DEALING WITH DEBTS IN THE UNITED KINGDOM. (21st November to 2nd December 2005) Comité Franco-Britannique de Coopération Judiciaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEALING WITH DEBTS IN THE UNITED KINGDOM. (21st November to 2nd December 2005) Comité Franco-Britannique de Coopération Judiciaire"

Transcription

1 DEALING WITH DEBTS IN THE UNITED KINGDOM (21st November to 2nd December 2005) Comité Franco-Britannique de Coopération Judiciaire

2 Thanks to: Royal Courts of Justice Registrar JAQUES Chief Registrar BAISTER Deputy Registrar MIDDLETON Dartford County Court (Kent) Peter GLOVER, district judge The Insolvency Service Mike Norris, Director of Policy Desmond Flynn, Inspector General Tracy Stanhope Policy Unit Section Head Tony Butcher member of Enforcement Directorate David Chapman Regional Director London Anwen Smith Official Receiver Ian Yeatman, Rick Bamford, Mark Evans, Norma Mcleod, Assistant Official Receiver, The Insolvency Practitioners Association Nick Sabin, chief executive Moira Hughes, inspector, Jo Newman, Mark Sands, Insolvency Practitioner, KPMG, Simon Underwood, Deputy Vice-President of the IPA The Citizens Advice Bureaux Sue Edwards, Social Policy Officer Pete Tutton, Social Policy Officer Max Recovery Charles J Rusbasan, Chief Executive Officer Andrew Berardi, Senior Vice President British Bankers Association Eric Leenders, Director PriceWaterhouseCoopers Pat Boyden, Partner Association of Business Recovery Professionals (R3) John Francis, Technical Director Moon Beever, solicitors Michael Prior, consultant, Graham McPhie, partner Consumer Credit Counselling Service (CCCS) Malcolm Hurlston, Chairman Geeta Varma, managing counsellor. Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

3 INTRODUCTION Our study is limited to England and Wales, as Scotland has a different system of debts management. The definition of insolvency is when assets are inferior to debts and when the debtor is unable to pay debts when they are due. The main difference with the French system is that the same procedure is used for individual or companies and traders. In London, insolvencies, both for companies and for individuals are dealt with by the High Court, whereas outside London, they are dealt with by County Courts. We met three judges (Registrars) in the High Court and a district judge in Dartford County Court, who is not dealing with insolvency proceedings but on a day to day basis, on matters related to debts (loans, rents...). Bankruptcy is becoming a good practical solution for a growing number of people who find themselves with insurmountable debts. After one year, they can be released from their money problems and have a chance to make a fresh start in life. The Insolvency Act 1986 was completed by The Enterprise Act 2002 (coming into force 1st April 2004) which introduce the period of one year instead of three to give bankrupts a much earlier discharge. The aim was to encourage entrepreneurship and to mak bankruptcy more attractive, by carrying less stigma than in the past. When the debtor does not pay a loan and is issued with a default notice, he can ask the court for a time order, which is asking the court to give him (her) more time to meet a loan agreement by either changing the amount he (she) pays each month or reducing the interest rate. This tool from the Consumer Credit Act is quite underused. If one or more of creditors has obtained a court judgment against the debtor, the county court may make an administration order. The debtor makes regular payments to the court to pay towards what he (she) owe his( her) creditors. The total debts must no be more than If these solutions are not sufficient, the debtor can ask for a Debts Management Plan (DMP), an Individual Voluntary Arrangement (IVA) or, at last, Bankruptcy. Debtors may contact the Citizen Advice Bureaux which is a charity created after second world war. They have 450 bureaux in England and Wales, in different places where they may be needed (hospitals, prisons, courts...). They give legal advices on every matters (free advice). They employed advisers among which volunteers. They receive 5 millions inquiries per year among which on credit matters. They make a balance sheet of the debtor s situation (income, origin of the debts, assets). Then, they give the choices for the debtor to treat his insolvency (bankruptcy, Individual Voluntary Arrangement, Debt Management Plan). Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

4 A. BANKRUPTCY PROCEDURE : 1/ A bankruptcy petition must be presented either by the debtors or by one or more creditors who are owed at least 750. Joint bankruptcy are rare. Documents must be added (income, assets inventory, list of all the debts and list of the creditors). So that the court can check the inability to pay. 2/ Then, the court (High Court in London and county courts elsewhere) makes a bankruptcy order. Appeal can be made within fourteen days (only on the procedure or a point of Law). The bankruptcy order is advertised in The London Gazette or in a local or national newspaper. Creditors don t often contest the order. 3/ After the hearing, the debtor goes directly to the Insolvency Service where his case will be dealt with by the Official Receiver (OR). He is an officer of the court appointed by the Secretary of State of Department of Trade and Industry (civil servant). He is assisted by inspectors and examiners. During a first interview made by an examiner, the debtor will be asked about his(her) income, his(her) assets, his (her) outgoings and has to give his (her) credit cards. The examiner will then ask the debtor to lower somme expenditures some expenditures (gym membership, mobile phones, satellite television, after-school activities for children). He will also check the Land Registry, licence authority and credit cards applications. He will identify the priority debts (rents and council taxes). The Official Receiver : -administers the bankruptcy, -protects the debtor s assets, -acts as trustee of the bankruptcy estate, -is responsible for looking into the debtors financial affairs before and during the bankruptcy, -has to report to the creditors, -may report to the court, -must report any criminal offences in connexion with the bankruptcy, -gives notice of the bankruptcy order to the local authorities and various professional bodies. 4/ In case the bankrupt possesses assets, an Insolvency Practitioner (IP) is appointed by the creditors or by the OR. He is an individual (generally an accountant) who specialises in insolvency work. He can be appointed trustee instead of the OR by the creditors if the debtors appears to have significant assets. He disposes of the debtor s assets and pays the creditors after they make formal claims. He checks in the Property Register if the debtor owns other properties, even in foreign country. He also checks the income and the outgoings of the debtor according to a guide for expenditure. He may challenge a transaction at undervalue back to five years. To be an IP, a licence is needed and also a specific examination which is quite difficult, joining accountancy, taxation and law. References and five years of experience are also needed (a person needs to be fit and proper) IP in the UK are controlled by seven associations among which Insolvency Practitioners Association (IPA), which deals with 300 IP. IPA receives 400 complains a year among which 10% lead to disciplinary action. It works on a self regulation approach. R3 Association is a professional organisation that provides training service for Ips and promotes best practice for professionals working with financially troubled individuals and businesses. 5/When a bankruptcy order has been made, the debtor must : -provide information to the OR about his or her financial affairs ( by interview, by telephone or by letter), -give the OR a full list of the assets and the details of what he or she owes and to whom, Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

