UNE ANNEE 2013 SOUS LE SIGNE DE L ACTION DOSSIER DE PRESSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE ANNEE 2013 SOUS LE SIGNE DE L ACTION DOSSIER DE PRESSE"

Transcription

1 UNE ANNEE 2013 SOUS LE SIGNE DE L ACTION DOSSIER DE PRESSE Mercredi 23 janvier 2013

2 SOMMAIRE CONTEXTE DES MESURES TECHNIQUES POUR AUGMENTER LA LIQUIDITE DU MARCHE UNE STRATEGIE DE PROMOTION DU MARCHE AUPRES DES EMETTEURS ET DES INVESTISSEURS

3 CONTEXTE : DEPASSER LA CONJONCTURE ACTUELLE La Bourse de Casablanca de Casablanca a clôturé l année 2012 sur une baisse notable de l ensemblee des indicateurs boursiers. Ainsi, Le Masi a clôturé l année 2012 sur une baisse de 15,13% pour s établir à 9 359,19 points. De nombreux facteurs pourraient expliquer cette situation : le ralentissement économique et la publication de résultats en deçà des attentes des investisseurs. Ceci a conduit à l installation d un climat d attentisme et d incertitude des principaux intervenants sur le marché, à savoir les institutionnels. Cependant, il est à noter que la performance depuis 2 ans de la Bourse de Casablanca a se situe à un niveau comparable à plusieurs autres marchés boursiers. L ANNEE BOURSIERE 2012 EN CHIFFRES ,17% ,14% +33,92% 4,92% 13,48%% 15,59% 8,11% +35,8% 12,86% 15,13% 1,42% 12,03% % ,48% +32,31% +13,74% +23,49% MASI 0 FTSE CSE Morocco Bourse de Casablanca 23/01/2013 2

4 En termes d opérations réalisées par les sociétés sur le marché, la Bourse de Casablanca continue, en dépit de la conjoncture, à jouer son rôle dans le financement des entreprises. Ainsi, en 2012, 16 opérations (introduction, augmentation de capital et émission obligataire) ont été réalisées, totalisant des levées de fonds de plus de 16,7 milliards de dirhams. Nombre d introductions, radiations, augmentations de capital et émissions obligataires Nombre de sociétés cotées Nombre de sociétés radiées Nombre d introductions Nombre d augmentations de capital Nombre d émissions obligataires cotées (*) (*) : La radiation de Branoma a été annoncée en 2012 mais ne prendra effet qu en février Répartition des montants levés par types d opération (en millions de MAD) Introductions Augmentations de capital Emissions obligataires TOTAL Bourse de Casablanca 23/01/2013 3

5 A fin 2012, avec 32,9 milliards de dirhams, le volume des transactions réalisé sur le marché central a enregistré son niveau le plus bas depuis 2006, en baisse de 18% par rapport à Cette baisse est comparable à d autres places boursières qui ont, pour certaines, enregistrées des baisses pouvant atteindre 33%. Par ailleurs, il est à noter que la baisse moyenne annuelle des volumes depuis 2009 ( 6%) à Casablanca est légèremen t inférieure à celle de l ensemble des 16 pays composant notre échantillon( 8%). Evolution des volumes des transactions sur le marché central (en millions de MAD) Marché central Variation +80% 26% 50% +48% 31% 18% Variation annuelle des volumes USD Bursa Malaysia 9% 12% Saudi Stock Exchange Tadawul 11% 75% BM&FBOVESPA 6% 8% Johannesburg SE 10% 5% Istanbul SE 13% 4% Warsaw SE 33% 2% Singapore Exchange 10% 1% Tunis Stock Exchange 0 12% Nigeria SE 3% 1% Casablanca SE 20% 6% National Stock Exchange India 11% 10% Shanghai SE 29% 15% BSE Ltd Dubai FM 26% 27% 20% 51% Egyptian Exchange Amman SE 30% 30% 32% 11% Var 2012/2011 TCAM Bourse de Casablanca 23/01/2013 4

6 Pour dépasser cette situation, rétablir la confiance des émetteurs et des investisseurs et augmenter l attractivité du marché boursier, la Bourse de Casablanca a mis en place une batterie de mesures axée sur deux volets : La mise en place des mesures techniques afin d augmenter la liquidité du marché. Le déploiement d une stratégie de promotion auprès de l ensemble des cibles de la place à travers l information et la formation. Le présent document présente quelques projets qui seront déployés en Bourse de Casablanca 23/01/2013 5

7 FAITS MARQUANTS DE 2012 SUR LE PLAN TECHNIQUE La Bourse de Casablanca a mis en place une solution de supervision conforme aux standards du marché, permettant à la Bourse de Casablanca de continuer à assurer une qualité de service de plus 99% à ses clients. Par ailleurs, en 2012, la plateforme de négociation a enregistré un taux de disponibilité de 100%. Après la mise en place de la Haute Disponibilité en 2011, la Bourse de Casablanca a poursuivi l amélioration des ses Systèmes d Information en mettant en place le Warm Backup qui consiste en le stockage en temps réel des transactions sur le site de secours. Parallèlement à cela, afin d assurer une protection de ses actifs informationnels, de continuité de ses activités et de respect de la réglementation en vigueur (Circulaire du CDVM, loi ) la Bourse de Casablanca a lancé le projet visant l établissement d une Politique de Sécurité de l Information. La formalisation des documents de cette politique ainsi que la préparation des mises à jour des procédures sont en cours. Dans le cadre de la mise en place d une plateforme technique de cotation et de surveillance, un appel d offres a été lancé, des séances de démonstration ont été planifiées avec les éditeurs sélectionnés. A noter que la Bourse de Casablanca a été assistée par deux cabinets internationaux de conseil dans le dépouillement des différentes offres. LA STRATEGIE DE PROMOTION DU MARCHE La stratégie de promotion du marché n est pas en reste. Dans le cadre du plan de relance du marché boursier tel qu annoncé par M. Nizar BARAKA, Ministre de l Economie et des Finances, lors de la conférence du 22 juin 2012, la Bourse de Casablanca a lancé une large campagne de communication déclinée du 20 septembre au 30 novembre 2012 dans de nombreux canaux d information (presse écrite, radio et web). Dans ce sens, un site web «www.passeralaction.ma» et une ligne téléphonique dédiée ont été mis en place pour répondre aux demandes d information des chefs d entreprises intéressés par la Bourse. La mobilisation de l ensemble des professionnels du marché et des chefs d entreprises cotées a fortement contribué à la réussite de cette campagne. Bourse de Casablanca 23/01/2013 6

8 DES MESURES TECHNIQUES POUR AUGMENTER LA LIQUIDITE DU MARCHE Bourse de Casablanca 23/01/2013 7

9 Depuis quelques années, le marché boursier marocain souffre d un manque de liquidité. Or, l attractivité de tout marché boursier dépend en grande partie de la liquidité qu il offre aux investisseurs. Evolution du ratio de liquidité 35% 30% 25% 29,16% 20% 15% 10% 16,55% 10,65% 14,42% 9,57% 9,03% 5% 0% Cette situation a engendré une série d obstacles qui freinent le développement du marché. A titre d exemple : la réduction des possibilités de choix offerts aux investisseurs ; la rétention des titres dans les portefeuilles en l absence d alternatives intéressantes et la légitimité des cours puisque ces derniers résultent d un nombre restreint des titres échangés. Tous ces éléments impactent négativement l intérêt que pourrait susciter le marché marocain pour les investisseurs, nationaux et étrangers. Pour améliorer cette situation, et conformément à la dynamique de relance du marché, telle qu annoncée récemment par M. Nizar Baraka, Ministre de l Economie et des Finances, la Bourse de Casablanca, le CDVM et l APSB, se sont associés pour mettre en place un plan de relance du marché. Ce dernier est axé sur une série de mesures qui s articulent autour de l augmentation de la liquidité du marché, facteur clé pour insuffler un nouvel élan au marché boursier. Bourse de Casablanca 23/01/2013 8

10 PISTES D AMELIORATION IDENTIFIEES ET RESULTATS ESCOMPTES Plusieurs éléments relatifs aux modalités techniques de cotation ont été examinés. Ainsi, Cinq mesures vont être mises en place à partir du 04 février 2013 afin de contribuer à l amélioration de la liquidité : 1. Elargissement des seuils de variation Constat : Les seuils de variation : fixés à 6% à la hausse et à la baisse, génèrent souvent «des réservations» de valeurs cotées et par conséquent des interruptions de cotation de ces valeurs. Ceci a pour effet de limiter les transactions sur les valeurs en question et donc leur liquidité. Mesure : Elargir les seuils de variation à 10% à la hausse et à la baisse selon les modalités suivantes : 10% pour les valeurs cotées en continu En début de séance un seuil de variation de 6% est appliqué et n est élargi à 10% que suite à la réservation d une valeur, selon les procédures publiées par avis. 6% pour les obligations cotées en dirhams et 2% pour celles cotées en pourcentage. Objectif : générer plus de transactions, et éviter les interruptions répétitives des valeurs cotées. 2. Elargissement des horaires de cotation : Constat : les séances de cotation se déroulent de 09h00 à 15h35, avec une phase de préouverture qui commence à 09h00. Le fixing de clôture est programmé à 15h25 et le Trading At Last à 15h35. Ces phases pourraient être considérées comme trop courtes et ne laissant aux investisseurs qu une marge de manœuvre réduite pour effectuer des transactions avantageuses. Mesure : élargir les horaires de cotation comme suit L horaire d ouverture du marché est avancé à 9h30. La phase de fixing de clôture sera programmée de 15h20 à 15h30 La phase de cotation au dernier cours (Trading At Last) de 15h30 à 15h40. Objectif : donner aux investisseurs plus de temps pour effectuer les transactions et se rapprocher de l ouverture des marchés en Europe et avant la clôture des marchés au Moyen Orient. Bourse de Casablanca 23/01/2013 9

11 3. Réduction des pas de cotation. Constatt : les échelons des prix fixés sont trop importants et ne permettent pas aux investisseurs de proposer des prix intéressants. Mesuree : réduire des pas de cotation selon les échelons des prix comme suit : Objectif : améliorer la transparence et la profondeur du marché et permettre aux investisseurs d augmenter le nombre de transactions. 4. Augmentation de la quantité minimale à afficher dans les ordres cachés Constatt : actuellement, la quantité minimale des ordres affichés par les sociétés de bourse est de 100. Ceci influe négativement sur la transparencee de marché car l investisseur ne peut avoir une idée réaliste sur l offre et la demande, facteur déterminant dans la fixation des prix des transactions. Mesuree : Augmenter la quantité minimale à afficher dans les ordres cachés de 100 à 500 Tous les ordres dont la automatiquementt rejetés. quantité dévoilée est strictement inférieure à 500 seront Objectif : permettre à l investisseur d avoir une idée réaliste sur les transactions effectuées sur telle ou telle valeur. Le but est d évaluer l offre et la demande, facteur déterminant dans la fixation des prix des transactions. 5. Révision de la procédure de réservation Constatt : Suite au gel d une valeur pendant la séance du est de 10minutes continu, la durée de réservation Bourse de Casablanca 23/01/

