La religion au temps des Romains. Annabelle Heugas 4eme A

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La religion au temps des Romains. Annabelle Heugas 4eme A 2005-2006"

Transcription

1 La religion au temps des Romains Annabelle Heugas 4eme A

2 SOMMAIRE Introduction I Le rôle de la religion dans la société romaine (V av J.C J.C) L Univers des Dieux L héritage grec Influences orientales Une grande variété de pratiques religieuses Les prêtres La procession des sacrifices Cultes privés, sorcellerie et astrologie La conception de la mort Les funérailles L au delà II- Avènement et épanouissement du Christianisme (J.C V )

3 Le choc des religions Polythéisme et monothéisme Les premières communautés chrétiennes De secte dangereuse a religion d état Persécutions chrétiennes Les décisions de l Empereur Constantin III- L art et l architecture Une architecture grandiose Le temple, un édifice prestigieux Différents styles de construction Vestiges archéologiques Pompéi Exposition de mosaïques et peintures religieuses Conclusion Bibliographie

4 Introduction L origine étrusque et grecque du monde romain se manifeste dans l écriture, l alphabet, l architecture ou même les coutumes. Ces deux civilisations auront aussi une influence dans la religion puisqu elles apporteront un grand nombre de Dieux. Les divinités égyptiennes s ajouteront ensuite pour enrichir le panthéon Romain, lieu ou hébergent les Dieux. Jusqu à l arrivé du Christ et de la religion chrétienne, les romains en vénèrent plus de ! Ce nombre inclut aussi bien les grands dieux de la cité que les divinités secondaires ou les génies. Les romains vivent dans un monde habité de divinités. Ils doivent vivre leur existence privée et publique en tenant compte de cette présence permanente. Comme les dieux sont a la fois mystérieux et capricieux, il vaut mieux être en accord avec eux ce que les romains appellent la pax deorum,«la Paix avec les Dieux». Les étrusques transmettent aussi aux Romains l habitude de consulter les dieux en pratiquant des rites païens, d origine animiste ou se mêlent superstitions, magies et envoûtements. Lorsque le christianisme survient, la situation se complique pour les romains qui se divisent et ont presque un choix a faire alors que leur empire commence a perdre de sa force. C est le choc entre deux mondes religieux : une multitude de divinités ou un seul dieu, le polythéisme ou le monothéisme. Après une période de persécutions, ce sera enfin la reconnaissance officielle de la religion chrétienne accordée par l empereur Constantin. La civilisation romaine nous laisse un héritage religieux mais aussi artistique avec ses temples et ses vestiges que l on peut encore admirer aujourd hui. La plus belle représentation de cet art reste Pompeï, ville figée dans le temps et qui nous permet de revivre le quotidien des Romains.

5 JUPITER/ZEUS JUNON/HERA

6 Chapitre I : Le rôle de la religion dans la société romaine (V av J.C J.C)

7 I Le rôle de la religion dans la société romaine (V av J.C J.C) L univers des Dieux L héritage grec Les histoires des dieux romains viennent des légendes mythologiques grecques et sont représentées dans les temples avec le physique et les attributs des dieux de l olympe. Les anciens romains accordaient peu d importance à l apparence physique de leurs dieux. Mais sous l influence des Etrusques et des Grecs, la religion romaine évolue. Surtout, une équivalence s est imposée entre les grands dieux grecs et romains :Zeus et Jupiter, Poséidon et Neptune... Les Romains ajouteront ensuite de nouvelles divinités liées à des sentiments ou à des évènements comme la Peur, la Fièvre ou encore la Victoire, la Liberté.

8 Aux Dieux traditionnels, s ajoutent enfin la divinisation des empereurs avec des temples élevés à leur gloire. Peu à peu, le culte impérial devient obligatoire: il convient par exemple de jeter des grains d encens sur l autel pour montrer son respect à l empereur. Auguste, le premier empereur ne s est pas présenté comme un dieu mais il a ajouté des cérémonies officielles sur son propre «génie». Influences orientales Les commerçants étrangers, les esclaves, les soldats revenus des campagnes militaires en Orient introduisent dans la cité des nouveaux cultes originaires d Asie Mineure, de Perse, de Syrie ou d Egypte. Les romains se sont toujours montrés très accueillants avec les divinités des peuples étrangers. Ils montrent une grande curiosité pour les religions exotiques, et ne voient aucun inconvénient à les admettre chez eux. Parfois, en cas de guerre, ils consultent la divinité protectrice des ennemis en la faisant venir dans leur champ, espérant ainsi qu elle leur donnera la victoire. Baal-Hammon, dieu des Carthaginois, continue ainsi d'être l objet d un culte dans l Afrique romaine sous le nom de Mars ou Jupiter. Originaire d Egypte puis intégrée dans le monde grecque, Isis devient une des déesses les plus populaires de Rome. C est une divinité universelle, créatrice du monde, initiatrice de la civilisation et victorieuse de la mort. Elle est surtout une bienfaitrice, accueillant comme une mère tous les humains. Son culte, d abord clandestin, est légalisé sous le règne de Claude (41-54), ce qui permet de voir plusieurs temples de la déesse dans la capitale.

9 Bien différent d Isis, le dieu perse Mithra est introduit sous Néron (54-68). Champion de la lutte des forces du Bien contre celles du Mal, il symbolise la lumière. Né dans une grotte le 25 décembre (comme Jésus-Christ), il accomplit de nombreux miracles pendant son passage sur terre Le voyage de Mithra se termine par un banquet avec le Soleil avant son ascension au ciel. Les disciples de Mithra doivent faire preuve de sincérité, de courage, de loyauté et de fraternité. Le mithriacisme, qui est puissant jusqu au III è siècle, représentait durant cette période le culte rival du christianisme. MITRA