5 -tell the trustee about assets and increases in income he or she obtains during the bankruptcy, -stop using credit cards, -not obtain credit of 500 or more from any person without first disclosing the fact that there is a bankruptcy (criminal offence), -not make payments direct to the creditors except secured creditors, non-provable debts, (court fines, maintenance), benefit overpayments, student loans, claims from employees -continue to pay the rent and the suppliers of services to the home. 6/ There will also be hearings when the debtor doesn t co-operate. He can be summoned to the Court for undertakings (he promises under oath to co-operate with the OR). If he doesn t, the Judge can issue an arrest warrant for contempt of court. He can also be maintained in bankruptcy after the usual period of one year (suspension of discharge). If during the enquiry the OR notices that the debtor has been dishonest ( reckless, culpable or irresponsible ), either before or during the bankruptcy, or that he is to blame for his position, the OR may apply to the Court for Bankruptcy Restriction Order (BRO). The Court may make an order for between 2 and 15 years and this order means that the bankrupt continues to be subject to some restrictions in obtaining credit, in carrying on business, in holding certain public offices. 7/Assets of the debtor : a) Home : The Official Receiver (OR) or the trustee may have to sell the debtor s home to help pay the bankruptcy debts if it is the only way to release money to the creditors. During the first year of bankruptcy, the IP tries to negociate with the mortgage company, has to check the value of the asset and negociate the best position for the creditors. He urges the debtor to see a lawyer to get advice. He has three years to solve it. The debtor, the co-owner or a family member of the debtor can make an offer. To stop the OR or trustee selling the home, the husband, wife, partner, a relative or a friend may be able to buy the debtor s beneficial interest in the home (the debtor s share in the property). When the debtor doesn t agree with the sell, the IP can obtain from the judge an order for possession and sell. The house is sold only when the owners are gone or evicted (eviction order when they don t co-operate). The buyer can claim interest if the house is not empty. When a bankruptcy order is made, a restriction notice is placed in the Land Registry. For example : a joint owned house is sold The mortgage is The share of the bankrupt is On that sum, will go to the IP, go to the Insolvency Service, go to the creditors. If there has been a lawyer to obtain an order, then the creditors will get virtually nothing. b) Other assets : The following items may be kept unless their individual value is more than the cost of a reasonable replacement : tools, books, vehicles and other items of equipment which the debtor needs to use personally in his employment, business or vocation, clothing, bedding, furniture, household equipment and other basic items the debtor or his family needs at home. Insurance policies : the OR will decide wether the debtor can keep them. The trustee cannot claim a pension as an asset. 8/ Generally, the bankruptcy ends after a maximum of 12 months. The period will be shorter if the OR concludes his enquiries sooner. The debtor becomes then free unless the Court decides to suspend the discharge. The debts are written off except students loans, maintenance, alimony. The debtor is registered during 6 years. Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

6 9/Costs of the bankruptcy proceedings At the beginning of the procedure, debtors must pay court fees ( 150) and 350 for deposit. Court fees can be waived when the debtor receives benefit. He or she gets no help with the deposit fee. The fees are paid first from the money that is available. They include fees of the OR or the IP. The costs seem high for debtors who are often in a precarious state. B. IVA (Individual Voluntary Arrangement) It has been introduced by the Insolvency Act The Enterprise Act 2002 introduced the concept of Fast Track Individual Voluntary Arrangement, a post-bankruptcy arrangement supervised by the Official Receiver. IVA is more frequently used for individuals than for traders and 70% of the cases are settled to avoid court costs and delay. The debtor needs to apply to the court and must be helped by an IP. The IP act for the debtor as supervisor of the arrangement and the debtor may apply to the court for an interim order which prevents the creditors from presenting, or proceeding with, a bankruptcy petition against the debtor. The IP tells the court the details of the debtor s proposal and wether in his (her) opinion a meeting of creditors should be called to consider it. At the meeting, the creditors vote on wether to accept the debtor s proposal. If enough creditors (over 75% in value of the creditors present in person or by proxy, and voting on the resolution) vote in favour, the proposals are accepted. They are then binding on all creditors who had notice, or were entitled to receive notice, of the meeting. The IP supervises the arrangement which may last up to 5 years and pays the creditors in accordance to the accepted proposal. If the debtor proposes an IVA after bankruptcy, it is possible for him (her) to nominate the OR to be the supervisor of the arrangement. This type of arrangement is called a fast-track voluntary arrangement. When the IVA is successful, it ends and the debtor is discharged, the remaining debts are written off. During the IVA, the IP can apply for bankruptcy if the debtor doesn t co-operate or if it appears that he has been dishonest. In England and Wales, individual insolvencies in 2004 were , among which, were bankruptcies and IVA. Cost of an IVA: the fees for the IP may reach For the bankruptcies and IVAs a record is kept through the Individual Insolvency Register The register gives details of : -bankruptcies that are current or have ended in the last three months, -current individuals voluntary arrangements (IVAs) and fast track voluntary arrangements, - current bankruptcy restrictions orders (BROs) and undertakings (BRUs). It may be searched on line, by post or fax or by visiting the local receiver s office. Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

7 SIVA (Simple Individual Voluntary Arrangement) The consultation document has been published on July 14th 2005 and it won t be effective before It will be proposed when debtors owe less than , in order to avoid unregulated procedures, meetings and to lower the costs. C. DMP (Debts Management Plan) The main differences between IVA and DMP: - in IVA there may be debts forgiveness, - IVA is legally binding, - DMP sector is unregulated. DMP are mainly dealt with by Consumer Credit Counselling Service (CCCS), which employs 100 counsellors in UK and receives calls per week on his help line. CCCS is a charity which raises its funds through creditors. The client rings free phone number and speaks to help line, he (she) receives general advice or makes an appointment for counselling. The counsellor gathers information, makes a budget compilation and makes recommendations (maximising the income through benefits and reducing some expenses). If there is few money left, the debtor may make token/goodwill payments (30% of the debtors). The debtor may be recommended IVA or bankruptcy (30% of the debtors) or DMP (40% of the debtors). CCCS provides after care, receives the payments from the debtor and distributes the money to the creditors. Each case is reviewed each year. CCCS manages over a tenth of all problem debt in the UK. In January 2004, the average debt of a client on a DMP was It has risen to by December 2004 and is now The Registry Trust is linked to CCCS. It is a non profit organisation which runs the Registry of all UK County Courts debts judgements. It maintains and provides access to an historic data base of approximately 7 millions county courts consumer and commercial judgements. D. THE CREDITORS POINT OF VIEW According to Max Recovery Company (US Company), which purchases debts from banks, credits cards companies, personal loans companies and some large department stores companies as Marks and Spencer, the debtors choose between the different systems according to the costs, IVA being prohibitely expensive for small amount of debts. According to the British Bankers Association (BBA), the UK has very liberalised credit market. UK s DGP(Domestic Gross Product) growth ( the economic miracle ) is caused mainly by Credit. Credits represent 1,5 billions euros in the UK economy and among these 200 millions of unsecured credits. In UK, 70% people own their property and 64 millions credit cards are used (2 per adult on average). The increase of loans has provoked a rapid growth in IVAs and bankruptcies. It is important to underline that, in UK, there doesn t seem to be as protective a system as in France in the responsible lending matter. For example, there is no duty to advise the consumer in unsecured credit. When people have negative data, they cannot obtain any credit in the regular banks but they can Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

8 turn to the sub-prime market, that is to another bank which will allow a loan with a higher interest rate. If the debtor pays regularly, after three years, he can turn back to the mainstream credit. CONCLUSION Some of our interlocutors underlined the rising importance of a new kind of private companies specialising in IVA. They are very effective and work for fixed fees. They advertise a lot and receive telephone calls per year from debtors. This free sector is no controlled by the government whereas anybody can create this sort of debt consolidation company. According to the IPA, the solution could be to create a body to control these companies as for their creation and their relations with the creditors. One of the improvements of the system could be a simpler IVA without a meeting of creditors and also the payment of the IP s fees according to the amount collected. UK, like France, is facing a huge problem of personal indebtedness. The increase in the number of people with debts problem can be strongly related to the economic situation. Strange enough, in UK, low rates of unemployment (1 million people unemployed and only 3 months on average to find a new job), low interest rates and soaring house prices have resulted in a substantial increase in mortgage and consumer credit landing, and consequently, in indebtedness. Whereas in France high rate of unemployment has led to the same situation. It should be necessary in the UK as in France to improve financial education to make consumers understand the true cost of credit. When comparing the two systems, we have noticed that solutions are not really different. However, the management of indebtedness treatment procedures by the indebtedness committee, whose secretariat is done by the Banque de France, simplifies the access to the procedure for the debtor as well for the creditors and reduces considerably the costs, being a civil service. Nevertheless, the recent influence of the Anglo-Saxon procedures (loi du 1 août 2003) may make more difficult and more expensive the treatment of indebtedness. On the other hand, the fact that an IVA is adopted when creditors who represent over 75% in value of the debts could be easily added in our procedure in order to increase the number of voluntary arrangements (plans amiables). Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