12 Mesure : La durée de réservation d une valeur pendant la séance du continu est passée de 10 minutes à 5 minutes Objectif : Permettre la cotation rapide des valeurs suite à une réservation Améliorer la dynamique de reprise de cotation Optimiser les procédures opérationnelles Nouveauté : Outres ces mesures, et à partir de mars 2013, la Bourse de Casablanca enrichira la gamme des ordres de bourse en mettant en place un nouveau type d ordre : l ordre à déclenchement. L ordre à déclenchement donne à l investisseur la possibilité d effectuer des transactions dès qu un seuil de prix (dit seuil à déclenchement), qu il a préalablement choisi est atteint et de profiter ou au contraire de se préserver des retournements de tendances du marché.. LA BOURSE DE CASABLANCA POURSUIVRA LA REFLEXION POUR LA MISE EN PLACE DAUTRES MESURES Dans le cadre du plan de relance du marché boursier marocain mis en place en concertation avec le Ministère de l économie et des Finances et l ensemble des professionnels de la place, La Bourse de Casablanca poursuivra la réflexion pour la mise en place d autres mesures, telles que : La refonte des compartiments de la Bourse La création d un marché dédié à la PME La mise en place d un compartiment devise La mise en place des contrats de liquidités. Bourse de Casablanca 23/01/

13 UNE STRATEGIE DE PROMOTION DU MARCHE AUPRES DES EMETTEURS ET DES INVESTISSEURS Bourse de Casablanca 23/01/

14 1. UNE COMMUNICATION MULTI CANAL Afin d améliorer la visibilité de la Bourse à l échelle nationale, la Bourse de Casablanca mettra en place des écrans d affichage au niveau des CRI du Maroc. Dans un premier temps, ce sont les CRI de Rabat, de Casablanca et d Agadir qui en bénéficieront. Compte tenu du taux de pénétration du mobile et la large utilisation des Smartphones au Maroc, la Bourse de Casablanca compte déployer une application Mobile. Et ce, afin de favoriser une large diffusion de l information boursière auprès du grand public et de faciliter l accès à l information en utilisant les nouvelles technologies d information. La Bourse de Casablanca assure une présence continue au niveau des réseaux sociaux. Bourse de Casablanca 23/01/

15 2. UNE VULGARISATION DES CONCEPTS BOURSIERS A TRAVERS LA FORMATION ET L INFORMATION 1. LES CHAMPIONS DE LA BOURSE Dans le cadre de la stratégie de promotion qui sera déployée en 2013, la Bourse de Casablanca organise la 4 ème édition du jeu «le Championnat de la Bourse» sous une nouvelle dénomination «les Champions de la Bourse» et ce, à partir du 1 er avril Afin de permettre au grand public de se familiariser avec le jeu, le site web bourse.ma sera mis en ligne à partir du 4 février 2013 et restera disponible tout au long de l année. Un jeu pour faire connaître la Bourse Pour la Bourse de Casablanca, les champions de la Bourse constitue un outil de vulgarisation des concepts boursiers en familiarisant des investisseurs potentiels avec les concepts de base du marché. Comme dans les précédentes éditions, les participants au jeu auront à gérer une somme fictive en l investissant virtuellement dans des actions de sociétés réellement cotées à la Bourse de Casablanca. Une manière d appliquer leurs connaissances théoriques pour la gestion pratique d un portefeuille d actions et ce, à travers un site web dédié spécialement au jeu. 2. L ECOLE DE LA BOURSE SE DOTE D UN SITE WEB L Ecole de la Bourse est une entité interne de la Bourse de Casablanca qui dispense annuellement plus d une cinquantaine de formations à près de 2000 personnes. Créée en 2000, elle a pour objectifs de vulgariser les concepts boursiers auprès d une cible large, soit toute personne qui désire s informer sur la Bourse quel que soit son profil ou sa profession. Aujourd hui, vu la demande grandissante en formation enregistrée par l Ecole de Bourse, celle ci a mis en place son propre site web, opérationnel dès le 4 février OBJECTIFS A travers le site web de l école de la Bourse, la Bourse de Casablanca a pour objectif de répondre aux besoins grandissants en information à travers une formation en ligne. Bourse de Casablanca 23/01/

16 Il s agit également de conforter les formations dispensées par l Ecole de la Bourse par un support facile d accès, disponible 24h/24 et fiable. La Bourse de Casablanca espère à travers cet outil d information et de formation toucher le plus grand nombre d investisseurs potentiels et à terme, contribuer à ce que la bourse soit intégrée dans notre culture d investissement au même titre que les produits «classiques» de placement. ERGONOMIE L architecture du site obéit à trois impératifs : accéder facilement à l information ; disposer d une information fiable et simple et apprendre la bourse de manière ludique et divertissante. Aussi, le site de l Ecole de la Bourse est composé de rubriques différentes mais complémentaires à savoir : Les programmes de formation, L organisation des cours, Le calendrier de formation, Le module de formation théorique et pratique, Dans le but d élargir la formation aux concepts boursiers, l Ecole de la Bourse mettra en place des partenariats avec les écoles et les universités à l échelle nationale. Bourse de Casablanca 23/01/

17 3. LES SOCIETES COTABLES : SUSCITER L INTERET AU MARCHE BOURSIER DES PARTENARIATS AVEC DES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES ET LES CRI Dans le but de faire connaître les avantages de l introduction en bourse aux entreprises de secteurs économiques ciblés, la Bourse de Casablanca a prévu un rapprochement avec les associations professionnelles, sectorielle et régionales. Au programme de ces partenariats, l organisation conjointe d événements, la présence de la Bourse de Casablanca dans les salons sectoriels et la rencontre des entreprises cotables de ces secteurs. POURSUITE DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION La Bourse de Casablanca poursuivra la campagne de communication entamée en octobre 2012 en privilégiant les canaux web et radio ainsi que la rencontre B to B à travers l organisation d événements en partenariat avec les associations professionnelles, les CRI Bourse de Casablanca 23/01/

18 Contact Service Communication Externe & Relations Presse Tél (0) Fax (0) bourse.com bourse.com Bourse de Casablanca 23/01/

