Journal du «Rucher de Félix», Jean. Sébastien. Gros (Mons 83) Rucher «Terre Sauvage» depuis novembre Le mot de L apiculteur : La météo Varoise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journal du «Rucher de Félix», Jean. Sébastien. Gros (Mons 83) Rucher «Terre Sauvage» depuis novembre 2009. Le mot de L apiculteur : La météo Varoise"

Transcription

1 Journal du «Rucher de Félix», Jean Sébastien Gros (Mons 83) Rucher «Terre Sauvage» depuis novembre er Semestre Le mot de L apiculteur : Une nouvelle saison apicole a démarré! Et cette année s annonce (jusqu à présent tout du moins) plus prometteuse que l année dernière. Les promesses tiennent en plusieurs aspects : cheptel ayant bien hiverné, des pertes plus faibles que l année dernière, des ruches populeuses, un printemps qui jusqu à fin Mai a été chaud et ensoleillé. La bonne nouvelle est aussi que plus de 40 d entre vous ont renouvelé leur parrainage avec de nombreux messages amicaux. Un grand merci pour votre soutien et vos visites régulières. En route pour une nouvelle année! Pour cette nouvelle saison, il y aura 3 numéros : - Celui que vos avez dans les mains, consacré à la préparation de période apicole - Le numéro d été traitant des différentes transhumances et récoltes - Le numéro d Automne, celui de l arrière saison de sorte à être plus proche du rythme du rucher. Bonne lecture à tous! La météo Varoise Depuis le mois de Janvier, la météo est plutôt clémente dans le Var. De belles journées chaudes et ensoleillées ont alterné avec de généreuses pluies de printemps qui ont donnée l eau nécessaire à la nature pour démarrer. Les floraisons d arbousier, Mimosa, Bruyère blanche ou Lavande maritime ont même été en avance. Voici en quelques photos les principales floraisons exploitées par les apiculteurs. Arbousier Mimosa Bruyère blanche Lavande maritime Toutes fleurs de printemps Janvier Février Mars Avril Mai

2 Ces différentes floraisons se situent plutôt aux alentours de m où les premières journées chaudes ont plus précoces et profitables à la nature. Cela signifie donc que nos abeilles «hibernent» entre Cannes et Fayence. Nous avons essayé cette année la Roquette sur Siagne, petit village proche de Mandelieu la Napoule où l une de nos amies cultive des légumes bio. La Siagne qui s écoule à la Roquette est la même que celle que nous avons à Mons mais proche de son point d arrivée en méditerranée. MONS Les ruches ayant hiberné sur cette zone ont vraiment bien profité de cette situation bien ensoleillée, irriguée & protégée du vent. Les autres ruchers ont aussi des situations proches des floraisons d hiver mais avec des périodes d ensoleillement plus courtes, les arbres situés autour créant de l ombre sur pendant la journée. A la Roquette, l ensoleillement est continu tout au long de la journée et la présence conjointe de foret méditerranéenne et de cultures maraichères est un garde manger sans pareil pour les abeilles. A renouveler l année prochaine en prenant soin d organiser les travaux apicoles en différé des travaux agricoles car cela a occasionné quelques piqures fort peu appréciées cette année Début Mai fut estival : l été s était même invité avant l heure et la nature comme les ruches en ont profité pour prendre de l avance. Beaucoup de ruches ont du être équipées de hausse car l activité soutenue de ce mois de Mai a entrainé une belle production de Miel. Néanmoins, avec cette chaleur, les ruches ont du être remontées en urgence vers des altitudes plus élevées car de fait, la nature s est vite desséchée vers les rivages méditerranéens et les «abondantes» floraisons de printemps se sont situées vers m, soit vers Mons! Heureusement que nous nous donnons la main entre petits apiculteurs pour faire de ces migrations nocturnes un moment de convivialité. Chargement des ruches après le coucher du soleil Ce mois de Juin s annonce malheureusement très pluvieux et orageux. Toute cette pluie est très bénéfique pour les sols desséchés du mois de Mai, néanmoins, cette phase doit être aussi courte que possible car les ruches sont populeuses et demandeuses de nombreuses ressources pour nourrir abeilles et couvain. Les abeilles ont donc grandement besoin de sortir sous peine de voir les essaims réduire fortement et perdre tout le bénéfice du printemps. Croisons les doigts! Vérifications hivernales Chaque visite hivernale au rucher est l occasion d un pique nique familial que grands et petits apprécient énormément : d abord parce que c est l occasion d être seuls au monde au milieu de la nature sauvage, dans des petits coins de paradis où les fleurs abondent, d autre part parce que c est l occasion de se détendre en famille sous la douceur des rayons de soleil de la cote d Azur.

3 Notre petite installation familiale Les mimosas en fleur du massif de Tanneron C est aussi en famille que se fait l ouverture des ruches :

4 Plusieurs types de surprises nous sont réservés : - Les bonnes surprises : Cadre recouvert d abeilles De belles ruches populeuses, riches en abeilles, où l activité est forte sur la planche d envol. Ruche populeuse Certaines ruches sont si dociles qu il n est même pas nécessaire d enfumer pour signaler notre présence. Une simple manipulation en douceur suffit à ce que toutes les activités (humaines et apicoles) co existent. Planche d envol avec une forte activité Avec d autres ruches en revanche, les protections s imposent. Nous avons à la maison une ruche que nous gardons toute l année car elle nous permet de nettoyer (et de ne pas gaspiller) tous les ustensiles (pots, spatules, seaux ) utilisés pour la manipulation du miel. Cette ruche est si agressive que l équipement doit non seulement être complet mais aussi totalement blanc pour limiter «l antipathie» des abeilles. Lorsque les ruches sont très actives et chargées de miel, la pose d une hausse s impose. Cette hausse a plusieurs finalités : - créer de l espace de vie au sein de la ruche afin de limiter le phénomène d essaimage (et la perte d abeilles), - créer de l espace de stockage pour le miel et le pollen, - créer de l espace pour la naissance du couvain qui en cette saison prolifère. Pose d une hausse sur une ruche à forte activité

5 Cadres remplis de miel : les alvéoles operculées sont pleines de miel, celles brillantes en contiennent aussi mais la cellule n est pas encore pleine. En saison hivernale, observer une production de miel signe une ruche en bonne santé et active. Cadres riches en abeilles mais aussi en pollens de mimosa bien jaunes. Riche en protéines, le pollen stimule la ponte de la reine.

6 - Les surprises mitigées : Les ruches sont faibles, c'est-à-dire peu populeuses, et souvent orphelines, c est à dire sans reine ; Là où la surprise est moins pire que prévue tient au fait que l essaim a élevé une reine (cellule royale visible) et a donc une chance de repartir. Ruche faible avec une très faible production de miel Présence d une cellule royale Cellule royale en cours d élevage. Cette ruche sera à suivre de près pour décider de son avenir.

7 - Les mauvaises surprises : La ruche est vide. L essaim est mort au cours de l hiver. Probablement trop froid, l essaim n était probablement pas assez fort pour se réchauffer seul puisque nous constatons que les réserves de miel ne manquaient pas dans la ruche. Seules quelques abeilles des ruches voisines pillent le miel restant dans la ruche. Ce n est pas perdu pour tout le monde! Les cadres ne sont toutefois pas transférés dans les ruches voisines pour éviter la contamination des ruches voisines si par hasard un microbe était à l origine de la disparition de cette ruche. Il faut préserver le cheptel. Au cours des visites hivernales, les languettes APIVAR qui ont été mises fin Octobre (voir notre numéro précédent) sont retirées. Un comptage du varroa sera fait à la fin du printemps pour vérifier sa progression dans la ruche après ces traitements.

8 Les essaims de printemps Les abeilles assurent depuis des millions d années la pérennité de l espèce par l essaimage. L essaimage est un processus de division de colonie en deux populations. La reine en place quitte la ruche, accompagnée par une grande partie des ouvrières de tous âges, pour former un essaim qui se met rapidement en grappe. L essaim laisse dans la ruche initiale le nid avec du couvain naissant, environ un tiers des ouvrières et des cellules royales prêtes à éclore. Une jeune reine remplacera l ancienne, et la colonie reformée commencera son développement. Cette essaimage naturel est un peu anarchique et désorganise le rucher si l'on considère le point de vue production de miel. Pour remédier à cet inconvénient il faut être maître du renouvellement des reines, soit par un élevage dédié de ces reines; soit par essaimage artificiel. C'est ce dernier point que nous abordons ici car le printemps est idéal est effectuer cette opération. Ruche à diviser d urgence! Les abeilles «font la barbe» devant la ruche! Le but de l'essaimage artificiel est donc d'augmenter le nombre de colonies et de prévenir au maximum le phénomène d essaimage naturel qui conduit à une perte d abeilles pour l apiculteur. Les ruches sélectionnées pour faire des essaims sont celles qui sont très populeuses et très actives. En effet, ce sont celles dont les probabilités d essaimage sont les plus élevées puisque celles qui supporteront le mieux cette division. Après avoir copieusement enfumé la ruche de façon à faire descendre toutes les abeilles dans le corps de la ruche (partie basse), les ruches sont munies d une grille à reine qui ne permet que le passage des abeilles dans la hausse. La reine est alors bloquée dans le corps tandis que les abeilles peuvent continuer à circuler entre le corps et la hausse et à s occuper du couvain. Grille à Reine

9 A la nuit tombée, lorsque toutes les abeilles sont rentrées, la ruche est divisée, et la hausse est emportée sur un autre rucher, à plus de 4km du rucher initial (pour éviter que les abeilles retournent à leur emplacement initial). Les ouvrières de cette nouvelle ruche vont s apercevoir de l absence de la reine. Elles vont alors nourrir uniquement à la gelée royale des œufs de moins de 3 jours pour élever une nouvelle reine. Si plusieurs cellules royales sont élevées, les reines qui naitront se battront à mort et seule la plus résistante vivra et fécondera sa ruche. Cellule royale Cette méthode est plus lente que celle qui consiste à introduire une reine fécondée après division de la ruche. Néanmoins, le printemps offre le temps nécessaire à l apiculteur pour laisser une nouvelle reine s installer, être fécondée et démarrer une ponte de couvain. Et les ruches sont généralement opérationnelles pour la production de lavande sauvage au mois de Juillet- Aout. Même si elle est moins rapidement productive et plus risquée, cette méthode est économique (pas d achat de reine) et permet de multiplier des reines de ruches dont on connait le caractère «docile». Les conditions climatiques et leur influence sur vos tartines de miel Les médias ont fait leurs choux gras des conditions climatiques de ce début d année. Réelle ou supposée, la sécheresse qu ont connu certaines régions au printemps a fait couler plus d encre que d eau sous les ponts Sans aller jusqu à mettre en doute les difficultés de certains agriculteurs, sans avoir l esprit bien mal tourné pour être surpris de la simultanéité de ces difficultés et la réapparition possible des farines animales dans l alimentation des bovins, je voulais faire un point sur les difficultés que rencontrent d autres agriculteurs qui eux, se font rarement entendre. Pourquoi la sécheresse serait un fléau pour les éleveurs bovins et pas caprins ou ovins? Pourquoi cette même sécheresse serait préjudiciable au céréaliers mais pas aux viticulteurs ou arboriculteurs? Et quid de nos abeilles? Pour ma part, les ruches ont passé l hiver formidablement. Un hiver court et doux, peu de pertes, des réserves suffisantes, des fleurs et des températures favorables dès le mois de Mars. Ce mois de Mars a été tellement favorable que dès le 25 je faisais les premiers essaims Le mois d Avril qui suivit fut sur la même lignée : doux, beaucoup de fleurs en avance sur le calendrier et des essaims à faire sur toutes les ruches ou presque! Certaines ont même eu une deuxième série d essaim mi Avril!! Du Jamais vu Les mois de Mars et Avril ont été très doux et secs : pas une goutte d eau. Mais la fin du mois de Mai a vu une brutale chute des températures et de l eau à ne plus savoir quoi en faire. Du coup, les essaims comme les ruches d hiver on tout stoppé! Les quelques jours de sec ont permis des vols de propreté de quelques récoltes mais pas assez pour nourrir tout le monde et permettre aux colonies de progresser Résultat : toutes les reines ont arrêté de pondre et tout le monde «tape dans le frigo» : les réserves de miel baissent. Les lavandes à Valensole, elles aussi, sont en avance. Alors que je transhume habituellement vers le 25 juin, je me prépare cette année pour le 15!