9 LE TRAITEMENT DE L ENDETTEMENT AU ROYAUME-UNI (21 Novembre au 2 Décembre 2005) Comité Franco-Britannique de Coopération Judiciaire INTRODUCTION Notre étude est limitée à l Angleterre, au Pays de Galles et à l Irlande du Nord, l Ecosse ayant un système de règlement des problèmes d endettement différent. L endettement est défini par le fait que le débiteur ne peut faire face à ses dettes exigibles compte tenu de la valeur de ses biens. La principale différence avec le système français est qu on utilise la même procédure pour les particuliers et les sociétés commerciales. A Londres, l endettement est de la compétence de la High Court, alors qu en Province, il est de la compétence des County Court. Nous avons rencontré trois juges (registrars) de la High Court de Londres et un juge de la County Court à Dartford (Kent), qui ne traitait pas directement de l endettement mais d affaires liées aux problèmes d endettement (demande en paiement des créanciers, crédits, loyers...), se rapprochant de notre tribunal d instance. La faillite est devenue une solution très pratique pour un grand nombre de personnes qui se retrouvent avec de nombreuses dettes. Ils peuvent être ainsi libérés de leurs problèmes d argent et ont une chance de prendre un nouveau départ dans la vie, après un an de procédure. L Insolvency Act de 1986 a été complété par l Enterprise Act de 2002 (entré en vigueur le 1 er avril 2004) qui a introduit une période réduite à un an au lieu de trois ans pour permettre au failli de voir ses dettes effacées plus tôt. Le but de cette réforme était d encourager la libre entreprise et de rendre la procédure de faillite plus attractive, en lui ôtant son image négative liée au terme de faillite. Quand le débiteur ne paye pas un prêt et qu on lui délivre une mise en demeure, il peut demander au tribunal des délais de paiement (time order), soit en réduisant les mensualités soit en diminuant le taux d intérêt. Cette procédure qui résulte du Consumer Crédit Act est peu utilisée. Dans le cas où l ensemble des dettes est inférieur à et si un ou plusieurs créanciers ont obtenu un jugement contre les débiteur, le tribunal peut rendre une ordonnance de placement sous administration (administration order). Le débiteur doit effectuer des paiements réguliers au tribunal qui se charge de les retransmettre aux créanciers. Si ces solutions ne sont pas suffisantes, le débiteur peut demander un plan d aménagement de ses dettes (Debts Management Plan), un arrangement volontaire individuel (Individual Voluntary Arrangement) ou enfin une faillite (Bankruptcy). Les débiteurs peuvent contacter le Citizen Advice Bureau qui est une association caritative créée après la seconde guerre mondiale. Il comprend 450 bureaux en Angleterre et aux Pays de Galles Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

10 situés à des endroits stratégiques (hôpitaux, prisons, tribunaux...), employant conseillers dont volontaires. Il donne des conseils juridiques gratuits sur tous les sujets. Il reçoit 5 millions de demandes par an parmi lesquelles concerne les problèmes d endettement. Il est fait un bilan de la situation du débiteur (revenus, origine des dettes et biens) et le débiteur se voit conseillé sur l orientation de la procédure. A. LA PROCÉDURE DE FAILLITE (BANKRUPTCY). 1/ Une requête en faillite (bankruptcy petition) doit être présentée soit par le débiteur, soit par un créancier à qui il est dû au moins 750. Les faillites concernant les deux conjoints sont rares. La requête doit être accompagnée d une déclaration des revenus, d un inventaire des actifs, d une liste des dettes et des créanciers afin que le tribunal puisse établir l incapacité de payer. 2/ Ensuite, le tribunal rend un jugement déclaratif de faillite (bankruptcy order) dont il peut être fait appel dans les quatorze jours (seulement sur la procédure ou un point de droit). Le jugement est publié dans la London Gazette ou dans un journal local. Il est rare que les créanciers contestent le jugement. 3/ Après l audience, le débiteur se rend directement à l Insolvency Service où son dossier sera traité par un syndic (Official Receiver) qui est un fonctionnaire rattaché au tribunal. Il est assisté des inspecteurs et contrôleurs. A l occasion du premier entretien, le contrôleur demande au débiteur ses revenus, ses biens, ses dépenses et il doit remettre ses cartes de crédit. Le contrôleur examine ensuite certaines dépenses (abonnements sportifs, téléphones portables, télévision par satellites, activités para-scolaires). Il consulte également le cadastre, les demandes de cartes de crédit et identifie les dettes prioritaires (loyers et impôts locaux). Le syndic (OR) : - administre la faillite, - protège les biens du débiteur, - agit comme liquidateur ( trustee) des biens de la faillite, - surveille les affaires financières du débiteur avant et pendant la faillite, - doit rendre compte aux créanciers, - peut faire un rapport au tribunal, - doit dénoncer les infractions pénales en relation avec la faillite, - doit notifier le jugement aux autorités locales et différents corps professionnels. 4/ Si le débiteur a des biens réalisables, les créanciers ou le syndic désignent un administrateur (an Insolvency Practitioner). C est un particulier (généralement un expert comptable) qui est spécialisé dans l endettement. Il peut être désigné comme liquidateur à la place du syndic par les créanciers si le débiteur a des biens conséquents. Il réalise les actifs du débiteur et paye les créanciers après qu ils aient déclaré leurs créances. Il vérifie dans le Property Register si le débiteur est propriétaires de biens immobiliers, même à l étranger. Il vérifie également les revenus et les dépenses selon un barème des dépenses. Il peut contester les transactions effectuées en fraude des droits des créanciers pour les cinq ans précédant la faillite. Pour devenir administrateur, il est nécessaire d obtenir une autorisation et de réussir un examen, très sélectif portant sur la comptabilité, la fiscalité et le droit. Des références et cinq ans d expérience sont exigés administrateurs au Royaume-Uni sont contrôlés par sept associations parmi lesquelles l Insolvency Practitioners Association (IPA), qui regroupe 300 administrateurs. L IPA reçoit 400 plaintes par an dont 10% aboutissent à des poursuites Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