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS OFFRE À PRIX FERME Prix par action : MAD 720 Valeur nominale : MAD 10 Nombre d actions maximum à céder : 250 000 actions Montant global maximum de l Opération

Plus en détail

BOURSE EN ACTION : L EDUCATION FINANCIERE A L HONNEUR

BOURSE EN ACTION : L EDUCATION FINANCIERE A L HONNEUR BOURSE EN ACTION : L EDUCATION FINANCIERE A L HONNEUR DOSSIER DE PRESSE 12 mars 2013 SOMMAIRE CONTEXTE : L EDUCATION FINANCIERE EST UNE NECESSITE POUR LE DEVELOPPEMENT DE L INDIVIDU 3 BOURSE DE CASABLANCA

Plus en détail

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA Plan INTRODUCTION 1 / LA SOCIÉTÉ DE BOURSE DE CASABLANCA 2 / L AUTORITE DE SURVEILLANCE (CDVM) 3 / LES SOCIETES DE BOURSE 4 / LES ORGANISMES DE PLACEMENT

Plus en détail

Contact : 05 22 79 01 69 / 77. www.cdgcapitalbourse.ma

Contact : 05 22 79 01 69 / 77. www.cdgcapitalbourse.ma Contact : 05 22 79 01 69 / 77 www.cdgcapitalbourse.ma Présentation Bourse en ligne de CDG Capital Bourse www.cdgcapitalbourse.ma Sommaire CDG Capital Bourse : Société de bourse de référence Pour être bien

Plus en détail

LA BOURSE DE CASABLANCA SE DOTE D UN NOUVEAU SITE WEB 4 QUI MET EN VALEUR UNE INFORMATION DISPONIBLE 8 ET QUI INTRODUIT DES NOUVEAUTES PRATIQUES 12

LA BOURSE DE CASABLANCA SE DOTE D UN NOUVEAU SITE WEB 4 QUI MET EN VALEUR UNE INFORMATION DISPONIBLE 8 ET QUI INTRODUIT DES NOUVEAUTES PRATIQUES 12 LA BOURSE DE CASABLANCA SE DOTE D UN NOUVEAU SITE WEB 4 QUI MET EN VALEUR UNE INFORMATION DISPONIBLE 8 ET QUI INTRODUIT DES NOUVEAUTES PRATIQUES 12 COMMENT S Y RETROUVER? 14 LA BOURSE DE CASABLANCA SE

Plus en détail

La Bourse finance votre développement!

La Bourse finance votre développement! La Bourse finance votre développement! La Bourse, c est quoi? Pourquoi aller en Bourse? Comment y arriver? D autres l ont fait 1 Un marché organisé et réglementé Trading / Intermédiation 17 sociétés de

Plus en détail

CIRCULAIRE N 09/01 RELATIVE A L ANIMATION DU MARCHE DE VALEURS MOBILIERES COTEES

CIRCULAIRE N 09/01 RELATIVE A L ANIMATION DU MARCHE DE VALEURS MOBILIERES COTEES Rabat, le 14 juin 2001 CIRCULAIRE N 09/01 RELATIVE A L ANIMATION DU MARCHE DE VALEURS MOBILIERES COTEES Aux termes de l article 14 ter du dahir portant loi n 1-93-211 relatif à la Bourse des valeurs, tel

Plus en détail

La Bourse finance votre développement!

La Bourse finance votre développement! La Bourse finance votre développement! Escale régionale des Managers - Rabat 16 avril 2014 Casablanca, Un marché régulé permettant de financer les entreprises notamment les PME 1 Plus de 80 ansd histoirede

Plus en détail

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER.

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER. Journée de restitution des Travaux relatifs a la Reforme du Marché Financier Intervention du Directeur National du Projet de la Reforme du Marché Financier en Algérie Messieurs les ministres, les PDG des

Plus en détail

E-BORSA. La Bourse au service des PME NEWS ÉDITO. Les PME, une de nos priorités SOMMAIRE. p. 7 LA NEWSLETTER DE LA BOURSE DE CASABLANCA

E-BORSA. La Bourse au service des PME NEWS ÉDITO. Les PME, une de nos priorités SOMMAIRE. p. 7 LA NEWSLETTER DE LA BOURSE DE CASABLANCA ÉDITO E-BORSA NEWS Mai - Juin 2015 - Les PME, une de nos priorités La Bourse au service des PME Les PME représentent plus de 95% du tissu économique du Maroc. Elles sont le fer de lance du développement

Plus en détail

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9 La capitalisation boursière 3 Le volume des transactions 5 Le flottant 7 Les indices boursiers 9 Le Price Earning Ratio & Taux de rendement des actions 11 (Dividend Yield) Lire le bilan d une entreprise

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015

RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015 1 SOMMAIRE RESULTATS 2014 1. Faits marquants 2. Indicateurs opérationnels et financiers INDICATEURS BOURSIERS DU TITRE TAQA MOROCCO INVESTIR DANS JLEC

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9 Qu est-ce que la Bourse? 3 Les marchés de cotation 5 La structure du marché 7 Les principaux intervenants du marché 9 La protection des investisseurs 11 2 Qu est-ce que la Bourse? Marché organisé, où s

Plus en détail

Un nouveau règlement pour la Bourse d'alger

Un nouveau règlement pour la Bourse d'alger du Un nouveau règlement pour la Bourse d'alger Le nouveau règlement COSOB n 12-01 du 12 janvier 2012, modifiant et complétant le règlement n 97-03 du 18 Novembre 1997 relatif au règlement général de la

Plus en détail

Le Rôle de la bourse

Le Rôle de la bourse Le Rôle de la bourse Les Bourses de valeurs ou marchés financiers sont des lieux où s'échangent différents produits financiers, parmi ceux-ci les plus connus sont les actions et les obligations, cependant

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Vontobel Mini Futures Futures Investissement minimum, rendement maximum Vontobel Investment Banking Vontobel Mini Futures Investir un minimum pour un maximum de rendement Avec

Plus en détail

Décision de recevabilité du projet d offre publique d achat sur les titres fertima à l initiative de Charaf Corporation Holding

Décision de recevabilité du projet d offre publique d achat sur les titres fertima à l initiative de Charaf Corporation Holding Décision de recevabilité du projet d offre publique d achat sur les titres fertima à l initiative de Charaf Corporation Holding Conformément aux dispositions de l article 31 de la loi n 26-03 relative

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Conférence de presse Abidjan, le 30 novembre 2012 Plan 1 - Présentation de la Bourse Régionale

Plus en détail

Bernard Loiseau SA. Place de cotation des actions : Bourse de Paris Eurolist Compartiment C Code SICOVAM : 6696 Code ISIN FR000 0066961

Bernard Loiseau SA. Place de cotation des actions : Bourse de Paris Eurolist Compartiment C Code SICOVAM : 6696 Code ISIN FR000 0066961 Bernard Loiseau SA Saulieu le 24 mai 2011 Place de cotation des actions : Bourse de Paris Eurolist Compartiment C Code SICOVAM : 6696 Code ISIN FR000 0066961 Approbation par l Assemblée générale mixte

Plus en détail

Site Web: www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 07 FEVRIER 2014 COTATION ELECTRONIQUE 17/01/14 20/01/14 22/01/14 24/01/14 C O U R S 27/01/14

Site Web: www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 07 FEVRIER 2014 COTATION ELECTRONIQUE 17/01/14 20/01/14 22/01/14 24/01/14 C O U R S 27/01/14 BULLETIN OFFICIEL DE LA COTE Douala Stock Exchange Société Anonyme avec Conseil d'administration au capital social de 1 740 500 000 FCFA Immeuble de la Bourse, B.P. 442 Douala, Cameroun RC n 027 967 C.C.M110

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA

GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA Présenté par Mame Marie Sow SAKHO SEMINAIRE CONSUMAF 4,5 et 6 décembre 2006 1 SOMMAIRE CONTEXTE MARCHE DES TITRES PUBLICS : OBJECTIFS VISES LES DIFFERENTS TITRES

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

Les réponses à vos questions

Les réponses à vos questions Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions les plus fréquentes. Si vous ne trouvez pas les informations que vous recherchez, n hésitez pas à nous contacter. IMPORTANT: les Champions de la Bourse

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

L offre publique de vente (OPV) 3. L offre publique de retrait (OPR) 5. L offre publique d échange (OPE) 6. L offre publique d achat (OPA) 7

L offre publique de vente (OPV) 3. L offre publique de retrait (OPR) 5. L offre publique d échange (OPE) 6. L offre publique d achat (OPA) 7 L offre publique de vente (OPV) 3 L offre publique de retrait (OPR) 5 L offre publique d échange (OPE) 6 L offre publique d achat (OPA) 7 2 Les offres publiques de vente Les offres publiques sont réglementées

Plus en détail

Multi Defender VONCERT

Multi Defender VONCERT Multi Defender VONCERT sur le SMI, EuroStoxx 50 et le S&P 500 Vous souhaitez profiter de la hausse de cours potentielle de grands indices boursiers sans pour autant exclure des corrections de cours? Le

Plus en détail

E-BORSA NEWS. La Bourse, une source de financement intéressante ÉDITO. Notre vocation : financer la croissance. p. 7

E-BORSA NEWS. La Bourse, une source de financement intéressante ÉDITO. Notre vocation : financer la croissance. p. 7 E-BORSA NEWS Avril 2015 - N 12 ÉDITO Notre vocation : financer la croissance. La Bourse, une source de financement intéressante Nous ne le dirons jamais assez! La Bourse de Casablanca est là pour financer

Plus en détail

E-BORSA NEWS. 2014, une année riche en introductions à travers le monde ÉDITO. L heure des bilans SOMMAIRE. p. 6

E-BORSA NEWS. 2014, une année riche en introductions à travers le monde ÉDITO. L heure des bilans SOMMAIRE. p. 6 ÉDITO E-BORSA NEWS Janvier 2015 - L heure des bilans Avec 2014 qui se termine, l heure est au bilan! En 2014, le marché boursier a continué à intéresser les émetteurs. Cet intérêt s est traduit par une

Plus en détail

L évolution des nouveaux indices de la Bourse MASI et MADEX

L évolution des nouveaux indices de la Bourse MASI et MADEX L évolution des nouveaux indices de la Bourse MASI et MADEX 4000.00 Evolution des indices depuis le debut de l'année 2002 3500.00 3000.00 2500.00 MASI MADEX 2000.00 02/01/02 02/02/02 02/03/02 02/04/02

Plus en détail

La note d information 3. Les procédures de première cotation 5. Les principales étapes de l Introduction en Bourse 7

La note d information 3. Les procédures de première cotation 5. Les principales étapes de l Introduction en Bourse 7 La note d information 3 Les procédures de première cotation 5 Les principales étapes de l Introduction en Bourse 7 Les avantages de l introduction en Bourse 8 Les conditions d admission et de séjour à

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

L EXPÉRIENCE TUNISIENNE EN MATIÈRE DE MARCHÉ FINANCIER. Intervention de Monsieur Salah ESSAYEL. Président du Conseil du Marché Financier de Tunisie

L EXPÉRIENCE TUNISIENNE EN MATIÈRE DE MARCHÉ FINANCIER. Intervention de Monsieur Salah ESSAYEL. Président du Conseil du Marché Financier de Tunisie L EXPÉRIENCE TUNISIENNE EN MATIÈRE DE MARCHÉ FINANCIER Intervention de Monsieur Salah ESSAYEL Président du Conseil du Marché Financier de Tunisie -Alger 25 avril 2013- PLAN Les étapes d évolution du marché

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Rabat, le 11 juillet 2000 CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Aux termes de l article 1 er du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

Profession : Experts-Comptables

Profession : Experts-Comptables Profession : Experts-Comptables Catalogue des Solutions de Gestion Intégrée En partenariat avec Edition 00 / 0 Introduction Constituant l une des priorités stratégiques du Plan Maroc Numeric 03, Moussanada

Plus en détail

Commission d Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse Thème Éléments de réflexions sur le marché obligataire algérien

Commission d Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse Thème Éléments de réflexions sur le marché obligataire algérien Commission d Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse Thème Éléments de réflexions sur le marché obligataire algérien Hôtel EL Aurassi, 16 Février 2006 Thème : Éléments de réflexions sur

Plus en détail

Les introductions en bourse (IPO) Isabelle Martinez Master 2 CCA

Les introductions en bourse (IPO) Isabelle Martinez Master 2 CCA Les introductions en bourse (IPO) Isabelle Martinez Master 2 CCA Les cycles d introduction Van Bommel et al. (2000) : vagues d IPO En France : [1985-1987] et [1998-2000] Évolution du secteur des services

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION 9 CHAPITRE 1. LES MÉCANISMES DE BASE 11 CHAPITRE 2. LES PRODUITS NÉGOCIABLES EN BOURSE 31. 1. Les actions 31

SOMMAIRE INTRODUCTION 9 CHAPITRE 1. LES MÉCANISMES DE BASE 11 CHAPITRE 2. LES PRODUITS NÉGOCIABLES EN BOURSE 31. 1. Les actions 31 SOMMAIRE INTRODUCTION 9 CHAPITRE 1. LES MÉCANISMES DE BASE 11 1. Le rôle de la Bourse 11 2. Les acteurs de la Bourse 13 La société Euronext 14 L Autorité des marchés financiers (AMF) 14 3. L organisation

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Résultats pour le premier semestre 2014 : Croissance et rentabilité en ligne avec les objectifs

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Résultats pour le premier semestre 2014 : Croissance et rentabilité en ligne avec les objectifs Paris, 29 juillet 2014 Résultats pour le premier semestre 2014 : Croissance et rentabilité en ligne avec les objectifs Croissance du chiffre d affaires de +1,8% à périmètre et change constants Taux de

Plus en détail

boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert

boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert 1 Les renseignements fournis dans le présent guide sont donnés uniquement à titre d information et n ont pas pour objet de donner des

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME REFLEXIONS DE LA CGPME CONSTAT La Banque Européenne d Investissement (BEI) a été créée par le Traité de Rome pour apporter des financements destinés

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

Projet de lancement d un programme de mise en pension de titres du gouvernement canadien détenus par la Banque du Canada. Document de travail

Projet de lancement d un programme de mise en pension de titres du gouvernement canadien détenus par la Banque du Canada. Document de travail Projet de lancement d un programme de mise en pension de titres du gouvernement canadien détenus par la Banque du Canada Document de travail le 27 août 2001 2 Introduction Un certain nombre de mesures

Plus en détail

PRéSENTATION DE LA BOURSE D ALGER

PRéSENTATION DE LA BOURSE D ALGER PRéSENTATION DE LA BOURSE D ALGER Que représente la Bourse? La Bourse est le lieu où s échangent des actifs financiers à moyen et long termes. C est aussi un moyen très efficace de : mobilisation de l

Plus en détail

Marché financier du Maroc Bilan et perspectives. Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009

Marché financier du Maroc Bilan et perspectives. Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009 Marché financier du Maroc Bilan et perspectives Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009 Plan de la présentation 1. Historique 2. Aperçu du marché en chiffres 3. Bilan de la réforme 4. Principaux

Plus en détail

I. ASPECTS TECHNIQUES ET OPERATIONELS DE LA COTATION EN CONTINU

I. ASPECTS TECHNIQUES ET OPERATIONELS DE LA COTATION EN CONTINU NOTE DE SYNTHESE PASSAGE A LA COTATION EN CONTINU CONTEXTE GENERAL Dans le cadre de la mise en œuvre des orientations stratégiques visant à améliorer sa liquidité et son développement, la BRVM passera

Plus en détail

TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB ADRESSE

TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB ADRESSE TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB Badr TAHRI Téléphone: +212 522 49 81 01 Adresse mail : b.tahri@bmcek.co.ma Hind HAZZAZ Téléphone: +212 522 49 89 77 Adresse mail : h.hazzaz@bmcek.co.ma Hamza

Plus en détail

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM)

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières(OPCVM) Plan 1.L e s O P C V M : D é f in it io n e t t y p e s 1.1 :D é f in it io n 1.2 : T y p e s 2. L e s a v a n t a g e s d u n p la c

Plus en détail

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 09/11 du 22 juillet 2011 Visa du CDVM n VI/EM/020/2011 en date du 22 juillet 2011

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 09/11 du 22 juillet 2011 Visa du CDVM n VI/EM/020/2011 en date du 22 juillet 2011 Casablanca, le 25 juillet 2011 AVIS N 111/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DE LA BCP RESERVEE AUX INSTITUTIONNELS SELECTIONNES PORTANT SUR 7.813.030 ACTIONS NOUVELLES AU PRIX DE 402 MAD Avis d approbation

Plus en détail

Découvrez le potentiel.