10 Place du forum: Sanctuaire des Lares publics (lieu des sacrifices à Pompéi) Consultation des organes

11 Une grande variété de pratiques religieuses Les prêtres Le prêtre romain est celui qui, au nom de tout le peuple, accomplit les rites exiges pour chaque dieu. Il faut distinguer les différentes catégories de prêtres: a) Le pouvoir religieux officiel est dirigé par quinze pontifes qui organisent les cultes publics. Ils veillent au respect des rites, construisent les édifices et mettent en place le calendrier divin. A leur tête se trouve le Grand Pontife, nommé à vie et chef de la religion romaine. b) Les assistants des pontifes appelés flamines, s occupent d une divinité en particulier On pense que l origine des flamines remonte jusqu aux temps préhistoriques et leurs tenues surprennent les romains lorsqu ils sont coiffés d un bonnet pointu en fourrure. c) Les augures prédisent le futur en observant le vol des oiseaux ou le comportement et l appétit des poules sacrées. d) Les haruspices, hérités des Etrusques, interprètent des signes divins en étudiant les entrailles des animaux. e) Les vingt féciaux ont une place importante dans cette grande cité comme Rome : ils accompagnent les ambassadeurs et servent de juges lors de disputes avec les autres cités. f) La plupart des prêtres sont des hommes mais quelques femmes jouent cependant un rôle religieux comme les vestales. Au nombre de six, elles sont choisies parmi les jeunes filles du village des familles nobles. Habitant une maison sur le Forum, elles passent trente ans de leur vie au service du feu sacré de Vesta qui

12 symbolise la vie de la cité. Ayant fait voeu de pureté, elles doivent rester vierges. Malheur à celle qui ne respectera pas cette tradition car elle sera enterrée vivante! La procession des sacrifices Les activités du Romain se déroulent sous le regard des dieux: les assemblées du peuple, les réunions politiques, les cérémonies: tout commence par un sacrifice pour voir si les divinités sont en accord avec les hommes. Un simple autel peut suffire pour réaliser cette pratique mais le sanctuaire du dieu est le plus souvent constitué d un temple. Les lieux de culte sont situés en ville, mais aussi dans la campagne, près de sources, de bois sacrés ou de grottes mystérieuses, ou les Romains pensent que certains dieux habitent. Le prêtre verse au sol ou sur l autel enflammé du vin, du lait ou du miel. On peut également réaliser un sacrifice sanglant en tuant des animaux. Chaque divinité a une préférence pour un animal particulier ou une couleur :ainsi, Jupiter demande un taureau blanc, Cérès préfère une truie blanche alors que les divinités infernales exigent des victimes de couleur noire. L animal est assommé par surprise et son sang gicle sur l autel. Les entrailles sont grillées sur l autel, à l extérieur du temple afin que les fumées des victimes et de l encens brûlé montent jusqu aux narines des dieux. La part des dieux, composée des os et de la graisse, est brûlée tandis que l assistance se partage le reste, c est-a-dire la viande consommable.

13 Cultes privés, sorcellerie et astrologie Cultes privés : La religion romaine a deux formes de cultes, l un officiel, dans les temples de la cité et les lieux publics, l autre privé dans la maison. Tous les cultes ont une seule fonction : gagner la bienveillance des Dieux et éviter leur malveillance. Pour assurer la permanence de la paix des dieux, pax deorum, il faut respecter tous les rites, éviter tout oubli. Pour un Romain, chaque action accomplie possède un lien avec le religieux. Chez lui, il doit invoquer les divinités du foyer et leur adresser une prière chaque fois qu il rentre dans sa maison. La prière n est pas un acte spontané. Elle consiste en un ensemble de paroles et de gestes bien précis. Dans le cadre familial, c est le père qui dirige les cérémonies. Les Romains honorent les dieux de la famille dans une chapelle, le laraire. Là, sont placées les deux statuettes des Lares, les protecteurs du foyer, fils de la nymphe Lara et de Mercure. S y ajoutent les Pénates, qui veillent sur le garde-manger,et le Génie familial, représenté sous la forme d un homme en toge tenant une corne d abondance ou un impressionnant serpent qui, ondulé,est symbole du démon protecteur de la maison. Les dieux favoris du maître de maison, comme Isis ou Fortuna peuvent aussi y figurer. Pour laver sa maison de tous les pêchés, le propriétaire fait chaque année le tour de sa maison en demandant aux forces mauvaises de quitter les lieux. Tous les cinq ans, on purifie de cette manière la ville de Rome.

14 Augures en train d'observer les vols des oiseaux Pendant la prière, le fidèle hésite souvent sur la véritable personnalité du dieu, il ajoute à son nom des formules comme: «Que tu sois mâle ou femelle», «ou que tu préfères être appelé par un autre nom..»

15 Sorcelleries et astrologie : En dehors de la religion officielle, toutes les classes sociales de la société romaine pratiquent la magie ou l étude des astres pour attirer les faveurs des forces divines. Bien que les Romains se moquent ouvertement des prétendus pouvoirs et des recettes miracles des magiciens et sorciers, ils font souvent appel à eux. Ainsi, toutes les couches de la société ont recours en dehors de la religion officielle aux pratiques magiques pour s attirer les faveurs des forces divines. Afin d établir un contact privilégié avec le dieu qu ils n ont pas réussi à se concilier, ils utilisent, en secret, les services de sorciers et sorcières. Leurs liens intimes avec les forces divines souterraines font d eux des personnages redoutés. Les sorcières préparent des philtres d amour et des amulettes protectrices contre les maladies, la malchance ou les coups du sort. Les guérisseurs proposent des potions pour soigner les corps et les esprits malades. Lorsque l on veut jeter un mauvais sort à un ennemi, la pratique courante consiste à inscrire le nom que l on veut maudire sur un couteau que l on enterre dans le sol en prononçant une formule magique pour que les Dieux des Enfers accomplissent la malédiction. La chouette est un animal que l on redoute d apercevoir car elle est annonciatrice de catastrophes. Avec le christianisme, la magie sera considérée comme une pratique diabolique. L étude du mouvement des astres est une pratique qui vient d Orient, notamment de Babylone. Certains Empereurs ne se séparent jamais de leur astrologue chargés de leur prédire l avenir et les premiers observatoires des étoiles remontent au temps des Romains Les jours de chaque mois se répartissent en jours fastes et néfastes. Les jours fastes sont destinés aux activités humaines : la vie des tribunaux, les campagnes militaires, le travail et le commerce