11 disciplinaires. C est un système d auto-régulation. La R3 Association est une autre organisation professionnelle qui fournit une formation aux administrateurs et qui veut promouvoir une déontologie de la profession. 5/ Quand le jugement déclaratif de faillite est intervenu, le débiteur doit : - donner toutes informations au syndic sur sa situation financière (par entretien, par téléphone ou par lettre), - procurer au syndic une liste de ses biens et de ses dettes, - informer le liquidateur sur ses biens et sur une éventuelle augmentation de ses revenus, - cesser d utiliser les cartes de crédit, - s interdire de demander un crédit supérieur à 500 sans avertir le prêteur de son état de faillite (infraction pénale), - s interdire d effectuer des paiements préférentiels excepté aux créanciers privilégiés, ou concernant des dettes non effaçables (amendes, pension alimentaire), le trop perçu d allocations, les prêts étudiants, les demandes de salariés, - continuer à payer le loyer et les charges habituelles (eau, électricité, gaz). 6/ Le juge devra intervenir lorsque le débiteur ne coopère pas. Il peut être convoqué au tribunal pour être entendu sous serment afin de s engager à coopérer avec le syndic. A défaut, le juge peut délivrer un mandat d arrêt (contempt of court). Une autre sanction peut être la prolongation de la période de faillite (suspension of discharge). Si pendant la durée de la procédure, le syndic s aperçoit que l intéressé a été malhonnête ou qu il a activement participé à sa situation d endettement, il peut demander au tribunal un jugement maintenant les interdictions imposées au failli (Bankruptcy Restriction Order) pendant une durée pouvant aller jusqu à 15 ans. Le failli ne pourra pas obtenir de crédit, exercer une profession commerciale ou prétendre à une fonction publique. 7/ Les biens du débiteur a) Domicile : Le syndic ou le liquidateur peut être dans l obligation de vendre le domicile du débiteur pour payer les dettes. Pendant la première année de la faillite, l administrateur essaye de négocier avec le créancier hypothécaire, doit vérifier la valeur du bien et négocier au mieux des intérêts des créanciers. Il renvoie le débiteur à consulter rapidement un avocat pour obtenir des conseils. Il a trois ans pour vendre le bien. Le débiteur, le co-propriétaire ou un membre de la famille peut faire une offre en rachetant la part en pleine propriété du débiteur. En cas de résistance du débiteur, l administrateur peut obtenir du tribunal un jugement l autorisant à vendre. La vente n a lieu que lorsque les propriétaires ont libéré les lieux (jugement d expulsion). L acquéreur peut réclamer des intérêts si le bien n est pas libre de toute occupation. Le jugement déclaratif de faillite est inscrit au Land Registry. A titre d exemple, si une maison indivise est vendue et si le prêt hypothécaire est de , la part du failli est de Sur cette somme, iront à l administrateur, à l Insolvency Service et seulement aux créanciers. Si un avocat intervient pour obtenir un jugement, les créanciers ne retirent pratiquement rien de la vente. Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

12 b) Autres biens : Les biens suivants peuvent être gardés à moins que leur valeur marchande ne soit importante : outils, livres, voitures et autres biens permettant au débiteur de travailler, vêtements, literie, meubles, biens d équipement utiles à la famille du failli. polices d assurance : lee syndic décide si le débiteur peut les garder. Les pensions de retraite ne sont pas saisissables. 8/ Généralement, la faillite se termine après une durée maximale de 12 mois qui peut être raccourcie si le syndic termine ses opérations plus tôt. Le débiteur se retrouve in bonis à moins que le tribunal décide de prolonger la période de faillite. Les dettes sont effacées à l exception des prêts étudiants, des pensions alimentaires et prestations compensatoires. Le débiteur est fiché pendant 6 ans. 9/Coût de la procédure de faillite Au début de la procédure, le débiteur doit payer une provision pour frais de justice ( 150) et 350 de dépôt. La provision pour frais de justice peut ne pas être réclamée lorsque le débiteur ne perçoit que des allocations. Par contre, le dépôt reste dû. Ce coût semble important pour des débiteurs en situation extrêmement précaire. B. Arrangement Volontaire Individuel (IVA) Cette procédure a été introduite par l Insolvency Act de L Enterprise Act de 2002 a introduit le concept du Fast Track Individual Voluntary Arrangement (procédure rapide), un arrangement post-faillite supervisé par le syndic. Créée initialement pour les commerçants, l IVA est aujourd hui plus utilisé par les particuliers. 70% des cas aboutissent à un accord amiable afin d éviter le coût et la durée de la procédure. Il est nécessaire de faire une demande au tribunal et d être assisté par un administrateur. Ce dernier agit comme contrôleur. le débiteur peut demander au tribunal un interim order qui permet d éviter qu une demande de faillite ne soit déposée ou poursuivie contre lui et de suspendre toutes mesures d exécution prises à son encontre. L administrateur présente au tribunal les propositions du débiteur et prévoit une éventuelle réunion des créanciers. Pour être approuvé, le plan de règlement doit recevoir l assentiment des créanciers, présents ou représentés, porteurs d au moins 75% des créances. L accord s impose a tous les créanciers convoqués même s ils n ont pas assisté à la réunion. L administrateur contrôle l exécution du plan qui peut durer 5 ans et règle les créanciers. Il est possible pour le débiteur de proposer un Arrangement Volontaire Individuel après la procédure de faillite en désignant le syndic pour contrôler l accord. Cette procédure est dénommée fast-track voluntary arrangement. Lorsque l accord est réalisé, il prend fin, le débiteur est libéré et les dettes subsistantes sont effacées. Pendant l exécution du plan, l administrateur peut déposer une demande de faillite si le débiteur ne coopère pas ou s il fournit des informations erronées. En Angleterre et au Pays de Galles, l endettement des particuliers en 2004 représentait demandes, parmi lesquelles, faillites et Arrangements Volontaires Individuels. Coût de la procédure : Les honoraires d un administrateur peuvent atteindre Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

13 L Individual Insolvency Register permet de ficher les débiteurs bénéficiaires d une procédure de faillite ou d un Arrangement Volontaire Individuel. Le fichier donne des détails sur : - les faillites en cours ou terminées depuis trois mois, - les Arrangements Volontaires Individuels en cours et les fast track voluntary arrangements, - les bankruptcy restrictions orders (jugement maintenant les interdictions imposées au failli) et les undertakings (engagements de coopérer). Il peut être consulté soit sur internet, soit sur demande écrite soit encore en se rendant chez le syndic. L Arrangement Volontaire Individuel simplifié (Simple Individual Voluntary Arrangement) Le document consultatif a été publié le 14 juillet 2005 et la procédure ne sera pas en application avant Cette procédure pourra être proposée au débiteur qui aura un maximum de de dettes, afin d éviter les procédures non encadrées, les réunions et les coûts. C. Plan de Gestion des Dettes (Debts Management Plan) Les principales différences entre l Arrangement Volontaire Individuel et le Plan de Gestion des dettes : - dans l Arrangement Volontaire Individuel, il peut y avoir un effacement partiel des dettes, - l Arrangement Volontaire Individuel s impose aux créanciers, - le domaine du Plan de Gestion des Dettes n est pas encadré juridiquement. Les Plans de Gestion des Dettes sont principalement mis en place par le Consumer Credit Counselling Service (CCCS), qui emploie 100 conseillers au Royaume Unis et qui reçoit appels téléphoniques par semaine sur son numéro vert. CCCS est une association caritative qui trouve ses fonds auprès des créanciers. Le débiteur peut appeler un numéro gratuit, recevoir des conseils ou obtenir un rendez-vous auprès d un conseiller. Ce dernier recueille des informations, établit un budget et fait des recommandations (réduire des dépenses, augmenter les ressources en faisant valoir des droits à allocations). Lorsqu il y a très peu de capacité de remboursement, (environ 30% des cas), le conseiller préconisera des mensualités de contact. Il peut être également conseillé une orientation vers un Arrangement Volontaire Individuel ou vers une faillite (environ 30% des cas), ou encore un Plan des Gestion des Dettes (environ 40% des cas). CCCS suit l évolution du plan, reçoit les paiements et distribue les fonds aux créanciers. Chaque dossier est revu une fois par an. CCCS gère environ 10% des problèmes d endettement au Royaume-Uni. En janvier 2004, l endettement moyen d un débiteur ayant choisi un Plan de Gestion de Dettes était de , en décembre 2004, il atteignait et maintenant il est de Le Registry Trust est lié à CCCS. C est un organisme sans but lucratif qui tient le fichier de l ensemble des décisions judiciaires rendues par les County Courts du Royaume-Uni relatives aux dettes. Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

