REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS. Parlons finance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS. Parlons finance"

Transcription

1 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 21 FÉVRIER 2014 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L'ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP Parlos fiac E pag 2 : Nos prspctivs por l sctr d la fiac. La smai s'st bi passé, à l'xcptio d crtais résltats prélimiairs d PMI, qi cofirmait raltissmt Chi, t assi d' légr fléchissmt d l'activité mafactrièr Erop. La croissac coti d sctr mafactrir américai smbl totfois l'mportr sr ls atrs préoccpatios. L'idic S&P 500 a trmié la smai à p près a mêm poit, rtraitat d 0,1 %. L S&P/TSX a qat à li brillé fac à so éqivalt américai prat 1,1 %, ptêtr raiso d l'or arboré cs jors-ci par d ombrx athlèts caadis! Malhrsmt, la séqc d jorés d hasss coséctivs s'st arrêté à 12 vdrdi. D'après ls doés compilés, l rcord était d 13 jorés coséctivs t rmotait à 1977 (voir l graphiq ci-dssos). Sr l pla sctoril, l sctr d la saté a été domiat a Caada avc bod d 4,7 %. Ls titrs tchologiqs 'ot ac difficlté por lr part à attirr ls achtrs, t l sctr a gagé 1,7 %. U crtai trpris d tchologi caadi bi co por so systèm d mssagri a sscité crtai gomt après l'achat par Facbook d WhatsApp. E fait, la plpart ds sctrs s sot bi comportés ctt smai, bo parti ds valrs cycliqs t défsivs évolat à la hass. L sl qi ait affiché ds prts st l sctr ds srvics ax collctivités, qi a déclié d 0,8 %. La légèr hass ds tax obligatairs 'a ri fait por aidr l sctr, t Trasalta o pls. Ax États-Uis, l movmt ds sctrs a été rlativmt rstrit. Comm a Caada, la saté s'st classé a prmir rag avc gai d 0,9 %. L sctr ds matériax a pris 0,3 %, la cht ds titrs arifèrs tralisat ls gais imprssioats ds titrs ds prodctrs d charbo t ds trpriss agricols. Ls titrs érgétiqs ot profité d la moté d prix d brt à pls d 100 $ t d cors d gaz atrl à pls d 6,00 $. L sctr érgétiq a progrssé d 0,4 %. Nombr d occrrcs Occrrcs ds épisods d jorés d hasss coséctivs 7 d TSX dpis Jorés d hasss coséctivs TSX COMPOSÉ S&P L l M a r m a r Sorc : Bloombrg, Richardso GMP Limité Craig Basigr, CFA Chf ds placmts Garth Watso, CFA Vic-présidt, Grop d gstio d placmts M r m c Drk Bdt, CMT Aalyst d rchrch J J Chris Krlow, CFA Associé, Grop d gstio d placmts V V

2 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 2 Parlos fiac Pls tôt ctt smai, l'éqip d gstio d placmts Corrsto a cosacré l' d os réios qotidis à otr prspctiv d sctr caadi d la fiac das l bt d la tstr t d l'améliorr. V l'importac d c sctr, qi compt por 34 % d TSX, os avos psé q ctt v gééral porrait aidr os lctrs. A Caada, l sctr d la fiac st l poids lord d TSX t il rgrop qatr sos-sctrs : ls baqs (64 %), ls compagis d'assrac (19 %), ls sociétés immobilièrs (13 %) t ls sociétés fiacièrs divrsifiés (4 %). Comm ls caractéristiqs d chaq sos-sctr diffèrt, os allos ls aalysr idividllmt. La ssibilité rlativ d cs sos-sctrs ax tax d'itérêt st totfois élémt importat d otr prspctiv stratégiq. Ls tax obligatairs ot agmté 2013 t, mêm s'ils ot rtraité parti jsq'ici 2014, os stimos q la tdac st à la hass. La rédctio d soti d la Fd ax États-Uis t l'amélioratio ds doés écoomiqs das la plpart ds pays dévloppés porrait fair passr l'obligatio américai à 10 as à 3,5 % o mêm 4 %. Cla arait probablmt fft d'traîmt sr ls tax caadis, malgré os prspctivs d croissac écoomiq mois robsts. Ds tax pls élvés sot habitllmt mavais ovll por l sctr d la fiac, mais la faço dot réagisst ls différts sossctrs vari bacop. L graphiq d hat illstr la corrélatio d chaq grop ax variatios ds tax obligatairs a cors d crtais périods. U corrélatio égativ marqé sigifi q si ls tax obligatairs agmtt, l cors ds actios va probablmt dimir. E trms d ssibilité rlativ à agmtatio ds tax obligatairs, ls qatr sos-sctrs srait, par ordr décroissat, ls compagis d'assrac, ls sociétés fiacièrs divrsifiés, ls baqs t fi ls FPI. Corrélatio avc ls tax obligatairs à 10 as -0,20-0,40-0, ,80 0,60 0,40 0,20 0, Compagis d'assrac Sociétés fiacièrs divrsifiés Baqs 3 as 2013 FPI Ratios cors/bééfic ds baqs t ds compagis d'assrac févr.-04 févr.-05 Baqs Compagis d'assrac févr.-06 févr.-07 févr.-08 févr.-09 févr.-10 févr.-11 févr.-12 févr.-13 Sorc : Bloombrg, Richardso GMP Limité Baqs D tot évidc, ls baqs sot composat importat d tot portfill d'actios caadis t lrs assiss sot solids por À 11,8 fois ls bééfics, l grop st pltôt bo marché. Ls ratios ds fods proprs afficht ds ivax prdts t ls provisios por prts sr prêts rstt faibls. Ls titrs bacairs s égocit à légr scompt par rapport ax titrs ds compagis d'assrac, mais lr profil d croissac st assi pls lt. Ls baqs fot fac à ds difficltés, déjà évoqés cs drièrs aés, otammt marché caadi d l'habitatio ffrvsct, cosommatr dtté, tc. Or, à otr avis, cs factrs sot pas iqiétats tat q l Caada rtombra pas récssio, c q os 'trvoyos pas por l'istat. Ds tax pls élvés porrait stimlr p ls margs d'itérêt tts, mais tr-tmps ils porrait rpréstr obstacl. Ls rdmts borsirs sot attrayats t bi protégés. Das l'smbl, otr prspctiv st rlativmt tr por c grop. À l'itérir d grop ds baqs, os avos préférc por clls qi sot pls xposés ax sgmts d croissac d marché. Cla iclt ls baqs qi ot accès dirct a marché américai raiso d la fort croissac écoomiq attd a cors ds prochais aés qi dvrait proplsr l sctr bacair. Nos avos assi préférc por ls baqs qi sot pls xposés ax marchés fiacirs, y compris clls qi ot ds activités das l domai d la gstio d patrimoi. Nos somms bacop mois optimists por ls baqs qi dépdt pls d l'écoomi caadi o clls qi sot pls ssibls ax prodits d bas.

