EIFR Risques Opérationnels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EIFR Risques Opérationnels"

Transcription

1 Thomas RIVET Directeur Associé - EIFR Risques Opérationnels Mutation des métiers et nouveaux Risques 5 Novembre 2014

2 Mutation des métiers et nouveaux Risques Evolutions structurelles majeures et Mutation des métiers Impacts sur le profil de risques des établissements financiers Conséquences sur la gestion des risques

3 I. Evolutions structurelles et mutation des métiers (1/2) a) Révolution numérique et technologique Puissance de calcul, robotisation, Data Management, banque à distance : quand la révolution technologique transforme les métiers. Impacts sur les métiers : Banque de détail : dématérialisation, banque à distance, guichet virtuel, Back office : rationalisation des SI et software, market data, Salles de marché : sophistication des produits et robots donneurs d ordres. b) Situation économique Un nouveau monde post crise financière (2008) : Une régulation de plus en plus contraignante (Bâle 2, Solvency, Emir, Fatca ), Croissance faible et dette mondiale (257 % PIB sur la zone euro). Des établissements financiers occidentaux sous pression : Réduction des marges des banques et pression sur les coûts, Baisse des revenus, augmentation des coûts => un modèle à réinventer, Croissance des nouveaux géants et émergents (Asie / Afrique) = équilibres mondiaux en mouvement.

4 I. Evolutions structurelles et mutation des métiers (2/2) c) Nouvelles stratégies et Organisations Spécialisation : Rationalisation des organisations (critères de valeur ajoutée, efficacité et coûts), Création de centres d expertises. ex. BO retail, déploiement de modèles Hub/ spoke, Rendu possible grâce aux nouvelles capacités de communication et SI uniformisés. Externalisation : Réflexion globale : modèles pan nationaux et outsourcing total ou partiel, Découpage des process, des rôles et responsabilités avec l ensemble des acteurs de la chaine. Transformation Adaptation à l évolution des besoins clients : spécialisation dans les FO/BO, activités complémentaires en retail (stratégie numérique), Multiplication des chantiers de réorganisation interne / adaptation des business models.

5 II. Impacts sur le profil de risques des établissements financiers (1/2) a) Les typologies de risques impactées : Risques Résiduels Toutes les catégories sont impactées 01. Litiges commerciaux Défaillance des systèmes Litiges avec les autorités d information Pertes des moyens d exploitation 06. Activités non autorisées sur les marchés (Rogue Trading) Fraude et autres activités criminelles 03. Erreurs de «pricing» ou d évaluation du risque 04. Erreurs d exécution Litiges commerciaux Litiges avec les autorités Erreurs de pricing Erreurs d exécution (complexité de la chaine de valeur) Fraude (externe et interne) Dépendance aux SI Pertes des moyens d exploitation Profil de risques classique d un BO

6 Défaillance des SI et perte des moyens d exploitation Rationalisation des SI reste des chantiers couteux et complexe (arbitrages financier générant du risque opérationnel, Economies d échelle vs concentration des risques II. Impacts sur le profil de risques des établissements financiers (2/2) b) Exemple d impacts Litiges avec : Les clients : responsabilité et qualité dans les modèles de sous-traitances, Les autorités : Réglementation contraignante visant la transparence des opérations et la protection des clients, empilement de normes nationales et supra, avec des disparités fortes (Fatca, EMIR, Bâle 2). Erreurs d exécution : Robotisation (perte de maitrise), SI intégré (vision silo), Complexité des produits, lisibilité des organisations, transformation, Gestion du changement et facteur humain. Fraudes et rogue trading Recherche de la performance par le contournement, nouvelles possibilités de «fraude technologique» Vision et Objectifs plus incertains, suscitant des comportements individualistes

7 III. Nécessité d adapter le système de management des risques a) L approche normative nécessaire mais pas suffisante Gestion des risques connus : risques internes provenant de l entreprise et contrôlables, Modèle intégré de conformité ( Risques à éviter car aucun avantage stratégique) : actions non autorisées, incorrectes, illégales ou rupture des processus opérationnels, Gestion du risque normative : du RCSA à la collecte des incidents, Encadrement : Règles, procédures et limites, Supervision (Contrôle interne et audit). Insuffisant pour gérer des risques nouveaux et externes Par définition hors de la norme établie sur les anciens modèles, Ne traite pas les comportements nouveaux.