14 D. LE POINT DE VUE DES CRÉANCIERS Selon la société Max Recovery (société américaine), qui rachète les dettes à l égard des banques, des sociétés de crédits et de certains grands magasins comme Marks and Spencer, le débiteur choisit les différentes procédures en fonction du coût, l Arrangement Volontaire Individuel étant prohibitif pour un faible montant de dettes. Selon l Association des Banquiers Britanniques (British Bankers Association), le Royaume-Uni a très largement libéralisé le marché du crédit. L augmentation du Produit Intérieur Brut britannique (le miracle économique ) est en grande partie due au crédit. Les crédits représentent 1,5 milliard d euros dans l économie britannique, dont 200 millions de prêts non garantis.. Au Royaume-Uni, 70% de la population est propriétaire de son logement et 64 millions de cartes de crédit sont utilisées (en moyenne 2 par adulte). L augmentation des emprunts a provoqué une hausse rapide des procédures de faillite et d Arrangement Volontaire Individuel. Il est important de souligner qu au Royaume-Uni, il n existe pas un système aussi protecteur qu en France pour la responsabilité bancaire. Par exemple, il n existe aucune obligation de conseil dans les crédits non garantis. Quand une personne a un taux d endettement trop important, elle ne peut obtenir de crédits dans les banques habituelles et devra s adresser à un marché parallèle ( the subprime market ), c està-dire à une autre banque, souvent une émanation des précédentes, qui lui procurera un crédit à un taux supérieur. S il n y a pas d incident de paiement dans les trois ans, la personne regagnera le marché du crédit ordinaire. CONCLUSION Plusieurs de nos interlocuteurs ont souligné l influence croissante d une nouvelle sorte de société privée spécialisée dans les Arrangements Volontaires Individuels, très efficace et travaillant au forfait qui fait beaucoup de publicité et reçoit d appels téléphoniques par an des débiteurs. Ce secteur libre n est pas contrôlé par l Etat de sorte que n importe qui peut créer ce genre de société de consolidation des dettes. Selon l Insolvency Practitioners Association, la solution serait de créer un organisme de contrôle tant pour la création que pour le fonctionnement. L une des améliorations du système pourrait être également de simplifier la procédure d Arrangement Volontaire Individuel en supprimant la réunion des créanciers et en établissant les honoraires de l administrateur au prorata des fonds récoltés. Le Royaume-Uni comme la France doit faire face au problème du surendettement des particuliers. L augmentation des personnes endettées est fortement liée à la situation économique. Etrangement, au Royaume-Uni, un faible taux de chômage (1 million de chômeur et une durée moyenne de seulement 3 mois pour retrouver un emploi), de faibles taux d intérêt et des prix astronomiques de l immobilier ont entraîné une augmentation substantielle des prêts hypothécaires et des prêts à la consommation et par voie de conséquence du surendettement. Alors qu en France, un taux important de chômage a conduit au même résultat. Il apparaît nécessaire au Royaume-Uni comme en France d améliorer la formation des consommateurs pour leur faire réaliser le véritable coût du crédit. En comparant les deux systèmes, nous avons constaté que les solutions ne sont pas Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

15 essentiellement différentes. Cependant, la gestion des procédures de traitement de l endettement en France par la commission de surendettement, dont le secrétariat est assuré par la Banque de France, simplifie l accès à la procédure tant pour le débiteur que pour les créanciers et réduit considérablement les coûts compte tenu du caractère de service public. Néanmoins, l orientation récente vers les procédures anglo-saxonne (loi du 1er août 2003) aurait tendance à compliquer le traitement de l endettement et à en augmenter le coût. Par contre, le système qui consiste à adopter un plan amiable (Arrangement Volontaire Individuel) avec l assentiment des créanciers porteurs d au moins 75% des créances pourrait être incorporé dans notre procédure afin d augmenter le nombre de conclusions de plans amiables. Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

16 ANNEXES Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

17 Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

18 Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

19 Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

20 Catherine Bonnan-Garçon-Christine Capitaine Dealing with debts in the United Kingdom /20

BY-LAW 7. Made: January 28, 1999 Amended: March 26, 1999 February 22, 2007 Revoked: May 1, 2007 BENCHERS

BY-LAW 7. Made: January 28, 1999 Amended: March 26, 1999 February 22, 2007 Revoked: May 1, 2007 BENCHERS BY-LAW 7 Made: January 28, 1999 Amended: March 26, 1999 February 22, 2007 Revoked: May 1, 2007 BENCHERS HONORARY BENCHERS 1. Convocation may make any person an honorary bencher. DISBURSEMENTS 2. A bencher

Plus en détail

LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS

LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT A Guideline on the Conduct of District Planning Commission Meetings Directive sur la tenue

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4 PROPERTY ASSESSMENT AND TAXATION ACT CONSOLIDATION OF CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.P-4 LOI SUR L'ÉVALUATION ET L'IMPÔT FONCIERS CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF

Plus en détail

Bill 70 Projet de loi 70

Bill 70 Projet de loi 70 1ST SESSION, 41ST LEGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 1 re SESSION, 41 e LÉGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 Bill 70 Projet de loi 70 An Act respecting protection for registered retirement

Plus en détail

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires (banques

Plus en détail

Dans ce numéro. Archives e-newsletter. Pour nous joindre. English to follow.

Dans ce numéro. Archives e-newsletter. Pour nous joindre. English to follow. English to follow. Dans ce numéro L OSBI présente les statistiques du deuxième trimestre L Ombudsman des services bancaires et d investissement (OSBI) présente aujourd hui les statistiques du deuxième

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

STATUTES OF CANADA 2010 LOIS DU CANADA (2010) CHAPITRE 9 CHAPTER 9 ASSENTED TO SANCTIONNÉE. An Act to amend the Employment Insurance Act

STATUTES OF CANADA 2010 LOIS DU CANADA (2010) CHAPITRE 9 CHAPTER 9 ASSENTED TO SANCTIONNÉE. An Act to amend the Employment Insurance Act Third Session, Fortieth Parliament, 59 Elizabeth II, 2010 Troisième session, quarantième législature, 59 Elizabeth II, 2010 STATUTES OF CANADA 2010 LOIS DU CANADA (2010) CHAPTER 9 CHAPITRE 9 An Act to

Plus en détail

Bill 79 Projet de loi 79

Bill 79 Projet de loi 79 1ST SESSION, 41ST LEGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 1 re SESSION, 41 e LÉGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 Bill 79 Projet de loi 79 An Act respecting criminal record checks for volunteers

Plus en détail

Diplomatic Motor Vehicle Diversion Remission Order. Décret de remise pour affectation de véhicules automobiles à des fins diplomatiques

Diplomatic Motor Vehicle Diversion Remission Order. Décret de remise pour affectation de véhicules automobiles à des fins diplomatiques CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Diplomatic Motor Vehicle Diversion Remission Order Décret de remise pour affectation de véhicules automobiles à des fins diplomatiques SI/78-162 TR/78-162 Current to January

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON. First Session of the Thirty-third Legislative Assembly

ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON. First Session of the Thirty-third Legislative Assembly LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON First Session of the Thirty-third Legislative Assembly ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON Première session de la trente-troisième Assemblée législative BILL NO. 46 ACT TO AMEND

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées)

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) SOR/2000-53 DORS/2000-53 Current to January 25, 2016

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND REGULATIONS R-008-2013 AMENDED BY LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST RÈGLEMENT SUR LE FONDS DU PATRIMOINE

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit.

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit. Le français suit. The Ombudsman for Banking Services and Investments (OBSI) today released its complaint statistics for the first quarter of its 2011 fiscal year (November 1, 2010 to January 31, 2011).