3 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 3 Compagis d assrac C grop compos bacop mix avc la hass ds tax d'itérêt t, v so poids pls modst à l'itérir d marché, os somms pls disposés à l srpodérr. Il st assi bacop pls xposé a marché assi bi l marché borsir q l marché obligatair q ls baqs. La hass ds tax a réalité fft positif raiso d passif t ds hypothèss q rcèlt ls résrvs obligatoirs. État doé otr visio optimist à l'égard ds marchés fiacirs t d la gstio d patrimoi t assi l rdmt cycliq d sctr, os srpodéros actllmt ls compagis d'assrac. Sociétés immobilièrs C sctr a été malmé 2013, réagissat très mal à la moté ds tax. Nos psos q c sra p la mêm chos 2014, mêm si os stimos q ls ffts ot déjà été largmt rsstis. Crtais pst q l grop scompt déjà ds tax à 3,25 % o 3,50 % por l'obligatio d govrmt à 10 as. L grop s égoci assi à scompt proch d 10 % par rapport à la valr liqidativ, c qi s était pas v dpis logtmps. Avc rdmt d 5,6 %, c sctr offr la millr valr d sctr d la fiac. Malgré tot, os l sos-podéros sas l'xclr totalmt raiso d sa ssibilité ax tax d'itérêt. Si jamais ls tax dvait motr à 3,25 % o 3,50 %, os porrios étoffr os positios. Sociétés fiacièrs divrsifiés Nos somms attirés par c grop raiso d sa ssibilité ax marchés fiacirs, mais il rprést slmt ptit portio d sctr d la fiac. Das l'smbl, os somms optimists à l'égard d la fiac, mais os misos davatag sr ls grops mois ssibls à agmtatio ds tax d'itérêt. GRAPHIQUE DE LA SEMAINE L'aé 2014 a démarré avc mois d javir agité t volatil. La sitatio a cpdat été différt févrir où l'idic a fait ds progrès chaq jor jsq'ici. La différc, c'st q l pir sctr d 2013, cli ds matériax, a été la bogi d'allmag d ctt rmoté dot ls sos-sctrs d l'or t ds métax précix ot été l fr d lac. Jsq'ici ctt aé, l'or a progrssé d 31,2 % t ls métax précix d 34 %, tot cla mois d dx mois. Malhrsmt por l'idic t por ls ivstissrs caadis, cs brillats sos-sctrs 'ot pls la mêm iflc q par l passé. Comm vos povz l voir das l graphiq ci-dssos, ils avait poids combié d 16 % sptmbr 2011 lorsq l'or s égociait ator d $ l'oc. Dpis, ls cors ds titrs miirs ot chté mêm tmps q ls prix ds métax. Dpis l sommt d 2011, la capitalisatio borsièr global d sos-sctr d l'or t ds métax précix a été rédit d près d moitié, soit d 260,6 à 134,5 milliards $, t rprést pls q 6 % d l'idic global. Poids ds titrs arifèrs t d métax précix das l TSX 18% La détérioratio d la valr d cs grops a plsirs coséqcs, l' d'lls état 16% l'accélératio possibl d l'activité d fsio t 14% d'acqisitio, pisq plsirs sociétés miièrs 12% sollicitt ls achtrs das ttativ por ratioalisr lrs activités. Ls vts d FNB 10% arifèrs ot assi été sigificativs, totalisat 8% près d 26,9 millios d'ocs par rapport a sommt d U bo parti d l'or rtiré 6% ds FNB a été fod t xpédié à Hog Kog, 4% pis vrs la Chi où ls importatios a cors d la mêm périod ot totalisé 30,8 millios 2% d'ocs. O sait pas d'où vidra l'or 0% écssair por réapprovisior ls FNB qi fot sodaimt l'objt d' dmad accr févr.-03 févr.-04 févr.-05 févr.-06 févr.-07 févr.-08 févr.-09 févr.-10 févr.-11 févr.-12 févr.-13 févr.-14

4 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 4 d la part ds ivstissrs occidtax. La dyamiq ds marchés d l'or t ds métax précix st très différt maitat q'il y a trois as. La différc la pls otabl st q la Résrv fédéral rédit désormais l soti moétair a li d l'agmtr. Or, dimitio ds flx d capitax sr ls marchés rédit l'attrait d l'or comm résrv d valr. C factr cojgé a raffrmissmt ds marchés borsirs détor ls ivstissrs d métal ja a profit d'actifs offrat rdmt spérir. Nos voyos doc pas commt ls prix ds métax t ds titrs ds sociétés miièrs porrait rjoidr d ovax sommts à cort trm. QUESTION DE LA SEMAINE «La violc réct t l'agitatio politiq Ukrai ot-lls grad icidc sr ls ivstissrs caadis?» Ls ltts q s sot livrés ls pays t ls athlèts à Sotchi, Rssi, ot rt l'atttio d la plaèt tot tièr. Ls Jx olympiqs rpost sr d grads pricips visat l'évoltio harmois d gr hmai afi d promovoir société pacifiq chrchat à présrvr la digité hmai. Or, à slmt km d la flamm olympiq, atr bataill mbras l ctr d Kiv. L'Ukrai st l théâtr d' scalad d violc cotr ds maifstats, t maitat ls imags qi os parvit d la plac d l'idépdac rssmblt davatag à zo d grr. Ls évémts qi s dérolt Ukrai costitt avrtissmt por cx qi ivstisst das ls marchés frotalirs. Ls cors ds actios à la bors d Kiv (idic PFTS) ot chté d 42 % a cors ds dx drièrs aés. La moai a prd 10 % d sa valr par rapport a $ US six mois. La moté ds hostilités a assi fait baissr l robl rss à crx historiq. Comm l'ukrai st marché frotalir, il 'st pas icls das l'idic MSCI ds marchés émrgts, portat cs drièrs aés l'idic kraii a prodit rdmt iférir à cli d l'idic MSCI marchés frotalirs. La violc das l pays a assi fait agmtr ls craits d' défat d paimt. L coût por covrir ds obligatios d govrmt kraii a moy d swaps sr défaillac a agmté d 175 % dpis l débt d mois d javir. L'écoomi d pays va écssairmt êtr mis à mal, alors q ls États-Uis t l'uio ropé mact d'agmtr ls sactios cotr l govrmt. La baq d'ivstissmt d l'ue a assi idiqé q'll avait cssé ss ivstissmts das l pays, alors q'll s'était aparavat gagé à y ivstir pls d' milliard d'ros. U grr civil ax ports d l'erop ara crtaimt ds réprcssios écoomiqs aillrs das l mod, mais os somms cor loi. Etr-tmps, l'fft déstabilisat d' évtll défaillac sr la dtt préoccp davatag. C gr d maifstatios mi la cofiac das la stabilité

