INTERVENTO PRESIDENTE NARDO FILIPPETTI CONFERENZA ANNUALE DEL CETO PANORAMICA SUL MERCATO E PROBLEMI DEI TOUR OPERATOR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTERVENTO PRESIDENTE NARDO FILIPPETTI CONFERENZA ANNUALE DEL CETO PANORAMICA SUL MERCATO E PROBLEMI DEI TOUR OPERATOR"

Transcription

1 INTERVENTO PRESIDENTE NARDO FILIPPETTI CONFERENZA ANNUALE DEL CETO PANORAMICA SUL MERCATO E PROBLEMI DEI TOUR OPERATOR Bonjour à tous, Je remercie le CETO de m avoir invité: C est avec grand plaisir que je participe à votre conférence annuelle. 1. QUI EST ASTOI CONFINDUSTRIA VIAGGI «ASTOI Confindustria Viaggi» fondée en 2000, est membre de l association Federturismo et représente environ 80% des Voyagistes italiens. Les plus importantes entreprises du marché adhérent à l association. «ASTOI Confindustria Viaggi» garantit la représentation et la protection des intérêts économiques, professionnels et culturels des opérateurs du secteurs. Donne une correcte visibilité à leurs activités. Apporte des réponses concrètes aux difficultés que chaque jour les opérateurs doivent affronter. Au niveau international, l Association entretien un rapport constant avec les associations similaires des principaux pays européens et avec les plus importantes Organisations Non Gouvernementales du Tourisme. Depuis décembre 2011, l Association a consentit l accès aux agences de voyages, alors que dans le passé elle représentait exclusivement les Tour Opérateurs. 1

2 L'élargissement de la base associative, a renforcé le pouvoir de représentation de l ASTOI Confindustria Viaggi, auprès des institutions et des acteurs du tourisme. 2. L OFFRE TOURISTIQUE ITALIENNE Selon le Country Brand Index , l Italie est à la dixième place du classement général. L ensemble des facteurs culturels, historiques, naturels et climatiques de l Italie, sont autant d éléments uniques qui différencient l Italie des autres principales destinations touristiques. Toutefois, le secteur touristique aujourd hui est caractérisé par une perte constante de part de marché. Le système touristique italien est incapable de se structurer comme une véritable industrie à cause d une extrême fragmentation du milieu entrepreneurial et d une politique touristique insuffisante. L ENIT est notre Agence Nationale du Tourisme. C est l équivalent de votre ATOUT France. Toutefois il n existe pas en Italie, de réelle coordination entre l état et les régions. Les régions ont compétence exclusive en matière de tourisme et de promotion (Elles dépensent chaque année 300 millions d euros). Il n existe aucune tour de contrôle et cela a empêché de réaliser une promotion touristique, efficace et coordonnée, du pays. En Espagne, la promotion est l exclusivité des régions autonomes mais il existe une coordination et une planification stratégique au niveau du gouvernement central. 2

3 En Italie au contraire, nos régions consacrent énormément de ressources de manière inefficace pour se promouvoir individuellement à l étranger. Le tourisme représente près de 12% de notre PIB (Produit Intérieur Brut) et emploie environ 2 millions de personnes. Cependant, en Italie, le poids du PIB touristique sur le PIB national est inférieur aux autres pays. Compte tenu du capital touristique, l Italie pourrait envisager d atteindre un PIB du secteur touristique proche des autres secteurs de l économie (environs 20%). Comme pour tous les secteurs productifs, les objectifs de développement ne peuvent être réalisés que sur la base d'un plan structuré et structurel. Cela permettra à l Italie de redevenir un leader International du tourisme et permettra à notre secteur de passer d une forme artisanale à une forme industrielle. 3. SCENARIO ET PROBLEMES DU MARCHE ITALIEN DES TOUR OPERATEURS Il existe en Italie près de 370 Tour Opérateurs pour environ agences de voyages. (A titre de comparaison, il existe en France environ agences de voyages). Le réseau des Tour Opérateurs Italiens est composé d une multitude de petites et moyennes entreprises, caractérisée per un «turn over» élevé et un sens de la professionnalité encore peu diffus. Au niveau de la demande touristique nationale et internationale, nous assistons au scénario suivant: Une augmentation des flux touristiques mondiaux et des pays considérés comme "touristiques. Une augmentation de l'information et une meilleure sensibilisation des touristes; Une redistribution des vacances principales sur différentes saisons et sur des 3