10 Le 14 juin c est donc la récolte des ruches qui doivent partir. Et la surprise est mauvaise, aussi mauvaise que la récolte. Seul 20% du cheptel est en mesure de transhumer. Et ces 20% n ont pas donné plus de 100 à 150Kg de miel alors que les années moyennes elles auraient donné 250 à 300Kg! Les autres colonies restent donc sur place et si le temps est favorable produiront peut être du miel de lavande sauvage et de sarriette Initiation à l apiculture des enfants Au cours de cet hiver, j ai organisé avec l école de mes enfants une petite initiation à l apiculture. L objectif était de comprendre à quoi servent les abeilles, comment vivent elles, en quoi elles sont différentes des guêpes et pourquoi les abeilles piquent (et donc comment éviter de se faire piquer)! Les enfants étaient très curieux de tout et le plus amusant est que la curiosité l a vite emportée sur les appréhensions souvent véhiculées par les parents Une belle expérience à renouveler!

11 Des abeilles d or jusque chez Chaumet! Un petit clin d œil mode pour finir sur une note de légèreté ce numéro de printemps! Les abeilles s invitent aussi chez nos plus grands joaillers et les inspirent! C est dans ses salons privés Place Vendôme que Chaumet a présenté sa nouvelle collection de joaillerie et Haute-joaillerie «Bee my love». L abeille, emblème de la maison, nous transporte à travers des collections uniques pensées autour de pierres précieuses de couleurs. Pour rendre hommage à sa muse ailée, Chaumet revisite la structure alvéolaire. Cette forme hexagonale parfaite qui semble due au hasard alors qu il n en est rien. Trente pièces de joaillerie et haute-joaillerie offrent à la petite abeille un refuge précieux. Colliers, bagues, brochets ou pendants d oreilles, l atelier du 12 place Vendôme a laissé libre court à sa belle imagination pour faire butiner avec légèreté et élégance son emblème. «Bee my Love» Alors Messieurs, Pensez Cadeaux!!

12 La photo du Trimestre En plein vol!!! A bientôt! (votre photo-reporter)

1 cadre. 3 c 5 c. 7c 9 c. Actu Api n 19

1 cadre. 3 c 5 c. 7c 9 c. Actu Api n 19 Lors de chaque visite, notre attention se porte sur l âme de la ruche, le couvain. Avec l expérience, on peut y trouver une série d informations qui nous aident dans la conduite des ruches. Pour un nouvel

Plus en détail

Enquête COLOSS sur les pertes et la survie hivernale des colonies d abeilles au cours de l hiver 2014/2015

Enquête COLOSS sur les pertes et la survie hivernale des colonies d abeilles au cours de l hiver 2014/2015 L ITSAP-Institut de l abeille poursuit auprès des apiculteurs français son enquête sur les pertes hivernales de d abeilles lancée en 2008. Cette année, nous reprenons le format de l enquête coordonnée

Plus en détail

L ABEILLE DOMESTIQUE

L ABEILLE DOMESTIQUE L ABEILLE DOMESTIQUE Que savez-vous de moi? On m appelle l abeille européenne (Apis mellifera), ou l abeille domestique. J appartiens à l ordre des insectes hyménoptères, c est-à-dire ceux pourvus d ailes

Plus en détail

Cette infatigable travailleuse. loupe

Cette infatigable travailleuse. loupe Daniel Steenhaut Cette infatigable travailleuse Les abeilles sauvages et domestiques sont des insectes qui appartiennent à l ordre des hyménoptères (groupe d insectes qui comprend aussi les guêpes et les

Plus en détail

Multiplication des colonies. Alexis BALLIS - Conseiller Technique Apicole Service Elevage - Chambre d Agriculture de Région Alsace

Multiplication des colonies. Alexis BALLIS - Conseiller Technique Apicole Service Elevage - Chambre d Agriculture de Région Alsace APICULTURE Multiplication des colonies 1. Lutte contre l essaimage 2. Elever des reines 3. Visite d une exploitation Service Elevage - Chambre d Agriculture de Région Alsace 2014 Causes de l'essaimage

Plus en détail

Les nourrissements : candi ou sirop?