Plus en détail

LE PROFESSIONNEL - THE PROFESSIONAL

LE PROFESSIONNEL - THE PROFESSIONAL Qu avons nous appris? SOMMAIRE : CHANGEMENTS À LA LOI sur le COURTAGE IMMOBILIER 1. Certificats : 2. Exemptions pour les courtiers immobiliers qui peuvent exécuter une transaction immobilière vendre /

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4. CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.

RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4. CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c. PROPERTY ASSESSMENT AND TAXATION ACT CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.P-4 LOI SUR L'ÉVALUATION ET L'IMPÔT FONCIERS RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O.

Plus en détail

BOURSE DU FONDS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE RENNES

BOURSE DU FONDS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE RENNES Institut d Etudes Politiques de Rennes Service des Relations Internationales 104 Bd de la Duchesse Anne 35700 Rennes France Tél : + 33 2 99 84 39 18 Fax : + 33 2 99 84 39 50 BOURSE DU FONDS DE SOLIDARITE

Plus en détail

CORONERS REMUNERATION, EXPENSES AND FEES REGULATIONS R-045-2005 RÈGLEMENT SUR LA RÉMUNÉRATION, LES DROITS ET LES HONORAIRES DES CORONERS R-045-2005

CORONERS REMUNERATION, EXPENSES AND FEES REGULATIONS R-045-2005 RÈGLEMENT SUR LA RÉMUNÉRATION, LES DROITS ET LES HONORAIRES DES CORONERS R-045-2005 CORONERS ACT CORONERS REMUNERATION, EXPENSES AND FEES REGULATIONS R-045-2005 LOI SUR LES CORONERS RÈGLEMENT SUR LA RÉMUNÉRATION, LES DROITS ET LES HONORAIRES DES CORONERS R-045-2005 INCLUDING AMENDMENTS

Plus en détail

BILL S-204 PROJET DE LOI S-204 S-204 S-204 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money)

BILL S-204 PROJET DE LOI S-204 S-204 S-204 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money) S-204 S-204 First Session, Forty-second Parliament, Première session, quarante-deuxième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-204 PROJET DE LOI S-204 An Act to amend the Financial Administration

Plus en détail

SGR Services de gestion des risques

SGR Services de gestion des risques Title: Safety Achievement Financial Incentive System (SAFIS) Titre : Système d incitation financière à la sécurité DIRECTIVE Effective / En vigueur: 01/05/2008 Release / Diffusion No. 003 Page 1 of / de

Plus en détail

40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT

40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT 40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT FIRST PART Answer question 1 or question 2. Question 1 Simon Dillon commenced in business on 1 January 2004. He invested

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Minority Investment (Bank Holding Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de portefeuille bancaires)

Minority Investment (Bank Holding Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de portefeuille bancaires) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Bank Holding Companies) Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de portefeuille bancaires) SOR/2001-401 DORS/2001-401 À jour au 25 janvier

Plus en détail

ARRÊTÉ N A-10 BY-LAW NO. A-10 ARRÊTÉ CONCERNANT LE DIRECTEUR GÉNÉRAL. 1. Purpose. 2. Title

ARRÊTÉ N A-10 BY-LAW NO. A-10 ARRÊTÉ CONCERNANT LE DIRECTEUR GÉNÉRAL. 1. Purpose. 2. Title ARRÊTÉ N A-10 BY-LAW NO. A-10 ARRÊTÉ CONCERNANT LE DIRECTEUR GÉNÉRAL A BY-LAW CONCERNING THE CHIEF ADMINISTRATIVE OFFICER En vertu de l autorité que lui confère la Loi sur les municipalités, L.R.N.-B.

Plus en détail

LOI SUR L ORGANISATION JUDICIAIRE

LOI SUR L ORGANISATION JUDICIAIRE JUDICATURE ACT FEES AND ALLOWANCES REGULATIONS R-031-96 In force April 1, 1996 LOI SUR L ORGANISATION JUDICIAIRE RÈGLEMENT SUR LES HONORAIRES DROITS ET INDEMNITÉS R-031-96 er En vigueur le 1 avril 1996

Plus en détail

DNA Data Bank Advisory Committee Regulations. Règlement sur le Comité consultatif de la banque nationale de données génétiques CONSOLIDATION

DNA Data Bank Advisory Committee Regulations. Règlement sur le Comité consultatif de la banque nationale de données génétiques CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION DNA Data Bank Advisory Committee Regulations Règlement sur le Comité consultatif de la banque nationale de données génétiques SOR/2000-181 DORS/2000-181 Current to October

Plus en détail

An Act to Amend the Provincial Court Act. Loi modifiant la Loi sur la Cour provinciale BILL 16 PROJET DE LOI 16

An Act to Amend the Provincial Court Act. Loi modifiant la Loi sur la Cour provinciale BILL 16 PROJET DE LOI 16 2003 BILL 16 PROJET DE LOI 16 An Act to Amend the Provincial Court Act Loi modifiant la Loi sur la Cour provinciale Her Majesty, by and with the advice and consent of the Legislative Assembly of New Brunswick,

Plus en détail

Gestion des revenus. Référé par les services de la Protection de l enfance

Gestion des revenus. Référé par les services de la Protection de l enfance Gestion des revenus Référé par les services de la Protection de l enfance Qu est-ce que la gestion des revenus (Income Management)? La Gestion des revenus (Income Management) est un moyen pour vous aider

Plus en détail

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE A new offer adapted to English speaking companies May 30th, 2013 19.06.2013 - Page 1 SWISS PILOT PROJECT DEVELOPED IN GENEVE Project from the Swiss Confederation

Plus en détail

I-12 Insurance Act 2001-56 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56. établi en vertu de la.

I-12 Insurance Act 2001-56 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56. établi en vertu de la. I-12 Insurance Act 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56 under the INSURANCE ACT (O.C. 2001-344) Filed July 27, 2001 1 Section 6 of New Brunswick Regulation 85-151 under the Insurance Act is amended

Plus en détail

Specialized Financing (Bank Holding Companies) Regulations. Règlement sur les activités de financement spécial (sociétés de portefeuille bancaires)

Specialized Financing (Bank Holding Companies) Regulations. Règlement sur les activités de financement spécial (sociétés de portefeuille bancaires) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Specialized Financing (Bank Holding Companies) Regulations Règlement sur les activités de financement spécial (sociétés de portefeuille bancaires) SOR/2001-477 DORS/2001-477

Plus en détail

Bill 69 Projet de loi 69

Bill 69 Projet de loi 69 1ST SESSION, 41ST LEGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 1 re SESSION, 41 e LÉGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 Bill 69 Projet de loi 69 An Act to amend the Business Corporations Act and the

Plus en détail

Pension Plan Transfer Agreements Regulations. Règlement sur les régimes de pension visés par les accords de transfert

Pension Plan Transfer Agreements Regulations. Règlement sur les régimes de pension visés par les accords de transfert CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Pension Plan Transfer Agreements Regulations Règlement sur les régimes de pension visés par les accords de transfert SOR/98-445 DORS/98-445 Current to June 6, 2016 À jour

Plus en détail

Bill 12 Projet de loi 12

Bill 12 Projet de loi 12 1ST SESSION, 41ST LEGISLATURE, ONTARIO 63 ELIZABETH II, 2014 1 re SESSION, 41 e LÉGISLATURE, ONTARIO 63 ELIZABETH II, 2014 Bill 12 Projet de loi 12 An Act to amend the Employment Standards Act, 2000 with

Plus en détail

STATUTES OF CANADA 2013 LOIS DU CANADA (2013) CHAPITRE 6 CHAPTER 6 ASSENTED TO SANCTIONNÉE

STATUTES OF CANADA 2013 LOIS DU CANADA (2013) CHAPITRE 6 CHAPTER 6 ASSENTED TO SANCTIONNÉE First Session, Forty-first Parliament, 60-61-62 Elizabeth II, 2011-2012-2013 Première session, quarante et unième législature, 60-61-62 Elizabeth II, 2011-2012-2013 STATUTES OF CANADA 2013 LOIS DU CANADA

Plus en détail

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act Loi visant le soutien aux aînés vulnérables et le renforcement de l économie canadienne S.C. 2011,

Plus en détail

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Main Point of Contact with the Government of Canada in case of Death Act Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès S.C. 2015, c.