Découvrez le potentiel. Découvrez le potentiel. La solution pour chaque environnement de marché. Les produits structurés sont des instruments de placement novateurs et flexibles. Ils représentent une alternative intéressante

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Investissement dans la Bourse de Casablanca Résultats de l enquête de perception. Med Wail Aaminou

Investissement dans la Bourse de Casablanca Résultats de l enquête de perception. Med Wail Aaminou Investissement dans la Bourse de Casablanca Résultats de l enquête de perception Med Wail Aaminou Avril 2009 Préambule Le présent document synthétise les résultats du sondage réalisé entre le 15 et 25

Plus en détail

L animation du marché. Le contrat d animation 3. Le programme de rachat de titres 5. en vue de régulariser le marché

L animation du marché. Le contrat d animation 3. Le programme de rachat de titres 5. en vue de régulariser le marché Le contrat d animation 3 Le programme de rachat de titres 5 en vue de régulariser le marché 2 Les contrats d animation des titres Conclus entre les sociétés cotées et les sociétés de Bourse, les contrats

Plus en détail

Les mots de la Bourse. cction : Titre délivré au détenteur d une fraction de capital d une société pour constater ses droits d associé.

Les mots de la Bourse. cction : Titre délivré au détenteur d une fraction de capital d une société pour constater ses droits d associé. cction : Titre délivré au détenteur d une fraction de capital d une société pour constater ses droits d associé. Action à Dividende Prioritaire : Action sans de droit de vote aux assemblées, mais qui en

Plus en détail

LA COMMUNICATION FINANCIERE

LA COMMUNICATION FINANCIERE LA COMMUNICATION FINANCIERE La communication financière s adresse ou se fait à l intention d entreprises cotées en bourse. Une action est un produit. A ce titre, elle a besoin de communication. I- FONDEMENTS

Plus en détail

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme Augmentation de capital et admission au marché principal de la cote de la bourse par Offre à Prix Ferme auprès du public de 1 million d actions nouvelles

Plus en détail

L Indice Général de la Bourse

L Indice Général de la Bourse L Indice Général de la Bourse L analyse du comportement de l indice au cours de l an 2001 fait ressortir quatre grandes phases distinctes : Evolution de l'igb depuis le debut de l'année 740 720 700 680

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020 PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020 Bilan de mi-parcours 2012-2015 Par M. Patrick Dubé, sous-ministre adjoint au développement de l industrie touristique, à l hébergement et aux

Plus en détail

Fiche technique. Objectifs du salon

Fiche technique. Objectifs du salon DARNA 2010, le Salon International de la Promotion Immobilière fort de son succès de sa Première Edition en 2007, ouvrira de nouveau ses portes aux professionnels de l immobilier et aux visiteurs durant

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007

Résultats semestriels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 et perspectives SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 lundi 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 Stratégie et modèle économique

Plus en détail

BMCE Direct. Guide d utilisateur Entreprise SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE. www.bmcebank.ma. 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc

BMCE Direct. Guide d utilisateur Entreprise SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE. www.bmcebank.ma. 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc BMCE Direct SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE Guide d utilisateur Entreprise 080 100 8100 www.bmcebank.ma 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc Bienvenue dans BMCE Direct, L e nouveau service Banque à distance

Plus en détail

BMCI NET : Kit d utilisation du site de bourse en ligne Partie 1 : Consultations

BMCI NET : Kit d utilisation du site de bourse en ligne Partie 1 : Consultations BMCI NET : Kit d utilisation du site de bourse en ligne Partie : Consultations Distribution et Développement Multicanal Maria BENNOUNA Casablanca, le 0/06/0 SOMMAIRE Comment accéder à BMCI NET?...3 Comment

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1 Paris, 5 mai 2015 Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1 Croissance du chiffre d affaires : +5,3% à périmètre et change courants (+2,3%

Plus en détail

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Rapport de synthèse CONECT 2015 1. Problématique de l'étude L objectif de cette étude est de faire ressortir la problématique et la complexité

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

BRED BANQUE PRIVÉE. AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE!

BRED BANQUE PRIVÉE. AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE! BRED BANQUE PRIVÉE AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE! VivifiO Un contrat individuel, sur-mesure, pour répondre À une seule exigence, la vôtre Au cours de votre vie, selon vos objectifs,

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

BILAN DE LA BOURSE DE TUNIS

BILAN DE LA BOURSE DE TUNIS BILAN DE LA BOURSE DE TUNIS Du 02 janvier au 31 décembre 2015 1 Sommaire Introduction A. Evolution des principaux indicateurs du marché 1. Le Tunindex 2. Le Tunindex20 3. Les indices sectoriels 4. Evolution

Plus en détail

Bloomfield Investment Corporation

Bloomfield Investment Corporation Bloomfield Investment Corporation Le Département d Analyses Economiques et Boursières Président Directeur Général 1 Pourquoi un département dédié aux analyses économiques et boursières? Le Département

Plus en détail

BMCE Direct SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE

BMCE Direct SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE BMCE Direct SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE Guide d utilisateur 080 100 8100 www.bmcebank.ma 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc Bienvenue dans BMCE Direct, votre service de Banque à Distance de BMCE

Plus en détail

LES ORDRES DE BOURSE. Le guide. Découvrir et apprendre à maîtriser les différents types d ordres

LES ORDRES DE BOURSE. Le guide. Découvrir et apprendre à maîtriser les différents types d ordres LES ORDRES DE BOURSE Le guide Découvrir et apprendre à maîtriser les différents types d ordres Les renseignements fournis dans le présent guide sont donnés uniquement à titre d information et n ont pas

Plus en détail

2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» -------------------------------

2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» ------------------------------- 1 2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» ------------------------------- Alain PITHON, Secrétaire général, Paris EUROPLACE Karim ZINE-EDDINE,

Plus en détail

Le tableau ci-dessous présente la nouvelle répartition de capital et des droits de vote de LESIEUR CRISTAL :

Le tableau ci-dessous présente la nouvelle répartition de capital et des droits de vote de LESIEUR CRISTAL : Avis de recevabilité du projet d Offre Publique d Achat Obligatoire sur les titres LESIEUR CRISTAL à l initiative d OLEOSUD (filiale de SOPROL - Groupe Sofiprotéol), CIMR, CMR, Wafa Assurance, MAMDA et

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 3 : APPEL PUBLIC A L ÉPARGNE ET INTRODUCTION EN BOURSE PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 3 : APPEL PUBLIC A L ÉPARGNE ET INTRODUCTION EN BOURSE PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 3 : APPEL PUBLIC A L ÉPARGNE ET INTRODUCTION EN BOURSE PAR LA COSUMAF Introduction Principaux avantages; Principales obligations PLAN -----------------------------------------------

Plus en détail

Récapitulatif: Du 30 Septembre 2015. Rapport 2014 de l ECSDA.

Récapitulatif: Du 30 Septembre 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Du 30 Septembre 2015 Récapitulatif: Rapport 2014 de l ECSDA. Evaluation, par rapport aux principes du CPMI-OICV, des CSD et systèmes de règlement de titres en France, Belgique et Pays Bas. Partenariat

Plus en détail

TAXATION ET CAPACITE ADMINISTRATIVE

TAXATION ET CAPACITE ADMINISTRATIVE TAXATION ET CAPACITE ADMINISTRATIVE Brahim KETTANI Directeur de la Législation, des Etudes et de la Coopération Internationale Direction Générale des Impôts - Maroc 14 décembre 2009 1 Plan: Introduction

Plus en détail

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours NOTE RELATIVE A L ENQUETE SUR LES CREDITS IMMOBILIERS Le secteur immobilier connait un essor important sous l impulsion conjuguée des actions des pouvoirs publics et d une politique d offre de crédit plus

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA COTATION EN CONTINU NOTE TECHNIQUE A L ATTENTION DES INVESTISSEURS ET DU GRAND PUBLIC Bourse Régionale des Valeurs Mobilières 16 septembre 1998 16 septembre 2013 15 ans au service des économies de l UEMOA

Plus en détail

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 Exercice 1 Le 13 octobre (N), votre responsable financier vous donne l ordre de vendre au SRD 50 actions ZZZ au cours limite de 180. a- Expliquer en quoi consiste

Plus en détail

SOMMAIRE. 1 Opération de passation des marchés publics à fin mars 2014 Communication en Conseil des Ministres INTRODUCTION... 2

SOMMAIRE. 1 Opération de passation des marchés publics à fin mars 2014 Communication en Conseil des Ministres INTRODUCTION... 2 333 Mars 2014 MINISTERE AUPRES DU PREMIER MINISTRE, CHARGE DU BUDGET MARCHES PUBLICS COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES RELATIVE A LA SITUATION DES OPERATIONS DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS A FIN

Plus en détail

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion OFFRE ISF 2013 Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion D 123Club PME 2013 UN INVESTISSEMENT PERMETTANT DE BéNEFICIER DE 50% DE RéDUCTION D ISF JUSQU à 45 000 (cf. risques

Plus en détail

ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE

ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE ATLASCAPITAL MANAGEMENT ATLAS SELECTION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE Régi par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que

Plus en détail

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce 7 mars 203 Mehdi KETTANI Vice-président de la Commission R&D, e-entreprise et relation avec l Université Commission

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

(Stratégies de mise en œuvre, défis et solutions pratiques) Un Séminaire de renforcement des capacités pour les points focaux nationaux du CAFRAD

(Stratégies de mise en œuvre, défis et solutions pratiques) Un Séminaire de renforcement des capacités pour les points focaux nationaux du CAFRAD Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Institut Islamique de Recherches et de Formation Séminaire sur L Opérationnalisation de la gestion axée sur la performance

Plus en détail

Règlement du jeu. Règlement du jeu des champions de la Bourse : «Tournoi Inter Ecoles et Universités, Edition 2015» 1

Règlement du jeu. Règlement du jeu des champions de la Bourse : «Tournoi Inter Ecoles et Universités, Edition 2015» 1 Règlement du jeu des champions de la Bourse : «Tournoi Inter Ecoles et Universités, Edition 2015» 1 Table des matières Article 1 : ORGANISATION... 3 Article 2 : OBJECTIF DU JEU : «les Champions de la Bourse»...

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR ABDELLATIF JOUAHRI GOUVERNEUR DE BANK AL-MAGHRIB

ALLOCUTION DE MONSIEUR ABDELLATIF JOUAHRI GOUVERNEUR DE BANK AL-MAGHRIB ALLOCUTION DE MONSIEUR ABDELLATIF JOUAHRI GOUVERNEUR DE BANK AL-MAGHRIB Cérémonie de signature de la convention de partenariat entre le Ministère du Commerce, de l Industrie et des Nouvelles technologies,

Plus en détail

L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES

L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES ATELIER REGIONAL SUR LE DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER EN AFRIQUE CENTRALE L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER DE L AFRIQUE L CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES Douala, 29 & 30 octobre 2009

Plus en détail

Politique d Exécution Covéa Finance

Politique d Exécution Covéa Finance Politique d Exécution Covéa Finance 1. Cadre règlementaire et périmètre d application En application de la directive des Marchés d Instruments Financiers (MIF), il est demandé à Covéa Finance de prendre

Plus en détail

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013)

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. LA SITUATION

Plus en détail

Les indices de la Bourse de Casablanca

Les indices de la Bourse de Casablanca Les indices de la Bourse de Casablanca PAGE DE COUVERTURE Hassan FASSI FIHRI Statistiques et Indices Plan Les indices boursiers Qu est ce qu un indice? Caractéristiques des indices Ajustement des indices

Plus en détail

L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales IAS/IFRS

L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales IAS/IFRS ROYAUME DU MAROC Ministère de l Economie et des Finances Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales

Plus en détail