Christian Neten Secrétaire permanent Marc Verhelst Délégué permanent Bruxelles Brabant Charleroi Liège Mons-Tournai Namur Luxembourg

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Christian Neten Secrétaire permanent Marc Verhelst Délégué permanent Bruxelles Brabant Charleroi Liège Mons-Tournai Namur Luxembourg"

Transcription

1 Quelles sont les personnes à contacter Votre secrétariat permanent België - Belgique P.B. - P.P. Bruxelles 4 BC 6364 Christian Neten Secrétaire permanent Rue de Trêves 31-33, bte BRUXELLES Tel : 02/ FAX : 02/ Marc Verhelst Délégué permanent Rue de Trêves 31-33, bte BRUXELLES Tel : 02/ FAX : 02/ Président des régionales Bruxelles Claude Gilles CMO 16 Tel : 0475/ Brabant Jean-Luc Lengele EM Bde Para-Cdo Tel : 016/ Charleroi Alain Baquet 2 Wing Tac Tel : 071/ Liège Daniel Nellissen Wing Heli Tel : 0477/ Mons-Tournai Michel Bodart Elog Tel : 0485/ Namur Patrick Dessambre EGn Tel : 081/ Luxembourg Francis Douret 3 CRI Det Stockem Tel : 063/ Nos site web : - Notre adresse générique : E.R. Christian Neten, CCSP - Groupe Militaires, Rue de Trèves 31-33, 1040 Bruxelles Gare! Gamelles Trimestriel Bruxelles 4 - P301167

2 INSCRIPTION INSCHRIJVING Oui, je m inscris comme membre CCSP (Groupe 3100) Nom- Prénom Date de Naissance Sexe Adresse Domicile Code Postal Commune Unité Ville Code Postal Grade N Matricule Date affiliation CSC N Compte bancaire N Registre national Date affiliation CCSP Je paie ma cotisation par avis de domiciliation et donne autorisation à la C.C.S.P. de prélever le montant mensuel de mon compte Date: Signature: Réservé à l organisme bancaire L avis de domiciliation ci-dessus est accepté sous le n : Organisme bénéficiaire : CCSP Rue de Trêves 31 Bte Bruxelles N affilié : Numéro de créancier CCSP : 9896 Prière de renvoyer ce formulaire auprès du secrétariat C.C.S.P. groupe «Militaires» (ou remettre à votre délégué local) (voir verso) Vous ne serez pas le seul membre, mais vous serez ainsi prêt à être accueilli au sein de notre syndicat ; n hésitez pas à prendre contact avec notre secrétariat national ou le délégué local de votre unité. Merci surtout de votre collaboration! Ja, ik word lid CCOD (Groep 3100) NAAM- Voornaam Geboortedatum Geslacht Thuisadres Postcode Gemeente Eenheid Stad Postcode Graad Stamnummer Datum aansuiting ACV Bankrekeningnummer Nationaal nummer Datum aansuiting CCOD Ik betaal mijn ledenbijdrage via de bank en geef hierbij het ACV-CCOD toelating om mijn maandelijkse bijdrage te innen via mijn rekeningnummer hierboven vermeld Datum: Handtekening: Voorbehouden aan de bank De hierboven vermelde domiciliëring werd aanvaard Referentienummer CCOD: /./ Onder het nummer : / /.. Identificatienummer van de schuldeiser : / /. Gelieve dit formulier volledig ingevuld terug te sturen naar CCOD Militairen Trierstraat 31 bus2,1040brussel. (of afgeven aan uw lokale afgevaardigde) Wordt u niet alleen lid, maar bent u ook bereid u mee in te zetten om onze syndicale werking uit te bouwen, neem gerust contact op met ons secretariaat. Bedankt voor de medewerking!

3 CCSP GROUPE MILITAIRES 2005 N juin 2005 Gare Gamelles Après les élections la formation Après les élections au sein de la CCSP, pour renouveler toutes les instances, le groupe «Militaires» francophone comptait quatorze nouveaux militants dans ses rangs. Parmi eux, il y avait des hommes et des femmes, des militaires des composantes Terre, Air et Médicale. Suite à ces élections, il était important de former ces nouveaux militants pour leur donner les outils adéquats à la nouvelle fonction à laquelle ils s étaient destinés en posant leur candidature à un mandat de militant syndical. La formation eut lieu au centre «Öl Fosse d Outh» à Houffalize, ces vendredi 8 et samedi 9 avril Quels étaient les premiers outils que nous avions déposés dans leur boite à outils (syndicale) : Une formation en communication et gestion de conflits en milieu militaire. Pourquoi une formation spécifi- Öl Fosse D Outh que en communication et gestion de conflits? Parce que dans le milieu militaire le poids des traditions est toujours aussi ancrer et que la négociation ou la concertation au niveau local est toujours très difficile pour un militant dans une unité. Une formation sur les textes de bases à tout travail syndical : Le règlement A16 qui contient : Les statuts des militaires (Officiers, Sous-officiers, Volontaires) Le statut syndical La loi de discipline Etc Les instructions pécuniaires Les instructions sociales Une formation sur les procédures disciplinaires. Une explication du statut syndical spécifique aux militaires. Le séminaire se termina par un feedback qui dans l ensemble fut très positif malgré la consigne qui demandait d être critique parce que seule une critique positive permet l amélioration. Dans ce N Heures de compensations perdues Liaison à l index pour quelques indemnités Modification Allocation maîtrise Léger kwouak A12/1 3 Sur le Front ouest rien de nouveau Dernière minute léger kwouak A12/1 Démission d office accompagnée d un programme d accompagnement Prime syndicale 4 Jobs étudiants 4 CMAR 5 Assistance à la Nation 6 Ajournement 7 Crèches à la Défense 7 Pension de réparation 8 Effets bio des rayonnements radar Transfert de certains militaires Prime de restructuration et Carmen

4 Heures de compensations perdues A vec l arrêté royal du 15 mars 2005 modifiant l arrêté royal du 18 mars 2003 relatif au STATUT PÉCUNIAIRE DES MILITAIRES DE TOUS RANGS ET AU RÉ- GIME DES PRESTATIONS DE SERVICE DES MILI- TAIRES DU CADRE ACTIF AU-DESSOUS DU RANG D'OFFICIER, l article 44 prévoyait seize (16) heures de compensation par jour de permanence débutant un samedi, un dimanche suivi d un jour férié, d un jour férié Légende accompagnant l'illustration. suivi d un jour férié etc Avec le nouvel article il ne s agit plus que de huit (8) heures de compensation pour un samedi, un dimanche, un jour férié ou un jour de compensation. Nous restons sur nos position : Nous avons perdu des heures de compensation par rapport à l arrêté royal du 18 mars Après la volonté de ne pas payer les heures supplémentaires, que va-t-on encore modifier à l arrêté du 18 mars 2003 qui n octroyait déjà pas grand-chose aux Sous-officiers et aux Volontaires Une liaison à l index pour quelques indemnités Quelques indemnités seront dorénavant liées à l index Mais il en reste qui ne le sont toujours pas. Quels sont celles qui sont concernées? 1. L indemnité de promotion sociale 2. L indemnité octroyée à des militaires pour la garde d un chien agrée 3. allocation de plongée Celles-ci sont liées à l indice pivot Entrée en vigueur le 1er septembre 05 Entrée en vigueur le 1 er septembre 05. Modification d octroi de l allocation de maîtrise de 1 er CLC U ne nouvelle clause pour l attribution de l allocation de maîtrise pour 1er Caporal Chef a été ajoutée qui permet à ceux-ci de bénéficier lors de leur mise à la retraite de l allocation mentionnée cidessus. Celle-ci sera payée au prorata des mois servis entre le 1er août et la date de mise à la retraite, probablement au mois d août qui suivra cette mise à la retraite 1er Caporal Chef Page 2 GARE GAMELLES