Plus en détail

Minority Investment (Banks) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (banques) Current to January 25, 2016. À jour au 25 janvier 2016

Minority Investment (Banks) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (banques) Current to January 25, 2016. À jour au 25 janvier 2016 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Banks) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (banques) SOR/2001-402 DORS/2001-402 À jour au 25 janvier 2016 Published by the Minister

Plus en détail

BY-LAW 31. Made: January 25, 2001 Amended: May 24, 2001 September 28, 2001 January 24, 2002 October 23, 2003 Revoked: May 1, 2007

BY-LAW 31. Made: January 25, 2001 Amended: May 24, 2001 September 28, 2001 January 24, 2002 October 23, 2003 Revoked: May 1, 2007 BY-LAW 31 Made: January 25, 2001 Amended: May 24, 2001 September 28, 2001 January 24, 2002 October 23, 2003 Revoked: May 1, 2007 UNCLAIMED TRUST FUNDS Delegation of powers and duties of Secretary: Professional

Plus en détail

Former Table Booking Policies

Former Table Booking Policies Former Table Booking Policies The policies described in this document apply to table bookings made before mid- March 2015. Please refer to the AUS website for the latest policies that govern table bookings

Plus en détail

Arrondissement de Pierrefonds-Roxboro

Arrondissement de Pierrefonds-Roxboro DISCOURS DU BUDGET 2013 La démarche de réforme du financement des arrondissements entamée au début de cette année par monsieur Michael Applebaum président du comité exécutif de la Ville de Montréal et

Plus en détail

Corded Window Covering Products Regulations. Règlement sur les couvrefenêtres. Current to February 3, 2016. À jour au 3 février 2016

Corded Window Covering Products Regulations. Règlement sur les couvrefenêtres. Current to February 3, 2016. À jour au 3 février 2016 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Corded Window Covering Products Regulations Règlement sur les couvrefenêtres à cordon SOR/2009-112 DORS/2009-112 À jour au 3 février 2016 Published by the Minister of

Plus en détail

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Source du document : http://framablog.org/index.php/post/2008/03/11/education-b2i-creative-commons Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Olga Kharytonava disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou

Plus en détail

Bill 234 Projet de loi 234

Bill 234 Projet de loi 234 1ST SESSION, 39TH LEGISLATURE, ONTARIO 58 ELIZABETH II, 2009 1 re SESSION, 39 e LÉGISLATURE, ONTARIO 58 ELIZABETH II, 2009 Bill 234 Projet de loi 234 An Act to amend the Taxation Act, 2007 to provide for

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Financial Consumer Agency of Canada Assessment of Financial Institutions Regulations

Financial Consumer Agency of Canada Assessment of Financial Institutions Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Financial Consumer Agency of Canada Assessment of Financial Institutions Regulations Règlement sur les cotisations des institutions financières (Agence de la consommation

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * ***

* * * * * * * * * * * * * * * * * *** RÉPONSE DE GAZ MÉTRO À UNE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS Origine : Demande de renseignements n o 1 en date du 19 août 2010 Demandeur : Association pétrolière et gazière du Québec Référence : (i) Gaz Métro-1,Document

Plus en détail

Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt)

Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/92-349 DORS/92-349 Current to January 25,

Plus en détail

POSTING APPLICATION OF THE PAY EQUITY ACT (SECTIONS 76.3 AND 76.4) PAY EQUITY AUDIT WITHIN THE PAY EQUITY PLAN OF THE CONSEIL DU TRÉSOR

POSTING APPLICATION OF THE PAY EQUITY ACT (SECTIONS 76.3 AND 76.4) PAY EQUITY AUDIT WITHIN THE PAY EQUITY PLAN OF THE CONSEIL DU TRÉSOR Version officielle en français disponible ici POSTING APPLICATION OF THE PAY EQUITY ACT (SECTIONS 76.3 AND 76.4) PAY EQUITY AUDIT WITHIN THE PAY EQUITY PLAN OF THE CONSEIL DU TRÉSOR FOR ALL EMPLOYEES IN

Plus en détail

Bill 150 Projet de loi 150

Bill 150 Projet de loi 150 2ND SESSION, 40TH LEGISLATURE, ONTARIO 62 ELIZABETH II, 2013 2 e SESSION, 40 e LÉGISLATURE, ONTARIO 62 ELIZABETH II, 2013 Bill 150 Projet de loi 150 An Act to amend various statutes with respect to liquor

Plus en détail

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles 03/06/13 WHAT? QUOI? Subject Sujet The assessment of professional/vocational skills (3 hours) Bilan de compétences

Plus en détail

Loi sur la prestation universelle pour la garde d enfants. Universal Child Care Benefit Act CONSOLIDATION CODIFICATION

Loi sur la prestation universelle pour la garde d enfants. Universal Child Care Benefit Act CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Universal Child Care Benefit Act Loi sur la prestation universelle pour la garde d enfants S.C. 2006, c. 4, s. 168 L.C. 2006, ch. 4, art. 168 NOTE [Enacted by section

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

BILL 233 PROJET DE LOI 233

BILL 233 PROJET DE LOI 233 Bill 233 Private Member's Bill Projet de loi 233 Projet de loi d'un député 3 rd Session, 39 th Legislature, Manitoba, 58 Elizabeth II, 2009 3 e session, 39 e législature, Manitoba, 58 Elizabeth II, 2009

Plus en détail

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA SECRET C- SECRET C- First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C- PROJET DE LOI C- An Act to

Plus en détail

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 RÈGLEMENT SUR

Plus en détail

Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule

Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule privée ne doit plus être utilisée. Elle est remplacée

Plus en détail

Nos bons plans / Our good deals (22/12/13-18/04/14)

Nos bons plans / Our good deals (22/12/13-18/04/14) Nos bons plans / Our good deals (22/12/13-18/04/14) Conditions page 15 Tarifs Individuels /Individuals Rates 21/12/2013 18/04/2014 Conditions page 15 Tarifs Famille-Tribu-Duo / Family-Tribu-Duo Rates 07/12

Plus en détail

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name...

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name... COMMISSION FOR THE COMPENSATION OF VICTIMS OF SPOLIATION RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION (Decree 99-778 of September 10, 1999) Case Number : (to remind in all

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Finance Entity Regulations. Règlement sur les entités s occupant de financement. Current to June 6, 2016 À jour au 6 juin 2016 CONSOLIDATION

Finance Entity Regulations. Règlement sur les entités s occupant de financement. Current to June 6, 2016 À jour au 6 juin 2016 CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Finance Entity Regulations Règlement sur les entités s occupant de financement SOR/2001-388 DORS/2001-388 Current to June 6, 2016 À jour au 6 juin 2016 Published by the

Plus en détail

A COURT CASE HAS BEEN STARTED AGAINST YOU IN THIS COURT. THE DETAILS ARE SET OUT ON THE ATTACHED PAGES.