5 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 5 politiq ds pays dévloppmt partot sr la plaèt. Ls ivstissrs caadis dot ls avoirs sot coctrés sr ls marchés itérirs dvrait pas trop s'iqiétr ds réprcssios d la cris actll sr la rpris écoomiq modial. Par cotr, l hard a plogé ctt aé par rapport à d ombrss atrs moais t comm ls ivstissrs s rt habitllmt sr l dollar américai lorsq ds criss s prépart, la dvis caadi porrait cotir d pâtir. C 'st pas cor la paiq complèt por ls marchés émrgts t frotalirs, mais d ovax assats sot à prévoir. RÉSULTATS ÉCONOMIQUES CETTE SEMAINE Caada Dat Jor Hr Doé Résltat Résltat préc. 28 fév. V. 8 h 30 PIB trimstril aalisé 2,6 % 2,7 % 28 fév. V. 8 h 30 Prodit itérir brt (sr 1 mois) -0,3 % 0,2 % É.-U. Dat Jor Hr Doé Résltat Résltat préc. 25 fév. Mar. 10 h Cofiac ds cosommatrs 80 80,7 26 fév. Mr. 10 h Vts d maisos vs 400 k 414 k 27 fév. J. 8 h 30 Commads d bis drabls -1,6 % -4,2 % 27 fév. J. 8 h 30 Bis drabls xcl. l trasport -0,2 % -1,3 % 27 fév. J. 8 h 30 Novlls dmads d assracchômag 335 k 336 k 28 fév. V. 8 h 30 PIB sr 3 mois (aalisé) 2,5 % 3,2 % 28 fév. V. 9 h 45 Idic ds gstioairs approvisiomt d Chicago 56,4 59,6 28 fév. V. 9 h 55 Idic d cofiac d l Uivrsité d Michiga 81,2 81,2 28 fév. V. 10 h Promsss d vt d logmts xistats 1,7 % -8,7 % RÉSULTATS DE BÉNÉFICES CETTE SEMAINE Caada Société Symbol Sctr Cors Dat d rapport Hr Estimatio BQUE NAT. DU CAN. NA Fiac 43,54 $ 24 fév h 1,05 $ BANQUE DE MONTRÉAL BMO Fiac 72,67 $ 25 fév h 1,53 $ DAVIS & HENDERSO DH Tchologis d l iformatio 28,69 $ 25 fév Apr. clôtr 0,52 $ MACDONALD DETTWI MDA Idstri 80,99 $ 25 fév h 30 1,27 $ TRICAN WELL SERV TCW Érgi 14,10 $ 25 fév Apr. clôtr -0,08 $ AIMIA INC AIM Cosommatio discrétioair 19,12 $ 26 fév Apr. clôtr -0,62 $ CALFRAC WELL SER CFW Érgi 33,55 $ 26 fév Av. ovrtr 0,21 $ DUNDEE INTERNATI DI-U Fiac 8,91 $ 26 fév ,21 $ EXTENDICARE INC EXE Saté 7,29 $ 26 fév ,07 $ FIRST MAJESTIC S FR Matériax 13,48 $ 26 fév Av. ovrtr 0,11 $ GRAN TIERRA ENER GTE Érgi 8,38 $ 26 fév ,16 $ PEMBINA PIPELINE PPL Érgi 39,79 $ 26 fév Apr. clôtr 0,30 $ BQUE ROYALE DU CAN. RY Fiac 72,48 $ 26 fév h 1,42 $ WESTPORT INNOVAT WPT Idstri 18,65 $ 26 fév Apr. clôtr -0,46 $ ALTAGAS LTD ALA Érgi 41,89 $ 27 fév ,44 $ ATLANTIC POWER ATP Srvics ax collctivités 2,90 $ 27 fév Apr. clôtr -0,29 $ ARTIS REAL ESTAT AX-U Fiac 15,66 $ 27 fév Apr. clôtr 0,35 $ CATAMARAN CORP CCT Saté 56,89 $ 27 fév h 0,55 $

6 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 6 BQUE CAN. IMPÉR. COM. CM Fiac 90,14 $ 27 fév h 2,14 $ FPI CROMBIE CRR-U Fiac 13,45 $ 27 fév ,27 $ FPI DUNDEE A D-U Fiac 29,43 $ 27 fév ,68 $ ENERFLEX LTD EFX Érgi 15,55 $ 27 fév ,27 $ ALIMENTS MAPLE LEAF INC. MFI Cosommatio d bas 15,36 $ 27 fév ,12 $ NEW GOLD INC NGD Matériax 7,09 $ 27 fév Apr. clôtr 0,03 $ PASON SYSTEMS PSI Érgi 26,93 $ 27 fév Apr. clôtr 0,33 $ STANTEC INC STN Idstri 66,15 $ 27 fév ,80 $ BQUE TORONTO-DOM TD Fiac 49,81 $ 27 fév h 30 1,03 $ TRANSFORCE INC TFI Idstri 23,60 $ 27 fév Av. ovrtr 0,39 $ VALEANT PHARMACE VRX Saté 163,52 $ 27 fév Av. ovrtr 2,06 $ WESTON (GEORGE) WN Cosommatio d bas 78,84 $ 27 fév h 00 0,94 $ BONAVISTA ENERGY BNP Érgi 15,67 $ 28 fév ,07 $ FPI D'IMM. RÉS. CAN. CAR-U Fiac 21,67 $ 28 fév Apr. clôtr 0,36 $ CAPITAL POWER CO CPX Srvics ax collctivités 23,07 $ 28 fév Apr. clôtr 0,34 $ FPI COMINAR CUF-U Fiac 18,49 $ 28 fév LABRADOR IRON OR LIF Matériax 32,10 $ 28 fév ,60 $ É.-U. Société Symbol Sctr Cors Dat d rapport Hr Estimatio EOG RESOURCES EOG Érgi 179,56 $ 24 fév Apr. clôtr 1,93 $ FRONTIER COMMUNI FTR Télécommicatios 4,63 $ 24 fév h 01 0,06 $ ONEOK INC OKE Érgi 60,82 $ 24 fév h 10 0,53 $ TENET HEALTHCARE THC Saté 46,93 $ 24 fév h 10 0,32 $ VORNADO RLTY TST VNO Fiac 94,92 $ 24 fév Apr. clôtr -0,38 $ AMERICAN TOWER C AMT Fiac 84,52 $ 25 fév h 0,48 $ EDISON INTL EIX Srvics ax collctivités 51,50 $ 25 fév ,68 $ FIRSTENERGY CORP FE Srvics ax collctivités 32,00 $ 25 fév Av. ovrtr 0,70 $ FIRST SOLAR INC FSLR Tchologis d l iformatio 56,43 $ 25 fév Apr. clôtr 1,02 $ HOME DEPOT INC HD Cosommatio discrétioair 77,87 $ 25 fév Av. ovrtr 0,71 $ LEUCADIA NATL LUK Fiac 27,99 $ 25 fév MACY'S INC M Cosommatio discrétioair 53,82 $ 25 fév ,17 $ QEP RESOURCES IN QEP Érgi 31,86 $ 25 fév Apr. clôtr 0,40 $ RANGE RESOURCES RRC Érgi 85,98 $ 25 fév Apr. clôtr 0,39 $ AUTODESK INC ADSK Tchologis d l iformatio 55,14 $ 26 fév Apr. clôtr 0,34 $ AES CORP AES Srvics ax collctivités 14,71 $ 26 fév ,29 $ CHESAPEAKE ENERG CHK Érgi 26,75 $ 26 fév Av. ovrtr 0,40 $ CENTERPOINT ENER CNP Srvics ax collctivités 24,47 $ 26 fév Av. ovrtr 0,28 $ CABLEVISION SY-A CVC Cosommatio discrétioair 16,13 $ 26 fév Av. ovrtr 0,09 $ DOLLAR TREE INC DLTR Cosommatio discrétioair 52,16 $ 26 fév ,05 $ EXPEDITORS INTL EXPD Idstri 41,60 $ 26 fév ,46 $ L BRANDS INC LB Cosommatio discrétioair 53,75 $ 26 fév Apr. clôtr 1,61 $ LOWE'S COS INC LOW Cosommatio discrétioair 47,24 $ 26 fév Av. ovrtr 0,31 $ NEWFIELD EXPLORA NFX Érgi 24,93 $ 26 fév ,44 $ TRANSOCEAN LTD. RIG Érgi 43,36 $ 26 fév Apr. clôtr 0,72 $ INTEGRYS ENERGY TEG Srvics ax collctivités 56,96 $ 26 fév Apr. clôtr 0,94 $ TARGET CORP TGT Cosommatio discrétioair 56,58 $ 26 fév Av. ovrtr 1,24 $ TJX COS INC TJX Cosommatio discrétioair 60,36 $ 26 fév ,83 $ BEST BUY CO INC BBY Cosommatio discrétioair 24,78 $ 27 fév h 1,01 $ SALESFORCE.COM CRM Tchologis d l iformatio 63,69 $ 27 fév Apr. clôtr 0,06 $ GAP INC/THE GPS Cosommatio discrétioair 42,90 $ 27 fév h 0,65 $ KOHLS CORP KSS Cosommatio discrétioair 51,77 $ 27 fév ,54 $ MONSTER BEVERAGE MNST Cosommatio d bas 75,06 $ 27 fév Apr. clôtr 0,46 $ MYLAN INC MYL Saté 52,13 $ 27 fév Av. ovrtr 0,75 $ PALL CORP PLL Idstri 85,77 $ 27 fév h 0,80 $ ROWAN COMPANIE-A RDC Érgi 32,34 $ 27 fév Av. ovrtr 0,41 $

7 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 7 ROSS STORES INC ROST Cosommatio discrétioair 67,71 $ 27 fév h 1,02 $ SEMPRA ENERGY SRE Srvics ax collctivités 93,26 $ 27 fév h 0,97 $ WINDSTREAM HOLDI WIN Télécommicatios 7,89 $ 27 fév ,09 $ WPX ENERGY WPX Érgi 17,93 $ 27 fév ,35 $ BERKSHIRE HATH-B BRK/B Fiac 113,38 $ 28 fév ,42 $ IRON MOUNTAIN IRM Idstri 28,53 $ 28 fév Av. ovrtr 0,21 $ NRG ENERGY NRG Srvics ax collctivités 28,57 $ 28 fév Av. ovrtr 0,37 $ PEPCO HOLDINGS POM Srvics ax collctivités 20,69 $ 28 fév Av. ovrtr 0,21 $ SOUTHWESTRN ENGY SWN Érgi 43,17 $ 28 fév ,53 $ Ctt pblicatio st fori à titr d'iformatio gééral t costit pas offr o sollicitatio por la vt o l'achat ds titrs mtioés ax présts. L rdmt passé porrait pas s répétr. Malgré tos ls fforts por prodir c rapport à partir d'iformatio obt après d sorcs jgés digs d foi, os povos pas garatir q ctt iformatio st xact o complèt. Avat d prdr décisio sr la bas d ctt iformatio, villz obtir ds cosils fiacirs idividls qi tit compt d votr sitatio prsoll. Ni l'atr i Richardso GMP Limité (RGMP) fot ac rpréstatio o forisst ac garati, xprss o implicit, rlativmt à ctt iformatio t 'assmt ac rsposabilité por ls rrrs o omissios q'll porrait cotir o por tot prt q l'tilisatio d c rapport o d so cot porrait traîr. Richardso GMP Limité st mmbr d Fods caadi d protctio ds épargats. Richardso st marq d commrc d Jams Richardso & Fils, Limité. GMP st marq d commrc déposé d GMP Valrs Mobilièrs S.E.C. Ls dx marqs sot tilisés sos licc par Richardso GMP Limité.

REVUE. prix? 11 AVRIL 20144 DES MARCHÉS. apaiser nos craintes S&P 500. Sur le risque, et le secteur L'énergie a continué. des titres miniers.

REVUE. prix? 11 AVRIL 20144 DES MARCHÉS. apaiser nos craintes S&P 500. Sur le risque, et le secteur L'énergie a continué. des titres miniers. REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 11 AVRIL 20144 INFORMATIONN LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L'ÉQUIPEE DE RICHARDSON GMP Profitr ds bas prix? E pag 2 : Aalys d la faiblss réct ds marchés TSX COMPOSÉ

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 2,5 % 16 mai 2014 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP TSX COMPOSÉ

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 2,5 % 16 mai 2014 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP TSX COMPOSÉ REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 16 ai 2014 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP 2,5 % E pag 2 : aalys d la cht réct ds tax obligatairs TSX COMPOSÉ Ls archés obligatairs

Plus en détail

Des prestations textiles personnalisées pour l hôtellerie et la restauration

Des prestations textiles personnalisées pour l hôtellerie et la restauration Ds prstatios txtils prsoalisés por l hôtllri t la rstaratio ti i R E R A R-GZ 992 por l trti profssiol d li Sivi d l hyiè t d la qalité ds txtils R_Hotl_Gastro_Iformatio_FRANZOESISCH.idd 1 1 19.04.2010

Plus en détail

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41...

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41... Sites arithmétiqes et Géométriqes Nos allos cosidérer des sites de ombres réels Exemple La site des ombres,, 5, 7,, o la site des ombres,,,, 464 Défiitio/Notatio : La site est e gééral oté ( ) (o ( v )

Plus en détail

La couleur de votre MySpeedy est parfaitement coordonnée avec celle de

La couleur de votre MySpeedy est parfaitement coordonnée avec celle de FR s l è d Mo Origial, coloré, prsoalisé. L plus tdac d tous ls compturs motr qui vous êts. Choisissz votr favori parmi ls styls proposés t xprimz votr idividualité avc u comptur uiqu. La coulur d votr

Plus en détail

Electrocinétique (révisions)

Electrocinétique (révisions) lcrocinéiq (révisions) ) Monags à bas d ransisor. n ransisor NPN s n composan smi-condcr à rois borns : as ollcr mr.. Qsions préliminairs. a) Qll rlaion xis--il nr ls corans,? b) Qll rlaion xis--il nr

Plus en détail

Jusqu à 20 % de rabais! www.gvb.ch he et Une couverture étanche et us assurons parasismique? Nous assurons cunes! votre maison sans lacunes

Jusqu à 20 % de rabais! www.gvb.ch he et Une couverture étanche et us assurons parasismique? Nous assurons cunes! votre maison sans lacunes d ra Jq à 20 % www.gvb.ch! bai ch t ta é r t r v o c U r o a o N? iq pa ra i c! la a o i a v o tr Arz votr aio chz o. Coplètt. Avc o arac coplétair, vo covrz votr bi itégralt. Si l toit d bâtit prét défat

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS Fiac Égi Téléco. Idsti Cos. disc. Tch. d l'ifo Sv. ax coll. Matéiax Sois d saté Cos. d bas REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 30 javi 2015 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON

Plus en détail

Une nouvelle méthode de mesure des propriétés thermophysiques de super-isolants. Yves Jannot & Alain Degiovanni

Une nouvelle méthode de mesure des propriétés thermophysiques de super-isolants. Yves Jannot & Alain Degiovanni U ouvll méthod d msur ds propriétés thrmophysiqus d supr-isolats Yvs Jaot & Alai Dgiovai PLAN DE LA PRESENTATION Limits ds méthods d msur xistats L dispositif d msur proposé Modélisatio La méthod d stimatio

Plus en détail

- Partie A - Échantillonnage -

- Partie A - Échantillonnage - ÉCHANTILLONNAGE - ESTIMATION - Parti A - Échatilloag - L'objctif d ctt parti st d répodr à la problématiqu suivat : commt, à partir d'iformatios (coupl moy-écart-typ ou proportio) cous sur u populatio,

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 26 ji 215 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP Ls dx factts d la volatilité TSX COMPOSÉ L ds piès lços q appt ls ivstisss, c st q l

Plus en détail

Terminale S Pondichéry, Avril 2009 Sujets de Bac

Terminale S Pondichéry, Avril 2009 Sujets de Bac D PINEL, Sit Mathmitc : http://mathmitcfrfr/idphp Trmial S Podichéry, Avril 009 Sujts d Bac D PINEL, Sit Mathmitc : http://mathmitcfrfr/idphp Trmial S Podichéry, Avril 009 Sujts d Bac D PINEL, Sit Mathmitc

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS. Le retour de la gestion active? 15 mai 2015 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS. Le retour de la gestion active? 15 mai 2015 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR L ÉQUIPE DE RICHARDSON GMP 03-16-15 03-21-15 03-26-15 03-31-15 04-05-15 04-10-15 04-15-15 04-20-15 04-25-15 04-30-15 05-05-15 05-10-15 05-15-15 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 15 ai 2015 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS

Plus en détail

DÉMÉNAGE AU. 1216rue Édouard-Dufour Plessisville VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS. s associe à 819 621-0055. - Page 9.

DÉMÉNAGE AU. 1216rue Édouard-Dufour Plessisville VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS. s associe à 819 621-0055. - Page 9. La botiq q vos aimz s associ à z i d n tt a s o v q q ti o la b E R U T R E OUV DREDI 6 MAI LE VEN VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS 1 iêàj> Ã>Ì Ê`i {Ê > ÊÓä ÊUÊxÊ«>}ià 3870751 DÉMÉNAGE AU 1216r Édoard-Dfor

Plus en détail

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS

REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 6-1-212 6-4-212 6-7-212 6-1-212 6-1-213 6-4-213 6-7-213 6-1-213 6-1-214 6-4-214 6-7-214 6-1-214 6-1-215 6-4-215 REVUE HEBDOMADAIRE DES MARCHÉS 19 ji 215 INFORMATION LA PLUS RÉCENTE SUR LES MARCHÉS PAR

Plus en détail

Demande de soutien à l'enregistrement national de l'orge CH9622-7. Culture : Orge à deux rangs Type : Orge de printemps (Hordeum vulgare l.

Demande de soutien à l'enregistrement national de l'orge CH9622-7. Culture : Orge à deux rangs Type : Orge de printemps (Hordeum vulgare l. Dmad d souti à l'rgistrmt atioal d l'org CH9622-7 Cultur : Org à dux rags Typ : Org d pritmps (Hordum vulgar l.) Sélctiours : T.M. Choo 1 t R. A. Marti 2 1 Ctr d rchrchs d l Est sur ls céréals t ls oléagiux,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Campagne One Kiss, One Fight

DOSSIER DE PRESSE. Campagne One Kiss, One Fight DOSSIER DE PRESSE Campagn On Kiss, On Fight L association Fight Aids Monaco ltt contr la discrimination Créé n 2004 par S.A.S. la Princss Stéphani, l association Fight Aids Monaco (FAM) a por missions

Plus en détail

EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Page1 CC E au GUID E RT CA de ca

EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Page1 CC E au GUID E RT CA de ca EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Pag1 G U I D E caau CARTE C C EXÉ EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Pag3 G U I D E caau CARTE EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

Les. qui. TUEnt. puis-je avoir confiance? est-ce complet et évolutif? est-ce bon marché? est-ce sûr et performant? KIUBI OR NOT KIUBI?

Les. qui. TUEnt. puis-je avoir confiance? est-ce complet et évolutif? est-ce bon marché? est-ce sûr et performant? KIUBI OR NOT KIUBI? Ls qstios qi TUEt #1 pis-j voir cofic? #2 st-c complt t évoltif? #3 st-c bo mrché? #4 st-c sûr t prformt? www. #1 propriété & cofic www. Propriété & cofic U sit st prodit. Idé rç sis-j propriétir d mo

Plus en détail

Contribution à une Approche Simplifiée pour la simulation numérique du formage incrémental

Contribution à une Approche Simplifiée pour la simulation numérique du formage incrémental è Cogrès Fraçais d Mécaiq orda, a 0 août 0 Cotribtio à Approch Siplifié por la silatio ériq d forag icrétal Y.YU a, b, A.DELAMÉZIÈRE a, b, M.NOUARI a, b, L. EN AYED a, b a. Uivrsité d Lorrai, LEMA, UMR

Plus en détail

Tarifs. Vos prestations pendant la rencontre. Nos réceptions privatives. Comprend également VIPLOGE VIPPRÉSIDENTIEL. avant-goût.

Tarifs. Vos prestations pendant la rencontre. Nos réceptions privatives. Comprend également VIPLOGE VIPPRÉSIDENTIEL. avant-goût. ava-goû 18 logs d 16 placs chac, iss à disposiio por os ls achs à doicil d chapioa. La forl Idéal por rcvoir vos clis iviés afi d paragr o d covivialié das spac privilégié. Doés d grads bais virés, os

Plus en détail

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon Chapitre 3 Détermiatio de la taille de l'échatillo Lorsqu o prélève u échatillo pour estimer u paramètre, o court toujours le risque de découvrir u peu trop tard que l'échatillo prélevé est trop petit

Plus en détail

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Scop Scic Coopératives Etreprises sociales Fiaceurs

Plus en détail

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans L Oréal e chiffres Résultats du groupe sur u, ciq et dix as chiffre d affaires cosolidé (e millios d euros) RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ 2008 PAR DEVISE (1) (e %) 17 542 17 063 15790 14533

Plus en détail

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités)

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités) Séminaire: Test des logiciels embarqés Formation de dex jors avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docter en informatiqe, professer des niversités) Évitez les logiciels défectex et rédisez les risqes et les

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail

INSTALLATION DE FORCE DE VENTE POUR EVALUATION

INSTALLATION DE FORCE DE VENTE POUR EVALUATION INSTALLATION DE FORCE DE VENTE POUR EVALUATION 1) Prncps d fonctonnmnt Forc d Vnt st n ogc d CRM/SFA tsab sr PC n mod cnt/srvr t sr appar Androd (Smartphon o tabtt vrson Androd mnmm 3.2 t écran mnmm 480

Plus en détail

LBC 341x/0 - Enceintes

LBC 341x/0 - Enceintes Systèmes de commnications LBC 41x/ - Enceintes LBC 41x/ - Enceintes www.boschsecrity.fr Reprodction vocale et msicale hate fidélité Plage de fréqences étende Entrées 8 ohms et 1 V réglables Enceinte compacte

Plus en détail

Maitrise Statistique des Procédés

Maitrise Statistique des Procédés Maitrise Statistiqe des Procédés Yannick Monnier ENSIBS-2-GI 2011/2012 Y Monnier () ENSIBS-2-GI v2012-01-18 1 / 66 Plan d cors 1 Introdction 2 Variabilité des procédés de fabrication 3 La Loi Normale 4

Plus en détail

MPSI-PCSI. Classes Préparatoires aux Grandes Écoles Scientifiques. Mathématiques, Physique, Chimie, Sciences de l Ingénieur. Présentation générale

MPSI-PCSI. Classes Préparatoires aux Grandes Écoles Scientifiques. Mathématiques, Physique, Chimie, Sciences de l Ingénieur. Présentation générale MPSI-PCSI http://www.lyc-chataubriad.fr/ http://www.lyc.joliotcuri.fr.fr/ Classs Préparatoirs aux Grads Écols Scitifiqus Mathématiqus, Physiqu, Chimi, Scics d l Igéiur Préstatio gééral Ouvrts aux bachlirs

Plus en détail

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires lndi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires alimentation.gov.fr 2 3 octobre 2011 - Dossier de presse Crédits Photos : min.agri.fr La cantine fait partie d qotidien de 6 millions de jenes écoliers,

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

CAHIER DU CONGRÈS Nom : Prénom : Classe : École :

CAHIER DU CONGRÈS Nom : Prénom : Classe : École : CAHIER DU CONGRÈS Nom Préom Class Écol ispctio académiqu Haut-Garo a c a d é m i T o u l o u s é d u c a t i o a t i o a l LE CONGRÈS SCIENTIFIQUE DES ENFANTS A Motfort L mssag ds doctorats... Tu as la

Plus en détail

Le VMD Quotidien. Autour du globe. Mercredi 19 novembre 2014. Cibles (2014) Europe Asie S&P/TSX

Le VMD Quotidien. Autour du globe. Mercredi 19 novembre 2014. Cibles (2014) Europe Asie S&P/TSX Mercredi 19 novembre 2014 GROUPE CONSEIL EN Canada États Unis PORTEFEUILLES Michel Doucet, VP, CIM MD Gestionnaire de portefeuilles Jean-René Ouellet, MBA, CFA Gestionnaire de portefeuilles Autour du globe...

Plus en détail

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré Microphones d appels Clod avec message pré-enregistrés intégré Clearly better sond Modèles PM4-SA et PM8-SA Description générale Les microphones d appels nmériqes Clod de la gamme PM-SA ont été développés

Plus en détail

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. ycé Clnca PCS - Physq ycé Clnca PCS (O.Granr) ég snsoïdal forcé pédancs os fondantals - Pssanc ycé Clnca PCS - Physq ntérêt ds corants snsoïdax : Expl d tnsons snsoïdals : tnson d sctr (50 H 0 V) s lgns

Plus en détail

Premier bilan du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants. Préparé par : Louise Champoux- Paillé Administratrice du MÉDAC

Premier bilan du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants. Préparé par : Louise Champoux- Paillé Administratrice du MÉDAC Premier bilan du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants Préparé par : Louise Champoux- Paillé Administratrice du MÉDAC Le 4 juillet 2011 Mise en contexte En 2010, une trentaine d institutions

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

Quel test? Dix scooters 100% électriques loués à la journée pour échapper aux embouteillages!

Quel test? Dix scooters 100% électriques loués à la journée pour échapper aux embouteillages! à la jorn s lo s q ri ct l 0% Dix scootrs 10 tillags o b m x a r p p a ch por X10., cci vos concrn obilit «Vjmp» novll m Madam, Monsir, Avc bacop d nthosiasm, nos avons l honnr d vos prsntr l projt d mobilit

Plus en détail

Sallanches. Les secrets du pays du Mont Blanc. 38,20 / pers. AU PROGRAMME. *tarifs 2014-2015 TOUTE L ANNÉE

Sallanches. Les secrets du pays du Mont Blanc. 38,20 / pers. AU PROGRAMME. *tarifs 2014-2015 TOUTE L ANNÉE r é s a prints trritoirs, natr oins niva facil TOUTE ANNÉE à partir d : tos ls jors 38,20 / prs. in 20 prs ax 70 prs Possibilité d rttr n cada à chaq participant : + 4. s scrts d pays d Mont Blanc AU PROGRAMME

Plus en détail

Triome batisseurs d espaces, la maitrise totale de votre projet

Triome batisseurs d espaces, la maitrise totale de votre projet Triom batissurs d spacs, la maitris total d votr projt 4 pôls xprts, 1 pol positio! Orgaisé autour d ss quatr pôls, l Group AEVO maîtris : l trpris gééral (TRIOME), l gros-œuvr (TEXIA CONSTRUCTIONS), ls

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

Portefeuille Boursier Beta supérieur ou égal à 1,25

Portefeuille Boursier Beta supérieur ou égal à 1,25 Simulation BOURSTAD 2014 Diversifier selon le niveau de risque en utilisant le coefficient Beta. Le coefficient Beta mesure la sensibilité d un titre à une variation dans un indice de référence 1. L indice

Plus en détail

Accompagner les familles d aujourd hui

Accompagner les familles d aujourd hui Mtalité Française et petite enfance Accompagner les familles d ajord hi ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mtalité Française en matière de petite enfance La Mtalité Française est

Plus en détail

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple online-shop be - fr Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.be pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.be Votre adresse por l orthodontie et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Quand vous devez être sûr de votre instrument de mesure, même en présence de liquides et poussières

Quand vous devez être sûr de votre instrument de mesure, même en présence de liquides et poussières Version 12 FR BRC Validité : 30.04.2009 Prix hors TESA-HITE Magna 400/700 N o 136990/C50: 415 mm N o 136990/C60: 715 mm Errer max. tolérée 8 µm/0.0003 in Répétabilité 3 µm/0.00015 in Qand os deez être

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

Repérage et vecteurs

Repérage et vecteurs Repérage et ecters Chapitre 10 page 241 Introdction : Rappels por démarrer : Page 241 I-Egalité de ecters 1- Détermination d'n ecter. Un ecter non nl est déterminé par : - sa direction ; - son sens ; -

Plus en détail

Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013

Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013 Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013 Revue des marchés Rendement des indices en 2013 Rendement (base 100) 114 110 +12,85 % +9,67 % 106 102 98 Janv. Fevr. Mars +3,34 % +0,69 % TSX S&P 500

Plus en détail

Analyse et synthèse robustes des systèmes linéaires Cours 8 Analyse de stabilité robuste

Analyse et synthèse robustes des systèmes linéaires Cours 8 Analyse de stabilité robuste Analyse et synthèse robstes des systèmes linéaires Cors 8 Analyse de stabilité robste Le problème standard d analyse de stabilité robste 2 = L (,N) = S(K, ) N(K) = (N 22 N 21 (1 N 11 ) 1 N 12 ) Problème

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS TIPI Titres Payables par Internet Un novea service por faciliter les paiements Un moyen de paiement adapté à la vie qotidienne TIPI :

Plus en détail

Procédure d installation d un terminal PYRESCOM TERMOD T4. 1.0 LDUN Version initiale 11/02/13

Procédure d installation d un terminal PYRESCOM TERMOD T4. 1.0 LDUN Version initiale 11/02/13 Badgs Pyrs 14/06/2013 Prédr d istallati d trial PYRESCOM TERMO T4 Csltz vtr Espa lits : http://www.spalits.brgr-lvralt.fr/ SUIVI ES MOIFICATIONS VERSION AUTEUR OBJET E LA MOIFICATION ATE 1.0 LUN Vrsi iitial

Plus en détail

Le Colosse de l Université Laval

Le Colosse de l Université Laval Le Colosse de l Université Laval Mise en contexte Département de génie physiqe de l Université Laval reçoit le financement nécessaire por mettre sr pied ne infrastrctre de calcl hate performance sr le

Plus en détail

Halte-garderie du Faubourg

Halte-garderie du Faubourg Halte-garderie d Faborg Plan d'affaires MODÈLE Noémie Dprès 1212, d Faborg Belleville (Qébec) Z2C 4Z4 Présenté à Monsier X Caisse Poplaire de Belleville Le 13 jin 2000 T able des matières 1. Le sommaire

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.6. Placements. .. 5 février 2015 - Vol. 12, n 5 169

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.6. Placements. .. 5 février 2015 - Vol. 12, n 5 169 6.6 Placements.. 5 février 2015 - Vol. 12, n 5 169 6.6 PLACEMENTS 6.6.1 Visas de prospectus 6.6.1.1 Prospectus provisoires Le tableau suivant dresse la liste des émetteurs qui ont déposé un prospectus

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire Generika News Information actelle de l association Intergenerika Septembre 2010 Le dangerex principe d prix le pls bas por les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire La ltte parlementaire

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de. Hygiène, Sécurité et Environnement

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de. Hygiène, Sécurité et Environnement Equêt Natioal sur l dvir ds diplômés d DUT 22 Hygiè, Séurité t Eviromt Résultats d l IUT d Rims-Châlos-Charlvill (Not d sythès sur ls diplômés d formatio iitial hors altra) Otobr 25 La 2 èm quêt atioal

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Les armes. Le systeme de flag. Degats des armes.

Les armes. Le systeme de flag. Degats des armes. sntation. Connxion. Commnt jo? Ls camps. Ls ams. L systm d flag. Dgats ds ams. Not sit : www.dsticaft.f Nos : dstipp.nitos.nt dsticaft.nitos.nt sntation : Bonjo à toi lct Dsticaftin! C ttoil à po bt d

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR TI Nspire Documet de Formatio T3 Walloie TI-Nspire Le tout e u des mathématiques Suites umériques La loi de Verhulst Applicatio «Calculs» Applicatio «Graphiques» Applicatio «Tableur et listes» FR Formatios

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Guide de présentation

Guide de présentation Syndicat Centre Héralt Gide de présentation Activités et otils pédagogiqes Por sensibiliser vos élèves à la gestion des déchets, mettre en place des projets, réaliser ne visite o réserver nos otils...

Plus en détail

EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE MOYENNES PAR RÉGION CNAMTS - RSI - CCMSA PÉRIODE : 2007-2012 INDICATIONS TECHNIQUES

EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE MOYENNES PAR RÉGION CNAMTS - RSI - CCMSA PÉRIODE : 2007-2012 INDICATIONS TECHNIQUES C M U Fonds de financement de la protection complémentaire de la covertre niverselle d risqe maladie EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU DE BASE MOYENNES PAR RÉGION PÉRIODE : 20- EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

Guide de présentation du programme

Guide de présentation du programme D la matrll à la 9 aé Guid d préstatio du programm Programm itractif d prévtio à la sécurité, mat l fat à s rsposabilisr t à s prémuir cotr ls agrssios fatsavrtis.ca 2 éditio L programm Efats avrtis st

Plus en détail

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France GDF SUEZ, le leader de l éolien en France JUILLET 2014 Dossier de presse Photographie : Le parc éolien de Manneville Crédits Photo : LA COMPAGNIE DU VENT / JULIEN GAZEAU / VALÉRY JONCHERAY 2 SOMMAIRE Introdction

Plus en détail

La Cinémathèque de Toulouse. Page 1. logo de la Cinémathèque de Toulouse. La bibliothèque du cinéma. bibliothèque du. cinéma

La Cinémathèque de Toulouse. Page 1. logo de la Cinémathèque de Toulouse. La bibliothèque du cinéma. bibliothèque du. cinéma Page 1 logo de la Cinémathèqe de Tolose La Cinémathèqe de Tolose < < < < < < < < < < La bibliothèqe d cinéma La bibliothèqe d cinéma La Cinémathèqe de Tolose La bibliothèqe d cinéma Fondée en 1964 par