16 Les jours néfastes appartiennent aux dieux, ils sont fériés. Plus on avance dans le temps, plus les jours de fête sont nombreux : ils passeront de 61 à 175 jours sans travail! Sarcophages

17 La conception de la mort Les funérailles La maison est en deuil. La toilette funéraire vient de se terminer. Un air triste des musiciennes s élève dans les airs avec la fumée des parfums lourds que l on brûle. Exposé dans l atrium sur son lit funèbre, le mort recevra pendant plusieurs jours la visite de ses parents et amis. Le défunt est ensuite transporte sur un brancard vers le tombeau qu il a fait préparer étant vivant. Les pleureuses professionnelles accompagnent les proches et la famille.. Les portes de la ville franchies, tous entrent dans la zone des tombeaux. Une fois dans la nécropole, la famille se rend à l endroit réservé à l incinération, l ustrinum. Elle invoque encore le nom du défunt avant de mettre le feu au bûcher, sur lequel ont été déposés le brancard, des parfums et parfois des objets personnels. On rassemble ensuite les cendres du mort dans un coffret. Celui-ci est mis en terre ou bien entreposé dans la niche du tombeau familial. Les Romains puissants construisent des tombes qui peuvent accueillir tous les membres de la famille,y compris les esclaves. A partir du IIème siècle, les cuves et couvercles des sarcophages sont venus des ateliers de Grèce, d Asie Mineure ou de Rome Jusqu au IIème siècle après J.C, on incinérait les morts, L enterrement est ensuite devenu plus courant sous l influence du christianisme. Le corps est mis dans un cercueil de plomb ou de bois. Pour cacher leur dépouille, les plus riches font sculpter de magnifiques sarcophages de marbre. Quant aux pauvres, ils sont mis directement en terre, enveloppés dans un simple tissu. Une grande amphore, entière ou coupée, peut servir pour un enfant ou a un bébé. Ces sarcophages sont couverts de reliefs sculptes dans le marbre : scènes de la vie quotidienne ou images symbolisant les croyances de la personne décédée. Parfois, il est montre comme un héros mythologique. La représentation du héros montrent la valeur du défunt, son courage,son mérite.

18 Les lieux réservés aux morts, les nécropoles, se trouvent aux portes des villes, souvent le long des routes. Les passants voient ainsi en permanence les morts. L important pour le Romain n est pas seulement d avoir profite d une belle vie. Il faut qu on se rappelle de son nom,qu il soit lu et prononcé : «Si, par hasard,quelqu un lit cette inscription et cherche mon nom, il trouvera, ensevelis en ce lieu, les ossements de Dorchas. Pendant toute ma vie,j ai été chérie par mon mari, maintenant je déplore ma mort. Je me considère suffisamment heureuse,pourvu que subsiste ma renommée»,dit une épitaphe trouvée à Rome. Quand il n y a pas de place pour enterrer en surface dans les grandes villes, on creuse des galeries souterraines. Les morts sont mis dans des trous ornés de peintures ou de mosaïques et fermés par des tuiles ou des plaques de marbre. Les thèmes des décors permettent de savoir s il s agit de catacombes païennes, juives ou chrétiennes. L au- delà Ignorant quelle serait la vie dans l au delà, les romains pensaient que le défunt pourrait éventuellement avoir les mêmes besoins que pendant sa vie terrestre. C est pourquoi l on trouve dans les tombeaux des objets divers : vases, lampes, jouets, armes. Les Anciens pensaient que l âme se dégageait du corps lors de la mort pour devenir un dieu Mane ou dieu des ancêtres de la famille. Chaque année, en février, lors de la fête des Parentalia, les Romains allaient sur les tombes familiales célébrer un banquet pour honorer leurs morts. Les défunts étaient censés participer aux festivités et une canalisation permettait de faire couler du vin dans le tombeau. Les Romains veillaient au respect de ces rites car les Mânes mécontents se transformaient en fantômes menaçants, les Lémures.

19 La religion romaine n imposait aucune croyance sur la conception de l au-delà et de nombreux romains avaient des doutes sur l existence d une autre vie après la mort. Toutefois, beaucoup pensaient que les Mânes menaient une existence grise et sombre dans le souterrain des Enfers. Les hommes exceptionnels pouvaient devenir immortels et espérer rejoindre les dieux parmi les astres C est cette immortalité astrale que les empereurs cherchaient à obtenir lorsque la cérémonie de la consecratio ou «apothéose» les élevaiait au rang de «divin» (divus). A cette occasion, un aigle laché du bûcher symbolisait la montée de leur esprit vers les astres.

20 Chapitre II : Avènement et épanouissement du Christianisme (J.C V )

21 La cene: dernier repas de Jésus avec ses apôtres

22 Le choc des religions Polythéisme et Monothéisme Les romains montrent beaucoup d intérêt pour les croyances exotiques qui promettent la vie éternelle. Dans les cultes orientaux, chaque personne est responsable de son existence dans l au delà. On vénère un seul Dieu qui a connu la vie sur terre, la mort puis la résurrection. Pour témoigner de sa foi, le fidèle doit se livrer à des épreuves qu il accepte. Le succès des religions orientales et monothéistes s explique aussi par leur ouverture aux autres. Elles ne refusent personne car on ne tient pas compte de la classe sociale, de l origine ethnique, du sexe ou de l age. Le peuple romain se montre aussi sensible aux rites exotiques de ces cultes ou les fidèles participent activement aux processions et aux prières. Les autorités romaines ont essayé de freiner le développement de ces cultes étrangers en utilisant la force: expulsions de l empire romain, persécutions et répressions. Mais ils connaissent un tel succès qu on finit par les accepter. La religion juive est reconnue par les autorités romaines romaines au Ier siècle après JC, lorsque l empereur Auguste autorise les Juifs à pratiquer leur culte mais cela fait déjà deux siècles que les Juifs sont installés à Rome et représentent 7% de la population de la ville. Citoyens romains, ils ont le droit de prélever un impôt au sein de leur communauté pour l entretien de Jérusalem. Ils sont aussi dispensés de joindre l armée et de participer au culte impérial. Ces privilèges vont durer jusqu en 70 après JC, lorsque les Romains vont prendre Jérusalem. Les relations entre juifs et romains vont ensuite se durcir. Considéré