8 III. Nécessité d adapter le système de management des risques b) Un nécessaire équilibre avec la proximité des métiers La notion de risques acceptables ou assumés Évaluation stratégique de l entreprise : consensus au sein de l entreprise et plan d actions, Ne vise pas à les contrôler via des règles mais à en réduire leur probabilité de survenance et maîtriser leurs impacts, Outils : cartographie des probabilités / impacts, comité d évaluation des risques, experts intégrés, KRI, sensibilisation et prévention. Adaptation du système de management des risques de l entreprise Lien avec la feuille de route stratégique, prise en compte dans les arbitrages financiers, Système de management des risques intégrant les notions d Éthique, d Agilité et de Proximité, Gouvernance : relancer les échanges entre métiers et experts pour une juste appréciation et une couverture adaptée.

9 Conclusion : Les facteurs environnementaux conditionnent en premier lieu les transformations qui s opèrent sur les activités et les compétences. Ceux-ci induisent une transformation du profil de risques des établissements financiers La gestion des risques doit s adapter à ces évolutions afin de rester pertinente Illustration avec le Risque et l outsourcing dans les Securities Services

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels Secrétariat général de la Commission bancaire Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux Forum des Compétences 7 décembre 2005 Pierre-Yves Thoraval Secrétaire général adjoint

Plus en détail

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales EIFR Risques opérationnels Enjeux structurels et défis à venir Paris, 5 novembre 2014 Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales Philippe BILLARD Chef du service des affaires internationales

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

Organisation du dispositif de maîtrise des risques

Organisation du dispositif de maîtrise des risques Organisation du dispositif de maîtrise des risques Conférence EIFR 18 décembre 2014 Marie-Agnès NICOLET Regulation Partners Présidente fondatrice 35, Boulevard Berthier 75017 Paris marieagnes.nicolet@regulationpartners.com

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel. Synthèse et perspectives. Jean-Louis Leignel / Eric Tirlemont : INEUMconsulting

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel. Synthèse et perspectives. Jean-Louis Leignel / Eric Tirlemont : INEUMconsulting Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Synthèse et perspectives Jean-Louis Leignel / Eric Tirlemont : INEUMconsulting www.ineumconsulting.com www.afai.fr Les préalables à la

Plus en détail

Gouvernance et qualité des données sous Solvabilité II Grégoire VUARLOT

Gouvernance et qualité des données sous Solvabilité II Grégoire VUARLOT Gouvernance et qualité des données sous Solvabilité II Grégoire VUARLOT Directeur adjoint, Contrôles spécialisés et transversaux en assurance Autorité de contrôle prudentiel et de résolution 01/04/2015

Plus en détail

Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires

Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires 1 er a v r i l 2 0 1 1 Dan Chelly Directeur Métier "Risk management, Audit et Contrôle interne" SOMMAIRE Partie 1 Définition des risques

Plus en détail

LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC)

LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC) LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC) Donnez à votre comité de direction une visibilité à 360, en temps réel, du cadre de Gouvernance d Entreprise REGULATORY COMPLIANCE Rc

Plus en détail

Le Collateral Management

Le Collateral Management Le Collateral Management Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises Collateral Management 2 GESTION DU COLLATERAL En quelques mots Collatéral : actif financier servant de garantie dans

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

Solvency II. Contexte et enjeux de la réforme. Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com.

Solvency II. Contexte et enjeux de la réforme. Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com. Solvency II Contexte et enjeux de la réforme Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com Juin 2006 Sommaire Introduction Tour d horizon de Solvency II La gestion des risques

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES INSTITUT NEMO 36/38 avenue Pierre Brossolette 92240 MALAKOFF Tel : 01 79 41 13 40 Fax : 01 49 85 00 04 n VERT : 0800 80 40 22 Nouveau référentiel applicable

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Rencontres. Les enjeux de la diversification en Mutualité. Emmanuel ROUX Directeur général Mutualité Française