4 périodes plus courtes. La recherche de la qualité des services qui l emportera, à terme, sur la recherche du prix le plus bas. Une attente de plus en plus importante en ce qui concerne la protection et les garanties offertes avant, durant et après l achat du voyage. Une amélioration des formes non traditionnelles du tourisme et une tendance à la personnalisation du voyage. Une meilleure articulation de la demande (Aux traditionnelles catégories Familles, Couples, Groupes, se sont ajoutées les voyages pour Célibataires, divorcés, Grand parents avec leurs petits enfants,..) Une diminution de la demande pour les destinations saturées au profit de nouvelles destinations. Ces dernières années, en Italie, la tendance est aux offres de dernière minute pour acheter et réserver son voyage. Avec la récession économique italienne, le prix est devenu un élément décisif. Toutefois, les efforts des opérateurs, pour intercepter la demande, risquent d etre inutiles si le gouvernement n adopte aucune décision concrète pour relancer l économie et la consommation. Ces considérations ont été confirmées par une baisse importante des réservations cet été (- 20% moins vingt pour cent), et par les faibles performances des réservations pour Noël et Nouvel An Malheureusement, vue la complexité de la crise actuelle, la reprise effective des achats de voyages ne semble pas pour demain. 4

5 4. LES NOUVEAUX PLAYER LE AGENCES EN LIGNES (OLTA) Un autre facteur essentiel est l'émergence de nouveaux acteurs, concurrents directs des tour-opérateurs. L'achat de voyage en ligne est en augmentation et provoque une baisse du nombre de clients qui vont en agence de voyage. Toutefois, ce canal ne remplacera jamais totalement le circuit traditionnel des agences de voyages. Aux États-Unis, entre 2007 et 2009, les achats effectués en ligne étaient supérieurs aux achats offline. Or, on assiste depuis peu à un changement de tendance et à un retour des achats effectués en agences de voyage. L e-commerce est une variable du circuit de distribution mais pas du système économique. La règle principale des systèmes économiques est simple: gagneront ceux qui répondront le mieux à la demande du client. Cette victoire passe par la transparence, le service, la satisfaction du client et le rapport qualité prix. Ce qui était vrai avant le web, l est encore plus aujourd'hui. Il n existe pas une clientèle spécifique du «faites le vous même en ligne» («do it yourself on line»). Au contraire il existe une clientèle unique qui réclame des services de qualité, le maintient des promesses, assistance et protection en cas de désagréments. Celui qui achète en agence de voyage se sent protégé parce qu il parle avec une personne qui s occupe de ses préoccupations et lui transmet sérénité. Les différents acteurs de la filière sont de fait toujours à disposition du touriste, du départ jusqu au moment du retour. Ils s'engagent juridiquement à satisfaire tous les aspects relatifs au séjour, offrant au client leur protection. L achat de voyage en ligne n est plus synonyme de commodité. Les consommateurs ont 5

6 compris que le faites le vous même ( do it yourself ), peut parfois, paradoxalement, couter plus cher. Les voyageurs, sans les protections et les garanties fournies par le tourisme organisé, peuvent se retrouver à dépenser plus d argent en cas d éventuelles difficultés durant le voyage. 5. CAMPAGNE DE COMMUNICATION L'un des objectifs de notre association est de promouvoir et transmettre la valeur de notre métier. Ainsi nous souhaitons réaliser une campagne publicitaire, destinée au consommateur final et dédiée à la sureté des achats effectuées en des agences de voyages ou Tour Opérateurs. Ce serait la première véritable campagne de communication institutionnelle dédiée au tourisme organisé. Nous sommes convaincus que notre secteur a besoin de transmettre aux consommateurs, un message clair sur la réelle valeur ajoutée de l'achat de leurs vacances auprès de notre filière. Nous souhaitons impliquer le plus grand nombre possible d opérateur du secteur, afin de donner à cette campagne la force et l efficacité qu elle mérite. 6. LA BUREAUCRATIE ET LE POIDS FISCALE Le poids de la bureaucratie empêche les entreprises de réaliser au mieux leur propre métier. Les obligations, les charges excessives, suppriment toute flexibilité qui est aujourd hui plus que jamais nécessaire. Les taxes pèsent lourdement sur les entreprises: la TVA à 21%, augmentera à 22% en juillet prochain! La pression fiscale, unique au monde, à atteint 55% alors que les marges de notre secteur sont déjà très faibles. 6