23 de la même manière que les cultes orientaux et judaïques, le christianisme se répand à Rome où se développe des communautés importantes de cette religion. Les premières communautés chrétiennes Venue de Palestine, la réputation de Jésus de Nazareth se propage dans tout l Empire romain. Paul, un disciple du Christ annonce une nouvelle vision du monde : «Il n y plus richesses, ni pauvre, ni maître ni esclave». En l an 33, Jésus Christ est crucifié à Jérusalem. Très vite, ses disciples répandent la bonne nouvelle de sa résurrection aux quatre coins du monde romain. Leur religion, qui promet la vie éternelle à tout homme, séduit d abord les plus humbles avant de se répandre chez les plus riches. L église s organise rapidement en communautés dirigées par des évêques. Mais la foi chrétienne en un seul Dieu s oppose à la religion romaine. On reproche à ces croyants de ne pas reconnaître la divinité de l empereur. Certains romains restent tolérants mais d autres combattent violemment les chrétiens, les considérant comme des ennemis de Rome. Dans les années 50, des communautés chrétiennes se forment à Rome, d abord dans les milieux juifs de la ville puis chez les païens. Au début, les romains distinguent peu les chrétiens des juifs ;bien souvent ils les confondent. Après la chute de Jérusalem en 70, puis la rupture définitive entre les juifs et chrétiens,les deux communautés vivent séparées. Au Ier siècle, l organisation des petits groupes de chrétiens est encore très facile. Pour se reconnaître entre eux, les chrétiens dessinent un poisson qui correspond en Grèce aux initiales des mots : «Jésus- Christ, Fils de Dieu Sauveur».

24 De secte dangereuse à religion d Etat Persécutions chrétiennes Durant le Ier siècle, les Chrétiens vivent normalement leur religion dans l ensemble de l Empire romain et tout particulièrement dans la capitale. En 64, Néron, pour détourner la colère de son peuple, accuse les chrétiens d être les auteurs de l incendie de Rome. La foule se déchaîne contre eux, mais cette persécution est sans lendemain A la fin du Ier siècle, la situation se dégrade sérieusement. Le peuple, exaspéré par la guerre, la famine ou les épidémies, cherche un responsable. On accuse les chrétiens d avoir irrité les dieux. Les persécutions vont commencer Au IIème siècle, leur nombre s étant augmenté, les chrétiens commencent à devenir impopulaires. On leur reproche de ne pas vouloir honorer les dieux de l état et d attirer la colère des dieux sur Rome. A cette époque,les chrétiens proviennent de milieux pauvres. Mais progressivement,dans toute les classes de la société, on se convertit au christianisme, même dans l entourage impérial. Les autorités s interrogent alors sur cette secte qui progresse si vite et qui menace. Le peuple de Rome se méfie de cette secte qui vénère un homme crucifié. Des situations douloureuses apparaissent dans les familles, ou certains membres se sont faits baptiser et d autres non. Torturés, ceux qui refusent d abandonner leur foi sont jetés aux fauves dans les amphithéâtres ou crucifiés. Dioclétien, qui renforce le culte des divinités païennes et des empereurs, déclenche en 303 ce qu on appellera la dernière grande persécution.

25 Les décisions de l Empereur Constantin D abord adepte du culte du Soleil, Constantin est influencé par sa mère Hélène, convertie au christianisme. Constantin, proclamé empereur grâce à son armée en 306, veut éliminer ses rivaux pour gouverner seul. En octobre 312, à la veille d une bataille, un rêve le persuade de marquer sur les boucliers de ses soldats,les premières lettres grecques du mot christ. Selon d autres récits, une croix lui serait apparue dans le ciel avec écrit dessus : «Avec ce signe,tu vaincras». Constantin met sur son armée ce symbole chrétien et remporte une victoire éclatante sur son ennemi. Il adopte alors le christianisme et se fait le protecteur de l église. En 313, par l édit de Milan, il déclare la liberté de culte. Après trois siècles de clandestinité et de persécutions, les chrétiens obtiennent enfin la liberté de pratiquer leur religion. En 363, l empereur Julien fait une tentative désespérée pour pratiquer à nouveau les cultes païens. Il est soutenu par de nombreux aristocrates romains encore respectueux des traditions de l ancienne Rome. Arrivé au pouvoir en 379, Théodose reprend la politique de Constantin et fait à nouveau du christianisme la religion officielle de l Empire. Il fait détruire les statues des dieux et fermer les temples.

26 Blandine Jeune esclave, Blandine a ete martyrisee a Lyon sous mar- Aurele en 177 avec une quarantaine d autres chretiens. Son histoire a ete raconte par des temoins qui l ont ensuite ecrite, ce qui rend ces evenements sur Sous la torture, certains des compagons de Blandine renoncerent a leur foi mais en voyant son courage, il ont accepte leur propre souffrance. Livree aux bourreaux qui avouent n avoir jamais vu une femme souffrir si courageusement, Suspendue par les bras et livree aux lions, ceux-ci n en veulent pas. On lui fait subir des brulures avant de la livrer a un taurdeau sauvage qui la lance en l air avec ses cornes. On l achevera avec un glaive

27

28 III L art et l architecture

29 III L art et l architecture Une architecture grandiose Le temple, un édifice prestigieux Chaque ville romaine possédait plusieurs temples dont certains se situaient sur la place principale, le forum. Le forum est à la fois le lieu des activités politiques et économiques mais aussi le principal centre religieux de la ville. Les Romains désignent par le mot templum tout endroit consacré à une divinité, que ce soit une source, un bois sacre, un autel ou un édifice. Dans ces lieux y est installée une petite chapelle protégeant la statue d un dieu. Les principaux dieux disposent toutefois d un bâtiment important, bâti sur le modèle des temples grecs. D autres temples se trouvaient aux environs de la ville. Ces bâtiments constituaient la résidence des nombreux dieux que comptait l empire. En plus des divinités traditionnelles, il s est ajouté le culte en l honneur des empereurs morts et divinisés. Chaque temple est dédié à une seule divinité, à l exception du grand sanctuaire du Capitole, consacré en même temps à Jupiter, Junon et Minerve. Les cérémonies se déroulent à l extérieur mais dans certaines grandes fêtes, les portes des temples sont ouvertes pour que les dieux puissent participer aux réjouissances.