Rencontres. Les enjeux de la diversification en Mutualité. Emmanuel ROUX Directeur général Mutualité Française Rencontres Les enjeux de la diversification en Mutualité Emmanuel ROUX Directeur général Mutualité Française 2013 Les enjeux économiques et stratégiques de la diversification le 7 novembre Les enjeux de

Plus en détail

Gouvernance et. contrôle

Gouvernance et. contrôle Gouvernance et fonctions de contrôle International Retail Banking : la banque de détail hors zone euro Le Groupe BNP Paribas Un leader mondial des services bancaires et financiers avec un fort enracinement

Plus en détail

Identification, évaluation et gestion des incidents

Identification, évaluation et gestion des incidents Identification, évaluation et gestion des incidents De la cartographie des risques à la mise en place de la base incidents Xavier DIVAY Responsable de la conformité et du contrôle permanent QUILVEST BANQUE

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Refondre une infrastructure de communication pour facilité la mobilité Pascal Trémong : 4tivity Pascal Bissey : Econocom

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

Une fonction Achats. créatrice de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE STRATÉGIE ACHAT FORMATION EN ACHAT & MARCHÉS PUBLICS

Une fonction Achats. créatrice de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE STRATÉGIE ACHAT FORMATION EN ACHAT & MARCHÉS PUBLICS Une fonction Achats créatrice de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE STRATÉGIE ACHAT FORMATION EN ACHAT & MARCHÉS PUBLICS «Heureusement, la commande publique n est pas qu une question publique» L

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE 1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE QUELLES DYNAMIQUES D ÉVOLUTION DES MÉTIERS? FINALITÉS DU BAROMÈTRE PROSPECTIF Dresser un inventaire des tendances

Plus en détail

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO Le rôle des Crédit Bureaux pour l accès au crédit des PME 2009 Agenda L activité des Crédit Bureaux Sujets critiques pour les PME Crédit Bureaux: quels avantages pour les PME? Exemple d évaluation Conclusion

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique

Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique Cybersécurité dans les entreprises 9 ème Entretiens de Télécom ParisTech Alain Bouillé Président du CESIN Sommaire 1. Quel terrain de jeu

Plus en détail

Atelier débat prospectif Fiche de Synthèse

Atelier débat prospectif Fiche de Synthèse Atelier débatprospectif FichedeSynthèse Retraitecomplémentaire etprévoyance Lamaîtrisedes risques 13Février2013 Sommaire INTRODUCTION...2 PARTIE1 POURQUOIPARLERDERISQUES?...2 A.LANOTIONDERISQUESETLESLIENSAVECL

Plus en détail

L ÉCONOMIE DE LA COMMUNICATION GLOBALE. Une étude unique. Les chiffres clés 2004-2012 Bilan et perspectives 3 ÈME ÉDITION 2014 PRÉSENTATION CHIFFRÉE

L ÉCONOMIE DE LA COMMUNICATION GLOBALE. Une étude unique. Les chiffres clés 2004-2012 Bilan et perspectives 3 ÈME ÉDITION 2014 PRÉSENTATION CHIFFRÉE 3 ÈME ÉDITION 2014 L ÉCONOMIE DE LA COMMUNICATION GLOBALE PRÉSENTATION CHIFFRÉE Les chiffres clés 2004-2012 Bilan et perspectives En partenariat avec & QUI SOMMES NOUS? L Observatoire COM MEDIA est une

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Il n y a rien dans le monde qui n ait son moment décisif, et le chef-d oeuvre de la bonne conduite est de connaître

Plus en détail

12 e journée d information

12 e journée d information 12 e journée d information des RCCI et desrcsi Jeudi 22 mars 2012 Palais des Congrès - Paris Intervention Arnaud Oseredczuk Secrétaire général adjoint Direction de la gestion d actifs et des marchés Autorité

Plus en détail

Modélisa)on des risques opéra)onnels dans le cadre de Solvency II Ins)tut des Actuaires & S.A.C.E.I Le 18 Septembre 2009

Modélisa)on des risques opéra)onnels dans le cadre de Solvency II Ins)tut des Actuaires & S.A.C.E.I Le 18 Septembre 2009 Modélisa)on des risques opéra)onnels dans le cadre de Solvency II Ins)tut des Actuaires & S.A.C.E.I Le 18 Septembre 2009 1. Objectifs de la quantification des risques opérationnels 2. Définition du capital