7 7. LA GESTION DU CREDIT Un autre facteur pénalisant est l inexistence du crédit aux entreprises. En Italie, la gestion du crédit dépend de la notation des entreprises, or ces notations sont attribuées par les banques. L activité des Tours Opérateurs est soumise a des risques important liés à des facteurs externes et rend dés lors l accès au crédit impossible. Malheureusement, en situation de grave crise économique, les entreprises ne peuvent s en sortir si les banques ne font plus crédit. 8. COMMISSION SUR LES CARTES DE CREDIT Pour lutter contre l'évasion fiscale, le système italien prévoit un plafond de pour les paiements en espèces. Par conséquent le volume des paiements électroniques s amplifie considérablement et les commissions à charge des opérateurs augmentent. Même si le gouvernement italien a invité les acteurs du système bancaire à réduire les commissions sur les paiements par carte de crédit, il n existe encore aucune mesure concrète dans ce domaine. Pour compenser cette situation qui touche tous les secteurs de l économie, notre association à décidé de constituer un lobby pour permettre l introduction de dispositions concrètes. 9. LE FOND DE GARANTIE Notre secteur d activité doit faire face à des risques élevés et notre association souhaite vivement créer un Fonds de Garantie pour les urgences, afin d assurer le rapatriement et 7

8 la reprotection des passagers italiens en situation de crise ou de faillite des Tours Opérateurs et des compagnies aériennes. La crise économique, la fluctuation des prix du carburant et des taux de changes, accélèrent la disparition des entreprises du secteur touristique. (Dernièrement plus de 300 compagnies aériennes et Tour Opérateurs ont déclaré faillite et d'autres sont dans une situation critique. Les agences de voyages en défaut de paiement sont chaque année plus nombreuses). En outre, en cas de crises climatiques ou politiques, si la destination est considérée comme déconseillée par le ministère, les passagers doivent etre rapatriés ou remboursés. Nous avons tous en mémoire le tsunami de 2004, l éruption du volcan islandais en 2010 ou la récente crise politique en Afrique du Nord («le printemps arabe») qui est une destination stratégique pour les opérateurs italiens. Les opérateurs ont alors du prendre en charge tous les frais liés au rapatriement et à la gestion des urgences. Aujourd hui, en cas de cessation des opérations, les passagers italiens ne disposent d aucune réelle protection, qu ils soient déjà partis ou non. L absence de ce fond est un des motifs de la fermeture, toujours plus fréquente, des entreprises de notre secteur. Il est impensable que dans une situation de crise les entreprises doivent également assumer des couts supplémentaires dus à des facteurs externes et incontrôlables. ASTOI Confindustria Viaggi, se bat donc sur plusieurs fronts et d une seule voix, rassemblant tous les acteurs du tourisme organisé, afin que notre secteur soit reconnu par les instances. L espoir n est pas vain. Le tourisme, en dépit de toutes ces incertitudes et de la crise, continue cependant de croitre. L UNWTO a estimé que fin 2012, le nombre total de voyageurs effectuant au moins une nuitée dans le monde sera supérieur à un milliard. C est une première! Je vous remercie de votre attention. 8

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 Août 2011 Tableau de bord des statistiques du tourisme 2010 1 I. AVANT PROPOS ---------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

régionale. politique Garonne

régionale. politique Garonne Enquêtes de fréquentation : le pourquoi du comment Observer, développer, promouvoir La première mission du Comité Régional de Tourisme d Aquitaine (CRTA)) consiste à promouvoir la région en France et à

Plus en détail

11/12 décembre 2012. Evolution des métiers du Tour Operating

11/12 décembre 2012. Evolution des métiers du Tour Operating 11/12 décembre 2012 Evolution des métiers du Tour Operating Métier et valeur ajoutée du Tour Operator Quelles évolutions? 2 L'industrie du Tourisme et en particulier le secteur du Tour Operating est exposée

Plus en détail

Garantir le bon déroulement d un séjour : une profession réglementée.

Garantir le bon déroulement d un séjour : une profession réglementée. Agent de Voyages Rome G1303 1 Le métier Le métier : Agent de voyage Recevoir le client, le conseiller, conclure une vente en réglant toutes les formalités nécessaires tel est l objectif de l agent de voyages.

Plus en détail

Le réseau de distribution : les voyages en groupe. David Lapointe. Tourisme Lanaudière. Types de voyage

Le réseau de distribution : les voyages en groupe. David Lapointe. Tourisme Lanaudière. Types de voyage Le réseau de distribution : les voyages en groupe David Lapointe Agrément Affaires Types de voyage Un voyage yg de groupe ou individuel dont le but est principalement la détente, le loisir, la découverte

Plus en détail

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE 2015 Résumé Le niveau et la dynamique de développement du transport aérien suisse sont analysés et évalués dans le cadre d un vaste monitoring

Plus en détail

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques Une enquête commandée par : L Ardesi Midi-Pyrénées La Caisse des Dépôts et Consignations La Direction du Tourisme Le

Plus en détail

BRAVOFLY DOSSIER DE PRESSE 2012

BRAVOFLY DOSSIER DE PRESSE 2012 BRAVOFLY DOSSIER DE PRESSE 2012 Le Groupe Bravofly, une web success-story Agence de voyages en ligne spécialisée dans la recherche, la comparaison et la réservation de vols sur compagnies low cost et traditionnelles,

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

STATISTIQUES 2014 APPLICATION MOBILE

STATISTIQUES 2014 APPLICATION MOBILE STATISTIQUES 2014 APPLICATION MOBILE NESTOR TOURISME AU QUÉBEC Application mobile MÉTHODOLOGIE Les statistiques d utilisation de l application mobile Nestor Tourisme au Québec reposent sur la technologie

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

UNWTO Conférence sur le développement durable des îles

UNWTO Conférence sur le développement durable des îles Marie-Laure Desmet Direction Ingénierie et Développement Ile de La Réunion - 11 au 13 septembre 2013 UNWTO Conférence sur le développement durable des îles Mettre votre île sur la carte - défis dans un

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Ce document présente les indicateurs de l économie touristique de l Oise. Edition mai 11 www. SOMMAIRE Rédaction : Oise

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

Améliorer la protection du consommateur dans l industrie du voyage

Améliorer la protection du consommateur dans l industrie du voyage Pour de meilleures conditions du marché Plan manitobain d amélioration de la protection du consommateur Améliorer la protection du consommateur dans l industrie du voyage Document de consultation publique

Plus en détail

Les Français et leurs dépenses en voyage

Les Français et leurs dépenses en voyage Les Français et leurs dépenses en voyage Etude Visa Europe menée par TNS Sofres en Novembre 14 Sommaire 1 Rappel méthodologique 3 Résultats détaillés 5 3 Annexes 1 1 Rappel Méthodologique Rappel du dispositif

Plus en détail

ALPINE PEARLS. Marque ombrelle pour le tourisme et la mobilité. www.alpine-pearls.com

ALPINE PEARLS. Marque ombrelle pour le tourisme et la mobilité. www.alpine-pearls.com ALPINE PEARLS Marque ombrelle pour le tourisme et la mobilité www.alpine-pearls.com Siège de l association: ALPINE PEARLS. c/o TVB Werfenweng Président: Dr. Peter Brandauer Weng 42 A-5453 Werfenweng, Autriche

Plus en détail

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6 1 Sommaire o La start-up TripConnexion 1 o Le concept 2 o TripConnexion en bref 4 o Revue de presse 5 o Contacts presse 6 2 Genèse C est au retour d un voyage en Birmanie, où ils ont fait la rencontre

Plus en détail

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO?

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? Tous les documents sont tirées de «La Grèce peut-elle se sauver en sortant de la zone euro?», Flash éco Natixis, 08 novembre

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS

PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS L hébergement chez l habitant existe depuis de nombreuses années sous différentes formes et son développement s est accentué

Plus en détail

Une meilleure façon de gérer les dépenses de votre entreprise

Une meilleure façon de gérer les dépenses de votre entreprise Une meilleure façon de gérer les dépenses de votre entreprise Cartes de crédit Affaires RBC 3 Choisissez la carte qui répondra le mieux aux besoins de votre entreprise La carte Visa Platine Affaires Voyages

Plus en détail

DÉMYSTIFICATION DE L AUTO-ASSURANCE

DÉMYSTIFICATION DE L AUTO-ASSURANCE POURQUOI L AUTOASSURANCE? Une chaîne de casinos canadiens offre l expérience client idéale. Dès l arrivée des clients et jusqu à leur départ, c est satisfaction garantie! Leurs chambres offrent tous les

Plus en détail

Le tableau d'affichage du marché unique

Le tableau d'affichage du marché unique Le tableau d'affichage du marché unique Performance par outil de gouvernance L'Europe est à vous (Période de référence: 01/2013-12/2013) À propos Le marché unique offre d'innombrables possibilités aux

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

UNE EQUIPE PROFESSIONNELLE A VOTRE SERVICE

UNE EQUIPE PROFESSIONNELLE A VOTRE SERVICE POURQUOI ET COMMENT DEVENIR PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME EN 2015 L Office de Tourisme de la Vallée des Peintres, est un acteur incontournable du développement touristique intercommunal. Au service

Plus en détail

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger Expérience du Groupe Banque Populaire Neuvième édition du Forum pour le développement de l Afrique les Marocains Du Monde en

Plus en détail

Rapport d activité 2012

Rapport d activité 2012 Rapport d activité 2012 Office Municipal de Tourisme Bénodet 12 Décembre 2012 12/12/2012 1 Stratégie 2012/2015 Rappel des 5 objectifs : Accueil Information Animation des acteurs locaux Promotion et Communication

Plus en détail

Responsabilité professionnelle Agence de Voyages (garanties légales):

Responsabilité professionnelle Agence de Voyages (garanties légales): Montants assurés R.C. Exploitation: a. Dommage corporel: 2.500.000-EUR b. Dommage matériel: 250.000-EUR Responsabilité professionnelle Agence de Voyages (garanties légales): a. Dommage corporel: 2.500.000-EUR

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE CONFERENCE DE PRESSE Lourdes, le 20 mars 2013 OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Corine LAUSSU Chargée de promotion et de communication Tél. : 05 62 42 77

Plus en détail

LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME

LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME ISIC L3 LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME Dossier : Communication des organisations DAL ZOTTO Delphine 23/04/2010 Dossier : Le marketing mobile dans le secteur du tourisme 0 "M-tourisme",

Plus en détail

NUMÉRIQUE VALLÉE. Atelier n 2 : avis clients et e-réputation. Les ateliers numériques de l Office de Tourisme. Mardi 03 mars 2015

NUMÉRIQUE VALLÉE. Atelier n 2 : avis clients et e-réputation. Les ateliers numériques de l Office de Tourisme. Mardi 03 mars 2015 NUMÉRIQUE VALLÉE Les ateliers numériques de l Office de Tourisme Atelier n 2 : avis clients et e-réputation Mardi 03 mars 2015 Présentation Anaïs VERGER Agent d Accueil Numérique Elise CORRE-POYET Apprentie

Plus en détail

Agence de voyages Tour-opérateur

Agence de voyages Tour-opérateur Agence de voyages Tour-opérateur 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base. Introduction à la gestion de trésorerie

GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base. Introduction à la gestion de trésorerie GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base Leçon 1: Introduction à la gestion de trésorerie Objectifs d apprentissage À la fin de cette leçon, vous devriez: être capable de comprendre

Plus en détail

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014 Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014 Contacts Ipsos Public Affairs : Fabienne SIMON 01

Plus en détail

APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06)

APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06) APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06) PUBLIC & PREREQUIS - Tout public ne répondant pas à la condition d aptitude professionnelle requise pour l'immatriculation

Plus en détail

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr 447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr NOTRE MÉTIER, l hébergement touristique. Le SNRT regroupe l essentiel des exploitants professionnels

Plus en détail

Diagnostic numérique de territoire Pays Mer Estérel. Roquebrune-sur-Argens Puget sur Argens. Claire Botella 2013 Chargée de mission e-tourisme

Diagnostic numérique de territoire Pays Mer Estérel. Roquebrune-sur-Argens Puget sur Argens. Claire Botella 2013 Chargée de mission e-tourisme Diagnostic numérique de territoire Pays Mer Estérel Roquebrune-sur-Argens Puget sur Argens Claire Botella 2013 Chargée de mission e-tourisme SOMMAIRE I) Le contexte 3 a) Le territoire 3 b) L Office de

Plus en détail

La clientèle d affaires

La clientèle d affaires La clientèle d affaires venue en avion, en train et par la route Résultats 2014 Méthodologie d enquête aéroports, Soit trains et 15,2 32,6% millions de touristes d affaires à Paris Île-de-France. de l

Plus en détail

DOSSIER D ENTREPRISE ENTREPRENEURIAT TRANSFORMATION CROISSANCE

DOSSIER D ENTREPRISE ENTREPRENEURIAT TRANSFORMATION CROISSANCE DOSSIER D ENTREPRISE ENTREPRENEURIAT TRANSFORMATION CROISSANCE MOT DE BIENVENUE Le temps des défis est aussi celui des opportunités Madame, Monsieur, J ai le plaisir de partager avec vous le lancement

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Itinérance: la Commission intervient pour faire baisser les prix des SMS et du transfert de données à l étranger

Itinérance: la Commission intervient pour faire baisser les prix des SMS et du transfert de données à l étranger IP/08/1386 Bruxelles, le 23 septembre 2008 Itinérance: la Commission intervient pour faire baisser les prix des SMS et du transfert de données à l étranger Les utilisateurs de téléphone portable peuvent

Plus en détail

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais LA VIE VOUS MÈNE AILLEURS, MAIS PARCOURS ASSURANCE SANTÉ VOUS SUIT PARTOUT AUCUNE PREUVE D ASSURABILITÉ N EST EXIGÉE! 2 Parcours assurance

Plus en détail

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 Pascale Micoleau-Marcel Déléguée Générale de l IEFP La finance pour tous Sommaire 1/ De quoi parle-t-on? 2/ Pourquoi

Plus en détail

1 ère Partie Etude Marketing

1 ère Partie Etude Marketing 1 ère Partie Etude Marketing Marmara c est quoi? Marmara, la passion du voyage Le groupe Marmara est l un des premiers Tour Opérator. Marmara est le spécialiste des vacances, séjours, circuits et croisières

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Premier réseau de franchises. «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation

Premier réseau de franchises. «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation Premier réseau de franchises «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation Contacts Kaélia Relations Presse APRIL GROUP Karine Berthier

Plus en détail

Programme de la carte Visa Commerciale

Programme de la carte Visa Commerciale Programme de la carte Visa Commerciale LA CARTE VISA COMMERCIALE EST IDÉALE POUR LES ENTREPRISES AYANT : des ventes annuelles de plus de 10 millions de dollars plus de 50 employés des employés qui ont

Plus en détail

Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc

Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc Une innovation majeure dans le secteur de l assurance santé au Maroc Une couverture exceptionnelle pour les particuliers au Maroc ASSUR-PLUS Santé International est un contrat d assurance santé international

Plus en détail

Comparaison des marchés des prêts hypothécaires à risque et de rechange du Canada et des États-Unis

Comparaison des marchés des prêts hypothécaires à risque et de rechange du Canada et des États-Unis Comparaison des marchés des prêts hypothécaires à risque et de rechange du Canada et des États-Unis Pourquoi le fléchissement des prêts hypothécaires à risque aux États-Unis est un phénomène américain

Plus en détail

SWISS dégage un résultat opérationnel de 347 millions de francs

SWISS dégage un résultat opérationnel de 347 millions de francs Communiqué de presse Aéroport de Zurich, le 12 mars 2015 Résultat financier de l exercice 2014 SWISS dégage un résultat opérationnel de 347 millions de francs SWISS a légèrement augmenté son produit d

Plus en détail

Aloa Vacances pourra mettre fin au programme de fidélité en cessant à tout moment de proposer à sa clientèle toute nouvelle adhésion.

Aloa Vacances pourra mettre fin au programme de fidélité en cessant à tout moment de proposer à sa clientèle toute nouvelle adhésion. ALOA VACANCES Conditions générales d utilisation de la carte fidélité 1-Objet : La carte de fidélité Aloa Vacances a pour objet de faire bénéficier les clients Aloa Vacances des avantages décrits ci-après

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

ATOUT FRANCE AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LA FRANCE

ATOUT FRANCE AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LA FRANCE ATOUT FRANCE AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LA FRANCE PRESENTATION DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION DE LA MARQUE QUALITE TOURISME RAPPEL DU CONTEXTE Souhait de prise de parole sur la Marque Qualité

Plus en détail

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux INTERPOL I-Checkit Pour votre sécurité I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux criminels et

Plus en détail

«Et voilà,festival de Québec... Ta dose de Google Challenge!» ÉQUIPE 6

«Et voilà,festival de Québec... Ta dose de Google Challenge!» ÉQUIPE 6 3 RT O PP RA «Et voilà,festival de Québec... Ta dose de Google Challenge!» FIN AL ÉQUIPE 6 report et modifications À l instar de plusieurs autres équipes et pour des raisons que nous ne nous expliquons

Plus en détail

Bilan 2014 et perspectives 2015

Bilan 2014 et perspectives 2015 Communiqué de presse - 9 janvier 2015 Bilan 2014 et perspectives 2015 Une année 2014 florissante et une année 2015 ambitieuse, marquée par la célébration du 60 e anniversaire de de France de France, leader

Plus en détail

TORREMOLINOS. Week-end en liberté 4 Jours - 3 Nuits

TORREMOLINOS. Week-end en liberté 4 Jours - 3 Nuits TORREMOLINOS Week-end en liberté 4 Jours - 3 Nuits Vols directs au départ de NANTES et PARIS Découverte en liberté Hôtel 4**** TORREMOLINOS BEACH CLUB Formule ALL INCLUSIVE - 1 - TARIFS ET CONDITIONS DESTINATION

Plus en détail

10 e budget Flaherty COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE. Dépôt du budget fédéral 2014-2015

10 e budget Flaherty COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE. Dépôt du budget fédéral 2014-2015 Volume 1. Numéro 10 12 février 2014 10 e budget Flaherty Dépôt du budget fédéral 2014-2015 COMPTE RENDU D ÉLÉMENTS DIGNES DE MENTION POUR L INDUSTRIE TOURISTIQUE Mardi, le ministre des Finances Jim Flaherty

Plus en détail

Considérations sur la crise et le marché intérieur 1

Considérations sur la crise et le marché intérieur 1 Considérations sur la crise et le marché intérieur 1 Auteurs : Jacques Potdevin : Président de la Fédération des Experts comptables Européens (FEE - Federation of European Accountants 2 ) de 2007 à 2008.

