Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES"

Transcription

1 Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES JUIN 2007

2 Nous tenons à remercier Madame Suzanne Nicolas, consultante en santé primaire et gestion, pour la consultation qu elle a effectué et le rapport qu elle nous a fourni. Les recommandations faites par Suzanne Nicolas ont inspiré notre démarche et notre orientation. Avec son consentement, nous avons puisé dans son rapport des éléments majeurs de notre proposition. NOUS REMERCIONS TOUTES LES PERSONNES QUI ONT PRÉSENTE PROPOSITION DONT : ALIMENTÉ LA MADAME DIANE CHARLES ASSOCIATION DES FRANCOPHONES DU NUNAVUT MONSIEUR JEFF BARKLEY DIRECTION DES SERVICES ENVIRONNEMENTAUX - MSSS MONSIEUR ROBERT NEVIN DIRECTEUR DE LA CLINIQUE DE SANTÉ FAMILIALE D IQALUIT MADAME SUZANNE GUILLEMETTE, DIRECTRICE DE LA COMMISSION SCOLAIRE FRANCOPHONE DU NUNAVUT Synthèse et rédaction : Daniel Hubert Directeur du SAFRAN Courriel :

3 MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES La présente proposition de modèle d organisation de services fait suite au rapport «Des services de santé en français dans un Nord en mutation : Un défi intercommunautaire» (septembre 2006) publié par le SAFRAN. Suite à des études et à des consultations, nous avions identifié dans ce rapport six catégories de services prioritaires, à savoir médecine et soins familiaux; soins psychosociaux; services d urgence 24/7 (incluant les services ambulanciers et de transport médical hors territoire); services spécialisés (i.e. ophtalmologie, optométrie, soins dentaires, pharmacie); soins complémentaires (i.e. médecines douces et alternatives en particulier les services de chiropractie et d ostéopathie); services de promotion de la santé, de prévention des maladies et de traitement des blessures. Nous avions aussi mentionné qu il était pertinent de développer un modèle de soins de santé primaires (SSP) basé sur ces besoins et ces attentes des Franco-Nunavois, modèle qui doit être ancré dans la réalité du Nunavut et qui a la capacité de s intégrer dans le modèle de SSP déjà en place. À cette fin, en mars 2007, le réseau Santé en français au Nunavut (SAFRAN/AFN) embauchait la firme Consultation Nicolas afin de contribuer à la mise au point d un modèle d organisation de services, modèle qui devait favoriser l offre active de soins de santé primaires en français. Suite au rapport de consultation, le SAFRAN a élaboré la présente proposition de modèle. Au cœur de la proposition de modèle (voir l annexe page 1) que nous faisons ici, nous plaçons la Clinique de santé familiale d Iqaluit (CSF) attachée au Centre de santé publique. Nous insérons aussi le SAFRAN pour les fonctions consultatives qu il peut continuer d assumer pour le MSSS et pour les activités et l organisation de services qu il est en mesure de réaliser. Spécifiquement notre modèle vise à : appuyer le développement de la Clinique de santé familiale et le Centre de santé publique d Iqaluit auquel elle est liée renforcer les services offerts actuellement dans la communauté par le SAFRAN et ses partenaires accentuer de façon générale les activités de promotion de la santé et de prévention des maladies appuyer le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) dans la planification de services en français poursuivre les efforts de recrutement de ressources humaines en mesure d offrir des services en français de façon permanente et occasionnelle maximiser le potentiel technologique: dossier client et télé-santé Page 1

4 Les fondements du modèle d organisation de service La direction stratégique du MSSS, le PINASUAQTAVUT, les principes fondamentaux des SSP et les besoins de la communauté francophone en matière de soins de santé ont fourni les assises nécessaires à l élaboration du modèle. De plus, le modèle proposé correspond aux caractéristiques des modèles les plus performants au pays soit le modèle communautaire intégré et le modèle professionnel de coordination. 1 Les caractéristiques du modèle proposé Pour répondre aux besoins de la communauté francophone, le modèle préconise une approche centrée sur la personne qui favorise la prise en charge de la santé par le processus de développement communautaire. Pour agir sur les facteurs déterminants de la santé, les services et les SSP offerts actuellement pourront être appuyés progressivement par une équipe multidisciplinaire, regroupant des professionnels de la santé et d autres intervenants clés, qui sont en mesure d offrir des services en français. Des ressources professionnelles hors-nunavut devront être mises à contribution ainsi que des professionnels autonomes de différentes disciplines. En ce qui concerne les services offerts par les médecins, ce serait une façon de répondre à l appel lançé récemment par le MSSS à ces derniers «Come north and be part of Nunavut s 'Flying Doctor Service.». Notre approche s insère donc dans la stratégie de recrutement du MSSS qui propose à ces professionnels de la santé des types de collaborations ponctuelles ainsi qu à court et moyen termes leur permettant de se familiariser avec le milieu, d apprivoiser petit à petit les défis particuliers du Nunavut. Nous identifions deux conditions qui contribueront à la mise en œuvre efficiente de ce modèle : la constitution d un dossier client informatisé, et le recours à l infrastructure technologique actuellement en place - la télé-santé. À terme, l offre de services de SSP en français s effectuerait sous cinq volets distincts et complémentaires : 1. les services offerts par la Clinique de santé familiale (CSF) appuyés par l équipe multidisciplinaire (équipe mobile); 1 À cet égard une étude de la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé (FCRSS) sur la restructuration des services de première ligne a alimenté la réflexion et le processus de consultation (voir Sur la voie du changement : Pistes à suivre pour restructurer les services de santé de première ligne au Canada. Paul A. Lamarche et al., FCRSS, nov ). Page 2

5 2. des services ponctuels de consultation externe menés par des membres de l équipe multidisciplinaire mobile utilisant au besoin la télé-santé sous la supervision des professionnels territoriaux; 3. l accès pour tous les résidents francophones du Nunavut à une ligne téléphonique en français du genre «Info-santé», fournie par une ressource externe au Nunavut; 4. l organisation des activités de promotion de la santé et de prévention des maladies; l étude des besoins ainsi que la mise en œuvre de services ponctuels pour les organismes communautaires francophones en partenariat avec la Clinique de santé familiale, le Centre de santé publique et les instances concernées du MSSS; le support du SAFRAN pour les besoins documentaires et de références de la ligne Info-santé (site Internet, centre de ressources). 5. la stimulation et le support de l offre de services en français par les services professionnels privés (pour les services spécialisés et les services complémentaires). La participation communautaire constitue un aspect fondamental de ce modèle. Afin de concrétiser cette participation, le SAFRAN peut accentuer son rôle de comité consultatif auprès du MSSS. Ceci assurera une participation active au processus de planification, de mise en œuvre, d évaluation et de suivis des programmes et services destinés à la communauté francophone. Les principaux résultats Les principaux résultats visés par la réalisation du modèle de SSP sont l utilisation efficiente des ressources déjà disponibles; la continuité et la stabilité des SSP en français au Nunavut; la contribution au recrutement et à la rétention des ressources humaines. L élaboration du modèle de SSP a été une occasion d identifier les catégories d emploi et les types d ententes de services en mesure de répondre aux besoins prioritaires identifiés depuis En l absence d étude systématique sur l état de santé des francophones du Nunavut, nous ne sommes pas en mesure actuellement de déterminer les seuils de services définitifs. Nous les avons donc esquissé sur la base des appréciations et observations de professionnels et de l expérience acquise dans la gestion des ententes de services déjà réalisées (voir l annexe 2). C est sur la base de ces seuils de service anticipés que nous avons élaboré un budget préliminaire détaillé (voir l annexe 3). L organisation systématique et progressive de l offre de services en français permettra d évaluer la demande de services et de préciser des seuils. Compte tenu que la communauté francophone est composée d une population résidente et d une population transitoire, l offre de services primaires axés sur les besoins prioritaires, besoins Page 3

6 confirmés par deux études qualitatives, est de nature à jeter les bases d une offre active de services en mesure de satisfaire la communauté francophone. Assurer la réussite Assurer la réussite d un projet de cette envergure est un défi de taille car le modèle proposé peut exiger des aménagements organisationnels. Il importe d adapter une stratégie de changement qui permettra aux intervenants clés de participer à la conception et à la mise en œuvre de la réorganisation des services. Il faudra compter sur la volonté politique et le MSSS devra appuyer les démarches du projet mais audelà de ceci, quelques éléments devront être pris en compte tels que la nécessité d un leadership solide; une ouverture et un engagement envers de nouvelles approches d intégration de services; l adoption de la vision et la réalisation de la nécessité du changement; un financement adéquat. Le budget préliminaire pour le modèle proposé Le budget suivant soutiendrait la mise en œuvre du modèle de SSP. Ce budget préliminaire donne néanmoins un aperçu des coûts à envisager dans la réalisation du modèle. Bien qu il soit nécessaire que le MSSS finance le modèle de prestation de SSP à long terme, le financement préliminaire pourra être assuré par différentes sources. Les catégories de dépenses, telles qu élaborées par Santé Canada, furent utilisées afin d être conformes aux normes déjà établies et permettront au SAFRAN d utiliser cette grille dans la soumission de projets. CATÉGORIES DE DÉPENSES BUDGET Personnel (permanent au MSSS; équipe multidisciplinaire mobile; organisateur communautaire ) Déplacements et hébergement (équipe mobile seulement) Matériels et fournitures (dossier client informatisé, installation de bureau, etc.) Loyers et services publics Coûts liés à la télé-santé Coûts liés à la promotion de l offre de services Fond de réserve et divers (formation pour la télé-santé; entretien de matériels et équipement.) TOTAL $ Page 4