Plus en détail

Plateforme d intégration B2B

Plateforme d intégration B2B Plateforme d intégration B2B B2B : Situation actuelle & Tendances ixpath: plateforme d intégration B2B Services associés Vers l externalisation 2 B2B : Situation actuelle Flux EDI / B2B incontournables

Plus en détail

La gestion des risques : de l'importance de connaître ses risques pour gérer efficacement son entreprise. Frédéric DUGAST, Cabinet QUALIENSE Conseil

La gestion des risques : de l'importance de connaître ses risques pour gérer efficacement son entreprise. Frédéric DUGAST, Cabinet QUALIENSE Conseil La gestion des risques : de l'importance de connaître ses risques pour gérer efficacement son entreprise. Frédéric DUGAST, Cabinet QUALIENSE Conseil Frédéric Dugast Directeur Associé. Thomas RIVET Directeur

Plus en détail

Des solutions sur-mesure pour votre croissance

Des solutions sur-mesure pour votre croissance www.lzexperts.com 1 Des solutions sur-mesure pour votre croissance 2 à propos de LZ Experts LZ Experts développe des missions d audit, de conseil et de formation dans l optique d apporter à ses clients

Plus en détail

Problématique, Constats

Problématique, Constats Problématique, Constats Réactivité de la DSI pour les projets numériques consommateurs Contraintes de temps et de coûts Forte pression des métiers Compétitivité des sociétés externes Décalage de démarrage

Plus en détail

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015 Optimisation de la gestion des risques opérationnels EIFR 10 février 2015 L ADN efront METIER TECHNOLOGIE Approche métier ERM/GRC CRM Gestion Alternative Approche Technologique Méthodologie Implémentation

Plus en détail

Sont présentés ci-dessous les principaux risques et facteurs de risques auxquels le Groupe est confronté. L analyse et le

Sont présentés ci-dessous les principaux risques et facteurs de risques auxquels le Groupe est confronté. L analyse et le Sont présentés ci-dessous les principaux risques et facteurs de risques auxquels le Groupe est confronté. L analyse et le management des risques constituent un enjeu majeur pour la pérennité du Groupe

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières

Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières www.pwc.com Octobre 2011 Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières Présentée par François Soubien Partner PwC Strategy Croissance

Plus en détail

Module 4 Le management des risques

Module 4 Le management des risques DVM-09-102809-06529A Module 4 Le management des risques GTZ INERIS Du 7 au 9 juin 2010 - ORAN Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord Systèmes

Plus en détail

L élaboration de politique et pratiques gouvernementales pour éliminer le travail des enfants dans les mines de Kolwezi, sud-katanga

L élaboration de politique et pratiques gouvernementales pour éliminer le travail des enfants dans les mines de Kolwezi, sud-katanga PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET ID Projet : P106982 IDA H589 ZR TF010744 L élaboration de politique et pratiques gouvernementales

Plus en détail

Le rendez-vous mensuel des professionnels de la banque et de la finance. Partenaire officiel

Le rendez-vous mensuel des professionnels de la banque et de la finance. Partenaire officiel Le rendez-vous mensuel des professionnels de la banque et de la finance Partenaire officiel Le Club Banque a pour vocation d informer, de former et de débattre des enjeux stratégiques de la profession.

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

Statistiques bancaires par lignes de métiers. Présentation CNIS, Alain Duchateau, 21 mars 2012 1

Statistiques bancaires par lignes de métiers. Présentation CNIS, Alain Duchateau, 21 mars 2012 1 Statistiques bancaires par lignes de métiers 1 I. Genèse, objectifs et méthode II. Principaux constats du rapport III. Recommandations 2 3 Janvier 2008: publication du «Rapport Salustro» sur les statistiques

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

Titre de la présentation. Le management par le risque informatique. 24 mai 2011 Jean-Louis Bleicher

Titre de la présentation. Le management par le risque informatique. 24 mai 2011 Jean-Louis Bleicher Titre de la présentation Le management par le risque informatique 24 mai 2011 Jean-Louis Bleicher Quelques données Le chiffre d affaires annuel de la cybercriminalité serait environ deux fois supérieur

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques Anne M. Marchetti Programme Aperçu général de la gestion des risques, de l évaluation des risques et du contrôle interne Contexte actuel Contrôle interne

Plus en détail

Organisation de la gestion des risques - Solvabilité II et ORSA - Jean-François DECROOCQ

Organisation de la gestion des risques - Solvabilité II et ORSA - Jean-François DECROOCQ Organisation de la gestion des risques - Solvabilité II et ORSA - Jean-François DECROOCQ 1 LA GESTION DES RISQUES : La formalisation de règles de gestion et de techniques de mesure du risque 2 COSO un

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

Vous êtes actionnaires? objectif. CAsh. Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements

Vous êtes actionnaires? objectif. CAsh. Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements Vous êtes actionnaires? Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements Vous êtes actionnaires? Vous avez investi dans une entreprise et vous vous posez 4 questions essentielles

Plus en détail

Le Risk Management de la Supply Chain : Le facteur humain

Le Risk Management de la Supply Chain : Le facteur humain Le Risk Management de la Supply Chain : Le facteur humain Laurent GREGOIRE Directeur de la Logistique et de l Amélioration Continue, Georgia-Pacific Professeur Associé responsable du DEA Logistique et

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES 1 BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SBS MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES I. INTRODUCTION La supervision bancaire évolue de façon dynamique. La récente crise financière internationale

Plus en détail

Le regard des PME et des ETI. sur le marché des services de communications électroniques

Le regard des PME et des ETI. sur le marché des services de communications électroniques ETUDES DE MARCHE & CONSEIL EN MARKETING Le regard des PME et des ETI sur le marché des services de communications électroniques Étude qualitative principaux enseignements L'alternative inspirante! Novembre

Plus en détail

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 Sommaire Chapitre 1 Introduction 1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 3. La gestion de production et les flux... 5 4. Gestion

Plus en détail

Séminaire EIFR Les nouveaux défis de la conformité L organisation des départements Conformité

Séminaire EIFR Les nouveaux défis de la conformité L organisation des départements Conformité Séminaire EIFR Les nouveaux défis de la conformité L organisation des départements Conformité Mai 2015 1. Introduction Enjeux 2 Le risque de non-conformité est défini par le Comité de Bâle comme un risque

Plus en détail

L ORGANISATION COMMERCIALE

L ORGANISATION COMMERCIALE L ORGANISATION COMMERCIALE I. Les structures commerciales L équipe commerciale est définie, au sens large du terme, comme l ensemble des acteurs intervenant dans le processus de vente. Organiser l équipe

Plus en détail

JEAN LARROUMETS Co-fondateur FIDENS Consultant en Sécurité des Systèmes d Information

JEAN LARROUMETS Co-fondateur FIDENS Consultant en Sécurité des Systèmes d Information JEAN LARROUMETS Co-fondateur FIDENS Consultant en Sécurité des Systèmes d Information Copyright Fidens 2013 - All rights reserved 04/04/13 1 2! Consultant sécurité des SI et Co-fondateur de Fidens Chef

Plus en détail

La Continuité des Activités

La Continuité des Activités Caroline Fabre- Offering Manager BC&RS Ikbal Ltaief Consulting Manager BC&RS La Continuité des Activités Nouveaux enjeux, nouvelles technologies, nouvelles tendances Paris, le 9 juin 2010 Grandes entreprises

Plus en détail

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007 Résultats Semestriels 2007 Réunion d information du 3 octobre 2007 1 S o m m a i r e efront, expert en solutions logicielles pour la finance Stratégie de développement Activité du 1 er semestre 2007 Perspectives

Plus en détail

CA Oblicore Guarantee On Demand

CA Oblicore Guarantee On Demand FICHE PRODUIT : CA Oblicore Guarantee on Demand CA Oblicore Guarantee On Demand agility made possible CA Oblicore Guarantee On Demand est une solution de SaaS (Software-as-a-Service) extensible pour la

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Synthèse SYNTHESE L incertitude est une donnée intrinsèque à la vie de toute organisation. Aussi l un des principaux défis pour la direction

