutiques de souvenirs Produits du terroir. Espace ludique pour les enfants. Petits trains à vapeur. Restauration et buvettes non-stop. Tarif : 6 (gratuit pour les moins de 12 ans) - Sur place, restauration à votre disposition, buvette, crêpes, gaufres, chichi, nougats, confiseries à l ancienne, animations musicales Aux Marais vous attend!

9 our toujours mieux vous servir, votre antenne de la CMA de Nogent-sur-Oise vous accueille maintenant du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12h et le mardi de 8 h 30 à 12h et de 13 h 15 à 17h. À votre disposition : des places de stationnement, des bureaux d accueil individuels qui préservent mieux la confidentialité, dans un bâtiment entièrement rénové pour ne pas dire moderne, et des accès facilités pour les personnes à mobilité réduite. Une seule chose ne change pas! Un accueil toujours aussi chaleureux! Qui fait partie de nos valeurs comme toutes celles de l artisanat : l enthousiasme, l authenticité, l adaptabilité, l anticipation, la confiance

10 atisfaction et vigilance : deux mots qui résument les réactions qui ont suivi la présentation du Pacte pour l artisanat par Sylvia Pinel, ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme, le 23 janvier dernier. L APCMA et les chambres de métiers et de l artisanat ont aussitôt réagi positivement, soulignant que ce plan d actions «cible avec précision les leviers qu il est indispensable d actionner pour améliorer la compétitivité des entreprises artisanales dans cette période de mutation économique». Se félicitant aussi qu il «confirme l analyse et les attentes des CMA» sur de nombreux points. L ambiance est donc clairement au réchauffement entre le secteur et son ministère de tutelle. Satisfaites que le Pacte pour l artisanat reprenne et souligne leurs préoccupations et celles de leurs ressortissants, l APCMA et les CMA se montrent néanmoins attentives aux suites données à cette annonce, rappelant que «des dispositions nécessiteront d être précisées, clarifiées puis traduites sur le plan législatif et réglementaire». Même vigilance du côté de l UPA, qui voit dans ces annonces «des orientations qu il faudra concrétiser». Si l organisation syndicale reconnaît que «les 33 orientations répondent assez largement aux demandes formulées par les représentants du secteur», elle appelle à la poursuite de la concertation pour que ces dernières «offrent des réponses concrètes et rapides aux attentes des chefs d entreprise de l artisanat et du commerce de proximité» ; et exhorte une nouvelle fois le gouvernement à corriger «les distorsions de concurrence induites par le régime de l auto-entrepreneur». Reste que, sur le papier, les raisons de se réjouir sont nombreuses. Dès son préambule, le Pacte pour l artisanat reconnaît le poids économique du secteur mais surtout ses enjeux et besoins spécifiques. Pour les CMA, cette convergence de points de vue sur «l adaptation nécessaire de la politique économique aux entreprises artisanales» est un point positif. Et l APCMA de rappeler qu il faut notamment «cibler les politiques d exportation et organiser les pratiques dans le domaine de la produc-

11 tion industrielle». Même constat partagé en matière d emploi. À ce sujet, le Pacte précise que «l objectif prioritaire est de favoriser le renouvellement des générations, à la fois pour les entreprises artisanales qui cherchent un repreneur chaque année et pour les postes à pourvoir annuels du secteur». Une urgence qui, selon l APCMA, implique «la modification en profondeur de l orientation en France» afin que les métiers de l artisanat soient mieux valorisés. Plusieurs pistes évoquées pour améliorer l environnement de l entreprise artisanale et renforcer son attractivité et sa compétitivité sont encore saluées : la lutte contre le travail illégal, l encouragement du regroupement pour l accès aux marchés publics, le soutien aux pôles d innovation ou encore l accès à grande échelle au statut d EIRL afin de sécuriser le patrimoine financier de l artisan. Satisfecit aussi sur la facilitation de l accès au financement, la redéfinition du statut de l artisan et la reconnaissance de la qualification propre à chaque métier. Enfin, les CMA sont reconnues et renforcées dans leur rôle d interlocuteur privilégié pour l accompagnement des entreprises artisanales, à tous les stades de leur développement. De bon augure pour la poursuite d un dialogue constructif entre le gouvernement et le secteur Christelle Fénéon