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Service des sbsides de formation SSF Amt für Asbildngsbeitrage ABBA Rote-Neve 7, Case postale, 1701 Friborg T +41 26 305 12 51, F +41 26 305 12 54 borses@fr.ch, www.fr.ch/ssf Demande de sbsides de formation

Plus en détail

La mécanique du cycliste 1 : «Le cycliste et son équation»

La mécanique du cycliste 1 : «Le cycliste et son équation» La mécaiqu du cyclit 1 : «L cyclit t o équatio» Nou abordo ici la mécaiqu du cyclit vu par u phyici. C t Gilbrt Vict, profur d phyiqu à l uivrité d Grobl, qui charg, appuyat ur o avoir d uivritair t o

Plus en détail

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie Contribtion des Chambres d'agricltre à l'agro-écologie a Edito de Gy Vasser Président des Chambres d'agricltre (APCA) Les acters de l agricltre française ont tojors œvré por moderniser ler activité. Ainsi,

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

Z440 NG Management Workstation

Z440 NG Management Workstation Vidéo Z440 NG Management Workstation Z440 NG Management Workstation www.boschsecrity.fr Station de travail hates performances dotée de la microarchitectre de novelle génération d'intel Choix de différentes

Plus en détail

DIVAR IP 7000 1U. Vidéo DIVAR IP 7000 1U. www.boschsecurity.fr. Solution de gestion vidéo complète tout-en-un jusqu'à 64 voies

DIVAR IP 7000 1U. Vidéo DIVAR IP 7000 1U. www.boschsecurity.fr. Solution de gestion vidéo complète tout-en-un jusqu'à 64 voies Vidéo DIVAR IP 7000 1U DIVAR IP 7000 1U www.boschsecrity.fr Soltion de gestion vidéo complète tot-en-n jsq'à 64 voies Soltion de gestion vidéo IP prête à l'emploi avec ne capacité de stockage maximale

Plus en détail

OPTIONS MODELISATIONS

OPTIONS MODELISATIONS DSCG OPTIONS MODELISATIONS Notions préliminaires. La loi binomiale La loi binomiale s appliqe ans le cas : ne expérience aléatoire à ex isses, cette expérience étant répétée n certain nombre e fois (n

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Décret n 2001-1016 Décret n 1992-158 PRODUCTION ET SPECTACLE EN TOURNÉE

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Décret n 2001-1016 Décret n 1992-158 PRODUCTION ET SPECTACLE EN TOURNÉE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Décrt 2001-1016 Décrt 1992-158 PRODUCTION ET SPECTACLE EN TOURNÉE C documt st à établir impérativmt AVANT l istallatio tchiqu du spctacl par l productur d spctacls

Plus en détail

Opération «Crèche Ti Marmailles», Le Tampon Réhabilitation et extension Retour d expérience

Opération «Crèche Ti Marmailles», Le Tampon Réhabilitation et extension Retour d expérience Opéraion «Crèch Ti Marmaills», L Tampon Réhabiliaion xnsion Ror xpérinc FICHE D IDENTITE Maîr ovrag : Maîris ovr : - Archic: - BET Srcr: - BET Flis: - OPC: Mairi Tampon J-C Hopiar-Dpré BESM ISOFLU M. Gong

Plus en détail

ROUEN. Gallieni. www.villas-gallieni.com À ROUEN, À deux pas du jardin des plantes, au 21-25 rue du Maréchal Galliéni.

ROUEN. Gallieni. www.villas-gallieni.com À ROUEN, À deux pas du jardin des plantes, au 21-25 rue du Maréchal Galliéni. ROUEN Ls Villas Gallii www.villas-gallii.com À ROUEN, À dux pas du jardi ds plats, au 21-25 ru du Maréchal Galliéi 10 maisos T4 Ls Villas Gallii Au cœur d u vill d caractèr touré vrs l avir La vill d Rou

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

VÉHICULES MEUBLES CONTAINERS CONTAINERS FRIGORIFIQUES. La gamme NOTRE SOLUTION DE STOCKAGE FRIGORIFIQUE. www.petitforestier.fr

VÉHICULES MEUBLES CONTAINERS CONTAINERS FRIGORIFIQUES. La gamme NOTRE SOLUTION DE STOCKAGE FRIGORIFIQUE. www.petitforestier.fr VÉHICULES MEUBLES CONTAINERS CONTAINERS FRIGORIFIQUES La gamm NOTRE SOLUTION DE STOCKAGE FRIGORIFIQUE www.pttforstr.fr u stockag ffcac POUR UNE CHAÎNE DU FROID PRÉSERVÉE Cosrvato, pcs d actvté, stockag

Plus en détail

Musicothérapie. Fiches Pratiques. par Hervé Gautier / Consultant ACTIF. Les Cahiers de l'actif - N 260/261

Musicothérapie. Fiches Pratiques. par Hervé Gautier / Consultant ACTIF. Les Cahiers de l'actif - N 260/261 Msicothérapie Fiches Pratiqes Msicothérapie par Hervé Gatier / Consltant ACTIF 71 Fiches pratiqes de formation Avertissement Cet article des "fiches pratiqes de formation" n'est en acn cas n receil de

Plus en détail

Chapitre 0 : Signaux discrets (rappels)

Chapitre 0 : Signaux discrets (rappels) Chapitr : Sigaux discrts rappls Itroductio Ls sigaux physiqus xistat das la atur sot gééral ds sigaux d typ aalogiqu o dit aussi cotiu, au ss où l sigal st u octio cotiu du tps t il sra écssair, lorsqu

Plus en détail

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir Chapitre 6.6 Prescriptions relatives à la constrction des grands emballages et ax épreves q ils doivent sbir 6.6.1 Généralités 6.6.1.1 Les prescriptions d présent chapitre ne s'appliqent pas : - ax emballages

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

Selon Maia Wentland Forte (photo), vice-recteur. Comment l ordinateur va révolutionner l enseignement

Selon Maia Wentland Forte (photo), vice-recteur. Comment l ordinateur va révolutionner l enseignement C qu il pt Commt l ordiatur va révolutior l igmt Alai Hrzog Slo Maia Wtlad Fort (photo), vic-rctur d l Uivrité d Laua t profur xtraordiair d trpri t tchologi d l iformatio à l Ecol d HEC, l cybr-igmt pourrait

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel 3 Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel Rendements revenus au risque, de stables et de gains en capital Mai 2015 1 6 5 2 2 de 0 1 2 3 4 5 6 7 8 Rendement Marchés émergents

Plus en détail

L Évaluation d entreprise

L Évaluation d entreprise JOB : mp DIV : 10571 ch10 p. 1 folio : 303 --- 29/8/07 --- 15H31 [ L Évaluatio d etreprise q L évaluatio se pratique à de multiples occasios : cessio de l etreprise, émissio d actios ouvelles, fusio, itroductio

Plus en détail