How do the Swiss financial centers compare to the rest of the world *

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "How do the Swiss financial centers compare to the rest of the world *"

Transcription

1 Globl Swiss ficil ctrs Zurich Vu Bsl Gv Ticio How o th Swiss ficil ctrs comr to th rst of th worl * * Ls lcs ficièrs suisss fc u rst u mo Illustrtio : virtulipo Goi Public I Switzrl Luks Schwittr Scil thks to th Swiss Dsi Istitut for Fic Bki i Zurich, Uivrsity of th Arts. SWISS BANKING YEARBOOK - L é bcir

2 To 10 Swiss Bki Yrbook 13 # 1 Loo # 10 Toroto 731,171 billio USD 260,637 billio USD 14,067,000 5,936,000 7,890,000 35,7% 2,995,000 27,8% # 8 Chico # 2 Nw York # 9 Gv 524,642 billio USD 1,209,637 billio USD 37,27 billio USD 9,547,000 19,128, ,000* 4,380,000 8,597, ,000 30,0% 26,9% 11%**.26 SWISS BANKING YEARBOOK - L é bcir 2013 * Gv + Frch zo * * Ficil srvics oly

3 To 10 Swiss Bki Yrbook 13 # 5 Zurich # 6 Soul # 7 Tokyo 94,923 billio USD 773,864 billio USD 1,519,434 billio USD 1,875,000 24,0577,000 36,660,000 1,206,000 12,402,000 18,718,000 10,5%* 24,1% 19,4% * Ficil srvics oly To 10 lobl ficil ctrs Gross Ntiol Prouct Sourcs Brookis Istitut PwC Gèv Plc Ficièr Zurich - Fizltz 00,000,000 Totl Poultio Totl Emloymt # 4 Sior # 3 Ho Ko 00,0% Ficil Busiss Srvics Totl Emloymt 327,243 billio USD 350,453 billio USD > 400,000 5,234,000 7,200,000 > 300,000 > 200,000 > 100,000 3,214,000 20,5% 3,663,000 18,9% 0-100,000 Ficil Srvics Emloys Altr Eo Méis SWISS BANKING YEARBOOK - L é bcir

4 Globl Swiss ficil ctrs Both Gv Zurich s thir rtis rkis rorssi i th 12 th itio of th Globl Ficil Ctrs Ix ublish by Z/Y Grou. Witi for th xt itio to b ublish o 24 Mrch GFCI 12 GFCI 11 CHANGES Ctr Rk Rti Rk Rti Rk Rti Loo Nw York Ho Ko Sior Zurich Soul Tokyo Chico Gv Zurich Gv i th Toroto To 10 worl ctrs To 20 rti rki To 20 Evlutios t clssmt GFCI 12 GFCI 11 CHANGES Ctr Rk Rti Rk Rti Rk Rti Loo Nw York Ho Ko Sior Zurich Soul Tokyo Chico Gv Toroto Bosto S Frcisco Frkfurt Wshito D.C Syy Vcouvr Motrl Mlbour Shhi Jrsy Evry six moths sic 2007, th Globl Ficil Ctrs Ix (GFCI) ublish by Z/Y Grou rovis rofils, rtis rkis for 77 ficil ctrs, rwi o two srt sourcs of t: istrumtl fctors (xtrl iics) rsoss to oli survy. My fctors combi to mk ficil ctr comtitiv. Th GFCI rws o ovr 86 istrumtl fctors which r rou ito fiv rs of comtitivss: Pol, Busiss Eviromt, Ifrstructur, Mrkt Accss Grl Comtitivss. I itio, GFCI uss rsoss to ooi oli qustioir comlt by itrtiol ficil srvics rofssiols. Rsots r sk to rt thos ctrs with which thy r fmilir to swr umbr of qustios rlti to thir rctios of comtitivss. Ovrll, 28,180 ficil ctr ssssmts from 1,890 ficil srvics rofssiols wr us to comut th lst itio of th GFCI, with olr ssssmts iscout ccori to. Ovrll rtis combi scors bs o both istrumtl fctors ssssmts by GFCI rsots rou th worl. Loo, Nw York, Ho Ko Sior hv cosisttly b i th to four of th Globl Ficil Ctrs Ix. W cotiu to bliv tht th rltioshi btw Loo, Nw York Ho Ko is mutully suortiv. Whilst som iustry rofssiols still s rt l of comtitio, othrs from th iustry r to rcois tht worki tothr o crti lmts of rultory rform is likly to hc th comtitivss of ths ctrs. I GFCI 12, th to 10 iclus thr Euro ctrs, thr North Amric ctrs four Asi/Pcific ctrs. Of ths, oly thr ctrs, ll Euro, Loo, Zurich Gv - s thir rti imrov, with Zurich Gv lso rorssi i trms of rki rsctivly to th 5 th 9 th rk. Sv ctrs xric clii rtis iclui ll four Asi/Pcific ctrs. Th st tr of lr riss i rtis of Asi/Pcific ctrs rs to hv stll i GFCI 12. GFCI rsots bliv howvr tht Asi ctrs will cotiu to bcom mor siifict i th mium to lo trm..28 SWISS BANKING YEARBOOK - L é bcir 2013

5 Globl Swiss ficil ctrs li ichl Mil Profssor M rou Z/Y G Gut Chir vo G Z/Y rou Evlutio t clssmt rorssio our ls ux ricils lcs ficièrs suisss, slo l Globl Ficil Ctrs Ix ublié r Z/Y Grou. E ttt l ouvu clssmt, fi mrs rochi. T ous ls six mois uis 2007, GFCI, l Globl Ficil Ctrs Ix (Ix moil s lcs ficièrs) ublié r Z/Y Grou, livr rofils, ottios t clssmts our 77 lcs ficièrs, s uyt sur ux sourcs isticts oés : s fcturs istrumtux (iics xtrs) t ls réoss à u quêt li. D ombrux élémts trt ju our étrmir l cométitivité u lc ficièr. GFCI s ui sur 86 fcturs istrumtux, rroués ciq ôls cométitivité : ls cturs, l climt s ffirs, ls ifrstructurs, l ccès u mrché t l cométitivité éérl. D lus, GFCI utilis ls réoss à u qustioir li rmli r s rofssiols issus s srvics ficirs itrtioux. Ls réots sot ivités à clssr ls lcs qu ils coisst t à réor à u crti rikthm qustios rltivs à lur rctio l cométitivité. Aisi, évlutios lcs ficièrs, rélisés r 1890 rofssiols, ot été utilisés our l 12 éitio u GFCI, lus u crti ombr évlutios tériurs, oérés slo lur cité. Ls stimtios combit oc éfiitiv s fcturs istrumtux t ls réoss u qustioir GFCI s l mo. Lors, Nw York, Ho Ko t Siour s sot systémtiqumt clssés s l to qutr u GFCI uis s rmièr ublictio. Pour Z/Y Grou, l rltio tr Lors, Nw York t Ho Ko st lrmt u à u souti mutul. Si qulqus rofssiols l iustri y voit toujours l résultt u fort cocurrc tr lls, utrs st qu l ccroissmt cométitivité cs lcs vit u fit qu lls sot més à trvillr smbl sur crtis moifictios l rélmttio s mrchés. Ds l éitio 2012 u GFCI, ls ix rmièrs lcs ficièrs cités s rértissit tr trois uroés, trois or-méricis t qutr situés s l zo Asi/Pcifiqu. Suls trois tr lls - Lors, Zurich t Gèv, touts uroés, - o vu lur ottio mélioré, Zurich t Gèv rorsst élmt u clssmt t s lçt rsctivmt ux 5 t 9 rs. St rcult, otmmt ls qutr Asi/Pcifiqu. Ds ctt éitio u GFCI, l tc fort croissc s ottios s lcs Asi/Pcifiqu smbl ssé, mêm si ls réots st qu ls ctrs sitiqus cotiurot à rr l imortc, à moy t lo trm. th GFCI Y Z/ t rormm u Abo Futurs tr C l /Y ci by Z f th Fi i 2007 s I is rt o v crt v socity ti i ro it Th GFC i im to, s c im. i c lo trm of Lo F Lo Fi ovr th socitl Coll. f fic o romoti s Grshm u k k-t offics i i h th it l w t i urs commrc choloy, t i ry six v l r fic ut Z/Y is. GFCI is uh btt ro th rl c z v i Swit UK i both th cil Ctr moths. m Fi m r r ro 7 rti u cé 200 if FCI fit rojt l ur objct L ix G c, u i c o F i F o à lo L o c L. s r fi Futu l m Coll t l us ht à l Grsh Z/Y t réhsio roit rivé chrc m co l r oloi. Il k r o li ch t é t k m i é c t l st u th fi été ubli l /Y r Z I. trm s socil iss. GFC rè u S. ro 7 0 t 0 l 2 i fvorisr mrs yum-u té u Ro r l rou Z/Y st iml is fo rmièr ois. our l ls six m lisé tous u ct st Ii tml o: fcf-fci.h Iformti c.t/ fi o.l w htt://ww SWISS BANKING YEARBOOK - L é bcir

6 cil Ctrs Ix 12 Globl Swiss ficil ctrs ry Sctors Iustry sctor sub-iics r crt by Th to four ctrs i th GFCI 12 ovrll ix Zurich Gv hv cosisttly comr to th GFCI to four ctrs, Zurich Gv s buili th GFCI 12 sttisticl mol usi oly r to of th Asst Mmt, Govrmt ftur i th to 15 ficil ctrs sic rtis cotiu to ris whil thr of th to four ctrs - th qustioir rsoss from rsots & Rultory, Isurc Profssiol GFCI ws first ublish i I GFCI Nw York, Ho Ko Sior sw thir rtis worki i th rlvt iustry sctors. Th Srvics sub-iics. 12 (Stmbr 2012), Zurich rks 5th with cli sic GFCI 11. For th lttr two, this cli is rt GFCI 12 tst hs b ovrll us rti to rouc of 691 whil Gv rks 9th with of tr tht hs s Asi ctrs iclui Ho Ko, srt sub-iics for th rti Bki, of 683, Asst islyi lss th Th wlth 100 oits mmt sub-ix shows Sior, tht Tokyo, Shhi, Biji, Tii Shzh Mmt, Isurc, iffrc Profssiol with Srvics, Loo, th worl th scilist to ficil wlth mmt ctrs stll c or fll i GFCI 12. GFCI rsots iict, howvr, Govrmt & Rultory ctr ccori Wlth to th GFCI. comt with th multi-sctor lobl ctrs. tht this tr is tmorry. Mmt & Privt Bki Zurich sctors. Gv r rr s firly stbl I Euro, Zurich Gv cosolit thir ositios comtitiv ficil ctrs loblly. Wh Loo rs t th tocosiri of fiv of th thir six subiics. Nw York tos thctrs Bki sm sub-ix. to follow similr rorssio volutio ovr tim, both Tbl 11 blow shows th with to t th rk i rtis bcomi smllr. Wh s li ctrs ftr Loo, whilst Frkfurt Pris hv fll bck slihtly sic GFCI 10 (Stmbr 2011) most likly u to th oliticl ucrtity th ffcts of th Eurozo crisis. ficil ctrs i th iustry sctor subiics: Th Globl Ficil Ctrs Ix Rki ccori to iustry sctors Tbl 11 GFCI Clssmt 12 iustry sctor slo sub-iics ls scturs To 10 l fic Rk Asst mmt Bki Govrmt & rultory Isurc s of Comtitivss Th5 istrumtl Bosto (-1) fctorstokyo us(-) i th GFCI Frkfurt 12 (-1) mol 7 r Chico rou (+1) itofrkfurt fiv ky(+2) rs oftokyo (-) Tokyo (-) Gv (+14) Gv (+1) Chico (-) Gv (-) Toroto (-) comtitivss 8 Toroto (-1)(Pol, Zurich Busiss (-1) Eviromt, Gv (+3) Chico (-1) Toroto (-1) Vcouvr (+1) Mrkt Accss, Ifrstructur Grl my rs. 9 Zurich (+1) Toroto (-) Zurich (+3) Soul (+10) Syy (+4) Frkfurt (+3) Comtitivss). Th GFCI 12 fctor Privt Bkr bs i Gv 10 S Frcisco (-4) Chico (-3) Toroto (-) Syy (+3) Motrl (+6) Jrsy (-2) ssssmt mol is ru with o st of istrumtl fctors t tim. Tbl 12 shows th to t rk ctrs i ch sub-ix: Zurich Rki mitis ccori its to stro fiv rs ruttio of comtitivss for rivt bki Tbl 12 GFCI Clssmt 12 Ar of slo comtitivss ciq critèrs sub-iics cométitivité To 10 Th.30 to four SWISS ficil BANKING ctrs YEARBOOK i GFCI - L é 12 bcir 2013 Loo, Nw York, Ho Ko Sior Profssiol srvics Wlth mmt 1 Loo (-) Nw York (-) Loo (-) Loo (+2) Loo (-) Loo (-) 2 Nw York (-) Loo (-) Nw York (-) Nw York (-) Nw York (-) Zurich (+4) 3 Sior (+1) Soul (-) Ho Ko (-) Sior (+2) Ho Ko (-) Ho Ko (-) 4 Ho Ko (-1) Ho Ko (-) Sior (-) Ho Ko (-3) Sior (-) Nw York (-2) 5 Tokyo (+4) Sior (-) Pris (+1) Zurich (+3) Zurich (-) Sior (+1) It is oo to s Gv s scor ow rflcts its strths i so wlth mmt sit itrtiol rssur for mor isclosur. Rk Pol Busiss viromt Mrkt ccss Ifrstructur Grl comtitivss Privt Wlth Mr bs i Zurich 1 Loo (-) Loo (-) Loo (-) Loo (-) Loo (-) 2 Nw York (-) Nw York (-) Nw York (-) Nw York (-) Nw York (-) 3 Ho Ko (-) Ho Ko (-) Ho Ko (-) Ho Ko (-) Ho Ko (-) 4 Sior (-) Sior (-) Sior (-) Sior (-) Sior (-) 5 Zurich (+5) Zurich (+3) Zurich (+1) Zurich (+2) Zurich (+3) 5 Tokyo (-1) Gv (+4) Gv (+7) Soul (-) Soul (-1) 7 Soul (-) Soul (-2) Tokyo (-2) Gv (+2) Tokyo (-1) 8 Chico (-1) Tokyo (-1) Chico (+1) Tokyo (-3) Gv (+7) 9 Toroto (+5) Chico (-3) Bosto (+2) Chico (-1) Chico (-2) 10 Gv (+5) Frkfurt (+2) Frkfurt (+3) Frkfurt (-) Toroto (-2) Zurich t Gèv ot systémtiqumt été clssés rmi ls 15 rmièrs lcs ficièrs moils uis l rmièr rutio u GFCI Ds GFCI 12, ru stmbr 2012, Zurich s lc 5 vc u ot lobl 691 tis qu Gèv s clss 9 vc u ot 683, fficht mois 100 oits ifférc vc Lors, l rmièr lc ficièr slo GFCI. Zurich t Gèv sot cosiérés comm s lcs ficièrs ssz stbls t cocurrtills. Au fil u tms, ls ux ctrs smblt suivr u rorssio similir, vc u écrt s ls ottios qui s rétrécit. Comrés ux qutr rmièrs lcs, Zurich t Gèv cotiut lur scsio, tis qu trois cs qutr lcs ricils - Nw York, Ho Ko t Siour - ot vu lurs ottios éclir uis GFCI 11. Cocrt cs ux rièrs, l biss suit u tc qui voit ls lcs sitiqus, ot Ho Ko, Siour, Tokyo, Shhi, Biji, Tii t Shzh, str ou bissr s l clssmt GFCI. Ls réots à l quêt iiqut ct qu ctt tc st tmorir. E Euro, Zurich t Gèv cosolit lurs ositios lcs omits rès Lors, tis qu Frcfort t Pris o cou u lér rcul rès GFCI 10 (Stmbr 2011) robblmt riso l icrtitu olitiqu t s ffts l cris l zo Euro.

7 Switzrl Swiss ficil ctrs Switzrl s oo loctio for ficil srvics Switzrl is oft cosir s sil ficil ctr, but ficil srvics ctivitis tk lc rimrily throuh fiv hubs: Zurich, Gv, Bsl, Ticio Vu. I Switzrl, th ficil sctor itslf is suorti illr of th coomy, rti rly 11% of th tiol GDP mloyi ovr 211,000 ol. Bks r th ky lyrs i th sctor. Switzrl h 305 bks uthoris by Fim t th of Wlth mmt is t th cor of Swiss bki ctivitis. Historiclly, Switzrl i romic i wlth mmt uri th 20 th ctury thks to th combitio of stbl currcy coomy, utrl olicy robust bk clit cofitility. At th of 2011, Swiss bks m ssts totlli CHF 5,300 billio of which 51% blo to fori clits. Switzrl is i li lyr i cross-borr rivt wlth mmt with 27% shr of th mrkt. Thr Swiss bks, iclui UBS Crit Suiss, c b fou i th to t of th worl s bist wlth mrs. Th sco most imortt lyrs r isurrs. I 2010, 66% of thir lobl rmium icom for rivt isurc r-isurc ws rt bro iicti thir hih lvl of itrtiolistio. Swiss isurc comis hv icrsily scilis i r-isurc mki of Switzrl th fourth lrst lyr i risurc i th worl. Switzrl is lso mjor lyr i currcy tri, commoity tri commoity tr fic s wll s i th mmt of fus h fus. Switzrl is oft cosir s sil ficil ctr, but ficil srvics ctivitis tk lc rimrily throuh fiv hubs Zurich, Gv, Bsl, Ticio Vu. Of ths, oly Zurich Gv r currtly iclu th Globl Ficil Ctrs Ix. ky fiurs Swiss Gross Domstic Prouct billio CHF billio CHF Ficil sctor A Vlu A Vlu s % of GDP 10,5% # 1 Loo 781 Zurich # Gv # SWISS BANKING YEARBOOK - L é bcir 2013

8 Switzrl Swiss ficil ctrs L Suiss st souvt cosiéré comm u lc ficièr tt qu tll, mis srvics ficirs t ctivités s y éroult ricilmt à trvrs ciq ôls : Zurich, Gèv, Bâl, Tssi t Vu. L sctur ficir st u ilir l écoomi suiss, éért rès 11% u PIB tiol t mloyt lus rsos. Ls bqus sot ls riciux cturs c sctur. Fi 2012, l Suiss comtit 305 bqus utorisés r l Fim. L stio fortu st u cœur s ctivités bcirs suisss. Historiqumt, l Suiss é imortc s l stio trimoi u cours u 20 siècl, râc à l combiiso u moi t u écoomi stbls, u olitiqu utrlité t u scrt bcir soli. Fi 2011, ls bqus suisss érit s ctifs s élvt à millirs frcs suisss, ot 51% rtt à s clits étrrs. L Suiss st fft u ctur rmir l s l stio trsfrotlièr fortus rivés vc u rt mrché 27%. Trois bqus suisss, ot UBS t Créit Suiss, s situt rmi ls ix riciux stioirs fortu u mo. Ls scos cturs ls lus imortts sot ls sociétés ssurc. E 2010, 66% lur chiffr ffirs ssurc rivé t réssurc été rélisé à l étrr, c qui iiqu lur hut ivu itrtiolistio. Ls comis ssurc suisss s sot lus lus sécilisés s l réssurc, roulst l Suiss u qutrièm r moil s c sctur. L Suiss st élmt u ctur imortt u éoc s viss, s mtièrs rmièrs, u ficmt u commrc s rouits bs isi qu l stio fos lcmt t fos sécultifs. L Suiss st souvt cosiéré comm u lc ficièr tt qu tll, mis ls srvics ficirs t ls ctivités s y éroult ricilmt à trvrs ciq ôls : Zurich, Gèv, Bâl, Tssi t Vu. Prmi ux, suls Zurich t Gèv sot ctullmt itérés u Globl Ficil Ctrs Ix. Ficil sctor mloymt Totl Emloymt Ficil srvic ctivitis 6,2% 124,400 Sourcs Stt Scrtrit for Itrtiol Ficil Mttrs (SIF) Kto Zürich Rubblic Cto Ticio USTAT, Dti, Ticio Gèv Plc Ficièr Zurich - Fizltz Associzio Bcri Ticis Swiss Bkrs Associtio 211,400 Ficil sctor 47,900 Isurc Psio fui sctor 228 Isurc comis 305 Bks 2265 Psio fus 39,100 Activitis uxiliry to ficil srvics isurc ctivitis SWISS BANKING YEARBOOK - L é bcir

9 Switzrl Swiss ficil ctrs Zurich Zurich is itrtiolly row ficil Zurich st u lc ficièr itrtiolmt cil Ctrs Ix 12 ctr it hs cosisttly rk i th to rommé qui s st toujours clssé s l to 10 sic GFCI ws first ublish. I 2011, 10 uis l rmièr ublictio u GFCI. E Zurich cotribut to rly hlf (47%) of th 2011, Zurich cotribué à rès l moitié vlu of th whol ficil sctor i (47%) l vlur jouté u sctur ficir Switzrl. Zurich is hom to th Swiss Stock Suiss. Zurich hébr Swiss Stock Exch Exch (SIX), o of th lrst xchs i (SIX), u s bourss ls lus imortts Zurich s Euro ovrll i trms vr of mrkt ssssmt citlistio is 721 u (SIX, from 717 i Euro GFCI 11. trm North citlistio boursièr. L Amric 2013 ). Th ssssmts tiol xch of Zurich hs tothr ort with sic thos from bours th Mil tiol Est foctio uis 1996, é 1996 followi th mrr btw Zurich, l fusio tr clls Zurich, Bâl, Gèv & Afric r stro. Offshor Euro rsots r much closr to Bsl, Gv Lus s xchs. t Lus. th m. Asi/Pcific rsots r lss fvourbl. Chrt 10 Assssmts by rio iffrc from th m Zurich M without Euro ssssmts Mil Est/Afric (1.7%) Lti Amric (0.3%) North Amric (7.4%) Euro (45.5%) Asi/Pcific (14.8%) Offshor (30.3%) Cotributio to th Swiss GDP 47% Cotributio to th cto GDP 22,5% Ficil sctor mloymt 96,000 Assssmt by rios Frkfurt s Evlutios ovrll vr slo ssssmt ls réios is 702 ow réots slihtly from 705 i GFCI 10. Frkfurt is iv lowr ssssmts by ol bs i offshor Exmii th ssssmts iv to ch mjor ctr is usful ms of Alysr ls évlutios chqu lc ficièr mjur st u moy util loctios ssssi th Lti rltiv Amric. strth wkss of thir ruttio i iffrt évlur ls forcs t ls fiblsss rltivs lur réuttio s ls utrs rio. Zurich is rlly wll rciv rt by GFCI rsots, scori réios u lob. Zurich st éérlmt bi rçu r ls réots GFCI, Chrt 721 o 11 ssssmts Assssmts i GFCI by 12, rio u from 717 iffrc i GFCI 11. from North th Amric m Frkfurt ttit isi u ot 721 s GFCI 12, huss 4 oits. Ls ssssmts of Zurich tothr with thos from th Mil Est & Afric r évlutios or-méricis Zurich t clls u Moy-Orit t l Afriqu stro. Offshor Euro rsots r much closr to th m, whil sot élvés. Ls réots offshors t uroés sot bucou lus rochs Asi/Pcific rsots r lss fvourbl. Asi/Pcific (23.4%) M without l moy, tis qu cux Asi/Pcifiqu sot mois fvorbls. Euro Mil Est/Afric (2.6%) ssssmts Vu Mil Est/Afric (1.5%) Cotributio to th Swiss GDP Lti Amric (0.3%) Lti Amric (0.3%) North Amric (12.7%) Lus/Vu is th thir ficil ctr i Lus / Vu st l 3 lc ficièr Offshor (9.4%) Switzrl, wll rr for its ctivitis i Suiss, réuté our ss ctivités stio wlth mmt isurc srvics, Euro trimoi (51.6%) t ss srvics ssurc mis Lus/Vu is lso scilis i citl élmt sécilisé s l citl-risqu, l risk, corort fic tr fic (Ett ficmt s trriss t l ficmt Vu). Th rio lso tks vt of th u commrc. L zo rofit élmt umrous hihr uctio istitutios such s ombruss istitutios simt Chrt th Uivrsity 12 Assssmts of Lus, by IMD, rio th EPFL, iffrc suériur from th comm m l Uivrsité Gv Lus, HEC s wll s th Itrtiol Ctr for l IMD, l EPFL, HEC t l Ctr itrtiol Ficil Asst Mmt Eiri. iéiri t stio s ctifs ficirs. Asi/Pcific (12.3%) 8,5% Ficil sctor mloymt Bsl M without North Amric (8.6%) Euro ssssmts Offshor (34.9%) 6,5% Euro (42.3%) 5% Cotributio to th cto GDP 13, SWISS BANKING YEARBOOK - L é bcir 2013 Bsl (tow) is othr mjor ficil ctr i Switzrl, with ficil ctivitis ccouti for rly 5% of th vlu of th sctor t tiol lvl. Scilis i rivt bki, risk citl isurc, Bsl hosts th hqurtrs of UBS of th Bk for Itrtiol Sttlmts. I itio, it is whr th Swiss Bkrs Associtio ws oriilly fou i Cotributio to th Swiss GDP 9, Cotributio to

10 Offshor (30.3%) Euro (45.5%) Frkfurt s ovrll vr ssssmt is 702 ow slihtly from 705 i GFCI 10. Frkfurt is iv lowr ssssmts by ol bs i offshor loctios Lti Amric. Switzrl Swiss ficil ctrs Chrt 11 Assssmts by rio iffrc from th m Frkfurt Gv Gv hs cosisttly rk i th to 15 Gèv été réulièrmt clssé s l To 15 ctrs sic th GFCI ws first ublish. Asi/Pcific I (23.4%) M without 2011, uis l rmièr rutio Euro u GFCI. E 2011, ll Gv cotribut to rly Mil13% Est/Afric of th (2.6%) vlu cotribué à rès 13% ssssmts l vlur jouté u by th ficil sctor tiolly, mki it sctur ficir à l échll tiol, c qui fit Lti Amric (0.3%) th sco ficil ctr i Switzrl. Gv l 2 ctr Suiss. Ell st ujour hui u ctur is mjor lyr i wlth North mmt Amric (12.7%) hs bcom stro cotr i Commoity Tri moil s l éoc s mtièrs rmièrs t l Offshor ficmt (9.4%) u commrc s rouits bs. Commoity Tr Fic. With rou 400 Avc rès 400 sociétés t lus 8000 mloyés Euro (51.6%) tri comis ovr 8000 mloys i s c sctur, Gèv st u ctur moil our this -150 sctor, Gv -100 is umbr o -50 worlwi i ris oil ss, s wll s cotto (ti with Loo) is th li ctr i Euro for tri i sur. 0 l stio 50fortu mis 100 ussi s l 150 éoc s céréls t oléiux, isi qu s l coto (à élité vc Lors) t st l lc ficièr omit Euro our l commrc u sucr. Chrt 12 Assssmts by rio iffrc from th m Gv Mil Est/Afric (1.5%) Lti Amric (0.3%) M without Euro ssssmts Euro (42.3%) Asi/Pcific (12.3%) North Amric (8.6%) Offshor (34.9%) Cotributio to th Swiss GDP 13% Cotributio to th cto GDP 17,5% Ficil sctor mloymt 30,000 Assssmt by rio Evlutios slo ls réios réots Lik Zurich, Gv is rlly wll rr by GFCI rsots scors 709 o ssssmts i GFCI 12, u from 703 i GFCI 11. Gv is iv lowr ssssmt by rofssiols bs i North Amric to som xtt Offshor ctrs Asi Pcific. O th othr h, Gv joys fvourbl ssssmts by rofssiols bs i Euro, Lti Amric Mil Est/ Afric. Comm Zurich, Gèv st éérlmt bi cosiéré r ls réots t ttit u scor 709 s GFCI 12, huss 6 oits. Gèv rçoit s évlutios lus bsss s rofssiols bsés Amériqu u Nor t, s u crti msur, s ctrs offshor t Asi-Pcifiqu. A l ivrs, Gèv bééfici évlutios fvorbls l rt s rofssiols bsés Euro, Amériqu lti t u Moy-Orit / Afriqu. Bâl (vill) st u utr lc ficièr Suiss imortc, vc s ctivités rréstt rès 5% l vlur jouté u sctur u ivu tiol. Sécilisé s l bqu rivé, l citl-risqu t l ssurc, Bâl ccuill l siè l UBS t l Bqu s rèlmts itrtioux. E outr, c st là qu l Associtio s Bquirs suiss été foé Ticio Ticio is wll kow for wlth mmt ctivitis scilly with Itli clits tht shr commo lu similr cultur. Th ctr hs ivrsifi its ctivitis to iclu sst mmt commoity tri. Ticio is icrsily cotributi to Switzrl s siificc i commoity tri with 70 ortors ctiv i mtls (iclui stl), crbo som soft commoitis. L lc ficièr u Tssi st réuté our ss ctivités stio trimoi rticulir vc ls clits itlis qui rtt u lu t u cultur commus. Ell ivrsifié ss ctivités our y iclur l stio ctifs t l éoc mtièrs rmièrs. Ell cotribu lus lus u rôl l Suiss s l commrc s mtièrs rmièrs râc à 70 oérturs rticulièrmt ctifs s ls métux (y comris l cir), l crbo t crtis rouits ricols. 5% Ficil sctor mloymt Cotributio to th Swiss GDP 10,3% Ficil sctor mloymt th cto GDP 4% 12,000 Cotributio to th cto GDP 9,600 SWISS BANKING YEARBOOK - L é bcir

Wealth Management 16 MÉDIAKIT 100 PAGES 100% PRO 100% UTILE + + + + + UN HORS-SÉRIE ANNUEL SON APP INTERACTIVE LE WEALTH MANAGEMENT EN SUISSE EN 2016

Wealth Management 16 MÉDIAKIT 100 PAGES 100% PRO 100% UTILE + + + + + UN HORS-SÉRIE ANNUEL SON APP INTERACTIVE LE WEALTH MANAGEMENT EN SUISSE EN 2016 Wlth gmt 16 ÉDIKIT UN HOR-ÉRI NNUL t it t tr t ri o ot tri x c ttio UX it x c ttio u X co oux otr ti tr m NJ tr u N J U r uxnt J J ux c o N p gl p glm ptglm ptr mttiux it è è l rè l r l règl NJ cotr l

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

RÉSIDENCE RÉSIDENCE. Noria Park TOULOUSE > > BORDEROUGE

RÉSIDENCE RÉSIDENCE. Noria Park TOULOUSE > > BORDEROUGE RÉSIDENCE Nori Prk RÉSIDENCE TOULOUSE > > ORDEROUGE TOULOUSE, À LA DÉCOUVERTE DE LA CULTURE OCCITANE L Métroum TOULOUSE, MÉTROPOLE D AVENIR AU CHARME D EXCEPTION Vill d crctèr à l cct chtt, Toulous s distgu

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

Attention, parfois tu pourras choisir

Attention, parfois tu pourras choisir r i ustio Q l b l é pr Atttio, prfois tu pourrs choisir plusiurs réposs! 1. À to vis, qu st-c qu u rfug fortifié? 4. quoi l fug d Dosshim st-il costruit? c st u liu qui ccuillit ls gs qud ils étit mcés

Plus en détail

Augmentation de capital - Comptabilisation

Augmentation de capital - Comptabilisation Ctluppi & Hug AG Softwre d Augmettio de cpitl - Comptbilistio Descriptio Ue ugmettio de cpitl est ue ugmettio du cpitl ctio d'ue société oyme pr émissio de ouvelles ctios. Il existe différetes formes d'ugmettio

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

ANALYSE NUMERIQUE DES PROFILS DE TEMPERATURE ET DE FLUX : APPLICATION AU CONTROLE NON DESTRUCTIF

ANALYSE NUMERIQUE DES PROFILS DE TEMPERATURE ET DE FLUX : APPLICATION AU CONTROLE NON DESTRUCTIF Jun 21 Phy. Chm. w 2 (21) 49-53 AALYS UMRIQU DS PROFILS D TMPRATUR T D FLUX : APPLICATIO AU COTROL O DSTRUCTIF A. Obbdi, S. Blttr *, S. Shnoun, A. Tmiri Lbortoir nrgétiqu t tritmnt du ignl U.F.R Intrumnttion

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états Rffinmnt d modèls comportmntux UML, vérifiction ds rltions d implnttion t d xtnsion sur ls mchins d étts Thoms Lmolis Ann-Lis Couris Hong-Vit Luong févrir 2009 1 Motivtions L dévloppmnt d SLP (SIS ---

Plus en détail

Effets d écran, densités et énergies électroniques dans les atomes et les ions métalliques par la méthode de Hartree-Fock

Effets d écran, densités et énergies électroniques dans les atomes et les ions métalliques par la méthode de Hartree-Fock Effts d écr, dsités t érgis élctroiqus ds ls toms t ls ios métlliqus pr l méthod d HrtrFock C. Möllr, A. Suru To cit this vrsio: C. Möllr, A. Suru. Effts d écr, dsités t érgis élctroiqus ds ls toms t ls

Plus en détail

Terminale S Pondichéry, Avril 2009 Sujets de Bac

Terminale S Pondichéry, Avril 2009 Sujets de Bac D PINEL, Sit Mathmitc : http://mathmitcfrfr/idphp Trmial S Podichéry, Avril 009 Sujts d Bac D PINEL, Sit Mathmitc : http://mathmitcfrfr/idphp Trmial S Podichéry, Avril 009 Sujts d Bac D PINEL, Sit Mathmitc

Plus en détail

DME TYXAL+ IP IP 55. www.deltadore.com. Contenu / Contents / Inhalt / Contenuto / Contenido / / Inhoud

DME TYXAL+ IP IP 55. www.deltadore.com. Contenu / Contents / Inhalt / Contenuto / Contenido / / Inhoud DME TYXL+ www.tor.o Not stto EN Istto u DE Isttostu IT u stzo ES Mu stó PL Istru st NL Istt 2xLS 14500-3,6 V - 5,8 - Ltu utoo 10 s - utooy 10 yrs Cotu / Cotts / It / Cotuto / Coto / / Iou Cosupto st-y

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

Résumé Math HEC 1ère Math

Résumé Math HEC 1ère Math Résué Mth HE èr Mth Mthétiqus icirs (chir spécil. Méthod récursiv p.. Equivlc d pits p.4 Vlur cpitlisé : vlur utur d u ott court > Fctur d cpitlistio : ( + i Vlur scopté : vlur court d u ott utur < Fctur

Plus en détail

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

- Partie A - Échantillonnage -

- Partie A - Échantillonnage - ÉCHANTILLONNAGE - ESTIMATION - Parti A - Échatilloag - L'objctif d ctt parti st d répodr à la problématiqu suivat : commt, à partir d'iformatios (coupl moy-écart-typ ou proportio) cous sur u populatio,

Plus en détail

Filière de Sciences Économiques et de Gestion. Semestre : S 3 Module : M 12 (Méthodes Quantitatives III) Matière : Algèbre I.

Filière de Sciences Économiques et de Gestion. Semestre : S 3 Module : M 12 (Méthodes Quantitatives III) Matière : Algèbre I. Uirsité ohmmd V gdl Fculté ds Scics Juridiqus Ecoomiqus t socils RT http://www.ssr.c.m ا اآال آ ام ا واد وا اا! ط Filièr d Scics Écoomiqus t d Gstio Smstr : S odul : éthods Qutittis III tièr : lgèbr I

Plus en détail

LA SUISSE - UN MODÈLE DE. Québec, 19 septembre 2014 SU SS U O RÉUSSITE À PARTAGER

LA SUISSE - UN MODÈLE DE. Québec, 19 septembre 2014 SU SS U O RÉUSSITE À PARTAGER LA SUISSE - UN MODÈLE DE Québec, 19 septembre 2014 SU SS U O RÉUSSITE À PARTAGER Que savez-vous de la Suisse? Roger Federer Chocolat Montres de luxe 2 Quel est le lien entre ces objets et la Suisse? Velcro

Plus en détail

La Fillette Aux Deux Serviteurs for the Brandon University Chorale. q» F 2 œ 2. J œ

La Fillette Aux Deux Serviteurs for the Brandon University Chorale. q» F 2 œ 2. J œ La iltte Aux Deux Serviteurs or the Brandon niversity Chora rench Canadian olk-song Arr: Sid Robinovitch Tenor Bass Moderato q» C'é - tait u - ne i - ltt' qu'a- vait deux ser - vi - teurs C'é - tait u

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

G a g n a n t. L o t. d e. N o. 0 Bon d'achat de 6 + t-shirt 104. l o t

G a g n a n t. L o t. d e. N o. 0 Bon d'achat de 6 + t-shirt 104. l o t 0 B 'ch 6 + -shir 104 1 TV ED 81c 1 2 2 sss pr + 20% furis 126 11 Séc Si By + prç ris 50 13 Cé USB 18 19 Sc à s + ivr 71 21 Prss Arus 11 24 Mchi à Pp Cr 10 33 Eré Pisci + pr-cés 34 35 Brbcu / Pch 2 1 6

Plus en détail

VÉHICULES MEUBLES CONTAINERS CONTAINERS FRIGORIFIQUES. La gamme NOTRE SOLUTION DE STOCKAGE FRIGORIFIQUE. www.petitforestier.fr

VÉHICULES MEUBLES CONTAINERS CONTAINERS FRIGORIFIQUES. La gamme NOTRE SOLUTION DE STOCKAGE FRIGORIFIQUE. www.petitforestier.fr VÉHICULES MEUBLES CONTAINERS CONTAINERS FRIGORIFIQUES La gamm NOTRE SOLUTION DE STOCKAGE FRIGORIFIQUE www.pttforstr.fr u stockag ffcac POUR UNE CHAÎNE DU FROID PRÉSERVÉE Cosrvato, pcs d actvté, stockag

Plus en détail

Des prestations textiles personnalisées pour l hôtellerie et la restauration

Des prestations textiles personnalisées pour l hôtellerie et la restauration Ds prstatios txtils prsoalisés por l hôtllri t la rstaratio ti i R E R A R-GZ 992 por l trti profssiol d li Sivi d l hyiè t d la qalité ds txtils R_Hotl_Gastro_Iformatio_FRANZOESISCH.idd 1 1 19.04.2010

Plus en détail

IntervIEw avec la bobeuse Tamaris allemann. gagnez des bonnets cool. Avec photoroman. Numéro 20 Décembre 2010

IntervIEw avec la bobeuse Tamaris allemann. gagnez des bonnets cool. Avec photoroman. Numéro 20 Décembre 2010 N 20 Dc 2010 L g Exc -f www.xc-f.ch Avc h Cc: gg c A g cg! IvIEw vc T LLENN h v D Chè ch èv 3000 f c. C v v! V v c 8 h! N v c -f v êv x E g c v c f, g, c v v v, g, XY! C v O c, gè v g C j v v g v v v f

Plus en détail

La couleur de votre MySpeedy est parfaitement coordonnée avec celle de

La couleur de votre MySpeedy est parfaitement coordonnée avec celle de FR s l è d Mo Origial, coloré, prsoalisé. L plus tdac d tous ls compturs motr qui vous êts. Choisissz votr favori parmi ls styls proposés t xprimz votr idividualité avc u comptur uiqu. La coulur d votr

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Pr rl Py--Dô, v civi i r c, riv iq, cr c Acii i iv c l r ri rc, ci rcr i ll v l vcc, O rr i r f r liir (ESS) ciif, c l ci l ci j rôl ll rri, i iv cr c r l ii l rg v l ci l

Plus en détail

DES LUNETTES DE VUE À TALON CHEZ MEYROWITZ

DES LUNETTES DE VUE À TALON CHEZ MEYROWITZ A A C H E T E R S E S LU N E T T E S E N S E A RC H A C C U E IL P R O P O S C O N TA C T LIG N E C O M P A R AT IF O P T IC IE N E N LIG N E L E B LO G Q U I V O U S A I D E À C H O I S I R V O T R E

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi.

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi. PLATEFORME DE VENTE EN LIGNE Cette plateforme de vente par Internet est une solution intégrant de nombreuses fonctionnalités indispensables à la mise en place d'un site e-commerce. Elle peut fonctionner

Plus en détail

Rennes - Les Longs Champs, 4 500 m 2 de bureaux. La dynamique d une adresse de référence!

Rennes - Les Longs Champs, 4 500 m 2 de bureaux. La dynamique d une adresse de référence! Rs - Ls Logs Champs, 4 500 m 2 buraux. La yamiqu u arss référc! U car travail yamiqu t parfaitmt accssibl Au cœur la Tchopôl Rs Atalat t ss 270 hctars éiés aux hauts tchologis la commuicatio t à la rchrch,

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

Les Cliniques universitaires UCL de Mont-Godinne

Les Cliniques universitaires UCL de Mont-Godinne RAPPORT RAPPORT D ACTIVITÉS D ACTIVITÉS Ls Cliiqus uivrsitirs UCL d Mot-Godi Solidrité Mutulist Chréti.s.b.l. 2009 2009 Ls Cliiqus uivrsitirs UCL d Mot-Godi Tbl ds mtièrs ----------------- Ls doés ficièrs

Plus en détail

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing Inclur l vidéo comm lvir d s strtégi mrkting 2motion.com Stphni Prot, Dirctric Adjoint, 2motion sprot@2motion.com Strtégi mrkting Un strtégi mrkting s définit comm un pln d ctions coordonnés miss n ouvr

Plus en détail

Résumé de l'avis de l'académie des sciences "L'enfant et les écrans"

Résumé de l'avis de l'académie des sciences L'enfant et les écrans Résé de l'avis de l'académie des sciences "L'enfant et les écrans" http://wwwacademiesciencesfr/activite/rapport/avis0113pdf réalisé par Gilles Moneyrol, conseiller pédagogique TCE en Gironde (circonscriptions

Plus en détail

Official Documents for 2015 Marathon des Sables

Official Documents for 2015 Marathon des Sables Official Documents for 2015 Marathon des Sables Please take care when completing these documents they may be rejected if incorrect. They must be printed in colour and completed by hand. They must be posted

Plus en détail

Travail, handicap, entreprises : prospective 2020 Sortir des logiques habituelles pour anticiper les solutions de demain

Travail, handicap, entreprises : prospective 2020 Sortir des logiques habituelles pour anticiper les solutions de demain Trvl, hdp, trprss : prsptv 2020 Srtr ds lgqus hbtulls pur tpr ls sluts d dm Prstt d l dmrh Jur tl du CCAH 04/12/2014 Ph. Dur L dmrh Prmèr tud prsptv d tt mplur rls Fr sur tt thmtqu, ll prps u vs prtg ds

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Pr rl l H-Lir, v civi i r c riv, iq, cr c Acii i iv c l ri r rc, ci rcr i l ll O rrv vcc, i r f SS) r liir (E ciif, c l ci i rôl l c ll j rri, i iv c cr ii r l l rg v i l

Plus en détail

Niveau quatrième : Confort et domotique

Niveau quatrième : Confort et domotique Niv iè : Cofo dooi L L yè d d ff P 2 L io iv P 3 P d'gi li ff P 4 Co i? P 5 Coiio d' yè P 6 Ex d' yè P 7 15 Pocd d ff P 16 21 Él d ff P 22 L viio bio P 23 Viio logi L io iv Q'-c ' io iv? l'ogiio d io ol

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

Le Kindle débarque en France: prêts à débourser 190 pour lire sur écran? e -book, Amazon, Kindle, Conso, High tech

Le Kindle débarque en France: prêts à débourser 190 pour lire sur écran? e -book, Amazon, Kindle, Conso, High tech K bq F êt à b 0 - tf E Vt t T Iz-! t TV K bq F êt à b 0 -bk, Az, K, C, H t t t 4 /0 /200 à 7 47, 276 f, 20 tq 'Az tb tt//wwwtf/t/200/0/4/74582_-k-bq--f-t--b-0----t 5 tb 200 050244 K bq F êt à b 0 - tf

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Cours (Terminale S) Limite d une fonction

Cours (Terminale S) Limite d une fonction Cours (Termile S) Limite d ue octio Limite d ue octio e + ou Foctio déiie u voisige de + (resp ) Soit ue octio d esemble de déiitio D O dir que «l octio est déiie u voisige de + (resp )» s il eiste u réel

Plus en détail

Exploration interactive d archives de forums : Le cas des jeux de rôle en ligne

Exploration interactive d archives de forums : Le cas des jeux de rôle en ligne Exploration interactive d archives de forums : Le cas des jeux de rôle en ligne Anne Lavallard To cite this version: Anne Lavallard. Exploration interactive d archives de forums : Le cas des jeux de rôle

Plus en détail

Gaines. Documentation technique

Gaines. Documentation technique Gains Documntation tchniqu Hygièn ds locaux, conort t modrnité, acilité d installation, ls gains d vntilation d Etrnit ornt d multipls possibilités dans la plupart ds bâtimnts d habitation, trtiairs ou

Plus en détail

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr Mhéqs Vos S E Cogés ds épvs Mhs II HEC 004 vos S E Rog Cclè Poss d héqs clsss pépos lcé Ps Nll s S Vo scq Néo 35 Ocob 004 Néo 35 Ocob 004 P I : ésl s cs ss posvs I E s : : ds l églé : l v : psq > 0 o déd

Plus en détail

EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Page1 CC E au GUID E RT CA de ca

EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Page1 CC E au GUID E RT CA de ca EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Pag1 G U I D E caau CARTE C C EXÉ EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Pag3 G U I D E caau CARTE EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Home-Trade, Inland and Minor Waters Voyages Regulations. Règlement sur les voyages de cabotage, en eaux intérieures et en eaux secondaires

Home-Trade, Inland and Minor Waters Voyages Regulations. Règlement sur les voyages de cabotage, en eaux intérieures et en eaux secondaires CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Home-Trade, Inland and Minor Waters Voyages Regulations Règlement sur les voyages de cabotage, en eaux intérieures et en eaux secondaires C.R.C., c. 1430 C.R.C., ch. 1430

Plus en détail

Besoin d un mot de passe? Il y a un seul mot de passe par host / personne enregistrée.

Besoin d un mot de passe? Il y a un seul mot de passe par host / personne enregistrée. Log-in via https://dolphin.servas.org/login/login 1. Besoin d un mot de passe? Il y a un seul mot de passe par host / personne enregistrée. Les enfants / les personnes (mentionnés sous I live with ) n

Plus en détail

Seconde année - Semestre 3 PROBABILITÉS

Seconde année - Semestre 3 PROBABILITÉS 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Aée 2012-2013 LICENCE d ÉCONOMIE et GESTION Secode aée - Semestre 3 PROBABILITÉS Feuille d exercices N 3 : Variables aléatoires - Lois discrètes 1. Calculez 3 2 + 2 5 Exercice I (

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

e x dx = e x dx + e x dx + e x dx.

e x dx = e x dx + e x dx + e x dx. Chtr Foctos Gmm t foctos d Bssl Chtr Focto Gmm t foctos d Bssl Détrmto d l focto Gmm L focto Gmm st très sml à dédur à rtr d l tégrl d'eulr: Ctt tégrl st u focto d rmètr ; ll st rrésté r l symbol () t

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

Produits à base de cellules souches de pomme

Produits à base de cellules souches de pomme Soins Visag Produits à bas d clluls souchs d pomm NEW! Profssionnal & Rtail Shakr Mask pl-off Shakr Mask cristally (wash-off) Srum Crèm A Full Srvic : Formulation R&D Manufacturing Packaging Soin Visag

Plus en détail

Le premier service d information par SMS.

Le premier service d information par SMS. L prmir srvic d information par SMS. Snd to Act simplifi considérablmnt la vi d vos collaborats t d ls corrspondants. Ds cntrs d formations, ds univrsités t ds écols d commrcs nous font djà confianc. Faîts

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

m iillilàrs"tsü/). 0-\6m = -\6$0 SmO-o =35w o-r?m-{6ffi* -Hffit g-1w = -{W "t6m t0 3\1-O = tltt1 q6 0mt4 52m [u) ANNE)(E I - Le grand liwe

m iillilàrstsü/). 0-\6m = -\6$0 SmO-o =35w o-r?m-{6ffi* -Hffit g-1w = -{W t6m t0 3\1-O = tltt1 q6 0mt4 52m [u) ANNE)(E I - Le grand liwe ANNE)(E - Le grand liwe q6 0mt4 52m [u) "t6m t0 m iillilàrs"tsü/). 0-\6m = -\6$0 o-r?m-{6ffi* -Hffit g-1w = -{W 0_ "\1 C = --tb0 @R6S' SmO-o =35w 3\1-O = tltt1 Wnnç 4ep 510te) [.)mm {*F}lo mo 80 mc [o)

Plus en détail

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 Instructions: Directives : 1 Provide the information requested below Veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

VOTRE ENFANT BILINGUE EN JOUANT 10 MINUTES PAR JOUR

VOTRE ENFANT BILINGUE EN JOUANT 10 MINUTES PAR JOUR VOTRE ENFANT BILINGUE EN JOUANT 10 MINUTES PAR JOUR Vor f bilig jo «Créiv, l éqip réiv d chmi por pprdr l gli.» «SpkyPl, iiiiv gvi qi cro!» «J i rové cor mix, j i rové SpkyPl.fr» DOSSIER DE PRESSE Mi à

Plus en détail

CORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE

CORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH L a b o r a t o i r e E u r o p é e n p o u r l a P h y s i q u e d e s P a r t i c u l e s E u r o p e a

Plus en détail

04 > Évaluation du personnel

04 > Évaluation du personnel 04vlut prl 10/12/08 16:54 Pg 1 04 l t u l r v É > du p 04 > Évlut du prl E plu du rpct d l blgt légl d vr u m u trt ul vc lré, l trt put êtr, l t b ft t prépré, urc d mtvt t d prfrmc tt pur l lré qu pur

Plus en détail

DEA de physique subatomique Corrigé de l examen d analyse statistique des données et de modélisation session de février - année 2002-2003

DEA de physique subatomique Corrigé de l examen d analyse statistique des données et de modélisation session de février - année 2002-2003 DEA d physqu subatomqu Corrgé d l xamn d analys statstqu ds donnés t d modélsaton ssson d févrr - anné 22-23 Jérôm Baudot sur 45 ponts I- Errur sur la msur d un asymétr avant-arrèr ponts I-a La formul

Plus en détail

Section A: Personal Informations

Section A: Personal Informations Section A: Personal Informations A1. What is your birth year? Please four-digit year. A2. What is your sex? Female Male A3. What is your marital status? Single Married / Partner Widowed / Divorced / Separated

Plus en détail

Distributeur d'huile. Capacité cuve 30 litres utile 20 litres Flexible spiralé de distribution 2 mètres Pistolet de distribution

Distributeur d'huile. Capacité cuve 30 litres utile 20 litres Flexible spiralé de distribution 2 mètres Pistolet de distribution Pr Srvic & Prdit Pétrlir Pritp été 4 r r 3 ût 4 itribtr d'hil Apirtr d'hil cir Cpcité cv 3 litr til litr Flxibl pirlé d ditribt ètr Pitlt d ditribt Jg ltérl Tbltt pprt ccir Mètr idictr d pr Spp d écrité

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

UNELCO. 52,11 Vatu/kWh. Philione MEHRENBERGER Managing Director. Mr Carmine PIANTEDOSI URA GOVERNMENT OF VANUATU PORT VILA VANUATU

UNELCO. 52,11 Vatu/kWh. Philione MEHRENBERGER Managing Director. Mr Carmine PIANTEDOSI URA GOVERNMENT OF VANUATU PORT VILA VANUATU Mr Carmine PIANTEDOSI URA GOVERNMENT OF VANUATU PORT VILA VANUATU Our re. : N 764/10/U/PME/aw PORT VILA, 5 th August 2010 Dear Sir, Subject : Tariffs far AUGUST 2010 Please find enclosed the electricity

Plus en détail

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Name: Form: Subject Teacher: Date Given: Date to Hand in: Level: Effort: House Points: Comment: Target: Parent / Guardian Comment: Complete

Plus en détail

plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité.

plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité. plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité. plaquette 10/12/07 0:27 Page 4 Qui sommes-nous? Libertybag est un service

Plus en détail

La stratégie Europe 2020

La stratégie Europe 2020 L stt Eop 2020 Cofc p Co op DG Coucto L stt op 2020 L stt op 2020 «C qu suv, c st d f u ps, co u ps.» Ato d St-Exupy odlto d l coo, cc tès fl ou csso, ts dophqus, cct ds lts, to, t cltqu, put ds ssocs

Plus en détail

Triome batisseurs d espaces, la maitrise totale de votre projet

Triome batisseurs d espaces, la maitrise totale de votre projet Triom batissurs d spacs, la maitris total d votr projt 4 pôls xprts, 1 pol positio! Orgaisé autour d ss quatr pôls, l Group AEVO maîtris : l trpris gééral (TRIOME), l gros-œuvr (TEXIA CONSTRUCTIONS), ls

Plus en détail

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA SUPINFO Academic Dept. Resit Project Academic Project 2012-2013 Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA Conditions d utilisations : SUPINFO International University vous

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

AMNIOS. Sales Catalog / Catalogue de vente

AMNIOS. Sales Catalog / Catalogue de vente Sales Catalog / Catalogue de vente AMNIOS ( amnjos) n.m du grec amnion. La plus interne des membranes qui enveloppent le foetus chez les mammifères, les oiseaux et les reptiles emplie d un fluide dans

Plus en détail

Lutterbach 68 (aire d étude : Wittenheim)

Lutterbach 68 (aire d étude : Wittenheim) Commune : Lutterbach 68 (aire d étude : Wittenheim) Référence: IA00050914 Adresse : Aristide Briand (rue) 7 Titre de l œuvre : Brasserie Cartographie : Lambert2 ; 0970380 ; 2318500 Cadastre: 1980 7 120

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne

L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne Directeur Général : Pr Gilles Brücker Nantes 9 novembre 2007 www.invs.sante.fr Institut de Veille sanitaire (InVS) www.invs.sante.fr Création :

Plus en détail

Gels, barres et boissons énergétiques au miel Compléments nutritionnels bio Soins sport bio. www.meltonic.fr

Gels, barres et boissons énergétiques au miel Compléments nutritionnels bio Soins sport bio. www.meltonic.fr 1 ers Gels énergétiques au MIL sans sirop de glucose sans gluten Gels, barres et boissons énergétiques au miel Compléments nutritionnels bio Soins sport bio GLS ÉRGÉIQUS U MIL Plantes & Huiles essentielles

Plus en détail