12 Bruno Pinto : «L outil en Main est une association qui a pour but l initiation des jeunes de 9 à 14 ans, aux métiers manuels, par des gens de métier, artisans ou ouvriers qualifiés, bénévoles, généralement à la retraite, avec de vrais outils au sein de vrais ateliers. Il permet aux Hommes et Femmes de métiers, riches d expérience, de rester dans la vie active en transmettant aux jeunes générations les gestes de leur métier avec un savoir-faire qui ne s apprend pas dans les livres et l amour du travail bien fait. Ces ateliers sont un lieu de rassemblement et d échange tant en milieu rural qu en milieu urbain. Cela contribue à la revalorisation des métiers artisanaux. 20 % des enfants adhérents s orientent ensuite vers l artisanat. L objectif n est pas l apprentissage du métier mais la découverte du travail manuel, la transmission du goût du travail et du savoir ou encore de donner aux jeunes la confiance en soi.» B.P. : «Né en 1973, marié, père de quatre enfants, habitant de Romescamps, je suis élu local et délégué à la Communauté de Communes. J ai découvert cette association un peu par hasard, lors d une remise de certificats à Grandvilliers. Je me suis pris de passion pour le concept. Ce lien intergénérationnel, ce souci de faire prendre conscience aux jeunes de leur capacité de création, cette transmission du travail manuel sont pour moi des valeurs fondamentales! J ai souhaité créer cette association dans mon village et j ai immédiatement été suivi tant par le conseil municipal que par les administrés.» B.P. : «En fait il existe actuellement 97 associations (implantées dans 40 départements), dont 9 en Picardie. Elles sont indépendantes. Toutefois, sous l impulsion de l AG2R La Mondiale dans le cadre de son action sociale menée sous la direction de Benoît Raviart, qui nous soutient, nous avons toutefois une Union des Associations, notre représentation nationale (sorte de franchise) qui se structure progressivement ; d où mon recrutement début Il nous faut nous organiser pour nous faire reconnaître et devenir autonomes financièrement. Je vais prendre en charge le développement de ce réseau, travailler dans un schéma de cohérence territoriale et mettre en place un modèle économique émancipé des fonds publics et privés.» B.P. : «Non, outre le secrétariat national, j ai à mes côtés une présidente en la personne de Yana Boureux, une femme particulièrement investie et convaincue, qui a su donner de l élan à notre structure. Et surtout des délégués territoriaux qui sont des relais incontournables dans les départements et qui effectuent un travail de proximité et contribuent à nous donner du poids!» B.P. : «Artisans, rejoignez-nous! Nous avons besoin de votre temps ou de vos dons pour donner du corps à nos enseignements! Chaque artisan (en activité ou en retraite) est le bienvenu au sein de cette association pour transmettre le goût de son métier aux jeunes. L objectif pour 2015 est d atteindre les 200 sections locales!»

13 rois jours clés pour la valorisation et le développement des métiers d art. Démonstration de savoir-faire dans les ateliers, expositions, portes ouvertes des centres de formation Les Journées européennes des métiers d art sont l occasion pour les professionnels de ce secteur de faire découvrir au grand public leurs savoir-faire remarquables. Nous proposons ainsi grâce à cette manifestation ; coordonnée par l INMA (Institut national des métiers d art) et la Chambre régionale des métiers et de l artisanat de Picardie (CRMA de Picardie), de rencontrer des professionnels passionnés dévoilant leur habileté, leurs techniques. remière rencontre des artisans d art du Sud de l Aisne à Fère-en-Tardenois les 15, 16 et 17 mars Cette structure regroupe actuellement une vingtaine de professionnels des métiers d art. Les métiers PIC Art souhaitent valoriser et promouvoir les métiers d art et du patrimoine vivant de Picardie : mettre en lumière les savoirfaire, la technique, le travail des mains, la créativité ; partager leur passion du métier ; accompagner les professionnels sont quelques-uns des objectifs que cette association poursuit. Ainsi, elle propose et met en œuvre diverses actions : organisation et participation à des Salons ; développement de partenariat