Plus en détail

SA x-y. Sommaire A P P R O B A T I O N D O C U M E N T A U F O R M A T P D F N O N M A I T R I S E S I I M P R I M E

SA x-y. Sommaire A P P R O B A T I O N D O C U M E N T A U F O R M A T P D F N O N M A I T R I S E S I I M P R I M E G E S T I O N D ' I M M E U B L E S E T A D M I N I S T R A T I O N D E C O P R O P R I E T E S M A N U E L Q U A L I T E - MQ I N D I C E A N O V E M B R E 2012 Page 2 sur 8 Sommaire 1 - Diffusion du

Plus en détail

Synthèse et retour d expérience Groupe multi-réseaux AXEO Marine

Synthèse et retour d expérience Groupe multi-réseaux AXEO Marine Stratégie Industrielle Synthèse et retour d expérience Groupe multi-réseaux AXEO Marine 2006-2009 1 Contexte de la filière navale civile Marché de la croisière Du produit de luxe au tourisme de masse Une

Plus en détail

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Eléments de contexte Un coût significatif, une évolution des typologies Selon l ALFA (sur la base

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

ITIL FOUNDATION 2011 & PREPARATION A LA CERTIFICATION

ITIL FOUNDATION 2011 & PREPARATION A LA CERTIFICATION SEMINAIRE DE FORMATION ITIL FOUNDATION 2011 & PREPARATION A LA CERTIFICATION Management des services informatiques Objectifs de la formation Cette formation est destinée aux personnes qui aimeraient gagner

Plus en détail

INNOVER LA FINANCE A VOS COTES

INNOVER LA FINANCE A VOS COTES INNOVER LA FINANCE A VOS COTES SOMMAIRE QUI SOMMES NOUS? NOS VALEURS MODELE ET STRATEGIE D ENTREPRISE POSITIONNEMENT ET AVANTAGE STRATEGIQUE NOS DOMAINES D EXPERTISE QUI SOMMES NOUS? CIRA FINANCE est un

Plus en détail

Etude de cas Atos Secteur des services informatique

Etude de cas Atos Secteur des services informatique EPT203 Stratégies et marchés Etude de cas Atos Secteur des services informatique Réalisé par Mohamed Amine EL AFRIT Encadré par Miriam ZOUARI www.mohamedelafrit.com/ept203 Février 2015 Sommaire 1. Présentation

Plus en détail

Rencontre avec Directeur Général Banque Privée

Rencontre avec Directeur Général Banque Privée Rencontre avec Directeur Général Banque Privée PARTAGE D OPPORTUNITES VENDREDI 03 JUILLET 2015 JEAN-PIERRE PLONQUET Les Assurances et les Banques Des métiers traversés par des oppositions profondes L assurance

Plus en détail

Présentation des Résultats 2006

Présentation des Résultats 2006 Présentation des Résultats 2006 Réunion SFAF du 28 mars 2007 Une année 2006 brillante en terme de résultats Aubay a encore sur performé son marché sur tous les indicateurs : Un CA de 120,8 M en croissance

Plus en détail

Sopra Group Carte de visite

Sopra Group Carte de visite Sopra Group Carte de visite La mise à jour des chiffres clés se fait après chaque publication Groupe Version à utiliser avec Office 2003 Laurent COUSSONNET Directeur T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons

Plus en détail

Le management environnemental

Le management environnemental Le management environnemental L application de la norme Iso14001 USTV Cambrai, année 2008-09 Management environnemental Iso 14001 n 1 Le management environnemental La norme Iso 14001 Ce qu elle est / n

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail

Forum 1 ers contacts Concours 2010

Forum 1 ers contacts Concours 2010 LYON GENEVE SHANGHAI EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD Forum 1 ers contacts Concours 2010 Les facteurs de succès en création innovante M. COSTER Incubateur EMLYON G.COPIN Incubateur EMLYON www.em-lyon.com

Plus en détail

Offre «Directive UCITS V»

Offre «Directive UCITS V» Offre «Directive UCITS V» Undertakings for the Collective Investment In Transferable Securities V Aurélie GONCALVES T : +32 (0) 499 74 83 28 @ : a.goncalves@kpdp-consulting.fr UCITS V Opportunités et défis

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014.

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014. Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives 2014 Contexte du BCBS 239 2 Une nouvelle exigence Les Principes aux fins de l agrégation des données sur les et de la notification des

Plus en détail

Production Informatique

Production Informatique Production Informatique Solutions de pilotage V1.0 20 avril 2013 Un S.I. contrôlé, managé et communiquant. Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. OBJECTIFS... 3 3. LES REPONSES ADVIM... 3 4. QUELQUES MODULES PROPOSES...

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise

Le management des risques de l entreprise présentent Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Techniques d application COSO II Report Préface de PHILIPPE CHRISTELLE Président de l Institut de l Audit Interne et de SERGE VILLEPELET

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

From EDI to CPFR: new practices in customer-supplier relationships

From EDI to CPFR: new practices in customer-supplier relationships From EDI to CPFR: new practices in customer-supplier relationships Xavier Perrin, CFPIM, CIRM, CSCP XP Consulting 2006 From EDI to CPFR > 1 Sommaire Rappels à propos de Supply-Chain Management Limites

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE 22.05.08 RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE Le Conseil d administration de la Société Générale a pris connaissance du rapport ci-joint du Comité spécial qu il a constitué le 30

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Les questions stratégiques pour La Poste aujourd hui

Les questions stratégiques pour La Poste aujourd hui Les questions stratégiques pour La Poste aujourd hui 1 Une entreprise singulière Une grande entreprise, présente dans la vie des Français, et dans l inconscient national Mais assez méconnue Forte dimension

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

Kick Off SCC 2015 Comment faire de votre infrastructure de stockage une source d économie? Vers de nouveaux horizons

Kick Off SCC 2015 Comment faire de votre infrastructure de stockage une source d économie? Vers de nouveaux horizons Kick Off SCC 2015 Comment faire de votre infrastructure de stockage une source d économie? Vers de nouveaux horizons cloud analytics mobile social 2015 Alain Cézard Alain.cezard@fr.ibm.com Comment faire

Plus en détail

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II FrontERM Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II efront - Présentation Nos valeurs CA en M SATISFACTION CLIENT 31% Croissance organique 37 48,0

Plus en détail

Japanese SOX. Comment répondre de manière pragmatique aux nouvelles obligations en matière de contrôle interne

Japanese SOX. Comment répondre de manière pragmatique aux nouvelles obligations en matière de contrôle interne Japanese SOX Comment répondre de manière pragmatique aux nouvelles obligations en matière de contrôle interne Avant-propos Au cours des dernières années, les législateurs à travers le monde ont émis de

Plus en détail

Synthèse du World Café du 20 Juin 2013

Synthèse du World Café du 20 Juin 2013 Synthèse du World Café du 20 Juin 2013 Evènement réalisé dans le cadre de Manager- Collabora?f- Asso http://www.smp2.org/referentiel-smp2_v1.pdf Rôles et Responsabilités Faciliter l'adhésion et développer

Plus en détail

Projet de management commercial unique du Réseau La Poste et de la Banque Postale

Projet de management commercial unique du Réseau La Poste et de la Banque Postale Projet de management commercial unique du Réseau La Poste et de la Banque Postale DRH La Banque Postale / Services Financiers et du Réseau La Poste Document confidentiel Sommaire Projet de structure managériale

Plus en détail

Réduire les risques en santé

Réduire les risques en santé Réduire les risques en santé «Mieux vaut penser le changement que changer le pansement» Marie-Françoise Dumay, Garménick Leblanc, Marc Moulaire, Gilbert Mounier 1 Définition du risque «Possibilité de dommage»

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Arthur Fontaine, Responsable Financier Sodexo Education. Ce que vous nous dîtes sur l externalisation de proximité

Arthur Fontaine, Responsable Financier Sodexo Education. Ce que vous nous dîtes sur l externalisation de proximité TEMOIGNAGE Temoignage préventive du poste clients? Arthur Fontaine, Responsable Financier Sodexo Education «La culture client et la culture cash sont des principes fondamentaux de Sodexo. Si Sodexo Education

Plus en détail

Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests»

Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests» Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests» RÉFÉRENCE : 405 1. Objectif général Avoir une vision d ensemble du pilier 2 de Bâle II et de ses impacts. Acquérir un niveau d expertise permettant de

Plus en détail