A COURT CASE HAS BEEN STARTED AGAINST YOU IN THIS COURT. THE DETAILS ARE SET OUT ON THE ATTACHED PAGES. ONTARIO Court File Number SEAL at (Name of court) Court office address Form 34N: Application to Change or Terminate Openness Order Applicant(s) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

Décret de remise des cotisations d assurancechômage. Unemployment Insurance Premiums (Spousal Employment) Remission Order. auprès du conjoint

Décret de remise des cotisations d assurancechômage. Unemployment Insurance Premiums (Spousal Employment) Remission Order. auprès du conjoint CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Unemployment Insurance Premiums (Spousal Employment) Remission Order Décret de remise des cotisations d assurancechômage emploi auprès du conjoint SI/92-98 TR/92-98 Current

Plus en détail

Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration

Solution d hébergement de SWIFTAlliance ENTRY R7 Politique de Sauvegarde et de Restauration Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration Avril 2012 I- Introduction Le présent document présente la politique de sauvegarde et de restauration à adopter

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada. Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act CODIFICATION CONSOLIDATION

Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada. Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada S.C. 1985, c. 9 S.C. 1985, ch. 9 Current to September 10,

Plus en détail

Bill 65 Projet de loi 65

Bill 65 Projet de loi 65 1ST SESSION, 38TH LEGISLATURE, ONTARIO 53 ELIZABETH II, 2004 1 re SESSION, 38 e LÉGISLATURE, ONTARIO 53 ELIZABETH II, 2004 Bill 65 Projet de loi 65 An Act to amend the Collection Agencies Act Loi modifiant

Plus en détail

STATUTES OF CANADA 2014 LOIS DU CANADA (2014) CHAPITRE 21 CHAPTER 21 ASSENTED TO SANCTIONNÉE

STATUTES OF CANADA 2014 LOIS DU CANADA (2014) CHAPITRE 21 CHAPTER 21 ASSENTED TO SANCTIONNÉE Second Session, Forty-first Parliament, 62-63 Elizabeth II, 2013-2014 Deuxième session, quarante et unième législature, 62-63 Elizabeth II, 2013-2014 STATUTES OF CANADA 2014 LOIS DU CANADA (2014) CHAPTER

Plus en détail

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act Loi visant le soutien aux aînés vulnérables et le renforcement de l économie canadienne S.C. 2011,

Plus en détail

BILL S-217 PROJET DE LOI S-217 S-217 S-217 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money)

BILL S-217 PROJET DE LOI S-217 S-217 S-217 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money) S-217 S-217 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-217 PROJET DE LOI S-217 An Act to amend the Financial Administration

Plus en détail

BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 C-539 C-539 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA. An Act to promote local foods

BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 C-539 C-539 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA. An Act to promote local foods C-539 C-539 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 An Act to promote

Plus en détail

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 Instructions: Directives : 1 Provide the information requested below Veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous

Plus en détail

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit.

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit. Le français suit. The Ombudsman for Banking Services and Investments (OBSI) today released its complaint statistics for the fourth quarter of its 2010 fiscal year (August 1, 2010 to October 31, 2010).

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com Version 2010 Manuel Utilisateur Access to M2Msoft customer support portal, mgl.m2msoft.com, 2010 release. User manual

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

Décret de remise relatif à l exportation temporaire d aéronefs. Temporary Export of Aircraft Remission Order

Décret de remise relatif à l exportation temporaire d aéronefs. Temporary Export of Aircraft Remission Order CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Temporary Export of Aircraft Remission Order Décret de remise relatif à l exportation temporaire d aéronefs C.R.C., c. 799 C.R.C., ch. 799 Current to January 25, 2016

Plus en détail

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations Règlement sur l utilisation de la dénomination sociale (entités du même groupe qu une banque ou société

Plus en détail

Règlement sur l indemnisation des employés de l État. Government Employees Compensation Regulations

Règlement sur l indemnisation des employés de l État. Government Employees Compensation Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Government Employees Compensation Regulations Règlement sur l indemnisation des employés de l État C.R.C., c. 880 C.R.C., ch. 880 Current to February 3, 2016 À jour au

Plus en détail

Remission Order Concerning Interest Accruing on Certain Unemployment Insurance Overpayments

Remission Order Concerning Interest Accruing on Certain Unemployment Insurance Overpayments CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Remission Order Concerning Interest Accruing on Certain Unemployment Insurance Overpayments Décret de remise visant l intérêt à payer à l égard de certains trop-payés

Plus en détail

Bill 211 Projet de loi 211

Bill 211 Projet de loi 211 2ND SESSION, 39TH LEGISLATURE, ONTARIO 60 ELIZABETH II, 2011 2 e SESSION, 39 e LÉGISLATURE, ONTARIO 60 ELIZABETH II, 2011 Bill 211 Projet de loi 211 An Act to protect contractors by requiring prompt payment

Plus en détail

Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires. Supplementary Retirement Benefits Regulations

Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires. Supplementary Retirement Benefits Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supplementary Retirement Benefits Regulations Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires C.R.C., c. 1511 C.R.C., ch. 1511 Current to December 10, 2015 À

Plus en détail

Bill 54 Projet de loi 54

Bill 54 Projet de loi 54 2ND SESSION, 39TH LEGISLATURE, ONTARIO 59 ELIZABETH II, 2010 2 e SESSION, 39 e LÉGISLATURE, ONTARIO 59 ELIZABETH II, 2010 Bill 54 Projet de loi 54 An Act respecting retirement savings plans for employees

Plus en détail

Regulatory Capital (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur le capital réglementaire (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION

Regulatory Capital (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur le capital réglementaire (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Regulatory Capital (Insurance Companies) Regulations Règlement sur le capital réglementaire (sociétés d assurances) SOR/92-529 DORS/92-529 Current to September 30, 2015

Plus en détail

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique.

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. Réussir en Afrique Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. 1 2 Le Cabinet CBI, dirigé par Ousmane H. Guedi vous accompagne dans votre conquête du marché africain,

Plus en détail

CHAPTER 150 CHAPITRE 150

CHAPTER 150 CHAPITRE 150 CHAPTER 150 CHAPITRE 150 Entry Warrants Act Loi sur les mandats Table of Contents 1 Definitions judge juge non-conforming place lieu non conforme originating Act loi habilitante place lieu police officer

Plus en détail

LONDON NOTICE No. 3565

LONDON NOTICE No. 3565 EURONEXT DERIVATIVES MARKETS LONDON NOTICE No. 3565 ISSUE DATE: 15 February 2012 EFFECTIVE DATE: 12 March 2012 FTSE 100 INDEX FUTURES CONTRACT THREE MONTH EURO (EURIBOR) INTEREST RATE FUTURES CONTRACT

Plus en détail

Calculation of Interest Regulations. Règlement sur le calcul des intérêts CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015

Calculation of Interest Regulations. Règlement sur le calcul des intérêts CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Calculation of Interest Regulations Règlement sur le calcul des intérêts SOR/87-631 DORS/87-631 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Published by the Minister

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure.

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure. Recipient s name 5001-EN For use by the foreign tax authority CALCULATION OF WITHHOLDING TAX ON DIVIDENDS Attachment to Form 5000 12816*01 INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been

Plus en détail

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Appointment or Deployment of Alternates Regulations Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants SOR/2012-83 DORS/2012-83 Current to August 30, 2015 À jour

Plus en détail

French Three Unit Four Review

French Three Unit Four Review Name Class Period French Three Unit Four Review 1. I can discuss with other people about what to do, where to go, and when to meet (Accept or reject invitations, discuss where to go, invite someone to

Plus en détail