14 l y a 3 ans, Laurent Ledoux, 24 ans aujourd hui, ouvre une boulangerie à Berthecourt (Oise). Ses lettres de noblesse, des chiffres : 7 ans d apprentissage, 5 patrons, 2 CAP (boulanger et pâtissier), 1 mention complémentaire en pâtisserie et 1 brevet technique des métiers pâtissier. C est une opportunité qui décide le jeune homme, «fougueux et ambitieux», à voler de ses propres ailes. Suite au départ du boulanger en 2005, la commune de Berthecourt décide de préempter le bâtiment pour reconstruire la boutique. C est finalement la SA HLM de l Oise qui rachète les lieux. «J ai loué le local brut et tout recréé, résume Laurent. Le Conseil général m a attribué une subvention pour m aider dans ma démarche de création d entreprise et d emploi. D emploi, parce j ai embauché mon épouse, Aurélie.» Avec le recul, Laurent reconnaît s être peut-être précipité. «Mais c est cette précipitation qui contribue à me forger», dit-il. «Créer une entreprise à mon âge, ça fait joli, mais c est très difficile. Ma formation la plus dure a été celle de patron. Arriver comme ça dans le monde de la finance et des affaires Il faut se donner, se faire connaître pour que ça tourne comme on veut. Surtout en milieu rural. Heureusement, mon BTM m a donné quelques outils pour la gestion.» Et Laurent d assurer : «Patron, c est l école de la vie». Le jeune homme emploie deux salariées, dont l une à mi-temps. Son épouse est actuellement en congé maternité. «J ai deux enfants en bas âge. Il faut pouvoir assurer sur tous les fronts.» Le jeune chef d entreprise forme aussi un apprenti. «C est peut-être ça, le plus difficile, confie-t-il. Être psychologue et pédagogue. Rester calme quand la fatigue monte.» Laurent se sert de sa formation pour être un bon patron. «J essaie de ne pas reproduire les erreurs que mes patrons ont pu faire avec moi. C est un peu compliqué de se faire respecter quand on a peu de différence d âge. Je veille au vouvoiement, tout en créant une ambiance de travail agréable.» Lauréat du 2 e prix départemental de la Meilleure baguette et du titre de Jeune Talent de l Oise (récompensé de ), grâce à son projet de cours de pâtisserie à domicile, Laurent savoure son succès et ne compte pas s arrêter là. «J aimerais m installer en ville. Revendre mon commerce pour en acquérir un plus gros, et ainsi de suite.» Malgré les obstacles qu il a pu rencontrer, ce jeune artisan est fier de son parcours. «Je suis dans un boulot où il y a toujours du travail, où on peut encore former des jeunes.» À ceux-ci, il conseille de ne pas ménager leur peine, «parce qu il y aura toujours une récompense».