Les nourrissements : candi ou sirop? Le 19 juin 2011 Cours de 1 ière année Les nourrissements : candi ou sirop? Sommaire 1) Introduction.... 3 2) Nourrissement curatif et prophylactique.... 4 3) Nourrissement spéculatif.... 4 4) Nourrissement

Plus en détail

Les métiers de la ruche La nettoyeuse

Les métiers de la ruche La nettoyeuse La nettoyeuse Je suis nettoyeuse du 1er au 3ème jour de ma vie. Je veille à l état sanitaire de la ruche pour éviter tout risque de maladie ou de problème d hygiène. SRABE 2011 - Illustration : La Folie

Plus en détail

INITIATION FORMATION. A la Ferme aux Oiseaux

INITIATION FORMATION. A la Ferme aux Oiseaux Syndicat Apicole Départemental de la Charente-Maritime fondé en 1961 (Groupement unissant les sociétés d apiculture du département Abeille Aunisienne, abeille Saintongeaise, abeille Angérienne et Syndicat

Plus en détail

Carte d identité de l abeille

Carte d identité de l abeille Carte d identité de l abeille Nouspouvonsvivrejusqu à100ans.lesabeillesviventpasplusde6semainesenété, 6moisenhiver. Nousmesuronsplusd 1mètre.Lesabeilles:1,5cm Nousavonsunnez.Lesabeillesontdesantennes.Ellesleurserventàsentir

Plus en détail

un dard > ActuAPI 26 2 2004

un dard > ActuAPI 26 2 2004 Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL ActuAPI 26 2 2004 Contrôler l agressivité au rucher 1 L agressivité des colonies revient

Plus en détail

Des abeilles et des fleurs

Des abeilles et des fleurs Des abeilles et des fleurs Présentation pédagogique à destination des petits de l enseignement primaire Pour le PCDN de Grez-Doiceau, dans le cadre du Plan Maya de la Région Wallonne, www.pcdn-grez-doiceau.be

Plus en détail

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau Vespa velutina est originaire d Asie. Son introduction en France date de 2004 suite à des importations de poteries chinoises dans le Lot-et- Garonne. Depuis cette date l espèce ne fait que progresser sur

Plus en détail

Programme de sélection et de la performance des abeilles mellifères

Programme de sélection et de la performance des abeilles mellifères Programme de sélection et de la performance des abeilles mellifères Pierre Giovenazzo PhD and Georges Martin MSc Centre de recherche en sciences animales de Deschambault, Québec Canada Objectives Travail

Plus en détail

BILAN DE L ENQUETE REGIONALE «Pertes hivernales 2010-2011 en Alsace»

BILAN DE L ENQUETE REGIONALE «Pertes hivernales 2010-2011 en Alsace» BILAN DE L ENQUETE REGIONALE «Pertes hivernales 2010-2011 en Alsace» Après des années difficiles, la situation du cheptel apicole s est nettement améliorée en 2011 : dans leur majorité, les ruchers ont

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

Présentation du réseau COLOSS

Présentation du réseau COLOSS Résultats de l enquête COLOSS 2012 Céline Holzmann 1, Julien Vallon 1, Pascal Jourdan 1 ( 1 ITSAP-Institut de l abeille) Depuis maintenant cinq ans, l ITSAP-Institut de l abeille quantifie les pertes hivernales

Plus en détail

La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com

La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com La pollinisation www.sauvonslesabeilles.com Nom des intervenants Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE Sommaire I. Le processus de la pollinisation II. Les acteurs III. Impact agro-économique de la

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE APICULTURE

GUIDE PRATIQUE APICULTURE ID-SC-195- GUIDE PRATIQUE APICULTURE 16.06.2011 GUIDE PRATIQUE APICULTURE RÉFÉRENCES RÈGLEMENTAIRES : Règles communes sur la production animale : Art.14 du RCE 834/2007 Conversion = art. 38 RCE 889/2008

Plus en détail

Station de fécondation Règlement d accès

Station de fécondation Règlement d accès Station de fécondation Règlement d accès La station de fécondation est située dans l enceinte du domaine de l Aquascope de Virelles, à proximité du rucher de l Ecole d Apiculture du Sud-Hainaut. La station

Plus en détail

Voyage au cœur du miel...

Voyage au cœur du miel... Voyage au cœur du miel... les produits 1 de la ruche 06 A l intérieur de la ruche Le miel, un délice de notre nature Le miel nous fait tous fondre de plaisir. Savoureux délice de notre nature, il est apprécié

Plus en détail

CILDA 2010 Le 17 décembre Hôtel Clarion 202 rue de Rivoli LE FRELON ASIATIQUE INTERVENTION DE CLAIRE VILLEMENOT DU MUSEUM NATIONAL

CILDA 2010 Le 17 décembre Hôtel Clarion 202 rue de Rivoli LE FRELON ASIATIQUE INTERVENTION DE CLAIRE VILLEMENOT DU MUSEUM NATIONAL CILDA 2010 Le 17 décembre Hôtel Clarion 202 rue de Rivoli LE FRELON ASIATIQUE INTERVENTION DE CLAIRE VILLEMENOT DU MUSEUM NATIONAL Consulter le site Web inpn.mnhn.fr Présentation de l individu 2 espèces

Plus en détail

Les ruches d observation

Les ruches d observation Les ruches d observation Animation du point de vente, pédagogie : L activité de vente au détail impose un perpétuel changement des outils d animation pour le développement des ventes et le démarquage des

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURE CONCEVOIR UNE RUCHE CONTEMPORAINE PARC MATISSE - LILLE

APPEL À CANDIDATURE CONCEVOIR UNE RUCHE CONTEMPORAINE PARC MATISSE - LILLE APPEL À CANDIDATURE CONCEVOIR UNE RUCHE CONTEMPORAINE PARC MATISSE - LILLE La Maison de l architecture et de la ville s associe à la Ferme pédagogique Marcel Dhénin et le rucher-école, en partenariat avec

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

RUCHER ÉCOLE. Initiation à l apiculture session de printemps 31 janvier & 28 février 2015

RUCHER ÉCOLE. Initiation à l apiculture session de printemps 31 janvier & 28 février 2015 RUCHER ÉCOLE Initiation à l apiculture session de printemps 31 janvier & 28 février 2015 L abeille est un des principaux maillons de la chaîne alimentaire en assurant à plus de 80 % la pollinisation des

Plus en détail

Présentation filière apicole en Rhône-Alpes. Signature CROF apicole Septembre 2012

Présentation filière apicole en Rhône-Alpes. Signature CROF apicole Septembre 2012 Présentation filière apicole en Rhône-Alpes Signature CROF apicole Septembre 2012 La filière apicole régionale Rhône-Alpes, en position de leader 15,3 % des apiculteurs de France 12,7 % des ruches de France

Plus en détail

Voici donc un exemple expliquant notre méthode de calcul.

Voici donc un exemple expliquant notre méthode de calcul. Rubriques du conseiller provincial en apiculture Printemps 2013 Bonjour à vous tous et bon début de saison 2013. Au cours des lignes qui suivent, nous vous présenterons certains résultats de notre enquête

Plus en détail

Isoler, attention à lʼhumidité L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P. 7 1245 1348 LOUVAIN-LA-N

Isoler, attention à lʼhumidité L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P. 7 1245 1348 LOUVAIN-LA-N BELGIQUE-BELGIË 1348 LOUVAIN-LA-N P.P. 7 1245 L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve Isoler, attention à lʼhumidité s inspirer

Plus en détail

Participez à la surveillance du moustique tigre

Participez à la surveillance du moustique tigre Participez à la surveillance du moustique tigre En Dordogne, la surveillance du moustique tigre est assurée par l Établissement Interdépartemental pour la Démoustication du littoral Atlantique (EID Atlantique)

Plus en détail

Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul

Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul En septembre 2012, un nid de Frelon asiatique a été découvert au Val-André. Bien camouflé et difficilement accessible au sommet d un conifère, il a cependant

Plus en détail

Comment se protéger des frelons asiatiques?

Comment se protéger des frelons asiatiques? PREFET de l AUDE Comment se protéger des frelons asiatiques? Vous trouverez ci-dessous des conseils pour vous protéger du frelon asiatique, que vous soyez particulier, maire ou apiculteur ainsi que des

Plus en détail

Pourquoi un guide de bonnes pratiques? L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P. 7 1245 1348 LOUVAIN-LA-N

Pourquoi un guide de bonnes pratiques? L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P. 7 1245 1348 LOUVAIN-LA-N BELGIQUE-BELGIË 1348 LOUVAIN-LA-N P.P. 7 1245 L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve Pourquoi un guide de bonnes pratiques?

Plus en détail

Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités

Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités Présentation en vidéo-conférence Mois de l abeille urbaine à Montréal Marc Wollast marc.wollast@apisbruocsella.be www.apisbruocsella.be Apis Bruoc Sella Bruxelles

Plus en détail

L application d acide formique par la méthode flash

L application d acide formique par la méthode flash TITRE DE LA PRÉSENTATION : L application d acide formique par la méthode flash AUTEUR : Jean-Pierre Chapleau, Ba.L. Apiculteur et éleveur de reines Les Reines Chapleau inc., Saint-Adrien On appelle «flash»

Plus en détail

Nos ruches sont en bois, elles comprennent :

Nos ruches sont en bois, elles comprennent : Nos ruches sont en bois, elles comprennent : - 1 toit en bois tôlé (plat ou chalet) - 1 corps de ruche - 1 hausse - l ensemble des cadres montés (sans fil) - 1 plateau couvre-cadres - 1 plateau de fond

Plus en détail

Applicable à partir de l année d assurance 2014 Assurance récolte Apiculture Section 13,2 - Admissibilité

Applicable à partir de l année d assurance 2014 Assurance récolte Apiculture Section 13,2 - Admissibilité Section 13,2 - Admissibilité Page 1 Les normes générales à toutes les protections d assurance concernant l application des normes d admissibilité se retrouvent à la procédure générale. Cependant, les normes

Plus en détail

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France 1) Le changement climatique Le changement climatique qui est maintenant prouvé scientifiquement est connu de tous. Il a une influence sur nous, sur la végétation, mais aussi sur la pollinisation. Les changements

Plus en détail

L apiculture dans les traditions populaires en Tunisie

L apiculture dans les traditions populaires en Tunisie Sixième Forum de l Apiculture Méditerranéenne (MBF) L apiculture dans les traditions populaires en Tunisie Foligno (Italie) les 7, 8 et 9/11/ 2014 Saidi Abbes Ministère de l Agriculture S/Directeur des

Plus en détail

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Ecole En Sauvy, Ville de Lancy Suisse Carte du monde à l échelle

Plus en détail

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs (2) www.alternatives-rurales.org- Novembre 2014 Points de vue et témoignages Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine

Plus en détail

46 ans d apiculture. 1) Présentation :

46 ans d apiculture. 1) Présentation : 46 ans d apiculture 1) Présentation : - Je m appelle Louis Lanthéaume, je suis apiculteur retraité depuis 1 an, nous exploitions 500 ruches à St Paulien en Haute-Loire avec Marie- Hélène, mon épouse, qui

Plus en détail

Le miel, une histoire d amour entre les abeilles et les fleurs. Carnet pédagogique

Le miel, une histoire d amour entre les abeilles et les fleurs. Carnet pédagogique Couleur miel Le miel, une histoire d amour entre les abeilles et les fleurs Carnet pédagogique Ce cahier pédagogique est mis gratuitement à disposition des personnes et associations qui assurent la promotion

Plus en détail

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Des alliées pour nos cultures La pollinisation améliore quantité et qualité des récoltes, Elle concerne 70% des espèces cultivées pour la consommation

Plus en détail

Origine et présence en Europe

Origine et présence en Europe Le frelon asiatique Origine et présence en Europe Origine du frelon asiatique Vespa velutina nigrothorax originaire d Asie (présent en Chine, Inde, Bhoutan, Indonésie) Comportement de défense d Apis cerana:

Plus en détail

GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80

GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80 GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80 Agréé sous n PH 05 590 et arrêté 05 /01852 Claude Grenier gdsa63 Nom scientifique : Vespa velutina

Plus en détail

ou l art de sublimer sa peau et ses cheveux au naturel

ou l art de sublimer sa peau et ses cheveux au naturel ou l art de sublimer sa peau et ses cheveux au naturel Avec des textures délicates et onctueuses aux senteurs miellées, les lignes de soins visage, corps, cheveux et ongles Secrets de Miel raviront les

Plus en détail

N 4 Du 16 au 22 nov. 2011

N 4 Du 16 au 22 nov. 2011 N 4 Du 16 au 22 nov. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : C est qui, ce frelon asiatique? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE 1 - Voici les mots

Plus en détail

Conservatoire Pyrénéen de l'abeille Noire

Conservatoire Pyrénéen de l'abeille Noire Un peu d'histoire 2012: Naissance du projet et premières réunions 2013: Construction collective des objectifs, du cadre administratif, des partenariats et début des analyses 2014: Phase 1 du projet- Mise

Plus en détail

PRÉLÈVEMENT D ABEILLES MORTES

PRÉLÈVEMENT D ABEILLES MORTES PRÉLÈVEMENT D ABEILLES MORTES Les abeilles mortes peuvent être prélevées dans le cadre d une suspicion d intoxication. Réaliser de préférence 1 ou 2 prélèvements supplémentaires par colonie pour d éventuelles

Plus en détail

Introduction. La formulation

Introduction. La formulation Recette et procédé de fabrication à froid d une pâte protéinée pour l élevage de reines d abeilles et la conduite des nuclei Egalement pour soutenir la ponte en cas de disette en pollen (par Daniel Petit,

Plus en détail

Perle de Miel. produits purs et naturels issus d une agriculture durable et responsable. Huiles essentielles

Perle de Miel. produits purs et naturels issus d une agriculture durable et responsable. Huiles essentielles Perle de Miel produits purs et naturels issus d une agriculture durable et responsable Miels Tous nos miels sont purs, extraits à la main et produits au rucher du Lavandin, à Léguevin. Page 3 Huiles essentielles

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l épreuve : 1H30 coefficient : 2

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l épreuve : 1H30 coefficient : 2 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES SÉRIES ES et L Durée de l épreuve : 1H30 coefficient : 2 Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1/7 à 7/7. L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Le

Plus en détail

Date: samedi 14 septembre de 9h à 12h et de 13h à 15h30 Professeur : Daniel Reid

Date: samedi 14 septembre de 9h à 12h et de 13h à 15h30 Professeur : Daniel Reid Les Amis du Jardin Botanique de Montréal LA VIE DE L ABEILLE ET L APICULTURE Série de 2 cours aux choix Le premier cours de la série aborde la vie des abeilles, l alimentation, les ouvrières, l accouplement,

Plus en détail

Le Spinomel LA MIELLERIE. Spinomel diamètre 1000 mm Monophasé 220 V - 1500 W Dimensions : Ø1000 mm - Hauteur 1210 mm

Le Spinomel LA MIELLERIE. Spinomel diamètre 1000 mm Monophasé 220 V - 1500 W Dimensions : Ø1000 mm - Hauteur 1210 mm Le Spinomel Principe : l intégralité des miels, ceux en provenance de la machine à désoperculer, chargés en opercules, et ceux en provenance de la sortie des extracteurs, passent par le Spinomel. Ce dernier

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

Article BTA Région Languedoc Roussillon

Article BTA Région Languedoc Roussillon Article BTA Région Languedoc Roussillon 1. Situation géographique et systèmes agro-pédo-climatiques Le Languedoc-Roussillon compte environ 2,295 millions d'habitants, pour une superficie de 27376km². Il

Plus en détail

PIDIL DES PYRENEES ORIENTALES

PIDIL DES PYRENEES ORIENTALES PIDIL DES PYRENEES ORIENTALES ADASEA 66 AUDIT D EXPLOITATION M. Jane RUSSILLY (Estavar) Rapport d expertise suite à la visite d exploitation datée du 10/08/2007. Réalisée par : Georges YAU : Conseiller

Plus en détail

Le frelon asiatique ou Frelon à pattes jaunes. (vespa velutina nigrithorax)

Le frelon asiatique ou Frelon à pattes jaunes. (vespa velutina nigrithorax) Le frelon asiatique ou Frelon à pattes jaunes (vespa velutina nigrithorax) Plan de la présentation 1) Caractéristiques et mode de vie du frelon asiatique L anatomie du frelon asiatique Cycle du vespa velutina

Plus en détail

Etude comparative de solutions de nourrissement protéinées pour la production de gelée royale et

Etude comparative de solutions de nourrissement protéinées pour la production de gelée royale et Etude comparative de solutions de nourrissement protéinées pour la production de gelée royale et l élevage de reines B. Poirot, V. Nevers. APINOV, Pôle technologique 40 rue Chef de Baie 17 000 La Rochelle,

Plus en détail

La récolte de miel matériel de miellerie soins au miel

La récolte de miel matériel de miellerie soins au miel Le 05 juin 2011 Cours de 1 ière année La récolte de miel matériel de miellerie soins au miel Sommaire 1) Introduction.... 3 2) Caractéristiques du miel.... 3 3) Le retrait des hausses.... 5 4) La miellerie

Plus en détail

La feuille de cire n 2

La feuille de cire n 2 La feuille de cire n 2 Des nouvelles du rucher et du projet Bio-dynapis Vous avez été nombreux à répondre à notre projet lors de notre campagne de sensibilisation à l apiculture dans Biodynamis. Nous vous

Plus en détail

Programme 1 er septembre 2007 au 31 août 2010

Programme 1 er septembre 2007 au 31 août 2010 Programme 1 er septembre 2007 au 31 août 2010 Belgique : Volet de la Région wallonne proposé par le CARI asbl en collaboration avec le Comité d'accompagnement représentant les apiculteurs wallons Règlements

Plus en détail

DACUS STICK Le piège à glu ADOLIVE Contre la mouche de l olive

DACUS STICK Le piège à glu ADOLIVE Contre la mouche de l olive DACUS STICK Le piège à glu ADOLIVE Contre la mouche de l olive 1 Sommaire La mouche de l olive. P 3 Le principe de nos pièges P 4, 5 Dacus Stick A et Dacus Stick S P 6 Présentation P 7, 8 Fonctionnement

Plus en détail

Début des travaux EDF

Début des travaux EDF Paray-Douaville Lenainville Villiers les Oudets Douaville Le Petit Orme Début des travaux EDF Annoncés depuis plusieurs mois, les travaux d enfouissement de la ligne moyenne tension ont enfin commencé.

Plus en détail

Dossier Frelon asiatique

Dossier Frelon asiatique Dossier Frelon asiatique Eric TOURNERET Abandonnés par les pouvoirs publics à l échelle nationale, sans véritables avancées au niveau des organismes de recherche, les apiculteurs de plus en plus fréquemment

Plus en détail

L'entretien de la mare

L'entretien de la mare S L'entretien de la mare i vous possédez une mare ou si vous venez d en créer une, il vous reste à suivre son évolution, et surtout à l entretenir. En effet, les jeunes mares peuvent faire face à un grand

Plus en détail

2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Année

2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Année Pourcentage de mortalité ENQUÊTE SUR LA MORTALITÉ HIVERNALE DES COLONIES D ABEILLES HIVER 2013-2014 Contexte Bien qu elle varie selon les années, la mortalité hivernale des colonies d abeilles demeure,

Plus en détail

Le traitement flash avec APINOVAR pour contrôler la varroase

Le traitement flash avec APINOVAR pour contrôler la varroase Le traitement flash avec APINOVAR pour contrôler la varroase Par Jean-Pierre Chapleau Les Reines Chapleau inc mars 006 Qu est-ce que le flash? Qu est-ce que APINOVAR? Nous appelons «flash» un traitement

Plus en détail

Le bulletin du GDSA29

Le bulletin du GDSA29 Le bulletin du GDSA29 Bulletin du GDSA29 n 7-2 ème trimestre.-2002 Dans ce bulletin: PAGE 1, 2 & 3 Pratiques d un apiculteur Luxembourgeois (3) PAGE 3 Le soutien du Conseil Général Billet d humeur d un

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... 1

Table des matières. Table des matières... 1 Table des matières Table des matières... 1 Contexte... 3 Méthodologie : une enquête détaillée au niveau du rucher... 5 Méthodologie d enquête... 5 Un questionnaire complet... 5 Taux de pertes hivernales

Plus en détail

ourquoi écologique? Définition de la ruche écologique Philosophie de l apiculteur écologiste

ourquoi écologique? Définition de la ruche écologique Philosophie de l apiculteur écologiste - L A P I C U L T U R E ÉCO L O G I Q U E - La méthode relativement récente, encore très peu connue et mise au point par un belge, Jean-Marie FRÈRÈS, permet d obtenir un miel pur d une très grande qualité,

Plus en détail

Balades avec les abeilles L île de Corfou où comment un paradis apicole pourrait devenir l enfer pour les abeilles Tout commence en Grèce par un peu de Mythologie même au XXIème siècle. Les archéologues

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DES COLONIES CHEZ L ABEILLE MELLIFERE

LE DEVELOPPEMENT DES COLONIES CHEZ L ABEILLE MELLIFERE ALP forum n o 68 février 21 LE DEVELOPPEMENT DES COLONIES CHEZ L ABEILLE MELLIFERE Auteurs Anton Imdorf, Kaspar Ruoff, Peter Fluri. Personne de contact: Peter Gallmann Station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux

Plus en détail

FIDA FONDS INTERNATIONAL DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE. Conseil d administration - Soixante-septième session Rome, 8-9 septembre 1999

FIDA FONDS INTERNATIONAL DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE. Conseil d administration - Soixante-septième session Rome, 8-9 septembre 1999 Distribution: Restreinte EB 99/67/R.21 28 juillet 1999 Original: Anglais Point 10 b) de l ordre du jour Français FIDA Conseil d administration - Soixante-septième session Rome, 8-9 septembre 1999 RAPPORT

Plus en détail

Lutte contre le développement du frelon asiatique

Lutte contre le développement du frelon asiatique Lutte contre le développement du frelon asiatique Depuis plusieurs années, le frelon asiatique s est disséminé sur l ensemble du territoire du sud-ouest. Il s agit d une espèce invasive, prédatrice des

Plus en détail

Qui bourdonne au jardin? Complément

Qui bourdonne au jardin? Complément Qui bourdonne au jardin? Complément 1. Bourdon terrestre Description : noir, jaune et blanc. Bande jaune à l avant du thorax. Très velu. Langue relativement courte. Ouvrière 11 à 17 mm, 4 ailes, dard à

Plus en détail

Te le -de claration des ruchers : Comment faire?

Te le -de claration des ruchers : Comment faire? Te le -de claration des ruchers : Comment faire? Avant tout, le déclarant doit posséder un numéro d apiculteur (NAPI) et un numéro «Numagrit» ou «Siret». Si ce n est pas le cas, les explications pour les

Plus en détail

Gazon semé Gazon plaqué Pose en toute saison - + Rapidité d'utilisation - + Moins de problèmes de levée liés au climat (sec, froid)

Gazon semé Gazon plaqué Pose en toute saison - + Rapidité d'utilisation - + Moins de problèmes de levée liés au climat (sec, froid) GAZONS Un gazon, ou pelouse, est une surface semée de graminées sélectionnées. Cette sélection se fait en fonction de la qualité ornementale du gazon, de sa résistance (au piétinement, à la sécheresse,

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire verger biodiversité eau arbre & forêt animations scolaires maternelle 3 secondaire Le CRIE vous propose ses animations en projet ainsi que toute une série d activités d 1 journée ou d 1/2 journée Découvrez-les

Plus en détail

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver.

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Syndicat des apiculteurs de Thann et environs Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Auteurs : R.Hummel & M.Feltin Octobre 2014 Les sirops de nourrissement : La qualité des sirops utilisés pour

Plus en détail

Protocole d observation

Protocole d observation Observatoire des Saisons ODS Protocole d observation Introduction Les plantes comme les animaux sont sensibles aux variations de température et à la durée du jour (photopériode). Leur cycle biologique

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE

RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE Programme FIM RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE «Situation agro-pastorale de la Sous-préfecture de Gozbeida, région de Sila» Septembre 2014 Equipe de l enquête 1. Kiram Kou Hamid (Officier

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

Mandelieu-La Napoule

Mandelieu-La Napoule Mandelieu-La Napoule Située face à la mer Méditerranée, entre Cannes et Théoule-sur-Mer, et protégée par les collines boisées du Tanneron et de l Estérel, Mandelieu-La Napoule est une ville balnéaire bénéficiant

Plus en détail

Prénom :... NOM :... Afrique du Sud, Objet souvenir du mois : Le thé Rooibos

Prénom :... NOM :... Afrique du Sud, Objet souvenir du mois : Le thé Rooibos Prénom :................................ NOM :............................... Afrique du Sud, Objet souvenir du mois : Le thé Rooibos Présentation : Le rooibos est un arbuste sud-africain dont les feuilles

Plus en détail

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques La Ville de Niort lance sa campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques, espèce invasive qui s attaque

Plus en détail

VOYAGE APICOLE AU MEXIQUE

VOYAGE APICOLE AU MEXIQUE En marge du Symposium Apimondia sur l élevage des reines et l insémination artificielle, qui s est tenu à Puerto Vallarta au Mexique du 15 au 18 octobre 2008, les organisateurs avaient prévu un Pré-Tour

Plus en détail

Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique

Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax) Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de Loire-Atlantique

Plus en détail

Association du Parc Animalier de Sainte Croix 57810 RHODES Tél: 03 87 03 92 05 - Fax: 03 87 03 95 36 www.parcsaintecroix.

Association du Parc Animalier de Sainte Croix 57810 RHODES Tél: 03 87 03 92 05 - Fax: 03 87 03 95 36 www.parcsaintecroix. Tél: 03 87 03 92 05 - Fax: 03 87 03 95 36 www.parcsaintecroix.com - courriel : parc.stecroix@wanadoo.fr coloriages Jeu de piste L Entrée et La Cuisine. 1 - Pourquoi chez les fourmis dit-on que «l amour

Plus en détail

Lutte contre Varroa destructor : comparaison des médicaments MAQS, HopGuard et ApilifeVar

Lutte contre Varroa destructor : comparaison des médicaments MAQS, HopGuard et ApilifeVar Essai technique 2013 - Apiculture Lutte contre Varroa destructor : comparaison des médicaments MAQS, HopGuard et ApilifeVar Objectif : Evaluer l efficacité de deux nouveaux médicaments par rapport à un

Plus en détail

Les végétaux ont des besoins

Les végétaux ont des besoins 7 Les végétaux Les végétaux ont des besoins LES DIFFÉRENTES PARTIES D UNE PLANTE À FLEURS. la fleur le fruit la feuille la tige Voici un exemple de plante à fleurs avec le nom des différentes parties.

Plus en détail

BONNE ANNEE 2012! Goûter africain page 3

BONNE ANNEE 2012! Goûter africain page 3 LE PAVE DANS LA MARE Numéro 4 2012 GRAND BARBECUE AU JARDIN D ALOIS BONNE ANNEE 2012! Spec- Goûter africain page 3 SOMMAIRE Page 2 : Journée de pêche à Chérisy Page 6 : Les soignantes (hommages) Page 3

Plus en détail

1. L animateur raconte une histoire (30 +15 )

1. L animateur raconte une histoire (30 +15 ) ANIMATION VERGER : PRINTEMPS L animateur invite préalablement les enfants en envoyant une carte à l école ; «invitation à la grande fête du printemps avec Léon le Bourdon» (pdf en annexe) Attention une

Plus en détail

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE 1 La problématique du Busard cendré en France 1.1 Présentation du genre "Circus" 1.2

Plus en détail

Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : photo Ile DE Pâques p 188, exemple d une civilisation effondrée en raison d une mauvaise gestion de ses ressources

Plus en détail

aire de séjour extérieure

aire de séjour extérieure Créez votre aire de séjour extérieure à l aide du gaz naturel Jouissez du confort qu offrent les pièces intérieures dans votre arrière-cour ou sur votre terrasse en créant une superbe aire de séjour extérieure.

Plus en détail

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir Auxiliaires Les du jardin Quelques conseils pour accueillir la petite faune utile au jardin Dour ha Stêroù Breizh Centre Régional d Initiation à la Rivière - 22810 Belle-Isle-en-Terre - Tél : 02 96 43

Plus en détail

MIEL Rongead 16/09/2014

MIEL Rongead 16/09/2014 MIEL Rongead 16/09/2014 Table des matières Marché international du miel... 2 Miel au Tchad... 3 Acteurs de la filière dans les zones du projet... 3 Acteurs de la filière miel du Guéra... 3 Acteurs de la

Plus en détail

SYNDICAT DES APICULTEURS DE THANN & ENVIRONS

SYNDICAT DES APICULTEURS DE THANN & ENVIRONS SYNDICAT DES APICULTEURS DE THANN & ENVIRONS 89, Route de Cernay 68800 VIEUX-THANN Maison Alsacienne à Betschborf dans le Bas-Rhin Photo R.JUNG Texte: Rédaction et mise en pages: Copies réalisées par:

Plus en détail