Sensibilisation à la Médiation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sensibilisation à la Médiation"

Transcription

1 Sensibilisation à la Médiation Gestion des risques Equipe Psychosociale Alleur: Erpent: I. La dynamique du conflit II. Un mode de gestion: la médiation 1. Origine et Définitions 2. Conditions 3. Principes fondamentaux 4. La médiation en pratique 5. Qui est le médiateur? 6. Services de Provikmo 2 1

2 Comment se manifeste le conflit? 3 4 2

3 Perception subjective d une vision bipolaire construction de l univers conflictuel : désigner des ennemis, s armer, fonder le conflit aux yeux des autres (alliances) inévitable et nécessaire mais métacommunication importante Le «problème» Le contexte Des personnes Une situation de tension qui se produit lorsque les buts, les valeurs et/ou les opinions de 2 ou plus de personnes ou de groupes s opposent ou s excluent «Le conflit est un processus impliquant des réactions (émotives et cognitives) et des comportements, qui commence lorsqu une partie perçoit qu elle a été, selon elle, lésée par une autre partie ou que cette autre partie s apprête à le faire» (Foucher & Thomas, 1988). 6 3

4 Institutionnel - Sociétal - Culturel Organisationnel Intergroupal Groupal Interpersonnel Individuel Institutionnel - Sociétal - Culturel Organisationnel Intergroupal Groupal Interpersonnel Individuel 4

5 «Comment comprenez-vous le conflit présenté dans la vidéo»? 9 Vision du conflit comme étant préjudiciable à la performance et à la satisfaction en organisation Le conflit vu par les managers & employés comme un phénomène principalement négatif à éviter ou à résoudre immédiatement Considéré comme une «maladie des relations de travail ayant des conséquences dysfonctionnelles» 5

6 «Un phénomène normal, omniprésent dans la vie organisationnelle» (Van de Vliert, Nauta, Euwena & Jansen, 1977). Le conflit = processus systémique : une crise, une invalidation transitoire des règles de fonctionnement investies ou tolérées jusque-là. Un palier de restructuration Il introduit une bifurcation évolutive pas toujours apparente mais profonde.» (Monroy & Fournier, 1997) Trop peu de conflits peut être un signe de manque de motivation, de consensus mou, de diminution de créativité, de conflits larvés Trop de conflits mènent à une perte d énergie, à une baisse de productivité, à un climat de travail détérioré «hyperconflit» Fonction du conflit: faire émerger une problématique et servir de levier pour améliorer une situation donnée. Gestion importante 12 6

7 L intervention de tiers L intervention de tiers Non Oui Non Oui 10/6/2014 Le traitement d un conflit peut mettre en oeuvre Non La coopération Oui Déni Fuite Déplacement Temporisation Rupture Verbalisation, problématisation Négociation Arbitrage Conciliation Médiation Développement organisationnel Transformation du contexte Le traitement d un conflit peut mettre en oeuvre Non Déni Fuite Déplacement Temporisation Rupture Arbitrage La coopération Passif Actif Actif Actif Oui Verbalisation, problématisation Négociation Conciliation Médiation Développement organisationnel Transformation du contexte 7

8 16 8

9 Pratique ancienne (70-80 ) Depuis une quinzaine d années: importance croissante dans tous les secteurs (familial, scolaire, droit, organisations) Raisons: Dispositions légales sur le bien-être au travail La plus-value reconnue de la médiation > justice (+ lent et coûteux) 17 médiateur Etymologie Latin: «médiare» = être au milieu Définition médié médié La médiation est «un processus de négociation facilité par un tiers n exerçant pas un pouvoir de décision, ayant pour finalité de permettre aux parties concernées de réaliser un projet, de résoudre une situation conflictuelle ou de rétablir, établir une relation» (Stimec, 2007). Objectif : responsabiliser les parties en instaurant un lieu de parole et d écoute pour la recherche d un accord respectueux de l intérêt de chacune des parties. 18 9

10 Reconnaître le problème Désir de trouver une solution + «win win» Reconnaître la pertinence de la médiation Légitimer le médiateur La médiation doit être considérée comme un outil qui peut permettre d atteindre un objectif et pas comme une fin en soi D où l importance d analyser si, dans la situation donnée, cet outil sera indiqué ou non

11 «Dans le cas de Pierre, la médiation est-elle appropriée?» 21 Les parties Liberté des parties (engagement dans le processus et liberté dans les décisions) Adhésion & responsabilisation (>< acceptation. Esprit constructif. Participation des parties au processus) Le médiateur Impartialité, Indépendance (indépendance par rapport aux parties et au conflit) Neutralité (pas d intervention ou de prise de position par rapport au contenu) Garant du cadre et du processus (non directivité sur le fond mais directivité sur la forme) Confidentialité et secret professionnel (transparence, accord et compromis avec le commanditaire et les parties) 22 11

12 La médiation: Le médiateur: les phases, processus outils et techniques Techniques d entretiens Attitudes Institutionnel - Sociétal - Culturel Organisationnel Intergroupal Groupal Interpersonnel Individuel Médiation Curative Médiation Préventive 12

13 Phase préliminaire : PRISE DE CONTACT POURQUOI? COMMENT? (préoccupations, ressentis, représentations, (Idées de solution) II III Passé, présent I QUOI? IV QUEL? Futur (problèmes, faits, positions, ) (encouragements, accord, ) Phase ultérieure: SUIVI Phase préliminaire : PRISE DE CONTACT POURQUOI? COMMENT? (préoccupations, ressentis, représentations, (Idées de solution) II III Passé, présent I QUOI? IV QUEL? Futur (problèmes, faits, positions, ) (encouragements, accord, ) Phase ultérieure: SUIVI 13

14 Phase préliminaire : PRISE DE CONTACT POURQUOI? COMMENT? (préoccupations, ressentis, représentations, (Idées de solution) II III Passé, présent I QUOI? IV QUEL? Futur (problèmes, faits, positions, ) (encouragements, accord, ) Phase ultérieure: SUIVI Phase préliminaire : PRISE DE CONTACT POURQUOI? COMMENT? (préoccupations, ressentis, représentations, (Idées de solution) II III Passé, présent I QUOI? IV QUEL? Futur (problèmes, faits, positions, ) (encouragements, accord, ) Phase ultérieure: SUIVI 14

15 Phase préliminaire : PRISE DE CONTACT POURQUOI? COMMENT? (préoccupations, ressentis, représentations, (Idées de solution) Passé, présent II I QUOI? III IV QUEL? Futur (problèmes, faits, positions, ) (encouragements, accord, ) Phase ultérieure: SUIVI Phase préliminaire : PRISE DE CONTACT POURQUOI? COMMENT? (préoccupations, ressentis, représentations, (Idées de solution) II III Passé, présent I QUOI? IV QUEL? Futur (problèmes, faits, positions, ) (encouragements, accord, ) Phase ultérieure: SUIVI 15

16 Phase préliminaire : PRISE DE CONTACT POURQUOI? COMMENT? (préoccupations, ressentis, représentations, (Idées de solution) II III Passé, présent I QUOI? IV QUEL? Futur (problèmes, faits, positions, ) (encouragements, accord, ) Phase ultérieure: SUIVI Phase préliminaire : PRISE DE CONTACT POURQUOI? COMMENT? (préoccupations, ressentis, représentations, (Idées de solution) II III Passé, présent I QUOI? IV QUEL? Futur (problèmes, faits, positions, ) (encouragements, accord, ) Phase ultérieure: SUIVI 16

17 Les étapes de la médiation = points de repères > canevas rigide Chacune des étapes vise un objectif différent (focus différent) Procédures, compétences et techniques nécessaires dans le processus Intervention par votre entreprise/institution Tiers = un membre de la ligne hiérarchique Tiers = les ressources humaines Tiers = la direction Tiers = personne de confiance Intervention par Provikmo Tiers = conseiller en prévention aspects psychosociaux 34 17

18 Intervention par votre entreprise/institution Tiers = un membre de la ligne hiérarchique Tiers = les ressources humaines Tiers = la direction Tiers = personne de confiance Formations à la médiation Intervention par Provikmo Tiers = conseiller en prévention aspects psychosociaux Demandes d interventions psychosociales Gestion de conflit Team coaching 35 Mode de gestion des conflits «win-win» Action d un tiers neutralité! Travail en profondeur Préventive ou curative Formation nécessaire 36 18

19 19

LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL

LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL Présenté par: Nom: Intervenants SAT-CIUSSS Capitale Nationale OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION 1. Vous sensibiliser à l importance grandissante des problèmes de santé psychologique

Plus en détail

FORMATION. Médiateur Professionnel et Coordinateur en Relations Sociales. BM Pro

FORMATION. Médiateur Professionnel et Coordinateur en Relations Sociales. BM Pro FORMATION Médiateur Professionnel et Coordinateur en Relations Sociales BM Pro La Médiation est aujourd hui, sans conteste, un mode de règlement des conflits. C est une discipline à part entière qui mérite

Plus en détail

Bienvenue au CDOS Gironde. Roland Préhembaud Vice-Président CDOS 33 «formation»

Bienvenue au CDOS Gironde. Roland Préhembaud Vice-Président CDOS 33 «formation» Bienvenue au CDOS Gironde Animation d équipe et gestion des conflits Vous avez dit «conflit»? De quoi parle-t-on? «conflit» vient du latin «conflictus» qui signifie choc: la lutte, le combat, la guerre,

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

POLITIQUE PORTANT SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE

POLITIQUE PORTANT SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE POLITIQUE PORTANT SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE Note : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. 16 décembre 2015

Plus en détail

PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer. Projet TOP DEPART INFREP Drôme /5.

PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer. Projet TOP DEPART INFREP Drôme /5. PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer 2016 Projet TOP DEPART INFREP Drôme 2016 1/5 www.infrep.org 1/ Contexte «En ou hors périodes de crises, le taux d emploi

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Evolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Evolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION Niveau M : 180 heures 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

nos principes pour construire l avenir LE GUIDE DE NOS BONNES PRATIQUES

nos principes pour construire l avenir LE GUIDE DE NOS BONNES PRATIQUES nos principes pour construire l avenir @ LE GUIDE DE NOS BONNES PRATIQUES NOS PRINCIPES POUR CONSTRUIRE L AVENIR Jean-Yves Hocher Directeur Général de Crédit Agricole Corporate & Investment bank Durant

Plus en détail

Charte de la mobilité dans la fonction publique de l Etat Tout le monde s engage...

Charte de la mobilité dans la fonction publique de l Etat Tout le monde s engage... MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Charte de la mobilité dans la fonction publique de l Etat Tout le monde s engage... > Charte de la mobilité dans la fonction publique de

Plus en détail

La normalisation au service de. l innovation. Logo BN

La normalisation au service de. l innovation. Logo BN La normalisation au service de l innovation 1 2008 Une Convention DGE/AFNOR pour les pôles de compétitivité Objectif Comment utiliser la normalisation pour promouvoir vos innovations sur les marchés mondiaux?

Plus en détail

L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés

L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés William A. «Bill» Ninacs COSMOSS Assemblée des partenaires Rimouski, novembre 2010 L empowerment, c est : un processus par lequel

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association

DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association Date de mise à jour : 1er juillet 2010 Nom et signature du rédacteur : Présidente + administrateurs Nom et signature du titulaire du poste : Finalités

Plus en détail

People First : notre priorité!

People First : notre priorité! People First : notre priorité! Notre mission est d apporter du sourire dans toutes les familles par le plaisir et le meilleur du lait. Un sourire venant du cœur des collaborateurs Bel qui se réalisent

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

UE 7 Management Le programme

UE 7 Management Le programme UE 7 Management Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction au management

Plus en détail

Comprendre et gérer les différentes personnalités

Comprendre et gérer les différentes personnalités RESSOURCES HUMAINES SERVICE DE FORMATION DU PERSONNEL EPFL RI RH-F Téléphone : +41 21 693 34 30 Bâtiment BI Fax : +41 21 341 31 58 Station 7 CH-1015 Lausanne Site web : http://sfp.epfl.ch Comprendre et

Plus en détail

«Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial»

«Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial» «Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial» Pour qui? Pour quoi? Objectifs Avec certains de vos interlocuteurs, le courant passe bien ; vous avez en revanche plus de difficultés avec

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1.LEGISLATION n Dans le cadre du rôle propre infirmier n Dans le domaine

Plus en détail

MÉDIATION ASSERTIVITÉ FORMATIONS 2014 GESTION DES ÉMOTIONS ÉCOUTE

MÉDIATION ASSERTIVITÉ FORMATIONS 2014 GESTION DES ÉMOTIONS ÉCOUTE NÉGOCIATION MÉDIATION GESTION DES ÉMOTIONS ASSERTIVITÉ ÉCOUTE FORMATIONS 2014 > Développer son intelligence émotionnelle > L affirmation de soi (assertivité) > Techniques de négociation > La médiation

Plus en détail

Cours de Contrôle de Gestion

Cours de Contrôle de Gestion Tout système d information et de contrôle au sein d une organisation n a de sens que s il contribue à la réalisation des objectifs de l organisation. Un système de contrôle interne, de pilotage, de production

Plus en détail

La pratique du coaching en externe et ses spécificités

La pratique du coaching en externe et ses spécificités CAS accompagnement HEP Lausanne La pratique du coaching en externe et ses spécificités Sibylle HEUNERT DOULFAKAR Psychologue APSYTRA FSP Intervenante psychosociale en organisation Présidente APSYTRA (Association

Plus en détail

AGIR SUR LE RISQUE PSYCHOSOCIAL

AGIR SUR LE RISQUE PSYCHOSOCIAL Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse SECAFI Changement.Travail.Santé 55, boulevard de l Embouchure BP 72081 31019 Toulouse Cedex 2 Tel : 05 62 72 36 00 POURQUOI UNE APPROCHE SYSTEMIQUE?

Plus en détail

Budgétisation axée sur les résultats : les enjeux de la mesure et de l évaluation. Pierre Cliche Avril 2012

Budgétisation axée sur les résultats : les enjeux de la mesure et de l évaluation. Pierre Cliche Avril 2012 Budgétisation axée sur les résultats : les enjeux de la mesure et de l évaluation Pierre Cliche Avril 2012 Contexte de gestion publique actuel Contexte politique Les attentes des citoyens font que la justification

Plus en détail

Intégration. Débriefer la session, lui donner du sens et traduire ce qui doit l'être. Solution

Intégration. Débriefer la session, lui donner du sens et traduire ce qui doit l'être. Solution COACHING INDIVIDUEL Coaching Systémique Chaque «problématique» est constituée d un système d éléments reliés entre eux. C est pourquoi, il est indispensable de l appréhender avec une vue large en intégrant

Plus en détail

LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES. Danielle ZENATI

LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES. Danielle ZENATI LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES LE LEADERSHIP Un concept Flou? Un nouveau mode de management? Une nouvelle façon de gérer les changements? LEADERSHIP ET MANAGEMENT 1. Contrairement

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL MEDIATEUR FAMILIAL

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL MEDIATEUR FAMILIAL RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL MEDIATEUR FAMILIAL CONTEXTE DE L INTERVENTION Le médiateur familial exerce de façon qualifiée une profession de spécialisation s appuyant sur une expérience professionnelle acquise

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management ICF Monaco 9 av président Kennedy 98000 Monaco 00 377 97 97 95 77 www.icfmonaco.com 1 Index 1. Optimiser les Entretiens Professionnels... 3 2. Les Soft- Skills au Service d un Recrutement

Plus en détail

Le leadership dans les clubs. Antonin GAUNAND

Le leadership dans les clubs. Antonin GAUNAND Le leadership dans les clubs Antonin GAUNAND antonin.gaunand@gmail.com On commence par une pause Durée de l exercice : 1 mn Quels sont les 3 leaders qui vous viennent à l esprit? 2 Antonin Gaunand 2015

Plus en détail

Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations)

Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations) Présenter les valeurs et compétences nécessaires pour les postes ouverts au sein des Nations unies (siège et opérations) Préparer sa candidature Se préparer un entretien Adhérer aux valeurs de l ONU dans

Plus en détail

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Adopté à la séance du Conseil d administration Septembre 2006 Tables des matières PRÉAMBULE 1 INTRODUCTION 2 Les définitions 3 Les valeurs fondamentales 3 Les

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU BIEN-ÊTRE DES EMPLOYÉS EN MILIEU DE TRAVAIL (adoptée le 13 juin 2014)

POLITIQUE RELATIVE AU BIEN-ÊTRE DES EMPLOYÉS EN MILIEU DE TRAVAIL (adoptée le 13 juin 2014) POLITIQUE RELATIVE AU BIEN-ÊTRE DES EMPLOYÉS EN MILIEU DE TRAVAIL (adoptée le 13 juin 2014) Instaurer une culture de bien-être des employés en milieu de travail au moyen de stratégies ciblées «Une responsabilité

Plus en détail

Formation-Coaching-Consulting. JE Formation. 1685 chemin du Tucaut. 31600 Eaunes. Tél 06 99 46 07 74. Mail :laurent.espinosa@jeformation.

Formation-Coaching-Consulting. JE Formation. 1685 chemin du Tucaut. 31600 Eaunes. Tél 06 99 46 07 74. Mail :laurent.espinosa@jeformation. JE FORMATION Formation-Coaching-Consulting JE Formation 1685 chemin du Tucaut 31600 Eaunes Tél 06 99 46 07 74 Mail :laurent.espinosa@jeformation.com EURL au capital de 500 - N Siret : 482 033 172 00040-

Plus en détail

Sociologie des Organisations BUREAUCRATIE. Fernanda Faini

Sociologie des Organisations BUREAUCRATIE. Fernanda Faini Sociologie des Organisations BUREAUCRATIE Fernanda Faini L organisation bureaucratique Modèle wébérien Standardisationdes procédures Garantie de efficience, régularité, plein temps Divisiondes tâches et

Plus en détail

SIACI ACCOMPAGNEMENT

SIACI ACCOMPAGNEMENT SIACI ACCOMPAGNEMENT une offre dédiée aux collectivités territoriales un accompagnement personnalisé... Nos solutions Une situation moralement délicate à surmonter, le stress, une surcharge de travail,

Plus en détail

Formation initiale des directeurs- volet interréseaux- MP 2016

Formation initiale des directeurs- volet interréseaux- MP 2016 Formation initiale des directeurs- volet interréseaux- MP 2016 Fiches techniques Lot n 1 : Formation relative à l axe relationnel du volet commun à l ensemble des réseaux : 20 heures 1.1. Objectif général:

Plus en détail

CONSEILLERS DEMAIN. Accompagner les conseillers pour intégrer l'enjeu de réduction des produits phytosanitaires

CONSEILLERS DEMAIN. Accompagner les conseillers pour intégrer l'enjeu de réduction des produits phytosanitaires CONSEILLERS DEMAIN Accompagner les conseillers pour intégrer l'enjeu de réduction des produits phytosanitaires Claude Delbos, Chambre d agriculture de Loire-Atlantique VOTRE LOGO Projet CasDar 9068 Conseillers

Plus en détail

Former ses fournisseurs à la qualité. AFNOR COMPETENCES Claudine Vallon 11/2010

Former ses fournisseurs à la qualité. AFNOR COMPETENCES Claudine Vallon 11/2010 Former ses fournisseurs à la qualité AFNOR COMPETENCES Claudine Vallon 11/2010 Le rôle des fournisseurs dans l entreprise La qualité des produits et services est intimement liée à celle des fournisseurs

Plus en détail

Les différences de culture en entreprise entre la France et l Allemagne. «Les Allemands ne sont pas des Français qui parlent allemand» L.

Les différences de culture en entreprise entre la France et l Allemagne. «Les Allemands ne sont pas des Français qui parlent allemand» L. Les différences de culture en entreprise entre la France et l Allemagne «Les Allemands ne sont pas des Français qui parlent allemand» L. Fabius De l illusion de la proximité à l art du compromis 50% à

Plus en détail

10 avril Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique

10 avril Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique 10 avril 2013 Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique Plan de la présentation Qu entend-on par «Data Analytics»? Feuille de route de l analytique Visualisation

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION BAC PRO SPVL EN 3 ANS DIPLOME INTERMEDIAIRE CAP APM

PROPOSITION DE PROGRESSION BAC PRO SPVL EN 3 ANS DIPLOME INTERMEDIAIRE CAP APM PROPOSITION DE PROGRESSION BAC PRO SPVL EN 3 ANS DIPLOME INTERMEDIAIRE CAP APM Secteurs (Proposition de l équipe pédagogique du Lycée Jean Jaurès Chatenay Malabry nov 2014 ) Bac pro SPVL avec CAP Agent

Plus en détail

Feuille1. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle.

Feuille1. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle. BASE PNL 3 jours, soit 21 heures, en salle. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle. "C est dans la qualité de nos échanges que

Plus en détail

OBLIGATION DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS INTERNES

OBLIGATION DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS INTERNES OBLIGATION DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS INTERNES LES CONFLITS INTERNES COMME PREMIÈRE SOURCE DE STRESS Aujourd hui, les conflits gérés au sein des entreprises engendrent des coûts exorbitants.

Plus en détail

SERVICE PREVENTION ET GESTION DES CONFLITS

SERVICE PREVENTION ET GESTION DES CONFLITS SERVICE PREVENTION ET GESTION DES CONFLITS SOMMAIRE : I PRINCIPES II COMMUNICATION AUX INTERESSES III COMPOSITION DU SERVICE PRÉVENTION ET GESTION DES CONFLITS IV CONTRATS - FEEBF Service Prévention et

Plus en détail

DECLARATION DE PARAMARIBO LE FUTUR DES JEUNES DANS LA COMMUNAUTE CARIBEENNE

DECLARATION DE PARAMARIBO LE FUTUR DES JEUNES DANS LA COMMUNAUTE CARIBEENNE DECLARATION DE PARAMARIBO LE FUTUR DES JEUNES DANS LA COMMUNAUTE CARIBEENNE 1 DECLARATION SUR LE FUTUR DES JEUNES AU SEIN DE LA COMMUNAUTE CARIBEENNE Nous, chefs de gouvernement de la Communauté Caribéenne

Plus en détail

La Direction des Achats invite ses agents à développer et entretenir des relations avec les fournisseurs

La Direction des Achats invite ses agents à développer et entretenir des relations avec les fournisseurs La Direction des Achats invite ses agents à développer et entretenir des relations avec les fournisseurs pour améliorer la qualité et la performance achat des marchés passés par la Collectivité. En effet,

Plus en détail

Guide pour la prévention des risques psychosociaux d une branche professionnelle par Anthropie

Guide pour la prévention des risques psychosociaux d une branche professionnelle par Anthropie www.anthropie.net Guide pour la prévention des risques psychosociaux d une branche professionnelle par Anthropie Cet article fait état d une de nos récentes interventions. L objectif fixé était d accompagner

Plus en détail

Master Droit et administration

Master Droit et administration Master Droit et administration Master Droit, Economie, Gestion Mention Droit public Parcours Droit et administration Après un master 1 de droit public destiné à approfondir les connaissances acquises en

Plus en détail

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire À l agenda d une école promotrice de réussite, de santé et de bien-être : favoriser des relations harmonieuses et égalitaires Marie-Claude Roberge, INSPQ JASP : La violence dans les relations intimes à

Plus en détail

Alors, nos formations sont faites pour vous!

Alors, nos formations sont faites pour vous! Les Formations Vous souhaitez : Agir sur la thématique du handicap dans votre entreprise? Connaître les aides existantes et maîtriser le cadre légal? Parler du handicap à vos salariés? à vos managers?

Plus en détail

Accompagnement opérationnel, Conseil, Formation sur mesure. Management des organisations (QHSE / RSE) Experte en Prévention des Risques Professionnels

Accompagnement opérationnel, Conseil, Formation sur mesure. Management des organisations (QHSE / RSE) Experte en Prévention des Risques Professionnels Accompagnement opérationnel, Conseil, Formation sur mesure Management des organisations (QHSE / RSE) Experte en Prévention des Risques Professionnels 06 81 40 99 27 ou 0 971 514 995 contact@slrconseil.fr

Plus en détail

Program In The Box - Tous droits réservés Page 1. «Diriger un programme de transformation»

Program In The Box - Tous droits réservés Page 1. «Diriger un programme de transformation» Les entreprises lancent périodiquement des programmes de transformation de leur système d information pour qu il soit en capacité de les accompagner dans leur développement : le premier acte fondateur

Plus en détail

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE Charte Préambule : La vieillesse est une étape de l'existence pendant laquelle chacun poursuit son accomplissement. Cette Charte a pour objectif d'affirmer

Plus en détail

Transformation numérique

Transformation numérique 9 septembre 15 Isabelle Constant, Psychologue du travail 06.72.83.27.02. Eclairagiste de situations de travail Transformation numérique Le risque de l hyper-connectivité Le rapport Mettling en résumé Contenu

Plus en détail

POLITIQUE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE

POLITIQUE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE POLITIQUE N o 17 POLITIQUE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE Adoptée le 21 novembre 2006 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 21 novembre

Plus en détail

Gérer les conflits 1

Gérer les conflits 1 Gérer les conflits 1 1) Définition des conflits Le conflit est une opposition de sentiments, d opinion entre les personnes et les groupes Le conflit est souvent considéré comme un échec La première réaction

Plus en détail

choses à connaître en relations du travail

choses à connaître en relations du travail Les choses à connaître en relations du travail Comment les caractériser? Un contexte socioéconomique De nouveaux mandats à la «nouvelle» CCQ Une pression sur la gestion des entreprises de construction

Plus en détail

ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE

ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE Par: Paméla Bérubé Jean, T.S.S et intervenante en promotion/prévention en santé mentale à l ACSM-BF OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Quel est

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE. Cabinet Youssef ABOUDA

CHARTE D ÉTHIQUE. Cabinet Youssef ABOUDA CHARTE D ÉTHIQUE Cabinet Youssef ABOUDA Janvier 2011 EDITORIAL Cabinet Youssef ABOUDA est un acteur majeur dans son métier de consulting et l audit dans tous les secteurs financiers, industriel et de service.

Plus en détail

Soutien aux acteurs de l éducation

Soutien aux acteurs de l éducation Soutien aux acteurs de l éducation à l école Education Générale Canton de Fribourg François Bourqui Michel Bussard Monique Foucart Contexte cantonal Fribourg un petit canton deux cultures petites écoles

Plus en détail

LES MODULES DE FORMATION ET LES SÉMINAIRES

LES MODULES DE FORMATION ET LES SÉMINAIRES Advanced Management Program 6 jours La vocation de l «Advanced Management Program» est de développer son potentiel de manager en améliorant la conscience des processus relationnels et des positions adoptées

Plus en détail

LE BILAN DE CARRIÈRE VERS L INTERNATIONAL

LE BILAN DE CARRIÈRE VERS L INTERNATIONAL LE BILAN DE CARRIÈRE VERS L INTERNATIONAL Méthodologie détaillée Performance Career Center PERFORMANCE CAREER CENTER contact@performance-career-center.com http://www.performance-career-center.com Direction

Plus en détail

Présentation pour la journée d études thématiques

Présentation pour la journée d études thématiques Présentation pour la journée d études thématiques Une démarche projet autour des soins palliatifs permet-elle d améliorer la qualité de vie au travail et de diminuer la souffrance des soignants? Etude

Plus en détail

RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION

RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION Convention Collective Nationale de l Expédition- Exportation de fruits et légumes (CCN N 3233) 1. MANAGEMENT Animer et gérer les ressources

Plus en détail

L Observatoire Cegos a interrogé 1300 salariés et 428 DRH / responsables RH afin de faire le point sur le climat social au sein des entreprises

L Observatoire Cegos a interrogé 1300 salariés et 428 DRH / responsables RH afin de faire le point sur le climat social au sein des entreprises L Observatoire Cegos a interrogé 1300 salariés et 428 DRH / responsables RH afin de faire le point sur le climat social au sein des entreprises privées et les organisations publiques. Comment se portent

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1884 Du 24 /05 /2007

CIRCULAIRE N 1884 Du 24 /05 /2007 CIRCULAIRE N 1884 Du 24 /05 /2007 Objet : Equipes mobiles et médiation scolaire. Réseau : TOUS Niveau et services : fondamental et secondaire, ordinaire et spécialisé, CPMS. Période : années scolaires

Plus en détail

Stage Gestion du Stress: Préservation, Savoir dire non et assertivité, à Lyon 1/5

Stage Gestion du Stress: Préservation, Savoir dire non et assertivité, à Lyon 1/5 Stage Gestion du Stress: Préservation, Savoir 1/5 Accueil du Public Six Sigma opérationnel Gestion du stress et préservation de soi Pratique de la Médiation Gestion du temps Négociation Pratique Prise

Plus en détail

«PME et RSE : pour une approche positive et motivante du volet social et conditions - qualité de vie au travail»

«PME et RSE : pour une approche positive et motivante du volet social et conditions - qualité de vie au travail» AINF à PREVENTICA Maroc 29 mars 2016 «PME et RSE : pour une approche positive et motivante du volet social et conditions - qualité de vie au travail» Aé 1 «PME et RSE : pour une approche positive et motivante

Plus en détail

Coopérer entre élèves pour apprendre et collaborer entre adultes solidaires

Coopérer entre élèves pour apprendre et collaborer entre adultes solidaires Coopérer entre élèves pour apprendre et collaborer entre adultes solidaires Sylvain CONNAC MCF en Sciences de l Education Université Paul Valéry Montpellier sylvain.connac@univ-montp3.fr @ConnacSylvain

Plus en détail

Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC. Mardi 12 juin 2012

Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC. Mardi 12 juin 2012 Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC Mardi 12 juin 2012 1 LE CONTEXTE Les enjeux socio-économiques Le partenariat local Des fonctions supplémentaires Service aux Très Petites Entreprises

Plus en détail

PLAN D ACTION de développement durable du Bureau du forestier en chef

PLAN D ACTION de développement durable du Bureau du forestier en chef PLAN D ACTION de développement durable 2008-2013 du Bureau du forestier en chef Poser les jalons de l héritage que nous léguons aux générations futures 2 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2008-2013

Plus en détail

MANAGEMENT STRATEGIQUE E

MANAGEMENT STRATEGIQUE E MANAGEMENT STRATEGIQUE E OPERATIONNEL I. Le management vecteur de la corporate strategy 1. Qu est ce que le management? a. Définition générique du management Le management peut être définit de façon générique,

Plus en détail

Concrétiser sa négociation commerciale

Concrétiser sa négociation commerciale Déjeuner technique - le 19 mai 2010 Concrétiser sa négociation commerciale Une rencontre organisée par Concrétiser sa négociation commerciale Déjeuner technique 19 mai 2010 Présenté par Anne-Marie Gillet,

Plus en détail

Les compétences psychosociales dans le Plan d études romand (PER)

Les compétences psychosociales dans le Plan d études romand (PER) Les compétences psychosociales dans le Plan d études romand (PER) Béatrice Rogéré Pignolet Collaboratrice scientifique en charge des dossiers EDD à la CIIP Domaines Fondements et structure du PER (2010)

Plus en détail

Comment et pourquoi avoir recours au Médecin du Travail avant ou lors de la reprise du travail en situation de deuil?

Comment et pourquoi avoir recours au Médecin du Travail avant ou lors de la reprise du travail en situation de deuil? Comment et pourquoi avoir recours au Médecin du Travail avant ou lors de la reprise du travail en situation de deuil? Congrès «Deuil et Monde du Travail» Dr Marie-Pierre BARRIERE Médecin du Travail Contexte

Plus en détail

l entretien d évaluation

l entretien d évaluation www.cdg-64.fr Guide de l entretien d évaluation (à l usage du responsable hiérarchique direct) CDG 64 - Guide de l entretien d évaluation 2 Introduction Pourquoi ce guide? Ce guide est destiné à vous aider

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 1.1. Encadrement et conduite d équipe Les personnes qui, par évolution de carrière ou promotion, sont amenées (ou vont l être dans un futur proche) à diriger ou encadrer d autres personnes. Les participants

Plus en détail

Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale. Chapitre 1 : Principes du management actuel

Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale. Chapitre 1 : Principes du management actuel Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale Chapitre 1 : Principes du management actuel L'impératif de la compétitivité Qu est-ce que le facteur humain? Le rôle du Manager : concevoir et animer

Plus en détail

Etre accueillant d'un Lieu d'accueil Parents / Enfants de la naissance à 6 ans

Etre accueillant d'un Lieu d'accueil Parents / Enfants de la naissance à 6 ans Etre accueillant d'un Lieu d'accueil Parents / Enfants de la naissance à 6 ans «Etre accueillant d un lieu d accueil parents/enfants de la naissance à 6 ans» Niveau 1 Cette formation est organisée en lien

Plus en détail

LA PROFESSION DE PHARMACIEN AU QUÉBEC LES COMPÉTENCES REQUISES EN FONCTION DES RÔLES

LA PROFESSION DE PHARMACIEN AU QUÉBEC LES COMPÉTENCES REQUISES EN FONCTION DES RÔLES LA PROFESSION DE PHARMACIEN AU QUÉBEC LES REQUISES EN FONCTION DES S 1. FOURNIR DES SOINS PHARMACEUTIQUES - Évaluer : évaluer l information et détecter les problèmes pharmacothérapeutiques. - Établir le

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution et soins des enfants et des adolescents Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements. La spécificité de la

Plus en détail

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir.

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir. LA PROBLEMATIQUE En ce qui concerne le rôle du leader d une équipe et leurs rapports de travail qui se déroulent dans une entreprise, on peut envisager s ils pouvaient apparaître des différents problèmes

Plus en détail

PROCESSUS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SES POSTULATS DE RÉUSSITE ÉTAPE PAR ÉTAPE. dans l entreprise et dans la collectivité.

PROCESSUS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SES POSTULATS DE RÉUSSITE ÉTAPE PAR ÉTAPE. dans l entreprise et dans la collectivité. PROCESSUS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SES POSTULATS DE RÉUSSITE ÉTAPE PAR ÉTAPE dans l entreprise et dans la collectivité Étape 3 É T A P E 3 1 sous-étape : Analyse des futurs voulus en vue de se doter

Plus en détail

ACTIVITES PROFESSIONNELES DE FORMATION : BREVET D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE GESTIONNAIRE D UNITES COMMERCIALES

ACTIVITES PROFESSIONNELES DE FORMATION : BREVET D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE GESTIONNAIRE D UNITES COMMERCIALES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACTIVITES

Plus en détail

Méthode pédagogiques innovantes. Photolangage

Méthode pédagogiques innovantes. Photolangage Méthode pédagogiques innovantes Photolangage Nathalie LOURDEL AUTREMEN 1 Origine Photolangage marque déposée par Alain Baptiste et Claire Belisle Faciliter le travail en groupes Activités de communication

Plus en détail

Jocelyne Robert. Jocelyne Robert, Management et Leadership, HEC Ecole de gestion de l'université de Liège 1

Jocelyne Robert. Jocelyne Robert, Management et Leadership, HEC Ecole de gestion de l'université de Liège 1 Jocelyne Robert Jocelyne.robert@ulg.ac.be Ecole de gestion de l'université de Liège 1 Ecole de gestion de l'université de Liège 2 1. L empowerment des patients c est Ecole de gestion de l'université de

Plus en détail

Repères pour penser la mise en œuvre de l accompagnement

Repères pour penser la mise en œuvre de l accompagnement Repères pour penser la mise en œuvre de l accompagnement Maela PAUL Rennes juin 2016 Nébuleuse des formes d accompagnement Conseil Mentorat Parrainage Coaching Sponsoring Compagnonnage Tutorat Les principales

Plus en détail

La qualité de vie au travail : la démarche ANACT-ARACT. Salon Préventica octobre 2015 Béatrice Baudo

La qualité de vie au travail : la démarche ANACT-ARACT. Salon Préventica octobre 2015 Béatrice Baudo La qualité de vie au travail : la démarche ANACT-ARACT Salon Préventica octobre 2015 Béatrice Baudo 1- La Qualité de vie au travail, c est quoi? Contexte : les transformations du travail Une réponse aux

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 23 novembre 2010. Le recrutement

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 23 novembre 2010. Le recrutement Parcours Dyn@mique RH Réunion thématique du 23 novembre 2010 Le recrutement Sommaire Les enjeux Les étapes Définition du projet Définition du besoin Présélection des candidats Entretien Intégration et

Plus en détail

Étude de l évaluabilité d un Plan régional de santé publique Peut-on espérer un retour sur l investissement?

Étude de l évaluabilité d un Plan régional de santé publique Peut-on espérer un retour sur l investissement? Étude de l évaluabilité d un Plan régional de santé publique Peut-on espérer un retour sur l investissement? 1 S o c i é t é q u é b é c o i s e d é v a l u at i o n d e p ro g ra m m e V i n g t - t r

Plus en détail

Bases théoriques de la relation d aide

Bases théoriques de la relation d aide Bases théoriques de la relation d aide UE 4.2 S3 Soins relationnels Promotion 2012-2015 mercredi 18 septembre 13 1 1. La relation d aide: origine et développement 2. Définition de la relation d aide 3.

Plus en détail

Cours no 12. La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique

Cours no 12. La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique Cours no 12 La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique Plan du cours Bureaucratie et technocratie : Définition Similitudes et différences

Plus en détail

FICHE DE POSTE. LOGO Inspection académique. Dr. par délégation I LA PRESENTATION DU POSTE. 1 Intitulé du poste : Médecin de l Education Nationale

FICHE DE POSTE. LOGO Inspection académique. Dr. par délégation I LA PRESENTATION DU POSTE. 1 Intitulé du poste : Médecin de l Education Nationale LOGO Inspection académique FICHE DE POSTE Service : _Médical Nom de l agent : Dr..Prénom :.. Nom de l autorité hiérarchique 1 : de l Inspectrice d Académie Dr. par délégation I LA PRESENTATION DU POSTE

Plus en détail

Ma palette de couleurs

Ma palette de couleurs LA CONSTRUCTION IDENTITAIRE / LE CLIMAT ACTUALISANT / LA COMMUNICATION ORALE / LA RESPONSABILISATION DE L ÉLÈVE Ma palette de couleurs INTENTIONS Susciter une prise de conscience au niveau de son estime

Plus en détail

Journée Professionnelle Cap Métier 03/10/2012

Journée Professionnelle Cap Métier 03/10/2012 Journée Professionnelle Cap Métier 03/10/2012 1 GPEC de quoi parle-t-on? Repères historiques Années 70 La gestion des carrières dans les grandes entreprises et les mutinationales L enjeu : prendre en compte

Plus en détail

Programme de perfectionnement destiné aux gestionnaires de l École

Programme de perfectionnement destiné aux gestionnaires de l École École de technologie supérieure Programme de perfectionnement destiné aux gestionnaires de l École Projet conjoint du Service des ressources humaines et du Service de perfectionnement 0[Tapez une citation

Plus en détail

Prévenir l absentéisme Prévenir les RPS

Prévenir l absentéisme Prévenir les RPS Prévenir l absentéisme Prévenir les RPS GPA Initiatives : Prévenir l absentéisme, ses conséquences humaines et financières L absentéisme est une problématique subie au quotidien dans les entreprises et

Plus en détail