15 «Il faut faire ce métier parce qu on en est amoureux. Pas parce que les autres nous jugent trop mauvais pour la filière générale!» Esthéticienne à Marseille, Virginie Martorell, 32 ans, a été orientée vers un BEP secrétariat. «Quand on m a dit que l esthétique était une voie bouchée, j ai écouté», explique-t-elle. Passionnée malgré tout, la jeune femme, «fascinée par une mère et une grand-mère qui aiment se maquiller», décide finalement de passer un CAP esthétique/cosmétique, puis un brevet professionnel. Et trouve un emploi dans un salon de coiffure de Marseille. Elle y restera 8 ans. «J ai eu une petite fille. Quand j ai repris letravail, j ai dit à mon patron que je n allais pas rester, que je souhaitais m installer à mon compte. C est là qu il m a proposé de nous associer et de lancer ensemble un deuxième salon de coiffure et d esthétique.» Pour la jeune femme, qui ne «souhaitait pas rester employée toute sa vie», c est une aubaine. «C est rassurant de commencer avec quelqu un qui connaît le métier!» Gérante du deuxième salon, elle a pris plaisir à en réaliser la décoration. «C est mon autre bébé!», sourit-elle. Virginie emploie deux coiffeuses. Une casquette qui ne lui fait pas peur. «Je pense que les mauvaises expériences sont très utiles dans ce cas. Je sais quel chef je veux être, et quel chef je ne veux pas être!» Pour la jeune Marseillaise, «l artisanat, on l a ou on ne l a pas». «Il ne faut pas avoir peur et avoir confiance en ses compétences.» Si Ludovic Renard, chef d entreprise à Dizy-le-Gros (Aisne) a choisi la voie de l apprentissage après ses années collège, c est parce que «les métiers manuels [lui] plaisaient et que l artisanat permettait d accéder plus rapidement au monde du travail.». Il intègre alors le CFA de Laon, fait ses premières armes au sein d une entreprise locale et décroche deux CAP, maçon et carreleur. En juin 2010, son patron lui transmet le flambeau de son entreprise. «Devenir chef était un souhait. Là, je partais avec un fichier clients. J étais bien aidé», sourit le jeune entrepreneur de 26 ans. Soutenu par la METS (Maison des entreprises de Thiérache et de la Serre, en contact avec les chambres consulaires et les organismes sociaux et économiques), Ludovic bénéficie d une subvention de dans le cadre du Fidarco (Fonds d intervention départemental de soutien à l artisanat et au commerce) et d un prêt d honneur grâce au dispositif Aisne Initiative. Il est conseillé par son ancien patron et aidé par son épouse Aurore, qui gère le côté administratif de l entreprise. «En CFA, on apprend pas mal de choses qui permettent de se lancer en tant que chef d entreprise», remarque Ludovic. Qui confie n avoir appréhendé qu une seule chose : «perdre la confiance des clients». «L équipe, je la connaissais, alors je ne craignais pas de la diriger.» L année dernière, Ludovic a été sacré Meilleur jeune créateur d entreprise dans le cadre du Challenge de la création d entreprise, organisé par la METS sur le territoire de six communautés de communes. Une belle réussite pour celui qui encourage les jeunes à suivre son exemple : «Dans le bâtiment, il y a toujours du travail. Il ne faut pas hésiter à se lancer!» Marjolaine Desmartin

16 ASSURANCES ARTISANS BTP Pour tout renseignement, contactez : Aline Grez Tél. : Fax : SOCIÉTÉ ANONYME GÉNÉRALE D ASSURANCES - S.A. À DIRECTOIRE ET CONSEIL DE SURVEILLANCE RÉGIE PAR LE CODE DES ASSURANCES - CAPITAL SOCIAL D EUROS - SIRET Z Siège social : 56 rue Violet Paris cedex 15- Crédit photo : Fotolia - document non contractuel - reproduction interdite - Agence MAP - Mars 2013

17 Offre spéciale jusqu au 30 avril % pendant 3 mois* > Réaliser une simulation en ligne et calculer vos remboursements sur professionnels.societegenerale.fr ou en flashant ce QR code Document publicitaire sans valeur contractuelle. * 20 % de réduction sur les cotisations des 3 premiers mois pour toute adhésion à La Complémentaire Santé Société Générale. Contrat d assurance collective à adhésion facultative souscrit par l Association APOGEE auprès de SOGECAP, compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation régie par le Code des Assurances. Ce contrat est présenté par Société Générale, en sa qualité d intermédiaire en assurances, immatriculation ORIAS n Société Générale. S.A. au capital de ,75. Siège social : 29, boulevard Haussmann, Paris RCS Paris.

18 Dossier réalisé par Thomas Hubert est un sujet sur lequel on ne savait rien. La dernière étude datait de 1982!», constate d emblée Catherine Élie, directrice du développement économique à l Institut supérieur des métiers et auteur de l étude «L artisanat de sous-traitance industrielle»*. Et pourtant, lorsque les grands groupes industriels font appel à d autres entreprises pour réaliser des opérations qu ils ne peuvent assurer en interne dans les métiers des métaux, du plastique, du cuir ou de l électronique, ils font face à un secteur de l économie française dans lequel trois entreprises sur quatre sont artisanales. Avec 5,5 salariés en moyenne, les entreprises artisanales représentent un quart des emplois et 15 % du chiffre d affaires global de la soustraitance industrielle nationale. Et tandis que la France ne cesse de se lamenter sur sa désindustrialisation, les artisans installés principalement dans les bassins historiques de Rhône-Alpes, du Nord-Est et de l arrière-pays de Saint-Nazaire ainsi qu en région parisienne affichent une remarquable stabilité. «Ces entreprises sont d abord appréciées pour leurs compétences, explique Catherine Élie. Mais aujourd hui, l industrie est organisée en «juste à temps» et leur réactivité est aussi