5 Léger kwouak dans l A12/1 U n léger kwouak dans le règlement A12/1 nous a été communiqué par un militaire affecté à une unité interallié, de rang inférieur au rang d officier Celui-ci concerne la récupération des jour de compensation pour ce personnel lorsqu il sont de service ces jours là. Le règlement fait une distinction entre les deux catégorie de personnel : Pour les officier, ils récupèrent un jour lorsqu ils prestent pendant un jour de compensation, Pour les autres, il faut faire référence au chapitre sur le temps de travail. Mais dans ce chapitre il est précisé que celui-ci n est pas applicable au personnel dans les unités interalliées. Il y a donc une discrimination du personnel subalterne affecté dans une telle unité. Nous avons posé la question à JMBEMED et nous attendons la réponse avec impatience. Sur le front ouest rien de nouveau D epuis le début de cette année, nous sommes entrés dans une zone calme de l océan des négociations. A ce demander pourquoi avoir établi des priorités dans l accord sectoriel? L autorité attend peut-être les mois de juillet ou d août pour recommencer un marathon de négociations. Sur 22 points avec une priorité 1, c est-à-dire «avant le 31/12/04», 5 n ont toujours pas été abordés, 5 l ont été à peine et 7 ne demandaient aucune négociation. Sur les 12 points avec une priorité 2, c est-àdire «avant le 30/06/05», 4 n ont pas été traités et 4 Peu d activité syndical durant ce trimestre, l ont été à peine. A tout ceci, il faut ajouter 19 priorités 3, c est-à-dire «avant le 31/12/05» Un calcul rapide et nous constatons qu un immense travail nous attend à la rentrée ou cet accord sectoriel n a d autre but que de nous faire patienter jusqu au pro- Dernière minute Réponse de HRP-M/OC au kwouak A12/1 L e autorité belge présente. Reg A 12/1, Chapitre I-1, Par 109 stipule que chaque Mil en service dans un I-Org, bénéficie des congés et dispenses de service prévus dans le Reg A 12/1 sous la responsabilité de la plus haute Si un Mil travaillant dans un I-Org, doit travailler dans son I-Org pendant un jour de compensation il reçoit ce jour en retour en analogie avec le système mentionné dans la Chapitre I-2. Le Chapitre I-2 est n'effectivement pas d'application pour ces militaires, mais ils ont le droit de "récupérer" ce jour de compensation N 14 Page 3

6 Arrêté Royal démission d'office accompagnée d 'un programme de reconversion L a loi du 6 février 2003 prévoyait déjà un cadre légal, un arrêté royal créait un cadre d exécution pour les anciens militaires des FBA. Ceci pour un potentiel de 100 personnes dont seulement 10 l ont réellement utilisé. Il s agit d un programme individualisé réparti sur environs un an. Débutant par une phase d information et d évaluation, suivie d une phase d orientation et se terminant par la phase de reclassement. Durant la duré du programme, il est prévu une prime de reclassement. Pendant toute la durée du processus le militaire reçoit un accompagnement. Le passage vers un autre statut sous-entend l acceptation intégrale de ce statut, aucune mesure spéciale n est prévue (ex. : l âge de la pension ) Dorénavant cette reconversion est également possible pour l ensemble du personnel militaire, durant une période limitée en temps (jusqu en mi-2007) et nombre (max. 500 sous-officiers et 500 volontaires). Les officiers et les militaires exerçant une fonction critique ne peuvent bénéficier de cette mesure. Motif de ce coup publicitaire : une piste supplémentaire afin d atteindre les objectifs du plan directeur. Nous ne comprenons pas pourquoi créer cette nouvelle possibilité étant donné qu il existe déjà d autre solutions avec des conditions sociales plus intéressantes. En plus, comme nous sommes à la veille du concept de carrière mixte qui est censé introduire une nouvelle politique du personnel, nous nous interrogeons sur l intérêt de ce projet. Ce qui est pour nous le plus important, c est que tout se passe sur base volontaire, de sorte nous pouvons éventuellement l accepter comme une piste supplémentaire. Encore une solution provisoire et partisane pour résoudre la pyramide des âges PRIME SYNDICALE - RAPPEL R appel de la procédure à suivre afin d obtenir le payement de vos primes syndicales. Vous avez reçu deux formulaires de demande de primes syndicales, une pour l année 2003 et l autre pour l année Vous devez les compléter, les signer et nous les renvoyer ou les remettre à votre délégué local, TOUS les Notre boulot le vôtre deux. La prime syndicale de 2003 vous sera ainsi payée cette année, tandis que celle de 2004 vous sera payée en 2006 (Suite à une décision du gouvernement : cfr : Gare Gamelles N 12) Page 4 GARE GAMELLES

7 Changement concernant les jobs étudiants L a ministre Vandenbossche a décidé de réduire les cotisations sociales des étudiants et de relever les plafonds pour rester à charge des parents pour leur permettre de travailler plus par an! voici un aperçu des changements prévus. Ils concernent les réductions des cotisations sociales et donc la durée des contrats, les impôts et le stage d'attente (impact du travail étudiant sur le droit au chômage). Les cotisations sociales Durée du travail Il sera possible de bénéficier de réductions de cotisations sociales pour 23 jours maximum pendant l'été plus 23 jours pen- dant l'année scolaire! Cotisations Année scolaire : 4,5 % de cotisations ou 13,07 % si plus de 23 jours de travail pendant l année scolaire Eté : 2,5 % ou 13,07 % si plus de 23 jours de travail en juillet août et éventuellement septembre (pour l'enseignement supérieur) Les impôts Les plafonds à ne pas dépasser pour rester à charge des parents vont être doublés! La CMAR N ous avons récemment vécu une situation horrible! Un militaire de carrière qui n a manifestement pas eu beaucoup de chance au cours de sa carrière se retrouve proposé à la commission militaire d aptitude et de réforme (CMAR) Le motif principal : Difficultés relationnelles avec l autorité militaire! Et la procédure est partie, plus moyen de l arrêter! Lors du passage en commis- sion, tout est abordé sauf les éléments en rapport avec ses difficultés relationnelles envers l autorité. Des expertises sont réalisées, mais vous ne prenez connaissance d aucunes conclusions en les visant «pour vu» D où la possibilité de mettre en évidence un test que le militaire n a jamais passé. Devant ce fait, le médecin répond nous faisons confiance à notre confrère! D autres propos encore plus indignes et humiliants sont, de cette manière, exprimés en toute impunité. Et la procédure est partie, plus moyen de l arrêter! Alors attention le signal d alarme réside dans un unique critère!!! Le 515. A la vue de ce chiffre téléphonez au plus vite au 02/ S. FREUND 2005 N 14 Page 5

8 Assistance à la Nation I l est bien sûr impossible, pour nous, de passer sous silence notre action au palais de justice de Tournai. Contrairement à ce que l on pourrait croire, le palais de justice connaît des problèmes d archives depuis plus de quinze ans! La législation pour le stockage d archives est stricte et n est pas respectée. La CCSP justice a déposée, il y a plus d un an, une procédure pour remédier à plusieurs disfonctionnements quant au bien être et la sécurité du personnel. En un an «personne n a amélioré la situation» A notre grande surprise, le vendredi 29 avril 05, la presse écrit «La défense s en mêle»!!! Sur place à 8 h 15, nous prenons nos premiers renseignements par téléphone auprès des services de JMBMED. Dans un premier temps, ils nous rappellent en nous expliquant qu il n est nullement question de voir un militaire rentrer dans le palais pour effectuer les travaux de déblayements. Le but est de fournir un moyen de transport! Seul la CCSP était sur place afin d exprimer sont mécontentement face à cette situation inadmissible Malheureusement, en très peu de temps tout change. Les militaires commencent le travail. Ne voyant pas en quoi l argument de l aide à la Nation est d application, nous commençons nos interventions pour mettre un terme à cette opération! Après trois jours de contacts à tous les niveaux, nous arrivons suite à notre démarche auprès d un Général, en visite sur le site, à trouver une solution acceptable. Les travaux sont terminés! Nous sommes fortement déçus du comportement de l autorité de l Ecole de la Logistique qui n a à aucun moment pu arriver aux même conclusions!!! Il est vrai qu il est toujours plus facile de faire le travail avec les bras des autres! Nous tenons à mettre en évidence les qualités professionnelles et humaines de ce Général qui n a pas hésité à ce rendre en personne sur le site. Le seul également à remercier les militaires sur place à leur juste valeur. Aujourd hui, face à notre «avenir», une question! Est-il le seul? Nous espérons avoir rempli dignement nos obligations syndicales vis-à-vis des militaires que nous représentons et dans ce cas ceux de Tournai. Si notre action, où nous étions les seuls N hésitez plus et venez nous rejoindre pour sur place, vous à convaincu. continuer à garantir notre avenir N hésitez plus et venez nous rejoindre pour continuer à garantir notre avenir. Aide à la Nation??? Aide aux tiers???? Page 6 GARE GAMELLES

9 Ajournement de la formation pour un candidat S uite à plusieurs cas, il nous paraît important de reprendre le principe de l ajournement. Il s agit dans le cadre de la formation de tous les candidats volontaires ( durée : 4 ans), de la seule et unique possibilité de l allonger celle-ci d une année c est-à-dire «365 jours» et pas un de plus! de santé (AMS) Ce qui nous semble le plus inconcevable dans le cas où le candidat est en AMS, suite à un accident dû au service ou à une maladie pour signer son mod. B de perte de qualité! Et c est la porte Vous désirez en savoir plus sur le sujet! Vous voulez en savoir plus sur vos droits! Vous ne voulez pas de mauvaises surprises! Cet ajournement est demandé uniquement par le candidat à l aide d un Mod B. Il peut être demandé en plusieurs périodes consécutives ou non. Il doit être accordé par le Chef de Corps. Peut-être demandé avant où après la période d incapacité à suivre la formation. Le motif le plus fréquent estle l absence pour motif des grave contractée durant le service, c est que son unité n a plus de contacts et ne cherche pas à en avoir! Ce n est que lorsque le candidat revient, à la «surprise» de tous, après un an et un jour, qu il est convoqué Un appel au numéro 02/ et nous sommes là Ne perdez plus de temps et venez rejoindre les candidats pour lesquels nous gérons déjà le dossier de manière personnalisée. Pour eux plus de soucis! Un appel au numéro 02/ et nous sommes là Crèches à la Défense A ctuellement le département de la Défense compte sept crèches, deux en Flandre, trois en Wallonie et deux à Bruxelles avec une capacité d accueil de 226 places. Il y a une liste d attente de 20 dossiers. Une augmentation de la capacité est à l étude à Bourg- Léopold et à Marche en Famenne Une huitième crèche est prévue à Peutie pour 2007, avec une capacité de 48 places. Excepté l augmentation de capacité, il n y a pas en ce moment d extension prévue N 14 Page 7

10 Les pensions de réparation D e plus en plus fréquemment, nous devons intervenir dans l élaboration de dossiers de demande de pension de réparation pour des accidents de travail en service et par le fait du service, souvent parce que ces dossiers sont incomplets ou incorrects dès le départ : pas de certificat pas de signature non correspondance des dommages avec certificat envoi non recommandé copies non certifiées conformes, etc ) HRP s en inquiète d ailleurs aussi, sensibilisé en cela par les organisations syndicales ; HRP met en exergue les faits suivants : «La majorité du personnel militaire n est pas ou insuffisamment au courant en ce qui concerne les indemnités ( pensions de réparation) auxquelles il peut prétendre en cas d accident de travail ou de maladie professionnelle. Il convient d attirer une fois de plus l attention sur l instruction JSP-S/L du 01 juin 01, autrement dit les Instructions Sociales (SIS)». Il demande donc au commandement «de porter à la connaissance de tous, le contenu de cette instruction et de fournir l appui nécessaire pour que les ayants droit potentiels puissent introduire dans les délais les plus brefs, une demande complète et correcte auprès du Ministère des Finances, Administration des pensions! La mise à disposition des formulaires à remplir va dans ce sens!» A cet effet, la CCSP tient ces documents à la disposition de ses affiliés. Mais nous tenons à dire que les initiatives des premiers jours après l accident sont d une importance capitale pour la suite des événements! Il est primordial en cas d accident : - de réclamer au médecin d unité un modèle 150 qui relate l accident ainsi que les conséquences é v e n t u e l l e s ; - de collecter les déclarations de témoins ; - de demander au Service Prévention et Protection des Travailleurs, soit le rapport succinct ou détaillé, soit l enquête complète initiée au sujet de cet accident ; s il n y a pas de délais absolument impératifs pour introduire une demande de pension de réparation, la date de rentrée aura quand même une influence sur la date de prise en cours de la pension de réparation. En effet,( extrait du SIS G ) pour un dommage antérieur au 01 septembre 98, la pension prend cours le 1 jour du mois au cours duquel la demande de pension a été valablement introduite. Pour un dommage postérieur au 01 septembre 98, la pension prend aussi cours le premier jour du mois auquel elle est valablement introduite, mais cela peut aussi être le jour du fait dommageable (Voir LCPR art 20 1). En effet, lorsque le fait dommageable est imputable à un accident ou à une blessure (et donc pas à une maladie), la pension de réparation prend cours le jour du fait dommageable, pour autant que la demande de pension soit valablement introduite avant l expiration du troisième mois qui suit celui au cours duquel l accident s est produit. Lorsque la victime est dans l incapacité physique d introduire une demande, le Ministre qui a les pensions dans ses attributions La majorité du personnel militaire n est pas ou insuffisamment au courant Page 8 GARE GAMELLES

11 Les pensions de réparation (suite) peut admettre une demande introduite par une tierce personne au nom de la victime, pour autant que cette demande soit valablement introduite pendant la période où la victime est réellement en incapacité d introduire ellemême sa demande. Dans ces circonstances, le Ministre peut également fixer la date de prise en cours de la pension au jour du fait dommageable, pour autant que la pension ait été demandée valablement avant le douzième mois qui suit celui au cours duquel l accident s est produit. Si vous avez des difficultés, quelles qu elles soient, pour faire respecter les délais cités plus haut, il faut d abord faire remarquer dans vos unités, que tout retard dans la procédure vous porte préjudice et nous en informer. Nous nous chargerons de transmettre vos doléances à HRP. Étude sur les effets biologiques des rayonnements radar D epuis plus de deux ans, une enquête est menée au sein du département de la défense pour récolter des données pour alimenter l étude épidémiologique parmi le personnel HAWK. Cette étude est apparue nécessaire parce que l Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que : «on ne peut pas actuellement attribuer aux micro-ondes des effets à long terme nocifs pour la santé mais que les connaissances ne sont pas encore suffisantes dans le domaine» et surtout à cause d un cas de cancer (Jérusalem) apparu en Les questions posées devaient répondre à la question : «Y a-t-il plus de cancers chez ceux qui ont été plus exposés?» Près de personnes ont été identifiées en dépouillant les ordres journaliers des unités pour le personnel du 43A et 62A ayant servi, entre 1963 et 1994, et dans les unités contrôle FAé. Un questionnaire individuel a été remis à militaires. Dans une deuxième phase, l enquête essaie de reconstituer les doses de rayonnement électromagnétique. Pour cela, l armée hollandaise qui a toujours des radars HAWK en activité, a fourni des mesures. Celles-ci combinées avec d autres données vont servir à modéliser pour chaque Batterie quel était le champ électromagnétique à différents points où le personnel était en fonction. Cette modélisation est faite par un organe externe, c est-à-dire, l Université Catholique de Louvain «Y a-t-il plus de cancers chez ceux qui ont été plus exposés?» (UCL) Nous pensons que la participation à cette étude épidémiologique était très importante parce qu elle pourrait déboucher sur la reconnaissance de cancers parmi le personnel concerné, comme maladie du travail et être indemnisée comme telle. L étude internationale sera terminée dans le courant de ce mois et publiée dans une revue internationale. (Au moment de la mise sous presse nous ne connaissons toujours pas laquelle) 2005 N 14 Page 9

12 Proposition de loi «instituant le transfert de certains militaires vers un employeur public U ne proposition de loi a été déposée en vue d instituer le transfert de certains militaires vers le secteur public. Les conditions sont énumérées ci-dessous. Pour l application de la présente loi, il faut entendre par: 1 «militaire agréé»: le militaire dont la candidature a été acceptée par le ministre de la Défense; 2 «groupe cible»: un ensemble bien défini de militaires qui, compte tenu des besoins d encadrement des Forces armées, sont susceptibles d être transférés; 3 «employeur»: tout service public dépendant de l autorité fédérale, des régions ou communautés ainsi que les organismes qui en dépendent, à l exclusion du ministère de la Défense mais pas des organismes qui en dépendent. Sont également considérés comme «employeurs», les provinces, les communes, les agglomérations, fédérations et associations de communes, les zones de police et les organismes qui en dépendent. La présente loi est applicable aux militaires de carrière ou de complément, à l exclusion des militaires court terme et des officiers auxiliaires, en service actif, qui ne sont pas en mobilité ni utilisés, et qui n occupent pas une fonction dont la rémunération n est pas supportée par le budget de la Défense. A leur demande, ces militaires peuvent être transférés en tant qu agent statutaire vers les emplois vacants ouverts par les employeurs. 1er. Le Roi détermine les groupes cibles ainsi que les conditions et les règles pour poser sa candidature à un transfert. Le ministre de la Défense agrée ou refuse les candidatures. 2.L employeur peut fixer des critères auxquels un militaire agréé doit satisfaire pour être sélectionné. Le militaire est mis à disposition de l employeur le premier jour du mois qui suit la sélection favorable du militaire concerné. Lorsque le militaire accomplit des prestations dans le régime de travail volontaire de la semaine de quatre jours, il est mis fin à ce régime. La mise à disposition, qui ne peut excéder un an, et le transfert du militaire font l objet d un accord entre le ministre de la Défense, représenté par l autorité qu il désigne, et l employeur concerné. Le militaire reçoit un exemplaire du document, qu il doit signer pour accord. Cet accord, établi à partir d un modèle-type approuvé par le La présente loi est applicable aux militaires de carrière ou de complément, à l exclusion des militaires court terme et des officiers auxiliaires ministre de la Défense, comprend notamment: 1 la durée de la mise à disposition; 2 la fixation du grade, du niveau et de la table de traitement applicable au personnel de l employeur, dont sera revêtu le militaire le jour de son transfert; 3 la fixation du régime de travail; 4 la formation et le stage éventuels; 5 les règles relatives à la prise en charge des coûts de formation et de stage éventuels; 6 l autorité qui, chez l employeur du militaire mis à disposition, est investie d un rang équivalent à celui de chef de corps; 8 les avantages pécuniaires que l employeur octroie au militaire, en application du statut propre audit employeur; 9 une liste de l équipement qui sera mis gratuitement à disposition ou dont le militaire lui-même devra se pourvoir; 10 la procédure et les critères d évaluation applicables durant la formation et le stage éventuels; Page 10 GARE GAMELLES

13 Suite 11 les règles relatives à la responsabilité civile de l employeur; 12 la date de transfert; 13 la procédure de transfert. Une copie du règlement de travail et des statuts applicables aux membres du personnel statutaire de l employeur est remise au militaire mis à disposition. Pendant la période de mise à disposition, le militaire est en service actif. Il exerce l emploi en dehors des Forces armées et en vertu d ordres de service émanant de l employeur. Sauf lorsqu il en est disposé autrement dans la présente loi, toutes les dispositions légales et réglementaires relatives au statut des officiers de carrière, des sous-officiers de carrière ou des volontaires de carrière restent applicables aux militaires mis à la disposition d un employeur, selon la catégorie de personnel à laquelle ils appartiennent. Le ministre de la Défense prononce le cas échéant, le transfert du militaire mis à la disposition aux conditions prévues dans l accord visé à l article 5. Le jour du transfert, le militaire: 1 cesse de faire partie des Forces armées et perd la qualité de militaire du cadre actif; 2 acquiert la qualité de membre du personnel statutaire auprès de son nouvel employeur; 3 le cas échéant, n est plus rémunéré par la Défense. En dérogation à l article 46, alinéa 1er, de la loi du 15 mai 1984 portant mesures d harmonisation dans les régimes de pensions, les militaires transférés, peuvent, à leur demande, être admis à la pension le premier jour du trimestre qui suit celui au cours duquel ils atteignent l âge de 60 ans, à la condition de compter au moins vingt années de services admissibles pour l ouverture du droit à la pension, à l exclusion des bonifications pour études et des autres périodes bonifiées à titre de service admis pour la détermination du traitement. Chaque année passée en qualité de militaire est prise en compte à raison de 1/50e du traitement de référence qui sert de base à l établissement de la pension de retraite. En dérogation à l alinéa 1er, l âge de la pension sur demande pour les militaires transférés qui étaient déjà en service et qui ont atteint l âge de 45 ans à la date de leur transfert est fixé à 56 ans à la condition de compter au moins vingt années de services admissibles pour l ouverture du droit à la pension, à l exclusion des bonifications pour études et des autres périodes bonifiées à titre de service admis pour la détermination du traitement. Que penser cette proposition : Elle ne concerne que certain militaire mais lesquels? Elle ne garanti pas les barèmes, niveaux et grades après le transfert. Elle peut être avantageuse mais il faut que le militaire s informe des conséquences statutaires pour lui : Certain statut sont moins avantageux que celui des militaires. Deux évaluations insuffisantes et c est le licenciement. Plus de soins gratuits. etc. Nous craignons que par Qu est ce qui nous ce moyen l autorité gêne nous organisation syndicale? mette en place le statut de carrière mixte Le fait que se soit une PROPOSITION DE LOI, ce qui ôte la concertation sociale avec les organisations syndicales et nous empêche de négocier les textes. Nous craignons que par ce moyen l autorité mette en place le statut de carrière mixte tout en excluant des débats avec les représentants du personnel que nous sommes. Plus informations dans le prochain «Ère nouvelle» 2005 N 14 Page 11

14 Organisation La Centrale Chrétienne des Services Publics groupe «MILITAIRES» est un syndicat agrée représentatif du personnel de la Défense. CCSP GROUPE MILITAIRES Notre mission est de défendre les intérêts individuels et collectifs de ce personnel. Rue de Trêves, Bruxelles Téléphone : Télécopie : Messagerie : Notre Boulot Défendre le Vôtre Personne de contact Secrétaire Permanent NETEN Christian Tel : 02/ FAX : 02/ Délégué permanent Retrouvez nous sur le site VERHELST Marc Tel : 02/ FAX : 02/ Prime de restructuration et Carmen S uivi des accords consécutifs à la dernière manifestation (qui a eu lieu, il y a longtemps déjà) : A partir d août 2005 Allocation de fonction Soffr (en fonction Niv A, 1000 * mise en place par DGHR) Augmentation de l allocation de sélectionné pour le commandant (de à 1875 *) Allocation d État-major (700 *) Augmentation des échelles barémiques des officiers subalternes (voir tableau) A partir de décembre 2005 Indemnité forfaitaire pour les officiers supérieurs (2000 ) La prime de restructuration est depuis cette année applicable à tous et correspond (au pécule de vacances + la prime de restructuration) à 92 % du traitement brut, moins % et moins le précompte professionnel. Vous l avez perçu ce 12 mai 05.

DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) C3A36 QUE DEVEZ-VOUS FAIRE?

DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) C3A36 QUE DEVEZ-VOUS FAIRE? DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) document d information Version 1 01.04.2015 C3A36 Cette feuille info vous offre un aperçu

Plus en détail

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de l INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI (avec une carte de contrôle C3C) document d information Version 3.1 01.04.2015 C3C Cette feuille info

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Décret n o 2007-1845 du 26 décembre 2007 relatif à la formation professionnelle

Plus en détail

NOR: IOCB0760917D. Version consolidée au 20 juillet 2015

NOR: IOCB0760917D. Version consolidée au 20 juillet 2015 DECRET Décret n 2007-1845 du 26 décembre 2007 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de la fonction publique territoriale NOR: IOCB0760917D Version consolidée au 20 juillet

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

Tableau de correspondance pour les agents en contrat à durée déterminée Présence en mois ou fraction de

Tableau de correspondance pour les agents en contrat à durée déterminée Présence en mois ou fraction de Congés annuels A) GÉNÉRALITÉS : 1) Personnels concernés : - les fonctionnaires titulaires ou agents stagiaires ; - les contractuels au sens du décret n 91-155 du 6 février 1991 ; - les personnels en contrat

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3196 Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ AVENANT DU 28 JANVIER 2011

Plus en détail

Les différentes prestations de la CNPF Janvier 2014

Les différentes prestations de la CNPF Janvier 2014 Les différentes prestations de la CNPF Janvier 2014 Caisse Nationale des Prestations Familiales du Grand-Duché de Luxembourg Présentation de la CNPF Depuis l entrée en vigueur de la loi du 19 juin 1985

Plus en détail

LA DISPONIBILITE. Disponibilités accordées de droit. 1 CDG 64 Janvier 2011

LA DISPONIBILITE. Disponibilités accordées de droit. 1 CDG 64 Janvier 2011 Fiches statut LA DISPONIBILITE 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr La disponibilité est l une des 6 positions statutaires énumérées par l article

Plus en détail

Syndicat Libre de la Fonction Publique Secrétariat national

Syndicat Libre de la Fonction Publique Secrétariat national Syndicat Libre de la Fonction Publique Secrétariat national Votre lettre du Vos références Nos références Zaventem - - SLFP-MD-SEPA Date de la poste Objet: Votre demande d affiliation via notre site internet

Plus en détail

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise (Nouvelle réglementation régimes généraux) document d information Version 3.1 01.10.2014 C3 RCC EXTRAITS DE VOS DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

guide le petit retraite DES CLÉS POUR COMPReNDRE LE SYSTÈME DE RETRAITE CNRACL des militants des sections syndicales

guide le petit retraite DES CLÉS POUR COMPReNDRE LE SYSTÈME DE RETRAITE CNRACL des militants des sections syndicales DES CLÉS POUR COMPReNDRE LE SYSTÈME DE RETRAITE CNRACL le petit guide à destination des militants des sections syndicales retraite cfdt.fr PUBLICATION CFDT I NOVEMBRE 2014 I En complément du «Dossier spécial

Plus en détail

Circulaire d'informations n 2015/05 du 3 février 2015 Annule et remplace la circulaire d informations n 2013/10 du 14 novembre 2013

Circulaire d'informations n 2015/05 du 3 février 2015 Annule et remplace la circulaire d informations n 2013/10 du 14 novembre 2013 Circulaire d'informations n 2015/05 du 3 février 2015 Annule et remplace la circulaire d informations n 2013/10 du 14 novembre 2013 La mise à jour de la circulaire porte sur l incidence des congés de maladie

Plus en détail

DÉPLACEMENT HORS DE FRANCE MÉTROPOLITAINE

DÉPLACEMENT HORS DE FRANCE MÉTROPOLITAINE TITRE NEUF DÉPLACEMENT HORS DE FRANCE MÉTROPOLITAINE Article Soixante-quatre - Conditions générales Les entreprises qui exercent habituellement ou occasionnellement une activité hors de France métropolitaine

Plus en détail

Le statut des agents de la fonction publique : expérience du Burkina Faso

Le statut des agents de la fonction publique : expérience du Burkina Faso Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) Le statut des agents de la fonction publique : expérience du Burkina Faso Quels statuts pour motiver les personnels et soutenir les efforts de développement

Plus en détail

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement Les dispositions des mesures anti-crise sont valables jusqu au 31 décembre 2010. A. Les mesures

Plus en détail

Statut du personnel. Les délégués du personnel sont désignés dans les mêmes conditions.

Statut du personnel. Les délégués du personnel sont désignés dans les mêmes conditions. Statut du personnel Dispositions générales Article 1 Un exemplaire de ce statut sera remis à tout agent dès son admission dans le personnel sus-visé. Article 2 Les membres du personnel ne doivent oublier

Plus en détail

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS :

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : ÉLÉVATION DES PLAFONDS À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2002

Plus en détail

Office. des régimes particuliers. de sécurité sociale

Office. des régimes particuliers. de sécurité sociale Office des régimes particuliers de sécurité sociale (ORPSS) + Statut social des accueillant(e)s d enfants Dernière mise à jour : 22/04/2015 (version 2015.2) GÉNÉRALITÉS... 3 CHAMP D APPLICATION... 3 LE

Plus en détail

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 Après avoir lu la circulaire, nous vous invitons à suivre le présent guide pour vous aider à remplir les différentes rubriques de votre (vos) formulaire(s) de

Plus en détail

Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et le Monténégro

Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et le Monténégro 1 Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et le Monténégro (Entré en vigueur le 01-06-2014, publié dans le MB du 23-06-2014)

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

L ASSURANCE STATUTAIRE

L ASSURANCE STATUTAIRE VILLE DE TREGUNC MARCHE ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES L ASSURANCE STATUTAIRE 1 DEFINITIONS Pour l application des présentes garanties, on entend par : COLLECTIVITE SOUSCRIPTRICE :

Plus en détail

LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015)

LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015) LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015) 1. COMMENT UTILISER LE BARÈME FISCAL?... 4 2. RÉDUCTION POUR ENFANTS À CHARGE ET AUTRES CHARGES FAMILIALES... 5 2.1. Réduction pour

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3124 Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE AVENANT N O 6 DU 29 JUIN 2006 À L ANNEXE

Plus en détail

Les plans sociaux. Formations CNC - Frédéric Baudoux

Les plans sociaux. Formations CNC - Frédéric Baudoux Les plans sociaux Formations CNC - Frédéric Baudoux Les plans sociaux Pas de définition Pas de Loi Pas de monopole des syndicats CCT n 24 article 6 Participation des membres du conseil d entreprise CCT

Plus en détail

Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre

Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre Demande de location 2015 Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre Je soussigné (nom et prénom) :........ demeurant à :.................. Adresse e-mail :.......... souhaite obtenir en location

Plus en détail

Le régime de chômage avec complément d entreprise

Le régime de chômage avec complément d entreprise Le régime de chômage avec complément d entreprise Avril 2015 Editeur responsable : Secrétariat social UCM, Jean-Benoît Le Boulengé, Chaussée de Marche 637, 5100 Wierde Date de dernière mise à jour : 30/04/2015

Plus en détail

Parentalité responsable. Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant

Parentalité responsable. Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant Parentalité responsable Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant Édition de mars 2013 Parentalité responsable 2 Le congé de maternité Le congé de maternité est de 15 semaines. Il se compose

Plus en détail

STATUT. entendu? www.abvvmetaal.be

STATUT. entendu? www.abvvmetaal.be OUVRIERS EMPLOYÉS STATUT entendu? www.abvvmetaal.be le statut de salarié une étape importante Ouvrier vs. Employé Trouvez les nombreuses injustes différences Les différences entre les statuts d ouvrier

Plus en détail

Le contrat de travail. ... en survol

Le contrat de travail. ... en survol Le contrat de travail... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Monsieur Julien NICAISE Directeur général

Monsieur Julien NICAISE Directeur général Circulaire n 4220 du 22/11/2012 Procédure applicable au licenciement des membres du personnel de maîtrise, gens de métier et de service des établissements d enseignement organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles

Plus en détail

LOI N 69/LF/18 DU 10 NOVEMBRE 1969 Instituant un régime d assurance de pensions de vieillesse, d invalidité et de décès.

LOI N 69/LF/18 DU 10 NOVEMBRE 1969 Instituant un régime d assurance de pensions de vieillesse, d invalidité et de décès. LOI N 69/LF/18 DU 10 NOVEMBRE 1969 Instituant un régime d assurance de pensions de vieillesse, d invalidité et de décès. L Assemblée nationale fédérale a délibéré et adopté; Le Président de la République

Plus en détail

Dispositions à prendre en cas d accident et d incident

Dispositions à prendre en cas d accident et d incident Dispositions à prendre en cas d accident et d incident En cas d accident ou d incident, les Chefs de Corps et les Commandants d Unité doivent veiller à appliquer certaines procédures, comme la rédaction

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

Outplacement, obligations légales et outil de management (cct n 51 et cct n 82)

Outplacement, obligations légales et outil de management (cct n 51 et cct n 82) Outplacement, obligations légales et outil de management (cct n 51 et cct n 82) INTRODUCTION Il est préférable d éviter un licenciement que de remédier aux conséquences de celuici. Quelle qu en soit la

Plus en détail

4-2-65 Personnel enseignant et hospitalier du centre hospitalier universitaire de Dakar 1

4-2-65 Personnel enseignant et hospitalier du centre hospitalier universitaire de Dakar 1 4-2-65 Personnel enseignant et hospitalier du centre hospitalier universitaire de Dakar 1 Ministère de l Éducation nationale et de la Culture Décret n 65-061 du 4 février 1965 relatif au personnel enseignant

Plus en détail

L aide pour la constitution d une garantie locative

L aide pour la constitution d une garantie locative Version n : 1 Dernière actualisation : 30-10-2009 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une garantie locative? 3) Est-il obligatoire de constituer une garantie locative? 4) La garantie locative appartient-elle

Plus en détail

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales (ONSSAPL)

Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales (ONSSAPL) Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales (ONSSAPL) Statut social des gardien(ne)s d enfants 01 01 2009 Contenu A. Généralités... 1 B. Champs d application... 1 C.

Plus en détail

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 Parue dans le Moniteur Belge du 28 décembre 2006 Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 CHAPITRE VI. Fonds d indemnisation des victimes de l amiante Section 1re. Mission et fonctionnement

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION OBJET DU REGLEMENT INTERIEUR Article 1 Le présent règlement intérieur est établi conformément à l article 3 des statuts. Il est établi par le conseil

Plus en détail

LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT

LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL SOMMAIRE LES EMPLOIS CONCERNÉS... 4 LA PROCÉDURE...

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde)

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde) DE-02-03-04 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE (autre qu en service de garde) La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien

Plus en détail

CONDITIONS DE MISE A LA RETRAITE POUR INVALIDITE CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS DE MISE A LA RETRAITE POUR INVALIDITE CONDITIONS GENERALES CONDITIONS DE MISE A LA RETRAITE POUR INVALIDITE CONDITIONS GENERALES La retraite pour invalidité est un dispositif d'admission à la retraite prévu au titre V (articles 30 à 39) du décret n 2003-1306 du

Plus en détail

Circulaire n 4959 du 25/08/2014

Circulaire n 4959 du 25/08/2014 Circulaire n 4959 du 25/08/2014 ACCIDENTS DU TRAVAIL - Rôle de la Direction des Accidents du Travail des personnels de l Enseignement en matière de consolidation pour des accidents du travail comportant

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2323 DU 02/06/2008

CIRCULAIRE N 2323 DU 02/06/2008 CIRCULAIRE N 2323 DU 02/06/2008 Objet : Procédure applicable au licenciement des membres du personnel de maîtrise, gens de métier et de service des établissements d enseignement organisé par la Communauté

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider Le Syndicat libéral est là pour vous aider Introduction L entreprise qui vous occupe a été déclarée en faillite. Certes, il s agit d un coup

Plus en détail

COMMUNICATION 2015/03

COMMUNICATION 2015/03 COMMUNICATION 2015/03 Madame Monsieur le Gouverneur Bourgmestre Président de CPAS Président de l'intercommunale Président du Collège de police Président du Collège de la zone de secours direction Sécurité

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier

Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier www.federale.be www.brique.be Préface Fin 2011, un plan de pension sectoriel a été instauré pour les ouvriers du secteur briquetier. Avec ce plan

Plus en détail

Intervenants: I. MALFILÂTRE Y. RICORDEL

Intervenants: I. MALFILÂTRE Y. RICORDEL L indisponibilité physique des agents territoriaux Intervenants: I. MALFILÂTRE Y. RICORDEL Textes juridiquesde de référence Loi 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE

CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE Nom et prénom de l enfant : Ce contrat est établi d un commun accord entre le parent employeur et l assistant(e) maternel(le) en respect de la Convention Collective

Plus en détail

Les motifs de saisine de la commission de réforme

Les motifs de saisine de la commission de réforme Accueil > CDG71 > Santé au travail > Commission de réforme > Les motifs de saisine de la commission de réforme Les motifs de saisine de la commission de réforme Dernière modification le 22/07/2013 L'accident

Plus en détail

Guide de gestion des carrières des enseignants de l enseignement supérieur Fiche n 14

Guide de gestion des carrières des enseignants de l enseignement supérieur Fiche n 14 Fiche n 14 Disponibilités Référence : décret n 85-986 du 16 septembre 1985 modifié La disponibilité est la position du fonctionnaire qui, hors de son administration, cesse de percevoir son traitement et

Plus en détail

REGLEMENT DE PENSION. Arrêté par le Conseil d administration le 30 avril 2009

REGLEMENT DE PENSION. Arrêté par le Conseil d administration le 30 avril 2009 REGLEMENT DE PENSION Arrêté par le Conseil d administration le 30 avril 2009 Ce Règlement modifie le règlement de pension en vigueur jusqu au 1 avril 2012 et entre donc en vigueur le 1 janvier 2014. TITRE

Plus en détail

Le personnel Le salaire et les éléments de salaire Les contrats de travail La durée de travail et les jours ouvrables La rupture du contrat de travail

Le personnel Le salaire et les éléments de salaire Les contrats de travail La durée de travail et les jours ouvrables La rupture du contrat de travail INTRODUCTION : I Généralité 1 2 3 4 5 Le personnel Le salaire et les éléments de salaire Les contrats de travail La durée de travail et les jours ouvrables La rupture du contrat de travail Le traitement

Plus en détail

Licenciement des agents non titulaires de droit public

Licenciement des agents non titulaires de droit public Licenciement des agents non titulaires de droit public 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 18 juillet

Plus en détail

FONCTION PUBLIQUE. A L activité à temps plein ou à temps partiel

FONCTION PUBLIQUE. A L activité à temps plein ou à temps partiel FONCTION PUBLIQUE FICHE 5 - LE DEROULEMENT DE CARRIERE Au préalable, il convient de noter que seuls les fonctionnaires bénéficient d un déroulement de carrière. Ainsi, les agents non-titulaires en contrat

Plus en détail

Parcours d accès aux carrières territoriales (PACTE)

Parcours d accès aux carrières territoriales (PACTE) Parcours d accès aux carrières territoriales (PACTE) Textes de référence Lois 84-23 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, et notamment son article

Plus en détail

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie.

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie. FICHE INFO Attention. Suite aux décisions prises récemment dans le cadre du statut commun du travailleur, certaines dispositions seront modifiées à partir du 1 er janvier 2014. Elles portent essentiellement

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE NOTE D INFORMATION MARS 2008 Mise à jour JUIN 2009 (Annule et remplace la précédente) LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

Convention collective de travail concernant la motivation du licenciement

Convention collective de travail concernant la motivation du licenciement CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 109 ---------------------------------------------------------------- Séance du mercredi 12 février 2014 ------------------------------------------------ Convention collective

Plus en détail

Destinataires de la circulaire

Destinataires de la circulaire Circulaire n 4367 du 27/03/2013 Objet : Membres du personnel subsidiés de l enseignement officiel subventionné Rapport de service défavorable précédant la nomination- Procédure et modalités de recours

Plus en détail

LA RETRAITE POUR INVALIDITÉ CNRACL

LA RETRAITE POUR INVALIDITÉ CNRACL indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 22 CNRACL : Stagiaires et titulaires à TNC > ou = 28h et à TC LA RETRAITE POUR INVALIDITÉ CNRACL 1. Références, définition et conditions d octroi La retraite

Plus en détail

ALTERNATIVES ENSEIGNEMENT

ALTERNATIVES ENSEIGNEMENT Juillet - Août - Septembre 2013 N 50 ALTERNATIVES ENSEIGNEMENT Edito La formation en alternance et l apprentissage des classes moyennes permettent de combiner les cours généraux et techniques avec la pratique

Plus en détail

L admission à la retraite pour invalidité des fonctionnaires relevant de la CNRACL

L admission à la retraite pour invalidité des fonctionnaires relevant de la CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 Place du 11 novembre 1918 31190 AUTERIVE Marché public de service Assurance statutaire et risques annexes CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) APPEL D OFFRES OUVERT (Passé en application

Plus en détail

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services LA CFTC VOUS SOUTIENT 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services La CFTC s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais

Plus en détail

MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ÉTAT MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE. à l attention de

MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ÉTAT MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE. à l attention de MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ÉTAT MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE B7 N B9 N 2BPSS N 6BRS N / La ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l'etat, porte-parole

Plus en détail

DIFFÉRENCES STATUTAIRES/CONTRACTUELS AGENT STATUTAIRE. Principe de base d emploi en secteur public. AR du 2 octobre 37 (statut Camu)

DIFFÉRENCES STATUTAIRES/CONTRACTUELS AGENT STATUTAIRE. Principe de base d emploi en secteur public. AR du 2 octobre 37 (statut Camu) 2007-11 fiche 41 page 1 Auteur : Eric Van den Broeck DIFFÉRENCES STATUTAIRES/CONTRACTUELS Principe de base d emploi en secteur public Statut du personnel d état AR du 2 octobre 37 (statut Camu) Position

Plus en détail

CAPELO - Compléments au dossier de carrière

CAPELO - Compléments au dossier de carrière CAPELO - Compléments au dossier de carrière Instructions administratives aux employeurs 01/01/2013 Tour du Midi / Zuidertoren Bruxelles1060 Brussel T +32 (0)2 791 50 00 F +32 (0)2 791 50 99 www.capelo.be

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3247 Convention collective nationale IDCC : 1513. ACTIVITÉS DE PRODUCTION DES

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/198 DÉLIBÉRATION N 08/075 DU 2 DÉCEMBRE 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CONTENUES

Plus en détail

Vacances, j oublie rien! Partie 2/2

Vacances, j oublie rien! Partie 2/2 Vacances, j oublie rien! Partie 2/2 Ce mois-ci, nous présentons d abord les régimes spécifiques de vacances annuelles : plus précisément le droit aux vacances européennes, vacances jeunes et vacances seniors.

Plus en détail

GESTION DES ABSENCES DES EMPLOYÉES ET EMPLOYÉS ET PARAMÈTRES DE REMPLACEMENT

GESTION DES ABSENCES DES EMPLOYÉES ET EMPLOYÉS ET PARAMÈTRES DE REMPLACEMENT Page 4010-1 1.0 BUT Assurer une gestion uniforme des absences des employées et employés du territoire de la Commission scolaire de l Estuaire. 2.0 OBJECTIF Permettre aux gestionnaires de connaître l encadrement

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

CIRCULAIRE N 4014 DU 31/05/2012

CIRCULAIRE N 4014 DU 31/05/2012 CIRCULAIRE N 4014 DU 31/05/2012 Objet : Procédure applicable au licenciement moyennant préavis d une durée de 15 jours des membres du personnel temporaires et temporaires prioritaires dans les établissements

Plus en détail

CHAPITRE VIII - SERVICE DES AFFAIRES SOCIALES 2010

CHAPITRE VIII - SERVICE DES AFFAIRES SOCIALES 2010 141 CHAPITRE VIII - SERVICE DES AFFAIRES SOCIALES 2010 A. PENSIONS. Les demandes de pension sont introduites, soit auprès de l Office National des Pensions, soit auprès de l Institut National d Assurances

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE REPARATION D UNE MALADIE PROFESSIONNELLE (*)

FORMULAIRE DE DEMANDE DE REPARATION D UNE MALADIE PROFESSIONNELLE (*) FONDS DES MALADIES PROFESSIONNELLES Avenue de l Astronomie 1 1210 BRUXELLES Tél. 02/226.62.11 Fax 02/217.95.89 601F FORMULAIRE DE DEMANDE DE REPARATION D UNE MALADIE PROFESSIONNELLE (*) Législation relative

Plus en détail

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi.

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi. Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi. N hésitez pas à consulter les textes législatifs applicables aux assistantes maternelles

Plus en détail

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2 IS 1 O 900 CA CE RT IFI BC ED FIRM 51.30.259 07/14 VITA INVEST.2 VITA INVEST.2 CONDITIONS GENERALES DEFINITIONS A. Preneur d assurance La personne qui conclut le contrat avec l entreprise d assurances.

Plus en détail

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Luxembourg Merci de citer

Plus en détail

Calculer l indemnité d un licenciement

Calculer l indemnité d un licenciement Prendre en compte les autres formes de rémunération et d indemnités Calculer l indemnité d un Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

Pension complémentaire construction CP 124

Pension complémentaire construction CP 124 Une édition de la CSC bâtiment - industrie & énergie rue de Trèves 31-1040 Bruxelles T 02 285 02 11 cscbie@acv-csc.be www.cscbie.be Novembre 2012 Pension complémentaire construction CP 124 Table des matières

Plus en détail

Les régimes de protection sociale

Les régimes de protection sociale Les régimes de protection sociale Régime spécial CNRACL Régime général IRCANTEC Stagiaires et titulaires (temps complet ou non complet 28 h hebdomadaires) Stagiaires et titulaires (temps non complet

Plus en détail

Documents nécessaires pour l inscription

Documents nécessaires pour l inscription Documents nécessaires pour l inscription Annexe 2 Le dossier administratif et le dossier médical complets doivent être obligatoirement déposés au secrétariat de l école avant le 15 septembre 2013 (prendre

Plus en détail

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel La CFTC vous soutient 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre syndicat, à

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

Séance d information. La loi sur l assurance. assurance-chômage. chômage. mes droits et mes obligations - notions de base

Séance d information. La loi sur l assurance. assurance-chômage. chômage. mes droits et mes obligations - notions de base Séance d information La loi sur l assurance assurance-chômage chômage mes droits et mes obligations - notions de base Séance de 9h à 12h environ (pause de 15 minutes) Intervenants : Caisse de chômage Unia

Plus en détail

REGLEMENT DE PENSION POUR LES EMPLOYES RELEVANT DE LA COMMISSION PARITAIRE 220

REGLEMENT DE PENSION POUR LES EMPLOYES RELEVANT DE LA COMMISSION PARITAIRE 220 Annexe 3 REGLEMENT DE PENSION POUR LES EMPLOYES RELEVANT DE LA COMMISSION PARITAIRE 220 Table des matières Table des matières... 1 1 Objet... 2 2 Effet dans le temps... 2 3 Affiliation... 2 4 Droits acquis

Plus en détail

AVENANT DU 13 SEPTEMBRE 2010

AVENANT DU 13 SEPTEMBRE 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3180 Convention collective nationale IDCC : 2111. SALARIÉS DU PARTICULIER EMPLOYEUR AVENANT DU 13 SEPTEMBRE 2010 RELATIF

Plus en détail