7 Ce budget ne comprend pas les frais des services professionnels hors-nunavut attachés à l utilisation de la télé-santé, ni ceux liés au service Info-Santé (qui pourrait être offert par le biais d une entente de service avec un organisme hors-nunavut). De plus, il faut noter que notre proposition de modèle couvre une grande partie des services identifiés comme prioritaires. Toutefois, les services d urgence, les services spécialisés et complémentaires n y sont pas explicitement traités et budgétés. Ces services pourront faire l objet de propositions particulières au cours des prochaines étapes. 2 Conclusion La première étape en est une validation du modèle par toutes les parties concernées. Le MSSS comme premier responsable devrait fournir une appréciation exhaustive de cette proposition de modèle. La communauté doit connaître l opinion du MSSS sur cette proposition, doit connaître les efforts et les énergies que le ministère entend consacrer à son élaboration et son éventuelle mise en œuvre. Le modèle pourrait être raffiné avec le concours des responsables des différents secteurs du MSSS, le réseau SAFRAN et ses partenaires nationaux. D entrée de jeu en établissant un solide consensus sur les éléments essentiels d un modèle de services, on pourra identifier une série d étapes à franchir pour sa réalisation. Par la suite le SAFRAN peut établir, avec l appui du MSSS, un projet axé sur le développement d une partie des éléments de ce modèle, tels les ententes de services avec les ressources professionnelles extérieures au Nunavut (services et professionnels indépendants) et la ligne Info-santé. Si les conditions le permettent un projet pourrait être à la Société santé en français pour soutenir le démarrage de ce projet de modèle. Le modèle proposé est de nature à répondre aux attentes de la communauté francophone en jetant les bases d une offre active de services pour une communauté de langue officielle. 2 Dans le cas des services d urgence, l embauche de personnel parlant français répondrait à la demande. Pour les services spécialisés considérés comme prioritaires, on doit tenir compte de différentes situations. Ainsi, la présence d une pharmacienne offrant des services en français à la pharmacie NorthMart peut en bonne partie satisfaire à la demande de services, dans la mesure où il est disponible régulièrement. Cet apport professionnel fourni par une entreprise privée doit être souligné pour illustrer l importance de susciter cette collaboration. La contribution des professionnels offrant des services complémentaires sur une base autonome doit aussi être pris en considération. Page 5

8 Annexe 1 Modèle d organisation de services Ministère de la Santé et des Services sociaux SOINS PRIMAIRES / PROMOTION ET PRÉVENTION SERVICES PROFESSIONNELS HORS NUNAVUT SAFRAN et partenaires PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ ; Services spécialisés (psychologie, nutrition, ) et Services complémentaires (acupuncture, chiropractie,..) Équipe multidisciplinaire mobile Services ponctuels à la communauté L I G N E INFO- SANTÉ CLINIQUE DE SANTÉ FAMILIALE D IQALUIT -Centre de santé publique- Dossier informatisé Infrastructure technologique et Télé-santé SAFRAN Site Internet Centre de Ressources Organisateur communautaire PROMOTION DE LA SANTÉ / PRÉVENTION DES MALADIES ORGANISATION DE SERVICES PONCTUELS SOUTIEN AUX SERVICES COMPLÉMENTAIRES Ministère de la Santé et des Services sociaux Page I

9 Annexe 2 Seuils de service Les seuils de services ont été établis en fonction du modèle proposé. En ce qui a trait à la prestation des soins primaires : accès à l équipe mobile multidisciplinaire sur rendez-vous selon les ententes de service qui seront établies; accès aux membres de cette l équipe «sur place» à Iqaluit à tous les quatre (4) mois; Pour le service Info-santé : accès aux services d appui, de conseils et de renseignements via une ligne téléphonique Info-santé, accessible 24/7 en français; Pour les services du SAFRAN : Site Internet et Centre de ressources accès de façon continue les jours ouvrables Pour l organisateur communautaire la fonction est d assumer de façon continue :. la mise à jour du site Internet et des outils accessibles en ligne le fonctionnement et le développement du Centre de ressources; l organisation d activités de promotion de la santé et de prévention des maladies le soutien au réseautage des professionnels la diffusion de la marque de service Services en français. En ce qui a trait à la formation, au développement professionnel et au réseautage : participer aux activités de formation, de développement professionnel et de réseautage qui sont disponibles via le Centre national de formation en santé (CNFS); participation à des activités de formation, de développement professionnel et de réseautage quand l équipe mobile sera «sur place» à Iqaluit. Page II

10 Annexe 3 BUDGET PRÉLIMINAIRE RH estimé : en équivalent temps plein - ETP- ou durée du séjour Coût annuel PERSONNEL Seuils de service estimés Ressources permanentes MSSS Infirmier praticien (ressource déjà en place) Travailleur social (réorganisation de poste possible).3 ETP MSSS $.1 ETP MSSS $ agent de gestion des ententes.4 ETP MSSS ( ou mandat délégué à SAFRAN) organisation des séjours et suivi administratif $ Équipe multidisciplinaire mobile (contractuel) médecin de famille 3 visites/an 15 jours/visite 1,000 $/jour $ psychologue jeunes/famille 2 visites/an 7 jours/visite (expérience de service déjà réalisée en 500 $/jour ) $/rapport d'évaluation/intervention moyenne 6 enfantsfamille $ Page III

11 Annexe 3 BUDGET PRÉLIMINAIRE psychologue (adulte) 2 visites/an 7 jours/visite 600 $/jour $/ dossier client quand requis orthophoniste 2 visites/an 10 jours/visite école/garderie (expérience de service déjà réalisée en 2007) 500 $/jour $/rapport d'évaluation/intervention (15) moyenne 6 enfantsfamille diététiste/nutritionniste 2 visites/an 10 jours/visites école/garderie 600 $/jour 400 $ /plan individuel traitement quand requis (10) $ $ $ Ressource permanente au SAFRAN Organisateur communautaire 1 ETP $ SOUS-TOTAL PERSONNEL $ Page IV

12 Annexe 3 BUDGET PRÉLIMINAIRE FRAIS DE DÉPLACEMENT Total Équipe multidisiciplinaire mobile (5 personnes) aux taux suivants: 160 $/jour hébergement per diem 109$/jour avion: 2,500 $ allerretour (moyenne) médecin $ psychologue $ (jeunes/famille) psychologue adulte $ orthophoniste $ diététiste/nutritionniste $ SOUS-TOTAL FRAIS DE DÉPLACEMENT $ MATÉRIEL ET FOURNITURES LOYER ET SERVICES PUBLICS Dossier client informatisé: Logiciels Rise $ HealthSuite et Purkinje achat et frais d'utilisation de logiciels Poste d'organisateur communautaire au SAFRAN $ (matériel de bureau, équipement, fournitures) Location de bureau équipe interdisciplinaire mobile SOUS-TOTAL MATÉRIEL ET FOURNITURES $ à (30 $/pi.ca.) $ Location de bureau pour l'organisateur communautaire $ Services publics pour l'organisateur communautaire $ (téléphone, gestion du site internet, ) SOUS-TOTAL LOYER $ ET SERVICES PUBLICS Page V

13 Annexe 3 BUDGET PRÉLIMINAIRE Coûts liés à télésanté Frais d'utiisation mensuelle (482 $) pour 12 mois $ Coûts liés à l'organisation de l'offre de service Fond de réserve et divers Publicisation des services de l'équipe mobile affiches, annonces dans les médias, outils de promotion $ Formation télé-santé, traduction de documents, $ entretien matériel et équipement TOTAL $ Page VI

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Services de conseil en gestion Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Le 25 septembre 2009 KPMG LLP 160 rue Elgin, Suite 2000

Plus en détail

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

Ministère des Finances Canada

Ministère des Finances Canada Ministère des Finances Canada Rapport sur les plans et les priorités 2006-2007 James M. Flaherty Ministre des Finances Table des matières Section I : Aperçu... 1 Message du Ministre... 1 Déclaration de

Plus en détail

Rapport d agrément Centre jeunesse de Québec Institut universitaire

Rapport d agrément Centre jeunesse de Québec Institut universitaire Rapport d agrément Centre jeunesse de Québec Institut universitaire 19 avril 2012 Note : Le masculin est utilisé pour alléger la présentation et désigne aussi bien les femmes que les hommes. T a b l e

Plus en détail

SOMMAIRES. PROGRAMME DE FORMATION CHARLIE Sommaires des modules. Programme d accueil et d intégration intervenant

SOMMAIRES. PROGRAMME DE FORMATION CHARLIE Sommaires des modules. Programme d accueil et d intégration intervenant SOMMAIRES PROGRAMME DE FORMATION CHARLIE Sommaires des modules Programme d accueil et d intégration intervenant NOTE AUX LECTEURS Le présent document constitue une version préliminaire et partielle des

Plus en détail

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté «Pour une première ligne forte au cœur de la communauté» Présenté le 16 janvier 2014 Aux partenaires de la Table

Plus en détail

Le Recrutement. présenté par

Le Recrutement. présenté par Le Recrutement présenté par Étape 1 Pourquoi recruter! Pour créer une synergie! Pour consolider une position! Pour amener de nouvelles énergies! Pour développer une spécificité! Pour briser de mauvaises

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec)

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Modèle de curriculum vitae thématique Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Résidence : 514) 873-0000 Bureau : (514) 873-1111 Télécopieur : (514) 873-9304 Courriel : pdupont@pdup.com Cadre infirmier

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES Période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2015 PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Les communautés virtuelles de pratiques au CESS

Les communautés virtuelles de pratiques au CESS Les communautés virtuelles de pratiques au CESS Stéphane Dubuc Centre d'expertise en santé de Sherbrooke (CESS) www.expertise-sante.com Février 2014 Le concept de distance Distance géographique Distance

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe Révisé en décembre 2012 Objectif du guide L objectif du guide est de vous aider, votre

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones Édition de février 2011 Réalisé par le Comité patronal de négociation

Plus en détail

Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec. Formations offertes 14 en établissement

Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec. Formations offertes 14 en établissement Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec Formations offertes 14 en établissement Le Réseau conseil Interdisciplinaire du Québec Le Réseau conseil a été créé en 1994. Il se distingue des firmes habituelles

Plus en détail

Bibliothèque et Archives Canada

Bibliothèque et Archives Canada Bibliothèque et Archives Canada 2006-2007 Rapport sur les plans et les priorités Beverley J. Oda Ministre du Patrimoine canadien et de la Condition féminine Table des matières Message de la Ministre...5

Plus en détail

Les défis des clients hauts consommateurs de services

Les défis des clients hauts consommateurs de services Les défis des clients hauts consommateurs de services ALAIN PARADIS CHEF DE PROGRAMME DÉFI SANTÉ Anne-Marie Lauzon Infirmière clinicienne/ gestionnaire de cas Défi santé CSSS DES SOMMETS NOVEMBRE 2011

Plus en détail

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones Édition de février 2011 Réalisé par le Comité patronal de négociation

Plus en détail

Agir collectivement pour développer les capacités d action

Agir collectivement pour développer les capacités d action Agir collectivement pour développer les capacités d action de toute la population au Québec Perspectives et plan de travail de l ICÉA 2014-2015 2015 Version 3 11 septembre 2014 Document de travail discuté,

Plus en détail

LE PRIVÉ N EST PAS LA PANACÉE

LE PRIVÉ N EST PAS LA PANACÉE Texte pour Le point en administration de la santé et des services sociaux Par Lise Denis, directrice générale Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux Le vendredi 5 septembre

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

PAVILLON DU PARC DOCUMENT DE RÉFÉRENCE À L'INTENTION DES. Révisé : JUIN 2000

PAVILLON DU PARC DOCUMENT DE RÉFÉRENCE À L'INTENTION DES. Révisé : JUIN 2000 PAVILLON DU PARC DOCUMENT DE RÉFÉRENCE À L'INTENTION DES Révisé : JUIN 2000 INTERVENANTS, DE NOS PARTENAIRES ET DES PARENTS DE PERSONNES PRÉSENTANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE 2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION

Plus en détail

1. Description et objectifs du Fonds. A propos du Projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC)

1. Description et objectifs du Fonds. A propos du Projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC) TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN CABINET POUR LA GESTION ET L ADMINISTRATION D UN PROGRAMME DE SUBVENTIONS A L ENTREPRENEURIAT ET A L INVESTISSEMENT 1. Description et objectifs du Fonds A propos du

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d'administration le 26 août 2014 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d'aider le Conseil d'administration à s'acquitter de ses

Plus en détail

PROJET DE COLLABORATION. Rapport final. Projet de collaboration 5 - Visite du Collège de Maisonneuve et de La Cité collégiale

PROJET DE COLLABORATION. Rapport final. Projet de collaboration 5 - Visite du Collège de Maisonneuve et de La Cité collégiale PROJET DE COLLABORATION Rapport final Projet de collaboration 5 - Visite du Collège de Maisonneuve et de La Cité collégiale 2010-06-01 1 1. Identification des participants Participants /Filières Collège

Plus en détail

PROGRAMME DE BOURSES D ÉTUDES POUR FAVORISER LE RECRUTEMENT ET LA RÉTENTION DE CERTAINS PROFESSIONNELS ET TECHNICIENS DE LA SANTÉ EN RÉGIONS

PROGRAMME DE BOURSES D ÉTUDES POUR FAVORISER LE RECRUTEMENT ET LA RÉTENTION DE CERTAINS PROFESSIONNELS ET TECHNICIENS DE LA SANTÉ EN RÉGIONS PROGRAMME DE BOURSES D ÉTUDES POUR FAVORISER LE RECRUTEMENT ET LA RÉTENTION DE CERTAINS PROFESSIONNELS ET TECHNICIENS DE LA SANTÉ EN RÉGIONS NOVEMBRE 2013 PROGRAMME DE BOURSES D ÉTUDES POUR FAVORISER LE

Plus en détail

ÉCHELLE DE FIDÉLITÉ AU MODÈLE GCI (GESTION DE CAS INTENSIVE) PROGRAMME PRIORITÉ AU LOGEMENT DE PATHWAYS Tsemberis et Stefancic, AVRIL 2010

ÉCHELLE DE FIDÉLITÉ AU MODÈLE GCI (GESTION DE CAS INTENSIVE) PROGRAMME PRIORITÉ AU LOGEMENT DE PATHWAYS Tsemberis et Stefancic, AVRIL 2010 CHOIX ET STRUCTURE DU LOGEMENT 1. Choix du logement. Les participants au programme choisissent le lieu et les autres caractéristiques de leur logement. 2. Disponibilité du logement. Mesure dans laquelle

Plus en détail

Guide opérationnel pour les équipes de santé familiale

Guide opérationnel pour les équipes de santé familiale Guide opérationnel pour les équipes de santé familiale Vision Une meilleure santé et de meilleurs soins grâce à des personnes et à des collectivités mobilisées Un cadre des soins de santé primaires pour

Plus en détail

Franchir ensemble la deuxième génération!

Franchir ensemble la deuxième génération! Tournée du PDG/PDGA du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec Franchir ensemble la deuxième génération! M. Martin Beaumont, président-directeur

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Introduction Le Cégep de Sherbrooke est un établissement d enseignement francophone dont la mission première est d œuvrer au développement

Plus en détail

Projet de consultation supervisé en organisation. Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01)

Projet de consultation supervisé en organisation. Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01) Projet de consultation supervisé en organisation Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01) Session été 2011 Pour toute information, n'hésitez pas à contacter Élaine Lamontagne, coordonnatrice

Plus en détail

Objet : Informations concernant les derniers développements relativement à l application du PL 21

Objet : Informations concernant les derniers développements relativement à l application du PL 21 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES À LA DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS À LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS À LA DIRECTION DES SERVICES MULTIDISCIPLINAIRES À LA DIRECTION DES PROGRAMMES SERVICES

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Politiques canadiennes de soins de santé primaires L évolution de la réforme. www.fcrss.ca. Janvier 2012. John Marriott

Politiques canadiennes de soins de santé primaires L évolution de la réforme. www.fcrss.ca. Janvier 2012. John Marriott Politiques canadiennes de soins de santé primaires L évolution de la réforme www.fcrss.ca Janvier 2012 Ann L. Mable John Marriott La présente synthèse est la première d une série d études que publiera

Plus en détail

Énoncé de mission du Théâtre de la Ville

Énoncé de mission du Théâtre de la Ville Énoncé de mission du Théâtre de la Ville Août 2006 Théâtre de la Ville août 2006 page 1 1. ENONCE DE MISSION DU TDLV VERSION 2006 1.1 Les idées maîtresses L énoncé de mission d une organisation devrait

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

Que confère la LSSSS aux DSI? Colloque des CII de l ACIIQ

Que confère la LSSSS aux DSI? Colloque des CII de l ACIIQ Que confère la LSSSS aux DSI? Colloque des CII de l ACIIQ 25 septembre 2015 Sonia Amziane, avocate-conseil sonia.amziane@outlook.com Mme Renée Descôteaux, DSI, CHU Ste-Justine 1 Objectifs À la fin de cette

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1 DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1. CATÉGORIE D EMPLOI ET NATURE DU POSTE Karaté Canada (KC) est l organisme de régie du karaté au Canada. Pour plus de renseignements sur notre

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

SAM/TES Samenwerken voor een meer rechtvaardige maatschappij Travailler ensemble pour une société plus juste

SAM/TES Samenwerken voor een meer rechtvaardige maatschappij Travailler ensemble pour une société plus juste DESCRIPTIF DE VISION SAM/TES Samenwerken voor een meer rechtvaardige maatschappij Travailler ensemble pour une société plus juste Un centre d expertise en tant que balise pour le huissier de justice soucieux

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

Ministère de la Santé du gouvernement du Nunavut. Rapport annuel 2012-2013 sur le fonctionnement du régime d'assurance-maladie

Ministère de la Santé du gouvernement du Nunavut. Rapport annuel 2012-2013 sur le fonctionnement du régime d'assurance-maladie Ministère de la Santé du gouvernement du Nunavut Rapport annuel 2012-2013 sur le fonctionnement du régime d'assurance-maladie Établi par le directeur de l'assurancemaladie Page 1 de 7 Cadre légal Les lois

Plus en détail

HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES

HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES L Hôpital Rivière-des-Prairies (HRDP), situé dans le nord-est de l île de Montréal, est un centre hospitalier de soins psychiatriques, d'enseignement et de recherche, affilié

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières)

Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières) Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières) Sommaire de l évaluation Plan d action de la doyenne Conseil universitaire du 5 février 2013 2

Plus en détail

Réseau d expertises de la SSF: Outil incontournable pour la prise en charge de la santé par les communautés francophones du Canada

Réseau d expertises de la SSF: Outil incontournable pour la prise en charge de la santé par les communautés francophones du Canada Réseau d expertises de la SSF: Outil incontournable pour la prise en charge de la santé par les communautés francophones du Canada Présentation à l ARUC, Le mardi, 24 août 2010 Claudine Côté Directrice

Plus en détail

Guide d information à la mobilité étudiante. Programme d enrichissement de la formation par des séjours de mobilité étudiante

Guide d information à la mobilité étudiante. Programme d enrichissement de la formation par des séjours de mobilité étudiante Guide d information à la mobilité étudiante Programme d enrichissement de la formation par des séjours de mobilité étudiante 2013-2014 TABLE DES MATIÈRES Ouverture sur le monde... 3 Présentation du document...