19 très recherchée.» Pas question de concurrencer la Chine sur le coût des fabrications en grande série, comme le confirme Serge Aubry, fondateur de deux entreprises de mécanique de précision et d injection plastique dans l Ouest (lire page 24) : «nous sommes là quand on a besoin de surmesure. Notre force, c est d être une petite équipe, une structure souple qui s adapte sans cesse aux besoins des marchés». Même son de cloche du côté des industriels. Jean-Pierre Rivard, président de la Compagnie des dirigeants et acheteurs de France (CDAF) pour l Île-de-France, rappelle que le prix n est pas le seul composant du «coût global» sur lequel est rivé l œil des services achats des donneurs d ordres. «Il ne faut surtout pas ignorer la confiance. Or plus on va loin, moins la confiance est forte», estime-t-il, évoquant les inspections nécessaires lorsque l on commande dans les pays à bas coûts. Lui-même acheteur pour le groupe de BTP Vinci, il ajoute : «Dans un appel d offres, quand il ne reste que deux concurrents, je privilégie la plus petite structure. J ai le sentiment de préserver la concurrence, et je pense que je peux être mieux traité car ma commande aura plus d importance pour le petit fournisseur». L acheteur sait aussi qu il sera plus facile d obtenir les modifications en cours de travail de plus en plus fréquentes dans des industries travaillant à flux tendu, notamment grâce au contact direct avec le patron qui caractérise les entreprises artisanales. «En face de nous, on a le décideur. Il a les moyens de mettre en œuvre les ressources de son entreprise, à la différence d un maillon d une grande entreprise qui doit toujours en référer plus haut. Quand on a besoin de réactivité, c est mieux», juge Jean-Pierre Rivard. Un état de fait que résume sans détour la formule de l artisan Jacky Halotel, ancien compagnon chaudronnier aujourd hui à la tête de la société ACCO en Loire-Atlantique (lire page 23) : «le service commercial, c est moi». Les chefs d entreprises artisanales du secteur sont en effet des hommes orchestre généralement issus eux-mêmes de l atelier. «C est la définition-même de l artisanat : la connaissance du métier, à la différence de la sous-traitance industrielle de grande capacité où les chefs d entreprises sont plus souvent des gestionnaires», analyse Joël Fourny, président de la chambre de métiers et de l artisanat de Loire-Atlantique et de la Commission du développement économique et territorial de l APCMA. Un chef d entreprise de haute technologie comme Stéphane Abed (lire notre encadré ci-dessus) peut donc se reconnaître sans hésitation dans l appellation d artisan. «C est une version moderne de l artisanat, qui est avant tout un état d esprit. La proximité avec le client, la compréhension de ses problématiques cette relation humaine est très importante, déclare-t-il avant d ajouter : on travaille la matière avec des outils différents, mais quand on est forgeron ou fondeur, on fait quelque part le même métier.»

20 Vous souhaitez donner une nouvelle vie à votre intérieur? PITIRANA DÉCO & votre style et votre personnalité I

Transformez. votre. expérience. en diplôme

Transformez. votre. expérience. en diplôme Transformez votre expérience en diplôme Muriel 34 ans Responsable pédagogique dans une association d éducation à l environnement Après 12 ans d exercice sans diplôme, Muriel est attirée par un nouveau

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, ADAPTABILITÉ... ET SI L ASSURANCE GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS. www.sollyazarpro.com

INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, ADAPTABILITÉ... ET SI L ASSURANCE GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS. www.sollyazarpro.com INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS Risques professionnels & assurance de personnes TNS, TPE et PME ASSURANCES COLLECTIVES Des offres santé et prévoyance conçues

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012 Région Poitou-Charentes Edito Avec les chiffres clés de l artisanat au 30 juin 2012, l observatoire économique régional de l

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

MODUVÉO PRO. Indépendant et prévoyant > DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS

MODUVÉO PRO. Indépendant et prévoyant > DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS Indépendant et prévoyant > DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS Lorsqu une maladie ou un accident survient, ce que vous avez construit peut être mis en

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants, industriels Le statut de votre conjoint Édition janvier 2012 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul des cotisations

Plus en détail

F.A.Q www.laboiteaservices.com

F.A.Q www.laboiteaservices.com F.A.Q www.laboiteaservices.com Innovation : Une nouvelle façon d acheter un service 1. Généralités... 1 2. Le statut auto-entrepreneur... 4 3. Salarié C.E.S.U... 6 4. Je suis sans emploi... 6 5. Je suis

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Retrouvez toutes nos formations sur www.cma-nantes.fr (espace CIFAM) Sommaire

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai?

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Paris, le 22 novembre 2010 3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Ciel, n 1 en France des logiciels de gestion et des

Plus en détail

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH VERS UNE GESTION PREVISIONNELLE TERRITORIALE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES Evolution de l emploi et pratiques RH Cellule de veille Aire Urbaine ORDRE DU JOUR Ordre du jour Ouverture par Gérard BAILLY

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

Les aides pour la création et reprise d entreprise

Les aides pour la création et reprise d entreprise Les aides pour la création et reprise d entreprise Pour créer sa boite, mieux vaut être accompagné Pourquoi SE FAIRE ACCOMPAGNER lors du lancement? Pour gagner du temps en ayant accès à des informations

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 1. Consignes relatives au bon déroulement de votre stage en entreprise : Vous devez adhérer au fonctionnement de l'entreprise

Plus en détail

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées L artisanat en Midi- Atlas Edition 2015 L Observatoire de l Artisanat de Midi- www.artisanat-mp.fr Sources : Observatoire de l artisanat Midi-, répertoire des métiers au 31/12/2014 URSSAF Midi- «Mieux

Plus en détail

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L artisanat, c est quoi, c est qui? L artisanat est un secteur essentiel de l économie nationale. Il regroupe : 250 métiers, répartis

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint. Edition 2007

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint. Edition 2007 Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Edition 2007 Votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale : LE CHOIX D UN STATUT EST DÉSORMAIS OBLIGATOIRE.

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit Crédit immobilier BAROMETRE DES TAUX DU MOIS DE MARS 2013 EVOLUTION DES TAUX DEPUIS 10 ANS LE PORTRAIT-ROBOT DE L EMPRUNTEUR EN ILE-DE-FRANCE ET EN PROVINCE QUELLES PERSPECTIVES POUR LES MOIS A VENIR?

Plus en détail

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité Devenir agent général d assurance Entrepreneur Indépendant Relation onseiller Écoute Clients Libre Proximité Collaborateurs Assurance Quelques chiffres... 13 000 Les agents généraux d assurance sont au

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Vous envisagez

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

L assurance du risque social et fiscal

L assurance du risque social et fiscal En partenariat avec le cabinet L'expert de la protection sociale L assurance du risque social et fiscal Parce qu un contrôle fiscal et social peut générer de la facturation imprévue pour les entreprises,

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

LE RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS

LE RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS LE RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS L ordonnance n 2005-1528 du 8 décembre 2005 a créé le Régime Social des Indépendants (RSI). Celui-ci, né de la fusion de la Caisse Nationale d Assurance Maladie des Professions

Plus en détail

Le Guide de l Auto-Entrepreneur

Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le statut d auto-entrepreneur en bref Créé en 2009, le statut d auto-entrepreneur permet la création d une entreprise simplifiée (régime social et fiscal, formalités, exonération

Plus en détail

des associations locales

des associations locales Pour en savoir plus www.credit-agricole.fr Guide de la nouvelle des associations locales les réponses à toutes vos questions Le contrat Complémentaire Santé associations est assuré par PACIFICA, filiale

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches?

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Le Syndicat National de la Banque et du crédit en partenariat avec le des acquis Vdealidation l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Sommaire Sommaire Qu est-ce que la VAE? Qu est-ce que

Plus en détail

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Télétravail, coworking, travail indépendant : quels cadres (1/2)? Bibliographie : Guide de l auto-entrepreneur du RSI http://www.lautoentrepreneur.fr/

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

SwissLife Prévoyance TNS Spécial Artisans et Commerçants. Une offre complète, adaptée à votre activité et votre statut

SwissLife Prévoyance TNS Spécial Artisans et Commerçants. Une offre complète, adaptée à votre activité et votre statut SwissLife Prévoyance TNS Spécial Artisans et Commerçants Une offre complète, adaptée à votre activité et votre statut La prévoyance : une préoccupation pour les indépendants Tout comme deux tiers des Français,

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

es dirigeants arantie chômage Une solution simple et complète pour s assurer le maintien d un revenu fixe en cas de perte d emploi

es dirigeants arantie chômage Une solution simple et complète pour s assurer le maintien d un revenu fixe en cas de perte d emploi arantie chômage es dirigeants Une solution simple et complète pour s assurer le maintien d un revenu fixe en cas de perte d emploi L assurance n est plus ce qu elle était. la meilleure protection en cas

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

Formation Chargé de développement de l alternance

Formation Chargé de développement de l alternance Formation Chargé de développement de l alternance En Ile de France GROUPE OMENDO Conseil et Formation 129 rue de Turenne - 75003 Paris 01 44 61 37 37 8 chemin du Pré Carré - Inovallée - 38240 Meylan 04

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail

Former, c est essentiel!

Former, c est essentiel! Former, c est essentiel! Accroître les compétences Gagner en compétitivité Entreprises lorraines relevant du FAFSEA ou d OPCA 3+, bénéficiez de l EDEC Filière Bois Ameublement! PREFET DE LA REGION LORRAINE

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI Le 7 septembre 2012 Contact : ministère du Travail, de l emploi, de la formation professionnelle

Plus en détail

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

INOV CLIENTS INOV COURTAGE 360 COURTAGE. Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers

INOV CLIENTS INOV COURTAGE 360 COURTAGE. Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers Janvier 2015 Numéro 8 INOV COURTAGE 360 COURTAGE Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers 360 COURTAGE ont le plaisir de vous adresser le 8ème numéro d Après une année

Plus en détail

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un!

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un! PASS INDÉPENDANCE ne laissez pas vos salariés devenir dépendants de leur situation familiale tous pour un! LA DÉPENDANCE : DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES TOUCHÉES Le nombre de personnes dépendantes devrait

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Apprentissage de commerce. Pour bien démarrer dans la vie professionnelle. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes wwww.poitou-charentes.gouv.fr DOSSIER DE PRESSE Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes Lundi 19 décembre 2011 Le marché de l emploi en Poitou-Charentes touché par la

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

L assurance santé est obligatoire. La Ram, simplement recommandée. Par 94 % de ses assurés.

L assurance santé est obligatoire. La Ram, simplement recommandée. Par 94 % de ses assurés. CRÉATEURS D ENTREPRISE L assurance santé est obligatoire. La Ram, simplement recommandée. Par 94 % de ses assurés. laram.fr La Ram ne se contente pas de m assurer. Elle me rassure. Votre organisme conventionné

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant Dossier de presse Sommaire «Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» : Un guide pratique à l issue du dispositif de soutien aux TPE/PME Conférence du 5 mars 2014 Communiqué de presse

Plus en détail

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP Guide réalisé par PRO BTP en partenariat avec la FFB «Ce guide est destiné aux futurs créateurs et à tous ceux qui se sont déjà lancés dans l aventure

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Epargne Retraite. vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise

Epargne Retraite. vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise Si, si vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise Epargne Retraite Solutions PME-PMI Aujourd hui avec votre Interlocuteur AXA, construisez votre retraite! Pourquoi

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

mois offerts* en santé «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à

mois offerts* en santé «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à Offre «Mutation» «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à 3 en santé mois offerts* * Voir conditions à l intérieur du dépliant. En cas de mutation,

Plus en détail

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite Sommaire Tchip, un concept unique p 04 4 forfaits, un succès! Gaieté et visibilité Ambiance actuelle Des produits professionnels n 1 Une communication nationale et locale pour une identité forte Le Groupe

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail