La religion au temps des Romains. Annabelle Heugas 4eme A

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La religion au temps des Romains. Annabelle Heugas 4eme A 2005-2006"

Transcription

1 La religion au temps des Romains Annabelle Heugas 4eme A

2 SOMMAIRE Introduction I Le rôle de la religion dans la société romaine (V av J.C J.C) L Univers des Dieux L héritage grec Influences orientales Une grande variété de pratiques religieuses Les prêtres La procession des sacrifices Cultes privés, sorcellerie et astrologie La conception de la mort Les funérailles L au delà II- Avènement et épanouissement du Christianisme (J.C V )

3 Le choc des religions Polythéisme et monothéisme Les premières communautés chrétiennes De secte dangereuse a religion d état Persécutions chrétiennes Les décisions de l Empereur Constantin III- L art et l architecture Une architecture grandiose Le temple, un édifice prestigieux Différents styles de construction Vestiges archéologiques Pompéi Exposition de mosaïques et peintures religieuses Conclusion Bibliographie

4 Introduction L origine étrusque et grecque du monde romain se manifeste dans l écriture, l alphabet, l architecture ou même les coutumes. Ces deux civilisations auront aussi une influence dans la religion puisqu elles apporteront un grand nombre de Dieux. Les divinités égyptiennes s ajouteront ensuite pour enrichir le panthéon Romain, lieu ou hébergent les Dieux. Jusqu à l arrivé du Christ et de la religion chrétienne, les romains en vénèrent plus de ! Ce nombre inclut aussi bien les grands dieux de la cité que les divinités secondaires ou les génies. Les romains vivent dans un monde habité de divinités. Ils doivent vivre leur existence privée et publique en tenant compte de cette présence permanente. Comme les dieux sont a la fois mystérieux et capricieux, il vaut mieux être en accord avec eux ce que les romains appellent la pax deorum,«la Paix avec les Dieux». Les étrusques transmettent aussi aux Romains l habitude de consulter les dieux en pratiquant des rites païens, d origine animiste ou se mêlent superstitions, magies et envoûtements. Lorsque le christianisme survient, la situation se complique pour les romains qui se divisent et ont presque un choix a faire alors que leur empire commence a perdre de sa force. C est le choc entre deux mondes religieux : une multitude de divinités ou un seul dieu, le polythéisme ou le monothéisme. Après une période de persécutions, ce sera enfin la reconnaissance officielle de la religion chrétienne accordée par l empereur Constantin. La civilisation romaine nous laisse un héritage religieux mais aussi artistique avec ses temples et ses vestiges que l on peut encore admirer aujourd hui. La plus belle représentation de cet art reste Pompeï, ville figée dans le temps et qui nous permet de revivre le quotidien des Romains.

5 JUPITER/ZEUS JUNON/HERA

6 Chapitre I : Le rôle de la religion dans la société romaine (V av J.C J.C)

7 I Le rôle de la religion dans la société romaine (V av J.C J.C) L univers des Dieux L héritage grec Les histoires des dieux romains viennent des légendes mythologiques grecques et sont représentées dans les temples avec le physique et les attributs des dieux de l olympe. Les anciens romains accordaient peu d importance à l apparence physique de leurs dieux. Mais sous l influence des Etrusques et des Grecs, la religion romaine évolue. Surtout, une équivalence s est imposée entre les grands dieux grecs et romains :Zeus et Jupiter, Poséidon et Neptune... Les Romains ajouteront ensuite de nouvelles divinités liées à des sentiments ou à des évènements comme la Peur, la Fièvre ou encore la Victoire, la Liberté.

8 Aux Dieux traditionnels, s ajoutent enfin la divinisation des empereurs avec des temples élevés à leur gloire. Peu à peu, le culte impérial devient obligatoire: il convient par exemple de jeter des grains d encens sur l autel pour montrer son respect à l empereur. Auguste, le premier empereur ne s est pas présenté comme un dieu mais il a ajouté des cérémonies officielles sur son propre «génie». Influences orientales Les commerçants étrangers, les esclaves, les soldats revenus des campagnes militaires en Orient introduisent dans la cité des nouveaux cultes originaires d Asie Mineure, de Perse, de Syrie ou d Egypte. Les romains se sont toujours montrés très accueillants avec les divinités des peuples étrangers. Ils montrent une grande curiosité pour les religions exotiques, et ne voient aucun inconvénient à les admettre chez eux. Parfois, en cas de guerre, ils consultent la divinité protectrice des ennemis en la faisant venir dans leur champ, espérant ainsi qu elle leur donnera la victoire. Baal-Hammon, dieu des Carthaginois, continue ainsi d'être l objet d un culte dans l Afrique romaine sous le nom de Mars ou Jupiter. Originaire d Egypte puis intégrée dans le monde grecque, Isis devient une des déesses les plus populaires de Rome. C est une divinité universelle, créatrice du monde, initiatrice de la civilisation et victorieuse de la mort. Elle est surtout une bienfaitrice, accueillant comme une mère tous les humains. Son culte, d abord clandestin, est légalisé sous le règne de Claude (41-54), ce qui permet de voir plusieurs temples de la déesse dans la capitale.

9 Bien différent d Isis, le dieu perse Mithra est introduit sous Néron (54-68). Champion de la lutte des forces du Bien contre celles du Mal, il symbolise la lumière. Né dans une grotte le 25 décembre (comme Jésus-Christ), il accomplit de nombreux miracles pendant son passage sur terre Le voyage de Mithra se termine par un banquet avec le Soleil avant son ascension au ciel. Les disciples de Mithra doivent faire preuve de sincérité, de courage, de loyauté et de fraternité. Le mithriacisme, qui est puissant jusqu au III è siècle, représentait durant cette période le culte rival du christianisme. MITRA

10 Place du forum: Sanctuaire des Lares publics (lieu des sacrifices à Pompéi) Consultation des organes

11 Une grande variété de pratiques religieuses Les prêtres Le prêtre romain est celui qui, au nom de tout le peuple, accomplit les rites exiges pour chaque dieu. Il faut distinguer les différentes catégories de prêtres: a) Le pouvoir religieux officiel est dirigé par quinze pontifes qui organisent les cultes publics. Ils veillent au respect des rites, construisent les édifices et mettent en place le calendrier divin. A leur tête se trouve le Grand Pontife, nommé à vie et chef de la religion romaine. b) Les assistants des pontifes appelés flamines, s occupent d une divinité en particulier On pense que l origine des flamines remonte jusqu aux temps préhistoriques et leurs tenues surprennent les romains lorsqu ils sont coiffés d un bonnet pointu en fourrure. c) Les augures prédisent le futur en observant le vol des oiseaux ou le comportement et l appétit des poules sacrées. d) Les haruspices, hérités des Etrusques, interprètent des signes divins en étudiant les entrailles des animaux. e) Les vingt féciaux ont une place importante dans cette grande cité comme Rome : ils accompagnent les ambassadeurs et servent de juges lors de disputes avec les autres cités. f) La plupart des prêtres sont des hommes mais quelques femmes jouent cependant un rôle religieux comme les vestales. Au nombre de six, elles sont choisies parmi les jeunes filles du village des familles nobles. Habitant une maison sur le Forum, elles passent trente ans de leur vie au service du feu sacré de Vesta qui

12 symbolise la vie de la cité. Ayant fait voeu de pureté, elles doivent rester vierges. Malheur à celle qui ne respectera pas cette tradition car elle sera enterrée vivante! La procession des sacrifices Les activités du Romain se déroulent sous le regard des dieux: les assemblées du peuple, les réunions politiques, les cérémonies: tout commence par un sacrifice pour voir si les divinités sont en accord avec les hommes. Un simple autel peut suffire pour réaliser cette pratique mais le sanctuaire du dieu est le plus souvent constitué d un temple. Les lieux de culte sont situés en ville, mais aussi dans la campagne, près de sources, de bois sacrés ou de grottes mystérieuses, ou les Romains pensent que certains dieux habitent. Le prêtre verse au sol ou sur l autel enflammé du vin, du lait ou du miel. On peut également réaliser un sacrifice sanglant en tuant des animaux. Chaque divinité a une préférence pour un animal particulier ou une couleur :ainsi, Jupiter demande un taureau blanc, Cérès préfère une truie blanche alors que les divinités infernales exigent des victimes de couleur noire. L animal est assommé par surprise et son sang gicle sur l autel. Les entrailles sont grillées sur l autel, à l extérieur du temple afin que les fumées des victimes et de l encens brûlé montent jusqu aux narines des dieux. La part des dieux, composée des os et de la graisse, est brûlée tandis que l assistance se partage le reste, c est-a-dire la viande consommable.

13 Cultes privés, sorcellerie et astrologie Cultes privés : La religion romaine a deux formes de cultes, l un officiel, dans les temples de la cité et les lieux publics, l autre privé dans la maison. Tous les cultes ont une seule fonction : gagner la bienveillance des Dieux et éviter leur malveillance. Pour assurer la permanence de la paix des dieux, pax deorum, il faut respecter tous les rites, éviter tout oubli. Pour un Romain, chaque action accomplie possède un lien avec le religieux. Chez lui, il doit invoquer les divinités du foyer et leur adresser une prière chaque fois qu il rentre dans sa maison. La prière n est pas un acte spontané. Elle consiste en un ensemble de paroles et de gestes bien précis. Dans le cadre familial, c est le père qui dirige les cérémonies. Les Romains honorent les dieux de la famille dans une chapelle, le laraire. Là, sont placées les deux statuettes des Lares, les protecteurs du foyer, fils de la nymphe Lara et de Mercure. S y ajoutent les Pénates, qui veillent sur le garde-manger,et le Génie familial, représenté sous la forme d un homme en toge tenant une corne d abondance ou un impressionnant serpent qui, ondulé,est symbole du démon protecteur de la maison. Les dieux favoris du maître de maison, comme Isis ou Fortuna peuvent aussi y figurer. Pour laver sa maison de tous les pêchés, le propriétaire fait chaque année le tour de sa maison en demandant aux forces mauvaises de quitter les lieux. Tous les cinq ans, on purifie de cette manière la ville de Rome.

14 Augures en train d'observer les vols des oiseaux Pendant la prière, le fidèle hésite souvent sur la véritable personnalité du dieu, il ajoute à son nom des formules comme: «Que tu sois mâle ou femelle», «ou que tu préfères être appelé par un autre nom..»

15 Sorcelleries et astrologie : En dehors de la religion officielle, toutes les classes sociales de la société romaine pratiquent la magie ou l étude des astres pour attirer les faveurs des forces divines. Bien que les Romains se moquent ouvertement des prétendus pouvoirs et des recettes miracles des magiciens et sorciers, ils font souvent appel à eux. Ainsi, toutes les couches de la société ont recours en dehors de la religion officielle aux pratiques magiques pour s attirer les faveurs des forces divines. Afin d établir un contact privilégié avec le dieu qu ils n ont pas réussi à se concilier, ils utilisent, en secret, les services de sorciers et sorcières. Leurs liens intimes avec les forces divines souterraines font d eux des personnages redoutés. Les sorcières préparent des philtres d amour et des amulettes protectrices contre les maladies, la malchance ou les coups du sort. Les guérisseurs proposent des potions pour soigner les corps et les esprits malades. Lorsque l on veut jeter un mauvais sort à un ennemi, la pratique courante consiste à inscrire le nom que l on veut maudire sur un couteau que l on enterre dans le sol en prononçant une formule magique pour que les Dieux des Enfers accomplissent la malédiction. La chouette est un animal que l on redoute d apercevoir car elle est annonciatrice de catastrophes. Avec le christianisme, la magie sera considérée comme une pratique diabolique. L étude du mouvement des astres est une pratique qui vient d Orient, notamment de Babylone. Certains Empereurs ne se séparent jamais de leur astrologue chargés de leur prédire l avenir et les premiers observatoires des étoiles remontent au temps des Romains Les jours de chaque mois se répartissent en jours fastes et néfastes. Les jours fastes sont destinés aux activités humaines : la vie des tribunaux, les campagnes militaires, le travail et le commerce

16 Les jours néfastes appartiennent aux dieux, ils sont fériés. Plus on avance dans le temps, plus les jours de fête sont nombreux : ils passeront de 61 à 175 jours sans travail! Sarcophages

17 La conception de la mort Les funérailles La maison est en deuil. La toilette funéraire vient de se terminer. Un air triste des musiciennes s élève dans les airs avec la fumée des parfums lourds que l on brûle. Exposé dans l atrium sur son lit funèbre, le mort recevra pendant plusieurs jours la visite de ses parents et amis. Le défunt est ensuite transporte sur un brancard vers le tombeau qu il a fait préparer étant vivant. Les pleureuses professionnelles accompagnent les proches et la famille.. Les portes de la ville franchies, tous entrent dans la zone des tombeaux. Une fois dans la nécropole, la famille se rend à l endroit réservé à l incinération, l ustrinum. Elle invoque encore le nom du défunt avant de mettre le feu au bûcher, sur lequel ont été déposés le brancard, des parfums et parfois des objets personnels. On rassemble ensuite les cendres du mort dans un coffret. Celui-ci est mis en terre ou bien entreposé dans la niche du tombeau familial. Les Romains puissants construisent des tombes qui peuvent accueillir tous les membres de la famille,y compris les esclaves. A partir du IIème siècle, les cuves et couvercles des sarcophages sont venus des ateliers de Grèce, d Asie Mineure ou de Rome Jusqu au IIème siècle après J.C, on incinérait les morts, L enterrement est ensuite devenu plus courant sous l influence du christianisme. Le corps est mis dans un cercueil de plomb ou de bois. Pour cacher leur dépouille, les plus riches font sculpter de magnifiques sarcophages de marbre. Quant aux pauvres, ils sont mis directement en terre, enveloppés dans un simple tissu. Une grande amphore, entière ou coupée, peut servir pour un enfant ou a un bébé. Ces sarcophages sont couverts de reliefs sculptes dans le marbre : scènes de la vie quotidienne ou images symbolisant les croyances de la personne décédée. Parfois, il est montre comme un héros mythologique. La représentation du héros montrent la valeur du défunt, son courage,son mérite.

18 Les lieux réservés aux morts, les nécropoles, se trouvent aux portes des villes, souvent le long des routes. Les passants voient ainsi en permanence les morts. L important pour le Romain n est pas seulement d avoir profite d une belle vie. Il faut qu on se rappelle de son nom,qu il soit lu et prononcé : «Si, par hasard,quelqu un lit cette inscription et cherche mon nom, il trouvera, ensevelis en ce lieu, les ossements de Dorchas. Pendant toute ma vie,j ai été chérie par mon mari, maintenant je déplore ma mort. Je me considère suffisamment heureuse,pourvu que subsiste ma renommée»,dit une épitaphe trouvée à Rome. Quand il n y a pas de place pour enterrer en surface dans les grandes villes, on creuse des galeries souterraines. Les morts sont mis dans des trous ornés de peintures ou de mosaïques et fermés par des tuiles ou des plaques de marbre. Les thèmes des décors permettent de savoir s il s agit de catacombes païennes, juives ou chrétiennes. L au- delà Ignorant quelle serait la vie dans l au delà, les romains pensaient que le défunt pourrait éventuellement avoir les mêmes besoins que pendant sa vie terrestre. C est pourquoi l on trouve dans les tombeaux des objets divers : vases, lampes, jouets, armes. Les Anciens pensaient que l âme se dégageait du corps lors de la mort pour devenir un dieu Mane ou dieu des ancêtres de la famille. Chaque année, en février, lors de la fête des Parentalia, les Romains allaient sur les tombes familiales célébrer un banquet pour honorer leurs morts. Les défunts étaient censés participer aux festivités et une canalisation permettait de faire couler du vin dans le tombeau. Les Romains veillaient au respect de ces rites car les Mânes mécontents se transformaient en fantômes menaçants, les Lémures.

19 La religion romaine n imposait aucune croyance sur la conception de l au-delà et de nombreux romains avaient des doutes sur l existence d une autre vie après la mort. Toutefois, beaucoup pensaient que les Mânes menaient une existence grise et sombre dans le souterrain des Enfers. Les hommes exceptionnels pouvaient devenir immortels et espérer rejoindre les dieux parmi les astres C est cette immortalité astrale que les empereurs cherchaient à obtenir lorsque la cérémonie de la consecratio ou «apothéose» les élevaiait au rang de «divin» (divus). A cette occasion, un aigle laché du bûcher symbolisait la montée de leur esprit vers les astres.

20 Chapitre II : Avènement et épanouissement du Christianisme (J.C V )

21 La cene: dernier repas de Jésus avec ses apôtres

22 Le choc des religions Polythéisme et Monothéisme Les romains montrent beaucoup d intérêt pour les croyances exotiques qui promettent la vie éternelle. Dans les cultes orientaux, chaque personne est responsable de son existence dans l au delà. On vénère un seul Dieu qui a connu la vie sur terre, la mort puis la résurrection. Pour témoigner de sa foi, le fidèle doit se livrer à des épreuves qu il accepte. Le succès des religions orientales et monothéistes s explique aussi par leur ouverture aux autres. Elles ne refusent personne car on ne tient pas compte de la classe sociale, de l origine ethnique, du sexe ou de l age. Le peuple romain se montre aussi sensible aux rites exotiques de ces cultes ou les fidèles participent activement aux processions et aux prières. Les autorités romaines ont essayé de freiner le développement de ces cultes étrangers en utilisant la force: expulsions de l empire romain, persécutions et répressions. Mais ils connaissent un tel succès qu on finit par les accepter. La religion juive est reconnue par les autorités romaines romaines au Ier siècle après JC, lorsque l empereur Auguste autorise les Juifs à pratiquer leur culte mais cela fait déjà deux siècles que les Juifs sont installés à Rome et représentent 7% de la population de la ville. Citoyens romains, ils ont le droit de prélever un impôt au sein de leur communauté pour l entretien de Jérusalem. Ils sont aussi dispensés de joindre l armée et de participer au culte impérial. Ces privilèges vont durer jusqu en 70 après JC, lorsque les Romains vont prendre Jérusalem. Les relations entre juifs et romains vont ensuite se durcir. Considéré

23 de la même manière que les cultes orientaux et judaïques, le christianisme se répand à Rome où se développe des communautés importantes de cette religion. Les premières communautés chrétiennes Venue de Palestine, la réputation de Jésus de Nazareth se propage dans tout l Empire romain. Paul, un disciple du Christ annonce une nouvelle vision du monde : «Il n y plus richesses, ni pauvre, ni maître ni esclave». En l an 33, Jésus Christ est crucifié à Jérusalem. Très vite, ses disciples répandent la bonne nouvelle de sa résurrection aux quatre coins du monde romain. Leur religion, qui promet la vie éternelle à tout homme, séduit d abord les plus humbles avant de se répandre chez les plus riches. L église s organise rapidement en communautés dirigées par des évêques. Mais la foi chrétienne en un seul Dieu s oppose à la religion romaine. On reproche à ces croyants de ne pas reconnaître la divinité de l empereur. Certains romains restent tolérants mais d autres combattent violemment les chrétiens, les considérant comme des ennemis de Rome. Dans les années 50, des communautés chrétiennes se forment à Rome, d abord dans les milieux juifs de la ville puis chez les païens. Au début, les romains distinguent peu les chrétiens des juifs ;bien souvent ils les confondent. Après la chute de Jérusalem en 70, puis la rupture définitive entre les juifs et chrétiens,les deux communautés vivent séparées. Au Ier siècle, l organisation des petits groupes de chrétiens est encore très facile. Pour se reconnaître entre eux, les chrétiens dessinent un poisson qui correspond en Grèce aux initiales des mots : «Jésus- Christ, Fils de Dieu Sauveur».

24 De secte dangereuse à religion d Etat Persécutions chrétiennes Durant le Ier siècle, les Chrétiens vivent normalement leur religion dans l ensemble de l Empire romain et tout particulièrement dans la capitale. En 64, Néron, pour détourner la colère de son peuple, accuse les chrétiens d être les auteurs de l incendie de Rome. La foule se déchaîne contre eux, mais cette persécution est sans lendemain A la fin du Ier siècle, la situation se dégrade sérieusement. Le peuple, exaspéré par la guerre, la famine ou les épidémies, cherche un responsable. On accuse les chrétiens d avoir irrité les dieux. Les persécutions vont commencer Au IIème siècle, leur nombre s étant augmenté, les chrétiens commencent à devenir impopulaires. On leur reproche de ne pas vouloir honorer les dieux de l état et d attirer la colère des dieux sur Rome. A cette époque,les chrétiens proviennent de milieux pauvres. Mais progressivement,dans toute les classes de la société, on se convertit au christianisme, même dans l entourage impérial. Les autorités s interrogent alors sur cette secte qui progresse si vite et qui menace. Le peuple de Rome se méfie de cette secte qui vénère un homme crucifié. Des situations douloureuses apparaissent dans les familles, ou certains membres se sont faits baptiser et d autres non. Torturés, ceux qui refusent d abandonner leur foi sont jetés aux fauves dans les amphithéâtres ou crucifiés. Dioclétien, qui renforce le culte des divinités païennes et des empereurs, déclenche en 303 ce qu on appellera la dernière grande persécution.

25 Les décisions de l Empereur Constantin D abord adepte du culte du Soleil, Constantin est influencé par sa mère Hélène, convertie au christianisme. Constantin, proclamé empereur grâce à son armée en 306, veut éliminer ses rivaux pour gouverner seul. En octobre 312, à la veille d une bataille, un rêve le persuade de marquer sur les boucliers de ses soldats,les premières lettres grecques du mot christ. Selon d autres récits, une croix lui serait apparue dans le ciel avec écrit dessus : «Avec ce signe,tu vaincras». Constantin met sur son armée ce symbole chrétien et remporte une victoire éclatante sur son ennemi. Il adopte alors le christianisme et se fait le protecteur de l église. En 313, par l édit de Milan, il déclare la liberté de culte. Après trois siècles de clandestinité et de persécutions, les chrétiens obtiennent enfin la liberté de pratiquer leur religion. En 363, l empereur Julien fait une tentative désespérée pour pratiquer à nouveau les cultes païens. Il est soutenu par de nombreux aristocrates romains encore respectueux des traditions de l ancienne Rome. Arrivé au pouvoir en 379, Théodose reprend la politique de Constantin et fait à nouveau du christianisme la religion officielle de l Empire. Il fait détruire les statues des dieux et fermer les temples.

26 Blandine Jeune esclave, Blandine a ete martyrisee a Lyon sous mar- Aurele en 177 avec une quarantaine d autres chretiens. Son histoire a ete raconte par des temoins qui l ont ensuite ecrite, ce qui rend ces evenements sur Sous la torture, certains des compagons de Blandine renoncerent a leur foi mais en voyant son courage, il ont accepte leur propre souffrance. Livree aux bourreaux qui avouent n avoir jamais vu une femme souffrir si courageusement, Suspendue par les bras et livree aux lions, ceux-ci n en veulent pas. On lui fait subir des brulures avant de la livrer a un taurdeau sauvage qui la lance en l air avec ses cornes. On l achevera avec un glaive

27

28 III L art et l architecture

29 III L art et l architecture Une architecture grandiose Le temple, un édifice prestigieux Chaque ville romaine possédait plusieurs temples dont certains se situaient sur la place principale, le forum. Le forum est à la fois le lieu des activités politiques et économiques mais aussi le principal centre religieux de la ville. Les Romains désignent par le mot templum tout endroit consacré à une divinité, que ce soit une source, un bois sacre, un autel ou un édifice. Dans ces lieux y est installée une petite chapelle protégeant la statue d un dieu. Les principaux dieux disposent toutefois d un bâtiment important, bâti sur le modèle des temples grecs. D autres temples se trouvaient aux environs de la ville. Ces bâtiments constituaient la résidence des nombreux dieux que comptait l empire. En plus des divinités traditionnelles, il s est ajouté le culte en l honneur des empereurs morts et divinisés. Chaque temple est dédié à une seule divinité, à l exception du grand sanctuaire du Capitole, consacré en même temps à Jupiter, Junon et Minerve. Les cérémonies se déroulent à l extérieur mais dans certaines grandes fêtes, les portes des temples sont ouvertes pour que les dieux puissent participer aux réjouissances.

30 Styles et sculptures Le temple romain typique est de plan rectangulaire et se dresse sur un podium qui le rend accessible uniquement par un escalier. Le nombre de marches est toujours impair (5,7,9) Il faut commencer a monter cet escalier par le pied droit, ce qui porte chance, et finir avec le même pied. Les colonnes en façades ouvrent sur un vestibule, le pronaos. On accède ensuite dans une salle appellée la cella qui est la demeure du dieu que l on trouve représenté par une statue. La plupart des colonnes étaient faites de briques. Celles de marbre étaient réservées aux bâtiments les plus prestigieux. La toiture du temple est recouverte de tuiles en terre cuite, en bronze ou même en marbre. La façade avant du temple (le fronton) est de forme triangulaire, souvent décorée de peintures ou de sculptures, en bas ou en haut-relief, qui mettent en scène un épisode de la vie du dieu. Ces éléments décoratifs ont rarement été conservés. On peut voir aussi à Rome deux temples de forme ronde, ceux de Vesta et d Hercule. Forum et Temple

31

32 Vestiges archéologiques Pompéi Située en Italie, près de Naples, Pompéi est au Ier siècle une ville romaine en plein développement. La cité, place au pied du Vésuve, est riche grâce à son industrie de laine et du commerce de ses vins. Beaucoup de nobles vont aussi se reposer dans cette ville Depuis quelques jours en août 79, la terre tremble. Le 24 août, à 10 heures du matin, une fantastique explosion ouvre le sommet du volcan. En quelques heures, Pompéi disparaît sous les cendres. La ville ne sera pas reconstruite et disparaîtra dans l oubli. La cité n est découverte qu en Monuments, peintures et mosaïques, objets de la vie quotidienne, tout est retrouvé et nous permet de découvrir comment vivaient les romains à cette époque

33 AMPITHEATRE POMPEI

34 PORTE DE LA VILLE Exposition de mosaïques et peintures religieuses

35 Aphrodite,déesse de la beauté POSEIDON, DIEU DE LA MER

36

37 Conclusion La présence de la religion se fait sentir presque à chaque instant de la vie quotidienne du romain. Les activités des romains se déroulent sous le regard de leurs dieux, d où la nécessité d être en accord avec eux. Les romains devront souvent faire face à leurs contradictions, entre ouverture d esprit et fermeture à tout ce qui pourrait mettre en péril leur autorité. Le monde des dieux romains est comme un vaste cafarnaum ou se mélangent dieux de toutes origines et provenant de différentes régions du monde Cette grande tolérance montrera ses limites lorsque le christianisme se répandra dans toutes les couches de la société. Les contradictions, ou l ouverture se manifeste aussi dans les rites, entre cultes publics et cultes plus mystérieux qui sont en fait de la sorcellerie. Les romains pratiquent la religion parce qu en fait, ils ont peur. Peur qu un malheur leur arrive et c est pourquoi ils ont une multitude de dieux. Ils n ont pas peur comme les Gaulois que le ciel ne leur tombe sur la tête mais de tomber en enfer. Cette civilisation romaine peut être considérée comme une des plus grandes et des plus influentes puisque aujourd hui nous en gardons encore des traces dans la religion puisque le monde chrétien s est construit sous l Empire romain, mais aussi dans notre vie de tous les jours, dans l art et l architecture, par ses temples, ses sculptures et autres oeuvres d art que nous reproduisons ou que nous admirons encore aujourd hui depuis 20 siècles.

38 Bibliographie Au temps des Romains, Eric Morvillez, Editions Fleurus, 80 pages Civilizaciones antiguas, Editions Fleurs, 122 pages Mitologias, Editions Fleurus, 124 pages Encyclopedia Universalis L histoire du monde, Editions Robert Laffont, 482 pages romaine, religion romaine romaine société romaine chretiens romain antique lycos.fr/romana

Colloque des enfants au musée d Aquitaine, Bordeaux

Colloque des enfants au musée d Aquitaine, Bordeaux Colloque des enfants au musée d Aquitaine, Bordeaux 23 avril 2004, Ecole David Johnston, Bordeaux, Classe de CM2 de Madame Manville " Les temples " Ecole David Johnston, Bordeaux, classe de CM2 de Madame

Plus en détail

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V.

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V. L EMPIRE ROMAIN étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle Détail du piédestal de la statue d Aponius Cherea (II siècle) musée archéologique de Narbonne Source : Service

Plus en détail

Cours 6 ème Partie 2 : La civilisation grecque Thème 1 : au fondement de la Grèce, cités, mythes, panhellénisme

Cours 6 ème Partie 2 : La civilisation grecque Thème 1 : au fondement de la Grèce, cités, mythes, panhellénisme Cours 6 ème Partie 2 : La civilisation grecque Thème 1 : au fondement de la Grèce, cités, mythes, panhellénisme THEME 2 : LA CIVILISATION GRECQUE. CHAPITRE 1 : AU FONDEMENT DE LA GRECE : CITES ET MYTHES

Plus en détail

L Urbs, capitale de l Empire

L Urbs, capitale de l Empire L Urbs, capitale de l Empire template : le triomphe de Titus L Urbs est la capitale de l Empire romain. A quelle ville correspond l Urbs? Dans quel pays se trouve cette ville? Maquette du centre de l Urbs

Plus en détail

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte *L'écriture en Mésopotamie et en Égypte -4000 à -3000 Le calculi L agriculture est une activité économique très importante en Mésopotamie. Cependant, le territoire n est pas riche en ressources naturelles

Plus en détail

Activité p. 32-33. 1) (Doc.1) De quelle cité partent les Grecs qui fondent Massalia? Où se situe-t-elle?

Activité p. 32-33. 1) (Doc.1) De quelle cité partent les Grecs qui fondent Massalia? Où se situe-t-elle? Activité p. 32-33 1) (Doc.1) De quelle cité partent les Grecs qui fondent Massalia? Où se situe-t-elle? 2) (Doc.4) Pour quelles raisons, les Phocéens quittent leur cité? 1) (Doc.1) De quelle cité partent

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

Versailles. et l antique

Versailles. et l antique Versailles et l antique 2 Lorsque Louis XIV décide en 1664 de faire agrandir le petit château construit par son père Louis XIII à Versailles, il a 26 ans. C est un jeune roi qui aime passionnément les

Plus en détail

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS LIVRET DE BAPTEME REMERCIEMENTS Nous vous remercions tous chaleureusement, d avoir été présents pour partager notre joie en ce jour inoubliable et de fête : parrain, marraine, parents, grands-parents,

Plus en détail

Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants).

Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants). Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants). J utilise avec les élèves le manuel CE2 Histoire Géographie édité par Les ateliers Hachette (j adore cette collection). Les illustrations ci

Plus en détail

VISITE DU CIMETIERE DES ALYSCAMPS A L INTENTION DES ENFANTS LES ALYSCAMPS ET LEURS LEGENDES

VISITE DU CIMETIERE DES ALYSCAMPS A L INTENTION DES ENFANTS LES ALYSCAMPS ET LEURS LEGENDES VISITE DU CIMETIERE DES ALYSCAMPS A L INTENTION DES ENFANTS LES ALYSCAMPS ET LEURS LEGENDES Nous allons visiter ensemble les Alyscamps. A l époque des romains, ce lieu était une nécropole (ce mot veut

Plus en détail

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Nom : statue d Auguste dite de Prima Porta. Auteur : inconnu. Inspiration : Polyclète (sculpteur grec du Ve av. J. -C.) pour la

Plus en détail

Le monde funéraire : tombeaux, nécropoles et pratiques

Le monde funéraire : tombeaux, nécropoles et pratiques Le monde funéraire : tombeaux, nécropoles et pratiques Introduction générale Commémorer = se remémorer ensemble. Ostentation et Monumentum Tombes en dehors du pomerium dans des nécropoles (necropolis =

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

MORMON ET SES ENSEIGNEMENTS

MORMON ET SES ENSEIGNEMENTS MORMON ET SES ENSEIGNEMENTS Chapitre 49 D e nombreuses années après la visite de Jésus-Christ aux Néphites, un petit groupe quitte l Eglise et s appelle les Lamanites. 4 Néphi 1:20 Par la suite, presque

Plus en détail

PROGRAMME ATELIERS DES VACANCES MUSEES DE CANNES Dessin, peinture, modelage Public enfant et jeune

PROGRAMME ATELIERS DES VACANCES MUSEES DE CANNES Dessin, peinture, modelage Public enfant et jeune PROGRAMME ATELIERS DES VACANCES MUSEES DE CANNES Dessin, peinture, modelage Public enfant et jeune Réservation : : 04 93 38 55 26 Musées de la Mer : www.billetterie.cannes.com JUILLET Ateliers des petits

Plus en détail

La légende de Romulus et Rémus

La légende de Romulus et Rémus La légende de Romulus et Rémus Selon la légende, la ville de Rome a été fondée le 21 avril 753 av. J.-C. par deux jumeaux, Romulus et Remus. Le dieu Mars et Rhéa Silvia sont leurs parents. Afin d éviter

Plus en détail

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE III (HISTOIRE) : ROME CHAP II : L EMPIRE ROMAIN FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON Comment les empereurs ont-ils assuré-ils la stabilité et la paix de l Empire romain? Comment le modèle romain s

Plus en détail

Les foyers de la civilisation grecque

Les foyers de la civilisation grecque Les foyers de la civilisation grecque template : www.iliadeodyssee.com Voici une carte de l Europe politique aujourd hui Clique sur la Grèce La Grèce actuelle est un petit Etat européen Sous l Antiquité,

Plus en détail

L Urbs capitale de l Empire

L Urbs capitale de l Empire L Urbs capitale de l Empire template : le triomphe de Titus Rome est la capitale de l Empire romain : on l appelle l Urbs. Quels sont les principaux monuments de l Urbs? Les monuments du centre de l Urbs

Plus en détail

LES 7 SECRETS DE SORCIERS

LES 7 SECRETS DE SORCIERS Auteur : Michel MAGIE & SORCIERS LES 7 SECRETS DE SORCIERS www.magie-sorciers.com et www.devenir-sorciers.fr Michel Préface Lorsque l on pratique la magie, ou encore plus lorsque l on désire pratiquer

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

«PÊCHEURS DE LA MEDITERRANEE»

«PÊCHEURS DE LA MEDITERRANEE» LE MUSEE DE LA CARTE POSTALE 4 avenue Tournelli 06600 Antibes Contact : 04.93.34.24.88 - museedelacartepostale@gmail.com Ouvert de 14h à 18h du mardi au dimanche inclus (fermé le lundi). Tarif d entrée

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Prendre soin des enfants nécessiteux

Prendre soin des enfants nécessiteux Chapitre 25 Prendre soin des enfants nécessiteux Les orphelins Plus d un père qui est mort dans la foi, confiant en l éternelle promesse de Dieu, a quitté ses bien-aimés pleinement assuré que le Seigneur

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

RITUEL DE DESENVOUTEMENT D UNE PERSONNE

RITUEL DE DESENVOUTEMENT D UNE PERSONNE RITUEL DE DESENVOUTEMENT D UNE PERSONNE KIT RITUELLIQUE N 11 DISPOSITION DES BOUGIES BOUGIES BLANCHES 1-2 BOUGIES BLEUE 3 BOUGIES ROUGE 4 BOUGIES ORANGE 5 BOUGIE VERTE 6 BOUGIE JAUNE 7 BOUGIE MANVE 8 GRANDE

Plus en détail

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3 SOMMAIRE : Titre Usage Livret Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3 Dieu nous accueille Entrée Page 3 Nous sommes le corps du Christ Entrée Page 4 Si le Père vous appelle Entrée Page 4 Je

Plus en détail

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Célébrer le deuil À l attention des familles et des proches Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Quel est le sens des funérailles chrétiennes? à Lors de ses funérailles, le défunt est entouré

Plus en détail

Ce qui a du prix aux yeux de Dieu

Ce qui a du prix aux yeux de Dieu Chapitre 35 Ce qui a du prix aux yeux de Dieu Parmi ceux qui professent être enfants de Dieu, il y a des hommes et des femmes qui aiment le monde, et les choses du monde, et ces âmes sont corrompues par

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON Ziggourat d Ur en Irak aujourd hui (source : internet). PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC Comment sont organisées les premières civilisations

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

Les débuts du judaïsme

Les débuts du judaïsme Les débuts du judaïsme Introduction : Les Hébreux sont un peuple du Moyen-Orient qui s installe en Canaan vers 1200 A.J.C. C est au VIIIème siècle A.J.C. que les premiers livres de la Bible Hébraïque sont

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE Au I er siècle après Jésus-Christ, la ville romaine d Arles (photo ci-dessous) est entourée de remparts. Elle comporte de grandes rues principales appelées Cardo et Decumanus.

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

Une Rentrée en Images

Une Rentrée en Images Une Rentrée en Images Arles, inscrite au Patrimoine mondial de l UNESCO, est fortement marquée par son histoire depuis l Antiquité. Dans le cadre de la «Rentrée en images», nous vous proposons un parcours

Plus en détail

Bergeal, Guillot, Martinez. Trois Arcs Romains: 1)Arc de Titus: 2)Arc de Septime Sévère: 3)Arc de Constantin:

Bergeal, Guillot, Martinez. Trois Arcs Romains: 1)Arc de Titus: 2)Arc de Septime Sévère: 3)Arc de Constantin: Bergeal, Guillot, Martinez. Trois Arcs Romains: 1)Arc de Titus: 2)Arc de Septime Sévère: 3)Arc de Constantin: Arc de Triomphe romains: Introduction: Un arc de triomphe est un ouvrage d'art célébrant une

Plus en détail

Intitulé de l activité

Intitulé de l activité Intitulé de l activité L origine des feux de la Saint-Jean Branche Histoire (Leçon adaptée pour les 3 e et 4 e années) Compétence(s) visée(s) / Objectif Socle de compétences : Formation historique 3.1.2.

Plus en détail

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 I. Origine et Protagonistes Cette légende fut narrée pour la première fois par Homère, un poète grec du 9 e siècle avant J.-C. ayant écrit l Iliade

Plus en détail

Le Vatican : La Place et la Basilique Saint-Pierre

Le Vatican : La Place et la Basilique Saint-Pierre o Le Vatican : La Place et la Basilique Saint-Pierre Petit guide pour permettre d y voir plus clair La façade : elle est l'œuvre de Carlo Maderno et il s'agit de l'une des parties construites en dernier.

Plus en détail

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE Compétence Comprendre l importance de l Église dans la vie des hommes au Moyen Âge. Quelle impression te donne l église dans cette photographie, par rapport aux autres constructions?

Plus en détail

UNE CITE HELLENISTIQUE : ALEXANDRIE d EGYPTE

UNE CITE HELLENISTIQUE : ALEXANDRIE d EGYPTE UNE CITE HELLENISTIQUE : ALEXANDRIE d EGYPTE Template : www.iladeodysse.com ayant la possibilite de remonter le temps, te voici a alexandrie, en egypte, au iiie siecle avant j.-c. tu vas partir a la decouverte

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

de la Rentrée scolaire à la TOUSSAINT

de la Rentrée scolaire à la TOUSSAINT de la Rentrée scolaire à la TOUSSAINT ORIENTATIONS : Inviter à - accueillir - entrer en relation Reconnaître - son «moi» comme unique - les autres comme importants Découvrir que chacun est connu et aimé

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

La Sagrada Família (Gaudí) Comment cette cathédrale inachevée est-elle devenue le symbole du modernisme catalan?

La Sagrada Família (Gaudí) Comment cette cathédrale inachevée est-elle devenue le symbole du modernisme catalan? La Sagrada Família (Gaudí) Comment cette cathédrale inachevée est-elle devenue le symbole du modernisme catalan? La Sagrada Família, œuvre inachevée de l architecte Antonio Gaudí, est une cathédrale de

Plus en détail

Exposition David B. Portraits de mon frère et du roi du monde

Exposition David B. Portraits de mon frère et du roi du monde Exposition David B. Portraits de mon frère et du roi du monde La fresque qui introduit l exposition est extrait de l Ascension du Haut Mal et présente la famille et son lien culturel aux histoire, contes

Plus en détail

Analyse des tableaux «étoiles et comètes»

Analyse des tableaux «étoiles et comètes» Analyse des tableaux «étoiles et comètes» Marco Polo, le livre des merveilles, Paris Bibliothèque National de France, Manuscrit français 2810, folio 11v, Ed. M.T Gousset) Personnages : 3 personnages sur

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

L ORIENT ANCIEN. Sculptures du jardin de Babylone. Roi de Mésopotamie

L ORIENT ANCIEN. Sculptures du jardin de Babylone. Roi de Mésopotamie L ORIENT ANCIEN Sculptures du jardin de Babylone Roi de Mésopotamie I] L Ecriture pour compter et conter. Introduction : a) L Ecriture est née vers -3500, au milieu du IVème millénaire avant notre ère

Plus en détail

Catalogue. des. éditions Essénia

Catalogue. des. éditions Essénia Catalogue des éditions Essénia de Juillet à Décembre 2015 Nos nouveautés... 978-2-89724-468-2 Communions du matin et du soir S unir avec sa Mère, la terre et son Père, l esprit Ce qui détermine notre journée,

Plus en détail

DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A)

DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A) DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A) PREMIÈRE LECTURE Livre d'isaïe (42, 1-4.6-7) Ainsi parle le Seigneur : Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui j'ai mis toute ma joie. J'ai

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Les relations du christianisme et de l Empire romain. Les relations du christianisme et de l empire romain. Marie Desmares

Les relations du christianisme et de l Empire romain. Les relations du christianisme et de l empire romain. Marie Desmares Les relations du christianisme et de l Empire romain Les relations du christianisme et de l empire romain Comment les chrétiens sont-ils traités dans l Empire romain? Prenons l exemple de la chrétienne

Plus en détail

Alexandre le Grand. 1-Alexandre et la conquête de son Empire. A-Alexandre le Grand, un stratège militaire

Alexandre le Grand. 1-Alexandre et la conquête de son Empire. A-Alexandre le Grand, un stratège militaire Alexandre le Grand Au IVe siècle avant J.-C., Alexandre succède à son père, le roi Philippe de Macédoine, conquérant de la Grèce. En 334 avant J.-C., Alexandre part à la conquête de l'asie et étend son

Plus en détail

Une œuvre d art par dimanche LA SAINTE FAMILLE

Une œuvre d art par dimanche LA SAINTE FAMILLE Une œuvre d art par dimanche LA SAINTE FAMILLE Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2, 22-40. Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Procession de la Saint Marc Samedi 26 Avril 2014

Procession de la Saint Marc Samedi 26 Avril 2014 Procession de la Saint Marc Samedi 26 Avril 2014 Les deux Collets Saint Marc sont situés au Sud du village de Plan de Grasse, dont l ancien nom était «La Baisso». Ils sont orientés Nord Sud, sont de même

Plus en détail

Si le catalogue du musée est ordonné dans l ordre chronologique le musée est lui thématique.

Si le catalogue du musée est ordonné dans l ordre chronologique le musée est lui thématique. MUSEE EGYPTIEN DE MUNICH Le musée d art égyptien a été fondée en 1966 mais la collection remonte surtout à louis de Bavière (né en 1786 à Strasbourg, mort 1868 à Nice,qui a fait de Munich une capitale

Plus en détail

MAGIE ET MAGICIENS. La magie ancienne. Les premiers magiciens. Les débuts de la magie

MAGIE ET MAGICIENS. La magie ancienne. Les premiers magiciens. Les débuts de la magie MAGIE ET MAGICIENS La magie ancienne Les premiers magiciens Nul ne sait qui fut le premier magicien. Peut être s agit-il d un homme préhistorique qui a fait disparaître un caillou pour amuser ses amis

Plus en détail

La Roma antica. Complète le résumé suivant : La Rome Antique : pour chaque monument, note un résumé à retenir. Nom : 2- Le Colisée

La Roma antica. Complète le résumé suivant : La Rome Antique : pour chaque monument, note un résumé à retenir. Nom : 2- Le Colisée La Roma antica Complète le résumé suivant : Etape 1 : Rome est une.de la péninsule italienne. De..à.. des.la dirigent. Etape 2 : Rome conquiert. De.à. les Sénateurs de la R... dirigent. Etape 3 : Rome

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

LA MORT ET LA VIE. Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003. Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis,

LA MORT ET LA VIE. Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003. Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis, LA MORT ET LA VIE Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003 Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis, «Mors et vita duello conflixere mirando. Dux vitae mortuus regnat

Plus en détail

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman.

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman. Catéchèse 6 Pages 48 à 56 À prévoir avant la catéchèse Coin de prière avec Bible et cierge (briquet pour allumer le cierge) Un manuel pour chaque enfant Signets avec les devoirs à faire à la maison Hosties

Plus en détail

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN KIT RITUELLIQUE N 4 DISPOSITION DES BOUGIES BOUGIE BLANCHE 1 BOUGIE NOIRE 2 BOUGIE ROUGE 3 BOUGIE MARRON 4 BOUGIE BLEUE MARINE 5 BOUGIE CELESTE 6 GRANDES BOUGIES

Plus en détail

---- ------- --- --------------------- -------------------

---- ------- --- --------------------- ------------------- Les principales cités de la Grèce antique - - - - - - a. Je complète les pointillés : Mer Egée, Mer Méditerranée, Delphes, Olympie et je colorie en vert les plaines. La fondation de Massalia (Marseille)

Plus en détail

Hola! Cette fois-ci je vous écris du Pérou, toujours sur les traces de mon amoureux mais également sur les traces des Incas!