Plus en détail

La destruction du dossier usager en CLSC: une mise au point

La destruction du dossier usager en CLSC: une mise au point NOTE ET BILAN D EXPÉRIENCE La destruction du dossier usager en CLSC: une mise au point Dany Ouellet L idée d examiner la problématique mentionnée en titre m est venue suite à la lecture d un article de

Plus en détail

LA GESTION ET L ENCADREMENT DES BÉNÉVOLES

LA GESTION ET L ENCADREMENT DES BÉNÉVOLES LA GESTION ET L ENCADREMENT DES BÉNÉVOLES Bonjour! Bienvenue à l atelier : «La gestion et l encadrement de bénévoles» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments de base liés à la

Plus en détail

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Numéro 3 Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Novembre 2009 Version 1.0 Objet Une série de feuilles d orientation pour la création de cliniques dirigées

Plus en détail

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers :

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers : ANNEXE 22 Adopté au comité directeur paritaire le 27 avril 2009 PLAN DE COMMUNICATION Organisation du travail et revalorisation des pratiques en soins de longue durée 1) Contexte Né du regroupement successif

Plus en détail

PARTENARIAT CANADIEN POUR LE PROGRÈS

PARTENARIAT CANADIEN POUR LE PROGRÈS PARTENARIAT CANADIEN POUR LE PROGRÈS DANS LES RESSOURCES HUMAINES EN SANTÉ SOMMAIRE DE LA CONFÉRENCE INAUGURALE TENUE LES 8 ET 9 OCTOBRE 2009 À OTTAWA Discussions en panel plénier sur l interprofessionnalisme

Plus en détail

Plan de positionnement du Cégep@distance

Plan de positionnement du Cégep@distance du Cégep@distance 2012-2017 La réalisation de ce document a été rendue possible grâce à la collaboration de nombreuses personnes. Nous les en remercions. Rédaction principale Maïté Roy, conseillère pédagogique

Plus en détail

Plan régional d informatisation de l Estrie «PRIE»

Plan régional d informatisation de l Estrie «PRIE» Plan régional d informatisation de l Estrie «PRIE» Micheline Savoie Renald Lemieux Colloque de la SoQibs 20 mai 2010 Les orientations stratégiques Les grandes orientations d un point de vue fonctionnel

Plus en détail

Population : 1 233 300 Régies de la santé : 11 Total des dépenses de santé : 4,8 milliards de dollars en hausse de 5,5 % par rapport à 2009

Population : 1 233 300 Régies de la santé : 11 Total des dépenses de santé : 4,8 milliards de dollars en hausse de 5,5 % par rapport à 2009 Le Manitoba Travailler avec un DME Il est evident que [le DME] a amené le patient à prendre davantage de responsabilités à l égard de ses propres soins. D r Michael Omichinski, médecin de famille, Portage

Plus en détail

La présentation du présent document s inscrit dans la démarche des Premières Nations en vue d obtenir le financement adéquat pour rendre la formation

La présentation du présent document s inscrit dans la démarche des Premières Nations en vue d obtenir le financement adéquat pour rendre la formation La présentation du présent document s inscrit dans la démarche des Premières Nations en vue d obtenir le financement adéquat pour rendre la formation professionnelle vraiment accessible aux jeunes et aux

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

Robert Pilon, secr. Madame Martine Gagné accompagne les membres issus du Comité des usagers, madame Nathalie Ladouceur et monsieur Louis Charbonneau.

Robert Pilon, secr. Madame Martine Gagné accompagne les membres issus du Comité des usagers, madame Nathalie Ladouceur et monsieur Louis Charbonneau. Tel qu adopté le 29 mars 2011 PROCÈS-VERBAL DE LA CENT-TRENTE-NEUVIÈME SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU CRDI NORMAND-LARAMÉE, TENUE LE 1 ER FÉVRIER 2011, À 19 HEURES, AU 304, BOUL. CARTIER

Plus en détail

M. Daniel Messier Secrétaire Mme Rinda Hartner Mme Ginette Labbé Mme Liza O Doherty Mme Line Lefebvre Mme Chantal Fortin

M. Daniel Messier Secrétaire Mme Rinda Hartner Mme Ginette Labbé Mme Liza O Doherty Mme Line Lefebvre Mme Chantal Fortin PROCÈS-VERBAL DE LA 23 e RÉUNION DE LA COMMISSION INFIRMIÈRE RÉGIONALE DE L A- GENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL, TENUE LE MERCREDI 18 SEPTEMBRE 2013 À 13h30, SALLE 422, AU SIÈGE SOCIAL

Plus en détail

Sylvie Boutin CSSS de Saint Léonard et Saint Michel 23 septembre 2010

Sylvie Boutin CSSS de Saint Léonard et Saint Michel 23 septembre 2010 Journée e dialogue Le réseau r de l Est l de Montréal al chef de file en santé mentale GUICHET D ACCÈS AUX SERVICES EN SANTÉ MENTALE Présentation en plénière Sylvie Boutin CSSS de Saint Léonard et Saint

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

Bilan synthèse 4 e édition de la

Bilan synthèse 4 e édition de la Bilan synthèse 4 e édition de la 1 er au 7 avril 2006 Présenté par L institut de coopération pour l éducation des adultes (ICÉA) Mai 2006 Rapport synthèse Semaine québécoise des adultes en formation Édition

Plus en détail

Politique de gouvernance et de gestion des ressources informationnelles

Politique de gouvernance et de gestion des ressources informationnelles Politique de gouvernance et de gestion des ressources informationnelles 1. Introduction La gouvernance et la gestion des ressources informationnelles au sein du gouvernement soulèvent des enjeux majeurs

Plus en détail

Titre du poste Poste du superviseur Code fin. : Directeur des programmes de. Santé. Ministère Division/Région Collectivité Lieu

Titre du poste Poste du superviseur Code fin. : Directeur des programmes de. Santé. Ministère Division/Région Collectivité Lieu 1. IDENTIFICATION N o de poste Titre du poste Poste du superviseur Code fin. : Superviseur des programmes de santé Directeur des programmes de santé Ministère Division/Région Collectivité Lieu Santé Baffin

Plus en détail

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap)

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Qu est ce que le Programme Santé Cap? Le Programme interuniversitaire de formation en recherche

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES PROFIL DE COMPÉTENCES Direction et direction adjointe à la gestion d un établissement scolaire Bureau du recrutement, des stages et du développement des compétences Service de la gestion des personnes

Plus en détail

EXEMPLES DE POSTES EN MANAGEMENT

EXEMPLES DE POSTES EN MANAGEMENT EXEMPLES DE POSTES EN MANAGEMENT Directeur d équipe Banque Nationale Superviser et effectuer des activités de soutien opérationnel et/ou administratif. Effectuer un suivi des activités. Assurer la qualité

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Idées inspirantes en santé: genèse de l intuition japonaise

Idées inspirantes en santé: genèse de l intuition japonaise Idées inspirantes en santé: genèse de l intuition japonaise Jean-Pierre Girard -Expert-conseil en entreprise collective -Membre du bureau de direction, Commissaire pour l Amérique du nord, International

Plus en détail

- ou la Mutuelle ayant son siège à, régie par le code de la mutualité, représentée par ;

- ou la Mutuelle ayant son siège à, régie par le code de la mutualité, représentée par ; Modèle de contrat de travail [à durée déterminée / indéterminée] de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Préambule La présence d un médecin coordonnateur

Plus en détail

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Plan de la communication Colloque ORIILL Objectifs: Soumettre une vision de la raison d être et du potentiel des réseaux de santé dans le contexte québécois;

Plus en détail

La prévention des chutes: du domicile à l hébergement

La prévention des chutes: du domicile à l hébergement La prévention des chutes: du domicile à l hébergement CSSS de la Vieille-Capitale 8 centres d hébergement (1315 lits) 5 cliniques réseaux 4 unités de médecine familiale Serv. gériatriques spécialisés (SGS):

Plus en détail

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 RAPPORT DE SYNTHÈSE Est de Terre-Neuve Ouest de Terre-Neuve Labrador TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 2. Portrait de la population répondante... 4 3. Les avis

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

GUIDE POUR L ACCUEIL DES GRANDS ÉVÉNEMENTS SPORTIFS INTERNATIONAUX

GUIDE POUR L ACCUEIL DES GRANDS ÉVÉNEMENTS SPORTIFS INTERNATIONAUX GUIDE POUR L ACCUEIL DES GRANDS ÉVÉNEMENTS SPORTIFS INTERNATIONAUX Politique et procédures d accueil DS4/RD 2005 1 Introduction L accueil de grands événements sportifs exceptionnels est l occasion de mettre

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail

DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019

DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019 STRATÉGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019 Catherine Giroux, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Objectifs de la séance d information Présenter les orientations

Plus en détail

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS)

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS) Programmes d activités physiques s parascolaires pour les filles et les jeunes femmes POLITIQUE ET RECOMMANDATIONS DROIT D AUTEUR 2011 ACAFS Octobre 2011 Les fournisseurs de programmes d activités physiques

Plus en détail