Plus en détail

PRÉSENTATION E. BOUTIQUE - RESAWEB 55

PRÉSENTATION E. BOUTIQUE - RESAWEB 55 PRÉSENTATION E. BOUTIQUE - RESAWEB 55 Contexte Globale & Objectifs INTERNET : Un média incontournable dans l organisation des séjours touristiques Un prestataire qui n a pas de site perd 82% de ses clients

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts et vos titres?

Quelle garantie pour vos dépôts et vos titres? MAI 2015 N 6 COMPTE LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Quelle garantie pour vos dépôts et vos titres? Document réalisé avec la participation

Plus en détail

Comment se préparer en vue d un voyage à l extérieur du pays?

Comment se préparer en vue d un voyage à l extérieur du pays? 1 Comment se préparer en vue d un voyage à l extérieur du pays? Remerciements L AJEFO remercie le Ministère des affaires étrangères et Commerce International pour nous avoir fourni l information pour cette

Plus en détail

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME DES VOSGES MERIDIONALES

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME DES VOSGES MERIDIONALES GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME DES VOSGES MERIDIONALES Office de tourisme des Vosges méridionales 1 Accueil de Plombières-les-Bains Place Maurice Janot - Tél. 03 29 66 01 30 Fax : 03 29 66

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil?

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Résumé de recherche : Affectation de crédit pour l'investissement, la stabilité et la croissance : Leçons tirées

Plus en détail

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Dossier de Presse La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Avril 2006 Contacts presse : HOPSCOTCH Elodie Brillaud Tél. : 01 58 65 00 68 E-mail : ebrillaud@hopscotch.fr

Plus en détail

9,95 $/la première année*

9,95 $/la première année* Vivez le Québec! QUEBEC-TOURISME.CA Quebec-tourisme.ca vous offre une visibilité hors pair à un prix très avantageux! À PARTIR DE 9,95 $/la première année* Quebec-tourisme.ca est votre nouvel allié en

Plus en détail

Colloque National sur la réforme du secteur du transport routier de voyageurs

Colloque National sur la réforme du secteur du transport routier de voyageurs ROYAUME DU MAROC Ministère de l Equipement et du Transport Colloque National sur la réforme du secteur du transport routier de voyageurs SITUATION DU SECTEUR I. IMPORTANCE DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS

Plus en détail

ABTOF - REGLES QUI REGISSENT L ASSOCIATION

ABTOF - REGLES QUI REGISSENT L ASSOCIATION ABTOF - REGLES QUI REGISSENT L ASSOCIATION "L ABTOF travaille au nom des professionnels du tourisme programmant la France. Le but essentiel de l association est de conseiller et d influencer les actions

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

LES CONSOMMATEURS MIEUX PROTÉGÉS d'après un document produit par l'acef Estrie, que nous remercions chaleureusement Juillet 2010

LES CONSOMMATEURS MIEUX PROTÉGÉS d'après un document produit par l'acef Estrie, que nous remercions chaleureusement Juillet 2010 LES CONSOMMATEURS MIEUX PROTÉGÉS d'après un document produit par l'acef Estrie, que nous remercions chaleureusement Juillet 2010 D importantes modifications à la Loi sur la protection du consommateur sont

Plus en détail

Atelier 2 L e-commerce

Atelier 2 L e-commerce Atelier 2 L e-commerce Claude Ménissez E-commerce Les lois de l efficacité 1 Spécificité essentielle du e-commerce Mettre en ligne un site internet marchand c est ouvrir d un coup des millions de boutiques

Plus en détail

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de 1 Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC allocutions de Bryan P. Davies Président du conseil d administration Société d assurance-dépôts du Canada et Michèle Bourque Présidente

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO.

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. 1 GAMME DE SOLUTIONS PREVOYANCE IMPERIO PRECISO HOSPITALIS EDUCALIA SERENITE Plus ASSURANCE

Plus en détail

Source : l économie du vélo, Atout France / Atlermodal 2009. L économie du vélo en France

Source : l économie du vélo, Atout France / Atlermodal 2009. L économie du vélo en France Source : l économie du vélo, Atout France / Atlermodal 2009 L économie du vélo en France Le contexte En 2009, Atout France a publié le rapport «Économie du vélo», à la demande du coordonnateur interministériel

Plus en détail

Application : 20 janvier 2014. Politique de dons et commandites

Application : 20 janvier 2014. Politique de dons et commandites Application : 20 janvier 2014 Politique de dons et commandites DESCRIPTION : LA CAISSE DESJARDINS DE RIMOUSKI, UN PUISSANT LEVIER DE DÉVELOPPEMENT POUR SES MEMBRES ET POUR LA COLLECTIVITÉ. La Caisse Desjardins

Plus en détail

Football professionnel Note relative au rapport de la DNCG saison 2009-2010

Football professionnel Note relative au rapport de la DNCG saison 2009-2010 Football professionnel Note relative au rapport de la DNCG saison 2009-2010 30 mars 2011 UCPF - 88 Avenue Kléber - 75116 PARIS Tél : 01.55.73.32.32 - Fax : 01.55.73.32.33 www.ucpf.fr - email : ucpf@ucpf.fr

Plus en détail

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER Nous vous remercions de l intérêt que vous portez au label Gîtes de France Nous avons le plaisir de vous adresser les informations utiles pour vous accompagner dans votre

Plus en détail

Médiation Tourisme Voyage dans le contexte européen

Médiation Tourisme Voyage dans le contexte européen Médiation Tourisme Voyage dans le contexte européen Forum SETO Deauville 11.12.2013 Camille BERTRAND Juriste CEC France Centre Européen de la Consommation 1 structure - 5 services Centre Européen des Consommateurs

Plus en détail

Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique

Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique Communiqué de presse Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique Havas Voyages et Intel collaborent pour comprendre et adresser les nouvelles attentes

Plus en détail

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Fiche n 6 Trois priorités pour les futures négociations 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Lorsque le contexte change, il est très important de vérifier si les objectifs d un système sont toujours adaptés

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

Le Baromètre des Vacances des Européens

Le Baromètre des Vacances des Européens Le Baromètre des Vacances des Européens 11 ème édition Présentation des résultats 17 Mai 2011 Contacts Ipsos Public Affairs : Fabienne SIMON : Tél : 01.41.98.92.15 / E-mail : fabienne.simon@ipsos.com Austragésila

Plus en détail

Promouvoir sur le web la destination Maroc à travers la valorisation de l artisanat t de qualité

Promouvoir sur le web la destination Maroc à travers la valorisation de l artisanat t de qualité Promouvoir sur le web la destination Maroc à travers la valorisation de l artisanat t de qualité Apporter aux acteurs locaux du tourisme (hôtels, agences de voyage, loueurs de voiture, artisans,...) des

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme Réunion des Présidents d Offices de Tourisme Bourges - Lundi 4 juillet 2011 Nouveaux critères de classement I - Introduction - modalités d application Extrait du Flash Infotourisme N 53-28 juin 2011 FNOTSI

Plus en détail

Le Baromètre des Vacances des Européens

Le Baromètre des Vacances des Européens Le Baromètre des Vacances des Européens 11 ème édition Présentation des résultats 17 Mai 2011 Contacts Ipsos Public Affairs : Fabienne SIMON : Tél : 01.41.98.92.15 / Email : fabienne.simon@ipsos.com Austragésila

Plus en détail

Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ

Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ Les conditions de sécurité à l étranger sont très variables d un pays à l autre et peuvent être très éloignées de celles rencontrées en France. Il est donc

Plus en détail

Le droit de la faillite

Le droit de la faillite Le droit de la faillite Droit 03/05/2011 Guillaume ALBANO Fabien BELEC Sébastien BOURGEOIS Benjamin DELOZÉ Annélie MEUNIER Plan Introduction Historique La Faillite Personnelle Cessation de paiements Etude

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

France-Allemagne : Preis Vergleich

France-Allemagne : Preis Vergleich France-Allemagne : Preis Vergleich Les marchés financiers connaissent une période de rémission, dopés par les politiques ultraaccommodantes des banquiers centraux qui déversent des océans de liquidités

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ADHÉSION À L ASSURANCE COLLECTIVE

CONDITIONS GÉNÉRALES D ADHÉSION À L ASSURANCE COLLECTIVE CONDITIONS GÉNÉRALES D ADHÉSION À L ASSURANCE COLLECTIVE INFORMATION LÉGALE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES Nous vous informons que si vous décidez d adhérer à cette assurance, VACACIONES EDREAMS,

Plus en détail

BANQUE Luxembourg. Vous avez raison de vous faire plaisir!

BANQUE Luxembourg. Vous avez raison de vous faire plaisir! BANQUE Luxembourg Vous avez raison de vous faire plaisir! MasterCard Platinum DEXIA Que jour après jour, elle vous permette de (vous) faire plaisir! La MasterCard Platinum Dexia. Découvrez le meilleur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CCI Nice Côte d Azur LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. CCI Nice Côte d Azur LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE CCI Nice Côte d Azur DOSSIER DE PRESSE LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE Audrey SCOFFIÉ - 04 93 13 74 08 audrey.scoffie@cote-azur.cci.fr Catherine

Plus en détail