Hola! Cette fois-ci je vous écris du Pérou, toujours sur les traces de mon amoureux mais également sur les traces des Incas! A Lima Le 1 er septembre 2012 Hola! Cette fois-ci je vous écris du Pérou, toujours sur les traces de mon amoureux mais également sur les traces des Incas! Titicaca entre le Pérou et la Bolivie. -même commencé

Plus en détail

Une pseudo-science : 1. Pourquoi l astrologie n est pas une science reconnue?

Une pseudo-science : 1. Pourquoi l astrologie n est pas une science reconnue? Une pseudo-science : 1 Pourquoi l astrologie n est pas une science reconnue? Les revendications des astrologues sont rejetées par la communauté scientifique. Néanmoins, l astrologie est populaire. Même

Plus en détail

Le monde des morts Rites et monuments funéraires à Lattara.

Le monde des morts Rites et monuments funéraires à Lattara. Le monde des morts Rites et monuments funéraires à Lattara. Service Educatif du centre archéologique de Lattes/ADAL/ UFRAL Dossier pédagogique réalisé par S. Cazaux, professeur et A.Garnotel, archéologue

Plus en détail

LEÇON. En route pour Jérusalem. Sabbat. Dimanche. 5 mai 2012

LEÇON. En route pour Jérusalem. Sabbat. Dimanche. 5 mai 2012 mai 2012 LEÇON En route pour Jérusalem Sabbat Fais l activité de la semaine, p. 38. Est-ce que ta famille a déjà déménagé dans un endroit inconnu? Quels étaient tes sentiments? Avais-tu peur, étais-tu

Plus en détail

David et Goliath Pour parler de Dieu avec notre enfant

David et Goliath Pour parler de Dieu avec notre enfant 1 Les étiquettes On fait souvent des murs avec des mots, alors qu on devrait faire des ponts. Chacun, c est pas bête, fait des étiquettes, qu il colle à la tête de ses voisins. Ainsi, c est la pratique,

Plus en détail

IV. Conquérants d empires

IV. Conquérants d empires IV. Conquérants d empires Romains, Bouddhistes, Juifs et Chrétiens, du I au IV siècle de notre ère. Tandis que les Romains faisaient la conquête du monde et fondaient leur empire sur les ruines des royaumes

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

L histoire de la. Nom. geniepublication.com. L histoire de la Saint-Valentin C

L histoire de la. Nom. geniepublication.com. L histoire de la Saint-Valentin C La plupart des fêtes que nous célébrons de nos jours, qu il s agisse de Noël, de Pâques ou de l Halloween, sont issues d anciennes traditions qui ont évolué à travers les siècles. C est également le cas

Plus en détail

Ermes Ronchi. Le petit livre de. l Espérance

Ermes Ronchi. Le petit livre de. l Espérance Ermes Ronchi Le petit livre de l Espérance ais l espérance, dit Dieu, voilà ce qui m étonne «MMoi-même. Ça c est étonnant. Que ces pauvres enfants voient comme tout ça se passe et qu ils croient que demain

Plus en détail

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde du lundi 11 au dimanche 17 février 2013 n 221 > vers le 1er dimanche de Carême Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde vers Dimanche n 221 www.versdimanche.com page 1/21 Évangile

Plus en détail

17 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : Dimanche 27 juillet 2014

17 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : Dimanche 27 juillet 2014 17 eme : Dimanche 27 juillet 2014 Au service du Royaume déjà là! Comme un négociant qui recherche des perles fines. Réf. Biblique : 1 ère lecture : Rois (1 R 3,5.7-12) 5 A Gabaon, pendant la nuit, le Seigneur

Plus en détail

Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon. Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie. Cahier des parents

Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon. Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie. Cahier des parents Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie Cahier des parents 2 Je te raconte la Bible, Itinéraire : Troisième escale (Parents/enfants à la

Plus en détail

1- Hôpital des Sœurs grises. 2- Église Notre-Dame

1- Hôpital des Sœurs grises. 2- Église Notre-Dame 1- Hôpital des Sœurs grises Plusieurs classes de personnes viennent en mes murs. Qu elles soient riches ou pauvres elles ont, pour la majorité, un point en commun. Elles viennent se faire soigner par des

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

Des dernières choses de la vie

Des dernières choses de la vie Des dernières choses de la vie Réflexions sur l attitude contemporaine à propos des obsèques et de la mort Tableau par Gustave Courbet : Un enterrement à Ornans, 1850, aujourd'hui au Musée d Orsay à Paris

Plus en détail

Table des matières. Annexe La bénédiction 11. Le baptême: un sacrement 4. Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6

Table des matières. Annexe La bénédiction 11. Le baptême: un sacrement 4. Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6 Le baptême Table des matières Le baptême: un sacrement 4 Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6 L acte du baptême: plus que des mots 7 Le baptême de votre enfant: plus qu une vieille

Plus en détail

Dimanche de la Fête des pères

Dimanche de la Fête des pères Diocèse de Rimouski Dimanche de la Fête des pères 17 juin 2007 ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Les Services diocésains de la Formation

Plus en détail

L ABBAYE SAINT VICTOR ET SES CRYPTES

L ABBAYE SAINT VICTOR ET SES CRYPTES JEU DE PISTE A L ABBAYE SAINT VICTOR DURÉE : 1H30 L ABBAYE SAINT VICTOR ET SES CRYPTES Lirelart sera ton guide! 1 Cette collection comprend 7 jeux de piste : Marseille Antique les collections égyptiennes

Plus en détail

Célébration de l Eucharistie avec la première des communions

Célébration de l Eucharistie avec la première des communions Célébration de l Eucharistie avec la première des communions ** prévoir des chants qui permettent une participation de l assemblée voir les refrains avec l assemblée avant le début de la célébration préparer

Plus en détail

Par$e III : Rome. Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION. Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps?

Par$e III : Rome. Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION. Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps? Par$e III : Rome Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps? 1 Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION CAPACITÉS Connaître

Plus en détail

Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté

Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté Conseil suisse des religions Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté Prise de position du Conseil suisse des religions concernant l initiative populaire «Contre la construction de minarets»

Plus en détail

Les concepts importants en histoire-géographie

Les concepts importants en histoire-géographie Les concepts importants en histoire-géographie A Adoubement : fête où l enfant devient chevalier. Exemple : Nous avons vu qu un fils de seigneur devient seigneur, il s entraîne à partir de 7 ans chez un

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

Les relations du christianisme et de l Empire romain. et de l empire romain. Marie Desmares

Les relations du christianisme et de l Empire romain. et de l empire romain. Marie Desmares Les relations du christianisme et de l Empire romain Les relations du christianisme et de l empire romain Comment les chrétiens sont-ils traités dans l Empire romain? Prenons l exemple de la chrétienne

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail