C 652 Automates programmables industriels

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C 652 Automates programmables industriels"

Transcription

1 C 652 Auomaes programmables indusriels Alessandro GIUA LSIS UMR-CNRS 6168 Cours 8h 3A - Génie Indusriel e Informaique Polyech' Marseille

2 References I. Bergougnoux. A.P.I. Auomaes Programmables Indusriels. Noes du cours au Polyech Marseille, 44 pages, hp://iusi.polyech.univ-mrs.fr/~bergougnoux/publiperso/coursapi.pdf P. Bonne. Informaique Indusrielle: E/S POUR API. Noes du cours à l Univ. de Lille 1, 90 pages, hp://www-lagis.univ-lille1.fr/~bonne/gsi/api_gsi.pdf M. Berrand.. Techniques de l Ingénieur, S 8015, 14 pages, hp:// Auomaes%20programmables%20indusriels.PDF W. Bolon. Les auomaes programmables indusriels. Dunod, L'Usine Nouvelle, 415 pages,

3 Sommaire Inroducion API: Définiion e caracérisiques Ladder Diagram Sequenial Funcional Char Traducion de SFC à LD 3

4 Sommaire Inroducion API: Définiion e caracérisiques Ladder Diagram Sequenial Funcional Char Traducion de SFC à LD 4

5 Inroducion Auomaisaion L'auomaisaion d un procédé consise à ransférer ou ou parie des âches de coordinaion, auparavan exécuées par des opéraeurs humains, dans un sysème de cônrole. Le sysème de conrôle mémorise le savoir faire des opéraeurs e exploie un ensemble d'informaions prélevées sur le procédé pour élaborer la succession des ordres nécessaires pour obenir les acions souhaiées. 5

6 Inroducion Objecifs de l'auomaisaion accroîre la producivié du sysème (quanié de produis élaborés pendan une durée donnée) améliorer la flexibilié de producion améliorer la qualié du produi s'adaper à des conexes pariculiers : environnemens hosiles pour l'homme. âches physiques ou inellecuelles pénibles pour l'homme augmener la sécurié ec... 6

7 Inroducion Srucure d un sysème auomaisé Parie Opéraive: le procédé à conrôler Parie Commande: le sysème de cônrole Parie Supervision: l operaeur (surveillance, marche/arrê) Parie operaive Parie commande Parie supervision capeurs Procédé acionneurs mesures commandes Sysème de cônrole rappors ordres Operaeur 7

8 Inroducion Exemple: pore d un garage V Acionneurs e commandes: - moeur qui ouvre (O) ou ferme (F) la pore d pf F O po Capeurs e mesures: - posiion pore (pf: fermée; po: ouvere) - cellule phooelec: obsacle deecé (d) Ordres: - le élécommande () pour ouvrir Rappors: - Voyan (V) : pore en exercice 8

9 Inroducion Exemple: pore d un garage F O V d pf po capeurs Procédé acionneurs mesures pf, po, d commandes F, O Sysème de conrôle rappors V ordres Operaeur 9

10 Inroducion Implemenaion Le sysème de conrôle peu êre réalisé: Logique programmée : API Logique élecronique (cablée) : combinaoire ou séquenielle Logique pneumaique : piloage par air comprimée 10

11 Sommaire Inroducion API: Définiion e caracérisiques Ladder Diagram Sequenial Funcional Char Traducion de SFC à LD 11

12 API - Définiion Norme IEC Sysème numérique desiné à êre uilisé dans un environnemen indusriel Inégraion facile dans un sysème d auomaisme indusriel e uilisaion facile des foncions prévues Commande du processus au moyen d enrées e de sories Numeriques (p. e., Tou-ou-Rien) ou Analogiques Foncions spécifiques: logique, mise en séquence, emporisaion, compage, calcul arihméique Exécue des aciviés définies par l'uilisaeur sous forme de programme écri dans un langage exuel ou graphique 12

13 API Exemple (1) 13

14 API Exemple (2) Foncions logiques [séquenielles]: - remplir la cuve (durée, volume, niveau...), la vidanger - agier la soluion, mere le chauffage... Foncions de régulaion : - réguler la empéraure auour de la consigne - réguler le ph de la cuve Foncions de surveillance : - débordemen de cuve,excès de empéraure, de ph - dérive du processus de fermenaion Foncions de producion: - calculer le poin d'arrê de la fermenaion... Foncions de communicaion : - dialogue opéraeur (écran IHM) 14

15 API - Caracérisiques foncionnemen en emps réel : l'échelle de emps es de l'ordre de 1 à 100 ms foncionnemen muliâche en emps paragé : oues les aciviés foncionnen simulanémen ineracion avec les élémens maériels du processus o prise en compe de signaux élecriques --> enrées o envoi de signaux élecriques réalisan des acions sur le processus --> sories foncionnemen en réseau [applicaion réparie, enrées/sories disanes, capeurs e acionneurs inelligens] foncionnemen sûr (garani par une norme) 15

16 API e aures logiques Reconfigurable / Programmable Compac Modulaire Low-cos 16

17 API Srucure (1) Configuraion minimale Rack 19 Terminal de programmaion Unié cenrale Alimenaion Enrées / sories 17

18 API Srucure (2) Aures modules Communicaion Mémoire de masse PID Coprocesseur Servo-drive Encoder HMI 18

19 API Unié Cenrale (1) Mémoire : composane fondamenal de l U.C. O1 O32 I1 I32 O1 O32 S.O. T1 T16 C1 C16 P1 P4 W1 W512 PROG Espace enrées (I) e sories (O) Ex: I1 = I1.1. I1.8 (1 bye) Espace du Sysème Opéraive (ROM) Espace de ravaille du SO T = Temporisaeurs C= Compeurs P = PID Espace données uilisaeur Ex: W1 = W1.1. W1.8 (1 bye) Espace programme uilisaeur 19

20 API Unié Cenrale (2) Un API es en permanence en acivié dès sa mise sous ension Cycle séqueniel (mode RUN) 0. diagnosic (auo-es) 1. acquisiion des enrées 2. raiemen des données 3. mise à jour des sories Mode STOP: exécuion des âches (sep 3) es suspendue. Le cycle es proégé par un chien de guarde (wach-dog). 20

21 API - Unié Cenrale (3) Temps de cycle Varie selon aille du programme, complexié des calculs, nombre d'enrées/sories, puissance de l'api, ec. : p. e., 1 20 ms Peu-êre mesuré per kbye de programme : p. e., 2 ms/kbye). Temps de réponse Temps nécessaire pour réagir à un évènemen 21

22 API Modules I/O (1) Modules ou cares d'enrées - sories (en anglais Inpu-Oupu: I/O) inerface enre API e procédé assuran découplage galvanique ou foncionel Enrées: pour brancher capeurs, bouons, poussoirs, ec. Sories pour brancher acionneurs, voyans, vannes, ec. Isolemen galvanique Isolemen foncionel Transformaeurs d'isolemen Conacs à relais Opocoupleurs Volage follower 22

23 API Modules I/O (2) Tou ou rien (en anglais Digial) A relais Analogiques I / O 0 24 V d.c V a.c. 50 Hz 0 24 V d.c V a.c. 50 Hz ± 5 V, ± 10 V, 0 10 V, 4 20 ma Pour sondes de empéraure Converisseur A/D Converisseur D/A 23

24 API - Terminal de programmaion Pupire operaeur Terminal de mainenance, affichan des messages ou une représenaion du procédé Console de programmaion Pour écrire des programmes simples. Connexion par por ou sans fil. Inerface graphique Ecran d'affichage / acile ou un PC 24

25 API - Alimenaion Puissance nominale e maximale A dimensionner envisagean la possibilié d expansion Alarme arrê Redondance 25

26 API Communicaion (1) Fieldbus RS 232C, RS 485 Eherne Opique I/O à disance Proocolles Acquisiion de données en sysèmes disribués Profibus, Fieldbus Fundaion Device Ne - CAN ModBus CSMA/CD (TCP-IP) 26

27 API Communicaion (2) 27

28 API - Coprocesseur Uilisé pour calculs de grand complexié numérique Languages Basic C Connexions direces avec l'exérieur Mémoire réservée 28

29 API Modules pour la commande Encodeur PID Compoirs à grande viesse pour la lecure de encodeurs (incrémenaux e absolus) Module pour créer un boucle de commande suivan un algorihme de ype PID (avec se-poin) Servo Module pour la commande de moeurs 29

30 API Backup e redondance Backup: deux (ou plus) API qui conrôlen le même procédé Secours immédia (eng: ho sandby) API de secours marche en parallèle à API principal (même éa) Secours manuel (eng: cold sandby) API de secours acivé si API principal ombe en panne Sécurié inrinsèque Acion validée si concordance ou 2 sur 3 30

31 API Lang. de programmaion (1) Norme IEC : languages de programmaion pour API Porabilié Mainenabilié Le logiciel doi foncionner dans différens environnemens d'exécuion (p.e., API Telemecanique ou Siemens) Le logiciel doi êre simplemen e rapidemen réparé ou mis au jour ou modifié. Langages Sandardisés 31

32 API Lang. de programmaion (2) Texuels Lise d insrucions : IL (Insrucion Lis) - Pseudo assembleur Texe srucuré : ST (Srucured Tex) - Langage de hau niveau Graphiques Boîes foncionnelles : FBD (Funcion Block Diagram) - blocs, connecables enre eux, réalisan des opéraions Langage Ladder : LD (Ladder Diagram) - Schémas élecriques Sequenial funcion char : SFC - Proche du langage Grafce 32

33 API Lang. de programmaion (3) Exemple: IL (Insrucion Lis) - Pseudo assembler Démarrer un moeur si le bouon «sar» es pressé e si on n es pas dans un condiion d alarme VAR sar alarm power_on END_VAR : BOOL AT \%IX0.1; : BOOL AT \%MX1.5; : BOOL AT \%OX3.2; LD sar ANDN alarm ST power_on VAR: I/M/O inpu/inernal/oupu X/B/W/L bi, bye, word, double word 33

34 API Lang. de programmaion (4) Exemple: ST (Srucured Tex) - Langage de hau niveau Démarrer un moeur si le bouon «sar» es pressé e si on n es pas dans un condiion d alarme if (sar and (no alarm) ) end if hen power_on 34

35 API Lang. de programmaion (5) Exemple: FBD (Funcion Block Diagram) - blocs, connecables enre eux, réalisan des opéraions Démarre un moeur si le bouon «sar» es pressé e si on n es pas dans un condiion d alarme alarm NOT sar AND power_on 35

36 Sommaire Inroducion API: Définiion e caracérisiques Ladder Diagram Sequenial Funcional Char Traducion de SFC à LD 36

37 Ladder Diagram Ladder Diagram (LD): Langage graphique qui perme d écrire un programme de conrôle sous la forme d un schéma élecrique comporan des inerrupeurs e relais. Peu êre uilisé par du personnel élecricien ou ayan une connaissance de la schémaique élecrique sans pour auan apprendre un langage spécifique. Ex: AND = deux inerrupeurs en série S allume si A e B son fermés. A B Il peu êre difficile à décoder/encoder si le programme es complexe. Nécessie une compéence pariculière e l'expérience du réalisaeur de logique de conrôle. 37

38 LD Echelle Ladder = échelle en anglais Schéma élecrique d une alimenaion en ension: représenée par deux rais vericaux reliée horizonalemen par des rungs (barreaux) parcourus par couran. Se li de hau en bas: chaque rung représene une insrucion du program. Sur chaque rung l'évaluaion des valeurs se fai de gauche à droie (on peu pas inverser l orienaion). 38

39 LD Elémens fondamenaux conacs (ou inerrupeurs) : représenen les données d enrée de l insrucion, c.à.d., des valeurs déjà connus. I Posiionnés dans la parie gauche du rung. bobines (ou relais) : représenen les données de sorie de l insrucion, c.à.d., le résulas de la compuaion. X Posiionnées à l exremié droie du rung (une seule par rung). blocs foncionnels : permeen de réaliser des foncions avancées (emporisaion, compage, ec.). Posiionnés à l exremié droie du rung (un seul par rung). T 1 C 1 n 39

40 LD Conacs Associés à une variable booléenne d enrée (I) ou inerne (X) ou de sorie (O). I (NO) Conac normalemen ouver (NO: normally open) Il es normalemen ouver mais il es fermé (passage de couran) lorsque la variable booléenne I es vraie (I=1). I (NC) Conac normalemen fermé (NC: normally closed) Il es normalemen fermé mais il es ouver (aucun passage de couran) lorsque la variable booléenne I es vraie (I=1). 40

41 LD Bobines Associés à une variable booléenne inerne (X) ou de sorie (O). X X=vraie si alimenée Bobine direce (NO: normally open) Si alimenée alors la variable booléenne associée es mémorisée à 'vraie (X =1), sinon elle es mémorisée à 'fausse (X=0). X X=vraie si non alimenée Bobine inversée (NC: normally closed) Si alimenée alors la variable booléenne associée es mémorisée à fausse (X=0), sinon elle es mémorisée à vraie (X=1). 41

42 LD Example XOR I 1 I 2 O XOR 1 2 I 1 I 2 O if (I 1 and (no I 2 )) or ((no I 1 ) and I 2 ) hen O = 1 else O = 0 end if Représenaion équivalene I 1 I 2 O I 1 Chronogramme 1 I 2 I 1 I 2 O

43 LD Temps de reard XOR I 1 I 1 I 2 O 1 2 I 1 I 2 I 2 O 1 I 1 vraie cycle k cycle k+1 T D I 1 memorisée T O affecée T = emps de cycle D = emps de reard Pour XOR: T < D < 2T 43

44 LD Ordre des rungs 1 I 1 I 2 X 1 Comme dans ous programmes d ordinaeur, l ordre des insrucions (rung) es fondamenal. 2 X 1 I 3 O O = I 1 and (no I 2 ) and I 3 1 X 1 I 3 O O= X 1 and I 3 2 I 1 I 2 X 1 Si X 1 n es pas devenue vraie dans un cycle précédene, quand on déermine O X 1 = 0 O = 0 n impore quel valeur on I 1, I 2 e I 3. 44

45 LD Affecaion des sories Les sories son affecées seulemen à la fin du cycle Valeurs enrées I 1 =1 I 2 =1 1 I 1 O O = I 1 = 1 I 2 O 2 O = no I 2 = 0 Bien que la variable O soi assignée vraie dans le premier rung, la sorie qui corresponde à O n es jamais affecée vraie. 45

46 LD Fron monan Le fron monan de la variable I es une variable impulsive O qui es vrai quand I change de fausse à vraie. 1 I X O X I X O O es vraie pour un cycle quand I passe de fausse à vraie. Il y a un décalage de un cycle enre I e X/O

47 LD Srucures logiques 1 2 I 1 I 2 X 1 I 2 I 3 X 2 Choix if I 2 =1 hen if I 3 =1 hen X 2 =1 end if else if I 1 =1 hen X 1 =1 end if end if I 1 I 2 X I 1 I 2 X 2 Parallélisme if I 2 =0 and I 1 =1 hen X 2 =1 X 1 =1 end if Le rung 2 peu ere eliminé 47

48 LD Bascule Se-Rese (1) 1 2 I S I R X X La variable X deviens vraie si I S deviens vraie e I R es fausse, e rese vraie pendan que I R rese fausse (mémorisaion du valeur) I S I R X Démarrage moeur: I S : bouon marche I R : bouon arrê X: commande moeur (Q=X, Q=no X 48

49 LD Bobines à acion se/rese Bobines qui mémorisen le valeur (se) jusqu à quand son mises à zéro (rese). X S La bobine à acion Se (Lach) si alimenée assigne le valeur X=1. Bobine à acion Se X R Bobine à acion Rese X garde le valeur jusqu à quand la bobine Rese (Unlach) es alimenée e assigne le valeur X=0. Si l API es arrêé X es remise a zéro. 49

50 LD Bascule Se-Rese (2) 1 I S X S La variable X deviens vraie si I S deviens vraie e garde le valeur. 2 I R X R X es remise à zéro quand I R deviens vraie. I S I R X Démarrage moeur: I S : bouon marche I R : bouon arrê X: commande moeur 50

51 LD Temporisaeurs Un emporisaeur (imer) impose un délai prédéerminé enre un fron monan à l enrée e à la sorie du emporisaeur. T 1 Temporisaeur : La variable booléenne T 1 deviens vraie quand le emporisaeur rese alimenée consécuivemen pour un emps D = * 0.01 s ( cenièmes de seconds) T 1 es mise à zéro si le emporisaeur n es plus alimené T 1 R T 1 R Temporisaeurs cumulaif: La variable booléenne T 1 deviens vraie quand le emporisaeur rese alimenée consécuivemen ou non pour un emps D = * 0.01 s ( cenièmes de seconds) T 1 es mise à zéro par une bobine Rese. 51

52 LD Exemple emporisaeur I 1 0.5s 0.5s I 1 I 2 1 T 1 50 I 2 T 2 R 100 T 1 2 I 2 T 2 T 2 R T 2 R-T 2 52

53 LD Compeur Un compeur ser à comper des impulsions (fron monan) e à averir le programme lorsqu un nombre prédéerminé d impulsions on éé reçues. C 1 n Le compeur a une variable inerne à 16 bis qui compe les impulsions reçues. La variable booléenne C 1 devien vraie si la variable inerne dépasse n. C 1 R La bobine Rese mes à zéro la variable inerne e donc la variable booléenne C 1 aussi. 53

54 LD Exemple compeur I 1 I 1 C 1 O 1 I 2 I 1 2 C 1 3 C 1 3 I 2 C 1 C 1 R O R-T 2 54

55 LD Sau 1 I A JMP 2 3 Si I es vraie saue à LBL A A LBL Jump = sau Label = éiquee 55

56 LD Sous-programme 1 I A JSR 2 Si I es vraie on exécue le sousprogramme A. Terminé le sousprogramme on reourne à l insrucion suivane A SBR 70 RET SBR: Sub-rouine = sous-programme JPR: Jump sub-rouine Le sous-programme peu êre uilisé dans plusieurs pars du programme. 56

57 LD Maser Conrol Relay 1 I MCR Si I es vraie on exécue les insrucions enre les deux bobines MCR MCR Si I es fausse on n exécue pas les insrucions enre les deux bobines MCR e oues bobines inernes (sauf bobines Se) son mises à zéro. Zone Conrol Las Sae (ZCL): même srucures mais si I es fausse oues bobines enre les deux bobines MCR garden le valeur précèden. 57

58 LD Aures opéraions Foncions logiques, mahémaiques, gesion de la mémoire, communicaion. Insrucion Oper-1 Oper-2.. Oper-n Exemples La foncion Insrucion es exécué avec les argumens Oper-1, Oper-2,, Oper-n ADD: addiion MUL: muliplicaion AND: muliplicaion binaire bi à bi OR: addiion binaire bi à bi NEQ: es pour inégalié PID: commande PID SEND: envoie données à aure API en réseaux GET: obiens données de aure API en réseaux RSD: décale un mo d un bi à droi 58

59 Sommaire Inroducion API: Définiion e caracérisiques Ladder Diagram Sequenial Funcional Char Traducion de SFC à LD 59

60 Sequenial Funcional Char Langage de programmaion inspiré du sandard français GRAFCET (GRAphe Foncionnel de Commande Eape/Transiion) développé en France à la fin des année 70 par l AFCET. Devien sandard IEC 848 en Appelé SFC (Sequenial Funcional Char) dans le sandard IEC Langage graphique de hau niveau qui a une srucure ressemblan à la srucure d un réseau de Peri. Le GRAFCET es dédié à la spécificaion, alors que SFC es plus appliqué à la programmaion. 60

61 SFC Exemple Tr moeur OFF sar & no alarm moeur ON Démarre un moeur si le bouon sar es pressé e si on n es pas dans un condiion d alarme. Arrêe le moeur si le bouon sop es pressé ou si l alarme se déclenche. Tr 2 alarm Tr 3 sop Ordre d exécuion : du hau vers le bas si non spécifié. 61

62 SFC Elémens de base Eape i Symbolise un éa ou une parie de l éa du sysème Représenée par un carreau numéroé i=1, 2 Peu avoir une acion associée. Tr j Transiion C j Indique la possibilié d évoluion qui exise enre deux éapes. Représenée par un épais rai horizonal éiqueé Tr j (j =1, 2 ) Peu avoir une récepivié C j associée. Tr 1 Liaison orienée 1 Tr 2 3 Lien que lie une éape avec une ransiion ou une ransiion avec une éape. Représenée par un fin rai verical (e connecions horizonales). Si l orienaion es du hau vers le bas, aucune flèche es nécessaire. 2 Tr 3 62

63 SFC Exemple Tr moeur OFF sar & alarm moeur ON Éapes Éape 1 acion: «moeur OFF» Éape 2 acion: «moeur ON» Transiions Tr 1 récepivié: sar & no alarm Tr 2 récepivié: alarm Tr 3 - récepivié: sop Tr 2 alarm Tr 3 sop L éape 2 es: -en amon de Tr 2 e Tr 3 -en aval de Tr 1 63

64 SFC Eapes (1) i j Eape i; éape iniial j i j Eapes acives X X i i 1 0 éape i éape i acive non acive Variable booléenne X i associé à l éape i X i /X i /D D Variable booléenne /X i / D associé à l éape i (rearde d acivaion de D) Ex: /X 5 / 3s 64

65 SFC Eapes (2) Acion O associée à l éape i i O O : variable de sorie ou inerne mise à 1 par l acion X i Variable O = 1 si l éape i es acive O = X i O Aures ypes d acions peuven êre définis. 65

66 SFC Transiions (1) Tr j C j Tr j : éiquee de la ransiion (j = 1, 2, ) C j : récepivié de la ransiion La récepivié es une foncion booléenne des variables d énrée ou inernes ou emporelles: elle peu êre vraie (=1) or fausse (=0). Ex: Tr 1 sar & alarm Tr 2 /X 3 /2s Vraie si sar=1 e alarm = 0 Vraie si éape 3 acive depuis 2/+ sec Si oujours vraie, la récepivié es omise ou indiqué =1. Tr 4 =1 66

67 SFC Transiions (2) Une ransiion peu avoir plusieurs éapes en amon e en aval. Une ransiion es validée si oues ses éapes en amon sono acives. Une ransiion es franchissable si es validée e sa récepivié es vraie T 1 C 1 T 2 C 2 =0 T 3 C 3 = Non validée Validée non franchissable Franchissable 67

68 SFC Transiions (3) Une ransiion franchissable peu êre franchie. Le franchissemen d une ransiion enraine dans ce ordre: désacivaion de oues ses éapes en amon; acivaion de oues ses éapes en aval 1 2 Franchissemen de Tr Tr 3 C 3 =1 Tr 3 C 3 =

69 SFC Règles d évoluion Règle 1 Condiion iniiale (s applique seulemen au démarrage de l API) Les éapes iniiales son acivées e les acions associées exécuées. Règle 2 Franchissemen des ransiions Toues ransiions simulanémen franchissable son simulanémen franchies. Règle 3 Evoluion des éapes acives Le franchissemen d une ransiion enraine dans ce ordre: a) désacivaion de oues ses éapes en amon; b) acivaion de oues ses éapes en aval Si une éape doi êre simulanémen désacivée e acivée, elle rese acive. Règle 4 Exécuion des acions Si une éape es acive, les acions associées son exécuées. 69

70 SFC Exemple sar = 0 1 alarm = 0 enrées Tr 1 sar & alarm sop = 0 M = 0 sorie 2 M Aucune ransiion franchissable = éa sable Tr 2 alarm Tr 3 sop On aends le prochain évènemen. 70

71 SFC Exemple sar = 1 1 alarm = 0 enrées Tr 1 sar & alarm sop = 0 M = 0 sorie 2 M Tr 1 es franchissable Tr 2 alarm Tr 3 sop 71

72 SFC Exemple sar = 0 1 alarm = 0 enrées Tr 1 sar & alarm sop = 0 M = 1 sorie 2 M Aucune ransiion franchissable = éa sable Tr 2 alarm Tr 3 sop On aends le prochain évènemen. 72

73 SFC Exemple sar = 0 1 alarm = 0 enrées Tr 1 sar & alarm sop = 1 M = 1 sorie 2 M Tr 3 es franchissable Tr 2 alarm Tr 3 sop 73

74 SFC Exemple sar = 0 1 alarm = 0 enrées Tr 1 sar & alarm sop = 0 M = 0 sorie 2 M Aucune ransiion franchissable = éa sable Tr 2 alarm Tr 3 sop On aends le prochain évènemen. 74

75 SFC Srucure de base (1) a & b 1 _ a & b a & b 2 c c 3 _ a & b Sau d éape Quand a=1 avance de l éape 1 mais si b=1 avance à 3 (éape 2 es sauée) Reprise de séquence Quand a=1 avance de l éape 2 mais: -Si b=1 éape 2 es répeé -Si b=0 passe à 3 75

76 SFC Srucure de base (2) 1 _ a & b 2 3 c 4 5 e 6 _ b & a d f Aguillage (ou choix) Apres l éape 1 : -Si a=1 avance à 2 -Si b=1 avance à 3 Aenion: si a e b son simulanémen vraies les éapes 2 e 3 son acivées au même emps. Si ca n es pas souhaié (parallélisme inerpréé): -On peu donner priorié à a (en viole) -On peu mere un XOR (en azur e viole) Convergence On peu arriver à l éape 6 soi par l éape 4, soi par l éape 5 76

77 Branche 1 Branche 2 SFC Srucure de base (3) 1 a 2 3 b c Parallélisme Si a=1 on avance de l éape 1 e les éapes 2 e 3 son simulanémen acivées Les branches 1 e 2 son exécuées en parallèle dans n impore quel ordre d Synchronisaion (ou rendez-vous) On peu aciver 6 seulemen si oues les deux branches on erminé (4 e 5 acives) 77

78 SFC Srucure de base (4) 2 S11 11 X 2 L éape iniiale 11 du slave es acivée au démarrage mais la ransiion en aval es non franchissable (récepivié =0). 3 X Quand l éape 2 du maser es acivée le slave peu procéder e exécuer son sous-programme. 13 _ X 2 A la fin du sous-programme l éape 13 es acivée e la ransiion en aval de l éape 2 du maser es franchissable. Maser Slave Quand l éape 2 es désacivée, le slave es réiniialisé. 78

79 SFC Acions (1) Acion O de ype <Q> associée à l éape i i <Q> <c> O - O : variable de sorie mise à 1 par l acion - <Q> : idenifian du ype d acion - <c> : condiion (seul. pour acions condiionnelles) Acions coninues - ype N (non-sored) O = X i Variable O = 1 si éape i acive i ou N O X i O Type N peu êre omis. i O 79

80 SFC Acions (2) Acions impulsionnelles Type P (pulse) X i i P O O O = fron_monan(x i ) OR fron_descendan(x i ) Variable O = 1 à l acivaion ou désacivaion de l éape i X i Acions condiionnelles Acion condiionnelle simple Type C i C cond O cond O = X i AND cond Variable O = 1 si éape i es acive e cond es vraie O 80

81 SFC Acions (3) X i D = 3s Acion reardée Type D (delay) i D O /X i /D D O = X i AND /X i / D Variable O = 1 si éape i es acive avec reard de D O D = 3s X i Acion limiée dans le emps Type L (limied) O = X i AND no( /X i / D) Variable O = 1 si éape i es acive mais pour une durée limiée à D i L O /X i /D O D

82 SFC Acions (4) Acions mémorisées X i Acion se Type S i S O X j Acion rese Type R j R O O La variable O deviens vraie à l acivaion de l éape i e garde le valeur (se). O es remise à zéro à l acivaion de l éape j (rese). 82

83 Sommaire Inroducion API: Définiion e caracérisiques Ladder Diagram Sequenial Funcional Char Traducion de SFC à LD 83

84 Traducion de SFC à LD Un programme Sequenial Funcional Char peu êre radui en un programme Ladder Diagram pour l exécuion sur un API qui n uilise pas l SFC. Algorihme sans recherche de sabilié Procédure de raducion sandard e auomaique Temps d exécuion n augmene pas beaucoup Programme plus lisible Exécuion du programme non opimisée Occupaion mémoire EPROM augmene beaucoup 84

85 SFC LD: Algorihme RS Algorihme à recherche de sabilié (RS): si, à un momen donné, l éa des enrées e des variables inernes perme le franchissemen consécuif de plusieurs ransiions, ce franchissemen se fera dans le même cycle machine. 1 Cycle k 1 T 1 2 C 1 O C 1 =1 T 1 2 C 1 O L acion O associée à l éape 2 n es pas exécuée. T 2 3 C 2 =1 T 2 3 C 2 =1 T 4 C 3 =0 T 4 C 3 =0 85

86 SFC LD: Algorihme RS Algorihme à recherche de sabilié Mémoriser les enrées OUI 1 re cycle NO Aciver éapes iniiales Déerminaion ransiions franchissables Déerminaion du nouvel éa OUI Èa sable NO Affecer les sories 86

87 SFC LD: Algorihme SRS Algorihme sans recherche de sabilié (SRS): si, à un momen donné, l éa des enrées e des variables inernes perme le franchissemen consécuif de plusieurs ransiions, ce franchissemen se fera au ryhme d une ransiion par cycle machine [problème si l environnemen change]. 1 Cycle k 1 Cycle k+1 1 T 1 C 1 C 1 =1 T 1 C 1 T 1 C 1 2 O 2 O 2 O T 2 3 C 2 =1 T 2 3 C 2 =1 T 2 3 C 2 =1 T 4 C 3 =0 T 4 C 3 =0 T 4 C 3 =0 87

88 SFC LD: Algorihme SRS Algorihme sans recherche de sabilié Mémoriser les enrées OUI 1 re cycle NO Aciver éapes iniiales Déerminaion ransiions franchissables Déerminaion du nouvel éa Affecer les sories 88

89 SFC LD: Algorihme SRS L algorihme sans recherche de sabilié es similaire au cycle séqueniel qui caracérise les API 89

90 SFC LD: Procédure La procédure de raducion d un SFC sans recherche de sabilié en LD nécessie 4 phases (chacune qui corresponds à une parie du programme écri dans ce ordre) 1. Iniialisaion (seulemen au première cycle): les éapes iniiales son acivées e on sau à 4 pour exécuer les acions correspondans. 2. Déerminaion de ransiions franchissables 3. Franchissemen des ransiions e mis à jour de l éa (désacivaion des éapes en amon e acivaion des éapes en aval) 4. Exécuion des acions associées aux éapes acives 90

91 1 - Iniialisaion Iniialisaion (seulemen au première cycle): les éapes iniiales son acivées e les acions correspondans exécuées. 1 2 W a JMP W S Si on es au première cycle (W=0) on acive les k éapes iniiales in-1, in-2,, in-k 3... k+2 k+3 k+4 Acivaion première éape iniiale a LBL... Acivaion dernière éape iniiale X in-1 S X in-k S acions JMP W es mis à 1 : aux prochains cycles la phase d iniialisaions es saué. A la fin de l iniialisaion on saue à l exécuions des acions associées aux éapes iniiales. 91

92 2 Déerminaion des ransiions Déerminaion de ransiions franchissables dans ce cycle (le nombre oal de ransiions es m). X 1 X 2 C 1 Tr X 3 C 2 Tr m Déerminaion franchissemen ransiion 3... Déerminaion franchissemen ransiion m Tr 1 Tr 2 3 C 1 C 2 Dépend des éapes acives au cycle précéden e du valeur des enrées dans le cycle en cours. Si la i-me ransiion es franchissable la variable Tr i es vraie dans le cycle en cours. 92

93 3 - Mis à jour de l éa (1) Franchissemen des ransiions avec désacivaion des éapes en amon e acivaion des éapes en aval. Première parie: on spécifie les éapes en amon qui son désacivées par le franchissemen de chaque ransiion 1 Tr 1 X 1 R X 2 R Tr 2 X 3 R Tr 1 C m Désacivaion éapes en amon ransiion m Tr 2 C

94 3 - Mis à jour de l éa (2) Deuxième parie: on spécifie les éapes en aval qui son acivées par le franchissemen de chaque ransiion. Un éape désacivée e acivée dans le même cycle rese acive. m+1 Tr 1 X 3 S 1 2 m+2 Tr 2 X 4 S Tr 1 C m Acivaion éapes en aval ransiion m Tr 2 C

95 4 - Exécuion des acions (1) Exécuion des acions associées aux éapes acives (le nombre oal de éapes es p). 1 acions LBL Plusieurs cases possibles. 2 X X 2 O 1 2 O 1 W 1 4 X 3 W 1 O 2 3 C O 2 5 X 4 O 3 S 4 S O

96 4 - Exécuion des acions (2) Exécuion des acions associées aux éapes acives (le nombre oal de éapes es m) X 5... T Y 2 5 D O 2 1s T X 6 T Tr 1 /X 6 /3s p+1 Exécuion acions éape q 96

97 Exemple - Perceuse p = démarrage a = fin course hau m = moyenne course b = fin course bas x = conac pièce y = pièce en place S = remonée D = descene R = roaion O = huilage Après démarrage si pièce en place acionne perceuse (se R e descend). Si pièce non épaisse (m avan x) perce jusqu à b. Si pièce épaisse (x avan m) perce jusqu à m, remone, huile pour 2s e redescend en perçan jusqu à b. Arrivé à b remone e arrêe la perceuse. Réiniialise quand la pièce es reirée. 97

Lycée Vaucanson Tours. Automatique Systèmes séquentiels. Philippe Bourzac 2006

Lycée Vaucanson Tours. Automatique Systèmes séquentiels. Philippe Bourzac 2006 Lycée Vaucanson Tours / / Auomaique ysèmes séqueniels Philippe Bourzac 26 Auomaique ysèmes séqueniels AUTOMATIUE YTEME EUENTIEL. Insuffisance des sysèmes logiques combinaoires. On souhaie réaliser la commande

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. FONCTION RETARD ou TEMPORISATION

DOSSIER TECHNIQUE. FONCTION RETARD ou TEMPORISATION DOSSIER TECHNIQUE Foncion FONCTION RETARD ou TEMPORISATION La foncion reard ou emporisaion es une foncion dans laquelle oue ransiion d enrée (commande) se radui par une ransiion reardée de l informaion

Plus en détail

CHAPITRE III : LES COMPTEURS

CHAPITRE III : LES COMPTEURS CHAPITRE III : LES COMPTEURS I. Inroducion Dans de nombreuses applicaions on es amené à faire des compages d impulsions dans un emps donné pour la mesure de fréquences (par exemple) ou ou simplemen comper

Plus en détail

Logique Séquentielle - fonction «Registre à décalage»

Logique Séquentielle - fonction «Registre à décalage» Logique Séquenielle - foncion «Regisre à décalage» 1. Inroducion Les bascules son rès uilisées comme élémens de mémorisaion de données ou d informaion. Le sockage des données a généralemen lieu dans des

Plus en détail

LA LOGIQUE SEQUENTIELLE

LA LOGIQUE SEQUENTIELLE Auomaique e Informaique Indusrielle LA LOGIQUE SEQUENTIELLE SOMMAIRE Tire Page I. Définiion (rappel) : Sysème séqueniel 2 II. Prise en compe du emps 2 a) foncion mémoire 2 b) foncion(s) reard(s), emporisaion

Plus en détail

DECRIRE UN SYSTEME AUTOMATISE D UN POINT DE VUE FONCTIONNEL ET TEMPOREL

DECRIRE UN SYSTEME AUTOMATISE D UN POINT DE VUE FONCTIONNEL ET TEMPOREL MI IV - 110A DECRIRE UN SYSTEME AUTOMATISE D UN POINT DE VUE FONCTIONNEL ET TEMPOREL MAINTENANCE INDUSTRIELLE Niveau IV 2006 CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 39, rue Pierre Baize - CP201-69336 Lyon

Plus en détail

Démarrage direct, deux sens de rotation

Démarrage direct, deux sens de rotation Dae: Page : sur 6 Démarrage direc, deux sens de roaion Démarrage direc, deux sens de roaion. Problémaique Le schéma uilisé dans le cours précéden ne permeai que la roaion dans un seul sens. Il arrive que,

Plus en détail

Démarrage direct des moteurs

Démarrage direct des moteurs Page : sur 6. Problémaique Nous allons éudier la moorisaion d un malaxeur de faible puissance el que ceux uilisés dans les laboraoires de développemen de produis cosméiques. La faible quanié de produi

Plus en détail

Remarque préliminaire : les parties de TP repérées par un trait vertical «

Remarque préliminaire : les parties de TP repérées par un trait vertical « STRUCTURE ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN AUTOMATE PROGRAMMABLE INDUSTRIEL (API) Remarque préliminaire : les paries de TP repérées par un rai verical «ravail préparaoire à faire à la maison.» corresponden

Plus en détail

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures TEE Sciences e Technologies de l'indusrie e du Développemen Durable Dae Lycée Nicolas Apper OBJECTIFS Régulaion de la viesse d un rain TP 2 Séquence 2 Décoder un schéma élecrique Décoder un schéma bloc

Plus en détail

TB 360 TB 360. Entrée 1. Entrée 2. Entrée 3. Entrée 4. Maintenance

TB 360 TB 360. Entrée 1. Entrée 2. Entrée 3. Entrée 4. Maintenance enrées/sories série TB logiciel d applicaion 4 enrées marche / arrê famille : Inpu ype : Binary inpu, 4-fold TB 360 Environnemen TB 360 Enrée 1 Enrée 2 sories 230 V Enrée 3 Enrée 4 Mainenance visualisaion

Plus en détail

Démarrage étoile triangle

Démarrage étoile triangle Dae: Page : sur 6 Démarrage éoile riangle Démarrage éoile riangle. Problémaique Lorsque la puissance des moeurs uilisés devien plus imporane (à parir d une peie dizaine de kilowas) l appel de couran au

Plus en détail

Introduction à la programmation d'un automate. Sommaire

Introduction à la programmation d'un automate. Sommaire Inroducion à la programmaion d'un auomae Sommaire Présenaion du sysème de gesion de rafic... Fiche pédagogique...2 Travail demandé...3. Programmaion d'une foncion OUI...3 2. Programmaion d'une foncion

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Secion : S Opion : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Domaine d applicaion : raiemen du signal ype de documen : Cours Classe : Première Dae : I Définiion

Plus en détail

Logique séquentielle Fonction Mémoire

Logique séquentielle Fonction Mémoire ciences de l Ingénieur Page 96 1 Inroducion Logique combinaoire : Logique séquenielle Foncion Mémoire Logique séquenielle : Exemple : Télérupeur, commande TO de machine ouil, GAFCET 2 Foncion mémoire élecromécanique

Plus en détail

Proposé par MADAK Page 1/11

Proposé par MADAK Page 1/11 Chaîne d informaion ) rucure de la chaîne d informaion Maière d œuvre enrane AGIR Déches e peres Consignes de l opéraeur Maière d œuvre sorane Dans une chaîne foncionnelle, la chaîne d informaion perme:

Plus en détail

Commande du plafonnier d'un véhicule. CO8.sin1. Rechercher et choisir une solution logicielle ou matérielle au regard de la définition d'un système.

Commande du plafonnier d'un véhicule. CO8.sin1. Rechercher et choisir une solution logicielle ou matérielle au regard de la définition d'un système. STI2D SIN V. Commande du plafonnier d'un véhicule. CO8.sin. Rechercher e choisir une soluion logicielle ou maérielle au regard de la définiion d'un sysème. BP / Clavier Sans conac IR / ILS A conac FC Capeur

Plus en détail

Université de Bretagne Sud - Lorient. Logique séquentielle. Nathalie Julien

Université de Bretagne Sud - Lorient. Logique séquentielle. Nathalie Julien Universié de Breagne Sud - Lorien Logique séquenielle Nahalie Julien juille 2003 Plan Chapire 1 : Inroducion aux bascules I. Bascule RS 1. Principe 2. Consiuion en pores NOR 3. Foncionnemen 4. Chronogrammes

Plus en détail

Distribution de l énergie

Distribution de l énergie Disribuion de l énergie S si Cours 1. La foncion «DISTRIBUER» L énergie fournie par l alimenaion, qu elle soi élecrique ou pneumaique, doi êre disribuée aux acionneurs du sysème. Cee disribuion d énergie

Plus en détail

TB 362. Associé au produit 4 entrées à encastrer ou au récepteur radio 4 entrées, le logiciel assure les fonctions suivantes :

TB 362. Associé au produit 4 entrées à encastrer ou au récepteur radio 4 entrées, le logiciel assure les fonctions suivantes : 1 2 3 4 A B 3 4 5 6 7 8 C Enrées/sories Série TB Logiciel d applicaion 1 commande de variaion + 2 commandes marche/arrê famille : Inpu ype : Binary inpu, 4 fold TB 362 Environnemen BP câblage sur TB 024

Plus en détail

Ouvre portail. 1. Présentation du système

Ouvre portail. 1. Présentation du système Ouvre porail TD 1. Présenaion du sysème L ouvre-porail auomaisé éudié perme l ouverure e la fermeure d un porail chez les pariculiers de façon auomaique ou semiauomaique. L ouvre porail es ariculé sur

Plus en détail

LES COMPTEURS. A Mise en situation : Montre électronique :

LES COMPTEURS. A Mise en situation : Montre électronique : LES OMPTEURS Mise en siuaion : Monre élecronique : Une des applicaions les plus couranes des compeurs es la monre élecronique où l heure du jour es indiquée au moyen de chiffres : deux chiffres pour les

Plus en détail

Démarrage étoile triangle

Démarrage étoile triangle Dae: Page : sur 6 Démarrage éoile riangle Démarrage éoile riangle. Problémaique Lorsque la puissance des moeurs uilisés devien plus imporane (à parir d une peie dizaine de kilowas) l appel de couran au

Plus en détail

2/20 1) L e L s di ff f érent n s t ypes de ystèmes 2) L e L s s ystèmes as servis 3) S i S gnau x c anon on que qu s d ent n rée 4) C r C itères de

2/20 1) L e L s di ff f érent n s t ypes de ystèmes 2) L e L s s ystèmes as servis 3) S i S gnau x c anon on que qu s d ent n rée 4) C r C itères de 2/20 1) Les différens ypes de sysèmes 2) Les sysèmes 3) canoniques d enrée 4) Crières de qualié 5) Sabilié 6) Précision 7) Rapidié 8) Amorissemen 1) Les différens ypes de sysèmes 3/20 Vous avez di «sysème»???

Plus en détail

Carte d'acquisition Dossier ressource

Carte d'acquisition Dossier ressource Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques TP AMOS Care USB 6009 BTS SP1 Page 1 sur 9 Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques 1. Présenaion 1.1 inroducion Une care d'acquisiion es un accessoire uilisé dans

Plus en détail

STRUCTURE DES MACHINES

STRUCTURE DES MACHINES STRUCTURE ES MACHINES Enrées-sories uesion (A) Une liaison parallèle es une liaison muli-lignes. (B) Plusieurs signaux différens peuven ransier sur une seule ligne série. (C) Un bi de parié perme de déecer

Plus en détail

Support : PORTES D ACCES DE TRAMWAY C.I. : 12 Activité : Analyse des signaux de commande Niveau : T S-SI Type de la séance : TD Durée : 1h

Support : PORTES D ACCES DE TRAMWAY C.I. : 12 Activité : Analyse des signaux de commande Niveau : T S-SI Type de la séance : TD Durée : 1h Suppor : PORTES D ACCES DE TRAMWAY C.I. : 12 Acivié : Analyse des signaux de commande Niveau : T S-SI Type de la séance : TD Durée : 1h Chaque ramway es doé d un sysème auonome de communicaion e de gesion

Plus en détail

deux valeurs pour v 2 : v 2 = ou v 2 = donc v 2moy =, B or il nous faut v 2moy =.

deux valeurs pour v 2 : v 2 = ou v 2 = donc v 2moy =, B or il nous faut v 2moy =. Chapire.3.3 Conversion coninu alernaif 1 ) Principe 1.1) Généraliés C es un converisseur saique, qui perme des échanges d énergie enre une enrée coninue e une sorie alernaive. Symbole: Si la source coninue

Plus en détail

Interrupteur crépusculaire digital AlphaLux³ D / 27

Interrupteur crépusculaire digital AlphaLux³ D / 27 Inerrupeur crépusculaire digial AlphaLux³ D2 426 26 / 27! Consignes de sécurié Ce produi doi de préférence êre insallé par un élecricien professionnel, faue de quoi vous vous exposez à un risque d incendie

Plus en détail

Les fonctions logiques & l algèbre de Boole

Les fonctions logiques & l algèbre de Boole Les foncions logiques & l algèbre de Boole 1 - Algèbre de Boole Hisorique : Georges BOOLE, philosophe e mahémaicien anglais, publia en 1854 un essai sur les raisonnemens logiques poran sur les proposiions

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE Session 2004 Breve de Technicien Supérieur CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE U42 Auomaismes e logique Durée : 2 heures Coefficien : 2 Aucun documen auorisé. Calcularices inerdies. STATION DE

Plus en détail

Réglage valeur moyenne

Réglage valeur moyenne P Cours : l insrumenaion élecrique A- Le généraeur de basses fréquences ou G.B.F - Présenaion uilisé : Réglage fréquence Réglage ampliude Réglage valeur moyenne Sweep : Possibilié de créer un signal de

Plus en détail

Circuits séquentiels complexes

Circuits séquentiels complexes ircuis séqueniels complexes Réalisé à parir des bascules élémenaires, des foncions logiques séquenielles plus élaborées que ces dernières son inégrées dans des circuis Nous nous inéresserons ici pariculièremen

Plus en détail

Démarrage statorique

Démarrage statorique Page 98 Communicaion echnique Démarrage saorique 1. Problémaique Les produis volails uilisés par la SPCC dans la fabricaion des parfums impliquen une aéraion fore afin d évacuer les vapeurs qui peuven

Plus en détail

Chapitre 2 : LOGIQUE SÉQUENTIELLE

Chapitre 2 : LOGIQUE SÉQUENTIELLE Chapire 2 : Logique séquenielle Chapire 2 : LOGIUE ÉUENTIELLE INTODUCTION Dans le chapire précéden, nous avons considéré des sysèmes don le comporemen es qualifié de combinaoire dans la mesure où les évoluions

Plus en détail

Les Compteurs. A). Présentation : I ). Introduction :

Les Compteurs. A). Présentation : I ). Introduction : Les Compeurs A) Présenaion : I ) Inroducion : Un compeur es un ensemble de bascules qui serven à comper les impulsions mises en enrées (Horloge) Le compage peu-êre fai dans différens codes : Binaires,

Plus en détail

LES COMPTEURS 3. COMPTEURS ET DECOMPTEURS ASYNCHRONES :

LES COMPTEURS 3. COMPTEURS ET DECOMPTEURS ASYNCHRONES : ISET de Nabeul ours de Sysème logique (2) hapire 3. OBJETIFS LES OMPTEURS Eudier les différens ypes de compeurs. omprendre le principe de foncionnemen de chaque ype. Mairiser les éapes de synhèse d un

Plus en détail

COFFRE MOTORISE DE 607 PEUGEOT

COFFRE MOTORISE DE 607 PEUGEOT Nom : Prénom : COFFRE MOTORISE DE 607 PEUGEOT 1 Présenaion du sysème. La 607 PEUGEOT, voiure hau de gamme, a éé doée après sa sorie, d'un équipemen supplémenaire desiné à simplifier la vie des uilisaeurs

Plus en détail

DEMARRAGE D UN MOTEUR ETOILE / TRIANGLE

DEMARRAGE D UN MOTEUR ETOILE / TRIANGLE DEMARRAGE ETOILE / TRIANGLE D UN MOTEUR Page 1 / 5 DEMARRAGE D UN MOTEUR ETOILE / TRIANGLE L appel de couran lors du démarrage d un moeur peu provoquer des chues de ension se raduisan par, le vacillemen

Plus en détail

Cours Electronique Numérique Audioprothèse 2eme Année. Christophe Adessi LPMCN. Université Claude Bernard Lyon1

Cours Electronique Numérique Audioprothèse 2eme Année. Christophe Adessi LPMCN. Université Claude Bernard Lyon1 Cours Elecronique Numérique 25-26 Audioprohèse 2eme Année Chrisophe Adessi chrisophe.adessi@univ-lyon.fr LPMCN Universié Claude Bernard Lyon Elecronique Numérique 25-26 p. ommaire I Chaîne de raiemen numérique

Plus en détail

AUTOMATE PROGRAMMABLE ET TEMPS REEL

AUTOMATE PROGRAMMABLE ET TEMPS REEL AUTOMAT PROGRAMMABL T TMP RL udes des PC T2 1. Inroducion La srucure ype d une chaîne foncionnelle dans un sysème auomaisé es la suivane : Capeur A.P.I. Préacionneur Acionneur ffeceur! Appariion d un ffe

Plus en détail

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7 Leçon 15 Les formes des signaux élecriques Page 1/7 1. Les différenes formes de ension ou de couran élecriques 1.1 Signal unidirecionnel C es un signal qui circule oujours dans le même sens Couran unidirecionnel

Plus en détail

Convertisseurs. Figure 1 Figure 2

Convertisseurs. Figure 1 Figure 2 Converisseurs Converisseurs On se propose d éudier expérimenalemen les converisseurs permean de passer d un signal analogique à un signal numérique, e inversemen. Il s agi de mesurer leurs principales

Plus en détail

Production - Transport et Distribution d Energie

Production - Transport et Distribution d Energie Le Minisère de l'enseignemen Supérieur e de la Recherche Scienifique Universié Viruelle de Tunis Réalisé par : Mme Souad Chebbi Aenion! Ce produi pédagogique numérisé es la propriéé exclusive de l'uvt.

Plus en détail

Logique combinatoire : Partie 1

Logique combinatoire : Partie 1 1. Inroducion Lorsqu'on exprime les variables de sories uniquemen en foncion des variables d'enrées, le problème à résoudre relève de la logique combinaoire. Auremen di à chaque combinaison des variables

Plus en détail

Devoir de synthèse N 3 TECHNOLOGIE Classes : 1 ère Année

Devoir de synthèse N 3 TECHNOLOGIE Classes : 1 ère Année Lycée Secondaire Cherarda Kairouan Devoir de synhèse N 3 TECHNOLOGIE Classes : ère Année A.S :200/20 Durée : 2H Noe :./ 20 PATIE A : Les foncions logiques de base : (4 poins) Sysème : Anenne parabolique

Plus en détail

TP 7 : Numérisation d un signal : quantification et traitement numérique

TP 7 : Numérisation d un signal : quantification et traitement numérique Parie I : Élecronique TP TP 7 : Numérisaion d un : quanificaion e raiemen numérique I Inroducion Lors du précéden TP, nous avons éudiée une éape de la numérisaion d un : l éape d échanillonnage. Il ne

Plus en détail

La fonction générer un signal rectangulaire

La fonction générer un signal rectangulaire Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique La foncion générer un signal recangulaire I Idenificaion de la foncion Générer un signal élecrique consise à produire des variaions de ension don

Plus en détail

CHAPITRE II : SYSTEMES SEQUENTIELS : LES BASCULES

CHAPITRE II : SYSTEMES SEQUENTIELS : LES BASCULES CAPITE II : YTEME EUENTIEL : LE BACULE I. Foncion mémoire élémenaire. Inroducion Un inerrupeur, qui commande l allumage e l exincion d une lampe élecrique es une mémoire mécanique. L informaion es conservée

Plus en détail

Insert à relais HLK Système 2000 Instruction de montage

Insert à relais HLK Système 2000 Instruction de montage Inser à relais HLK Sysème 2000 Insrucion de monage Inser à relais HLK Sysème 2000 Ar. No.: 0303 00 Sommaire 1. Consignes relaives au danger 2 2. Principe de foncionnemen 2 3. onage 3 4. Connexion élecrique

Plus en détail

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI ELECTRICITE : PNEUATIUE : HYDRAULIUE : ECANIUE : RESSOURCES EI SA0/C Du 29/08/02 Le freinage des moeurs asynchrones Page : /8 Documens de références : Aucuns Définiions : Aucunes odificaions : Ind.: Dae

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire Le ransisor bipolaire onsiuion- Symbole 2 1. aracérisiques Foncionnemen 2 1.1. aracérisiques d enrée I =f(v E ) 2 1.2. aracérisiques de Transfer I =f(i ) 3 aracérisiques de sorie I =f(v E ) 4 1.4. Résumé

Plus en détail

Les liaisons numeriques

Les liaisons numeriques SSI SCIENCES DE L INGENIEUR FICHE DE cours Les liaisons numeriques V Chassilian S Jo Avignon 1. Définiion Les liaisons numériques permeen de ransmere des informaions binaires d un sysème informaique e/ou

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3.2 Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

Les systèmes séquentiels Bascules et compteurs

Les systèmes séquentiels Bascules et compteurs si Les sysèmes séqueniels Bascules e compeurs Applicaions Ces exercices d applicaion son faculaifs. 1. rucures à base de bascules (bisables) Exercice 1 Compléer le chronogramme ci-dessous. Exercice 2 A

Plus en détail

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension 1- Le dipôle C es une associaion en série d un condensaeur e d un conduceur ohmique ( ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es le passage insanané d une ension de la valeur à une valeur

Plus en détail

Date : Communication technique. Démarrage rotorique

Date : Communication technique. Démarrage rotorique Dae : Communicaion echnique Page 103 Démarrage roorique 1. Problémaique (bis) La SPCC uilise des convoyeurs enre les différens poses inervenan dans le remplissage e le condiionnemen des flacons de parfums.

Plus en détail

COMPARATEURS ANALOGIQUES

COMPARATEURS ANALOGIQUES I/ RAPPEL COMPARATEURS ANALOGIQUES Page 1 Signal logique e signal On di qu'un signal élecrique es logique lorsqu'il. analogique V On di qu'un signal es analogique lorsque son évoluion (en général en foncion

Plus en détail

Instructions de montage et de mise en service pour appareil de commande EAS -Sp Type

Instructions de montage et de mise en service pour appareil de commande EAS -Sp Type EAS -Sp Conrol uni Insrucions de monage e de mise en service pour Déclaraion du fabrican Le produi es, conformémen à la direcive 2006/42/CE sur les machines, un composan desiné à êre inégré dans une machine

Plus en détail

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol CH V Mouvemens I) Mouvemens e référeniel : Pour éudier un mouvemen, il fau définir : - le mobile (obje qui es en mouvemen) - le référeniel (sysème par rappor auquel le mobile se déplace) 1) Siuaion : Deux

Plus en détail

TP découverte : Temporisation travail

TP découverte : Temporisation travail www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Dae : Domaine indusriel TP découvere : Temporisaion ravail Noe dossier : / 20 Dae: Page : 1 sur 5 TP découvere : Temporisaion ravail TP découvere : Temporisaion

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3. Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC Chapire VI - Les onduleurs - LES ONDULEURS Converisseurs DC/AC I- Inroducion : L éude va porer sur les onduleurs : monophasés, de ension :Source d enrée (DC) = Source de Tension Source de sorie (AC) =

Plus en détail

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N ECOLE SUPÉRIEURE EN SCIENCES APPLIQUÉES --T L E M C E N- FORMATION PRÉPARATOIRE NIVEAU : IEME ANNÉE MODULE: VIBRATIONS Chapire 4: Mouvemen forcé à un degré de liberé Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T

Plus en détail

ﺔﻴﻛﺍﺭﺪﺘﺳﻹﺍ ﺓﺭﻭﺪﻟﺍ ﺔﺑﺎﺟﻹﺍ ﺮﺻﺎﻨﻋ RR44

ﺔﻴﻛﺍﺭﺪﺘﺳﻹﺍ ﺓﺭﻭﺪﻟﺍ ﺔﺑﺎﺟﻹﺍ ﺮﺻﺎﻨﻋ RR44 الدورة عناصر الا جابة 3 3 علوم المهندس العلوم 2 Documen réponse D.Rep :.) Diagramme A-. Réglage Energie Elec + Pneu Configuraion Exploiaion Copeaux Pièce non percée Percer auomaiquemen une pièce Brui Pièce

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie. Département Génie Electrique TP N 4. Les bascules bistables

Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie. Département Génie Electrique TP N 4. Les bascules bistables Minisère de l Enseignemen Supérieur de la Recherche Scienifique e de la Technologie Insiu Supérieur des Eudes Technologiques de Kasserine Déparemen Génie Elecrique TP N 4 Les bascules bisables Préparés

Plus en détail

Commande d un moteur à courant continu

Commande d un moteur à courant continu Commande d un moeur à couran coninu 1. Généraliés Le hacheur es un disposiif classé dans la caégorie des converisseurs saiques d énergie coninu - coninu. l a pour rôle de ransférer l'énergie d'une source

Plus en détail

Transmission de l information

Transmission de l information Acivié praique n 3 : Liaison série RS 232 OBJECTIFS Une ransmission de données éan réalisée enre 2 ordinaeurs e le message à ransmere éan défini : - Idenifier le mode de ransmission des données e configurer

Plus en détail

Le Principe de PASCAL

Le Principe de PASCAL Hydraulique LES LOIS D HYDROSTATIQUE N 1/8 LA FORCE. On appelle FORCE oue acion qui end à modifier l éa d un corps. Elle s exprime en NEWTON (symbole N). La force es définie par son sens, son inensié,

Plus en détail

Comat Contrôleur de Moteur CMC1

Comat Contrôleur de Moteur CMC1 Coma Conrôleur de Moeur CMC1 1 Propriéés Alimenaion DC 12 24 V Couran moeur 10 A en service permanen, 20 A à cour erme Rampes d accéléraion e décéléraion réglables Indicaion de sau e d erreur par DEL Ani-cour-circui

Plus en détail

Laboratoire génie électrique 3Sctech Série d exercices N 3 Bascules-compteurs Page 1 /9

Laboratoire génie électrique 3Sctech Série d exercices N 3 Bascules-compteurs Page 1 /9 Laboraoire génie élecrique 3cech érie d exercices N 3 Bascules-compeurs Page /9 Exercice ) onner le symbole d une bascule asynchrone e compléer le ableau suivan : n n+ emarque 0 0 0 0 0 0 2) Compléer le

Plus en détail

Temporisation par bascules monostables

Temporisation par bascules monostables Temporisaion par bascules Monosables TSTI 00-0 Chrisian Loverde Temporisaion par bascules monosables Rappels :. Charge d un condensaeur à ension consane i R C Débu de la charge u C (0)= 0 V u C A la fin

Plus en détail

Conditionnement du signal

Conditionnement du signal Lycée Technique Mohammedia Condiionnemen du signal 1 ère STE Unié ATC Professeur : MAHBAB 1STE CONDITIONNER UN SIGNAL L.T Mohammedia F.Cours n 12 La chaîne d'acquisiion Prof : MAHBAB Page 1 / 2 1. Inroducion

Plus en détail

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur.

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur. Chapire 1 Eude des ensions élecriques ; Naure de la ension du seceur. On a vu que la ension produie par un alernaeur dans une cenrale élecrique changeai ou le emps. On ne peu donc pas se conener de brancher

Plus en détail

Ch 5 ETUDE DES CIRCUITS SEQUENTIELS

Ch 5 ETUDE DES CIRCUITS SEQUENTIELS C 5 ETUE E CICUIT EUENTIEL I) Eude des bascules. La bascule es un circui bisable pouvan prendre deux éas logiques "0" ou "". L'éa de la bascule peu êre modifié en agissan sur une ou plusieurs enrées. Le

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

C est lui qui va fixer la rapidité de la boucle vitesse. Nous invitons le lecteur à se reporter à la fig 13.

C est lui qui va fixer la rapidité de la boucle vitesse. Nous invitons le lecteur à se reporter à la fig 13. 1.3/ Régulaeur Proporionnel C es lui qui va fixer la rapidié de la boucle viesse. 1.3.1/ Schéma du régulaeur P Nous invions le leceur à se reporer à la fig 13. 1.3.2/ Foncionnemen Le monage perme l ajusage

Plus en détail

LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF

LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF Chapire 4 LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF I- PARAMETRES CARACTERISTIQUES D UN SIGNAL ALTERNATIF : Un signal alernaif es caracérisé par sa forme (sinus, carré, den de scie, ), sa période (

Plus en détail

1 Représentation des fonctions élémentaires de l'électronique

1 Représentation des fonctions élémentaires de l'électronique EN1 Foncions e composans élémenaires de l élecronique Foncions élémenaires de l'élecronique Les foncions élémenaires de l'élecronique son celles que l'on rerouve régulièremen dans les différenes applicaions

Plus en détail

Amplificateur de puissance EEA-PAM-5**-A-3* pour commandes hydrauliques à action proportionnelle Table des matières

Amplificateur de puissance EEA-PAM-5**-A-3* pour commandes hydrauliques à action proportionnelle Table des matières Vickers Accessoires Amplificaeur de puissance EEA-PAM-5**-A-3* pour commandes hydrauliques à acion proporionnelle Table des maières Ce caalogue pore sur les amplificaeurs suivans Amplificaeur de puissance

Plus en détail

Voiture radio commandée servomoteur et trame PPM. Formation Systèmes d'information et numérique

Voiture radio commandée servomoteur et trame PPM. Formation Systèmes d'information et numérique 1 ère STI2D TD V1.0 Voiure radio commandée servomoeur e rame PPM. Formaion Sysèmes d'informaion e numérique Le servomoeur es un mécanisme qui réalise le déplacemen d un axe (pouvan êre relié à la direcion

Plus en détail

Conversion analogique numérique (CAN)

Conversion analogique numérique (CAN) Conversion analogique numérique (CAN) Schéma foncionnel d un sysème de raiemen numérique de l informaion : Grandeur physique Capeur Filrage Passe bas Amplificaion Echanillonnage Conversion analogique numérique

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

MACHINE À COMMANDE NUMÉRIQUE 3 AXES CORRIGÉ

MACHINE À COMMANDE NUMÉRIQUE 3 AXES CORRIGÉ BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialié génie élecronique Session 27 Éude des sysèmes echniques indusriels MACHINE À COMMANDE NUMÉRIQUE 3 AXES CORRIGÉ Parie élecronique I- Quesions

Plus en détail

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE Dossier echnique SOMMAIRE Inroducion page 2 Présenaion en images des différens élémens page 3 Principe de foncionnemen e rôle des différens élémens page 4 Diagramme

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE Session 2014 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE E3 Sciences Physiques U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures Coefficien : 2,5 Maériel auorisé : - Toues les calcularices

Plus en détail

Redressement commandé

Redressement commandé Redressemen commandé Exercice 1 On donne ci-dessous le chronogramme de la ension aux bornes de la charge u C.( 1 V / div ) La fréquence du signal u issue du ransformaeur es de 5 Hz. De plus, on donne E

Plus en détail

Chapitre 4: Les modèles linéaires

Chapitre 4: Les modèles linéaires Chapire 4: Les modèles linéaires. Inroducion: Dans ce chapire on va voir successivemen les modèles linéaires saionnaires: auoregressifs (AR), de moyennes mobiles (MA) e mixes (ARMA) en pariculier. Finalemen,

Plus en détail

Chapitre 8 : Onduleur autonome de tension

Chapitre 8 : Onduleur autonome de tension Terminale GT hapire 8 : Onduleur auonome de ension I / préambule : inerrupeurs en élecronique de puissance 1. diode à joncion 2. ransisor bipolaire II / principes des onduleurs auonomes 1. définiion 2.

Plus en détail

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE TERMINALE S.T.I. MOUVEMENT UNIFORME ET / hp://perso.orange.fr/herve.jardin-nicolas/ MOUVEMENT UNIFORME ET mv uniforme e uniformemen I. Domaine d applicaion de ce cours Ce chapire sera relaif d une par

Plus en détail

SECONDE PARTIE - ELECTRONIQUE -

SECONDE PARTIE - ELECTRONIQUE - ENS de Cachan Concours d enrée en 3 ème année pour la préparaion à l agrégaion de Génie Elecrique Session 2001 SECONDE PARTIE - ELECTRONIUE - Ce problème se propose d éudier le foncionnemen de l élecronique

Plus en détail

S261-22F S262-22F Détecteur d ouverture

S261-22F S262-22F Détecteur d ouverture S261-22F S262-22F Déeceur d ouverure FR Guide d insallaion 805025/E Traiemen des appareils élecriques e élecroniques en fin de vie (Applicable dans les pays de l Union Européenne e aures pays européens

Plus en détail

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1 Chapire Mécanique Exercice 0 0 Risque de collision au freinage. Une voiure roule à une viesse consane en ligne droie. Au emps = 0, le conduceur aperçoi un obsacle, mais il ne commence à freiner (avec une

Plus en détail

Sommaire. V3.0 Septembre 2012 T.B

Sommaire. V3.0 Septembre 2012 T.B Sommaire s N 1...1 1.1...1 1.2...1 1.3...2 1.4...2 1.5...2 1.6...2 1.7...3 1.8...4 s N 2...5 2.1...5 2.2...6 2.3...6 2.4...7 2.5...7 2.6...8 2.7...8 V3.0 Sepembre 2012 T.B s N 1 Champ d applicaion Données

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2015-2016 Devoir n 6 CNVERSIN DE PUISSANCE L obje de ce problème consise à éudier la producion d énergie élecrique à parir d une éolienne. Le disposiif pore alors le nom d «aérogénéraeur» e es consiué

Plus en détail

Amplificateurs de puissance

Amplificateurs de puissance Vickers Accessoires Amplificaeurs de puissance Modèles à module de commande logique e rampes EEA-PAM-5**-C, série Descripion générale Les cares normalisées EEA-PAM-5**-C- son des amplificaeurs de puissance

Plus en détail

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ )

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ ) SESSION 1998 Page 1/5 Examen : BTS Coef. : 2 Spécialié : MECANIQUE ET AUTOMATISME INDUSTRIEL Durée : 2h Epreuve : U.32 SCIENCES PHYSIQUES Code : MSE 3 SC ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT

Plus en détail

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension

Plus en détail

Ch 12 : CONVERSION NUMERIQUE ANALOGIQUE ( CNA ). CONVERSION ANALOGIQUE NUMERIQUE ( CAN ).

Ch 12 : CONVERSION NUMERIQUE ANALOGIQUE ( CNA ). CONVERSION ANALOGIQUE NUMERIQUE ( CAN ). h 12 : ONVRSON NUMRQU ANALOGQU ( NA ). ONVRSON ANALOGQU NUMRQU ( AN ). 1. Définiion 1.1. Signal analogiue. Un signal analogiue es un signal don la valeur évolue coninûmen en foncion d'une variable coninue.

Plus en détail