30 Styles et sculptures Le temple romain typique est de plan rectangulaire et se dresse sur un podium qui le rend accessible uniquement par un escalier. Le nombre de marches est toujours impair (5,7,9) Il faut commencer a monter cet escalier par le pied droit, ce qui porte chance, et finir avec le même pied. Les colonnes en façades ouvrent sur un vestibule, le pronaos. On accède ensuite dans une salle appellée la cella qui est la demeure du dieu que l on trouve représenté par une statue. La plupart des colonnes étaient faites de briques. Celles de marbre étaient réservées aux bâtiments les plus prestigieux. La toiture du temple est recouverte de tuiles en terre cuite, en bronze ou même en marbre. La façade avant du temple (le fronton) est de forme triangulaire, souvent décorée de peintures ou de sculptures, en bas ou en haut-relief, qui mettent en scène un épisode de la vie du dieu. Ces éléments décoratifs ont rarement été conservés. On peut voir aussi à Rome deux temples de forme ronde, ceux de Vesta et d Hercule. Forum et Temple

31

32 Vestiges archéologiques Pompéi Située en Italie, près de Naples, Pompéi est au Ier siècle une ville romaine en plein développement. La cité, place au pied du Vésuve, est riche grâce à son industrie de laine et du commerce de ses vins. Beaucoup de nobles vont aussi se reposer dans cette ville Depuis quelques jours en août 79, la terre tremble. Le 24 août, à 10 heures du matin, une fantastique explosion ouvre le sommet du volcan. En quelques heures, Pompéi disparaît sous les cendres. La ville ne sera pas reconstruite et disparaîtra dans l oubli. La cité n est découverte qu en Monuments, peintures et mosaïques, objets de la vie quotidienne, tout est retrouvé et nous permet de découvrir comment vivaient les romains à cette époque

33 AMPITHEATRE POMPEI

34 PORTE DE LA VILLE Exposition de mosaïques et peintures religieuses

35 Aphrodite,déesse de la beauté POSEIDON, DIEU DE LA MER

36

37 Conclusion La présence de la religion se fait sentir presque à chaque instant de la vie quotidienne du romain. Les activités des romains se déroulent sous le regard de leurs dieux, d où la nécessité d être en accord avec eux. Les romains devront souvent faire face à leurs contradictions, entre ouverture d esprit et fermeture à tout ce qui pourrait mettre en péril leur autorité. Le monde des dieux romains est comme un vaste cafarnaum ou se mélangent dieux de toutes origines et provenant de différentes régions du monde Cette grande tolérance montrera ses limites lorsque le christianisme se répandra dans toutes les couches de la société. Les contradictions, ou l ouverture se manifeste aussi dans les rites, entre cultes publics et cultes plus mystérieux qui sont en fait de la sorcellerie. Les romains pratiquent la religion parce qu en fait, ils ont peur. Peur qu un malheur leur arrive et c est pourquoi ils ont une multitude de dieux. Ils n ont pas peur comme les Gaulois que le ciel ne leur tombe sur la tête mais de tomber en enfer. Cette civilisation romaine peut être considérée comme une des plus grandes et des plus influentes puisque aujourd hui nous en gardons encore des traces dans la religion puisque le monde chrétien s est construit sous l Empire romain, mais aussi dans notre vie de tous les jours, dans l art et l architecture, par ses temples, ses sculptures et autres oeuvres d art que nous reproduisons ou que nous admirons encore aujourd hui depuis 20 siècles.

38 Bibliographie Au temps des Romains, Eric Morvillez, Editions Fleurus, 80 pages Civilizaciones antiguas, Editions Fleurs, 122 pages Mitologias, Editions Fleurus, 124 pages Encyclopedia Universalis L histoire du monde, Editions Robert Laffont, 482 pages romaine, religion romaine romaine société romaine chretiens romain antique lycos.fr/romana

Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants).

Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants). Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants). J utilise avec les élèves le manuel CE2 Histoire Géographie édité par Les ateliers Hachette (j adore cette collection). Les illustrations ci

Plus en détail

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V.

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V. L EMPIRE ROMAIN étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle Détail du piédestal de la statue d Aponius Cherea (II siècle) musée archéologique de Narbonne Source : Service

Plus en détail

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte *L'écriture en Mésopotamie et en Égypte -4000 à -3000 Le calculi L agriculture est une activité économique très importante en Mésopotamie. Cependant, le territoire n est pas riche en ressources naturelles

Plus en détail

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE Au I er siècle après Jésus-Christ, la ville romaine d Arles (photo ci-dessous) est entourée de remparts. Elle comporte de grandes rues principales appelées Cardo et Decumanus.

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON Ziggourat d Ur en Irak aujourd hui (source : internet). PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC Comment sont organisées les premières civilisations

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

L ORIENT ANCIEN. Sculptures du jardin de Babylone. Roi de Mésopotamie

L ORIENT ANCIEN. Sculptures du jardin de Babylone. Roi de Mésopotamie L ORIENT ANCIEN Sculptures du jardin de Babylone Roi de Mésopotamie I] L Ecriture pour compter et conter. Introduction : a) L Ecriture est née vers -3500, au milieu du IVème millénaire avant notre ère

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 I. Origine et Protagonistes Cette légende fut narrée pour la première fois par Homère, un poète grec du 9 e siècle avant J.-C. ayant écrit l Iliade

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Cette Bible a été trouvée près de la Mer Morte, non loin de Jérusalem. Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Thème : La civilisation grecque. Chapitre n 1 Au fondement de la Grèce : cités, mythes, panhellénisme

Thème : La civilisation grecque. Chapitre n 1 Au fondement de la Grèce : cités, mythes, panhellénisme Thème : La civilisation grecque Chapitre n 1 Au fondement de la Grèce : cités, mythes, panhellénisme 1 Point de départ : C est quoi un Grec? Introduction : Dans l Antiquité, la Grèce est formée d une multitude

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Une religion, deux Eglises

Une religion, deux Eglises Une religion, deux Eglises template : www.indezine.com Belin 2009 L empire byzantin et l empire carolingien sont tous les deux chrétiens. Mais leurs pratiques religieuses sont différentes : quelles sont-elles?

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

THEME 2 : MONDE ANTIQUE

THEME 2 : MONDE ANTIQUE 16 CHAPITRE DEUX: CITOYENNETÉ ET EMPIRE A ROME (I-III SIÈCLE AP JC). CHAPITRE DEUX : CITOYENNETÉ ET EMPIRE À ROME AU Ie - IIIe SIECLES AP J.C. INTRODUCTION CARTE DE L EMPIRE AU II AP JC. 1 / Quelle est

Plus en détail

Une pseudo-science : 1. Pourquoi l astrologie n est pas une science reconnue?

Une pseudo-science : 1. Pourquoi l astrologie n est pas une science reconnue? Une pseudo-science : 1 Pourquoi l astrologie n est pas une science reconnue? Les revendications des astrologues sont rejetées par la communauté scientifique. Néanmoins, l astrologie est populaire. Même

Plus en détail

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE Compétence Comprendre l importance de l Église dans la vie des hommes au Moyen Âge. Quelle impression te donne l église dans cette photographie, par rapport aux autres constructions?

Plus en détail

III Les Sumériens ont inventé l écriture

III Les Sumériens ont inventé l écriture Qui a inventé l écriture? III Les Sumériens ont inventé l écriture Au IV e millénaire avant Jésus-Christ, les Sumériens, habitants de Mésopotamie, se mirent à tracer les plus anciens signes d écriture

Plus en détail

II. Quels sont les aspects de la pax romana? 1. En quoi la paix romaine permet le commerce du vin gaulois?

II. Quels sont les aspects de la pax romana? 1. En quoi la paix romaine permet le commerce du vin gaulois? II. Quels sont les aspects de la pax romana? 1. En quoi la paix romaine permet le commerce du vin gaulois? 1. Doc. 4 : Quelles régions de la Gaule romaine produit du vin au IIe siècle? Doc. 4. La production

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Une religion, deux Eglises

Une religion, deux Eglises Une religion, deux Eglises template : www.indezine.com Quelles sont les principales différences entre les pratiques religieuses des chrétiens d Occident et des chrétiens d Orient? Eglises Eglise d Occident

Plus en détail

Des persécutions à l édit de Milan

Des persécutions à l édit de Milan Des persécutions à l édit de Milan I/ La conversion de l Empire 1/ La fin de la Tétrarchie En 305 Dioclétien et Maximien abdiquent. Constance Chlore et Galère deviennent Auguste. Mais la Tétrarchie se

Plus en détail

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN KIT RITUELLIQUE N 4 DISPOSITION DES BOUGIES BOUGIE BLANCHE 1 BOUGIE NOIRE 2 BOUGIE ROUGE 3 BOUGIE MARRON 4 BOUGIE BLEUE MARINE 5 BOUGIE CELESTE 6 GRANDES BOUGIES

Plus en détail

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT Le 7 mars 1867, un acte d acquisition est passé par les pères Mariste avec la commune de Rochefort par devant M. Dutour, notaire à Rochefort, portant sur un

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

PARTIE 2: LA CIVILISATION GRECQUE CHAP. 1: AU FONDEMENT DE LA GRECE: CITES, MYTHES, PANHELLENISME

PARTIE 2: LA CIVILISATION GRECQUE CHAP. 1: AU FONDEMENT DE LA GRECE: CITES, MYTHES, PANHELLENISME PARTIE 2: LA CIVILISATION GRECQUE CHAP. 1: AU FONDEMENT DE LA GRECE: CITES, MYTHES, PANHELLENISME A- Le monde grec des cités et des colonies : Problématiques : Qu est-ce qu une cité grecque? Où sont installées

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

ESPACE VIVRE PEDAGOGIQUE A LA ROMAINE L ESPACE PEDAGOGIQUE

ESPACE VIVRE PEDAGOGIQUE A LA ROMAINE L ESPACE PEDAGOGIQUE ESPACE VIVRE PEDAGOGIQUE A LA ROMAINE L ESPACE PEDAGOGIQUE Le musée propose un espace pédagogique à disposition des enseignants et de leurs élèves. Il aborde plusieurs thématiques en relation avec l espace

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Pourquoi Jésus vint-il sur la terre?

Pourquoi Jésus vint-il sur la terre? POURQUOI JESUS VINT-IL SUR LA TERRE? 79 8 Pourquoi Jésus vint-il sur la terre? Que diriez-vous si, alors que vous marchiez dans la rue, un journaliste vous abordait et vous disait : A votre avis, quel

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

L écriture Au Moyen Âge

L écriture Au Moyen Âge MUSEE DES BEAUX-ARTS S E R V I C E E D U C A T I F L écriture Au Moyen Âge ² Page enluminée du registre de charité de la confrérie de Sainte-Croix, Musée de Bernay 2 Les grandes périodes de l évolution

Plus en détail

30 minutes 10 ans+ de 2-4 joueurs

30 minutes 10 ans+ de 2-4 joueurs 30 minutes 10 ans+ de 2-4 joueurs But du Jeu : L Astrolabe, ce magnifique instrument astronomique et astrologique permet de représenter le mouvement des astres sur la voûte céleste. Les joueurs, en le

Plus en détail

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption Religieuses de l Assomption 17 rue de l Assomption 75016 Paris France Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption U n c h e m i n d E s p é r a n c e a v e c M a r i e www.assumpta.fr

Plus en détail

II La naissance de l écriture 1) De l idée et des mots aux signes

II La naissance de l écriture 1) De l idée et des mots aux signes II La naissance de l écriture 1) De l idée et des mots aux signes Tablette pictographique en calcaire, Mésopotamie, vers 3500-2900 av. J-C. Tablette cunéiforme en argile, Mésopotamie, vers 2350 av. J-C.

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur..

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. Fiche Pédagogique Le 14 juillet Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. 6 Transcription 7 Sources 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR, compréhension

Plus en détail

SEQUENCE II- AU FONDEMENT DE LA GRÈCE : CITÉS, MYTHES, PANHELLÉNISME. Problématique générale: Sur quoi repose l unité du monde grec?

SEQUENCE II- AU FONDEMENT DE LA GRÈCE : CITÉS, MYTHES, PANHELLÉNISME. Problématique générale: Sur quoi repose l unité du monde grec? SEQUENCE II- AU FONDEMENT DE LA GRÈCE : CITÉS, MYTHES, PANHELLÉNISME Problématique générale: Sur quoi repose l unité du monde grec? SÉANCE1-ETUDE DE CAS- LA FONDATION D UNE NOUVELLE CITÉ, MASSALIA Prob:

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Georges BORGEAUD La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir Dans Echos de Saint-Maurice, 1966, tome 64, p. 18-22 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Souvenir

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

VASARELY A EVRY A partir du 16 novembre 2013 - Musée Paul Delouvrier

VASARELY A EVRY A partir du 16 novembre 2013 - Musée Paul Delouvrier VASARELY A EVRY A partir du 16 novembre 2013 - Musée Paul Delouvrier En quarante ans de carrière, Vasarely n a réalisé que deux œuvres sur un thème religieux, pour partie figuratives. Le musée Paul Delouvrier,

Plus en détail

La Neuvaine de l'assomption

La Neuvaine de l'assomption La Neuvaine de l'assomption 6 au 14 août 2012-15 août fête de l'assomption Après chaque journée, terminer par une dizaine de chapelet aux intentions de Marie. Confession et communions recommandés durant

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Bienvenue dans la cathédrale de Strasbourg!

Bienvenue dans la cathédrale de Strasbourg! Bienvenue dans la cathédrale de Strasbourg! La cathédrale fête en 2015 les mille ans de ses fondations. C est un bel âge pour cette grande dame et une occasion de te faire découvrir cette église pas comme

Plus en détail

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume.

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume. Après le repas, nous sommes allés visiter le musée de Bayeux. Quand nous sommes rentrés, les personnes du musée nous ont donné des audio guides. Pour pouvoir profiter de l histoire sans être entassés devant

Plus en détail

DIEU : CET INCONNU. «29 Terre, terre, terre, écoute la Parole de l Éternel.» (Jérémie 22, 29)

DIEU : CET INCONNU. «29 Terre, terre, terre, écoute la Parole de l Éternel.» (Jérémie 22, 29) DIEU : CET INCONNU Il y a dix-neuf siècles, l apôtre Paul, en parcourant la vielle d Athènes découvrit un autel qui portait une inscription étrange : «23 À un Dieu inconnu!» (Actes 17, 23) De crainte d

Plus en détail

LA CATHEDRALE DE METZ

LA CATHEDRALE DE METZ LA CATHEDRALE DE METZ UNE VUE GENERALE DEPUIS LA PLACE DE LA COMEDIE 1) Complétez le croquis ci-dessous en dessinant la silhouette de la cathédrale : 2) Répondez aux questions : a) Combien de tours peut-on

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

Comment la Bible nous est parvenue Neil R. Lightfoot

Comment la Bible nous est parvenue Neil R. Lightfoot Ceci fait partie de la série Comment la Bible nous est parvenue De Neil R. Lightfoot Leçon 1 LA FABRICATION DES LIVRES ANCIENS La transmission du texte de la Bible jusqu à nos jours est une histoire d

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe.

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. BOUVET Rachel ANIMATION PASTORALE mars 2004 DENAIS Mélisa GOUGER Anne-Sophie Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. Introduction : Nous avons choisi ce thème car

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :...

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :... LA CATHÉDRALE DE REIMS NOM :... Prénom :... Classe :... Sur les traces des constructeurs de la cathédrale : Vers 400 : l évêque Nicaise transfert la première cathédrale de Reims à l emplacement actuel

Plus en détail

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Mission sans conversion Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Que la paix de Christ soit avec vous tous et que tous, nous devenions des instruments de paix. Avec beaucoup

Plus en détail

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire?

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Mariage entre catholiques et musulmans 1ère partie pour une pastorale du discernement aide pastorale 2 Groupe de travail «Islam» de la CES 2

Plus en détail

L accomplissement de son humanité

L accomplissement de son humanité Mercredi 15 août 2012 Assomption de la Vierge Marie Commentaire Père Nicolas Tarralle, assomptionniste L accomplissement de son humanité Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l enfant tressaillit

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

NATIONS UNIES. Déclaration des droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques

NATIONS UNIES. Déclaration des droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques NATIONS UNIES Déclaration des droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques www2.ohchr.org/english/issues/minorities Droits des minorités Introduction

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

SITE ARCHÉOLOGIQUE D'OSTIA ANTICA GELMAR NOVAMUSA LAZIO

SITE ARCHÉOLOGIQUE D'OSTIA ANTICA GELMAR NOVAMUSA LAZIO SITE ARCHÉOLOGIQUE D'OSTIA ANTICA Viale dei Romagnoli, 717-00119 - Ostia Antica - Roma Visites guidées: Tél./Fax 06/56352830 (de l'extérieur 0039 6 56352830) Guichet: Tél. 06/56350215 (de l'extérieur 0039

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Pourquoi enseigner le fait religieux à l école?

Pourquoi enseigner le fait religieux à l école? L ART AU MOYEN AGE LE FAIT RELIGIEUX BRIGITTE MORAND IUFM DE MONTPELLIER Pourquoi enseigner le fait religieux à l école? Il était une fois la mosquée de Cordoue, le codex de l apocalypse, la Sainte Chapelle,

Plus en détail

UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL

UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL La bonne nouvelle chantée par les anges au-dessus des collines de Bethléem dans la nuit où naquit le Sauveur du monde, n était que le commencement de la manifestation de cet

Plus en détail

Très chers amis, Merci de nous aider, vous êtes toujours bien présents dans nos prières quotidiennes. Dans le Cœur de Jésus,

Très chers amis, Merci de nous aider, vous êtes toujours bien présents dans nos prières quotidiennes. Dans le Cœur de Jésus, nous avons, depuis peu, quelque espoir. Pour cela, il nous faut impérativement faire des travaux afin que notre maison soit juridiquement accessible. Très chers amis, Nous sommes très heureuses de vous

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT Activité pédagogique autour du roman, de Danielle Malenfant ISBN 978-2-922976-38-0 ( 2013, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités autour du roman RÉSUMÉ DU

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 Vies consacrées, 83 (2011-3), 163-168 En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 «Un signe grandiose apparut dans le ciel» : ce signe, c est le voyant de Patmos

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

Présentation de la leçon

Présentation de la leçon Branche : Eveil historique Sujet : Histoire de l écriture Situation de la leçon dans le programme : 734 p.143, 750 p.145 Compétences : 734 : Analyser de nombreux documents historiques ou autres et s entraîner

Plus en détail

Domaine National de Saint-Cloud

Domaine National de Saint-Cloud Domaine ational de Saint-Cloud Pour commencer... Sensibiliser l enfant à l idée qu il existe des types de jardins très différents: jardin à la française, jardin à l anglaise, jardin potager et bien d autres

Plus en détail

pour les plus petits

pour les plus petits pour les plus petits U N D E R N I E R 5-6H = 3-4P VE Petit guide actif pour découvrir le monde du verre cycle 2 degrés avec RR Plexiglas E Salut! Plexiglas, c est moi. Daniel Stevan 2015 U N D E R N I

Plus en détail

Sacerdoce commun et vie consacrée 1

Sacerdoce commun et vie consacrée 1 Vies consacrées, 82 (2010-4), 270-279 Sacerdoce commun et vie consacrée 1 L année sacerdotale qui s est récemment achevée a été l occasion de nombreuses réflexions, tant sur le sacerdoce commun que sur

Plus en détail

Réaménagement de la place d Armes Idée maîtresse et proposition d aménagement Présentation à la Table de concertation 12 avril 2010 (révision 21 juin

Réaménagement de la place d Armes Idée maîtresse et proposition d aménagement Présentation à la Table de concertation 12 avril 2010 (révision 21 juin Réaménagement de la place d Armes Idée maîtresse et proposition d aménagement Présentation à la Table de concertation 12 avril 2010 (révision 21 juin 2010) PLAN DE PRÉSENTATION 1. CONTEXTE 2. RETOUR ÉLÉMENTS

Plus en détail

La Sainte-Chapelle. P a r c o u r s d é c o u v e r t e. j e u n e p u b l i c / Î L E - D E - F R A N C E P A R I S

La Sainte-Chapelle. P a r c o u r s d é c o u v e r t e. j e u n e p u b l i c / Î L E - D E - F R A N C E P A R I S P a r c o u r s d é c o u v e r t e La Sainte-Chapelle P A R I S / Î L E - D E - F R A N C E j e u n e p u b l i c La Sainte-Chapelle Bonjour et bienvenue à la Sainte-Chapelle. Je suis très heureux de

Plus en détail

Debout sur le Pavé Mosaïque

Debout sur le Pavé Mosaïque 1 Debout sur le Pavé Mosaïque A la Gloire du Grand Architecte De L Univers, Au nom de la Franc-maçonnerie Universelle et sous les hospices de la Grande Loge de France, Francs-maçons sous le Rite Ecossais

Plus en détail

- A L'INTERIEUR DU SITE ARCHÉOLOGIQUE VOUS TROUVEREZ: CAFETERIA + RESTAURANT SELF-SERVICE TEL. 06/56350008 (0039 6 56350008) LIBRAIRIE TOILETTES

- A L'INTERIEUR DU SITE ARCHÉOLOGIQUE VOUS TROUVEREZ: CAFETERIA + RESTAURANT SELF-SERVICE TEL. 06/56350008 (0039 6 56350008) LIBRAIRIE TOILETTES SITE ARCHÉOLOGIQUE D'OSTIA ANTICA Viale dei Romagnoli, 717 00119 - Ostia Antica - Roma Visites guidées: Tél./Fax 06/56352830 (de l'extérieur 0039 6 56352830) Billetterie: Tél. 06/56350215 (de l'extérieur

Plus en détail

1 er exposé. Les Hiéroglyphes. Jeudi 5 novembre 2009

1 er exposé. Les Hiéroglyphes. Jeudi 5 novembre 2009 Laurène SCHMIT 6 ème bleue 1 er exposé La naissance de l écriture Les Hiéroglyphes Jeudi 5 novembre 2009 La naissance de l écriture Les hiéroglyphes Introduction La naissance de l écriture Les hiéroglyphes

Plus en détail

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel.

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel. L Hôtel du Châtelet L Hôtel du Châtelet Dès le 18 ème siècle, l Hôtel du Châtelet est considéré comme une des plus belles demeures de Paris par les voyageurs qui en font la description à la fin du siècle.

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Chapitre 8. Le bestiaire. «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823

Chapitre 8. Le bestiaire. «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823 Chapitre 8 Le bestiaire «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823 Table des matières Table des matières... 2 Le bestiaire... 3 Fiche de créature... 4 Styles de combat...

Plus en détail

Alain Souchon : Et si en plus y'a personne

Alain Souchon : Et si en plus y'a personne Alain Souchon : Et si en plus y'a personne Paroles et musique : Alain Souchon et Laurent Voulzy Virgin / Emi Thèmes La religion, La guerre, Le fanatisme religieux. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer

Plus en détail

Cathédrale de la Résurrection Saint Corbinien d Évry. visite des juniors

Cathédrale de la Résurrection Saint Corbinien d Évry. visite des juniors Cathédrale de la Résurrection Saint Corbinien d Évry visite des juniors Tu te demandes peut-être pourquoi il y a une cathédrale à Évry. C'est tout simplement parce que, en 1966, le pape (il s'appelait

Plus en détail